L importance de la place financière suisse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L importance de la place financière suisse"

Transcription

1 L importance de la place financière suisse Juillet 2012 Factsheet Place financière suisse ASB Juillet

2 L importance de la place financière suisse Avec ses banques, secteur clé de l économie, la place financière suisse joue un rôle de premier plan au niveau mondial Avec ses banques, secteur clé de l économie, la place financière suisse occupe une place de premier plan sur la scène internationale et fait figure de leader mondial dans de nombreux domaines. Elle contribue considérablement à la création de valeur ajoutée et, de ce fait, à la prospérité de la Suisse. Le secteur bancaire constitue à maints égards un pilier majeur de l économie helvétique: il offre de nombreux emplois qualifiés bien rémunérés, c est un contribuable de poids pour le financement des pouvoirs publics et, enfin, un moteur de création de valeur et un centre d innovation imprimant des impulsions à l ensemble de l économie. En l occurence, on effetue une distinction entre «banques en Suisse» et «banques suisses». Cette dernière catégorie, plus large, englobe également les filiales à l étranger. Création de valeur ajoutée Le secteur financier génère 10,3% de la valeur ajoutée en Suisse Valeur ajoutée brute de la place financière (2011)* En valeur absolue (mrd de CHF) Part de la valeur ajoutée totale Valeur ajoutée totale du secteur bancaire 35,0 6,2% Banque de détail 13,5 2,4% Gestion de fortune 14,7 2,6% Gestion d avoirs 4,1 0,7% Banque d investissement 2,7 0,5% Valeur ajoutée totale du secteur des assurances 24,4 4,1% Valeur ajoutée totale du secteur financier 59,4 10,3% * Selon la définition existante Sources : Calculs ASB, Secrétariat d Etat à l économie SECO Le secteur financier dégage 10,3% de la valeur ajoutée totale (CHF 59,4 milliards). Deux fois supérieure à la moyenne nationale, la productivité par salarié s inscrit à francs. Le secteur bancaire contribue à la valeur ajoutée à hauteur de CHF 35,0 milliards, soit 6,2% du produit intérieur brut (PIB). La valeur correspondante pour le secteur des assurances est de CHF 24,4 milliards, soit 4,1%. Si l on inclut les effets indirects, la valeur ajoutée de l ensemble du secteur financier augmente de CHF 59,4 milliards à un total avoisinant CHF 90 milliards, ce qui correspond à un cinquième de la valeur ajoutée totale de l économie suisse. Effectifs Le secteur financier emploie 5,7% de l ensemble des salariés en Suisse Effectifs (2011) Place financière Secteur bancaire Effectifs en Suisse Effectifs à l étranger * Total des effectifs * Chiffres à fin 2010 Sources: Banque nationale suisse, Office fédéral de la statistique Factsheet Place financière suisse ASB Juillet

3 Le secteur financier dans son ensemble emploie plus de personnes (5,7% de la maind œuvre suisse totale), dont dans les banques et auprès des négociants en valeurs mobilières, auprès d autres prestataires de services financiers (gérants de portefeuilles, etc.), dans les assurances. Les banques suisses emploient aussi quelque personnes à l étranger (sièges et comptoirs juridiquement dépendants). Les banques forment plus de 3800 apprentis de commerce, soit plus de 12% de l ensemble des apprentis de commerce en Suisse. Impôts La place financière suisse acquitte chaque année CHF 14 à 18 milliards d impôts On estime que la place financière verse chaque année, avec ses employés et ses actionnaires, environ CHF 14 à 18 milliards d impôts directs et indirects, 1 soit 12 à 15% de l ensemble des recettes fiscales fédérales, cantonales et communales. En 2011 CHF 11,2 milliards ou 10% de l ensemble des recettes fiscales peuvent être attribuées au secteur bancaire. Les banques et leurs succursales en Suisse 312 banques en Suisse Nombre de banques et total des bilans (2011) Nombre de banques Total bilan en mrd de CHF Part dans le total des bilans Grandes banques ,5% Banques cantonales ,1% Banques étrangères ,0% Banques Raiffeisen* ,6% Banques de gestion de fortune ,9% Banques régionales et caisses d épargne ,6% Banques privées ,9% Autres banques ,4% Total ,0% * Les Banques Raiffeisen regroupent 328 établissements. Source: Banque nationale suisse Fin 2011, la Suisse comptait 312 banques, 3382 succursales et 5555 guichets automatiques. Par ailleurs, les banques en Suisse disposent de plus de 269 succursales à l étranger. 1 Les impôts sur les bénéfices, le capital, le revenu et les dividendes comptent parmi les impôts directs, les impôts anticipés, les droits de timbre et la TVA parmi les impôts indirects. Les rendements exacts de l impôt concernant l industrie des assurances ne sont pas connus et ont de ce fait été estimés par l ASB. 4 Factsheet Place financière suisse ASB Juillet 2012

4 La gestion de fortune est au cœur des activités des banques suisses Gestion de fortune La notion d «avoirs sous gestion» ne fait pas l objet d une définition uniforme. Selon la FINMA, les avoirs gérés englobent toutes les valeurs de placement pour lesquelles des services de conseil en placement et/ou de gestion de fortune sont fournis. Il s agit donc des portefeuilles de titres détenus en dépôt pour le compte des clients, des placements fiduciaires, des engagements envers les clients sous forme d épargne et de placements ainsi que des engagements à terme envers les clients. La valeur des avoirs gérés en Suisse s élève à CHF 5300 milliards Avoirs gérés en Suisse (2011) Avoirs gérés (mrd CHF) Part en % Clientèle en Suisse % Clientèle à l étranger % Total % Chiffres arrondis Sources: Calculs ASB, Banque nationale suisse Dans le domaine de la gestion de fortune, les banques suisses figurent parmi les meilleures au monde. En effet, trois banques suisses se classent parmi les dix premiers établissements dans ce domaine. En tenant uniquement compte des avoirs gérés en Suisse, cette valeur avoisine CHF 5300 milliards. La Suisse, leader mondial de la gestion de fortune transfrontalière Concernant le Private Banking transfrontalier, les banques suisses détiennent le premier rang mondial avec une part de marché de 27%. 2 En 2011, on comptait quelque employés dans le domaine de la gestion de fortune pour les clients étrangers, créant une valeur ajoutée d environ CHF 8 milliards. Un quart environ des investissements directs à l étranger sont effectués par le secteur financier Investissement directs à l étranger Sont considérés comme investissemens directs à l étranger les investissements réalisés par des entreprises suisses à l étranger avec l intention d établir une relation à l entreprise dans laquelle on investit stratégique qui s inscrit dans la durée. Différentes transactions sont regroupées sous la notion d investissement direct, ainsi par exemple l ouverture d une succursale non autonome, la création de filiales ainsi que les acquisitions et les fusions d entreprises. En comparaison internationale, la part des investissements directs suisses à l étranger est très importante. Cela ressort notamment du rapport entre les investissements directs à l étranger et le PIB nominal, qui s établissait à 159% à fin Un quart environ de ces investissements directs sont effectués par des banques et des assurances. 2 Selon The Boston Consulting Group «Global Wealth Report 2012», le montant de la gestion de fortune transfrontalière s élève à environ USD 2100 milliards. Factsheet Place financière suisse ASB Juillet

5 Avoirs en capitaux des banques et des assurances à l étranger CHF milliards Avoirs en capitaux des banques 80,0 82,9 74,7 Avoirs en capitaux des assurances 96,8 116,1 120,0 Total des avoirs en capitaux suisses à l étranger 780,9 865,5 877,7 Part du secteur financier en % 22,6% 23,0% 22,2% Source: Banque nationale suisse L Association suisse des banquiers L ASB est l association faîtière de la place financière suisse L Association suisse des banquiers (ASB) a été fondée à Bâle en L ASB est l association faîtière de la place financière suisse; elle représente les intérêts des banques et des négociants en valeurs mobilières vis-à-vis des autorités suisses et étrangères, assure la promotion de l image de la place financière suisse dans le monde, mène un dialogue franc avec un public critique en Suisse et à l étranger, développe l autoréglementation de concert avec l autorité de surveillance, encourage la formation de la relève et des cadres bancaires, favorise l information et l échange d expériences entre les banques et leur personnel, coordonne les services communs des banques suisses. L ASB compte actuellement 347 établissements membres et environ adhérents à titre individuel. Son Secrétariat emploie 66 personnes. Les questions et les sujets les plus importants sont traités dans 11 Commissions dont les membres sont, outre des spécialistes de l ASB, principalement des représentants des divers groupes bancaires. L objectif principal de l ASB est la préservation et la promotion, en Suisse et à l étranger, de conditions générales optimales pour la place financière suisse. La présidence du Conseil d administration est assumée depuis 2009 Patrick Odier, Associé Senior de Lombard Odier Darier Hentsch & Cie, Genève. Depuis le 17 septembre 2010, Claude-Alain Margelisch exerce la fonction de Président du Comité exécutif. Autres sources: Banque nationale suisse (BNS) Office fédéral de la statistique (OFS) Département fédéral des finances (DFF) Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) Factsheet Place financière suisse ASB Juillet 2012

6 Association suisse des banquiers Aeschenplatz 7 Case postale 4182 CH-4002 Bâle T F Factsheet Place financière suisse ASB Juillet 2012

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse L importance de la place financière suisse Avec ses banques, secteur clé de l économie, la place financière suisse joue un rôle de premier plan

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

Ce que les Suisses pensent des banques

Ce que les Suisses pensent des banques Novembre 2015 Ce que les Suisses pensent des banques Résultats des échanges au sein des groupes de réflexion et de l enquête d opinion de l Association suisse des banquiers (ASB) Introduction Quels avantages

Plus en détail

SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013

SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013 SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013 Sommaire 1 Introduction 3 2 Evolution de l emploi dans le secteur bancaire 4 2.1 Evolution historique 4 2.2 Suppressions

Plus en détail

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Octobre 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Septembre 2012 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, les assurances ont accru leur contribution à la création

Plus en détail

Juin 2012 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires

Juin 2012 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Juin 2012 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Table des matières Préambule... 2 1. Champ d application... 3 2. Exigences minimales... 3 2.1 Fonds propres...

Plus en détail

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Avant-propos Pour l agglomération du grand Zurich, la place bancaire revêt une importance économique et sociale tout à fait centrale. En particulier parce

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2014 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné

Plus en détail

Position extérieure des banques (BIS Consolidated Banking Statistics)

Position extérieure des banques (BIS Consolidated Banking Statistics) Position extérieure des banques (BIS Consolidated Banking Statistics) Périmètre de consolidation: groupe COMMENTAIRES I. CARACTÉRISTIQUES DE L ENQUÊTE OBJET DE L ENQUÊTE Répartition par pays des postes

Plus en détail

CCI de l Ain pour. Finance

CCI de l Ain pour. Finance 59 CCI de l Ain pour Présentation Origine. Dès le XIV e et XV e siècle, le bassin lémanique se positionne comme un lieu de commerce de première importance, avec des foires d envergure internationale, avec

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Décembre 2015 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

Annonce du risque de taux d intérêt

Annonce du risque de taux d intérêt Annonce du risque de taux d intérêt COMMENTAIRES Les commentaires se réfèrent à l annonce du risque de taux d intérêt tant pour le périmètre de consolidation entreprise (ZIRU) que pour le périmètre de

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Bénéfices et dividende en hausse Porrentruy, le 28 janvier 2014 La Banque Cantonale du Jura a bouclé l année 2013 sur de très bons résultats. Le bénéfice brut dépasse la barre des

Plus en détail

I. Marché du leasing au 31 décembre 2006

I. Marché du leasing au 31 décembre 2006 Association Suisse des Sociétés de Leasing (ASSL) Rämistrasse 5 Case postale 8024 Zurich tél. 044 250 49 90 fax 058 200 39 11 I. Marché du leasing au 31 décembre 2006 A. Nouvelles opérations des membres

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2015 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des

Plus en détail

Convention collective des banquiers privés. Canton de Genève

Convention collective des banquiers privés. Canton de Genève L e t r a i t d u n i o n F r a n c o S u i s s e Dernière mise à jour : mars 09 Convention collective des banquiers privés Canton de Genève Employés de banque (Tous types de fonctions et de qualification)

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation Janvier 2016 Le crédit à la consommation Une information de l Association suisse des banquiers Le crédit à la consommation La présente information s adresse aux clientes et clients de banques qui souhaitent

Plus en détail

PAX-FondsInvest. Pour que votre capital soit en bonne compagnie

PAX-FondsInvest. Pour que votre capital soit en bonne compagnie PAX-FondsInvest Pour que votre capital soit en bonne compagnie Des placements alliant prévoyance et performance Tout investisseur désire combiner un rendement aussi attrayant que possible avec un haut

Plus en détail

EBOOK. Francesco Sgroi. OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève

EBOOK. Francesco Sgroi. OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève EBOOK Francesco Sgroi OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève Table des matières 1.1 Préambule du Conseil Patrimonial 1.2 Principe rendement/risque 1.3 Rendement 1.4 Risque 1.5 Tip 1 2.1 La Fiscalité

Plus en détail

Chiffres et faits 2009. du secteur de l assurance privée

Chiffres et faits 2009. du secteur de l assurance privée Chiffres et faits 2009 du secteur de l assurance privée 2 Impressum Editeur Association Suisse d Assurances ASA C. F. Meyer-Strasse 14 Case postale 4288, CH-8022 Zurich Tél. +41 44 208 28 28 Fax +41 44

Plus en détail

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires

Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Juillet 2014 Directives relatives aux exigences minimales pour les financements hypothécaires Table des matières Préambule... 2 1. Champ d application... 3 2. Exigences minimales... 3 2.1 Fonds propres...

Plus en détail

Le patrimoine financier net des ménages est pour moitié dans le deuxième pilier

Le patrimoine financier net des ménages est pour moitié dans le deuxième pilier Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 21 novembre 2006 Comptes financiers de la Suisse 2004 Le patrimoine financier net des ménages est pour

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES

Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES Table des matières 0. Base légale et aperçu des principes 1. Définition de la compliance 2. Responsabilité

Plus en détail

Présentation Asset Management. Andreas Schlatter

Présentation Asset Management. Andreas Schlatter Asset management Confidentiel Présentation Asset Management Andreas Schlatter 12 juin 2012 L Asset Management en tant qu activité Univers de placement Asset Manager en qualité d intermédiaire Investisseur

Plus en détail

LA PLACE FINANCIÈRE VAUDOISE

LA PLACE FINANCIÈRE VAUDOISE LA PLACE FINANCIÈRE VAUDOISE Présentation établie sur la base de l étude CREA Institut d économique appliquée Novembre 2007 Avoir confiance en l avenir! -Vaud région financière recouvre une importante

Plus en détail

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Présentation à la 70è assemblée de l Association cantonale

Plus en détail

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux Index alphabétique Les références correspondent aux numéros des tableaux A Actifs bilan 4, 5, 26, 27 des établissements à statut particulier 63, 27 selon le périmètre de consolidation comptoir 31 Actions

Plus en détail

Février 2011. La gestion de fortune en Suisse Etat des lieux et tendances

Février 2011. La gestion de fortune en Suisse Etat des lieux et tendances Février 2011 La gestion de fortune en Suisse Etat des lieux et tendances La gestion de fortune en Suisse Etat des lieux et tendances Table des matières Avant-propos 2 Executive summary 3 1 La gestion de

Plus en détail

6. Marchés financiers et financement

6. Marchés financiers et financement Frédéric Monnerat, (canton of Geneva) 6. Marchés financiers et financement Sommaire 6.1 La place financière suisse 6.2 La Banque nationale suisse 6. Le système bancaire suisse 6.4 L obtention de crédits

Plus en détail

Monaco, un booking center et des services pour les Gérants de Fortunes Indépendants

Monaco, un booking center et des services pour les Gérants de Fortunes Indépendants Monaco, un booking center et des services pour les Gérants de Fortunes Indépendants Werner Peyer, Administrateur Délégué COMPAGNIE MONEGASQUE DE BANQUE Un booking center et des services pour les Gérants

Plus en détail

Indication des prix et publicité: les services bancaires et analogues. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP)

Indication des prix et publicité: les services bancaires et analogues. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Indication des prix et publicité: les services bancaires et analogues Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Feuille d information du 1 er janvier 2006 1. Base juridique et but

Plus en détail

Enumération non exhaustive - Tous les chiffres sont en CHF ICC : Impôt Cantonal et Communal / IFD : Impôt Fédéral Direct

Enumération non exhaustive - Tous les chiffres sont en CHF ICC : Impôt Cantonal et Communal / IFD : Impôt Fédéral Direct DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2013 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Enumération non

Plus en détail

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger

Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Notes explicatives relatives aux enquêtes sur l investissement direct étranger Juin 2005 TABLE DES MATIERES 1 GENERALITES 5 1.1 Motivations...5 1.2 Champ d application de l enquête...6 1.3 Conversion des

Plus en détail

Chiffres et faits 2007. du secteur de l assurance privée

Chiffres et faits 2007. du secteur de l assurance privée Chiffres et faits 2007 du secteur de l assurance privée 2 Impressum Publié par : Association Suisse d Assurances ASA C. F. Meyer-Strasse 14 Case postale 4288 CH-8022 Zurich Tél. +41 44 208 28 28 Fax +41

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

Tarif. Tables des matières. Placements et conseils financiers

Tarif. Tables des matières. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 2 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 3 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 4 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 5 Mandat de gestion

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE PICTET AU 30.06.2014. Groupe Pictet. Comptes consolidés au 30 juin 2014

COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE PICTET AU 30.06.2014. Groupe Pictet. Comptes consolidés au 30 juin 2014 COMPTES CONSOLIDÉS DU GROUPE PICTET AU 30.06.2014 Groupe Pictet Comptes consolidés au 30 juin 2014 Table des matières Introduction et chiffres-clés 2 Bilan consolidé au 30 juin 2014 6 Compte de résultat

Plus en détail

Septembre 2010 Baromètre bancaire 2010. L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse

Septembre 2010 Baromètre bancaire 2010. L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse Septembre 2010 Baromètre bancaire 2010 L'évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2010 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Table des matières Inhaltsverzeichnis Résumé

Plus en détail

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch Private Banking Tarifs www.bcn.ch Achats et ventes de titres courtage La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par ailleurs

Plus en détail

Place financière genevoise : défis et opportunités

Place financière genevoise : défis et opportunités Place financière genevoise : défis et opportunités Edouard Cuendet, Directeur de la Fondation Genève Place Financière Top 20 des places financières globales 1. New-York 2. Londres 3. Hong Kong 4. Singapour

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

L importance du secteur bancaire suisse

L importance du secteur bancaire suisse Août 2012 L importance du secteur bancaire suisse Une étude économique L importance du secteur bancaire suisse ASB Août 2012 1 L importance du secteur bancaire suisse Executive summary 5 1 Le secteur bancaire

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-81 du 2 juillet 2013 relative à la création de la Banque Publique d Investissement, entreprise commune de l État français et à la Caisse des Dépôts et Consignations

Plus en détail

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires 2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires Préambule Les présentes directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir

Plus en détail

Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité

Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité Le cadre et la finalité Fiche de la comptabilité 1 Définition La comptabilité est un système d organisation de l information financière qui permet à la fois de saisir, de classer et d enregistrer l ensemble

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine n 6

FCPI Idinvest Patrimoine n 6 FCPI Idinvest Patrimoine n 6 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Réduction d ISF au titre de l année 2016, en contrepartie d un risque de perte en capital et d un blocage des

Plus en détail

Grande expérience. Jeune banque. Partenaire solide. Prestations pour les gérants de fortune externes

Grande expérience. Jeune banque. Partenaire solide. Prestations pour les gérants de fortune externes Grande expérience. Jeune banque. Partenaire solide. Prestations pour les gérants de fortune externes Sommaire 1. Notenstein Banque Privée SA 2. Formules sur mesure pour les gérants de fortune externes

Plus en détail

Les Matinales du créateur d'entreprise

Les Matinales du créateur d'entreprise Les Matinales du créateur d'entreprise Créer son entreprise : les pièges à éviter. Patrick Schefer Délégué à la promotion économique www.ge.ch/entreprises www.whygeneva.ch Programme 1. Présentation du

Plus en détail

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts

Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Analyse de benchmarking pour le canton de Zurich et ses districts Table des matières Caractéristiques 3 Performance économique 4 Performance résidentielle 12 Attractivité 19 Sources 32 Annexe : Glossaire

Plus en détail

Conférence sur l économie coopérative

Conférence sur l économie coopérative Conférence sur l économie coopérative Bruxelles, Belgique 30 janvier 2013 Bernard Brun, Directeur Relations gouvernementales Mouvement Desjardins Plan de la présentation 1. Contexte 1.1 Contexte québécois

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1er trimestre 2015

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1er trimestre 2015 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1er trimestre 2015 2015 (à ce jour): 1,51% 1er trimestre 2015: 1,51% Début d année réjouissant malgré une performance négative en janvier Le taux de

Plus en détail

Les assureurs en tant qu employeur

Les assureurs en tant qu employeur 26 Les assureurs en tant qu employeur Base de revenu pour 49 000 familles en Suisse Les assureurs privés suisses emploient quelque 129 000 personnes dans le monde, dont 49 000 en Suisse. Le secteur forme

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

Grèce. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Grèce. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Grèce Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Statistique sur l encours des crédits

Statistique sur l encours des crédits Statistique sur l encours des crédits COMMENTAIRES I. REMARQUES GÉNÉRALES OBJET DE L ENQUÊTE L enquête englobe tous les crédits et engagements portant sur l octroi de crédits au secteur non bancaire. Sont

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Baromètre bancaire 2012

Baromètre bancaire 2012 Septembre 2012 Baromètre bancaire 2012 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2012 ASB septembre 2012 1 Baromètre bancaire 2012 Executive summary 5 1 Evolution économique globale

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

XXXXXX. Information préalable au 31.12.2002. Base individuelle / Entreprise. Cochez la case appropriée d'une X

XXXXXX. Information préalable au 31.12.2002. Base individuelle / Entreprise. Cochez la case appropriée d'une X Banque nationale suisse Direction de la statistique Saisie des données Case postale Bon de livraison pour disquettes (FRIN) A imprimer et joindre à la disquette Raison sociale Adresse NPA Localité Collaborateur

Plus en détail

La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés

La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés N o 11 626 X au catalogue N o 17 ISSN 1927-548 ISBN 978 1 1 99762-9 Document analytique Aperçus économiques La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés par Guy Gellatly, Matthew

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées

L ouverture d un compte dans une banque suisse. L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des banquiers répond aux questions les plus fréquemment posées L ouverture d un compte dans une banque suisse L Association suisse des

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Statuts de la Banque Cantonale de Genève

je connais mon banquier je connais mon banquier Statuts de la Banque Cantonale de Genève 13 décembre 2005 2 Statuts statuts du 13 décembre de 2005 la de la Banque Cantonale Cantonale de Genève de Genève 13 décembre 2005 Chapitre I Dispositions générales Article 1 / Forme juridique, raison

Plus en détail

1 Liquidités Argent liquide, avoirs en comptes postaux et bancaires 20'124 21'511 Placements monétaires à court terme 24'200 28'260 44'324 49'771

1 Liquidités Argent liquide, avoirs en comptes postaux et bancaires 20'124 21'511 Placements monétaires à court terme 24'200 28'260 44'324 49'771 COMMENTAIRES RELATIFS AUX COMPTES CONSOLIDÉS 1) 30.06.2008 1 Liquidités Argent liquide, avoirs en comptes postaux et bancaires 20'124 21'511 Placements monétaires à court terme 24'200 28'260 44'324 49'771

Plus en détail

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111. Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse

952.111 Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse Ordonnance de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers sur les banques étrangères en Suisse (Ordonnance de la FINMA sur les banques étrangères, OBE-FINMA) 1 du 21 octobre 1996 (Etat le

Plus en détail

Chiffres et faits 2001

Chiffres et faits 2001 Chiffres et faits 2001 Schweizerischer Versicherungsverband Association Suisse d Assurances Associazione Svizzera d Assicurazioni Adresses Association Suisse d Assurances ASA Secrétariat C. F.-Meyer-Strasse

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Extrait du CO art 671 : C. Réserves I. Réserves légales 1. Réserve générale. atteigne 20 % du capital-actions libéré.

Extrait du CO art 671 : C. Réserves I. Réserves légales 1. Réserve générale. atteigne 20 % du capital-actions libéré. Semestrielle d économie 2 ème OS Page 1/8 Formulaire : Ratio de trésorerie 1 : Liquidités * 100 / Dettes à ct Ratio de trésorerie 2 : (Liquidités + Créances) * 100 / Dettes à ct Ratio de trésorerie 3 :

Plus en détail

Résultat des entretiens exploratoires entre la Suisse et l Allemagne

Résultat des entretiens exploratoires entre la Suisse et l Allemagne Résultat des entretiens exploratoires entre la Suisse et l Allemagne 27.10.2010 1. Situation initiale et historique La place financière est un facteur essentiel de prospérité pour la Suisse. Elle génère

Plus en détail

JUILLET 2013 POLITIQUE DE COMPLIANCE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE BANK & TRUST LUXEMBOURG

JUILLET 2013 POLITIQUE DE COMPLIANCE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE BANK & TRUST LUXEMBOURG JUILLET 2013 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE BANK & TRUST LUXEMBOURG DE SGBT L'ensemble du personnel doit s'acquitter des responsabilités qui lui sont confiées de manière diligente, efficace et au mieux de ses capacités.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16

TABLE DES MATIÈRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16 PRESTATIONS TABLE DES MATIÈRES Notre banque 4 Crédits 7 Gestion de patrimoine 9 Comptes courants 12 Comptes épargne 14 Comptes prévoyance 16 Autres comptes 17 Une histoire de vie en un clin d œil 18 Numéros

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 06 Nouveau droit comptable; comptabilité simplifiée et limitée dans le cadre de la TVA Département fédéral des finances DFF Administration

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Commentaires du terme de négociant en valeurs mobilières (Négociant) du 1er juillet 1998

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Commentaires du terme de négociant en valeurs mobilières (Négociant) du 1er juillet 1998 Circ.-CFB 98/2 Négociants Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Commentaires du terme de négociant en valeurs mobilières (Négociant) du 1er juillet 1998 1. But La présente circulaire

Plus en détail

Tableau de bord économique et démographique

Tableau de bord économique et démographique Ville de Lausanne 3e trimestre 2 Service des études générales et des relations extérieures Tableau de bord économique et démographique Données lausannoises et suisses Date d'impression : 1er novembre 2

Plus en détail

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck Communiqué de presse La SaarLB en 2014 : meilleure performance et moins de risques l approche commerciale de la «banque régionale franco-allemande» est bien établie et donne de bons résultats Très bon

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00.02 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF A LA COMPTABILISATION DES ACTIONS PROPRES ET A L EVALUATION ET A LA COMPTABILISATION DES TITRES A REVENU VARIABLE DETENUS PAR LES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise 1. Avantages/inconvénients des principales structures juridiques 2. Modalités de création (SA, Sàrl, Succursale) 3. Modalités de transmission 4.

Plus en détail

Optimiser notre potentiel, ouvrir des perspectives

Optimiser notre potentiel, ouvrir des perspectives PLR.Les Libéraux-Radicaux Neuengasse 20 Case postale 6136 CH-3001 Berne T +41 (0)31 320 35 35 F +41 (0)31 320 35 00 info@plr.ch www.plr.ch Adopté par l Assemblée des délégués du 28 juin 2014 Notre but

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES FORTUNEO

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES FORTUNEO PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) FORTUNEO Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 64 928 634. Siège social : 5 place de la

Plus en détail

par la suite, ont reçu d autre(s) aide(s) pour se développer ou se restructurer (27 entreprises depuis 2007 ; 6 entreprises

par la suite, ont reçu d autre(s) aide(s) pour se développer ou se restructurer (27 entreprises depuis 2007 ; 6 entreprises 6 INDUSTRIE, commerce ET SERVICES n 32 juin 213 ENTREPRISES EN RELATION AVEC UN ORGANISME DE PROMOTION économique : RÉSULTATS DE L ENQUÊTE 212 Selon l enquête 212 de l Office cantonal de la statistique

Plus en détail