RAPPORT DE CONSULTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE CONSULTATION"

Transcription

1 Commission de Régulation de l'electricité et du Gaz Rue de l'industrie Bruxelles Tél. : 02/ Fax : 02/ COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ RAPPORT DE CONSULTATION relatif à "la création d'une plate-forme d'informations privilégiées centrale" telle que visée dans la deuxième édition du guidance de l'acer pour l'application du REMIT, règlement 1227/2011 concernant l'intégrité et la transparence du marché de gros de l'énergie 21 novembre /7

2 INTRODUCTION La Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG) a organisé une consultation publique dans le cadre de l'application du REMIT, règlement 1227/2011 concernant l'intégrité et la transparence du marché de gros de l'énergie Cette consultation s'est tenue du 12 avril 2013 au 12 mai 2013 et a été lancée par un bulletin d'information de la CREG. La CREG a reçu cinq réactions, de la part de producteurs/fournisseurs, de gestionnaires du réseau de transport et de l'association des clients industriels : - EDF Luminus - Elia - FEBELIEC - Fluxys Belgium - GDF Suez La structure du présent rapport respecte l'ordre des questions telles qu'elles figurent dans le document consultatif. Le Comité de direction de la CREG a approuvé le présent rapport lors de sa réunion du 21 novembre /7

3 QUESTIONS ET REPONSES La CREG a organisé une consultation publique relative à la mise en œuvre du REMIT du 12 avril au 12 mai. Cette consultation était principalement axée sur l'éventuelle nomination d'une "plate-forme d'informations privilégiées" mais a également traité de l'état d'avancement de l'enregistrement des acteurs du marché et de la collecte des données. La CREG a reçu cinq réactions. Un aperçu des réponses reçues est donné ci-après. 1. Estimez-vous que la création d'une telle "plate-forme d'informations privilégiées" centrale constitue une bonne option (p. ex. : avantages et inconvénients par rapport à la multiplication des sites Internet d'entreprises)? Dans l ensemble, les répondants ont jugé intéressante la piste de l'éventuelle création d'une telle "plate-forme d'informations privilégiées" centrale. Elle a l'avantage qu'il ne faut plus chercher sur les différents sites Internet des entreprises et que les informations sont disponibles en un seul et même endroit. Les répondants reconnaissent que cela améliore la transparence des marchés de gros. Cependant, différents acteurs ont également formulé un certain nombre de réserves. La responsabilité des parties concernées constitue une réserve importante. La relation entre l'acteur du marché, qui transmet les informations privilégiées à la plate-forme et le gestionnaire de la plate-forme doit être clairement définie. Selon les répondants, l'exploitant de la plate-forme doit assumer la responsabilité qui s'impose et veiller aux perturbations techniques, fautes et autres actions qui mèneraient à la non-publication ou la publication erronée des informations qui lui sont fournies. Le gestionnaire de la plate-forme devrait aussi veiller aux possibilités de back-up ainsi qu'à la sécurité du réseau et des systèmes informatiques utilisés. Les répondants signalent qu'un aspect coûts est aussi lié à la création d'une telle plateforme. La question se pose dès lors de savoir qui supportera ces coûts et comment ils seront couverts. 3/7

4 En outre, différents acteurs indiquent dans leur réponse qu'un certain nombre d'initiatives existent déjà (par ex. : du TSO) en vue d'améliorer la transparence sur le marché de gros. Par ailleurs, un répondant indique qu'ils ont déjà consacré beaucoup de moyens et de temps à la mise en place d'un site Internet dédié à la transparence pour la publication d'opérations d'initié dans le cadre du REMIT, à défaut de plate-forme centrale, et ce afin d'être en conformité avec l'obligation de publication qui est déjà applicable depuis l'entrée en vigueur du REMIT le 28 décembre Cet acteur du marché renvoie à la disposition du REMIT selon laquelle dès qu'un acteur du marché a publié la moindre opération d'initié sur son propre site Internet dédié à la transparence, il répond aux obligations de transparence du REMIT. Enfin, un acteur indique qu'une telle plate-forme n'a d'utilité que si elle est mise en place au niveau européen. 2. Faut-il créer une telle plate-forme au niveau national, régional (p. ex. : CWE) ou européen (p. ex. : via ENTSO)? Quatre des cinq répondants marquent leur préférence pour une plate-forme au niveau supranational. Quelques nuances sont ainsi apportées entre le niveau régional et européen. Un cinquième répondant indique qu'une plate-forme européenne ne lui semble utile que si elle collecte les informations qui ont été publiées sur des plates-formes nationales. Afin d'argumenter la préférence pour une plate-forme régionale/européenne, différents répondants renvoient au processus d'intégration qui se déploie dans le but ultime d'aboutir à un marché de l énergie unique dans l'union européenne. Compte tenu de cette finalité, du couplage de marché croissant et des projets cross border prévus, le commerce énergétique dépasse le cadre national. Il est dès lors intéressant en tant qu'acteur du marché de pouvoir retrouver rapidement et efficacement des informations pertinentes de manière transparente en un endroit centralisé et ce pour tous les marchés (interconnectés). Etant donné que le processus d'unification est en cours et n'est pas encore achevé, un acteur du marché indique qu'il est souhaitable de créer une plate-forme au niveau régional avant le niveau européen. Un autre acteur signale qu'aucune solution au niveau national ou régional n'offre de plus-value à long terme. Enfin, un répondant renvoie aux efforts déjà consentis au niveau européen pour ce qui concerne le marché du gaz. Ainsi, les informations privilégiées devront être publiées à compter du 1 er octobre 2013 sur une plate-forme centrale européenne mise sur pied par 4/7

5 l'entsog (décision de la Commission du 24 août 2012 et conséquence des obligations de transparence telles que spécifiées dans le règlement 715/2009). L'ENTSOG Transparency Platform offre par conséquent une solution européenne à une "plate-forme d'informations privilégiées" centrale. 3. S'il faut nominer/installer une plate-forme centrale pour la Belgique, comment envisagez-vous cela (p. ex. : extension des plates-formes de données du TSO, service de la bourse d énergie, service émanant d'une initiative privée)? Différents acteurs renvoient à leur réponse à la question 2 et rappellent qu'une initiative au niveau belge a peu de sens et ne présente pas de valeur ajoutée en comparaison avec une initiative européenne. Ceci étant dit, différents acteurs indiquent que l'extension des plates-formes de données du TSO est le choix le plus évident. 4. Constatez-vous des différences au niveau des caractéristiques propres à une telle plate-forme pour l'électricité et le gaz? Si oui, lesquelles? Pour cette question, seuls deux acteurs ont formulé des remarques ponctuelles. Un acteur indique que l'échange de données avec Fluxys se fait dans un autre format de données que l'échange avec Elia. Un autre acteur constate des différences dans les produits négociés sur la base des recommandations de l'acer (par ex. 15 minutes pour l'électricité contre 1 heure pour le gaz). 5. Comment envisagez-vous l'accès/l'utilisation d'une telle plate-forme (p. ex. : redevance d'utilisation)? Les répondants affirment presque unanimement que l'accès et l'utilisation de la plate-forme doivent être gratuits pour ceux qui publient et ceux qui consultent les informations publiées. A la question de savoir comment les coûts de développement, de mise en œuvre et d'entretien de la plate-forme doivent être récupérés, aucune suggestion concrète n'est émise. Pour la récupération des coûts, un répondant signale que cela dépend par exemple du fait que le gestionnaire est une entreprise régulée ou une entreprise privée. Un autre acteur indique qu'il revient à la partie qui souhaite proposer la plate-forme de décider sur la base d'une analyse coûts-profits comment les coûts liés à la plate-forme peuvent être récupérés. 5/7

6 De plus, un certain nombre d'acteurs indiquent que la plate-forme doit être fiable, sûre et conviviale. C'est pourquoi des mécanismes d'autorisation et de soutien doivent y être intégrés. 6. Quel est, selon vous, le seuil adéquat pour le marché du gaz belge en vue de la publication d'informations privilégiées, et pourquoi? Trois répondants formulent une proposition concrète concernant l'introduction d'un seuil adéquat pour le marché belge du gaz. Le niveau du seuil est toutefois très différent d'une proposition à l'autre (facteur 12). Un premier acteur affirme qu'un seuil pourrait éventuellement être fixé à kwh/h (= 2,4 GWh/jour). Un deuxième acteur se base sur le seuil de 100 MW utilisé sur le marché de l électricité et le compare à la capacité de production et aux volumes commerciaux sur le marché de gros CWE, pour parvenir à un seuil de 2,5 Mm³(n)/jour (= 29 GWh/j) 1 pour le marché belge du gaz. Toutefois, le répondant indique que la Belgique est principalement un pays de transit, situé stratégiquement entre les deux plus grands marchés de gaz naturel en Europe, à savoir l'allemagne et le Royaume-Uni, et a pour pays voisin les Pays-Bas, en qualité de producteur de gaz naturel. C'est pourquoi le répondant estime qu'il semble inévitable que le seuil indicatif pour la publication des informations privilégiées relatives aux incidents ou modifications de la disponibilité prévue de l'infrastructure gazière, soit adapté ou aligné sur les seuils utilisés dans les marchés évoqués ci-dessus. Selon une troisième réponse, un seuil adéquat peut s'exprimer en pourcentage de la consommation réelle de gaz. Pour le marché belge du gaz, un seuil de 15GWh/j semble donc acceptable. Le répondant ajoute qu'il peut même être opportun de faire la distinction entre hiver et été et d'établir deux seuils différents pour la publication des opérations d'initié. 1 Compte tenu d'un facteur de transition de 11,6 6/7

7 CONCLUSION En ce qui concerne la nomination/mise en œuvre d'une plate-forme centrale pour la publication d'informations privilégiées dans le cadre du REMIT, la CREG constate que les répondants accordent leur préférence à un angle européen utilisant le plus possible les initiatives existantes. La création et/ou l'extension des plates-formes de transparence par les deux ENTSO constituent selon la CREG la voie la plus indiquée pour publier également les informations privilégiées dans le cadre du REMIT. L'avantage d'une telle approche est que toutes les informations seraient disponibles en un lieu connu et central, et ce de manière transparente. Néanmoins, tant qu'une telle plate-forme ne publie pas les informations requises en vertu du REMIT, l'acteur du marché est tenu de veiller à ce que les informations privilégiées soient publiées sur son propre site Internet, et ce de manière effective et opportune, de sorte qu'un public le plus large possible puisse facilement retrouver ces informations. A ce propos, la CREG signale que l'acteur du marché devra indiquer, dans le cadre du processus d'enregistrement, où il publiera les informations privilégiées dans le cadre du REMIT. Ces informations seront publiées par l'acer dans le registre européen des acteurs du marché. En ce qui concerne la fixation d'un seuil pour le marché belge du gaz, la CREG ne souhaite pas se prononcer pour l'instant, vu le nombre limité de réactions (3) et la différence entre les valeurs des propositions (une différence de facteur 12 entre la proposition la plus basse et la plus élevée). Une plus ample réflexion est nécessaire. 7/7

DECISION COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTICITE ET DU GAZ

DECISION COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTICITE ET DU GAZ Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTICITE ET DU GAZ DECISION (B)120920-CDC-1194

Plus en détail

Benchmarking study of electricity prices between Belgium and neighboring countries Conférence de presse

Benchmarking study of electricity prices between Belgium and neighboring countries Conférence de presse Benchmarking study of electricity prices between Belgium and neighboring countries Conférence de presse Juin 2014 Objectifs et portée de l étude de benchmarking L objectif principal de l étude commandée

Plus en détail

ETUDE (F)110506-CDC-1064

ETUDE (F)110506-CDC-1064 Commission de Régulation de l'electricité et du Gaz Rue de l'industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax: 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ ETUDE (F)110506-CDC-1064

Plus en détail

COMPARAISON DES TARIFS D'UTILISATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL DE FLUXYS SA ET DE PLUSIEURS OPÉRATEURS EUROPÉENS

COMPARAISON DES TARIFS D'UTILISATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL DE FLUXYS SA ET DE PLUSIEURS OPÉRATEURS EUROPÉENS Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.99 CONFÉRENCE DE PRESSE Bruxelles - le 5 avril 2002 COMPARAISON DES TARIFS D'UTILISATION

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS

APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS APERÇU ET EVOLUTION DES PRIX DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ NATUREL POUR LES CLIENTS RESIDENTIELS SEPTEMBRE 2015 septembre 2015 1/36 TABLE DES MATIERES I. EXECUTIVE SUMMARY...3 I.1 Comparaison des prix en

Plus en détail

DECISION (B)150717-CDC-1323G/6

DECISION (B)150717-CDC-1323G/6 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél.: +32 2 289 76 11 Fax: +32 2 289 76 09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DECISION (B)150717-CDC-1323G/6

Plus en détail

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2014

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2014 Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2014 www.creg.be www.cwape.be www.brugel.be www.vreg.be 1/18 1. Prix 1.1 Marché de gros de l'électricité Le prix moyen de l'électricité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Table des matières

DOSSIER DE PRESSE Table des matières DOSSIER DE PRESSE Table des matières 1. Résumé... 2 2. Le marché belge de l'énergie... 2 3. Comment Poweo fait-il la différence?... 3 4. Poweo : l offre d électricité la plus compétitive en Wallonie selon

Plus en détail

(Texte présentant de l'intérêt pour l'eee)

(Texte présentant de l'intérêt pour l'eee) 18.12.2014 L 363/121 RÈGLEMENT D'EXÉCUTION (UE) N o 1348/2014 DE LA COMMISSION du 17 décembre 2014 concernant la déclaration des données en application de l'article 8, paragraphes 2 et 6, du règlement

Plus en détail

Rapport de la consultation par Elia du Users' Group concernant la proposition d'elia de modifier la structure tarifaire Contenu

Rapport de la consultation par Elia du Users' Group concernant la proposition d'elia de modifier la structure tarifaire Contenu Rapport de la consultation par Elia du Users' Group concernant la proposition d'elia de modifier la structure tarifaire Contenu Introduction... 2 Conclusion... 3 Réactions... 3 1. Avez vous des remarques

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT

PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT - - - aperçu des 6 derniers mois et comparaison avec le produit le plus cher/le meilleur

Plus en détail

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif

AVIS CG110216-051 CONSEIL GENERAL COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ. relatif Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ CONSEIL GENERAL AVIS

Plus en détail

Rapport d évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l électricité

Rapport d évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l électricité Rapport d évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l électricité Mécanisme mis en place en vertu de la loi du 8 janvier 2012 portant modification de la loi du 29 avril

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES (R)141023-CDC-1371

LIGNES DIRECTRICES (R)141023-CDC-1371 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l'industrie, 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ LIGNES DIRECTRICES

Plus en détail

Fonctionnement des Marchés électriques, Distribution, Energies renouvelables E N E R G I E 2 0 0 8

Fonctionnement des Marchés électriques, Distribution, Energies renouvelables E N E R G I E 2 0 0 8 Sart-Tilman B28 Université de Liège Cours ELEC0018-1 Fonctionnement des Marchés électriques, Distribution, Energies renouvelables Ce cours sur le fonctionnement des marchés énergétiques est ouvert aux

Plus en détail

Droit de l énergie et immobilier. Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia

Droit de l énergie et immobilier. Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia Droit de l énergie et immobilier Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia Editeur responsable: Hans Suijkerbuijk Waterloo Office Park Drève Richelle 161 L B-1410 Waterloo Tél.:

Plus en détail

TABLEAU DE BORD MENSUEL ELECTRICITE ET GAZ NATUREL - SEPTEMBRE 2015 -

TABLEAU DE BORD MENSUEL ELECTRICITE ET GAZ NATUREL - SEPTEMBRE 2015 - MARCHE DE GROS Source 06/2015 Evolution 07/2015 Evolution 08/2015 Evolution Consommation Energie prélevée sur réseau Elia [1] Synergrid GWh 6.109 6.098 GRD Synergrid GWh 3.817 3.782 Pas encore disponible

Plus en détail

PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT

PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT - - - aperçu des 6 derniers mois et comparaison avec le produit le plus cher/le meilleur

Plus en détail

Lignes directrices pour les concessions domaniales pour des parcs d éoliennes

Lignes directrices pour les concessions domaniales pour des parcs d éoliennes Lignes directrices pour les concessions domaniales pour des parcs d éoliennes Les lignes directrices ci-dessous concernent l élaboration des demandes d octroi de concession domaniale pour des parcs d éoliennes,

Plus en détail

Communication conjointe des régulateurs de l énergie CREG, CWaPE et VREG. Libéralisation du marché du gaz au niveau de la distribution

Communication conjointe des régulateurs de l énergie CREG, CWaPE et VREG. Libéralisation du marché du gaz au niveau de la distribution Communication conjointe des régulateurs de l énergie CREG, CWaPE et VREG Libéralisation du marché du gaz au niveau de la distribution Introduction La libéralisation rapide du marché du gaz au niveau de

Plus en détail

PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT

PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT PRIX DE L ENERGIE POUR LE CONSOMMATEUR RESIDENTIEL D ELECTRICITE ET DE GAZ NATUREL PAR FOURNISSEUR ET PAR PRODUIT - - - aperçu des 6 derniers mois et comparaison avec le produit le plus cher/le meilleur

Plus en détail

Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique

Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2004 Communiqué de presse www.creg.be www.cwape.be www.ibgebim.be www.vreg.be 1/14 Collaboration entre les quatre régulateurs

Plus en détail

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider

Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Libéralisation du marché de l'électricité et du gaz en Belgique : mythes ou réalités? Le point de vue d'un outsider Bruno Venanzi, Administrateur délégué Lampiris sa Table des matières 1. Présentation

Plus en détail

COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ RAPPORT ANNUEL 2009

COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ RAPPORT ANNUEL 2009 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ RAPPORT ANNUEL 2009 TABLE DES MATIèRES Le message du Président. 3 PARTIE 1 L évolution DU MARCHé DE L électricité. 5 1. Le marché européen de l électricité.

Plus en détail

Rapport d activités Commission Corporate Governance. Juin 2012 Mai 2013

Rapport d activités Commission Corporate Governance. Juin 2012 Mai 2013 Rapport d activités Commission Corporate Governance Juin 2012 Mai 2013 1 Introduction Veuillez bien trouver ci-après le rapport d activités de la Commission Corporate Governance ( Commission ) de juin

Plus en détail

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/77/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives aux modalités pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

UNE MARQUE, MODE D'EMPLOI

UNE MARQUE, MODE D'EMPLOI Qu'est-ce qu'une marque? UNE MARQUE, MODE D'EMPLOI C'est un titre de protection, formé par un signe distinctif tel qu'un nom ou un logo, et qui confère à son titulaire le droit exclusif d exploitation

Plus en détail

Rapport annuel d'évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l'électricité

Rapport annuel d'évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l'électricité Rapport annuel d'évaluation du mécanisme du filet de sécurité des prix de détail du gaz et de l'électricité Mécanisme mis en place en vertu de la loi du 8 janvier 2012 portant modification de la loi du

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Le kern adopte le plan Wathelet

Le kern adopte le plan Wathelet Staatssecretaris voor Leefmilieu, Energie, Mobiliteit en Staatshervorming Secrétaire d Etat à l'environnement, à l'energie, à la Mobilité et aux Réformes institutionnelles Melchior Wathelet Le kern adopte

Plus en détail

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM

Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Chiffres clés de l assurance transport 2010 réalisés par l ABAM Contenu Contenu... 1 1. Facultés... 2 2. CMR... 3 3. Corps fluviaux... 4 4. Corps maritimes... 5 5. Conclusion... 5 Le 8 juin 2011, l Association

Plus en détail

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004

Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 Décision 04/78/ILR du 6 juillet 2004 concernant les règles relatives à la solution technique pour l'introduction de la portabilité des numéros mobiles Vu la loi modifiée du 21 mars 1997 sur les télécommunications

Plus en détail

protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel (ci-après "l'ar

protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel (ci-après l'ar 1/7 Avis n 30/2008 du 3 septembre 2008 Objet : Constitution d'une base de données centrale des lecteurs/abonnés des institutions de prêt, visées aux articles 23 et 47 de la loi du 30 juin 1994 relative

Plus en détail

RENCONTRE DE PRESSE LE 16 FEVRIER 2012

RENCONTRE DE PRESSE LE 16 FEVRIER 2012 RENCONTRE DE PRESSE LE 16 FEVRIER 2012 Il est primordial de garantir la sécurité d approvisionnement dans notre pays par une amélioration du climat d investissement. Plusieurs études récentes ont souligné

Plus en détail

Contexte. Aides. News. Réf.

Contexte. Aides. News. Réf. Contexte Aides News Réf. Libéralisation des marchés de l énergie Contexte Aides Contexte général News Journée 1 : Réf. Agenda de la formation" I. Prix de l énergie! II. Contexte institutionnel de l énergie

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ

RAPPORT ANNUEL 2014 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ RAPPORT ANNUEL 2014 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ RAPPORT ANNUEL 2014 Table des matières 1. Avant-propos...5 2. Les principales

Plus en détail

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Les opérations à crédit Les comptes Caisse et Banque ne suffisent pas à décrire les opérations de l'entreprise car certaines génèrent des paiements différés

Plus en détail

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D'ADRESSAGE FOURNIS PAR L'OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l'op3ft, l'organisation à but non lucratif dont l'objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

VENTE D ELECTRICITE TRANSFRONTALIERE Par Bertrand de Gérando, avocat au Barreau de Paris et Perrine Tisserand, élève-avocate

VENTE D ELECTRICITE TRANSFRONTALIERE Par Bertrand de Gérando, avocat au Barreau de Paris et Perrine Tisserand, élève-avocate VENTE D ELECTRICITE TRANSFRONTALIERE Par Bertrand de Gérando, avocat au Barreau de Paris et Perrine Tisserand, élève-avocate INTRODUCTION Dans un contexte marqué par la baisse des tarifs d achat de l électricité

Plus en détail

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande.

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacycommission.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacycommission.be COMMISSION

Plus en détail

Les membres sont invités à prendre note des modifications proposées et à faire part de leurs observations éventuelles.

Les membres sont invités à prendre note des modifications proposées et à faire part de leurs observations éventuelles. COMMISSION EUROPÉENNE DG Marché intérieur INSTITUTIONS FINANCIÈRES Assurance MARKT/2519/02 FR Orig. EN Bruxelles, le 27 septembre 2002 MARKT/C2/MAAT D(2002) NOTE AUX MEMBRES DU SOUS-COMITE SOLVABILITE

Plus en détail

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006

LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 LES AUTORITES INDEPENDANTES, NOUVEAU MODE DE GOUVERNANCE? Discours d André Merlin Forum d Iéna, Paris le 22 juin 2006 Débat présidé par M. André Merlin sur le thème : «Quelle articulation souhaitable avec

Plus en détail

Guide de paiement Prélèvement kilométrique. Table des matières

Guide de paiement Prélèvement kilométrique. Table des matières Guide de paiement Prélèvement kilométrique Table des matières Table des matières... 1 Introduction... 2 Liste des abréviations... 2 1. Concepts... 3 1.1 Enregistrement de l OBU... 3 1.2 Garantie de l OBU...

Plus en détail

Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles montre que la nouvelle exemption par catégories ne produit pas encore d'effets positifs

Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles montre que la nouvelle exemption par catégories ne produit pas encore d'effets positifs IP/03/1117 Bruxelles, le 25 juillet 2003 Le dernier rapport sur les prix des véhicules automobiles montre que la nouvelle exemption par catégories ne produit pas encore d'effets positifs Le dernier rapport

Plus en détail

CorDial 2010 Gouvernement d entreprise. Constat / Propositions

CorDial 2010 Gouvernement d entreprise. Constat / Propositions CorDial 2010 Gouvernement d entreprise Constat / Propositions CorDial : un outil de Dialogue actionnarial lancé par le FIR en 2010 Léchantillon de sociétés du SBF 120 a été établi sur la base d un seuil

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité)

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) L 113/1 I (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) RÈGLEMENT (CE) N o 733/2002 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 22 avril2002 concernant la mise en œuvre du domaine de premier

Plus en détail

BELGIQUE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES

BELGIQUE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES BELGIQUE: INVENTAIRE DU SOUTIEN PUBLIC ET DES DÉPENSES FISCALES ESTIMÉS POUR LES COMBUSTIBLES FOSSILES Ressources énergétiques et structure du marché La Belgique dispose en quantité négligeable de ressources

Plus en détail

Automatiser le Test Fonctionnel de Logiciels Embarqués Temps-Réel

Automatiser le Test Fonctionnel de Logiciels Embarqués Temps-Réel White Paper Le logiciel embarqué est au cœur de l'innovation industrielle. Nombre de fonctionnalités d'un produit, qu'elles soient nouvelles ou notablement améliorées, permettent de prendre ou de garder

Plus en détail

ETUDE (F)020606-CDC-89

ETUDE (F)020606-CDC-89 Commission de régulation de l'électricité et du gaz Rue de l'industrie, 26-38 1040 Bruxelles COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ ETUDE (F)020606-CDC-89 relative au calcul du handicap tarifaire

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Avenant technologique à la Description commune des services RMS de gestion à distance de Cisco

Avenant technologique à la Description commune des services RMS de gestion à distance de Cisco Page 1 sur 5 Description de service : «Virtual Desktop Infrastructure (VDI) Network Remote Management Services» Services de gestion à distance pour réseau d'infrastructure de bureau virtuel (VDI) Avenant

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Dossier de synthèse Janvier 2011

Dossier de synthèse Janvier 2011 Dossier de synthèse Janvier 2011 La structure, la réglementation et la transparence des marchés de valeurs mobilières européens dans le cadre de Directive MiF Ce dossier de synthèse décrit l effet de la

Plus en détail

Le Prêt international et la fourniture de documents: principes et directives de procédure

Le Prêt international et la fourniture de documents: principes et directives de procédure Le Prêt international et la fourniture de documents: principes et directives de procédure Agréé par l'ifla en 1954 Révision principale en 1978, modifiée en 1987 Révision principale de 2001 Révision Février

Plus en détail

Feuille d'information: Utilisation de l'espace de nommage.swiss

Feuille d'information: Utilisation de l'espace de nommage.swiss Qui dit Suisse, dit.swiss Feuille d'information: Utilisation de l'espace de nommage.swiss.swiss la plus-value Le domaine de premier niveau.swiss apporte une plus-value: Il désigne clairement l'origine

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Conseiller financier/conseillère financière bancaire (33211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Conseiller financier bancaire........................................

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier l'article 29 ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 29 ; 1/6 Avis n 05/2008 du 27 février 2008 Objet : avis relatif au monitoring des groupes à potentiel au sein du Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding (Office flamand de l'emploi et de

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bruxelles, le 10 septembre 2014 Le SPF Economie publie l édition 2014 de son Baromètre annuel de la société

Plus en détail

Question Q 151. L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques

Question Q 151. L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques Question Q 151 L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques Il s'agit d'une question nouvelle dans les travaux de l'aippi. L'AIPPI a depuis longtemps étudié les

Plus en détail

Les badges de chantier*

Les badges de chantier* Fabienne Muller Université de Strasbourg - Octobre 2013 Les badges de chantier* * Travail réalisé à partir de l'exploitation des questionnaires envoyés aux partenaires concernés par les dispositifs, éventuellement

Plus en détail

COMMENT ORGANISER LES RÉUNIONS DU COMITÉ D ENTREPRISE (CE)?

COMMENT ORGANISER LES RÉUNIONS DU COMITÉ D ENTREPRISE (CE)? Groupement des Métiers de l Imprimerie ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ MARS 2014 NOTE N

Plus en détail

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires Intégration Progressive des Marchés de l'electricité de l'algérie, du Maroc et de la Tunisie dans le Marché intérieur de l'electricité de l'union Européenne Séminaire - Tarification des réseaux haute tension

Plus en détail

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés

Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Accès Accès au réseau: des tarifs objectifs, transparents et régulés Les services d accès au réseau fournis par Elia englobent la mise disposition d infrastructures de réseau, la gestion du système électrique

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR)

Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Direction de la police et des affaires militaires Proposition du Conseil-exécutif 1 Loi cantonale sur la circulation routière

Plus en détail

Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2011. Communiqué de presse

Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2011. Communiqué de presse Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2011 Communiqué de presse www.creg.be www.cwape.be www.brugel.be www.vreg.be 1/17 Collaboration entre les quatre régulateurs

Plus en détail

"Questions & Answers" pour les actionnaires en Belgique. Formalités à remplir pour participer personnellement à l'assemblée Générale

Questions & Answers pour les actionnaires en Belgique. Formalités à remplir pour participer personnellement à l'assemblée Générale "Questions & Answers" pour les actionnaires en Belgique Formalités à remplir pour participer personnellement à l'assemblée Générale Quelles sont les formalités à remplir pour pouvoir participer à l Assemblée

Plus en détail

Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2009. Communiqué de presse

Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2009. Communiqué de presse Le développement des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2009 Communiqué de presse www.creg.be www.cwape.be www.brugel.be www.vreg.be 1/16 Collaboration entre les quatre régulateurs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015 Indice des prix des logements 4 trimestre 2014 o L indice belge des prix des logements augmente de 1,0% au quatrième trimestre 2014 par rapport au trimestre

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d'enseignement professionnel. Questions et réponses supplémentaires sur la formation au pilotage

Loi de 2005 sur les collèges privés d'enseignement professionnel. Questions et réponses supplémentaires sur la formation au pilotage Juin 2007 Loi de 2005 sur les collèges privés d'enseignement professionnel Questions et réponses supplémentaires sur la formation au pilotage 1. Quelles sont les exigences de la Loi de 2005 sur les collèges

Plus en détail

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII - Tarif bi-énergie du Règlement tarifaire n o 663 d Hydro-Québec établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII TARIF BI-ÉNERGIE Sous-section 1 - Généralités

Plus en détail

Le 14 décembre 2001 C.C.(e) 2001/63 C.T. 2001/39 RECOMMANDATION

Le 14 décembre 2001 C.C.(e) 2001/63 C.T. 2001/39 RECOMMANDATION COMITE DE CONTROLE DE L ELECTRICITE ET DU GAZ CONTROLECOMITE VOOR DE ELEKTRICITEIT EN HET GAS C.C.E.G. rue de la Pépinière 20, bte 2-1000 Bruxelles Boomkwekerijstraat 20, bus 2-1000 Brussel Tel. : 02/501.13.11

Plus en détail

L Association Liégeoise d Electricité

L Association Liégeoise d Electricité L Association Liégeoise d Electricité Gestionnaire du réseau de distribution et la libéralisation ALE - GRD 1 Directive européenne enne 96/92 portant organisation du marché intérieur de l él électricité

Plus en détail

OPTIONS CHOISIES : ENTRE :

OPTIONS CHOISIES : ENTRE : LICENCE DE REUTILISATION D'INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE AVEC DIFFUSION D'IMAGES AU PUBLIC OU A DES TIERS OPTIONS CHOISIES : NON COMMERCIALE COMMERCIALE AVEC

Plus en détail

Memorandum Elia, gestionnaire de réseau de transport

Memorandum Elia, gestionnaire de réseau de transport Memorandum Elia, gestionnaire de réseau de transport 1. Qui sommes-nous? 2. Le secteur de l énergie en pleine transition 3. La transition, un défi pour Elia Le parc de production en transition Développement

Plus en détail

A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 -------------------------------------------

A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 ------------------------------------------- A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 ------------------------------------------- Utilisation de titres-repas électroniques : projet d'arrêté royal adapté modifiant l'article

Plus en détail

Sur le rapport de Notre Ministre des Transports et après délibération du Gouvernement en Conseil ; Arrêtons. Article l er.

Sur le rapport de Notre Ministre des Transports et après délibération du Gouvernement en Conseil ; Arrêtons. Article l er. Projet de règlement grand-ducal sur la certification en matière de sécurité des entreprises ferroviaires et modifiant a) le règlement grand-ducal modifié du 31 mars 2003 définissant les modalités d'application

Plus en détail

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR

LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR LA GARANTIE LÉGALE DU VENDEUR Tous les produits achetés auprès d'apple, y compris les produits qui ne sont pas de la marque Apple, bénéficient de la garantie légale de conformité de 2 ans du vendeur, prévue

Plus en détail

5/08/2014. Formation AGENT LUMINUS RESIDENTIEL PROFESSIONNEL Wallonie(Res&Soho) et Bruxelles(SoHo)

5/08/2014. Formation AGENT LUMINUS RESIDENTIEL PROFESSIONNEL Wallonie(Res&Soho) et Bruxelles(SoHo) 5/08/2014 Formation AGENT LUMINUS RESIDENTIEL PROFESSIONNEL Wallonie(Res&Soho) et Bruxelles(SoHo) Société de Production d Electricité, SA Siège social : Rue du Marquis 1, 1000 Bruxelles Filiale EDF Internationnal

Plus en détail

TRAVAILLER EN FRANCE

TRAVAILLER EN FRANCE TRAVAILLER EN FRANCE Pour travailler en France, il convient de respecter certaines règles et obligations. Dans certains cas, il est nécessaire d'enregistrer son activité auprès d'un organisme. Parfois,

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Référence: 2014-000724 numéros 070 décision message tarifaire Consultation relative au PROJET DE DÉCISION DU CONSEIL DE L IBPT CONCERNANT L'INTRODUCTION

Plus en détail

Vu la demande du Fonds Commun de Garantie Automobile reçue le 09/03/2012;

Vu la demande du Fonds Commun de Garantie Automobile reçue le 09/03/2012; 1/10 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 59/2012 du 18 juillet 2012 Objet: demande d'autorisation émanant du Fonds Commun de Garantie Automobile pour accéder au Registre national et

Plus en détail

Libéralisation des marchés de l électricité et du gaz en Région de Bruxelles-Capitale

Libéralisation des marchés de l électricité et du gaz en Région de Bruxelles-Capitale Libéralisation des marchés de l électricité et du gaz en Région de Bruxelles-Capitale Michel Quicheron 1 Structure de l exposé (1) Partie théorique La libéralisation: Quoi? Pourquoi? Quand? Les acteurs

Plus en détail

COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ

COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ RAPPORT ANNUEL 2012

Plus en détail

La société..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur...,

La société..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur..., Entre : La société..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur..., Ci-après dénommée... Et : La société anonyme..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur...,

Plus en détail

Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.09

Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.09 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.09 LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA POLITIQUE TARIFAIRE ET A LA MARGE BENEFICIAIRE

Plus en détail

Open Source Community Governance OpenJustitia

Open Source Community Governance OpenJustitia B u n d e s g e r i c h t T r i b u n a l f é d é r a l T r i b u n a l e f e d e r a l e T r i b u n a l f e d e r a l Service informatique CH - 1000 Lausanne 14 Tél. 021 318 91 11 Fax 021 323 37 00 Dossier

Plus en détail

CIRCULAIRE DGPAAT/SDFB/C2013-3029 Date: 14 mars 2013

CIRCULAIRE DGPAAT/SDFB/C2013-3029 Date: 14 mars 2013 MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET Direction Générales des Politiques Agricoles, Agroalimentaires et des Territoires Service de la forêt, de la ruralité et du cheval Sous-direction

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2013. Communiqué de presse

Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique. Année 2013. Communiqué de presse Evolution des marchés de l électricité et du gaz naturel en Belgique Année 2013 Communiqué de presse www.creg.be www.cwape.be www.brugel.be www.vreg.be 1/8 1. Prix 1.1 Marché de gros de l'électricité :

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES - Sociétés de droit étranger établies en Belgique: Champ d'application des articles 81, 82, 83 et 107 du Code des sociétés Avis du 14 janvier 2009 (en remplacement de l

Plus en détail

RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS

RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS PARTIE 1 DÉFINITIONS, CHAMP D'APPLICATION ET DISPOSITION TRANSITOIRE 1.1 Définitions

Plus en détail

Commission paritaire pour le secteur socio-culturel

Commission paritaire pour le secteur socio-culturel Commission paritaire pour le secteur socio-culturel Convention collective de travail du 24 mars 2014 organisant le reclassement professionnel dans le cadre de la loi du 26 décembre 2013 sur le statut unique

Plus en détail

Introduction VAN. (Value Added Network) Release 2.0

Introduction VAN. (Value Added Network) Release 2.0 Introduction VAN (Value Added Network) Release 2.0 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif... 3 3. Inscription de nouveaux acteurs de marché... 3 4. Nouvelle connexion physique... 3 5. Demandes

Plus en détail

À moins qu'il n'en ait été convenu entre vous et votre conseiller financier, les politiques suivantes s'appliqueront :

À moins qu'il n'en ait été convenu entre vous et votre conseiller financier, les politiques suivantes s'appliqueront : Gestion de capital Assante ltée Heures d'ouverture du pupitre de négociation Le marché canadien est en constante évolution. Nous aimerions saisir cette occasion pour donner un aperçu des politiques de

Plus en détail

ÉTUDE (F)120131-CDC-1134

ÉTUDE (F)120131-CDC-1134 Commission de Régulation de l'électricité et du Gaz Rue de l'industrie, 26-38 1040 Bruxelles Tél. : 02/289.76.11 Fax : 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ ÉTUDE (F)120131-CDC-1134

Plus en détail

Comment les informations peuvent être. utilisées pour influencer l'application du

Comment les informations peuvent être. utilisées pour influencer l'application du Comment les informations peuvent être utilisées pour influencer l'application du Règlement Bois de l'ue 1 Contexte Le Règlement Bois crée deux exigences principales. Il interdit la mise sur le marché de

Plus en détail

VERSION HUIT AMÉLIORATIONS. Soyez un meilleur auditeur. Vous avez le savoir. Nous avons les outils.

VERSION HUIT AMÉLIORATIONS. Soyez un meilleur auditeur. Vous avez le savoir. Nous avons les outils. VERSION HUIT AMÉLIORATIONS Soyez un meilleur auditeur. Vous avez le savoir. Nous avons les outils. À propos d'idea Améliorez vos aptitudes et vos connaissances en audit en utilisant les fonctionnalités

Plus en détail