NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES"

Transcription

1 L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S

2 Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre de gestion de la fonction publique territoriale de l Hérault.

3 L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES MATERNELLES

4

5 Table des matières RÉFÉRENCES... 7 PRINCIPE : L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES MATERNELLES, UN AGENT DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PROFESSIONNEL DE LA PETITE ENFANCE... 9 I - L EXERCICE PROFESSIONNEL D ATSEM II - L ATSEM ET L ENFANT III - L ATSEM ET LA COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE L AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES l ATSEM A UN ROLE D EDUCATEUR : l ATSEM ASSISTE L ENSEIGNANT POUR LES ACTIVITES DANS LA CLASSE NOTE D INFORMATION - 5

6

7 Références Décret n du 28 août 1992 Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) sont chargés de l assistance au personnel enseignant pour l accueil, l animation et l hygiène des jeunes enfants, ainsi que de la préparation et la mise en état de propreté du matériel et des locaux servant directement à ces enfants. Ils peuvent également assister les enseignants dans les classes ou établissements accueillant des enfants handicapés. Arrêt de la cour administrative d appel de Lyon du 22 novembre 2011 Il résulte des dispositions du décret du 28 août 1992, que compte tenu de leur mission d assistance au personnel enseignant pour la réception, l animation et l hygiène des jeunes enfants, les ATSEM participent nécessairement à leur surveillance et à leur sécurité. Rapport de l Inspection générale de l éducation nationale : l école maternelle ( extraits) La qualité du travail conjoint enseignant-atsem est source de sérénité dans l école, mais aussi de grande efficacité pédagogique dans les classes. NOTE D INFORMATION - 7

8

9 Principe : l agent territorial spécialisé des écoles maternelles, un agent de la Fonction publique territoriale professionnel de la petite enfance L agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) est un agent de la fonction publique territoriale, appartenant à la filière médico-sociale. Il dispose d une formation spécifique en matière d éducation : il est titulaire du certificat d aptitude professionnelle petite enfance. Pour être recruté par une commune dans le grade d agent territorial spécialisé des écoles maternelles, et faire partie de l administration municipale, l agent doit remplir l une des trois conditions : - Etre admis au concours d ATSEM. - Etre recruté par voie de détachement. - Etre recruté par voie d intégration directe. L agent territorial spécialisé aux écoles maternelles est nommé par le maire. l ATSEM est un agent municipal, et le maire ou son représentant est son supérieur hiérarchique. La gestion de son emploi et sa rémunération sont à la charge de la commune. L agent est placé sous l autorité du service éducation de la commune pour l application de ces dispositions et l exercice de ses fonctions. Conformément à l article R du Code des communes, pendant son service dans les locaux scolaires, l ATSEM est placé sous l autorité du directeur ou la directrice. NOTE D INFORMATION - 9

10

11 I - L exercice professionnel de l agent territorial spécialisé des écoles maternelles La formation professionnelle de l ATSEM Le centre national de la fonction publique territoriale, établissement public chargé de la formation des agents territoriaux, accompagne les ATSEM tant sur leurs évolutions de carrière que sur leur professionnalisation par : - La préparation aux concours et examens. - La formation continue. Les actions de formation proposées au niveau régional et départemental, visent à permettre une constante adaptation de l agent aux évolutions du contexte professionnel. L affectation de l ATSEM dans les écoles - La commune affecte dans chaque école maternelle, les personnels ATSEM nécessaires au bon fonctionnement de l école. L ATSEM n est pas affecté à une classe, mais à une école. Il peut intervenir dans une classe ou dans une autre, selon les besoins des enfants, et l organisation interne de l école. Toutefois une constitution de binômes enseignant/atsem pour l année scolaire est encouragée, pour garantir la cohérence éducative. Pour tenir compte des besoins des enfants de l école, ou en cas d absence d un ou plusieurs ATSEM, le directeur de l école procède à une modification de l organisation habituelle du service des ATSEM, afin d assurer la continuité du service public d éducation. Un ATSEM peut également être affecté dans une classe accueillant des enfants handicapés, aussi bien en école élémentaire qu en école maternelle. L ATSEM accorde son action avec le ou les NOTE D INFORMATION E - 11

12 auxiliaires de vie scolaire chargés de l aide humaine, sous la coordination de l enseignant. Sur le temps scolaire, le directeur exerce une responsabilité fonctionnelle sur l agent, dans le respect des dispositions du règlement de travail des ATSEM et des missions confiées par la commune. L établissement de l emploi du temps de l ATSEM L emploi du temps est établi en début d année scolaire. L emploi du temps distingue les temps scolaires ou temps d enseignement placés sous la responsabilité du directeur, et les temps périscolaires placés sous la responsabilité de la commune. Pour le temps scolaire, la répartition des tâches est réalisée en concertation entre les deux équipes ATSEM et enseignants. Elle tient compte : - des dispositions du statut d ATSEM et du règlement de travail des ATSEM de la commune, - des nécessités pédagogiques liées aux âges des enfants, effectifs des classes... - des contraintes matérielles : mise en état de propreté du matériel et des locaux servant directement aux enfants, installation et préparation des ateliers de travail, nettoyage du matériel pédagogique - des obligations de service liées aux tâches périscolaires exercées par les ATSEM : accueil, restaurant, accueil de loisirs associés à l école... La collaboration enseignant/atsem En toutes circonstances sur le temps scolaire, et conformément aux dispositions du statut du professeur des écoles et de la circulaire du 18 septembre 1997 relative à la surveillance et à 12 - NOTE D INFORMATION

13 la sécurité des élèves, l enseignant assure l organisation des enseignements et exerce la responsabilité des élèves de sa classe. Pendant le temps scolaire, l ATSEM assiste l enseignant de la classe dans laquelle il intervient. Il ne peut être chargé d activités d enseignement, et de remplacement des enseignants absents. Son action dans l assistance aux enfants doit être dosée, car il faut que les enfants apprennent l autonomie. L ATSEM est un fonctionnaire territorial, et dans l exercice de ses fonctions, il a une obligation de réserve et de discrétion professionnelles. Avec l accord préalable de l enseignant, il peut délivrer des informations aux parents sur la journée de l enfant à l école (principalement sur le temps péri-scolaire). Les informations sur la scolarité et les apprentissages sont de la responsabilité de l enseignant. Pour organiser une collaboration efficace au sein du groupe scolaire, quatre réunions de concertation entre les enseignants (qui peuvent être prises au titre des vingt-quatre heures consacrées à des travaux en équipes pédagogiques) et les ATSEM, peuvent être proposées dans l'année, selon le calendrier suivant, et en accord avec la collectivité territoriale : - le jour de la pré-rentrée, - avant les vacances d automne, - fin décembre, avant les congés de fin d année, - avant les vacances de printemps. Dans l année scolaire, lorsque des réajustements et des régulations au sein de l école doivent être opérés : - entre agents territoriaux : l ATSEM fait appel à son supérieur communal, - entre enseignant et agent territorial : l ATSEM saisit le directeur de l école et le supérieur hiéarchique communal. En l absence de NOTE D INFORMATION - 13

14 solution, le responsable du service éducation et l Inspection de l éducation nationale sont sollicités. Dans le cadre quotidien et pédagogique de la classe, la collaboration enseignant/atsem est encouragée. L ATSEM apporte sa collaboration à la réalisation d ateliers et d activités auprès de petits groupes d enfants. Dans ce cadre, il assure leur sécurité. Ces deux dispositions interviennent après définition des objectifs pédagogiques de l enseignant, et sous la responsabilité pédagogique de l enseignant. II - L ATSEM et l enfant Pendant le temps scolaire ou temps d enseignement, la sécurité de l école est de la compétence et de la responsabilité du directeur. L accueil des familles et des enfants L ATSEM participe à l accueil des enfants et des familles à l entrée de la porte de la classe aux côtés des enseignants. Les enfants qui ne déjeunent pas au restaurant scolaire et ne participent pas aux temps périscolaires, restent sous la responsabilité des enseignants qui remettent les enfants aux personnes responsables de l enfant. La sieste des enfants à l école : organisation et surveillance La sieste correspond à un besoin physiologique de repos de l enfant. Elle se déroule en début d après-midi, jusqu au réveil de l enfant NOTE D INFORMATION

15 L enseignant de la classe de petite section organise la sieste. L enseignant participe de façon privilégiée à l endormissement qui demande une attention particulière. Les enfants qui ne s endorment pas rejoignent leur classe pour suivre les enseignements. L ATSEM assure la surveillance de la sieste, sous la responsabilité de l enseignant. Le professeur des écoles de la classe de petite section pendant le temps de la sieste, se consacre à sa mission d enseignement auprès des enfants de petite section qui ne dorment pas, et/ou auprès des élèves des classes de moyenne et grande section dans le cadre du décloisonnement établi par l équipe pédagogique de l école. Le lever échelonné des enfants peut être assuré par les ATSEM en collaboration avec les enseignants. La santé, l hygiène, les sorties scolaires L ATSEM assiste les enseignants de l école maternelle pour l hygiène des enfants. Il prodigue ses soins indistinctement à tous les enfants. Il ne peut administrer de médicaments, ni autres produits pharmaceutiques aux enfants. Selon les dispositions de la circulaire organisation des sorties scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires publiques du 21 septembre 1999, l ATSEM participe aux sorties scolaires. Conformément à la circulaire relative à l enseignement de la natation dans les premier et second degrés du 7 juillet 2011 (BOEN n 28 du 14 juillet 2011), l ATSEM participe exclusivement à l encadrement de la vie collective des séances de natation : transport, vestiaire, toilette et douche. NOTE D INFORMATION - 15

16 La scolarisation des enfants handicapés et l ATSEM La loi du 11 février 2005 sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, pose le principe de l'inscription de droit de tout enfant porteur de handicap dans l'école la plus proche de son domicile, qui constitue son établissement de référence. La scolarisation est définie par l équipe pluridisciplinaire rattachée à la maison départementale des personnes handicapées. L équipe élabore le projet personnalisé de scolarisation, qui décline précisément les modalités de la scolarité de l enfant. L ATSEM ne peut assurer la prise en charge directe des élèves handicapés scolarisés à l école qui relève de l auxiliaire de vie scolaire. Toutefois, il participe avec la communauté éducative, à la vie collective et à l intégration de ces élèves à l'école. Il prend connaissance des éléments essentiels et nécessaires pour assurer la sécurité de l élève handicapé et les accompagnements éventuels. II peut assister les enseignants dans les établissements ou les classes accueillant des enfants handicapés. L ATSEM est associé sur invitation à l'élaboration du projet personnalisé de scolarisation qui définit les conditions de scolarisation de l enfant et les missions de chaque intervenant, et aux équipes de suivi de scolarisation NOTE D INFORMATION

17 III - L ATSEM et la communauté éducative L agent territorial spécialisé aux écoles maternelles contribue à la qualité de l accueil à l école, et à l éducation des enfants. L ATSEM participe au sein de l école à la communauté éducative, qui rassemble les élèves, et tous les acteurs qui dans l établissement scolaire concourent à la réalisation de ses missions. Conformément à l article 17 du décret du 6 septembre 1990 relatif à l organisation et au fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires, l agent territorial spécialisé aux écoles maternelles assiste aux séances du conseil d école, avec voix consultative pour les affaires l intéressant. NOTE D INFORMATION - 17

18

19 L AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES L école maternelle présente la particularité d associer des professeurs des écoles et des personnels municipaux, sur le temps scolaire. Le professeur des écoles assure un service d enseignement. Il est assisté par un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (l ATSEM). L ATSEM est un fonctionnaire territorial, titulaire d une formation à la petite enfance. Il est admis au concours d ATSEM, et est nommé par le maire. L agent territorial spécialisé des écoles maternelles est ainsi chargé de l assistance au personnel enseignant pour l accueil, l animation et l hygiène des jeunes enfants, ainsi que la préparation et la mise en état de propreté du matériel et des locaux servant directement à ces enfants. Il peut également assister les enseignants dans les classes ou établissements accueillant des enfants handicapés. Sur le temps scolaire, l ATSEM est placé sous la responsabilité fonctionnelle du directeur de l école qui organise son service, dans le respect du règlement de travail des ATSEM. 1 - L ATSEM A UN ROLE D EDUCATEUR : - Accueil des enfants à l école : Participation à l accueil des enfants, des parents, des grands parents NOTE D INFORMATION - 19

20 Accompagnement au dortoir, à la restauration, à l accueil de loisirs associés à l école. - Santé et hygiène des enfants : Soins d hygiène aux enfants qui se sont salis - soins infirmiers pour les enfants blessés légers - Animation des activités : Conduite des actions dans les temps périscolaires, accueil et restauration Encadrement et accompagnement des enfants lors du repas de midi - L ATSEM et la communauté éducative : L ATSEM participe à la communauté éducative. Il peut délivrer des informations sur la journée de l enfant à l école aux parents avec l accord préalable de l enseignant. L ATSEM assiste aux séances du conseil d école, avec voix consultative pour les affaires l intéressant. 2 - L ATSEM ASSISTE L ENSEIGNANT POUR LES ACTIVITES DANS LA CLASSE - Mise en place de l aide matérielle : Préparation du matériel nécessaire pour une activité Installation et rangement du matériel utilisé et des productions des élèves Entretien et rangement du mobilier (tables, chaises...) et du matériel scolaires (livres, boîtes de jeux...) Mise en état de propreté du matériel et des locaux servant directement aux enfants 20 - NOTE D INFORMATION

21 - Animation d ateliers de petits groupes d enfants sous la responsabilité de l enseignant : une coopération éducative recherchée : Surveillance d un petit groupe d enfants sur le temps scolaire Collaboration à la réalisation d ateliers et d activités après définition des objectifs par l enseignant - Aide à l encadrement hors de la classe : Participation à la surveillance de la sieste dans le dortoir participation à la surveillance et à la sécurité de la classe avec l enseignant hors de l école lors de sorties scolaires. NOTE D INFORMATION E - 21

22

23

24 ACADEMIE DE MONTPELLIER N o t e d i n f o r m a t i o n L A G E N T T E R R I T O R I A L S P É C I A L I S É D E S É C O L E S M AT E R N E L L E S Contact : Jean-Luc RAYNAL Inspecteur de l éducation nationale Chargé de mission préélémentaire P Rectorat de l académie de Montpellier 31, rue de l Université - CS Montpellier cedex 2 T Centre national de la fonction publique territoriale Siège - 80, rue de Reuilly CS Paris T Centre de gestion de la fonction publique territoriale de l Hérault 254, rue Michel Teule Montpellier T académie Montpellier MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE AJ PAO - mai Gennadiy Poznyakov, matka_wariatka, micromonkey, BlueOrange Studio (fotolia.com)

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE

REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE REGLEMENT RELATIF AUX FONCTIONS DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES DE LA VILLE DE BEAUNE 01/09/1998 I - Définition 1.1 - Raison d être Agents chargés de l assistance au personnel

Plus en détail

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale Affaire suivie par : Jean JOLY, Inspecteur d académie Téléphone : 01 53.69.31.28 Télécopie : 01 53.69.30.22 JJ/ML À Paris le 02.07.01 02234 Le Directeur de l Agence pour l enseignement français à l étranger

Plus en détail

REGLEMENT DE TRAVAIL DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES

REGLEMENT DE TRAVAIL DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES REGLEMENT DE TRAVAIL DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES Article 1 : définition statutaire Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) sont chargés de l assistance

Plus en détail

Rôle et missions du SAPAD. Que peut-on organiser à partir d un SAPAD?

Rôle et missions du SAPAD. Que peut-on organiser à partir d un SAPAD? Rôle et missions du SAPAD Que peut-on organiser à partir d un SAPAD? Patrice BOURDON Maître de conférences en sciences de l éducation Université de Nantes Le SAPAD : comment ça marche? La famille Sous

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

Quatrième partie. L orientation scolaire : les grands principes

Quatrième partie. L orientation scolaire : les grands principes Quatrième partie L orientation scolaire : les grands principes 83 La loi du 11 février 2005 donne priorité à l inscription de l enfant ou adolescent handicapé en milieu ordinaire, dans l école le plus

Plus en détail

FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE 1 ERE CLASSE

FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE 1 ERE CLASSE A D M I N I S T R A T I V E FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE 1 ERE CLASSE I Catégorie et composition.... 2 II - Les fonctions......2 III -

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT Logos Sdis Inspection Union académique départementale CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT La présente convention intervient : entre Le Service Départemental d Incendie et de Secours de représenté par :, Président

Plus en détail

CHARTE DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES

CHARTE DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES CHARTE DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES Le présent document a pour vocation de clarifier le rôle de l ATSEM et sa place dans la communauté éducative. Pour aider à l harmonisation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Règlement Intérieur des Ecoles Maternelles de GENNEVILLIERS

Règlement Intérieur des Ecoles Maternelles de GENNEVILLIERS Règlement Intérieur des Ecoles Maternelles de GENNEVILLIERS (en conformité avec le règlement départemental des écoles ) L école maternelle est un lieu d enseignement et d éducation qui relève du Ministère

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

FILIERE MEDICO SOCIALE CONCOURS D AUXILIAIRE DE SOINS TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE

FILIERE MEDICO SOCIALE CONCOURS D AUXILIAIRE DE SOINS TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE A D M I N I S T R A T I V E FILIERE MEDICO SOCIALE CONCOURS D AUXILIAIRE DE SOINS TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE I Catégorie et composition... 2 II - Les fonctions... 2 III - Les conditions d accès... 2 IV

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DES YVELINES Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans un environnement social défavorisé. CHARTE DEPARTEMENTALE Direction des services départementaux

Plus en détail

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B)

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique (cat. B) résultant de la fusion des cadres d emplois de technicien

Plus en détail

MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS

MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA CROIX ROUGE ANNEE 2012 2013 LIEU : École Croix Rouge Quartier Comtadine Rue

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Comité Technique Paritaire départemental. Responsable : Sylvie SOYER

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Comité Technique Paritaire départemental. Responsable : Sylvie SOYER CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CHARTE DE L ATSEM A Agent T S Territorial Spécialisé des Ecoles E M Maternelles Comité Technique Paritaire départemental Responsable : Sylvie SOYER

Plus en détail

LES COLLABORATEURS DE CABINET (Mode d emploi)

LES COLLABORATEURS DE CABINET (Mode d emploi) République française Polynésie française www.cgf.pf LES COLLABORATEURS DE CABINET (Mode d emploi) (Applicable à partir du 1 er Août 2012 à toutes les communes) SOMMAIRE I La définition du statut de collaborateur

Plus en détail

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015 Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux Version consolidée au 12 octobre 2015 Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de

Plus en détail

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008

STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 STAGE DE REMISE A NIVEAU 1 er DEGRE Session d' été 2008 DOSSIER DU PROFESSEUR TUTEUR (maître responsable du stage) Session d' ETE 2008 1. Calendrier 2. Dispositions matérielles 3. Questions fréquemment

Plus en détail

Pôle Enfance Jeunesse. REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014

Pôle Enfance Jeunesse. REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014 RAPPEL OBJECTIFS DE LA RÉFORME Mieux respecter les rythmes d apprentissage et de repos de l enfant Mieux articuler le temps scolaire

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERNE DES AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES

RÈGLEMENT INTERNE DES AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES Le 18 Octobre 1999 RÈGLEMENT INTERNE DES AGENTS TERRITORIAUX SPÉCIALISÉS DES ÉCOLES MATERNELLES ARTICLE 1 : FONCTION DES ATSEM Les ATSEM sont chargés, conformément à l article 2 du décret n 92850 du 28/08/1992,

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles de 1 ère classe

Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles de 1 ère classe 139, Rue Guillaume Fouace CS 12309 50009 SAINT-LO CEDEX 02.33.77.89.00 02.33.57.07.07 Mail : cdg50@cdg50.fr Site : www.cdg50.fr Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles de 1 ère classe L EMPLOI

Plus en détail

Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL

Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1568 PERSONNELS Annexe 1 COMPTE RENDU D ENTRETIEN PROFESSIONNEL Année : Nom de l agent : Nom de l évaluateur : Prénom : Prénom : Date de naissance : Corps - grade : Intitulé de la fonction : Intitulé de

Plus en détail

Table des matières. Introduction... Sommaire... 3. THEME N o 1. L ADMINISTRATION DE L EDUCA- TION... 5

Table des matières. Introduction... Sommaire... 3. THEME N o 1. L ADMINISTRATION DE L EDUCA- TION... 5 125 Table des matières Principaux sigles et abréviations... 2 Introduction... Sommaire... 3 THEME N o 1. L ADMINISTRATION DE L EDUCA- TION... 5 I. Niveau national : l administration centrale... 5 Organigramme

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

La réforme de la catégorie B s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août

La réforme de la catégorie B s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août La réforme de la catégorie B s'applique aux rédacteurs à compter du 1er août REFERENCES JURIDIQUES - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

Plus en détail

CHARTE DES ATSEM VILLE DE LA MONTAGNE

CHARTE DES ATSEM VILLE DE LA MONTAGNE CHARTE DES ATSEM VILLE DE LA MONTAGNE Sommaire Edito... P. 04 Introduction... P. 05 Partie I - Les missions de l ATSEM... P. 07 1. L assistance au personnel enseignant... P. 08 L accueil... P. 08 La validation

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Guide pratique : questions-réponses

Guide pratique : questions-réponses Lyon, le 22/09/04 L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale à InspectionAcadémique Politique de santé en faveur des élèves Service médical - Mesdames et Messieurs

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONVENTION-CADRE Entre LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Dénommé ci-après le CNFPT 10 12 rue d Anjou, 75381 Paris cedex 08 Représenté par son Président Monsieur François DELUGA, D

Plus en détail

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt)

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Ordonnance du 6 mars 2012 Entrée en vigueur : 01.04.2012 sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 24 mars

Plus en détail

L ASSISTANTE MATERNELLE

L ASSISTANTE MATERNELLE L ASSISTANTE MATERNELLE Définition Historique Réglementation Devenir assistante maternelle (ass. mat) : - dépôt de candidature - examen de la demande de candidature - décision du Président du Conseil Général

Plus en détail

LES METIERS DE LA PETITE ENFANCE

LES METIERS DE LA PETITE ENFANCE LES METIERS DE LA PETITE ENFANCE 14 mai 2013 à Chatou (Yvelines) Atelier métiers organisé par l associationboucle AccueilA Emploi, en liaison étroite avec les représentants des services emploi des communes

Plus en détail

Formation des directeurs. L argent à l école

Formation des directeurs. L argent à l école Formation des directeurs L argent à l école Objectif de formation Clarifier et expliciter les modes de gestion De l argent institutionnel (les crédits scolaires) Des autres fonds (venant principalement,

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

2 ème mission : garantir à l enfant sa sécurité physique et psychoaffective.

2 ème mission : garantir à l enfant sa sécurité physique et psychoaffective. L association Familles Rurales s est fixé l objectif de développer la qualité des accueils périscolaires proposés aux enfants et aux familles sur la commune d Yzernay. Ces accueils sont pour les enfants

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

CONVENTION MASTERS METIERS DE L ENSEIGNEMENT CO-HABILITES

CONVENTION MASTERS METIERS DE L ENSEIGNEMENT CO-HABILITES CONVENTION MASTERS METIERS DE L ENSEIGNEMENT CO-HABILITES Entre L université,,, d une part,, d une part ( ),, d une part,, d une part ),, d une part,, d une part 1/5 L intégration des IUFM dans les universités

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SOMMAIRE

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SOMMAIRE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SOMMAIRE CONTENU DU DISPOSITIF I Principe II Personnel concerné ORGANISATION DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL I Déroulement de l entretien II Evaluation de la valeur professionnelle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-176 du 27 février 2013 portant statut particulier du corps des techniciens sanitaires et de

Plus en détail

FILIÈRE SANITAIRE et SOCIALE

FILIÈRE SANITAIRE et SOCIALE FILIÈRE SANITAIRE et SOCIALE Les mentions relatives aux conditions d'accès à un concours, un examen, un grade sont purement indicatives et non exhaustives. Les candidats sont invités à consulter les règlements

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ACADÉMIE DE PARIS. CONVENTION POUR LA MISE EN PLACE

Plus en détail

Inspection en hygiène et sécurité

Inspection en hygiène et sécurité Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique erritoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex él. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 09/2013 Cl. C44

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 ENTRETIEN PROFESSIONNEL PERENNISATION AU 1 ER JANVIER 2015

CIRCULAIRE CDG90 ENTRETIEN PROFESSIONNEL PERENNISATION AU 1 ER JANVIER 2015 CIRCULAIRE CDG90 15/14 ENTRETIEN PROFESSIONNEL PERENNISATION AU 1 ER JANVIER 2015 Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

Auxiliaire de Vie Scolaire

Auxiliaire de Vie Scolaire Auxiliaire de Vie Scolaire Livret d accueil et d information Circonscription Bobigny II ASH Pôle ressource de Seine Saint Denis Académie de Créteil 2 Sommaire Les fonctions : généralités Les fonctions

Plus en détail

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute

La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004. Recrute La Caisse nationale de solidarité pour l autonomie, Etablissement public administratif créé par la loi du 30 juin 2004 Recrute Le/la directeur(trice) adjoint(e) de l établissement I. Les missions et l

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

La Conférence régionale de la santé et de l autonomie CRSA

La Conférence régionale de la santé et de l autonomie CRSA La Conférence régionale de la santé et de l autonomie CRSA Rôle Fonctionnement - Installation Présentation : F. BAUDIER - 26/04/10 ARS et CRSA : articulation Rôle et missions de la CRSA (1) - La Conférence

Plus en détail

Conseil aux Ecoles. Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles

Conseil aux Ecoles. Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles Conseil aux Ecoles Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles Mars 2005 LES A.T.S.E.M. Page 1 Dans le cadre du conseil aux écoles, un groupe de travail, composé des personnes ci-dessous,

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Éducateur spécialisé. Les métiers et les formations du travail social

Éducateur spécialisé. Les métiers et les formations du travail social Les métiers et les formations du travail social Éducateur spécialisé L éducateur spécialisé concourt à l éducation d enfants et d adolescents ou au soutien d adultes présentant un handicap, des troubles

Plus en détail

Février 2016 Juin 2016

Février 2016 Juin 2016 Septembre 2015 PRESENTATION DE LA FORMATION DE COORDONNATEUR Février 2016 Juin 2016 Promotion 2016/2 Début de la formation : lundi 1 er février 2016 à l epss de Cergy Date limite d inscription à l admission

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée par le conseil d'administration du Collège Le 24 novembre 2004 La direction des services

Plus en détail

POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Seynod, le 27 juin 2011 Références juridiques : NOTE d INFO n 2011-05 POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012 LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 2012-347 du 12 mars 2012 Textes de référence : - Loi

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Entretiens Santé Travail Infirmiers

Entretiens Santé Travail Infirmiers Entretiens Santé Travail Infirmiers GIT Saint Malo 26 mars 2014 Code du Travail Code de la Santé Publique? Les ESTI, et? Véronique COMBE Cadre de Santé AP-HP Service Central de Santé au Travail DIU Infirmier(e)s

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DES ECOLES MATERNELLE ET ELEMENTAIRE DE NERONDES : SURVEILLANCE DURANT LE TEMPS DE MIDI

REGLEMENT INTERIEUR FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DES ECOLES MATERNELLE ET ELEMENTAIRE DE NERONDES : SURVEILLANCE DURANT LE TEMPS DE MIDI REGLEMENT INTERIEUR FONCTIONNEMENT DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE DES ECOLES MATERNELLE ET ELEMENTAIRE DE NERONDES : SURVEILLANCE DURANT LE TEMPS DE MIDI (AVANT ET APRES LE REPAS) NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

REGLEMENT DE SERVICE DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS

REGLEMENT DE SERVICE DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS REGLEMENT DE SERVICE DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS TITRE I Dispositions statutaires et réglementaires applicables aux professeurs de la Ville de Paris Article premier Les professeurs de la Ville

Plus en détail

REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées Temps d Activités Périscolaires (TAP)

REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées Temps d Activités Périscolaires (TAP) Ville de SAINT-LO Service EDUCATION 18 RUE FONTAINE VENISE 50000 SAINT-LO Tél : 02 33 77 49 30 sce.education@saint-lo.fr REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées

Plus en détail

Fiche info Service Carrières

Fiche info Service Carrières Fiche info Service Carrières L entretien professionnel Thème : Déroulement de carrière février 15 Textes de référence Décret n 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales de notation des fonctionnaires

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 Mairie d'orange Direction Affaires Scolaires / Animation Sport Loisirs PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 L'accueil de loisirs fonctionne pendant la période

Plus en détail

... Questionnaire...

... Questionnaire... ...Préambule au questionnaire... Lexique PEDT : Projet EDucatif Territorial Le PEDT a pour objectif de mobiliser toutes les ressources d un territoire afin de garantir la continuité éducative entre les

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges IMPACTS DE LA MUTUALISATION SUR LES POLITIQUES DE LA SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL L accompagnement des

Plus en détail

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI.

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. C O N V E N T I O N RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE DANS LES MISSIONS HUMANITAIRES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE ENTRE : LE CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE De, représenté par

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1585 du 23 décembre 2014 portant statut particulier des sages-femmes

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

FILIÈRE MÉDICO-SOCIALE

FILIÈRE MÉDICO-SOCIALE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FILIÈRE MÉDICO-SOCIALE Espace Performance 3-35769 SAINT GRÉGOIRE Cedex - www.cdg35.fr - Téléphone 02 99 23 31 00 - Télécopie 02 99 23 38 00 - E-mail

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016

REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 REGLEMENT INTERIEUR DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIE A L ECOLE ( A.L.A.E.) ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 Dans le cadre des structures d accueil périscolaires, la Commune met en place un Accueil de Loisirs

Plus en détail

Agent territorial spécialisé de 1 ère classe des écoles maternelles

Agent territorial spécialisé de 1 ère classe des écoles maternelles Filière Sociale Edition Août 2012 Agent territorial spécialisé de 1 ère classe des écoles maternelles Catégorie C Services concours Centres de Gestion du Languedoc Roussillon www.cdg-fr.fr Sommaire Références

Plus en détail

BETHONCOURT 2015 Validée en Commission le 23/04/2015 Validée en CT le 10/04/2015 CHARTE DES ATSEM DE LA COMMUNE DE BETHONCOURT

BETHONCOURT 2015 Validée en Commission le 23/04/2015 Validée en CT le 10/04/2015 CHARTE DES ATSEM DE LA COMMUNE DE BETHONCOURT CHARTE DES ATSEM DE LA COMMUNE DE BETHONCOURT 1 Pourquoi une Charte? Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles sont chargés de missions précises qui sont rappelées dans la présente charte

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

Convention de partenariat local

Convention de partenariat local Convention de partenariat local CRAM Alsace-Moselle / Centre de Gestion 67 DANS LE DOMAINE DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DES AGENTS DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS. Convention

Plus en détail

FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE

FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE ANNEXE III - 1 FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE SECTEUR SOCIAL CADRES D EMPLOIS DE DETACHEMENT CONDITIONS A REMPLIR PIECES A FOURNIR CONSEILLER SOCIO-EDUCATIF Peuvent être détachés dans le cadre d emplois

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle?

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? Ma future formation 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? 3. Qu est-ce que la Validation des acquis de l expérience (VAE)? 4. Comment se passent les stages?

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

CNFPT. La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale

CNFPT. La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale CNFPT La Réforme de la Formation dans la Fonction Publique Territoriale . Présentation 2009 de la loi du 19/02/2007 et du Décret d application du 26/12/2007 Le chapitre 1er de la loi du 19/02/07 relative

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités à Mesdames et Messieurs les inspecteurs d académie, directeurs des services départementaux de l Education Nationale Mesdames et Messieurs,

Plus en détail