EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT"

Transcription

1 ANNEE 1 POSS EVALUATION DES RISQUES D ACCIDENT Coupure Plaie simple, saignement peu abondant Pas d urgence, Choc, coup Bleus, bosse, petite douleur et déformation Faire les premiers soins Tremblement hypothermie Maladie Fièvre, fatigue, épidermique Traumatisme Douleurs musculaires, articulaires NIVEAU 1 Noyade (aquastress) Trouble respiratoire, conscient Urgence relative nécessitant une Malaise Conscient, vomissement, troubles divers, évacuation vers les services Chute Douleur, déformation, entorse, luxation, Choc Coupure Saignement important, plaie profonde ou béante nécessitant points de suture Piqûre d insecte Douleur, gonflement, rougeur, localisation d urgence NIVEAU 2 Coup de soleil Coup de chaleur, brûlure moyenne étendue Noyade arrêt cardio-respiratoire, inconscience, arrêt respiratoire Degrés d urgence le plus élevé Malaise Inconscience, trouble respiratoire, circulatoire, nécessitant l intervention en équipe Chute sur le sol Saignement, localisation Choc à la tête Piqûre d insecte Traumatisme Fracture, suspicion de traumatisme rachis et médicalisée NIVEAU 3 Coupure Plaie profonde, saignement abondant, hémorragie Brûlure chimique Étendue, profondeur, localisation visage, voies aériennes

2 PROCEDURES D INTERVENTION NIVEAU D URGENCE N 1 Actions à mener (chaîne des secours) (sec) mobile Autre(s) en surveillance Agent(s) d accueil ou autre Toute personne témoin d un accident doit prévenir l éducateur de service/* si intervention du mobile, les postes de surveillance restent en place Prévenir l ensemble de l équipe * présente et autres personnes** En situation d'encadrement faire remonter le groupe Arrêt de la boule à vague Glisser sur la surveillance du qui intervient Intervention sur la victime en continu/bilan/gestes à l infirmerie Ou sur la zone de l accident avec une 1) 1) 1) 1) 1) 1) 1) 1) trousse de 1 secours Prévenir les parents ou encadrants 1) 1) 1) Dans la situation où le club est seul sur 1 bassin 1)Aider l éducateur (sur demande) **Chaque membre de l équipe est équipé de talkie walkie et les éducateurs d un sifflet (nombreux coups brefs avant de plonger par exemple). D une manière générale l accès des secours se fera par l infirmerie. Il pourra se faire par un autre accès en le précisant expressément lors de l appel au service de secours. Tout type d accident fera l objet d un rapport sur les fiches d intervention (en annexe 6).

3 NIVEAU D URGENCE N 2 (sec) MOBILE* Autre(s) Agent(s) d accueil ou autre Toute personne témoin d un accident doit prévenir l éducateur de service/* si intervention du mobile, les postes de surveillance restent en place Intervention sur la victime en continu/bilan/gestes 1) 1) Prévenir l ensemble de l équipe présente et autres 1) 1) personnes** Fermer les jeux, toboggan, 1 bassin si nécessaire Glisser sur la surveillance du qui intervient* Alerter les secours En situation d'encadrement faire remonter le groupe si besoin 1) 1) 1) Se rendre disponible et intervenir sur la victime en équipe le plus rapidement si le bilan s alourdit Aide à évacuer le bassin, éviter les retours dans les bassins (si évacuation) 1)Aider l éducateur (sur demande) **Chaque membre de l équipe est équipé de talkie walkie et les éducateurs d un sifflet (nombreux coups brefs avant de plonger par exemple). D une manière générale l accès des secours se fera par l infirmerie. Il pourra se faire par un autre accès en le précisant expressément lors de l appel au service de secours. Tout type d accident fera l objet d un rapport sur les fiches d intervention (en annexe 6).

4 NIVEAU D URGENCE N 3 Sec (MOBILE) Autre(s) Autres Agents Toute personne témoin d un accident doit prévenir l éducateur de service Prévenir un éducateur si accident dans la zone vestiaires Extraction de la victime de l'eau+signal sifflet Intervention sur la victime en continu/bilan/gestes Écouter le bilan/**prévenir l ensemble de l équipe présente NIVEAU 3/alerter les secours (18) Amener le matériel de secours et intervenir en équipe Évacuer les bassins vers les vestiaires ou vers les espaces extérieurs selon la FMI 1 bassins spt et appt / 1 bassins lud,pat,dét / 1 bassin ext Se rendre disponible et intervenir sur la victime en équipe le plus rapidement possible Éviter les retours dans les bassins En cas d incendie, évacuation dans le cadre des risques 2 à 3 Aide à l'évacuation Appel micro pour évacuer spécifiques *Chaque membre de l équipe est équipé de talkie walkie et les éducateurs d un sifflet (nombreux coups brefs avant de plonger par exemple). D une manière générale l accès des secours se fera par l infirmerie. Il pourra se faire par un autre accès en le précisant expressément lors de l appel passé au service de secours. Tout type d accident fera l objet d un rapport sur les fiches d intervention (en annexe 6).

5 NIVEAU D URGENCE N 3 bis Sec (MOBILE) Autre(s) Autres Agents Toute personne témoin d un accident doit prévenir l éducateur de service Prévenir un éducateur si accident dans la zone vestiaires Extraction de la victime de l'eau+signal sifflet Bilan Écouter le bilan/intervention sur la victime en continu/gestes **Prévenir l ensemble de l équipe présente NIVEAU 3/ alerter les secours (18) Amener le matériel de secours et intervenir en équipe Évacuer les bassins vers les vestiaires ou vers les espaces extérieurs selon la FMI 1 bassins spt et appt / 1 bassins lud,pat,dét / 1 bassin ext Se rendre disponible et intervenir sur la victime en équipe le plus rapidement possible Éviter les retours dans les bassins En cas d incendie, évacuation dans le cadre des risques spécifiques 2 à 3 Aide à l'évacuation Appel micro pour évacuer

QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2

QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2 QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2 Les atteintes liées aux circonstances 1. En cas de morsure de serpent, quelle est la conduite à tenir avant de demander un avis médical? a) Aspirer le venin

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas

Prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas Prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas * Tronc commun Item 3b Démontrer les habiletés nécessaires à la prise en charge d une victime submergée qui ne respire pas. But Démontrer des

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SÉCURITÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs et des gestes simples peuvent parfois sauver une vie. Dans votre

Plus en détail

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE Salle de formation : nouveau concept. Cadre agréable hors entreprise. Première session des 16 et 17 octobre2014 «Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail,

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente en Belgique, les règles générales d intervention

Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente en Belgique, les règles générales d intervention Concerne : Formation Premier Secours certifiée par le Ministère de l emploi Belge. Module proposé : 4 X 4heures à répartir selon des possibilités de chacun. Jour 1 : le système d Aide Médicale Urgente

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

Mémento Formation PSC 1

Mémento Formation PSC 1 Mémento Formation PSC 1 (Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1) Document réalisé à partir du Référentiel National de compétences de Sécurité Civile défini par l arrêté du Ministère de l

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

Le froid et les dangers du milieu

Le froid et les dangers du milieu Le froid et les dangers du milieu Table des matières I]Le froid...2 a)le refroidissement du corps en plongée...2 1)Éléments favorisants...2 2)Symptômes...2 3)Prévention...3 4)Comportement...3 b)le givrage

Plus en détail

Programme et Méthodes Formation des S.S.T

Programme et Méthodes Formation des S.S.T OBJECTIF PEDAGOGIQUE Sécurité - Environnem ent - Form ation Programme et Méthodes Formation des S.S.T Face à une situation d accident, le Sauveteur Secouriste du Travail doit être capable de : - Rechercher

Plus en détail

Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION. Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures

Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION. Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures Annexe I PROGRAMMES ET HORAIRES DES NIVEAUX DE FORMATION Formation de niveau I (EM I) d une durée minimale de onze heures Elle comporte trois unités de valeur (UV) : 1. L UV-PSC 1, d une durée minimale

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI)

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) Etablissement : Année scolaire 20-20 Adresse de l établissement :... Chef d établissement :... Tél. :... Mairie de COORDINATEUR

Plus en détail

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE -

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Prévention et Secours Civiques de niveau 1 - adapté aux AMHE - Rédaction : S. Planchin, formateur PSC1 Conseils : S. Hoffmann Relecture : S. Causse, M. Puill Introduction Objectif général : L objectif

Plus en détail

Les enfants à partir de l âge de 7ans - Scolaires - Centres de vacances et loisirs - Maisons pour tous - Services jeunesse et sport

Les enfants à partir de l âge de 7ans - Scolaires - Centres de vacances et loisirs - Maisons pour tous - Services jeunesse et sport Les enfants à partir de l âge de 7ans - Scolaires - Centres de vacances et loisirs - Maisons pour tous - Services jeunesse et sport Les adolescents Les adultes Les séniors En proposant une approche ludique

Plus en détail

LES ACCIDENTS : OBLIGATIONS ET DEMARCHES DES CLUBS

LES ACCIDENTS : OBLIGATIONS ET DEMARCHES DES CLUBS 1 ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS, DES COMITES REGIONAUX DE LIGUE ET DES COMITES DEPARTEMENTAUX ------------------------------ LES ACCIDENTS : OBLIGATIONS ET DEMARCHES DES CLUBS Document DTN Aide en ligne :antenne_clubs@ffsg.org

Plus en détail

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante!

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante! CONDUITE A TENIR SUR LE TERRAIN DANS LES SITUATIONS LES PLUS URGENTES. Toutes les équipes n'ont pas un kinésithérapeute ou un médecin dans leur staff. Les dirigeants d'équipe amateur, mais surtout les

Plus en détail

THEME A : La connaissance du milieu aquatique

THEME A : La connaissance du milieu aquatique BNSSA Epreuve n 4 QCM n 8 => le candidat devra satisfaire à au moins 30 bonnes réponses sur les 40 posées (8 questions par item), et d'au moins 4 bonnes réponses par item ; entourer la lettre de la ou

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

Noyade. Rémy HELLER MF2

Noyade. Rémy HELLER MF2 Noyade Rémy HELLER MF2 12 février 2014 Plan Définition Mécanismes Classification CAT Prévention Définition La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à l irruption de liquide dans l arbre respiratoire

Plus en détail

MANUEL DE PREMIERS SECOURS

MANUEL DE PREMIERS SECOURS MANUEL DE PREMIERS SECOURS PRÉAMBULE Ce manuel est destiné aux guides et accompagnateurs qui peuvent rencontrer, dans le cadre de leur activité professionnelle, des situations d'urgence. Il ne se substitue

Plus en détail

Section 6. Épreuves piscine-technique

Section 6. Épreuves piscine-technique Section 6 Épreuves piscine-technique 6. ÉPREUVES PISCINE-TECHNIQUE 6.1 Seniors 6.1.1 Surveillance Les équipes ont 30 secondes pour un bassin de 25 m, et 60 secondes pour un bassin de 50 m, pour s installer

Plus en détail

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION

DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION Association Sportive Ambarésienne Base nautique de Beaujet DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET D INTERVENTION VOILE LEGERE ET KAYAC BASE NAUTIQUE BEAUJET 1. Principes de fonctionnement Le DSI est rendu obligatoire

Plus en détail

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée.

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. LA NOYADE la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. Les causes des noyades : noyade dite "primaire" :

Plus en détail

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73

B ILAN et ALERTE. Formation Continue Secouristes 2005-2006. Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 B ILAN et ALERTE Formation Continue Secouristes 2005-2006 Dr Laurence Nivet - ANMSM Dr Thierry Sécheresse - SAMU 73 1 B ilan s ur le terrain : pourquoi? Plan d examen de la victime (éviter les oublis)

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

Santé et Sécurité en EPS

Santé et Sécurité en EPS Santé et Sécurité en EPS Jeudi 2 et Vendredi 3 Avril 2009 Lycée Delphine GAY, BOURGANEUF. Programme du stage : organiser son intervention en fonction de la situation d accident. Jeudi 2 Avril 2009 Rappel

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

1 Description. 2 Risques. 3 Réglementation. 3.1 AR Premiers secours

1 Description. 2 Risques. 3 Réglementation. 3.1 AR Premiers secours 1 Description L organisation des premiers secours dans l entreprise de construction est non seulement obligatoire mais également primordiale car les risques sont nombreux dans ce secteur et la fréquence

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

Catalogue Régional 2015

Catalogue Régional 2015 Catalogue Régional 2015 Des formations gratuites pour les structures TPE et PME, pour les dirigeants associatifs et pour les encadrants de jeunes Offre réservée aux structures de 250 salariés* 2 salariés

Plus en détail

INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS

INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS INITIATION AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS Lycée Sidoine Apollinaire, Clermont-Ferrand Virginie MONNEY et Isabelle JUVEN, Infirmières Gaël BOSQUET et Clément BOUQUET, élèves Réalisation du Document : Gaël

Plus en détail

D 0 S_20 Sommaire : Anatomie de la peau II. Epidémiologie des brûlures III. Etiologie des brûlures IV. Estimation de la gravité Complications

D 0 S_20 Sommaire : Anatomie de la peau II. Epidémiologie des brûlures III. Etiologie des brûlures IV. Estimation de la gravité Complications Référence Référence : : Version : Date : Les brûlures DOSSIER Sommaire : I. Anatomie de la peau II. III. IV. Epidémiologie des brûlures Etiologie des brûlures Estimation de la gravité V. Complications

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

GUIDE DES PREMIERS SECOURS

GUIDE DES PREMIERS SECOURS GUIDE DES PREMIERS SECOURS COLLEGE JEAN LECANUET ROUEN Année scolaire 2012-2013 Partie 1 : L alerte et la protection des populations ~ Sommaire ~ Il s agit d une mesure exceptionnelle permettant d avertir

Plus en détail

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme:

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme: Analyse des risques industriels Savoir concrètement choisir et mettre en œuvre la méthode d analyse des risques adaptée à son installation ou process, afin d en prévenir les défaillances. Programme: Différent

Plus en détail

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE NOM DE LA RÉSIDENCE : PROPRIÉTAIRE : DATE DE RÉVISION : NIVEAU D ALERTE DE CHALEUR ACCABLANTE NIVEAU NORMAL : Température normale. NIVEAU DE VEILLE SAISONNIÈRE

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 2

Prévention des accidents en plongée 2 Accidents 2 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 2 Accidents biophysiques Autres accidents Vincent BONNEMAISON Club Subaquatique de Charenton 1/14 Version 1 : Vincent Bonnemaison 22.01.2003

Plus en détail

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Minimum à savoir (enseignant) Définition : La plaie est une lésion

Plus en détail

Registre d accidents, d incidents et de premiers secours

Registre d accidents, d incidents et de premiers secours Registre d accidents, d incidents et de premiers secours Premiers secours Nom de l entreprise Service ou unité Adresse N o de téléphone Ambulance Police Service d incendie Appels d urgence 911 (Si le service

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Les Rendez-Vous Formation du SCDV- CESU 85 JOUR 1 Programme de la première demi-journée 8h30 Accueil Présentation de la formation, des

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS CHAPITRE 8 LES IMMOBILISATIONS Objectifs Indiquer les principes généraux d une immobilisation Equipement nécessaire à une immobilisation Réaliser les techniques suivantes : - Réaliser une immobilisation

Plus en détail

FORMATION LA SECURITE

FORMATION LA SECURITE FORMATION LA SECURITE LA SECURITE 1 Le rôle de l employeur 2 L accueil des salariés 3 Le PPSPS 4 Protéger, alerter : le rôle du SST Sommaire général 1 LE ROLE DE L EMPLOYEUR OBLIGATION L obligation générale

Plus en détail

POLITIQUE DE PREMIERS SECOURS ET PREMIERS SOINS ONGLET 18

POLITIQUE DE PREMIERS SECOURS ET PREMIERS SOINS ONGLET 18 POLITIQUE DE PREMIERS SECOURS ET PREMIERS SOINS ONGLET 18 Date Résolution Adoptée 9 mai 1995 CC-4022-95 Réadoptée 18 août 1998 CC-172-98 La Commission scolaire Harricana, consciente de ses responsabilités

Plus en détail

LA PHYSIOTHÉRAPIE...

LA PHYSIOTHÉRAPIE... LA PHYSIOTHÉRAPIE... TOUT AU LONG DE VOTRE VIE! L Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec regroupe les physiothérapeutes et les thérapeutes en réadaptation physique. www.oppq.qc.ca Au bureau

Plus en détail

> Assurance des Risques statutaires Formulaires

> Assurance des Risques statutaires Formulaires > Assurance des Risques statutaires Formulaires > Table de référence > Déclaration de sinistres des agents affiliés à la CNRACL - Déclaration de décès - Déclaration d'accident du travail - Demande de prestations

Plus en détail

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL ANNEXE 2b MODULE de FORMATION SST Complémentaire de l unité d enseignement «Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)» Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

Certificat Prévention Sécurité (CPS) Intervenant à domicile destinée à des agents manutentionnant des bénéficiaires

Certificat Prévention Sécurité (CPS) Intervenant à domicile destinée à des agents manutentionnant des bénéficiaires FORMATION Certificat Prévention Sécurité (CPS) Intervenant à domicile destinée à des agents manutentionnant des bénéficiaires Le contexte L INRS a, à la demande du SASAD, élaboré une formation adaptée

Plus en détail

CQP APS : AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS

CQP APS : AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS CQP APS : AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE OBJECTIFS Formation destinée à acquérir l aptitude professionnelle obligatoire répondant à la nouvelle obligation légale. Cette formation ne pourra être inférieure

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

DOSSIER PAI ELEVE CONCERNE. Adresse : 21 rue de la Roche Guyon 78270 BENNECOURT. Date de naissance : 23/11/2008. Classe : Moyenne section maternelle

DOSSIER PAI ELEVE CONCERNE. Adresse : 21 rue de la Roche Guyon 78270 BENNECOURT. Date de naissance : 23/11/2008. Classe : Moyenne section maternelle Circulaire projet d accueil n 2003-135 du 08/09/2003 ( Bulletin Officiel n 34 du 18/09/2003 ) Circulaire restauration scolaire n 2001-118 du 25/06/2001 (BO Spécial n 9 du 28/06/2001) ELEVE CONCERNE : LACOMME

Plus en détail

PROCÉDURE. APPROUVÉ PAR : Comité de coordination de l UMF Le 22 janvier 2014

PROCÉDURE. APPROUVÉ PAR : Comité de coordination de l UMF Le 22 janvier 2014 PROCÉDURE TITRE 1 sur 16 1. But : permettre aux usagers de recevoir des soins d urgence de qualité et sécuritaire 2. OBJECTIFS a) Intervenir d une manière efficace et rapide lors d une intervention d urgence

Plus en détail

NORMES DE FORMATION EN SECOURISME EN MER ET EN SOINS MÉDICAUX EN MER

NORMES DE FORMATION EN SECOURISME EN MER ET EN SOINS MÉDICAUX EN MER (05/2008) NORMES DE FORMATION EN SECOURISME EN MER ET EN SOINS MÉDICAUX EN MER RÉVISION 03 MAI 2008 TC-1002768 *TC-1002768* Autorité responsable Approbation Le directeur des Normes du personnel maritime

Plus en détail

POSS YZERON AVENTURE (PARCOURS ACROBATIQUES EN HAUTEUR) Yzeron Aventure Ferme le Plat 69510 YZERON

POSS YZERON AVENTURE (PARCOURS ACROBATIQUES EN HAUTEUR) Yzeron Aventure Ferme le Plat 69510 YZERON POSS (PLAN d ORGANISATION de la SURVEILLANCE et des SECOURS) DE YZERON AVENTURE (PARCOURS ACROBATIQUES EN HAUTEUR) Yzeron Aventure Ferme le Plat 69510 YZERON : 04 78 81 03 02-06 28 37 77 43 www,yzeron-aventure.com

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PLAIES AUX URGENCES

PRISE EN CHARGE DES PLAIES AUX URGENCES PRISE EN CHARGE DES PLAIES AUX URGENCES Dr A. FREY Conférence de consensus SFMU Clermont-Ferrand décembre 2005 Introduction Plaie = effraction de la barrière cutanée : Les coupures : par agent tranchant

Plus en détail

SECURITE SECURITE REGLEMENTATION QUELQUES CONSEILS

SECURITE SECURITE REGLEMENTATION QUELQUES CONSEILS SECURITE SECURITE REGLEMENTATION QUELQUES CONSEILS ACTE MEDICAL ET ACTE NON MEDICAL Sur un CVL ou CLSH seul un médecin peut pratiquer l acte médical. Si une personne ne possédant pas la qualité de médecin

Plus en détail

INSTRUCTION OPERATIONNELLE

INSTRUCTION OPERATIONNELLE INSTRUCTION OPERATIONNELLE Création : POLE METIER 006 SAP UTILISATION DU DAE Annexes : 3 Références Référentiel National PSE 1 Guidelines ILCORD/ERC de 2010 Mots clés Défibrillateur, DAE, DSA, arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015

Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015 Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015 RIFAA - RIFAP But et conditions d accès Pourquoi? Et maintient Spécificité CAPACITES Capacités 1 à 7 Divers AGENDA - ATELIERS

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

DVD SAUVETAGE SECOURISME DU TRAVAIL : ÉTUDES DE CAS SUPPORT DE FORMATION. Formation obligatoire Article R4141-17 du Code du travail SÉCURITÉ GÉNÉRALE

DVD SAUVETAGE SECOURISME DU TRAVAIL : ÉTUDES DE CAS SUPPORT DE FORMATION. Formation obligatoire Article R4141-17 du Code du travail SÉCURITÉ GÉNÉRALE SÉCURITÉ GÉNÉRALE SAUVETAGE SECOURISME DU TRAVAIL : ÉTUDES DE CAS photo non contractuelle SUPPORT DE FORMATION DVD Formation obligatoire Article R4141-17 du Code du travail Généralités Support : DVD Durée

Plus en détail

Impact sanitaire de la vague de chaleur en France survenue en août 2003. Rapport d étape. 29 août 2003

Impact sanitaire de la vague de chaleur en France survenue en août 2003. Rapport d étape. 29 août 2003 INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE Impact sanitaire de la vague de chaleur en France survenue en août 2003 Rapport d étape 29 août 2003 Département des maladies chroniques et traumatismes Département santé environnement

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours est

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES

MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES MENTION COMPLEMENTAIRE «SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE» LIVRET DE COMPETENCES NOM et PRENOMS : LIEUX DE FORMATION : ANNEE SCOLAIRE : LIVRET DE COMPETENCES MC SECURITE CIVILE ET D ENTREPRISE Page 1/7 UTILISATION

Plus en détail

Formation initiale SPV

Formation initiale SPV Formation initiale SPV - Module Equipier Transverse - Module Equipier Incendie - Module Equipier Opérations Diverses - Module Equipier Secours Routier - Module Equipier Désincarcération - PSE 1 - PSE 2

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RESULTATS DE L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CONCERNANT LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE RESULTATS DE L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CONCERNANT LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE RESULTATS DE L EVALUATION DES S PROFESSIONNELS CONCERNANT LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS par application des articles L.230-2 et R.230- du Code du Travail ETABLISSEMENT EMPLOYEUR

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

Organisation des secours BNSSA. Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015. Cadre général

Organisation des secours BNSSA. Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015. Cadre général Organisation des secours BNSSA Cours Breizh Sauvetage Côtier Février 2015 Cadre général L'Etat sur terre : L'organisation des secours en France est découpée en différents échelons : Au niveau national

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 30 décembre 2014 Validité 4 ans Acquérir les connaissances permettant l identifi cation d une situation d urgence

Plus en détail

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d (ADD) et noyade Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 29 Introduction Sujets : les accidents liés à la pression. La

Plus en détail

BRÛLURES & SANTE EN SERVICE: QUEL AVENIR POUR UN SAPEUR-POMPIER BRÛLE?

BRÛLURES & SANTE EN SERVICE: QUEL AVENIR POUR UN SAPEUR-POMPIER BRÛLE? BRÛLURES & SANTE EN SERVICE: QUEL AVENIR POUR UN SAPEUR-POMPIER BRÛLE? Dr Laure DROIN Dr Céline ROBERJOT SDIS 69 Service de Santé et de Secours Médical UN BREF RAPPEL Structure anatomique de la peau Types

Plus en détail

Une meilleure prévention pour + de sécurité

Une meilleure prévention pour + de sécurité Une meilleure prévention pour + de sécurité STITE GROUPE est spécialisée dans la formation Sécurité, Incendie et Secourisme. NOS PRINCIPAUX ATOUTS : des compétences techniques et une offre de services

Plus en détail

Fiche Support de Cours

Fiche Support de Cours TOP Fiche Support de Cours Code E.2 THEME SOURCE LSPCC - SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR PREVENTIS GNR OPERATION DE SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR Chef d agrès : Désigne le personnel Indique le lieu de sauvetage

Plus en détail

Les établissements d Activités Physiques et Sportives

Les établissements d Activités Physiques et Sportives Les établissements d Activités Physiques et Sportives Version oct.2009 1 Définition Établissement pratiquant une ou plusieurs activités physiques et sportives Concerne structures commerciales ou associatives

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

Assistants maternels :

Assistants maternels : Assistants maternels : Pour avoir les bons réflexes, connaître les bons gestes avec l enfant que vous accueillez. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Préambule L enfant a de la fièvre L enfant vient

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

REGLEMENTATION SCOLAIRE

REGLEMENTATION SCOLAIRE REGLEMENTATION SCOLAIRE A DOCUMENT DE REFERENCE : LA CIRCULAIRE N 2004-139 DU 13 JUILLET 2004. B REGLES GENERALES DE SECURITE ET D ORGANISATION SPECIFIQUES A LA PISCINE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES - Encadrement

Plus en détail

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques Le Collège des hautes études en médecine (CHEM), fondé en Bretagne en 1988, fait partie des premiers organismes français habilités au titre du développement professionnel continu (DPC). Le CHEM propose

Plus en détail

Secourisme (30 réponses)

Secourisme (30 réponses) Secourisme (30 réponses) 1. LA FORMATION DE BASE AU SECOURISME S APPELLE? AFPS (l Attestation de Formation aux Premiers Secours, remplacée le 1er août 2007par le PSC1) PSC1 (Prévention et secours civiques

Plus en détail

pour un été en toute sécurité

pour un été en toute sécurité pour un été en toute sécurité 02 Avant de vous jeter à l eau Choisissez les zones de baignade surveillées S Pour vous baigner, choisissez les zones surveillées où l intervention des équipes de secours

Plus en détail

Dispositif de Surveillance et. d Intervention (DSI) Club de Char à voile de Pentrez

Dispositif de Surveillance et. d Intervention (DSI) Club de Char à voile de Pentrez 1 Dispositif de Surveillance et d Intervention (DSI) Club de Char à voile de Pentrez Club de char à voile labellisé FFCV Toute nouveau salarié ou nouveau stagiaire doit émarger ce document après en avoir

Plus en détail