americains pourraient trouver dans leurs assiettes du saumon genetiquement modifie (GM) dans UN SUJET FORT CONTROVERSE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "americains pourraient trouver dans leurs assiettes du saumon genetiquement modifie (GM) dans UN SUJET FORT CONTROVERSE"

Transcription

1 SCENCE, TECHNOLOGE ET ENVRONNEMENT M'DAUMENT - les DEBATS SUR LE SAUMON Lc'sumon u menu ce soir? Delicieux, n'est-ce ps? Mis figure-t-il seriez-vous prets vous en servir de belles portions si vous sviez que le poisson - qui le meme spect et le meme gout que le sumon ordinire - ete prtiellement cree en lbortoire? JE VOUS PRESENTE... LE SUPERSAUMON! Les sumons AquAdvntge sont des sumons tlntiques qui croissent plus rpidement et sont plus gros qu' l normle. Comment cel se fit-il? C'est prce i que des scientifiques en ont ltere les genes. Ces poissons ressemblent leurs semblbles du milieu suvge suf qu'ils sont prets pour )~ vente en dix-huit mois plutot 'en trois ns. 'c OU,ALJMENT~STEN? AquBounty Technologies est l compgnie rnericine qui eleve ces supersumons dns ses ecloseries situees sur l'le-du-prince-edourd. Elle essie depuis quinze ns d'obtenir l'utoristion de vendre ses poissons ux Etts-Unis. Un rpport preliminire publie en septembre pr le gouvernement mericin semblit indiquer que les vceux de l compgnie llient bientot etre exuces. {(l semblerit que [ces poissons] soient tout ussi slubres... que GENETQUEMENT MOD/FE les ut res sumons tlntiques», pouvit-on lire dns le rpport prepre pr l'orgnisme mericin chrge de l slubrite des liments. Si 1'utoristion definitive est ccordee, les consommteurs mericins pourrient trouver dns leurs ssiettes du sumon genetiquement modifie (GM) dns les deux ns. UN SUJET FORT CONTROVERSE Les liments GM - prfois surnommes {(1iments Frnkenstein» - ne sont ps tout recents. Les griculteurs cultivent des plntes GM depuis les nnees De nos jours, environ 80 pour cent des liments trnsformes vendus ux E.-U. - et environ 60 pour cent u Cnd - contiennent des ingredients GM. Mis si le sumon AquAdvntge est pprouve, ce ser l toute premiere fois que l vente de l chir d'un niml genetiquement modifie ur ete pprouvee. Cel pourrit ouvrir les portes des supermrches dutres produits limentires d'origine nimle GM. Cette possibilite inquiete les critiques. ls ffirment qu'il n' ps ete demontre que le sumon GM peut etxe consomme en toute securite. l fut mener d'utres Les sumons AquAdvntge doivent leur existence des chercheurs de 'Universite Memoril de Terre-Neuve. Ces poissons tteignent si rpidement une grnde tille prce que des ingenieurs en genetique leur ont joute un gene provennt du sumon quinnt. Ce gene permet ux sumons tlntiques de produire une hormone de croissnce, une substnce chimique qui les ide croitre et croitre. Cette hormone est soutenue pr un utre gene qui provient, lui, cl 'un poissonppeleloquette: d'amerique. l joue le role de commutteur en veillnt ce que l'hormone soit toujours ctive etudes long terme fin d' etre certins que ces nimux ux genes modifies ne provoquent ps de rections llergiques ou dutres problemes de snte chez les individus qui les mngent. MELANGER LES ESPEC::ES Les opposnts se preoccupent eglement des consequences ecologiques du sumon GM. Les supersumons d'aqubounty sont eleves dns des bssins d'eu douce situes l'interieur des terres. Qutre-vingt-dix pour cent de ces ----~~ bssin ou sont plces des nimux qutiques en vue reproduction et de l' eclosion de leurs oeufs et de leur elevge ~'--'"!"OSERE: zeur ulterieur segments d'adn trnsmis hereditirement et prticipnt it l synthese d'une proteine correspondnt un crctere determine GENES: HORMONE: une substnce produite pr le corps qui exerceune ction sur les processus biologiqueset chimiques du corps cm me l croissnce PRELMNARE : qui precede et prepre quelque chose

2 ~~T ouailmenr FRANl<ENSTEN? - LES DEBATS SUR LE SAUMON GENETQUEMENT MODFE poissons sont steriles. Mis que se psserit-il si des supersumons feconds devient se retrouver dns des rivieres ou en mer et se reproduire vec des sumons suvges? «On s'inquiete du fit... qu'ils pourrient trnsmettre leurs genes cl des sumons suvges», observe un porte-prole d'un orgnisme de conservtion de l'environnement. De plus, les sumons ccidentellement liberes dns les eux mrines pourrient fire concurrence ux stocks suvges reltivement cl l nourriture. ls pourrient ussi trnsrnettre de". nouvelles mldies ux sumons suvges. L'AVANTAGE DES ALlMENTS GM Cependnt, les prtisns du sumon GM ffirment que ce poisson offre bien plus d'vntges que de risques. Les penuries de nourriture commencent cl representer un gros probleme, L cpcite de produire de plus grndes quntites d'liments de ~ '-' ~ AU SUJET DES ALlMENTS GM R En termes simplifies, le genie genetique fit ppel des scientifiques qui «copient» des genes d'un orgnisme et les «collent» dns les genes d'un utre orgnisme. Des plntes GM sont cultivees dns plus de 20 pys de l plnete. Les E.-o. sont le premier producteur mondil d'liments GM. Des surfces importntes sont eglement conscrees des cultures de plntes ux genes rnnipules en Argentine, u Bresil, u Cnd et en Chine. Au Cnd, les liments GM sont reglementes pr Snte Cnd. Depuis 1994, ce ministere pprouve environ 85 produits limentires GM. Ceux-ci vont du cnol resistnt ux herbicides u rnis resistnt ux insectes. Les prtisns des liments GM vncent que le genie genetique permet de produire des plntes qui exigent moins de pesticides. l ide eglement meliorer les tux de rendement des cultures et produire des fruits et legumes qui se conservent mieux. De leur cote, les opposnts se soucient des "c~:ms~_quen"c~s des liments GM. sur l snte de l popultion et sur l'environnement. Plusieurs pys ont.-. dej interdit les cultures GM. D'utres ntions, dont les pys de 'Union europeenne, le pon et l'austrlie, specifient que les produits limentires contennt des ingredients GM doivent l'indiquer sur leurs etiquettes fin que les consommteurs puissent fire des choix vertis en l mtiere. qulite cl meilleur prix est un vntge de tille. «l s'git d'une mniere importnte... de produire cl des prix plus vntgeux une source de proteines d'excellente qulite», dit le PDG d'aqubounty. L scientifique Mrgret Mellon insi resume le probleme : «e diris que ce nouveu sumon psse bien du temps dns le four, mis qu'il est loin d' etre ssez 5 cuit.» * LE SAVlEZ-VOUS? Ce n'est ps demin que l vente de sumons GM ser utorisee u Cnd. En effet, dns notre pys, l'pprobtion d'un nouveu produit GM prend generlement sept nnees ou meme plus. ALLONS-Y DOUCEMENT! Les critiques ne sont ps necessirement contre tous les liments GM. Mis ils veulent que le gouvernement fsse les recherches necessires reltivement ux questions de slubrite et de protection de l'environnement ~~ FECOND : cpble de se reproduire ORGANSME : tout et re vivnt - niml ou vegetl - orgnise STERLE: incpble de se reproduire PAGE 20 LE MON))E EN MARCHE NVEAU 1 NOVEMBRE 2010

3 SCENCE, TECHNOLOGE superaument ou ALMENT FUNKENSTEN? ET ENVRONNEMENT - LES DEBATS SUR LE SAUMON GENETQUEMENT MOD FE.2;1 ~lreponds ux questions u moyen de phrses completes: -c'l, Explique ce que sont les liments genetiquement modifies. i! ll :~r~2. Quel pys produit l plus grnde quntite d'liments genetiquement modifies? ij t;;;:-.::.1 '-<i_~.e.{] if.~. ~J3.Pourquoi les prtisns des liments genetiquement modifies leur sont-ils fvorbles? il ':_~-7~i ;tc:".1 ~:.J-'-.-'----'-'-'-~=.-"----~----.::=~----'--"--.:..:..c...:..:..c...--'--'...::::::..:.:...:c::~-.:...:.:-"----'---''-'-'-.:..:..::::."----~--' '--~ ~t "1 :::e'l Pourquoi les dversires des liments genetiquement modifies s'en inquietent-ilsi ~i't...~ 'f ~.J i,.- " "1: ~. 5. Quelle compgnie desire vendre des «supersumons» ux Etts-Unisi.~ i Explique pourquoi ces sumons croissent si rpidement.

4 ;~TOURAUMENr - LES DEBATS SUR LE SAUMON GENETQUEMENT MODFE FRANKENSTEN? Fire une inference: Une inference est une conclusion bsee sur des preuves. Une inference plusible doit etre ppuyee pr des preuves tirees du reportge et etre coherente vec des fits connus en dehors du reportge. Quellefs) inferencels) peux-tu tirer du fit qu'u Cnd, environ 60 pour cent des liments trnsformes contiennent un ou plusieurs ingredients GM? PARLONS-EN DONe! 1. ) Pour quelles risons certines personnes sont-elles fvorbles u nouveu sumon GM? Pour quelles risons d'utres personnes s'opposent-elles cl cette espece genetiquement mnipuleei b) Quels conseilsdonneris-tu SnteCndreltivement cl l demrtded'aqubounty concernnt l ventede ses sumons GM u Cnd? Donne des risons cl l'ppui de t position. 2. mgine que Snte Cnd decide d'exiger que tous les liments contennt u moins un ingredient GM indiquent ce fit sur leur etiquette. Selon tol, chcune des personnes suivntes serit-elle pour ou contre cette nouvelle exigence gouvernementle? Donne des risons cl l'ppui de t reponse : ) les prents d'un nouveu-ne: b) les fbricnts d'liments utilisnt des ingredients GM dns leurs produits; c) une personne qui des llergies grves; d) un(e) thlete en bonne snte; e) un griculteur ou une gricutrice qui cultive des plntes GM. EN LlGNE Visite notre site Web cl pour prticiper cl notre sondge mensuel: l y des gens qui disent du sumon AquAdvntge que c'est un superliment tndis que d'utres disent qu'il s'git d'un liment Frnkenstein. Et toi, que ressens-tu l'idee de mnger du sumon genetiquement le n'hesiteris ps mnger du sumon GM. / e prefereris ne ps mnger de sumon GM. * modi fie? f 1 PAGE22 LE MONDE EN MAR.CHE NVEAU 1 NOVEMBRE 2010

5 MOTS (ROSES SW'ERAUMENT ou ALMENT FRANKENSTEN? - LES DEBATS SUR LE SAUMON.1- HORZONTALEMENT f L. 2. r 5 Universite r':: de Terre-Neuve :] 7. une espece de sumon 8. liments : le surnom donnes ux liments GM pr leurs opposnts 9. les prtisns des liments GM ffirment qu'il fut mins de pour les produire compgnie mericine qui veut vendre des supersumns 12. MODFE. Cnd reglemente les liments GM t GENETQUEMENT l. les supersumons produisent continuellement une de croissnce 1. u Cnd, 60 pour cent des liments contiennent des ingredients GM 3. certins pys exigent que les ingredients GM sient mentiormes sur les des liments 4. une espece de sumon 6. incpble de se reproduire les supersumons sont eleves dns des bssins d'eu _ 10. les supersumns tteignent leur mturite en 18 _ H.

6 NTERROGATONS Sur l ligne fournie devnt chque question, inscris l lettre qui correspond.;..- l meilleure reponse. 1. L fine substnce grnulire utilisee dns l production de 'luminium s'ppelle : ) lumine b) buxite c) boue d) rgile 2. Que! cours d'eu He devste pr une coulee de boue toxiquet ) Volg b) Dnube c) Mrcl d) Seine 3. Un «lc» que on utilise pour entreposer une grnde quntite de liquide s'ppelle : ) une lgune b) un reservoir c) un tube d) un fjord 4. Vri ou fux? L Hongrie presentement un gouvernement communiste. 5. Vri ou fux? L Hongrie n' ucun cces cl l mer. LES PEBATS SUR LE SAUMON Sur l ligne fournie devnt chque question, inscris l lettre qui correspond 1. Quel pys produit le plus d'liments GM? ) Cnd b) Chine l meilleure reponse. c) Frnce d) Etts-Unis t QueUe espece de sumon les scientifiques ont-ils modifiee fin de produire un supersumon? J ) tlntique b) quinnt! c) ket d) coho 3. Comment s'ppelle l compgnie qui veut vendre des supersumons ux consommteurs mericinst ) lrving b) AquBounty Technologies c) Nov Scoti Fish Pckers d) Monsnto t 4. Vri ou fux? Les supersumons ont ete crees l'universite Memoril de Terre- Neuve. 5. Vri ou fux? Au Cnd, les liments GM sont reglementes pr Sttistique Cnd. NOVEMBRE 2010 LE MONDE EN MARCHE NVEAU 1 PAGE 25

Examen des préférences des consommateurs urbains en matière de cultivars de pomme

Examen des préférences des consommateurs urbains en matière de cultivars de pomme FESTIVAL 2010 Exmen des préférences des consommteurs urins en mtière de cultivrs de pomme Rpport de projet : Progrmme de développement de produits gricoles innovteurs (DPAI) Évlution sensorielle recherche

Plus en détail

BIEN SE NOURRIR AU QUOTIDIEN. Irène Rolfo Diététicienne diplômée HES

BIEN SE NOURRIR AU QUOTIDIEN. Irène Rolfo Diététicienne diplômée HES BIEN SE NOURRIR U QUOTIDIEN Irène Rolfo Diététicienne diplômée HES BIEN SE NOURRIR, C EST Etre un mangeur serein. Bien se nourrir aide à rester en santé, tout comme une activité physique régulière et une

Plus en détail

S B T T R B C H N. Réponses : Groin, soies, croc, sabot, queue en tirebouchon. 2007, Fédération des producteurs de porcs du Québec

S B T T R B C H N. Réponses : Groin, soies, croc, sabot, queue en tirebouchon. 2007, Fédération des producteurs de porcs du Québec Une photo de fmi le Au Quéec, les rces de porcs utilisées pour produire une femelle hyride sont les Lndrce et les Yorkshire. Le mâle est un Duroc. On utilise ces croisements pour produire des nimux vigoureux.

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I Mnuel d instructions du KIT de mise à niveu I TABLE DES MATIÈRES AVANT DE COMMENCER... 2 NOUVELLES FONCTIONNALITÉS... 2 UTILISATION DE LA TABLETTE À STYLET... 3 À propos de l tblette à stylet... 3 Utilistion

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel

Cours de Mathématique - Statistique Calcul Matriciel L - Mth Stt Cours de Mthémtique - Sttistique Clcul Mtriciel F. SEYTE : Mître de conférences HDR en sciences économiques Université de Montpellier I M. TERRZ : Professeur de sciences économiques Université

Plus en détail

Copyright Plantyn. fête surprise! JE SAIS

Copyright Plantyn. fête surprise! JE SAIS Dossier 4 fête surprise! JE SAIS prler de mon nniversire vec mes mis comprendre un vidéoblog sur les fêtes d nniversire souhiter quelque chose à quelqu un / féliciter quelqu un écrire et envoyer une crte

Plus en détail

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer Ieu de tête L Échuffement 1. Se servir le bllon et le frpper de l tête vers un coéquipier. 2. Un coéquipier effectue un service pr en-dessous, frpper le bllon vers le coéquipier; 3 services puis inverser

Plus en détail

Acceptation (d une libéralité)

Acceptation (d une libéralité) A Accepttion (d une libérlité) L ccepttion d une libérlité est un cte très importnt, sns lequel, il n y ps libérlité, que l on soit en présence d un trnsfert entre vifs ou à cuse de mort. I. L rt. 932

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

A Identification de l acheteur

A Identification de l acheteur MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHéS PUBLICS/ACCORDS-CADRES D é c l r t i o n d u c n d i d T En cs de cndidtures groupées, remplir une déclrtion de cndidture pr membre du groupement. Tous les documents constitunt

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr Automtes temporisés Aml El Fllh Seghrouchni Aml.Elfllh@lip6.fr Pln Introduction Définition d un utomte temporisé Composition d utomtes temporisés Automtes hybrides Conclusion Le problème à résoudre monde

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

L insécurité alimentaire dans les ménages québécois : mise à jour et évolution de 2005 à 2012

L insécurité alimentaire dans les ménages québécois : mise à jour et évolution de 2005 à 2012 institut ntional de snté publique du québec SURVEILLANCE DES hbitudes de vie Numéro 4 L insécurité limentire dns les ménges québécois : mise à jour et évolution de 2005 à 2012 Fits sillnts Au Québec, en

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel

IFT 615 : Devoir 4 Travail individuel IFT 615 : Devoir 4 Trvil individuel Remise : 1 vril 01, 16h0 (u plus trd) 1. [ points] Dns le cours, nous vons vu différents types de problèmes d intelligence rtificielle insi que plusieurs solutions possibles

Plus en détail

vapeur santé, tous les jours

vapeur santé, tous les jours vpeur snté, tous les jours L cuisson vpeur ux micro-ondes ide à mintenir l'humidité, l tendreté et le goût, u summum de l vleur nutritive. Tel qu'ppru dns le progrmme nglis The Dr. Oz. Show! 40 Consultez

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

ÉTAPE 4. l'accord du verbe avec son sujet. un premier type d'intercalaire : l'expansion du nom OBJECTIFS

ÉTAPE 4. l'accord du verbe avec son sujet. un premier type d'intercalaire : l'expansion du nom OBJECTIFS Leçon OBJECTIFS ÉTAPE 4 l'ccord du verbe vec son sujet un premier type d'interclire : l'expnsion du nom Edition TNT ORTHO Livret d orthogrphe grmmticle 1 Leçon LEÇON L'ccord du verbe vec son sujet un premier

Plus en détail

(surface d'un cercle : S = pd2 4 )

(surface d'un cercle : S = pd2 4 ) Les cordes sont de dimètres vribles. Si on les remplce pr deux cordes de même dimètre, le dimètre moyen, le résultt devrit être le même. Ici le résultt, c est sns doute l résistnce qui est proportionnelle

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

r, 1l;: rli ::iiii:r:,: il' 11r'.i ;.r,'.:i,,':',.:,1- :. source d'énergie. Elles renf'erment très peu et souvent

r, 1l;: rli ::iiii:r:,: il' 11r'.i ;.r,'.:i,,':',.:,1- :. source d'énergie. Elles renf'erment très peu et souvent l::::1 ;i-ir.!::lt:' :i: t:::...:'\ Dnielle Lévesque, diététiste Dnielle Lévesque possède une longue expérience comme diététiste en milieu hospitlier, principlement en clinique externe, elle fit mintennt

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

I. Que sont les partitions?

I. Que sont les partitions? Cours de mthémtiques frfelues LES FRACTIONS CASSÉES Prémule Voici un cours de mthémtiques qui n ur jmis s plce dns une slle de clsse un utre jour que le er vril. Son sujet : les frctions cssées, ou prtitions,

Plus en détail

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ...

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ... Mon Coordinomètre Nom.................................................................................................................................................... Régionle..........................................................................

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5 IGI-8 ESIEE Pris 5-6 Apprentissge Pr Projet de l Progrmmtion vec Python Corrigé du TP5 Jen-Clude GEORGES Listes, tuple et fichiers Les listes et les tuples sont des collections de données dont les données

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

Article. «Certaines caractéristiques du logement au Canada» Denis Germain. L'Actualité économique, vol. 36, n 3, 1960, p. 467-486.

Article. «Certaines caractéristiques du logement au Canada» Denis Germain. L'Actualité économique, vol. 36, n 3, 1960, p. 467-486. Article «Certines crctéristiques du logement u Cnd» Denis Germin L'Actulité économique, vol. 36, n 3, 1960, p. 467-46. Pour citer cet rticle, utiliser l'informtion suivnte : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1001551r

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

Lasers multicolores pour le diagnostic cellulaire

Lasers multicolores pour le diagnostic cellulaire Lsers multicolores pour le dignostic cellulire Nelly RONGEAT et Philippe NERIN Hori Medicl Vincent COUDERC et Philippe LEPROUX XLIM Guillume HUSS Leukos nelly.ronget@hori.com Le dignostic cellulire est

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Données mondiales sur la cécité

Données mondiales sur la cécité Données mondiles sur l cécité B. Thylefors, Docteur en médecine # A.-D. Négrel, R. Prrjsegrm, K.Y. Ddzie, # Chrgé de progrmme. (Merci d dresser toute demnde de duplict u Coordonnteur) * Ophtlmologistes

Plus en détail

Revenus des travailleurs agricoles, notamment dans les pays en voie de développement

Revenus des travailleurs agricoles, notamment dans les pays en voie de développement Orgnistion interntionle du Trvil ACRD VIII/1974/III (ntérieurement PAC) Commission consulttive du développement rurl uitième session, Genève, 30 septembre 11 octobre 1974 Troisième question à l'ordre du

Plus en détail

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU Emplois disponibles en Hute-Mtwinie Voir ussi le détil des emplois disponibles en Hute-Mtwinie sur www.hute-mtwinie.com et sur plcement.emploiquebec.net (sélectionner St-Jende-Mth) NOUVEAU GÎTE DU LAC

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli Chpitre 6 : Fonctions ffines -8-01-1- Seconde 7, 010-011, Y. Angeli 1. Éqution réduite d une droite Théorème. Dns un repère, soient A(x A ;y A ) et B(x B ;y B ) tels que x A x B. Alors l droite (AB) est

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

ACCORD SUR LE REGIME DES VISAS ENTRE LE GOUVERNEMENT BURKINAFASO

ACCORD SUR LE REGIME DES VISAS ENTRE LE GOUVERNEMENT BURKINAFASO ACCORD SUR LE REGIME DES VISAS ENTRE LE GOUVERNEMENT DU BURKINAFASO "' ET LE GOUVERNEMENT LA REPUBLIQUE.., DE DE CHINE (TAIWAN) POUR.. LESPERSONNESDETENTRICES DE PASSEPORT DIPLOMATIQUE, DE SERVICE ET ORDINAIRE..

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage 11/2010 Notice d instructions originles 999281403 fr à conserver pour une utilistion ultérieure c de rngement Réf. 583010000 escription du produit escription e c de rngement ok est un ccessoire de levge

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Détecteur de mouvement extérieur

Détecteur de mouvement extérieur Crctéristiques Portée 1 m Angle de détection 90 Huteur de fixtion 0,80 m 1,0 m Autoprotégé à l ouverture Utilistion en extérieur Indice de protection IP 5 Tempérture de fonctionnement -0 C à +50 C Type

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Contrôle Continu 3 Novembre 2015

Contrôle Continu 3 Novembre 2015 L2 MIASHS 20 2016 Introduction à l Modélistion Sttistique Contrôle Continu 3 Novembre 20 Durée : 1h30 Documents interdits clcultrices UPPA utorisées Chque réponse devr être justifiée et rédigée de mnière

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Inégalités socio-économiques et mortalité de l enfant : comparaison dans neuf pays en développement Adam Wagstaff 1

Inégalités socio-économiques et mortalité de l enfant : comparaison dans neuf pays en développement Adam Wagstaff 1 Thème spécil Inéglités de snté Dossiers thémtiques Inéglités socio-économiques et mortlité de l enfnt : comprison dns neuf pys en développement Adm Wgstff 1 Cet rticle est le résultt d une enquête et de

Plus en détail

G, I. Lib.rû. Étali.é. Fnt.mitê. RÉrunrrqur FMNçArSE. Mesdames et Messieurs les Présidents des universités

G, I. Lib.rû. Étali.é. Fnt.mitê. RÉrunrrqur FMNçArSE. Mesdames et Messieurs les Présidents des universités # / lïés i iilfilllg I n ris G, I Lib.rû. Étli.é. Fnt.mitê RÉrunrrqur FMNçArSE lvmqsrènnoe l'éoucnrronnationale rnqlsrèrgor L' ENSETcNEMENI supérusun ETDELARECHERCHE Le Recteur de I'cdémie Chncelier des

Plus en détail

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services Des solutions pour l eu potble Solutions pour le tritement de l eu potble pr Severn Trent Services Des solutions complètes pour le tritement de l eu potble Severn Trent Services, principl fournisseur de

Plus en détail

Convention sur la responsabilité civile des dommages résultant d'activités dangereuses pour l'environnement *

Convention sur la responsabilité civile des dommages résultant d'activités dangereuses pour l'environnement * Série des trités européens - n 150 Convention sur l responsilité civile des dommges résultnt d'ctivités dngereuses pour l'environnement * Lugno, 21.VI.1993 Les Etts memres du Conseil de l'europe, les utres

Plus en détail

1 Langages reconnaissables

1 Langages reconnaissables 8INF713 Informtique théorique Automne 2014 Exercices 1 Lngges reconnissles 1.1 Considérez les deux utomtes suivnts et répondez ux questions suivntes : q 3, q 3 q 4 () A 1 () A 2 Figure 1 () Quel est l

Plus en détail

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes Directive reltive à l mise en oeuvre de grues et de mchines de chntier à proximité de lignes électriques ériennes 1 Chmp d ppliction Chmp d ppliction L présente directive s pplique ux trvux exécutés u

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

TOUT SUR LE TRIANGLE

TOUT SUR LE TRIANGLE PROBLEME de niveu sup rédigé pr R. Ferreol ferreol@mthcurve.com TOUT SUR LE TRIANGLE. DONNÉES ET NOTATIONS 3 points A, B, C non lignés d un pln ffine euclidien P orienté de fçon à ce que (AB, AC ) soit

Plus en détail

Stage olympique de Cachan Géométrie

Stage olympique de Cachan Géométrie Stge olympique de chn Géométrie Exercices du vendredi 20 février 2015 1 Quelques définitions et résultts utiles éfinition (Nottions) Soit un tringle non plt. On utiliser usuellement les nottions suivntes

Plus en détail

Petit utilitaire de l apprenti marin

Petit utilitaire de l apprenti marin Petit utilitire de l pprenti mrin Voilà des phrses bien étrnges qui peuvent être dites pr: Le cpitine: - u second : un grin rrive, fites reduire l voilure - u cnonnier : chrgez l btterie bâbord à mitrille,

Plus en détail

Nouvelle caractéristique : Radio internet

Nouvelle caractéristique : Radio internet XXXXX XXXXX XXXXX /XW-SMA3/XW-SMA4 Nouvelle crctéristique : Rdio internet EN FR Ce hut-prleur sns fil été conçu pour vous permettre de profiter de Pndor*/Rdio Internet. Toutefois, pour écouter Pndor/Rdio

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Grappe Scientifique Biologique du Canada

Grappe Scientifique Biologique du Canada Grppe scientifique iologique du Cnd: Production de plntes ornementles sous Développement d un système de fertilistion iologique. production durle pour l serriculture : Vlérie Utilistion Grvel, Cludine

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

LOIS A DENSITE (Partie 1)

LOIS A DENSITE (Partie 1) LOIS A DENSITE (Prtie ) I. Loi de probbilité à densité ) Rppel Eemple : Soit l'epérience létoire : "On lnce un dé à si fces et on regrde le résultt." L'ensemble de toutes les issues possibles Ω = {; ;

Plus en détail

Liste de plantes à utiliser en couvert végétal court et long

Liste de plantes à utiliser en couvert végétal court et long Liste de plntes à utiliser en couvert végétl court et long Fmille Autres Nyger Composée Phcélie Hydrophyllcée Lin de Lince 0 à 1 2 à 3 Fcile, à l volée (sur une fible lrgeur) sur un lit peu profond, fin

Plus en détail

Toujours un métro d avance

Toujours un métro d avance Propreté à l RATP w C est un des plus gros budgets européens de propreté, sinon le plus gros. 365 jours pr n, 24/24 heures des centines d hommes et de femmes ssurent l propreté du réseu de trnsport prisien.

Plus en détail

Disciplines Langue maternelle Science et technologie. À la fin des activités, l élève sera capable de :

Disciplines Langue maternelle Science et technologie. À la fin des activités, l élève sera capable de : F iche pédagogique Les OGM dans le domaine de l agriculture Niveaux visés Secondaire 1er cycle 2e cycle Disciplines Langue maternelle Science et technologie Objectifs pédagogiques Disciplines de formation

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité!

Ce rêve est devenu réalité! Vous venez trouver une règle mise en ligne pr un collectionneur, puis 998, prtge s collection jeux société et s pssion sur Internet. Imginez puissiez ccér, jour et nuit, à cette collection, puissiez ouvrir

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

Chapitre 9. Lésions inflammatoires du col de l'utérus

Chapitre 9. Lésions inflammatoires du col de l'utérus Chpitre 9 Lésions inflmmtoires du col de l'utérus L présence de lésions inflmmtoires sur les muqueuses vginles et cervicles se trduit pr des pertes vginles bondntes, blnches, grises ou june verdâtre, inodores

Plus en détail

le journal de GDP Vendôme GDP VENDôME, un groupe

le journal de GDP Vendôme GDP VENDôME, un groupe é DITION 2013 le journl de GDP Vendôme n édito GDP VENDôME, un groupe résolument tourné vers l venir En 2013, les conjonctures chngent, l investissement en EHPAD demeure vec des dispositifs fiscux toujours

Plus en détail