Le cycle de l eau. Évaporation. Condensation. Précipitations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le cycle de l eau. Évaporation. Condensation. Précipitations"

Transcription

1

2 1 L eau circule sur toute la surface de la Terre sous forme de nuages, de pluies, de rivières, d océans. 2 En s évaporant sous l effet du soleil, l eau des océans, des rivières, des lacs et des végétaux forme les nuages. 3 L eau des nuages retombe sur la Terre sous forme de précipitations. 4 Une partie de l eau s enfonce sous la terre pour former les nappes : c est l infiltration. 5 L autre partie de l eau rejoint les océans grâce aux rivières et aux fleuves : c est le ruissellement. Le cycle de l eau Sous l effet du soleil, l eau de mer s évapore et s élève dans l atmosphère. 1 Évaporation L évaporation se fait également à partir de la terre : les rivières, les lacs, les sols, les animaux, les hommes et surtout la végétation alimentent les nuages en vapeur d eau. 2 Condensation Les gouttelettes se rassemblent pour former des nuages ou du brouillard. 3 Précipitations 79 % des pluies tombent sur les océans. Quand les conditions climatiques changent, les gouttes s alourdissent et tombent en pluie ou neige selon la température. 21 % des pluies tombent sur la terre ferme, puis elles s infiltrent ou ruissellent. 4 Retour à la mer Évaporation : quand l eau passe de l état liquide à l état gazeux. Condensation : quand l eau passe de l état gazeux à l état liquide. Nappe : grande étendue d eau enfouie dans le sol. L autre partie s infiltre dans le sol et vient alimenter les nappes souterraines, essentielles pour la culture et la vie. C est cette eau qui s écoule dans les sources et approvisionne les puits. 4

3 1 70 % de la surface de la Terre est recouverte d eau. C est pour cela qu on l appelle la «Planète bleue». 2 Plus de 97 % de cette eau est salée (mers, océans et banquises). 3 Moins de 3 % de cette eau est douce (pas salée). Elle se trouve dans les glaciers, sous la terre, sur la terre (lacs, étangs, cours d eau...) et dans l air (nuages, pluie, vapeur...). 4 Toute cette eau douce provient principalement des précipitations. Eau douce et eau salée Il y a millions de milliards de tonnes d eau sur Terre (la même quantité depuis que la Terre existe) dont : Eau salée 97,17 % Eau douce 2,83 % C est une toute petite part de l eau sur Terre mais c est celle qui nous est essentielle pour boire, nous laver et faire pousser les plantes. Dans les glaciers 76 % Les glaciers continentaux se trouvent aux deux pôles (particulièrement en Antarctique et au Groenland). Ce sont les restes des immenses calottes glaciaires qui recouvraient une grande partie de la Terre pendant les glaciations. Ils constituent la plus grande réserve d eau douce de la planète. Les glaciers de montagne sont formés de neige accumulée qui s est transformée en glace. Elle recouvre plus des 2/3 de la surface de la Terre dans les océans, les mers et les banquises (partie gelée des océans polaires). C est grâce à elle que la vie existe. Elle s est peu à peu salée au contact des roches et minéraux. En surface 1,46 % Dans l air 0,03 % C est l eau que l on trouve en suspension dans l atmosphère : les nuages, la vapeur, la brume. Ce sont les lacs, les étangs, les mares, les puits, les flaques Ces plans d eau se remplissent grâce aux pluies, aux nappes souterraines ou aux cours d eau (fleuves, rivières ). Ils prennent souvent naissance dans les montagnes sous forme de torrents. Les rivières se jettent dans les fleuves, qui coulent jusqu aux mers et aux océans. Sous la terre Calotte glaciaire : masse de glace qui recouvre parfois le sol, parfois tout un continent (l Antarctique). Glaciation : période pendant laquelle se sont formés les glaciers. Fonte : transformation de la neige ou de la glace en eau. 22,5 % Les eaux souterraines peuvent être près de la surface (les nappes phréatiques) ou en profondeur (les nappes profondes ou captives). Elles proviennent de la fonte des neiges et des pluies. 5

4 1 Les eaux souterraines proviennent de l infiltration des eaux de pluie dans le sol. 2 Elles y forment des nappes. Les nappes phréatiques sont celles qui sont les plus proches de la surface du sol. 3 Il existe aussi des nappes plus profondes et des cours d eau souterrains. 4 Après avoir capté et traité ces eaux dans des usines de production d eau potable, l homme s en sert pour sa consommation. Les eaux souterraines L infiltration L eau de pluie s infiltre dans le sol en passant par toutes les fissures de la terre ou de la roche. Elle se débarrasse ainsi de ses impuretés et remplit les espaces vides avant d être arrêtée par une couche imperméable. La source C est un endroit où les eaux souterraines sortent naturellement du sol et s écoulent à la surface. C est donc souvent le lieu de naissance d un cours d eau. Les rivières souterraines Dans les roches tendres, ou quand de grandes failles fendent la roche, des cours d eau souterrains se forment. Ils peuvent creuser de gigantesques grottes ou des réseaux qu explorent les spéléologues. Les nappes souterraines L eau infiltrée s accumule sous la terre et forme des réservoirs, qu on appelle des «nappes» et qui peuvent s étendre sur des centaines de kilomètres. On les capte pour notre consommation d eau. Il existe 2 sortes de nappes souterraines : Infiltration : passage de l eau à travers le sol. Fissure : petite fente dans une roche. Imperméable : que l eau ne peut pas traverser. Capter : pomper de l eau. 1 Les nappes phréatiques Ce sont les nappes qui se trouvent le plus près de la surface du sol. C est l eau que l on trouve au fond des puits. 2 Les nappes profondes ou captives Ce sont les nappes qui se trouvent en profondeur. Elles sont ainsi mieux protégées de la pollution. 6

5 1 L eau qui coule du robinet provient soit directement d un captage, soit d une usine de production d eau potable. 2 L eau pompée dans les nappes profondes subit une filtration et une chloration. L eau prélevée dans les rivières ou les lacs est toujours traitée en usine pour devenir potable. 3 Plusieurs étapes de nettoyage sont nécessaires pour rendre cette eau propre à la consommation et améliorer sa couleur et son goût. 4 Ces étapes peuvent varier selon le niveau de pollution de l eau pompée. Les étapes de la production d eau potable 1 Le captage L eau est ici pompée dans une rivière. Elle est conduite par une canalisation jusqu à l usine de production. 2 Le dégrillage Circuit de l eau À son entrée dans l usine, l eau traverse une grille de barreaux, espacés d environ 5 centimètres les uns des autres, qui stoppe les plus gros déchets (branches, plastiques ). 3 Le tamisage L eau continue son chemin et traverse un grillage plus serré, le tamis, qui retient les petits déchets comme les mégots de cigarette ou les allumettes. 4 La décantation On verse ensuite un produit coagulant dans l eau. Les impuretés se regroupent et forment de petits paquets qui tombent au fond du bassin de décantation. L eau devient plus claire. 5 La filtration sur sable L eau traverse une épaisse couche de sable qui arrête les dernières petites impuretés visibles. 7 La filtration au charbon actif L eau passe à travers une couche de grains de charbon. Dedans, de bonnes bactéries mangent les morceaux de matières organiques encore présents. L eau est maintenant potable. 6 L ozonation Un gaz, l ozone, est diffusé dans l eau pour supprimer les impuretés invisibles : virus et bactéries sont détruits, les matières organiques sont cassées en morceaux. Matière organique : morceau d organisme vivant en décomposition. Potable : que l on peut boire sans risque pour la santé. Désinfectant : qui détruit les microbes. Normes : ensemble de règles à respecter. 8 La chloration Pour que l eau conserve sa bonne qualité en parcourant les canalisations de l usine aux consommateurs, on ajoute du chlore, un désinfectant. 7 Les contrôles Le service des eaux qui a la responsabilité de l usine effectue régulièrement des contrôles pour vérifier que l eau est conforme aux normes. De plus, l État réalise des contrôles dont les résultats doivent être affichés dans les mairies.

6 1 Une fois l eau traitée en usine, il faut la stocker car la consommation n est pas régulière. 2 Il existe plusieurs types de réservoirs : les réservoirs au sol, enterrés ou surélevés (les châteaux d eau). 3 Les châteaux d eau permettent de faire monter l eau à tous les étages d une maison située plus bas que le réservoir. 4 Les tuyaux des canalisations transportent l eau, de l usine aux consommateurs, en passant par les réservoirs. Les réservoirs Usine de production d eau potable Ils servent à stocker temporairement l eau potable (car la consommation est très différente selon l heure ou le jour) avant qu elle soit distribuée. Ils peuvent être au sol, enterrés ou surélevés artificiellement (les châteaux d eau). Les réservoirs au sol ou enterrés Ils sont situés dans les zones les plus hautes de la ville pour que l eau s écoule toute seule vers les consommateurs. Ils possèdent une grande capacité de stockage. Pour respecter le paysage, ils sont parfois enterrés. Les châteaux d eau En terrain plat, ils permettent de créer une différence de niveau artificielle. Ce sont de grandes tours avec un réservoir à leur sommet. Les canalisations Elles transportent l eau, de l usine aux habitations, en passant par les réservoirs. En France, le réseau compte plus de km de canalisations, soit plus de 20 fois le tour de la Terre. La distribution de l eau est pilotée à partir d un centre de contrôle qui surveille 24 h/24 la consommation, le niveau des réservoirs ou encore la qualité de l eau. Pendant 1 2 la nuit (quand la consommation est basse), l eau est poussée vers le haut par des pompes. L eau reste stockée dans la partie haute du château d eau. Il y a là de à mètres cubes d eau. Canalisation : gros tuyau qui transporte l eau. Stocker : faire des réserves. Artificielle : fabriquée par l homme et non par la nature. L organisation de la distribution d eau En France, le service de l eau est assuré par les communes, souvent avec l aide de sociétés privées spécialisées. Elles apportent leur savoir-faire technique pour rendre l eau potable, pour la distribuer et pour faire fonctionner les installations d évacuation et de dépollution des eaux usées. 3 L eau descend à la demande grâce à son propre poids vers les canalisations qui la transportent jusqu aux consommateurs. 8

7 1 Il ne se passe pas une journée sans que nous utilisions de l eau. 2 Au 19 e siècle, en France, on utilisait en moyenne 10 litres d eau par jour et par personne. 3 Aujourd hui, on utilise près de 137 litres d eau par jour et par personne pour boire, se laver, laver le linge ou arroser son jardin. 4 L équipement des maisons et des immeubles en eau courante est un progrès récent. 5 L eau potable est issue d une usine de traitement puis distribuée dans les habitations par un réseau de canalisations souterraines. Combien de litres d eau? Aux toilettes Tirer la chasse d eau 6 à 12 litres L eau à la maison Dans la salle de bains Un bain 150 à 200 litres Une douche de 4 à 5 minutes 60 à 80 litres Une toilette au lavabo 5 litres Dans la cuisine Lave-linge 35 à 60 litres par lessive Vaisselle à la main 10 à 12 litres par lavage Lavevaisselle 12 à 16 litres Boire et cuisiner 10 litres Dans le jardin Lavage d une voiture 200 litres Le compteur Il mesure la quantité d eau utilisée dans la maison. Il permet de calculer combien il faudra payer pour la facture du service de l eau. Arrosage du jardin 15 à 20 litres par m2 Service de l eau : ensemble des activités liées à la distribution et au traitement de l eau. Remplissage d une piscine de à litres 10 Les collecteurs Ils transportent l eau qui a été utilisée des habitations jusqu aux stations d épuration.

8 1 L assainissement, c est le fait de dépolluer les eaux usées, celles dont on s est servi, afin que ces eaux n aillent pas polluer les cours d eau et les sols. 2 L eau sale est acheminée par les collecteurs jusqu aux stations d épuration. 3 Là, elle est dépolluée puis déversée dans les cours d eau. 4 Dans les maisons isolées et les campagnes peu peuplées, l assainissement se fait grâce aux fosses septiques. La dépollution des eaux usées Les collecteurs Les eaux usées venues des maisons, des immeubles, des bureaux et des usines sont rejetées dans les tuyaux enterrés du réseau d'assainissement, appelés «collecteurs». Ces tuyaux les conduisent jusqu'aux stations d'épuration. Dans les grandes villes, on parle d'égouts. Le réseau français mesure environ km. Dégrillage et dessablage À la campagne ou pour les maisons isolées, il n'y a souvent pas de collecteurs. Les eaux vont alors dans une fosse septique, un système qui permet à l'eau de peu à peu se purifier grâce à la décantation et au filtrage naturel du sol. 1 Les fosses septiques Le bassin d'orage Il stocke une partie des eaux pendant les fortes pluies pour éviter le mélange entre eaux usées et eaux de pluie, ce qui pourrait faire déborder les collecteurs. L'eau est ensuite envoyée à la station de dépollution pour y être traitée. La station de dépollution Les eaux usées arrivent dans la station d'épuration pour être nettoyées et dépolluées. Elles pourront ainsi être rejetées dans les cours d'eau sans les polluer. Traitements biologiques Dégraissage Décantation Clarification Acheminer : conduire vers le lieu de traitement. Collecteur : tuyau qui reçoit les eaux usées. Fosse septique : réservoir où les déchets sont évacués puis rendus liquides par des bactéries. Le prix de l'eau Près de la moitié de la somme payée par ceux qui utilisent l'eau va aux services de production et de distribution d'eau potable. Plus d'un tiers va aux services de dépollution des eaux usées ; moins d'un quart aux taxes publiques qui servent surtout à payer la lutte contre la pollution. Taxes et redevances Collecte et traitement des eaux usées 17 % 37 % 46 % Production et distribution d'eau potable 15

9 1 Dans une commune, c est le maire qui est responsable de l eau et de l assainissement. Mais il confie souvent ce travail à des entreprises privées qui s occupent de fournir l eau à tous. 2 Les personnes employées dans les usines de traitement travaillent à rendre l eau potable. 3 Les employés qui s occupent du réseau de distribution surveillent l acheminement de l eau jusqu au robinet. 4 Le service clientèle relie le client aux services de distribution. Les métiers de l eau potable Le réseau Usine de production d eau potable Le responsable réseau vérifie avec son équipe l état des canalisations, de l usine jusqu au robinet. Il s occupe aussi de faire installer de nouvelles canalisations. Le chasseur de fuites inspecte les canalisations avec des appareils spéciaux et repère les fuites grâce aux bruits. Dans l usine d eau potable Le chef d usine est responsable de tous les traitements effectués sur l eau. Il supervise son équipe. L électromécanicien répare les machines en panne et en installe de nouvelles. Il règle également les installations électriques. Le préleveur d eau prélève des petites quantités d eau dans des flacons qu il donne au contrôleur qualité. Le contrôleur qualité analyse dans son laboratoire les flacons d eau pour vérifier que l eau est bien potable. Le chercheur améliore les techniques pour filtrer, traiter, analyser l eau et pour mieux entretenir et réparer les canalisations. Assainissement : dépollution des eaux usées. Réseau (ici) : ensemble de tuyaux qui sont reliés entre eux. Les services à la clientèle Le chargé de clientèle Le service clientèle relie le client aux services de distribution. Il existe aussi des métiers liés à la dépollution des eaux usées comme chef d'usine, égoutier Le releveur de compteur passe dans les habitations pour regarder sur le compteur la quantité d eau utilisée. Ce chiffre permet ensuite de calculer le montant à payer, mais aussi de détecter une fuite si la consommation a brutalement augmenté d un relevé à l autre.

10 1 Les besoins en eau sur Terre augmentent 2 fois plus vite que la population mondiale. 2 L eau est une ressource normalement renouvelable à l infini. Mais comme on la consomme de plus en plus, elle devient rare et précieuse. 3 Pour ne pas gaspiller l eau, il existe quelques gestes simples à effectuer au quotidien. 4 N abandonnons pas dans la nature ou dans la rue des déchets qui, tôt ou tard, peuvent polluer l eau. L eau, c est précieux! Ne pas laisser couler l eau Arrêter l eau quand on se brosse les dents et quand on se savonne. Prendre une douche plutôt qu un bain Un bain consomme jusqu à cinq fois plus d eau qu une douche de 5 minutes. Entretenir sa tuyauterie Contrôler l état général et réparer les fuites d eau. Un robinet qui goutte perd jusqu à 120 litres d eau par jour, une chasse d eau 600 litres. Moins polluer Ne pas jeter les restes d aliments, les emballages ou les produits toxiques dans les éviers et les toilettes. Réduire les doses de lessive, de produit vaisselle et utiliser de préférence des produits biodégradables. Réduire l arrosage Arroser son jardin ou laver sa voiture moins souvent pendant l été pour préserver les nappes phréatiques. Arroser le soir pour éviter l évaporation de l eau sous l effet de la chaleur. Récupérer l eau de pluie des gouttières et utiliser un arrosoir plutôt qu un tuyau. Bien utiliser les appareils électroménagers Fuite : eau qui s échappe anormalement. Toxique : dangereux pour l organisme. Biodégradable : qui se décompose naturellement. Faire marcher son lave-vaisselle et son lave-linge uniquement lorsqu ils sont pleins. Remplacer les vieilles machines par des récentes qui consomment deux fois moins d eau. 22

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE a chacun ses Station d eau potable de Kerriou Château d eau de Kerstéphan Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE La collectivité est responsable du service d eau et assainissement. Elle prend

Plus en détail

Environnement : Quel est l impact de l homme sur les différentes sources d eau douce disponibles

Environnement : Quel est l impact de l homme sur les différentes sources d eau douce disponibles Les enquêtes D HIVER d EDD Education au Développement Durable L eau Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n N a t

Plus en détail

Qu est-ce que le respect du vivant?

Qu est-ce que le respect du vivant? Le respect de l environnement Qu est-ce que le respect du vivant? JE DÉCOUVRE QU EST-CE QUI EST VIVANT? Tu sais déjà que les animaux, les végétaux et les champignons sont des êtres vivants. Ils ont tous

Plus en détail

LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS

LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS l essentiel sur... LE CYCLE DE L EAU DE LA NATURE A LA NATURE EN PASSANT PAR CHEZ VOUS Centre d Information sur l Eau Sommaire 1. L EAU SUR LA PLANÈTE Mais où se trouve l eau? Y a-t-il beaucoup d eau douce

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre 5. Les ressources en eau La totalité de l eau présente sur la Terre forme ce que l on appelle l hydrosphère. Son volume total est estimé à 400 millions de km 3. Ce volume paraît considérable : il correspond

Plus en détail

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Les cycles de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et

Plus en détail

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente.

Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. Simplement précieuse, doublement utile. Utiliser l eau deux fois et récupérer ses calories, une économie intelligente. L eau se fera-t-elle rare? L EAU sur TERRE en 2025 L eau est aujourd hui considérée

Plus en détail

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement L eau est un bien précieux qu il faut économiser La chaleur, la pluviométrie faible, les mauvaises habitudes de consommation doivent nous

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois

Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres. Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO! Vous arrosez avec l eau de pluie Vous gagnez 100 Bravo! Vous arrosez avec l eau de pluie : vous gagnez 100 litres L équipe suivante joue 2 Pollution de l eau : l équipe suivante joue 2 fois BRAVO!

Plus en détail

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes Notre usage quotidien de l eau L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes En France, en 2009, chacun d entre nous a consommé en moyenne 165 litres d eau par jour, tous

Plus en détail

PRENDRE CONSCIENCE DE LA VALEUR DE L EAU

PRENDRE CONSCIENCE DE LA VALEUR DE L EAU Activités éducatives pour les élèves de 8 à 9 ans PRENDRE CONSCIENCE DE A VAEUR DE EAU NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉÈVES DE 8 À 9 ANS SOMMAIRE DE ACTIVITÉ es élèves prennent conscience de l importance

Plus en détail

LES A'CROCs DE L'INFO les moyens techniques a economies d'eau et

LES A'CROCs DE L'INFO les moyens techniques a economies d'eau et LES A'CROCs DE L'INFO les moyens techniques a economies d'eau et l'eau en region PACA Les moyens techniques d'economies d'eau Lieu Moyens techniques Coûts Economies envisagées Tous les robinets Réducteurs

Plus en détail

Compte rendu : Visite de la station d épuration «Grand Prado» de Sainte-Marie

Compte rendu : Visite de la station d épuration «Grand Prado» de Sainte-Marie Compte rendu : Visite de la station d épuration «Grand Prado» de Sainte-Marie Introduction Le vendredi 21 mars de 8h30 à 11h30, nous nous sommes rendus en bus avec la classe de CM2 c de Mr GRENOUILLER,

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

1. CONDUITS D ECOULEMENT A LA MAISON TRAITEMENT INITIAL

1. CONDUITS D ECOULEMENT A LA MAISON TRAITEMENT INITIAL 1. CONDUITS D ECOULEMENT A LA MAISON TRAITEMENT INITIAL Appliquez TOUJOURS Bio-Clean lorsque vous prévoyez de ne pas utiliser les conduits pendant une période de 6 à 8 heures (juste avant d aller vous

Plus en détail

POLLUTiON DOMESTiQUE : EAU SECOURS!

POLLUTiON DOMESTiQUE : EAU SECOURS! POLLUTiON DOMESTiQUE : EAU SECOURS! 1 Les produits d entretien domestiques contiennent de nombreuses substances toxiques issues de la pétrochimie qui sont évacuées avec les eaux usées. 2 Ces eaux sont

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Eau, gestion et valorisation

Eau, gestion et valorisation Eau, gestion et valorisation plantasion Vision d une ville verte par une école du paysage Florian BURKHARD Johanna VOIBLET Année académique 2015-2016 Organisé par Eric Amos, Christian Betti & Sonia Rosello

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE

CROIX-ROUGE FRANÇAISE CROIX-ROUGE FRANÇAISE Direction des Opérations Internationales / PIROI Gestion, nettoyage et sanitation des puits en situation de catastrophe Document P.I.R.O.I Julien Thiria (ingénieur sanitaire) Mise

Plus en détail

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins 1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com Guide des gestes éco-malins édito Ce petit guide Eco-malins préconise quelques gestes simples afin

Plus en détail

5 questions. L eau usee en. Où vont nos eaux usées? Pourquoi assainir nos eaux usées? Quelles quantité d eau usée produisons-nous?

5 questions. L eau usee en. Où vont nos eaux usées? Pourquoi assainir nos eaux usées? Quelles quantité d eau usée produisons-nous? L assainissement et vous L eau usee en 5 questions 1 3 2 Où vont nos eaux usées? Chaque jour nous produisons des eaux usées. Elles sont issues de la vaisselle, de la douche, de la lessive ou des WC. On

Plus en détail

FICHE 1. Economisons l'eau

FICHE 1. Economisons l'eau FICHE 1 Economisons l'eau La situation de sécheresse exceptionnelle qu'a traversé notre département en 2003 et les craintes qui s'amorcent pour l été 2010 nous conduisent à envisager, dans notre vie quotidienne,

Plus en détail

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange Eau potable Définition L'eau potable est une eau qui ne doit pas porter atteinte à la santé humaine. L'eau potable est contrôlée de façon très stricte et doit respecter des valeurs limites pour différents

Plus en détail

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable I. L eau dans tous ses états : Qu est-ce qu une molécule d eau? C est la plus petite quantité d eau "possible". Dans

Plus en détail

Le cycle de l eau domestique

Le cycle de l eau domestique V o y a g e N Avant G O U T E D O d arriver à ton robinet, je passe P O T A B L E par l usine d eau potable. Voici mon voyage depuis la Seine : L E X I Q U E Château d eau : il est conçu pour stocker l

Plus en détail

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base :

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base : VOTRE MAISON La collecte et l utilisation de l eau de pluie à la maison La collecte de l eau de pluie et le stockage à des fins d utilisation ultérieure est une pratique ancienne. On y a toujours recours

Plus en détail

VEOLIA N11. Septembre 2015

VEOLIA N11. Septembre 2015 VEOLIA N11 Septembre 2015 Sommaire Quizz : mes besoins en eau Comment mieux maîtriser sa consommation - Comprendre sa facture d eau Payer en ligne, c est facile! Choisir son mode de paiement Ensemble,

Plus en détail

Le 5 Avril 2012, la classe de 2 nde 10 s est rendue accompagnée par deux professeurs, M. Charrin professeur d Histoire-Géographie, et Mme Lioger

Le 5 Avril 2012, la classe de 2 nde 10 s est rendue accompagnée par deux professeurs, M. Charrin professeur d Histoire-Géographie, et Mme Lioger Le 5 Avril 2012, la classe de 2 nde 10 s est rendue accompagnée par deux professeurs, M. Charrin professeur d Histoire-Géographie, et Mme Lioger professeur de Sciences de la Vie et de la Terre, à deux

Plus en détail

OPERATION CHERCHEURS D EAU Printemps des Sciences Dossier : L eau : prix et consommation

OPERATION CHERCHEURS D EAU Printemps des Sciences Dossier : L eau : prix et consommation Institut des Filles de Marie 5 ème année technique de comptabilité année scolaire 2002 2003 Professeur : Vander Steichel Carine Elèves : Benallal Fatiha, Ben Hammouda Laïla, El Adek Adil, El Bouzid Sanae,

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

N o 1 - De la source au fleuve. Beaucoup, un peu... Je pollue, tu pollues...

N o 1 - De la source au fleuve. Beaucoup, un peu... Je pollue, tu pollues... L'eau est un trésor N o 1 - De la source au fleuve L eau est une ressource naturelle renouvelable à l infini. Mais comme la population mondiale augmente, on la consomme de plus en plus. Elle devient rare

Plus en détail

Carnet de découverte Le chemin d une goutte d eau. www.metropole-rouen-normandie.fr

Carnet de découverte Le chemin d une goutte d eau. www.metropole-rouen-normandie.fr Carnet de découverte Le chemin d une goutte d eau www.metropole-rouen-normandie.fr Le temps de "voyage" de l eau! Au cours de son cycle, l eau passe à travers différents réservoirs naturels où elle est

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

Règlement du jeu. L équipe gagnante est celle qui arrive sur la case départ en premier.

Règlement du jeu. L équipe gagnante est celle qui arrive sur la case départ en premier. Règlement du jeu Le départ Tous les pions sont placés sur la case départ (un pion par équipe). Chaque équipe lance le dé. L équipe qui fait 6 en premier commence (et relance le dé). Le parcours Lorsque

Plus en détail

l eau de pluie, une ressource oubliée

l eau de pluie, une ressource oubliée Est-il normal de consommer l'eau potable pour l'alimentation des toilettes? L arrosage du jardin? Le lavage de la voiture? Ce petit livret a été réalisé pour vous montrer que le gaspillage de l eau potable

Plus en détail

L EAU ET L ASSAINISSEMENT. L Eauet l assainissement DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA BASSE-ZORN DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA BASSE-ZORN

L EAU ET L ASSAINISSEMENT. L Eauet l assainissement DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA BASSE-ZORN DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA BASSE-ZORN L Eauet l assainissement DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA BASSE-ZORN L EAU ET L ASSAINISSEMENT DANS LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA BASSE-ZORN La protection de l environnement n est pas une mode, mais

Plus en détail

RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE

RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE Récupérez l eau de pluie et faites des économies... des solutions simples pour votre maison et votre jardin Aquality France L EAU POTABLE UNE RESSOURCE PRÉCIEUSE Plus de 97%

Plus en détail

L eau ne tombe pas du ciel!

L eau ne tombe pas du ciel! DOSSIER2 L eau ne tombe pas du ciel! L eau douce, entre rareté et inégale répartition. DÉCOUPAGE DE LA FICHE Chaque fiche pédagogique «dossier» est structurée en deux parties : Première partie : documents

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée @ Ontario Dix façons de conserver l'eau Nous avons tous un rôle à jouer pour garantir que les eaux de l'ontario soient potables et propices à la baignade et à la pêche. Il incombe aux gouvernements d'établir

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

sans être un super-héros!

sans être un super-héros! ou comment protéger la planète sans être un super-héros! Dans nos gestes de tous les jours, nous utilisons des ressources naturelles (énergie, eau, bois, matières premières ) pour nous déplacer, nous chauffer,

Plus en détail

Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète?

Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète? Quelle quantité d eau y a-t-il sur notre planète? Les océans couvrent 71% de la surface de la Terre et contiennent 97,2% du volume d eau de notre planète. Quelle quantité d eau potable y a-t-il sur notre

Plus en détail

Cuisine / arrière-cuisine

Cuisine / arrière-cuisine Nom du foyer : Quels gestes avez-vous adoptés en 2010? DOCUMENT A COMPLETER ET A RETOURNER A LA PASSIFLORE Ce document reprend l ensemble des gestes présents dans le catalogue des gestes. Lors de l enquête

Plus en détail

3. Revisser le flexible

3. Revisser le flexible 1. Dévisser le flexible de douche 2. Visser l économiseur d eau «douche» 3. Revisser le flexible 4. La douche est prête pour les économie d eau 1. Dévisser la bague du robinet 2. Retirer le mousseur existant

Plus en détail

Buvez. l eau de l Agglo. www.agglo-de-rouen.fr. Dossier de presse

Buvez. l eau de l Agglo. www.agglo-de-rouen.fr. Dossier de presse Buvez l eau de l Agglo Dossier de presse www.agglo-de-rouen.fr de la fantaisie sur votre table a v e c l e a u d u r o b i n e t L Agglo de Rouen propose* pour l été deux bouteilles en verre graphiques

Plus en détail

Animations optionnelles

Animations optionnelles Animations optionnelles Le premier objectif des sciences expérimentales est de donner à l élève des éléments de culture scientifique indispensables à la compréhension du monde qui l entoure. Les élèves

Plus en détail

Consignes d'entretien et d exploitation de votre assainissement non collectif

Consignes d'entretien et d exploitation de votre assainissement non collectif Consignes d'entretien et d exploitation de votre assainissement non collectif I. Prescriptions particulières : Il est important pour ne pas nuire au bon fonctionnement de la filière d assainissement non

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser.

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser. économies d énergie Tous les jours, nous consommons de l énergie, pour l éclairage, le chauffage, pour la toilette, pour les déplacements, pour cuire les aliments ou les maintenir au frais, pour travailler

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES. pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement

GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES. pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement J ai besoin d énergie dans mon logement pour m éclairer, me chauffer, faire fonctionner

Plus en détail

L eau du robinet. avec un grand. L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON. > www.grandodelyon.org

L eau du robinet. avec un grand. L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON. > www.grandodelyon.org L eau du robinet avec un grand L eau de votre robinet devient GRAND O DE LYON > www.grandodelyon.org Grand O de Lyon Une eau d excellente qualité mérite bien un nom! Désormais, l eau qui s écoule de votre

Plus en détail

HYDRO MATERIELS. Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat

HYDRO MATERIELS. Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat Energie et environnement En Franche Comté MATERIELS HYDRO YDRO-ECONOMES Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat Version 1 AJENA Espace inf eau 28 boulevard Gambetta BP 30149 39 004 LONS

Plus en détail

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise Institut Ming Men Quelle Eau Boire? Institut Ming Men 146 Grande Rue 54180 Heillecourt Tel : 03 83 96 26 20 06 09 88 02 18 Quelle Eau boire? Eau du robinet, eau en bouteille minérale ou de source, eau

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine. Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine

Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine. Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine Les microbes et l eau souterraine Au Québec, les réserves d eau souterraine

Plus en détail

Passage en régie de la distribution de l eau potable

Passage en régie de la distribution de l eau potable La régie est un mode d organisation permettant aux collectivités de prendre en charge une activité dans le cadre de leurs propres services. Passage en régie le choix historique de l agglomération Évry

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Annexes sanitaires Pièce n 6-a PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE PREY Eure Place René Cardin 27220 PREY Tél : 02.32.37.95.80 Fax : 02.32.37.27.88 Règlement Prescrit le : 12 janvier 2009 Arrêté le : 6 décembre

Plus en détail

Boisson : 2 litres. Brossage de dent : 1 litre. Cuisine : 6 litres. Petite douche (5 min) : 60 litres. Grande douche (10-15 min) : 120 litres

Boisson : 2 litres. Brossage de dent : 1 litre. Cuisine : 6 litres. Petite douche (5 min) : 60 litres. Grande douche (10-15 min) : 120 litres Boisson : 2 litres Brossage de dent : 1 litre Cuisine : 6 litres Petite douche (5 min) : 60 litres Grande douche (10-15 min) : 120 litres Bain : 160-200 litres Chasse d'eau : 10 litres Vaisselle à la main

Plus en détail

DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE Mes gestes qui comptent au quotidien SUR LE SITE CLIENT Mes gestes qui comptent au quotidien 2 Le tri sélectif des déchets Il permet d améliorer la revalorisation des déchets

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

Dans ces expériences, nous avons montré la réduction de la consommation d eau sur un robinet à l aide d un mousseur économique

Dans ces expériences, nous avons montré la réduction de la consommation d eau sur un robinet à l aide d un mousseur économique Introduction Dans une maison muni d un jardin, il existe plusieurs moyens pour réduire sa consommation d eau sur différents appareils : - Mise en place d un «stop douche» ou un mitigeur thermostatique

Plus en détail

Commune de LE TAMPON:

Commune de LE TAMPON: Commune de LE TAMPON: Réseau 19 EME KM (chemin Géranium), 19ème Km (RN3), chemins Philippe Técher, des Maraîchers les Hauts, Fargeau et Barbot Vous êtes alimenté(e)(s) par : une eau de surface Vous dépendez

Plus en détail

GEOGRAPHIE Andrée Otte L eau. Lecture

GEOGRAPHIE Andrée Otte L eau. Lecture GEOGRAPHIE Andrée Otte L eau Lecture Je n aime pas la pluie, disait le petit Paul ; elle m empêche de jouer et de courir dans le jardin et elle est la cause de bien des méfaits. Que de dégâts elle occasionne

Plus en détail

Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement

Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement Usine de traitement d'eau de Saint-Hyacinthe Document explicatif pour la visite Appareils et équipements servant au traitement Une usine de traitement d'eau doit pouvoir fournir une eau potable d'une qualité

Plus en détail

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 2 CHOISIR SON ÉCLAIRAGE Pensez aux lampes basse consommation! Elles consomment 5 fois moins que les ampoules ordinaires, elles

Plus en détail

STESSI sarl. Plomberie Chauffage Electricité. La Passion et le Confort de votre Espace Vie

STESSI sarl. Plomberie Chauffage Electricité. La Passion et le Confort de votre Espace Vie STESSI sarl Plomberie Chauffage Electricité La Passion et le Confort de votre Espace Vie Solaire Granulés Double Flux L ECO Artisan s engage :. A vous conseiller sur des solutions performantes adaptables

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Comptage individuel de l'eau. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Comptage individuel de l'eau. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Comptage individuel de l'eau Guide d'information à l'usage des occupants COMPTAGE INDIVIDUEL DE L'EAU Les bons comptes font les bons voisins Compter l eau au logement est un moyen de

Plus en détail

Suivez le guide! Le p tit guide. écolo

Suivez le guide! Le p tit guide. écolo Suivez le guide! Le p tit guide écolo Pourquoi choisir L ARBRE VERT? L ARBRE VERT est la marque française de produits d entretien et d hygiène corporelle écologiques. Notre usine, près de Poitiers, est

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

l eau Agissons sur Je me pose les bonnes questions Ce qu, il faut savoir! Le cycle de l eau

l eau Agissons sur Je me pose les bonnes questions Ce qu, il faut savoir! Le cycle de l eau Je me pose les bonnes questions Économie Quelle est ma consommation annuelle d eau en m 3 et quel est le montant de ma facture? Quelle économie représenterait pour moi l utilisation de de pluie pour arroser

Plus en détail

5 non / 7 oui. Certains élèves s amusent à faire couler l eau pour rien

5 non / 7 oui. Certains élèves s amusent à faire couler l eau pour rien 1- Connaissez-vs la consommation d eau annuelle mensuelle de l établissement, et le montant de sa facture d eau? 2- Y a-t-il des compteurs divisionnaires sur les différents bâtiments? Oui Non 3- Un suivi

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

«Qu est-ce que l écoreporter?»

«Qu est-ce que l écoreporter?» DECEMBRE 2007 N 1 «Qu est-ce que l écoreporter?» L EDITO : Page 1 :. Qu est-ce que l écoreporter?. Les 10 gestes pour mon environnement Page 2 : Le grenelle de l environnent Page 3 : Participez au jeu

Plus en détail

3. DIFFERENCE DE NIVEAU D'EAU

3. DIFFERENCE DE NIVEAU D'EAU 6.11 Pompes Terminologie 1. DEBIT: C'est la quantité d'eau fournie par unité de temps. Le débit s'exprime en litres à la minute ou à l'heure. C'est une donnée importante lorsque la pompe doit alimenter

Plus en détail

JE CHOISIS. Récupérateur d eau

JE CHOISIS. Récupérateur d eau Récupérateur d eau Les récuperateurs d eau Doter votre jardin d un récupérateur d eau de pluie peut vous aider à faire des économies tout en contribuant au respect de l environnement. En effet, l eau de

Plus en détail

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte Eau constituants nécessaire à la vie Pourquoi l eau est-elle si importante? Comment l eau est répartie sur la Terre? Sous quelle forme existe

Plus en détail

La gestion des eaux une histoire de réseaux

La gestion des eaux une histoire de réseaux La gestion des eaux une histoire de réseaux TABLE 1. Message de Madeleine Leduc. Réseaux sanitaire et pluvial 3. Répercussions environnementales et économiques 4. Mesures pour éviter les inondations 5.

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie

Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie 1 Gestion des eaux pluviales les avantages de la récupération de l eau de pluie 1) Le Cycle de l eau 2) La Récupération de

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau

Géographie. Chapitre n. L accès à l eau Géographie Chapitre n. L accès à l eau I) Les ressources en eau en Australie Problématiques : Pourquoi les habitants d Aldinga ont-ils adopté une telle attitude face à l eau? Comment l eau est-elle utilisée

Plus en détail

Réunion Publique du 4 juillet

Réunion Publique du 4 juillet Réunion Publique du 4 juillet Extension de réseau d assainissement COMMUNE du PALLET Le principe général Limite de responsabilité Partie Privée Propriétaire : Vous Exploitant : Vous Partie Publique Propriétaire

Plus en détail

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2.1 PLACEMENT AU SABLE STABILISE (RONDE) D E G A C F (1) VOLUME A C D E F G Kg SP/RW 1.000 L 1.260 1.015 500 1.085 110 1.065 30 SP/RW 1.500 L 1.570

Plus en détail

Préparer sa maison pour accueillir des installations d économie de l eau

Préparer sa maison pour accueillir des installations d économie de l eau VOTRE MAISON Préparer sa maison pour accueillir des installations d économie de l eau QU EST-CE QU UNE MAISON PRÊTE À ACCUEILLIR DES INSTALLATIONS D ÉCONOMIE DE L EAU? Les Canadiens ont accès à l une des

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE de l enseignant

GUIDE PÉDAGOGIQUE de l enseignant GUIDE PÉDAGOGIQUE de l enseignant FICHE ÉDUCATIVE SUR LE THÈME DE L ACCÈS UNIVERSEL ET LA CONSOMMATION DE L EAU POTABLE NIVEAU : Premier cycle du secondaire (sec. 1 et 2) DISCIPLINE(S) : Écologie, géographie,

Plus en détail

UTILISATION D EAU POTABLE

UTILISATION D EAU POTABLE UTILISATION D EAU POTABLE La Municipalité de La Présentation demande aux citoyens, pendant la saison estivale de limiter leurs consommation d eau potable sur les heures de pointe pour que tous les citoyens

Plus en détail

Le Rouillacais vous explique

Le Rouillacais vous explique Le Rouillacais vous explique l Assainissement Autonome Préambule : Conscients que nous sommes confrontés chaque jour aux problèmes de pollution de notre milieu et que l avenir de nos ressources dépend

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Mesures correctives à prendre pour les petits réseaux d eau potable n utilisant pas de chlore. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Mesures correctives à prendre pour les petits réseaux d eau potable n utilisant pas de chlore. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Mesures correctives à prendre pour les petits réseaux d eau potable n utilisant pas de chlore Ministère de la Santé et des Soins de longue durée 1er décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 I:

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

D où vient l eau potable du Grand Lyon?

D où vient l eau potable du Grand Lyon? L eau du Grand Lyon L eau du Grand Lyon Notre agglomération bénéficie d une ressource en eau abondante et de qualité. C est une chance que beaucoup nous envient. En effet, il s agit d un bien précieux

Plus en détail

La répartition des ressources en eau douce sur Terre

La répartition des ressources en eau douce sur Terre L eau dans le monde : l or bleu -10m -20m -30m -40m -50m -60m ABSORPTION DIFFUSION REFLEXION La Terre notre Planète bleue La Terre est la planète la plus fortunée du système solaire : elle est en effet

Plus en détail

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets 7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du 07 octobre 2013 approuvant le PLU 1. Le réseau d eau potable L alimentation en

Plus en détail

Étude de la consommation d eau sur le campus...

Étude de la consommation d eau sur le campus... p. Durée de préparation Minimum période Durée d exécution Minimum périodes Coûts Aucun Difficulté Intermédiaire à difficile Participants Illimité Lieu Ensemble du campus Objectifs pédagogiques Apprendre

Plus en détail

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser :

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser : Pour débuter notre beau projet de science en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine. Nous essayons d expliquer différents phénomènes scientifiques. Nous aimerions connaître ;aujourd

Plus en détail