Chambres d agriculture du Centre PRDAR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020"

Transcription

1 N de l action 122 Améliorer la professionnalisation des élevages pour une meilleure rentabilité, une meilleure gestion des risques et un maintien des activités d élevages et de polycultureélevages en région Chef de projet Sylvain BLEUBAR (Chambre d agriculture du Cher) Référence aux ARCO (N) Contribution aux priorités thématiques Contexte ARCO B1 : Concevoir, accompagner et évaluer des systèmes de production doublement performants (50%) ARCO D4 : Raisonner les stratégies d équipement et d outils de production (20%) ARCO D5 : Améliorer l organisation du travail (15%) ARCO D6 : Faciliter les relations humaines dans les entreprises agricoles (15%) TP 2.1. : Reconcevoir, co-construire et diffuser des systèmes basés sur les principes de l agro-écologie renforçant l autonomie et la résilience des exploitations agricoles (50%) TP 4.4 : Accroitre la capacité de pilotage stratégique de leur exploitation par les agriculteurs (25%) TP 4.2. : Innover dans les formes d installation, les formes sociétaires, le recours au salariat et au remplacement (25%) L élevage et la polyculture élevage connaît une situation difficile en région Centre, situation confirmée par le récent recensement général agricole. Ces types de systèmes sont de plus en plus progressivement abandonnés au profit des systèmes grandes cultures spécialisés quelle que soit la filière de production. Les exploitations d élevage spécialisées souffrent également de problématiques de compétitivité et de productivité du travail assez importantes dans un contexte économique fluctuant de plus en plus et sans perspectives à moyen terme (fin des quotas en lait, risques sur l avenir de la filière d exportation vers l Italie premier débouché régional en bovin viande, difficultés chroniques de la filière ovine, récente déstructuration régionale en volailles, nouveaux zonages de la directive nitrates et mise aux normes des exploitations ). La charge travail, l astreinte, la pénibilité, le décalage par rapport à l évolution de la société et les attentes des éleveurs en matière de vie familiale complexifient encore cette situation déjà difficile aux plans économique et environnemental. Le maintien des systèmes d élevage et de polyculture élevage est un véritable enjeu territorial pour la région Centre. Il l est afin de ne pas spécialiser une grande part du territoire en grandes cultures et maintenir une diversité des systèmes présents en région et un équilibre entre productions. Il l est également pour eds zones où seul l élevage est une solution pour maintenir une activité agricole en milieu rural et stabiliser des outils industriels et artisanaux dans les territoires même au-delà de la région Centre. Les activités d élevages sont source d emplois et d activités en milieu rural. Répondre à cet enjeu du maintien des systèmes d élevage et de polyculture-élevages c est cependant répondre aux problématiques exposées ci-dessus. Sans pouvoir s intéresser aux dynamiques de filière au sein du PRDAR Centre et à leur compétitivité qui sont traitées au travers des projets de filière régionaux qui reçoivent l appui de l Etat et de la Région, il paraît opportun de pouvoir s engager d une façon innovante sur la question de la professionnalisation des élevages et de leur autonomie. En effet, professionnaliser ce n est pas seulement «moderniser» au sens matériel, bâtiment, c est étudier et proposer de co-construire des solutions avec les éleveurs afin de répondre à leurs préoccupations afin de permettre à leur système de s adapter aux contextes dans lesquels leurs systèmes évoluent (économique, aval ). Il s agit dès lors de mettre en avant les thématiques de gestion des exploitations au sens large avec en premier lieu la question des ressources humaines, de la compétitivité du système et des coûts de production, de l autonomie, de la modernisation au sens du travail afin d en réduire le temps et la pénibilité ainsi que l astreinte et améliorer sa productivité, de la gestion des risques notamment sanitaires, climatiques et économiques.

2 Améliorer la rentabilité des élevages dans un objectif de double performance en accentuant la professionnalisation des métiers au sein des exploitations et en innovant dans les réponses apportées en matière de d autonomie Objectif général de l action La thématique énergie et gaz à effet de serre est traitée par au sein de l action relative aux économies d énergie, de GES et au développement des énergies renouvelables et des agro-matériaux. Cette séparation a été réalisée dans un souci de cohérence d interventions des services en charge de ces actions. 1. Accompagner l amélioration des conditions de travail au sein des systèmes d exploitation dans un double objectif : social et économique (productivité) en tenant compte des enjeux environnementaux liés aux changements proposés dans les systèmes Objectifs opérationnels Indicateurs de résultats 2. Accompagner l embauche et l amélioration de la gestion de la main d œuvre et du développement des solutions en matière de ressources humaines au sein et entre les exploitations 3. Développer l autonomie au sein des exploitations et entre exploitations (complémentarité territoriale) en matière d alimentation (système de culture innovants) dans un objectif d amélioration des coûts de production (aliments fermiers) et de réduction de la dépendance protéique notamment (en complémentarité de l action Herbes et Fourrages régionale) Préconisations et références sur l amélioration du travail dans une logique globale de systèmes : 0 en 2014, 4 en 2017, 8 plans d amélioration de façon plus précise en 2020 Préconisations et références bâtiments économes et adaptés au travail : 0 en 2014, 1 en 2017, 1 à 2 plans d amélioration différenciés par système (bovin viande, caprin, bovin lait, volaille, porc ) de façon plus précise en 2020 Nombre d agriculteurs engagés dans des démarches de gestion des ressources humaines promues par l action : 5 en 2014, 5 par département en 2017 et années suivantes Préconisations et références sur des démarches d autonomie, en matière d alimentation, au sein des exploitations et entre exploitations : 1 démarche pour l ensemble de la région Centre en 2014, 3 démarches pour l ensemble de la région en 2017, 6 démarches pour l ensemble de la région en 2020 (1 par département). Références systèmes sur des pratiques en matière d autonomie : 1 en 2014, 3 en 2017 (sur 3 systèmes différents) et 7 en 2020 (1 par grand type de système pour l ensemble de la région Centre : bovin viande, caprin, bovin lait, ovin, équin, volailles et porcs) Nombre d éleveurs en région (indicateur de suivi global indirect pour l action) : systèmes d exploitation avec élevages herbivores et «granivores» en région selon la typologie INSOYS. Cet indicateur ne peut être renseigné pour 2017 et 2020, il est cependant un indicateur d impact global de l action. Cibles Publics visés : polyculteurs-éleveurs et éleveurs en distinguant par grande filière les actions : lait, viandes, volailles, porcs, equins Territoires concernés : région, zones d élevages et zones tampons entre plaines céréalières et territoires d élevages 1. AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL AU SEIN DES EXPLOITATIONS : Contenu du projet 1.1 Guider les éleveurs dans leur politique d agroéquipement de manière à améliorer les conditions et l organisation du travail. Réalisation de diagnostics ergonomiques, choix d équipements, mode d affouragement, veille technologique, innovation dans l organisation,

3 innovations en matière de mécanisation, automatisation notamment de la distribution alimentaire, de la manutention des fourrages et des pailles, de la contention et de la manipulation des animaux. Une capitalisation des données s appuiera sur la réalisation de diagnostics au sein des exploitations innovantes mais aussi au sein de systèmes sur lesquels la contrainte travail a été identifiée comme un levier de la performance de l exploitation. Ces diagnostics aboutiront à l élaboration dans une logique de co-construction d un plan d amélioration global du système sur cette composante travail, actions à court terme mais aussi à moyen terme notamment en matière d investissements sur l exploitation. 1.2 Accompagner les éleveurs dans la conception de leurs bâtiments pour les rendre plus économes. Participation à des groupes «métier bâtiments», capitalisation des données «coûts bâtiments», analyses de fonctionnement de bâtiments économes, veille et repérage des innovations pour les élevages pour limiter le travail d astreinte et assurer une meilleur surveillance des animaux, amélioration de la gestion et de la valorisation des effluents. Capitalisation et diffusion (formation, sites internet des Chambres, journées éleveurs, journaux agricoles) des expériences et des initiatives des agriculteurs dans les territoires Ces démarches pilotes seront capitalisées pour aboutir à l élaboration d une méthode d accompagnement des éleveurs valorisant les dispositifs existants. Ces démarches s appuieront sur les références produites dans le cadre de l action INOSYS et l approche globale d exploitations. 2. AMELIORATION ET DEVELOPPEMENT DE L EMBAUCHE ET DE LA GESTION DE LA MAIN D ŒUVRE AU SEIN ET ENTRE LES EXPLOITATIONS : L objectif est bien de faire des propositions innovantes aux éleveurs, au-delà des aspects techniques et notamment concernant l embauche de salariés, l organisation des tâches quotidiennes (partager la distribution alimentaire entre exploitations, travaux quotidiens et administratif par exemple). Il s agit également d accompagner des projets collectifs de gestion et de développement des solutions en matière de ressources humaines dans les exploitations d élevage aux échelles territoriales pertinentes. Emergence et élaboration des démarches en en amont de l accompagnement spécifique des ressources humaines en exploitation, Mise en place de solutions collectives et innovantes de gestion de la main d œuvre (groupement d employeur ), Rencontres thématiques (approche collective de sensibilisation) à destination des éleveurs par territoire et par filière, Organisation de visites sur sites et rencontres avec les partenaires d amont et d aval des filières, pour les agriculteurs éleveurs. 3. DEVELOPPER L AUTONOMIE SUR ET ENTRE EXPLOITATIONS : Au-delà des questions de travail et de gestion des ressources humaines, facteur important de la productivité des élevages et de leur multi-performance, il s agit également d améliorer les questions d autonomie et de dépendance à des intrants externes au sein des exploitations ou des territoires. Cette autonomie sera travaillée au travers de deux sous actions : la mise en place de systèmes de cultures innovants et la relocalisation de la fabrication d aliment sur les exploitations (aliments fermiers). 3.1 Mettre en place des systèmes de cultures innovants L amélioration de l autonomie au sein des exploitations peut reposer sur la mise en œuvre de différentes solutions. Aujourd hui, de nouvelles techniques permettent de lever certains freins. Plusieurs pistes sont à explorer : Les prairies sous couvert de céréales : sécuriser l implantation des prairies (protection contre le froid, réduction du salissement) et limiter son coût (simplification du travail du sol).

4 Les cultures peu exigeantes en eau (comme les nouvelles générations de sorghos). Les prairies à base de légumineuses : réduire les intrants et diminuer les achats extérieurs de protéines. Les cultures intermédiaires : suite à l extension des zones vulnérables vers les zones d élevage, il s agit d aider les éleveurs à valoriser ces cultures en articulant les espèces choisies, les rotations et les besoins du troupeau. Ces thématiques seront traitées en cohérence avec l action 121 du point de vue de la logique d expérimentations et de structuration 3.2 Relocaliser la fabrication d aliments pour les élevages de la région L amélioration de l autonomie alimentaire peut se réfléchir à l échelle de l exploitation mais aussi au niveau d un territoire ou d un département. Les systèmes de la région Centre sont caractérisés par des ateliers très spécialisés ou des exploitations en système polycultures élevage. La plupart des céréaliers vendent directement leurs céréales à des coopératives. Les éleveurs achètent quant à eux beaucoup d aliments complets. Par conséquent, l apport de valeur ajoutée au niveau local est quasiment inexistant. Face à ce constat, plusieurs pistes sont à explorer quant à la complémentarité des systèmes : Calendrier de l action : Conditions de travail Agro-équipements bâtiments Main d'œuvre Autonomie Systèmes de cultures Fabrication d'aliments Valorisation des céréales et sous-produits des systèmes céréaliers à un niveau local à travers de projets collectifs ou individuels dans un objectif d approvisionnement des filières animales de la zone. Valorisation de la production de céréales au niveau de l exploitation ou entre exploitations pour les systèmes polycultures-élevages. Ré-introduction de légumineuses dans les systèmes céréaliers avec vente du fourrage aux éleveurs locaux dans le cadre d une nouvelle complémentarité à bénéfices communs Nombre d études réalisées sur les thèmes développés en lien avec la professionnalisation (au moins 2 par département en 2014 au démarrage de l action, 20 par département en 2017, 30 par département en 2020) Indicateurs réalisation de Méthodes et outils d accompagnement conçus (0 en 2014, 3 en 2017, 6 à 9 en 2020) Nombre d expérimentations (1 en 2014 pour l ensemble de la région Centre) et de projets pilotes (3 pour l ensemble de la région en 2014) puis 2 expérimentations par an à partir de 2017 et 1 projet pilote par département à partir de 2017 sur la question de l autonomie. Productions prévues Méthode d accompagnement en matière d amélioration de la composante travail au sein des exploitations d élevage Documents de communication sur les questions de gestion des ressources humaines au sein des exploitations d élevage Fiches pratiques innovantes sur les stratégies en matière d agroéquipements et de conception de bâtiments Synthèse des pilotes et des expérimentations réalisés en matière d autonomie Evolution des méthodes de conseil

5 Communication et diffusion des résultats (N) Mise en ligne sur les sites internet des Chambres d agriculture des documents produits Diffusion et sensibilisation via les journées éleveurs et les groupes de développement Articles de presse Réalisateurs Chambres d agriculture du Centre : Cher, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et- Cher, Loiret. PCA CUMA à étudier les questions de matériels Partenaires Institut de l Elevage via la participation des réseaux INOSYS et la valorisation des références produites en élevages herbivores FRSEA et réseau des FDSEA sur la partie groupements d employeurs et ressources humaines au sein des exploitations qui investissent Modalités pilotage de Instances de suivi (administratives, internes) : La Commission Elevage régionale est chargée de suivre la mise en œuvre du projet. Elle oriente l action et valide les acquis ainsi que la diffusion des références, des documents et des méthodes produites. Elle impulse le degré de régionalisation dans les approches et les méthodes. Elle arbitre les éventuelles priorités à réaliser en fonction des financements disponibles en lien avec le bureau de la CRAC et le COREDEF. Au niveau technique, l affectation des moyens et la coordination entre Chambres d agriculture de la région centre seront gérés par le groupe des chefs de service élevage au niveau régional. Un groupe ad-hoc est créé pour mettre en œuvre l action sous la responsabilité de Bertrand Bluet de la Chambre d agriculture de l Indre sur les questions de ressources humaines et de travail. Ce groupe se coordonnera avec les actions GEHODES et références existantes. Le groupe «fourrages» mettra en œuvre la partie relative à l autonomie des exploitations. Instances de concertation (professionnelles, partenariales) : type et rôle. La concertation en matière d élevage avec les autres partenaires des filières se réalisera dans deux types d instance : le COREL qui regroupe l ensemble des partenaires notamment filières d élevage au niveau régional permettra d assurer une concertation transversale aux filières sur l action les comités de filières régionaux qui coordonnent les actions relatives à chaque filière d élevage au niveau de la région sur des financements de l Etat et du Conseil Régional pourront également permettre de diffuser et de toucher un public plus large sur les résultats de l action et de lier cette action de développement aux problématiques d aval notamment particulièrement importantes dans le domaine de l élevage (dynamiques laitières et outilsbassins de production, problématique de filière d engraissement ) Contribution à l innovation (N) Les problématiques main d œuvre, travail et autonomie des systèmes ne sont pas traitées de façon transversale aux différentes productions en région si ce n est au travers de l approche herbes et fourrages depuis L innovation de l action repose donc dans l intégration de ces problématiques de façon transversale aux filières. La seconde contribution à l innovation de l action provient des essais réalisés et des pilotes sur les trois thématiques prioritaires identifiées ainsi que du processus de détection de ces innovations chez les éleveurs.

6 Moyens consacrés à l action en 2014 Moyens humains 4.04 ETP Moyens financiers Coût total = ,55 CASDAR = ,75 TAFNB = ,80 Conseil Régional = ,00 (projets de filière élevages) Conseils Généraux = ,00 Autres = ,00

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020

Chambres d agriculture du Centre PRDAR 2014-2020 N de l opération 213 Développement de l accompagnement en matière de stratégie d entreprise et de l approche globale des systèmes d exploitations au service de la multiperformance Chef de projet Joel LORILLOU

Plus en détail

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations PDAR Auvergne 2014-2020 Fiche type de description qualitative d une action élémentaire Action élémentaire N 1 Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations Coordinateur d action Contributions

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

PCAE. INVESTISSEMENTS ELIGIBLES (Opérations 4.1 et 4.4 du PDR Centre Val de Loire pour les appels à projets 2016)

PCAE. INVESTISSEMENTS ELIGIBLES (Opérations 4.1 et 4.4 du PDR Centre Val de Loire pour les appels à projets 2016) Toutes filières PCAE INVESTISSEMENTS ELIGIBLES (Opérations 4.1 et 4.4 du PDR Centre Val de Loire pour les appels à projets 2016) Thème Critères Types d investissements concernés Observations Diagnostics

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Plan de développement de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 2O14-2O2O

Plan de développement de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 2O14-2O2O Plan de développement de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 2O14-2O2O SOMMAIRE Contexte national 04 Contexte régional 05 Diagnostic de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 06 Programme

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Dossier de presse Comité de suivi des programmes européens 29 juin 2012

Dossier de presse Comité de suivi des programmes européens 29 juin 2012 ossier de presse Comité de suivi des programmes européens 29 juin 2012 ommaire Le comité de suivi... 4 es visites vertes : programme... 5 L intervention des fonds européens dans la région Nord as-de-calais

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

FONDS EUROPÉENS 2014-2020

FONDS EUROPÉENS 2014-2020 L EUROPE & LA RÉGION PARTENAIRES DE VOS PROJETS EN AUVERGNE SÉMINAIRE DE LANCEMENT DES FONDS EUROPÉENS 2014-2020 29 avril 2015 Nouvelles approches collaboratives dans les domaines de l agriculture, de

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

La mobilisation du droit commun : Eléments de bilan des CUCS expérimentaux. Séminaire PQA Le 26 septembre 2013

La mobilisation du droit commun : Eléments de bilan des CUCS expérimentaux. Séminaire PQA Le 26 septembre 2013 La mobilisation du droit commun : Eléments de bilan des CUCS expérimentaux Séminaire PQA Le 26 septembre 2013 Copyright 2007 ASDO 24/05/2013 Préambule méthodologique Une évaluation au fil de l eau des

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles AXE 1- FICHE 1 : LES RENCONTRES INFO METIERS (thématique élevage) rencontre entre le public et les professionnels du secteur de l élevage afin de découvrir les métiers de l élevage donner une information

Plus en détail

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité

Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années 2016 à 2018, adopté à l unanimité Rozérieulles, le 15 octobre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONSEIL D ADMINISTRATION COMITÉ DE BASSIN Mardi 13 octobre 2015 Le programme d intervention révisé de l agence de l eau Rhin-Meuse, pour les années

Plus en détail

Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central

Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central Le Pôle Bio Qu est est-ce que le Pôle P Bio? Le Pôle Scientifique Bio Massif central est une association créée en 1998 pour l accompagnement scientifique

Plus en détail

Domaine Elevage bovins

Domaine Elevage bovins Domaine Elevage bovins 22 Autonomie alimentaire pour les vaches laitières et allaitantes Panorama des solutions développées sur la ferme expérimentale de Thorigné d Anjou. Objectifs : obtenir des références

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Responsabilité Sociétale Limagrain

Responsabilité Sociétale Limagrain Responsabilité Sociétale Limagrain Face à des enjeux agricoles et alimentaires forts : valorisation durable du métier d agriculteur, sécurité alimentaire et qualité des denrées, optimisation des ressources

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES 3 février 2009 SOMMAIRE AXE 1 Mieux évaluer le bilan énergétique des exploitations agricoles 4 AXE 2 Diffuser massivement les diagnostics énergie

Plus en détail

L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon

L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon Par Florence FOREST, DRAAF Cindy SCHULTZ, Conseil Régional L-R En termes de bilan sur l année 2010, les interventions

Plus en détail

LES AIDES MOBILISABLES

LES AIDES MOBILISABLES LES AIDES MOBILISABLES 133 QUELS TYPES D AIDES SONT CONCERNÉES? LES POUR L'ACCOMPAGNEMENT FINANCIER DU PROJET D'UN GIEE PEUVENT PROVENIR DE PLUSIEURS SOURCES ET NOTAMMENT : Les financements européens FEADER

Plus en détail

Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014. L'agriculture Réunionnaise. Etat des lieux et stratégie de développement

Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014. L'agriculture Réunionnaise. Etat des lieux et stratégie de développement Séminaire Petite-Ile 10 octobre 2014 L'agriculture Réunionnaise Etat des lieux et stratégie de développement Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de la Réunion Une ambition stratégique

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 1 Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 31.03.2011 Proposition d orientations et de préconisations concernant la GPEC Suite à la réunion du 29 mars 2011 1 ) Prospective socio économique

Plus en détail

MOBILISER DES FINANCEMENTS TERRITORIAUX, NATIONAUX ET EUROPÉENS

MOBILISER DES FINANCEMENTS TERRITORIAUX, NATIONAUX ET EUROPÉENS PRODUIRE AUTREMENT DÉVELOPPER AUTREMENT ENSEIGNER AUTREMENT RECHERCHER AUTREMENT Le projet agro-écologique, lancé en décembre 2012, fixe une ambition mobilisatrice pour l'agriculture française. Une démarche

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

État des lieux et modernisation du parc bâtiment auvergnat

État des lieux et modernisation du parc bâtiment auvergnat État des lieux et modernisation du parc bâtiment auvergnat Focus sur le cantal Mardi 10 décembre 2013 M.Poucheret En regard des applications du PMBE depuis 2005, quels sont aujourd hui les besoins de modernisation

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Courrier du Club SULLY à l attention des rapporteurs de la mission

Courrier du Club SULLY à l attention des rapporteurs de la mission Courrier du Club SULLY à l attention des rapporteurs de la mission AGRICULTURE INNOVATION 2025 1) Qui sommes-nous? Le Club SULLY, récemment créé, rassemble aujourd hui 10 pôles de compétitivité intervenant

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

BILAN D ETAPE DES 7 CHANTIERS MUTUALISES

BILAN D ETAPE DES 7 CHANTIERS MUTUALISES Convention des personnels des 5 Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes BILAN D ETAPE DES 7 CHANTIERS MUTUALISES LA ROCHELLE, LE 30 MAI 2012 Contact : Chambre Régionale d Agriculture Poitou-Charentes

Plus en détail

Carnet d acteurs de NORABIO

Carnet d acteurs de NORABIO Carnet d acteurs de NORABIO Norabio, 8, rue Jean Bourgois - 59147 GONDECOURT Tél : 0361584160 - Fax : 0320324864 contact@norabio.fr Norabio est une coopérative agricole réunissant 130 producteurs biologiques

Plus en détail

Démarche Action Globale Innovante pour la Région (A.G.I.R.) Appel à projets «Pour des exploitations et coopératives agricoles exemplaires»

Démarche Action Globale Innovante pour la Région (A.G.I.R.) Appel à projets «Pour des exploitations et coopératives agricoles exemplaires» Agriculture et énergie : accompagner le monde agricole en tant qu acteur des territoires à énergie positive, 6 juin 2013, Cluny Démarche Action Globale Innovante pour la Région (A.G.I.R.) Appel à projets

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

1er septembre 2014 à 13 h 00

1er septembre 2014 à 13 h 00 Appel à projets pour la définition d une stratégie d adaptation aux changements climatiques : Du diagnostic de vulnérabilité à l élaboration du plan d action et de son système de suiviévaluation La Direction

Plus en détail

1. Objet de l étude. 2. Motivations de l étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE CAHIER DES CHARGES

1. Objet de l étude. 2. Motivations de l étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE L EPLEFPA DE LA GUADELOUPE CAHIER DES CHARGES 1. Objet de l étude L objet de la présente consultation est de missionner

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Évaluation du dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire

Évaluation du dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire Évaluation du dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire Synthèse du rapport d évaluation Juin 2013 1. Le dispositif déployé par l INPES Les études ABENA I et II

Plus en détail

Une plateforme 'multicanal' pour des offres de services IT packagées

Une plateforme 'multicanal' pour des offres de services IT packagées Une plateforme 'multicanal' pour des offres de services IT packagées CRIP 13 Novembre 2013 La Poste : un des premiers groupes de service européens La Poste : groupe international présent dans plus de 40

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 GRAND CONSEIL D ORIENTATION DE L AGENCE BIO 12 SEPTEMBRE 2007 ALLOCUTION DE MICHEL BARNIER AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 I) INTRODUCTION Je suis très heureux d être parmi vous pour ce Grand conseil

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 8 DECEMBRE 2010 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Outils et expériences À destination des maîtres d ouvrage GAB Ile-de-France Avril 2010 1/ Inviter l ensemble

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Plan d évaluation du programme FEDER FSE 2014-2020 en Aquitaine et dispositions communes avec le plan d évaluation FEADER 2014-2020

Plan d évaluation du programme FEDER FSE 2014-2020 en Aquitaine et dispositions communes avec le plan d évaluation FEADER 2014-2020 Plan d évaluation du programme FEDER FSE 2014-2020 en Aquitaine et dispositions communes avec le plan d évaluation FEADER 2014-2020 1 Plan d évaluation du programme FEDER FSE 2014-2020 en Aquitaine et

Plus en détail

Agriculture et haute valeur environnementale. Territoires, emplois, filières pour la qualité

Agriculture et haute valeur environnementale. Territoires, emplois, filières pour la qualité Agriculture et haute valeur environnementale Territoires, emplois, filières pour la qualité 2 Edito Vers une agriculture à haute valeur environnementale. Soutenir le développement agricole et rural d un

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3330 Convention collective nationale IDCC : 2526. ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE L HABITAT SOCIAL ACCORD DU

Plus en détail

Transformation alimentaire

Transformation alimentaire Le secteur de la transformation alimentaire Selon les données du ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation (MAPAQ), le secteur de la transformation alimentaire compte quelque 2 100

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

Petite Région Agricole Livradois Forez

Petite Région Agricole Livradois Forez Petite Région Agricole Livradois Forez Petite Région Agricole Livradois Forez Des activités Une zone riche en productions 86 communes ; 1217 exploitations dont 559 exploitations professionnelles. 52 900

Plus en détail

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Vienne novembre 2012 Avis de la Coordination des Conseils de développement de la Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Version intermédiaire ( octobre 2012) Sommaire LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Morbihan Energies 26 janvier 2015

Morbihan Energies 26 janvier 2015 Morbihan Energies 26 janvier 2015 Méthanisation à la ferme Projet de territoire Carine PESSIOT Chambre d Agriculture du Morbihan Les 3 composantes de la construction institutionnelle d une Chambre d Agriculture

Plus en détail

Les préconisations par type de situation

Les préconisations par type de situation Les préconisations par type de situation Le tableau qui suit a été élaboré en mai 2007 à la suite d une étude sur la situation économique et financière des associations d aide aux personnes à domicile.

Plus en détail

Contribution de l Assemblée des Département de France. au rapport final d évaluation présenté par le cabinet AMNYOS:

Contribution de l Assemblée des Département de France. au rapport final d évaluation présenté par le cabinet AMNYOS: Contribution de l Assemblée des Département de France au rapport final d évaluation présenté par le cabinet AMNYOS: «Le FSE et l offre d insertion dans les territoires», CSE du 29 octobre 2010 L étude

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail