perspectives GRAND ANGLE Le bâtiment, enjeu majeur de la Troisième Révolution Industrielle Entreprendre Le bois, l autre manière de construire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "perspectives GRAND ANGLE Le bâtiment, enjeu majeur de la Troisième Révolution Industrielle Entreprendre Le bois, l autre manière de construire"

Transcription

1 perspectives Le magazine de Norpac et Cirmad // #07 // Mai 2014 GRAND ANGLE Le bâtiment, enjeu majeur de la Troisième Révolution Industrielle Le moment est venu de se coaliser pour réussir cette Troisième Révolution Industrielle dans l intérêt de chacun. Entreprendre Le bois, l autre manière de construire Prénom Nom Fonction Philippe Vasseur Président de la CCI Nord de France Territoire Arenberg, un site minier classé reconverti en pôle de l image

2 perspectives Le magazine de Norpac et Cirmad // #07 // Mai 2014 Prénom Nom Fonction t o Philippe Vasseur Président de la CCI Nord de France GRAND ANGLE Le bâtiment, enjeu majeur de la Troisème Révolution Industrielle Le moment est venu de se coaliser pour réussir cette Troisème Révolution Industrielle dans l intérêt de chacun. Entreprendre Le bois, l autre manière de construire Territoire Arenberg, un site minier classé reconverti en pôle de l image Images & Perspectives : Tour d horizon Héliolille, un nouvel art d habiter Métro de Lille, modernisation sur toute la ligne Le Lean : rendre l entreprise plus performante Le cycle combiné gaz de Bouchain, la centrale thermique nouvelle génération Grand Angle : 22 Dossier Le bâtiment, enjeu majeur de la Troisième Révolution Industrielle Entreprendre : h avec Charlotte Dubois Le bois, l autre manière de construire Arenberg, un site minier classé reconverti en pôle de l image Perspectives, le magazine de Norpac et Cirmad Directeur de publication : Pierre Rolland Rédacteur en chef : Florence Dubernet Rédaction : Jean-Noël Chêne, Florence Dubernet Crédits : Jean Drieux, Médiacut, Charles Mangin, Florence Delferière, Service Communication Norpac Illustrations, conception et réalisation : La fabrication de ce magazine s appuie sur le principe de l éco-conception. Il est imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement, sans vernis, ni pelliculage. Pour son bon recyclage, veiller à séparer la spirale métallique des feuillets. sommaire #07 // Mai Héliolille Un nouvel art d habiter PERFORMANCE INFORMATION 18 Le cycle combiné gaz de Bouchain La centrale thermique nouvelle génération 28 24h avec Charlotte Dubois AMÉLIORATION CONTINUE PROCESSUS CONSTRUCTION VALEUR AJOUTÉE CLIENT PERFORMANCE EXCELLENCE COMPÉTITIVITÉ AU PLUS JUSTE ÉTAT D ESPRIT QUALITÉ GASPILLAGES PRODUCTION INDUSTRIALISATION COLLABORATEURS... EXCELLENCE 14Le Lean Rendre l entreprise plus performante MANAGEMENT ANTICIPATION BON SENS OUTILS MANAGEMENT La Troisième Révolution Industrielle selon Jeremy Rifkin repose sur 5 piliers Passer aux énergies renouvelables Se doter de capacités de stockage de l énergie Déployer l internet de l énergie Réinventer la mobilité des personnes et des biens Développer les bâtiments producteurs d énergie 22 Grand Angle Le bâtiment, enjeu majeur de la Troisième Révolution Industrielle Pierre Rolland Directeur Général edito Pour le premier trimestre 2014, le ministère du Logement et de l Égalité des Territoires annonce un nouveau recul de la construction de logements neufs avec 11,4 % de mises en chantier en moins. L investissement public comme privé reste au plus bas avec pour conséquence un nombre croissant de défaillances d entreprises du bâtiment. La France accuse pourtant un déficit de plus d un million d habitations. Face à ce constat, des signaux positifs sont envoyés mais ont du mal à émerger. Le gouvernement entend favoriser la construction de nouveaux logements par an quand, depuis 20 ans, elle peine à dépasser la barre des Pour tenir cette ambition, un choc de simplification est annoncé. Libérer le foncier, restreindre les normes, limiter les recours abusifs, encourager le droit à l expérimentation... afin d accélérer le développement des projets et diminuer leur coût de construction : tout ceci est essentiel et très attendu mais tarde trop dans sa mise en œuvre. Les mesures concernant la transition énergétique se font également attendre et pourtant, chacun sait que nous ne pouvons plus reculer! Les changements en cours ou à venir de cadre législatif et réglementaire s imposent pour faire face aux enjeux économiques, environnementaux et sociaux... tant pour les élus que pour les acteurs économiques de notre région. Face aux mutations à conduire, l entreprise elle-même doit se réformer et penser différemment ses métiers, ses approches commerciales, son organisation, son management. Nous y sommes prêts. Dans notre région, la Troisième Révolution Industrielle et la place qu y occupe le bâtiment est une formidable opportunité. Elle nous encourage à élargir notre champ de réflexion et d action en passant de l échelle du bâtiment à celle du quartier. Mobilité, réseaux d énergie, usage des bâtiments, gestion des déchets... des enjeux nouveaux apparaissent. Pour y répondre, l entreprise s ouvre et des partenariats avec des start-up, industriels, universités... se tissent pour développer les innovations nécessaires à la mise en œuvre des projets démonstrateurs. En tant qu acteur régional et engagé de la Construction Durable, il nous appartient enfin d améliorer en continu les fondamentaux qui font notre force mais aussi engagent notre responsabilité. Poursuivons l industrialisation de nos process afin de gagner en compétitivité. Explorons de nouveaux modes constructifs tels que la construction bois. Prêtons une attention toujours plus forte à la qualité d usage, afin de garantir la performance énergétique des bâtiments et le confort durable de leurs utilisateurs. Maintenons notre haut niveau d exigence en matière de qualité d intégration de nos chantiers dans leur environnement, de respect des riverains, d amélioration de l ergonomie des postes de travail et de sécurité. Vous le constaterez au fil des lignes de ce nouveau numéro de Perspectives, la ligne directrice de Norpac et de Cirmad est d appréhender, avec leurs clients, leurs partenaires et leurs collaborateurs, la construction et le développement immobilier comme le partage d une ambition collective : bâtir une vie meilleure, plus respectueuse, harmonieuse et performante au service des utilisateurs. Bonne lecture. Passer des intentions aux actes pour retrouver la confiance.

3 TA SÉCURITÉ, C EST AUSSI MA SÉCURITÉ! images et perspectives tour d horizon Le 6 novembre dernier, Norpac a arrêté ses 46 chantiers pour mobiliser 800 collaborateurs et intervenants à l occasion de la 4 ème journée européenne de la santé-sécurité. Initiée dès 2007 par Bouygues Entreprises France-Europe, ce moment fort de prévention et de sensibilisation des équipes est une démarche unique dans le secteur BTP. Au programme : témoignages, vidéos pédagogiques, atelier de «chasse aux risques», analyse d accident et de situations à risques, quiz et visite de chantier ; le tout de manière interactive et participative. Cette nouvelle édition aura fixé un nouveau cap : «passer d une politique sécurité à une culture sécurité partagée par tous». La sécurité ne doit plus être vécue comme une contrainte mais bien comme une véritable culture que l on intègre par instinct et que l on partage avec les autres. La vigilance et la bienveillance ne s appliquent plus alors qu à soi-même mais également aux collègues qui travaillent à côté. C est cet état d esprit que veut véhiculer le nouveau slogan de la journée «Ta sécurité, c est aussi ma sécurité!». Cette journée de mobilisation avec arrêt total de l activité témoigne de l engagement de Bouygues Entreprises France-Europe en faveur de la santé et la sécurité de ses collaborateurs. La politique volontariste menée par le groupe porte ses fruits puisqu en 6 ans, le nombre d accident de travail a été divisé par 4. Chez Norpac, on touche même du doigt l objectif ultime, le «0 accident». À la fin mars, pas un seul compagnon de l entreprise n a été victime d accident durant les 12 derniers mois. Cette performance se traduit par un taux de fréquence (rapport entre le nombre d accident avec arrêt et le nombre d heures travaillées) de 0 quand la moyenne du secteur avoisine les 44. BIODIVERSITÉ ET CONFORT DE VIE AU PROGRAMME DE 131 NOUVEAUX LOGEMENTS À BOULOGNE-SUR-MER L offre de Norpac et de son groupement (Tank Architectes, le BET thermique Symoé et le paysagiste Philippe Thomas) pour la conception-réalisation de 131 logements à Boulogne-sur-Mer a récemment été retenue par le bailleur social Habitat du Littoral. Le projet a su faire la différence grâce notamment à une bonne appropriation de la pente accentuée du terrain, la préservation de la biodiversité et une proposition de vues sur la mer ou sur la ville pour chaque logement. L opération se décompose en 100 logements collectifs locatifs et 31 maisons individuelles. Les premiers se répartissent en 5 bâtiments et bénéficient tous d une double orientation, d un balcon et de larges surfaces vitrées. L ensemble tendra vers un haut niveau de performance énergétique grâce à une enveloppe 10% plus performante que les exigences de la RT Les maisons en accession profitent de vues privilégiées vers la mer, ainsi que d espaces extérieurs individualisés. L ensemble s intègre harmonieusement au site, dans un jeu sur les rapports d échelle entre petits collectifs et individuels groupés. La biodiversité, particulièrement présente sur le site, sera préservée et valorisée en favorisant la végétalisation spontanée des toitures de certains logements et en intégrant des nichoirs et des gîtes à chauvessouris. Les arbres en périphérie des constructions seront soigneusement conservés et d importants espaces verts seront aménagés. Le développement de projet est actuellement en cours, pour un démarrage des travaux prévu pour la fin de l année BÂTIR PLURI ELLES, LE RÉSEAU DE FEMMES DE NORPAC ET CIRMAD FÊTE SES UN AN UNE SOIRÉE DES VŒUX SOUS LE SIGNE DU PARTENARIAT ET DE L ESPRIT D ÉQUIPE Norpac prend une part active dans la vie économique et sociale de son territoire en s impliquant aux côtés d écoles et universités, associations, structures d insertion ou clubs sportifs de la région. C est donc naturellement que l entreprise a choisi de mettre à l honneur ses partenaires et l esprit d équipe pour sa soirée des vœux du 23 janvier dernier. Quel meilleur endroit que le chapiteau du Lille Métropole Rugby, club que Norpac soutient historiquement, pour célébrer cette thématique? Dans une ambiance conviviale, les 400 invités ont pu déguster les légumes du Jardin de Cocagne* cuisinés pour le cocktail, prendre place à la table géante du «Dîner de Gulliver, l une des œuvres phares de Lille 3000, repartir avec un ballon dédicacé et leur «une de l Équipe» aux côtés des joueurs du LMR, et donner le coup d envoi de * Grâce au maraîchage biologique et à la vente de paniers hebdomadaires, les Jardins de Cocagne permettent à des adultes en difficulté de retrouver un emploi et de (re)construire un projet personnel. Créé à l initiative de 10 femmes de l entreprise, le réseau «Bâtir Pluri Elles» s inscrit dans la démarche «Ambition mixité» lancée par Bouygues Construction. Il vise à encourager la féminisation des métiers et à développer de nouvelles connexions avec clients et partenaires, sous l angle de la féminisation. Tourné essentiellement vers l action, ce réseau favorise les échanges et le partage d expériences entre les femmes de l entreprise, et en-dehors de celle-ci. Le 8 mars dernier (Journée de la Femme), Bâtir Pluri Elles a célébré une première année d existence particulièrement active : organisation de temps de rencontres (conférences, interventions, visites ) avec clientes, partenaires féminins et jeunes femmes en écoles d ingénieurs, accompagnement et intégration de femmes compagnons en insertion sur 3 chantiers pilotes, création d évènements de sensibilisation aux enjeux de la mixité L année 2014 s annonce tout aussi rythmée avec un calendrier de rencontres et d évènements déjà bien rempli. Parmi les nouvelles actions engagées, un marrainage sera lancé auprès des jeunes professionnelles de l entreprise et une ouverture plus large du réseau aux adhérents et ambassadeurs est en cours.

4 images et perspectives tour d horizon CIRMAD INAUGURATION DU PROJET EDEN CITY, PIONNIER DE L EMPLACEMENT RÉSERVÉ LOGEMENTS À LILLE Martine Aubry, maire de Lille, et Audrey Linkenheld, députée du Nord, conseillère municipale déléguée au plan lillois de l habitat, ont inauguré, le 8 février, la résidence Eden City. Ce projet mixte, développé par les équipes de Cirmad pour le groupe SIA et Pascal Boulanger Réalisations (PBR), préfigure du renouveau engagé dans le quartier du Port Fluvial de Lille. Situé sur le site de l ancienne concession Mercedes, boulevard de la Moselle, Eden City a été élaboré en étroite collaboration avec la ville de Lille et fait figure de pionnier sur la métropole lilloise en étant l un des premiers «Emplacements réservés logements». Le projet vise à favoriser le «mieux vivre ensemble» et la mixité sociale en proposant 128 logements de typologies variées et dédiés au marché locatif social, à l accession sociale et à l accession libre. 2 cellules commerciales et 141 places de parking en silo viennent compléter l ensemble. Conçu par l agence d architectes urbanistes Saison Menu, Eden City bénéficie d une architecture contemporaine et qualitative. Déployé autour d un parc arboré de m 2, le projet s organise sur une logique d îlot ouvert et se réparti sur 6 bâtiments aux façades homogènes, avec balcons et loggias donnant sur des jardins intérieurs. Le programme a reçu la double certification H&E et Qualitel et valide un niveau de performance thermique BBC pour le respect de l environnement, des économies d énergie et un meilleur confort de vie. EXEMPLARITÉ À TOUS LES ÉTAGES POUR 130 LOGEMENTS EN PLEIN CŒUR DE LILLE Comment reconvertir les m 2 de surface bâtie à l angle de la rue Malpart et de la rue Lyderic? A cette question posée par la Ville de Lille à 10 acteurs de l immobilier régional, les équipes de Cirmad ont proposé une réponse innovante et ambitieuse, qui a retenue l attention des services de la mairie. Celle-ci prévoit la construction de 130 logements passifs et de m² de locaux d activités sur un emplacement privilégié, à deux pas de l Hôtel de Ville. Le haut niveau de performance énergétique des logements sera renforcé par un dispositif de sensibilisation aux éco-gestes. L ensemble doit permettre une réduction significative du poids de la facture énergétique dans le budget des résidents. L autre atout du projet est sans aucun doute le confort d usage des logements qui a fait l objet d une réflexion toute particulière. Une grande majorité d entre eux seront doublement ou triplement orientés, les espaces intérieurs comme extérieurs proposeront des volumes généreux, la qualité de l air sera favorisée, la végétation et la biodiversité existantes seront préservées et renforcées. Certains logements seront adaptables aux évolutions de vie et conçus pour privilégier le «vieillir chez soi» et la mixité intergénérationnelle. La mixité sociale est également placée au cœur de ce programme qui propose à la fois du locatif social, de l accession sociale et de l accession libre. Un jardin potager ergonomique, des espaces partagés, des outils d habitat connecté et 8 logements participatifs doivent venir renforcer le lien et favoriser les rencontres entre les résidents. «Habiter» implique des dimensions techniques, sociales et sociétales que le projet proposé par les équipes Cirmad intègre de manière exemplaire. Prochaine étape : le concours d architecte prévu pour le second trimestre LOGEMENTS MODULAIRES BOIS POUR UNE RÉSIDENCE ÉTUDIANTE À ARRAS Cette opération signée par les équipes de Cirmad et Norpac s inscrit dans le cadre d un accord national lancé par le CNOUS pour la construction de logements étudiants en France en moins de 4 ans. Pour répondre à cet impératif de délais, un mode constructif original a été retenu : le module bois. Chaque logement se présente sous la forme d un bloc en structure bois totalement équipé et meublé en usine. Les 150 éléments seront assemblés in situ à raison de 6 par jour puis raccordés aux différents réseaux. Le reste de l intervention concernera l aménagement des parties communes, l habillage des façades et la réalisation des VRD. Grâce à ce procédé, les m 2 de la future résidence pourront être livrés au terme de 9 mois de travaux seulement. Avec une architecture sobre et qualitative, le projet s intègre parfaitement dans l environnement du campus universitaire de la faculté d Arras. Dans le cadre de la labellisation Effinergie + de la résidence, Norpac a proposé un partenariat avec l Université d Artois et le Laboratoire de Génie Civil et Géo Environnement de Lille Nord de France. Les étudiants en Licence Professionnelle Bâtiment et Construction Durable pourront bénéficier d échanges avec l entreprise tout au long de la réalisation du projet. Après l obtention du permis de construire et la mise au point de la procédure d AOT (Autorisation d Occupation Temporaire), Cirmad cédera les 150 logements étudiants en VEFA au bailleur social Maisons et Cités Soginorpa. Le groupement emmené par Norpac, accompagné du cabinet d architecte LCR et d Ossabois (constructeur des modules bois), démarrera les travaux en novembre prochain.

5 images et perspectives tour d horizon Le confort des usagers. Cet enjeu prioritaire lorsque l on imagine un projet de logements peut sembler une lapalissade, et pourtant, «avoir une réflexion de bon sens» comme l explique Florence Bougnoux n est pas toujours si évident. Le confort rime avec la qualité de vie. Dans un logement, il se matérialise par des choses simples : la qualité de l air, la surface habitable, la lumière naturelle, le confort acoustique Parfaitement intégré dans son environnement, Héliolille propose des logements du T1 au T4 à double orientation dotés de grandes baies et de balcons généreux. 85% des logements bénéficieront de salons exposés au sud ou à l ouest, en angle pour la plupart. Le traitement paysager du projet combiné avec le respect des échellesdu quartier permet d en faire une résidence harmonieuse garantissant le respect de l intimité de chacun. Habiter ensemble L innovation principale sur ce projet réside dans une déclinaison nouvelle du «vivre ensemble». Ainsi, des espaces communs partagés (laverie, hall, terrasse collective sur le toit, chambre d amis, jardin, places de parking mutualisés ) viennent enrichir une offre de T4 intergénérationnels évolutifs tout au long de la vie de ses habitants grâce à une pièce transformable pouvant indifféremment devenir un salon, une chambre ou un studio avec entrée distincte ou partagée (voir schéma). Point de vue Florence Bougnoux Associée-fondatrice de Seura Architectes Imaginer des logements, c est d abord penser à ceux qui vont y vivre. Le repérage du site et l orientation des bâtiments couplés à une approche bioclimatique permet d appréhender au mieux le confort des usagers. En complément de ces réflexions, la modularité des logements imaginée pour Héliolille permettra d accompagner les habitants au fil de leur vie et de leur accorder le droit de rester dans leur logement s ils le souhaitent. HÉLIOLILLE un nouvel art d habiter LOGEMENT ÉVOLUTIF INTERGÉNÉRATIONNEL HALL LOCAL COMMUN JARDIN PARTAGÉ FÊTE DES VOISINS SÉCHOIR C est dans le quartier en renouveau de Lille Sud que le groupement Seura Architectes et Norpac a remporté le concours en conceptionréalisation pour la construction de 90 logements. Ce projet, développé pour le compte de Cube - Charles-Edouard Marquet, défend un parti-pris innovant avec des espaces communs partagés et des logements modulables pouvant évoluer au fil des parcours de vie. Par Florence Dubernet COLOCATION AUTO PARTAGE Evolutivité des logements et espaces partagés, l équation d un nouvel art d habiter! TALUS PLANTÉ VÉGÉTATION GRIMPANTE RÉCUPÉRATION EAUX PLUVIALES

6 images et perspectives métro de Lille MÉTRO DE LILLE Modernisation sur toute la ligne Avec voyageurs par jour, la ligne 1 du métro de Lille est un axe névralgique du réseau de transports en commun de la métropole. Pour faire face à une augmentation croissante du trafic et anticiper sa saturation, un programme de modernisation a été engagé par LMCU. Un vaste chantier qui prévoit de doubler la taille des rames, donc des quais. Les travaux d aménagements de 9 stations sur les 18 que compte la ligne ont été confiés à Norpac. Par Jean-Noël Chêne

7 images et perspectives métro de Lille La modernisation de la ligne 1 du métro est l une des actions clés du Plan de Déplacements Urbains de l agglomération défini pour la période de 2010 à Elle témoigne de l engagement de LMCU dans le développement des transports en commun et de la mobilité durable. Une nécessaire adaptation Inaugurée en 1983, la ligne 1 était la toute première ligne de métro entièrement automatique au monde. Plus de 30 ans après, elle est également la toute première à faire l objet d un programme de modernisation aussi important. Ce projet doit répondre à une forte augmentation de la fréquentation de la ligne en quelques années (+55% entre 2001 et 2010). L accroissement de la population et les changements de comportements liés à la saturation de la circulation automobile et le coût de l énergie incitent toujours plus de lillois à emprunter les transports en commun. Si les aménagements réalisés ces dernières années ont permis de retarder l engorgement, il est désormais temps pour cette ligne stratégique de s offrir une seconde jeunesse. C.H.R.B Calmette 1 C.H.R. Oscar Lambret Des rames doublées La saturation de la ligne avait été pensée et anticipée dès sa conception. 26 m de quais sont aujourd hui en exploitation mais 26 autres, non aménagés, avaient été prévus en vue d un éventuel allongement des rames. Les stations elles aussi avaient été dimensionnées en conséquence. De sages précautions que LMCU décide aujourd hui d exploiter. Le doublement des rames de 26 à 52 mètres implique de nombreux travaux sur l ensemble de la ligne, confiés pour moitié à Norpac. Les quais en réserve doivent être entièrement aménagés et équipés : revêtement du sol et des murs, création de faux plafonds, pose de l éclairage, des éléments de serrurerie,... Le nombre d accès (escaliers, escalators, cages d ascenseur...) doit être doublé. Les infrastructures existantes doivent être rénovées et mises aux normes ERP* et PMR** actuelles. Enfin, les puits de ventilation doivent être réhabilités et de nouveaux locaux d activités créés. Norpac intervient également sur le garage-atelier des 4 Cantons qui doit être réorganisé en conséquence. Norpac intervient sur l aménagement de 9 stations sur les 18 que compte la ligne. Porte des Postes Wazemmes Gambetta République - Beaux Arts Rihour Gare Lille Flandres Caulier Fives Marbrerie Hellemmes Lezennes Pont de Bois Villeneuve d Ascq - Hôtel de Ville Triolo Cité Scientifique - Pr Gabillard 1 4 Cantons Grand Stade Les travaux d aménagements des quais et des stations ont pour but d accueillir la nouvelle rame «boa» de 52 m. Des travaux en toute discrétion Ces aménagements sont réalisés sans aucune interruption de trafic afin de ne pas gêner les usagers. Pour Norpac, le défi est de taille et implique la mise en place d un phasage rigoureux. Certaines interventions se font de nuit entre 1 h et 5 h, aux heures habituelles de fermeture du métro. En tenant compte du temps d installation et de retrait du chantier, les équipes ne disposent que d environ 3 h pour mener à bien les travaux. Ceux réalisés de jour font l objet de zones soigneusement cloisonnées et sont soumis au contrôle d appareils de mesure de débit sonore et de poussières. L approvisionnement en matériels et matériaux et l évacuation des gravats constituent également un véritable enjeu. Toujours par souci de limiter les perturbations, ils doivent se réaliser sans contact avec les usagers. Un train travaux a pour cela été spécialement affrété. Pour le coulage du béton, difficile de recourir aux traditionnels camions toupie. Le carottage des dalles est alors parfois nécessaire pour y descendre le tuyau d une pompe installée en surface. Démarrées en juillet 2013 pour une durée de 31 mois, ces interventions doivent se poursuivre jusque début 2016, peu avant la mise en service des nouvelles rames «boa» de 52 m. * Établissements recevant du public ** Personne à mobilité réduite La ligne 1 en chiffres 18 stations réparties sur 13,5 km (dont 8,5 km de tunnel) 53 rames de 26 m de long 66 secondes entre chaque rame aux heures de pointe Jusqu à voyageurs en heures de pointe Le doublement des rames impose de doubler également les accès aux quais. Les travaux sont réalisés en toute discrétion pour ne pas perturber les usagers.

8 images et perspectives 14 le Lean 15 MÉLIORATION CONTINUE PERFORMANCE MANAGEMENT LE LEAN Rendre l entreprise plus performante Devant la nécessité de gagner en compétitivité, Norpac s inspire du secteur industriel pour rationaliser sa production. Parmi les techniques empruntées, le Lean. Cette démarche issue de l industrie automobile, centrée sur le client et l élimination des non valeurs ajoutées irrigue BON SENSprogressivement le secteur de la construction. Norpac et plus largement Bouygues Entreprises France-Europe ont engagé son expérimentation depuis 2013 sur plusieurs chantiers. Un exercice qui amène à aborder la construction autrement. ION ROCESSUS CONSTRUCTION VALEUR AJOUTÉE CLIENT PERFORMANCE EXCELLENCE COMPÉTITIVITÉ AU PLUS JUSTE ÉTAT D ESPRIT QUALITÉ GASPILLAGES PRODUCTION INDUSTRIALISATION COLLABORATEURS... EXCELLENCE ANTICIPATION Par Jean-Noël Chêne Chasser la non-valeur ajoutée Le Lean naît chez Toyota au début des années 50 dans un pays en pleine reconstruction qui a besoin de produire vite, efficacement et à moindre coût. L écart de compétitivité créé progressivement par le constructeur japonais est tel que la démarche OUTILS est d abord reprise par tout le secteur automobile puis par l ensemble du secteur manufacturier. Le Lean incite à produire «au plus juste» en éliminant toutes les activités ou situations à non valeur ajoutée qui pèsent inutilement sur le coût de revient et donc sur la facture du client. Plutôt que de chercher obstinément à développer ce que l on fait bien, il s agit ici de chasser les dysfonctionnements générateurs de gaspillages (de temps, de matières, d argent ) Les gains de productivité et de compétitivité ne se font pas en travaillant plus vite mais plus efficacement. L application du Lean n engendre pas de «big bang» MANAGEMENT organisationnel. Cette quête de l excellence se fait pas à pas, par des actions concrètes et simples menées directement par les équipes opérationnelles.

9 Changer de regard sur sa manière de produire Les changements les plus profonds concernent davantage les mentalités. Plus qu une méthode, le Lean c est un état d esprit. La première étape est d admettre qu une organisation, un processus,... que l on met en œuvre depuis des années voire depuis toujours puisse ne pas être tout aussi efficace qu on ne se l imaginait. Penser Lean, c est faire d un problème une opportunité d amélioration. Si la capacité à se remettre en cause et à ne pas nier les dysfonctionnements est essentielle à la réussite de la démarche, l implication des équipes l est tout autant. Le Lean est une philosophie de terrain, qui s exprime au cœur même des chantiers, des chaînes de production... là où se créée la valeur. Les compagnons, les opérateurs sont les premiers témoins de ce qui fonctionne ou de ce qui fonctionne moins bien. Le Lean organise un flux ascendant d informations qui remonte la ligne hiérarchique jusqu à ce que les problèmes trouvent leur solution. Expérimenter et évaluer l impact La complexité des opérations et de la réglementation, les attentes des maîtres d ouvrages, le contexte économique perturbé, obligent les entreprises de construction à améliorer en continue leurs organisations. Norpac applique déjà sur tous ses chantiers de logements la méthode Inovpac. Ce procédé constructif basé sur le recours aux produits finis ou semi-finis, le séquençage optimisé des interventions et la rationalisation des approvisionnements permet déjà de gagner en qualité et en délais. Avec le Lean, Norpac compte aller plus loin et décide d expérimenter la démarche sur toutes les nouvelles opérations. Après une session de formation, les équipes travaux auto-diagnostiquent leur chantier afin d identifier les étapes sources de dysfonctionnements et engager les actions correctives adéquates. Les effets attendus? L amélioration des délais de réaction, l anticipation des points bloquants, la minimisation de la non-qualité, une meilleure fluidité de l information, une mobilisation plus juste des compétences,... Les équipes travaux ne sont pas les seules concernées. L expérimentation du Lean se décline également au sein des équipes projets et des services supports. Si les outils peuvent différés le principe de suppression des non valeurs ajoutées reste le même. Les leviers d amélioration concerneront davantage le travail collaboratif, le partage et la capitalisation des informations, la qualité des échanges et de la relation avec les partenaires externes. 3questions à Connaissiez-vous le Lean appliqué au secteur de la construction? Comment l avezvous perçu de prime abord? PC : Mes souvenirs d école d ingénieurs associaient le Lean Manufacturing à l industrie automobile. Le Lean appliqué au secteur de la construction m était complètement inconnu jusqu à ce que Norpac nous propose un entretien avec le consultant de la société IMMA. L application au projet du nouveau tribunal administratif de Lille nous semblait a priori complexe vu le nombre d intervenants. L entretien a permis de recentrer la préoccupation sur l optimisation des relations entre les différentes structures impliquées dans les études. Un échange très ouvert a permis la découverte, pour partie, de problématiques techniques Patrick Choquel Président d ETR Ingénierie maîtrise d œuvre de l opération du nouveau tribunal administratif de Lille et méthodologiques, de préoccupations qui n avaient pas été abordées dans le cadre de réunions de travail «classiques». En tant que maître d œuvre et bureau d étude, quels sont pour vous les avantages de la démarche? PC : Les principaux avantages que l on peut retrouver dans la démarche se situent dans la volonté affichée d avoir une meilleure connaissance des préoccupations et des besoins réciproques des protagonistes du dossier. Elle permet aussi d éliminer les «redites», le gaspillage et les temps perdus dans la «fausse communication de répétition» en mettant autour de la table l ensemble des intervenants. Elle permet aussi de se consacrer aux objectifs principaux en éliminant tout ce qui est superflu. Nous images et perspectives le Lean attendons avec impatience l application de cette méthode au chantier qui devrait démarrer dans les prochains mois. Seriez-vous prêt à réitérer la démarche lors d une prochaine opération? PC : Le contexte économique difficile nous oblige en permanence à rechercher la différence, l optimisation, la performance Le Lean devrait être un des outils nous permettant d atteindre cet objectif. L application de cette démarche à une prochaine opération dès la genèse, nous permettrait d appréhender encore plus en amont ses atouts et ainsi de mettre encore plus à profit la valeur ajoutée qu elle peut apporter à toutes les structures intervenantes. Savoir plus Les 8 catégories de gaspillages identifiés par le Lean 08 SURPRODUCTION Produire plus que de besoin Produire pour occuper les moyens 01 STOCKS 02 TRANSPORTS Longues distances entre opérations Flux complexes 07 MOUVEMENTS INUTILES Se baisser Se tourner Marcher 03 DÉFAUTS Reprises Retours Rebus 06 OPÉRATIONS INUTILES Déballage, réglages Ajouts de procédures inutiles 05 NON UTILISATION DE LA BONNE IDÉE 04 ATTENTES Personne Prochaine pièce Machine Matériel Autorisation / Signature Service support L opération du tribunal administratif de Lille expérimentera le Lean de la phase étude jusqu à la phase travaux

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Février 2014

DOSSIER DE PRESSE Février 2014 DOSSIER DE PRESSE Février 2014 Eden City un programme qui favorise le bien-vivre ensemble Inauguration de la résidence le samedi 8 février 2014 Boulevard de la Moselle à Lille Contact presse Fanny Gauthier

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement H2CO Habitat à Coûts et Consommations Optimisés Po u r construire durablement Ministère de l écologie, de l énergie, du Développement durable et de la mer Direction Générale de l aménagement, du logement

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5

Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5 Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5 Collection images Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Mai 2014 Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE

ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE CONSTRUIRE L AVENIR AVEC LE NUMÉRIQUE ESPACE CONSTRUCTION VIRTUELLE ENTREZ DANS L ÈRE DE LA CONSTRUCTION NUMÉRIQUE Véritable vitrine technologique, l Espace Construction Virtuelle

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1?

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1? Les travaux Il est important de rappeler que la nature des nuisances liées aux travaux du projet sera précisée dans l étude d impact produite en vue de l enquête publique, dans une phase d études ultérieures

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES UN FUTUR SOUHAITABLE Le projet des Groues est celui de la ville contemporaine. Ici se concentre l ensemble des problématiques urbaines qui interrogent

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole

ÉDITOS. Par Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole ÉDITOS En 2013, Nantes a été la première ville en France à obtenir le titre de Capitale verte de l Europe. Cette reconnaissance européenne vient reconnaître et récompenser le travail et les efforts menés

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Nous sommes tous acteurs de la Troisième révolution industrielle en Nord-Pas de Calais

Nous sommes tous acteurs de la Troisième révolution industrielle en Nord-Pas de Calais Nous sommes tous acteurs de la Troisième révolution industrielle en Nord-Pas de Calais Janvier 2015 FAIRE DU NORD-PAS DE CALAIS UNE RÉGION PIONNIÈRE DE LA TROISIÈME RÉVOLUTION INDUSTRIELLE «Nous avons

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 SOMMAIRE ENJEUX ET CONTEXTE 4 ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 ACCOMPAGNER ET STRUCTURER LA FILIERE

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS

C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS LES GRETA C'EST QUOI? LES CHIFFRES CLÉS 1er réseau de France en formation continue Les Greta sont les structures de l'education nationale qui organisent des formations pour adultes dans la plupart des

Plus en détail

Un processus unique et original (1/2)

Un processus unique et original (1/2) Bâtiment Durable : en route pour 2020 Rouen 11 avril 2013 Jérôme Gatier, Directeur, Plan Bâtiment Durable 1 Un processus unique et original (1/2) Une politique qui s inscrit dans le cadre européen Deux

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

EXTERIMMO. Une offre du Groupe Caisse des dépôts au service de la transition énergétique et écologique (TEE)

EXTERIMMO. Une offre du Groupe Caisse des dépôts au service de la transition énergétique et écologique (TEE) EXTERIMMO Une offre du Groupe Caisse des dépôts au service de la transition énergétique et écologique (TEE) Une offre née dans un contexte d urgence Des exigences réglementaires nombreuses et ambitieuses,

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Juillet 2014 1 FUTUR SIEGE DE LA BANQUE POPULAIRE DE L OUEST : DERNIERE LIGNE DROITE POUR

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités

Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités Le Plan Bâtiment Grenelle : Point d étape et actualités CERC Ile de France 22 novembre 2011 Jérôme Gatier, Directeur Plan Bâtiment Grenelle 1 Le Plan Bâtiment Grenelle : un pilotage inédit Mission d animation

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Habitat et vieillissement La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Diagnostic autonomie et vieillissement Colloque FREGIF Paris Page 1 Le CSTB : au service la qualité et de la sécurité de la

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

22 juin 2016, INRIA Lyon

22 juin 2016, INRIA Lyon 22 juin 2016, INRIA Lyon Smart city / Ville intelligente : une introduction Grand Lyon Métropole Intelligente D OÙ VIENT LA VILLE INTELLIGENTE? HYGIÉNISTE TECHNOPHILE «GÉNIE URBAIN» SATURATION & ENGORGEMENT

Plus en détail

mode d emploi Chantier, Génération d Habitat Innovant Réhabilitation Grand Parc/Bordeaux Résidences Gounod/Haendel/Ingres

mode d emploi Chantier, Génération d Habitat Innovant Réhabilitation Grand Parc/Bordeaux Résidences Gounod/Haendel/Ingres Chantier, mode d emploi Réhabilitation Résidences Gounod/Haendel/Ingres Grand Parc/Bordeaux par Lacaton & Vassal architectes associés à Frédéric Druot & Christophe Hutin Génération d Habitat Innovant GHI,

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière Covéa Immobilier L expertise au service de la valorisation immobilière L immobilier au sein de Covéa Covéa Immobilier Créé en janvier 2008, Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Restitution des ateliers

Restitution des ateliers 25 février 2015 Restitution des ateliers Atelier C : Relations Entreprise-Territoire dans les parcs d activités, Comment mieux animer demain? GreenFit cinq partenaires qui travaillent ensemble à la redynamisation

Plus en détail

Schéma Directeur Accessibilité

Schéma Directeur Accessibilité Schéma Directeur Des services régionaux de transport de voyageurs - Deuxième concertation en Gironde - Contenu de la présentation Rappel des étapes antérieures sur le réseau ferroviaire (Maillage, référentiel

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments : la bonne pratique du Groupe SAMSE

L efficacité énergétique dans les bâtiments : la bonne pratique du Groupe SAMSE L efficacité énergétique dans les bâtiments : la bonne pratique du Groupe SAMSE Publication retraçant l intervention de Jérôme Thfoin, directeur marketing et innovation du Groupe SAMSE, lors de la matinée

Plus en détail

Groupe des Chalets. Les Bois du Lauragais à Toulouse. Un an après le lancement du chantier, les premiers modules sont en place

Groupe des Chalets. Les Bois du Lauragais à Toulouse. Un an après le lancement du chantier, les premiers modules sont en place Groupe des Chalets Les Bois du Lauragais à Toulouse Un an après le lancement du chantier, les premiers modules sont en place Dossier de presse Toulouse, le 12 juin 2013 Contact presse : agence mc3 - T.

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

INNOVATIONS BIGMAT. L enseigne lance un nouveau concept de point de vente exemplaire «BiPos» et révolutionne la relation client avec la borne «Bi»

INNOVATIONS BIGMAT. L enseigne lance un nouveau concept de point de vente exemplaire «BiPos» et révolutionne la relation client avec la borne «Bi» COMMUNIQUÉ DE PRESSE INNOVATIONS BIGMAT L enseigne lance un nouveau concept de point de vente exemplaire «BiPos» et révolutionne la relation client avec la borne «Bi» Paris, le 8 novembre 2013 BigMat,

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets

SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets SCIC Habitat Rhône-Alpes Ses résultats, ses projets Lyon, le 1er septembre 2014 Une politique patrimoniale dynamique Filiale du groupe SNI - Société Nationale Immobilière détenue par la caisse des Dépôtspremier

Plus en détail

Copropriétés de la reconstruction à Dunkerque : de la connaissance à l action?

Copropriétés de la reconstruction à Dunkerque : de la connaissance à l action? Copropriétés de la reconstruction à Dunkerque : de la connaissance à l action? Pour un renouveau du parc immobilier des années 50-70 28/11/2013 1 Pour se situer 2 Avant 3 Après 4 Rétrospective des réflexions

Plus en détail

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif

Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Les 1ères bornes de recharge électrique pour l habitat collectif locatif Une démarche éco-responsable et des actions concrètes Mon Logis, entreprise sociale pour l habitat, s est engagée dans une démarche éco-responsable, au travers d actions concrètes et de projets pilotes

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Amiens, le 15 novembre 2013 Contacts Presse CONSEIL REGIONAL DE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail