PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE"

Transcription

1 PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE Mai 2013

2 INTRODUCTION Le projet cantine et promotion de l hygiène en milieu scolaire est la suite de la coopération entres les associations DIGNITAS a.s.b.l du Luxembourg et l Association Jeunesse en Mouvement du Burkina Faso dans le cadre d un projet de correspondance scolaire entre les écoles de Tangassogo et Gah au Burkina Faso et de Deich Dudelange au Luxembourg entrepris depuis Il est mise en œuvre dans les dites écoles de la commune urbaine de Kaya au Burkina Faso. Le projet vise à améliorer les conditions d études et de santé des enfants des dites écoles. Spécifiquement, dans les dites écoles, il a pour objectifs spécifiques d assurer une alimentation saine et équilibrée aux enfants, accroitre le taux d inscription et de fréquentation à l école des enfants des dites villages, assurer leur maintien à l école, réduire le taux d abandon et de prévalence des maladies. I. REUNIONS PREPARATOIRES Plusieurs réunions de cadrage ont eu lieu avec le corps enseignants et les parents d élèves de chaque école. Il s est agi de rappeler aux acteurs impliqués dans ce projet les objectifs du projet et surtout de sa mise en œuvre et le rôle de chacun d eux dans la bonne exécution du projet. A l issu de ses réunions les activités suivantes ont été menées : - Désignation de mères pour la cuisine et leur formation en hygiène ; - La formation et la documentation du corps enseignent sur l hygiène; - La mise en place du comité de gestion ; - L acquisition de certains éléments de bases dans la mise en œuvre du projet ; - La mise à la disposition du comité de gestion d outils de contrôle et de gestion transparente II. PROCESSUS DE MISE EN OEUVRE Le processus d intervention dans la mise en œuvre des activités de promotion de l hygiène en milieu scolaire est une succession d activités concourant à l atteinte des résultats grâce à une participation de l ensemble des acteurs impliqués. Les activités de formation La formation des enseignants, des mères cuisinière et des élèves concernés par le projet cantine et promotion de l hygiène est une des conditions sine qua non d un changement de comportement chez ces derniers en matière d hygiène et d assainissement. Avant le démarrage des activités dans l enceinte scolaire, les enseignants ont été formés aux techniques d éducation à l hygiène et à l assainissement par la direction régionale de la santé. Les instituteurs ainsi formés, se sont chargé de l encadrement des élèves à travers le Club de santé scolaire (CSS) pour l application des règles d hygiène à l école. Un kit d outils comprenant l histoire à hiatus, les trois piles de cartes assorties, les voies de contamination et barrières leur a été fourni à la fin de la formation. Les images composant un kit traduisent la situation réelle de l hygiène et de l assainissement en milieu scolaire. La mise en œuvre et le démarrage Nous avons ainsi pu bénéficier de l appui financier de notre partenaire DIGNITAS a.s.b.l qui nous a permis l acquisition du dispositif de lave-mains, des ustensiles de cuisine, de l achat des vivres et de la boite à pharmacie nécessaires au démarrage du projet.

3 Nous avons donc reçu en trois (3) transferts les montants ci-après : ,50 XOF soit 500,00 à la date du 19/03/ ,50 XOF soit 500,00 à la date du 16/04/ ,08 XOF soit 565,65 à la date du 07/05/2013 L acquisition des besoins au projet et à la mise en place du CSS à consacrer le démarrage des activités. Les critères d exemplarité en matière d hygiène et d assainissement ont conditionnées l élection des élèves comme membres du bureau. Structure chargée de l organisation des élèves pour la promotion des bonnes pratiques d hygiène, le CSS mis en place se charge de veiller à l utilisation et à l entretien des ouvrages, à la salubrité dans les classes ainsi que dans le domaine scolaire tout en donnant le bon exemple. Un accent particulier a été mis sur le lavage des mains avant comme après les repas et, surtout après utilisation des latrines pour réduire les risques liés au péril fécal qui constitue partout l une des premières causes de maladies des enfants. Les encadreurs, pour encourager le dévouement des membres du bureau du CSS, leur octroieront parfois des motivations en nature. Le suivi et l évaluation Le suivi des activités du projet s effectue aussi bien de l intérieur que de l extérieur de l école. Au niveau interne, les enseignants formés encadrent le Club de santé scolaire et orientent les attitudes à adopter sur toute la chaîne des pratiques hygiéniques. Ces pratiques recouvrent autant l utilisation et l entretien des ouvrages que l hygiène corporelle, vestimentaire et alimentaire. Ce même comité surveille la préparation et le service des repas en contrôlant la propreté des ustensiles de cuisine et des assiettes utilisées au service. Par ailleurs, les enseignants peuvent interpeller AJM en cas de besoin pour des informations complémentaires. Les supports en images sont utilisés par les maîtres pendant les cours pour permettre aux élèves de mieux percevoir la réalité. Les enseignants sont appuyés temporairement par des agents de santé dans l encadrement des élèves. Après 9 mois de fonctionnement du projet, ce qui correspond à la fin de l année scolaire, interviendra l évaluation finale. Promoteurs et bénéficiaires feront l analyse de la situation antérieure et présente. Une restitution est ensuite faite aux partenaires financiers. La fin du suivi et de l évaluation ne signifie pas l arrêt du processus de la cantine et de la promotion de l hygiène en milieu scolaire. A la rentrée suivante, les encadreurs organisent le renouvellement du bureau du CSS et continuent de s investir pour son encadrement. Les outils de sensibilisation, les matériels acquis étant disponibles, le projet se pérennise d année en année et de génération en génération si toutefois il n existe pas de rupture ou de failles dans l encadrement. Il suffira juste d acquérir des vivres qui permettront le redémarrage à la rentrée prochaine. LES DIFFICULTES RENCONTREES Dans la mise en œuvre du projet nous avons dû faire à plusieurs difficultés de tout genre aux nombres desquels nous soulignons la prise en charge des formateurs de la direction régionale de la santé et leur dotation en carburant, le transport des vivres et le réaménagement de local pour le stockage des vivres. La principale difficulté reste l approvisionnement en eau potable pour la cuisine et les élèves. En effet les femmes sont obligées au jour d aujourd hui de demander une charrette et un âne à un parent d élève pour pourvoir aller chercher l eau à près de 2km en vue de préparer le repas

4 pour les enfants et leur servir d eau de boisson. On note également qu il arrive des fois où c est les élèves qui soient commis à cette tâche les soirs avant de rentrer chez eux et pour permettre aux femmes de cuisiner facilement le lendemain et vraiment cela porte un coup dur dans la mise en œuvre du projet. Ce volet a été tenu en compte dans l élaboration du projet et nous avons même demandé à des entreprises de nous fournir des devis estimatifs pour l entretien et la réparation de ses infrastructures d eau déjà existante et force est de constate que par oublie cela n a été mentionné dans le projet envoyer au partenaire pour financement et cela reste la grosse difficulté que nous rencontrons. Quant à la pérennisation des activités, la mobilité des enseignants demeure une autre difficulté qui pourra entrainer le ralentissement des activités. Les nouveaux enseignants arrivent souvent sans être suffisamment outillés en technique d animation de l éducation à l hygiène. A cette difficulté viennent s ajouter le départ ou l accession des premiers élèves formés au secondaire. Par manque d encadrement, le CSS, même renouvelé, peut sombrer dans une léthargie préjudiciable au changement de comportement et à la diffusion du message aux élèves nouvellement inscrits. LES DEFIS Bien que perçue comme étant d un apport capital dans la formation des élèves, la promotion de l hygiène en milieu scolaire fait face à des défis qui méritent d être soulignés et relever sur le long terme : 1- La mobilité des enseignants formés : Il arrive souvent que les enseignants formés soient affectés en cours ou en fin d année dans d autres localités. Cette mobilité, constituant un handicap pour l école engagée dans la promotion de l hygiène, porte préjudice au suivi et/ou à l enchaînement des activités, perturbe le renouvellement du bureau des CSS, freine l engouement suscité au début du projet. 2- L implication des inspections de l enseignement primaire dans les activités de suivi : les inspecteurs de l enseignement primaire, bien que partageant la philosophie du projet, peuvent ne pas jouer les rôles qui sont les leurs dans le suivi de la promotion de l hygiène. Une fois le visa d intervention à l école accordé, ces derniers n intègrent pas le suivi du projet dans leurs plages horaires habituelles. PERSPECTIVES Aux nombres des perspectives dans le cadre de ce projet nous voulons : - assurer la pérennisation du projet avec l appui de notre partenaire à chaque début de rentrée scolaire ; - mettre en place dès la rentrée prochaine des jardins potagers dans chaque école avec l appui et le soutien du partenaire, ce qui va considérablement réduire les dépenses dans l achat des condiments pour la cuisine ; - assurer le recyclage des enseignants et le CSS ; - diversifier nos activités dans le cadre du projet en rapport avec la promotion de l hygiène en milieu scolaire (soirée d animation, projection vidéo suivi de débats, jeux concours ).

5 CONCLUSION A mi-parcours du projet, les activités se déroulent bien malgré la difficulté majeure en approvisionnement d eau potable et au retard de démarrage accusé. Mais avec vraiment des acteurs bien engagés nous avons pu démarrer le projet et avoir les résultats actuels. Les futures activités du projet sont : - la réparation et entretien des forages ; - les missions d évaluation et visite de terrain ; - la rédaction du rapport final. TABLEAU RECAPITULATIF DES DEPENSES ET ACHATS EFFECTUEES Désignation Unité Quantité Prix Unitaire Prix Total ACHAT VIVRES Riz sac de 25 kg Haricot kg Huile bidon de 5 litres Tomate concentrée boite de 1 kg Maggi paquet Sel Iodé kg Condiments forfait SOUS TOTAL EQUIPEMENT ET MATERIELS DE CUISINE Marmites unité Bassines unité Seaux unité Louches unité Couteaux unité Gobelets unité SOUS TOTAL AUTRES ACHATS ET DEPENSES Laves mains u Boites à pharmacie forfait Transport forfait Prise en charge formateur + carburant forfait Réparation local de stockage forfait SOUS TOTAL TOTAL GENRAL Soit au total : Un financement reçu : Une contribution locale : francs CFA francs CFA

6 EQUIPE DU PROJET Coordonnateur du Projet - OUERDAOGO W. Gaspard Directrice de l école de Tangassogo - Madame KONDAGA/OUEDRAOGO Delphine Le Directeur de l école de Gah - SAWADOGO Boureima Le Président de l association des Parent d élèves de Gah - TAPSOBA Thierry Le Président de l association des Parent d élèves de Tangassogo - SAWADOGO Harouna

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

Projet «internat»filles

Projet «internat»filles Projet «internat»filles 1- Contexte et historique du projet Beaucoup d élèves qui fréquentent les différents lycées de Réo ne vivent pas dans leur propre famille (au sens strict dans lequel nous le connaissons)

Plus en détail

Rapport MORAL ET FINANCIER DE L AIDE AUX SINISTRES ET DU COLMATAGE DE LA DIGUE DU BARRAGE DE TOUGOURI

Rapport MORAL ET FINANCIER DE L AIDE AUX SINISTRES ET DU COLMATAGE DE LA DIGUE DU BARRAGE DE TOUGOURI 1 DIOCESE DE KAYA *** PAROISSE DE TOUGOURI *** CELLULE PAROISSIALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA SOLIDARITE (CPDES-TOUGOURI) *** Tel. 40 45 86 49 BP. 169 Kaya Mail. cpdes.tougouri@gmail.com Rapport MORAL

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DECRET Nº 2008-236/ PRES/PM/MEBA/MESSRS/MASSN/MATD du 08 mai 2008 portant organisation de l enseignement primaire. JO N 21 DU 22 MAI 2008 LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES VU la

Plus en détail

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009

Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Niger Inondations Rapport de Situation 3 7 septembre 2009 Ce rapport a été préparé par OCHA/Niger. Il couvre la période allant du 6 au 7 septembre. I. Priorités Démarrage des travaux des sous-comités sectoriels

Plus en détail

Rapport d Evaluation

Rapport d Evaluation Rapport d Evaluation Rapid Response Mechanism RRM Badounabi Kendo, Prefecture du Mbomou 20 27 Février, 2014 Photo de maison détruite à Banoudabi Kendo, Mbomou. Présenté par l équipe RRM ACTED République

Plus en détail

BURKINA FASO PROGRAMME «WASH-IN-NUT» : INTÉGRATION D UN PAQUET MINIMUM EAH DANS LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT DE LA SOUS-NUTRITION

BURKINA FASO PROGRAMME «WASH-IN-NUT» : INTÉGRATION D UN PAQUET MINIMUM EAH DANS LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT DE LA SOUS-NUTRITION BURKINA FASO PROGRAMME «WASH-IN-NUT» : INTÉGRATION D UN PAQUET MINIMUM EAH DANS LES PROGRAMMES DE TRAITEMENT DE LA SOUS-NUTRITION En réponse à des taux de malnutrition aigüe préoccupants, ACF-France a

Plus en détail

TITRE DU PROJET : DOTATION DE POUBELLES AUX FAMILLES DU QUARTIER D AGBALEPEDOGAN

TITRE DU PROJET : DOTATION DE POUBELLES AUX FAMILLES DU QUARTIER D AGBALEPEDOGAN TITRE DU PROJET : DOTATION DE POUBELLES AUX FAMILLES DU QUARTIER D AGBALEPEDOGAN Contexte et justification Agbalépédogan est un quartier de Lomé situé dans le 5 e arrondissement avec une population de

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

INTEGRATION DES SOINS DE SANTE BUCCO-DENTAIRES PRIMAIRES DANS LES ACTIVITES DES CENTRES DE SANTE ET DE PROMOTION SOCIALE (C.S.P.S.

INTEGRATION DES SOINS DE SANTE BUCCO-DENTAIRES PRIMAIRES DANS LES ACTIVITES DES CENTRES DE SANTE ET DE PROMOTION SOCIALE (C.S.P.S. REGION DES HAUTS-BASSINS BURKINA FASO ----------------------- ---------------- DIRECTION REGIONALE DE LA SANTE Unité - Progrès - Justice ----------------------- Cellule de Santé Bucco-dentaire INTEGRATION

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR (mis à jour le 04/02/2015)

REGLEMENT INTERIEUR (mis à jour le 04/02/2015) REGLEMENT INTERIEUR (mis à jour le 04/02/2015) I Préambule PLP FORMATION est un organisme de formation professionnel indépendant. PLP FORMATION est domicilié au. Le présent Règlement Intérieur a vocation

Plus en détail

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle RESUME DU PROJET Titre du projet : Réinsertion socio-scolaire et professionnelle des enfants et jeunes qui ont de la déficience intellectuelle de

Plus en détail

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti LEG/SGO-HA-37219927 ANNEXE Le Projet Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti I. Objectif 1.01 Les objectifs généraux du Projet sont d appuyer les objectifs suivants du Plan Opérationnel de

Plus en détail

Le SIRP a été créé par arrêté préfectoral en date du 26.08.1992 entre les communes de Le Temple et de Saumos.

Le SIRP a été créé par arrêté préfectoral en date du 26.08.1992 entre les communes de Le Temple et de Saumos. CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE Bordeaux, le 06 JUIN 2007 Le Président Références à rappeler / JP.C/CB/ROD II/033024976 Monsieur le Président, Par lettre du 10 mars 2006, vous avez été informé

Plus en détail

coopérative féminine pour la lutte contre la pauvreté en milieu rural

coopérative féminine pour la lutte contre la pauvreté en milieu rural ACTIVITE D ASSISTANCE ANNUELLE AUX ENFANTS ET AUX FEMMES SESSION DE SEPTEMBRE 2012 Identité du responsable du projet : COULIBALY NAINELMAN PRESIDENT Type d assistance demandée (cochez les cases correspondantes):

Plus en détail

Bulletin humanitaire Niger. Sécurité alimentaire: des villages des départements de Bosso et Goudoumaria sont en vulnérabilité

Bulletin humanitaire Niger. Sécurité alimentaire: des villages des départements de Bosso et Goudoumaria sont en vulnérabilité Bulletin humanitaire Niger Numéro 09 06 mars 2013 Au sommaire Sécurité alimentaire: Bosso et Goudoumaria LE NIGER ET LA CRISE MALIENNE Nb.de réfugiés 50.000 Nb.de ménages 10.000 sont en vulnérabilité modérée

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

Soutien aux écoliers de Katlehong, Afrique du Sud

Soutien aux écoliers de Katlehong, Afrique du Sud Naledi Projects est une asbl luxembourgeoise fondée en 2006. Nous fonctionnons exclusivement par le bénévolat. Nous avons pour mission de soutenir les enfants les plus démunis de Johannesburg (Afrique

Plus en détail

LE COMITE DE GESTION SCOLAIRE Livret de formation

LE COMITE DE GESTION SCOLAIRE Livret de formation LE COMITE DE GESTION SCOLAIRE Livret de formation La Mairie est responsable de l ensemble des écoles de 1 er et 2 nd cycle de la commune. Elle valide les projets d école et prend les grandes décisions.

Plus en détail

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra Lutte contre les maladies hydriques et le choléra La sensibilisation de la population Guide à l intention des agents sensibilisateurs République Démocratique du Congo Mission Sud-Ouest Projet de Réduction

Plus en détail

BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA

BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA BURKINA FASO CAHIER 3 : LA GESTION DES AEPS/PEA Pour les AEPS/PEA, la Réforme exclut le principe de gestion communautaire, et préconise une délégation de gestion à un opérateur privé compétent. La Réforme

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE PLOUGUIEL PREAMBULE La commune de Plouguiel a mis en place un service de restauration scolaire en 1976. Ce service fonctionne pour l'école publique

Plus en détail

Atelier 2 renforcement des compétences et formations

Atelier 2 renforcement des compétences et formations Atelier 2 renforcement des compétences et formations 1 er thème: L eau potable Titre de la formation: La gestion intégrée des ressources en eau Cibles: les exploitants, les élus, les maîtres d ouvrages

Plus en détail

Petits Déjeuners du monde

Petits Déjeuners du monde CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Petits Déjeuners du monde Résumé Une animation autour des petits déjeuners de la France, du Japon et de l'afrique. Pour découvrir

Plus en détail

Photo : ONU FEMMES. Préparé par ONU femmes/mali

Photo : ONU FEMMES. Préparé par ONU femmes/mali Photo : ONU FEMMES Préparé par ONU femmes/mali Contexte Propos des femmes Constats Principales réalisations Leçons apprises Domaines de changement Présence effective des femmes dans toutes les activités

Plus en détail

Fiche de présentation. Projet de construction à Meknès d un Centre d accueil pour Enfants privés de Famille

Fiche de présentation. Projet de construction à Meknès d un Centre d accueil pour Enfants privés de Famille Fiche de présentation Projet de construction à Meknès d un Centre d accueil pour Enfants privés de Famille CONTENU : A Objet : 1- Présentation du projet 2- Nature foncière du terrain 3- Superficie 4- Zoning

Plus en détail

Legs & Héritage. Un geste de vie

Legs & Héritage. Un geste de vie Legs & Héritage Un geste de vie,,,, Legs & Héritage Un geste de vie Offrez la vie en héritage Par-delà le temps, vous pouvez continuer de manifester votre générosité et votre solidarité envers les plus

Plus en détail

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR Mali Septembre 2013 Promouvoir l hygiène à l école Pourquoi? 1. Pour apprendre aux élèves comment éviter les maladies les plus courantes : Les

Plus en détail

PROGRAMME OPÉRATIONNEL D'AIDE ALIMENTAIRE ET/OU D'ASSISTANCE MATÉRIELLE DE BASE

PROGRAMME OPÉRATIONNEL D'AIDE ALIMENTAIRE ET/OU D'ASSISTANCE MATÉRIELLE DE BASE PROGRAMME OPÉRATIONNEL D'AIDE ALIMENTAIRE ET/OU D'ASSISTANCE MATÉRIELLE DE BASE 1. IDENTIFICATION État membre CCI Intitulé Version 1.2 Première année 2014 Dernière année 2020 Éligible à compter du 1 déc.

Plus en détail

ETAT D EVALUATION DES BESOINS D APPUI A L UNION DES COMORES

ETAT D EVALUATION DES BESOINS D APPUI A L UNION DES COMORES UNION DES COMORES ----------- Unité-Solidarité-Développement ----------- MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L INFORMATION, CHARGE DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS ------- DIRECTION GENERALE DE LA SECURITE

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU TEMPS PERISCOLAIRE RESTAURANT SCOLAIRE ET GARDERIE/ETUDE SURVEILLEE Année scolaire 2013/2014

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU TEMPS PERISCOLAIRE RESTAURANT SCOLAIRE ET GARDERIE/ETUDE SURVEILLEE Année scolaire 2013/2014 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU TEMPS PERISCOLAIRE RESTAURANT SCOLAIRE ET GARDERIE/ETUDE SURVEILLEE Année scolaire 2013/2014 PREAMBULE : Le temps périscolaire couvre la garderie du matin et du soir, l étude surveillée

Plus en détail

équitable à l assainissement

équitable à l assainissement Note succincte équitable à l assainissement Accès équitable Offrir des technologies d assainissement qui répondent aux besoins des personnes vivant avec un handicap WaterAid au Burkina Faso WaterAid au

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet. Cahier des Charges et Contrat 2014

Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet. Cahier des Charges et Contrat 2014 Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet Cahier des Charges et Contrat 2014 Siglaisons et troncation : APE : Association des Parents d Élèves COGES : Comité de Gestion CHSCT : Commission Hygiène

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION

DOCUMENT D ORIENTATION REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline Travail MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE.. DIRECTION NATIONALE DES CANTINES SCOLAIRES PROJET PAM/CS 20 BP 739 ABIDJAN 20 Tél. : (00 225) 20 21 51 75 Fax

Plus en détail

pao - web - design graphique - photographie

pao - web - design graphique - photographie RÈGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES I / Dispositions Générales Article 1.1. Objet du règlement : En application des dispositions de l article L.6352-3 du Code du travailet en vertu de son pouvoir

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP Article 1 Objet du marché La prestation, objet du marché,

Plus en détail

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies

Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Proposition de projet pour le soutien à l occasion des 100 ans d ecobeton water technologies Accès à l eau potable et à l assainissement dans les Andes du Sud en Equateur Région de Saraguro-Oña ecobeton

Plus en détail

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Evaluation réalisée avec l appui du F3E pour ELECTRICIENS SANS FRONTIERES (257 Ev) Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Date : Mai 2008 Auteur : Daniel THIEBA

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Introduction 1. 135.913.406 FCFA

TERMES DE REFERENCE Introduction 1. 135.913.406 FCFA TERMES DE REFERENCE Pour la réalisation de l audit de l exercice 2011 du Programme Régional «Santé de la Reproduction et prévention du VIH dans la région de la Communauté Economique des Etats de l'afrique

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL un peuple un but une foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE TE DE TRANSPARENCE TERMES DE REFERENCE ATELIER DE

Plus en détail

Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les hébergements touristiques

Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les hébergements touristiques Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les hébergements touristiques Critères discriminants : - La labellisation "Accueil Vélo Pays de Dole" est attribuée aux hébergements touristiques classés en préfecture

Plus en détail

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement Siège social sis Avenue de l Indépendance à 100m de BAMELEC, e-mail : info@vitalite-plus.org - Bangui, RCA Site web: www.vitalite-plus.org

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan

Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan 15 octobre 2015 Reconnaissant que les villes, qui accueillent plus de la moitié de la population mondiale, ont un rôle crucial à jouer dans le développement

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles.

FICHE SYNOPTIQUE. Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. ONG AIP-Togo Assistance aux Initiatives Privées FICHE SYNOPTIQUE TITRE DU PROJET : Projet de création de banques de céréales et d appui aux groupements agricoles. LOCALISATION : Cantons de KPELE et AKATA

Plus en détail

Toute personne souhaitant louer la Salle Polyvalente de Saint Connec, doit, au préalable, prendre connaissance du règlement intérieur ci-dessous :

Toute personne souhaitant louer la Salle Polyvalente de Saint Connec, doit, au préalable, prendre connaissance du règlement intérieur ci-dessous : MAIRIE 1 Rue des Fleurs 22530 SAINT CONNEC Téléphone : 02 96 28 52 74 Télécopie : 02 96 26 32 14 Messagerie : mairie.stconnec@wanadoo.fr REGLEMENT INTERIEUR et CONTRAT DE LOCATION entre LA COMMUNE DE SAINT

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE NIG/017. Appui au Programme national de Formation professionnelle et technique et d Insertion des Jeunes sortants

EVALUATION INTERMEDIAIRE NIG/017. Appui au Programme national de Formation professionnelle et technique et d Insertion des Jeunes sortants EVALUATION INTERMEDIAIRE NIG/017 Appui au Programme national de Formation professionnelle et technique et d Insertion des Jeunes sortants FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du Projet Titre court du Projet

Plus en détail

Fondation Paul Gérin-Lajoie

Fondation Paul Gérin-Lajoie Fondation Paul Gérin-Lajoie Fondateur : Paul Gérin-Lajoie premier titulaire du ministère de l Éducation au Québec de 1964 à 1966 et principal artisan des profondes mutations apportées au système d éducation

Plus en détail

Module de formation. L assainissement en milieu rural

Module de formation. L assainissement en milieu rural Module de formation L assainissement en milieu rural Sur la base des retours d expérience de programmes d assainissement réalisés dans quatre pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal), Eau Vive

Plus en détail

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge «Des toilettes dans mon école» au Cambodge Proposition de projet Localisation : Début du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : Budget : 5 441 Durée : Le village de Boeng Kieb dans la commune de

Plus en détail

Rapport final du projet de construction de 4 banques céréalières pour lutter contre la famine au nord du Niger (commune rurale d Iferouane)

Rapport final du projet de construction de 4 banques céréalières pour lutter contre la famine au nord du Niger (commune rurale d Iferouane) Rapport final du projet de construction de 4 banques céréalières pour lutter contre la famine au nord du Niger (commune rurale d Iferouane) Association Zozodinga c/o Fariba Moumounta Pejom 25a, ch. De

Plus en détail

PROJET «Aide humanitaire au Maroc» MONTJAY-TAMESNA

PROJET «Aide humanitaire au Maroc» MONTJAY-TAMESNA PROJET «Aide humanitaire au Maroc» MONTJAY-TAMESNA Un groupe formé de sept résidents du Foyer d Hébergement APEI «Montjay», Accompagnés de trois éducateurs, et soutenus par l ensemble des professionnels.

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program

West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene (USAID WA-WASH) Program Présentation sur les Services Durables a l Echelle (Triple-S): une initiative d apprentissage pour l approvisionnement des services d eau potables permanent www.waterservicesthatlast.org July 2012, IRC

Plus en détail

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris

Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue du Chevaleret 75013 Paris 1 Cahier des charges gestion du foyer- cafétéria- restaurant du Théâtre 13 / Seine 30 rue

Plus en détail

Sécurité alimentaire et moyens d existence : dimension genre

Sécurité alimentaire et moyens d existence : dimension genre Sécurité alimentaire et moyens d existence : dimension genre En Guinée, les femmes et les hommes ont des rôles et des responsabilités différents et complémentaires en assurant le bien-être alimentaire

Plus en détail

Promotion de l hygiène en milieu scolaire. Guide pratique pour les ONG

Promotion de l hygiène en milieu scolaire. Guide pratique pour les ONG Promotion de l hygiène en milieu scolaire Guide pratique pour les ONG 1 Ce guide a été développé en novembre 2012 par l équipe Eau-Hygiène-Assainissement (WASH) de l UNICEF-Mali. Il est destiné aux ONG

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA Réseau d Appui aux Initiatives Locales BP 11 468 Tél. : 00 227 96 29 18 55 Fax: 00 227 09 75 29 66 Niamey NIGER Email: railniger@yahoo.fr PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

Plus en détail

Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc

Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc Août 2014 ATTENTION L été tire à sa fin, la rentrée scolaire arrive à grand pas et, avec elle, le retour des autobus d écoliers, soyez vigilants à leur approche et

Plus en détail

FORMATION CONTINUE EN SCIENCES VETERINAIRES

FORMATION CONTINUE EN SCIENCES VETERINAIRES REPUBLIQUE DE CAMEROUN Paix-Travail-Patrie MINISTERE DE L ELEVAGE, DES PECHES ET DES INDUSTRIES ANIMALES SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES SERVICES VETERINAIRES SOUS-DIRECTION DE L INSPECTION SANITAIRE

Plus en détail

Le Comité du Syndicat Intercommunal de Regroupement Pédagogique et de Ramassage Scolaire de. Berchères-Saint-Germain et de Poisvilliers

Le Comité du Syndicat Intercommunal de Regroupement Pédagogique et de Ramassage Scolaire de. Berchères-Saint-Germain et de Poisvilliers Compte-Rendu du Comité Syndical du 14 novembre 2008. Séance ordinaire du 14 novembre 2008. L an deux mille huit, le quatorze novembre 2008, à 20 heures, Le Comité du Syndicat Intercommunal de Regroupement

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Rapport final. Projet eau potable SWISSAID, région de Cachau et Oio, Guinée-Bissau Code de projet interne à SWISSAID: GB 2/07/05

Rapport final. Projet eau potable SWISSAID, région de Cachau et Oio, Guinée-Bissau Code de projet interne à SWISSAID: GB 2/07/05 Rapport final Projet eau potable SWISSAID, région de Cachau et Oio, Guinée-Bissau Code de projet interne à SWISSAID: GB 2/07/05 Rappel des objectifs du projet Le but de ce projet était d améliorer les

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE CLOTURE

COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE CLOTURE ASSOCIATION LIAISON DES FEMMES NONGTAABA DU BURKINA (ALFNB) Récépissé n 2006-121 /MATD/ Burkina Faso Unité Progrès Justice SG/DGLPAP/DOASOC Tél :70 47 18 91 ou 75 94 55 94 COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE

Plus en détail

LE PROJET PEDAGOGIQUE

LE PROJET PEDAGOGIQUE LE PROJET PEDAGOGIQUE AGE DU PUBLIC : 3 /11 ans 12 / 17 ans PRESENTATION DE L EQUIPE D ANIMATION Directrice / Animatrice : Pascale GRANGER Animatrices permanentes Annick ROUX Animatrices/teurs BAFA temporaires

Plus en détail

Asbl Maison des Sports gestionnaire du HALL DES SPORTS DE LA CET Avenue de Gaulle 2 à 7500 TOURNAI, Tél. 069/89 06 60 - Fax 069/89 06 61

Asbl Maison des Sports gestionnaire du HALL DES SPORTS DE LA CET Avenue de Gaulle 2 à 7500 TOURNAI, Tél. 069/89 06 60 - Fax 069/89 06 61 Asbl Maison des Sports gestionnaire du HALL DES SPORTS DE LA CET Avenue de Gaulle 2 à 7500 TOURNAI, Tél. 069/89 06 60 - Fax 069/89 06 61 Règlement d'ordre Intérieur Article 1 Le présent règlement d Ordre

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

ARRETE N 2006 - /MS/CAB. Portant conditions d exploitation d une officine pharmaceutique privée LE MINISTRE DE LA SANTE,

ARRETE N 2006 - /MS/CAB. Portant conditions d exploitation d une officine pharmaceutique privée LE MINISTRE DE LA SANTE, MINISTERE DE LA SANTE BURKINA FASO --------- Unité - Progrès Justice ARRETE N 2006 - /MS/CAB. Portant conditions d exploitation d une officine pharmaceutique privée LE MINISTRE DE LA SANTE, la Constitution

Plus en détail

L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE

L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE Service Technique Tél : 32 50 23-219 L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE Demande d octroi d un subside pour la mise en place d une infrastructure de collecte des eaux de pluie D e m a n d e u r

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation sur l élaboration

Plus en détail

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé SEVES L ASSOCIATION Systèmes Economiquement Viables pour l Eau aux Suds Association loi

Plus en détail

L aventure du Burkina Faso

L aventure du Burkina Faso L aventure du Burkina Faso Présentation de l association Graines De Joie a été fondée en 1998 par Danielle RATINAUD-MEYER hôtesse de l air à Air France. En 1993, après avoir adopté deux enfants en Roumanie,

Plus en détail

Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo

Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo Données de base du projet Demandeur : Kidogos asbl Partenaires : Kidogos asbl Rue Vivegnis 127, 4000 Liège,

Plus en détail

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37 Livret pour l Assainissement en Milieu Rural ²²² Communes de Ngogom et de Gainte Kaye Plan du livret Page 02 Présentation du projet Page 05 La mise en œuvre du service public d assainissement Page 08 L

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE et GARDERIE PERISCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE et GARDERIE PERISCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE et GARDERIE PERISCOLAIRE Préambule général RESTAURANT SCOLAIRE La commune de CRAON organise pour les écoles maternelles et élémentaires de la commune un service

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2012. Spécialité : «Restauration»

CONCOURS EXTERNE D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2012. Spécialité : «Restauration» Centres de Gestion de la Mercredi 18 janvier 2012 Fonction Publique Territoriale de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 35 CONCOURS EXTERNE D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2012 Spécialité

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN)

PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN) PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN) Appui à la protection de l environnement et au développement de l agriculture Date du projet Juillet 2016. LOCALISATION Région Maritime, Togo /

Plus en détail

EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS

EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS UN DISPOSITIF : 3 OBJECTIFS COMPLEMENTAIRES Apprendre... et habituer les enfants aux Apprendre... bonnes

Plus en détail

HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE

HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE MODULE 4 HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE PLAN OBJECTIF PÉDAGOGIQUE 55 MOTS-CLEFS 55 4.1. HYGIÈNE DES PERSONNES A. Hygiène corporelle B. Hygiène

Plus en détail

LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre»

LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre» LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre» Dans le cadre du projet SANI TSAPTA, le réseau Projection a entrepris diverses actions de réflexion et de soutien des petits entrepreneurs privés de l assainissement.

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Aliments Nutritifs pour les Adultes en bonne santé

Aliments Nutritifs pour les Adultes en bonne santé (French) Aliments Nutritifs pour les Adultes en bonne santé Bien manger veut dire manger une nourriture variée chaque jour comprenant une nourriture équilibrée, des fruits, des légumes, du lait et autres

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE SAINTE RADEGONDE DES NOYERS

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE SAINTE RADEGONDE DES NOYERS REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE SAINTE RADEGONDE DES NOYERS CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX Article 1 : Organisation du service La restauration scolaire

Plus en détail

Afrique nourricière. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de la vie quotidienne au Sahel, du champ à la calebasse...

Afrique nourricière. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de la vie quotidienne au Sahel, du champ à la calebasse... CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Objectifs Résumé Une animation autour de la vie quotidienne au Sahel, du champ à la calebasse... Découvrir la vie quotidienne

Plus en détail

Description de l action

Description de l action Description de l action Quels sont les objectifs de l action? Améliorer les conditions sanitaires des populations sinistrées tout en favorisant la dynamique de retour vers les quartiers d origine. Quel

Plus en détail

L APPROCHE ORIENTANTE AU CÉGEP DE BAIE-COMEAU. Bref historique

L APPROCHE ORIENTANTE AU CÉGEP DE BAIE-COMEAU. Bref historique Bref historique Une école orientante au Québec, c est celle qui mentionne explicitement sa mission d orientation dans son projet éducatif et qui se caractérise par son personnel engagé et sensibilisé par

Plus en détail

MALI Etude des cas Gestion Améliorée de l Environnement : Femmes et les Energies Nouvelles et Renouvelables (FENR)

MALI Etude des cas Gestion Améliorée de l Environnement : Femmes et les Energies Nouvelles et Renouvelables (FENR) MALI Etu s cas Gestion Améliorée l Environnement : Femmes et les Energies Nouvelles et Renouvelables (FENR) 2. Lieu d exécution : Régions Koulikoro, Ségou et Sikasso 3. Pério d exécution : Octobre 1996

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail