Synthèse de certaines pratiques expérimentales locales de type LOLF

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse de certaines pratiques expérimentales locales de type LOLF"

Transcription

1 3ème Workshop «Ville-Management», 28 juin 2007, UPPA Synthèse de certaines pratiques expérimentales locales de type LOLF Master «Management des Collectivités Locales»

2 Lolf et Coll. Loc. Sommaire 1) Enquête globale des pratiques LOLF en Coll. Loc. 2) Présentation empirique de certaines pratiques expérimentales Lolfiques 2

3 1) Enquête globale des (1*) pratiques LOLF en Coll. Loc. A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. B) Les différents types de démarches expérimentés (1*) Sources: Enquête du groupe finance de l INET «Les démarches de types LOLF» Oct

4 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Enquête réalisée auprès de 200 collectivités de plus de habitants Un intérêt réel du monde territorial 23% Avancées 51% En réflexion Inactives 26% 4

5 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Un intérêt varié : EPCI 15% Régions 9% Départements 42% Communes 34% 5

6 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Une dynamique inégalement amorcée 13% 9% 58% Phase d'étude réflexion Phase d'expérimentation Phase de généralisation 6

7 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Une volonté de transparence Budgétaire Pour 47% : Présentation du budget par programmes et actions Pour 24% : Programmes transversaux Une évolution vers une culture du résultat Pour 25% : Indicateurs d efficience et centres de responsabilité Utilisation fréquente d outils de suivi d activité Une dynamique principalement initiée par les directions financières Appuyée par la direction générale (40% des cas) Faible rôle des élus 7

8 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Des motivations d application différentes Évaluation des Politiques Publiques Outils d aide à la décision politique Pilotage et Contrôle de gestion Opportunité d apprentissage organisationnel Performance locale 8

9 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Des obstacles à l application des principes Lolfiques 20% 13% 46% Obstacles organisationnels Absence d'avantages de la démarche 21% Absence de volonté publique Obstaces règlementaires 9

10 1)A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. Une démarche impactant le Management Pour 71%: Démarche Lolfique = Projet de performance locale Pour 79%: Démarche Lolfique = Impact sur l organisation des services Une dynamique de mise en œuvre progressive Régime d implémentation à 2 3 ans Coll. Loc. les + avancées - optimistes sur les délais 10

11 1) Enquête globale des pratiques LOLF en Coll. Loc. A) État des lieux des réflexions et pratiques Lolfiques en Coll. Loc. B) Les différents types de démarches expérimentés 11

12 1)B) Les différents types de démarches expérimentés Une démarche globale ou partielle Les différents volets mobilisés + + Volet Budgétaire Volet Performance Volet Responsabilisation Nouvelle architecture budgétaire type «Missions/ Programmes/Actions» Systèmes d évaluation: Indicateurs de Moyens, d Activité, d Évaluation des politiques publiques Centres de responsabilité/directions Contrats d objectifs Décentralisation du Contrôle de gestion dans directions opérationnelles Et/Ou Et/Ou 12

13 1)B) Les différents types de démarches expérimentés Collectivités Conseils Régionaux Région Aquitaine Région Bretagne Régions Aquitaine Bretagne Le volet budgétaire La démarche globale de performance le volet performance le volet responsabilisation Conseils Généraux CG 34: Hérault Languedoc CG 53: La Mayenne Pays de la Loire CG 63/ Puy de Dôme Auvergne Cg 64: Pyrénées Atlantiques* Aquitaine CG 65: Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées CG 78: Yvelines Ile de France CG 67: Bas Rhin Alsace CG Aisne* Picardie CG Manche Basse Normandie CG O6: Alpes Maritimes PACA CG 61 Orne Basse Normandie * ces collectivités n'ont pas encore lancé de démarche globale mais elles l'expérimentent sur certaines directions pilotes 13

14 1)B) Les différents types de démarches expérimentés Collectivités Intercommunalités Communauté Urbaine de Lille Grand Lyon Grand Toulouse* Régions Nord Pas de Calais Rhône Alpes Midi-Pyrénées La démarche globale de perforamance Le volet budgétaire le volet performance le volet responsabilisation Villes Colombes* Le Havre Pantin* Beziers* Bordeaux Paris Grenoble Lyon Nantes Saint Chamond Ile de France Haute Normandie Ile de France PACA Aquitaine Ile de France Rhône Alpes Rhône Alpes Pays de la Loire Rhône Alpes * ces collectivités n'ont pas encore lancé de démarche globale mais elles l'expérimentent sur certaines directions pilotes 14

15 Lolf et Coll. Loc. Sommaire 1) Enquête globale des pratiques LOLF en Coll. Loc. 2) Présentation empirique de certaines pratiques expérimentales Lolfiques 15

16 2) Présentation empirique de certaines pratiques expérimentales Lolfiques A) Expérimentation de la ville de Lyon B) Expérimentation de la Collectivité Parisienne (Ville et Département de Paris) C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne 16

17 2)A) Expérimentation de la ville de Lyon Date d initiation : Réflexion lancée en Mise en œuvre depuis Origine : Démarche engagée par le directeur des finances et le directeur des systèmes d information. Fondements: réformer en profondeur le management de la fonction financière et les modes de gestion de la collectivité Source de la présentation : Louis-Antoine Souchet, Direct. Adj. Finances Ville de Lyon 17

18 2)A) Expérimentation de la ville de Lyon La démarche et ses modalités : 1ère phase : expérimentation Responsabilisation + Budgétisation 2ème phase : diagnostic Pistes d amélioration du Pilotage et de la Performance locale a) Décentralisation de la fonction financière b) Nouvelle architecture budgétaire c) Nouveau Système d Information d) Pistes d amélioration de la phase 1. e) Objectifs et indicateurs de performance 18

19 a) Décentralisation de la fonction financière Partage de la fonction financière entre direction des finances et directions opérationnelles Décentralisation des processus financiers dans les directions opérationnelles Fin du transit pour contrôle par la direction des Finances Responsabilisation des directions opérationnelles sur l intégralité de la chaîne budgétaire et comptable Création de Responsables Administratifs et Financiers (RAF) dans les directions opérationnelles 19

20 a) Décentralisation de la fonction financière Accompagnement Contrôle à posteriori de la bonne application des processus Formation Nouveaux rôles de la Direction Financière Élaboration de processus et modes opératoires Animation du réseau financier Fiables Partagés 20

21 b) Création d une nouvelle architecture budgétaire Refonte de l architecture budgétaire en «Programmes / Opérations» Consolidation des dépenses et recettes, de l investissement et du fonctionnement, et de ce qui est annuel et pluriannuel Architecture servant de base à la préparation budgétaire (arbitrage budgétaire réalisé par «Programmes; Opérations») Rapports accompagnant le Budget et le Compte Administratifs présentés sous cette nouvelle architecture budgétaire Avancée en terme de transparence et de lisibilité du budget 21

22 C) Nouveau Système d Information Mise en place d un nouveau Système d Information Financier (SIF) Intégration de la nouvelle architecture «Lolf» dans le SIF Outil de Pilotage des activités et d Évaluation des Politiques publiques 22

23 d) Pistes d amélioration de la phase de responsabilisation Clarification des responsables de programmes dans chaque direction opérationnelle Globalisation des enveloppes permettre de mieux responsabiliser les directions sur leurs crédits (amélioration de la ventilation des coûts indirects) Volonté d assouplissement des règles de fongibilité (DM) Amélioration de la transparence et lisibilité Création de programmes plus homogènes, et transversaux lorsque cela est pertinent 23

24 e) Objectifs et indicateurs de performance Apports de la phase de responsabilisation et de budgétisation Acculturation à la nomenclature «Programmes Opérations» Facilite phase «Pilotage et évaluation performance locale» Diagnostic et réflexion sur le volet «Performance» Non corrélation des «Programmes Opérations» avec outils de performance Non connexion des indicateurs d activités avec l architecture «Programmes Opérations» Démarche future de mise en place d outils de performance Réflexion avec directeurs opérationnels et RAF sur la mise en œuvre d objectifs et d indicateurs de performance Amélioration de l objectivation et du pilotage des programmes 24

25 2) Présentation empirique de certaines pratiques expérimentales Lolfiques A) Expérimentation de la ville de Lyon B) Expérimentation de la Collectivité Parisienne (Ville et Département de Paris) C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne 25

26 2)B) Expérimentation de la ville de Paris Source : Célia Simon, Chargée de projet Expérimentation Lolf Direction des finances, Ville de Paris Calendrier de la démarche: Octobre 2004 : lancement de la démarche d expérimentation avec une direction pilote (la Direction du patrimoine et de l architecture) A partir de 2006 : Généralisation progressive de l expérimentation à l ensemble des directions de la Collectivité 26

27 2)B) Expérimentation de la ville de Paris Objectifs de la démarche: Moderniser et simplifier la gestion budgétaire Mettre en place une gestion orientée vers la performance Mettre en place des outils de gestion et de pilotage pragmatiques et pérennes Mettre en œuvre une démarche participative Feuille de route du projet: Identification de missions, d objectifs et indicateurs de performance par direction, dans le cadre d une démarche partenariale Assouplir la gestion via une fongibilité des crédits par mission 27

28 2)B) Expérimentation de la ville de Paris Méthodologie de mise en œuvre: Dialogue de gestion 1)Identifier les missions Fonctionnelles de chaque direction Direction des Finances Direction Opérationnelles Contrôle de Gestion 3) Formalisation des objectifs et indicateurs sous forme de contrats après validation par le Secrétaire Général 2) Réflexion autour d objectifs et d indicateurs de performance associés 28

29 2)B) Expérimentation de la ville de Paris État d avancement du projet fin juin 2007 Une dizaine de directions engagées dans la démarche (contrats signés): Jeunesse et Sport, Propreté, Voirie, Affaires Scolaires, Petite Enfance, Affaires culturelles Discussions sur les modalités de l expérimentation engagées avec l ensemble des autres directions Intégration de la démarche d expérimentation lolf dans la modélisation du nouveau système d information financier Négociation du BP 2008 «en mode lolf» pour les directions contractualisées 29

30 2)B) Expérimentation de la ville de Paris Volonté de poursuite du processus d implémentation : Établir lors du BP des plans de performance intégrant Fonctionnement, Investissement, et indicateurs associés Structurer et formaliser le suivi des indicateurs en cours d exercice Identifier des missions transversales si nécessaire Généraliser la démarche à l ensemble des directions d ici la fin de l exercice

31 2) Présentation empirique de certaines pratiques expérimentales Lolfiques A) Expérimentation de la ville de Lyon B) Expérimentation de la ville de Paris C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne 31

32 2)C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne Source :Serge Huteau, Chef de projet Expérimentation Lolf Direction des finances, Conseil Général de la Mayenne Naissance de la démarche :Mai 2005; officiellement lancée en Septembre 2005 Origine de la démarche : Initiative de Jean Arthuis, Président du Conseil Général de la Mayenne 32

33 2)C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne La démarche globale de performance Niveaux Organisationnels Le volet budgétaire le volet responsabilisation le volet performance Elus Niveau Politique Commissions Définition d'une nouvelle segmentation stratégique en missions et programmes Responsabilisation dans la définition des Politiques publiques Réflexion stratégique des commissions d'études autour des missions Lisibilité des Documents Budgétaires Développement d'outils de Pilotage et d'evaluation DOB par Missions Comptabilité Analytique Direction des Finances + Contrôle de Gestion Directions Opérationnelles BP[Missions/Programmes /Actions] CA[Missions/Programmes /Actions] Vote des Docs Budgétaires Budget voté/programme Une adaptation de l'organisation et du mode de fonctionnement des services Une nouvelle gestion des RH [Rapport/Programme] BP [Rapport/Programme] CA Tableaux de bord stratégiques/programme Objectifs et Indicateurs d'efficience, de qualité de service, et d'efficacité socio-écologique33

34 2)C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne Caractéristiques et intérêts du Rapport/Programme annexé au BP Finalités d intérêt général du programme Éléments de contexte + axes de progrès Objectifs de l exercice Propositions budgétaires (AP, CP ) Les autres ressources du programme (ventilation analytique des programmes supports) Les actions proposées Une fiche par action 34

35 2)C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne Caractéristiques et intérêts du Rapport/Programme annexé au CA Les finalités du programme Le taux de consommation des crédits Le taux d évolution des crédits Les actions Commentaires sur les réalisations Un rapport d activité Évaluation des politiques publiques via les indicateurs de performance 35

36 2)C) Expérimentation du Conseil Général de la Mayenne Une adaptation de l organisation et du mode de fonctionnement des services Organisation des commissions d étude autour des missions Réorganisation des directions et des services autour des notions de mission et de programme Reconnaissance de la fonction de responsable de mission et de programme Une implication des agents dans la démarche Une reconnaissance de la contribution à la performance La performance collective Les résultats des programmes La performance individuelle L évaluation annuelle 36

37 LOLF et Coll. Loc. Merci de votre attention 37

La segmentation stratégique à la ville de Bordeaux. Benoît Lion

La segmentation stratégique à la ville de Bordeaux. Benoît Lion La segmentation stratégique à la ville de Bordeaux Benoît Lion Le projet bordelais d adaptation de la LOLF : la Glob Un projet validé par le maire en 2006, à la suite d un diagnostic des services par cinq

Plus en détail

Enjeux de l application des principes de la LOLF aux collectivités locales

Enjeux de l application des principes de la LOLF aux collectivités locales 3ème Workshop Ville-Management - 28 juin 2007 Enjeux de l application des principes de la LOLF aux collectivités locales Master «Management des Collectivités Locales» SOMMAIRE I. Enjeux institutionnels

Plus en détail

Prix de l innovation de l ENSOSP 2012

Prix de l innovation de l ENSOSP 2012 1 Prix de l innovation de l ENSOSP 2012 Sommaire Fiche 1 -Dossier d inscription 2 Fiche 2 -Présentation des circonstances et des objectifs qui ont présidé à ce travail innovant 3 A Circonstances ou réflexions

Plus en détail

BDO Secteur Public. Novembre 2012

BDO Secteur Public. Novembre 2012 BDO Secteur Public Novembre 2012 SOMMAIRE 1. Le réseau BDO Page 3 2. BDO Secteur Public Page 7 3. Votre contact Page 12 Page 2 Le réseau BDO BDO conjugue l expertise et les moyens d un grand réseau international

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC DIRECTION DU BUDGET

ROYAUME DU MAROC DIRECTION DU BUDGET ROYAUME DU MAROC DIRECTION DU BUDGET I CADRE GENERAL II DEFINITION, OBJECTIFS ET PRINCIPES DU CDMT III DEMARCHE METHODOLOGIQUE D ELABORATION DU CDMT IV PERSPECTIVES 2 Le gouvernement a entrepris ces dernières

Plus en détail

Les outils de suivi-évaluation des politiques environnementales au Conseil général du Finistère

Les outils de suivi-évaluation des politiques environnementales au Conseil général du Finistère Les rencontres du réseau Bretagne Environnement Les outils de suivi-évaluation des politiques environnementales au Conseil général du Finistère Vannes, mardi 21 janvier 2014 Historique et contexte de la

Plus en détail

Pratique de la Gestion Prévisionnelle des Ressources Humaines. Ville de ROUBAIX. CNFPT juin 2014

Pratique de la Gestion Prévisionnelle des Ressources Humaines. Ville de ROUBAIX. CNFPT juin 2014 Pratique de la Gestion Prévisionnelle des Ressources Humaines Ville de ROUBAIX CNFPT juin 2014 Ordre du jour Présentation rapide de la ville et de la Collectivité (sur la base du bilan social) Système

Plus en détail

Besoins et pratiques innovantes de pilotage de l action publique locale

Besoins et pratiques innovantes de pilotage de l action publique locale Besoins et pratiques innovantes de pilotage de l action publique locale David CARASSUS, enseignant-chercheur en sciences de gestion, directeur de recherche Centre de Recherche et d Etudes en Gestion 29

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines.

DGAFP 16/11/2006. Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP 16/11/2006 Annexes à la circulaire relative aux conférences de gestion prévisionnelle des ressources humaines. DGAFP - 2 - Annexe 1 Éléments constitutifs du dossier de conférence de gestion prévisionnelle

Plus en détail

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération nationale des Caisses d Epargne L éducation financière devient un complément important, pour ne pas

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Mise en œuvre d un SIG organisationnel au Conseil général de la Mayenne --

Mise en œuvre d un SIG organisationnel au Conseil général de la Mayenne -- Mise en œuvre d un SIG organisationnel au Conseil général de la Mayenne -- Atelier Collectivités Territoriales Conférence Francophone ESRI - Versailles 11 octobre 2007 CG53/DFAGI/DSI Ronan JEGO 10/2007

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque

Gestion d une bibliothèque Gestion d une bibliothèque Faire fonctionner une bibliothèque ou un centre de documentation, c est mettre en œuvre des moyens humaines, matériels et financiers afin d atteindre les objectifs fixés. Le

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Présentation de la réforme Action Logement

Présentation de la réforme Action Logement Notre vocation : faciliter le logement pour favoriser l emploi Depuis plus de 60 ans, gère paritairement la Participation des Employeurs à l Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés.

Plus en détail

ANDRÉ ROSSINOT, président du CNFPT

ANDRÉ ROSSINOT, président du CNFPT À la veille d un mouvement de décentralisation important et alors que la Fonction publique territoriale a fait la preuve de son adaptation aux incessantes mutations des collectivités depuis deux décennies,

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Laura SUIN. 27 place Catinat 59800 LILLE Tél : +33 6 35 79 16 40 29 ans E-mail : contact@coup-depousse.com

Laura SUIN. 27 place Catinat 59800 LILLE Tél : +33 6 35 79 16 40 29 ans E-mail : contact@coup-depousse.com 1. INFORMATIONS PERSONNELLES Laura SUIN 27 place Catinat 59800 LILLE Tél : +33 6 35 79 16 40 29 ans E-mail : contact@coup-depousse.com 2. EXPERTISES ET DOMAINES DE COMPETENCES Expertise des politiques

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE DOSSIER DE PRESSE ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE Vendredi 14 février 2014 NEVERS Aline DEVILLERS 03 86 60 58 50 - aline.devillers@cg58.fr Damien TRESCARTES 03 86 60 68 16 damien.trescartes@cg58.fr

Plus en détail

Un défi pour l avenir des métiers d avenir

Un défi pour l avenir des métiers d avenir LA FORMATION DE LA FILIÈRE ALIMENTAIRE La filière Alimentaire Un défi pour l avenir des métiers d avenir UN RÉSEAU AU SERVICE DE LA FILIèRE ALIMENTAIRE www.ifria-apprentissage.fr l offre de formation initiale

Plus en détail

Formation : Chef de projet occasionnel

Formation : Chef de projet occasionnel Formation : Chef de projet occasionnel Réf. CG5719 Durée Infos 2 jours (14 heures) Forfait repas Paris : 38 HT Forfait repas autres villes : 34 HT Sessions Paris du 13/03/2014 au 14/02/2014 Genève du 20/03/2014

Plus en détail

Plan Pluriannuel d Investissement Informatique. Bureau municipal du 15 février 2016

Plan Pluriannuel d Investissement Informatique. Bureau municipal du 15 février 2016 Plan Pluriannuel d Investissement Informatique Sommaire I Introduction II Synthèse de l audit de l infrastructure III Proposition de PPI Page 2 I. Introduction A. Etat des lieux du système d'information

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT SDIS 78. Séminaire Web - 14 octobre 2013

PROJET D ETABLISSEMENT SDIS 78. Séminaire Web - 14 octobre 2013 PROJET D ETABLISSEMET SDIS 78 Séminaire Web - 14 octobre 2013 Organigramme (par structure) du SDIS 78 Pourquoi un projet d établissement? Pour clarifier les orientations de politiques publiques Pour fédérer

Plus en détail

Protecn@ est un Bureau d Etudes Sécurité spécialisé dans la lutte contre la Malveillance et l Insécurité.

Protecn@ est un Bureau d Etudes Sécurité spécialisé dans la lutte contre la Malveillance et l Insécurité. Protection des biens et des personnes Pack vidéo-protection Conçu pour les communes pour la mise en place d une vidéo-protection urbaine Ensemble construisons votre solution de sécurité àmoindrecoûtd étude!

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste

FICHE DE POSTE. Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture. Présentation du poste FICHE DE POSTE Poste occupé par : Service d affectation : Direction de la Culture Présentation du poste Définition du poste : Directeur des Affaires Culturelles et Sportives, Bibliothèque, Tourisme Positionnement

Plus en détail

Direction de la Prospective, du Plan et de l Evaluation

Direction de la Prospective, du Plan et de l Evaluation 1 Quelques raisons Les caractéristiques de la Région + de 10 ans avant la LOADDT, la Région inaugurait la formule : «un territoire = un projet = un contrat» La réforme de la décentralisation L avenir des

Plus en détail

Patrouillage sur les routes départementales. Activité certifiée ISO 9001 (en janvier 2010)

Patrouillage sur les routes départementales. Activité certifiée ISO 9001 (en janvier 2010) Patrouillage sur les routes départementales Activité certifiée ISO 9001 (en janvier 2010) Sommaire Historique de la démarche au CG68 C est quoi une démarche qualité? Pourquoi une démarche qualité au sein

Plus en détail

Dossier méthodologique DURANTON CONSULTANTS. L organisation d une Direction des Ressources Humaines

Dossier méthodologique DURANTON CONSULTANTS. L organisation d une Direction des Ressources Humaines Dossier méthodologique DURANTON CONSULTANTS L organisation d une Direction des Ressources Humaines Date d édition : 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance

Plus en détail

Allocation et mise à disposition des ressources Macro processus n 2 SOMMAIRE

Allocation et mise à disposition des ressources Macro processus n 2 SOMMAIRE Allocation et mise à disposition des ressources Macro processus n 2 SOMMAIRE Fascicule descriptif Edition de mars 2014 1 Table des Matières 1. Introduction... 4 1.1. Présentation du document... 4 1.2.

Plus en détail

15 juin 2009. Tunisie. Dialogue de gestion et pilotage de la performance. Guide méthodologique

15 juin 2009. Tunisie. Dialogue de gestion et pilotage de la performance. Guide méthodologique 15 juin 2009 Tunisie Dialogue de gestion et pilotage de la performance Guide méthodologique Banque Mondiale Mai 2009 1 SOMMAIRE Liste des abréviations Glossaire Introduction 1. Pourquoi un «dialogue de

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Très légère baisse des prix de l immobilier au niveau national au mois de décembre «Notre indice national est en très légère baisse de -2,67 points

Plus en détail

LA MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ÉTAT. 2003 MMC-DRB [Minéfi]

LA MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ÉTAT. 2003 MMC-DRB [Minéfi] LA MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE COMPTABILITE DE L ÉTAT 2003 MMC-DRB [Minéfi] Les enjeux de la LOLF 2 La LOLF vise à rénover profondément la gestion publique : en faisant émerger une nouvelle approche et

Plus en détail

NOTE DE SERVICE SG/SRH/N2006-1032 DGFAR/MER/N2006-5004 Date: 06 février 2006

NOTE DE SERVICE SG/SRH/N2006-1032 DGFAR/MER/N2006-5004 Date: 06 février 2006 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat Général Service des ressources humaines Bureau de la formation continue Adresse : 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP Suivi par : Direction Générale

Plus en détail

Fiche 14 Le calcul des coûts fondé sur les activités (activity based costing- ABC).

Fiche 14 Le calcul des coûts fondé sur les activités (activity based costing- ABC). Analyse des coûts Fiche 14 Le calcul des coûts fondé sur les activités (activity based costing- ABC). 1. Définition. Piloter la performance implique de disposer des éléments les plus pertinents sur les

Plus en détail

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse Observatoire UNPI des Taxes Foncières Conférence de presse 4 décembre 2008 I/ Présentation des taux régionaux Classement des plus forts taux régionaux en 2008 Classement par taux les moins Région Taux

Plus en détail

Fonds Européens Structurels et d Investissement (FESI)

Fonds Européens Structurels et d Investissement (FESI) Ce document est cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en France avec le fonds européen de développement régional. Fonds Européens Structurels et d Investissement (FESI) 15 octobre 2015 1

Plus en détail

Conférence annuelle. «Une région en transition, l Etat en mutation : quelles approches, quels outils? Quelle place pour la réforme?

Conférence annuelle. «Une région en transition, l Etat en mutation : quelles approches, quels outils? Quelle place pour la réforme? Conférence annuelle «Une région en transition, l Etat en mutation : quelles approches, quels outils? Quelle place pour la réforme?» La modernisation de l Etat et l accompagnement de la réforme budgétaire

Plus en détail

Mesure de la performance des lignes de transport public urbain - Projet APEROL

Mesure de la performance des lignes de transport public urbain - Projet APEROL Aide à la décision pour les politiques de mobilité : recherche et besoins des collectivités Mesure de la performance des lignes de transport public urbain - Projet APEROL Bruno FAIVRE D ARCIER Laboratoire

Plus en détail

RÉGIONALISATION DES AÉROPORTS des évolutions juridiques à une véritable stratégie publique SOLUTIONS POUR LES COLLECTIVITÉS SOLUTIONS POUR LES COLLECTIVITÉS 28, rue Desaix 75015 Paris tél : 01 45 67 23

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

CDSP EQUIPES INTERDÉPARTEMENTALES DE STATISTIQUES (EIS) Branche Services - Courrier - Colis Pôle Performance 10 /09/2015. Classé C2 C2-Restreint

CDSP EQUIPES INTERDÉPARTEMENTALES DE STATISTIQUES (EIS) Branche Services - Courrier - Colis Pôle Performance 10 /09/2015. Classé C2 C2-Restreint CDSP EQUIPES INTERDÉPARTEMENTALES DE STATISTIQUES (EIS) Branche Services - Courrier - Colis Pôle Performance 10 /09/2015 Classé C2 C2-Restreint CONTEXTE ET ENJEUX Une organisation mise en place en 2006

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 DEUG (diplôme d'études universitaires générales) DEUG management et gestion des administrations de l éducation, la formation et la culture DEUG

Plus en détail

LA FORMATION experte. INET INSET Angers - INSET Dunkerque INSET Montpellier - INSET Nancy Le réseau des cadres et de l expertise territoriale

LA FORMATION experte. INET INSET Angers - INSET Dunkerque INSET Montpellier - INSET Nancy Le réseau des cadres et de l expertise territoriale LA FORMATION experte DES CADRES INET INSET Angers - INSET Dunkerque INSET Montpellier - INSET Nancy Le réseau des cadres et de l expertise territoriale édito du président Dans la perspective de l acte

Plus en détail

Etat des lieux des structures de type mésocentres en France (septembre 2009)

Etat des lieux des structures de type mésocentres en France (septembre 2009) Etat des lieux des structures de type mésocentres en France (septembre 2009) F. Berthoud, V. Louvet Ce rapport correspond à la mise à jour d un premier document réalisé en février 2008 en préalable à l

Plus en détail

OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back?

OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back? OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back? La démarche de performance dans le budget de l Etat Emmanuel

Plus en détail

Cercle des finances publiques de FONDAFIP. Bilan de la LOLF. Hervé Boullanger Magistrat à la Cour des comptes

Cercle des finances publiques de FONDAFIP. Bilan de la LOLF. Hervé Boullanger Magistrat à la Cour des comptes Cercle des finances publiques de FONDAFIP Bilan de la LOLF Hervé Boullanger Magistrat à la Cour des comptes La loi organique relative aux lois de finances (LOLF) du 1er août 2001 Rappel des ambitions du

Plus en détail

PME du secteur des NMP: quels financements européens pour vos projets d innovation?

PME du secteur des NMP: quels financements européens pour vos projets d innovation? PME du secteur des NMP: quels financements européens pour vos projets d innovation? Pour financer et accompagner les PME Le Point de Contact National pour les PME et le réseau Entreprise Europe à votre

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

NOS DOMAINES D INTERVENTION

NOS DOMAINES D INTERVENTION NOS DOMAINES D INTERVENTION Finances & Stratégies dispose d'une réelle expertise dans l'accompagnement et la gestion opérationnelle d'entreprises, qu'il s'agisse de start-up innovantes ou de PME-PMI plus

Plus en détail

Formation : L'essentiel en gestion des Ressources Humaines

Formation : L'essentiel en gestion des Ressources Humaines Formation : L'essentiel en gestion des Ressources Humaines Réf. CG3282 Durée Infos 3 jours (21 heures Présentiel) 57 HT Paris - 51 HT Régions Sessions Paris du 24/08/2015 au 25/08/2015 Paris du 07/09/2015

Plus en détail

Maîtrise des coûts informatiques

Maîtrise des coûts informatiques Comité de coordination du contrôle de gestion Maîtrise des coûts informatiques Gouvernance et analyse des coûts en lien avec la performance des programmes 18 septembre 2007 1 Eléments de contexte Un cadre

Plus en détail

TITRE 1. LE BUDGET COMMUNAUTAIRE

TITRE 1. LE BUDGET COMMUNAUTAIRE Page 1 sur 13 Table des matières TITRE 1. LE BUDGET COMMUNAUTAIRE... 4 Chapitre 1. Structuration et vote du budget... 4 Chapitre 2. Segmentation budgétaire stratégique... 5 Chapitre 3. Gestion pluriannuelle...

Plus en détail

La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation

La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation La gestion des talents et successeurs : vecteur d engagement, de reconnaissance et d innovation Frédéric Faye, Directeur du développement des ressources humaines de TNT Express France Carrefour de l Innovation

Plus en détail

La Qualité RE.S.E.A-U en Provence-Alpes-Côte d Azur

La Qualité RE.S.E.A-U en Provence-Alpes-Côte d Azur La Qualité RE.S.E.A-U en Provence-Alpes-Côte d Azur Journées d information et d échanges de pratique pour les Conseils régionaux Strasbourg, 13-14 décembre 2012 Trois étapes de construction d un positionnement

Plus en détail

Le projet EDI. Une dimension essentielle pour le Réseau UIMM et la Branche UIMM NOUS ENGAGER POUR LES ENTREPRISES INDUSTRIELLES

Le projet EDI. Une dimension essentielle pour le Réseau UIMM et la Branche UIMM NOUS ENGAGER POUR LES ENTREPRISES INDUSTRIELLES Le projet EDI Une dimension essentielle pour le Réseau UIMM et la Branche UIMM NOUS ENGAGER POUR LES ENTREPRISES INDUSTRIELLES Représenter les entreprises industrielles Les missions essentielles de l UIMM:

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés.

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Haute-Normandie 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

CNFPT. Délégation Rhône-Alpes Lyon. Communication institutionnelle. Itinéraire "Responsable et chargé(e) de communication"

CNFPT. Délégation Rhône-Alpes Lyon. Communication institutionnelle. Itinéraire Responsable et chargé(e) de communication CNFPT Délégation Rhône-Alpes Lyon Communication institutionnelle Itinéraire "Responsable et chargé(e) de communication" 25 septembre 2015 ITINÉRAIRES OU CYCLES RESPONSABLE ET CHARGÉE-CHARGÉ DE COMMUNICATION

Plus en détail

Etude sur le bilan des dépenses publiques

Etude sur le bilan des dépenses publiques République Islamique de Mauritanie Ministère des Affaires Economiques et du Développement Centre Mauritanien d Analyse de Politiques ----- CMAP ----- Termes de référence Etude sur le bilan des dépenses

Plus en détail

CHAPITRE II- Le territoire national et sa population: répartition spatiale et dynamiques

CHAPITRE II- Le territoire national et sa population: répartition spatiale et dynamiques CHAPITRE II- Le territoire national et sa population: répartition spatiale et dynamiques A- La population française: une population rurale ou urbaine? La population française se concentre dans quelques

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS CHEF DE SERVICE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS CHEF DE SERVICE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/ERH3/DBL/CM/12-28 Christine MERMET 01 43 93 89 46 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE GRADE : FONCTION

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

La société Pawnee et la base Maildata en quelques mots

La société Pawnee et la base Maildata en quelques mots La société Pawnee et la base Maildata en quelques mots Pawnee Maildata email Marketing La société Pawnee rachète le capital de l agence Maildata en septembre 2013, afin de mettre en œuvre toutes les ressources

Plus en détail

La gestion des fonds FEDER 2007-2013 par la préfecture de région d Ile-de-France est certifiée

La gestion des fonds FEDER 2007-2013 par la préfecture de région d Ile-de-France est certifiée ? LE SAVIEZ-VOUS La gestion des fonds FEDER 2007-2013 par la préfecture de région d Ile-de-France est certifiée Optimiser Démarche qualité PRÉFET DE LA RÉGION La préfecture de la région d Ile-de-France,

Plus en détail

Programme type à personnaliser

Programme type à personnaliser Programme type à personnaliser Module 1... 2 Présentation Phase 1 Phase 2 Module 2.... 5 Présentation Module 2.1 Module 2.2 Module 2.3 Module 2.4 Module 2.5 Module 2.6 Module 2.7 Module 2.8 Module 2.9

Plus en détail

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique N 2 / mars 2006 De quelques données statistiques complémentaires sur l évolution passée, présente et à venir des effectifs d enseignants-chercheurs

Plus en détail

«QUEL CONSEIL COMPTABLE POUR UNE MEILLEURE

«QUEL CONSEIL COMPTABLE POUR UNE MEILLEURE QUELLE GESTION FINANCIÈRE DES VILLES? 1 ère table ronde «QUEL CONSEIL COMPTABLE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES VILLES?» Par M. Lotfi MISSOUM, Directeur du contrôle, de l audit et de l inspection à

Plus en détail

Responsable du contrôle de gestion

Responsable du contrôle de gestion Famille : Management, Gestion et Aide à la décision Sous-famille : Contrôle et organisation Métier : Contrôleur de gestion Code Métier : 45L10 Code GESFORM GPMC : 45L1024022 1- Définition Concevoir et

Plus en détail

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé Atelier ORAS Pilotage des rémunérations variables Groupe RH&M Le volet informatisation Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé EURISTIC 4 février 2010 Présentation Intervenant EURISTIC Jean-Louis BAUDRAND

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie. www.ottnormandie.fr La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les Offices de Tourisme de Normandie www.ottnormandie.fr Un environnement touristique en pleine mutation Nouveaux comportements des clientèles,

Plus en détail

Direction de la Programmation et du Conseil en Gestion

Direction de la Programmation et du Conseil en Gestion Fonction/Poste CR/Service Cadre d emploi de recrutement Conseiller en Gestion Direction de la Programmation et du Conseil en Gestion Attaché Territorial Annexe 1 Nature des fonctions Référent sur un portefeuille

Plus en détail

Le stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux

Le stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux Le stockage dans la filière des céréales et des oléo-protéagineux - Observatoire des sites de stockage VISIOStockage - Stockage à la ferme BASSE ET HAUTE NORMANDIE RENCONTRES RÉGIONALES CÉRÉALIÈRES 2015

Plus en détail

Nos profils et références

Nos profils et références Nos profils et références Laurent Hirschauer, Directeur, Gérant de conduite du changement Au cours de ces 21 années d expérience du conseil aux collectivités locales, j ai mené environ 150 missions dans

Plus en détail

de l expertise technique et économique...... à l assistance à maîtrise d ouvrage SOLUTIONS POUR LES AÉROPORTS SOLUTIONS POUR LES AÉROPORTS 28, rue Desaix 75015 Paris tél : 01 45 67 23 55 fax : 01 47 34

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2015) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Réalisation d un recensement fiscal et élaboration d une stratégie de recouvrement pour la Communauté rurale de Nguéniène Mars 2014 Ircod Alsace

Plus en détail

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE

VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE VERS LES FONCTIONS SUPPORT DE L AGENCE FRANCAISE POUR LA BIODIVERSITE 1- Des fonctions support organisées différemment selon les établissements Des fonctions support et/ou soutien existent dans chacun

Plus en détail

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction BRGM 2012-330- DAF/EDD Novembre 2012 Bilan réalisé selon le format de l annexe 3 de la Méthode pour

Plus en détail

Refonte de l architecture budgétaire. Principes, illustrations et déploiement de la démarche

Refonte de l architecture budgétaire. Principes, illustrations et déploiement de la démarche Refonte de l architecture budgétaire Principes, illustrations et déploiement de la démarche Historique et intentions initiales Le Plan des Engagements Financiers (PEF) : une architecture créée en 2002/2003,

Plus en détail

Mesure et suivi de la consommation d'espace dans les SCoT et PLU

Mesure et suivi de la consommation d'espace dans les SCoT et PLU Mesure et suivi de la consommation d'espace dans les SCoT et PLU Club des SCoT hautsnormands Pascale GONDEAUX CETE Normandie-Centre 15 février 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement Normandie

Plus en détail

Séminaire sur la certification des comptes

Séminaire sur la certification des comptes Séminaire sur la certification des comptes INET Pantin 27 mars 2013 Séminaire sur la certification des comptes 1 SOMMAIRE 1- Contexte 2- Enjeux et chiffres-clés 3- Autres projets connexes ayant un impact

Plus en détail

Les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales

Les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales Les pratiques de gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences (GPEEC) dans les collectivités territoriales Rencontre des collectivités - 17 janvier 2014 Direction de l observation

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/FOPDAC/N2002-2067 Date : 02 JUILLET 2002. Mesdames et Messieurs les Directeurs Régionaux de l'agriculture et de la Forêt

NOTE DE SERVICE DGER/FOPDAC/N2002-2067 Date : 02 JUILLET 2002. Mesdames et Messieurs les Directeurs Régionaux de l'agriculture et de la Forêt Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Adresse : 1 ter, avenue de Lowendal 75700 Paris 07 SP Suivi par : Denis UTARD Tél : 01.49.55.51.59 Fax : 01.49.55.46.36 Mél : denis.utard@educagri.fr

Plus en détail

1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE

1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE Les chiffres clés au 31 décembre 2010 / 7 / 1/ L OPAC DU RHÔNE, UNE STRATÉGIE COHÉRENTE ET RESPONSABLE 1.1/ La gouvernance d entreprise 1.2/ Une organisation en phase avec son environnement 1.3/ Les ressources

Plus en détail

Guide synthétique - Annexe : les indicateurs de la comptabilité d'engagement

Guide synthétique - Annexe : les indicateurs de la comptabilité d'engagement Guide synthétique - Annexe : les indicateurs de la comptabilité d'engagement INDICATEURS RELATIFS AUX DELAIS DES PHASES DE LA DEPENSE Il s agit d indicateurs mesurant en jours, le délai écoulé entre différentes

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

KEY ACCOUNT MANAGEMENT

KEY ACCOUNT MANAGEMENT KEY ACCOUNT MANAGEMENT Etude Why Consulting Extrait de la présentation donnée à Paris, le 23 janvier 2014 CABINET CONSEIL indépendant, spécialisé en Performance commerciale et Relation Client Cabinet créé

Plus en détail

Contrats de ville de nouvelle génération. Premier bilan

Contrats de ville de nouvelle génération. Premier bilan Contrats de ville de nouvelle génération Premier bilan Atelier club des agglomérations et métropoles de l AdCF 24 juin 2015 Les grands principes des contrats de ville (décision 22 du CIV) Des contrats

Plus en détail

Les Entreprises. Adaptées. Trois filières métiers d avenir

Les Entreprises. Adaptées. Trois filières métiers d avenir Les Entreprises Adaptées Trois filières métiers d avenir Propreté Gestion électronique de documents Travaux paysagers édito Bien plus qu un instrument de progrès et de justice sociale, l Entreprise Adaptée

Plus en détail

Réflexions sur la contractualisation au Ministère de l Education nationale

Réflexions sur la contractualisation au Ministère de l Education nationale Réflexions sur la contractualisation au Ministère de l Education nationale Séminaire organisé par l Académie de Rouen 28 septembre 2011 Véronique FOUQUE Chef du bureau suivi des stratégies et performances

Plus en détail

GESTION DE L'ENTREPRISE

GESTION DE L'ENTREPRISE ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL CRÉATION ET REPRISE D ENTREPRISE GESTION DE L'ENTREPRISE DÉVELOPPEMENT DES STRUCTURES D ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Le Roseau conseil est un organisme pluridisciplinaire.

Plus en détail