Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercices (Energie solaire photovoltaïque)"

Transcription

1 Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière de potentiel dans une diode à l'équilibre? 5- Qu'est-ce la région de déplétion dans une diode? Trouver lui un autre nom? 6- Un échantillon de silicium est dopé à atomes de phosphore par cm 3. a) Déterminer la concentration N D des donneurs. b) Déterminer la concentration N A des accepteurs. c) Déterminer la concentration n des électrons. d) Déterminer la concentration p des trous. 7- Un échantillon de silicium est dopé à atomes de bore par cm 3. a) Déterminer la concentration N A des accepteurs. b) Déterminer la concentration N D des donneurs. c) Déterminer la concentration p des trous. d) Déterminer la concentration n des électrons. 8- Un échantillon de silicium est dopé à l arsenic, avec une concentration de atomes par cm 3, et au bore avec une concentration de atomes par cm 3. a) Déterminer la concentration N A des accepteurs. b) Déterminer la concentration N D des donneurs. c) Déterminer la concentration p des trous. d) Déterminer la concentration n des électrons. e) Sachant que µ n = 1000 cm 2 /V.s et que µ p = 400 cm 2 /V.s, calculer la conductivité σ et la résistivité ρ. f) On soumet l'échantillon à un champ électrique E = 4 V/m. Calculer le courant de conduction qui le traverse. 9- Un échantillon de silicium de type n est dopé avec une concentration de donneurs/cm 3. On diffuse des atomes accepteurs dans une région de cet échantillon. Si la résistivité de la région p obtenue est de 2,5 Ω-cm, calculer la concentration des accepteurs dans la région p et la concentration totales des impuretés dans cette région. 10- Soit une diode en silicium formée par une région n (N D = cm -3 ) et une région p (N A = cm -3 ). a) Calculer la concentration des porteurs majoritaire et minoritaire de chaque côté. b) Calculer l'étendue de la zone de charge d'espace de chaque côté. c) Dessiner la structure des bandes de la diode à l'échelle. 11- Soit un cristal de silicium de type p. On excite les électrons à un point x 0 donné, la concentration des électrons dans la bande de conduction est alors donnée par : x x0 n = n 0 exp. Exprimer le courant de diffusion en fonction de x. L 12- Dessiner sur le même schéma la caractéristique I-V d une cellule solaire et celle de deux cellules identiques montées en parallèle. 13- Justifier le signe + dans V + R S I dans la formule 2.19 (p 52 du livre). 14- Expliquer l importance du coefficient d absorption. 15- D après vous, quelle est l étape la plus importante dans la fabrication d un panneau photovoltaïque. Justifier. 16- Dans une cellule solaire, quel est l effet sur les paires électrons-trous d un champ électrostatique résultant de la variation du gap? 1

2 17- Dessiner la caractéristique I-V sous éclairement d'une cellule solaire (en tant que générateur) qui donne 2A en court-circuit et 0.6 V en circuit ouvert. 18- Dans un panneau photovoltaïque composé de 36 cellules montées en série, quel est l effet d ombrager une seule cellule? 19- Même question si la cellule ombragée est shuntée par une diode. 20- Dans quel cas l énergie électrique photovoltaïque est plus compétitive par rapport aux sources d énergie conventionnelles? 21- Soit les caractéristiques I-V des deux cellules solaires suivantes de la figure 1. a) Expliquer à partir du graphique, pourquoi la cellule No 2 donne moins de puissance crête que la cellule No 1? c) Dessiner la caractéristique des deux cellules montées en série. Justifier. 2A V Fig Un panneau photovoltaïque est formé de 12 cellules identiques connectées de la manière suivante (fig.2) : Fig. 2 a) Dessiner la caractéristique courant-tension (I-V) d'un tel générateur sachant que la caractéristique d'une cellule d'entre elles est la suivante (fig. 3) : b) Quel est le courant de court-circuit du panneau? c) Quelle est la tension de circuit ouvert du panneau? d) Quel est le facteur de courbe (Fill Factor)? e) Quelle est la puissance crête délivrée en watt? 2

3 I (ma) V (mv) fig a) Dessiner la caractéristique courant-tension d'un générateur photovoltaïque pour plusieurs intensités d'éclairement. b) Représenter par une croix sur la même courbe les points de puissance maximum. c) Dessiner la caractéristique courant-tension d'un générateur photovoltaïque pour plusieurs températures. 24- Tracer la caractéristique I-V d un générateur photovoltaïque. a) Tracer la droite qui correspond à la résistance de charge passant par le point optimum. b) Tracer la droite d une résistance plus élevée c) Hachurer la puissance consommée par cette dernière résistance. 25- La fonction de génération des porteurs dans l équation de diffusion est définie par: G(x) = αφ(x) = d Φ( x ), où Φ(x) est le flux de photons au point d abscisse x. dx Extraire G(x). 26- Quel est l ordre de grandeur de l épaisseur d une cellule solaire qui possède un coefficient d absorption de 10 4 cm -1 et qui soit capable d absorber 95% de la lumière qui lui tombe dessus? Justifier votre réponse. 27- Déterminer la densité de courant due à un flux de photons Φ absorbés avec un coefficient d absorption α dans la zone de charge d espace d une jonction p-n délimitée par les abscisses d et d+w. 28- Tracer schématiquement la réponse spectrale d une photopile en fonction de la longueur d onde pour un semiconducteur dont l énergie du gap est de 1.25 ev et qui possède une grande vitesse de recombinaison superficielle. 29- Soit une caractéristique I-V d une cellule solaire de surface 100 cm2, avec Voc = 0.56 V, Isc = 2 A et le facteur de courbe ff = 75%. Si l'éclairement est de 1 kw/m2, calculer son rendement. 30- Quel est le facteur de courbe extrême d une cellule possédant une grande résistance série Rs et une faible résistance parallèle Rsh. 31- Quelles sont les solutions optiques pour améliorer le rendement des cellules. 32- Soit un panneau PV parfait qui donne les valeurs suivantes sous un éclairement air mass 1 (AM1) : Voc = 18 V, Isc = 2.5 A a/ Donner la caractéristique I-V du panneau b/ Calculer les deux résistances de charge qui correspondent aux tensions 90 et 95% de la tension de circuit ouvert. 33- Dessiner le schéma d'une installation PV domestique isolée. 34- Dessiner le schéma d'une installation domestique connectée au réseau. 35- Tracer la courbe de charge d un élément de batterie acide plomb (tension de charge en fonction de la durée de charge, échelle linéaire) sous 5 A. 3

4 36- a) Calculer le nombre de batteries (110 Ah) nécessaires pour alimenter une maison (consommation 5 kwh/jour) pendant trois jours sans soleil sans que les batteries soient déchargées à plus de 50%. b) Calculer la puissance crête des panneaux qui peuvent recharger ces batteries pendant trois jours d'ensoleillement (mois de mars) 37- Dessiner la caractéristique I-V de 12 cellules identiques (Isc = 2A, Voc = 6V, Rs = 0 Ω, Rsh = ) montées de la manière suivante : fig. 4 a- Ecrire sur la figure 4 la valeur du courant et de la tension aux points remarquables. b- Hachurer sur la caractéristique que vous avez dessinée la surface d'énergie maximum et porter dessus Im et Vm. c- Donner l'équation courant-tension d'une cellule idéale. d- Ecrire la même équation en tenant compte d'une résistance série Rs non nulle. e- Décrire qualitativement l'effet de cette résistance série. 38- Soit un panneau PV parfait qui donne les valeurs suivantes sous un éclairement air mass 1 (AM1) : Voc = V, Isc = 2.4 A ; il est composé de 36 cellules caractérisée par un courant de saturation égal à A/cm 2. a- Dessiner la caractéristique I-V du panneau et dessiner dessus une résistance de charge qui correspond à 50 % de la puissance. b- Calculer le facteur de courbe du panneau sachant que dans les conditions optimales il donne une tension maximale et un courant maximal respectivement de 19.5 V et 2.3 A. c- Calculer approximativement les deux résistances de charge qui correspondent à 50 % de la puissance maximale du panneau. d- Si chacune des cellules possède un rendement de 15%, calculer l aire de chaque cellule en cm La caractéristique I-V suivante est celle d un panneau photovoltaïque formé de 36 cellules identiques connectées en série sous un éclairement Air Mass 1 (AM1). I (ma) V (V) 4

5 1/ Quelle est l intensité de court-circuit délivrée par une seule cellule sous AM1? 2/ Quelle est la tension de circuit ouvert délivrée par une seule cellule sous AM1? 3/ Dessiner la caractéristique sur votre copie et dessiner dessus la surface représentant la puissance crête délivrée par le panneau. 4/ Estimer d après la figure les valeurs maximales I m et V m de la puissance crête. 5/ Quel est le facteur de courbe du panneau. 6/ Quel est le rendement d une de ces cellules si sa surface est de 100 cm 2? (On suppose que ce courant est délivré sous éclairement de 100 mw/cm 2 ) 7/ Dessiner sur la caractéristique les droites qui représentent des résistances de charge consommant seulement 50% de la puissance délivrée. 8/ Calculer les valeurs de ces deux résistances. 40- (janvier 04) Soit la caractéristique I-V d une pompe hydraulique fonctionnant en courant continu. On dispose de 160 cellules solaires identiques, Chacune donne 2 ampères en court-circuit et 0.5 volts en circuit ouvert sous éclairement solaire maximum (AM1) avec un facteur de forme (fill factor) de 79%. Il s agit dans ce problème de confectionner quatre panneaux photovoltaïques dont le point (I,V) maximum correspond à la courbe I-V de la pompe sous chaque éclairement. Pour concevoir ces panneaux, il faut commencer comme suit : a- Dessiner une figure où vous portez les caractéristiques I-V d une seule cellule sous divers éclairements. (2 points) b- Recopier sur un autre graphique la caractéristique I-V de la pompe ainsi que la caractéristique crête des panneaux finis fournissant leur maximum d énergie à la pompe au point P indiqué sur la courbe. (2 points) Si I max = 3.5 A et et V max = 36 V, c- Comment sont montées les cellules dans chaque panneau? (3 points) d- Comment sont montés les panneaux? (3 points) e- Quelle est la puissance crête de chaque panneau? (2 points) f- Portez sur le même schéma les caractéristiques I-V des quatre panneaux finis sous divers éclairements. (4 points) g- Y a-t-il une autre solution pour la question c? Quel est son effet sur la réponse à la question d? (4 points) P Caractéristique courant tension d une pompe hydraulique à courant continu. 41- Date : 14/01/2003 5

6 On dispose de 144 cellules solaires identiques. Chaque cellule de 100 cm2 de surface possède les caractéristiques suivantes sous un éclairement AM1 de 100 mw par cm 2 : Isc = 2 A; Voc = 0.5 V; FF = 80%. 1 Qu'est-ce qu'un éclairement AM1? 2 Qu'est-ce qu'une puissance crête? 3 Calculez la puissance crête d'une de ces cellules. 4 Calculez son rendement. 5 On connecte toutes les 8 cellules en parallèle dans un seul bloc, on monte ensuite en série les 18 blocs obtenus pour former un panneau. Calculez la tension de circuit ouvert et le courant de court-circuit du panneau ainsi obtenu. On voudrait utiliser les 144 cellules ensemble dans un montage (série parallèle) différent du précédent pour faire fonctionner un récepteur possédant une impédance de 4 Ω. 6 Comment combiner ces cellules pour faire fonctionner ce récepteur avec le maximum de puissance sous éclairement AM1? (Dessiner un schéma) 7 Même question pour un récepteur de 9 Ω. 8 Trouvez une formule générale, en fonction de l'impédance de charge Z, qui donne la meilleure disposition des 144 cellules disposées en s blocs mis en série, chaque bloc comportant p cellules en parallèle /07/2003 Les deux schémas suivants montrent les caractéristiques courant-tension de deux cellules solaires sous éclairement AM0. Les deux cellules possèdent la même surface (100 cm2) A 2.05 A 0.5V 0.5V 1. Que pouvez-vous dire de la résistance série de la cellule No 2? 2. Dessiner sur chacun des 2 schémas le point de fonctionnement qui donne l énergie maximale. 3. Estimer d après le schéma et la réponse à la question 2 le courant maximum de chacune des deux cellules 4. Estimer d après le schéma et la réponse à la question 2 la tension maximale de chacune des cellules 5. Calculer d après les deux réponses précédentes l énergie extraite de chacune des cellules. 6. Calculer le facteur de courbe (fill factor) de chacune des deux cellules. 7. Quel est le rendement de chacune des deux cellules? 6

7 8. Dessiner le schéma prévu (le plus précis possible) de la caractéristique couranttension des deux cellules montées en série. 9. Même question pour les deux cellules montées en parallèle. (Pour les deux dernières questions vous devez préciser l échelle sur le schéma) 1. Cellule 1 Cellule 2 3. Le courant maximum 4. La tension maximum 5. L énergie maximum 6. Le facteur de courbe 6. Le rendement (justifier votre réponse) Branchement série Branchement parallèle 43- mars / Dessiner la caractéristique I-V sous éclairement d'une cellule solaire (en tant que générateur) qui donne, sous éclairement solaire, 2 A en court-circuit et 0.6 V en circuit ouvert. 2/ On monte 8 cellules identiques à celle de la première question dans un panneau suivant le schéma ci-dessous. 7

8 a) Dessiner la caractéristique courant-tension (I-V) d'un tel générateur. b) Quelle est le courant de court-circuit du panneau? c) Quelle est la tension de circuit ouvert du panneau? d) Si le facteur de courbe est de 80%, quelle est la puissance crête qu on tire de ce panneau? e) Si la tension de circuit ouvert qui correspond à la puissance crête est Vm = 2 V, calculer le courant maximal Im? 8

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs TD n 1 : Dopage des semiconducteurs Exercice 1 : Silicium intrinsèque : On s intéresse au Silicium dans cet exercice On considère le semiconducteur intrinsèque 10 3 qui a une densité n i = 10 cm à T=300K

Plus en détail

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN...

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN... TP Matériaux Table Des Matières 1 - Les semi-conducteurs 4 1.1 Conducteurs électriques...4 1.2 Les semi-conducteurs...5 1.3 La jonction PN...6 1.4 Les cellules photoélectriques...7 1.5 TP semi-conducteurs...9

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL ELE2302 : CIRCUITS ÉLECTRONIQUES SOLUTIONNAIRE CONTRÔLE MI-SESSION

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL ELE2302 : CIRCUITS ÉLECTRONIQUES SOLUTIONNAIRE CONTRÔLE MI-SESSION ELE2302 Circuits électroniques Solution contrôle, Hiver 2006 Durée : 2h00 Feuilles manuscrites et calculatrices autorisées ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL ELE2302 : CIRCUITS ÉLECTRONIQUES SOLUTIONNAIRE

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE

ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE Journal of Electron Devices, ol. 5, 2007, pp. 22-26 JED [ISSN: 682-3427 ] Journal of Electron Devices ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE I. Sari-Ali, B. Benyoucef,

Plus en détail

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I Chapitre I L énergie photovoltaïque et les cellules solaires 5 Energies solaire : 1.Historique : La conversion de la lumière en électricité, appelée effet photovoltaïque, a été découverte par Antoine Becquerel

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule ELECTROMAGNETSME Electrocinétique Page sur Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule. ntroduction Le terme courant électrique plus communément désigné par "courant" permet de décrire le déplacement de toute charge

Plus en détail

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE 15 Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE III.1 Introduction: Dans ce chapitre nous allons traiter l exploitation de la conversion photovoltaïque, depuis la mise

Plus en détail

Rayonnement du corps noir

Rayonnement du corps noir Rayonnement du corps noir Loi de Stefan - Boltzmann La puissance totale émise par un corps noir, à la température T et pour toutes les longueurs d onde, est : P = σ S T 4 S = surface émettant le rayonnement

Plus en détail

Projet de Cours Energie en télécoms

Projet de Cours Energie en télécoms Projet de Cours Energie en télécoms THEME Câblage et installation des panneaux solaires : cas de l ESMT Membres du Groupe : Sous la direction de : ALI TAHIROU seydou AMOUZOUN charles Mr RABE ASSANE Mohamed

Plus en détail

DIODES ET TRANSISTORS

DIODES ET TRANSISTORS 73 E4 DIODE ET TRANITOR I. INTRODUTION Dans cette expérience, nous allons étudier deux éléments qui sont à la base de la majorité des montages électroniques modernes; la diode et le transistor. es éléments

Plus en détail

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique Questionnaire : Notions d électricité et d électronique 1. Qu est-ce que le courant électrique? ou Qu est ce qu un courant électrique? Cocher la ou les bonne(s) réponse(s) des forces électromagnétiques

Plus en détail

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION I. Préliminaire - Que signifie par le terme «Photovoltaïque» Photo de photon (énergie lumineuse) et voltaïque de volt (tension électrique). Si le matériau est semi conducteur, alors une partie de l énergie

Plus en détail

Exercices Electricité

Exercices Electricité Exercices Electricité EL1 Champ électrique 1 Deux charges ponctuelles Soit une charge ponctuelle q1 27 C située en x 0 et une charge q2 3 C en x 1m. a) En quel point (autre que l infini) la force électrique

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

L EFFET PHOTOÉLECTRIQUE LA DÉTERMINATION DE LA CONSTANTE DE PLANCK

L EFFET PHOTOÉLECTRIQUE LA DÉTERMINATION DE LA CONSTANTE DE PLANCK L EFFET PHOTOÉLECTRIQUE LA DÉTERMINATION DE LA CONSTANTE DE PLANCK 1. Le but de l expérience L étude de l effet photoélectrique externe et le calcul de la constante de Planck( h ). 2. Considérations théoriques

Plus en détail

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux.

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Les bureaux et le laboratoire de génie civil seront situés dans d anciens

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

De la cellule au champ PV

De la cellule au champ PV De la cellule au champ PV 1- De la cellule au module Tous les modules PV, quelque soit leur technologie fonctionnent grâce au même principe : l effet photoélectrique. Je ne vais pas entrer dans les détails

Plus en détail

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS Transistor MO - introduction à la logique Transistor MO - introduction à la logique I. PARTI THORIQU I.1. Constitution et fonctionnement du transistor MO Un transistor MO (Metal Oxyde emiconducteur) est

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

Dans ce matériau, la mobilité des porteurs en fonction de la température est donnée par les expressions suivantes où T 0.

Dans ce matériau, la mobilité des porteurs en fonction de la température est donnée par les expressions suivantes où T 0. 1 EXERCICE 1 : RESISTIVITE DU GERMANIUM PUR On considère un barreau de germanium pur dont les propriétés essentielles sont données dans le tableau suivant : Masse molaire Masse volumique Hauteur de bande

Plus en détail

La Photodiode : du composant au capteur optique

La Photodiode : du composant au capteur optique La Photodiode : du composant au capteur optique Electronique pour le traitement de l information Travaux Pratiques Denis Brac & Eric Magnan G3B11 Nous attestons que ce travail est original, que nous citons

Plus en détail

ANNEXE : Pompes centrifuges

ANNEXE : Pompes centrifuges ANNEXE : Pompes centrifuges 1. Introduction 1.1. Machines hydrauliques On distingue deux grandes familles de pompes (voir Figure 1): les pompes centrifuges où le mouvement du fluide est générée par la

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

LE COURANT ELERCTRIQUE

LE COURANT ELERCTRIQUE Chapitre - II - LE COURNT ELERCTRIQUE Situation problème La lampe de Mr li La pile de la lampe torche de Monsieur li est épuisée, la lampe ne s allume plus. Monsieur li à vue dans sont cours de physique

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques et les éoliennes une introduction. Cours J.L. Lilien, ULg. (partim) Préparé par Pierre-Paul Barbier

Les cellules photovoltaïques et les éoliennes une introduction. Cours J.L. Lilien, ULg. (partim) Préparé par Pierre-Paul Barbier Les cellules photovoltaïques et les éoliennes une introduction Les cellules photovoltaïques Le spectre lumineux E = h c / λ h = constante de Planck (6,626 E-34) c = vitesse de la lumière (299 792 458 m

Plus en détail

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75]

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75] III.1. Introduction Depuis sa première réalisation en 1947 par J. Bardeen et W. H. Brattain, et le développement théorique et physique de son fonctionnement par W. B. Shockley, le transistor bipolaire

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

TD 2. Eg [ev] Nc [atomes/cm 3 ] Nv [atomes/cm 3 ] Ge 0,66 1,04.10 19 6.10 18. Si 1,12 2,8.10 19 1,04.10 19

TD 2. Eg [ev] Nc [atomes/cm 3 ] Nv [atomes/cm 3 ] Ge 0,66 1,04.10 19 6.10 18. Si 1,12 2,8.10 19 1,04.10 19 TD Le S.C intrinsèque, n i ; le S.C extrinsèque dopé n, p. Relation de concentrations. **exercice.1 On donne le tableau suivant : Eg [ev] Nc [atomes/cm ] Nv [atomes/cm ] AsGa 1,4 4,7.10 17 7.10 18 Ge 0,66

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

Chapitre 3. Electrocinétique. Ressources à acquérir

Chapitre 3. Electrocinétique. Ressources à acquérir Chapitre 3. Electrocinétique Ressources à acquérir SAVOIR : Représenter par un schéma conventionnel d un circuit électrique élémentaire, préciser le rôle des différents éléments, indiquer le sens des électrons

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

Atelier Inter Universitaire de Microélectronique

Atelier Inter Universitaire de Microélectronique J3eA - Vol. 4 (2005) DOI : 10.1051/bib-j3ea:2005015 Initiation à la simulation bidimensionnelle Environnement SILVACO ( ATHENA ATLAS) A. CAZARRE, N. NOLHIER, F.MORANCHO, P. AUSTIN, P.CALMON Université

Plus en détail

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com I- LE COURNT ÉLECTRIQUE : 1) Nature du courant : Le courant électrique est un déplacement de charges électriques dans la matière. Dans les métaux, les porteurs de charges sont les ÉLECTRONS. Circulation

Plus en détail

Chapitre 6. Électricité. 6.1 Champ électrique. 6.1.1 Interaction électrique

Chapitre 6. Électricité. 6.1 Champ électrique. 6.1.1 Interaction électrique Chapitre 6 Électricité 6.1 Champ électrique 6.1.1 Interaction électrique L étude de l électricité peut se ramener à l étude des charges électriques et de leurs interactions. Rappelons que l interaction

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

Thème : Effets de la température sur les paramètres caractéristiques des cellules solaires

Thème : Effets de la température sur les paramètres caractéristiques des cellules solaires REPUBLQUE ALGERENNE DEMOCRATQUE ET POPULARE MNSTERE DE L ENSEGNEMENT SUPEREUR ET DE LA RECHERCHE SCENTFQUE UNVERSTE FERHAT ABBAS - SETF MEMORE Présenté à la Faculté des Sciences Département de Physique

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Borne escamotable anti bélier

Borne escamotable anti bélier Site autonome de production d'électricité photovoltaïque TD 1 Système étudié : Borne escamotable anti bélier 1 Bac Pro ELEEC «Electrotechnique Energie Equipement Communicants» Fiche de travaux liés à des

Plus en détail

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2 RADIOGRAPHIE Problème Données : constante de Planck : h = 6,62.10-34 J.s masse de l électron : m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u charge élémentaire : e = 1,6.10-19 C célérité de la lumière dans le vide :

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Exercice 1 : Des capteurs au camping.

Exercice 1 : Des capteurs au camping. DS n 2 : Structures et propriétés des matériaux. Exercice 1 : Des capteurs au camping. Le propriétaire d un terrain de camping à Valence souhaite installer un bloc sanitaire (WC et douches) dont l eau

Plus en détail

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS 1 I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS Définition Un semi-conducteur est un solide qui est isolant au zéro absolu et conducteur à la température ambiante. Propriétés Dans un semi-conducteur, tout

Plus en détail

Comment déterminer la "vrai" puissance de son installation

Comment déterminer la vrai puissance de son installation Comment déterminer la "vrai" puissance de son installation Les caractéristiques des modules qui sont fournies par le constructeur sont des moyennes. Il indique d'ailleurs toujours l'écart à la moyenne

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures SESSION 2003 PCM2007 EPEUVE SPECIFIQUE FILIEE PC MATHEMATIQUES 2 Durée : 4 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachera la

Plus en détail

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes etour au menu La diode 1 La diode : un dipôle non linéaire 1.1 Diode idéale 1.2 Diode réelle à semi-conducteur C est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l anode (A) et la cathode

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i)

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i) hapitre 3 Les transistors bipolaires 3.1 Introduction Les transistors bipolaires ont été très utilisés au début (années 60, 70). Leur importance a diminuée avec l apparition des transistors à effet de

Plus en détail

KIT PHOTOVOLTAIQUE SUNSTAR 50

KIT PHOTOVOLTAIQUE SUNSTAR 50 KIT PHOTOVOLTAIQUE SUNSTAR 50 1/7 1 Présentation du kit Le kit SUNSTAR50 a été conçu pour répondre aux besoins en électricité d un habitat de loisir isolé du réseau : cabanon, chalet, mobile home, abri

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Les transistors bipolaires

Les transistors bipolaires Les transistors bipolaires I. Introduction: Définitions: Le transistor bipolaire est un composant à 3 électrodes comportant 2 jonctions PN. C est un cristal de semi-conducteur dans lequel on peut distinguer

Plus en détail

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE Physique Quantique FSAB 123 APE 12 Auteur(s) : VB, XG, ON, BN, JPR FSAB 123 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE PÉRIODIQUE, ATOME D HYDROGÈNE, SEMICONDUCTEURS BARRIERE DE POTENTIEL

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons MINESTERE DE L EDUCATION DIRECTION REGIONALE DE NABEUL LYCÉE TAIEB MEHIRI MENZEL TEMIME PROPOSÉ PAR : MOHAMED CHERIF, AHMED RAIES, SALWA RJEB. EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES NIVEAU: 4 EME SECTION : SC.EXPERIMENTALES

Plus en détail

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque - L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque A. Benabou 2011-2012 PLAN Introduction I. L énergie solaire II. III. Le photovoltaïque Systèmes photovoltaïques 2 Introduction Energie solaire photovoltaïque

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR MOTEURS A COMBUSTION INTERNE ETUDE DES MOTEURS - U 52 - Etude & Analyse des moteurs Session 2002 Durée : 3 heures Coefficient : 3 PRESENTATION Ce dossier est composé : De

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques

J AUVRAY Systèmes Electroniques LE TRANITOR MO Un transistor MO est constitué d'un substrat semiconducteur recouvert d'une couche d'oxyde sur laquelle est déposée une électrode métallique appelée porte ou grille (gate).eux inclusions

Plus en détail

CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES

CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES L épreuve est constituée d exercices de chimie (sur 10 points) et de physique (sur 10 points). Elle comporte

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Rappel sur la structure atomique des isolants

Plus en détail

Les cellules solaires au silicium cristallin

Les cellules solaires au silicium cristallin Les cellules solaires au silicium cristallin Santo Martinuzzi (santo.martinuzzi@univ-cezanne.fr) Professeur Émérite, Université P. Cézanne Aix-Marseille III Après une description sommaire des principaux

Plus en détail

TD Thermodynamique. Diffusion de particules

TD Thermodynamique. Diffusion de particules TPC2 TD Thermodynamique Diffusion de particules Exercice n o 1 : Diffusion du CO 2 On observe la diffusion du CO 2 dans l air, en régime stationnaire, à l intérieur d un tube de longueur L = 0, 25 m et

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées.

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées. UNIVERSITÉ CHEIKH NT DIOP DE DKR /5 6 G 8 Durée : heures OFFICE DU BCCLURET Séries : S-S3 Coef. 8 Téléfax () 8 65 8 - Tél. : 8 95 9-8 65 8 Epreuve du er groupe SCIENCES PHYSIQUES Les tables et calculatrices

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE TVUX PTIQUES D OPTOELECTONIQUE L optoélectronique est l ensemble des techniques permettant de transmettre des informations à l aide d ondes électromagnétiques dont les longueurs d onde sont proches de

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS. - Session 2009 - Épreuve E 1. Scientifique et Technique

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS. - Session 2009 - Épreuve E 1. Scientifique et Technique BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS - Session 2009 - *** Épreuve E 1 Scientifique et Technique Sous-Épreuve E12 - Unité U 12 - Mathématiques et Sciences Physiques Coefficient

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane?

LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane? LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane? Livre blanc Il n y a probablement pas plus important, dans

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES

Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES Leçon IX: SEMICONDUCTEURS ET DIODES Page 1 de 29 Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES (pleine page / avec sommaire) Le but de cette leçon est d'introduire la notion de semiconducteur, de se familiariser

Plus en détail

Lois générales dans le cadre de l ARQS

Lois générales dans le cadre de l ARQS MPS - Électrocinétique - Lois générales dans le cadre de l AQS page /6 Lois générales dans le cadre de l AQS AQS=Approximation des égimes Quasi Stationnaires, consiste à négliger les temps de propagation

Plus en détail

FAQ - Foire aux questions sur les panneaux solaires.

FAQ - Foire aux questions sur les panneaux solaires. FAQ - Foire aux questions sur les panneaux solaires. Propriété exclusive de Spécialités Électriques toute duplication interdite. Comment fonctionne le système? Un système de panneaux solaires est un dispositif

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

DS3 de physique-chimie

DS3 de physique-chimie MPSI1 le 24/10/09 exercice 1 : défibrillateur cardiaque DS3 de physique-chimie 4 heures En 1947, le Dr Claude BECK invente dans l Hôpital Universitaire de Cleveland le défibrillateur fonctionnant avec

Plus en détail

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1 Examen partiel Electronique I 19.03.2003 Systèmes de Communications (Prof. A.M. Ionescu) Durée : 1h45 heures P1 : Soit le circuit de la Figure 1, ci-dessous : 2 M Int 1 A 2 2 N 2 Int 2 U U Figure 1 B Q1

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

1.4 Capteurs de température

1.4 Capteurs de température 1.4 Capteurs de température 1 Introduction Des capteurs sont des éléments (systèmes) qui transforment une quantité physique (force, température etc.) en général en signaux électriques. La température est

Plus en détail

Transistor bipolaire

Transistor bipolaire Transistor bipolaire I. Introduction : Le transistor fait partie des composants que l'on retrouve sans exception dans toutes les applications de l'électronique. Amplification de tension, amplification

Plus en détail

INTRODUCTION À L ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE

INTRODUCTION À L ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE SCIENCES SUP Cours et exercices corrigés Licence IUT INTRODUCTION À L ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE Tahar Neffati INTRODUCTION À L ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE Cours et exercices corrigés Tahar Neffati Maître de

Plus en détail

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque

ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque ATP ATELIER ELECTRICITE DE BASE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Cet atelier a pour but de donner quelques bases sur le courant continu fourni par les batteries de nos bateaux.

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Fiche sur les capteurs de courant à zéro de flux (application de l effet Hall et des systèmes asservis)

Fiche sur les capteurs de courant à zéro de flux (application de l effet Hall et des systèmes asservis) Fiche sur les capteurs de courant à zéro de flux (application de l effet Hall et des systèmes asservis) Bibliographie. «Les capteurs en instrumentation industrielle», G. Asch & collaborateurs, DUNOD «Capteurs

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie.

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. Table des matières. Introduction I. Constat de départ. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. 1.1. La suite de Fibonacci. 1.2. Description des dispositions

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. MATHÉMATIQUES Série ES/L BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 MATHÉMATIQUES Série ES/L Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) ES : ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L : ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Les calculatrices électroniques

Plus en détail

LES CAPTEURS OPTIQUES

LES CAPTEURS OPTIQUES Page 1 LES CAPTEURS OPTIQUES I/ INTRODUCTION Un capteur optique est un dispositif capable de détecter l'intensité ou la longueur d'onde des photons. On les utilise pour détecter un grand nombre de phénomène

Plus en détail