americains pourraient trouver dans leurs assiettes du saumon genetiquement modifie (GM) dans UN SUJET FORT CONTROVERSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "americains pourraient trouver dans leurs assiettes du saumon genetiquement modifie (GM) dans UN SUJET FORT CONTROVERSE"

Transcription

1 SCENCE, TECHNOLOGE ET ENVRONNEMENT M'DAUMENT - les DEBATS SUR LE SAUMON Lc'sumon u menu ce soir? Delicieux, n'est-ce ps? Mis figure-t-il seriez-vous prets vous en servir de belles portions si vous sviez que le poisson - qui le meme spect et le meme gout que le sumon ordinire - ete prtiellement cree en lbortoire? JE VOUS PRESENTE... LE SUPERSAUMON! Les sumons AquAdvntge sont des sumons tlntiques qui croissent plus rpidement et sont plus gros qu' l normle. Comment cel se fit-il? C'est prce i que des scientifiques en ont ltere les genes. Ces poissons ressemblent leurs semblbles du milieu suvge suf qu'ils sont prets pour )~ vente en dix-huit mois plutot 'en trois ns. 'c OU,ALJMENT~STEN? AquBounty Technologies est l compgnie rnericine qui eleve ces supersumons dns ses ecloseries situees sur l'le-du-prince-edourd. Elle essie depuis quinze ns d'obtenir l'utoristion de vendre ses poissons ux Etts-Unis. Un rpport preliminire publie en septembre pr le gouvernement mericin semblit indiquer que les vceux de l compgnie llient bientot etre exuces. {(l semblerit que [ces poissons] soient tout ussi slubres... que GENETQUEMENT MOD/FE les ut res sumons tlntiques», pouvit-on lire dns le rpport prepre pr l'orgnisme mericin chrge de l slubrite des liments. Si 1'utoristion definitive est ccordee, les consommteurs mericins pourrient trouver dns leurs ssiettes du sumon genetiquement modifie (GM) dns les deux ns. UN SUJET FORT CONTROVERSE Les liments GM - prfois surnommes {(1iments Frnkenstein» - ne sont ps tout recents. Les griculteurs cultivent des plntes GM depuis les nnees De nos jours, environ 80 pour cent des liments trnsformes vendus ux E.-U. - et environ 60 pour cent u Cnd - contiennent des ingredients GM. Mis si le sumon AquAdvntge est pprouve, ce ser l toute premiere fois que l vente de l chir d'un niml genetiquement modifie ur ete pprouvee. Cel pourrit ouvrir les portes des supermrches dutres produits limentires d'origine nimle GM. Cette possibilite inquiete les critiques. ls ffirment qu'il n' ps ete demontre que le sumon GM peut etxe consomme en toute securite. l fut mener d'utres Les sumons AquAdvntge doivent leur existence des chercheurs de 'Universite Memoril de Terre-Neuve. Ces poissons tteignent si rpidement une grnde tille prce que des ingenieurs en genetique leur ont joute un gene provennt du sumon quinnt. Ce gene permet ux sumons tlntiques de produire une hormone de croissnce, une substnce chimique qui les ide croitre et croitre. Cette hormone est soutenue pr un utre gene qui provient, lui, cl 'un poissonppeleloquette: d'amerique. l joue le role de commutteur en veillnt ce que l'hormone soit toujours ctive etudes long terme fin d' etre certins que ces nimux ux genes modifies ne provoquent ps de rections llergiques ou dutres problemes de snte chez les individus qui les mngent. MELANGER LES ESPEC::ES Les opposnts se preoccupent eglement des consequences ecologiques du sumon GM. Les supersumons d'aqubounty sont eleves dns des bssins d'eu douce situes l'interieur des terres. Qutre-vingt-dix pour cent de ces ----~~ bssin ou sont plces des nimux qutiques en vue reproduction et de l' eclosion de leurs oeufs et de leur elevge ~'--'"!"OSERE: zeur ulterieur segments d'adn trnsmis hereditirement et prticipnt it l synthese d'une proteine correspondnt un crctere determine GENES: HORMONE: une substnce produite pr le corps qui exerceune ction sur les processus biologiqueset chimiques du corps cm me l croissnce PRELMNARE : qui precede et prepre quelque chose

2 ~~T ouailmenr FRANl<ENSTEN? - LES DEBATS SUR LE SAUMON GENETQUEMENT MODFE poissons sont steriles. Mis que se psserit-il si des supersumons feconds devient se retrouver dns des rivieres ou en mer et se reproduire vec des sumons suvges? «On s'inquiete du fit... qu'ils pourrient trnsmettre leurs genes cl des sumons suvges», observe un porte-prole d'un orgnisme de conservtion de l'environnement. De plus, les sumons ccidentellement liberes dns les eux mrines pourrient fire concurrence ux stocks suvges reltivement cl l nourriture. ls pourrient ussi trnsrnettre de". nouvelles mldies ux sumons suvges. L'AVANTAGE DES ALlMENTS GM Cependnt, les prtisns du sumon GM ffirment que ce poisson offre bien plus d'vntges que de risques. Les penuries de nourriture commencent cl representer un gros probleme, L cpcite de produire de plus grndes quntites d'liments de ~ '-' ~ AU SUJET DES ALlMENTS GM R En termes simplifies, le genie genetique fit ppel des scientifiques qui «copient» des genes d'un orgnisme et les «collent» dns les genes d'un utre orgnisme. Des plntes GM sont cultivees dns plus de 20 pys de l plnete. Les E.-o. sont le premier producteur mondil d'liments GM. Des surfces importntes sont eglement conscrees des cultures de plntes ux genes rnnipules en Argentine, u Bresil, u Cnd et en Chine. Au Cnd, les liments GM sont reglementes pr Snte Cnd. Depuis 1994, ce ministere pprouve environ 85 produits limentires GM. Ceux-ci vont du cnol resistnt ux herbicides u rnis resistnt ux insectes. Les prtisns des liments GM vncent que le genie genetique permet de produire des plntes qui exigent moins de pesticides. l ide eglement meliorer les tux de rendement des cultures et produire des fruits et legumes qui se conservent mieux. De leur cote, les opposnts se soucient des "c~:ms~_quen"c~s des liments GM. sur l snte de l popultion et sur l'environnement. Plusieurs pys ont.-. dej interdit les cultures GM. D'utres ntions, dont les pys de 'Union europeenne, le pon et l'austrlie, specifient que les produits limentires contennt des ingredients GM doivent l'indiquer sur leurs etiquettes fin que les consommteurs puissent fire des choix vertis en l mtiere. qulite cl meilleur prix est un vntge de tille. «l s'git d'une mniere importnte... de produire cl des prix plus vntgeux une source de proteines d'excellente qulite», dit le PDG d'aqubounty. L scientifique Mrgret Mellon insi resume le probleme : «e diris que ce nouveu sumon psse bien du temps dns le four, mis qu'il est loin d' etre ssez 5 cuit.» * LE SAVlEZ-VOUS? Ce n'est ps demin que l vente de sumons GM ser utorisee u Cnd. En effet, dns notre pys, l'pprobtion d'un nouveu produit GM prend generlement sept nnees ou meme plus. ALLONS-Y DOUCEMENT! Les critiques ne sont ps necessirement contre tous les liments GM. Mis ils veulent que le gouvernement fsse les recherches necessires reltivement ux questions de slubrite et de protection de l'environnement ~~ FECOND : cpble de se reproduire ORGANSME : tout et re vivnt - niml ou vegetl - orgnise STERLE: incpble de se reproduire PAGE 20 LE MON))E EN MARCHE NVEAU 1 NOVEMBRE 2010

3 SCENCE, TECHNOLOGE superaument ou ALMENT FUNKENSTEN? ET ENVRONNEMENT - LES DEBATS SUR LE SAUMON GENETQUEMENT MOD FE.2;1 ~lreponds ux questions u moyen de phrses completes: -c'l, Explique ce que sont les liments genetiquement modifies. i! ll :~r~2. Quel pys produit l plus grnde quntite d'liments genetiquement modifies? ij t;;;:-.::.1 '-<i_~.e.{] if.~. ~J3.Pourquoi les prtisns des liments genetiquement modifies leur sont-ils fvorbles? il ':_~-7~i ;tc:".1 ~:.J-'-.-'----'-'-'-~=.-"----~----.::=~----'--"--.:..:..c...:..:..c...--'--'...::::::..:.:...:c::~-.:...:.:-"----'---''-'-'-.:..:..::::."----~--' '--~ ~t "1 :::e'l Pourquoi les dversires des liments genetiquement modifies s'en inquietent-ilsi ~i't...~ 'f ~.J i,.- " "1: ~. 5. Quelle compgnie desire vendre des «supersumons» ux Etts-Unisi.~ i Explique pourquoi ces sumons croissent si rpidement.

4 ;~TOURAUMENr - LES DEBATS SUR LE SAUMON GENETQUEMENT MODFE FRANKENSTEN? Fire une inference: Une inference est une conclusion bsee sur des preuves. Une inference plusible doit etre ppuyee pr des preuves tirees du reportge et etre coherente vec des fits connus en dehors du reportge. Quellefs) inferencels) peux-tu tirer du fit qu'u Cnd, environ 60 pour cent des liments trnsformes contiennent un ou plusieurs ingredients GM? PARLONS-EN DONe! 1. ) Pour quelles risons certines personnes sont-elles fvorbles u nouveu sumon GM? Pour quelles risons d'utres personnes s'opposent-elles cl cette espece genetiquement mnipuleei b) Quels conseilsdonneris-tu SnteCndreltivement cl l demrtded'aqubounty concernnt l ventede ses sumons GM u Cnd? Donne des risons cl l'ppui de t position. 2. mgine que Snte Cnd decide d'exiger que tous les liments contennt u moins un ingredient GM indiquent ce fit sur leur etiquette. Selon tol, chcune des personnes suivntes serit-elle pour ou contre cette nouvelle exigence gouvernementle? Donne des risons cl l'ppui de t reponse : ) les prents d'un nouveu-ne: b) les fbricnts d'liments utilisnt des ingredients GM dns leurs produits; c) une personne qui des llergies grves; d) un(e) thlete en bonne snte; e) un griculteur ou une gricutrice qui cultive des plntes GM. EN LlGNE Visite notre site Web cl pour prticiper cl notre sondge mensuel: l y des gens qui disent du sumon AquAdvntge que c'est un superliment tndis que d'utres disent qu'il s'git d'un liment Frnkenstein. Et toi, que ressens-tu l'idee de mnger du sumon genetiquement le n'hesiteris ps mnger du sumon GM. / e prefereris ne ps mnger de sumon GM. * modi fie? f 1 PAGE22 LE MONDE EN MAR.CHE NVEAU 1 NOVEMBRE 2010

5 MOTS (ROSES SW'ERAUMENT ou ALMENT FRANKENSTEN? - LES DEBATS SUR LE SAUMON.1- HORZONTALEMENT f L. 2. r 5 Universite r':: de Terre-Neuve :] 7. une espece de sumon 8. liments : le surnom donnes ux liments GM pr leurs opposnts 9. les prtisns des liments GM ffirment qu'il fut mins de pour les produire compgnie mericine qui veut vendre des supersumns 12. MODFE. Cnd reglemente les liments GM t GENETQUEMENT l. les supersumons produisent continuellement une de croissnce 1. u Cnd, 60 pour cent des liments contiennent des ingredients GM 3. certins pys exigent que les ingredients GM sient mentiormes sur les des liments 4. une espece de sumon 6. incpble de se reproduire les supersumons sont eleves dns des bssins d'eu _ 10. les supersumns tteignent leur mturite en 18 _ H.

6 NTERROGATONS Sur l ligne fournie devnt chque question, inscris l lettre qui correspond.;..- l meilleure reponse. 1. L fine substnce grnulire utilisee dns l production de 'luminium s'ppelle : ) lumine b) buxite c) boue d) rgile 2. Que! cours d'eu He devste pr une coulee de boue toxiquet ) Volg b) Dnube c) Mrcl d) Seine 3. Un «lc» que on utilise pour entreposer une grnde quntite de liquide s'ppelle : ) une lgune b) un reservoir c) un tube d) un fjord 4. Vri ou fux? L Hongrie presentement un gouvernement communiste. 5. Vri ou fux? L Hongrie n' ucun cces cl l mer. LES PEBATS SUR LE SAUMON Sur l ligne fournie devnt chque question, inscris l lettre qui correspond 1. Quel pys produit le plus d'liments GM? ) Cnd b) Chine l meilleure reponse. c) Frnce d) Etts-Unis t QueUe espece de sumon les scientifiques ont-ils modifiee fin de produire un supersumon? J ) tlntique b) quinnt! c) ket d) coho 3. Comment s'ppelle l compgnie qui veut vendre des supersumons ux consommteurs mericinst ) lrving b) AquBounty Technologies c) Nov Scoti Fish Pckers d) Monsnto t 4. Vri ou fux? Les supersumons ont ete crees l'universite Memoril de Terre- Neuve. 5. Vri ou fux? Au Cnd, les liments GM sont reglementes pr Sttistique Cnd. NOVEMBRE 2010 LE MONDE EN MARCHE NVEAU 1 PAGE 25

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU Emplois disponibles en Hute-Mtwinie Voir ussi le détil des emplois disponibles en Hute-Mtwinie sur www.hute-mtwinie.com et sur plcement.emploiquebec.net (sélectionner St-Jende-Mth) NOUVEAU GÎTE DU LAC

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr

Automates temporisés. Amal El Fallah Seghrouchni Amal.Elfallah@lip6.fr Automtes temporisés Aml El Fllh Seghrouchni Aml.Elfllh@lip6.fr Pln Introduction Définition d un utomte temporisé Composition d utomtes temporisés Automtes hybrides Conclusion Le problème à résoudre monde

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation Influence du milieu d étude sur l ctivité (suite) Inhibition et ctivtion Influence de l tempérture Influence du ph 1 Influence de l tempérture Si on chuffe une préprtion enzymtique, l ctivité ugmente jusqu

Plus en détail

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver.2 Présenttion de Esy Interctive Tools 3 Crctéristiques Fonction de dessin Vous pouvez utiliser Esy Interctive

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le Snté & trvil en GROUPEMENT REGIONAL DE SANTE PUBLIQUE DE PICARDIE Le constt -3 à trvers l enquête décennle snté Avec l loi reltive à l politique de snté publique d oût 4, l problémtique de l snté u trvil

Plus en détail

Stratégie en matière de politique de la vieillesse

Stratégie en matière de politique de la vieillesse Strtégie en mtière de politique de l vieillesse Rpport du Conseil fédérl donnnt suite u postult 03.3541 Leutenegger Oberholzer du 3 octobre 2003 29 oût 2007 Condensé En réponse à une intervention prlementire

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Les meilleurs magazines de Suisse pour l automobile et la moto

Les meilleurs magazines de Suisse pour l automobile et la moto Les meilleurs mgzines de Suisse pour l utomobile et l moto Données médis 2014 Données médis 2014 Mobilité. Fscintion. Vleur d usge. Les mgzines et portils Internet de Motorpresse (Schweiz) AG sont d une

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION UNIVERSITE PRIS PNTHEON SORBONNE UFR DE GESTION MTHEMTIQUES PPLIQUEES L ECONOMIE ET L GESTION LICENCE nnée Cours de Thierry LFY TRVUX DIRIGES semestre 7-8 Thème n : Rppels Eercice Déterminez l ensemble

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

CONFIANCE MONDIALE DANS LA PUBLICITÉ

CONFIANCE MONDIALE DANS LA PUBLICITÉ CONFIANCE MONDIALE DANS LA PUBLICITÉ DES STRATÉGIES GAGNANTES POUR UN PAYSAGE MÉDIATIQUE CHANGEANT SEPTEMBRE 2015 Copyright 2015 The Nielsen Compny 1 DE LA COUVERTURE MÉDIA À L'IMPACT SUR LE CONSOMMATEUR

Plus en détail

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection Guide d utilistion EsyMP Multi PC Projection Tble des mtières 2 À propos d EsyMP Multi PC Projection Types de réunions proposés pr EsyMP Multi PC Projection... 5 Réunions à plusieurs imges... 5 Réunions

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité.

Allez où bon vous semble, nous garantissons votre sécurité. L check-list on-rod et off-rod: ussi importnte qu un bon pneu! Avez-vous monté les pneus on-rod / off-rod de Continentl? Vérifié le niveu d huile? Contrôlé l pression des pneus? Vérifié l étt de l roue

Plus en détail

La pratique institutionnelle «à plusieurs»

La pratique institutionnelle «à plusieurs» L prtique institutionnelle «à plusieurs» mury Cullrd Février 2013 Nicols, inquiet: «Qund je suis seul vec quelqu un, il se psse des choses» Vlentin, à propos de l institution : «Ici, y beucoup de gens,

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques

Guide des bonnes pratiques Livret 3 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 3 Guide des bonnes prtiques OUTILS DE LA GRH Guide des bonnes prtiques Tble des mtières 1. Introduction p.

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER CERFA 11534*01 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du CHER 6 plce de l pyrotechnie - CS 20001 18019 BOURGES CEDEX Tél. 02 34 34 61 65 ou 61 66 Fx : 02 34 34 63 00 N de dossier : Déposé le : Complet

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

Centre de documentation de la console

Centre de documentation de la console Express Runtime Centre de documenttion de l console Version 2 Edition 1 Express Runtime Centre de documenttion de l console Version 2 Edition 1 Remrque Avnt d utiliser le présent document et le produit

Plus en détail

Productions végétales

Productions végétales Productions végétles Effet de l inocultion vec le Fusrium grminerum et de l étnchéité des silos sur l production de mycotoxines et sur l efficcité des gents de conservtion dns l ensilge de mïs épi humide

Plus en détail

Recherche et développement de biopesticides et pesticides naturels à faible toxicité pour les organismes non ciblés et respectueux de l environnement

Recherche et développement de biopesticides et pesticides naturels à faible toxicité pour les organismes non ciblés et respectueux de l environnement Recherche et développement de biopesticides et pesticides nturels à fible toxicité pour les orgnismes non ciblés et respectueux de l environnement Rpport finl Volet Phytopthologie Projet PARDE # 3333.52.02.01

Plus en détail

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures!

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures! SESSION 2013 MPIN007 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " INFORMATIQUE Durée : 3 heures " N.B. : Le cndidt ttcher l plus grnde importnce à l clrté, à l précision et à l concision de l rédction. Si un cndidt

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

NEWS PRO ACTIV. www.activexpertise.fr. [Juillet 2015] Ce mois-ci on vous parle de. L arrêté est applicable à compter du 1er Juillet 2015.

NEWS PRO ACTIV. www.activexpertise.fr. [Juillet 2015] Ce mois-ci on vous parle de. L arrêté est applicable à compter du 1er Juillet 2015. Ce mois-ci on vous prle de i Rpport de repérge minte : Trnsmission u Préfet obligtoire à compter du 1 er juillet 2015 Simplifiction des formlités : De bonnes nouvelles pour les entreprises de dignostic

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

Les maladies respiratoires ont rarement été considérées comme des priorités de santé

Les maladies respiratoires ont rarement été considérées comme des priorités de santé G U I D E P R É V E N T I O N Les mldies respirtoires un enjeu mjeur de snté publique ÉDITORIAL Ne nous y trompons ps. Il n y ur ps en Frnce de mîtrise durble et efficce des dépenses d ssurnce mldie sns

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous!

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous! #Guide jeunes @étudint @demndeur d emploi @trvilleur MUTUALITE SOIALISTE DU BRABANT L ccès à l snté pour tous! rembourse 40 /n L Mutulité sociliste pour t contrception Love4you.be by Mutulité Sociliste

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

TOUT SUR LE TRIANGLE

TOUT SUR LE TRIANGLE PROBLEME de niveu sup rédigé pr R. Ferreol ferreol@mthcurve.com TOUT SUR LE TRIANGLE. DONNÉES ET NOTATIONS 3 points A, B, C non lignés d un pln ffine euclidien P orienté de fçon à ce que (AB, AC ) soit

Plus en détail

L EUROPE ET L EAU. «Quelle idée d appeler cette planète Terre alors qu elle est clairement océan». Arthur C. Clarke.

L EUROPE ET L EAU. «Quelle idée d appeler cette planète Terre alors qu elle est clairement océan». Arthur C. Clarke. L EUROPE ET L EAU L eu est indispensble à l vie. Elle soutient nos écosystèmes et régule le climt. Agriculture, limenttion, énergie, trnsports : l eu est u cœur de notre existence. Cependnt, elle est inéglement

Plus en détail

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage Trnsfert Logistique Stockge Archivge Trnsfert, logistique, stockge Pour fire fce ux nouveux enjeux, il est importnt de pouvoir compter sur l'expertise d'un spéciliste impliqué à vos côtés, en toute confince.

Plus en détail

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail CAN/CSA-Z1003-13/BNQ 9700-803/2013 Norme ntionle du Cnd Snté et sécurité psychologiques en milieu de trvil Prévention, promotion et lignes directrices pour une mise en œuvre pr étpes Avilble in English

Plus en détail

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008 Clcul intégrl. 15 décembre 2008 2 Tble des mtières I Intégrles multiples 5 1 Rppels sur l intégrle définie des fonctions d une vrible. 7 1.1 Motivtions................................ 7 1.1.1 Cs des fonctions

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4 BTS DOMOTIQUE Clcul intégrl 8- Clcul intégrl Tble des mtières I Primitives I. Définitions............................................... I. Clculs de primitives.........................................

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

L œil. L œil Chapitre 12 L œil. L œil

L œil. L œil Chapitre 12 L œil. L œil L œil L œil Chpitre 12 L œil L œil L œil Doc. B Comment l œil peut-il voir nettement ussi ien les ojets s que les ojets proches? Doc. A Pourquoi pouvons-nous voir les ojets? Doc. C Comment des lunettes

Plus en détail

CHOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE. Christian Ducauze, Arlette Baillet-Guffroy et Thanh X. Bui

CHOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE. Christian Ducauze, Arlette Baillet-Guffroy et Thanh X. Bui HOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE hristin Ducuze, Arlette Billet-Guffroy et Thnh X. Bui HOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE - Résumé - - Description d une méthode d nlyse - Schém générl

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus

Plus en détail

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE Le Club Une idée Réunir une dizine d cteurs de l industrie immobilière utour d une idée simple : et si nous échngions sur le thème «innovtion & immobilier»? Le think tnk «innovtion & immobilier» est né

Plus en détail

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL REGLEMET DU CLASSEMET ATIOAL / Les règles indiquées ici sont celles utilisées pour clculer les ttributions de points de l sison -. I. PRICIPES DE BASE Le clssement ntionl de l F.F.B. est le seul uquel

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne)

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne) Février 2003 Anglis et frnçis seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Note présenté pr l Espgne) 1. INTRODUCTION 1.1 Les principles crctéristiques géogrphiques

Plus en détail

ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondage de WhatCar? en Angleterre.

ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondage de WhatCar? en Angleterre. 7 Hond : ANNÉES CONSÉCUTIVES ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondge de WhtCr? en Angleterre. Rel Time All Wheel Drive CONDITIONS FESTIVAL 2013 CR-V 2.2 i-dtec diesel 150 ch 5,6 l/100 km CR-V 2.2

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - c E Etude du signe d une eression - igne de + b ( 0) On détermine l vleur de qui nnule + b, uis on lique l règle : "signe de rès le 0". +b b/ + signe de ( ) signe de - igne de + b + c (

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE RPUBLIQU ALGRINN DMORAIQU POPULAIR MINIR D L'NIGNMN UPRIUR D LA RHRH INIFIQU UNIVRI D BANA FAUL D HNOLOGI DPARMN D MANIQU MMOIR PRN POUR L OBNION DU DIPLOM D MAGIR pécilité : MANIQU Option : NRGIQU PAR

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

Avant d utiliser l appareil, lisez ce Guide de référence rapide pour connaître la procédure de configuration et d installation.

Avant d utiliser l appareil, lisez ce Guide de référence rapide pour connaître la procédure de configuration et d installation. Guide de référence rpide Commencer Avnt d utiliser l ppreil, lisez ce Guide de référence rpide pour connître l procédure de configurtion et d instlltion. NE rccordez PAS le câle d interfce mintennt. 1

Plus en détail

12Planet ConferenceServer

12Planet ConferenceServer Présenttion solution 12Plnet ConferenceServer Orgniser des conférences, débts ou interviews en temps réel sur le Web ou sur votre Intrnet ConferenceServer principles fonctionnlités Fonction de modértion

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Systèmes de transitions Automates à états finis

Systèmes de transitions Automates à états finis M2P GLRE Génie Logiciel, logiciels Réprtis et Embrqués Systèmes de trnsitions Automtes à étts finis Z. Mmmeri 1. Comportement de système L description de comportement d un système désigne l expression

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

Caisse enregistreuse électronique CE-6100 GROCERY DAIRY H.B.A. 6!00 FROZEN FOOD DELICATESSEN. Mode d emploi. Eu Di U.K.

Caisse enregistreuse électronique CE-6100 GROCERY DAIRY H.B.A. 6!00 FROZEN FOOD DELICATESSEN. Mode d emploi. Eu Di U.K. Cisse enregistreuse électronique CE-6100 GROCERY DAIRY H.B.A. 6!00 FROZEN FOOD DELICATESSEN Eu Di U.K. Mode d emploi Introduction et tle des mtières Introduction Toutes nos félicittions pour l cht de cette

Plus en détail

C.A.E.S.C Questions juridiques

C.A.E.S.C Questions juridiques C.A.E.S.C Questions juridiques Clu: DOMVAST CANIN CLUB Mettre votre réponse dns le crré situé en fce de chque question, près voir imprimé le document. 1. L identifiction pr implnt électronique ou ttouge

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 1 Méthode de l réction prépondérnte : proposition d une pproche quntittive systémtisée pr Lycée Léonrd de Vinci - 62228 Clis

Plus en détail

devant l Université de Rennes 1

devant l Université de Rennes 1 N o d ordre: 3708 THÈSE Présentée devnt devnt l Université de Rennes 1 pour otenir le grde de : Docteur de l Université de Rennes 1 Mention Informtique pr Thoms Gzgnire Équipe d ccueil : DistriCom - IRISA

Plus en détail

Votre Image au travers de vos éditions Clients

Votre Image au travers de vos éditions Clients Votre Imge u trvers de vos éditions Clients Nos prtenires: LOGITAS SA est un tiers de confince, prtenire des éditeurs de logiciels et des utilisteurs pour l conception, le contrôle et l conservtion de

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE Chpitre 1 L'ETAT CRISTALLIN 1 INTRODUCTION GENERALE Les propriétés des mtériux (des solides entre utres) sont définies pr l'rrngement tomique, l microstructure et l nture des liisons chimiques. L'étude

Plus en détail