E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX"

Transcription

1 E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : Fax : L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1 sur 8 28/01/2013 MAJ

2 SOMMAIRE Préambule.. p 3 1) L animation au cœur du projet :.. p 3 2) La participation active des résidents : p 3 3) Les activités :.....p 4 4) Les professionnels et l animation :.....p 5 5) Animer la structure :..... p 5 6) S ouvrir vers la Cité :. p 6 7) Des liens avec Loumet Intergénération :. p 6 8) Du concept à l action :... p 8 L animation Page 2 sur 8 28/01/2013 MAJ

3 Préambule : Si l animation doit avant tout, être un moment de détente et une source de plaisir, nous ne saurions la considérer comme une composante mineure du soin gériatrique dans un lieu de vie. Notre projet d animation, solidaire du projet de vie de la structure sera évolutif en fonction des projets d accompagnement de chaque résident. En sus des activités thérapeutiques, il permettra de répondre à des besoins humains fondamentaux de la personne tels que s occuper en vue de se réaliser, apprendre, valoriser des savoir-faire, maintenir des liens sociaux, solliciter et activer des facultés physiologiques et intellectuelles. Dans sa conception et sa mise en pratique nous rechercherons la participation, voire l implication du résident, mais aussi des familles et de l environnement aidant. La gestion de l établissement impulsera des modes d animation encourageant tout ce qui favorise l ouverture interne et externe des résidents. 1) L animation au cœur du projet : L animation en institution est l affaire de tous, respecte l identité des personnes, se fait avec et non à la place, est évolutive, occupationnelle mais aussi créative. Adaptée aux besoins et habitudes des résidents, par des réponses privilégiées permettant le développement ou le maintien de la vie sociale des résidents elle cherche à améliorer la qualité de vie au quotidien. Pour favoriser l accomplissement de soi et la participation sociale de chaque personne nous considérerons l animation comme le fil rouge de chaque projet d accompagnement individuel. Le but n est pas «d amuser des personnes» mais de fournir des réponses adaptées aux besoins et aux attentes individuelles et collectives en permettant à chacun de construire sa vie sociale dans le cadre de son projet de vie, en fixant des objectifs thérapeutiques, sociaux et culturels individualisés. Dans ce cadre, les activités seront ouvertes en direction des familles, de l environnement aidant, des bénévoles, et de manière générale vers toute l animation associative, coopérative et intergénérationnelle. 2) La participation active des résidents : Dans cette démarche, les résidents sont encouragés à conserver des actes de la vie quotidienne, en fonction des capacités et des aspirations de chacun. Ainsi les résidents qui le souhaitent peuvent contribuer à l entretien de leur chambre, gérer leur intendance, participer avec le personnel, dans le respect des consignes de sécurité, aux différents travaux qui ponctuent la vie quotidienne (linge, couture, épluchage de légumes, mise de table, etc.) Pour permettre cette participation et bénéficier de «pôles d animation» nous faisons le choix d avoir sur place une cuisine et une lingerie. Ces différentes participations permettront d établir un lien social entre les résidents et le personnel en redonnant le sentiment d utilité sociale par la valorisation des actions. Cette participation permettra aussi de nous interroger sur les pratiques collectives et impliquera l ensemble des personnels pour créer un climat chaleureux et convivial. L animation Page 3 sur 8 28/01/2013 MAJ

4 Toutefois nous avons conscience de la faible autonomie potentielle de la plus part des résidents que nous accueillerons et notre approche différenciera la «participation» du «faire» : regarder, conseiller, commenter, surveiller ou critiquer sont des formes de participation. 3) Les activités : Sous la responsabilité de l animateur et dans le respect du budget alloué, l équipe propose un cadre général d animation et définit les temps collectifs permettant d assurer l animation des différents pôles. Après validation par le cadre de direction référent de la structure, diverses activités sont proposées au choix des usagers. Un programme d animation mensuel est à la disposition des résidents et de l environnement aidant. Les activités proposées doivent être variées, de préférence en petits groupes, avec parfois la nécessité de groupes homogènes et une certaine périodicité. Nous proposons : - Des animations festives ou culturelles, afin de maintenir les repères dans le temps, des traditions, des liens avec l extérieur - Des activités organisées, centres d intérêt pour les résidents concernés et adaptées. Elles permettent une animation au long cours laissant la place à l initiative et la responsabilité. - Des animations occupationnelles ou créatives qui procurent un sentiment d utilité tout en stimulant les capacités physiques et intellectuelles. La politique de développement des ateliers nous parait essentielle pour la mise en place d activités régulières au profit des résidents. Facultatifs, ils apportent une amélioration de l état physique ou mental de la personne âgée volontaire. Le travail en petits groupes favorise l expression personnelle de chaque résident. Enfin, des fiches de suivi individuelles permettent d apprécier l évolution de chacun des participants. L atelier ne peut être assimilé à une simple activité répétitive, car s il permet de fixer dans le temps l animation, il s appuie sur une réflexion incluant une dimension thérapeutique. Développer l animation le week-end : pour ces journées souvent tristes en raison de l absence de certains personnels, au cours desquelles les résidents peuvent se sentir isolés, l objectif sera de proposer une animation différente pour marquer le week-end : animation à caractère festif, ludique et relationnel, avec les personnes âgées et les familles présentes (décoration de la salle à manger et mise de table attractive : nappes, bouquets etc., disponibilité et écoute, échanges, jeux de société, sorties dans le parc ou de proximité, pique-niques ou repas extérieurs ) L animation Page 4 sur 8 28/01/2013 MAJ

5 4) Les professionnels et l animation : Accompagner des personnes, c est aussi veiller à ne pas s enfermer dans la routine mais ouvrir les possibles en prenant en compte les potentiels de chacun. Si l animateur organise et coordonne les interventions, il ne peut être seul en charge de l Animation. La direction de l établissement doit fédérer toutes les énergies et toutes les sensibilités au bénéfice des personnes, dans le respect de leur projet de vie. Dans leurs actions, tous les professionnels s attacheront à : - Stimuler et solliciter régulièrement la participation et encourager les efforts entrepris. - Créer un climat de confiance et s assurer du bien-être des résidents. - Privilégier la communication et favoriser les liens sociaux en associant les personnes dépendantes qui peuvent ainsi participer passivement et éviter l isolement. 5) Animer la structure : L Animation est un point sensible, par son caractère collectif qui s oppose à la démarche individualisée de toute stratégie d accompagnement. Dans notre action, nous distinguons trois niveaux qui visent à préserver les potentiels individuels et collectifs des résidents, mais aussi à combattre l isolement : Donner un cadre convivial en proposant un environnement chaleureux dans lequel s inscrivent les animations thématiques ou liées à la vie des résidents (anniversaires, fêtes, succès des enfants ou petits enfants ). Ce cadre facilite la responsabilisation et l implication des usagers et permet leur valorisation dans les rôles collectifs. Accéder aux loisirs : pour permettre et/ou faciliter l accès aux loisirs communs à Saint Jean du Falga ou à son environnement proche, nous tisserons un réseau de partenariat avec l ensemble des acteurs de la Cité. Compte tenu des difficultés inhérentes à ce type d insertion et des incapacités de certains, nous proposerons régulièrement des animations internes, parfois assurées par des intervenants extérieurs. Répondre à une demande : si un usager fait le choix de s inscrire dans une activité, dont il n a pas toujours une vraie connaissance et encore moins la maîtrise, nous devons mettre en place les conditions nécessaires et suffisantes pour une pratique sécurisée et valorisante. L animation Page 5 sur 8 28/01/2013 MAJ

6 6) S ouvrir vers la Cité : La participation active des résidents ne saurait se limiter aux murs de l institution, elle doit se tourner vers l extérieur pour développer les relations sociales et promouvoir la citoyenneté. «Participer à des activités avec des personnes extérieures à l établissement permet de maintenir la personne âgée dans sa réalité relationnelle et sociale quotidienne en lui donnant des outils pour une représentation positive de soi. A chaque fois ces activités créent un espace de rencontre, amènent à communiquer» 1 En conséquence nous inscrivons notre projet non pas dans l enceinte de l établissement mais dans une connexion de proximité avec son environnement. Cela implique des partenariats solides et formalisés avec différents acteurs de la vie sociale de Saint Jean du Falga ou de Pamiers (Clubs des Aînés, écoles, ADAPEI, bibliothèque, municipalité, associations ). Notre objectif est de créer un réseau d échanges au sein du territoire, qui permettra de soutenir des relations relevant de la spontanéité au quotidien. Ce réseau, constitué de volontaires, dont des résidents, leurs familles ou leur environnement aidant, sera animé et coordonné par l animateur et supervisé par le directeur. Nous bénéficierons à proximité d un parc aménagé par la Municipalité pour l ensemble de la population. 7) Les liens avec Loumet inter génération : L ADSEAA 09 gère un Foyer Logement pour Personnes Agées dans le cadre d un complexe situé à Pamiers, Loumet Intergénération. Cet établissement regroupe le Foyer Départemental de l Enfance, une Maison d Enfants à Caractère Social, un Service Enfants Famille, un Hôtel Maternel, un Foyer Jeunes Travailleurs et un Foyer Logement pour Personnes Agées. En sus du concept d Intergénération cette structure est réputée pour les animations proposées en direction des personnes âgées. L EHPAD s appuiera sur cette dynamique et la synergie des deux établissements devrait être très favorable à l ouverture de nouveaux horizons et au tissage de liens sociaux. Ainsi des activités, des ateliers, des spectacles ou des sorties pourraient être organisés en commun. D autre part, les résidents de l EHPAD auront la possibilité de se rendre dans cette structure, de participer aux animations proposées sur site de prendre leur repas à Pamiers s ils le souhaitent. 1 C. HARTWEG, G. ZEHNER, «Animateurs et animation en établissements pour personnes âgées», Pratiques gérontologiques, Erès, 2003 p 44 L animation Page 6 sur 8 28/01/2013 MAJ

7 Organiser l animation : En partenariat avec Loumet Intergénération, planifier le projet du mois suivant autour : - D une manifestation «phare» en lien avec fêtes calendaires, saisons, actualité, événements, - De sorties ou activités ponctuelles - D ateliers réguliers : points de repère Privilégier les activités courtes et la capacité de réactivité pour être en permanence en phase avec l état des personnes Proposer ce projet en réunion de Direction, avec ajustement, prévision des moyens éventuels et validation la semaine précédente du mois concerné Imprimer le programme du mois à venir pour : - Affichage - Diffusion des résidents, des familles intéressées et des partenaires. Assurer le suivi des activités et ateliers collectifs et individuels - Définir les objectifs pour les activités à visée thérapeutiques - Noter la participation aux ateliers (présence, nombre, durée, intérêt, participation active ou non, comportements ) Communiquer les observations au moins une fois par semaine en transmissions d équipe. Evaluer, ajuster, et adapter les activités proposées sous l encadrement du cadre soignant. Rédiger l instruction concernant l animation et la fiche de poste de l animateur. Communiquer les attentes de la Direction à tous les personnels et diffuser l instruction. Evaluer l animation : - Réalisation du planning d activités avec rapport d évaluation. - Adaptation de l évaluation aux besoins de la personne en termes de projet de vie individualisé inscrit dans le dossier du résident. - Fonctionnement de l association - Moyens requis mis effectivement en place. - Taux de satisfaction des usagers (résidents, familles ou bénévoles) L animation Page 7 sur 8 28/01/2013 MAJ

8 8) Conclusion : Parce qu elle est peut être la seule proposition de vie réellement acceptable, nous considérons l animation comme une philosophie qui sera le fil rouge de toutes les actions de la résidence «Foun Rouge». Nous ne vivons pas pour nous laver ou pour nous soigner, mais nous accomplissons ces actes essentiels pour prendre part à la vie sociale, pour conserver des liens avec les autres, pour rester acceptables dans leur compagnie. Par notre engagement sur cet outil, essentiel pour donner du sens au projet de vie individuel, nous voulons permettre à chacun, de garder une place dans la société jusqu au bout de sa vie, et lui garantir son accès à la citoyenneté. L animation Page 8 sur 8 28/01/2013 MAJ

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans».

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Projet éducatif et pédagogique CLSH et périscolaire de la commune de Sainte Eulalie en Royans. 1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Il s appuie essentiellement sur

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016

Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 Dossier de Présentation Saison 2015 / 2016 COLLECTIF ARTISTIQUE KITEUS 5 rue Gabriel Faure 07300 Tournon sur Rhône contact@kiteus.fr/ 09 81 08 38 18/ www.kiteus.fr Licences : 2-142437 3-142438 Siret :

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales Fédération FAMILLES RURALES de Charente-Maritime 21 rue des vendanges 17 100 Saintes Tél : 05 46 93 46 83 Fax : 05 46 74 00 59 Qu est

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RESPONSABLE ANIMATION

CAHIER DES CHARGES RESPONSABLE ANIMATION NB : les mentions en caractère gras sont relatives à la fonction hiérarchique de la responsable du secteur animation. 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste

Plus en détail

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric

PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric PROJET PÉDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Associé à l Ecole (3/11 ans) de Villaudric INTRODUCTION La municipalité de Villaudric, soucieuse de mettre en place un service Enfance Jeunesse cohérent sur son territoire,

Plus en détail

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité»

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité» Projet Pédagogique 3-5 ans LE MIX CUBE Ce nouvel équipement public de proximité, animé par des professionnels est destiné pour renforcer la solidarité, contribuer à l'éducation de tous, investir le temps

Plus en détail

Projet éducatif et pédagogique

Projet éducatif et pédagogique ARIZE LOISIRS JEUNESSE Mairie 09 290 Le Mas d Azil Projet éducatif et pédagogique Relais d assistantes maternelles de l Arize Projet éducatif Relais d assistantes maternelles de l Arize Le projet éducatif

Plus en détail

Projet d animation à «l orée des pins» EHPAD Intercommunal de Neung sur Beuvron. (Actuellement en cours de réalisation, ce projet est non finalisé)

Projet d animation à «l orée des pins» EHPAD Intercommunal de Neung sur Beuvron. (Actuellement en cours de réalisation, ce projet est non finalisé) Projet d animation à «l orée des pins» EHPAD Intercommunal de Neung sur Beuvron (Actuellement en cours de réalisation, ce projet est non finalisé) 1 I/ Introduction Dénigrée, souvent décriée, l'animation

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Livret d accueil EHPAD du Perray

Livret d accueil EHPAD du Perray Livret d accueil EHPAD du Perray Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes Hôpital du Perray BP 13 91360 Épinay-sur-Orge Tél. : 01 69 25 43 71 Bienvenue à L EHPAD du Perray Vous êtes

Plus en détail

L animation sur mesure : comment cultiver la participation

L animation sur mesure : comment cultiver la participation L animation sur mesure : comment cultiver la participation 7 ème journée de l animation en EMS Rose-Marie Demierre, animatrice socioculturelle au Réseau santé de la Glâne. Situation initiale / problématique

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 L expression et la participation des personnes concernées sont des sujets consensuels, mais leur mise en œuvre effective

Plus en détail

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement Résidence Le Pivert Sàrl Concept d accompagnement Elaboré en interdisciplinarité avec un représentant des secteurs soins, animation et restauration. Est décliné dans ce document, notre vision globale dans

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS A) Le public concerné Le jardin d enfants est un lieu d accueil pour les enfants de 2,5ans à 4 ans, scolarisés à temps plein en 1 ère année d école maternelle. Il fonctionne

Plus en détail

PROJET D ANIMATION. Résidence Albert AUBRY. Château la Rigaudière 35 240 LE THEIL DE BRETAGNE Tél. 02.99.47.74.00 Fax. 02.99.47.79.

PROJET D ANIMATION. Résidence Albert AUBRY. Château la Rigaudière 35 240 LE THEIL DE BRETAGNE Tél. 02.99.47.74.00 Fax. 02.99.47.79. PROJET D ANIMATION Résidence Albert AUBRY Château la Rigaudière 35 240 LE THEIL DE BRETAGNE Tél. 02.99.47.74.00 Fax. 02.99.47.79.44 Le projet d animation s inscrit dans la politique de la résidence, ainsi

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Projet pédagogique du Jardin d Enfants «Les Moustiques»

Projet pédagogique du Jardin d Enfants «Les Moustiques» Projet pédagogique du Jardin d Enfants «Les Moustiques» 1. Situation de l institution et démarches d inscription 1.1. Situation de l institution Le Jardin d Enfants «Les Moustiques» se situe au cœur du

Plus en détail

I. Rôle et fonction de l éducateur :

I. Rôle et fonction de l éducateur : La Résidence Sociale Jeune a été créée en 2002 pour recevoir des jeunes de 18 à 25 ans et plus. Elle offre 20 logements autonomes à loyers modérés. La Résidence Sociale est gérée par le PACT 04. L ADSEA

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO

Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO 2015 Les Réseaux d échanges réciproques de savoirs (RERS) Construire ensemble, citoyens / habitants et acteurs des centres

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Maison de l Enfant

PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Maison de l Enfant PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Maison de l Enfant SAINT GEORGES SUR BAULCHE Service Enfance / Jeunesse Maison de l enfant 320, Rue du stade 89000 SAINT GEORGES/BAULCHE 03.86.94.20.77 Fax 03.86.49.05.56 Mail :

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

Contribution URIOPSS Rhône-Alpes

Contribution URIOPSS Rhône-Alpes p. 1 États généraux du travail social Assisses Rhône-Alpes Auvergne Contribution URIOPSS Rhône-Alpes Présentation de l Uriopss Rhône-Alpes. Depuis 1948, l URIOPSS (Union régionale interfédérale des œuvres

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS 1. Bien communiquer avec la personne atteinte de la maladie d Alzheimer Même si la personne malade semble se désintéresser de son entourage,

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

Coordonnées de l organisateur :

Coordonnées de l organisateur : Projet éducatif et projet pédagogique des séjours de vacances aux Ecuries de Novert Coordonnées de l organisateur : Ecuries de Novert Virginie PAROT Domaine de Novert 19 360 MALEMORT-sur-CORREZE www.domainedenovert.com

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/

1/9. E.H.P.A.D. Château La Valliere http://www.abras-strategie.com/ Abrégé du rapport Evaluation des activités et de la qualité des prestations EHPAD Louise de la Vallière 7 rue de la Citadelle 37330 Château la Vallière 1/9 SOMMAIRE Abrégé du Rapport d évaluation... 3

Plus en détail

FICHE PROJET DE PÔLE

FICHE PROJET DE PÔLE Nom du Pôle / Année : Pôle Adultes & Familles - 2014 Référent du Pôle : Malika BONHOMME FICHE PROJET DE PÔLE 1. PRESENTATION GENERALE INTENTIONS ÉDUCATIVES TRAVAILLER SUR DES ACTIONS POUR TOUTE LA FAMILLE

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée.

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. EHPAD SAINT MENS INTRODUCTION : L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. Ce temps de vie est souvent de plusieurs mois voire plusieurs années. Nous

Plus en détail

ASSOCIATION ENTOUR âges

ASSOCIATION ENTOUR âges Nicole LOQUEN Vice-Présidente de l Association ENTOUR âges FAMILLES et EHPAD :Partenaires ou Rivaux?. Comment construire ensemble autour de la personne âgée? ASSOCIATION ENTOUR âges L association ENTOUR

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS «Accompagner les jeunes dans leur épanouissement, les aider à se construire pour les amener à leur future vie d adulte citoyen.» Service Enfance Jeunesse 3,

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs Sans hébergement.

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs Sans hébergement. Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs Sans hébergement. > Eté 2014 (PROJET COMMUN AUX 3/5 ANS ET 6/12 ANS ) L accueil de loisirs familles rurales

Plus en détail

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6 Contrat de séjour PREAMBULE Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent. Les particuliers appelés

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Résultats de l évaluation externe Octobre 2014. EHPAD «Les Terrasses»

Résultats de l évaluation externe Octobre 2014. EHPAD «Les Terrasses» Résultats de l évaluation externe Octobre 2014 EHPAD «Les Terrasses» 1. La démarche d évaluation interne L EHPAD a mis en œuvre une évaluation interne en octobre 2013 Le référentiel d évaluation retenu

Plus en détail

LE SALON DES SENIORS

LE SALON DES SENIORS LE SALON DES SENIORS 4 ème édition Dossier de présentation Du lundi 12 octobre Au mercredi 14 octobre 2015 Organisé par le CCAS de Vienne 1 SOMMAIRE Introduction Les objectifs et le contexte L approche

Plus en détail

CONVIVIALITE LORS DE LA PRISE DES REPAS & RELATION ENTRE LE PERSONNEL DE CUISINE ET LE PERSONNEL DE SALLE

CONVIVIALITE LORS DE LA PRISE DES REPAS & RELATION ENTRE LE PERSONNEL DE CUISINE ET LE PERSONNEL DE SALLE CONVIVIALITE LORS DE LA PRISE DES REPAS & RELATION ENTRE LE PERSONNEL DE CUISINE ET LE PERSONNEL DE SALLE Laurence GINDRE POULVELARIE Diététicienne réseau LINUT Fabienne VENTENAT-Mutualité Française Limousin

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 La MARPA Un Label ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 Le Label MARPA 2015 Le Label MARPA est attribué par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole aux projets qui concrétisent les

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports

Direction Régionale Caisse d Allocations. des Sports Direction Régionale Caisse d Allocations et Départementale Familiales de la Jeunesse et du Calvados des Sports CAHIER DES CHARGES POUR LES LOISIRS DES PRÉADOLESCENT(E)S ET ADOLESCENT(E)S SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

Résidence Liévin Petitprez Morbecque

Résidence Liévin Petitprez Morbecque ANNEXE 2 État des lieux Le présent état des lieux est établi contradictoirement entre les parties qui le reconnaissent exact, fait partie intégrante du contrat de séjour dont il ne peut être dissocié.

Plus en détail

Comment se rendre Au Centre Social «Maison du Canton»?

Comment se rendre Au Centre Social «Maison du Canton»? Comment se rendre Au Centre Social «Maison du Canton»? Maison du Canton, 7 rue d'alsace Saint-Hilaire Saint-Georges Landivy Fougères Programme Saison 2013-2014 Site Internet : maisonducanton.centres-sociaux.fr

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral

Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral Destiné aux associations de France métropolitaine, Drom et Com Date de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Il y

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS 1.1 LES ATELIERS DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS Les usagers du SESVAD de par leurs pathologies, leurs handicaps, leur parcours social, familial, peuvent être en rupture avec leur environnement, leurs

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

Mairie de Bertangles. Accueil de loisirs sans hébergement PROJET PEDAGOGIQUE. Établi par EMELINE BOUBAAYA

Mairie de Bertangles. Accueil de loisirs sans hébergement PROJET PEDAGOGIQUE. Établi par EMELINE BOUBAAYA Mairie de Bertangles Accueil de loisirs sans hébergement PROJET PEDAGOGIQUE Établi par EMELINE BOUBAAYA I/ LE DESCRIPTIF ORGANISATEUR : Mairie 5, Rue du château 80260 Bertangles ACCUEIL DE LOISIRS : École

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

REGLEMENT DE TRAVAIL DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES

REGLEMENT DE TRAVAIL DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES REGLEMENT DE TRAVAIL DES AGENTS TERRITORIAUX SPECIALISES DES ECOLES MATERNELLES Article 1 : définition statutaire Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) sont chargés de l assistance

Plus en détail

Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire

Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire La Région c est votre Espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Maine et Loire Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse L Espace Régional du Maine et Loire en bref Plaquette «La Région

Plus en détail

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009)

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) 22 questionnaires ont été retournés (dont une personne habitant le département 77). La période estivale est

Plus en détail

«La Relaillience» 90 rue Léo Ferré 59494 PETITE FORET Tél : 03.27.20.09.40 Fax : 03.27.20.09.41 email : accueil.godenettes@cigtsl.com www.cigtsl.

«La Relaillience» 90 rue Léo Ferré 59494 PETITE FORET Tél : 03.27.20.09.40 Fax : 03.27.20.09.41 email : accueil.godenettes@cigtsl.com www.cigtsl. Tél : 03.27.20.09.40 Fax : 03.27.20.09.41 email : accueil.godenettes@cigtsl.com www.cigtsl.com Page 1 Nos valeurs Les valeurs : ce qui est important pour nous, ce qui guide nos actes et nos décisions 1.

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE Sim ulation des travaux parlem entaires de l Assem blée nationale 15 au 17 septembre 2008 Hôtel du Parlement, Québec www.assnat.qc.ca Dépôt légal - Bibliothèque et Archives

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE»

REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE» Centre Communal d Action Sociale Ville de Chassieu REGLEMENT INTERIEUR RELAIS ASSISTANTS MATERNELS «LE PETIT PRINCE» 6 RUE LOUIS PERGAUD 69680 CHASSIEU Tél. : 04.78.90.20.76 Approuvé par délibération 2012-09

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT 2014-2017 Institut Universitaire de Technologie Carrières Sociales Place Robert Schuman - BP 4006 76610 - Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-cs@univ-lehavre.fr

Plus en détail

Le T du «Saint» rappelle la croix chrétienne et le caractère propre de l établissement.

Le T du «Saint» rappelle la croix chrétienne et le caractère propre de l établissement. Avec l école Saint Joseph, le collège Saint Rémi forme un ensemble scolaire cohérent qui partage le même projet éducatif et développe les mêmes valeurs. Sur le logo, l ensemble scolaire se veut protecteur.

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Création d un internat pour enfants autistes

Création d un internat pour enfants autistes Création d un internat pour enfants autistes ORGANISME GESTIONNAIRE Identité : «Association des parents et amis de personnes Handicapées Mentales d Annecy et ses environs» 8 rue Louis Bréguet 74600 Seynod

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE

L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE L INNOVATION SOCIALE COMME RESULTANTE D UN NOUVEAU PORTAGE DE L ACTION SOCIALE L innovation sociale comme résultante d un nouveau portage de l action sociale Alexis BARON Directeur de l Agglomération Grenobloise

Plus en détail

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation?

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation? MODALITÉS D ÉCHANGES AVEC LES PARTIES PRENANTES : LES RÉUNIONS DE CONCERTATION FICHE N 3 Informer préalablement les parties prenantes sur l objet, les caractéristiques, les enjeux et objectifs, les plusvalues

Plus en détail

Présentation de l action : «le Bien être est dans l assiette»

Présentation de l action : «le Bien être est dans l assiette» Présentation de l action : «le Bien être est dans l assiette» Le Centre Social Indigo : une association de loi 1901 Un équipement pour favoriser et soutenir la mise en place de projets, de services et

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail