Suivi de la croissance Besoins spécifiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Suivi de la croissance Besoins spécifiques"

Transcription

1 Alimentation et besoins nutritionnels du nourrisson et de l enfant (ECN item 34) A B PLAN DU COURS Croissance Besoins Nutritionnels C Alimentation Enseignement dirigé Module E - Pédiatrie Février 2013 Dr Aurélien JACQUOT La croissance dans la première année de vie Suivi de la croissance Enfance = phase critique du développement Besoins spécifiques Croissance très rapide p Poids multiplié par 4 en 12 mois Taille et périmètre crânien multipliés par 1.5 en 12 mois 1

2 Courbes de croissance Aspect dynamique : vitesse de croissance Croissance quantitative Poids, taille, périmètre crânien Compléter systématiquement les courbes (carnet de santé) Croissance quantitative Repérer un ralentissement de la vitesse de croissance = cassure de la courbe Rechercher une cause organique Croissance qualitative L indice de masse corporelle = IMC = BMI = poids en kg / (taille en cm)² Surpoids : >97 e centile Obésité : >seuil IOTF 30 Rebond d adiposité normal à partir de 6 ans 2

3 Croissance qualitative Repérer un rebond précoce d adiposité = Risque d obésité = Bilan et prise en charge diététique Dépistage de la dénutrition Dépistage systématique Poids <-2DS IMC <3 e centile Indice de Waterlow = PM/PAT < 80% (poids mesuré / poids attendu pour la taille) Besoins nutritionnels Besoins nutritionnels Apports en nutriments qui permettent de couvrir les besoins pour Les fonctions de base (métabolisme, température) L activité physique La croissance 3

4 Besoins nutritionnels Besoins hydriques Formule de Holliday et Segar Entre 3 et 10 kg : 100 ml/kg/j /j + 50 ml/kg/j par kg de poids > ml/kg/j par kg de poids >20 Besoins énergétiques de repos (métabolisme de base) 1500 kcal/m²sc/j Besoins énergétiques pour un niveau moyen d activité Cf. ANC Répartition des apports énergétiques Glucides : 50-55% Lipides : 30-40% Protides : 10-15% Besoins nutritionnels Age Besoins hydriques Besoins caloriques Besoins protéiques (ml/kg/j) (kcal/kg/j) (g/kg/j) Nouveau-né mois ,5 6 mois mois Apports/kg/j Nourrisson <15 kg Enfant kg Adolescent >40 kg Eau (ml) Glucides (g) Lipides (g) Protéines Na (meq) K (meq) Ca (mg) P (mg) Mg (mg) Besoins hydro-électrolytiques et en macro-nutriments 4

5 3 périodes Alimentation du nourrisson et de l enfant 0-6 mois Oralité primaire Alimentation ti lactée exclusive Allaitement maternel et/ou préparation pour nourrisson (lait 1 er âge) 6-12 mois Oralité secondaire Diversification alimentaire Allaitement maternel et/ou préparation de suite (lait 2 e âge) Après 12 mois Evolution des modalité d alimentation Allaitement maternel et/ou préparation pour enfant en bas âge (lait de croissance) Allaitement maternel Alimentation avant 6 mois Prévalence Bénéfices pour la mère Bénéfices pour l enfant Contre-indications Recommandations OMS 5

6 Préparations pour nourrissons La règle d Appert (valable jusqu à 6 mois) Ration théorique en ml/j = (poids en g)/ La diversification alimentaire Alimentation entre 6 et 12 mois Quand? Idéalement à partir de 6 mois Jamais avant 4 mois (ESPGHAN 2008) 6

7 La diversification alimentaire Alimentation après 1 an De 1 an à 3 ans Alimentation diversifiée Aliments séparés, morceaux Préparation pour enfant en bas âge Acquisition d une autonomie dans le choix des aliments Conditionne le comportement alimentaire ultérieur Impact fort du modèle parental et de la publicité De 1 à 3 ans Prévention de l obésité Les déséquilibres nutritionnels observés : Excès d apports protidiques Trop de graisses animales, pas assez d AG essentiels Trop de sucres rapides 7

8 Âge scolaire (3 ans adolescence) Les déséquilibres observés : Qualité de l alimentation Rythme de l alimentation Âge scolaire (3 ans adolescence) Les recommandations Education du goût Limiter la consommation de viande / poisson (1 repas/j) Augmenter la consommation de légumes, fruits (5/j) et céréales Poursuivre l apports de lait et laitages Apprendre à éviter les graisses cachées, à ne pas re-saler Graisses de rajout : graisses végétales Une seule boisson : l eau Répartir l apport calorique correctement : 25% petit déjeuner, 30% déjeuner, 15% goûter, 30% dîner Attention, nouveauté! 8

9 Supplémentation en vitamine D Rapport de l Académie Nationale de Médecine Recommandations SFP 2012 Femme enceinte 1 dose UI per os au 7 e mois < 18 mois allaité UI per os *1/j <18 mois non allaité UI per os *1/j De 18 mois à 5 ans et de 10 ans à 18 ans 2 doses UI per os à 3 mois d intervalle en hiver Références

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

ENDOCRINOLOGIE UE ECN DIABETOLOGIE NUTRITION. en fiches. Collection dirigée par L. LE. Eva CORDOLIANI. Editions Vernazobres-Grego

ENDOCRINOLOGIE UE ECN DIABETOLOGIE NUTRITION. en fiches. Collection dirigée par L. LE. Eva CORDOLIANI. Editions Vernazobres-Grego UE ECN en fiches Les Unités d Enseignement de l ECN en fiches Collection dirigée par L. LE ENDOCRINOLOGIE DIABETOLOGIE NUTRITION Eva CORDOLIANI classée 220 e à l ECN 2013 Editions Vernazobres-Grego 99

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Item 110 : Besoins nutritionnels

Item 110 : Besoins nutritionnels Item 110 : Besoins nutritionnels Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Définition...3 II Apports nutritionnels conseillés

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE Christophe Dupont Hôpital Saint Vincent de Paul, 82, avenue Denfert-Rochereau, 75674 Paris cedex 14 La diversification est la phase de transition

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

Liste des indicateurs SENS

Liste des indicateurs SENS Liste des indicateurs SENS Enfants de 6 Malnutrition aiguë (Standards de croissance OMS 2006) Malnutrition aiguë globale (MAG) Malnutrition aiguë modérée (MAM) Malnutrition aiguë sévère (MAS) Œdèmes Nombre

Plus en détail

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados.

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Les limites d'âge sont variables, car on observe, surtout chez les filles, des

Plus en détail

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors?

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Magali Jacobs Cellule de Recherche et d Expertise Diététique de l Intitut Paul Lambin (CeRED-IPL) Plan de l exposé «Senior»? Prévention

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E B O N N E P R AT I Q U E

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E B O N N E P R AT I Q U E S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D AT I O N S D E B O N N E P R AT I Q U E Surpoids et obésité de l enfant et de l adolescent Septembre 2011 COMMENT ET QUAND DÉPISTER LE SURPOIDS ET L OBÉSITÉ DES

Plus en détail

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt

Les gastronomes en couches-culottes. Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Les gastronomes en couches-culottes Mardi 10 décembre, Thury-Harcourt Catherine Robine est diététicienne, elle a longtemps travaillé en pédiatrie au CHU de Caen, exerce toujours en milieu hospitalier.

Plus en détail

La collation en maternelle / Encas dans les écoles

La collation en maternelle / Encas dans les écoles La collation en maternelle / Encas dans les écoles Historique, avis des experts et conséquences négatives de la collation Dr Hélène Thibault Groupe de travail «La collation en maternelle/encas dans les

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée

Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée TD n 1 : Les besoins nutritionnels Activité 1 : Les besoins d une alimentation équilibrée Voici les résultats d une analyse nutritionnelle partielle d aliments (de A à F) donnant leur valeur nutritionnelle

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

La collation à l école. Un point de vue médical Docteur Chantal BAUER Médecin Conseiller Technique IA 05

La collation à l école. Un point de vue médical Docteur Chantal BAUER Médecin Conseiller Technique IA 05 La collation à l école Un point de vue médical Docteur Chantal BAUER Médecin Conseiller Technique IA 05 Pourquoi parler de la collation à l école Alimentation / Surpoids des enfants : sujet d actualité

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Lydie CUCHE Diversification alimentaire (1)

CAS CLINIQUE. Dr Lydie CUCHE Diversification alimentaire (1) CAS CLINIQUE 1 Diversification alimentaire (1) HISTOIRE DE LA MALADIE Clara 6 mois est amenée par sa mère pour des conseils sur son alimentation. Elle lui donne depuis quelques jours une préparation de

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

Entre manque de matières grasses et de fer, excès de protéines et de sel Qu en est-il pour la santé de nos enfants?

Entre manque de matières grasses et de fer, excès de protéines et de sel Qu en est-il pour la santé de nos enfants? Entre manque de matières grasses et de fer, excès de protéines et de sel Qu en est-il pour la santé de nos enfants? Résultats du 2 e volet de l Etude Nutri-Bébé SFAE 2013 Apports nutritionnels chez les

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

ALIMENTATION DU NOURRISSON

ALIMENTATION DU NOURRISSON ALIMENTATION DU NOURRISSON Principes généraux : Allaitement Lait infantile Diversification L enfant à risque allergique Principes généraux - Allaitement Conduite pratique : - Dès la salle d'accouchement,

Plus en détail

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale.

A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. R16 = L OBESITE R16 = L OBESITE A l heure d aujourd hui, l obésité est considérée comme une épidémie mondiale. Définition : Selon l OMS, l obésité se caractérise par «une accumulation anormale ou excessive

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Code de la santé publique Loi du 5 mars 2007

Code de la santé publique Loi du 5 mars 2007 Code de la santé publique Loi du 5 mars 2007 Actions pré natales, péri natales et post natales Action de prévention médico sociales en faveur des enfants de moins de 6 ans Accueil petite enfance Approche

Plus en détail

Aliments de l enfance l de la naissance à trois ans

Aliments de l enfance l de la naissance à trois ans Aliments de l enfance l de la naissance à trois ans GT LIPIDES 28 novembre 2008 1 Sommaire I. Présentation des aliments de l enfance et du secteur II. Aliments de l enfance : cadre réglementaire III. Alimentation

Plus en détail

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant

La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant SOIXANTE-NEUVIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A69/7 Add.1 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire 13 mai 2016 La nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant Orientations en vue de mettre

Plus en détail

n 18 de la micronutrition Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères

n 18 de la micronutrition Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères n 18 Dossier : Les quatre secrets pour mieux protéger ses artères Édito Protéger ses artères : trop d information tue l information Stopper les graisses, faire baisser le cholestérol, perdre du poids,

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS?

CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS? CONSEILS POUR UNE HYGIENE DIETETIQUE LES RÈGLES HYGIÉNO DIÉTÉTIQUES QUELLE NOURRITURE POUR VOTRE CORPS? SEDENTARITE ET TABAGISME LES RÈGLES HYGIÉNO DIÉTÉTIQUES 1- L alimentation est notre première médecine,

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

UE NUTRITION. L2 Maïeutique. Ce sujet comporte 5 pages (page de garde comprise) et 15 QCM :

UE NUTRITION. L2 Maïeutique. Ce sujet comporte 5 pages (page de garde comprise) et 15 QCM : UE NUTRITION L2 Maïeutique Session Janvier 2014 - Durée de l épreuve : 30 minutes Ce sujet comporte 5 pages (page de garde comprise) et 15 QCM : Pensez à vous identifier (numéro de table, numéro étudiant,

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013

Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Discussion entre experts sur les boissons énergisantes au Nouveau-Brunswick Le 1 er octobre 2013 Programme 1. À notre sujet 2. Au sujet des boissons énergisantes Les boissons énergisantes au Canada Les

Plus en détail

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Déjeuner : Avocat-tomate, poisson en papillote, pommes de terre vapeur, yaourt nature sucré, fruits au sirop léger. Concombre-sauce yaourt*, omelette aux

Plus en détail

Comment la prévenir? Dr Walé KANGAMBEGA CHATEAU-DEGAT

Comment la prévenir? Dr Walé KANGAMBEGA CHATEAU-DEGAT Obésité, Comment la prévenir? Dr Walé KANGAMBEGA CHATEAU-DEGAT MARS 2013 C est quoi l Obésité? Identité? Adaptation? maladie? DÉFINITIONS DEFINITIONS «Le surpoids et l obésité se définissent comme une

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Alimentation. du nourrisson & du jeune enfant. ayant un syndrome de Prader-Willi (SPW) www.guide-prader-willi.fr

PETITE ENFANCE. Alimentation. du nourrisson & du jeune enfant. ayant un syndrome de Prader-Willi (SPW) www.guide-prader-willi.fr 3 Alimentation PETITE ENFANCE du nourrisson & du jeune enfant ayant un syndrome de Prader-Willi (SPW) www.guide-prader-willi.fr 2 Un bébé sans réflexe de succion, puis un enfant jamais rassasié L état

Plus en détail

U1069. Les laits infantiles. Pr François LABARTHE CHU Tours

U1069. Les laits infantiles. Pr François LABARTHE CHU Tours U1069 Les laits infantiles Pr François LABARTHE CHU Tours FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux - jeudi 30 mai 2013 Guide de l alimentation Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (0 à 3 ans) Le lait

Plus en détail

LES 15 principaux regimes existants

LES 15 principaux regimes existants NEWS MENSUELLE 1 LES 15 principaux regimes existants Le surpoids et l obésité, qui touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France en 2010, constituent un véritable problème

Plus en détail

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur...

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... 1 Les règles jeu Pour tous ceux qui font sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... Pour être en forme et le rester, pas de solution miracle! Choisis le TRIO GAGNANT : 1 Entraînement régulier

Plus en détail

Nutrition et viande bovine Française

Nutrition et viande bovine Française Nutrition et viande bovine Française Rôle et missions du CIV Contribuer à la connaissance et la compréhension des éléments scientifiques relatifs aux questions sociétales des filières élevage et viandes

Plus en détail

Nutrition du sport. 11 bd de la Jamagne 88400 GERARDMER 06-86-20-82-29 fanny.orillard@gmail.com. ORILLARD Fanny Diététicienne Nutritionniste

Nutrition du sport. 11 bd de la Jamagne 88400 GERARDMER 06-86-20-82-29 fanny.orillard@gmail.com. ORILLARD Fanny Diététicienne Nutritionniste Nutrition du sport ORILLARD Fanny Diététicienne Nutritionniste 11 bd de la Jamagne 88400 GERARDMER 06-86-20-82-29 fanny.orillard@gmail.com Qu'est ce que l'équilibre alimentaire? - aucun aliment interdit

Plus en détail

PRISE DE POIDS LORS D UN CANCER DU SEIN: QUEL EST L ACCOMAPAGNEMENT IDÉAL?

PRISE DE POIDS LORS D UN CANCER DU SEIN: QUEL EST L ACCOMAPAGNEMENT IDÉAL? PRISE DE POIDS LORS D UN CANCER DU SEIN: QUEL EST L ACCOMAPAGNEMENT IDÉAL? PLAN DE L EXPOSÉ 1. INTRODUCTION 1.1 ÉPIDÉMIOLOGIE 1.2 FACTEURS ENTRAÎNANT UNE PRISE DE POIDS 2. RISQUES LIÉS AU SURPOIDS ET À

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

Y a-t-il une diététique du patient diabétique âgé?

Y a-t-il une diététique du patient diabétique âgé? Y a-t-il une diététique du patient diabétique âgé? F. ZITO Cadre de santé Unité Thérapeutique et d Education du Diabète Hôpital Beauregard CHR Metz-Thionville «La diététique c est quand on ne mange pas

Plus en détail

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014 La nutrition pour footballeur La nutrition pour footballeur par Charles Martel Québec 2014 1 2 Table des matières Nutrition générale Nutrition générale... p.4 Énergie... p.6 Glucides... p.7 Protéines...

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

Objectifs. Examens obligatoires. Suivi du nourrisson normal 1. REGIME SUIVI D UN NOURRISSON D UN ENFANT D UN ADOLESCENT NORMAL

Objectifs. Examens obligatoires. Suivi du nourrisson normal 1. REGIME SUIVI D UN NOURRISSON D UN ENFANT D UN ADOLESCENT NORMAL SUIVI D UN NOURRISSON D UN ENFANT D UN ADOLESCENT NORMAL Item 33 Objectifs Assurer le suivi d un nourrisson, d un enfant et d un adolescent normal Argumenter les modalités de dépistage et de prévention

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

L alimentation du nourrisson. Par Claire Hudon pédiatre

L alimentation du nourrisson. Par Claire Hudon pédiatre L alimentation du nourrisson Par Claire Hudon pédiatre Plan Allaitement maternel Laits de remplacement Alimentation solides Déficience en fer Objectifs Connaître les avantages du lait maternel Définir

Plus en détail

«Protéines? Tabous & Réalité»

«Protéines? Tabous & Réalité» «Protéines? Tabous & Réalité» "Nous sommes en fait bien plus que ce que nous mangeons, mais ce que nous mangeons peut en fait nous aider à devenir bien plus que ce que nous sommes." Adèle Davis Les protéines,

Plus en détail

LES LAITS INFANTILES. f Maurin Nice 2013 1

LES LAITS INFANTILES. f Maurin Nice 2013 1 LES LAITS INFANTILES f Maurin Nice 2013 1 Introduction Plan Réglementation Les laits infantiles La ration journalière du nourrisson L eau pour la préparation des biberons Supplémentation en vit.d f Maurin

Plus en détail

Lait maternel Composition biochimique. Dr I.Loras-Duclaux 2010

Lait maternel Composition biochimique. Dr I.Loras-Duclaux 2010 Lait maternel Composition biochimique Dr I.Loras-Duclaux 2010 Principaux constituants du lait maternel Fonction protection Fonction nutrition Facteurs protecteurs : IgA, lactoferrine, lysozyme Nutriments

Plus en détail

Mon carnet de naissance. Ce carnet vous est offert par Edena, l eau pure du cirque de Mafate.

Mon carnet de naissance. Ce carnet vous est offert par Edena, l eau pure du cirque de Mafate. Mon carnet de naissance Ce carnet vous est offert par Edena, l eau pure du cirque de Mafate. CHÈRE MAMAN Parce que votre bébé est ce que vous avez de plus cher, Edena vous offre toute son expérience et

Plus en détail

L'ALIMENTATION ET SES CONSEQUENCES.

L'ALIMENTATION ET SES CONSEQUENCES. L'ALIMENTATION ET SES CONSEQUENCES. L'alimentation dans l'histoire. A l 'époque de la Préhistoire, l'homme nomade se nourrissait de produits rapportés de la chasse et de la pêche afin d'assurer sa survie

Plus en détail

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne ALIMENTATION DU DIABETIQUE LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne n L alimentation du diabétique est à peu de choses près celle recommandée à une personne de même âge, du même sexe, ayant

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

Référentiel du besoin nutritionnel

Référentiel du besoin nutritionnel Du besoin aux recommandations nutritionnelles JF Huneau UFR Biologie et Nutrition Humaines huneau@agroparistech.fr Référentiel du besoin nutritionnel Porc charcutier 100 jours 100 kg 52% de viande maigre

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition

Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Le Bulletin du B.E.N. Mars 2008: mois de la nutrition Les mythes alimentaires Le pain fait engraisser. Le lait est bon seulement pour les enfants. Le jeûne permet de purifier l organisme. Toutes ces affirmations,

Plus en détail

COMMENT RENUTRIR UNE PERSONNE AGÉE EN INSTITUTION? Expérience du Centre Hospitalier du Mont Dore Melles Fabre Marion et Coste Mélanie diététiciennes

COMMENT RENUTRIR UNE PERSONNE AGÉE EN INSTITUTION? Expérience du Centre Hospitalier du Mont Dore Melles Fabre Marion et Coste Mélanie diététiciennes COMMENT RENUTRIR UNE PERSONNE AGÉE EN INSTITUTION? Expérience du Centre Hospitalier du Mont Dore Melles Fabre Marion et Coste Mélanie diététiciennes Melles Fabre Marion et Coste Mélanie, diététiciennes,

Plus en détail

Mes nouvelles habitudes!

Mes nouvelles habitudes! Dès sa naissance, manger est une des activités préférées de votre enfant, non seulement parce qu il en a besoin mais aussi parce que cela constitue un tendre moment d échanges avec vous, que vous l allaitiez

Plus en détail

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons

La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons La composition des différents laits de mammifères, boissons végétales et préparations pour nourrissons Diaporama réalisé par l ISPED, Université Bordeaux 2, juin 2010 Les laits de mammifères Composition

Plus en détail

Les protéines : Guide pratique N 7. > Questions de patients. Quelle place dans l équilibre alimentaire de nos patients? Paroles de médecin

Les protéines : Guide pratique N 7. > Questions de patients. Quelle place dans l équilibre alimentaire de nos patients? Paroles de médecin > Questions de patients Paroles de médecin > À quoi servent les protéines? Quelles conséquences si l on n en mange pas assez? Les protéines sont composées d acides aminés, éléments de structure comme les

Plus en détail

COMPRENDRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS

COMPRENDRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS Compte rendu Session du jeudi 14 mai 2009 COMPRENDRE ET ANTICIPER LES CHANGEMENTS DE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS QUELLES REPONSES POUR LES INDUSTRIELS AUX ENJEUX SUR LE MARCHE DES PRODUITS AGRO-ALIMENTAIReS?

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Collégiale des Enseignants de Nutrition

Collégiale des Enseignants de Nutrition Collégiale des Enseignants de Nutrition ENSEIGNEMENT DU 2EME CYCLE POLYCOPIE NATIONAL Sommaire Alimentation et besoins nutritionnels de l'enfant (item 34) Alimentation et besoins nutritionnels de l'adulte

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Présenté par Catherine Drouin-Audet et Véronique Racicot, étudiantes en diététique à l Université McGill, supervisées par

Plus en détail

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal)

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal) Conditionnement & poids net : Boîte de 750 g et sachets de 500 g. Goût : Chocolat Ingrédients : protéines de lait (caséine avec émulsifiant : lécithine de soja), poudre de cacao fortement dégraissé (9.7

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

Prévenir... les effets du viellissement

Prévenir... les effets du viellissement Prévenir... les effets du viellissement 3 Les quatre clés du bien vieillir 1 Bien s alimenter Les besoins évoluent avec l âge En prenant de l âge, on a tendance à manger avec moins d appétit. Il est vrai

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Le tour de taille et le tour de hanche

Le tour de taille et le tour de hanche Le tour de taille et le tour de hanche Une approche de l excès de graisse abdominale peut être faite par la mesure du tour de taille (en cm). Il s agit d une mesure pratiquée sur les adultes. Certains

Plus en détail

A limentation. dolescents. saine & équilibrée chez les. avec la collaboration de l O.R.P.A.H.

A limentation. dolescents. saine & équilibrée chez les. avec la collaboration de l O.R.P.A.H. F O C U S L A limentation A saine & équilibrée chez les dolescents Health and Food FOCUS est un supplément de Health and Food, bulletin nutritionnel destiné au corps médical, une publication de Sciences

Plus en détail

A- Introduction 1. GENETIQUE 2. ENTRAINEMENT 3. MENTAL 4. NUTRITION

A- Introduction 1. GENETIQUE 2. ENTRAINEMENT 3. MENTAL 4. NUTRITION NUTRITION ADAPTEE A LA PERFORMANCE SPORTIVE PLAN A. Introduction B. Groupes d aliments 1. Les glucides - Avant la compétition - Pendant la compétition - Après la compétition 2. Les lipides 3. Les protéines

Plus en détail

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE

ALLEZ DIRECTEMENT A L ESSENTIEL L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE L ESSENTIEL, C EST LA CONFIANCE Le Centre d Information des Viandes est une association loi 1901. Plate-forme d échanges et d information, le CIV réunit les professionnels de la filière viande ainsi qu

Plus en détail

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Bruno Lesourd (Clermont-Ferrand) La nutrition = apports énergétiques Entrées énergétiques : alimentation GLP (Glucides, Lipides, Protides) + cofacteurs

Plus en détail

Le petit déjeuner équilibré

Le petit déjeuner équilibré Le petit déjeuner équilibré SITUATION : M. Benoît, professeur de SVT, renouvelle son opération «challenge diététique» en proposant à tous les élèves de 6 ème de prendre un petit déjeuner équilibré le 10

Plus en détail

Cas de Monsieur E. : diabète de type 2

Cas de Monsieur E. : diabète de type 2 Cas de Monsieur E. : diabète de type 2 J ai choisi le cas de Monsieur E. car la diététique a un rôle essentiel dans l amélioration du diabète de type 2 en équilibrant l alimentation et en luttant contre

Plus en détail

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un(e) diététicien(ne)? 2. Présentation des familles d aliments 3. Les différents nutriments 4. Les diverses associations alimentaires a/ L équilibre

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Item 34 : Alimentation et besoins nutritionnels de l'enfant

Item 34 : Alimentation et besoins nutritionnels de l'enfant Item 34 : Alimentation et besoins nutritionnels de l'enfant Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I De 0 à 5 mois...

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8 Tableau de diversification alimentaire 1/8 C1 C2 C3 C4 De 4 à 6 mois Début de la diversification De 6 mois à 9 mois A partir de 9 mois A partir de 18 mois selon l'évolution de l'enfant. Texture très lisse

Plus en détail