Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial"

Transcription

1 Paris, 31 juillet Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier de commerce affiche des performances exceptionnelles au premier semestre 2014 Dans une conjoncture marquée par la crise, le marché de l immobilier d entreprise affiche un résultat exceptionnel, avec un volume total d investissement de 11,5 Mds d euros pour le seul premier semestre 2014, contre une moyenne annuelle de 15,5 Mds d euros pour l intégralité des trois dernières années. Cette performance exceptionnelle est liée à trois transactions significatives (Cœur Défense par Lonestar, la cession de galeries entre Klépierre et Carrefour et le portefeuille Risanamento), ainsi qu à des liquidités abondantes et des conditions très favorables d endettement. En dépit d incertitudes liées à la consommation des ménages, au marché locatif et à la loi Pinel, l immobilier de commerce continue à être perçu comme une «valeur refuge», et enregistre un premier semestre historique avec un volume d investissement de 3,4 Mds d euros au premier semestre. Ce chiffre correspond au volume réalisé sur l ensemble des années précédentes, premier et second semestres confondus (3,3 Mds en 2011, 3,4 Mds en 2012 et 3,5 Mds en 2013). La part de l immobilier de commerce dans l immobilier d entreprise progresse pour atteindre 29,6 %, contre 23 % en 2012 et 2013.

2 Evolution de la part de l immobilier de commerce dans l immobilier d entreprise (en Mds ) Mds# # 30,0# 28,5$ 25,0# 24,5$ 20,0# 19,0$ 15,0# 10,0# 9,8$ 12,2$ 13,5$ 8,4$ 11,0$ 16,1$ 15,0$ 15,5$ 11,5# 5,0# 0,8# 1,2# 1,6# 2,6# 5,3# 1,4# 2,1# 3,6# 3,3# 3,4# 3,5# 3,4# 0,0# 2003# 2004# 2005# 2006# 2007# 2008# 2009# 2010# 2011# 2012# 2013# 1#S#2014# Immobilier#d'entreprise# Immobilier#de#commerce# Evolution des volumes d investissement en immobilier de commerce par semestre (en Mds ) Mds# # 6,0# 5,0# 4,0# 3,1# 3,0# 2,0# 1,0# 0,0# 1,8# 2,0# 2,3# 2,5# 3,4# 1,5# 2,2# 1,0# 1,8# 0,4# 0,6# 0,8# 1,4# 1,2# 2007# 2008# 2009# 2010# 2011# 2012# 2013# 1#S#2014# 1er#semestre# 2ème#semestre# Page 2

3 Cette performance exceptionnelle de l immobilier de commerce est essentiellement due à une surperformance de la classe d actifs «Centres commerciaux» qui enregistre 71 % des volumes investis en immobilier de commerce. Evolution des volumes investis par typologie d actif en immobilier de commerce Centres$commerciaux$ PAC$ Sale$&$Leaseback$ Pieds$d'immeubles$ 17%# 16%# 18%# 32%# 22%# 14%# 9%# 13%# 14%# 7%# 7%# 9%# 21%# 24%# 52%# 36%# 21%$ 1%$ 7%$ 22%# 13%# 24%# 13%# 7%# 11%# 17%# 68%$ 73%$ 16%# 71%$ 43%$ 39%$ 40%$ 42%$ 25%$ 36%$ 2006$ 2007$ 2008$ 2009$ 2010$ 2011$ 2012$ 2013$ 1$S$2014$ Les autres tendances déjà observées au cours de l année 2013 en immobilier de commerce restent de mise au premier semestre 2014 : - La demande des acquéreurs est de plus en plus ciblée ; compte tenu d une forte aversion au risque qui non seulement persiste mais s accentue, les investisseurs recherchent essentiellement des produits Core sans risque locatif et sont très attentifs au sous-jacent immobilier. - Cette exigence des acquéreurs se traduit par un allongement de la durée des négociations sur l ensemble des catégories de produit. - Cette tendance accentuée du «Flight to Quality» génère une hausse de l écart entre les taux de rendement «prime» et les taux secondaires. - La part des investisseurs nationaux augmente. Les acquéreurs français ont absorbé près de 74 % des volumes investis au premier semestre 2014, contre 58 % en 2013 et 46 % en Deux transactions majeures de centres commerciaux, Page 3

4 réalisées par des investisseurs français, ont notamment creusé l écart au premier semestre Le marché de l investissement en immobilier de commerce reste dominé par les foncières institutionnelles (60,8 %), tandis que la part des SCPI/OPCI (8,2 %) se réduit fortement au profit des investisseurs privés (26,6 %) et des utilisateurs (4,3 %). Evolution des volumes investis par nationalité des acquéreurs en immobilier de commerce. Belgique' 1,13%' EAU' 5,85%' N/C' 0,84%' Royaume1Uni( 5,24%( N/C( 4,51%( Allemagne( 2,09%( Arabie1Saoudite( 7,26%( Allemagne' 17,31%' USA( 7,02%( USA' 4,99%' 7,07%' 2013' France' 58,26%' 1(S(2014( 4,12%' Italie' 0,41%' Luxembourg' 0,03%' France( 73,88%( Evolution des volumes investis par typologie d acquéreurs en immobilier de commerce. Privés* 6,04%* U-lisateurs* N/C* 0,18%* 0,49%* U-lisateurs* 4,30%* N/C* 0,03%* Privés* 26,60%* OPCI*+*SCPI* 27,75%* 2013* 1*S*2014* Foncières*+* Ins-tu-onnels* 65,49%* OPCI*+*SCPI* 8,22%* Foncières*+* Ins-tu-onnels* 60,85%* Page 4

5 2005# 2006# 2007# 2008# 2009# 2010# 2011# 2012# 2013# 1#S#2014# 31 juillet 2014 Le marché de l investissement en centres commerciaux Le volume investi au premier semestre 2014 en centres commerciaux est historique : 2,4 Mds d euros, soit un volume semestriel plus important que le volume annuel des trois dernières années. Cette performance est liée à deux transactions «phare», la cession de galeries entre Klépierre et Carrefour et l acquisition du centre commercial Beaugrenelle, qui représentent à elles seules 80 % du volume total de l investissement en centres commerciaux. Si l on excepte ces deux transactions exceptionnelles, le volume enregistré au premier semestre 2014 est similaire à celui du premier semestre Il est à noter que le second semestre de l année s annonce très prometteur également au vu des transactions en cours. Evolution des volumes investis en Centres Commerciaux (en Mds ) Mds# # 6,0# 5,3$ 5,0# 4,0# 3,6$ 3,3$ 3,4$ 3,5$ 3,4# 3,0# 2,0# 1,0# 1,6$ 0,9# 2,6$ 1,1# 2,1# 1,4$ 0,6# 2,1$ 1,5# 2,6# 1,5# 0,8# 1,3# 2,4# 0,0# Immobilier#de#commerce# Centres#commerciaux# Page 5

6 Mds# # 3,0# Evolution des volumes investis en Centres Commerciaux par semestre (en Mds ) 2,5# 2,0# 1,5# 1,5# 1,4# 1,0# 0,9# 0,9# 0,5# 0,0# 0,7# 0,2# 0,6# 1,1# 0,6# 0,5# 0,3# 0,4# 2007# 2008# 2009# 2010# 2011# 2012# 2013# 2014# 2,4# 0,9# 0,4# 1er#semestre# 2ème#semestre# A notre connaissance, le volume transacté moyen par centre est de 35 M au premier semestre, contre 41 M en 2013, 18 M en 2012 et 35 M en Le premier semestre 2014 a vu une nouvelle donne dans le paysage commercial avec la montée en puissance de la foncière de Carrefour (Carmila). Par ailleurs, la tendance du «Big is beautiful» se confirme pour les foncières historiques qui se concentrent sur les centres commerciaux régionaux. Page 6

7 Principales transactions de centres commerciaux au premier semestre 2014 TRANSACTIONS) VENDEUR) ACQUÉREUR) VOLUME) TAUX)DE) RENDEMENT) CC"BEAUGRENELLE" "PARIS"15 EME" GECINA" APSYS,"GROUPE" MADAR,"FINANCIERE" SAINT8JAMES" 688"M " "4,60%" PORTEFEUILLE"DE"56"GALERIES"CARREFOUR"" (PERIMETRE"FRANCE) " KLÉPIERRE" CARREFOUR"(CARMILA)" 1.200"M " N/C" CC"DOMUS" "ROSNY8SOUS8BOIS"(93)" KP"INVESTMENTS" ORION"CAPITAL" MANAGERS" 70"M " N/C" CC"ESPACE"COTY" "LE"HAVRE"(76)" N/C" CBRE"GLOBAL" INVESTORS" 63"M " N/C" CC"LA"GLACERIE" "CHERBOURG"(50)" CORIO" CILOGER" 39,1"M " 7,00%" CC"REFLETS"COMPANS" "TOULOUSE"(31)" MAB"DEVELOPMENT" PITCH"PROMOTION" 25"M " N/C" CC"SAINT8SÉBASTIEN" "NANCY"(54)" AXA"REAL"ESTATE" HAMMERSON"FRANCE" 131,7"M " <"6,25"%" PORTEFEUILLE"DE"4"CC"(CC"QUAI"D IVRY"À"IVRY8SUR8 SEINE,"CC"LA"GRANDE"PORTE"À"MONTREUIL,"CC"LA" MAYENNE"À"LAVAL,"GALERIE"ESPACE"DU"PALAIS"À" ROUEN)" CORIO" KKR,"PATRIMOINE"&" COMMERCE" 104"M " N/C" Concernant l évolution des taux de rendement, compte tenu de la forte aversion au risque des investisseurs, la pression sur les taux Core s accentue avec une légère inflexion de ces derniers. Evolution des taux de rendement par catégorie de risque en Centres Commerciaux 2012$ 2013$ 1$S$2014$ Tendance$ $ CORE! 4,70%%%%à%%5,40%%% 4,50%%%%à%%5,25%%% 4,30%%%%à%%5,10%%%!! CORE$+! 5,50%%%%à%%6,30%%% 5,30%%%%à%%6,30%%% 5,20%%%%à%%6,30%%%!"! VALEUR$AJOUTÉE! 6,40%%%%à%%7,80%%% 6,40%%%%à%%7,90%%% 6,40%%%%à%%7,90%%% "! OPPORTUNISTE! >%%7,90%%% >%%8,00%%% >%%8,00%%% "! Page 7

8 Le marché de l investissement en périphérie (moyenne surface spécialisée et retail park) Au premier semestre 2014, les engagements concrétisés ont atteint environ 240 M soit une hausse de +5 % par rapport au premier semestre La faible part de marché enregistrée par les PAC au premier semestre (7 %) est ainsi surtout liée à la surperformance des centres commerciaux. Evolution des volumes investis en Parcs d Activités Commerciales (en Mds ) Mds# # 6,0# 5,3$ 5,0# 4,0# 3,6$ 3,3$ 3,4$ 3,5$ 3,4# 3,0# 2,6$ 2,0# 1,6$ 1,4$ 2,1$ 1,0# 0,0# 0,27# 0,59# 0,68# 0,34# 0,19# 0,29# 0,40# 2005# 2006# 2007# 2008# 2009# 2010# 2011# 2012# 2013# 1#S#2014# 0,55# 0,58# 0,24# Immobilier#de#commerce# Parcs#d'ac>vités#commerciales# Page 8

9 Evolution des volumes investis en Parcs d Activités Commerciales par semestre (en M ) M " 700" 600" 500" 400" 400" 350" 300" 475" 200" 100" 0" 275" 195" 145" 140" 50" 185" 105" 335" 65" 75" 230" 242" 2007" 2008" 2009" 2010" 2011" 2012" 2013" 2014" 1er"semestre" 2ème"semestre" Les principales transactions en 2014 en termes de volumes investis sont l acquisition par de Saint-Max Avenue à Saint-Maximin (60) pour 40 M, l acquisition par Perial AM du retail park Les Portes de Chevreuse à Coignières (78) pour environ 37 M ou encore l acquisition par Deutsche Asset & Wealth Management de White Parc à Villennes-sur-Seine (78) pour 35 M. La demande des investisseurs institutionnels, tant français qu étrangers, se fait de plus en plus ciblée. Ils recherchent des retail parks de nouvelle génération, implantés dans des zones régionales, avec un volume d investissement compris entre 10 et 50 M. Le marché reste ainsi caractérisé par une forte aversion au risque, les acquéreurs potentiels faisant preuve d une grande exigence dans leur choix d allocation d actifs et portant une attention très poussée au sous-jacent immobilier. Ils recherchent de plus des rendements immédiats et un cash-flow sécurisé, d ou leur faible appétence pour les VEFA. Enfin, les portefeuilles hétérogènes et les moyennes surfaces indépendantes souffrent d une désaffection de ces mêmes investisseurs. Page 9

10 Principales transactions au premier semestre 2014 en Parcs d Activités Commerciales TRANSACTIONS) VENDEUR) ACQUÉREUR) VOLUME) TAUX)DE) RENDEMENT) SAINT&MAX)AVENUE) )SAINT&MAXIMIN)(60)) JMP)Expansion) FINANCIÈRE)TEYCHENÉ) 40)M ) 6,80)%) WHITE)PARC) )VILLENNES&SUR&SEINE)(78)) CODIC) DEUTSCHE)ASSET)&) WEALTH)MANAGEMENT) 35)M ) 5,50)%) DARTY)&)FLY) )LA)VALETTE)DU)VAR)(83)) N/C) GROUPE)STRAUSS) 11,6)M ) 7,40)%) LES)PORTES)DE)CHEVREUSE) )COIGNIÈRES)(78)) CORIO) PERIAL)AM) 37,09)M ) >)7,00)%) PORTEFEUILLE)CUBE) IMMOCHAN) FIDUCIAL)GÉRANCE) 23)M ) 6,50)%) RETAIL)PARK)BEREGOVOY) )AVIGNON)(84)) IMMOCHAN) BNP)REIM) 19,5)M ) 7,50)%) PORTEFEUILLE)DE)10)ACTIFS)DE)PÉRIPHÉRIE) KLÉPIERRE) FREY)RETAIL)FUND) 28)M ) <)7)%) Les taux de rendement semblent avoir enregistré une stabilisation au premier semestre 2014, après avoir connu, pour les taux «Prime», une légère inflexion en 2013, tandis que les taux secondaires avaient légèrement remonté. Evolution des taux de rendement par catégorie de risque en Parcs d Activités Commerciales 2011$ 2012$ 2013$ 1$S$2014$ Tendance$ $ PRIME$IDF$ 5,75$%$ 5,50$%$ 5,40$%$ 5,40$%$!! PRIME$PROVINCE$ 6,00$%$ 6,00$%$ 6,00$%$ 6,00$%$! SECONDAIRE$IDF$ 6,75$%$ 7,25$%$ 7,75$%$ 7,75$%$!! SECONDAIRE$PROVINCE$ 7,75$%$ 8$%$ 8,50$%$ 8,50$%$!! Page 10

11 Le marché de l investissement en pieds d immeubles Les pieds d immeubles constituent la valeur refuge par excellence et ce marché est toujours caractérisé par une forte appétence des investisseurs, tant institutionnels que privés. Le volume d investissement de cette classe d actifs a enregistré au premier semestre 2014 une belle performance avec 730 M, soit une hausse de 26 % par rapport au premier semestre Evolution des volumes investis en Pieds d Immeubles (en Mds ) Mds# # 6,0# 5,3$ 5,0# 4,0# 3,0# 3,6$ 3,3$ 3,4$ 3,5$ 3,4# 2,0# 1,0# 1# 1,4$ 0,35# 2,1$ 0,2# 0,5# 0,65# 1,2# 1,25# 0,0# 2007# 2008# 2009# 2010# 2011# 2012# 2013# 1#S#2014# 0,73# Immobilier#de#commerce# Pieds#d'immeubles# La baisse de la part de marché des pieds d immeubles au premier semestre 2014 (21 %, contre 36 % sur l année 2013) est donc essentiellement liée à la performance exceptionnelle des centres commerciaux. Page 11

12 2009" 2010" 2011" 2012" 2013" 2014" 31 juillet 2014 Evolution des volumes investis en Pieds d Immeubles par semestre (en M ) M " 1400" 1200" 1000" 280" 660" 800" 600" 400" 200" 0" 115" 80" 245" 245" 470" 184" 890" 580" 730" 1er"semestre" 2ème"semestre" Les investisseurs institutionnels font preuve d une demande ciblée, essentiellement pour des actifs situés dans les dix plus grandes métropoles (Paris, Marseille, Lyon, Toulouse Lille). Sur les plus petites villes, leur choix est soumis à une analyse très poussée de l évolution démographique et de la concurrence de la périphérie. Parmi les transactions les plus notables figurent celle du portefeuille Risanamento, acquis par Olayan Group et Chelsfield Partners. Le montant de la part estimée du commerce dans cette transaction s établit à environ 250 M, soit près du tiers des engagements concrétisés au premier semestre en commerces de pieds d immeubles. On remarquera l acquisition par Chanel SA de la boutique Chanel située avenue Montaigne à Paris pour un volume d investissement de 140 M et un taux inférieur à 2 %. Page 12

13 Principales transactions au premier semestre 2014 en Pieds d Immeubles TRANSACTIONS) VENDEUR) ACQUÉREUR) VOLUME) TAUX)DE) RENDEMENT) PORTEFEUILLE*RISANAMENTO*(PART*ESTIMÉE*DU* COMMERCE)) RISANAMENTO* OLAYAN*GROUP,* CHELSFIELD*PARTNERS* 250*M * N/C* BOUTIQUE*CHANEL,*AVENUE*MONTAIGNE* *PARIS*8 EME* * CARLO*DE*BENEDETTI* CHANEL*SA* 140*M * <*2*%* PORTEFEUILLE*CARIBBEAN*II* PRIVÉ* SOFIDY* 15*M * 5*%* 49G51*AVENUE*GEORGE*V*G*PARIS*8 EME* * PRIVÉ* PRAMERICA* 48*M * N/C* PORTEFEUILLE*DE*29*ACTIFS* VASTNED* SOFIDY* 45*M * N/C* DARTY* *AVENUE*PAUL*DOUMER* *PARIS*16 EME* * PRIVÉ* LASALLE*KAG* 27*M * 5,25*%* LE*ROSSINI,*38*BD*DES*ITALIENS* *PARIS*9 EME* * INOVALIS,*DELMOON,* PITCH*PROMOTION* AVIVA*INVESTORS* 48,75*M * 4,25%* MARENGO* *PARIS*1 ER* MORGAN*STANLEY*REI* CBRE*GLOBAL* INVESTORS* 20*M * N/C* Globalement, les taux de rendement constatés en 2013 se sont maintenus au premier semestre 2014, à l exception d une légère compression des taux Prime parisiens. En effet, l adéquation d un fort appétit des investisseurs et d une rareté de l offre a généré une surenchère sur ces actifs. Evolution des taux de rendement par catégorie de risque en Pieds d Immeubles 2012$ 2013$ 1$S$2014$ Tendance$ $ PARIS$PRIME$ 4,25%%%%à%%4,75%%% 4,00%%%%à%%4,75%%% <%4,00%%%%à%%4,75%%%!"! PARIS$.$1BIS$ 4,80%%%%à%%5,50%%% 4,80%%%%à%%5,75%%% 4,80%%%%à%%5,75%%% ""! PROVINCE$PRIME$ 5,00%%%%à%%5,45%%% 4,50%%%%à%%5,25%%% 4,50%%%%à%%5,25%%% ""! PROVINCE$.$1BIS$ 5,50%%%%à%%5,95%%% 5,50%%%%à%%6,25%%% 5,50%%%%à%%6,25%%% ""! Page 13

14 Evolution des taux de rendement Taux Core par catégorie d actifs 9,00% 8,00$ 8,00% 7,00$ 7,00% 6,00% 6,00$ 5,30$ 6,25$ 5,75$ 5,50$ 5,40$ 5,40% 5,00% 4,22$ 4,80$ 4,70$ 4,70$ 4,50$ 4,30% 4,00% 3,48$ 3,18$ 3,30$ 3,00% 2,00% 1,00% 2,09$ 0,71$ 1,03$ 1,34$ 2,45$ 1,99$ 1,59% 0,19$ 0,28$ 0,21% 0,00% déc%03% déc%04% déc%05% déc%06% déc%07% déc%08% déc%09% déc%10% déc%11% déc%12% déc%13% juin%14% Taux%Core%CC% Taux%Prime%PAC% OAT%10%ans% Euribor%3%mois% *** Pour toute information complémentaire Contact : Fabrice Fubert : À propos de RCG RCG,, est un acteur historique et indépendant figurant parmi les leaders sur ses métiers en immobilier de commerce, en France comme à l international. Partenaire des investisseurs, des promoteurs, des enseignes ainsi que des collectivités territoriales, RCG développe son activité autour de trois grands pôles : commercialisation, conseil en investissement et asset management. L expertise globale du groupe et ses moyens lui permettent de traiter toutes typologies d actifs, qu il s agisse de centres commerciaux, de parcs d activités ou de commerces en pieds d immeubles. Au cours des 5 dernières années, RCG a réalisé pour plus de 1 Md de transactions d actifs commerciaux. RCG est membre du réseau UP! et administrateur du CNCC. Page 14

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, le 17 novembre 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Boosté par quelques transactions majeures, le marché de l immobilier de commerce affiche

Plus en détail

Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial

Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial Paris, le 4 décembre 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial Boosté par quelques transactions majeures, le marché de lʼimmobilier de commerce affiche

Plus en détail

- Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

- Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial INFORMATION PRESSE Mars 2015 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Avec un début d année dynamique, marqué notamment par la vente d actifs en région pour

Plus en détail

- Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

- Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial INFORMATION PRESSE Mars 2015 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Avec un début d année dynamique, marqué notamment par la vente d actifs en région pour

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial

Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial Paris, 12 février 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de lʼinvestissement en immobilier commercial Le marché de lʼimmobilier commercial affiche de belles performances Dans un contexte économique

Plus en détail

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne AXA Selectiv Immo Performance 2013 10 janvier 2014 Pôle Epargne Performance d AXA Selectiv Immo La performance d AXA Selectiv Immo à fin décembre 2013 est de 4,17% dividende réinvesti ce qui porte la performance

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

The Retail Consulting Group

The Retail Consulting Group www.rcgfrance.com The Ret Consult Group The Retail Consulting Group Dans le contexte économique actuel, l hyper-spécialisation est un atout essentiel. Acteur incontournable de l immobilier de commerce,

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 16-DCC-50 du 7 avril 2016 relative à la prise de contrôle conjoint d un actif immobilier situé à Toulouse par la société Oppidéa, la société Immo Retail et la Caisse des

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014 Synthèses des marchés Immobilier d entreprise 2014 Bureaux REGION Sommaire Contexte économique 1 Données générales le parc construit Présentation des territoires de marché L offre disponible 4 2 3 CONTEXTE

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion SFAF du 28 mars 2014. La foncière spécialiste des Retail parks low cost

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion SFAF du 28 mars 2014. La foncière spécialiste des Retail parks low cost RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion SFAF du 28 mars 2014 2 Avertissement Le présent document a été établi par Patrimoine & Commerce dans le seul but de présenter ses résultats annuels, le 28 mars 2014. Ce document

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck Communiqué de presse La SaarLB en 2014 : meilleure performance et moins de risques l approche commerciale de la «banque régionale franco-allemande» est bien établie et donne de bons résultats Très bon

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES 1189 PUBLICATIONS PÉRIODIQUES (COMPTES ANNUELS, SITUATIONS TRIMESTRIELLES, TABLEAUX D ACTIVITÉ ET DE RÉSULTATS, CHIFFRES D AFFAIRES, INVENTAIRES DE PORTEFEUILLES) SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES

Plus en détail

POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT

POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT POINT MARCHÉ INVESTISSEMENT FRANCE 1 DÉCOLLAGE DU MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT Avec 11,5 milliards d euros investis au 1 er semestre 1, la hausse est de 7 % par rapport à la même période en 13. Le marché

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

2014 : un ralentissement confirmé de la production de surfaces commerciales

2014 : un ralentissement confirmé de la production de surfaces commerciales FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ information presse - 15 janvier 2015 2014 : un ralentissement confirmé de la production de surfaces commerciales La production de

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration 14/12/2006 Kaufman & Broad : Résultats annuels 2006 Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration Résultats 2006 supérieurs aux prévisions o Chiffre d affaires : +22% o Marge brute

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Outlook 2H15 Le marché suisse de l immobilier L immigration s essouffle. La baisse des investissements dans le domaine du bâtiment limite cependant le risque d offre excédentaire dans le secteur résidentiel.

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine 34/36 rue du Louvre - Paris (75) Durée d investissement

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 28 août 2008 GROUPE BANQUE POPULAIRE UN RENFORCEMENT DES FONDAMENTAUX DE LA BANQUE DE DÉTAIL UN PNB EN HAUSSE À 2 936 M UN RÉSULTAT NET PART DU GROUPE EN PROGRESSION À 660 M DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

COMMUNIQUE DE MISE A DISPOSITION

COMMUNIQUE DE MISE A DISPOSITION COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE COMMUNIQUE DE MISE A DISPOSITION DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL PARIS, le 31 juillet 2015 - Kaufman & Broad SA annonce la mise à disposition de son Rapport

Plus en détail

DE MARCHÉ ÉTUDE ÉDITION 2015 ÉTUDE DU MARCHÉ 2014 > BUREAUX, > ENTREPÔTS, LOCAUX D ACTIVITÉ, LOGISTIQUE > COMMERCES. www.arthurloyd-provence.

DE MARCHÉ ÉTUDE ÉDITION 2015 ÉTUDE DU MARCHÉ 2014 > BUREAUX, > ENTREPÔTS, LOCAUX D ACTIVITÉ, LOGISTIQUE > COMMERCES. www.arthurloyd-provence. ÉTUDE DE MARCHÉ ÉDITION 2015 ÉTUDE DU MARCHÉ 2014 > BUREAUX, > ENTREPÔTS, LOCAUX D ACTIVITÉ, LOGISTIQUE > COMMERCES www.arthurloyd-provence.com AIX EN PROVENCE FAIT MARQUANT 2014 Une demande placée identique

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE D EXPLOITATION DE MONTEA COMPTES CONSOLIDES CLOTURES AU 31/03/07

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE D EXPLOITATION DE MONTEA COMPTES CONSOLIDES CLOTURES AU 31/03/07 23/05/07 sous embargo jusqu à 8h00 COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE D EXPLOITATION DE MONTEA COMPTES CONSOLIDES CLOTURES AU 31/03/07 Montea confirme les engagements pris lors de l introduction

Plus en détail

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015

Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 2014 et le premier trimestre 2015 Fonds d investissement non monétaires français Faits saillants pour l année 4 et le premier trimestre Gisèle FOUREL et Vincent POTIER Direction des Statistiques monétaires et financières Service de l Épargne

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER. L investissement immobilier en région via une SCPI

Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER. L investissement immobilier en région via une SCPI Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER L investissement immobilier en région via une SCPI Vendôme Régions SCPI à capital variable AVERTISSEMENT L investissement en parts de la SCPI VENDÔME

Plus en détail

L intermédiation entre les besoins de financement et les investisseurs : exemple du financement immobilier

L intermédiation entre les besoins de financement et les investisseurs : exemple du financement immobilier 1 L intermédiation entre les besoins de financement et les investisseurs : exemple du financement immobilier Thibault de SAINT PRIEST ACOFI Séminaire EIFR 12 FEVRIER 2013 Titrisation / fonds de prêts :

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 14 août 2014 Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Restauration Collective et Support Services (+9%) : progression

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Résultats annuels 2012

Résultats annuels 2012 11/02/2013 Résultats annuels 2012 Le Groupe Cafom, acteur européen de la distribution traditionnelle et du e-commerce d équipement de la maison, annonce ses résultats annuels de l exercice clos le 30 septembre

Plus en détail

PATRIMOINE OPPORTUNITÉS CONTRAT D ASSURANCE VIE

PATRIMOINE OPPORTUNITÉS CONTRAT D ASSURANCE VIE PATRIMOINE OPPORTUNITÉS CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez du potentiel à votre patrimoine >> Deux fonds en euros, dont l un dynamique, avec des taux particulièrement attractifs. >> Une offre financière en

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Contexte économique :

Contexte économique : Analyse de Marché Dec 2012 Contexte économique : Au cours des dernières années, la Suisse a remarquablement résisté à la dégradation économique globale et aux effets du franc fort qui pèse sur les exportations.

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION CLE POUR L INVESTISSEUR

DOCUMENT D INFORMATION CLE POUR L INVESTISSEUR DOCUMENT D INFORMATION CLE POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient

Plus en détail

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Restauration Collective et Support Services (+ 9%) : progression du chiffre d affaires grâce à la croissance organique

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier SCPI Corum Convictions La SCPI : un placement immobilier indirect La Société Civile

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Communiqué de presse Paris, le 8 juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Nouvelle progression des réservations en valeur : +23,6% au 2015 après +32,1% sur l ensemble de 2014 Confirmation du caractère

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

6 octobre 2015 Présentation situation semestrielle du 30/06/2015

6 octobre 2015 Présentation situation semestrielle du 30/06/2015 6 octobre 2015 Présentation situation semestrielle du 30/06/2015 SOMMAIRE Partie 1 Rappels sur REALITES Page 3 Partie 2 Principaux faits marquants du S1 2015 Page 8 Partie 3 Situation semestrielle au 30/06/2015

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Activité et résultats Dexia 4 e trimestre et année 2007 Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise

SCPI GÉNÉPIERRE. DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise MARCHÉS DES associations SCPI GÉNÉPIERRE DIVERSIFIEZ VOS INVESTISSEMENTS avec l immobilier d entreprise AVERTISSEMENT Lorsque vous investissez dans une SCPI*, vous devez tenir compte des éléments et risques

Plus en détail

Depuis ces trois dernières années en Europe,

Depuis ces trois dernières années en Europe, L externalisation des patrimoines immobiliers, un phénomène structurel? 1 PAR INGRID NAPPI-CHOULET 2 Les récentes externalisations de patrimoines immobiliers, par des entreprises publiques et privées en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. «Les choix immobiliers sont-ils rationnels?»

DOSSIER DE PRESSE. «Les choix immobiliers sont-ils rationnels?» DOSSIER DE PRESSE «Les choix immobiliers sont-ils rationnels?» 33 ème Forum CB Richard Ellis Mardi 19 février 2008 Palais des Congrès de Paris Porte Maillot Relations presse : Agence wellcom CB Richard

Plus en détail

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO PERIAL Asset Management, une filiale du groupe PERIAL 9 rue Jadin - 75017 Paris Tél : 01 56 43 11 00 - Fax : 01 42 25 55 00 www.perial.com

Plus en détail

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26 13.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au 3 ème trimestre : + 12 % à périmètre et taux de change constants du chiffre d affaires première monte équilibrée entre les différentes régions

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE BANQUE LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNE BANQUE LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31 COMMUNIQUÉ DE PRESSE ACTIVITÉS ET RÉSULTATS 2014 LE CRÉDIT AGRICOLE TOULOUSE 31 UNE BANQUE LEADER SUR SON TERRITOIRE CONQUÉRANTE SUR DE NOUVEAUX MARCHÉS INNOVANTE DANS SES SERVICES ET TOUJOURS PROCHE DE

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs Organisme de placement collectif immobilier (OPCI) géré par la société de gestion Swiss Life REIM (France) Avertissement

Plus en détail

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 o Au 30 septembre 2007, revenus en hausse de 19 %, à 8,2 milliards contre 6,9 milliards pour les neuf premiers mois de 2006, reflétant l intégration des activités

Plus en détail

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008 FREIHALTE-ZONE Fondation de placements immobiliers 2007/2008 2 FREIHALTE-ZONE Sommaire Introduction 4 Environnement général, immeubles d habitation et immeubles commerciaux 5 Généralités concernant le

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2009. Présentation du 29 Juillet 2009

Résultats du 1 er semestre 2009. Présentation du 29 Juillet 2009 Résultats du 1 er semestre 2009 Présentation du 29 Juillet 2009 1 1 er semestre 2009 : La poursuite d une stratégie gagnante De bons résultats opérationnels et financiers Des conditions d exploitation

Plus en détail

55 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 1S 2015 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2011 2012 2013 2014 1S2015 2011 2012 2013 2014 1S2015

55 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 1S 2015 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2011 2012 2013 2014 1S2015 2011 2012 2013 2014 1S2015 LE MARCHÉ LOCATIF - 1S 2015 LA DÉFENSE Demande placée 55 700 m² Evolution de la demande placée en m² T1 T2 T3 T4 116 500 27 200 15 100 60 600 161 200 101 600 245 500 119 800 105 500 28 000 16 600 45 400

Plus en détail

à la Consommation en Europe

à la Consommation en Europe Le Marché du Crédit à la Consommation en Europe Une étude SOFINCO Novembre 2007 Evry, le 29 novembre 2007 - Nicolas Pécourt 1 Le crédit à la consommation en Europe Périmètre Cette étude est un complément

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Groupe CM11. Activité commerciale de bancassurance soutenue et solidité financière

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Groupe CM11. Activité commerciale de bancassurance soutenue et solidité financière COMMUNIQUÉ DE PRESSE Groupe CM11 Paris, le 30 juillet 2015 Activité commerciale de bancassurance soutenue et solidité financière Résultats au 30 juin 2015 1 Produit net bancaire 6 603 M PNB global en progression

Plus en détail

SCPI Gemmeo Commerce

SCPI Gemmeo Commerce SCPI Gemmeo Commerce L immobilier de commerce français en portefeuille Durée d investissement recommandée de 8 ans Comporte des risques en perte de capital 2 Avertissement Facteurs de risques Lorsque vous

Plus en détail

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015 AXA Sophie Bourlanges Rouen 3 juin 2015 AXA, une histoire de croissance 2 Un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs Présent dans 59 pays 161000 collaborateurs au service de 103 MILLIONS

Plus en détail

Les secrets de la "Successful Gestion"

Les secrets de la Successful Gestion Successful Gestion Siège FIGA, Paris Neutralité En tant que structure indépendante, FIGA ne dépend d aucun groupe financier ou de distribution. Notre libre arbitre nous permet de trouver les meilleures

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Paris, le mardi 15 février 2011, l année des SCPI Les Chiffres clés : (au 31 décembre ) 138 SCPI gérées par 23 groupes Capitalisation : 22,31 milliards Collecte nette : 2,46 milliards

Plus en détail

Résultats du 1er trimestre 2006

Résultats du 1er trimestre 2006 Résultats du 1er trimestre 2006 Mai 2006 1 Résultats du 1er trimestre 2006 Mai 2006 2 Résultats consolidés de Crédit Agricole S.A. Résultats du 1er trimestre 2006 Mai 2006 Avertissement Cette présentation

Plus en détail