Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007"

Transcription

1 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution Bsançon Tél Fax : Cntr Hospitalir Univrsitair 2, plac Saint-Jacqus Bsançon cédx Tél Fax :

2 Sommair Communiqué...1 L projt...2 Ls partnairs...3 Etud radiologiqu ds momis : ptit historiqu Ls momis...6 Objctifs scintifiqus...7 L xploitation ds donnés...8

3 Communiqué Samul Mrigaud, intrn d radiologi au CHU d Bsançon mais aussi passionné d Egypt ancinn, a choisi, dans l cadr d sa thès, d allir cs dux disciplins. C st ainsi qu 2 momis xposés au Musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon sront transportés sur brancard t n ambulanc dans l srvic d Radiologi A d l'hôpital Saint-Jacqus pour bénéficir chacun d un scannr. Ct xamn prmttra, après traitmnt, d obtnir ds imags n 3D ds momis tant dans lur nsmbl qu d crtains partis plus ciblés, tlls qu l visag, ds amultts... Ctt collaboration étroit ntr notammnt l cntr hospitalir univrsitair t l musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon prmttra d acquérir d avantag d connaissancs quant aux sujts momifiés ; ll nrichira d imags inédits la collction égyptinn du musé t donnra sans nul dout matièr à publication scintifiqu. L xamn aura liu l Judi 18 janvir 2007 dans l srvic d radiologi A d l'hôpital Saint-Jacqus. 1

4 L projt Ls dux momis disposés sur un planch sront mballés hrmétiqumnt puis installés sur un brancard t transférés du musé au srvic d Radiologi A d l'hôpital Saint-Jacqus grâc à dux ambulancs fournis par l CHU. L'xamn sra réalisé grâc à un scannr Lightspd Ultra d Gnral Elctric Mdical Systms (Milwauk, Wisconsin, USA). Chaqu momi sra placé à tour d rôl sur la tabl du scannr puis on réalisra un acquisition hélicoïdal n coups fins, si possibl submillimétriqus, sur l'nsmbl d chaqu sujt. L traitmnt ds imags s fra sur un consol Advantag Windows 4.1 Basic Display t dvrait êtr évntullmnt complété par un consol d traitmnt plus récnt fourni par l constructur Gnral Elctric. Un ingéniur d'application d ctt mêm société nous prmttra d'affinr ls paramètrs d'acquisition t d traitmnt. Chaqu xamn produira n prmir liu un pil d'imags n coups rprésntant l'nsmbl du volum d chaqu momi. Chaqu pil d'imags sra nsuit utilisé pour réalisr ds coups dans ls différnts plans d l'spac ainsi qu ds imags 3D. Ls imags rprésntront ls momis dans lur nsmbl ou bin ds élémnts plus ciblés. En particulir, on s focalisra sur l visag t ls amultts ou tout autr objt intérssant détcté. 2

5 Ls partnairs L musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon Installé au cœur d la boucl, l plus viux musé d Bsançon rcèl bin ds trésors. Cité parmi ls dix grands musés d Franc, ss collctions archéologiqus rassmblnt un très rich fonds régional, ds production gréco-romains ainsi qu'un bl nsmbl sur l'égypt ancinn. L départmnt ds Baux-Arts compt d nombrux dssins, pinturs, sculpturs t objts d'art provnant ds principals écols uropénns du XV au XX siècl. Avc 5500 fuills, son Cabint ds dssins st considéré comm l'un ds plus richs ds musés d provinc. L'Égypt au musé Si un prmièr collction d livrs t d'objts d'art, cll d l'abbé Boisot, st présnté au public dès 1694, c'st n 1849 qu'st créé l musé d'archéologi pour accuillir l produit ds fouills régionals. Pourtant dès l miliu du XIX siècl, ds objts plus lointains rjoignnt égalmnt l musé, antiquités gréco-romains ou égyptinns. Après l'arrivé au musé du sarcophag d Séramon n 1859 ou 1860, ls donations s sont multipliés : collction Pâris n 1863 puis dépôts ds musés nationaux n Plus près d nous, l'xposition «Loin du sabl» organisé n 1990 avait ajouté aux collctions égyptinns d Bsançon clls ds musés d Blfort, Montbéliard t Vsoul. Un spac st aujourd'hui consacré à l'égypt d manièr prmannt, dans l sous-sol du musé. Outr l sarcophag d Séramon, pièc la plus mblématiqu, l visitur put y admirr d nombrux objts, amultts, sculpturs, cartonnag ou statutts, témoignant avc forc d la rligion égyptinn. Ds photos ds 2 momis sont disponibls sur l sit Intrnt d la vill, rubriqu cultur, puis musés, puis Musé ds Baux-Arts t d Archéologi puis sit wb. Musé ds Baux-Arts t d'archéologi d Bsançon Agath Lgros Consrvatur du patrimoin Collctions archéologiqus

6 Ls partnairs (suit) L Srvic d Radiologi A du Cntr Hospitalo-Univrsitair d Bsançon L srvic d Radiologi A st composé d 2 unités fonctionnlls situés l'un à l'hôpital Saint-Jacqus au cntr vill, l'autr à l'hôpital Jan Minjoz. L chf d srvic st l profssur Bruno Kastlr, (PU-PH) spécialisé ntr autrs n IRM, n imagri cardiaqu t dans l traitmnt radiologiqu intrvntionnl d la doulur. Lauréat aux Victoirs d la Médcin n décmbr drnir pour l dévloppmnt du traitmnt ds métastass ossuss rblls par radiofréqunc t cimntoplasti, il a été élu bisontin d l'anné 2006 par ls lcturs du journal L'Hbdo d Bsançon. L srvic d Radiologi A compt 18 médcins radiologus, couvrant la totalité ds domains d spécialisation n radiologi, n dhors d la Nuroradiologi. Parmi ux, l Dr Jan Michl Lrais st rsponsabl d l'unité fonctionnll d l'hôpital Saint-Jacqus. Spécialisé n imagri ostéo-articulair, il dirig l travail d Thès d Mr Samul Mrigaud t l'aid n particulir à l'intrprétation ds résultats d l'étud squlttiqu ds momis. Scrétariat du srvic : Samul Mrigaud èm Intrn n Médcin, n 5 t drnièr anné du Diplôm d'etuds Spécialisés (DES) d Radiodiagnostic à la Faculté d Bsançon, Samul st égalmnt passionné par ls scincs t l'antiquité. Un visit au musé ds Baux Arts t d'archéologi d Bsançon a suffi à stimulr sa curiosité sur c qu'il pouvait y avoir sous ls bandltts ds 2 momis égyptinns qui y sont xposés : la qustion s posait alors d savoir si ls moyns d'imagri médical modrn, n particulir l scannr multidétctur, pouvaint avoir un intérêt dans l'étud ds momis. Après ds rchrchs préliminairs sur l'étud scintifiqu ds momis, Mr Mrigaud a contacté la consrvatric du départmnt d'archéologi du Musé ds Baux Arts t d'archéologi d Bsançon, Mm Agath Lgros, afin d mttr n plac un projt d réalisation d'un scannr avc rconstructions tridimnsionnlls ds 2 momis. 4

7 Etud radiologiqu ds momis : ptit historiqu La radiographi standard, invnté par Wilhlm Röntgn ( ) n 1895, s'appliqua dès 1896 à l'étud d momis égyptinns! L'intérêt était d pouvoir détaillr la structur intrn ds momis sans nlvr ls bandltts, donc sans risqur d ls détruir. Par la suit, l'étud radiographiqu ds momis s'st dévloppé t prsqu généralisé. A Bsançon, ls dux momis du musé ont été radiographiés n 1984 par l Laboratoir d Rchrch ds Musés d Franc, lors d'un mission d'étud au Musé. L scannr st un tchniqu d'imagri qui utilis aussi ls Rayons X t st apparu au début ds annés L prmir scannr d momi a été réalisé n 1977 à Toronto t fut suivi d'autrs xamns du mêm typ à travrs l mond. L'intérêt du scannr st d réalisr ds coups d l'individu étudié t d n visualisr n détail chaqu élémnt d sa structur intrn (alors qu la radiographi st la projction d l'nsmbl ds élémnts qui s'additionnnt sur un sul plan donc un sul imag). Dans ls annés 1990, la tchnologi du scannr multibarrtt a prmis d réalisr ds coups d plus n plus fins sur ds volums d plus n plus grands, prmttant d rconstruir grâc aux progrès d l'informatiqu ds coups dans tous ls plans d l'spac puis n trois dimnsions. Dpuis l début du XXI siècl, la puissanc informatiqu t l'amélioration d la résolution spatial ds drnirs scannrs prmttnt ds rconstructions très fins avc ds imags 3D d grand qualité, y compris n ndoscopi virtull (tchniqu prmttant d voir à l'intériur ds cavités intrns d'un organism, comm par xmpl l'intériur du colon ou ds bronchs, mais par la sul utilisation ds donnés d'un scannr). 5

8 Ls momis Il s agit d Séramon t Ankhpakhrd. Séramon XXI dynasti ( avant J.-C.) C prsonnag occupait à Thèbs un crtain nombr d fonctions liés au domain du diu Amon, notammnt clls d scrib royal t d prêtr-ouab. Son sarcophag st composé d cinq élémnts n bois : un couvrcl-plaqu t dux sarcophags comprnant chacun un couvrcl t un cuv. Conformémnt aux pratiqus funérairs d l'époqu, la momi, rcouvrt du couvrcl-plaqu, était déposé dans l prmir sarcophag lui-mêm placé dans un sarcophag plus grand. Cs cinq piècs portnt un décor pint très coloré qui couvr tout lur surfac. La plupart ds scèns t ds écriturs sont tirés du Livr ds morts, txt décrivant l voyag du défunt dans l'au-dlà. Un radio d la momi d Séramon, fait n 1984, a prmis d précisr qu'il s'agissait d'un homm sans dout âgé d plus d 60 ans. Séramon smbl avoir été mbaumé d façon trop hâtiv, mais sa momi fut cpndant ntouré d bandltts, comm il s dvait, t équipé ds amultts indispnsabls à sa survi dans l'au-dlà. Ankhpakhrd XXVI dynasti ( avant J.-C.) Ankpakhrd était un dssinatur du domain d'amon, fils d'un prêtr-ouab. Un sul sarcophag, plus simpl qu clui d Séramon t au décor moins soigné, protégait la momi. Ctt pauvrté apparnt s'xpliqu n parti par la position social plus modst d'ankpakhrd, mais aussi par ls pratiqus funérairs moins fastuuss d ctt époqu tardiv où s'annonc l déclin d la civilisation égyptinn. L corps d'ankpakhrd st rcouvrt d'un grand résill fait d prls d trr cuit blu, ainsi qu d plusiurs amultts : un grand scarabé ailé s trouv à la plac du cœur t quatr prsonnags rprésntant ls quatr fils d'horus ont été placés sur l'abdomn. En 1984, un radio d la momi indiqu qu'il s'agit d'un homm adult dont l'âg s siturait ntr 35 t 45 ans. La disposition ds bandltts qui la rcouvr n témoign pas d'un soin méticulux. 6

9 Objctifs scintifiqus Autrfois, il fallait, pour étudir ls momis, nlvr ls bandltts t procédr à un véritabl autopsi. Cla conduisait à la dstruction irrévrsibl d la momi, mais aussi allait à l'ncontr d la volonté du défunt, qui s'était fait mbaumr afin d consrvr son corps t d lui assurr ainsi un vi étrnll slon l myth Osirin. Grâc au scannr, il st maintnant possibl d'étudir ls momis d façon très détaillé mais non invasiv, sans réprcussion sur lur consrvation. Nos rchrchs sront orintés slon ls trois axs suivants : Etud ds procédés d momification Ls procédés d momification sront étudiés d façon comparativ, avc corrélation aux méthods mployés aux époqus ds 2 momis slon la littératur. Par xmpl, y-a-t-il u xcérébration (rtrait du crvau) t si oui, par qull voi? Ls organs intrns ont-ils bin été rtirés puis réintroduits après mbaummnt? Put on précisr la form ds amultts vus n radiographi standard t xist-t-il ds amultts, ds pndntifs voir ds bagus radiotransparnts rstés jusqu alors inaprçus? Etud anthropométriqu Grâc aux rconstructions dans ls différnts plans t n 3D, ds msurs sront faits au nivau d rpèrs ossux prmttant d précisr l'âg t la taill au momnt du décès t d confirmr l sx. Etud paléopathologiqu La paléopathologi st la rchrch d'élémnts pathologiqus sur ds rsts humains ancins. Par xmpl, l'étud radiologiqu d Séramon indiquait ds élémnts n favur d'un maladi ossus d Pagt, c qu l scannr pourra affirmr ou non. D'autr part, Ankhpakhrd présnt ds fracturs d côts gauchs, un dislocation ds os d la main t un disjonction du bassin : cs élémnts sont-ils liés à un traumatism prémortm, à ds réprcussions d'un momification «musclé» ou bin à l'ouvr d pillurs? 7

10 L xploitation ds donnés Ls donnés d ctt étud vont tout d'abord constitur l sujt d la thès du Diplôm d'etat d Doctur n Médcin d Samul Mrigaud, thès qui dvrait êtr présnté à ss pairs dans l courant d l'anné Slon ls résultats, un publication dans un rvu spécialisé d radiologi st probabl, d mêm qu'un présntation lors d congrès d radiologi (Journés Françaiss d Radiologi par xmpl). En c qui concrn l musé, l'introduction ds nouvlls tchnologis s confirm! Ls imags d synthès ont prmis, lors d l'xposition D Vsontio à Bsançon, la vill s'xpos, d rvisitr crtains ds périods ls plus ancinns d notr histoir, n récréant la vill aux époqus gaulois t romain. Ls scannrs réalisés par l'hôpital d Bsançon prmttront un autr form d voyag : n allant voir sous ls bandltts ds 2 momis du musé, c n'st pas sulmnt un découvrt d cs défunts viux d plusiurs millirs d'anné qui nous st offrt, mais aussi un manièr d'étudir ls gsts ayant accompagné lur mbaummnt, un fragmnt d lur histoir. Cs imags inédits t cs connaissancs nouvlls sront prochainmnt présntés au public lors d'un xposition tmporair, avant put-êtr d prmttr un rnouvllmnt d la présntation prmannt d l'égypt ancinn au musé. Samul Mrigaud t Agath Lgros souhaitnt tous dux poursuivr ctt collaboration... 8

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010 BULLETIN D INFOS N o 1 Anné 2010 E.H.P.A.D Saint-François Résidnc Rtrait Médicalisé d Saint-Clotild Mot du dirctur Comm prévu dpuis qulqu tmps, la réhabilitation, rstructuration t xtnsion d l' EHPAD Saint-François

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

B-340 - Pavillon Marie Victorin

B-340 - Pavillon Marie Victorin Anné univrsitair : 2009-2010 Trimstr : Automn Sigl du cours : COM 1560 Titr du cours : Communication Infographiqu Crédits : 3 Jour : Mrcrdi Hur : 13h00-16h00 Ensignant : Tinl Ndlcu (t.ndlcu@umontral.ca)

Plus en détail

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale Soignr l cancr par la ciguë : chroniqu d'un illusion médical 30/12/15 Au XVIII siècl, ls travaux du célèbr médcin vinnois Anton Störck firnt naîtr l'spoir d'un traitmnt contr l cancr - t n particulir contr

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m p ar Coordonné l Ann Moa t é z a h u iqut-d Sophi Br g a s s i t n r p p a t n m n g l l n r Ensi t a à l écol m Ensignmnt-apprntissag à l écol matrnll Collction «Enfanc, éducation t société» Ctt collction

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL Formation ds dircturs d unités UPEC UPEC Crétil 20/03/2015 Rndr visibls ls publications d l UPEC avc HAL Philipp Gambtt LIGM Univrsité Paris-Est Marn-la-Vallé Diaporama préparé avc la collaboration d Flornc

Plus en détail

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception Forêt domanial d m s ri u s o g sa lité y Pa tura Na toir His Un Forêt d xcption Ds Forêts mblématiqus, un Démarch Partagé, Un Vitrin National, un Labl d xcllnc. sm uri gs o a ys alité a P tur Na toir

Plus en détail

La réunion annuelle du Consortium des Filières

La réunion annuelle du Consortium des Filières La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : L mot du dirctur 1 Cart ds filièrs, méthodologis, rstructurations t fonctionnmnt ds consortiums multilatéraux

Plus en détail

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n scincs infirmièrs Formation intégré DEC-bac Campus Laval FACULTÉ DES SCIENCES INFIRMIÈRES Sommair t particularités NUMÉRO 1-630-1-9 Admission à l'automn

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 3 cycle. 6 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 3 cycl 6 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats Catégori P3 13, 14 t 15 championnats Considération pour la résolution ds problèms 9 à 11 Pour qu'un problèm soit complètmnt résolu, vous dvz donnr l nombr d ss solutions t donnr la solution s'il n'n a

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE

Unité de Formation et de Recherche PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION. Livret Guide de l Etudiant de PSYCHOLOGIE Unité d Formation t d Rchrch PSYCHOLOGIE, SOCIOLOGIE, SCIENCES DE L EDUCATION Livrt Guid d l Etudiant d PSYCHOLOGIE Soumission pour modifications n 2006-2007 1 Anné Univrsitair 2006-2007 Structur général

Plus en détail

Remerciements. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec:

Remerciements. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec: Rmrcimnts L ministèr d l Éducation d l Îl-du-Princ-Édouard tint à rmrcir Lisa Marmn pour son bon travail, son tmps t son dévoumnt à un millur éducation scintifiqu pour nos juns. C cahir d xpérincs st un

Plus en détail

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance

Correction feuille TD 3 : probabilités conditionnelles, indépendance Univrsité d Nic-Sophia Antipolis -L2 MASS - Probabilités Corrction fuill TD 3 : probabilités conditionnlls, indépndanc Exrcic Dans ct xrcic, nous supposons pour simplir qu ls yux d'un êtr humain sont soit

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr s g n a d n v s d La grand fêt Contact Ann-Laur Pasqurau Tél. : 02 41 78 42 75 contact@mus-vign-vin-anjou.fr Dux jours d fstivités autour ds vndangs pour l plaisir d tous Samdi 3 octobr D 14h30 à 18h30

Plus en détail

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages Population Il s'agit d la la population municipal. Ell comprnd ls prsonns ayant lur résidnc habitull sur l trritoir d la commun, dans un logmnt ou un communauté, ls prsonns détnus dans ls établissmnts

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Ls calculatrics sont intrdits L épruv st composé d dux problèms indépndants décrivant ls princips physiqus d dispositifs vibrants (microphons t sismograph). Il st consillé

Plus en détail

Journées du Patrimoine Le Programme proposé par le Conseil départemental

Journées du Patrimoine Le Programme proposé par le Conseil départemental Contacts Prss Irèn Martin-Houlgatt Consil départmntal d l Orn LD : 02 33 81 63 97 Post 1226 martin-houlgatt.irn@orn.fr Journés du Patrimoin L Programm proposé par l Consil départmntal À l occasion ds 32

Plus en détail

THÉMATIQUES ANIMATIONS TOUT PUBLIC CONFÉRENCES

THÉMATIQUES ANIMATIONS TOUT PUBLIC CONFÉRENCES 1 THÉMATIQUES P. 04 L musé ds Baux-Arts hors ls murs - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - P. 06 Patrimoin d nos quartirs - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan Rvu ds Enrgis Rnouvlabls ICRESD-07 Tlmcn (2007) 179 186 Etud du couplag d un distillatur solair avc un captur plan Z. Haddad *, A. Chakr t N. Boukrzaza Laboratoir d Physiqu Enrgétiqu, Univrsité Mntouri,

Plus en détail

sans danger maternité Pour une Groupes ergo Une démarche scientifique rendue accessible Opération de sauvetage du programme AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE

sans danger maternité Pour une Groupes ergo Une démarche scientifique rendue accessible Opération de sauvetage du programme AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE PRÉ Opération d sauvtag du programm Pour un matrnité sans dangr Octobr-novmbr-décmbr 1998 Volum 11, n o 5 ENTION AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE Groups rgo Un démarch scintifiqu rndu accssibl S O M M A I R

Plus en détail

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011 Mulhous l 19/07/2011 Association Domain Natur 145 ru d l Il Napoléon 68100 Mulhous Tél. 03 89 61 98 33 www.domainnatur.org Présidnt : Jacky Lchlitr info@domainnatur.fr Pour l partag Valid - Handicapé Bravo

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année

Raymond Berthiaume. Dictées préparées. Cahier 2A e. 3 année Raymond Brthiaum Dictés préparés Cahir 2A 3 anné AVANT-PROPOS L'nsignant(t) préparra ls dictés ici présntés avc ls élèvs, n prnant soin d'évitr qu cs drnirs apprnnnt par cœur un txt dont ils n comprndraint

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Kirikou invite les enfants à la découverte de son village grandeur nature!

Kirikou invite les enfants à la découverte de son village grandeur nature! Bonn visit à Planèt Sauvag Antoin Dhnin Rsponsabl Pédagogiqu Lss rst stau au uran ntss L pa parcourrs d visit 9 L 5 n 2 La Cité Marin 0 L Gali alion alio n Laa Cité Sous ous--marin in 8 8 L urss Jun ungl

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Bloc 1 : Les écosystèmes

Bloc 1 : Les écosystèmes Systèms vivants Bloc 1 : Ls écosystèms Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Un écosystèm st un résau d intractions complxs ntr ls êtrs vivants

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

page SVT 29/03/07 15:17 Page 4 Chapitre 4

page SVT 29/03/07 15:17 Page 4 Chapitre 4 hapitr 4 SVT HAPTRE 4.qxd 19/03/07 18:13 Pag 62 hapitr 4 Ls plaqus lithosphériqus t l visag d la Trr tt imag satllit, pris d l spac, nous révèl l'apparnc actull d notr planèt. > L visag d la Trr a-t-il

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Couverture Graphisme : unchatauplafond / illustration Roc Canals / Getty- Images Photo de l auteur @ Andreu Dalmau / EPA / MAXPPP

Couverture Graphisme : unchatauplafond / illustration Roc Canals / Getty- Images Photo de l auteur @ Andreu Dalmau / EPA / MAXPPP Couvrtur Graphism : unchatauplafond / illustration Roc Canals / Gtty- Imags Photo d l autur @ Andru Dalmau / EPA / MAXPPP Librairi Arthèm Fayard, 2012. ISBN : 978-2-213-67413-1 À tous cux qui œuvrnt pour

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Editorial du Directeur de l Etablissement

Editorial du Directeur de l Etablissement Editorial du Dirctur d l Etablissmnt Chrs ancins, Nous profitons d ctt nwslttr, pour vous souhaitr d bonns fêts d fin d anné t nos millurs vœux pour ctt nouvll anné : bonhur, santé t réussit à vous t vos

Plus en détail

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents VEFA t VEFR Qulqus problèms récurrnts Rmarqus d méthod : 1/ La fich s présnt sous la form d un indx alphabétiqu indiquant la position actull sur qulqus problèms récurrnts : -Délai(s) pour agir (vic apparnts)

Plus en détail

Vitrages extérieurs collés

Vitrages extérieurs collés Commission chargé d formulr ds Avis Tchniqus Group spécialisé n Constructions, façads t cloisons légèrs Vitrags xtériurs collés Cahir ds prscriptions tchniqus C documnt annul t rmplac l Cahir du CSTB 330,

Plus en détail

Matière et matériaux

Matière et matériaux Matièr t matériaux Bloc 1 : Un univrs d particuls Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Théori particulair Ls six postulats d la théori particulair

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon 6 rncontrs nationals d l ANACT L archéologi pour la vill Lyon 9 t 10 octobr 201 musé ds Baux-Arts 20 plac ds Trraux 69001 Lyon Fo S14 éd ss S9 Cas t (4) S6 H) S4 S2 S22 S11 Rédu S S8 on ou st ( ) uit onn

Plus en détail

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets Miux ls connaîtr pour miux ls jtr! Guid ds déchts dangrux à la maison Plan départmntal d Prévntion ds Déchts En 2005, l Consil général ds Lands a initié l prmir Plan départmntal d Prévntion ds Déchts n

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1 Tabl ds matièrs Avant-propos t rmrcimnts Contxt t fondmnt Composants du cours n immrsion.............................. Onglt 1 Introduction t vision.... 1 Tablau ds résultats d apprntissag spécifiqus à

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

face à l autr Tiré à part du livre face à elle Genève Expositions, conférences et cinéma 10 novembre au 20 décembre 2015 N 1

face à l autr Tiré à part du livre face à elle Genève Expositions, conférences et cinéma 10 novembre au 20 décembre 2015 N 1 fac à l autr 1 Tiré à part du livr fac à ll Gnèv Expositions, conférncs t cinéma 10 novmbr au 20 décmbr 2015 N 1 2 fac à l autr Tiré à part du livr fac à ll Gnèv Expositions, conférncs t cinéma 10 novmbr

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

Glossaire hygiène des aliments

Glossaire hygiène des aliments Avis au lctur un lxiqu st disponibl à la fin du documnt Glossair hygièn ds alimnts I. Trms généraux Définition Commntairs Accréditation Procédur par laqull un organism faisant autorité rconnaît formllmnt

Plus en détail

La naissance de Jésus

La naissance de Jésus EnfantsMédias crétins La naissanc d Jésus L un ds istoirs ls plus connus d la Bibl, raconté d manièr captivant avc ds illustrations attrayants. Présntation multimédia DVDvido DVDvido Présntation multimédia

Plus en détail

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à Au fil d la Vzouz - n 23.indd 1 22/04/2009 17:23:03 Infos pratiqus Srvics publics à Blâmont au sièg d la Communauté d Communs Communauté d Communs d la Vzouz 38 ru d la Vois - B.P. 8 54 450 BLAMONT Tél.

Plus en détail

Modélisation et Optimisation d un ensemble convertisseur-machine. Application aux systèmes d entrainement à haute vitesse.

Modélisation et Optimisation d un ensemble convertisseur-machine. Application aux systèmes d entrainement à haute vitesse. Modélisation t Optimisation d un nsmbl convrtissur-machin. Application aux systèms d ntrainmnt à haut vitss. Xavir Jannot To cit this vrsion: Xavir Jannot. Modélisation t Optimisation d un nsmbl convrtissur-machin.

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Programme. S o rties nature.... et gourmandes

Programme. S o rties nature.... et gourmandes Programm 2015 S o rtis natur... t gourmands Janvir 28 - Bécass à vu! > pag 9 31 - Tracs t indics d animaux > pag 4 Févrir 6, 7, 8 - Journés Mondials ds Zons Humids > pag 9 7 - Atlir taill d fruitirs >

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013 Baccalauréat S Métropol 0 juin 0 EXERCICE Commun à tous ls candidats 4 points Puisqu l choix d l arbr s fait au hasard dans l stock d la jardinri, on assimil ls proportions donnés à ds probabilités.. a.

Plus en détail

Bloc 1 : Les cellules animales et végétales

Bloc 1 : Les cellules animales et végétales Systèms vivants Bloc 1 : Ls clluls animals t végétals Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Cllul Un cllul st la plus ptit parti d un organism

Plus en détail

LA SECTION VOYAGE "LOU PANTAIL" D EGUILLES FOYER RURAL ORGANISE Un voyage de 9 jours Pour les 5 joyaux de la BALTIQUE

LA SECTION VOYAGE LOU PANTAIL D EGUILLES FOYER RURAL ORGANISE Un voyage de 9 jours Pour les 5 joyaux de la BALTIQUE LA SECTION VOYAGE "LOU PANTAIL" D EGUILLES FOYER RURAL ORGANISE Un voyag d 9 jours Pour ls 5 joyaux d la BALTIQUE SUEDE LITUANIE LETTONIE ESTONIE - FINLANDE En JUIN 2016 1 r jour : MARSEILLE - HELSINKI

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail