INAUGURATION DU CENTRE DE L INNOVATION ET DE LA RECHERCHE EN ELECTRONIQUE (C.I.R.E)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INAUGURATION DU CENTRE DE L INNOVATION ET DE LA RECHERCHE EN ELECTRONIQUE (C.I.R.E)"

Transcription

1 Dossier de presse Vendredi 29 mars 2013 INAUGURATION DU CENTRE DE L INNOVATION ET DE LA RECHERCHE EN ELECTRONIQUE (C.I.R.E) CONTACTS LIMOGES METROPOLE Hélène VALLEIX 9, place Léon-Betoulle cedex 1 LIMOGES Tél > CCR Midi-Pyrénées-Limousin Franck RABILLER Parc d Activités de la Plaine 24, av. Marcel-Dassault TOULOUSE Tél > Société REALTIS Cédric SIROT 4, rue Gambetta TOURS Tél >

2 Communiqué de presse A l initiative de Limoges Métropole, la Société Realtis a confié à la Compagnie des Contractants Régionaux (CCR), Agence Midi-Pyrénnées-Limousin, la construction de trois bâtiments, dédiés notamment à l accueil du pôle de compétitivité ELOPSYS et à la venue de laboratoires de recherche, start-up et autres jeunes entreprises du secteur de l électronique. Les trois bâtiments qui composent le Centre de L Innovation et de la (C.I.R.E), construits avec des matériaux durables (ossature bois), sont tous certifiés NF HQE Bâtiments tertiaires délivrée par la Certivea, accréditée par la COFRAC. La première étape du projet fut l acquisition, en décembre 2010, par la Communauté d agglomération, de m 2 de foncier auprès de la Société d Equipement du Limousin (SELI), chargée de l aménagement du parc d Ester. La société Touraine, REALTIS, a ensuite porté l investissement dans le cadre d un bail Emphytéotique Administratif, assorti d une Convention de Mise à Disposition des bâtiments d une durée de 18 ans et 6 mois. REALTIS a été le maître d ouvrage des trois bâtiments. La procédure choisie par Limoges Métropole engage ainsi aujourd hui la Communauté d agglomération à verser un loyer annuel. Cet acte a permis à l Agglomération d accorder à un opérateur privé des droits réels sur le terrain, à charge pour lui de réaliser le bâtiment et de le louer ensuite en retour à Limoges Métropole. Au terme du bail, les bâtiments appartiendront à la Communauté d agglomération Limoges Métropole ; il est toutefois possible d envisager une sortie anticipée. La partie du parc d Ester, où se situe cette nouvelle réalisation, se développe ainsi autour d une nouvelle zone entièrement consacrée aux secteurs innovants en lien avec les activités du pôle de compétitivité Elopsys. Le premier bâtiment, qui reçoit le pôle de compétitivité, se trouve au sein du nouveau «quartier de l électronique». Un contrat de performance signé par toutes les parties prenantes, - dont Limoges Métropole - et le pôle Elopsys en 2009, permet ainsi aujourd hui de renforcer les synergies entres les principaux acteurs du pôle regroupant actuellement : - l association chargée de son animation, - le département OSA du laboratoire de recherche X-LIM en électromagnétisme sur les antennes à pointage électronique, - le centre de transfert de technologie CISTEME, - autonom lab Les deux bâtiments supplémentaires, ouverts à la location, permettent ainsi progressivement d accueillir de jeunes entreprises, start-up et laboratoires de recherche, tous issus du secteur de l électronique. Pour allier esthétisme, écologie et praticité, les bâtiments abritant ces technologies de pointe ont été construits en bois, satisfaisants par leurs importantes performances énergétiques et acoustiques. 100 % accessibles aux PMR, ils offrent à leurs occupants un haut niveau de confort. Le design soigné de cette construction s intègre également parfaitement au site d Ester Technopole, à la fois moderne et dynamique. 2

3 Sommaire 1. Fiche d identité du Centre d Innovation et de...p 4 2. Le CIRE - Un espace dédié à Elopsys et au secteur de l électronique...p 5 à 10 A - Elopsys, un pôle de compétitivité de référence B - Les autres structures ayant intégré les nouveaux bâtiments du Centre de l Innovation et de la 3. Des bâtiments répondant aux normes d éco-responsabilités......p 11 et Limoges Métropole et le site Ester technopole p 13 à 17 A - Limoges Métropole au service du développement économique du territoire B - Ester, un site en plein évolution - Les travaux en cours - Les travaux programmés - Les bâtiments livrés en Les dernières arrivées 5. Les partenaires de l opération....p 18 et Les entreprises intervenues sur le chantier du Centre d Innovation et de Recherche en Electronique......p 20 Annexe : Localisation du Parc d ESTER et des nouveaux bâtiments du Centre de l Innovation et de la...p 21 3

4 1. Fiche d identité du CIRE Trois entités autour d un même projet A l initiative de LIMOGES METROPOLE Investisseur : la Société REALTIS, substituée à la société LYCAON Constructeur : la Compagnie des Contractants Régionaux (CCR), Agence Midi-Pyrénnées- Limousin. Le Centre d Innovation et de : trois bâtiments Le Centre d Innovation et de est un ensemble immobilier de trois bâtiments, tous construits avec une ossature bois, permettant une consommation inférieure (au minimum) de 38 % aux normes en vigueur et certifiés «NF HQE bâtiment tertiaire» délivrée par CERTIVEA, filiale du CSTB (Centre Scientifique et Technique du bâtiment). Le complexe est composé : D un bâtiment d environ m 2 de surface, composé de bureaux et salles de réunion qui accueille actuellement le Pôle de compétitivité Elopsys, le laboratoire universitaire XLIM, le Département OSA, le centre de transfert CISTEME, l association AUTONOM LAB, ce bâtiment dispose encore de 107 m 2, disponibles à la location. Mis à la location également : Un espace technologique de 470 m 2 de surface utile, sur deux niveaux, comprenant des modules de 150 à 200 m2, pouvant accueillir des laboratoires ou des plateformes techniques. Ce bâtiment est encore entièrement disponible à la location. Un bâtiment de 1150 m 2 de SHON destiné à l accueil des start-up et jeunes entreprises, soit une capacité de 20 start-up (modules de 25 à 50 m2 par start-up de 3 à 4 personnes). Ce bâtiment dispose actuellement de 689 m 2 disponibles. Coût global de l opération : euros HT Spécificité du Bail Emphythéotique Administratif Le bail emphytéotique administratif est réservé aux seules collectivités territoriales et aux établissements publics de santé. Ce contrat permet à une collectivité territoriale de mettre à la disposition d un tiers un foncier sur lequel il pourra construire un ouvrage et, en retour, le louer à la collectivité propriétaire du terrain. Aussi, concernant le CIRE, Limoges Métropole versera un loyer de euros HT par an et recevra de la Société Lycaon un loyer annuel de euros HT pour la mise à disposition du fonctier. Durée maximum : 18 ans et 6 mois avec possibilité de sortie en cours de bail par versement d une indemnité. 4

5 2. Le CIRE, un espace dédié à Elopsys et au secteur de l electronique A - Elopsys : un pole de compétitivité de référence Basée principalement sur les territoires du Limousin et du Lot, la centaine de membres du pôle de compétitivité Elopsys a su créer une forte dynamique sur les technologies des micro-ondes, photonique, réseaux sécurisés, images et interfaces numériques, au service de quatre marchés principaux que sont : les télécommunications, la défense, la santé et le bâtiment communicant. Le pôle Elopsys regroupe en particulier : Les acteurs de la recherche : - l institut de recherche XLIM regroupant 450 chercheurs, spécialisé dans les domaines de l informatique, des mathématiques, de l optique, de l électromagnétisme et de l électronique, - le laboratoire SPCTS (Sciences des Procédés Céramiques et de Traitements de Surface), - le laboratoire d excellence SIGMA-LIM (matériaux et composants céramiques spécifiques aux systèmes communicants intégrés, sécurisés et intelligents) porté par XLIM et le SPCTS, - le CEA Gramat (Centre d expertise de la Défense en matière de vulnérabilité et d efficacité des armements), - le laboratoire HAVAE (Handicap, Activité, Vieillissement, Autonomie, Environnement), - le CeReS : Centre de Recherches Sémiotiques, - les centres de ressources technologiques CISTEME et CTTC qui font le lien entre le monde industriel et la recherche. Les acteurs de l enseignement qui proposent des formations du DUT au Doctorat dans les filières du pôle. Les industriels membres du pôle : des grands groupes comme Legrand, Thales Communications & Security, Photonis, ANOV France, AREVA, ainsi que des start-ups et des PME innovantes telles que AMCAD, Ceradrop, DisaSolar, SuperDev, Tripnity Ces industriels, unités de recherches et laboratoires, organismes de formations s associent pour développer et construire leurs produits de demain, avec deux grands objectifs : exceller dans la recherche et l innovation et développer la compétitivité des entreprises et les emplois. 5

6 Ce travail en réseau permet aux entreprises de s allier de manière collective (projets collaboratifs d innovation, ) et ainsi de mieux répondre à leur performance individuelle (montée en compétence, développement à l international). En 2013, le Pôle Elopsys, c est 100 adhérents, dont 75 entreprises, et 115 projets financés. Parmi ces projets collaboratifs, on peut notamment citer : - RWU (Remote Wake Up), dispositif de réveil à distance pour réduire la consommation en veille de certains équipements électriques type domotique (volet roulant, éclairage, portail, ) ; - E-Monitorage, dont l objectif est de développer et de tester une supervision intelligente des chambres des personnes résidant en EHPAD (Etablissement Hospitalier pour Personnes Agées Dépendantes) ; - qui vise à déployer des solutions domotiques en faveur du maintien à domicile des personnes en perte d autonomie. 6

7 B- Les autres structures ayant intégré le Centre de l Innovation et de la Outre le pôle Elopsys (6 personnes), le bâtiment regroupe d autres structures. Les entreprises pouvant intégrer les bâtiments du CIRE sont les entreprises membres du Pôle Elopsys ou toute autre structure issue du monde de l electronique. - Les structures actuellement présentes dans le bâtiment 2 Le département OSA de l institut de recherche XLIM > entrée le 1 er novembre 2012 Unité mixte du CNRS et de l Université de Limoges, XLIM est un pôle de recherche qui fait référence au niveau national et international. Il regroupe 450 personnes (chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et post doctorants). Le laboratoire XLIM, cœur scientifique du pôle Elopsys, intervient dans les domaines de l informatique, des mathématiques, de l optique, de l électromagnétisme et de l électronique. Le département OSA d XLIM compte environ 60 personnes dont 20 permanents. 25 personnes sont basées sur le site d ESTER (Rue Gémini). Il développe des activités de recherche dans les domaines suivants : - la compatibilité électromagnétique (site de la Faculté des Sciences) - les antennes multifonctions (site d ESTER) - les dispositifs impulsionnels Ultra Large Bande (Sites de Brive et d Ester) - les systèmes de communication sans fil (site d ESTER) - le bioélectromagnétisme (site de la Faculté des Sciences). 7

8 Le centre de transfert de technologie CISTEME (10 personnes) > entré le 1 er novembre 2012 CISTEME est le Centre d Ingénierie des Systèmes en Télécommunication, ElectroMagnétisme et Electronique. Spécialisé dans les hyperfréquences, l électronique et les systèmes communicants, c est un centre de ressources technologiques qui fait le lien entre le monde industriel et la recherche. Autonom lab, pépinière de compétences, d idées et d expériences (7 personnes)> entrée le 1 er novembre 2012 Autonom lab est une association loi 1901 ayant pour but de favoriser l émergence de projets et solutions innovantes pour l autonomie des personnes. Souvent complexes et pluridisciplinaires, ces projets nécessitent l intervention de plusieurs acteurs : industriels, laboratoires, chercheurs, enseignants, financeurs publics, privés, usagers finaux Autonom lab crée les conditions favorables de mise en relation de ces différents acteurs et fédère aujourd hui 30 membres regroupés en 6 collèges (6 entreprises, 4 académiques ou organismes de formation, 8 organismes sanitaires, sociaux et médico-sociaux, 6 collectivités, 5 organismes intermédiaires, 1 représentant d une fédération d usagers). Conseil régional, Agence régionale de santé et DIRECCTE sont membres de droit non-votant au Comité d Administration. Autonom lab, labellisé living-lab en novembre 2008, a pour mission de mutualiser l ensemble des initiatives locales et des forces vives en suscitant la capitalisation de connaissances et la structuration de projets innovants. A cette fin, Autonom lab crée les conditions favorables de mise en relation de ces différents acteurs. Véritable soutien à l innovation, Autonom lab croise des besoins sociaux à des objectifs de développement économique et participe ainsi à l essor de l emploi régional. Des réflexions naissent, des idées émergent et des projets prennent forme autour de 4 axes principaux : - l adaptabilité de l habitat - l accroissement des compétences - la recherche et le développement - l extension des réseaux nationaux et européens 8

9 Le Programme CAP TRONIC de l associaton JESSICA FRANCE > entrée le 1 er janvier 2013 CAP TRONIC, un programme national de soutien à l innovation des PME, financé par le Ministère chargé de l Industrie. Fondée par le CEA et OSEO, l association JESSICA France porte le programme CAP TRONIC, programme d assistance technique des PME dans l intégration de l électronique dans leur produit. Forte de vingt Ingénieurs répartis sur le territoire et de plus de quatre cents adhérents, elle aide les PME françaises, quel que soit leur secteur d activité, à accroître leur compétitivité en les accompagnant dans l intégration dans leurs produits, de systèmes électroniques incluant le logiciel embarqué qui y est associé. Des outils simples : du conseil lors des visites de présentation de projet, des séminaires techniques, des appuis techniques sous forme d expertise et accompagnement au projet (validation de l architecture et dimensionnement de la carte, choix des composants, analyse du logiciel, etc.) Autant de prestations gratuites ou subventionnées dont peuvent bénéficier les PME adhérentes à l association JESSICA FRANCE. Captronic a aidé en 2012 plus de 2000 PME différentes de tous secteurs par de la sensibilisation à l électronique, au moyen de 125 séminaires techniques (1200 PME), 34 Ateliers relevant de la thématique «logiciel embarqué» (200 PME), 520 PME conseillées sur leur projet, des contrats d appui technique en collaboration avec des centres de compétence en électronique (260 PME), ainsi que le suivi des PME et de leurs projets (340 PME). Par ailleurs, CAP TRONIC a conduit ou a participé activement à plus d une vingtaine d actions collectives depuis Ces actions collectives ont permis de fédérer les PME d un bassin d emploi autour d une thématique jugée stratégique. Elles ont été réalisées avec la participation de partenaires locaux et régionaux, avec le soutien financier des DRIRE/DIRECCTE et des collectivités locales. 9

10 - Les structures actuellement présentes dans le bâtiment 3 TimGroup (5 personnes) > entrée au 1 er janvier 2013 TimGroup conçoit et développe des solutions d entreprise pour structurer des contenus riches. Le département SSII conçoit et développe des solutions intégrées pour l informatique de gestion (Décisionnel, Architecture de SI, Intégration et développement Web et Java J2EE de gestion documentaire et éditique). Le département multimédia développe des applications mobiles (ios, Android), des Applications Web riches (RIA/RDA) et des sites Internet à forte valeur ajoutée (cartographie, WebTV, Flash&AS3) Le département Communication technique et formation accompagne les entreprises dans leur besoin en documents techniques internes et externes. A côté d une expertise solide dans la mise en place de solutions de gestion pour grands comptes, TimGroup consacre son activité R&D aux modèles d information pertinents pour la documentation technique (notices, manuels, spécifications et catalogues). Ce travail porte sur la conception de templates (modèles de tâches, ontologies ISO 13250) susceptibles de fournir un cadre d analyse optimal pour la description du travail et la classification multi-facettes de produits, informations et connaissances. - Les entrées à venir : Pour le printemps 2013 : la Société Silis electronique - Bureau d études électroniques pour l industrie. 10

11 3. Des bâtiments répondant aux normes d éco-responsabilités Les trois bâtiments du Centre d Innovation et de bénéficient du concept Cecodia, système de construction éco-responsable développé et réalisé par CCR. Implantées sur une parcelle de m 2 de terrain et organisées autour d une cour centrale, les trois structures sont entourées de larges espaces verts et disposent d un parking de 76 places complété par un abri vélo. En septembre 2012, les bâtiments du Centre d Innovation et de Recherche en Electronique ont reçu la certification NF HQE Bâtiment tertiaire délivrée par Certivea, organisme certificateur accrédité par le COFRAC. Les caractéristiques majeures des bâtiments du Centre d Innovation et de Une consommation de l énergie optimisée La performance thermique de ces bâtiments permet d afficher un gain de - 38 % sur la règlementation thermique en vigueur lors du dépôt de permis de construire. Les ressources naturelles sont intelligemment exploitées permettant ainsi la maîtrise de l énergie de fonctionnement : économie de chauffage via la combinaison de pompe à chaleur réversible et d une VMC double flux, réduction des besoins de chauffage grâce à une excellente étanchéité de l air et une architecture bioclimatique permettant de capter les apports solaires et accordant une place privilégiée à l éclairage naturel sur toutes les faces des bâtiments, régulation de la température intérieure individualisée par bureau, complément d isolation des façades intégré au bardage. L équipement en éclairage basse consommation complète ce dispositif très performant : matériel basse consommation réduction de la puissance installée, systèmes de détection de présence dans certains espaces L économiseur d eau équipe les toilettes (contenance de 3 à 6 litres) ce qui permet de réduire la consommation d eau de 33% par rapport aux toilettes classiques et de diminuer ainsi le volume d eau traité ( l/an/personne). 11

12 Dossier de presse - Vendredi 29 mars 2013 Confort d usage et qualité d intégration dans le site Le confort des utilisateurs a été privilégié : chauffage et rafraichissement par air modulable, éclairages basse consommation avec détecteur de présence (sanitaires, halls et couloirs), confort acoustique important, aménagement extérieurs paysagers (pour diminuer les surfaces imperméabilisées), lames brise soleil au sud, revêtement de sol fabriqués à partir de matériaux naturels et recyclables. La construction de ces bâtiments permet également un apport considérable de lumière naturelle - larges baies et exposition assurant un éclairage naturel optimum. L architecture à la fois simple et soignée confère à l ensemble des bâtiments un style s intégrant parfaitement au paysage et à l environnement qualitatif du parc de la Technopole d ESTER. En intérieur, la structure bois affiche une présence discrète et confère une touche chaleureuse et harmonieuse aux espaces de travail. Les tons neutres ont été privilégiés pour les sols et les murs, réhaussés par le bleu franc des portes (dans le même esprit qu Ester Technopole). De plus, pour inviter les occupants à utiliser les cycles, mode de déplacement «doux», un abri à vélo a été installé. Une construction ossature bois prédominante 95 % du bâtiment sont réalisés en bois provenant de forêts certifiées (PEFC) : murs porteurs et toiture en caisson bois. Le plancher mixte du premier niveau est constitué de béton sur structure bois assurant un meilleur confort acoustique. Cela permet une réalisation rapide et fiable (diminution des interventions et ajustements sur le chantier) et une meilleure maîtrise de l étanchéité à l air du bâtiment. Les essences retenues sont l épicéa et le sapin. A noter l approvisionnement en bois de Meymac pour le platelage (en pied de bâtiments). Le bois étant un matériau qui stocke le CO2, son utilisation joue un rôle de puits carbone et diminue le bilan carbone global du bâtiment par rapport à une construction classique béton ou métal. 12

13 4. Limoges Métropole et le site Ester Technopole A- Limoges Métropole au service du développement économique du territoire Dans le cadre de son dispositif d aide au développement économique, Limoges Métropole intervient dans 5 grands domaines : l aménagement de parcs d activités Il s agit d un levier majeur de la politique de développement économique de Limoges Métropole en faveur de l accueil et du développement des entreprises. Des investissements importants sont nécessaires pour réaliser des infrastructures modernes adaptées aux besoins des entreprises et aux exigences réglementaires. Le coût de ces aménagements ne sont pas intégralement répercutés sur le prix du foncier. la gestion d immobiliers dédiés aux jeunes entreprises de la technopole Ester : Le bâtiment central d Ester Technopole et le nouveau bâtiment destiné à l accueil de structures du secteur électronique dont le Pôle Elopsys. Les loyers consentis par Limoges Métropole permettent de favoriser la création et l implantation de jeunes sociétés spécialisés dans les domaines de compétences de la technopole. un dispositif d aide à l immobilier d entreprise destiné à favoriser l installation ou le maintien durable d entreprises en les accompagnant dans leurs investissements immobiliers. une politique d exonération fiscale : les exonérations de Taxe Professionnelle votées par Limoges Métropole sont aujourd hui applicables aux impositions de Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE) le partenariat avec les structures de développement économique Limoges Métropole est partenaire de structures qui interviennent dans le soutien au développement d activités économiques et technologiques. A ce titre, elle soutient financièrement l Agence pour la Valorisation de la Recherche Universitaire du Limousin (AVRUL) qui porte notamment l incubateur technologique, la Délégation pour le développement de la Technopole de Limoges et du Limousin, le pôle de compétitivité Elopsys ainsi que l association pour le développement et la promotion du Pôle Européen de la Céramique. Limoges Métropole adhère également à l association Haute-Vienne Initiative qui soutient la création et la reprise d entreprises. 13

14 Dossier de presse - Vendredi 29 mars 2013 B- ESTER Technopole, un site en pleine évolution En réunissant sur un même site industrie, recherche et formation, ESTER Limoges Technopole concentre des compétences de pointe et crée ainsi une véritable dynamique économique au service des entreprises et du développement régional. Crée en 1993, ESTER est passé en 20 ans de 120 à près de 1900 salariés, et de 7 à 170 raisons sociales tout en participant au développement d une nouvelle image du territoire. Première infrastructure au sein d un quartier en pleine expansion, avec le Zénith et le futur centre aquatique, ESTER offre à ses occupants un cadre de travail unique. Arboré, respectueux de l environnement, le parc accueille bâtiments HQE et entreprises de pointe, concilie développement économique et développement durable. Son importante offre de services (espaces de réunions mutualisés et modulaires, solutions de restauration, crèche interentreprises, très haut débit...) optimise églament les conditions de travail et d échanges. - Les travaux d aménagement du parc d Ester : Aménagement du rond-point central de l avenue d ESTER : le rond-point central du parc d ESTER, au croisement de l avenue d ESTER et de l avenue d Ariane, fait l objet d une rénovation complète : évacuation des rochers, création de deux massifs arbustifs, et engazonnement de toute la surface. Le fleurissement de l îlot reprendra le thème et les teintes des arts du feu déjà déclinés en 2011 autour du bâtiment central. Débutés fin février, les travaux seront terminés fin mars. Création d un carrefour à feux rue Benoît Frachon : à l intersection de l avenue Benoît Frachon, de l avenue d Ariane, et de l allée de Faugeras. Les travaux, réalisés par Limoges Métropole, dureront tout le mois de mars. Bouclage rue Gémini et avenue d Ariane: les travaux de bouclage entre la rue Gémini et l avenue d Ariane débuteront fin Si le bouclage complet consiste en la création d un rond-point à la jonction des deux voies, les travaux lancés en 2013 porteront uniquement sur la réalisation de l assise du rondpoint, qui sera empierré. Le raccordement des deux voies permettra alors de débuter la commercialisation des terrains situés sur cette zone. Création de l allée Duke Ellington : cette allée, qui desservait jusqu à présent les bâtiments de Diadem et du BTP, sera finalisée d ici le mois d avril. Les travaux, débutés au dernier trimestre 2012, lui permettront de rejoindre la rue Aristide Briand et de faciliter ainsi la commercialisation du secteur ouest, en simplifiant la desserte et l accès des entreprises qui s y implanteront. 14

15 - Les projets de construction d entreprises : ANFH : Rue Columbia, entre Limousin Stérilisation et le bâtiment Octave (qui abrite la Direction Régionale de Bureau Veritas SA), s implantera l Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier (ANFH), à l automne L ANFH, qui concerne salariés en région, répartis sur 73 établissements publics, va débuter la construction de 25 places de parking et d un bâtiment d un étage, sur un terrain de m². Ces locaux accueilleront, outre les stagiaires en formation, les 6 salariés permanents de l ANFH. Pixine et Koox Productions (Premier plan et Rosa production) : Un bâtiment de 500 m² verra le jour à la fin de l été 2013 rue Soyouz, à côté de Ceradrop. Implanté sur un foncier de 2000 m², il abritera 300 m² de bureaux, un studio de 150 m², et 50 m² de surfaces techniques. Il accueillera la société Pixine (studio de communication numérique spécialisé en 2D/3D 10 personnes), actuellement installée à Pierre-Buffière, et Koox productions (issue du rapprochement de Rosa production et de Premier plan, spécialisée en communication et production audiovisuelle 8 personnes, construction de 300 m² de bureaux et d un studio professionel de 150m², livraison prévue pour l été 2013). Direction Régionale Pôle Emploi : Pôle emploi s implantera à la rentrée 2014 rue du Puy Ponchet, sur un terrain de 8000 m² mitoyen de Diadem. Le bâtiment, d une surface de m², sera construit sur deux niveaux et accueillera, outre la Direction Régionale actuellement implantée à Panazol, la direction territoriale Haute-Vienne, la plate-forme d activités centralisées (accueil téléphonique, réception du courrier ) ainsi que des salles de formation au bénéfice de l inter-région. Conçu pour répondre aux exigences de la norme BBC (Bâtiment Basse Consommation), le bâtiment privilégiera le bois et l acier dans la structure de ses façades, et disposera de 110 places de stationnement. La SELI, investisseur-constructeur gestionnaire de l immeuble, a d ores et déjà engagé la consultation des architectes. Data-center eco-innovant : Dans la deuxième partie de la rue Soyouz, sur un terrain de 3300 m², un data center eco-innovant de m² devrait voir le jour à la fin de l année. Elu aux Investissements d Avenir pour sa performance énergétique, ce centre informatique présentera le double intérêt de proposer une offre d hébergement de données à la fois hautement sécurisée et flexible en puissance (jusqu à la très haute densité) et en redondance (Tier 2 à 4). Face à l explosion des besoins publics et privés (Internet, Cloud Computing, modèles SaaS ) et aux prévisions de croissance de ce type d équipement, l ambition de ce projet est aussi de constituer un réseau de data centers régionaux. 15

16 - Les bâtiments livrés en 2012 : Galileo : les sociétés (expertise et analyse en radioactivité) et AMCAD Engineering (solutions et outils innovants pour l industrie des semi-conducteurs) ont emménagé dans leurs nouveaux locaux au printemps Rue Atlantis, face au bâtiment central, elles disposent chacune en rez-de-chaussée de 350 m², l étage supérieur leur permettant d envisager leurs développements futurs. Bâtiment Cofely : sur la zone de la Basse, entre le CRBTP et le centre de gestion, Cofely (entité de GDF Suez Energie Services) dispose depuis l été 2012 d un bâtiment BBC composé de trois espaces de 256 m², 290 m² et 60 m². Centre de gestion agréé de la Région de Limoges : bâtiment de 860 m² livré en janvier La résidence locative de la ferme de Juillac : la réhabilitation de la ferme de Juillac et de son annexe s est achevée pendant l été Elles abritent maintenant 23 logements locatifs meublés (22 studios dans la ferme, un T2 dans l annexe). Atelier 4 Lim : Rue Soyouz, la construction du bâtiment de l architecte Limougeaud Charles Breton s est achevée au mois d avril Sur une parcelle de m², il accueille sur 300 m² une équipe de 12 personnes. Isis : Destiné à la location de bureaux professionnels, le bâtiment Isis (770 m² implantés sur une parcelle de 3114 m²) a ouvert ses portes rue Columbia en octobre Kréon Technologies (Développement, fabrication, commercialisation de systèmes de mesure sans contact - Scanners Laser 3D), s y est installé à la même date. 16

17 - Les dernières arrivées : AFQP (1 avenue d ESTER) (anciennement MFQ) : Promotion de la Qualité et de la performance. Symatop (1 avenue d ESTER) : solutions en ressources humaines. Lampe Berger Limoges (7 rue Soyouz) : fabrication de céramiques pour la parfumerie. Atelier Frugier (11 allée Skylab) : imprimerie. CCI Limousin (1 avenue d ESTER) : Chambre de Commerce et d Industrie Région Limousin. Pôle Environnement Limousin (1 avenue d ESTER) : rassemble des éco-entreprises, des organismes de formation et de recherche. FNTR / Geiq transports (4 rue Atlantis) : Syndicat professionnel de transport routier marchandises / Organisme d insertion et de qualification dans les transports routier de marchandises. LCS Limousin (1 avenue d ESTER) : Société de services en vidéo vigilance pour personnes âgées dépendantes ou atteintes de la maladie d Alzheimer. Réseau Entreprendre Limousin (1 avenue d ESTER) : réseau de chefs d entreprises qui accompagnent les nouveaux entrepreneurs. Ubifrance (1 avenue d ESTER) : Agence française pour le développement international des entreprises Direction Sud-Ouest. (20 rue Atlantis) : Pôle d Expertises et d Analyses Radioactives Limousin. E.S.T.E.R. Limoges Technopole Limoges CEDEX - Tél (0) Fax : + 33 (0) > 17

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Et si vous produisiez là où s invente l avenir? PARC INDUSTRIEL DE LA TOUCHE TIZON RENNES - NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE

Et si vous produisiez là où s invente l avenir? PARC INDUSTRIEL DE LA TOUCHE TIZON RENNES - NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE Et si vous produisiez là où s invente l avenir? PARC INDUSTRIEL DE LA TOUCHE TIZON RENNES - NOYAL-CHÂTILLON-SUR-SEICHE Le Parc de la Touche Tizon est situé en bordure de la RD837 à deux pas du centre-ville

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES Projet COMELEC Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES VOTRE PROJET Créée en 1999, votre entreprise conçoit et assemble des

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

L activité Datacenter de Cap Ingelec

L activité Datacenter de Cap Ingelec D O S S I E R D E P R E S S E L activité Datacenter de Cap Ingelec SOMMAIRE INTRODUCTION Présentation de l entreprise et chiffres clés... 2/3 L ACTIVITÉ Datacenter Des missions d audit... 4/5 La réhabilitation

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS Rénovation du centre médico-social de SAINT-LO. Crédits CG50 Avril 2012 1. Qu est ce que l éco-conditionnalité

Plus en détail

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes

Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes les usages transitoires de friches industrielles Une offre de bureaux innovante sur l île de Nantes L exemple du Solilab www.iledenantes.com Le Solilab, un projet destiné à l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique

COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Clermont-Ferrand, le 13 mai 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE : L Eco-Center, nouvel investissement majeur pour faire de l Auvergne le nouveau monde du numérique Une centaine d acteurs du numérique auvergnat étaient

Plus en détail

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard

résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard résidence condorcet - aubervilliers (93) investissement LMNP Scellier-Bouvard Sommaire La résidence au cœur d un quartier en plein essor P03 plan d accès à la résidence P04 La résidence et les étudiants

Plus en détail

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE

Un constructeur de proximité. Nos agences près de chez vous. www.constructions-du-belon.com. 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE Un constructeur de proximité Nos agences près de chez vous 7 Rue de la Paix 29 300 QUIMPERLE ZA de Manébos 56 600 LANESTER 26 Rue du capitaine Jude 56 000 VANNES 46 Rue Barré 56 400 AURAY 02 98 96 07 04

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 SOMMAIRE Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2 Le gage de qualité NF Logement...p5 Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 La recherche de la satisfaction globale.p9 Nos actualités..p11

Plus en détail

SITUATION DE LA RÉSIDENCE

SITUATION DE LA RÉSIDENCE SITUATION DE LA RÉSIDENCE Les avantages d une vie proche de la nature avec un accès rapide au cœur de la cité. LYON, alliance parfaite entre tradition et modernité Lyon, classée au patrimoine mondial de

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Laissez-vous guider. au 110 avenue de la Jallère GROUPE

Laissez-vous guider. au 110 avenue de la Jallère GROUPE Laissez-vous guider au 110 avenue de la Jallère GROUPE GROUPE Bienvenue au 110 avenue de la Jallère Adoptons la positive attitude! Au travers de ses différents domaines d activité, le Groupe CILSO est

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

Lyon Part-Dieu. Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER

Lyon Part-Dieu. Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER Lyon Part-Dieu Une vision éclairée de l immobilier de bureaux IMMOBILIER Le mot de l architecte * Worldview Model by Ottmar Hörl EQUINOX offre t-il une autre vision du monde*? Nous le souhaitons! Les valeurs

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE

STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE Union des Métalliers 10, rue du Débarcadère 75017 Paris Tél. 01 40 55 13 00 Fax. 01 40 55 13 01 Union@metallerie.ffbatiment.fr STRUCTURE ET PERSPECTIVES DES MARCHES DE LA METALLERIE SYNTHESE NOVEMBRE 2012

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com

Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com FINANCEMENT DES TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE Présentation Novembre 2012 www.smaltenergie.com SOMMAIRE Présentation SMALT énergie Compréhension du contexte actuel 3 9 SOMMAIRE Réponses aux besoins Assistance

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Nelly COPERET Responsable SERL@immo² n.coperet@serl.fr

Nelly COPERET Responsable SERL@immo² n.coperet@serl.fr 85 Responsable SERL@immo² Portage et gestion patrimoniale d opérations complexes : accompagnement de la politique immobilière développée par les collectivités pour favoriser l implantation d activités

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière

Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière Tours, jeudi 19 février 2015 Jacques FERRIER Opération réalisée avec le soutien de : Présentation de l évènement Le 19 février 2015, Serge Babary,

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

SOMMAIRE. www.gsegroup.com. contact@gsegroup.com. Tél. : +33 (0)4 76 69 63 02. Vos enjeux 4. Vos besoins 6. Notre réponse 8.

SOMMAIRE. www.gsegroup.com. contact@gsegroup.com. Tél. : +33 (0)4 76 69 63 02. Vos enjeux 4. Vos besoins 6. Notre réponse 8. offices SOMMAIRE Vos enjeux 4 Vos besoins 6 Notre réponse 8 www.gsegroup.com contact@gsegroup.com. Tél. : +33 (0)4 76 69 63 02 Ce document a été imprimé sur un papier couché 100% recyclable et biodegradable

Plus en détail

Actions menées sur la thématique santé et autonomie

Actions menées sur la thématique santé et autonomie Actions menées sur la thématique santé et autonomie Mireille Campana, Sous-directrice des réseaux et des usages des technologies de l information et de la communication 1. L intérêt de la DGCIS pour la

Plus en détail

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Livraison de 107 logements locatifs à loyers maîtrisés et de commerces sur la ZAC Clichy Batignolles (avenue de Clichy)

Plus en détail

Cap2020 Déjeuner des décideurs 11 octobre 2013. Enseignements suite à la construction d un bâtiment passif

Cap2020 Déjeuner des décideurs 11 octobre 2013. Enseignements suite à la construction d un bâtiment passif Cap2020 Déjeuner des décideurs 11 octobre 2013 Enseignements suite à la construction d un bâtiment passif Le rôle de l architecte Par Alain Stevens, Chef de Service en maîtrise d ouvrage et construction

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Deux pôles d activités, cinq grands métiers : un groupe mondial diversifié Comptant plus de 113 300 collaborateurs

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

La qualité au service de. vos exigences

La qualité au service de. vos exigences La qualité au service de vos exigences Edito La qualité, la réactivité, l investissement humain dans chaque projet ont fait de ERI un acteur incontournable dans l acte de construire. ERI dispose, depuis

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

Un projet industriel. au service du tertiaire

Un projet industriel. au service du tertiaire Un projet industriel au service du tertiaire Création du tiroir CLEN 1963 1970 1975 1979 Une identité forte Concours International : Polyandre 1 er prix ex-æquo 1984 1990 Société française, CLEN est située

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST

DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST DOSSIER DE PRESSE /// LEZENNES, LE 20 SEPTEMBRE 2013 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU SIEGE REGIONAL D EIFFAGE CONSTRUCTION NORD OUEST CONTACTS PRESSE : GROUPE IRD : AGENCE MOT COMPTE DOUBLE Alexandra Breyne

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

Votre développement en 360

Votre développement en 360 Votre développement en 360 360 d attractivité pour votre activité Une adresse stratégique En choisissant le parc des Gaulnes, vous profitez de l attractivité d un territoire et d une position géographique

Plus en détail

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES

2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES > pépinières d entreprises : optimisez vos chances de réussite! 2PME P ÉPINIÈRE P ERPIGNAN M ÉDITERRANÉE E NTREPRISES Services à valeur ajoutée Perpignan Méditerranée Communauté d Agglomération est une

Plus en détail

Le profil. Les Métiers. SAMTEC la continuité d un savoir faire. Ses Métiers, maîtriser l énergie, l air et l eau

Le profil. Les Métiers. SAMTEC la continuité d un savoir faire. Ses Métiers, maîtriser l énergie, l air et l eau SAMTEC la continuité d un savoir faire Située à Floirac la société SAMTEC a été créée en 2013 par le Groupe EOVEST suite à la reprise d actifs de la société FOURNIER (créée en 2009), Le profil SAMTEC est

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse : Pierrette Langlais pierrette.langlais@univ-tlse3.fr 05 61 55 62 50-06 25 54 18 57

Dossier de presse. Contact presse : Pierrette Langlais pierrette.langlais@univ-tlse3.fr 05 61 55 62 50-06 25 54 18 57 Présentation de l opération Campus à l Université Toulouse III - Paul Sabatier Point presse de Bertrand Monthubert, Président de l Université Toulouse III - Paul Sabatier Dossier de presse Contact presse

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options 1 Table des matières OPTIONS D AMENAGEMENT...3 I. Options relatives aux économies d énergie...3 I.1. Constructions...3 I.2 Energies renouvelables...3 II. Options relatives à l urbanisme & à l architecture...

Plus en détail

B U S S Y- S A I N T- G E O R G E S S E I N E & M A R N E. Le Domaine du Val

B U S S Y- S A I N T- G E O R G E S S E I N E & M A R N E. Le Domaine du Val B U S S Y- S A I N T- G E O R G E S S E I N E & M A R N E Le Domaine du Val A Le Domaine du Val Bussy-Saint-Georges u cœur de Marne-la-Vallée, à une trentaine de minutes de Paris directement accessible

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Procontain Construction modulaire : l architecture créative

Procontain Construction modulaire : l architecture créative ARCHITECTURE CONSTRUCTION MODULAIRE Procontain Construction modulaire : l architecture créative Filiale du groupe allemand Alho, Procontain est le spécialiste en France de la construction modulaire. Dans

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

1 ère EDITION 2015 CLERMONT-FERRAND ENTREPRISES ESPACES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES. 1 er Réseau PARTENAIRE

1 ère EDITION 2015 CLERMONT-FERRAND ENTREPRISES ESPACES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES. 1 er Réseau PARTENAIRE 1 ère EDITION 2015 ESPACES ENTREPRISES ACTIVITÉS BUREAUX COMMERCES 1 er Réseau PARTENAIRE Chiffres clefs EDITO Nous vous présentons notre nouvelle édition de notre ESPACE ENTREPRISE dans laquelle vous

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

le réseau régional RESEAU PÉPINIÈRES D ENTREPRISES RÉGION LIMOUSIN Document de synthèse non contractuel - janvier 2015 (v2) 2 C u b e P e P

le réseau régional RESEAU PÉPINIÈRES D ENTREPRISES RÉGION LIMOUSIN Document de synthèse non contractuel - janvier 2015 (v2) 2 C u b e P e P Document de synthèse non contractuel - janvier 2015 (v2) RESEAU PÉPINIÈRES D ENTREPRISES RÉGION LIMOUSIN le réseau régional 2 C u b e P e P s 2 3 l a n e S a i n t - J u n i e n G V i e n n e L a B o î

Plus en détail

Opération d Intérêt National

Opération d Intérêt National Opération d Intérêt National BtoB : BORDEAUX TO BRUSSELS! le 12 septembre 2014 Les Green Tech dans les projets urbains : opportunités de croissance dans les SmartGrids L Opération d Intérêt National dans

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Bâtiment de bureaux à énergie positive «Green Office» à Meudon

Bâtiment de bureaux à énergie positive «Green Office» à Meudon Bâtiments Matériaux Opérations Installations Bâtiment de bureaux à énergie positive «Green Office» à Meudon B ÂTIMENTS Green Office est le premier bâtiment tertiaire de grande ampleur à énergie positive

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION

Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION Fiche de renseignements ASSURANCE CONSTRUCTION 1 - SOUSCRIPTEUR N Sociétaire :... Nom/Raison sociale :... Adresse :... Personne chargée du dossier :... Téléphone :... Fax :... E-mail :... En qualité de

Plus en détail