La France ne peut pas rater le virage du digital

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La France ne peut pas rater le virage du digital"

Transcription

1 N DÉCEMBRE ,90 01business.com LE MAGAZINE QUI MET L ENTREPRISE À L HEURE DU NUMÉRIQUE La France ne peut pas rater le virage du digital Objets connectés, open data, big data sont autant de gisements de nouveaux business à développer P. 6 INTERVIEW Thierry Breton, président du directoire d Atos, est l un des coordinateurs du groupe de réflexion sur le cloud lancé par le gouvernement MOBILITÉ Pilotez votre entreprise depuis une tablette P. 22 DOSSIER Comment décoller avec le cloud public P. 40 CAS D ENTREPRISES McDonald s, Jouéclub, Renault... P. 52

2 Thierry Breton président du directoire du groupe Atos Les données numériques seront notre pétrole de demain Ex-ministre et grand patron européen convaincu, Thierry Breton perçoit le développement des industries numériques cloud, big data, objets connectés comme une chance pour les entrepreneurs français. bio L 1993 entre chez bull comme directeur de la stratégie puis est promu directeur général devient pdg de thomson, puis de france télécom De 2005 à 2007 est nommé ministre de l économie, des finances et de l industrie prend la direction de la ssii atos. ancien ministre de l Economie, des Finances et de l Industrie de Jacques Chirac dirige, depuis 2008, Atos, une des premières sociétés de services informatiques mondiales, avec 8,8 milliards d euros de chiffre d affaires et salariés en A bientôt 59 ans, Thierry Breton ne fait pas mentir sa réputation de grand capitaine d industrie à la tête de la plus ancienne SSII française. Après avoir dirigé et redressé Thomson, de 1997 à 2002, puis France Télécom, de 2002 à 2005, l ingénieur a fait progresser de 55 % en cinq ans les revenus d Atos, et multiplié par cinq la valeur boursière de l entreprise. Aujourd hui chargé de deux missions sur le développement du cloud, il plaide pour une harmonisation européenne des réglementations, condition nécessaire à l essor de cette industrie qu il considère comme une véritable révolution pour les entreprises. Atos vient de présenter son plan triennal. Quelles sont vos ambitions? Thierry BreTon : Nous voulons améliorer d un à deux points la marge opérationnelle de la société d ici à la fin 2016, avec une croissance moyenne de 2 à 3 % du chiffre d affaires. Les perspectives concernant nos deux grands métiers sont bonnes. D une part, nous sommes le premier opérateur industriel de services numériques, en particulier d infogérance et de cloud. D autre part, notre filiale Worldline, avec plus d un milliard d euros de chiffre d affaires, est l un des premiers acteurs européens dans les activités de paiement. Nous souhaitons d ailleurs lui donner les moyens de se développer par le biais d une intro duction en Bourse, probablement en Comment faire pour libérer le DSI de son image de cost killer? TB : En faisant évoluer sa fonction. A côté de la charge de gestion opérationnelle des systèmes traditionnels, plutôt du côté back office, il doit piloter les nouveaux projets à fort impact métier, créateurs de nouveaux services. Tout en prenant en compte toutes les dimensions de la révo lution digitale et en accompagnant la transition que celle-ci implique pour l ensemble des métiers de l entreprise. Avec le cloud, le BYOD (Bring Your Own Device), la mobilité, le big data et les réseaux sociaux, la technologie s impose à tous. Atos aide les DSI à relever ces défis. Vous êtes un des coordinateurs du groupe de réflexion sur le cloud, l un des 34 projets d avenir d Arnaud Montebourg. Quels sont vos objectifs? TB : Je pilote cette initiative avec Octave Klaba, le fondateur d OVH. Après avoir consulté les acteurs engagés sur ces sujets au niveau national, nous al business

3 Pour Thierry Breton, l essor du cloud est une mine d or pour les entreprises, à condition que l Europe en harmonise la réglementation. ment de cette économie numérique, tout particulièrement en ce qui concerne la protection et la gestion des données. Que demandez-vous pour réussir ce projet? TB : Il est nécessaire que les acteurs qui opèrent en Europe, quelles que soient leurs origines, appliquent des règles exigeantes de qualité de service (SLA ou Service Level Agreement) et de sécurité communes. Mais leurs clients, de leur côté, doivent disposer de garanties contractuelles sur les conditions d accès, VINCENT NGUYEN POUR 01 BUSINESS lons cadrer les enjeux et formuler rapidement nos premières recommandations. Nous considérons que le développement du cloud est essentiel pour les entreprises européennes. C est un élément de compétitivité majeur avec, à la clé, des investissements très importants sur nos territoires, de l emploi hautement qualifié et, surtout, la création d infrastructures numériques indispensables au développement des filières digitales de demain. Mais nous avons besoin pour cela d un cadre de confiance, notamment réglementaire, adapté aux enjeux du développe- business.com.7 01B_2179_006_008_010_Invité.indd 7 05/12/13 18:48

4 de stockage et de traitement de leurs données. De ce point de vue, il faut aussi garantir aux citoyens et aux entreprises, par des mécanismes adaptés, de contrôle notamment, l application et le respect de la régulation européenne des données numériques. Pour cela, on peut imaginer un espace de confiance de partage de données (Shared Data Area) qui dépasse les cadres nationaux. Car le cloud est transfrontière par nature. Nous avons la chance d avoir un espace européen relativement homogène. Il nous faut donc utiliser cette opportunité pour offrir ces services à cette échelle et développer une industrie à la taille du continent européen, c est-à-dire plus de 500 millions d habitants : une fois et demie les Etats-Unis! C est ce que vous entendez quand vous prônez un «Schengen des données»? TB : Cette expression est née de nos discussions entre membres de l ECP (European Cloud Part ner ship) dans le cadre de la mission que nous menons pour le développement du cloud en Europe avec Jim Snabe, le coprésident de SAP, pour le compte de la Commission européenne. Quand nous parlons de «Schengen des données», nous disons qu il nous semble souhaitable que des pays pionniers adhèrent rapidement à un ensemble de règles communes afin de créer la confiance nécessaire à l investissement et au développement des usages dans le cloud. Il ne s agit en aucun cas de s abriter derrière une ligne Maginot artificielle. Simplement, nous pensons que la démarche progressive de l «opt-in» (consentement préalable) est adaptée, comme cela avait été le cas dans la mise en place des accords de Schengen. Ainsi nous pourrions avoir un cloud en France qui puisse servir les différentes administrations françaises, mais aussi celles d autres Etats, et réciproquement, bien évidemment. On peut comprendre, bien sûr, que les usagers ne souhaitent pas que certaines données, comme celles liées à leurs dossiers fiscaux ou médicaux, soient traitées ailleurs que dans leur propre pays. Là-dessus, il convient de respecter, voire de renforcer les cadres nationaux. Mais sur un très grand nombre d informations, moins sensibles, et dans la mesure où ces territoires adoptent exactement les mêmes types de normes de protection, de garanties et assurent la confiance nécessaire notamment par des mécanismes effectifs et communs de contrôle, pourquoi ne pas s engager dans cette voie génératrice d économies, de progrès et de compé titivité? L Europe ne peut pas se permettre de rater la nouvelle révolution industrielle digitale. Les révélations d Edward Snowden cet été ont-elles refroidi les ardeurs des Européens en la matière? TB : Le moins que l on puisse dire, c est que le climat créé n a pas contribué à favoriser l espace de confiance que nous voulons susciter! Notre démarche, bien antérieure à cette affaire, n est donc en rien une réaction des Européens aux révélations de l été, et à l émotion provoquée dans de nombreux pays. Historiquement, nous avons d abord dû organiser les espaces territorial, puis maritime et aérien dans lesquels se sont progressivement développées les activités des nations. Aujourd hui, il convient d organiser dans le même esprit notre secteur informationnel numérique. Dans tous ces domaines, il y a toujours eu des questions de souveraineté, de défense, d intelligence... Mais tout ceci dépasse le champ de notre mission, bien entendu. La collecte de données à grande échelle n est donc pas un danger, selon vous? TB : Je ne le crois pas. Les données sont «l or numérique», le pétrole de demain. D ailleurs, pour certaines entreprises, pas encore assez européennes du reste, elles le sont déjà. Leur exploitation ouvre L Europe ne peut pas se permettre de rater cette révolution digitale VINCENT NGUYEN POUR 01 BUSINESS business

5 des champs infinis à l innovation. Nous estimons que tous les deux ans, nous générons autant d informations que toute l humanité en a créées depuis qu elle existe. Aujourd hui, nous laissons tous une trace numérique stockée ad vitam aeternam. Des données de toute nature, qui peuvent être agrégées et mises en cohérence dans des buts précis de suivi, d identification, de meilleure connaissance des acteurs qui en sont à l origine, et qui acceptent de les partager pour bénéficier, en retour, du résultat de leur traitement. Certaines solutions sont déjà capables, par exemple, d analyser le parcours alimentaire et de santé d une personne, d identifier les pathologies et les risques éventuels très en amont. Ce n est qu un exemple parmi mille autres de la façon dont les données peuvent contribuer à notre mieuxêtre. A chacun, évidemment, de décider quelle trace infor mationnelle il souhaite laisser, à qui et pour combien de temps. Une des applications de cette collecte concerne même les objets, qui peuvent être connectés TB : Tout à fait. Il s agit de la deuxième vague de cette formidable révolution. On va pouvoir anticiper l obsolescence d une pièce mécanique en fonction de son usage réel et ainsi la remplacer avant la panne ; payer notre assurance auto selon notre manière de conduire ; personnaliser la posologie d un médicament en fonction des paramètres personnels du patient mesurés en temps réel, ou encore anticiper la formation des bouchons routiers par l intermédiaire des voitures connectées. Nous rentrons dans un monde où nous serons tous reliés aux autres, mais aussi à toutes choses. La gestion de ces flux d informations, l analyse de leur cohérence, ainsi que leur mise en perspective devraient générer une créativité et donc une activité considérable. Ce qui signifie une transformation économique de très grande ampleur. La gestion de toutes ces données devrait générer une créativité, et donc une activité, considérables La France devrait-elle miser davantage sur ces technologies? TB : Notre pays est sans doute mieux placé que d autres. Car il peut compter sur ses grandes écoles, ses universités et sur une longue histoire avec les techno logies de l information et les services, le tout favorisant de nombreuses innovations. N oublions pas que le mot «informatique» est né dans l Hexagone. Cela dit, les nouvelles générations sont beaucoup plus européennes que la mienne à leur âge. Le succès extraordinaire du programme pour étudiants Erasmus, ces vingt dernières années, y est pour beaucoup. Et les créateurs d entreprises d aujourd hui considèrent l Europe comme leur marché naturel. Quant au numérique, les jeunes y viennent d eux-mêmes, et de plus en plus nombreux. Vous avez donc confiance en l avenir? TB : Absolument. Laissons les jeunes utiliser les données numériques disponibles sur le continent européen et ils inventeront des millions d applications et d usages dont nous n avons pas la moindre idée aujourd hui. Leur créativité est inimaginable. Prenez la solution Evergreen, lauréate cette année de l IT challenge d Atos, sorte d Olympiades du numérique que nous organisons tous les ans dans les universités européennes. Des étudiants autrichiens ont utilisé les informations disponibles des feux de signalisation de grandes villes européennes pour concevoir une appli de géolocalisation capable de dire dans combien de temps le feu passera au vert, et de proposer un itinéraire et une vitesse à respecter pour éviter les feux rouges. Renault étudie déjà comment l intégrer dans ses nouvelles voitures. Les données sont là. Le tout est de pouvoir les utiliser. Ensuite, l imagination est sans limite. A nous de les rendre disponibles dans un espace de confiance, le Shared Data Area, sur lequel Jim Snabe et moi travaillons. propos recueillis par sebastien Dumoulin et FreDeric simottel VINCENT NGUYEN POUR 01 BUSINESS business

3 minutes. pour tout savoir sur. Orange Consulting le conseil par Orange Business Services

3 minutes. pour tout savoir sur. Orange Consulting le conseil par Orange Business Services 3 minutes pour tout savoir sur Orange Consulting le conseil par Orange Business Services la technologie digitale est partout et n a jamais été aussi riche en promesses Notre ambition dans notre plan stratégique

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013 Les «BUSINESS DECISION MAKERS» & l entreprise numérique 14 février 2013 Nathalie Wright Directrice de la Division Grandes Entreprises & Alliances Microsoft France #MSTechdays @MicrosoftFrance Microsoft

Plus en détail

L entreprise Adista. Acteur historique de l informatique et des télécoms. Une stratégie basée sur une triple compétence

L entreprise Adista. Acteur historique de l informatique et des télécoms. Une stratégie basée sur une triple compétence L entreprise Adista Acteur historique de l informatique et des télécoms Une stratégie basée sur une triple compétence Système d'information Hébergement et infogérance Opérateur de télécommunications Adista

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

L IT, l Immatérielle Transformation. Frédéric Simottel Directeur de la rédaction 01B&T Présentateur de l émission : IT For Business

L IT, l Immatérielle Transformation. Frédéric Simottel Directeur de la rédaction 01B&T Présentateur de l émission : IT For Business L IT, l Immatérielle Transformation Frédéric Simottel Directeur de la rédaction 01B&T Présentateur de l émission : IT For Business PLUS D INNOVATION, PLUS DE SIMPLICITE ET UN MARCHE IT SOUS TENSION Des

Plus en détail

«Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» PATRICK POUYANNÉ. Président-Directeur général de Total

«Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» PATRICK POUYANNÉ. Président-Directeur général de Total intégrer le climat à notre stratégie - 5 «Notre ambition pour Total à l horizon 2035 est cohérente avec le scénario 2 C de l AIE» ENTRETIEN AVEC PATRICK POUYANNÉ Président-Directeur général de Total Le

Plus en détail

LA RÉSERVATION EN LIGNE NOUS PERMET, D UN POINT DE VUE TECHNIQUE AVEC LES API, DE POUVOIR DISTRIBUER L ENSEMBLE DE NOTRE CONTENU SUR D AUTRES

LA RÉSERVATION EN LIGNE NOUS PERMET, D UN POINT DE VUE TECHNIQUE AVEC LES API, DE POUVOIR DISTRIBUER L ENSEMBLE DE NOTRE CONTENU SUR D AUTRES LA RÉSERVATION EN LIGNE NOUS PERMET, D UN POINT DE VUE TECHNIQUE AVEC LES API, DE POUVOIR DISTRIBUER L ENSEMBLE DE NOTRE CONTENU SUR D AUTRES PLATES-FORMES. NOUS AVONS LEVÉ UNE BARRIÈRE ET CONCLU DES PARTENARIATS

Plus en détail

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française

Introduction. 2012, Pearson France, Christine Balagué et Loïc Bodin, Les succès du web à la française Introduction 1 Introduction Cessons de croire que les réussites économiques sur Internet sont l apanage des seuls Américains! Il se crée aussi dans notre Hexagone des entreprises qui connaissent un grand

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

7 L ENTREPRISE NUMERIQUE. Prologue

7 L ENTREPRISE NUMERIQUE. Prologue 7 L ENTREPRISE NUMERIQUE Prologue Le CIGREF est un réseau de grandes entreprises qui fête en 2010 son quarantième anniversaire. La genèse de sa création démarre en 1967, lorsque Emile Roche, alors Président

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Le PMU a choisi IZZILI ainsi que le Cloud IBM pour son extranet d animation et de pilotage commerciale de son réseau de plus de 12 000 points de vente

Le PMU a choisi IZZILI ainsi que le Cloud IBM pour son extranet d animation et de pilotage commerciale de son réseau de plus de 12 000 points de vente TEMOIGNAGES Le PMU a choisi IZZILI ainsi que le Cloud IBM pour son extranet d animation et de pilotage commerciale de son réseau de plus de 12 000 points de vente CONTEXTE Le PMU est le 1er opérateur de

Plus en détail

Transformer la relation avec les DSI

Transformer la relation avec les DSI SPIE Communications Conseil et Ingénierie - Intégration - Infogérance - Services Opérés et Cloud Transformer la relation avec les DSI Conférence MSIT 07 Novembre 2013 Fariborz FARHOUDI DGE Novembre 2013

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC Rabat, le 4 avril 2013 Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Interview de Ségolène Royal dans l'hebdomadaire médical Le Généraliste. Ségolène Royal présente son "pacte de confiance" avec les médecins

Interview de Ségolène Royal dans l'hebdomadaire médical Le Généraliste. Ségolène Royal présente son pacte de confiance avec les médecins Interview de Ségolène Royal dans l'hebdomadaire médical Le Généraliste Ségolène Royal présente son "pacte de confiance" avec les médecins Quelle analyse faites-vous de la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

Chapitre X Préface. Une stratégie BYOD : quand? Comment?

Chapitre X Préface. Une stratégie BYOD : quand? Comment? Chapitre X Préface 1. Introduction Une stratégie BYOD : quand? Comment? Préface Quand Céline m a demandé de préfacer son ouvrage sur le BYOD, j ai accepté avec grand plaisir. Nous avions eu déjà plusieurs

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

Dossier Spécial BIG DATA, UN MARCHÉ EN FORTE CROISSANCE

Dossier Spécial BIG DATA, UN MARCHÉ EN FORTE CROISSANCE Dossier Spécial BIG DATA, UN MARCHÉ EN FORTE CROISSANCE L place au cœur des SI. es applications de type Big Data se déclinent dans tous les secteurs d activité. Pour améliorer la connaissance client ou

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Etude de cas Atos Secteur des services informatique

Etude de cas Atos Secteur des services informatique EPT203 Stratégies et marchés Etude de cas Atos Secteur des services informatique Réalisé par Mohamed Amine EL AFRIT Encadré par Miriam ZOUARI www.mohamedelafrit.com/ept203 Février 2015 Sommaire 1. Présentation

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ COMMUNIQUE DE PRESSE Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ Dans le cadre du développement de l assurance santé, Saham Finances filiale du Groupe Saham, signe un partenariat stratégique avec

Plus en détail

Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques

Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques Un service public de la donnée? Enjeux et perspectives juridiques et économiques Christophe Krolik, Professeur de droit, Titulaire de la Chaire de recherche et d innovation Goldcorp en droit des ressources

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES

NOS MISSIONS LES VECTEURS D ACTIONS STRATÉGIQUES IT CLUSTER FOR WORLD TRANSFORMATION DIGITALPLACE STIMULE, LE SECTEUR TIC AVANCE STIMULER L INNOVATION ASCENDANTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DÉVELOPPER L INTERNATIONAL PRÉSENTATION AAP 7EME PCRD 12 JUILLET

Plus en détail

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI

18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Résultats du 50 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI 18 mois utiles d ici 2017 pour poursuivre les réformes selon les dirigeants de PME-ETI Paris, le 15 octobre 2015 La Banque Palatine, banque des

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

L URGENCE NOTRE IDENTITÉ

L URGENCE NOTRE IDENTITÉ Nous, responsables des forces du Centre, présidents du MoDem (Mouvement démocrate) et de l UDI (Union des Démocrates et Indépendants), proposons à nos formations de se rassembler. L URGENCE L état réel

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 9 bis du 25 novembre 2008 C2008-61 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 31 juillet

Plus en détail

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION

PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION PR EM I E R M I N IST R E SECRÉTARIAT D'ÉTAT CHARGÉ DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT ET DE LA SIMPLIFICATION Discours de clôture de Clotilde VALTER, Secrétaire d Etat chargée de la Réforme de l Etat et de la Simplification

Plus en détail

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir

Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir Le bien vieillir & achat public d innovation : un duo d avenir La Silver Valley et sa méthode d évaluation de l innovation Présenté par Benjamin Zimmer Avant propos : Silver Valley est un écosystème propice

Plus en détail

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE ALLOCUTION DU DG DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE Monsieur le 1 er Vice-Président, représentant Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 Big Data au-delà du "buzz-word", un vecteur d'efficacité et de différenciation business

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels La transformation digitale en entreprise Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels Septembre 2015 2 Fiche technique Dates de terrain Du 29 juin au 17 août 2015 Echantillon 82 cadres opérationnels

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

2009 - Présentation de la société. Notre métier, c est de rendre le votre plus facile

2009 - Présentation de la société. Notre métier, c est de rendre le votre plus facile Notre métier, c est de rendre le votre plus facile 2009 - Présentation de la société Le leader de l infogérance sélective et de l évolutivité des systèmes distribués Notre seul et unique métier, c'est

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

L expérience citoyenne numérique. Solutions et expertises pour répondre aux enjeux des territoires

L expérience citoyenne numérique. Solutions et expertises pour répondre aux enjeux des territoires L expérience citoyenne numérique Solutions et expertises pour répondre aux enjeux des territoires La Carte de Vie Quotidienne Une carte unique pour des usages multiples pour accéder aux différents Collectivités

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

«Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui

«Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui 2014 L essentiel «Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui concernent l'ensemble des acteurs de l'assurance.»

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

GORIA. Sport, santé, bien-être : le meilleur de vos données en un seul lieu. DOSSIER de presse

GORIA. Sport, santé, bien-être : le meilleur de vos données en un seul lieu. DOSSIER de presse GORIA Sport, santé, bien-être : le meilleur de vos données en un seul lieu. DOSSIER de presse DOSSIER de presse Goria, une start up bordelaise en avance sur Apple, sur le marché de la santé. Goria est

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Présentation des Résultats 2006

Présentation des Résultats 2006 Présentation des Résultats 2006 Réunion SFAF du 28 mars 2007 Une année 2006 brillante en terme de résultats Aubay a encore sur performé son marché sur tous les indicateurs : Un CA de 120,8 M en croissance

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

Seul le prononcé fait foi

Seul le prononcé fait foi Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Conseil national du numérique Mardi 13 octobre 2015 Monsieur le Président, Benoît

Plus en détail

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire SPEECH/10/196 Michel Barnier Membre de la Commission européenne chargé du Marché intérieur et des services L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services

l esprit libre www.thalesgroup.com/security-services > L infogérance l esprit libre Ou comment contribuer à la performance de l entreprise en externalisant ses systèmes d information critiques www.thalesgroup.com/security-services >> PERFORMANCE ET INFOGERANCE

Plus en détail

2015Dossier de presse

2015Dossier de presse 015 Dossier de presse Notre ADN Loyalty Company est un groupe indépendant, 100% intégré, qui propose une palette d expertises au service du développement de la valeur client et de la performance commerciale.

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE

CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE CHARGE(E) DE MISSION AU SEIN DE LA DIRECTION GENERALE Le Groupe Adecco recherche un(e) stagiaire à partir de juillet-aout 2014 pour rejoindre la Direction Générale des Opérations des activités du Pôle

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Perception des ressources de management dans les PME-ETI

Perception des ressources de management dans les PME-ETI Perception des ressources de management dans les PME-ETI Vague 4 Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

«Les fortes évolutions de notre environnement constituent un réel défi pour Covéa.»

«Les fortes évolutions de notre environnement constituent un réel défi pour Covéa.» L essentiel 2013 «Les fortes évolutions de notre environnement constituent un réel défi pour Covéa.» Comment caractérisez-vous l année 2013 pour Covéa? Commercialement, 2013 a été plutôt satisfaisante

Plus en détail

La géomatique en Nouvelle-Calédonie usages professionnels et potentiels économiques

La géomatique en Nouvelle-Calédonie usages professionnels et potentiels économiques La géomatique en Nouvelle-Calédonie usages professionnels et potentiels économiques www.observatoire-numerique.nc Charlotte ULLMANN Direction Observatoire Numérique NC 1 > Filière numérique 2 > Valorisation

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART?

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? 1 2 MAÎTRES MOTS POUR LE PROJET... EFFICACE ET RAISONNABLE «Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c est parce que nous n'osons pas

Plus en détail

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU

REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU REJOIGNEZ NOTRE RÉSEAU PRÉSENTATION DU GROUPE Présent depuis plus de 17 ans en région Rhône Alpes où il a acquis une position de leader sur son marché, le Groupe CFI a élaboré, développé et modélisé avec

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers»

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Métiers Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» Les objectifs sont

Plus en détail

Page 1 13 mars 2015. Innover 1

Page 1 13 mars 2015. Innover 1 Page 1 13 mars 2015 Innover 1 en mécanique Institut technologique de mécanique Piloté par les industriels mécaniciens sous la tutelle de l État Un acteur régional, national, international Le Centre d expertise

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques.

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. L essor des technologies sociales, mobiles et cloud a créé un monde de données en perpétuelle croissance. Comment tirer le meilleur parti

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY RÉCEPTION EN L HONNEUR DES ANCIENS ÉLÈVES DE L INSEAD HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL 2 OCTOBRE 2009 Seul le discours prononcé fait foi

Plus en détail

GT Big Data. Saison 2014-2015. Bruno Prévost (Safran), Marc Demerlé (GDF SUEZ) CRiP Thématique Mise en œuvre du Big Data 16/12/14

GT Big Data. Saison 2014-2015. Bruno Prévost (Safran), Marc Demerlé (GDF SUEZ) CRiP Thématique Mise en œuvre du Big Data 16/12/14 GT Big Data Saison 2014-2015 Bruno Prévost (Safran), Marc Demerlé (GDF SUEZ) Sommaire GT Big Data : roadmap 2014-15 Revue de presse Business Education / Promotion Emploi Sécurité / Compliance Cuisine:

Plus en détail

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Position de la Fédération des Étudiant(e)s Francophones (F.E.F.) discutée puis adoptée lors des Conseils du 25 septembre

Plus en détail