Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise"

Transcription

1 Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise Objectif de la fiche Cette fiche vise à présenter les différents axes de coopération qui peuvent être proposés à une entreprise, ou un employeur au sens large. Pour ces différents axes, elle présentera les arguments qui peuvent être employés lors de l échange avec le partenaire potentiel. Elle peut représenter pour les accompagnateurs socioprofessionnels une source d idées et, plus précisément, d éléments de langage pour nouer des partenariats avec un employeur. Certains aspects de son contenu concernent plus spécifiquement les structures de l IAE, les autres sont communs aux structures proposant un accompagnement à l emploi. Type de coopération et éléments de langage On peut identifier sommairement trois axes de coopération possibles entre une structure d IAE/accompagnement socioprofessionnel et une entreprise. Ces axes répondent à des besoins différents de la part d une entreprise même s ils peuvent parfois se rejoindre - une action pouvant répondre à plusieurs objectifs. Proposer une solution de recrutement Enjeu pour les associations d accompagnement socioprofessionnel Le service public de l emploi n étant pas forcément en mesure d assurer lui-même cette mission 1, la structure d accompagnement peut être amenée à assumer elle-même le rôle de mise en relation avec un employeur potentiel. Elle peut donc intégrer à l accompagnement proposé la sollicitation de recruteurs. Enjeu pour l employeur Recruter peut être difficile, notamment dans des structures de petite taille, peu équipées pour gérer les ressources humaines. La DGEFP parle ainsi dans différents travaux de recherche d «entreprises éloignées du marché du travail», considérant que celles-ci ne recrutent pas ou peu, faute de disposer du temps et des compétences nécessaires. D autres entreprises recrutent, mais parfois avec des méthodes peu adaptées, ne faisant pas émerger de candidats correspondants à leurs besoins réels en compétence. L enjeu pour l employeur est donc d être accompagné dans le recrutement, pour recruter des personnes fiables et compétentes, désireuses de s inscrire dans la durée (le turn over coûte 1 Le développement d un service à destination des entreprises figure parmi les priorités de Pôle emploi pour , pour aller au-delà des mises en relation faites aujourd hui à partir des offres collectées. 1

2 cher à l entreprise : répétition des temps consacrés au recrutement, à l intégration et à la formation au poste de travail, bref, à ce qui n est pas de la production ). Arguments à utiliser Vous connaissez les personnes : Contrairement au service public de l emploi, vous êtes en relation régulière, fréquente avec la personne. Vous l accompagnez d ailleurs sur la construction de son projet professionnel, ainsi que sur les problèmes de logement, de surendettement, de santé qu elle peut rencontrer et pouvez témoigner qu elle est prête à travailler. Si l employeur potentiel vous questionne sur les personnes et ne veut pas de «personnes à problèmes» : Les problématiques de précarité n existent pas que chez les personnes privées d emploi ; récemment, une enquête interne au MEDEF a démontré que 40% des employeurs avaient des salariés confrontés à des problèmes de logement. La branche professionnelle de l intérim a travaillé sur une plateforme téléphonique de conseils sur les problématiques de logement pour tous les salariés de la branche ; la branche de la propreté développe un projet similaire. Les personnes que vous accompagnez ne sont pas forcément différentes de celles que l entreprise peut déjà employer. Elles font simplement partie des plus de 5 millions de personnes au chômage. Et comme vous leur proposez un accompagnement, elles sont susceptibles de résoudre leurs difficultés à court terme. Vous savez que ces personnes ont des compétences : Vous pouvez citer les expériences professionnelles réalisées pendant l accompagnement : missions en Association Intermédiaire, Entreprise de travail temporaire d insertion ou entreprises de travail temporaire classique, périodes d immersion en entreprise et indiquez les compétences mises en œuvre par la personne. Si vous êtes SIAE ou AVA, vous pouvez indiquer que vous employez vous-même cette personne, qu elle travaille dans votre structure depuis plusieurs mois, qu elle a participé à la réalisation de différents chantiers, pendant lesquels elle a mis en pratiques telle et telle compétence. Sans perdre de temps à décrire les dispositifs IAE ou AVA, indiquez ici que vous auriez bien conservé cette personne pour votre propre structure mais que votre but, et la raison du soutien qu apporte l Etat, est d accompagner des chômeurs vers l entreprise. Si vous avez pu former la personne sur des dimensions professionnalisantes pendant son parcours : Il est souvent difficile pour une entreprise, surtout des TPE-PME, et a fortiori avec la nouvelle réforme de la formation professionnelle, de former leurs salariés. Vous avez anticipé ce problème, en travaillant à la formation de la personne pendant votre accompagnement. La personne est déjà formée et répond aux besoins identifiés par la branche professionnelle de l entreprise. Vous pouvez proposer des tests, en plus de la période d essai, si l employeur n est pas sûr : 2

3 Recruter n est pas facile et de nombreux candidats ne répondent finalement pas aux attentes de l employeur, car la lecture d un CV et un entretien ne suffisent pas à savoir si la personne est compétente. Vous pouvez proposer des périodes d immersion en entreprise, qui vont permettre pendant deux semaines à l entreprise et à la personne de travailler ensemble, selon les règles de l entreprise d accueil mais sans que la personne soit salariée par l entreprise, et sans que l entreprise ait à payer quoique ce soit. L entreprise décidera ensuite si elle recrute la personne ou pas. Si vous n avez pu former la personne en lien avec les attentes de l entreprise, ou si l entreprise a des attentes spécifiques ne se retrouvant pas dans une formation passée par la personne : Vous pouvez travailler avec Pôle Emploi à la mise en œuvre d une préparation opérationnelle à l emploi, qui permettra de former le candidat selon les besoins liés au poste de travail vacant de l employeur. + D infos : Voir la fiche «les périodes de mise en situation en milieu professionnel. Voir la fiche «les dispositifs de formation professionnelle». Etre partenaire du développement économique Cet axe concerne les structures développant une activité de production ; il correspond donc principalement à des structures de l IAE mais peut s adresser aussi aux AVA, dans le respect de leurs capacités de production et commercialisation. Le besoin pour l entreprise. Les entreprises peuvent éprouver un besoin ponctuel de main d œuvre et de compétences, pour répondre à un marché a fortiori un marché public avec clauses sociales d insertion - ou pour remplacer un personnel absent. L opportunité pour la structure Le partenariat va répondre prioritairement à un besoin d activité et de commande. La structure va pouvoir solliciter de nouveaux clients, au-delà des particuliers, associations ou collectivités locales, qui sont parfois en peine de proposer de nouvelles activités. Le partenariat, s il est réalisé en étroite collaboration technique avec l entreprise (les équipes travaillant ensemble par exemple), peut également ouvrir des opportunités de recrutement pour les personnes en insertion, l employeur les ayant vues en situation de production concrète, dans un cadre proche de son propre fonctionnement. Les types d action et arguments à utiliser Remplacement de personnel/réponse à un besoin urgent et ponctuel : Les Associations Intermédiaires et Entreprises de Travail Temporaire d Insertion, proposent une mise à disposition de personnel ; elles peuvent répondre à des besoins de remplacement ou des besoins ponctuels, de secrétariat, de gardiennage, de manutention ou encore de mise sous pli. Les Ateliers et Chantiers d Insertion ou les Entreprises d Insertion peuvent augmenter les capacités de production en travaillant en sous-traitance ou en cotraitance. Leur capacité à 3

4 mobiliser rapidement et encadrer facilement une main d œuvre nombreuse peut aider à répondre à des marchés à forte densité de main d œuvre. Les structures IAE sont des acteurs économiques ; elles produisent et vendent des biens et des services. Elles peuvent travailler avec des entreprises et mettre leurs compétences à leur service. Elles y ont même intérêt puisque leur but est de permettre aux personnes de retrouver un emploi dans une entreprise donc toute expérience commune est bonne à prendre. Se positionner sur de nouveaux secteurs Capables d innovation, les structures de l IAE ont souvent été pionnières dans le développement d activités, notamment les emplois verts à travers le recyclage du textile, des encombrants, des D3E ou encore l éco-construction, la lutte contre la précarité énergétique. Leur forte densité de main d œuvre et leur ancrage local représentent des atouts pour créer de nouvelles activités ; un travail en partenariat peut permettre de relier ces capacités d innovation avec des capacités d intervention plus fortes que peut posséder une entreprise (capital supérieur notamment) pour développer de nouveaux projets. Les structures IAE peuvent s intéresser à des activités nouvelles, du fait du soutien des pouvoirs publics ; en lien avec les différents acteurs institutionnels du territoire et la population, elles repèrent plus facilement des gisements d activité et les développent. Elles peuvent aider les entreprises à identifier de nouvelles activités et tester des modèles économiques. Cette collaboration peut être à double tranchant : elle peut favoriser le recrutement de personnes par des entreprises, en les mettant en contact sur la situation de production, elle peut également ouvrir de nouvelles activités pour la SIAE, en s appuyant sur les capacités financières des entreprises mais elle peut également aboutir à ce que le privé lucratif dépossède les structures de leur activité, comme cela se produit sur le traitement des déchets par exemple. Répondre à des marchés publics Les marchés publics peuvent intégrer des clauses sociales, prévoyant que l exécution du marché soit confiée, pour un volume d heures défini, à des personnes en insertion. Les SIAE peuvent aider à répondre à ces clauses : Si l entreprise veut embaucher directement les personnes : grâce à leur connaissance de personnes en insertion et au travail d accompagnement réalisé en amont, les SIAE peuvent constituer un vivier intéressant. Dans le cadre d une mise à disposition de personnel, les Associations Intermédiaires ou les Entreprises de Travail Temporaire d Insertion représentent la solution idéale, elles sauront proposer les profils les plus adaptés et assureront un suivi socioprofessionnel garantissant l efficacité des personnes tout au long de la réalisation de l objet du marché. En cas de difficultés, elles appuieront pour prévenir toute situation d échec menaçant la qualité des travaux. Les SIAE, Atelier et Chantier d Insertion ou Entreprise d Insertion comme Association intermédiaire et Entreprise de Travail Temporaire d Insertion si le marché porte sur la mise à disposition de personnel, peuvent également répondre en sous-traitance ou 4

5 cotraitance avec des entreprises. Ainsi, elles donnent les moyens de répondre à des marchés plus grands ou dont le contenu n est pas adapté aux capacités ou aux conditions de rentabilité de l entreprise, tout en garantissant l encadrement en situation de production des salariés et leur suivi parallèlement aux travaux. Si l article 14 est combiné à l article 53, faisant de l offre d insertion proposée aux personnes un critère d évaluation des candidatures, les SIAE peuvent même aider à construire la réponse, apportant leur expertise pour remporter le marché. La clause sociale est souvent compliquée à mettre en œuvre et peut menacer la réussite du chantier ; la personne et l entreprise ne sont pas préparées à travailler ensemble, elles se découvrent le jour même où les travaux commencent. Contrairement à Pôle Emploi ou au PLIE, les structures IAE ne font pas qu accompagner ces personnes : elles les font travailler tous les jours et leur propre survie économique dépend de leurs capacités ; elles sauront donc faire ce lien, comprendre vos impératifs et favoriser la réussite de vos travaux. Développer une politique RSE Selon le type d action envisagé, cet axe concerne toutes les structures d accompagnement ou prioritairement les structures développant une activité de production, IAE ou AVA, dans le respect de leurs capacités de production et commercialisation. Le besoin pour l entreprise. Les entreprises peuvent éprouver le besoin développer une politique de responsabilité sociale de l entreprise pour plusieurs raisons (liste non exhaustive) : Par conviction personnelle des dirigeants Par souci de différenciation vis-à-vis de concurrents Par volonté de fidélisation des salariés Par volonté de diversification des modes de recrutement Certaines raisons renvoient plus à des valeurs quand d autres représentent davantage des arguments économiques et commerciaux ; pour autant, cela ne conditionne pas la qualité de la démarche et l importance qui lui est accordée. On peut agir par conviction et faire moins bien que quelqu un qui agit par pur intérêt financier. L opportunité pour la structure Selon le type d action, la structure va pouvoir trouver dans un partenariat développé dans le cadre d une politique RSE des opportunités de soutien à l accompagnement des personnes en insertion, de recrutement de personnes en insertion ou de développement d activités. Elle peut donc répondre à plusieurs enjeux, d accompagnement comme économiques. Elle peut également repérer des bénévoles potentiels et renouveler ainsi sa gouvernance. Exemples d action et d arguments à utiliser (Liste non exhaustive) Faire appel à des salariés de l entreprise pour des simulations d entretiens d embauche Les structures d accompagnement à l emploi organisent souvent des simulations d entretiens d embauche, pour préparer les personnes au recrutement ou pour les aider à mieux se positionner dans leur propre parcours, en les confrontant à l épreuve que peut être l entretien. Faire appel à des professionnels peut donner plus de poids à la démarche vis-àvis de la personne. 5

6 l entreprise n est pas sollicitée pour recruter, elle ne s engage à rien d autre qu à passer du temps pour aider des personnes en recherche d emploi. Si elle repère des profils intéressants, elle peut bien évidemment les contacter mais cela n est pas le but premier. Il s agit ici de valoriser l entreprise, ses métiers, son image et valoriser le salarié qui va aider une personne à retrouver un emploi. Développer un service répondant à des besoins de l entreprise ou des salariés L entreprise peut rencontrer des besoins correspondant à des activités développées par des structures IAE. On peut citer par exemple la collecte de déchets (papier notamment), le nettoyage de bureaux mais aussi des services à destination des salariés : garde d enfants, panier repas etc. la structure IAE peut permettre apporter à l employeur un service très concret et utile à la vie de ses salariés, tout en soutenant une association d insertion, et le cas échéant en préservant l environnement. Elle lui permet de se valoriser auprès de son personnel, en déployant ces services. Développer une action économique commune Voir supra Proposer des personnes à recruter Voir supra + d Infos : Voir le guide partenariat réussis pour l emploi, sur le site de la FNARS : Un quatrième axe pourrait émerger : l accompagnement des salariés et l aide au maintien dans l emploi. Ainsi qu indiqué précédemment, de nombreux salariés en poste rencontrent des problèmes sociaux, qu il s agisse de logement, de santé, d alimentation ou encore d éducation budgétaire. Des associations ont déjà pu développer des actions à destination de ces personnes et certaines branches professionnelles s en sont saisies ; le fonds d action social du travail temporaire par exemple propose aux salariés de la branche une plateforme téléphonique délivrant des premiers conseils et une première orientation sur les problèmes de logement que rencontrent les salariés. Le fonds d action de la branche de la propreté apporte des aides financières aux jeunes en cours de formation dans la branche. Les associations portant une expertise d accompagnement social pourraient donc intervenir auprès des entreprises, en lien avec les syndicats salariés, pour proposer aux personnes un premier niveau d information et de conseils, afin de prévenir des situations d exclusion. Créer les opportunités de contact avec les employeurs Pour pouvoir proposer ces axes de coopération à des entreprises, encore faut-il les connaître et pouvoir échanger avec elles. Plusieurs intermédiaires peuvent servir de relais : 6

7 + d Infos : Les branches professionnelles et les syndicats d employeurs. Les représentants patronaux en CDIAE peuvent être des portes d entrée intéressantes. Il est aussi possible d adhérer directement à un syndicat d employeur! AGEFOS-PME et les OPCA en général peuvent également représenter un contact utile pour rencontrer des entreprises, autour de la formation des personnels. Les chambres consulaires : Chambre de Commerce et d Industrie, Chambre des Métiers, Chambre Régionale de l ESS. Elles peuvent mettre en relation avec des acteurs, relier l IAE à des évènements de promotion du secteur mais travaillent aussi à la formation des professionnels et leur information. Les clubs de la Fondation Agir Contre l Exclusion, IMS Entreprendre pour la Cité, les Clubs régionaux d entreprises partenaires de l insertion (CREPI) ; parmi les opérateurs de l emploi et la formation, les écoles de la 2ème chance nouent des partenariats étroits avec les entreprises. Les groupements d employeurs pour l insertion et la qualification (GEIQ) peuvent également représenter des partenaires intéressants pour rencontrer en contact avec des entreprises, puisqu ils en fédèrent. S il est probable que les opportunités de recrutement passent par le GEIQ et ne se fassent pas directement (ce qui ne pénalise pas forcément la SIAE), d autres actions peuvent être assurées par les SIAE, en complémentarité avec un GEIQ. Les associations spécifiques comme l Association Nationale des Directeurs de Ressources Humaines (ANDRH), association des Dirigeants Commerciaux de France (DCF), l association des Directeurs Financiers et du Contrôleur de Gestion, associations de retraités (EGEE Entente des Générations pour l Emploi et l Entreprise) Le service public de l emploi, particulièrement Pôle emploi, peut aussi inviter des structures IAE à participer à des évènements de rencontre avec des entreprises, et ce d autant plus que Pôle Emploi doit déployer dans sa nouvelle stratégie des moyens dédiés au contact avec les entreprises, TPE-PME notamment. Voir le guide partenariat réussis pour l emploi, sur le site de la FNARS : Cette action est cofinancée par l Union Européenne Dans le cadre du PON «Emploi et inclusion» Direction générale de la cohésion sociale Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle 7

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

quels partenariats possibles? www.iae-aquitaine.org

quels partenariats possibles? www.iae-aquitaine.org IAE et entreprises : quels partenariats possibles? www.iae-aquitaine.org Les SIAE, partenaires de votre politique RH Vous recherchez des compétences et des profils pour vos besoins en recrutement Collaborer

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

RECONDUCTION (attention : bilans des actions nécessaires avant toute nouvelle demande de renouvellement)

RECONDUCTION (attention : bilans des actions nécessaires avant toute nouvelle demande de renouvellement) DOSSIER DE DEMANDE DE CONVENTIONNEMENT ATELIER ET CHANTIER D INSERTION (ACI) CDDI RECONDUCTION (attention : bilans des actions nécessaires avant toute nouvelle demande de renouvellement) A compter du 1

Plus en détail

Présentation de l Insertion par (IAE)

Présentation de l Insertion par (IAE) Présentation de l Insertion par l Activité Economique (IAE) Sommaire I - Principes de l Insertion par l Activité Economique II - L IAE à la Réunion III - Rôle de l URSIAE I - Principes de l Insertion par

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

L offre de service Pôle emploi mobilisée et adaptée aux besoins des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers

L offre de service Pôle emploi mobilisée et adaptée aux besoins des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers Contribution de Pôle emploi au pilier 3 du contrat de ville de Rouen Métropole Quartiers Rouen : Grammont Sotteville-lès-Rouen Saint-Etienne-du-Rouvray : Buisson-Gallouen Eléments du diagnostic territorial

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

Stratégie pour l IAE. Direccte d Ile-de-France. Avril 2015

Stratégie pour l IAE. Direccte d Ile-de-France. Avril 2015 Initiatives 77 K. Crona - Ares Avril 2015 Stratégie pour l IAE en Ile-de-FrancE 2015-2017 Direccte d Ile-de-France Rejoué Imaj Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation,

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 CONSEIL DEPARTEMENTAL DU JURA APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL 2015 PON FSE 2014-2020 Axe 3 «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion» Programme Départemental d Insertion 2015 Date de lancement

Plus en détail

Quels partenaires? Quelles actions? Pour un. recrutement. vraiment diversifié

Quels partenaires? Quelles actions? Pour un. recrutement. vraiment diversifié GUIDE RECRUTEMENT3 7/05/07 16:32 Page 1 Quels partenaires? Quelles actions? Pour un recrutement vraiment diversifié GUIDE RECRUTEMENT3 7/05/07 16:32 Page 2 Sommaire Ce guide est le fruit d une collaboration

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

COE- séance du 8 novembre 2011. L insertion par l activitl. activité économique. Bertrand MARTINOT

COE- séance du 8 novembre 2011. L insertion par l activitl. activité économique. Bertrand MARTINOT COE- séance du 8 novembre 2011 L insertion par l activitl activité économique Bertrand MARTINOT 1 INTRODUCTION L Insertion par l activité économique est un secteur en évolution qui a fait l objet d un

Plus en détail

Mettre en oeuvre la clause d insertion

Mettre en oeuvre la clause d insertion Mettre en oeuvre la clause d insertion Sommaire 1. Qu est-ce que la clause d insertion? Page 3 2. Quel nombre d heures? Page 4 3. Comment répondre à une clause d insertion? Page 5 4. Quels sont les publics

Plus en détail

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014 Evolution des formes d emploi et politiques publiques Emmanuelle Wargon Déléguée Générale à l Emploi et à la Formation Professionnelle Conseil d Orientation pour l Emploi Jeudi 23 janvier 2014 Plan de

Plus en détail

Bilan 2014. clauses d insertion UICHET TERRITORIAL. Voiries, espaces verts, ravalement de façades, nettoyage de locaux...

Bilan 2014. clauses d insertion UICHET TERRITORIAL. Voiries, espaces verts, ravalement de façades, nettoyage de locaux... TERRES DE clauses d insertion LORR AINE Bilan 2014 UICHET TERRITORIAL Voiries, espaces verts, ravalement de façades, nettoyage de locaux... BPCE Mutuelle Reims ÉDITO En 2014, malgré la persistance d une

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA)

Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Dispositifs Locaux d Accompagnement (DLA) Appel à compétence et projet d activités : Cahier des charges DLA Contexte et objectifs stratégiques... 2 Contexte d intervention du Dispositif Local d Accompagnement...

Plus en détail

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France?

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? B E R N A R D R O T H É P R É S I

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

Donner un sens aux marchés

Donner un sens aux marchés onner un sens aux marchés Les clauses d insertion professionnelle dans les marchés Mode d emploi des clauses d insertion pour : Les donneurs d ordres Les entreprises Les opérateurs/prescripteurs de publics

Plus en détail

les ACHATS SOCIALEMENT RESPONSABLES

les ACHATS SOCIALEMENT RESPONSABLES MODE D EMPLOI les ACHATS SOCIALEMENT RESPONSABLES Développer l impact social de vos achats avec l insertion par l activité économique avant-propos Lorsque vous faites vos courses, vous pensez parfois à

Plus en détail

Projet territorial de développement durable de Vitrolles

Projet territorial de développement durable de Vitrolles Projet territorial de développement durable de Vitrolles Une première stratégie Une extension de la démarche à toutes les politiques publiques locales en 2014 Aménagement du territoire, Cadre de vie

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

Guide pratique du Recrutement

Guide pratique du Recrutement Guide pratique du Recrutement Réussir vos s en 6 étapes Janvier 2015 Avant-propos... 2 Comment utiliser ce guide méthodologique du?... 2 Etape 1 - Identification en... 3 1. Définir les besoins spécifiques

Plus en détail

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse Contact > Florence Bailleul 01 53 02 13 87 fbailleul@uniformation.fr Uniformation, l Organisme paritaire collecteur agréé de l économie sociale Dossier de presse SOMMAIRE

Plus en détail

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE N 23 - février 2011 THEMATIQUE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS 4 principaux secteurs d activité qui représentent plus de la moitié des

Plus en détail

Séminaire interrégional des CDIAE automne 2008 - Marseille. Table ronde Le plan de modernisation de l IAE, le rôle et la place des CDIAE

Séminaire interrégional des CDIAE automne 2008 - Marseille. Table ronde Le plan de modernisation de l IAE, le rôle et la place des CDIAE Séminaire interrégional des CDIAE automne 2008 - Marseille Table ronde Le plan de modernisation de l IAE, le rôle et la place des CDIAE Olivier WICKERS Sous-directeur de l insertion et de la cohésion sociale

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour l emploi des seniors. l exemple de SIGMA. 28 octobre 2015. Dossier de presse

Les bonnes pratiques pour l emploi des seniors. l exemple de SIGMA. 28 octobre 2015. Dossier de presse Les bonnes pratiques pour l emploi des seniors l exemple de SIGMA 28 octobre 2015 Dossier de presse Contact Presse : Préfecture de la région Pays de la Loire Service de la communication interministérielle

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire

L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire L emploi des jeunes dans l Economie Sociale et Solidaire Synthèse Observatoire National de l ESS CNCRES Elisa Braley, responsable de l Observatoire Arnaud Matarin, chargé d études observatoire@cncres.org

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

sociale & solidaire en Aquitaine

sociale & solidaire en Aquitaine chiffres clés L économie sociale & solidaire en Aquitaine édition 2015 2 édito SOMMAIRE Définition 3 Les chiffres clés de l Aquitaine 4 Focus secteurs 6 L Insertion par l Activité Economique (IAE) 6 Les

Plus en détail

Remontée des besoins des. 18 septembre 2012

Remontée des besoins des. 18 septembre 2012 Remontée des besoins des participants PLIE 18 septembre 2012 Contexte Economique Évolution du chômage (cat. ABC et A de juin 2011 à juin 2012) DEFM cat ABC juin 2012 Evolution sur un an DEFM cat A juin

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés Les employeurs peuvent conclure sous certaines conditions des contrats aidés pour lesquels l embauche et l accompagnement sont encadrés et appuyés financièrement

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique

Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique Titre professionnel de niveau 4 homologué par le ministère du travail, attestant des compétences requises dans l encadrement des personnes en

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois secteur de l industrie» Unité Territoriale

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage»

Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage» Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage» Date de lancement de l appel à projets : 10

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Concepteur et intégrateur web et mobiles de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

Développer les relations entreprises pour favoriser les passerelles emploi. Guide méthodologique à destination des SIAE

Développer les relations entreprises pour favoriser les passerelles emploi. Guide méthodologique à destination des SIAE Développer les relations entreprises pour favoriser les passerelles emploi Guide méthodologique à destination des SIAE Guide réalisé avec le soutien d Aeris Conseil Projet soutenu par : Préambule En 2012,

Plus en détail

Les politiques régionales de soutien à l insertion par l activité économique

Les politiques régionales de soutien à l insertion par l activité économique Mai 2014 Insertion par l activité économique PANORAMA Les politiques régionales de soutien à l insertion par l activité économique o Points de repère sur la place de l IAE dans les politiques régionales

Plus en détail

Grenelle de l Insertion Feuille de route 27 mai 2008

Grenelle de l Insertion Feuille de route 27 mai 2008 Grenelle de l Insertion Feuille de route 27 mai 2008 Le grenelle de l Insertion doit constituer un tournant des politiques visant à rendre accessible l emploi aux personnes qui en sont le plus éloignées.

Plus en détail

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans. F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.fr/ et ne peuvent en aucun cas suffire. Ce sont uniquement des compléments

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE 1. CV 1.1 PERSONAL DETAILS (DÉTAILS PERSONNELS) 1.2 PERSONAL PROFILE (VOTRE PROFIL PERSONNEL) 1.3 SKILLS (VOS COMPÉTENCES) 1.4 EMPLOYMENT HISTORY (PARCOURS PROFESSIONNEL) 1.5 EDUCATION (FORMATION) 1.6

Plus en détail

CHOMAGE, INSTABILITE ET PRECARITE DE L EMPLOI : DES DEFIS MAJEURS A RELEVER SUR NOS TERRITOIRES

CHOMAGE, INSTABILITE ET PRECARITE DE L EMPLOI : DES DEFIS MAJEURS A RELEVER SUR NOS TERRITOIRES Créer, consolider et sécuriser l emploi sur nos territoires avec les Pôles territoriaux de coopération économique Appel à manifestation d intérêt pour le lancement d une communauté apprenante «PTCE Emploi

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Année 2005 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE

Année 2005 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE 1 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours SOMMAIRE LE CADRE

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Intégration des clauses sociales dans la commande publique des Conseils régionaux

Intégration des clauses sociales dans la commande publique des Conseils régionaux Février 2014 Achats socialement responsables REPÈRES ET BONNES PRATIQUES Intégration des clauses sociales dans la commande publique des Conseils régionaux o Enjeux, acteurs et principaux repères sur les

Plus en détail

Q u e s e s t - i l passé

Q u e s e s t - i l passé BILAN Q u e s e s t - i l passé en 2012? 1300 jeunes diplômés ou étudiants présents sur nos actions 630 entretiens de recrutement 96 recrutements à ce jour 220 professionnels impliqués sur nos actions

Plus en détail

Une action partenariale, clé en main pour la sécurisation des parcours de salariés non qualifiés

Une action partenariale, clé en main pour la sécurisation des parcours de salariés non qualifiés Une action partenariale, clé en main pour la sécurisation des parcours de salariés non qualifiés Remise des diplômes Validation des acquis de l expérience (VAE) Château-Gontier le 15 octobre 2014 Evron

Plus en détail

LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT

LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT ET LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT SOMMAIRE Préambule La politique de ressources humaines de l entreprise 1. MEDIAPOST, créateur d emploi 2. La politique de recrutement et

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT 1 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : CONSTRUCTYS, OPCA de la construction, HAUTE NORMANDIE 18 rue Amiral Cécille 76100 ROUEN Représenté par Martine GOETHEYN, Présidente Et : L ASSOCIATION REGIONALE DES

Plus en détail

C est dans ce contexte que Pôle emploi Paca organise la 4 e manifestation régionale «5 jours pour l emploi». édition de la

C est dans ce contexte que Pôle emploi Paca organise la 4 e manifestation régionale «5 jours pour l emploi». édition de la Dans une région marquée par la diversité de ses territoires (zones rurales enclavées, agglomérations touchées par le chômage, départements fortement saisonniers, bassins d emploi dynamiques...) et où près

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

Accords du 11 décembre 2013, entre le Conseil national des missions locales, les entreprises et les OPCA

Accords du 11 décembre 2013, entre le Conseil national des missions locales, les entreprises et les OPCA Accords du 11 décembre 2013, entre le Conseil national des missions locales, les entreprises et les OPCA Le Conseil national des missions locales poursuit le développement des partenariats en faveur de

Plus en détail

3 ème édition. BILAN 2014 Partenariats Entreprises & Insertion en Pays Terres de Lorraine

3 ème édition. BILAN 2014 Partenariats Entreprises & Insertion en Pays Terres de Lorraine 3 ème édition BILAN 2014 Partenariats Entreprises & Insertion en Pays Terres de Lorraine Sommaire Edito Bilan des partenariats Entreprises & Insertion 2014 Les actions proposées Présentation de métiers

Plus en détail

du 11 mars au 17 avril EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES

du 11 mars au 17 avril EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES Les rencontres emploi du numérique métropole 2014 du 11 mars au 17 avril 2014 EURATECHNOLOGIES HAUTE BORNE PLAINE IMAGES EURASANTÉ MAISONS DE L EMPLOI PÔLE EMPLOI ENTREPRISES ET CITES JOBS DATING VISITES

Plus en détail

- Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015

- Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015 - Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015 CONSTRUCTYS M.P. APPEL A PROPOSITIONS 2013 Contenu 1. Organisme commanditaire... 3 2. Contexte... 4

Plus en détail

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI MAI 2013 LA COOPÉRATIVE - William Daniels - Mai 2013 - Réf. 500 LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE POLE-EMPLOI.FR POLE-EMPLOI.FR PÔLE EMPLOI VOUS ACCOMPAGNE DURANT TOUTE VOTRE RECHERCHE Le chômage est une période

Plus en détail

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting The right stage to success Notre expertise pour vos projets KING STAGE KING STAGE à propos de king stage King Stage est une entreprise de recrutement et de conseil experte dans le placement et la gestion

Plus en détail

OPEN a très vite intégré les réseaux sociaux dans son dispositif de recrutement afin d être en phase avec la génération de candidats recherchés.

OPEN a très vite intégré les réseaux sociaux dans son dispositif de recrutement afin d être en phase avec la génération de candidats recherchés. Avec plus de 3 000 collaborateurs, OPEN se positionne comme un acteur de la Transformation et de la Performance des Directions Informatiques des grandes entreprises. Elle figure parmi les premières Entreprises

Plus en détail

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise?

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise? Comment construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi Quel est cet outil? Cet outil propose d établir des indicateurs concernant des problématiques sociales que vous rencontrez couramment et certaines

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Comment SE PRÉPARER. à la validation des acquis de son expérience

Comment SE PRÉPARER. à la validation des acquis de son expérience GUIDE POUR AGIR Comment SE PRÉPARER à la validation des acquis de son expérience JE BÂTIS MON PROJET PROFESSIONNEL Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi se préparer à la validation des acquis

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Le point de vue de l acheteur

Le point de vue de l acheteur L exemple du Grand Toulouse : I- La construction du dispositif II- Les perspectives pour 2012 III- Le bilan 2010 1 L exemple du Grand Toulouse : I- La construction du dispositif : 2005 : signature des

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 12 août 2014 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CUI-CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) 3.

Plus en détail

Spécificités de la gestion des ressources humaines dans l insertion par l activité économique

Spécificités de la gestion des ressources humaines dans l insertion par l activité économique FICHE TECHNIQUE Spécificités de la gestion des ressources humaines dans l insertion par l activité économique Octobre 2014 Sommaire 1. Un projet social s appuyant sur une activité économique Adapter son

Plus en détail

Paris, le 11 mars 2015. Date limite de dépôt des dossiers de candidature le mercredi 1 er avril 2015. 1. Cadrage juridique

Paris, le 11 mars 2015. Date limite de dépôt des dossiers de candidature le mercredi 1 er avril 2015. 1. Cadrage juridique Paris, le 11 mars 2015 CAHIER DES CHARGES POUR LE CONTROLE DE SERVICE FAIT (CSF) DES BILANS D EXECUTION DE L ANNEE 2014 DES OPERATIONS PROGRAMMEES PAR LE FONDS PARITAIRE DE SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3076 Convention collective nationale IDCC : 1686. COMMERCES ET SERVICES

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES

DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES VALORISER ET POURVOIR LES EMPLOIS DANS LES ENTREPRISES DE SERVICES À LA PERSONNE Découvrez les services de l ANPE pour fiabiliser vos recrutements Les Services Entreprises de l ANPE Il y a ceux qui pensent

Plus en détail

Accompagnement en Chantier d insertion

Accompagnement en Chantier d insertion UNION EUROPEENNE Fonds Social Européen Département de Seine-Maritime Accompagnement en Chantier d insertion 2012/2013 Direction de l insertion Mai 2011 Accompagnement en Chantier d insertion 1 Préambule

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTES DE REFERENTS PLIE SUR LA ZONE DE L AGGLOMERATION D AGEN 2013 A Contexte général 2 B La mission accompagnement renforcé des participants

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 RELATIF À LA

Plus en détail