PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s"

Transcription

1 IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les panneaux solaires. Il décrit la constitution d une photopile et le mécanisme de production des électrons. Il explique le couplage des photopiles pour obtenir une tension et une puissance suffisantes. Un panneau photovoltaïque transforme l énergie lumineuse (en pratique, le plus souvent solaire) en énergie électrique. Il est constitué de plusieurs photopiles. Chaque photopile est un empilement de couches de silicium dopées, les unes au bore (couche P), les autres au phosphore (couche N). Les photons arrachent des électrons de la couche N, pour aller vers la couche P. La tension produite est continue. Pour obtenir une puissance suffisante, les photopiles doivent être couplées à la fois en série (les tensions s additionnent) et en dérivation (les courants débités s additionnent). En pratique, les panneaux photovoltaïques délivrent 12, 24 ou 48 V. L énergie produite est stockée dans des batteries. La tension continue peut être exploitée telle quelle ou être convertie en tension alternative par des onduleurs.

2 DISCIPLINES, CLASSES ET PROGRAMMES Physique-chimie, 5 e (programme publié au BO n 5, 25 août 2005): Les circuits électriques en courant continu. Physique-chimie, 3 e (programme publié au BO n 10, 15 octobre 1998) : Matériaux et électricité. OBJECTIFS DU FILM Montrer l utilité des panneaux photovoltaïques. Décrire le principe physique de fonctionnement d une photopile et l association de photopiles pour former un panneau photovoltaïque de puissance suffisante. Souligner le type de tension produite (continue) et la possibilité de la convertir en tension alternative. VOCABULAIRE REQUIS Tension électrique (partie «Contexte»). Électrons, intensité électrique, puissance électrique, associations en série et en dérivation, courant et tension continus et alternatifs (partie «Exploration»). VOCABULAIRE À EXPLIQUER Réseaux de distribution électrique, panneau solaire, panneau photovoltaïque (partie «Contexte»). Silicium, bore, phosphore, photons, onduleur (partie «Exploration»). PRINCIPAUX THÈMES ABORDÉS Le fonctionnement d un panneau photovoltaïque. Les photopiles. 2

3 DÉCOUPAGE DU FILM 00min 00s: Contexte : utilité des panneaux photovoltaïques pour des régions à l écart des systèmes de distribution électrique, ou pour des équipements isolés. 01min30s: Exploration: un panneau solaire est constitué de photopiles. La structure d une photopile en couches de silicium dopées et son principe de fonctionnement. 02min 15s: Le couplage des photopiles en série et en parallèle pour constituer un panneau solaire. 02 min 40 s : Le courant produit est utilisé tel quel ou transformé en courant alternatif. 03min 00s: Application: en zone tropicale, l eau peut être puisée grâce à des pompes alimentées par des panneaux photovoltaïques. 3

4 SUGGESTIONS D EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE Cette séquence comporte trois parties : «Contexte», «Exploration» et «Application». En classe de 5 e, la partie «Contexte» peut être utilisée pour montrer l existence et l utilité des panneaux photovoltaïques. Les autres parties sont trop difficiles. En classe de 3 e, on peut visionner à la suite les trois parties, la première situant le sujet, la deuxième apportant à elle seule l essentiel des informations scientifiques, la troisième montrant une application particulière. FICHE ÉLÈVE Répondez aux questions au cours du visionnage. Contexte Citez quelques équipements isolés auxquels des panneaux photovoltaïques permettent d apporter une alimentation électrique (fig. A) : Fig. A Un exemple de panneau photovoltaïque, appelé communément «panneau solaire» 4

5 Exploration 1a. Quel est le matériau de base des photopiles? 1b. Comment les couches P sont-elles dopées? Quel est leur rôle électrique? 1c. Comment les couches N sont-elles dopées? Quel est leur rôle électrique? 1d. Qu est-ce qui provoque l arrachage d électrons de la couche N? 2. Que peut-on dire de l intensité débitée par une seule photopile? 3. Comment les photopiles sont-elles couplées dans un panneau photovoltaïque? Faites un schéma. 4. En pratique, combien la tension aux bornes d un panneau photovoltaïque vaut-elle? 5. Avec quel appareil peut-on transformer une tension continue en tension alternative? 5

6 INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Les cellules photovoltaïques Historique La découverte de l effet photoélectrique l émission d électricité par des métaux exposés à la lumière remonte au XIX e siècle, avec notamment les expériences de Becquerel (1839), puis de Hertz (1887) et l interprétation théorique, donnée par Einstein en 1905, qui lui valut le prix Nobel en Avec l avènement des semi-conducteurs, les recherches concernant les photopiles se développent dans les années Le domaine spatial est au centre de ces travaux et, en 1959, le satellite américain Vanguard est le premier à être alimenté par des photopiles. Au moment de la crise énergétique des années 1970, les gouvernements et les industriels commencent à investir dans les applications terrestres de la technologie photovoltaïque. Principes de fonctionnement Une cellule photovoltaïque moderne est composée d un matériau semiconducteur qui reçoit l énergie lumineuse et la transforme en courant électrique. Le principe de fonctionnement de cette cellule fait appel aux propriétés du rayonnement et à celles des semi-conducteurs, le silicium étant en pratique le matériau le plus utilisé. Un semi-conducteur est un matériau dont la conductivité est très faible par rapport à celle des métaux, mais très supérieure à celle des isolants. Ainsi, par exemple, à température ordinaire : 5,8 x 10 7 S.m 1 pour le cuivre, 3,2 x 10 4 S.m 1 pour le silicium ultra pur (la valeur est extrêmement sensible au degré de pureté du cristal), et jusqu à S.m 1 pour d excellents isolants. Ces valeurs s expliquent par le nombre de charges libres. Dans un métal, chaque atome fournit un ou plusieurs électrons libres, lesquels sont donc au total très nombreux. Dans un semi-conducteur, pour qu un électron lié à son atome (bande de valence) devienne libre et participe à la conduction du courant, il faut lui fournir une énergie minimale lui permettant d atteindre les niveaux énergétiques supérieurs (bande de conduction) : c est le «gap» d énergie, exprimé usuellement en électronvolt (ev). Cette valeur est de 1,1 ev pour le silicium cristallin (c-si) et de 1,7 ev pour le silicium amorphe (a-si). Et dans un isolant, le gap est beaucoup plus important, de l ordre de plusieurs ev. 6

7 Le spectre du rayonnement solaire est la distribution des photons particules de lumière en fonction de leur énergie (inversement proportionnelle à la longueur d onde). Le rayonnement arrivant sur la cellule solaire est en partie réfléchi. L autre partie pénètre le matériau semi-conducteur et est absorbée au bout d un parcours plus ou moins long. Chaque photon absorbé dont l énergie est supérieure à celle du «gap» crée un électron libre (bande de conduction). En partant, cet électron laisse derrière lui un «trou positif» parmi les électrons liés (bande de valence) : ce trou permet un déplacement de proche en proche des électrons liés et contribue à la conductivité du matériau. Par commodité intellectuelle, on peut adopter un point de vue équivalent, qui consiste à dire qu il y a désormais dans le matériau deux sortes de charges mobiles : des électrons libres et des trous. Pour produire un courant électrique utilisable et réaliser une véritable photopile, l idée est alors de créer, au sein même du matériau semiconducteur, un champ électrique permanent E destiné à provoquer le déplacement d ensemble des électrons libres dans un sens, d un trou à l autre. La méthode utilisée pour créer ce champ consiste à réaliser une jonction entre deux couches de silicium, l une dopée P, l autre dopée N. Le dopage de type P (positif) utilise des atomes dont la substitution dans le réseau cristallin donnera des trous excédentaires ; le bore est le dopant de type P le plus couramment utilisé pour le silicium car, étant trivalent et le silicium tétravalent, leur association laisse une place vacante à un électron pour satisfaire à la règle de l octet. Le dopage de type N (négatif) consiste à introduire dans la structure cristalline semi-conductrice des atomes étrangers, qui ont la propriété de donner chacun un électron libre excédentaire ; c est le cas du phosphore, pentavalent, dans le silicium (fig. 1). Lorsque les deux matériaux P et N sont en contact, les trous, majoritaires dans P, se diffusent naturellement vers la région N (fig. 2), et dès leur arrivée se recombinent avec les électrons libres majoritaires de N. Mais comme ces derniers proviennent des atomes de phosphore qui se retrouvent à l état de cations, il se forme alors dans le matériau N une couche de l ordre du micromètre d épaisseur chargée positivement. De l autre côté, les électrons libres majoritaires dans N se diffusent vers P : arrivés dans P, ils se recombinent avec les trous majoritaires, ce qui crée une zone de charge négative, due aux anions de bore. La double couche électrique (fig. 3) ainsi formée crée un champ électrostatique E dirigé de N vers P. 7

8 Fig. 1 La photopile est faite de deux couches de silicium dopées P et N Fig. 2 Par diffusion, les porteurs de charge migrent Fig. 3 À la suite des recombinaisons, une double couche chargée se forme au niveau de la jonction Comme on l a vu, l absorption d un photon par la photopile crée une paire électron libre-trou. Cette paire subit le champ E : le trou se met en mouvement dans le sens de E, l électron libre dans le sens inverse. Ce courant est récupéré aux bornes de la photopile (fig. 4). Fig. 4 La photopile en fonctionnement 8

9 9 Avantages Les cellules photovoltaïques présentent une très bonne longévité, notamment parce qu elles ne comportent pas de pièces mobiles. Leurs coûts de fonctionnement sont faibles, car l entretien se réduit essentiellement au nettoyage des panneaux. Le caractère modulaire des panneaux photovoltaïques permet un montage simple et adaptable à des besoins énergétiques divers. Les systèmes peuvent être dimensionnés pour des applications de puissances allant du milliwatt au mégawatt. La technologie photovoltaïque présente des qualités sur le plan écologique, car le produit fini est non polluant, silencieux et n entraîne aucune perturbation du milieu, si ce n est par l occupation de l espace pour les installations de grande dimension. Inconvénients La fabrication du module photovoltaïque relève de la haute technologie et requiert des investissements d un coût élevé. Le rendement réel de conversion d un module est faible (la limite théorique pour une cellule au silicium cristallin est de 28 %). Les générateurs photovoltaïques ne sont compétitifs par rapport aux générateurs Diesel que dans le cas de faible demande d énergie en région isolée. Enfin, lorsque le stockage de l énergie électrique sous forme chimique (batterie) est nécessaire, le coût du générateur photovoltaïque est accru. La fiabilité et les performances du système restent cependant équivalentes, pour autant que la batterie et les composants de régulation associés soient judicieusement choisis. Intérêt du groupement mixte des piles Le groupement en série Il permet d augmenter la f.é.m. S il comprend, associés en série, x éléments de f.é.m. E et de résistance r, la f.é.m. résultante est E = x.e, et la résistance r = x.r. Le groupement en dérivation Il permet de diminuer la résistance interne et, par conséquent, pour une même tension, d augmenter l intensité du courant délivré. Un groupement comprenant y éléments de f.é.m. E et de résistance r associés en parallèle a pour f.é.m. résultante E = E et pour résistance r = r /y.

10 Le groupement mixte L association en parallèle de y groupements en série de f.é.m. E = x.e et de résistance r = x.r possède une f.é.m. résultante E = E = x.e et une résistance r = r /y = x.r/y. Le groupement mixte permet donc d augmenter la f.é.m. mais aussi l intensité du courant qui peut être délivré (par rapport au groupement en série, on a une diminution de la résistance interne et des pertes par effet Joule), et par conséquent d accroître la puissance électrique produite. LIVRET RÉDIGÉ PAR JEAN JANDALY SCÉRÉN-CNDP, 2006

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I Chapitre I L énergie photovoltaïque et les cellules solaires 5 Energies solaire : 1.Historique : La conversion de la lumière en électricité, appelée effet photovoltaïque, a été découverte par Antoine Becquerel

Plus en détail

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN...

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN... TP Matériaux Table Des Matières 1 - Les semi-conducteurs 4 1.1 Conducteurs électriques...4 1.2 Les semi-conducteurs...5 1.3 La jonction PN...6 1.4 Les cellules photoélectriques...7 1.5 TP semi-conducteurs...9

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques.

Les cellules photovoltaïques. MORNAY Thomas Sup D Classes préparatoires CPE VERNAY Alexis Sup D Institution des Chartreux VOLLE Marion Sup D Année 2004-2005 Professeur accompagnateur : M. Dietschy Groupe n 33 A l intention de M. BOIS

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs TD n 1 : Dopage des semiconducteurs Exercice 1 : Silicium intrinsèque : On s intéresse au Silicium dans cet exercice On considère le semiconducteur intrinsèque 10 3 qui a une densité n i = 10 cm à T=300K

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES. STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1

TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES. STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1 TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1 Histoire de l effet photovoltaïque 1839 : effet photovoltaïque découvert par Edmond Becquerel 1877 : première

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo!

Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Produire de l'électricité : le principe de la dynamo! Dans la plupart des centrales électriques, c'est en faisant tourner le rotor d'un alternateur à l'aide d'une énergie mécanique qu'on produit de l'électricité,

Plus en détail

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Rappel sur la structure atomique des isolants

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

LES CELLULES SOLAIRES De la lumière à l électricité

LES CELLULES SOLAIRES De la lumière à l électricité LES CELLULES SOLAIRES De la lumière à l électricité Cette fiche propose une explication de la transformation de la lumière en électricité au plus proche de la réalité très complexe de ce phénomène. On

Plus en détail

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque - L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque A. Benabou 2011-2012 PLAN Introduction I. L énergie solaire II. III. Le photovoltaïque Systèmes photovoltaïques 2 Introduction Energie solaire photovoltaïque

Plus en détail

DIODES ET TRANSISTORS

DIODES ET TRANSISTORS 73 E4 DIODE ET TRANITOR I. INTRODUTION Dans cette expérience, nous allons étudier deux éléments qui sont à la base de la majorité des montages électroniques modernes; la diode et le transistor. es éléments

Plus en détail

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée Fiche N 28 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 1. RAPPEL DU PRINCIPE Lorsqu un matériau reçoit la lumière

Plus en détail

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION I. Préliminaire - Que signifie par le terme «Photovoltaïque» Photo de photon (énergie lumineuse) et voltaïque de volt (tension électrique). Si le matériau est semi conducteur, alors une partie de l énergie

Plus en détail

Projet de Cours Energie en télécoms

Projet de Cours Energie en télécoms Projet de Cours Energie en télécoms THEME Câblage et installation des panneaux solaires : cas de l ESMT Membres du Groupe : Sous la direction de : ALI TAHIROU seydou AMOUZOUN charles Mr RABE ASSANE Mohamed

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE 15 Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE III.1 Introduction: Dans ce chapitre nous allons traiter l exploitation de la conversion photovoltaïque, depuis la mise

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons 15 et 16 mai 2012 Technologie d éclairage à efficacité énergétique Josée Bacon Introduction Terminologies Fonctionnement des DEL Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21 Comparaisons Nouvelles réglementations Questions

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

Votre installation solaire photovoltaïque C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E

Votre installation solaire photovoltaïque C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E CE QU IL FAUT SAVOIR SUR... Votre installation solaire photovoltaïque C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E Félicitations! Vous venez d acquérir une centrale solaire photovoltaïque.

Plus en détail

Sommaire : Les panneaux photovoltaïques. Thème : Les avancées scientifiques et les réalisations techniques.

Sommaire : Les panneaux photovoltaïques. Thème : Les avancées scientifiques et les réalisations techniques. Sommaire : Les panneaux photovoltaïques Thème : Les avancées scientifiques et les réalisations techniques. Problématique : Comment les panneaux photovoltaïques transforment-ils l énergie solaire en énergie

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

De la cellule au champ PV

De la cellule au champ PV De la cellule au champ PV 1- De la cellule au module Tous les modules PV, quelque soit leur technologie fonctionnent grâce au même principe : l effet photoélectrique. Je ne vais pas entrer dans les détails

Plus en détail

Technologies associées aux énergies renouvelables. Systèmes solaires photovoltaïques (PV)

Technologies associées aux énergies renouvelables. Systèmes solaires photovoltaïques (PV) Technologies associées aux énergies renouvelables Systèmes solaires photovoltaïques (PV) Exposé n 05 du cours ENER002 «Energies non conventionnelles» Bruxelles, 25 octobre 2005 Professeur : ir Michel Huart

Plus en détail

Chapitre 6. Transistor bipolaire. Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence

Chapitre 6. Transistor bipolaire. Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence Chapitre 6 Transistor bipolaire Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence Science et génie des matériaux, Romuald Houdré - 2006 /2007 1 Plan du

Plus en détail

Énergie photovoltaïque et son impact sur la stabilité dans la distribution de l énergie électrique à Lubumbashi. Jean-Marie kalala

Énergie photovoltaïque et son impact sur la stabilité dans la distribution de l énergie électrique à Lubumbashi. Jean-Marie kalala Énergie photovoltaïque et son impact sur la stabilité dans la distribution de l énergie électrique à Lubumbashi Jean-Marie kalala Institut technique salama /lubumbashi Décembre 2015 Termes clés: Photovoltaïque,

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique

Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique 1 Introduction Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique Nous avons vu dans le chapitre précédent que les fibres optiques permettent de transmettre de l information sous forme de signaux

Plus en détail

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule ELECTROMAGNETSME Electrocinétique Page sur Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule. ntroduction Le terme courant électrique plus communément désigné par "courant" permet de décrire le déplacement de toute charge

Plus en détail

LES MATIÈRES PLASTIQUES

LES MATIÈRES PLASTIQUES IN SITU : CHIMIE DES MATÉRIAUX 1 LES MATIÈRES PLASTIQUES Réalisateur : Jean-Paul Ravez CDDP d Évry, 2002 Durée : 04min 31s La série In Situ est une encyclopédie audiovisuelle des sciences et techniques

Plus en détail

Les bons conducteurs ont leur dernière couche incomplète. Ils céderont facilement leurs électrons. Argent, or, cuivre, aluminium, fer, carbone...

Les bons conducteurs ont leur dernière couche incomplète. Ils céderont facilement leurs électrons. Argent, or, cuivre, aluminium, fer, carbone... Le Courant Continu Un courant est un flux d'électrons électrons. Pour que ces électrons puissent se déplacer, il faut que les électrons soient libres. On trouve des électrons libres, en général, dans les

Plus en détail

Énergie solaire et habitat

Énergie solaire et habitat 1 Énergie solaire et habitat LES MODES D EXPLOITATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE DANS L HABITAT Énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil

Plus en détail

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau II.1 Introduction Les systèmes connectés au réseau sont aujourd hui prisent sérieusement pour compléter la génération conventionnelle d énergie dans plusieurs

Plus en détail

Notions sur l électrochimie des semi-conducteurs

Notions sur l électrochimie des semi-conducteurs Notions sur l électrochimie des semiconducteurs UE 824 Électrochimie et énergie Cours de É. Mahé 4h I.BASES DE L ÉLECTROCHIMIE DES SEMI CONDUCTEURS 1 Couple rédox, énergétique à l interface 2 Équilibre

Plus en détail

ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE

ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE Journal of Electron Devices, ol. 5, 2007, pp. 22-26 JED [ISSN: 682-3427 ] Journal of Electron Devices ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE I. Sari-Ali, B. Benyoucef,

Plus en détail

Le grand livre de l électricité

Le grand livre de l électricité Le grand livre de l électricité Thierry GALLAUZIAUX David FEDULLO Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11535-0 Les bases Figure 4 : Les groupements dʼéléments 17 Le grand livre de l'électricité Exemple :

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75]

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75] III.1. Introduction Depuis sa première réalisation en 1947 par J. Bardeen et W. H. Brattain, et le développement théorique et physique de son fonctionnement par W. B. Shockley, le transistor bipolaire

Plus en détail

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09 1/ Introduction a/ Problématique Lorsqu un particulier désire mettre en place une alimentation électrique à son domicile, il fait appel à un fournisseur d énergie(edf, ) et un installateur (l électricien)

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. secondaire. L'électricité : êtes-vous au courant? SCP-4011-2 DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN SEPTEMBRE 1996

SCIENCES PHYSIQUES. secondaire. L'électricité : êtes-vous au courant? SCP-4011-2 DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN SEPTEMBRE 1996 SCIENCES PHYSIQUES 4 e secondaire L'électricité : êtes-vous au courant? SCP-4011-2 DÉFINITION DU DOMAINE D'EXAMEN SEPTEMBRE 1996 SCIENCES PHYSIQUES 4 e secondaire L'électricité : êtes-vous au courant?

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir

Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir NOTIONS PHOTOVOLTAÏQUES Genappes 23 juin 2007 Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/24 16 14

Plus en détail

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique Questionnaire : Notions d électricité et d électronique 1. Qu est-ce que le courant électrique? ou Qu est ce qu un courant électrique? Cocher la ou les bonne(s) réponse(s) des forces électromagnétiques

Plus en détail

Chapitre 1 Matériaux utilisés dans la technologie photovoltaïque 1.1 Introduction Le semiconducteur est un matériau qui présente une conductivité intermédiaire entre celle des conducteurs et des isolants.

Plus en détail

Les cellules solaires au silicium cristallin

Les cellules solaires au silicium cristallin Les cellules solaires au silicium cristallin Santo Martinuzzi (santo.martinuzzi@univ-cezanne.fr) Professeur Émérite, Université P. Cézanne Aix-Marseille III Après une description sommaire des principaux

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques

L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques Le circuit électrique Réalisation d'un circuit électrique

Plus en détail

L ÉNERGIE ÉOLIENNE 1/3

L ÉNERGIE ÉOLIENNE 1/3 NIMBUS L ÉNERGIE ÉOLIENNE 1/3 Réalisation : Thierry Boscheron MFP, 1999 Durée : 06 min 17 s Cette séquence est extraite d un reportage en trois parties qui présente un type d énergie renouvelable : l énergie

Plus en détail

Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE

Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE L a l l i a n c e p a r f AA PRINCIPE Les séries de tuiles photovoltaïques,

Plus en détail

Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES

Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES Leçon IX: SEMICONDUCTEURS ET DIODES Page 1 de 29 Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES (pleine page / avec sommaire) Le but de cette leçon est d'introduire la notion de semiconducteur, de se familiariser

Plus en détail

1 - Les énergies renouvelables :

1 - Les énergies renouvelables : Barème 4 4 5 Total/3 Critères d évaluation - Questions Présence de : Nom(s), prénom(s) et classe(s) / Titre / Sommaire / Numérotation des pages Indication des sources et requêtes formulées Pas de copier

Plus en détail

Lois générales dans le cadre de l ARQS

Lois générales dans le cadre de l ARQS MPS - Électrocinétique - Lois générales dans le cadre de l AQS page /6 Lois générales dans le cadre de l AQS AQS=Approximation des égimes Quasi Stationnaires, consiste à négliger les temps de propagation

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques?

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques? Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques? L effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par Becquerel. Il s agit d un phénomène physique propre à certains matériaux appelés semi-conducteurs.

Plus en détail

ALEAS TECHNIQUES. Harmoniques

ALEAS TECHNIQUES. Harmoniques ALEAS TECHNIQUES Harmoniques Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique HARMONIQUES PRESENTATION, PRISE EN CONSIDERATION, SOLUTIONS POUR LIMITATIONS Identification : DTR-Altec-Harm Version : V0 Nombre

Plus en détail

L électricité, l électronique et les circuits électriques

L électricité, l électronique et les circuits électriques 14 ChapitreL ingénierie électrique L électricité, l électronique et les circuits électriques PAGES 458 À 462 En théorie 1. Indiquez si chacun des énoncés suivants caractérise le domaine de l électricité

Plus en détail

Principe et constitution d une installation photovoltaïque

Principe et constitution d une installation photovoltaïque Principe et constitution d une installation photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Bruno ESTIBALS Maître de Conférences à l Université Paul Sabatier Toulouse III LAAS-CNRS

Plus en détail

Puits quantiques et super-réseaux semi-conducteurs 1

Puits quantiques et super-réseaux semi-conducteurs 1 1 Mines Deuxième année Physique de la matière condensée et des nano-objets TD8-2011 Puits quantiques et super-réseaux semi-conducteurs 1 Résumé Dans ce TD nous allons aborder la physique des puits quantiques

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie

Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie [ Air ] [ Eau ] Brochure compétence Photovoltaïque [ Terre ] [ Buderus ] Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie La chaleur est notre élément Connectez-vous au

Plus en détail

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2 RADIOGRAPHIE Problème Données : constante de Planck : h = 6,62.10-34 J.s masse de l électron : m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u charge élémentaire : e = 1,6.10-19 C célérité de la lumière dans le vide :

Plus en détail

Les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes mais aussi

Les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes mais aussi 7 STOCKER L ÉNERGIE POUR COMMUNIQUER Les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes mais aussi les micro-implants biomédicaux, les réseaux de capteurs intelligents pour recueillir et transmettre

Plus en détail

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29 Expérience n 29 Semi-conducteurs Description Le but de cette expérience est la mesure de l énergie d activation intrinsèque de différents échantillons semiconducteurs. 1 Montage expérimental Liste du matériel

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques

J AUVRAY Systèmes Electroniques LE TRANITOR MO Un transistor MO est constitué d'un substrat semiconducteur recouvert d'une couche d'oxyde sur laquelle est déposée une électrode métallique appelée porte ou grille (gate).eux inclusions

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

Guide de l enseignant

Guide de l enseignant Le Centre de Découverte des Sciences de la Terre (CDST) Conseil Général de Martinique Guide de l enseignant Exposition : Qu y a-t-il derrière la prise? Conçue et réalisée par la Cité des Sciences et de

Plus en détail

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique 1645 route des Lucioles, 641 BIOT 1 Sommaire I. Historique. 3 II. III. IV. La diode. PN :

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur)

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) Mathématiques, SVT, Physique-Chimie, Technologie 4 e Quelle approche dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence Thème 3 : énergie

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques et les éoliennes une introduction. Cours J.L. Lilien, ULg. (partim) Préparé par Pierre-Paul Barbier

Les cellules photovoltaïques et les éoliennes une introduction. Cours J.L. Lilien, ULg. (partim) Préparé par Pierre-Paul Barbier Les cellules photovoltaïques et les éoliennes une introduction Les cellules photovoltaïques Le spectre lumineux E = h c / λ h = constante de Planck (6,626 E-34) c = vitesse de la lumière (299 792 458 m

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur 8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur Les Micros Onduleurs et les Optimiseurs de Puissance Comparaison Technique DEUX APPROCHES SIMILAIRES L'électronique au niveau

Plus en détail

Panneaux solaires photovoltaiques

Panneaux solaires photovoltaiques Panneaux solaires photovoltaiques Le contexte : les energies renouvelables Le vingtième siècle a mis en évidence un problème préoccupant : nous consommons actuellement, sans les reconstituer, les énergies

Plus en détail

SOLAIRE PV ET SYSTEMES HYBRIDES parcours ingénieurs et techniciens

SOLAIRE PV ET SYSTEMES HYBRIDES parcours ingénieurs et techniciens Atouts de la formation Formation complète regroupant les 4 thématiques suivantes : l électricité, les systèmes photovoltaïques, les groupes électrogènes et le couplage Formation entièrement à distance

Plus en détail

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes etour au menu La diode 1 La diode : un dipôle non linéaire 1.1 Diode idéale 1.2 Diode réelle à semi-conducteur C est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l anode (A) et la cathode

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Que représentent les tâches lumineuses présentes sur cette photo satellite?

Que représentent les tâches lumineuses présentes sur cette photo satellite? ! Que représentent les tâches lumineuses présentes sur cette photo satellite? Que faut-il d abord réaliser avant de fabriquer un circuit électrique? A partir de quelle source d énergie obtient-on de l

Plus en détail

Conducteurs et isolants : Bandes d énergie :

Conducteurs et isolants : Bandes d énergie : Compétences travaillées : Savoir extraire, exploiter et organiser des informations Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Analyser un résultat expérimental Formuler des

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 2 Sciences et techniques Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction

Plus en détail

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade inspiration security confidence Longévité La façade qui fournit du courant Fabriquer du

Plus en détail

Programme de khôlles

Programme de khôlles Programme de khôlles Semaines 7 et 8 (du 3 au 16 novembre 2014) Les lentilles minces 1. Savoir qu une lentille épaisse est un système centré, formé de deux dioptres sphériques qui délimitent un milieu

Plus en détail

«L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit»

«L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit» «L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit» Pr Smain BALASKA Laboratoire de Physique Théorique d Oran Département de Physique, Faculté des Sciences Exactes & Appliquées, Université

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques

Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques ENSTA Energie renouvelable Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques LAFLEUR Alexandre Introduction...3 A. Description technique du fonctionnement d une cellule...4 I) Rayonnement solaire...4

Plus en détail

Une chimie «verte» pour la transition énergétique

Une chimie «verte» pour la transition énergétique Projet : Institut de Chimie Une chimie «verte» pour la transition énergétique L Institut de Chimie du Collège de France est le regroupement de 3 chaires de Professeurs et de 3 laboratoires associés localisés

Plus en détail