LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES"

Transcription

1 LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs page 4 2. Méthode page 5 3. Moyens page 5 B Le grand public et les professionnels de santé 1. Objectifs page6 2. Méthode page 6 3. Moyens page 6-7 Comment «décrocher» un emploi en collectivité territoriale page 8-9 Le statut page 10 Résumé : Fiche pratique page 11

2 LES MISSIONS Acteur de santé publique, le diététicien coordonne et organise le secteur de la restauration collective destinée aux différents groupes de population. Son rôle est de promouvoir une alimentation optimale, répondant à des critères : Nutritionnels : Selon les différents recommandations officielles en fonction de : L âge L état physiologique L activité physique Sanitaires et de sécurité alimentaire : Fixés par la réglementation en matière d hygiène alimentaire. Qualitatifs : Choix des produits, présentation Température et saveurs du mets proposé Environnement Le diététicien est un professionnel de la nutrition et de la qualité alimentaire, il orchestre le repas et son environnement. LES SECTEURS D'INTERVENTION Les restaurants scolaires des écoles préélémentaires et élémentaires (cuisines, offices, et salles à manger). Les établissements pour personnes âgées (maisons de retraite, résidences, foyers logements, structures assurant le portage à domicile et la restauration sur place). Les centres de loisirs avec ou sans hébergement. Les structures d accueil des enfants de moins de trois ans (crèches collectives, familiales, halte-jeux, garderie..) L établissement du second degré (collèges, lycées, LEP) Les établissements sanitaires et sociaux (foyers de vie, de l enfance, maternels, pour handicapés..) Les restaurants du personnel dans ces administrations Centre municipal de santé Centre municipal de sport 2

3 LES CONTACTS PRIVILEGIES Avant de se lancer dans une candidature spontanée, il est nécessaire de prendre connaissance de l environnement dans lequel on souhaite évoluer en prenant contact avec : Les élus des Conseils Régionaux, Conseils Généraux, des Communes et leurs services administratifs et techniques. Les responsables d établissements scolaires, sanitaires et sociaux : * des écoles maternelles et primaires * des maisons de retraite * des foyers de vie * des centres de formation * des crèches et PMI.. Les associations des parents d élèves (F.C.P.E., P.E.E.P., association locale..). Les autres services départementaux chargés des actions sociales, des affaires scolaires, de l enfance et de la famille, des interventions culturelles, associatives, sportives, Les services de l état : * Direction des Services Vétérinaires (DSV) * Direction des Affaires Sanitaires et sociales (DDASS) * Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) * L inspection de l éducation nationale du secteur ou académique Les organismes de formation * Centre National de la Formation des Personnels Territoriaux (CNFPT) * Centre d Entraînement aux Méthodes d Education Active (CEMEA) * Groupement des Etablissements (GRETA) L école de formation professionnelle : * école paramédicale * Instituts Universitaires de Formation des Maîtres (IUFM) * Centres de formation de jeunes en réinsersertion * Ecoles Hôtelières Les professionnels : Architectes, gestionnaires, concepteurs de cuisines, représentants en matériels de restauration, fournisseurs de produits de l agroalimentaire et les prestataires de services 3

4 LES CIBLES A - La Restauration collective 1 ) Objectifs Le diététicien est le garant d une alimentation saine et équilibrée qui tient compte De l évolution des connaissances dans le domaine de la nutrition, de l hygiène et de la sécurité alimentaire. Des contraintes socioculturelles, budgétaires, matérielles et des habitudes alimentaires De la satisfaction du convive. 2 ) Méthode a) relation avec les services de contrôle et les concepteurs Le diététicien veille à la bonne application des textes législatifs concernant l hygiène et la sécurité alimentaire en restauration collective. Il étudie et contrôle : Les différentes étapes de la fabrication des repas L hygiène des denrées, des manipulations, du personnel, de la distribution Le nettoyage et la désinfection des locaux et des équipements. Il est sensible au danger représenté par la Toxi-infection Alimentaire Collective (TIAC). Si nécessaire, il met en œuvre le processus d alerte et d enquête en cas de TIAC ou suspicion de denrées douteuses. Il veille à l application et au suivi de la méthode HACCP (Coordination, formation,..) Il donne son avis technique (conception du cahier des charges) sur les projets de constructions, réaménagements, transformations de cuisines et offices alimentaires, et sur les choix d équipements. b) Participation à l organisation des services alimentaires L élaboration du budget prévisionnel en évaluant les priorités. Passations des marchés publics. Conception, suivi et contrôle du cahier des charges. Commandes et achats. Contacts avec les fournisseurs. Rotation du stock. Contrôle de la qualité des produits. Demande de subventions. 4

5 Gestion du travail des équipes et recrutement du personnel de restauration. Avis sur les nouveaux produits et techniques nouvelles. Informatisation des services alimentaires : mise en œuvre et suivi. Il participe également au contrôle du respect du cahier des charges, dans le cadre d une concession à une société de restauration privée. c) Animation Le diététicien veille à la qualité de l environnement du repas et son aspect convivial. Dans le cadre de ses compétences, il vérifie : Les conditions matérielles de prises de repas, cadre d accueil, insonorisation, décoration, mobilier, vaisselle. La qualité du service des repas selon la méthode utilisée (service traditionnel, libre-service, portage à domicile ) La qualité organoleptique : présentation, température des mets, qualité gustative. L aménagement et l animation du temps repas. Il est constamment à l écoute de la clientèle pour s assurer de l acceptabilité de la prestation alimentaire. Il est l interlocuteur de choix entre les différents partenaires. d) Formation et information : - des gestionnaires - du personnel de cuisine et de service - du personnel chargé d encadrer les enfants pendant le temps repas - des convives Dans les domaines de la nutrition de l hygiène de l organisation du travail et de l animation du repas 3 ) les Moyens Une alimentation satisfaisante du point de vue traditionnelle respecte les critères suivants : Répartition judicieuse des aliments sur le repas, la journée, la semaine, le mois (Plan alimentaire) Variété et digestibilité Quantités moyennes recommandées par tranches d âges (grammages) 5

6 B - Le Grand public et les professionnels de santé 1) Objectifs Le diététicien définit les apports nutritionnels d une alimentation équilibrée et sensibilise les groupes de population à l importance d une alimentation équilibrée et variée. Population concernée o Public de référence : - Enfants, adolescents - Adultes, parents - Personnes âgées - Sportifs - Femmes enceintes ou allaitantes - Populations défavorisées (quart monde) - Populations migrantes - Jeunes en réinsertion - Alcooliques o Public relais : a. Personnel médical et paramédical : médecins, pédiatres, infirmières, puéricultrices, chirurgiens-dentistes.. b. Personnel enseignant c. Travailleurs sociaux : conseillers en économie sociale et familiale, éducateurs, directeurs et animateurs de centres de vacances, travailleuses familiales 2) Méthode Le diététicien Dresse un diagnostic de la situation Fixe des objectifs précis et évaluables Etablit et contrôle les programmes d actions Tout ceci en en tenant compte : * des contraintes liées à l environnement * des contraintes budgétaires * des connaissances en matières d alimentation des publics visés * du niveau socioculturel et des habitudes alimentaires * du personnel 3) Moyens Participation (et organisation) à des commissions de menus, de restauration, réunions avec les parents d élèves et les différentes associations Consultations et permanences dans les centres médico-sociaux ; centres de santé, centres de PMI, centres d hygiène alimentaire Groupes de travail et de réflexion sur l alimentation Cours de cuisine, classe d éveil sensoriel (de goût) Animations de stand nutrition à l occasion de foires exposition, forum.. Elaboration de documentation (affiches, dépliants, brochures, matériel audiovisuels) Rédaction d articles dans la presse locale ; bulletin municipal, gazette des communes, bulletin des maires, revue du Conseil Général Sessions de formation et réunions d information. 6

7 COMMENT "DECROCHER" UN EMPLOI EN COLLECTIVITE PUBLIQUE? _ Répondre à une annonce qui recherche - un diététicien - un conseiller nutritionnel - un qualiticien ou un responsable qualité en restauration - un responsable restauration (en fonction du niveau d expérience) Mais aussi donner suite à toutes propositions où vous penser pouvoir vous adapter et mettre à profit votre formation, votre expérience. Faire un curriculum vitae positif orienter sur la valorisation de votre travail en fonction de l annonce et du profil de poste recherché. _ Faire une candidature spontanée Qui contacter? Les élus : Président des Conseils Régionaux, ou Conseillers Régionaux Président des Conseils Généraux, ou Conseillers Généraux Les Maires ou leurs adjoints Les Directeurs Généraux des Services Les Chef de Cabinet Les responsables des caisses des écoles Rappel : tout courrier de candidature doit être adressé au Maire, au Président du Conseil Général ou Régional. _ Comment préparer son dossier de candidature? Une étude préalable permet d adapter son profil de poste à la collectivité locale choisie et d en réaliser un dossier. La sensibilisation du terrain doit donc commencer à la base afin de prendre connaissance des besoins et des préoccupations de chacun. Le Domaine associatif : Fédération de parents d élèves Associations médico-sociales : Déficients moteurs et cérébraux Personnes âgées Jeunes en réinsertion Associations professionnelles : Gestionnaires municipaux Paramédicaux Associations départementales d élus (maires, conseillers généraux..) Association de santé Associations sportives Association de lutte contre la précarité (Resto du cœur..) Les responsables de ce type d associations sont présents à la fois sur les municipalités et sur les départements. 7

8 Le profil de poste doit servir d outil pour sensibiliser des interlocuteurs comme : Les cadres territoriaux Les responsables des services administratifs Les décideurs. a) les cadres territoriaux des services suivants de la petite enfance des affaires scolaires, de l éducation des affaires sociales, des collèges et des lycées des actions sociales (personnes âgées, jeunes, en réinsertion, population défavorisée, population migrante..) des actions sportives des actions culturelles etc b) Les responsables des services administratifs Le directeur des services de la mairie Les responsables des services généraux en région et département Les chefs du personnel c) Les élus Maire et ses adjoints Président du Conseil Général ou ses adjoints Président du Conseil Régional ou ses adjoints Les deux types de services (chargés des secteurs particuliers, administratifs d une part et élus d autre part) doivent être sensibilisés en parallèle. LE STATUT Pour tout savoir sur le diététicien sur le statut allers sur le site Dans la rubrique «rééducateur territorial» dans la filière sanitaire et sociale. Vous aurez des informations sur le grade, les conditions d accès au concours, la nomination, la titularisation, la carrière. Rappel : Possibilité de détachement. Un diététicien titulaire de la fonction publique hospitalière peut accéder à un poste au sein des collectivités territoriales par voie de détachement. 8

9 En Résumé : fiche pratique Raison d être : DIETETICIEN EN COLLECTIVITE TERRITORIALE Le diététicien au sein de la collectivité territoriale est le référent du secteur alimentaire et l interlocuteur privilégié de l ensemble des partenaires de la restauration collective. Il est le garant de la qualité nutritionnelle, sanitaire et organoleptique de la prestation alimentaire. Rôles principaux : 1) Audit - conseil 2) Expertise contrôle 3) Formation - relationnel Missions Avec les élus et la direction générale de la ville, il définit le système de restauration le mieux adapté à la collectivité en fonction des critères budgétaires. Il participe à l élaboration du projet de construction de l unité de fabrication avec les services techniques en tenant compte de la réglementation et de l organisation du travail. Il participe à l'élaboration des cahiers des charges dans le cadre des appels d offres alimentaires ou de produits annexes destinés au secteur alimentaire (produits d entretien, vêtements du personnel ). Il participe au choix des fournisseurs. Force de proposition, il détermine les mesures visant à optimiser le système de restauration. Il contrôle l ensemble de la chaîne alimentaire, la qualité des produits utilisés et des repas servis, la qualité de l environnement humain et des locaux de restauration. Il veille à ce que l organisation du travail permette de garantir la qualité sanitaire des repas dans le respect de la réglementation en hygiène des locaux, du personnel et des denrées. Il participe au recrutement et à la formation du personnel de restauration et d encadrement des convives afin d offrir une prestation de qualité optimum. Il est l interlocuteur privilégié de l ensemble des partenaires concernés par la restauration (élus, administratifs, parents ou enseignants, professionnels de santé) et met en place les modalités d accueil des personnes ayant besoin d une prise en charge alimentaire particulière (régime, allergie, intolérance ). Il contribue à l information du public en développant des actions de communication au sein des supports de la collectivité territoriale (publication municipale, expositions, réunion publique ) En partenariat avec l'éducation nationale et les enseignants il participe à des actions d'éducation alimentaire, d'éveil sensoriel, animation de forum, exposition etc.. 9

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

Multi-accueil de 20 berceaux (au sein de la future Maison de la Petite Enfance) : - 2 Agents Polyvalents

Multi-accueil de 20 berceaux (au sein de la future Maison de la Petite Enfance) : - 2 Agents Polyvalents Dans le cadre de l ouverture de la Maison de la Petite Enfance courant 2013, la Ville de Juvisy-Sur-Orge recrute pour l ensemble de ses structures petite enfance : Multi-Accueil 60 berceaux (au sein de

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition

Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition Le CODES 13 un Acteur de Promotion de la Santé en Nutrition Le Comité Départemental d Éducation à la santé des Bouches du Rhône (Co.D.E.S 13) met en œuvre des actions de promotion et d éducation pour la

Plus en détail

http://www.animetcom.fr/

http://www.animetcom.fr/ http://www.animetcom.fr/ NOS DOMAINES DE FORMATION Education Populaire Sports Loisirs... 3 Petite Enfance Enfance Adolescence... 4 Social et Médico-Social... 5 Commercial et Centre de Profits... 6 Communication

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

FORMATION - AUDIT - CONSEIL

FORMATION - AUDIT - CONSEIL FORMATION - AUDIT - CONSEIL Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration Maîtriser le danger allergène : une obligation réglementaire L analyse microbiologique d une

Plus en détail

LA RESTAURATION SCOLAIRE

LA RESTAURATION SCOLAIRE LA RESTAURATION SCOLAIRE Note de Synthèse Introduction!: La restauration scolaire concerne environ 7 millions d'élèves, soit un élève sur deux. Les écoles maternelles et primaires en accueillent près de

Plus en détail

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités.

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités. L esprit qualité De la gestion sur site aux repas livrés avec ou sans personnel, des repas quotidiens aux repas d affaires. CRM propose une large gamme de services. Concepteur, partenaire dans les projets

Plus en détail

90 H.T. "Allégée" NOUVEAU. Formule

90 H.T. Allégée NOUVEAU. Formule NOUVEAU Formule Notre métier, vous accompagner et vous apporter les conseils et l amélioration de la qualité nutrionnelles de vos services. NOS ENGAGEMENTS : Vous aidez à concevoir des menus équilibrés

Plus en détail

Programme d'éducation nutritionnelle à l'école maternelle

Programme d'éducation nutritionnelle à l'école maternelle Programme d'éducation nutritionnelle 1 La lutte contre l'obésité infantile : une priorité nationale La prévalence de l obésité infantile ne cesse d augmenter en France et représente une véritable préoccupation

Plus en détail

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Imprimé sur du papier recyclé - Novembre 2012 Le Certificat de Qualification Professionnelle - CQP Employé-e technique de restauration Agihr

Plus en détail

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION 14 septembre 2015 1 Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective 2 1 La filière bovine, en Poitou-Charentes ENJEUX POUR LA FILIERE, Cheptel : 751

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

Le Programme «Nutrition, Prévention et Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» www.nutritionenfantaquitaine.fr

Le Programme «Nutrition, Prévention et Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» www.nutritionenfantaquitaine.fr Le Programme «Nutrition, Prévention et Santé des enfants et adolescents en Aquitaine» www.nutritionenfantaquitaine.fr Programme Nutrition, Prévention, Santé des enfants et adolescents en Aquitaine Volet

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP Article 1 Objet du marché La prestation, objet du marché,

Plus en détail

Annexe à l'arrêté n 14-151 du 17/04/2014 du Président du Centre de Gestion Liste des vacances ou créations d'emplois - Publicité : CDG

Annexe à l'arrêté n 14-151 du 17/04/2014 du Président du Centre de Gestion Liste des vacances ou créations d'emplois - Publicité : CDG 37 37 C D'AGGLOMERATION TOUR(S) PLUS Propreté et déchets Agent de collecte 04-29 Intitulé du poste: chauffeur ripeur Enlèvement et collecte mécanisée des déchets - surveillance des risques liés à la circulation,

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil»

Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil» Fiche(s) métier(s) de rattachement : «Responsable de Structure d'accueil Petite Enfance» Fiche de poste : «Directrice d'un multi accueil» Filière et cadre d'emploi de référence : Filière sanitaire et sociale

Plus en détail

TOURISME DES JEUNES ACCES AUX VACANCES DES ENFANTS D AGE SCOLAIRE

TOURISME DES JEUNES ACCES AUX VACANCES DES ENFANTS D AGE SCOLAIRE TOURISME DES JEUNES Le développement du tourisme des jeunes est l une des préoccupations majeures de la direction du Tourisme. L accès aux vacances participe à la formation et à la socialisation des jeunes

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE

PRESENTATION DU MODULE DE FORMATION FACULTATIF DE 70 HEURES pour l obtention du Diplôme d AUXILIAIRE DE PUERICULTURE par la VAE GRETA OISE OCCIDENTALE Lycée Paul Langevin Dossier suivi par Evelyne LANGUIGNON Téléphone 03.44.12.14.90 Fax 03.44.12.14.99 Mél. elanguignon.greta@acamiens.fr www.gretabvs.com 3, avenue Montaigne 60000

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre Exemple de signalétique (Lycée Blaise-Pascal - Châteauroux) Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre La Région va exprimer, à travers la mise

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

,!$!!!!,!!,%,& '!7,!$,!$! 8 $!!,#!$#!!,!!,! #!+!!7&1!7!!9:#!!! -;!!!!#!,!!!& 64445<*!))&!"#$ %!,!&'),! 63 =% >?63 =, @!.!7!+, >&!

,!$!!!!,!!,%,& '!7,!$,!$! 8 $!!,#!$#!!,!!,! #!+!!7&1!7!!9:#!!! -;!!!!#!,!!!& 64445<*!))&!#$ %!,!&'),! 63 =% >?63 =, @!.!7!+, >&! A Achat : Affermage : " #$$%# #'( Allotissement : " ) *) # '+, $-. #/01#2,$,,%, Anadémie : 3 +$$ $.)*) 4561 Analyses microbiologiques : '7,$,$ 8 $,# $#,, #+717 9:# -; #, 64445

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com CUISINE & RESTAURATION COLLECTIVE FORMATIONS CONSEIL CCI FORMATION 201-201 www.audit-formation-restauration.com HYGIÈNE & QUALITÉ BONNES PRATIQUES D HYGIÈNE Sensibilisation à l'hygiène, responsabilités

Plus en détail

Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu

Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu Conseil de la restauration scolaire 16 janvier 2013 Compte-rendu Nicolas NORDMAN, adjoint au Maire, chargé des affaires scolaires, périscolaire et de la Caisse des Ecoles Carlos DURAN, directeur de la

Plus en détail

Lycée polyvalent Marie Curie BP 126-81 rue Roger Dijoux 97437 SAINTE ANNE. Florence PAYET, Chef de travaux ctx.9741231v@ac-reunion.

Lycée polyvalent Marie Curie BP 126-81 rue Roger Dijoux 97437 SAINTE ANNE. Florence PAYET, Chef de travaux ctx.9741231v@ac-reunion. Lycée polyvalent Marie Curie BP 126-81 rue Roger Dijoux 97437 SAINTE ANNE Florence PAYET, Chef de travaux ctx.9741231v@ac-reunion.fr 02 62 94 46 65 Domaine Sanitaire et Social BAC PRO ASSP Accompagnement

Plus en détail

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010

Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi. Décembre 2010 Métiers de la petite enfance en Ile-de-France Diagnostic partagé de la formation et de l emploi Décembre 2010 Synthèse Introduction 1) Formation Diplôme Département 75 77 78 91 92 93 94 95 Total

Plus en détail

Laboratoire départemental d analyses

Laboratoire départemental d analyses Catalogue des formations Microbiologie alimentaire santé animale AUDIT, conseil et formation en sécurité alimentaire Laboratoire 216 rue Louis Mallet 18020 Bourges Cedex Tél. 02 48 21 15 31 fax 02 48 50

Plus en détail

CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne

CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne Démarche qualité Initiée en 2008 dans le cadre du mémoire d études d Alexandra Gatel, diététicienne. Etat des lieux au début de l étude : Etude

Plus en détail

Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative

Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative 18 mai 2011 14h Un projet mené dans le cadre du CPRDF GT 1 «Prospective

Plus en détail

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Mise à jour le : 20/01/2015 Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Cher B.P 2001 18026

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale) Offre de formations 2015-2016 Une offre originale par : L expertise nutritionnelle des formateurs L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Plus en détail

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale détaillé Partie 1 Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale A Abandon de poste.......................................................................5849 15 Absence de service fait................................................................5850

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX Marché public pour la restauration scolaire (du 01/09/2015 au dernier jour précédent la rentrée scolaire 2016, renouvelable une fois) Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

Fiche d évolution. Savoir. l Connaissance élémentaire en diététique. l Connaissance des types de régimes alimentaires.

Fiche d évolution. Savoir. l Connaissance élémentaire en diététique. l Connaissance des types de régimes alimentaires. Cuisinier/ière G1602 - Personnel de cuisine 1 Cuisinier/ère en Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Les activités principales Le cuisinier élabore et confectionne les repas

Plus en détail

Laboratoire départemental d analyses

Laboratoire départemental d analyses Catalogue des formations 2015 MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE SANTÉ ANIMALE AUDIT, CONSEIL ET FORMATION EN SÉCURITÉ ALIMENTAIRE LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D ANALYSES DU CHER 216 RUE LOUIS MALLET 18020 BOURGES

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

Jeudi 11 avril 2013. Forum. SANTÉ et BIEN-ÊTRE Votre nouveau rendez-vous santé et bien-être. salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à 18h.

Jeudi 11 avril 2013. Forum. SANTÉ et BIEN-ÊTRE Votre nouveau rendez-vous santé et bien-être. salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à 18h. Jeudi 11 avril 2013 Forum SANTÉ et BIEN-ÊTRE Votre nouveau rendez-vous santé et bien-être salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à 18h entrée gratuite Jeudi 11 avril 2013 salle Léo Lagrange Le Trait de 9h à

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015 RÈGLEMENT INTÉRIEUR RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015 Article 1 : SERVICE MUNICIPAL DE RESTAURATION SCOLAIRE La ville d Andernos les Bains met à la disposition pour le déjeuner de tous les

Plus en détail

Aujourd hui le chef vous propose: menus

Aujourd hui le chef vous propose: menus Aujourd hui le chef vous propose: La commission des menus Aude Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT Quelles recommandations? Outil Angélique Repas Attentes et souhaits Existe t-il un dispositif

Plus en détail

PROFESSION : Traiteur Organisateur de Réception (T.O.R)

PROFESSION : Traiteur Organisateur de Réception (T.O.R) PROFESSION : Traiteur Organisateur de Réception (T.O.R) TOUT CONNAITRE DE CET ACTEUR INCONTOURNABLE DE VOS EVENEMENTS ET MANIFESTATIONS GUIDE D INFORMATION ET CONSEILS A L USAGE DES ENTREPRISES, PARTICULIERS,

Plus en détail

ANNEXE 3 LES 35 FAMILLES D'EMPLOIS ET LES 230 METIERS

ANNEXE 3 LES 35 FAMILLES D'EMPLOIS ET LES 230 METIERS ANNEXE 3 LES 35 FAMILLES D'EMPLOIS ET LES 230 METIERS Familles d'emplois DIRECTION GENERALE AFFAIRES GENERALES Directeur Général de collectivités ou d'établissement public Directeur général adjoint Contrôleur

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Pourquoi une nouvelle cuisine? Sécurité & qualité. Offre de services. Diminution de l impact environnemental

Pourquoi une nouvelle cuisine? Sécurité & qualité. Offre de services. Diminution de l impact environnemental Pourquoi une nouvelle cuisine? Pour offrir un éventail plus large de services à nos adhérents et clients, tout en améliorant les conditions de travail de nos agents : Sécurité & qualité Regroupement du

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

Contenu du métier. Contenu du métier

Contenu du métier. Contenu du métier FICHE METIER et PASSERELLES ASSISTANT(E) D'ACCUEIL PETITE ENFANCE Domaines : Domaine Services à la personne - Sous domaine : Education et animation Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 06/D/23

Plus en détail

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE FOURNITURE DE REPAS EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Date

Plus en détail

SOMMAIRE METIERS 2015

SOMMAIRE METIERS 2015 SOMMAIRE METIERS 2015 Agent de service p.2 Aide de cuisine p.3 Cuisinier p.4 Boulanger-pâtissier p.5 Second de cuisine 1 p.6 Second de cuisine 2 p.7 Chef de cuisine 1 p.8 Chef de cuisine 2 p.9 Responsable

Plus en détail

Bilan de synthèse de l action. "Promotion de la santé auprès de la petite enfance"

Bilan de synthèse de l action. Promotion de la santé auprès de la petite enfance Bilan de synthèse de l action "Promotion de la santé auprès de la petite enfance" Volet : nutrition auprès des crèches Bilan élaboré par : Michèle CHANCEAU DESMOULIN, infirmière chargée d études CPAM Dordogne

Plus en détail

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT

Le restaurant scolaire est ouvert le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 12H05 à 13 H30 : Article 2 : ACCES AU RESTAURANT COMMUNE DE NIVILLAC REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE ANNEE 2014-2015 ECOLE PRIMAIRE PUBLIQUE «LES PETITS MURINS» La cantine scolaire a pour objectif d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

BTS DIÉTÉTIQUE. Formation à Temps complet ou en Alternance. www.progress-sante.com. établissement supérieur privé

BTS DIÉTÉTIQUE. Formation à Temps complet ou en Alternance. www.progress-sante.com. établissement supérieur privé BTS DIÉTÉTIQUE Formation à Temps complet ou en Alternance établissement supérieur privé www.progress-sante.com Optez pour un métier d avenir! Des études courtes débouchant sur un métier alliant santé,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES DEPARTEMENT D INDRE-ET-LOIRE COMMUNE DE DESCARTES MARCHE PUBLIC «RESTAURATION SCOLAIRE ET DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT» CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES ACHETEUR : Commune de DESCARTES OBJET DE

Plus en détail

Carnet de liaison. NOM, Prénom de l élève : Option «En structure» Option «A domicile» Arrêté du 11 mai 2011. Coller ici une photo d identité récente

Carnet de liaison. NOM, Prénom de l élève : Option «En structure» Option «A domicile» Arrêté du 11 mai 2011. Coller ici une photo d identité récente Coller ici une photo d identité récente NOM, Prénom de l élève :.. Option «En structure» Option «A domicile» Arrêté du 11 mai 2011 Carnet de liaison Académie de Nancy - Metz 1 / 27 IEN S.B.S.S.A. Cycle

Plus en détail

Le site emploi de référence des professionnels de santé

Le site emploi de référence des professionnels de santé Le site emploi de référence des professionnels de santé www.staffsante.fr www.staffsante.fr QUI SOMMES-NOUS? Le généraliste du recrutement santé sur Internet Staffsanté met en relation les recruteurs et

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f)

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES (h/f) MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CG/SC/DEJ/N 14-01 Célia GHERSI 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE À POURVOIR : RESPONSABLE CUISINES CENTRALES DE COLLEGES

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile

Les Métiers. de l Aide et des Soins à Domicile Les Métiers de l Aide et des Soins à Domicile Le secteur du domicile vit de multiples changements et doit faire face à une évolution importante. Les besoins de la population française augmentent en terme

Plus en détail

PROGRAMME «NUTRITION, PREVENTION ET SANTE DES ENFANTS ET ADOLESCENTS EN AQUITAINE»

PROGRAMME «NUTRITION, PREVENTION ET SANTE DES ENFANTS ET ADOLESCENTS EN AQUITAINE» PROGRAMME «NUTRITION, PREVENTION ET SANTE DES ENFANTS ET ADOLESCENTS EN AQUITAINE» Réunion du Comité Départemental de Pilotage du 30 juin 2011 à la MSA à AGEN Présents Dr THIBAULT, Coordinatrice régionale

Plus en détail

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 O N I T A R RESTAU E V I T C COLLE FORMATIONS Ain mon Département, Introduction La réglementation européenne impose à tout personnel travaillant

Plus en détail

ENQUETE FORMATIONS RESTAURATION COLLECTIVE

ENQUETE FORMATIONS RESTAURATION COLLECTIVE ENQUETE FORMATIONS RESTAURATION COLLECTIVE Pour répondre aux besoins des collectivités de Haute Gironde le Pays, en collaboration avec le Conseil Général de la Gironde et le CNFPT d Aquitaine, travaillent

Plus en détail

- METIERS - LES FORMATIONS Classeur 1

- METIERS - LES FORMATIONS Classeur 1 Classeur 1 ADMINISTRATION Brochure ONISEP : La Fonction Publique 2.01 Travailler dans la fonction publique d État 2.01 CIJA : Travailler dans la fonction publique d État 2.010 CIJA : Objectif : réussir

Plus en détail

La prévention famille en Finistère

La prévention famille en Finistère ODPE du Finistère La prévention famille en Finistère Le soutien à la parentalité est une conception positive L ESSENTIEL de l accompagnement des familles : il s agit de soutenir les parents ressentant

Plus en détail

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy

Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy Colloque CNFPT «La santé pour tous : plus que jamais un enjeu territorial» 25 et 26 juin 2007 à Nancy ATELIER 5 Du dépistage en milieu scolaire à l accès aux soins SYNTHÈSE Du dépistage en milieu scolaire

Plus en détail

BAC PRO ASSP * Terminale BAC PRO. certification intermédiaire BEP ASSP. 2nde Bac Pro ASSP. L élève choisit:

BAC PRO ASSP * Terminale BAC PRO. certification intermédiaire BEP ASSP. 2nde Bac Pro ASSP. L élève choisit: Les activités sont tournées vers la vie quotidienne à domicile BAC PRO ASSP * Terminale BAC PRO certification intermédiaire BEP ASSP Les activités sont tournées vers les soins aux personnes dépendantes

Plus en détail

BESOINS OCCASIONNELS (2 x 3 mois maximum)

BESOINS OCCASIONNELS (2 x 3 mois maximum) TABLEAU ANNEXE A LA DELIBERATION Création d emplois d agents non titulaires non permanents BESOINS OCCASIONNELS (2 x 3 mois maximum) NATURE DES FONCTIONS Nécessité d assurer les fonctions d entretien,

Plus en détail

LES SCIENCES APPLIQUEES EN BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION

LES SCIENCES APPLIQUEES EN BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION LES SCIENCES APPLIQUEES EN BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION RÉPARTITION DES SAVOIRS SUR 3 ANS Académie de Dijon Inspection des Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées janvier 2009-1

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Les métiers du médico-social

Les métiers du médico-social Les métiers du médico-social A d m i n i s t r a t i f - L o g i s t i q u e M é d i c a l - P a r a m é d i c a l É d u c a t i f A d m i n i s t r a t i f - L o g i s t i q u e Secrétaire ou technicienne

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016 FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL I F A S Promotion 2015/2016 Définition de la fonction restauration d'un établissement de santé Nutritionnel (en liaison avec les

Plus en détail

Alimentation - nutrition

Alimentation - nutrition Alimentation - nutrition catalogue des modules d intervention Programme 2013 Mce 81 bd Albert 1 er 35200 Rennes 02 99 30 30 35 50 www.mce-info.org Udaf 35 Maison de l agriculture, rue Maurice Le Lannou

Plus en détail

Formations Services RÉVÉLEZ VOS TALENTS!

Formations Services RÉVÉLEZ VOS TALENTS! Formations Services RÉVÉLEZ VOS TALENTS! CHOISISSEZ VOTRE MÉTIER Aide à la personne Petite enfance Personnes dépendantes Secteur sanitaire et social Animation et loisirs Développement local et tourisme

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES

ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES ACCUEIL PERISCOLAIRE RUE DU PENKER 22310 PLESTIN LES GREVES PROJET PEDAGOGIQUE Mairie de Plestin-Les-Grèves téléphone : 02.96.54.10.37 courriel : gaderie.plestinlesgreves@orange.fr Benoît BILLAUD Chef

Plus en détail

BILAN SOCIAL. Bilan social 2012 1

BILAN SOCIAL. Bilan social 2012 1 BILAN SOCIAL 2012 Bilan social 2012 1 Le mot du Président Chaque année, le bilan social permet de dresser un état des lieux de l emploi au sein de notre collectivité. Il a pour objectif de présenter aux

Plus en détail

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE BRETTEVILLE SUR ODON PROCÉDURE ADAPTÉE PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P X:\CANTINE\CONSULTATION

Plus en détail

FORMATIONS OBLIGATOIRES PERMIS D EXPLOITATION HYGIÈNE ALIMENTAIRE - HACCP

FORMATIONS OBLIGATOIRES PERMIS D EXPLOITATION HYGIÈNE ALIMENTAIRE - HACCP FORMATIONS OBLIGATOIRES CADRE JURIDIQUE DE CES FORMATIONS Toute personne déclarant l ouverture, la mutation, la translation ou le transfert d une licence de débit de boissons à consommer sur place ou de

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail