Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007"

Transcription

1 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution Bsançon Tél Fax : Cntr Hospitalir Univrsitair 2, plac Saint-Jacqus Bsançon cédx Tél Fax :

2 Sommair Communiqué...1 L projt...2 Ls partnairs...3 Etud radiologiqu ds momis : ptit historiqu Ls momis...6 Objctifs scintifiqus...7 L xploitation ds donnés...8

3 Communiqué Samul Mrigaud, intrn d radiologi au CHU d Bsançon mais aussi passionné d Egypt ancinn, a choisi, dans l cadr d sa thès, d allir cs dux disciplins. C st ainsi qu 2 momis xposés au Musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon sront transportés sur brancard t n ambulanc dans l srvic d Radiologi A d l'hôpital Saint-Jacqus pour bénéficir chacun d un scannr. Ct xamn prmttra, après traitmnt, d obtnir ds imags n 3D ds momis tant dans lur nsmbl qu d crtains partis plus ciblés, tlls qu l visag, ds amultts... Ctt collaboration étroit ntr notammnt l cntr hospitalir univrsitair t l musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon prmttra d acquérir d avantag d connaissancs quant aux sujts momifiés ; ll nrichira d imags inédits la collction égyptinn du musé t donnra sans nul dout matièr à publication scintifiqu. L xamn aura liu l Judi 18 janvir 2007 dans l srvic d radiologi A d l'hôpital Saint-Jacqus. 1

4 L projt Ls dux momis disposés sur un planch sront mballés hrmétiqumnt puis installés sur un brancard t transférés du musé au srvic d Radiologi A d l'hôpital Saint-Jacqus grâc à dux ambulancs fournis par l CHU. L'xamn sra réalisé grâc à un scannr Lightspd Ultra d Gnral Elctric Mdical Systms (Milwauk, Wisconsin, USA). Chaqu momi sra placé à tour d rôl sur la tabl du scannr puis on réalisra un acquisition hélicoïdal n coups fins, si possibl submillimétriqus, sur l'nsmbl d chaqu sujt. L traitmnt ds imags s fra sur un consol Advantag Windows 4.1 Basic Display t dvrait êtr évntullmnt complété par un consol d traitmnt plus récnt fourni par l constructur Gnral Elctric. Un ingéniur d'application d ctt mêm société nous prmttra d'affinr ls paramètrs d'acquisition t d traitmnt. Chaqu xamn produira n prmir liu un pil d'imags n coups rprésntant l'nsmbl du volum d chaqu momi. Chaqu pil d'imags sra nsuit utilisé pour réalisr ds coups dans ls différnts plans d l'spac ainsi qu ds imags 3D. Ls imags rprésntront ls momis dans lur nsmbl ou bin ds élémnts plus ciblés. En particulir, on s focalisra sur l visag t ls amultts ou tout autr objt intérssant détcté. 2

5 Ls partnairs L musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon Installé au cœur d la boucl, l plus viux musé d Bsançon rcèl bin ds trésors. Cité parmi ls dix grands musés d Franc, ss collctions archéologiqus rassmblnt un très rich fonds régional, ds production gréco-romains ainsi qu'un bl nsmbl sur l'égypt ancinn. L départmnt ds Baux-Arts compt d nombrux dssins, pinturs, sculpturs t objts d'art provnant ds principals écols uropénns du XV au XX siècl. Avc 5500 fuills, son Cabint ds dssins st considéré comm l'un ds plus richs ds musés d provinc. L'Égypt au musé Si un prmièr collction d livrs t d'objts d'art, cll d l'abbé Boisot, st présnté au public dès 1694, c'st n 1849 qu'st créé l musé d'archéologi pour accuillir l produit ds fouills régionals. Pourtant dès l miliu du XIX siècl, ds objts plus lointains rjoignnt égalmnt l musé, antiquités gréco-romains ou égyptinns. Après l'arrivé au musé du sarcophag d Séramon n 1859 ou 1860, ls donations s sont multipliés : collction Pâris n 1863 puis dépôts ds musés nationaux n Plus près d nous, l'xposition «Loin du sabl» organisé n 1990 avait ajouté aux collctions égyptinns d Bsançon clls ds musés d Blfort, Montbéliard t Vsoul. Un spac st aujourd'hui consacré à l'égypt d manièr prmannt, dans l sous-sol du musé. Outr l sarcophag d Séramon, pièc la plus mblématiqu, l visitur put y admirr d nombrux objts, amultts, sculpturs, cartonnag ou statutts, témoignant avc forc d la rligion égyptinn. Ds photos ds 2 momis sont disponibls sur l sit Intrnt d la vill, rubriqu cultur, puis musés, puis Musé ds Baux-Arts t d Archéologi puis sit wb. Musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon Agath Lgros Consrvatur du patrimoin Collctions archéologiqus

6 Ls partnairs (suit) L Srvic d Radiologi A du Cntr Hospitalo-Univrsitair d Bsançon L srvic d Radiologi A st composé d 2 unités fonctionnlls situés l'un à l'hôpital Saint-Jacqus au cntr vill, l'autr à l'hôpital Jan Minjoz. L chf d srvic st l profssur Bruno Kastlr, (PU-PH) spécialisé ntr autrs n IRM, n imagri cardiaqu t dans l traitmnt radiologiqu intrvntionnl d la doulur. Lauréat aux Victoirs d la Médcin n décmbr drnir pour l dévloppmnt du traitmnt ds métastass ossuss rblls par radiofréqunc t cimntoplasti, il a été élu bisontin d l'anné 2006 par ls lcturs du journal L'Hbdo d Bsançon. L srvic d Radiologi A compt 18 médcins radiologus, couvrant la totalité ds domains d spécialisation n radiologi, n dhors d la Nuroradiologi. Parmi ux, l Dr Jan Michl Lrais st rsponsabl d l'unité fonctionnll d l'hôpital Saint-Jacqus. Spécialisé n imagri ostéo-articulair, il dirig l travail d Thès d Mr Samul Mrigaud t l'aid n particulir à l'intrprétation ds résultats d l'étud squlttiqu ds momis. Scrétariat du srvic : Samul Mrigaud èm Intrn n Médcin, n 5 t drnièr anné du Diplôm d'etuds Spécialisés (DES) d Radiodiagnostic à la Faculté d Bsançon, Samul st égalmnt passionné par ls scincs t l'antiquité. Un visit au musé ds Baux Arts t d'archéologi d Bsançon a suffi à stimulr sa curiosité sur c qu'il pouvait y avoir sous ls bandltts ds 2 momis égyptinns qui y sont xposés : la qustion s posait alors d savoir si ls moyns d'imagri médical modrn, n particulir l scannr multidétctur, pouvaint avoir un intérêt dans l'étud ds momis. Après ds rchrchs préliminairs sur l'étud scintifiqu ds momis, Mr Mrigaud a contacté la consrvatric du départmnt d'archéologi du Musé ds Baux Arts t d'archéologi d Bsançon, Mm Agath Lgros, afin d mttr n plac un projt d réalisation d'un scannr avc rconstructions tridimnsionnlls ds 2 momis. 4

7 Etud radiologiqu ds momis : ptit historiqu La radiographi standard, invnté par Wilhlm Röntgn ( ) n 1895, s'appliqua dès 1896 à l'étud d momis égyptinns! L'intérêt était d pouvoir détaillr la structur intrn ds momis sans nlvr ls bandltts, donc sans risqur d ls détruir. Par la suit, l'étud radiographiqu ds momis s'st dévloppé t prsqu généralisé. A Bsançon, ls dux momis du musé ont été radiographiés n 1984 par l Laboratoir d Rchrch ds Musés d Franc, lors d'un mission d'étud au Musé. L scannr st un tchniqu d'imagri qui utilis aussi ls Rayons X t st apparu au début ds annés L prmir scannr d momi a été réalisé n 1977 à Toronto t fut suivi d'autrs xamns du mêm typ à travrs l mond. L'intérêt du scannr st d réalisr ds coups d l'individu étudié t d n visualisr n détail chaqu élémnt d sa structur intrn (alors qu la radiographi st la projction d l'nsmbl ds élémnts qui s'additionnnt sur un sul plan donc un sul imag). Dans ls annés 1990, la tchnologi du scannr multibarrtt a prmis d réalisr ds coups d plus n plus fins sur ds volums d plus n plus grands, prmttant d rconstruir grâc aux progrès d l'informatiqu ds coups dans tous ls plans d l'spac puis n trois dimnsions. Dpuis l début du XXI siècl, la puissanc informatiqu t l'amélioration d la résolution spatial ds drnirs scannrs prmttnt ds rconstructions très fins avc ds imags 3D d grand qualité, y compris n ndoscopi virtull (tchniqu prmttant d voir à l'intériur ds cavités intrns d'un organism, comm par xmpl l'intériur du colon ou ds bronchs, mais par la sul utilisation ds donnés d'un scannr). 5

8 Ls momis Il s agit d Séramon t Ankhpakhrd. Séramon XXI dynasti ( avant J.-C.) C prsonnag occupait à Thèbs un crtain nombr d fonctions liés au domain du diu Amon, notammnt clls d scrib royal t d prêtr-ouab. Son sarcophag st composé d cinq élémnts n bois : un couvrcl-plaqu t dux sarcophags comprnant chacun un couvrcl t un cuv. Conformémnt aux pratiqus funérairs d l'époqu, la momi, rcouvrt du couvrcl-plaqu, était déposé dans l prmir sarcophag lui-mêm placé dans un sarcophag plus grand. Cs cinq piècs portnt un décor pint très coloré qui couvr tout lur surfac. La plupart ds scèns t ds écriturs sont tirés du Livr ds morts, txt décrivant l voyag du défunt dans l'au-dlà. Un radio d la momi d Séramon, fait n 1984, a prmis d précisr qu'il s'agissait d'un homm sans dout âgé d plus d 60 ans. Séramon smbl avoir été mbaumé d façon trop hâtiv, mais sa momi fut cpndant ntouré d bandltts, comm il s dvait, t équipé ds amultts indispnsabls à sa survi dans l'au-dlà. Ankhpakhrd XXVI dynasti ( avant J.-C.) Ankpakhrd était un dssinatur du domain d'amon, fils d'un prêtr-ouab. Un sul sarcophag, plus simpl qu clui d Séramon t au décor moins soigné, protégait la momi. Ctt pauvrté apparnt s'xpliqu n parti par la position social plus modst d'ankpakhrd, mais aussi par ls pratiqus funérairs moins fastuuss d ctt époqu tardiv où s'annonc l déclin d la civilisation égyptinn. L corps d'ankpakhrd st rcouvrt d'un grand résill fait d prls d trr cuit blu, ainsi qu d plusiurs amultts : un grand scarabé ailé s trouv à la plac du cœur t quatr prsonnags rprésntant ls quatr fils d'horus ont été placés sur l'abdomn. En 1984, un radio d la momi indiqu qu'il s'agit d'un homm adult dont l'âg s siturait ntr 35 t 45 ans. La disposition ds bandltts qui la rcouvr n témoign pas d'un soin méticulux. 6

9 Objctifs scintifiqus Autrfois, il fallait, pour étudir ls momis, nlvr ls bandltts t procédr à un véritabl autopsi. Cla conduisait à la dstruction irrévrsibl d la momi, mais aussi allait à l'ncontr d la volonté du défunt, qui s'était fait mbaumr afin d consrvr son corps t d lui assurr ainsi un vi étrnll slon l myth Osirin. Grâc au scannr, il st maintnant possibl d'étudir ls momis d façon très détaillé mais non invasiv, sans réprcussion sur lur consrvation. Nos rchrchs sront orintés slon ls trois axs suivants : Etud ds procédés d momification Ls procédés d momification sront étudiés d façon comparativ, avc corrélation aux méthods mployés aux époqus ds 2 momis slon la littératur. Par xmpl, y-a-t-il u xcérébration (rtrait du crvau) t si oui, par qull voi? Ls organs intrns ont-ils bin été rtirés puis réintroduits après mbaummnt? Put on précisr la form ds amultts vus n radiographi standard t xist-t-il ds amultts, ds pndntifs voir ds bagus radiotransparnts rstés jusqu alors inaprçus? Etud anthropométriqu Grâc aux rconstructions dans ls différnts plans t n 3D, ds msurs sront faits au nivau d rpèrs ossux prmttant d précisr l'âg t la taill au momnt du décès t d confirmr l sx. Etud paléopathologiqu La paléopathologi st la rchrch d'élémnts pathologiqus sur ds rsts humains ancins. Par xmpl, l'étud radiologiqu d Séramon indiquait ds élémnts n favur d'un maladi ossus d Pagt, c qu l scannr pourra affirmr ou non. D'autr part, Ankhpakhrd présnt ds fracturs d côts gauchs, un dislocation ds os d la main t un disjonction du bassin : cs élémnts sont-ils liés à un traumatism prémortm, à ds réprcussions d'un momification «musclé» ou bin à l'ouvr d pillurs? 7

10 L xploitation ds donnés Ls donnés d ctt étud vont tout d'abord constitur l sujt d la thès du Diplôm d'etat d Doctur n Médcin d Samul Mrigaud, thès qui dvrait êtr présnté à ss pairs dans l courant d l'anné Slon ls résultats, un publication dans un rvu spécialisé d radiologi st probabl, d mêm qu'un présntation lors d congrès d radiologi (Journés Françaiss d Radiologi par xmpl). En c qui concrn l musé, l'introduction ds nouvlls tchnologis s confirm! Ls imags d synthès ont prmis, lors d l'xposition D Vsontio à Bsançon, la vill s'xpos, d rvisitr crtains ds périods ls plus ancinns d notr histoir, n récréant la vill aux époqus gaulois t romain. Ls scannrs réalisés par l'hôpital d Bsançon prmttront un autr form d voyag : n allant voir sous ls bandltts ds 2 momis du musé, c n'st pas sulmnt un découvrt d cs défunts viux d plusiurs millirs d'anné qui nous st offrt, mais aussi un manièr d'étudir ls gsts ayant accompagné lur mbaummnt, un fragmnt d lur histoir. Cs imags inédits t cs connaissancs nouvlls sront prochainmnt présntés au public lors d'un xposition tmporair, avant put-êtr d prmttr un rnouvllmnt d la présntation prmannt d l'égypt ancinn au musé. Samul Mrigaud t Agath Lgros souhaitnt tous dux poursuivr ctt collaboration... 8

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr s g n a d n v s d La grand fêt Contact Ann-Laur Pasqurau Tél. : 02 41 78 42 75 contact@mus-vign-vin-anjou.fr Dux jours d fstivités autour ds vndangs pour l plaisir d tous Samdi 3 octobr D 14h30 à 18h30

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s

Vente à distance et e-commerce. n e. m de s Vnt à distanc t -commrc t a h c a d s t n m t r Ls compo in A l d s g a n é m d s Edition 2011 rc t d Indu Chambr d Comm stri d l Ain Obsrvat oir du Commrc Vnt à distanc t -commrc énags d l Ain, m s d

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

Le plan de désherbage communal

Le plan de désherbage communal L plan d déshrbag communal Qu st-c qu un plan d déshrbag communal? PDC Evolution ds quantités utilisés Quantité L tablau d idntification ds zons communals Tablau Ls carts d la commun Carts Qu st-c qu l

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Croissance, environnement et égalité : 2 livres importants

Croissance, environnement et égalité : 2 livres importants Croissanc, nvironnmnt t égalité : 2 livrs importants Réflxions é... http://cosocpol.blog.lmond.fr/2013/10/21/mda-t-piktty/ 1 sur 6 22/10/2013 10:26 Blog abonné Accédz à tous ls blogs Créz votr blog Réflxions

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

CATALOGUE. Disponible en prêt ou à la location. Renseignement DES EXPOSITIONS

CATALOGUE. Disponible en prêt ou à la location. Renseignement DES EXPOSITIONS Ligu pour la protction ds oisaux d la Sarth (LPO 72) CATALOGUE DES EXPOSITIONS Disponibl n prêt ou à la location Rnsignmnt LPO Sarth 43 ru d l Estérl Maison d l au 72100 L Mans Indx ds xpositions Ls xpositions

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

Projet Tuteuré. Création d'un site Internet

Projet Tuteuré. Création d'un site Internet Projt Tuturé Création d'un sit Intrnt par : Joly Damin (group Eb) Chihaoua Rayan (groupea) Lhomm Clémnt (groupea) Daquin Paul (groupea) Tutur : Virgini Dégardin Anné Scolair 008/009 IUT 'A' départmnt GEII

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automne 2015 et Hiver 2016

CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automne 2015 et Hiver 2016 CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automn 2015 t Hivr 2016 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 : INTRODUCTION ET PARTAGE DES RESPONSABILITÉS... 5 Historiqu du SRAM... 7 L Entnt SRAM-Collègs... 8 L partag ds rsponsabilités

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

2015-2016 GUIDE DES ÉTUDES

2015-2016 GUIDE DES ÉTUDES 2015-2016 GUIDE DES ÉTUDES Tabl ds matièrs L Univrsité d Nuchâtl... 01 «Ls clés pour ouvrir d nombruss ports»... 03 Vivr à Nuchâtl... 04 Structur ds étuds... 07 Calndrir académiqu... 07 Forms d nsignmnt...

Plus en détail

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye > FICHES PÉDAGOGIQUES r i t s r o f Rally Rally forstir n o i t c u d o Intr Un rally qu st-c qu c st? L rally natur st un «grand ju» qui invit ls nfants à chminr dans la natur où ils vont jour étap après

Plus en détail

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS

Le mandat de Chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS L mandat d Chrchur qualifié du F.R.S.-FNRS 18 Févrir 2014 L règlmnt rlatif à c mandat st disponibl dans son intégralité sur notr sit wb www.frs-fnrs.b Tabl ds matièrs 1. Dispositions réglmntairs, financièrs

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

La science et la technique pour les jeunes

La science et la technique pour les jeunes La scinc t la tchniqu pour ls juns Parcours historiqu : 1830-1940 Danil Raichvarg Profssur à l'ecol normal d Sin-Saint-Dnis Collaboratur d rchrch au Laboratoir d Didactiqu t d'epistmologi ds scincs à l'univrsité

Plus en détail

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme magazin du résau ds Grta d orrain n 28 - sptmbr 2009 Info Continu a passion d formr DOSSIER : a Validation ds Acquis d l Expérinc (VAE) ou commnt transformr son xpérinc n un diplôm A votr srvic, à votr

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Je cherche la SECURITE. Je cherche la SECURITE GÉNÉRALITÉS :

Je cherche la SECURITE. Je cherche la SECURITE GÉNÉRALITÉS : Soair du guid. - IMPORTANT - Passag d rou faibl Véhiculs non chaînabl un ATTENTION! Cs pags continnnt ds informations importants. Véhiculs non chaînabl un GÉNÉRALITÉS : CONTRAIREMENT AUX IDÉES REÇUES,

Plus en détail

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

Smart TENSTM. Instructions d utilisation

Smart TENSTM. Instructions d utilisation Smart TENS Instructions.qx6 30/10/06 16:16 Pag Smart TENSTM Instructions d utilisation L Smart TENS st un méthod d point pour soulagr la doulur, non médicamntus. C TENS numériqu st un apparil puissant,

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

Le domaine national de Saint-Cloud

Le domaine national de Saint-Cloud P a r c o u r s d é c o u v r t L domain national d Saint-Cloud P a r i S / Î L - d - F r a n C j u n p u b l i c L domain national d Saint-Cloud Bonjour t binvnu au domain national d Saint-Cloud. J suis

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

TATOUEURS, TATOUÉS 06/05/14 18/10/15 Mezzanine Ouest Commissaires : Anne & Julien Consultant artistique : Tin-tin

TATOUEURS, TATOUÉS 06/05/14 18/10/15 Mezzanine Ouest Commissaires : Anne & Julien Consultant artistique : Tin-tin TATOUEURS, TATOUÉS 06/05/14 18/10/15 Mzzanin Oust Commissairs : Ann & Julin Fondaturs d la rvu HEY! modrn art & pop cultur, prformrs, journalists, auturs, réalisaturs Consultant artistiqu : Tin-tin, artist

Plus en détail

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure CFA 14 Poitirs 22-25 Avril 14, Poitirs Estimation xpérimntal ds propriétés acoustiqus d surfacs végétalisés : influncs d la variabilité spatial t d la configuration d msur G. Guillaum, B. Gauvrau t P.

Plus en détail

La souris d'école. Ma classe prend la mer : Régates virtuelles sur internet... TUIC au primaire dans le Jura N 6 avril 2009.

La souris d'école. Ma classe prend la mer : Régates virtuelles sur internet... TUIC au primaire dans le Jura N 6 avril 2009. La souris d'écol TUIC au primair dans l Jura N 6 avril 2009 Témoignags Géographi CM : Découvrir son miliu grâc aux TUIC En class Découvrz ls atouts du Matou Mathux Un trac écrit : la copi d'écran Gros

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Suivi de la dynamique des populations de loutre

Suivi de la dynamique des populations de loutre Prjt LIFE «Rstauratin ds Habitats d la Lutr» (LIFE 05/NAT/B/0000 85) M é t h d Suivi d la dynamiqu ds ppulatins d lutr d p r s p c t i n Christin Lclrcq : Svn Platts : Hélèn Ghyslinck : Parc Naturl Haut-Sûr

Plus en détail

ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE

ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE DÉDIÉ AUd FLEUVE Dossir prss 2015 ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE Maison d la Loir du Loir-t-Chr DÉDIÉ «Rnaissanc dau Loir» FLEUVE r i o L d c n a s s i Rna r i o L d c n a s s Rnai ENTRE N

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE RENOVATION DU POSTE 63 000 / 20 000 VOLTS DE VERDUN RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DEPARTEMENT DE LA MEUSE DÉCEMBRE 2012 CONTACTS LES RESPONSABLES DU PROJET L Dirctur d Projt Il assur la rsponsabilité général du

Plus en détail

Vieux-Montréal. Accéder au renouveau du. Rendre le Vieux-Montréal vivant, accessible et accueillant

Vieux-Montréal. Accéder au renouveau du. Rendre le Vieux-Montréal vivant, accessible et accueillant Rndr l Viux-ontréal vivant, accssibl t accuillant émoir présnté à l Offic d consultation publiqu d ontréal dans l cadr ds Consultations publiqus sur l avnir du Viux-ontréal Accédr au rnouvau du Viux-ontréal

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Structures et mécanismes

Structures et mécanismes Structurs t mécanisms Bloc 1 : L rndmnt, c st important Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Il xist six machins simpls, soit l lvir, la

Plus en détail

devenez ingénieur de haut niveau.

devenez ingénieur de haut niveau. Imaginons ls monds d dmain, dvnz ingéniur d haut nivau. Livrt ds Formations Prmir résau français ds écols d ingéniurs polytchniqus ds univrsités L mot du coordinatur Ls écols du résau national Polytch,

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

REsponsabilité. Dossier Les recommandations de la HAS, outil incontournable d amélioration des pratiques. La faute inexcusable de l employeur

REsponsabilité. Dossier Les recommandations de la HAS, outil incontournable d amélioration des pratiques. La faute inexcusable de l employeur juin 2014 / N o 54 / volum 14 REsponsabilité Rvu d formation sur l risqu médical Dossir Ls rcommandations d la HAS, outil incontournabl d amélioration ds pratiqus 19 24 29 VIE PROFESSIONNELLE La faut inxcusabl

Plus en détail