Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période"

Transcription

1 Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416) Téléc (416)

2 Sommaire exécutif Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période La cinquième édition de l enquête sur les besoins en infrastructures du transport en commun, mené par l Association canadienne du transport urbain (ACTU), a révélé que les besoins en infrastructures des réseaux de transport en commun du pays se chiffrent à environ 40,1 milliards de dollars pour la période À la fin de l année 2007, l ACTU a effectué une enquête auprès de tous les réseaux membres, et leur a demandé d exposer en détail leurs besoins en capital pour les cinq prochaines années en ce qui a trait aux infrastructures. Au total, 72 réseaux ont décrit leurs besoins. Ceuxci représentent 95 % de l ensemble des activités de transport en commun au Canada, selon les coûts d exploitation annuels. Les réseaux canadiens de transport en commun estiment que durant cette période, 11,7 milliards de dollars seront nécessaires uniquement pour le renouvellement de leur équipement, le remplacement du matériel roulant ainsi que des installations de soutien. Bien que des projets de remise en état et de remplacement dont le coût total s élève à 9,2 milliards de dollars soient actuellement prévus, il convient de noter qu un grand nombre de ces investissements n ont pas encore été inscrits au budget par les municipalités et les autorités locales en question. De plus, il n est pas certain qu ils seront approuvés. Les réseaux des trois principales régions métropolitaines du Canada représentent plus de 73 % de l investissement total. Ces réseaux sont: l Agence métropolitaine de transport (AMT), la Société de transport de Laval (STL) et la Société de transport de Montréal (STM) de la région métropolitaine de Montréal; la Toronto Transit Commission (TTC), York Region Transit (YRT), Durham Region Transit, Mississauga Transit, Brampton Transit et GO Transit de la région du Grand Toronto; et TransLink de Vancouver. La pression supplémentaire qu exerce l accroissement de la population dans ces régions métropolitaines reflète l un des nombreux défis que les réseaux de transport doivent relever dans ces centres urbains et leurs banlieues. Les résultats de cette enquête confirment une conclusion tirée à la suite des enquêtes précédentes : pour répondre aux besoins d infrastructures du transport en commun au Canada, et si le transport en commun doit jouer un rôle principal pour augmenter Besoins d infrastructures du transport en commun Les réseaux devaient classer leurs besoins en quatre catégories : 1. Plans actuels de la remise en état et remplacement (possibles dans le cadre des programmes de financement actuels) 2. Remise en état et remplacement subordonnés à un nouveau finance ment externe 3. Plans actuels d expansion et d augmentation de l achalandage (possibles dans le cadre des programmes de financement actuels) 4. Expansion et augmentation de l achalandage subordonnées à un nouveau financement externe De la somme de 40,1 milliards de dollars nécessaire, 29 % doit servir à la remise en état et au renouvellement des infrastructures existantes, et 71 % doit être consacré à l expansion des services pour augmenter l achalandage. Ces chiffres indiquent que, même si le renouvellement et la remise en état des infrastructures existantes demeurent importants, les réseaux de transport en commun du pays sont en train de planifier plus agressivement pour satisfaire aux besoins croissants de mobilité de la population urbaine croissante au Canada. En outre, il est à noter que seulement la moitié des projets (50,1 %) sont inscrits dans les budgets actuels, et 49,9 % dépendent du financement externe, ce qui semble traduire un manque de fonds considérable pour la période $ $ $ $ Les réseaux estiment que pour satisfaire à la demande projeté, ils devront consacrer 28,3 milliards de dollars à l expansion de 2008 à Au cours des dernières années, la pression exercée sur les réseaux s est accrue étant donné que le transport en commun a été reconnu en tant que solution clé en matière des défis de mobilité, d environnement et d économie dans nos centres urbains. De ce montant, seulement 10,9 milliards de dollars sont disponibles dans le cadre des programmes de financement actuels. Ces investissements faciliteront la lutte contre l augmentation de la congestion, de la pollution atmosphérique et des émissions de gaz à effet de serre. Les besoins totaux en infrastructure des réseaux canadiens se sont accrus considérablement, puisque les réseaux subissent de plus en plus de pression pour augmenter l achalandage de façon importante pour qu il y ait un impact direct sur la part modale du transport en commun. Expansion et augmentation de l achalandage - plans actuels Expansion et augmentation de l achalandage - financement externe Remise en état et remplacement - plans actuels Remise en état et remplacement - financement externe la mobilité dans les centres urbains, les gouvernements fédéral et provinciaux doivent poursuivre avec vigeur leurs investissements dans le secteur. Afin qu une stratégie gouvernementale en matière d infrastructure s avère fructueuse, elle doit offrir une source de financement durable et à long terme. Ainsi, les réseaux de transport en commun obtiendraient les sommes requises pour combler adéquatement les besoins en mobilité des Canadiens au cours des années à venir.

3 Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 1. Contexte L Association canadienne du transport urbain mène des enquêtes biennaux sur les besoins en infrastructures des transports en commun depuis Le présent rapport, qui constitue la cinquième édition, communique les résultats de la dernière analyse des besoins. Dans les années 1990, les réseaux de transport en commun du pays ont subi une pression financière sans précédent puisque les investissements gouvernementaux ont chuté brusquement. Par conséquent, les besoins en infrastructures ont augmenté de façon continue, pendant que les infrastructures en place ont vieilli. Au cours des dernières années, les niveaux d investissement en général ont connu une hausse, mais les besoins en infrastructures des réseaux canadiens de transport se sont également accrus. 2. Méthodologie L enquête a été transmis à tous les réseaux membres de l ACTU. Les réseaux de transport en commun devaient dresser la liste des besoins en capital, en dollars, prévus à leur budget des cinq prochaines années (2008 à 2012) en ce qui a trait aux infrastructures. Les besoins devaient être classés selon les catégories suivantes : les dépenses liées au remplacement et à la remise en état par rapport aux dépenses liées à l expansion en raison de l accroissement de la population ou de la promotion de l augmentation du nombre d usagers; les dépenses prévues actuellement (conformément aux programmes de financement en vigueur) par rapport aux besoins supplémentaires que seuls de nouveaux investissements externes pourraient combler; les niveaux de priorité relative Les besoins en infrastructures ont ensuite été classés selon leur type : autobus (achat ou remise à neuf); 2. autre matériel roulant, notamment les véhicules légers et lourds sur rail; 3. sites propres (construction ou amélioration); 4. installations d entretien; 5. gares et terminus; 6. parcs de stationnement incitatifs et situés près des gares, des terminus ou des échangeurs; 7. mesures de signalisation prioritaire destinées aux véhicules de transport en commun infrastructure conçue pour que ceux-ci aient la priorité dans la circulation; 8. commodités à l intention des clients, notamment les améliorations apportées aux arrêts d autobus, les abribus et les affiches; 9. technologies de pointe, telles que la localisation automatique des véhicules ainsi que les systèmes de perception et d information de la clientèle; 10. autres (divers). Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 1

4 3. Résultats de l enquête Au total, 72 réseaux ont répondu à l enquête. Ceux-ci représentent 95 % de l ensemble des activités opérationnelles de transport en commun au Canada, selon les coûts d exploitation annuels. 1 Les besoins en capital et en infrastructures du transport en commun totalisent 40,1 milliards de dollars, tel qu il est indiqué au tableau 1. 2 Tableau 1 Besoins d infrastructures du transport en commun Achat ou remise en état d autobus Autre matériel roulant Sites propres Installations d entretien Autre Achat d autobus Autre matériel roulant Construction ou amélioration des sites propres Stations ou terminus Parcs de stationnement Mesures prioritaires pour le transport en commun quipement pour la clientèle Installations d entretien Nouvelles technologies Autre Les dépenses totales directes relatives à l exploitation ont été extrapolées de 5,1 % afin de tenir compte du fait que certains réseaux n ont pas répondu à l enquête. 2 À la date limite de participation à l enquête, certains réseaux n avaient pas effectué la planification de leurs projets en matière d infrastructures pour la période allant jusqu à De plus, certains réseaux n ont pas dressé la liste de tous les projets qui seraient réalisables grâce à une nouvelle source de financement en raison des estimations incertaines des coûts. Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 2

5 3.1 Remise en état ou remplacement par rapport à l expansion ou à l augmentation de l achalandage Remise en état ou remplacement des infrastructures De l investissement total de 40,1 milliards de dollars nécessaire aux infrastructures du transport en commun, environ 11,8 milliards, soit 29 %, sont requis pour remplacer ou remettre en état les infrastructures existantes. Par ailleurs, quelques 28,3 milliards de dollars doivent être consacrés à l expansion et aux besoins résultant de la croissance de la population ou de l achalandage. La figure 2 indique que plus de 9,2 milliards de dollars, correspondant à 78 % de la somme requise pour remplacer ou remettre en état les infrastructures existantes, sont inscrits aux budgets actuels. De plus, la différence de 2,5 milliards, ou 22 %, doit provenir de nouvelles sources de financement. Les investissements visant à répondre aux besoins de remplacement et de remise en état constituent le minimum requis pour maintenir les réseaux de transport du pays en bon état. La figure 3 illustre les catégories que comportent les besoins en matière de remise en état et de remplacement. Environ 2,7 milliards de dollars seront nécessaires pour maintenir les parcs d autobus à leur taille actuelle. Près de 3,5 milliards de dollars doivent servir à l entretien d autre matériel roulant, tel que l équipement de métro, de train léger sur rail et de trains de banlieue. En outre, 2,9 milliards de dollars seront nécessaires pour remplacer ou remettre en état les sites propres qui sont en place. Des sommes considérables devront également être investies dans le remplacement et la remise à neuf des installations d entretien et d autre matériel, dont les systèmes de perception, les terminus et les logiciels de systèmes de transport intelligents. 29% % Infrastructures- expansion et augmentation de l achalandage Plans actuels inancement externe Infrastructures - remise en état et remplacementt 1 Autre matériel roulant 1 23% 25% 30% Sites propres Achat ou remise en état d autobus Installations d entretien Autre Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 3

6 3.1.2 Infrastructures nécessaires pour répondre à l expansion ou à la croissance de l achalandage Bien que les réseaux de transport en commun aient indiqué avoir besoin d environ 28,3 milliards de dollars pour réaliser les projets liés à leur expansion, près des deux tiers de cette somme demeure sans financement (voir la figure 4). Un montant nouveau de 17,4 milliards de dollars devra être investit afin que les réseaux puissent se préparer pour la croissance de la population et remplir leur mandat d augmentation de l achalandage. Les réseaux ont indiqué (figure 5) que la construction ou l amélioration des sites propres, les installations d entretien, le matériel roulant, tel que les voitures de métro, et l acquisition d autobus constituent leurs trois principales priorités en vue d accommoder leur expansion et l augmentation de l achalandage au cours des cinq prochaines années. 38% 6 Plans actuels inancement externe 7% Construction ou amélioration des site propres Autre matériel roulant 3% 8% 9% 60% Achat d autobus Installations d entretien Autre Nouvelles technologies 6% Mesures prioritaires pour le transport en commun Parcs de stationnement Stations ou terminus quipement pour la clientèle Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 4

7 3.2 Plans actuels et plans subordonnés à un financement externe Les réseaux de transport en commun ont indiqué que plus de 20,1 milliards de dollars étaient prévus à leurs plans actuels, et qu une somme additionnelle de 20 milliards de dollars que seules de nouvelles sources externes de financement pourraient leur fournir est requis (voir la figure 6). Il importe de noter que dans certains cas, même les dépenses «planifiées» ne sont pas nécessairement inscrites aux budgets ou approuvées Plans actuels Comme l illustre la figure 7, plus de 9,2 milliards de dollars de l investissement dans les infrastructures prévu visent uniquement à remplacer ou à remettre en état l équipement et les installations existants. En outre, une somme de 10,9 milliards de dollars doit être consacrée à l expansion des réseaux, afin que ceux-ci puissent faire face à l accroissement de la population et favoriser l augmentation de la part des déplacements urbains effectués en transport en commun. Une analyse plus approfondie des chiffres montre que les autres types de matériel roulant, la construction ou l amélioration des sites propres et l acquisition d autobus comptent pour 71 % de l ensemble des priorités des réseaux de transport (voir la figure 8). 50% 50% 46% 54% Plans actuels inancement externe Infrastructures - remise en état et remplacement Infrastructures - expansion et augmentation de l achalandage 4% Construction ou amélioration des site propres Autre matériel roulant 3% 1 29% Achat d autobus Installations d entretien 8% Autre Nouvelles technologies 19% 23% Mesures prioritaires pour le transport en commun Parcs de stationnement Stations ou terminus quipement pour la clientèle Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 5

8 3.2.2 Financement subordonné Plus de 87 % du financement d infrastructures qui dépend de nouvelles sources externes est destiné à l expansion des réseaux ou à l augmentation de l achalandage (voir la figure 9). Par ailleurs, la balance de ce financement, soit 13%, concerne la remise en état et le remplacement des infrastructures de transport en commun. Selon la figure 10, 72 % des fonds devant provenir de nouvelles sources externes sont nécessaires pour financer des projets d envergure comme les sites propres. Il convient également de noter que 22 % des besoins des réseaux de transport ont trait à d autres projets, tels que les installations d entretien, l acquisition d autobus, les autres types de matériel roulant, de même que les stations et les terminus. 13% 87% Infrastructures - remise en état et remplacement Infrastructures - expansion et augmentation de l achalandage 4% Construction ou amélioration des site propres Autre matériel roulant 8% Achat d autobus 5% 5% 7 Installations d entretien Autre Nouvelles technologies Mesures prioritaires pour le transport en commun Parcs de stationnement Stations ou terminus Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 6

9 3.3 Répartition géographique des besoins en infrastructures Il n est pas étonnant de constater que les besoins en infrastructures sont plus importants dans les grands centres urbains. Les besoins des réseaux de transport en commun des trois principales régions métropolitaines totalisent les trois quarts du financement lié aux infrastructures (voir la figure 11). Cette tendance s est maintenue depuis les enquêtes précédentes. Les besoins en infrastructures de l ensemble des réseaux des 23 régions métropolitaines de recensement du Canada correspondent à 98 % de l investissement national total. Néanmoins, les besoins en mobilité des petites collectivités doivent être pris en considération. Les coûts globaux qui s y rapportent peuvent être relativement peu élevés, mais les avantages et les répercussions découlant des investissements à l échelle locale s avèrent importants. 25% 73% Toronto-Montréal- Vancouver Autres RMR Petites villes N.B. : Toronto-Montréal-Vancouver représente les réseaux suivants: AMT, STL (Laval) et STM (Montréal) à Montréal, Brampton, Burlington, Durham Region, GO Transit, Milton, Mississauga, TTC et York Region à Toronto, et TransLink à Vancouver. Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 7

10 4. Tendances Les données recueillies dans le cadre de la cinquième édition du présent rapport reflètent certaines tendances. Ci-dessous, la figure 12 présente les besoins totaux en infrastructures pour la période de 1999 à Les besoins totalisent plus de 40 milliards de dollars pour la période , une somme environ quatre fois supérieure à celle obtenue lors de la première enquête. La figure 13 illustre la proportion des besoins totaux en infrastructures aux plans actuels par rapport aux besoins nécessitant un nouveau financement externe. En particulier, cette figure montre le pourcentage des besoins en infrastructures qui peut être comblé grâce aux programmes de financement existants, de même que le pourcentage des besoins dont le financement dépend de l investissement provenant de nouvelles sources externes. Les deux enquêtes précédentes indiquaient que la part des investissements qui dépendent de nouvelles sources externes de financement diminuait. Pour les enquêtes de 2002 et 2007, les investissements prévus au budget et dépendant du financement externe comptaient respectivement la moitié des investissements totaux. Il est important de noter que durant les dernières années, la valeur absolue des projets s inscrivant dans les plans actuels a augmenté. Cette hausse peut résulter de l engagement de plus en plus solide des gouvernements fédéral et provinciaux. En outre, les fonds provenant de la taxe fédérale sur l essence peuvent servir à investir dans le transport en commun. Les projets subordonnés au nouveau financement reflètent la nécessité d accroître la capacité des réseaux, puisque les villes poursuivent leur expansion et que le secteur est encouragé à augmenter l achalandage et sa part modale. On doit se rappeler que la majorité des projets liés aux infrastructures de transport en commun sont planifiés à long terme et que plus les ententes financières seront nombreuses, plus les réseaux compteront sur celles-ci pour planifier leurs besoins de remplacement et d expansion Plans actuels inancement externe Remise en état Expansion Besoins d infrastructures (milliards ) Besoins d infrastructures (%) Besoins d infrastructures (%) Année Année Année Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 8

11 5. Conclusion : Les efforts soutenus pour répondre aux besoins en infrastructures Les résultats de l enquête démontrent un besoin réel d investir à grande échelle dans les infrastructures de transport en commun, pour le renouvellement et l expansion des réseaux. En particulier, les besoins suivants ont été identifiés : Du côté financier, l investissement pour l expansion et l augmentation de l achalandage est plus gros que la remise en état et le remplacement des infrastructures existantes, mais les deux éléments sont tout aussi importants; Les sites propres sont prioritaires dans les deux cas; Les installations d entretien, les autobus et les autres types de matériel roulant constituent toujours des priorités. Actuellement, de nombreux réseaux de transport en commun sont exploités à capacité ou à sur-capacité. De plus, certains réseaux font face à une importante demande induite, à laquelle ils ne peuvent satisfaire sans bénéficier d investissements massifs en vue de l amélioration de leurs services et de l augmentation de leur capacité. Une pression supplémentaire est également exercée sur les réseaux de transport, car ils doivent jouer un rôle de plus en plus important en termes d accessibilité et de mobilité des populations urbaines canadiennes, aujourd hui et demain. Les Canadiens exigent d habiter dans des villes où la qualité de vie est bonne, où les gens et les biens peuvent circuler librement, où les logements sont abordables et où l air est pur. En outre, ils souhaitent pouvoir se fier aux services communautaires, notamment à des réseaux de transport en commun efficaces. Pour optimiser les avantages économiques, environnementaux et sociaux du transport en commun, les besoins en infrastructures mentionnés dans le présent rapport devront être comblés. Ainsi, tous les paliers de gouvernement devront établir une voie d investissement durable pour permettre aux réseaux de transport en commun de planifier leurs projets de manière efficace et systématique. Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Page 9

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Présenté à la Commission des transports et de l environnement de

Plus en détail

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot GRAME Groupe de recherche appliquée en macroécologie WWW.GRAME.ORG Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Service de navette GO

Service de navette GO Études de cas sur le transport durable MISSISSAUGA, ONTARIO ÉTUDE DE CAS N o 12 Service de navette GO Organisation Ville de Mississauga - Transport et voirie, Mississauga Transit Statut Début en 2001,

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Commentaires de la Ville de Montréal

Commentaires de la Ville de Montréal Dans le cadre des consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n o 38 intitulé : Loi visant à permettre la réalisation d infrastructures par la Caisse de dépôt et placement du

Plus en détail

SECTION C: POLITIQUES DE SOUTIEN EN ENVIRONNEMENT PHYSIQUE FAVORISANT L ACTIVITÉ PHYSIQUE

SECTION C: POLITIQUES DE SOUTIEN EN ENVIRONNEMENT PHYSIQUE FAVORISANT L ACTIVITÉ PHYSIQUE SECTION C: POLITIQUES DE SOUTIEN EN ENVIRONNEMENT PHYSIQUE FAVORISANT L ACTIVITÉ PHYSIQUE Introduction Les stratégies d'activité selon la population incluent des initiatives pour créer des politiques et

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Août 2011 Alliance canadienne du camionnage : Fédération regroupant

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite SOMMAIRE

Plus en détail

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT Dans le cadre de la consultation sur la politique québécoise de la mobilité durable LibrOTO 13 juin 2013 www.libroto.ca TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 LIBROTO APPUIE

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

VISION 2040 DE LA VISION À L'ACTION

VISION 2040 DE LA VISION À L'ACTION VISION 2040 DE LA VISION À L'ACTION La VISION 2040 définit un avenir où le transport collectif apporte une contribution maximale à la qualité de vie ainsi que des avantages favorables à une société animée

Plus en détail

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA

LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE NOUVEAU PLAN CHANTIERS CANADA LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer l économie canadienne

Plus en détail

ALERTE budget provincial 2011

ALERTE budget provincial 2011 Mars 2011 présence locale portée mondiale ALERTE budget provincial 2011 Contrairement à ce qui est fait habituellement, le ministre des Finances Raymond Bachand a déposé le budget 2011-2012 de son gouvernement

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles

Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 Notes sectorielles Moyen-Orient et Afrique du Nord Page 1 sur 5 1. Généralités DEVELOPPEMENT URBAIN La région MENA a l un des taux de croissance démographique les plus élevés du monde (2,1 % en moyenne par an de 1990 à 2003).

Plus en détail

INVESTIR DANS FAIRE PROGRESSER L ONTARIO

INVESTIR DANS FAIRE PROGRESSER L ONTARIO INVESTIR DANS L INFR DE L STRUCTURE NTARIO FAIRE PROGRESSER L ONTARIO Des solutions pour l infr Conçues en ntario. 1 L INFRASTRUCTURE DE L ONTARIO structure. Le nouveau plan sur 10 ans pour l économie

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Les défis du financement des transports

Les défis du financement des transports Les défis du financement des transports Nous sommes tous, dans le monde d aujourd hui, usagers des transports, et donc consommateurs de mobilité. Pour se rendre au travail, pratiquer un loisir, partir

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Le coût élevé de la congestion dans les villes canadiennes

Le coût élevé de la congestion dans les villes canadiennes Le coût élevé de la congestion dans les villes canadiennes Groupe de travail sur les transports urbains Conseil des ministres responsables des transports et de la sécurité routière Avril 2012 TABLE DES

Plus en détail

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015 CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON 20 avril 2015 RÔLES ET RESPONSABILITÉS DE L AMT RÔLE ET RESPONSABILITÉS DE L AMT NOS MANDATS MÉTROPOLITAINS Nos mandats Planifier, coordonner, intégrer et

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 L honorable Céline Hervieux-Payette, c.p. Sénateur Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 Nécessité d'une action nationale Préparé par : David E. Hamilton 9/15/2015

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Pour publication immédiate Le mercredi 2 mars 2016 Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Une hausse modérée des impôts fonciers entièrement dédiée à l infrastructure Winnipeg, Manitoba Le budget

Plus en détail

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel

Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Principales caractéristiques de la population du territoire du CSSS de Saint-Léonard et Saint-Michel Synthèse des données sociodémographiques de 2011 Le document Principales caractéristiques de la population

Plus en détail

www.ekos.com Préparé par :

www.ekos.com Préparé par : SOMMAIRE Préparé par : EKOS RESEARCH ASSOCIATES Ottawa 359, rue Kent, bureau 300 Ottawa (Ontario) K2P 0R6 Tél. : 613-235-7215 Téléc. : 613-235-8498 Courriel : pobox@ekos.com Toronto 181, avenue Harbord

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Pour un chez-soi véritablement accessible

Pour un chez-soi véritablement accessible Pour un chez-soi véritablement accessible dans le cadre de la Commission populaire itinérante du FRAPRU Montréal, le 7 novembre 2012 1 Ex aequo, pour une égalité sans détour Ex aequo est un organisme montréalais

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par :

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par : Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada 2015 Le 20 avril 2015 Recherche réalisée par : Méthodologie Dans le cadre des Consultations budgétaires auprès des élèves 2014-2015,

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Une étude de cas de VigieKyoto. Province de Québec. Soutenir un avenir durable

Une étude de cas de VigieKyoto. Province de Québec. Soutenir un avenir durable Province de Québec Soutenir un avenir durable Instantané La province de Québec en bref Le Québec est la plus grande province du Canada avec une population de 7,6 millions d habitants en 2005 1. Il a émis

Plus en détail

ÉTUDE D OPPORTUNITÉ Tracé d une piste cyclable, Boulevard de Maisonneuve, Station Vendôme et Boulevard Décarie.

ÉTUDE D OPPORTUNITÉ Tracé d une piste cyclable, Boulevard de Maisonneuve, Station Vendôme et Boulevard Décarie. ÉTUDE D OPPORTUNITÉ Tracé d une piste cyclable, Boulevard de Maisonneuve, Station Vendôme et Boulevard Décarie. juin 2010 Groupe en recherche urbaine Hochelaga Maisoneuve 1 Table des matières 1 - Intentions

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

3 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

3 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 3 LE DÉPLACEMENT DES PERSONNES À MONTRÉAL ET DANS SA RÉGION Fiche d'information Projet de Plan de développement de Compte tenu de l amplification des problèmes liés à la congestion routière et des conséquences

Plus en détail

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA www.canadahydro.ca info@canadahydro.ca Twitter @CanadaHydro 1. L HYDROÉLECTRICITÉ EST UNE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE. Une centrale

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE. Date de clôture de l appel de projets : 5 août 2016 à 16 :00 heures HAE

APPEL DE PROJETS PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE. Date de clôture de l appel de projets : 5 août 2016 à 16 :00 heures HAE APPEL DE PROJETS Demande de financement de la part des membres du RCCFC pour la réalisation de PROJETS DE COLLABORATION INTERPROVINCIALE au cours de l année financière se terminant le 31 mars 2017 Date

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF

Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Programmes d aide au transport collectif POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Soucieux de protéger l environnement,

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 COMMISSION SUR LE TRANSPORT ET LES TRAVAUX PUBLICS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 «Bénéfices

Plus en détail

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada»

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» CGC HC-FIN-CTE/2007 «Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» Présentation au Comité des finances de la Chambre des communes Consultations

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Budget 2014 ANNEXES REPENSER LA MOBILITÉ À LAVAL... 3 SOMMAIRE BUDGET 2014 ACTIVITÉS DE FONCTIONNEMENT... 5

TABLE DES MATIÈRES. Budget 2014 ANNEXES REPENSER LA MOBILITÉ À LAVAL... 3 SOMMAIRE BUDGET 2014 ACTIVITÉS DE FONCTIONNEMENT... 5 BUDGET 2014 TABLE DES MATIÈRES REPENSER LA MOBILITÉ À LAVAL... 3 Budget 2014 SOMMAIRE BUDGET 2014 ACTIVITÉS DE FONCTIONNEMENT... 5 RÉPARTITION DU BUDGET DE FONCTIONNEMENT... 7 GRILLE TARIFAIRE... 13 PROGRAMME

Plus en détail

Observations écrites de l ACEF de l Outaouais

Observations écrites de l ACEF de l Outaouais Consultant en énergie et en environnement Régie de l énergie du Québec R-3709-2009 Demande relative à l approbation annuelle du budget 2010-2011 des programmes et des interventions de l Agence de l efficacité

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Pour une solution intégrée de transport collectif

Pour une solution intégrée de transport collectif Projet du Quartier Bonaventure Pour une solution intégrée de transport collectif Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal sur l avant-projet de réaménagement de l autoroute Bonaventure

Plus en détail

APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS Chapitre 4 Section 4.08 Metrolinx Planification régionale des transports Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.09 du Rapport annuel 2012 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS Contexte

Plus en détail

Questions de l Office de consultation publique de Montréal

Questions de l Office de consultation publique de Montréal Questions de l Office de consultation publique de Montréal Circulation et stationnement 1- Les études de CIMA sur l impact du CHUM sur la circulation et les besoins de stationnements sont fondées sur la

Plus en détail

Mémoire sur le Projet de Règlement sur les émissions de GES des véhicules automobiles et sur les redevances pour les émissions excédentaires

Mémoire sur le Projet de Règlement sur les émissions de GES des véhicules automobiles et sur les redevances pour les émissions excédentaires Mémoire sur le Projet de Règlement sur les émissions de GES des véhicules automobiles et sur les redevances pour les émissions excédentaires déposé dans le cadre des consultations publiques du Ministère

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue Carillon, Québec, Qc G1K 5B3, Tél.:529-6158 courriel: cccqss@globetrotter.net MÉMOIRE Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de

Plus en détail

LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF

LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DU TRANSPORT COLLECTIF Colloque sur le transport des personnes à mobilité réduite France Dompierre Direction du transport terrestre des personnes Boucherville, le 20 septembre 2006 1 Contexte Clientèles visées Secteurs visés

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle de. 2015 à 2024

Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle de. 2015 à 2024 Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle de 2015 à Table des matières Résumé... 2 Évaluations du marché du travail dans le secteur résidentiel Aperçu... 3 Lacunes

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL 1550, rue Metcalfe Bureau 1414 Montréal (Québec) H3A 1X6 Téléphone : (514) 872-3568 Télécopieur : (514) 872-2556 ocpm.qc.ca CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

Plus en détail

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget.

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget. Présentation de Magazines Canada Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget Août 2010 Sommaire Magazines Canada est l association nationale qui représente

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures

LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL. Forum sur l état des infrastructures LE TRANSPORT COLLECTIF DANS LA GRANDE RÉGION DE MONTRÉAL Forum sur l état des infrastructures Le transport collectif : Une responsabilité partagée Des responsabilités assumées par trois paliers : Palier

Plus en détail

HSP. HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains

HSP. HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains NATIONS UNIES HSP HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains Distr.: limitée 23 avril 2015 Français Original : anglais Vingt-cinquième session

Plus en détail

Analyse coûts-avantages dans un contexte gouvernemental

Analyse coûts-avantages dans un contexte gouvernemental Analyse coûts-avantages dans un contexte gouvernemental IGF Semaine de formation : 25 novembre 2014 Elias Hage, CPA, CA, CISA, Services consultatifs, Ernst & Young (EY) Henri Besnier, M.Sc. CPA, CMA, Services

Plus en détail

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance

Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance Recommandations en vue du budget fédéral 2015 : miser sur les métropoles pour stimuler la croissance 1 Introduction À la mi-2014, l économie canadienne demeure robuste. Le gouvernement du Canada est solidement

Plus en détail

RAPPORT SUR LES DÉPENSES ANNUELLES DE VOYAGES, D ACCUEIL ET DE CONFÉRENCES 2013-2014

RAPPORT SUR LES DÉPENSES ANNUELLES DE VOYAGES, D ACCUEIL ET DE CONFÉRENCES 2013-2014 RAPPORT SUR LES DÉPENSES ANNUELLES DE VOYAGES, D ACCUEIL ET DE CONFÉRENCES 2013-2014 Rapport sur les dépenses annuelles de voyages, d accueil et de conférences Comme l exige la Directive sur la gestion

Plus en détail

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon Le Plan de mobilité durable de la de Roussillon Présenté par : Pierre Largy, directeur général Lyne Dansereau, directrice, Service de l aménagement du territoire Dans le cadre des Mercredis de l AMT 18

Plus en détail

Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013

Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013 Technologie numérique et utilisation d'internet, 2012 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 12 juin 2013 Les entreprises canadiennes ont vendu des biens et des services pour une

Plus en détail

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Mardi 20 juillet 2010 Dans le but de minimiser les impacts ferroviaires sur les secteurs résidentiels avoisinant l actuel garage des trains de banlieue de la ligne

Plus en détail

Vérification de suivi auprès de l Agence spatiale canadienne

Vérification de suivi auprès de l Agence spatiale canadienne 9 Vérification de suivi auprès de l Agence spatiale canadienne Table des matières Vérification de suivi auprès de l Agence spatiale canadienne Résumé... 155 Introduction...156 L Agence spatiale canadienne...

Plus en détail

Le renouvellement et le développement des infrastructures et des services de transport : les mécanismes de financement à revoir

Le renouvellement et le développement des infrastructures et des services de transport : les mécanismes de financement à revoir Le renouvellement et le développement des infrastructures et des services de transport : les mécanismes de financement à revoir Conférence présentée par Gilles Joubert dans le cadre du colloque sur la

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord

La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord La Voie Maritime du Saint-Laurent / Système des Grands Lacs Une porte vers toute l Amérique du Nord La Voie Maritime du Saint-Laurent La Voie Maritime du Saint-Laurent et le réseau des Grands Lacs est

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

Mémoire sur le projet de loi nº 36. Loi sur la Banque de développement économique du Québec

Mémoire sur le projet de loi nº 36. Loi sur la Banque de développement économique du Québec CET 026M C.P. P.L. 36 Banque de développement économique Mémoire sur le projet de loi nº 36 Loi sur la Banque de développement économique du Québec Soumis aux membres de la Commission de l économie et

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

Profil des familles et des ménages canadiens : la diversification se poursuit

Profil des familles et des ménages canadiens : la diversification se poursuit N o 96F0030XIF2001003 au catalogue Profil des familles et des ménages canadiens : la diversification se poursuit Ce document fournit une analyse détaillée des données du Recensement selon l'âge et le sexe

Plus en détail

Financer le transport collectif : UNE OBLIGATION

Financer le transport collectif : UNE OBLIGATION Financer le transport collectif : UNE OBLIGATION Présenté devant la Commission du transport de la Communauté métropolitaine de Montréal le 8 mai 2012 1. NOTRE VISION Dans sa vision stratégique, l agglomération

Plus en détail

GROUPE D EXPERTISE EN COMMUNICATIONS, MÉDIA ET TECHNOLOGIE

GROUPE D EXPERTISE EN COMMUNICATIONS, MÉDIA ET TECHNOLOGIE GROUPE D EXPERTISE EN COMMUNICATIONS, MÉDIA ET TECHNOLOGIE APERÇU DU GROUPE D EXPERTISE Le groupe d expertise en communications, média et technologie (CMT) de Marsh Canada fait partie d un réseau mondial

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2013

Consultations prébudgétaires 2013 Consultations prébudgétaires 2013 Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Comptables professionnels agréés du Canada Association des comptables généraux accrédités

Plus en détail

Les experts conviennent que les questions de financement structurel nuisent à la viabilité financière

Les experts conviennent que les questions de financement structurel nuisent à la viabilité financière INTRODUCTION En tant que corporations perpétuelles, les municipalités conservent et gèrent le patrimoine de la collectivité sous forme d actifs pendant des générations. Elles planifient en fonction de

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail