LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DÉCRÈTE CE QUI SUIT: 1. Le Règlement de zonage 1406 est modifié par :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DÉCRÈTE CE QUI SUIT: 1. Le Règlement de zonage 1406 est modifié par :"

Transcription

1 PREMIER PROJET RÈGLEMENT SH MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 1406 ET LE RÈGLEMENT 1412 RELATIF AUX PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE AFIN D AUTORISER ET D ENCADRER LA VENTE À L ANNÉE ET LA TRANSFORMATION DE PRODUITS AGRICOLES EN ZONE AGRICOLE (DISTRICTS DU VIEUX-SAINT-HUBERT-DE LA SAVANE, D IBERVILLE ET DES MARAÎCHERS) LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DÉCRÈTE CE QUI SUIT: 1. Le Règlement de zonage 1406 est modifié par : 1 o l ajout, à l article 1240, du mot «saisonnière» à la suite de l expression «la vente»; 2 o à la sous-section 3, de la section 4 du chapitre 10, le remplacement du titre par le suivant : «Dispositions relatives aux kiosques destinés à la vente saisonnière de produits agricoles»; 3 o l ajout, à l article 1243, du mot «saisonnière» à la suite de l expression «Les kiosques destinés à la vente»; 4 o l ajout, à l article 1244, du mot «saisonnier» à la suite de l expression «Un seul kiosque»; 5 o le remplacement de l article 1245 «IMPLANTATION» par le suivant : «ARTICLE 1245 IMPLANTATION Un kiosque saisonnier doit respecter la marge avant minimale indiquée à la grille des usages et des normes. Il doit être situé à une distance minimale de 3 mètres de toute ligne de terrain, du bâtiment principal, de toute construction accessoire et de tout bâtiment agricole.»; 6 o le remplacement de l article 1246 «SUPERFICIE» par le suivant : «ARTICLE 1246 SUPERFICIE La superficie maximale de tout kiosque saisonnier ne peut en aucun cas excéder 35 mètres carrés. Les étalages extérieurs font partie intégrante de cette superficie»; 7 o l ajout, à l article 1247, du mot «saisonnier» à la suite de l expression «Le toit et les murs d un kiosque»;

2 2 SH o Le remplacement de l article 1249 «DISPOSITIONS GÉNÉRALES APPLICABLES AUX USAGES COMPLÉMENTAIRES À L USAGE AGRICOLE» par le suivant : «ARTICLE 1249 DISPOSITIONS GÉNÉRALES APPLICABLES AUX USAGES COMPLÉMENTAIRES À L USAGE AGRICOLE Les usages complémentaires à un usage agricole sont assujettis aux dispositions générales suivantes : a) seules sont autorisées, à titre d usages complémentaires aux classes 1 et 2 du groupe agricole, la vente de produits agricoles, la transformation de produits agricoles, les salles de réception des fermes des produits de l érable et les activités de type agricotours : auberge du passant, gîte à la ferme, table champêtre, promenade à la ferme et séjour à la ferme; b) un maximum de deux (2) usages complémentaires est autorisé par terrain; c) tout usage complémentaire à un usage agricole ne peut en aucun temps donner lieu à de l entreposage extérieur; d) il doit y avoir une habitation reliée à l usage agricole pour se prévaloir du droit à un usage complémentaire; e) tout usage complémentaire à l usage agricole doit s exercer à l intérieur d une habitation; f) l exercice d un usage complémentaire à un usage agricole ne doit entraîner aucune modification de l architecture extérieure de l habitation; g) tout usage complémentaire à l usage agricole doit être exercé par l occupant principal de l habitation. Les paragraphes d), e), f) et g) ne s appliquent pas aux salles de réception des fermes des produits de l érable, à la vente de produits agricoles et à la transformation à la ferme de produits agricoles. 9 o Dans la section 5, du chapitre 10, à la suite de l article 1249, l ajout des soussections et articles suivants : SOUS-SECTION 1 DISPOSITIONS RELATIVES À LA VENTE DE PRODUITS AGRICOLES DANS UN BÂTIMENT PERMANENT ARTICLE GÉNÉRALITÉS Les produits vendus doivent majoritairement être issus de l exploitation agricole exercée sur le terrain où la vente est effectuée. ARTICLE NOMBRE AUTORISÉ Un seul bâtiment de vente de produits agricoles est autorisé par exploitation. ARTICLE IMPLANTATION Le bâtiment de vente de produits agricoles doit respecter la marge avant minimale indiquée à la grille des usages et des normes. Il doit être situé à une distance minimale de 3 mètres de toute ligne de terrain, du bâtiment principal, de toute construction accessoire et de tout bâtiment agricole. Le

3 SH bâtiment de vente de produits agricoles peut toutefois être attaché à un bâtiment de transformation de produits agricoles à la ferme ou à une aire d entreposage de produits agricoles. ARTICLE SUPERFICIE La superficie maximale de tout bâtiment de vente de produits agricoles, incluant l étalage extérieur, ne peut en aucun cas excéder 60 mètres carrés. ARTICLE ÉTALAGE EXTÉRIEUR Les étals extérieurs de produits agricoles sont autorisés et font partie intégrante de la superficie réservée à la vente. Ces étals doivent être contigus au bâtiment de vente de produits agricoles. ARTICLE MATÉRIAUX DE TOITURE AUTORISÉS Malgré toute disposition contraire, les seuls matériaux de toiture autorisés pour les bâtiments permanents de vente de produits agricoles sont : - le bardeau d asphalte; - le bardeau de cèdre; - l acier émaillé; - le métal prépeint et précuit en usine; - la tôle galvanisée pincée à baguette ou à la canadienne; - les toitures végétalisées. ARTICLE MATÉRIAUX DE REVÊTEMENT EXTÉRIEUR AUTORISÉS Malgré l article 128, les seuls matériaux de revêtement extérieur autorisés sont : - le planchéiage horizontal à clins de bois naturel, peint ou teint; - le planchéiage vertical à clins de bois naturel, peint ou teint; - les planches de bois bouvetées; - le clin de fibre de bois. Il doit y avoir un seul et même type de revêtement extérieur par bâtiment. ARTICLE COULEUR DES MATÉRIAUX Un maximum de trois (3) couleurs est permis pour les matériaux de revêtement, incluant la couleur des matériaux utilisés pour la toiture, les cadres de fenêtres, les portes, les encadrements et les éléments décoratifs. Aucune couleur fluorescente ou phosphorescente n est permise. ARTICLE CASES DE STATIONNEMENT L aménagement d un bâtiment permanent destiné à la vente de produits agricoles doit être assorti d un minimum de trois (3) cases de stationnement. L aire de stationnement n a pas à être pavée, ni être délimitée par une bordure. L aire de stationnement doit être aménagée de manière à ce que les véhicules n aient pas à reculer sur la voie publique pour y accéder ou en sortir. SOUS-SECTION 2 DISPOSITIONS RELATIVES À UN BÂTIMENT SERVANT À LA TRANSFORMATION À LA FERME DE PRODUITS AGRICOLES

4 4 SH ARTICLE GÉNÉRALITÉS Les produits utilisés proviennent directement de la ferme où ils sont transformés, dans le sens que la majorité des ingrédients proviennent de l exploitation agricole exercée sur le terrain. La transformation à la ferme ne doit pas créer de nuisances (émanations, bruits excédant 55 décibels, fumée, vapeur, odeur, poussière, vibrations) perceptibles à l extérieur des limites du terrain. ARTICLE NOMBRE AUTORISÉ Un seul bâtiment de transformation à la ferme de produits agricoles est autorisé par exploitation. Une aire de vente et une aire d entreposage peuvent être jumelées à ce bâtiment, dans la mesure où aucun autre bâtiment destiné à la vente n est érigé sur le terrain. ARTICLE IMPLANTATION Le bâtiment de transformation à la ferme de produits agricoles doit respecter la marge avant minimale indiquée à la grille des usages et des normes. Il doit être situé à une distance minimale de 3 mètres de toute ligne de terrain, du bâtiment principal, de toute construction accessoire et de tout bâtiment agricole. Le bâtiment de transformation de produits agricoles à la ferme peut toutefois contenir une aire de vente ou d entreposage de produits agricoles. ARTICLE SUPERFICIE Le taux d implantation au sol maximal de tout bâtiment de transformation à la ferme de produits agricoles doit être de 10%. La superficie du bâtiment ne doit pas excéder 200 mètres carrés, incluant les aires de vente et d entreposage. Le plus restrictif des deux (2) s applique. ARTICLE MATÉRIAUX DE TOITURE AUTORISÉS Les seuls matériaux de toiture autorisés sont : - le bardeau d asphalte; - le bardeau de cèdre; - l acier émaillé; - le métal prépeint et précuit en usine; - la tôle galvanisée pincée à baguette ou à la canadienne; - les toitures végétalisées. ARTICLE MATÉRIAUX DE REVÊTEMENT EXTÉRIEUR AUTORISÉS Les seuls matériaux de revêtement extérieur autorisés sont : - le planchéiage horizontal à clins de bois naturel, peint ou teint; - le planchéiage vertical à clins de bois naturel, peint ou teint; - les planches de bois bouvetées; - le clin de fibre de bois. Il doit y avoir un seul et même type de revêtement extérieur par bâtiment. ARTICLE COULEUR DES MATÉRIAUX Un maximum de trois (3) couleurs est permis pour les matériaux de revêtement, incluant la couleur des matériaux utilisés pour la toiture, les

5 SH cadres de fenêtres, les portes, les encadrements et les éléments décoratifs. Aucune couleur fluorescente ou phosphorescente n est permise. ARTICLE CASES DE STATIONNEMENT L aménagement d un bâtiment de transformation à la ferme de produits agricoles doit être assorti d un minimum de dix (10) cases de stationnement. L aire de stationnement n a pas à être pavée, ni être délimitée par une bordure. L aire de stationnement doit être aménagée de manière à ce que les véhicules n aient pas à reculer sur la voie publique pour y accéder ou en sortir.» 10 o le remplacement de l article 1282 «ENSEIGNES AUTORISÉES POUR UN USAGE AGRICOLE» par le suivant : «ARTICLE 1282 ENSEIGNES AUTORISÉES POUR UN USAGE AGRICOLE En plus des enseignes autorisées sur l ensemble du territoire conformément à la section 1 du présent chapitre, sont également autorisées les enseignes suivantes pour un usage agricole : a) une enseigne d identification de l exploitation agricole, pourvu que : i. il n y en ait qu une seule par terrain agricole; ii. elle soit apposée à plat sur le mur d un bâtiment agricole ou sur poteau ou sur un socle; b) une enseigne d identification peut être apposée à même un silo, pourvu que : i. sa superficie n excède pas 5 mètres carrés; ii. si elle est détachée, sa hauteur maximale n excède pas 5 mètres, calculée à partir du niveau adjacent du sol; Cependant, seules les lettres détachées sont permises dans un tel cas; c) une enseigne temporaire annonçant la vente saisonnière de produits agricoles, pourvu que : i. elle soit installée sur le kiosque de vente de produits agricoles; ii. sa superficie n excède pas 2 mètres carrés. Les pictogrammes ne sont pas calculés dans la superficie d affichage; iii. elle soit enlevée à l issue de la période d autorisation prescrite de l usage temporaire; d) une enseigne directionnelle temporaire aux fins d annoncer un kiosque de vente saisonnier de produits agricoles, pourvu que : i. une seule enseigne soit installée par kiosque de vente temporaire; ii. elle soit sur poteau; iii. sa superficie n excède pas 0,5 mètre carré; iv. une entente ait été complétée avec le propriétaire du terrain; v. elle soit enlevée à l issue de la période d autorisation prescrite de l usage temporaire; e) une enseigne identifiant un usage complémentaire à l exploitation agricole pourvu que : i. une seule enseigne soit installée par établissement ; ii. elle soit projetante, apposée à plat sur le mur du bâtiment ou détachée du bâtiment; iii. sa superficie n excède pas 2 mètres carrés;

6 6 SH iv. la hauteur de l enseigne détachée du bâtiment n excède pas 3 mètres; f) Dispositions applicables à la signalisation de sites touristiques en zone agricole Malgré toute disposition contraire au règlement, l installation de panneaux de signalisation touristique identifiant des entreprises à vocation agrotouristique ou des activités touristiques situées dans une zone agricole de l agglomération de Longueuil est autorisée dans toutes les zones aux conditions suivantes : i. Critères - respecter les critères d admissibilité du programme de signalisation touristique du ministère du Tourisme du Québec. Ces critères seront évalués par ATR associés du Québec lors du dépôt de la demande; - être associé à une entreprise ou une activité située dans la zone agricole de l agglomération de Longueuil; - avoir une vocation agrotouristique ou être une activité touristique qui tire son attractivité de sa position en zone agricole; ii. Normes d implantation - un nombre maximal de deux (2) parcours d acheminement est autorisé par entreprise ou activité; - la longueur maximale de chacun des parcours ne peut excéder cinq kilomètres (5 km); - le nombre maximal de virages pour chacun des parcours est de trois (3); - un nombre maximal de huit (8) panneaux peut être autorisé par demande; - si nécessaire, les parcours d acheminement peuvent traverser le périmètre urbanisé; - les panneaux de signalisation touristique peuvent être installés exclusivement à l intérieur des emprises sur voies publiques. La conception, la composition, le contenu, l implantation et les dimensions des panneaux de signalisation doivent respecter les normes de Tourisme Québec et du ministère des Transports du Québec. Les propositions seront évaluées par ATR associées du Québec lors de la préparation du plan de signalisation; iii. Période d application Tout renouvellement de demande sera considéré seulement si le programme local de signalisation agrotouristique n a pas été développé; iv. Procédure Toutes les demandes de participation doivent être dirigées auprès d ATR associées du Québec qui, en collaboration avec le ministère du Tourisme du Québec, évaluent et approuvent la demande et coordonnent la préparation du plan de signalisation. Ce sont ces organismes qui ont la responsabilité d obtenir les autorisations nécessaires à l installation des panneaux de signalisation. L installation des panneaux de signalisation touristique doit faire l objet d un certificat d affichage.» 11 o le remplacement, dans l annexe A, des grilles des usages, des normes et des dimensions de terrain des zones A-138, A-139, A-140, A-901, A-903, A-904, A-906, A-912, A-913, A-914, A-915, A-916, A-940, A-941, A-942 et A-943 par celles jointes au présent règlement comme annexe I.

7 SH Le Règlement 1412 relatif aux plans d implantation et d intégration architectural (PIIA) est modifié par l ajout dans le chapitre 5, de la section 20 suivante : «Section 20 Dispositions applicables aux secteurs agricoles Sous-section 1 Généralités Article Zones d application La présente section, s applique aux zones A-138, A-139, A-140, A-901, A-903, A-904, A-906, A-912, A-916, A-940, A-941 et A-942. Article Travaux assujettis Les dispositions de la présente section s appliquent aux travaux suivants : - Une nouvelle construction permanente servant en tout ou en partie à la vente de produits agricoles ou de centre d interprétation; - La transformation, la rénovation, l agrandissement, la modification d un bâtiment existant servant en tout ou en partie à la vente de produits agricoles ou de centre d interprétation; - Un aménagement ou réaménagement de terrain où se trouve un bâtiment permanent utilisé en tout ou en partie à la vente de produits agricoles ou de centre d interprétation; - L aménagement ou le réaménagement d un stationnement où se trouve un bâtiment permanent utilisé en tout ou en partie à la vente de produits agricoles ou de centre d interprétation. Sous-section 2 Objectifs d aménagement et critères d évaluation relatifs à l implantation des bâtiments Article Objectifs d aménagement L implantation des bâtiments doit rencontrer les objectifs suivants : - Favoriser la vente directe de produits agricoles dans un paysage de qualité; - Respecter le caractère historique champêtre; - Favoriser des percées visuelles vers le mont Saint-Bruno et les autres éléments d intérêt. Article Critères d évaluation Les critères d évaluation pour l implantation des bâtiments sont les suivants : - Le bâtiment est implanté parallèlement à la voie publique; - L orientation et l implantation des bâtiments sont telles qu elles favorisent les dégagements visuels sur le mont Saint-Bruno et les autres éléments d intérêt du milieu bâti environnant et du paysage naturel, à partir des principaux points publics d observation;

8 8 SH La localisation des bâtiments permet de conserver au maximum les arbres et particulièrement les arbres matures; - Privilégier une implantation des bâtiments de vente près de la rue; - Favoriser une aire de stationnement localisée de façon à être le moins visible possible de la voie publique; - Assurer un accès facile et une circulation sécuritaire des véhicules d urgence. Sous-section 3 Objectifs et critères d évaluation relatifs à l architecture des bâtiments Article Objectifs d aménagement Le traitement architectural du bâtiment doit rencontrer les objectifs suivants : - Encourager une qualité architecturale supérieure et sobre; - Conserver les caractéristiques architecturales des bâtiments à caractère patrimonial; - Respecter les éléments qui composent le bâtiment selon son style, son volume, sa toiture, son revêtement extérieur, ses ouvertures, ses saillies et son ornementation; - Favoriser une harmonisation dans le traitement architectural des constructions en créant une unité architecturale entre les divers bâtiments présents sur le terrain; - Favoriser l utilisation de matériaux naturels pour le revêtement extérieur; - Encourager l implantation de bâtiments écologiques et écoénergétiques; - Créer une harmonie dans le ton des couleurs utilisées sur un ensemble de bâtiments. Article Critères d évaluation Les critères d évaluation pour le traitement architectural des bâtiments sont les suivants : - Le volume, la hauteur, le plan au sol et la forme du toit sont similaires à ceux qui caractérisent les bâtiments du secteur; - Favoriser les toits à 2 versants; - La façade principale d un bâtiment, par son traitement extérieur et ses composantes architecturales, est mise en évidence et s harmonise avec les autres façades afin de créer un ensemble visuel équilibré; - L architecture du bâtiment rappelle, par son traitement, les traits dominants de son milieu d appartenance et s y intègre ; - L architecture de l agrandissement ou de la rénovation respecte le caractère patrimonial du bâtiment, le cas échéant; - L architecture du bâtiment est harmonieuse dans le rythme et les proportions d ouvertures; - L ornementation rappelle quelques-uns des détails suivants : encadrements d ouverture menuisés, galeries avec balustrade ou garde-corps à motifs ajourés, corniches moulurées, etc.; - Privilégier une composition architecturale du bâtiment soulignant et mettant en valeur les entrées principales des bâtiments;

9 SH Prévoir des modulations de dimensions significatives et de la fenestration afin de limiter la longueur des murs des diverses façades et d éviter les façades trop linéaires ou d architecture monotone; - Favoriser les toitures d acier émaillé, de métal prépeint et précuit en usine, de tôle galvanisée pincée à baguette ou à la canadienne, ainsi que les toitures végétalisées; - Favoriser l utilisation du clin de bois comme revêtement extérieur; - Les couleurs de matériaux de revêtement extérieur et des toitures sont sobres et s agencent entre elles pour un même bâtiment; - Les couleurs sont compatibles avec les couleurs des bâtiments situés dans l environnement; - Les équipements mécaniques des toitures et des ouvertures sont camouflés et ne sont pas visibles de la rue; - S assurer que les murs de fondation soient peu apparents. Sous-section 4 Objectifs d aménagement et critères d évaluation relatifs à l affichage Article Objectifs d aménagement L affichage doit rencontrer les objectifs suivants : - Assurer l harmonisation des enseignes à l architecture du bâtiment dans une perspective de concept d ensemble; - Favoriser des enseignes attenantes ou détachées qui s intègrent harmonieusement à l environnement et à l architecture du bâtiment concerné en ce qui a trait à leur forme, leur localisation, leur design, leurs couleurs, leur type de matériau et leur éclairage; - Favoriser un affichage sobre, informant clairement, avec simplicité. Article Critères d évaluation Les critères d évaluation pour l affichage sont les suivants : - Favoriser les enseignes sur potence, plutôt que les panneaux attachés au bâtiment; - Réduire le contenu du message à sa plus simple expression; - L affichage contribue à la signature particulière du bâtiment, sans le masquer, ni en modifier le style ou les ornements; - L éclairage direct par projection est privilégié. La lumière doit projeter vers le sol; - Intégrer un éclairage de qualité à l architecture du bâtiment, ainsi qu aux éléments d architecture et d ornementation du bâtiment; - Prévoir l implantation des enseignes de manière à ne pas obstruer le champ visuel des automobilistes; - Prévoir à la base des enseignes détachées un aménagement paysager de dimension significative permettant de dissimuler ladite base et de contribuer à la mise en valeur de l enseigne; - Les enseignes gravées sur bois sont à privilégier pour conserver l aspect champêtre et artisanal; - L aggloméré, le plexiglas et l uréthane sont à éviter; - Les couleurs de l enseigne sont sobres.

10 10 SH Sous-section 5 Objectifs d aménagement et critères d évaluation relatifs à l aménagement de terrain Article Objectifs d aménagement L aménagement du terrain doit rencontrer les objectifs suivants : - Limiter l abattage d arbres et s assurer de conserver les arbres matures; - Favoriser l aménagement paysager des espaces libres dans le respect des caractéristiques du secteur; - Mettre en valeur la marge avant des immeubles; - Atténuer l impact visuel des aires d entreposage de produits, véhicules et matériel roulant sur l environnement naturel. Article Critères d évaluation Les critères d évaluation pour l aménagement du terrain sont les suivants : - Les sentiers pédestres conservent leur caractère rural avec un revêtement en pierre plate, en poussière de pierre ou en gravier fin; - L espace compris entre les façades des bâtiments et la voie publique est aménagé par un engazonnement ou une plantation décorative, marquée par la sobriété et dans l esprit des aménagements anciens du secteur; - La localisation des aménagements permet de conserver au maximum les arbres et particulièrement les arbres matures; - L aménagement paysager demeure sobre, dans l esprit des rangs de campagne. Éviter les faux talus, le terrassement excessif, les murs de soutènement, les cascades et les étangs artificialisés. Éviter également la surcharge d éléments décoratifs et les constructions trop élaborées; - Aménager des plantations dans les marges : des jardins potagers, fruitiers ou d ornementation dans l esprit champêtre; - Les aménagements ne doivent pas nuire aux perspectives visuelles en direction du mont Saint-Bruno et autres éléments d intérêt du paysage naturel ou bâti; - Les clôtures, les haies et les murets sont aménagés de façon à s harmoniser à l environnement naturel du site; - Les clôtures en fer forgé, en bois traité, peint, teint, vernis ou en perche de bois à l état naturel sont privilégiées; - Limiter l entreposage extérieur aux marges arrière et latérales, de manière à ce que l entreposage soit peu visible des voies publiques de circulation. Sous-section 6 Article Objectifs d aménagement et critères d évaluation relatifs à l aménagement des aires de stationnement Objectifs d aménagement

11 SH L aménagement des aires de stationnement doit rencontrer les objectifs suivants : - Limiter l abattage d arbres et s assurer de conserver les arbres matures; - Mettre en valeur la marge avant des immeubles; - Atténuer l impact visuel des aires de stationnement sur l environnement naturel; - Assurer un accès facile et sécuritaire des véhicules d urgence. Article Critères d évaluation Les critères d évaluation pour l aménagement des aires de stationnement sont les suivants : - Les aires de stationnement de voiture dans la marge avant sont à éviter. Privilégier les aires de stationnement dans la marge arrière. - Les aires de stationnement conservent leur caractère rural avec un revêtement en pierre plate, en poussière de pierre ou en gravier fin. Éviter de paver l aire de stationnement et de la délimiter par une bordure de béton. Les blocs de béton et les petits poteaux en métal reliés par des chaînes sont à éviter; - La localisation des aires de stationnement permet de conserver au maximum les arbres et particulièrement les arbres matures; - Dissimuler l aire de stationnement de la voie de circulation et du bâtiment par une bande aménagée incluant arbres et arbustes; - L aménagement de l aire de stationnement permet aux véhicules d urgence d accéder facilement au site et d y circuler de façon sécuritaire.» 3. Le présent règlement entre en vigueur conformément à la loi. La secrétaire du conseil d arrondissement, La présidente du conseil d arrondissement, Véronica Mollica Lorraine Guay Boivin Avis de motion : Premier projet : Second projet : Adoption : Entrée en vigueur : SH SH SH- SH-

12 12 SH

13 SH

14 14 SH

15 SH

16 16 SH

17 SH

18 18 SH

19 SH

20 20 SH

21 SH

22 22 SH

23 SH

24 24 SH

25 SH

26 26 SH

27 SH

28 28 SH

29 SH

30 30 SH

31 SH

32 32 SH

33 SH

34 34 SH

35 SH

36 36 SH

37 SH

38 38 SH

39 SH

40 40 SH

41 SH

42 42 SH

43 SH

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions CHAPITRE 8 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES TEMPORAIRES 8.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Les constructions et usages temporaires sont des constructions et usages autorisés pour une période de

Plus en détail

Section II Utilités publiques...4 473. Domaine d application...4 474. Normes applicables aux bâtiments...4 475. Autres normes applicables...

Section II Utilités publiques...4 473. Domaine d application...4 474. Normes applicables aux bâtiments...4 475. Autres normes applicables... TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE XII BÂTIMENT TEMPORAIRE, BUREAU DE VENTE SUR LES CHANTIERS DE CONSTRUCTION ET TERRAINS OCCUPÉS À DES FINS D UTILITÉ PUBLIQUE Section I Bâtiment temporaire de chantier et bureau

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) ABRI D AUTO PERMANENT (CAR-PORT) Construction accessoire reliée à un bâtiment principal formée d'un toit appuyé sur des piliers, dont un des côtés est mitoyen au bâtiment

Plus en détail

CHAPITRE 5 Dispositions applicables aux usages habitations

CHAPITRE 5 Dispositions applicables aux usages habitations VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 5 Ville de Saguenay Table des matières Dispositions applicalbles aux usages habitations TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 5 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX USAGES HABITATIONS... 5-1 SECTION

Plus en détail

CHAPITRE 6 L IMPLANTATION DES USAGES ET BÂTIMENTS PRINCIPAUX

CHAPITRE 6 L IMPLANTATION DES USAGES ET BÂTIMENTS PRINCIPAUX CHAPITRE 6 L IMPLANTATION DES USAGES ET BÂTIMENTS PRINCIPAUX SECTION I LE CHAMP D APPLICATION ET LES RÈGLES GÉNÉRALES [LAU art.113 ; 2e al. ; para. 5 ] 6.1 Champ d application À moins d indications spécifiques,

Plus en détail

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite)

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 197 TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 198 TABLEAU 6.3 : Paramètre B (suite) 199 TABLEAU 6.4 : Paramètre B (suite) 200 TABLEAU 6.5 : Paramètre B (suite) 201 240. PARAMÈTRE C : CHARGE D ODEUR Le paramètre

Plus en détail

NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS ET AUX EMPIÈTEMENTS PERMIS

NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS ET AUX EMPIÈTEMENTS PERMIS CHAPITRE 10 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS ET AUX EMPIÈTEMENTS PERMIS 10.1 CONSTRUCTIONS ET USAGES AUTORISÉS DANS LES COURS 10.1.1 Cour avant À la condition de

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BEAUPRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 1010

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BEAUPRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 1010 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BEAUPRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 1010 Règlement modifiant le règlement relatif aux plans d'implantation et d'intégration architecturale (P.I.A.) et portant le numéro 972 pour: - assujettir

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007 VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113 27 avril 2007 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MRC MATAWINIE MUNICIPALITE DE SAINT-DONAT RÈGLEMENT NUMÉRO 12-850

PROVINCE DE QUÉBEC MRC MATAWINIE MUNICIPALITE DE SAINT-DONAT RÈGLEMENT NUMÉRO 12-850 PROVINCE DE QUÉBEC MRC MATAWINIE MUNICIPALITE DE SAINT-DONAT RÈGLEMENT NUMÉRO 12-850 Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales ATTENDU que, dans le cadre de

Plus en détail

Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial

Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial Domaine d application Les objectifs et les critères de la présente section s appliquent dans le territoire* délimité sur le plan de l annexe

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

1. Le règlement de zonage 728 est modifié de la manière suivante :

1. Le règlement de zonage 728 est modifié de la manière suivante : RÈGLEMENT GP-2010-35 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 728, AFIN DE MODIFIER LES DATES D INSTALLATION ET DE RETRAIT DES CONSTRUCTIONS ET ÉQUIPEMENTS TEMPORAIRES, D ACCROÎTRE LA DISTANCE AUTORISÉE POUR UNE

Plus en détail

CHAPITRE 12 Dispositions applicables à l architecture

CHAPITRE 12 Dispositions applicables à l architecture VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 12 Ville de Saguenay Table des matières - Chapitre 12 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 12 DISPOSITIONS APPLICABLES À L ARCHITECTURE... 12-1 SECTION 1 ARCHITECTURE D UNE CONSTRUCTION...

Plus en détail

CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES

CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES CHAPITRE 11 USAGES ET CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES 11.1 CONSTRUCTIONS TEMPORAIRES AUTORISÉES Sont considérés comme des constructions temporaires, les constructions pouvant être démantelées à la cessation

Plus en détail

TABLEAU II : NORMES D'IMPLANTATION DES BÂTIMENTS PRINCIPAUX, PAR SECTEUR DE ZONE

TABLEAU II : NORMES D'IMPLANTATION DES BÂTIMENTS PRINCIPAUX, PAR SECTEUR DE ZONE TABLEAU I : USAGES ET BÂTIMENTS PRINCIPAUX PERMIS, PAR ZONE USAGES ET BÂTIMENTS PERMIS / ZONE AFl AFn AFo AFp AFq AFr 244 245 246 247 248 249 1. Habitation 111. Habitation unifamiliale isolée note 1 112.

Plus en détail

LES USAGES COMPLÉMENTAIRES À UN USAGE RÉSIDENTIEL

LES USAGES COMPLÉMENTAIRES À UN USAGE RÉSIDENTIEL ARTICLE 360 DISPOSITIONS RELATIVES AUX RÉSERVOIRS ET BONBONNES, BOUTEILLES OU ÉQUIPEMENTS DE DISTRIBUTION DE GAZ Les réservoirs et bonbonnes, bouteilles ou équipements de distribution de gaz doivent respecter

Plus en détail

Chapitre 15 Usages, constructions et équipements temporaires

Chapitre 15 Usages, constructions et équipements temporaires Chapitre 15 Usages, constructions et équipements temporaires Table des matières 15 USAGES, CONSTRUCTIONS ET ÉQUIPEMENTS TEMPORAIRES... 15-3 15.1 GÉNÉRALITÉ... 15-3 15.2 ABRI D'AUTO TEMPORAIRE (ABRI D'HIVER)...

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 502-53-2007

RÈGLEMENT NUMÉRO 502-53-2007 RÈGLEMENT NUMÉRO 502-53-2007 RÈGLEMENT NUMÉRO 502-53-2007 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 502-2005 DANS LE BUT DE DÉFINIR L EXPRESSION «CLÔTURE ORNEMENTALE» ET D AUTORISER LES USAGES DE LA SOUS-

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

RÈGLEMENT N VA-627 RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) POUR LE SECTEUR DU CENTRE-VILLE D AMOS

RÈGLEMENT N VA-627 RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) POUR LE SECTEUR DU CENTRE-VILLE D AMOS PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D'AMOS RÈGLEMENT N VA-627 RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) POUR LE SECTEUR DU CENTRE-VILLE D AMOS CONSIDÉRANT QU'en date du 16 décembre

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES.

CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES. CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES. Elle comprend le secteur UHa qui bénéficie de dispositions particulières à l article 10. SECTION 1 NATURE DE L OCCUPATION

Plus en détail

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures

Rénover et construire à Westmount Page 1. 3. Toitures Rénover et construire à Westmount Page 1 3. Toitures Conserver tout trait distinctif d importance d une toiture existante ou d un élément de cette toiture. Conserver la toiture aussi longtemps que possible

Plus en détail

TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS CONCERNANT LES BÂTIMENTS

TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS CONCERNANT LES BÂTIMENTS TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS CONCERNANT LES BÂTIMENTS 16-1 TABLE DES MATIÈRES ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS CONCERNANT LES BÂTIMENTS 16.1 BÂTIMENT PRINCIPAL 16.1.1 Superficie minimale 16.1.2

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 ANNEXE I ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 "ANNEXE XXV" Zone visée:

Plus en détail

RÈGLEMENT GP-2014-81 MODIFIANT CERTAINES DISPOSITIONS DU RÈGLEMENT DE ZONAGE 728 LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

RÈGLEMENT GP-2014-81 MODIFIANT CERTAINES DISPOSITIONS DU RÈGLEMENT DE ZONAGE 728 LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DÉCRÈTE CE QUI SUIT : RÈGLEMENT GP-2014-81 MODIFIANT CERTAINES DISPOSITIONS DU RÈGLEMENT DE ZONAGE 728 LE CONSEIL D ARRONDISSEMENT DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le Règlement de zonage 728 est modifié par : 1 o l ajout au chapitre

Plus en détail

«7.53 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DE MAISON DE VÉTÉRANS

«7.53 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DE MAISON DE VÉTÉRANS RÈGLEMENT VL-2015-605 MODIFIANT LE RÈGLEMENT 01-4501 SUR LE ZONAGE, AFIN D AJOUTER DES NORMES PARTICULIÈRES POUR LES MAISONS DE VÉTÉRANS, D ASSUJETTIR LA ZONE H22-233 À CES NOUVELLES NORMES ET D ABROGER

Plus en détail

9.2 entreposage saisonnier de véhicules ou équipements récréatifs

9.2 entreposage saisonnier de véhicules ou équipements récréatifs Usages, constructions et équipements temporaires Table des matières 9.1 abris d auto temporaire 9.2 entreposage saisonnier de véhicules ou équipements récréatifs 9.3 événement sportif ou récréatif 9.4

Plus en détail

NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT ET AUX ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ

NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT ET AUX ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ CHAPITRE 11 NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT ET AUX ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ 11.1 NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT 11.1.1 Dispositions générales Les exigences relatives au stationnement hors rue s appliquent

Plus en détail

Aucun bâtiment accessoire isolé du bâtiment principal ne peut servir à des fins d'habitation.

Aucun bâtiment accessoire isolé du bâtiment principal ne peut servir à des fins d'habitation. 9. BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Aucun bâtiment ou construction accessoire ne pourra être implanté sur un lot ou terrain à moins qu'il n'existe un bâtiment principal sur ledit lot ou

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS

VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS VILLE DE QUÉBEC RÈGLEMENT R.V.Q. 1570 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D HARMONISATION SUR L URBANISME RELATIVEMENT AUX PERMIS ET CERTIFICATS Avis de motion donné le 18 janvier 2010 Adopté le 1 er février

Plus en détail

Chapitre 1er Titre VIII Livre V du code de l environnement. Règlement local de la publicité, des enseignes et des préenseignes

Chapitre 1er Titre VIII Livre V du code de l environnement. Règlement local de la publicité, des enseignes et des préenseignes Chapitre 1er Titre VIII Livre V du code de l environnement Règlement local de la publicité, des enseignes et des préenseignes Elaboré par le groupe de travail réuni les 12 février, 28 avril, 15 septembre

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES RÈGLEMENT NUMÉRO : 2007-05 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES le conseil de la Municipalité de Chartierville

Plus en détail

REFONTE DES RÈGLEMENTS D URBANISME DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-ADOLPHE-D HOWARD

REFONTE DES RÈGLEMENTS D URBANISME DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-ADOLPHE-D HOWARD REFONTE DES RÈGLEMENTS D URBANISME DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-ADOLPHE-D HOWARD Règlement de zonage numéro 634 Chapitre 4 Avis de motion : 20 avril 2007 Date d adoption : 15 juin 2007 Avis public : 31

Plus en détail

CHAPITRE 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones

CHAPITRE 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones Ville de Saguenay Table des matières - Chapitre 11 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 11 DISPOSITIONS PARTICULIÈRES APPLICABLES

Plus en détail

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES TOITURES Choix Nouveau d un règlement revêtement sur de toiture le développement durable Pour un milieu Agissons ensemble contre les îlots de chaleur urbains et le ruissellement des eaux de pluie! de vie

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE NUMÉRO 220

RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE NUMÉRO 220 Province de Québec MRC Brome-Missisquoi VILLE DE SUTTON RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE NUMÉRO 220 CONSIDÉRANT QU en vertu de la Loi

Plus en détail

R-CCU-2014-02-03 / 13

R-CCU-2014-02-03 / 13 Extrait du procès-verbal de la 188 e séance du Comité consultatif d urbanisme tenue le 3 février 2014 Projet d intervention dans un noyau commercial de quartier et projet particulier, centres de distribution

Plus en détail

R È G L E M E N T S U R L E S

R È G L E M E N T S U R L E S R È G L E M E N T S U R L E S P L A N S D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N A R C H I T E C T U R A L E ( P I I A ) N O 1 6 0-1 4 Réalisé par : PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT Nº 160-14

Plus en détail

CHAPITRE 4 URBANISME (Extrait du règlement no. 1015-2014 Tarifs 2015)

CHAPITRE 4 URBANISME (Extrait du règlement no. 1015-2014 Tarifs 2015) CHAPITRE 4 URBANISME (Extrait du règlement no. 1015-2014 Tarifs 2015) Les organismes reliés à Ville de Bromont ou à ses bâtiments sont exemptés de la tarification prévue au présent chapitre. 4.1 PERMIS

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX PLANS D IMPLANTATION ET INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) NUMÉRO 05-388-15

RÈGLEMENT RELATIF AUX PLANS D IMPLANTATION ET INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) NUMÉRO 05-388-15 RÈGLEMENT RELATIF AUX PLANS D IMPLANTATION ET INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) NUMÉRO 05-388-15 Juillet 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Page Partie I Dispositions générales Section 1 Dispositions déclaratoires...3

Plus en détail

GUIDE ARCHITECTURAL PROJET D ENSEMBLE RESIDENTIEL RUES LEMIRE ET LABELLE VILLE DE MIRABEL ANNEXE A

GUIDE ARCHITECTURAL PROJET D ENSEMBLE RESIDENTIEL RUES LEMIRE ET LABELLE VILLE DE MIRABEL ANNEXE A GUIDE ARCHITECTURAL PROJET D ENSEMBLE RESIDENTIEL RUES LEMIRE ET LABELLE DE MIRABEL ANNEXE A 31 MAI 2013 GUIDE ARCHITECTURAL ANNEXE A NO. RÈGLEMENTS 1 2 3 Dans cette zone sont autorisés les bâtiments résidentiels

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI RÈGLEMENT 708-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (PIIA) DES NOUVELLES CONSTRUCTIONS SUR L AVENUE DE GASPÉ EST ET OUEST

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DU GROUPE COMMERCE ET SERVICE (C)

TABLES DES MATIÈRES DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DU GROUPE COMMERCE ET SERVICE (C) TABLES DES MATIÈRES CHAPITRE VI DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DU GROUPE COMMERCE ET SERVICE (C) Section I Usages et bâtiments principaux...5 158. Domaine d application...5 159. Nombre de bâtiments

Plus en détail

Guide du. permis de. construire. www.petit-quevilly.fr

Guide du. permis de. construire. www.petit-quevilly.fr Guide du permis de construire www.petit-quevilly.fr permis de construire une maison individuelle (PCMI) Démarche à effectuer > > Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou

Plus en détail

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION

CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION CHAPITRE 4 LE PERMIS DE CONSTRUCTION [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, article 120 et article 237] 4.1 Nécessité du permis de construction Tout projet de construction, de transformation,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT

CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME DE MAISONS-ALFORT REGLEMENT : CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT AVERTISSEMENT Les définitions figurant dans le présent chapitre sont présentées sous l

Plus en détail

TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines «industrielles» Zone UI. - Article UI 1 - Occupations et utilisations du sol interdites

TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines «industrielles» Zone UI. - Article UI 1 - Occupations et utilisations du sol interdites TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines «industrielles» Zone UI Caractère de la zone La zone UI est réservée à l implantation de bureaux ou d activités commerciales, artisanales et industrielles.

Plus en détail

CHAPITRE 4 Dispositions applicables à toutes les zones

CHAPITRE 4 Dispositions applicables à toutes les zones VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 4 Ville de Saguenay Table des matières Classification des usages TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES... 4-1 SECTION 1 BÂTIMENT PRINCIPAL

Plus en détail

À l assemblée du 2015, le conseil de la Ville de Montréal décrète :

À l assemblée du 2015, le conseil de la Ville de Montréal décrète : XX-XXX/1 RÈGLEMENT AUTORISANT LA CONSTRUCTION ET L OCCUPATION D UN ENSEMBLE RÉSIDENTIEL SITUÉ SUR LE QUADRILATÈRE DÉLIMITÉ PAR LA RUE DES OBLATS, LA RUE WANKLYN, LA ROUTE 138 ET LA RUE JEAN- MILOT SITE

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR L AMÉNAGEMENT DE TERRASSES EXTÉRIEURS

LIGNES DIRECTRICES SUR L AMÉNAGEMENT DE TERRASSES EXTÉRIEURS LIGNES DIRECTRICES SUR L AMÉNAGEMENT DE TERRASSES EXTÉRIEURS Direction des politiques d urbanisme, d environnment et d infrastructure Service de l urbanisme et de la gestion de la croissance Ville d Ottawa

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE

ÉTUDE DE CAS VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE Association québécoise d urbanisme Le 27 octobre 2012 ÉTUDE DE CAS VILLE DE MONT-SAINT-HILAIRE Plan de la présentation 1. Le Village de la gare - Contexte de développement - Contrôle architectural - Entente-promoteur

Plus en détail

Règlements refondus de l Association

Règlements refondus de l Association Association des propriétaires des Villas de l Anse (APVA) Site web : www.villasdelanse.com Règlements refondus de l Association RATIFIÉS À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU 8 JUIN 2012 MODIFIÉS À L ASSEMBLÉE

Plus en détail

PROVINCE DE QUEBEC M.R.C. DE L'ISLET MUNICIPALITE DE SAINT-AUBERT

PROVINCE DE QUEBEC M.R.C. DE L'ISLET MUNICIPALITE DE SAINT-AUBERT PROVINCE DE QUEBEC M.R.C. DE L'ISLET MUNICIPALITE DE SAINT-AUBERT REGLEMENT # 343-2001 RÈGLEMENT MODIFIANT LE REGLEMENT # 223-90 ET SES AMENDEMENTS AFIN DE CRÉER LES ZONES 1 Rd ET 5 P ATTENDU QUE la municipalité

Plus en détail

Table des matières. 15.1 champ d application. 15.2 formes prohibées. 15.3 utilisation prohibée. 15.4 néon prohibé

Table des matières. 15.1 champ d application. 15.2 formes prohibées. 15.3 utilisation prohibée. 15.4 néon prohibé Architecture des bâtiments Table des matières 15.1 champ d application 15.2 formes prohibées 15.3 utilisation prohibée 15.4 néon prohibé 15.5 revêtements extérieurs 15.5.1 matériaux prohibés 15.5.2 protection

Plus en détail

Règlement de zonage URB-Z2009 Chapitre 3 Zone du groupe Habitation (H)

Règlement de zonage URB-Z2009 Chapitre 3 Zone du groupe Habitation (H) TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 3 ZONE DU GROUPE HABITATION (H)... 1 SECTION 1 BÂTIMENT ET USAGE PRINCIPAL... 1 ARTICLE 48 NOMBRE DE BÂTIMENT PRINCIPAL... 1 ARTICLE 49 NÉCESSITÉ D UN BÂTIMENT PRINCIPAL...

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE VIII DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DU GROUPE AGRICOLE (A)

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE VIII DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DU GROUPE AGRICOLE (A) TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE VIII DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES DU GROUPE AGRICOLE (A) Section I Usages et bâtiments principaux...3 291. Domaine d application...3 292. Normes applicables aux bâtiments

Plus en détail

CHAPITRE 9. Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention

CHAPITRE 9. Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention CHAPITRE 9 Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention Page 129 CHAPITRE 9 DISPOSITIONS RELATIVES AUX AIRES DE STATIONNEMENT ET DE MANUTENTION SECTION 1 AIRES DE STATIONNEMENT Les

Plus en détail

8.3 entreposage saisonnier de véhicules récréatifs

8.3 entreposage saisonnier de véhicules récréatifs Usages, constructions et équipements temporaires Table des matières 8.1 abri d auto temporaire 8.2 autres abris temporaires 8.3 entreposage saisonnier de véhicules récréatifs 8.4 événement sportif ou récréatif

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

14.13.4 Interventions dignes de mention en développement durable

14.13.4 Interventions dignes de mention en développement durable Procès-verbal de la réunion 14-13 du conseil local du patrimoine, tenue le 3 décembre 2014 à 18 h 30, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA CONSTRUCTION OU LA MODIFICATION D UNE ENSEIGNE, D UNE AFFICHE OU D UN PANNEAU RÉCLAME

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA CONSTRUCTION OU LA MODIFICATION D UNE ENSEIGNE, D UNE AFFICHE OU D UN PANNEAU RÉCLAME FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA CONSTRUCTION OU LA MODIFICATION D UNE ENSEIGNE, D UNE AFFICHE OU D UN PANNEAU RÉCLAME Coordonnées du propriétaire Nom et prénom du propriétaire (incluant les copropriétaires)

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1563 RÈGLEMENT REMPLAÇANT ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT SUR LES VENTES DE GARAGE ET VENTES TEMPORAIRES - RMH 299

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1563 RÈGLEMENT REMPLAÇANT ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT SUR LES VENTES DE GARAGE ET VENTES TEMPORAIRES - RMH 299 VILLE DE VAUDREUIL-DORION COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1563 RÈGLEMENT REMPLAÇANT ET ABROGEANT LE RÈGLEMENT SUR LES VENTES DE GARAGE ET VENTES TEMPORAIRES - RMH 299 Numéro de règlement Date

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

Constructions et agrandissements résidentiels

Constructions et agrandissements résidentiels Constructions et agrandissements résidentiels Service de l Urbanisme Extrait de la réglementation d urbanisme Village de Val-David / www.valdavid.com 2579, rue de l Église, Val-David Qc J0T 2N0 T. 819.324.5678

Plus en détail

Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales

Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales PROVINCE DE QUÉBEC MRC MATAWINIE MUNICIPALITE DE SAINT-DONAT RÈGLEMENT NUMÉRO 12-850 Concernant un programme d aide à la rénovation des bâtiments et enseignes commerciales ATTENDU que, dans le cadre de

Plus en détail

IL EST PROPOSÉ PAR : Madame Francine Soucy

IL EST PROPOSÉ PAR : Madame Francine Soucy VILLE DE SAINT-PASCAL PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 263-2015 ÉTABLISSANT UN PROGRAMME D AIDE À LA RÉNOVATION DE BÂTIMENTS CONSIDÉRANT qu en vertu de l article 85.2 de la Loi sur l aménagement et

Plus en détail

Dérogation mineure et PIIA

Dérogation mineure et PIIA Procès-verbal de la réunion 15-01 du Comité consultatif d urbanisme, arrondissement de Saint-Hubert, tenue le 14 janvier 2015 à 14 h, dans la salle G-265, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane,

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

l urbanisme peut adopter un programme de revitalisation à l égard des secteurs de la

l urbanisme peut adopter un programme de revitalisation à l égard des secteurs de la PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SALABERRY DE VALLEYFIELD RÈGLEMENT 221 ET SES AMENDEMENTS Règlement décrétant un programme d aide à la rénovation des façades commerciales ATTENDU QUE le conseil, en vertu de

Plus en détail

Table des matières. 9.1 champ d application

Table des matières. 9.1 champ d application Stationnement hors-rue et aires de chargement Table des matières 9.1 champ d application 9.2 règles générales 9.2.1 obligation de prévoir des cases de stationnement hors-rue 9.2.2 agrandissement, changement

Plus en détail

CHAPITRE 13 STATIONNEMENT

CHAPITRE 13 STATIONNEMENT CHAPITRE 13 STATIONNEMENT 13.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES 13.1.1 Permanence des aires de stationnement Les dispositions ayant trait au stationnement ont un caractère obligatoire et continu,

Plus en détail

VILLE DE SAGUENAY P.I.I.A.

VILLE DE SAGUENAY P.I.I.A. VILLE DE SAGUENAY P.I.I.A. Règlement sur les plans d implantation et d intégration architectural Projet de règlement Ville de Saguenay Règlement sur les plans d implantation et intégration architecturale

Plus en détail

Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015. Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne

Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015. Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne Assemblée publique de consultation 27 janvier 2015 Requalification d un bâtiment industriel 101, avenue Van Horne Autoriser la requalification des façades du bâtiment, son occupation partielle à des fins

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE. Cette modification amendant le règlement de construction numéro 1088 par le règlement numéro 1088-1

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE. Cette modification amendant le règlement de construction numéro 1088 par le règlement numéro 1088-1 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE Cette modification amendant le règlement de construction numéro 1088 par le règlement numéro 1088-1 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1088-1 MODIFIANT

Plus en détail

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015 NORMES GÉNÉRALES - RENOVATIONS Rénovation Toute transformation d un bâtiment dans le but d améliorer son apparence ou sa durabilité sans augmenter son volume ou sa superficie d implantation actuelle. **************************************************************

Plus en détail

Ville de Marieville Chapitre 5 TABLE DES MATIÈRES

Ville de Marieville Chapitre 5 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 5 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES... 5-1 SECTION 1 BÂTIMENT PRINCIPAL ET USAGE PRINCIPAL... 5-1 ARTICLE 113 GÉNÉRALITÉS... 5-1 ARTICLE 114 DISPOSITIONS RELATIVES

Plus en détail

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

STATIONNEMENT 02 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS OBJECTIFS a. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de se stationner près d une porte d entrée. b. Permettre aux détenteurs de la vignette de stationnement de repérer facilement les places

Plus en détail

PREMIER PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 869-2015

PREMIER PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 869-2015 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE HUNTINGDON PREMIER PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 869-2015 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 512 ET LE PLAN DE ZONAGE ET LE RÈGLEMENT SUR LES USAGES CONDITIONNELS 714-2005 Considérant

Plus en détail

VILLE DE SAINT-PASCAL FICHE DESCRIPTIVE DE PROPRIÉTÉ FICHE NO - 46

VILLE DE SAINT-PASCAL FICHE DESCRIPTIVE DE PROPRIÉTÉ FICHE NO - 46 VILLE DE SAINT-PASCAL FICHE DESCRIPTIVE DE PROPRIÉTÉ FICHE NO - 46 ADRESSE: 608-612 RUE TACHÉ STYLE DE BÂTIMENT: NÉO-COLONIAL NO DE NÉGATIF: 2000-02-16 COMPOSANTES ARCHITECTURALES Élévation 2 étages Forme

Plus en détail

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce?

Devantures commerciales et enseignes. Comment mettre en valeur votre commerce? Devantures commerciales et enseignes Comment mettre en valeur votre commerce? t Votre enseigne est la signature de votre commerce L enseigne est une inscription, une forme, une image ou un signe apposé

Plus en détail

Règlement numéro 505.1-2011. Compilation administrative au 3 novembre 2014

Règlement numéro 505.1-2011. Compilation administrative au 3 novembre 2014 RÈGLEMENT RELATIF AUX PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE POUR LES PROJETS D INTERVENTION POUR LES CATÉGORIES D USAGES DU GROUPE «COMMERCIAL (C)» DANS LES NOYAUX COMMERCIAUX DE QUARTIER

Plus en détail

2 Pour les puits de lumière :

2 Pour les puits de lumière : CHAPITRE V LES USAGES ET BÂTIMENTS PRINCIPAUX SECTION I RÈGLE GÉNÉRALE Domaine d'application 59. Les normes contenues dans le présent chapitre s'appliquent à toutes les zones. Dispositions générales aux

Plus en détail

V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES

V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES EXTRAIT REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE DE LA VILLE DE LORIENT ARRETE LE 19/10/2007 V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES Article 1 : Portée du règlement Les enseignes sont admises sur l

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME ARRONDISSEMENT DE SAINT-HUBERT Procès-verbal

COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME ARRONDISSEMENT DE SAINT-HUBERT Procès-verbal s Direction de l urbanisme COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME ARRONDISSEMENT DE SAINT-HUBERT Procès-verbal Le 23 septembre 2010 Procès-verbal de la réunion 10-09 du Comité consultatif d urbanisme, tenue le

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN. Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme

MUNICIPALITÉ D EASTMAN. Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme MUNICIPALITÉ D EASTMAN Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme Modifications à la suite de l adoption du 2 avril 2012 Modifications RÈGLEMENT DE ZONAGE Définitions Chemin

Plus en détail

Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle

Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle ADMINISTRATION COMMUNALE DE Rambrouch Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle Modification de la partie écrite Vol. II Partie Écrite Référence : 79C/007/2011 Avis de la Commission d Aménagement

Plus en détail

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation PA10 Département de LA MAYENNE Commune de LAVAL «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT Dossier 252L Dressé le 15/01/2010 Modifié le urbane Aménagement urbain - Conception Réalisation 72 Boulevard

Plus en détail

1105, rue Ernest-Harnois, Joliette (Québec) J6E 0L7

1105, rue Ernest-Harnois, Joliette (Québec) J6E 0L7 40 locaux industriels situés dans le parc industriel Nazaire-Laurin 1105, rue Ernest-Harnois, Joliette (Québec) J6E 0L7 Nouveau concept d'espaces industriels - MON ESPACE ATELIER 31 Caractéristiques du

Plus en détail

Approches en matière de PIIA

Approches en matière de PIIA Approches en matière de PIIA Démarche méthodologique PIIA - Beloeil à la Ville de Beloeil AQU 27 octobre 2012 Portrait de la Ville de Beloeil Située en Montérégie; En bordure de la rivière Richelieu et

Plus en détail

15.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES

15.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 15. AFFICHAGE 15.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES A l'exception des enseignes et affiches autorisées aux articles 15.5, 15.6.1 et 15.6.2 du présent règlement, seules les enseignes identifiant un bâtiment ou un

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT FORMULAIRE DE DEMANDE DE PERMIS POUR LA RÉNOVATION D UN BÂTIMENT SANS AGRANDISSEMENT Coordonnées du propriétaire Nom et prénom du propriétaire (incluant les copropriétaires) : Adresse civique : Numéro

Plus en détail

CHARTE DES CAFÉS-TERRASSES. Ville de Saint-Lambert

CHARTE DES CAFÉS-TERRASSES. Ville de Saint-Lambert CHARTE DES CAFÉS-TERRASSES Ville de Saint-Lambert Crédit photos : Page couverture, p. 11 : Corporation de développement commercial de Saint-Lambert Conception : Service de l urbanisme, des permis et de

Plus en détail

Association québécoise d urbanisme

Association québécoise d urbanisme Association québécoise d urbanisme LES PIIA : UN POUVOIR (IL)LIMITÉ? Sorel, le 27 octobre 2012 Me Pierre Laurin plaurin@tremblaybois.qc.ca 418-658-9966 1 1. Qu est-ce qu un règlement? Il s agit d un instrument

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail

RÈGLEMENT 262. Bâtiment : bâtiment principal tel que défini au Règlement 150 concernant le zonage.

RÈGLEMENT 262. Bâtiment : bâtiment principal tel que défini au Règlement 150 concernant le zonage. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD RÈGLEMENT 262 Règlement décrétant un programme d aide à la rénovation des façades commerciales ATTENDU QUE le conseil, en vertu de l article 85.2 de

Plus en détail