LES QUALIFICATIONS 5 janvier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES QUALIFICATIONS 5 janvier 2004 1"

Transcription

1 LES QUALIFICATIONS 5 janvier

2 Le droit français actuel fait coexister deux systèmes d accès à la qualification qui découlent du régime des études médicales dont est issu le médecin : - LES MEDECINS RELEVANT DE L ANCIEN REGIME DES ETUDES MEDICALES qui représentent encore aujourd hui la majorité du corps médical, - LES MEDECINS DU NOUVEAU REGIME DES ETUDES MEDICALES qui sont entrés en 3 ième cycle à partir de 1984 et dont le cursus d études dépend des dispositions de la Loi du 23 décembre 1982 portant Réforme des études médicales. A côté de ces deux catégories françaises, l Ordre des médecins doit également gérer les demandes de médecins ayant validé des formations hors territoire français et qui sollicitent une qualification : - celles des médecins dits européens, - celles des médecins hors Union Européenne. Ce chapitre sera évoqué dans une troisième partie de notre exposé. I. LES MODALITES D OBTENTION D UNE QUALIFICATION : A - LES MEDECINS RELEVANT DE L ANCIEN REGIME DES ETUDES MEDICALES : La voie universitaire : la quasi totalité des médecins ayant validé un C.E.S. peuvent obtenir de plein droit une qualification dans la discipline concernée. Il en va de même des médecins anciens internes de C.H.U. qui ont obtenu par équivalence, au vu de leur cursus d études de médecins spécialistes le C.E.S. de spécialité. Cette équivalence était délivrée par le Ministère des Enseignements Supérieurs. Les commissions de qualifications : L obtention d une qualification par la voie des commissions de qualification est prévue par les dispositions de l arrêté du 4 septembre 1970 modifié, portant Règlement de qualification. Cette procédure est ouverte : - aux médecins ayant échoué aux épreuves terminales du C.E.S., - aux médecins n ayant pas sollicité dans les délais une équivalence ministérielle, - aux médecins qui sollicitent une qualification dont l enseignement n a pas fait l objet d un C.E.S. : allergologie angéiologie, biologie médicale *(cas particulier : *les médecins titulaires des 4 CES : dont 2 obligatoires (bactériologie et hématologie) et 2 optionnels ne bénéficient pas automatiquement de la qualification en biologie médicale ; ils doivent la solliciter par la voie des commissions de qualification. Cette qualification ne leur donne pas pour autant l agrément automatique pour être directeur de laboratoire.par ailleurs, il existe une Réglementation spécifique pour les Directeurs de laboratoire ; cf Décret n du 30 Décembre 1975 ),. cancérologie,. chirurgie face et cou, chirurgie orthopédique, 2

3 . chirurgie pédiatrique,. chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique,. chirurgie thoracique,. chirurgie vasculaire,. génétique médicale,. gynécologie-obstétrique (spécialité chirurgicale),. médecine interne,. neurochirurgie. oncologie médicale,. oncologie radiothérapique,. orthopédie dento-maxillo-faciale,. phoniatrie,. réanimation,. urologie. - aux médecins ayant validé un C.E.S. n ouvrant pas plein droit à qualification en qualité de médecin spécialiste :. médecine du travail,. santé publique,. médecine nucléaire. Pour Mémoire : les qualifications par la voie des commissions pour les médecins relevant de l ancien régime des études médicales : - la date butoir du dépôt des dossiers de demande de qualification a été fixée au 1 er janvier 2005 : Arrêté du 10 décembre 2003, - cette date a été fixée au 1 er janvier 2003 pour les spécialités créées par la loi de modernisation sociale de Janvier 2002 :.chirurgie thoracique et cardio vasculaire.chirurgie infantile,.cpre,.chirurgie urologique, Etait également offerte aux chirurgiens généralistes la possibilité d obtenir le titre de médecin spécialistes en chirurgie viscérale et digestive selon la même procédure. 3

4 B- LES MEDECINS RELEVANT DU NOUVEAU REGIME DES ETUDES MEDICALES : La voie universitaire : 1. Le régime jusqu en octobre 1991 : seuls les étudiants reçus aux épreuves du concours de l internat qualifiant qui valident un Diplôme d Etudes Spécialisées (D.E.S.), sont inscrits par le Conseil départemental sur la liste des médecins spécialistes au vu de leurs diplômes. 2. Le régime à partir d octobre 1991 : le décret du 28 octobre 1991 institue les D.E.S.C. II chirurgicaux qualifiants ouverts aux seuls internes ayant validé le D.E.S. de chirurgie générale. De ce fait, le chirurgien peut dorénavant être titulaire de deux qualifications : 1 en chirurgie générale et 1 en chirurgie spécialisée. On a considéré que ce praticien bénéficiait de ce fait de deux options d exercice : une inscription au Tableau en qualité de médecin spécialiste en chirurgie générale, au vu du D.E.S. qu il a validé. Il peut néanmoins faire état sur ses documents officiels (plaque et ordonnances) de son titre universitaire correspondant au D.E.S.C. II. une inscription au Tableau en qualité de médecin spécialiste en chirurgie spécialisée, au vu du D.E.S.C. II : dans cette hypothèse, cette inscription entraîne l obligation d un exercice exclusif de la spécialité du D.E.S.C. II qualifiant. Pour illustrer ce propos, un médecin ayant validé un D.E.S.C. II de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, peut : soit exercer en qualité de médecin spécialiste en chirurgie générale inscrit au Tableau en tant que tel et faire état de son D.E.S.C. II de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, auprès de ses confrères et de sa clientèle, soit se consacrer à son exercice plein et entier, à la seule chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Il apparaîtra dans la liste des médecins spécialistes en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, au vu du D.E.S.C. II qu il a validé. En revanche, il ne pourra plus exercer la chirurgie polyvalente concomitamment avec la chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. L Arrêté du 20 Juin 2002 a crée le 1 er DESC du groupe II non chirurgical :le DESC II de réanimation médicale. Les règles concernant l inscription des médecins titulaires de ce DESC II et les modalités de leur exercice est identique à celles que nous avons évoquées pour les DECS II chirurgicaux. 4

5 Pour Mémoire : les qualifications par la voie des commissions pour les médecins relevant du nouveau régime des études médicales : Les commissions de qualification : Dans un avis rendu le 14 mars 1989, la Section Sociale du Conseil d Etat avait rappelé que la seule voie d accès à une spécialité pour un médecin relevant du nouveau régime des études médicales, était l obtention du D.E.S. prévu par la Loi de 1982 et des décrets d application. Seule une loi pouvait prévoir des dérogations à ce principe général et absolu. Des exceptions légales sont intervenues à trois reprises dans des Lois DMOS 1991, 1994 et 1995 et elles concernées les disciplines suivantes : Oncologie médicale Oncologie radiothérapique Génétique médicale Les équivalences universitaires de D.E.S. : Ces équivalences ont été prévues par les textes : arrêté du 26 mars 1993 complété par l arrêté du 11 juillet Elles étaient accordées à des médecins titulaires d un D.E.S. mais ayant suivi un cursus de formation leur permettant d obtenir une équivalence d une autre spécialité, qui n existait pas au moment de leurs études :. chirurgie générale,. hématologie,. médecine nucléaire,. chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique,. chirurgie vasculaire. Ces demandes d équivalence de D.E.S. accordées par une commission universitaire pouvaient être effectuées jusqu au 31 décembre

6 C. POUR L AVENIR : L Article 60-V-4 de la Loi n du 17 Janvier 2002 de modernisation sociale ouvre les passerelles pour l ensemble des médecins inscrits au tableau de l Ordre qui souhaiteront obtenir une qualification différente de celle qu ils ont validé au début de leurs études. Ce texte concerne ainsi les médecins ancien régime, les médecins nouveau régime et les médecins formés en dehors de la France : les médecins à diplôme européen et les médecins à diplômes hors europe. Un décret d application doit être signé qui organisera ces passerelles par le fonctionnement de Commissions de qualification. Le Conseil National de l ordre des médecins ne sait pas s il sera désigné par les textes pour poursuivre le schéma des qualification prévu par l Arrêté du 4 septembre 1970 modifié portant Règlement de qualification. Par ailleurs, la loi du 17 Janvier 2002 dans son article 60 réforme l organisation du 3 ème cycle des études médicales et les modalités d accès aux spécialités : elle abandonne le principe du concours de l internat qualifiant et élève la médecine générale au rang de spécialités médicales. Là encore, il convient d attendre que les Décrets d application organise cette réforme. II. LA PROCEDURE DE QUALIFICATION PAR LA VOIE DES COMMISSIONS DE QUALIFICATION : A LE TABLEAU DE PROCEDURE 6

7 TRANSMISSION DU DOSSIER PAR LE CONSEIL DEPARTEMENTAL, POUR AVIS, A LA COMMISSION NATIONALE DE 1ère INSTANCE AVIS FAVORABLE AVIS DEFAVORABLE ETUDE APPROFONDIE DU DOSSIER PAR LE C.D. POUR DECISION QUALIFICATION PRONONCEE par le C. départemental Si le C. départemental n est pas d accord, le dossier doit être transmis au C. National (DELAI 2 MOIS) APPEL DU C.D. QUALIFICATION REFUSEE PAR LE C. Départemental Si le C. Départemental N EST PAS D ACCORD, le DOSSIER DOIT ETRE TRANSMIS AU C. National (DELAI 2 MOIS) APPEL DU C.D. C. National PEUT SE SAISIR DE CETTE DECISION (DELAI 2 MOIS) LE CANDIDAT PEUT FAIRE APPEL (DELAI 2 MOIS) INSCRIPTION PAR LE C.D. SUR LA LISTE CORRESPONDANTE ET NOTIFICATION DE LA DECISION A L INSPECTEUR DE LA DDASS ET AUX ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE LE DOSSIER EST TRANSMIS POUR AVIS A LA COMMISSION NATIONALE D APPEL PRESENTATION DU DOSSIER A LA COMMISSION D ETUDES DE QUALIFICATION DU CONSEIL NATIONAL LA DECISION EST PRISE PAR LE CONSEIL NATIONAL EN SEANCE PLENIERE : - DEMANDE EVENTUELLEMENT A LA COMMISSION D APPEL : UN COMPLEMENT D INFORMATION OU UNE NOUVELLE ETUDE DU DOSSIER - ACCORDE OU REFUSE LA QUALIFICATION NOTIFICATION DE LA DECISION A L INTERESSE ET AUX CONSEILS DEPARTEMENTAUX POURVOI EVENTUEL DE L INTERESSE DEVANT LE CONSEIL D ETAT 7

8 B LE ROLE DU CONSEIL DEPARTEMENTAL : 1 La constitution du dossier : Une évidence doit être rappelée : un dossier doit être bien constitué pour qu il ait une chance d être accueilli favorablement par les commissions de qualification, puis par l instance ordinale. C est la raison pour laquelle nous pensons que le conseil départemental ne doit pas limiter son intervention à la remise du questionnaire au médecin qui souhaite constituer un dossier, mais qu il doit jouer pleinement son rôle de conseil. Tout d abord et primordialement, en vérifiant la recevabilité de la demande, par ailleurs, en guidant le médecin dans l élaboration de son dossier. 2 La recevabilité de la demande : Les principes du droit d accès aux commissions de qualification ont été rappelées dans les chapitres précédents. Seuls les médecins relevant de l ancien régime des études médicales sont autorisés à constituer des dossiers de demande de qualification jusqu au 1 er janvier Cela exclut de fait les médecins relevant de fait du nouveau régime des études médicales. Dans la mesure où le secrétariat gérant les dossiers de qualification qui seront examinés en 1 ère Instance a enregistré plus de 2000 dossiers, il est bien évident que les commissions de qualification de 1 ère Instance et d appel continueront à fonctionner au delà de l année Certains pré-requis doivent être vérifiés par le conseil départemental, avant de remettre le questionnaire au candidat : exemple : dans une demande de qualification en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, le candidat doit obligatoirement être déjà qualifié spécialiste en chirurgie générale, stomatologie, O.R.L. ou ophtalmologie. Autre exemple : il en est de même pour les dossiers en urologie, pour lesquels le médecin doit être préalablement titulaire de la spécialité en chirurgie générale. En cas de constitution de dossier sans ces pré-requis exigés par les textes, la demande est déclarée irrecevable, soit par le secrétariat des commissions de 1 ère Instance, soit par les commissions de qualification elles-même. 3 La vérification du contenu du dossier C est ici que le rôle du Conseil départemental doit être évoqué. Le dossier doit effectivement contenir un certain nombre de documents sans lesquels les commissions ne peuvent valablement se prononcer. Un nouveau questionnaire a été créé par la Section Formation Médicale et Qualifications, il y a quelques années ; ce questionnaire a pour objectif de permettre au candidat de mieux 8

9 constituer son dossier. On a pris en compte la situation des médecins nouveau régime et également celle des médecins non diplômés en France. Ce questionnaire aura sûrement toute son utilité à l avenir, si une pérennisation des commissions de qualification est prévue, développement que nous aborderons en conclusion. Le conseil départemental doit donc vérifier que ce questionnaire a été dûment rempli par le médecin et que, notamment :. les pièces justificatives,. les photocopies des diplômes,. les attestations de l employeur ou des confrères,. le récapitulatif détaillé du cursus avec dates et nom des services hospitaliers,. la liste des interventions chirurgicales des trois dernières années, sont bien jointes à ce dossier. Le conseil départemental peut notamment remettre au candidat un exemplaire des grilles de référence, établies par les commissions de qualification, et approuvées par le Conseil national. 4 - La décision du Conseil départemental Le pouvoir de décision attribué par le Règlement de qualification de 1970 au conseil départemental est primordial. En effet, le conseil départemental n a pas pour rôle d entériner l avis émis par la commission nationale de 1 ère Instance de qualification, mais possède un véritable pouvoir de décision. En effet, que l avis émis par la commission nationale de 1 ère Instance soit favorable ou défavorable, le conseil départemental a toujours la possibilité de le contester en saisissant la commission nationale d appel de qualification. Pour que cette saisine prenne son plein effet, il convient que l appel soit motivé. En effet, il est très important de rappeler que les motivations ne peuvent être portées que sur «la capacité technique» du candidat à exercer ou non la spécialité sollicitée. Elles ne peuvent être fondées sur des considérations d'ordre éthique ou déontologique, tel que par exemple le retard dans le paiement d une cotisation, ou les mauvaises relations qu entretient le candidat vis-à-vis de certains de ses confrères. Sont mentionnées ci-dessous les différentes possibilités offertes au conseil départemental qui a examiner un dossier étudié par la commission nationale de 1 ère Instance. AVIS FAVORABLE de la Commission Nationale de 1 ère Instance : Le conseil départemental suit cet avis et prononce la qualification du médecin Le conseil départemental ne suit pas la commission et saisit la Commission Nationale d Appel par une décision motivée. 9

10 AVIS DEFAVORABLE de la Commission Nationale de 1 ère Instance : Le Conseil départemental suit cet avis et prend une décision défavorable Le Conseil départemental ne suit pas cet avis et saisit la Commission Nationale d Appel par une décision motivée. III LA SITUATION DES MEDECINS NON DIPLOMES EN FRANCE 1. LES MEDECINS DIPLOMES DE L UNION EUROPEENNE ET DE L ESPACE ECONOMIQUE EUROPEEN (E.E.E.) Depuis 1975, date de la parution de la 1 ère Directive Européenne relative à la libre circulation des médecins, les situations des médecins diplômés d un Etat membre de l Europe qui sollicitent leur inscription sur la liste des médecins spécialistes sont traitées au cas par cas par l Ordre des médecins. Deux situations sont envisagées : Le médecin, est titulaire de l un des diplômes ou titres mentionnés dans la Directive européenne Dans cette hypothèse, il doit présenter obligatoirement deux documents au Conseil départemental au tableau duquel il souhaite être inscrit : - la photocopie certifiée conforme de son diplôme ou de son titre - une attestation de conformité établie par l autorité compétente de son pays d origine certifiant qu il est bien titulaire du diplôme visé par la Directive européenne (actuellement, la Directive 93/16/CEE modifiée par la Directive 2001/19/CE). Le médecin est titulaire d un diplôme ou d un titre de spécialité non visé dans la directive européenne Il existe des situations où le médecin a validé une spécialité dans son pays d origine qui ne trouve pas d équivalent dans un autre état de l Europe. C est ainsi que si la France a une spécialité en cardiologie, il n en est pas de même pour l Allemagne qui ne délivre pas de spécialité en cardiologie mais qui propose un tronc commun de spécialité en médecine interne et une orientation complémentaire en cardiologie. De ce fait, l Allemagne ne figure pas dans la liste des états délivrant une spécialité de cardiologie dans la Directive 93/16/CEE et la France ne peut inscrire de plein droit les médecins diplômés en Allemagne sur la liste des spécialistes en cardiologie. Cependant pour ne pas entraver le principe de libre circulation proclamé dans la Directive, la France a autorisée les médecins qui se trouvent dans cette situation a constitué un dossier de demande de qualification, au même titre que les médecins relevant de l ancien régime des études médicales auxquels ils sont assimilés, pour leur permettre de solliciter une spécialité après une formation validée dans leur pays d origine. Bien entendu le pré-requis est leur inscription au tableau de l Ordre au vu de leur diplôme de docteur en médecine délivré par les Etat de provenance. La procédure alors suivie est la procédure de la qualification par la voie des commissions de qualification telle qu elle est définie par les dispositions de l Arrêté du 4 Septembre 1970 modifié. 10

11 En revanche, il convient de rappeler qu un médecin, titulaire d un diplôme d Etat français de Docteur en médecine obtenu sous l empire du nouveau régime des études médicales et qui est parti dans un pays d Europe pour suivre une formation de spécialiste, ne peut bénéficier d une inscription en France sur la liste des médecins spécialiste que si son diplôme est reconnu de plein droit entre la France et le pays où il a effectué sa spécialisation. Dans le cas contraire, il ne peut en l état actuel de la législation avoir accès aux commissions de qualification puisqu il relève du nouveau régime des études médicales de par sa formation débutée en France. Depuis la parution de la Directive européenne 93/16/CEE ont été intégrés les états membres de l espace économique européen ainsi qu un accord bilatéral avec la Suisse ( le 21 Juin 1999) permettant la reconnaissance des diplômes et titres de spécialité entre la France, les différents états partis à l Espace Economique Européen et la Suisse. 2. LES MEDECINS HORS EUROPE On part du principe que ces médecins sont inscrits au tableau de l Ordre des médecins, soit parce qu ils ont obtenu l autorisation d exercer la médecine en France, soit parce qu ils ont le statut de praticien adjoint contractuel, soit parce qu ils ont recommencé des études de médecine en France et qu ils ont validé un Doctorat français. Il existe deux situations particulières qui permettent aux médecins diplômés hors Europe d être inscrits en qualité de médecins spécialistes : 1 ère situation : ils sont titulaires d un diplôme français qualifiant : ils sont titulaires d un certificat d études spéciales ou ils ont été reçus soit au concours de l internat «français» soit au concours de l internat à titre étranger ou ils sont titulaires d un diplôme «européen». Ils bénéficient d une inscription automatique auprès du Conseil départemental. 2ème situation : ils ont reçu une formation de spécialiste dans leur pays d origine ou ils ont validé une formation française non qualifiante ( la plupart du temps les diplômes interuniversitaires de spécialisation ) : ils peuvent déposer un dossier de demande de qualification jusqu au 1 er Janvier Les textes : Arrêté du 4 Septembre 1970 modifié portant Règlement de qualification (article 4 à 11) Arrêté du 16 Octobre 1989 modifié portant Règlement de qualification Arrêté du 3 décembre 2002 portant Règlement de qualification Loi du 17 janvier 2002 de modernisation sociale : article 60 Décret du 28 Octobre 1991 fixant la liste des DESC II chirurgicaux Arrêté du 20 Juin 2002 créant le DESC II de réanimation médicale Arrêtés du 26 Mars 1993 et du 11 Juillet 1995 relatif à l équivalence des DES la liste des DES et des DESC des groupes 1 et 2 la liste des spécialités et compétences pour les médecins relevant de l ancien régime des études médicales Pour l Europe : Directive 93/16/CEE modifiée par la Directive 2001/19/CE Accord du 21 Juin 1999 (Suisse) 11

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès Médecine du travail et de prévention février 2006 1 Les trois voies d accès : Les conditions requises pour exercer la médecine du travail sont énumérées à l article

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PROFESSION DE CHIRURGIEN DENTISTE EN FRANCE POUR LES CHIRURGIENS DENTISTES À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDE JURIDIQUE esa Fiche Info AIDES JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000

Plus en détail

Le demandeur doit également, au moment de sa demande de permis visé à l article 35 de la Loi médicale, remplir les conditions suivantes :

Le demandeur doit également, au moment de sa demande de permis visé à l article 35 de la Loi médicale, remplir les conditions suivantes : Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. c.2) 1. Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions et modalités de délivrance d un permis et d un certificat de spécialiste du Collège

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE 1 - DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE I - Les titres de formation exigés

Plus en détail

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police

Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets de département Monsieur le Préfet de police Paris, le 19 mars 2007 Le ministre d Etat, ministre de l Intérieur et de l Aménagement du Territoire Le ministre des Affaires Etrangères à Messieurs les Préfets de région Mesdames et messieurs les Préfets

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015

REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 REGLEMENT DES ETUDES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 I DISPOSITIONS GENERALES 1 - Organisation Les études conduisant à la licence sont organisées sur une durée de 6 semestres (S1, S2, S3, S4, S5, S6). Les

Plus en détail

- Les examens professionnels pour l inscription sur le tableau d avancement de :

- Les examens professionnels pour l inscription sur le tableau d avancement de : RECRUTEMENT ACADEMIQUE DES PERSONNELS ADMINISTRATIFS, SOCIAUX ET DE SANTE (ASS) AVIS D OUVERTURE Session 2014 Sont ouverts dans l académie de Caen au titre de la session 2014 : - Les examens professionnels

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-1221 du 5 octobre 2006 relatif aux personnels médicaux, pharmaceutiques et odontologiques hospitaliers

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MEDECINS Conseil départemental de l'ordre des Médecins DEMANDE D INSCRIPTION AU TABLEAU DE L ORDRE

ORDRE NATIONAL DES MEDECINS Conseil départemental de l'ordre des Médecins DEMANDE D INSCRIPTION AU TABLEAU DE L ORDRE Photographie d identité ORDRE NATIONAL DES MEDECINS Conseil départemental de l'ordre des Médecins DEMANDE D INSCRIPTION AU TABLEAU DE L ORDRE QUESTIONNAIRE D'INSCRIPTION DES MEDECINS Réservé à l'ordre

Plus en détail

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP).

(Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1. Diplômes et titres postgrades. par l Office fédéral de la santé publique (OFSP). Ordonnance concernant les diplômes, la formation universitaire, la formation postgrade et l exercice des professions médicales universitaires (Ordonnance sur les professions médicales, OPMéd) 1 du 27 juin

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme professionnel d aide-soignant NOR : SANP0523995A Le ministre de la santé

Plus en détail

La pratique de l ostéopathie par les sages-femmes

La pratique de l ostéopathie par les sages-femmes La pratique de l ostéopathie par les sages-femmes Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé Article 75 L'usage professionnel du titre d'ostéopathe

Plus en détail

UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE U.F.R. MEDECINE - U.F.R. PHARMACIE U.F.R. ODONTOLOGIE - ECOLE DE SAGES-FEMMES REGLEMENT INTERIEUR DE

UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE U.F.R. MEDECINE - U.F.R. PHARMACIE U.F.R. ODONTOLOGIE - ECOLE DE SAGES-FEMMES REGLEMENT INTERIEUR DE UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE U.F.R. MEDECINE - U.F.R. PHARMACIE U.F.R. ODONTOLOGIE - ECOLE DE SAGES-FEMMES REGLEMENT INTERIEUR DE LA PREMIERE ANNEE COMMUNE AUX ETUDES DE SANTE P.A.E.S. ANNEE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe

Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe 5 Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale en Europe Pr Joël Ferri, Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale, CHRU de Lille La Stomatologie

Plus en détail

L EQUIVALENCE DE DIPLOMES

L EQUIVALENCE DE DIPLOMES L EQUIVALENCE DE DIPLOMES 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel : concours@cdg17.fr Brochure d information du 24 octobre 2011 Références : Décret

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES CONDITIONS ET MODALITES DE DELIVRANCE DU PERMIS ET DES CERTIFICATS DE SPECIALISTE DU COLLEGE DES MEDECINS DU QUEBEC

REGLEMENT SUR LES CONDITIONS ET MODALITES DE DELIVRANCE DU PERMIS ET DES CERTIFICATS DE SPECIALISTE DU COLLEGE DES MEDECINS DU QUEBEC Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. c et c.1, a. 94, par. i et a. 94.1) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Le présent règlement a pour objet de déterminer les règles d'accès à la profession

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PROFESSION DE CHIRURGIEN DENTISTE EN FRANCE POUR LES CHIRURGIENS DENTISTES À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

GUIDE DE L ADMISSION. PARTICULIèRE. A L UNIVERSITé LILLE 1

GUIDE DE L ADMISSION. PARTICULIèRE. A L UNIVERSITé LILLE 1 GUIDE DE L ADMISSION PARTICULIèRE A L UNIVERSITé LILLE 1 Avant de pouvoir procéder à votre inscription administrative à Lille 1 (à partir de juillet), vous devez d abord (entre novembre et juin) effectuer

Plus en détail

JORF n 0202 du 1 septembre 2010. Texte n 36

JORF n 0202 du 1 septembre 2010. Texte n 36 Le 31 janvier 2012 JORF n 0202 du 1 septembre 2010 Texte n 36 ARRETE Arrêté du 26 juillet 2010 relatif aux modalités d admission en deuxième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques

Plus en détail

REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS

REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins REGLEMENT DES FORMATIONS POST-DIPLÔMES SPECIALISEES EN SOINS pour les spécialisations en soins d anesthésie EPD ES

Plus en détail

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE Nul ne peut accéder à la profession d avocat s il ne remplit les conditions suivantes : 1 - Être français, ressortissant d un État membre des Communautés

Plus en détail

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE ROUMANIE

ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE ROUMANIE ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE DE ROUMANIE SUR LA RECONNAISSANCE ACADEMIQUE DES DIPLOMES ET DES PÉRIODES D ÉTUDES DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Plus en détail

DESCRIPTIF COMPLET DE LA FORMATION ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

DESCRIPTIF COMPLET DE LA FORMATION ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL DESCRIPTIF COMPLET DE LA FORMATION ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL 1. LA FORMATION A l E.S.S.S.E., les formations sociales post BAC s inscrivent, à partir de la rentrée 2013, dans le système de formation européen

Plus en détail

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENTATION MEDECIN HOSPITALIER 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr Email : contact@cgtlaborit.fr MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Avis relatif à la liste de praticien des hôpitaux à temps partiel (postes vacants ou susceptibles

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 26 août 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 6 sur 100 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

Guide Pratique A l usage du Conseil départemental V.A.E ORDINALE

Guide Pratique A l usage du Conseil départemental V.A.E ORDINALE Guide Pratique A l usage du Conseil départemental Conditions dans lesquelles les médecins qualifiés spécialistes peuvent obtenir une extension de leur droit d'exercice dans une spécialité non qualifiante

Plus en détail

Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017

Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017 Juillet 2015 Présentation du DESC de Médecine d Urgence Années universitaires 2015-2017 Professeur Pierre CARLI Coordonnateur inter régional Paris Ile-de-France Faculté de Médecine Descartes SAMU de Paris,

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES DE LA FILIERE MASSO-KINESITHERAPIE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016

REGLEMENT DES ETUDES DE LA FILIERE MASSO-KINESITHERAPIE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 REGLEMENT DES ETUDES DE LA FILIERE MASSO-KINESITHERAPIE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 Conformément à l Arrêté du 2 septembre 2015 (JORF N 0204 du 4 septembre 2015 Art. 1 Dans le cadre de l intégration

Plus en détail

Mise en application : Novembre 2006

Mise en application : Novembre 2006 CRITERES DE RECEVABILITE DES DOSSIERS AU CONCOURS D AGREGATION DE MEDECINE, PHARMACIE, ODONTOSTOMATOLOGIE, MEDECINE VETERINAIRE ET PRODUCTIONS ANIMALES Mise en application : Novembre 2006 PREAMBULE Pour

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS, INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS, INSTITUTIONS La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

CONDITIONS D'ACCES AUX MASTERS DE SPECIALISATION 2015-2016

CONDITIONS D'ACCES AUX MASTERS DE SPECIALISATION 2015-2016 CONDITIONS D'ACCES AUX MASTERS DE SPECIALISATION 2015-2016 Les masters de spécialisation sont des études menant à grade académique de master particulier (de niveau 7), délivré par une université ou en

Plus en détail

Règlement des mutations

Règlement des mutations GdB Règlement des mutations Règlement adoption : CD du 16/03/12 entrée en vigueur : 01/05/12 validité : permanente secteur : ADM remplace : Chapitre 2.3-2013/1 nombre de pages : 6 5 grammes de plumes,

Plus en détail

Exercer le rôle de coordonnateur local de DES ou DESC

Exercer le rôle de coordonnateur local de DES ou DESC Exercer le rôle de coordonnateur local de DES ou DESC Les missions du coordonnateur local du 3 ème cycle se sont diversifiées au cours de ces dernières années, de sorte qu il est apparu nécessaire de clarifier

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES Règlement adopté par la Commission Permanente du 17 Mars 2014 Page 1 Préambule Selon l article L.6223-4

Plus en détail

DECRET Décret n 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d exercice de l ostéopathie NOR: SANH0721330D

DECRET Décret n 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d exercice de l ostéopathie NOR: SANH0721330D DECRET Décret n 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d exercice de l ostéopathie NOR: SANH0721330D Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de la santé et des solidarités,

Plus en détail

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Roumanie. sur la reconnaissance académique

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Roumanie. sur la reconnaissance académique ACCORD entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la Roumanie sur la reconnaissance académique des diplômes et des périodes d études de l enseignement supérieur, signé à Bucarest

Plus en détail

LIVRET ASSISTANT FFST

LIVRET ASSISTANT FFST LIVRET ASSISTANT FFST Préparation des Assistants pour l Enseignement du Shiatsu Fédération Française de Shiatsu Traditionnel 12 rue des Epinettes - 75 017 Paris www.ffst.fr Décembre 2014 Charte des Enseignants

Plus en détail

COMMENT ETRE ACCEPTE ET VALIDE SA MAQUETTE DE DESC DE MEDECINE D'URGENCE?

COMMENT ETRE ACCEPTE ET VALIDE SA MAQUETTE DE DESC DE MEDECINE D'URGENCE? COMMENT ETRE ACCEPTE ET VALIDE SA MAQUETTE DE DESC DE MEDECINE D'URGENCE? DESC de Médecine d urgence Le DESC (diplôme d'étude spécialisée complémentaire) est une formation universitaire, longue, spécifique

Plus en détail

REGLEMENT CADRE POUR LES CERTIFICATS ET DIPLOMES DE FORMATION CONTINUE FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT

REGLEMENT CADRE POUR LES CERTIFICATS ET DIPLOMES DE FORMATION CONTINUE FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT REGLEMENT CADRE POUR LES CERTIFICATS ET DIPLOMES DE FORMATION CONTINUE FACULTE D ECONOMIE ET DE MANAGEMENT Sous réserve de l approbation par toutes les instances concernées. Le masculin est utilisé au

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 2 septembre 2015 relatif au diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute NOR

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PHARMACIE EN FRANCE POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE ET POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME

Plus en détail

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO)

Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Annexe V au règlement SSO de la formation postgrade (RFP SSO) Règlement relatif à l obtention des titres de formation postgrade fédéraux ou reconnus par la SSO et à la reconnaissance de titres étrangers

Plus en détail

Chaque module est validé sous forme d un ou plusieurs contrôles obligatoires tels que définis en annexe I du présent arrêté.

Chaque module est validé sous forme d un ou plusieurs contrôles obligatoires tels que définis en annexe I du présent arrêté. Arrêté du 5 septembre 1989 relatif aux études préparatoires et au diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute NOR: SPSP8901766A publié au Journal Officiel du 8 septembre 1989 p 11397 Le ministre de la solidarité,

Plus en détail

JORF n 0028 du 3 février 2011. Texte n 35

JORF n 0028 du 3 février 2011. Texte n 35 Le 30 octobre 2014 JORF n 0028 du 3 février 2011 Texte n 35 ARRETE Arrêté du 1er février 2011 relatif aux professions de prothésiste et orthésiste pour l appareillage des personnes handicapées NOR: ETSH1022570A

Plus en détail

Document provisoire susceptible de modifications. Dernière mise à jour : 7 juillet 2011. La «mastérisation» de la formation des enseignants

Document provisoire susceptible de modifications. Dernière mise à jour : 7 juillet 2011. La «mastérisation» de la formation des enseignants 1 Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) UFR d Histoire Préparations aux concours externes du Capes-Cafep d Histoire-Géographie et de l Agrégation d Histoire et MASTER Document provisoire susceptible

Plus en détail

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC Présentation des modes d exercice hospitalier! Organisation du concours de praticien -------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A

ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A Version consolidée au 2 septembre 2007 Le ministre de la santé et des solidarités,

Plus en détail

MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT FICHE N 1 MODALITES D'OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT - Code des transports. - Décret n 95-935 du 17 août 1995 modifié REPRISE D UNE ADS A TITRE ONEREUX REPRISE D UNE AUTORISATION NON CESSIBLE

Plus en détail

VADEMECUM DU DOCTORANT EN SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES*

VADEMECUM DU DOCTORANT EN SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES* Vadémécum CDD-POLS VADEMECUM DU DOCTORANT EN SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES* Version mise à jour le 1er juillet 2013 * Le domaine des sciences politiques et sociales couvre les disciplines suivantes :

Plus en détail

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin République du Cameroun /p.48/ /p.49/ Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin Loi N 90-36 du 10 août 1990 Loi N 90-36 du 10 août 1990 Relative à l exercice et à l organisation

Plus en détail

DOC. 13683/CA/06.07.2005

DOC. 13683/CA/06.07.2005 DOC. 13683/CA/06.07.2005 RÈGLEMENT GÉNÉRAL DES TRAVAUX RELATIFS À LA PRÉPARATION D UNE THÈSE DE DOCTORAT Académie universitaire Wallonie - Europe SECTION I : DÉFINITIONS ET OBJET Article 1 1 er - Pour

Plus en détail

CHARTE DU CONTROLE DES CONNAISSANCES

CHARTE DU CONTROLE DES CONNAISSANCES Approuvée par le Conseil d Administration du 05 juin 2012 CHARTE DU CONTROLE DES CONNAISSANCES Vu le code de l éducation, notamment son article L 613-1 Vu l Arrêté du 1 er août 2011 relatif à la licence,

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE Le Ministre du travail, de l emploi et de la santé La secrétaire d Etat chargée de la santé à Mesdames et Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Règlement de la Maîtrise universitaire en Psychologie (Master of Science in Psychology)

Règlement de la Maîtrise universitaire en Psychologie (Master of Science in Psychology) Règlement de la Maîtrise universitaire en Psychologie (Master of Science in Psychology) Le masculin est utilisé au sens générique ; il désigne tant les femmes que les hommes. CONDITIONS GÉNÉRALES ARTICLE

Plus en détail

R È G L E M E N T D É T U D E S E N

R È G L E M E N T D É T U D E S E N Faculté des lettres R È G L E M E N T D É T U D E S E N FACULTÉ DES LETTRES du 20 septembre 2011 Baccalauréat universitaire ès Lettres Maîtrise universitaire ès Lettres Maîtrise universitaire ès Lettres

Plus en détail

CONCOURS DU 26 MARS 2014 EPREUVES DE SELECTION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS PREPARANT AU DIPLOME D ETAT D INFIRMIER

CONCOURS DU 26 MARS 2014 EPREUVES DE SELECTION DANS LES INSTITUTS DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS PREPARANT AU DIPLOME D ETAT D INFIRMIER Institut de Formation en Soins Infirmiers Pôle Santé Sarthe et Loir 12 Rue du Léard 72205 La Flèche. 02.44.71.34.43 CENTRE HOSPITALIER SARTHE ET LOIR La Chasse du Point du Jour CS 10129 - Le Bailleul 72205

Plus en détail

CONDITIONS D EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE

CONDITIONS D EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE CONDITIONS D EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE 8 décembre 2003 Mises à jour d octobre 2005 ; septembre 2007 ; mai 2008 Introduction CONDITIONS LEGALES D EXERCICE Conformément à l article L.4111-1 du code

Plus en détail

Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité. Bertrand DUREUIL

Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité. Bertrand DUREUIL Charte des Conseils Nationaux Professionnels et mise en conformité Bertrand DUREUIL Comité Structures et Gouvernance de la FSM Bertrand Dureuil (Anesthésie Réanimation) Christian Ziccarelli (Cardiologie)

Plus en détail

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers et à la délivrance des cartes professionnelle Le décret n 930-2011 du 1 er août 2011, publié au Journal Officiel du 4 août 2011, modifie

Plus en détail

ALLOCATIONS DE THESE

ALLOCATIONS DE THESE ALLOCATIONS DE THESE La Région des Pays de la Loire finance depuis une dizaine d années des allocations destinées aux doctorants du territoire régional. L attractivité des laboratoires régionaux pour les

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

REGLEMENT DE SELECTION A LA FORMATION D AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

REGLEMENT DE SELECTION A LA FORMATION D AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE SERVICE ADMISSION RÈGLEMENT 2013 2014 Agréé par la D.R.J.S.C.S.de Lorraine le 10 Septembre 2007 Modifié le 4 Octobre 2013 REGLEMENT DE SELECTION A LA FORMATION D AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE - Dispositions

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

ÉTUDIANT AVEC AMÉNAGEMENT DES ÉTUDES

ÉTUDIANT AVEC AMÉNAGEMENT DES ÉTUDES DEMANDE DE STATUT EAE Année universitaire 2015-2016 ÉTUDIANT AVEC AMÉNAGEMENT DES ÉTUDES Pour des étudiants engagés dans la vie active ou assumant des responsabilités particulières dans la vie de l école,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015 REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015 Article 1 : OBJET Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles du Code du Travail relatifs

Plus en détail

Fiche Info. haute ecole INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER DOSSIER

Fiche Info. haute ecole INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER DOSSIER INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER Fiche Info haute ecole DOSSIER INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE UFR Sciences de la Vie, de la Terre et de l Environnement DOSSIER DE CANDIDATURE Licence Sciences de la Vie 2 ème année PARCOURS «PREPARATION AU CONCOURS B» Date limite de retour du dossier : 30 juin 2015

Plus en détail

Prénoms : Sexe : F M (Dans l ordre de l état civil)

Prénoms : Sexe : F M (Dans l ordre de l état civil) PHOTO Formation Continue et Alternance Bâtiment «NAUTIBUS» Bâtiment «quai 43» Année universitaire 43 Bd du 11 novembre 2015-2016 1918 69622 Villeurbanne Cedex 69622 Villeurbanne cedex Bâtiment «quai 43»

Plus en détail

L INAPTITUDE MEDICALE EN PRATIQUE

L INAPTITUDE MEDICALE EN PRATIQUE L INAPTITUDE MEDICALE EN PRATIQUE Principe Cadre légal et Aspects jurisprudentiels Docteur Christophe ROSE Février 2005 SOMMAIRE NOTIONS D APTITUDE ET D INAPTITUDE INAPTITUDE TEMPORAIRE A QUELLE OCCASION

Plus en détail

NOUVELLE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE POUR LES STAGIAIRES ETRANGERS

NOUVELLE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE POUR LES STAGIAIRES ETRANGERS N 114 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 21 juillet 2009 ISSN 1769-4000 NOUVELLE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE POUR LES STAGIAIRES ETRANGERS L essentiel La loi du 24 juillet 2006

Plus en détail

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005)

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005) Définition du métier L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmière, dans le cadre du rôle propre qui lui est dévolu, conformément aux articles R.4311-5 du code de la santé

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 153 1 er juillet 2009. S o m m a i r e ORGANISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 153 1 er juillet 2009. S o m m a i r e ORGANISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2285 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 153 1 er juillet 2009 S o m m a i r e ORGANISATION DE L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Partie I. Points de repères et recommandations pour conduire sa formation

Partie I. Points de repères et recommandations pour conduire sa formation Partie I Points de repères et recommandations pour conduire sa formation 1/ A qui s adresse le BAFD? Le Brevet d Aptitude aux Fonctions de Direction (BAFD) a pour finalité de «développer, dans le cadre

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION POUR L ACCES A LA FORMATION INFIRMIERE

DOSSIER D INSCRIPTION POUR L ACCES A LA FORMATION INFIRMIERE 1 DOSSIER D INSCRIPTION POUR L ACCES A LA FORMATION INFIRMIERE Les épreuves de sélection sont organisées par l Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) du Centre Hospitalier de Béziers, le MERCREDI

Plus en détail

TITRE I - DES CONGES

TITRE I - DES CONGES REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES DECRET N 2004-812 Fixant le régime des congés, des permissions et des autorisations

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 199 20 octobre 2015. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 199 20 octobre 2015. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4537 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 199 20 octobre 2015 S o m m a i r e Convention entre la Fédération

Plus en détail

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne.

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Av. de la porte de Hal, 5-8, B-1060 Bruxelles Tél.: +32(0)2/542.72.00 Email : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/542.72.12 http://www.privacy.fgov.be/

Plus en détail

L équivalence de diplôme

L équivalence de diplôme L équivalence de diplôme A titre dérogatoire aux conditions de diplômes exigés par les statuts, les concours peuvent être ouverts, à compter du 1 er août 2007 (décret n 2007-196 du 13 février 2007 relatif

Plus en détail

Règlement d'admission à l'université de Neuchâtel (RAUN)

Règlement d'admission à l'université de Neuchâtel (RAUN) 26 mai 2008 Règlement d'admission à l'université de Neuchâtel (RAUN) Etat au 1 er août 2015 Le rectorat, vu en particulier les articles 17, alinéa 1, 64ss, de la loi sur l Université, du 5 novembre 2002

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

L étudiant doit choisir obligatoirement une UE MINEURE parmi les quatre proposées à chaque semestre.

L étudiant doit choisir obligatoirement une UE MINEURE parmi les quatre proposées à chaque semestre. REGLEMENT DES ETUDES ET DU CONTROLE DES CONNAISSANCES I. ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS ET STAGE Article 1. Dispositions générales La Licence comporte quatre mentions : Droit, Economie, Gestion et AES.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3037 Convention collective nationale IDCC : 1921. PERSONNEL DES HUISSIERS DE

Plus en détail

Arrêté du 2 août 2006 relatif à la formation conduisant au diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière NOR: SANH0623119A

Arrêté du 2 août 2006 relatif à la formation conduisant au diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière NOR: SANH0623119A Arrêté du 2 août 2006 relatif à la formation conduisant au diplôme de préparateur en pharmacie hospitalière NOR: SANH0623119A Version consolidée au 21 septembre 2008 Le ministre de la santé et des solidarités,

Plus en détail

La communication du dossier médical d un patient décédé à son ayant-droit

La communication du dossier médical d un patient décédé à son ayant-droit La communication du dossier médical d un patient décédé à son ayant-droit Article issu de la lettre d information SHAM N 52 Août 2012 L'article L 1110-4 du code de la santé publique prévoit que le secret

Plus en détail

ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE

ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE ADMISSION DES TITULAIRES D UN DIPLOME EXTRACOMMUNAUTAIRE DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE SOLLICITANT L EXERCICE DE LA PROFESSION EN FRANCE L arrêté du 2 septembre 2015 (article 27 à 32) (ci-joint) prévoit

Plus en détail

COLLEGE FRANÇAIS des ENSEIGNANTS. EN CHIRURGIE de la MAIN STATUTS

COLLEGE FRANÇAIS des ENSEIGNANTS. EN CHIRURGIE de la MAIN STATUTS COLLEGE FRANÇAIS des ENSEIGNANTS EN CHIRURGIE de la MAIN STATUTS AVANT-PROPOS Les buts de la création du Collège Français des Chirurgiens Enseignants en Chirurgie de la Main sont de faire connaître, d

Plus en détail

LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription

LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription Qu est-ce que la VAE? C est un dispositif qui permet l obtention de tout ou partie d une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle

Plus en détail

Positionnement Réglementaire

Positionnement Réglementaire Positionnement Réglementaire I- Objectifs Le positionnement réglementaire vise à : - prendre en compte les acquis de toute personne souhaitant préparer l un des diplômes cités ci-après ; - permettre un

Plus en détail

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX

Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Service Formation Permanente 36 avenue Jean Jaurès CS 20001 63407 CHAMALIERES CEDEX Tél. : 04 73 31 87 51 / 04 73 31 87 54 Mail : vae.vap.sfp@univ-bpclermont.fr SFP-EN70 Date de révision : 01/09/2015 Qu

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations initiales (RH1)

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG La troisième année du diplôme de l IEP de Strasbourg repose sur une année d études obligatoire à l

Plus en détail

NOR : DEVK1129140D 1/17

NOR : DEVK1129140D 1/17 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie Décret n du fixant les conditions d intégration dans les cadres d emplois de la fonction publique territoriale des

Plus en détail

Ecole Supérieure des Arts et Techniques de la Mode Fondée en 1841 REGLEMENT PEDAGOGIQUE. Formation Initiale Initiation & Perfectionnement

Ecole Supérieure des Arts et Techniques de la Mode Fondée en 1841 REGLEMENT PEDAGOGIQUE. Formation Initiale Initiation & Perfectionnement Ecole Supérieure des Arts et Techniques de la Mode Fondée en 1841 REGLEMENT PEDAGOGIQUE Formation Initiale Initiation & Perfectionnement Année Scolaire 2012/2013 ESMOD International Etablissement d Enseignement

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS

PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS PROCEDURE DE DELIVRANCE DES AUTORISATIONS DE STATIONNEMENT DE TAXIS DANS LES COMMUNES DE MOINS DE 20 000 HABITANTS I - MODALITES D' OBTENTION D'UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT Base juridique: Code des

Plus en détail