L'université et l'((utile)): au-delà des clichés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'université et l'((utile)): au-delà des clichés"

Transcription

1 L'université et l'((utile)): au-delà des clichés Notes pour l'allocution prononcée par Monsieur Pierre Lucier, président de l'université du Québec, à l'occasion de la 22e Collation des grades de I'École de technologie supérieure, à Montréal, le 5 novembre 1999.

2 2 Monsieur le Président d'honneur, Monsieur le Directeur général, Madame la Présidente du Conseil d'administration, Mesdames et Messieurs du Conseil d'administration, de la direction, du corps professoral et du personnel de ~'Éco le Distingués invités, Mesdames et Messieurs les diplômé(e)s de ce jour, Mesdames et Messieurs, C'est toujours avec beaucoup de plaisir que je vous retrouve pour cet événement heureux et gratifiant de la collation des grades. Merci de m'associer ainsi à votre joie et à votre sentiment bien légitime du devoir accompli. À vous, chers diplômés, je dis d'emblée: bravo et félicitations. Avec vos proches, avec celles et ceux qui vous ont accompagnés, aux beaux jours comme aux jours difficiles, prenez la mesure de votre réussite et permettez-vous de la savourer pleinement. En même temps que votre réussite académique, je veux souligner les prix et les honneurs remportés par des étudiantes et des étudiants de I'École de technologie supérieure dans le cadre du Gala ((Forces Avenir)). C'est un ((tour du chapeau)) qu'ils y ont accompli. Premier prix dans la catégorie ((Entraide, paix et justice)), pour un projet de construction d'une conserverie de poissons en République Centrafricaine; premier prix dans la catégorie ((Société, communications et éducation)), pour un projet jumelant des étudiants de I'École et des élèves de 6e année de I'École de la Petite-Bourgogne; premier prix dans la catégorie &ciences et applications technologiques)), avec le robot marcheur Hydraumas 111. Bravo! J'étais présent à ce gala du Capitole de Québec, le mois dernier. Le brouhaha de ce genre de soirée ne m'ayant alors permis que de furtives félicitations, je me reprends aujourd'hui et, avec admiration et fierté, j'exprime à ces gagnantes et à ces gagnants mes plus chaleureuses félicitations.

3 l.' 3 II me paraît de plus en plus clair que cette réussite ne tient ni de l'anecdote passagère ni de I'épisode fortuit. Tout au contraire, il faut y voir l'illustration et la conséquence presque logique d'un projet pédagogique institutionnel qui est explicitement poursuivi ici et dont on peut tirer d'importants enseignements au moment où le projet d'énoncé de politique des universités est soumis à la discussion publique. II n'est pas banal, en effet, qu'une école supérieure qui a fait du ((génie pour l'industrie)) son programme et sa marque de commerce soit aussi le lieu d'émergence de projets à forte teneur d'engagement social. Pas banal non plus, qu'on s'y distingue dans des domaines spécifiquement technologiques aussi bien que dans ceux du développement sociocommunautaire et de la coopération internationale. Cet équilibre mérite réflexion. II me semble, en effet, qu'il contient peut-être une clef permettant de surmonter ce qui pourrait bien constituer une impasse stérile entre les tenants d'un modèle d'université soi-disant ((marchande)) et asservie aux lois du marché et ceux d'un modèle plus ((traditionnel)) et centré sur les ((choses de l'esprit)), les uns et les autres se qualifiant mutuellement, qui de progressistes et d'ouverts sur l'avenir, qui de passéistes et d'attardés d'une époque révolue. À les entendre, on pourrait finir par croire qu'on trahit la mission de l'université dès lors qu'on est efficacement à I'écoute des besoins de l'industrie et du marché ou, au contraire, que l'on fait dans le dilettantisme et la rêverie dès lors que l'on affirme tenir à la liberté de la création de connaissances et à la distance critique inhérente à toute formation universitaire. À la vérité, l'histoire et l'observation courante nous invitent à brosser des tableaux beaucoup moins tranchés que ne le font ces oppositions pour le moins simplifiées, sinon simplistes. Dès ses origines, l'aurions-nous oublié, l'université médiévale s'employait essentiellement à former des compétences pour les grands secteurs d'intervention de l'europe chrétienne - on dirait aujourd'hui qu'elle assurait la formation professionnelle des cadres de l'europe. Les facultés

4 4 d'origine - la médecine, le droit, la théologie - que je sache, préparaient bien à l'exercice de fonctions clefs du ((marché du travail)) de l'époque. Au sens global où on entendait les choses, les arts aussi comportaient une forte teneur de préparation à l'intervention. Aujourd'hui même, sait-on que la majorité des étudiants inscrits dans les universités québécoises et nord-américaines fréquentent des programmes qui ont des visées directement professionnelles? Difficile de se cantonner dans une ((tour d'ivoire)) quand on forme au génie, à la médecine, à l'informatique, au travail social ou à la chiropratique, pour ne citer que ces domaines! Comme à bien d'autres étapes de son histoire, l'université est aujourd'hui profondément engagée dans la poursuite d'impératifs scientifiques, technologiques et pédagogiques qui sont directement liés à l'exercice de professions. Elle est en cela l'héritière d'une longue tradition. Pour peu que l'on discute un peu de la réalité concrète, le véritable enjeu n'est donc pas de savoir si l'université peut ou doit répondre aux besoins de formation et, par là, aux besoins du marché et du monde du travail. La réponse me semble claire: c'est oui. La question est bien plutôt de savoir comment l'université peut et doit le faire. Là encore, les réponses me semblent claires: elle doit d'abord le faire efficacement, en s'organisant pour percevoir et suivre I'évolution des besoins. Et elle doit le faire en étant fidèle à la mission qui est la sienne. Viser la formation des personnes comme personnes et non comme simples rouages d'exécution sur un échiquier obéissant aux seules lois marchandes; exercer inlassablement cette capacité de réflexion et de distance critique qui justifie l'autonomie qu'elle revendique à bon droit; ne jamais perdre de vue les impératifs du long terme et ce que cela signifie de discernement des tendances et de formation aux fondements qui durent; garder bien vivante la conscience des enjeux sociaux et éthiques qui sollicitent tous les gestes professionnels: préparer de cette façon à l'emploi et répondre ainsi aux besoins du marché, voilà des tâches hautement universitaires dont l'université ne doit sûrement pas

5 5 s'excuser ou avoir à rougir. mercantile, elle fait alors son travail. Loin de céder à quelque diktat d'inspiration Ma conviction est qu'on peut faire utile sans tomber dans l'utilitarisme à courte vue. Pourquoi, pour être universitaires et louables, les savoirs les plus hauts devraient-ils être inutiles? Ma conviction est aussi qu'on ne mesure pas la profondeur et la noblesse d'un savoir ou d'une discipline à l'inutilité ou à I'ésotérisme de ses visées ou de ses conclusions. Venant moi-même de champs disciplinaires - au premier chef, de la philosophie - qui répondent d'emblée aux caractéristiques de la libre exploration de la connaissance, je n'hésite pas à affirmer que, si elles n'aidaient pas à vivre et à mieux vivre, si elles ne permettaient pas de mieux comprendre l'aventure humaine et son évolution, ces disciplines elles-mêmes ne mériteraient pas vraiment leur place à l'université. Sans doute s'agit4 là d'une autre forme d'utilité, mais c'est tout de même de l'utilité, peut-être même sa forme la plus exigeante et la plus nécessaire. Une activité universitaire qui, dans un sens plus ou moins immédiat, ne serait pas utile serait décidément d'une ((gratuité)) excessive et trop... dispendieuse. Jointes aux distinctions obtenues par les étudiants de I'École et aux performances de ses diplômés sur le marché du travail, les réussites que nous soulignons aujourd'hui suggèrent de manière éloquente qu'on peut répondre aux besoins de l'industrie en formant des personnes professionnellement, humainement et socialement compétentes et autonomes. Je me réjouis avec vous de l'((utilité)) de ce que vous faites à I'École. Et à vous, chers diplômés de ce jour, tous mes vœux pour une suite heureuse et épanouissante dans votre vie personnelle aussi bien que dans les emplois que vous occuperez. Je vous remercie de votre attention.

Discours du Professeur Danuta Hübner. Cérémonie de remise des insignes "docteur honoris causa" Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis

Discours du Professeur Danuta Hübner. Cérémonie de remise des insignes docteur honoris causa Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis Discours du Professeur Danuta Hübner Cérémonie de remise des insignes "docteur honoris causa" Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis le 25 septembre 2009 Madame la Présidente, Monsieur le Recteur,

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

4 ème Congrès de l Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l usage du français

4 ème Congrès de l Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l usage du français 4 ème Congrès de l Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l usage du français Allocution de Son Excellence Monsieur Abdou DIOUF Secrétaire général de la Francophonie Paris, le 13 novembre

Plus en détail

Notes pour une allocution de. Monsieur Jean St-Gelais Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers

Notes pour une allocution de. Monsieur Jean St-Gelais Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Notes pour une allocution de Monsieur Jean St-Gelais Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Pour le petit-déjeuner conférence de l Institut des administrateurs de sociétés Montréal,

Plus en détail

Chronique Histoire d orientation

Chronique Histoire d orientation Kinésiologie Chronique Histoire d orientation Nota Bene 1. Abandon Juin 2015 Service de psychologie et d orientation Table des matières 1. AB comme dans «abandon» 2. Obtenir un diplôme ou non? 3. Survivre

Plus en détail

B, Allocution De Monsieur Elyes Fakhfakh Ministre du Tourisme A la conférence internationale sur le tourisme Méditerranéen Djerba le 16 Avril 2012

B, Allocution De Monsieur Elyes Fakhfakh Ministre du Tourisme A la conférence internationale sur le tourisme Méditerranéen Djerba le 16 Avril 2012 B, Allocution De Monsieur Elyes Fakhfakh Ministre du Tourisme A la conférence internationale sur le tourisme Méditerranéen Djerba le 16 Avril 2012 Monsieur le Secrétaire général de l Organisation mondiale

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP)

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP) Conférence organisée par le CIEP, Sèvres, le 5 mai 2009 «LES SYSTEMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : COMPARAISONS INTERNATIONALES, COOPERATIONS UNIVERSITAIRES, POLITIQUE D ATTRACTIVITE» -=-=- Alain Coulon,

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE D INTERVIEWS TD n 2 (Source : Livret étudiant Projetpro.com)

GUIDE METHODOLOGIQUE D INTERVIEWS TD n 2 (Source : Livret étudiant Projetpro.com) GUIDE METHODOLOGIQUE D INTERVIEWS TD n 2 (Source : Livret étudiant Projetpro.com) Ces interviews ont pour but d affiner votre information sur la réalité d une fonction, d un métier, d une activité pour

Plus en détail

Ce livre vous propose de faire connaissance avec les différents

Ce livre vous propose de faire connaissance avec les différents BIEN S INFORMER POUR MIEUX CHOISIR Ce livre vous propose de faire connaissance avec les différents organismes spécialisés dans l aide à l emploi et à l insertion : l Agence nationale pour l emploi (ANPE),

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum régional de l EFOI

Discours d ouverture du Forum régional de l EFOI Discours d ouverture du Forum régional de l EFOI Par Mme la ministre de l emploi, du travail de la formation professionnelle et de l entreprenariat féminin, porte-parole du gouvernement - Excellences Mesdames

Plus en détail

www.apec.fr Méthode déclic Troisième édition Éditions d'organisation, 1999, 2001, 2004 APEC, 1999, 2001, 2004 ISBN : 2-7081-3097-8

www.apec.fr Méthode déclic Troisième édition Éditions d'organisation, 1999, 2001, 2004 APEC, 1999, 2001, 2004 ISBN : 2-7081-3097-8 www.apec.fr Méthode déclic Troisième édition Éditions d'organisation, 1999, 2001, 2004 APEC, 1999, 2001, 2004 ISBN : 2-7081-3097-8 BILAN Qu'appelle-t-on bilan professionnel? Un bilan professionnel pour

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

Ces bourses reflètent la grande valeur des étudiants russes, dans tous les domaines d études et dans toutes les régions de la Russie.

Ces bourses reflètent la grande valeur des étudiants russes, dans tous les domaines d études et dans toutes les régions de la Russie. COCKTAIL BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS, ALUMNI ET ENTREPRISES 1 er juillet 2014, Résidence de France Mesdames et Messieurs, Chers boursiers et anciens boursiers, Chers amis, Ce sont l'excellence,

Plus en détail

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler)

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Mesdames et messieurs, Il me revient de conclure cette journée

Plus en détail

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE

ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE ENERGIE PARTAGEE INVESTISSEMENT CANDIDATURES AU CONSEIL DE SURVEILLANCE Françoise Réfabert 27 Avenue Duquesne 75007 Paris Paris, le 3 mars 2016 A l attention de M. Vincent Lagalaye, Président du Conseil

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

Un principe fondamental de l'union européenne

Un principe fondamental de l'union européenne A. Discours Introduction Mesdames et Messieurs, Je suis heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer la Journée internationale de la femme. Je voudrais tout d'abord remercier pour l'invitation à

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative. CONFÉRENCE de PRESSE

Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative. CONFÉRENCE de PRESSE Discours de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative CONFÉRENCE de PRESSE «Présentation du nouveau site grippe aviaire» -Jeudi 16 octobre

Plus en détail

Monsieur le Préfet Mesdames et Messieurs les élus Mesdames, Messieurs

Monsieur le Préfet Mesdames et Messieurs les élus Mesdames, Messieurs Monsieur le Préfet Mesdames et Messieurs les élus Mesdames, Messieurs Je suis très heureuse et très honorée de me retrouver ce matin, ici, dans cet hémicycle Younoussa BAMANA, qui est le cœur battant de

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA

CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- La Commission CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA ALLOCUTION DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA Mardi

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance

ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES. Réunion - Alliance ORGANISME DE FORMATION EN COMPETENCES RELATIONNELLES Réunion - Alliance Sommaire Présentation de la Société Réunion Alliance P 3. Quelle formation choisir? P 4. Quel outil et quelle mise en pratique? P

Plus en détail

Introduction à la philosophie

Introduction à la philosophie Introduction à la philosophie Votre professeur : Cédric Eyssette http://eyssette.net 2010-2011 Un petit exercice avant de commencer! La philosophie en Terminale est une matière nouvelle, mais vous avez

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Le projet personnel et professionnel. Dossier méthodologique

Le projet personnel et professionnel. Dossier méthodologique Dossier méthodologique À l issue de la classe de troisième, vous avez formulé le souhait de vous orienter vers un baccalauréat professionnel commercial (Vente, Commerce ou Services). Si vous avez choisi

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

Les travaux parlementaires

Les travaux parlementaires Les travaux parlementaires Journal des débats Assemblée nationale Le mardi 7 novembre 2006, 15 h 00 (révisé) Le Vice-Président (M. Cusano): Adopté. Je reconnais maintenant Mme la députée d'hochelaga-maisonneuve.

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil QUE 150-A. Réponse du Conseil d Etat. Date de dépôt : 12 février 2014

Secrétariat du Grand Conseil QUE 150-A. Réponse du Conseil d Etat. Date de dépôt : 12 février 2014 Secrétariat du Grand Conseil QUE 150-A Date de dépôt : 12 février 2014 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M me Christina Meissner : Les compétences de nos chômeurs sont-elles correctement

Plus en détail

Lettre d appui du Premier Ministre Jean Chrétien... 2. Lettre d appui du Premier Ministre Lucien Bouchard.. 3

Lettre d appui du Premier Ministre Jean Chrétien... 2. Lettre d appui du Premier Ministre Lucien Bouchard.. 3 Ce document a pour but de vous présenter la mission Poly-Espagne 2001. Vous y trouverez des informations sur la nature de notre mission internationale et sur le partenariat que nous désirons établir avec

Plus en détail

1. INDICATIONS GÉNÉRALES

1. INDICATIONS GÉNÉRALES La soutenance orale de mémoire 1.Indications générales...1 2.L'exposé oral...2 2.1 Présenter le thème de votre mémoire et la population cible (utiliser le "je" au DE)...2 2.2 Motivation pour ce thème :...2

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

École supérieure de danse du Québec. Note concernant les propositions de réorganisation de l école. Par Ludmilia Chiriaeff et Paul Inchauspé

École supérieure de danse du Québec. Note concernant les propositions de réorganisation de l école. Par Ludmilia Chiriaeff et Paul Inchauspé École supérieure de danse du Québec Note concernant les propositions de réorganisation de l école Par Ludmilia Chiriaeff et Paul Inchauspé Novembre 1990 Réorganisation administrative de l'école supérieure

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy. Inauguration de la Mission locale

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy. Inauguration de la Mission locale Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Inauguration de la Mission locale 25 septembre 2013 1 Monsieur le Conseiller régional, Mesdames messieurs les élus, Monsieur le Directeur, Mesdames et messieurs

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

- 1 - Conseil général de La Réunion. Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion

- 1 - Conseil général de La Réunion. Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion - 1 - Conseil général de La Réunion Discours d accueil de l ambassadeur de Chine à La Réunion Lundi 8 février 2010 - 2 - Monsieur l Ambassadeur de Chine en France, Monsieur le Consul, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Déroulé : Vendredi 17 Avril 2015 Accueil à l hôtel de Ville - SDF 14h30 Acceuil Républicain de Monsieur le Ministre de la défense 15h Allocution du MinDef

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS COTES

QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS COTES ÉVALUATION DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE FORMATION EN QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS Le questionnaire est anonyme; n inscrivez votre nom sur aucune des pages du questionnaire ni sur la feuille-réponses. Les réponses

Plus en détail

Nom :... Date :... ENVOI N 9. Chap. 8 : COMMENT DÉCOUVRIR LA STRATÉGIE D UN INDIVIDU ... ... 1)... 2)... 3)... 4)...

Nom :... Date :... ENVOI N 9. Chap. 8 : COMMENT DÉCOUVRIR LA STRATÉGIE D UN INDIVIDU ... ... 1)... 2)... 3)... 4)... Pierre LASSALLE, Biosynergiste Formateur-Conseil en Développement des Ressources Humaines et Communication 56 rue de la Porte 29200 Brest! 02 98 05 25 50 (Tél et Fax) Nom :... Date :... ENVOI N 9 1. Synthèse

Plus en détail

Bilan de compétences

Bilan de compétences Bilan de compétences I. Introduction Le but du bilan de compétences est de vous aider dans l'élaboration de votre C.V et et de votre lettre de motivation, et dans la préparation d'un entretien d'embauche.

Plus en détail

de 1 ère année Professions de foi des candidats

de 1 ère année Professions de foi des candidats Année universitaire 2004-2005. ELECTION DES REPRESENTANTS DES MONITEURS de 1 ère année Promotion 2004. Professions de foi des candidats Delphine BELLIS Université Paris IV. Page 2. Rémi BOURGUIGNON Université

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

Intervention de M. l Ambassadeur. Congrès fédéral de l Association des enseignants de français Iena, 26 mars 2009. Proposition de discours

Intervention de M. l Ambassadeur. Congrès fédéral de l Association des enseignants de français Iena, 26 mars 2009. Proposition de discours Intervention de M. l Ambassadeur Congrès fédéral de l Association des enseignants de français Iena, 26 mars 2009 Proposition de discours - Monsieur le Secrétaire d Etat, - Monsieur le Recteur, - Monsieur

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministère des Postes et des Télécommunications,

Plus en détail

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE LA VICE PRÉSIDENTE DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

Plus en détail

Service public et bien commun

Service public et bien commun Service public et bien commun Notes pour l'allocution prononcée par Monsieur Pierre Lucier, président de l'université du Québec, lors de la Collation des grades de I'École nationale d'administration pub1

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

- ni des difficultés rencontrées pour la mise en place de ce système totalement nouveau pour toutes les

- ni des difficultés rencontrées pour la mise en place de ce système totalement nouveau pour toutes les 1 Monsieur le Président de la Confrasie. Monsieur le Directeur du bureau Asie Pacifique de l Agence Universitaire de la Francophonie Mesdames et Messieurs les Recteurs de la Confrasie. Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui,

Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui, Réussir ses années lycée Pour un futur bachelier ES,les années lycée sont autant d étapes qui, en matière d orientation, revêtent chacune leur importance. En tant qu année du passage vers l enseignement

Plus en détail

Les questions types des entretiens d'embauche

Les questions types des entretiens d'embauche Les questions types des entretiens d'embauche Parlez-nous un peu de vous Ce que vous pouvez dire : Nom Lieu de résidence Études Expérience professionnelle Motivation Qualités Utilisez éventuellement votre

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

THEME: RÔLE DU PARLEMENT ET SON INTERACTION AVEC LES AUTRES ACTEURS DANS L ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES PUBLIQUES

THEME: RÔLE DU PARLEMENT ET SON INTERACTION AVEC LES AUTRES ACTEURS DANS L ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES PUBLIQUES THEME: RÔLE DU PARLEMENT ET SON INTERACTION AVEC LES AUTRES ACTEURS DANS L ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES PUBLIQUES Présenté par Monsieur Grégoire LAOUROU Président de la commission des

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

COMMUNIQUER EN FAMILLE CELA S APPREND AUSSI

COMMUNIQUER EN FAMILLE CELA S APPREND AUSSI COMMUNIQUER EN FAMILLE CELA S APPREND AUSSI VOUS QUI SOUHAITEZ ACCROÎTRE L'HARMONIE FAMILIALE MIEUX VOUS FAIRE COMPRENDRE ÉVOLUER AVEC VOS ENFANTS ET VOS ADOS DYNAMISER VOTRE VIE DE FAMILLE RÉAGIR EFFICACEMENT

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire.

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire. Allocution du recteur Jean Vaillancourt prononcée à l occasion du petit déjeuner de la rentrée le mercredi 10 septembre 2014, à 8 h 30, à la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché, à Gatineau Chers collègues,

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec INFRA 2013 Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec Centre des congrès de Québec Mercredi le 4 décembre 2013 Mesdames

Plus en détail

Entre le statut et le statu quo, il y a tout à inventer

Entre le statut et le statu quo, il y a tout à inventer Entre le statut et le statu quo, il y a tout à inventer La question d un statut pour les directeurs d école est souvent évoquée. L enquête réalisée par le SNUipp fait apparaître que cette préoccupation

Plus en détail

------------ -------------

------------ ------------- Ministère d Etat, République de Côte d Ivoire Ministre des Affaires Etrangères Union Discipline-Travail ------------ ------------- ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR CHARLES KOFFI DIBY MINISTRE D ETAT,

Plus en détail

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs,

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs, Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Mesdames, Messieurs, J ai tout d abord une bonne nouvelle à vous avancer, une bonne nouvelle pour la Fonction publique, c est l adoption par l

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Guide d entretien de développement des seniors

Guide d entretien de développement des seniors Guide d entretien de développement des seniors 1. Introduction Ce document s inscrit dans une approche d entretiens de développement réguliers de tous les salarié(e)s de l entreprise. Il tient compte de

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale)

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) Pouvez-vous vous présenter? Je suis Philip English, économiste en chef pour 5 pays, notamment le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie,

Plus en détail

CEREMONIE OFFOCIELLE D INAUGURATION DU SCANNER A RAYON X, Prix du Meilleur Agent de la Direction Générale des Impôts

CEREMONIE OFFOCIELLE D INAUGURATION DU SCANNER A RAYON X, Prix du Meilleur Agent de la Direction Générale des Impôts CEREMONIE OFFOCIELLE D INAUGURATION DU SCANNER A RAYON X, Prix du Meilleur Agent de la Direction Générale des Impôts PORT AUTONOME D ABIDJAN, 28 MAI 2008 Discours de Monsieur le Ministre de l Economie

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

L analyse de pratique C est quoi?

L analyse de pratique C est quoi? L analyse de pratique C est quoi? S.Benkhader 1 L analyse de pratique C est la construction de compétence Professionnelle au travers l analyse, la prise de conscience d une expérience ou d une action entreprise

Plus en détail

Concevoir et animer un stage de formation

Concevoir et animer un stage de formation Nicolas Jousse Concevoir et animer un stage de formation 2 e édition L ES TECHNIQUES D ANIMATION Fiche technique n 1 Description Les binômes d entraide Les stagiaires répartis en binômes analysent et résolvent

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL LA MUNICIPALITE DE CORSEAUX AU CONSEIL COMMUNAL Préavis no 06-2011 Fixation des indemnités du syndic et des membres de la Municipalité pour la législature 2011-2016 Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier «J obtiens les prix plus rapidement. C'est pratique.» Entretien avec le maître métallier Martin Elsässer au sujet du temps. Rencontre en toute simplicité

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la signature de la Charte pour le développement en journée et des horaires en continu dans les marchés de propreté en Aquitaine Lundi 2 février 2015

Plus en détail

Soirée de Gala. Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau

Soirée de Gala. Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau Soirée de Gala Vendredi 20 novembre 2015 à 17 h Théâtre Ducourneau Monsieur le Président de Sud Management, Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie, Mesdemoiselles et Messieurs les

Plus en détail

La gouvernance et les administrateurs salariés vus par les grands dirigeants français

La gouvernance et les administrateurs salariés vus par les grands dirigeants français pour La gouvernance et les administrateurs salariés vus par les grands dirigeants français 61, rue de Turenne 75003 Paris Tél : 01 44 78 37 50 www.opinionway.com SAS au capital de 65 401 Euros RCS Paris

Plus en détail

Message de M. Jean Claude de l Estrac Secrétaire général de la Commission de l océan Indien. Maurice, le 13 juillet 2015

Message de M. Jean Claude de l Estrac Secrétaire général de la Commission de l océan Indien. Maurice, le 13 juillet 2015 Atelier de réflexion sur les aspects pêche des accords de partenariat économiques intérimaires passés entre l Union européenne et certains Etats de la Commission de l océan Indien (COI) Message de M. Jean

Plus en détail

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA.

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA. Discours de Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion, à l occasion du 10 ème anniversaire de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie

Plus en détail

CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA

CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ CÉRÉMONIE DE PRÉSENTATION DES VŒUX 2014 AUX FAMILLES DISCOURS DE S.E.M. CHEIKHE HADJIBOU SOUMARÉ PRÉSIDENT

Plus en détail

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Monsieur le Directeur du SESC de São Paulo, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Cérémonie des mentions au Brevet et au Baccalauréat 20 septembre 2013 1 Bonsoir à tous, Avec les élus de la municipalité, nous avons souhaité vous recevoir

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

INAUGURATION DE L'ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (E.H.P.A.D.) COURSEULLES SUR MER (Maire : Monsieur Frédéric POUILLE)

INAUGURATION DE L'ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (E.H.P.A.D.) COURSEULLES SUR MER (Maire : Monsieur Frédéric POUILLE) INAUGURATION 1 DE L'ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (E.H.P.A.D.) DE COURSEULLES SUR MER (Maire : Monsieur Frédéric POUILLE) SAMEDI 3 MARS 2012 à 11 h "(Civilités)" Au printemps

Plus en détail

Assemblée générale de la CIDMEF SFAX Octobre 2015

Assemblée générale de la CIDMEF SFAX Octobre 2015 Projet Gouvernance et démarche qualité «Ecole des doyens» JF Denef (avec l aide de J. Barrieret T. Nawar) Assemblée générale de la CIDMEF SFAX Octobre 2015 Compétences jugées essentielles chez un doyen

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Conseils de Méthodologie

Conseils de Méthodologie Yann Bisiou Maître de conférences en droit privé et sciences criminelles Conseils de Méthodologie Ces conseils de méthodologie doivent vous permettre de rendre compte clairement de vos connaissances. Ils

Plus en détail

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 D'après le travail réalisé en 1996 pour son mémoire professionnel par Fabienne MARILL, professeur d'école. 1 Interview du chercheur par les C.E. 2 de

Plus en détail

Rencontres de l'accessibilité en Savoie Chambéry 19 janvier 2012. Discours de Christophe Mirmand, préfet de la Savoie

Rencontres de l'accessibilité en Savoie Chambéry 19 janvier 2012. Discours de Christophe Mirmand, préfet de la Savoie PRÉFET DE LA SAVOIE Rencontres de l'accessibilité en Savoie Chambéry 19 janvier 2012 Discours de Christophe Mirmand, préfet de la Savoie Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux de participer à l'ensemble

Plus en détail

Michel Duval, conférencier professionnel

Michel Duval, conférencier professionnel Michel Duval, conférencier professionnel Michel Duval est conférencier, motivateur, passionné par le développement du potentiel humain. Il présente des conférences et des ateliers qui stimulent les gens

Plus en détail

LES NOUVEAUX MODÈLES ÉCONOMIQUES EXISTENT - ILS? www.parlonsentreprise.com

LES NOUVEAUX MODÈLES ÉCONOMIQUES EXISTENT - ILS? www.parlonsentreprise.com LES NOUVEAUX MODÈLES ÉCONOMIQUES EXISTENT - ILS? www.parlonsentreprise.com SUR LES 100 PREMIERES ENTREPRISES AMERICAINES, 40 % N EXISTAIENT PAS IL Y A 30 ANS CONTRE 10 % EN FRANCE 2 LE MONDE BOUGE, DETESTE

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail