PLAN DE COMMUNICATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN DE COMMUNICATION"

Transcription

1 PLAN DE COMMUNICATION SAGE du bassin de la Sarthe Aval Commission Locale de l Eau Mai 2012

2 Avril 2012

3 Avant-propos L élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval nécessite de mettre en place une démarche de communication adaptée. Communiquer pour et autour du SAGE requiert un outil structuré : le plan de communication. Le plan de communication présenté ci-après, définit les grandes lignes d action pour la durée d élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval. Ce plan devra être suivi, évalué et réorienté si nécessaire. Ce plan de communication a été réalisé en s appuyant sur les expériences qui sont en cours sur d autres SAGE ainsi que sur le guide méthodologique «Pour le SAGE, animer la concertation et la communication», réalisé par l agence de l eau Loire-Bretagne en

4

5 Sommaire Avant-propos... p. 3 1) La communication du SAGE : CLE de voûte de la démarche... p Contexte... p Communiquer : dans quel but?... p Communiquer : vers qui?... p. 9 2) Le plan d actions... p Quels messages diffuser?... p Moyens de communication, vecteurs de communication... p Détails des actions... p Synthèse des actions... p Financement... p

6

7 1) La communication du SAGE : CLE de voûte de la démarche Contexte La loi sur l'eau du 3 janvier 1992 (codifiée dans le code de l environnement dans les articles L210-1 et suivants) consacre l'appartenance de l'eau au patrimoine commun de la nation. Elle confère à la protection des équilibres naturels un caractère d'intérêt général et pose les principes d'une gestion équilibrée entre intérêts de protection et usages économiques. Pour coordonner l'ensemble des actions des pouvoirs publics locaux envers les usagers de l'eau et pour parvenir à une gestion équilibrée de la ressource en eau, la loi crée une nouvelle démarche de planification, sous la forme de SDAGE et de SAGE. L outil SAGE, la démarche qu il implique et la très large concertation qu elle suppose sont profondément novateurs. On est passé de l eau ressource à l eau territoire. En effet, considérer un bassin versant comme support d un projet de territoire est une chose nouvelle pour bon nombre de personnes. Afin que les acteurs locaux et institutionnels s approprient un projet qu ils auront en charge de rendre opérationnel et d appliquer sur le terrain, il apparaît évident que la communication fasse partie intégrante du SAGE du bassin de la Sarthe Aval. Cette communication devra être cohérente, continue, identifiée et signée. Actuellement, le SAGE du bassin de la Sarthe Aval est en phase d'élaboration : son périmètre a été arrêté le 16 juillet 2009 et la composition de la Commission locale de l'eau (CLE) a été arrêtée initialement le 25 novembre La phase d élaboration du SAGE a démarré concrètement avec la modification des statuts de l Institution Interdépartementale du Bassin de la Sarthe (IIBS) le 12 janvier Structure porteuse des SAGE des bassins versants de l Huisne et de la Sarthe Amont, l IIBS devient également la structure porteuse du SAGE du bassin de la Sarthe Aval : elle assure la maîtrise d ouvrage des actions décidées par la CLE. Cette phase d élaboration du SAGE doit être l occasion de lancer des actions de communication

8 1.2 Communiquer : dans quel but? Donner une culture de l eau, une culture bassin versant, aux acteurs du territoire Cela doit se traduire par une communication pédagogique qui doit au final permettre aux acteurs du SAGE de parler le même langage. Cette communication pédagogique doit informer les acteurs du SAGE sur la question de l eau du bassin versant en reprenant des données techniques, réglementaires, économiques et en expliquant les points de vue de chaque groupe d intérêts. Mettre en évidence l intérêt du SAGE et ses limites Plus qu une mise au point théorique, il est nécessaire d utiliser les retours d expérience. Faciliter une appropriation large des enjeux puis des décisions L objectif est d élargir l assise de la démarche de concertation et d éviter la remise en cause de la représentativité des acteurs. La communication doit permettre aux acteurs de mieux jouer leur rôle de représentant de leur famille d appartenance. Permettre une remontée des attentes Lorsque la démarche SAGE sera mieux connue et comprise, chaque membre de la CLE et des commissions thématiques pourra voir son travail de relais, de porte-parole facilité. Mettre en valeur les actions pour soutenir la mobilisation L action est la meilleure communication. Il existe un besoin important de montrer à quoi va servir le SAGE, de montrer quel est le résultat concret du travail des acteurs impliqués. Dans ce cadre, il est envisageable de développer une communication globale sur la question de l eau sur le territoire, au service du SAGE. Dans ce cas, la communication doit permettre de valoriser tout ce qui est fait sur le territoire dans le domaine de l eau. La communication du SAGE du bassin de la Sarthe Aval devra donc : - être pédagogique, - permettre la transparence des travaux réalisés par la CLE, - inciter le développement d actions d animation de terrain pour favoriser la concertation et le débat

9 1.3 - Communiquer : vers qui? Les acteurs et les publics intéressés par le SAGE et les questions de l eau en général, sont clairement identifiables. La communication et les messages que la CLE véhiculera seront adaptés aux cibles visées. Ils seront fonction du degré d implication et de responsabilité des acteurs et publics visés pour l élaboration du SAGE. D abord vers les décideurs et les acteurs du SAGE Les acteurs du SAGE sont nombreux : élus (maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, parlementaires), usagers, agriculteurs, industriels, associations de protection de l environnement, de défense des consommateurs Les acteurs prépondérants du SAGE seront ceux pour qui les plus gros efforts de communication seront effectués. Il s agit : - du bureau de la CLE ; - de la CLE ; - des commissions thématiques ; - des responsables des services des collectivités concernées ; - des élus municipaux. Les membres de la CLE doivent se reconnaître dans leur diversité pour parvenir à construire une vision et des valeurs collectives. Les élus seront amenés à mettre en œuvre le SAGE, c est pourquoi ils doivent être informés au mieux pour se l approprier. L enjeu de la communication est bien d associer ces prescripteurs au projet du SAGE. Puis vers le grand public Il s agit d acteurs beaucoup mois impliqués dans la démarche mais qui peuvent toutefois se sentir concernés, à savoir : des scolaires, des professionnels non représentés au sein de la CLE, des habitants. Avant la loi sur l eau de 2006, on pouvait considérer que le SAGE ne concernait que les acteurs et décideurs impactés à travers leurs procédures administratives. Depuis 2006, les SAGE comprennent un règlement qui est directement opposable aux tiers à travers les démarches d autorisation et de déclaration au titre de la loi sur l eau. Aussi il convient de mettre en place des actions de communication adaptées, notamment via la diffusion d informations par les bulletins municipaux, les bulletins d associations et la presse locale

10 2) Le plan d actions Le scénario suivant est un projet qui reste ouvert et modifiable en fonction de l évolution de l élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval Quels messages diffuser? Selon l état d avancement de la procédure, les messages diffusés seront différents. Au lancement de la démarche : expliquer (à partir d exemples concrets) l intérêt du SAGE, la méthode de travail, la volonté de concertation et d aboutir à des décisions. Lors de la phase d élaboration : faire le point sur ce qui est fait et ce qui est à réaliser. Diffuser une synthèse de l et du diagnostic. Expliquer les thèmes de travail, l organisation, le calendrier indicatif de travail. Lorsque le SAGE sera rédigé : faire connaître les principales décisions en les illustrant concrètement Moyens de communication, vecteurs de communication Les supports de communication sont nombreux et variés et seront utilisés de façon cohérente. Les vecteurs directs - les comptes-rendus de réunions, dossiers d information - la Lettre du SAGE ; - les journées d information thématiques ; - les interventions pédagogiques ; - le site Internet Les vecteurs indirects - les bulletins municipaux ; - la presse professionnelle de proximité, les journaux d associations ; - la presse locale et régionale. Dans ce cadre, le travail de communication se traduira par la préparation d informations prêtes à être publiées (communiqués, dossiers d informations )

11 2.3 - Détails des actions Comme indiqué précédemment, la communication ne prendra pas la même forme selon qu elle vise les décideurs / acteurs du SAGE (membres de la CLE, du bureau de la CLE, des commissions thématiques et du conseil d administration de l IIBS) ou bien le grand public. Nous parlerons alors respectivement de communication interne et de communication externe. Les actions de communication pouvant toucher à la fois les décideurs et le grand public relèvent de la communication globale. Actions de communication interne : décideurs / acteurs du SAGE La diffusion des documents suivants sera réalisée auprès des membres de la CLE, des commissions thématiques, ainsi que des membres du Conseil d Administration de l IIBS : - Les comptes-rendus des réunions plénières de la CLE, des réunions du bureau de la CLE et des commissions thématiques. - Des dossiers d information sur des problématiques particulières au bassin versant. - La synthèse des études réalisées dans le cadre du SAGE. - Des documents cartographiques. Outil de synthèse et de diffusion d informations, la carte est un excellent moyen de rendre compte et de simplifier une réalité parfois complexe. La cartographie pourra être utilisée lors de réunions ou illustrer les documents. Son utilisation sera permise grâce à l exploitation du SIG relatif au SAGE du bassin de la Sarthe Aval. L élaboration du SIG s effectuera au cours de la phase / diagnostic global. - Un glossaire relatif à l eau et aux milieux aquatiques. Pour les membres de la CLE et des commissions thématiques, il est intéressant de rédiger et de diffuser un glossaire (illustré) afin que les acteurs premiers du SAGE adoptent un vocabulaire compréhensible de tous. - Le projet de SAGE pour validation et le SAGE après approbation. Actions de communication externe : grand public - Des articles rédigés mis à disposition des différents organismes, communes et associations, pouvant être inclus dans leurs propres bulletins d informations. - Des interventions lors de réunions d associations, de conseils municipaux ou communautaires, etc., afin d expliquer le SAGE et présenter ses objectifs. Ces interventions permettront également d assurer une information directe régulière sur l élaboration du SAGE

12 Auprès des scolaires, l action de communication pourra se traduire par des interventions et la diffusion de dossiers pédagogiques en partenariat avec ce qui est fait par les acteurs du bassin (inspections académiques, associations, services déconcentrés de l Etat, Agence de l eau...). Cette action pourra s effectuer auprès des écoles, collèges, lycées, instituts de formation des communes du bassin de la Sarthe Aval et des Universités du Maine et d Angers. - La brochure SAGE (format A4 ou A5 en trois volets) afin de permettre au grand public de comprendre ce qu est un SAGE, son organisation, ses enjeux, etc., pour que le SAGE du bassin de la Sarthe Aval soit connu du plus grand nombre. - Des plaquettes thématiques pour présenter les grandes problématiques du bassin versant. - Des affiches thématiques (format A0) de présentation du bassin, de ses enjeux et des objectifs, qui pourront être mis à disposition des communes (exposition itinérante) et également utilisés lors d opérations de communication grand public - Des illustrations réalisée par un dessinateur, qui seront intégrées dans des documents de communication (affiches, plaquettes). Actions de communication globale (décideurs / acteurs du SAGE et le grand public) - La charte graphique : o logo de la CLE, o personnalisation des courriers (en tête, police...), o personnalisation des rapports d étude, o personnalisation des documents cartographiques. - Un livret de présentation du bassin. Au terme du diagnostic global, un livret de présentation du bassin sera rédigé et diffusé en reprenant les éléments importants de l et du diagnostic global. - La Lettre du SAGE : support d information de référence du SAGE, ce bulletin d information sera édité deux à trois fois par an et diffusé auprès : o des membres de la CLE, o des membres des commissions thématiques, o des communes du bassin de la Sarthe Aval, o des collectivités locales non représentées dans la CLE, o et toute personne et organisme demandeurs. - Un site Internet : enrichi au fur et à mesure de l avancement du SAGE, son objectif sera de permettre un accès direct et rapide aux informations avec la mise en ligne de certains documents et du SIG du SAGE du bassin de la Sarthe Aval. Un espace réservé aux membres de la Commission Locale de l Eau sera créé. Les documents de séances des réunions ainsi que les comptes-rendus seront ainsi disponibles pour les membres uniquement. Un outil de recherche sera également mis en place. En attendant sa création, le site internet de l IIBS sera utilisé pour diffuser les informations

13 - La lettre WEB du SAGE : support d information transmis par courriel aux personnes inscrites, ce bulletin d information sur l eau et l actualité liée à l élaboration et la mise en œuvre du SAGE sera diffusé environ une dizaine de fois par an. Sa conception sera réalisée à l aide d un outil prévu sur le site internet. - Le module de cartographie dynamique en ligne (CARMEN) : il sera consultable sur le site internet du SAGE, il permettra d afficher les documents cartographiques réalisés à partir du SIG du SAGE du bassin de la Sarthe Aval. La CLE s appuiera sur ce support pour présenter les différentes données disponibles pour les acteurs du bassin versant (pré-localisations...), et pour présenter l état d avancement de l élaboration du SAGE. - Les relations avec les médias et en particulier avec la presse locale et régionale se dérouleront lors des grandes étapes de l élaboration du SAGE : o lancement / validation des grandes étapes du SAGE o sortie des différents documents d information o organisation de journées thématiques Le rapport avec les médias doit être clairement défini et organisé pour que le message que l on souhaite faire passer soit correctement retransmis. Ce rapport avec les médias et la presse en particulier, se traduit par : o des communiqués de presse, dossiers de presse o des conférences de presse, interviews o des couvertures d évènements - Les journées thématiques forum de l eau. Ces journées thématiques (1/an) réuniront les acteurs du SAGE et seront l occasion de présenter l état d avancement du SAGE au plus grand nombre et de débattre sur un thème retenu

14 2.4 Synthèse des actions CIBLE : Décideurs /acteurs du SAGE OUTILS OBSERVATIONS MISE EN PLACE PERIODICITE Conception COUTS Réalisation Comptes-rendus de réunions Envoyés aux membres de la CLE, des commissions thématiques, du Conseil d Administration de l IIBS. Continue Dossiers d information Envoyés aux membres de la CLE, des commissions thématiques, du Conseil d Administration de l IIBS. Continue Documents de synthèse des études en cours et réalisées Les acteurs du SAGE, membres de la CLE et/ou des commissions thématiques seront destinataires de tout document d études relatif au SAGE. Au cours des études d élaboration du SAGE Généralement, élément compris dans la prestation des bureaux d études Cartographie Documents cartographiques réalisés à partir du SIG du SAGE du bassin de la Sarthe Aval. Continue Glossaire de l eau et des milieux aquatiques Glossaire illustré afin que les acteurs du SAGE utilisent un vocabulaire compréhensible de tous. Ponctuelle + mise à jour Mise en forme et diffusion du SAGE pour approbation puis pour application Une fois rédigé, le SAGE et ses annexes devront être transmis aux membres de la CLE et autres. Après son approbation, le SAGE et ses annexes devront être transmis aux acteurs du SAGE. Validation du projet de SAGE Ponctuelle 15 à HT / 500 exemplaires

15 CIBLE : Grand public COUTS OUTILS OBSERVATIONS MISE EN PLACE PERIODICITE Conception Réalisation Brochure du SAGE Reprenant et simplifiant les informations sur l organisation du SAGE Sarthe Aval, ses objectifs, etc., elle doit avoir un rôle de sensibilisation, d information et de banalisation ( exemplaires). Ponctuelle Frais d animation assurés par l IIBS 2500 HT pour exemplaires Articles rédigés Mis à disposition aux différents organismes, communes et associations, pouvant être inclus dans leurs propres bulletins d informations. Continue Plaquettes d information thématiques Le SAGE et les documents d urbanisme, la morphologie des cours d eau, les pesticides, les zones humides, les plans d eau, la continuité écologique fin du diagnostic 1 à 2 par an Frais d animation assurés par l IIBS HT / 500 exemplaires Affiches thématiques A0 Présentant le bassin et illustrant les enjeux et objectifs, mises à disposition des communes et support de communication vers le grand public. Ponctuelle Frais d animation assurés par l IIBS 150 HT / 1enrouleur HT d impression Illustrations Illustrations réalisées par un dessinateur, pour des documents de communication. Ponctuelle 150 à 300 HT l illustration Interventions de sensibilisation, d information Interventions de sensibilisation auprès d associations, collectivités, du milieu scolaire Continue

16 Cible : Acteurs / décideurs du SAGE ET grand public OUTILS OBSERVATIONS MISE EN PLACE PERIODICITE Conception COUTS Réalisation Charte graphique : Logo, Polices de caractères, Enveloppes Eléments de personnalisation de tous les documents émis par le SAGE Continue Charte graphique : Papier entête Papier utilisé pour l envoi de courriers Ponctuelle 300 HT / exemplaires Lettre du SAGE Support d information de référence du SAGE 3 à 5000 exemplaires diffusés par courrier 2 à 3 exemplaires par an Frais d animation assurés par l IIBS 800 HT pour exemplaires La lettre Web du SAGE Bulletin d information transmis par courriel Informe de l actualité du SAGE et de l eau à l échelle du bassin versant environ 6 par an Site Internet Vitrine du SAGE et outil d accessibilité et d échange d informations avec mise en ligne de documents Ponctuelle + mise à jour HT Cartographie dynamique en ligne (CARMEN) Documents cartographiques réalisés à partir du SIG du SAGE du bassin de la Sarthe Aval Continue Journée thématique Journée permettant de débattre sur un thème précis et/ou de réaliser un bilan de l état d avancement du SAGE fin du diagnostic 1 par an HT (invitations, plaquettes, location de salle, repas)

17 Cible : Acteurs / décideurs du SAGE ET grand public OUTILS OBSERVATIONS MISE EN PLACE PERIODICITE Conception COUTS Réalisation Livret de présentation du bassin Livret d une trentaine de pages présentant une synthèse de l état des lieux et du diagnostic fin du diagnostic Ponctuelle Frais d animation assurés par l IIBS 1200 HT Relations avec les médias Convocation des médias pour couvrir les évènements importants de l élaboration du SAGE Continue Rappels des étapes du SAGE : Elaboration Mise en oeuvre Etat des lieux Diagnostic global Tendances et scénarios Choix de la stratégie Rédaction du SAGE Validation du projet de SAGE Consultation des acteurs Enquête publique Arrêté préfectoral Application réglementaire + mise en oeuvre opérationnelle 2.5- Financement La plupart des actions de communication entrent dans les frais de fonctionnement de l IIBS, d autres pourront bénéficier d aides de l Agence de l eau Loire- Bretagne et du Conseil Régional des Pays de la Loire. Plan de financement : - Agence de l eau Loire-Bretagne : 50 % - Conseil Régional des Pays de la Loire : 10 % - Autofinancement : 40 %

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014 Bureau de la Commission Locale de l Eau Olivet le 25 novembre 2014 1. Portage du contrat territorial 2. Projets 2015 / Formations 2015 3. Points divers Ordre du jour 1. Portage du contrat territorial Portage

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane. Année 2015. Date limite de réponse : 30 avril 2015. Montant de l'enveloppe régionale : 32 980

Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane. Année 2015. Date limite de réponse : 30 avril 2015. Montant de l'enveloppe régionale : 32 980 Appel à projets n 3 : Communication ECOPHYTO Guyane Année 2015 Date limite de réponse : 30 avril 2015 Montant de l'enveloppe régionale : 32 980 ECOPHYTO Appel à projets n 3 Communication 2015 1/8 CONTEXTE

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013 Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation Année 2013 Adopté en séance plénière du 9 décembre 2014 Présentation du SAGE et contexte Le périmètre du SAGE Les masses d eau Le SAGE Val Dhuy

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION

CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION CONSULTATION D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Le pouvoir adjudicateur : Le Syndicat Mixte du Grand Douaisis Objet de la consultation : CREATION D OUTILS DE COMMUNICATION POUR LE SYNDICAT

Plus en détail

Cahier des charges. Création d un nouveau site Internet pour la ville de Fumel

Cahier des charges. Création d un nouveau site Internet pour la ville de Fumel Cahier des charges Création d un nouveau site Internet pour la ville de Fumel I. Fumel 1. Coordonnées Mairie de Fumel Place du Château 47 500 FUMEL Projet piloté par le service communication : Emilie AUDOUX,

Plus en détail

Charte de la vie associative

Charte de la vie associative COMMUNE DE ROQUES SUR GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE Charte de la vie associative Engagements réciproques entre la MUNICIPALITE et les ASSOCIATIONS Roquoises Sommaire : Page - Préambule 2 - Engagements

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet

CAHIER DES CHARGES. Contexte. Objet En 2015, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 12 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE)

COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) COMMISSION LOCALE DE L EAU (CLE) DU SAGE DE LA DOLLER - * REGLES DE FONCTIONNEMENT * - ADOPTE PAR LA CLE LE JOUR MOIS ANNEE MODIFIEE LE Remarque préliminaire : le décret d application de la Loi sur l Eau

Plus en détail

Animer la consultation : synthèse des actions menées

Animer la consultation : synthèse des actions menées Animer la consultation : synthèse des actions menées Claire HISTACE Agence de l eau Loire-Bretagne Animer la consultation Pour associer le public à l élaboration du Sdage 2016-2021 1 re étape : adoption

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Ville de Mont-Saint-Hilaire t-saint-hilaire Ville de Mont-Saint-Hilaire Entrée en vigueur de la Politique de communication de la Ville de Mont-Saint-Hilaire : le 4 juin 2012

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

A quoi sert un plan de communication

A quoi sert un plan de communication Séminaire-atelier Bujumbura 8-9 Octobre 2014 La Communication Parlementaire A quoi sert un plan de communication 1. La communication c est quoi? Même si ces concepts sont connus il n est pas inutile de

Plus en détail

Politique de communication. Préparée par la Division des communications

Politique de communication. Préparée par la Division des communications Politique de communication Préparée par la Division des communications Janvier 2014 Table des matières politique de communication 1. Les objectifs 2. Mission, rôles et responsabilités 2.1. Mission de la

Plus en détail

Siège social : 5, place du 6 juin 1944 - BP 95801-45058 Orléans cedex 1 Bureau : 4, rue de Patay 45000 Orléans - Tél. : 02.38.78.49.

Siège social : 5, place du 6 juin 1944 - BP 95801-45058 Orléans cedex 1 Bureau : 4, rue de Patay 45000 Orléans - Tél. : 02.38.78.49. Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2006 Siège social : 5, place du 6 juin 1944 - BP 95801-45058 Orléans cedex 1 Bureau : 4, rue de Patay

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

Présentation du groupe de travail du bassin de la Loire et des outils

Présentation du groupe de travail du bassin de la Loire et des outils Journée d échanges sur les plantes aquatiques exotiques envahissantes Poitiers 18 novembre 2010 Présentation du groupe de travail du bassin de la Loire et des outils Stéphanie Hudin, Fédération des Conservatoires

Plus en détail

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises Un événement organisé par Quand la Relation Client ouvre ses portes La participation des entreprises Introduction Ce document s adresse aux Centres de Relation Client de quelque nature qu ils soient et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE Communauté de communes de la haute vallée du Thoré Rue de la mairie 81240 Saint-Amans-Valtoret 05 63 97 98 08 CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Communauté de Communes du Volvestre Direction Générale des Services Service des Marchés Publics 34 avenue de Toulouse BP 9 31390 CARBONNE Tél: 05 61 90 80

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

10 ème programme. Contrats et animations

10 ème programme. Contrats et animations 10 ème programme Contrats et animations Trois contrats types au 10 programme - Contrat de Partenariat - Contrat global d actions - Contrat d animation Le contrat de partenariat permet d assurer une synergie

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

NOTE 001. Le site Web EGRIAN

NOTE 001. Le site Web EGRIAN NOTE 001 Date : 30 janvier 2007 AGGLOMERATION DE NEVERS Hubert Couprie Tél. : 03 86 68 46 52 hubert.couprie@ville-nevers.fr MANDATAIRE DE L ÉTUDE : MINEA Alain Mausset Cécile Bouillet Téléphone : 01 42

Plus en détail

CONTRAT EDUCATIF LOCAL

CONTRAT EDUCATIF LOCAL CONTRAT EDUCATIF LOCAL Année 2002-2003 CANDIDATURE ET PROJET D ACTIONS SUR LES TEMPS PERI ET EXTRA-SCOLAIRES sur la commune ou le groupement de communes de... Ce dossier comprend : Page 2 : Page 3 : Page

Plus en détail

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement Fiche 1F0 Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola Service d information du Gouvernement Le dispositif interministériel de communication coordonné doit permettre de répondre aux objectifs

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE STRATEGIE REGIONALE POUR LE LIVRE, LA LECTURE PUBLIQUE ET LA LITTÉRATURE ORALE

DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE STRATEGIE REGIONALE POUR LE LIVRE, LA LECTURE PUBLIQUE ET LA LITTÉRATURE ORALE STRATEGIE REGIONALE POUR LE LIVRE, LA LECTURE PUBLIQUE ET LA LITTÉRATURE ORALE Objectifs PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ÉDITEURS PROFESSIONNELS Les objectifs poursuivis s inscrivent dans ce programme de la manière

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l Contrat de rivière re du bassin versant de la Têt 3 e réunion du comité de rivière re 2 juillet 2015 Présentation et validation de l avant l projet Périmètre du projet : le bassin versant de la Têt 1500

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

Entreprises et territoires, les clés du développement durable de la région urbaine de Lyon

Entreprises et territoires, les clés du développement durable de la région urbaine de Lyon Entreprises et territoires, les clés du développement durable de la région urbaine de Lyon ème forum de la Région Urbaine de Lyon 9 juin 998 L'Isle d Abeau Bonnes pratiques du développement durable en

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011. pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn

CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011. pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011 pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn Ordre du Jour Taxe communale sur la consommation finale d électricité Réforme de la fiscalité

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3

GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3 GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3 I. Contexte : Pourquoi, quand et comment réaliser le suivi budgétaire? II. Les modalités générales de prise

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 15 octobre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 15 octobre 2013 Étaient présents :, G. LESCOAT, J-L. CORRE, M. LE BER, G. BRUNEL, N 13-10-15/01 DÉLÉGATION DU MAIRE - Acceptation du devis JUPIN-PENCALET Hélène pour un montant de 2 103.09 (impression Echo juin) - Acceptation

Plus en détail

Charte du formateur DIFOR

Charte du formateur DIFOR Charte du formateur DIFOR PREAMBULE : Vous avez accepté d assurer une mission de formateur académique au titre de la DIFOR, et nous vous en remercions. Ce guide à pour objectif de vous rappeler les modalités

Plus en détail

Compte rendu de la CLE SAGE LOIRE EN RHONE ALPES 27 février 2015

Compte rendu de la CLE SAGE LOIRE EN RHONE ALPES 27 février 2015 Compte rendu de la CLE SAGE LOIRE EN RHONE ALPES 27 février 2015 La liste des présents est annexée (annexe 1). Jean GILBERT ouvre cette séance en présentant les objectifs de cette réunion. OBJECTIF DE

Plus en détail

Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE. CNIG 10 décembre 2015

Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE. CNIG 10 décembre 2015 Inventaires de cours d eau du SAGE Vilaine et le projet BD TOPAGE CNIG 10 décembre L EPTB Vilaine, son territoire Surface du bassin : 11 500 km² Réseau hydro : 12 600 km répartis sur 23 sous bassin 2 régions

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

Association sportive et communication

Association sportive et communication Association sportive et communication Dirigeants sportifs bénévoles Quelle communication pour mon asso? Janvier 2014 Module : communication Voir et revoir tout ce qui concerne la communication interne

Plus en détail

plan de gestion des déchets du BTP

plan de gestion des déchets du BTP Communication les outils 1 plan de gestion des programme de communication mai 2004 2 Le groupe de travail Communication a pour mission d élaborer un dispositif de communication du plan de gestion des comprenant

Plus en détail

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013

COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 COMPTE RENDU DU 18 MARS 2013 Présents : M. PIZY, Mme LEROUX, M. JOURDAIN, Mmes LE FUR, HOORELBEKE, BOULOUARD, Mrs de PESQUIDOUX - COLLET, GUERIN. Excusés : Pouvoir : Absent : Mrs DURIEUX de PESQUIDOUX

Plus en détail

Depuis 1995. Nos atouts : publicaservice.fr. Tél. 05 46 02 43 09 Port. 06 07 36 24 83

Depuis 1995. Nos atouts : publicaservice.fr. Tél. 05 46 02 43 09 Port. 06 07 36 24 83 Depuis 1995 Nos atouts : Le spécialiste de la cartographie Au service des collectivités et des entreprises Un savoir faire, riche de 20 ans d expérience Une référence, avec plus de 150 plans de communes

Plus en détail

Dossier de demande de subvention FSDIE

Dossier de demande de subvention FSDIE 1- Présentation de l association Nom :... Date de création : Objet et activités de l'association :.................... Nombre d'adhérents:.. 2- Présentation du projet** Dossier de demande de subvention

Plus en détail

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques

Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques DIRECTION DE L EVALUATION DE LA PUBLICITE, DES PRODUITS COSMETIQUES ET DES BIOCIDES Charte pour la communication sur internet des entreprises pharmaceutiques Préambule Mise à jour 2010 Au plan mondial,

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU DOCOB DU SITE NATURA 2000 DE LA ZONE HUMIDE DU METRO FR7200725. Bilan de la 1ère année d'animation Mars 2014 Avril 2015

MISE EN OEUVRE DU DOCOB DU SITE NATURA 2000 DE LA ZONE HUMIDE DU METRO FR7200725. Bilan de la 1ère année d'animation Mars 2014 Avril 2015 MISE EN OEUVRE DU DOCOB DU SITE NATURA 2000 DE LA ZONE HUMIDE DU METRO FR7200725 Bilan de la 1ère année d'animation Mars 2014 Avril 2015 Dates clefs de la démarche Validation du DOCOB : COPIL du 27/06/2013

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014 STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR CRB 3 juin 2014 Une démarche de co-construction depuis 2010 : 1 - Diagnostic partagé (état de la biodiversité, relations homme-nature,

Plus en détail

Objet : mise en place d un plan de communication. Maitre d œuvre Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes

Objet : mise en place d un plan de communication. Maitre d œuvre Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Cahier des charges Objet : mise en place d un plan de communication 1 Maitre d œuvre Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes 13 Avenue Maréchal Foch 05 000 Gap Mars 2014 Pré séntation Gé né ralé

Plus en détail

BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL. 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule COMPTE-RENDU

BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL. 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule COMPTE-RENDU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN DE L ALLIER AVAL BUREAU DE LA COMMISSION LOCALE DE L EAU DU SAGE ALLIER AVAL 8 février 2012- Salle de réunion Jean Monnet à Saint-Pourçain-sur-Sioule

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail

La directive inondation

La directive inondation La directive inondation Stratégies locales de gestion des risques d inondation Bassin Seine-Normandie 2013 Les dispositions de la directive européenne sur le risque inondation se mettent progressivement

Plus en détail

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE 1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un développement économique équilibré favorisant l emploi durable Pour un

Plus en détail

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 17 DÉCEMBRE 2013 Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Secteur géographique des actions Pays du Centre Bretagne

Secteur géographique des actions Pays du Centre Bretagne FICHE ACTION 1 : Mise en accessibilité des locaux recevant du public dans les entreprises artisanales et commerciales Descriptif et méthodologie de mise en œuvre 1 ère phase : Sensibilisation collective

Plus en détail

Appel d offre : Traductions pour. l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)

Appel d offre : Traductions pour. l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) Appel d offre : Traductions pour l Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) 1- Présentation générale et objet de la mise en concurrence L Observatoire français des drogues et des toxicomanies

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

MARCHE A SUIVRE POUR BENEFICIER D UNE AIDE DE L AGENCE

MARCHE A SUIVRE POUR BENEFICIER D UNE AIDE DE L AGENCE COMMUNIQUER, INFORMER, EDUQUER POUR LA PROTECTION DES MILIEUX AQUATIQUES Ce que vous ferez : MARCHE A SUIVRE POUR BENEFICIER D UNE AIDE DE L AGENCE Vous devez déposer auprès de l agence de l eau un dossier

Plus en détail

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010.

Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. - 1 - Le Conseil Municipal de Stutzheim-Offenheim s est réuni le 15 janvier 2010. CREATION D UN POSTE D ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Sur proposition de Monsieur le Maire, le conseil municipal, à l'unanimité,

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

SAGE Argoat Trégor Goëlo

SAGE Argoat Trégor Goëlo GIP / ADT PAYS DE - Appui à la réalisation de l état des lieux et des usages - Détermination des manques et Diagnostic Commission Locale de l Eau Réunion du 9 Septembre Sommaire de la présentation SCE

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES 10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES Les principes généraux du 10 ème programme Modération des recettes fiscales = 6 fois recettes de 2012

Plus en détail

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Concertation n 1 avec les têtes de réseau des opérateurs de formation Réunion du 3 juillet 2014 Note de problématique La Région Basse

Plus en détail

Guide pratique pour le suivi administratif des opérations d un contrat de rivière SOMMAIRE

Guide pratique pour le suivi administratif des opérations d un contrat de rivière SOMMAIRE Guide méthodologique aide à la rédaction d un dossier définitif d un contrat de rivière Guide pratique pour le suivi administratif des opérations d un contrat de rivière Introduction SOMMAIRE Fiche 1 :

Plus en détail

Procédure négociée sans publication

Procédure négociée sans publication Procédure négociée sans publication TERMES DE REFERENCE : APPUI STRATEGIQUE A LA PLANIFICATION ET PROPOSITION DE METHODOLOGIE D INTERVENTION POUR L ELABORATION DE PROTOTYPE DE FOYERS AMELIORES, LEUR TEST

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007

CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011. VARENIO Céline mardi 11 septembre 2007 La charte pour l environnement au niveau local : enjeux et rôles des actions de communication et de sensibilisation CHARTE COMMUNAUTAIRE POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE 2006-2011 VARENIO

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc).

La mise en place de projets pilotes doit également être favorisées (démarches exemplaires et reproductibles sur d autres communes du Parc). En 2013, le Parc des Monts d'ardèche accompagne les communes et communautés de communes, associations pour concrétiser des projets novateurs et expérimentaux. 13 thèmes, sur lesquels le Parc s engage à

Plus en détail

Le service. de communication. CHU de Toulouse

Le service. de communication. CHU de Toulouse Le service de communication de CHU de Toulouse La communication à l hôpital Elle est organisée autour d une équipe installé à l Hôtel-Dieu Saint Jacques et de 4 Chargés de communication présents sur chacun

Plus en détail

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17

Parrainage. d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Fonds dédié aux projets citoyens initiés et portés par des jeunes de 12 à 17 ans dans la région de la Capitale-Nationale Parrainage d une demande d aide financière pour le Fonds 12/17 Une initiative de

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Seudre

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Seudre Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Seudre Réunion de la CLE n 1 Le 19 mai 2009, de 14h30 à 17h00 Salle Riondet de l Agglomération Royan Atlantique Compte-rendu Document téléchargeable sur

Plus en détail

Séminaire animateurs AESN Avril 2011

Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Retour d expérience Le SAGE «Aisne Vesle Suippe» B. NIVOY Déroulement 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Janvier AP définissant périmètre Juin AP composant CLE

Plus en détail

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7

P O L I T I Q U E. N o 320. du Conseil scolaire acadien provincial. Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 TYPE DE POLITIQUE : TITRE DE LA POLITIQUE : Mode de gestion Communication Adoptée : le 1 er novembre 2014 Page 1 de 7 1. ÉNONCÉ Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) considère que la communication

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12

Encourager. une démarche. Ecochantier. en Travaux Publics. Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Illustrator eps / CMJN / Eco Maires en Noir Encourager une démarche Ecochantier en Travaux Publics GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 1 19/11/10 12:12 Chapitre 1. GUIDE-ECOCHANTIER/BAT.indd 2 19/11/10 12:12 Guide

Plus en détail

PROJET D EDUCATION AU THEME DE L EAU THEME

PROJET D EDUCATION AU THEME DE L EAU THEME PROJET D EDUCATION AU THEME DE L EAU THEME THEME 2015-2016 : ETUDE D UNE RIVIERE OU D UN PLAN D EAU RIVIERE OU PLAN D EAU ETUDIE(E) : STRUCTURE Vous êtes : une école, circonscription de : un collège un

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L année 2013 a été marquée par la conduite de démarches d envergure, transversales et fondatrices des politiques publiques de MPM en matière de lutte contre le changement climatique, d aménagement

Plus en détail

Guide pour la rédaction d'une politique linguistique. (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010

Guide pour la rédaction d'une politique linguistique. (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010 Guide pour la rédaction d'une politique linguistique (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010 Gouvernement du Québec Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport, 2010

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail