PROCÈS-VERBAL. Réunion régulière n o 15 tenue le mardi 2 février 2010 au bureau du district scolaire, Richibouctou

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROCÈS-VERBAL. Réunion régulière n o 15 tenue le mardi 2 février 2010 au bureau du district scolaire, Richibouctou"

Transcription

1 PROCÈS-VERBAL Réunion régulière n o 15 tenue le mardi 2 février 2010 au bureau du district scolaire, Richibouctou Présences : Janic Bernard Édouard Boccoz Michel Boudreau Angèla Durelle James LeBlanc Michel LeBlanc Josée Martin Roger Martin Andréa Vautour Absences : Nadine Fournier Suzanne Gagnon Denyse LeBouthillier Gérald Richard, directeur général Diane Albert-Ouellette, directrice de l éducation Hermel Mazerolle, directeur des services administratifs et financiers Yvette Richard, directrice des ressources humaines Odette Richard, agente de communication Denise Allain, secrétaire Huis clos : 18 h 50 à 18 h Ouverture de la réunion par le président : Le président commence la réunion à 19 h. Les membres sont arrivés un peu plus tôt afin de souligner le départ de M. Hermel Mazerolle qui prend sa retraite à la fin février M. Roger Martin remercie M. Mazerolle pour ses services aux réunions du CÉD et lui souhaite une bonne retraite. 2 - Considération et adoption de l ordre du jour et absences : Proposition n o : Il est proposé par M me Janic Bernard et appuyé par M me Angèla Durelle que l ordre du jour soit accepté tel que présenté. Adoptée à l unanimité.

2 ~ 2 ~ 3 - Considération et adoption du procès-verbal de la réunion régulière du 5 janvier 2010 : Proposition n o : Il est proposé par M me Janic Bernard et appuyé par M me Andréa Vautour que le procès-verbal de la réunion régulière du 5 janvier 2010 soit accepté tel que présenté. Adoptée à l unanimité. 4 - Questions découlant du procès-verbal : École secondaire Assomption : Le lundi 18 janvier dernier, le président, le directeur général et le directeur des services administratifs et financiers étaient invités à se joindre à la municipalité de Rogersville pour entendre le premier ministre faire une annonce importante. Le gouvernement promettait 8,8 millions de dollars pour la rénovation et l agrandissement de l école secondaire Assomption afin qu elle devienne une école communautaire de maternelle à 12 e année, comprenant une bibliothèque et un cafétérium qui servira aussi de théâtre. Dès cette année, les fonds gouvernementaux versés pour ce projet s élèvent à $ pour le design architectural qui coutera $. La communauté doit donc trouver la somme de $ pour payer la différence. Un comité est déjà en place et travaille très fort pour trouver ces fonds. 5 - Agenda automatique : Table ronde des jeunes conseillers en éducation des districts / sondage auprès des élèves du secondaire : M lle Josée Martin, élève-conseillère au sein du Conseil d éducation, a participé à une table ronde en fin de semaine dernière avec d autres élèves-conseillers au sein des conseils d éducation de la province et à une autre table ronde avec les présidences des conseils des élèves. Josée fait un rapport au Conseil de ces tables rondes, mais voici, tout d abord, le résultat d un sondage qu elle a effectué auprès des élèves des six écoles secondaires du district. Les deux questions posées étaient : Qu est-ce qui va bien dans ton école? Quels sont les défis à relever? Parmi les nombreux commentaires reçus, en voici quelques-uns à la question «Qu est-ce qui va bien dans ton école?» : Journée plus courte les mercredis. Vingt minutes par jour de consultation avec les enseignants (encadrement/ accompagnement). Les diners à la cafétéria sont bons. Mes cours, les enseignants et les sports. Relation entre élève et enseignant. Il y a des jeux au gymnase pendant les récréations qui occupent bien les élèves. Tutorat facile à avoir. Beaucoup de comités qui fonctionnent bien. Bon conseil des élèves. Les classes sont petites, donc plus de «un à un» avec les enseignants. Les couleurs de l école sont belles.

3 ~ 3 ~ Quant à la question «Quels sont les défis à relever?», les commentaires des élèves étaient également nombreux. En voici quelques-uns : Le nouveau format d encadrement, maintenant appelé accompagnement, ne donne pas assez de liberté aux élèves, car ils doivent être convoqués la journée précédente. Il n y a pas assez de choix de cours. Il n y a pas assez de temps de déplacement entre les cours, ceci cause plusieurs retards chez les élèves. Certains cours en ligne seraient meilleurs en classe. Nous n avons pas assez d enseignants pour enseigner les cours en classe. La plupart des élèves ne passent pas leurs cours en ligne, car il n y a pas de discipline ou les explications qu ils devraient avoir. De plus, s il y avait plus d enseignants, les élèves pourraient reprendre leurs cours dont ils ont besoin pour graduer s ils n ont pas passé leur cours au premier semestre. Il n y a pas de choix végétariens à la cafétéria. Il fait trop chaud. Les casiers sont vraiment trop petits. Les élèves qui ont des difficultés n ont pas suffisamment d aide. La fierté de l école. Conseillère en orientation plus disponible. Violence. Plus sévère sur les absences. Diminuer le fumage/drogues. Choix de cours. Le menu de la cafétéria n est pas assez varié. Il y a trop de pizza ou de plats de ce genre. Les murs de l école devraient être repeints avec des couleurs plus vives. Voici quelques autres commentaires recueillis : Ce serait bien s il y avait un plus grand choix de cours optionnels qui ne sont pas donnés en ligne. Je ne suis pas d accord que l école n offre pas de cours de français avancé. Josée a eu des commentaires sur les examens ; il y a une rumeur qui circule voulant qu il n y ait pas d examens à partir de l année prochaine et cela cause une certaine confusion chez les jeunes. La première table ronde à laquelle Josée a assisté était constituée des élèvesconseillers auprès des conseils d éducation. M me Rachel Dion, responsable administrative auprès des conseils d éducation, leur a fait une présentation sur leur rôle et responsabilités, sur l historique des conseils d éducation, le plan éducatif, les attentes envers les élèves-conseillers et le mode de gouverne (Carver). Ces derniers ont surtout appris qu ils étaient la voix de tous les élèves de leur district. Au cours de

4 ~ 4 ~ la fin de semaine, les jeunes ont reçu un guide sur les procédures d élections et ils ont discuté du contenu d une AGA. Lors de cette table ronde, les jeunes ont fait les commentaires suivants : On a suggéré que chaque conseil d éducation ait deux élèves-conseillers pour un mandat de deux ans ; par exemple, un élève de la 11 e année et un élève de la 12 e année, de sorte qu il y aurait toujours un des deux élèves avec une année d expérience. L élève-conseiller dans un district a eu un mentor pour l aider à s intégrer dans sa nouvelle tâche. Les autres élèves-conseillers ont aimé l idée que le Conseil d éducation du District scolaire n o 11 donne quelques minutes à Josée pour faire une présentation. Certains prévoient en faire autant. Quelques conseils d éducation ont une réunion publique par mois ainsi qu une session de travail. Une deuxième table ronde eut lieu avec le M. Roland Haché, ministre de l Éducation, et les présidences des conseils des élèves. Il a été question des drogues dans les écoles, de la politique 711, du financement des conseils des élèves, de la qualité des bâtiments et des rénovations et des choix de cours. Les jeunes ont aussi proposé au ministre d avoir deux jeunes comme élèves-conseillers sur chaque conseil d éducation. En réponse aux élèves qui ont parlé des examens dans le sondage, M me Diane Albert-Ouellette a été intéressée par la logique du commentaire suivant d un élève de l école secondaire Assomption : «Je ne vois pas le point dans les examens. Un élève peut travailler fort toute l année et bien faire, mais une fois qu il a fait l examen, la moyenne devient plus basse et si cela hausse la moyenne, ce ne sera pas de beaucoup. Pourquoi être testé de nouveau sur les choses qu on a déjà vues?» Albert-Ouellette souligne que les examens sont présentement au cœur des réflexions en éducation. La pratique actuelle au secondaire consiste à enseigner, à évaluer de temps à autre de façon sommative, à réviser la matière à la fin du semestre et à administrer un examen. Certains chercheurs préconisent qu il faut faire des activités évaluatives au fur et à mesure afin de s assurer que la matière a bien été intégrée sans nécessairement attendre à la fin d un semestre. Il y a aussi la question des élèves qui ont très peu d examens durant la session d examens et qui peuvent perdent jusqu à sept jours de classe. Tous les districts francophones se questionnent sur les pratiques évaluatives et la directrice de l éducation en a déjà parlé aux directions d école du district. M me M me Andréa Vautour a trouvé intéressant le sondage administré aux élèves. Certains points comme les choix de cours étaient déjà ressortis lors d un autre sondage tenu il y a de cela quelques années. M me Albert-Ouellette souligne que, pourtant, plusieurs cours option ou en ligne sont offerts dans les écoles ; 38 à l école MFR, 26 à

5 ~ 5 ~ secondaire Assomption, 30 à Clément-Cormier, 6 au Carrefour Beausoleil. Un autre membre du Conseil déplore le fait que des élèves dans les petites écoles secondaires doivent suivre un cours en ligne s ils veulent s inscrire à l université. Josée est d accord pour dire qu il n est pas évident de suivre un cours en ligne et de garder l intérêt. Les membres du Conseil ont apprécié le travail de Josée. Un autre sujet de sondage lui sera donné pour la prochaine réunion. Le directeur général et la directrice de l éducation mentionnent qu il serait intéressant de rencontrer les représentants des conseils des élèves afin de clarifier certains points, de parler du Conseil d éducation et du rôle de Josée. Lors de sa visite dans le district, M. Roland Haché a fait part qu il serait prêt à donner des fonds pour promouvoir la fierté des élèves de l école régionale de Baie Sainte- Anne. Comme première étape, M. Gérald Richard va rencontrer le personnel de l école, les élèves, le CPAÉ et la communauté. Comme projet commun entre les écoles Régionale de Baie Sainte-Anne, secondaire Assomption et Carrefour Beausoleil, les communautés pourraient organiser une troupe de théâtre ou encore une équipe de hockey. Sciences humaines : M me Monique Boudreau, agente pédagogique responsable des sciences humaines, fait sa présentation sur les sciences humaines de la maternelle à la 12 e année. Cette matière englobe l histoire et la géographie. Les sciences humaines permettent de comprendre comment les sociétés fonctionnent et évoluent et comment les territoires s aménagent et se transforment. Les sciences humaines ont pour but de former des citoyens responsables, bien informés et actifs, qui savent réfléchir et qui savent contribuer à une société changeante, productive et démocratique. Les élèves apprennent à accepter et à respecter les différences et les idées chez les autres. M me Boudreau explique les grands thèmes développés en sciences humaines qui touchent la formation intellectuelle comme, par exemple, la pensée critique de l élève et la formation sociale, c est-à-dire l étude des actions humaines d hier et d aujourd hui. Voici une brève description de ce qui est enseigné à chaque niveau d enseignement : Maternelle société : moi et les autres (Pour les élèves de la maternelle, la salle de classe est leur territoire. Ils étudient le code de vie et les règles dans la classe. Ils peuvent comparer ce qui se fait dans les autres classes. On situe aussi des évènements sur une ligne du temps, par exemple, le matin, le midi et le soir. Avec l aide de cartes géographiques, on situe des pays dans le monde.) 1 re année société : la famille (Les élèves étudient la structure de la famille. Le territoire est la maison et la rue. Les élèves comparent la famille d aujourd hui à celle d autrefois. On voit différents types de familles comme la famille traditionnelle, monoparentale, reconstituée, parents du même sexe, etc.) 2 e année société : la communauté (Ceci touche la communauté environnante de l école.)

6 ~ 6 ~ 3 e année société : la région (Ceci comprend le Nouveau-Brunswick divisé en quatre régions, par exemple avec le fleuve et la montagne dans le Nord-Ouest. C est à ce niveau qu on commence à enseigner l histoire de l Acadie.) 4 e année le territoire à l étude : le Nouveau-Brunswick (L enseignement de l histoire de l Acadie se continue avec les principaux personnages comme, par exemple, M. Louis J. Robichaud. On étudie les différents peuples fondateurs comme les Amérindiens et les Loyalistes.) 5 e année territoire à l étude : les provinces de l Atlantique (L histoire de l Acadie se continue sous un autre angle. En géographie, on étudie l organisation des provinces de l Atlantique.) 6 e année territoire à l étude : le Canada (L enseignement de l histoire s agrandit. En géographie, on étudie l organisation du Canada.) 7 e année société : Antiquité (la préhistoire jusqu au 16 e siècle) 8 e année société : Moyen âge, Renaissance (la préhistoire jusqu au 16 e siècle) 9 e année : Géographie (prétexte : Canada) (En 9 e année, on enseigne aussi les métropoles avec ses avantages et ses désavantages de vivre dans une grosse ville comme, par exemple, New York ou Mexico. Les élèves prennent connaissance des enjeux territoriaux lorsqu il y a empiètement du terrain pour agrandir la ville et que la terre cultivable diminue, par exemple.) 10 e année : Histoire du monde (17 e siècle jusqu au siècle actuel Les élèves développent leur pensée historique et se basent sur celle-ci afin de donner un sens au monde dans lequel on vit ; par exemple, ils apprennent pourquoi les Amérindiens ne paient pas de taxe.) 11 e année : Histoire du Canada (même chose que 10 e année) 12 e année : Droit, IPEJ, Géographie du monde actuel, histoire de l Acadie (cours optionnels) Monique Boudreau conclut sa présentation en disant que la mission des sciences humaines sera atteinte si l on permet à nos jeunes d étudier et de comprendre leur société à fond et devenir des citoyens du monde conscients et responsables. M me M. Richard demande si le système de gouvernance, comprenant les conseils d éducation, pourrait être enseigné à l intérieur des programmes d études des sciences humaines. M me Boudreau répond que cela serait possible en 6 e année lorsque les élèves voient les différents systèmes politiques, et plus en profondeur en 11 e année dans le volet «politique» ou encore dans le cours de droit ou d IPEJ. Un membre du Conseil demande si les élèves apprennent dans les cours de sciences humaines ce qu est la gouvernance locale. M me Boudreau répond que le sujet est touché en 2 e année lorsque les élèves prennent conscience de leur communauté, mais que c est seulement dans les cours de droit et d IPEJ que la gouvernance locale est enseignée en détail. Le membre trouve dommage que le concept de gouvernance locale ne soit pas enseigné au secondaire étant donné que très peu d élèves suivent les cours optionnels. M me Albert-Ouellette se demande si ce volet ne pourrait pas être intégré aux programmes d études. M me Boudreau en prend note pour l inclure à la formation des enseignants.

7 ~ 7 ~ Un autre membre comprend que les programmes d études en sciences humaines permettent de maitriser davantage des compétences que des connaissances. Le membre ajoute que dans ses études scolaires, les élèves devaient beaucoup apprendre par cœur et n apprenaient pas à poser des questions. Proposition n o : Il est proposé par M. James LeBlanc et appuyé par M lle Josée Martin que le mode de gouvernance locale en éducation et dans la communauté soit intégré à la formation des enseignants et des enseignantes en sciences humaines aux fins d apprentissage chez les élèves. Adoptée à l unanimité. Le président remercie M me Boudreau pour sa présentation qui était très intéressante. 6 - Affirmation et vérification : Correspondance : Lettre du président de la Fédération des conseils d éducation du Nouveau- Brunswick, M. Ernest Thibodeau, adressée au ministre de l Éducation concernant la rémunération des conseillers scolaires. 7 - Liens : Consultation publique : Le président souligne la présence dans la salle de M. Cyrille Sippley, ancien président du Conseil d éducation. M. Sippley a apprécié les deux présentations de ce soir. Il rappelle aux membres de ne pas négliger les droits constitutionnels des conseils d éducation lorsque viendra le temps d accepter ou de refuser le travail qui résultera du Groupe d action de la Commission sur l école francophone. Les conseils d éducation ont droit de veto avant la mise en application des décisions. M. Martin souligne que les cinq présidences des conseils d éducation et les cinq directions générales font partie du Groupe d action. Quatre écoles ont participé au concours de dessins de cartes de Noël Voici le nom des élèves qui ont participé : Janie Bastarache, 7 e année à l école Blanche-Bourgeois Jonathan Couture, 7 e année à l école Mgr-François-Bourgeois Eugénie Girouard, 8 e année à l école Donat-Robichaud Katherine Richard, 7 e année à l école Carrefour Beausoleil Le Conseil fait le choix du dessin qui sera sur les cartes de Noël du district en décembre. Il choisit le dessin de Janie Bastarache. Les quatre élèves vont recevoir un cadeau d ici quelques semaines et Janie recevra un autre cadeau en décembre. 8 - Monitoring : Rapport de monitoring sur la politique «Fermeture d une école» : Le directeur général fait la lecture de son rapport de monitoring de la politique II-11 «Fermeture d une école». En lien avec ce rapport, M. Richard présente au Conseil

8 ~ 8 ~ des exemples de documents qui ont servi lors de la fermeture de l école d Acadieville en juin 2007 et la politique 409 du ministère de l Éducation qui a pour objet «Planification pluriannuelle de l'infrastructure scolaire». Le directeur général ne propose pas de fermeture d école dans son rapport. Le président ajoute que même si l école de Saint-Paul est parfois citée en exemple, le Conseil n est pas encore prêt à faire une proposition en ce sens. Un membre pense que ce serait difficile de fermer une école sans le consentement de la population. M. Richard et M. Hermel Mazerolle expliquent que pour la fermeture de l école d Acadieville, le district et la majorité des parents étaient d accord de fermer l école lorsque le nombre d élèves a atteint le chiffre de Rapport des comités : Comité des finances : M. Édouard Boccoz présente le compte rendu de la réunion du comité des finances tenue le 19 janvier 2010 ainsi qu un graphique qui démontre la répartition du budget. Les détails des dépenses encourues en date du 18 janvier 2010 ont été présentés aux membres du comité. La situation budgétaire du CÉD prévue est en léger déficit d approximativement $. Le budget de $ n est pas suffisant pour couvrir les dépenses du Conseil ; il sera augmenté à $. Le président fait part que les autres conseils fonctionnent déjà avec $. Ce point sera discuté au prochain Forum. Des transferts budgétaires reçus récemment vont permettre au district un budget équilibré avec prévision de surplus. Ce surplus envisagé l an prochain devra tenir compte d achats à faire dans le domaine des métiers, de la mise en vigueur de la politique d appui aux organismes ainsi que d un ajustement au budget d exploitation du CÉD pour la formation des membres. M. Mazerolle remet aux membres des tableaux du budget du Conseil et du district. Le comité des finances a pris connaissance d une lettre de la directrice de l école de Grande-Digue et de la présidente de son comité parental d appui à l école. Elles demandent pour des fonds afin de continuer le service d aide aux élèves après la classe. Il s agit d un groupe d élèves qui ont besoin d aide avec les devoirs et d un autre groupe composé d élèves ayant droit. L administration répondra favorablement à cette demande. La politique II-14, «Appui à des organismes à but non lucratif», est référée au comité d évaluation du DG et politiques. Le comité des finances propose un changement. La politique sera rapportée à la réunion du Conseil du mois de mars. Les projets d améliorations immobilières suivants pour l année scolaire ont été acceptés par le ministère de l Éducation :

9 ~ 9 ~ École Grande-Digue Toits $ Polyvalente Louis-J.-Robichaud Estrade et théâtre $ École Secondaire Assomption Toits $ Polyvalente Louis-J.-Robichaud Amélioration du site $ École Notre-Dame Fenêtres extérieures $ École Dr-Marguerite-Michaud Toits $ TOTAL $ PROJET MAJEUR École secondaire Assomption $ Comité d évaluation du DG et politiques : Ce comité n a pas tenu de réunion. Comité du plan de communication : Une réunion de ce comité a eu lieu le 19 janvier. M me Odette Richard a rédigé le compte rendu de cette réunion. Elle s est occupée d avoir des devis estimatifs pour des aimants et des épinglettes. Elle a également eu un excellent prix pour faire refaire la bannière avec le nouveau logo. Un membre du comité avait demandé lors de la réunion que la photo des membres du Conseil soit dans l agenda des élèves. Il a été question aussi de placer la photo du Conseil à l entrée de chaque école. Le Conseil est satisfait des démarches entreprises par M me Odette Richard et l invite à poursuivre la réalisation des recommandations. Session de travail : Quelques points seront à l ordre du jour de la session de travail dont le suivi au Groupe d action de la Commission sur l école francophone et l animation d une session sur le «Team-Building». La secrétaire proposera des dates (un samedi de 13 h à 18 h) aux membres du Conseil Processus de gouverne : FCÉNB : Ce n est pas possible de trouver un remplaçant pour M. James LeBlanc comme représentant du Conseil d éducation au Conseil d administration de la Fédération des conseils d éducation du Nouveau-Brunswick. Si un membre décide de s y intéresser, il communiquera avec le président. FNCSF : Aucun point à discuter. Forum provincial : Le prochain Forum aura lieu en avril.

10 ~ 10 ~ Rapport du président : Le président présente son rapport d activités à compter du 6 janvier jusqu au 2 février Groupe d action de la Commission sur l école francophone : Le président présente une ébauche du compte rendu d une réunion tenue le 10 décembre 2009 du Groupe d action de la Commission sur l école francophone. Il présente aussi l ordre du jour de la réunion des 13 et 14 janvier Un rapport des discussions est à venir. Le président de la FCÉNB, M. Ernest Thibodeau, agit comme président de la GACEF Auto-évaluation : Auto-évaluation de la réunion : Huit conseillers et conseillères sur 12 ont évalué la réunion du 5 janvier Questions diverses 13 - Date de la prochaine réunion : La prochaine réunion du Conseil aura lieu le mardi 9 mars 2010, à 19 h, au bureau du district scolaire. Items pour les prochaines réunions : Rapport de monitoring : Relations avec les directions d école (mars) Construction identitaire (mars) Rapport de monitoring : Description des fonctions du Conseil (avril) Ajournement à 22 h 05. Roger Martin Président du Conseil d éducation Gérald Richard Directeur général

Réunion régulière n o 13 tenue le mardi 1 er décembre 2009 au bureau du district scolaire, Richibouctou

Réunion régulière n o 13 tenue le mardi 1 er décembre 2009 au bureau du district scolaire, Richibouctou PROCÈS-VERBAL Réunion régulière n o 13 tenue le mardi 1 er décembre 2009 au bureau du district scolaire, Richibouctou Présences : Janic Bernard Édouard Boccoz Michel Boudreau Angèla Durelle Nadine Fournier

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL (version non approuvée) Réunion régulière n o 26 tenue le mardi 1 er mars 2011 au bureau du district scolaire, Richibouctou

PROCÈS-VERBAL (version non approuvée) Réunion régulière n o 26 tenue le mardi 1 er mars 2011 au bureau du district scolaire, Richibouctou PROCÈS-VERBAL (version non approuvée) Réunion régulière n o 26 tenue le mardi 1 er mars 2011 au bureau du district scolaire, Richibouctou Présences : Janic Bernard Angèla Durelle Nadine Fournier Suzanne

Plus en détail

CONSEIL D ÉDUCATION, DISTRICT SCOLAIRE FRANCOPHONE SUD 23 e assemblée ordinaire Le 12 novembre 2014

CONSEIL D ÉDUCATION, DISTRICT SCOLAIRE FRANCOPHONE SUD 23 e assemblée ordinaire Le 12 novembre 2014 Procès-verbal de la du Conseil d éducation du District scolaire francophone Sud qui s est tenue le mercredi 12 novembre 2014, à l école Régionale de Baie Sainte-Anne, 5362, route 117, à Baie Sainte-Anne,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. DSF NORD-EST DSF NORD-OUEST DSF SUD Présences : Anne-Marie Gammon Mario Pelletier Richard Gallant

PROCÈS-VERBAL. DSF NORD-EST DSF NORD-OUEST DSF SUD Présences : Anne-Marie Gammon Mario Pelletier Richard Gallant Troisième (3 e ) rencontre ordinaire du conseil d administration 2012-2013 Le 20 décembre 2012 Par visio-conférence PROCÈS-VERBAL DSF NORD-EST DSF NORD-OUEST DSF SUD Présences : Anne-Marie Gammon Mario

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

Rapport final de la vice-présidence exécutive 2007-2008

Rapport final de la vice-présidence exécutive 2007-2008 Rapport final de la vice-présidence exécutive 2007-2008 Comité externe Cette année j ai mis fin au dossier du comité externe. Par un manque d intérêt de la part des étudiants et un montant minimal de travail

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

Qui peut fréquenter l école de langue française?

Qui peut fréquenter l école de langue française? Qui peut fréquenter l école de langue française? Objectifs Fournir des renseignements aux parents. Clarifier les droits d admission. Donner les informations concernant les écoles que vous avez le droit

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise

PPE. Mon choix c'est l'école de langue fran aise 7 choses qu un parent néo-canadien devrait savoir sur l éducation canadienne avant de choisir une école pour son enfant PPE Choisir l éducation de langue française car il s agit de l identité, de la vie

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

RÉUNION GÉNÉRALE DATE: Le mercredi 29 mai 2013 ENDROIT: Salle communautaire - Édifice municipal Rivière-Verte, N.-B. HEURE: 19 h PROCÈS-VERBAL # 5

RÉUNION GÉNÉRALE DATE: Le mercredi 29 mai 2013 ENDROIT: Salle communautaire - Édifice municipal Rivière-Verte, N.-B. HEURE: 19 h PROCÈS-VERBAL # 5 1. Ouverture de la séance RÉUNION GÉNÉRALE DATE: Le mercredi 29 mai 2013 ENDROIT: Salle communautaire - Édifice municipal Rivière-Verte, N.-B. HEURE: 19 h PROCÈS-VERBAL # 5 Le président, M. Pierre Michaud,

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Outils d animation des activités avec les enfants

Outils d animation des activités avec les enfants Outils d animation des activités avec les enfants 2 Fédération d alphabétisation du Nouveau-Brunswick Table des matières L accueil J apprends à connaître les enfants - Maternelle...4 J apprends à connaître

Plus en détail

FORMULAIRE DE PERMISSION D ADMISSION - E-1 (A) (PARENT)

FORMULAIRE DE PERMISSION D ADMISSION - E-1 (A) (PARENT) FORMULAIRE DE PERMISSION D ADMISSION - E-1 (A) (PARENT) Date de l inscription: Date prévue d entrée à l école : École ou région scolaire: 1. INFORMATION AU SUJET DES PARENTS/TUTEURS Parent n o 1 Nom :

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Réunion du conseil d administration de la Commission de services régionaux #6 le 21 mars 2013 18h30 Centre Communautaire de l Aldouane

Réunion du conseil d administration de la Commission de services régionaux #6 le 21 mars 2013 18h30 Centre Communautaire de l Aldouane Réunion du conseil d administration de la Commission de services régionaux #6 le 21 mars 2013 18h30 Centre Communautaire de l Aldouane 1 P a g e 1. OUVERTURE DE LA RÉUNION Le président, Monsieur Marc Henrie,

Plus en détail

Sondage sur les stages pratiques dans les Services de soutien à l'intégration

Sondage sur les stages pratiques dans les Services de soutien à l'intégration Meilleures pratiques dans les stages pratiques des étudiants dans les Services de soutien à l intégration dans les organismes de services aux personnes ayant une déficience intellectuelle INTRODUCTION

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE

PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE ACCEPTÉ Séance ordinaire du Comité exécutif de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, tenue à la salle multifonctionnelle

Plus en détail

Guide d études en formation à distance

Guide d études en formation à distance Guide d études en formation à distance Amos, le 16 mars 2010 Présentation de la formation à distance Le Centre de formation générale Le Macadam est fier de vous présenter le service de la formation à distance.

Plus en détail

Dossier constitué de la correspondance échangée avec la firme McIntyre & Finn par rapport au Carrefour Beauséjour. Dactylogramme signé.

Dossier constitué de la correspondance échangée avec la firme McIntyre & Finn par rapport au Carrefour Beauséjour. Dactylogramme signé. Page 1 sur 8 Fonds d'archives n o 217 - Gilbert-Finn (1920-1994) Activités professionnelles, 1955-1994, 51 cm Cette série permet de connaître l homme d affaires qu est Gilbert Finn, de même que son influence

Plus en détail

RAPPORT SUR LA MISSION EN SUISSE EFFECTUÉ PAR LE REGROUPEMENT NATIONAL DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DE L ÉDUCATION

RAPPORT SUR LA MISSION EN SUISSE EFFECTUÉ PAR LE REGROUPEMENT NATIONAL DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DE L ÉDUCATION RAPPORT SUR LA MISSION EN SUISSE EFFECTUÉ PAR LE REGROUPEMENT NATIONAL DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DE L ÉDUCATION 1 NOVEMBRE 2009 1.0 INTRODUCTION Les membres du Regroupement national des directions générales

Plus en détail

Madame Déborah Bélanger, mairesse, et Monsieur Normand Girouard, conseiller, sont absents.

Madame Déborah Bélanger, mairesse, et Monsieur Normand Girouard, conseiller, sont absents. Province de Québec Ville de Rivière-Rouge Procès-verbal de la séance d ajournement du Conseil municipal, tenue en la salle du Conseil de l Hôtel de Ville de Rivière-Rouge, lundi le 27 mars 2006, à 19h30.

Plus en détail

École communautaire. Sr-St-Alexandre

École communautaire. Sr-St-Alexandre École communautaire Sr-St-Alexandre Rapport annuel 2013-2014 M essage Ce rapport annuel est un compte-rendu des résultats obtenus et des activités qui ont eu lieu durant l année scolaire 2013-2014. Il

Plus en détail

Représentation des femmes aux postes de décisions dans la communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick

Représentation des femmes aux postes de décisions dans la communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick Représentation des femmes aux postes de décisions dans la communauté acadienne et francophone du Nouveau-Brunswick Chiffres et pistes de solutions du Comité pour l égalité entre les femmes et les hommes

Plus en détail

Conseillers et conseillères : Kenneth Gaudet, président Clare Clermont Charland, vice-président Sydney Alfred Benoit Pomquet et Truro Delina Comeau

Conseillers et conseillères : Kenneth Gaudet, président Clare Clermont Charland, vice-président Sydney Alfred Benoit Pomquet et Truro Delina Comeau PROCÈS-VERBAL DE LA 125 e RÉUNION (RÉGULIÈRE) DU CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL TENUE LE 22 JANVIER 2005 À L ÉCOLE BEAUBASSIN, HALIFAX PRÉSENCES: Conseillers et conseillères : Kenneth Gaudet, président

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Richard Bernier, Jonathan Redmond, Diane Brouillet et Sylvain Lefebvre. 4.1 Identification des présences et constatation du quorum

Richard Bernier, Jonathan Redmond, Diane Brouillet et Sylvain Lefebvre. 4.1 Identification des présences et constatation du quorum COMPTE RENDU DE LA 4 e RÉUNION DE LA COMMISSION DES ÉTUDES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2009-2010 TENUE LE MARDI 1 er DÉCEMBRE 2009 À 13 H 30, AU LOCAL F-240 Présences: Absences motivées : Invité : Présidente

Plus en détail

Voyage humanitaire au Costa Rica

Voyage humanitaire au Costa Rica Projet pédagogique Voyage humanitaire au Costa Rica 2011-2012 et 2012-2013 École secondaire Mille-Îles, projet d initiation d aide humanitaire au Costa Rica Page 1 Projet d initiation d aide humanitaire

Plus en détail

On dit souvent que nos enfants nous sont prêtés, qu'ils sont de passage dans notre vie. D'ailleurs, chaque parent réalise régulièrement à quel point

On dit souvent que nos enfants nous sont prêtés, qu'ils sont de passage dans notre vie. D'ailleurs, chaque parent réalise régulièrement à quel point On dit souvent que nos enfants nous sont prêtés, qu'ils sont de passage dans notre vie. D'ailleurs, chaque parent réalise régulièrement à quel point ça va vite! Ainsi, les enfants et nous-même ne sommes

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance

L éducation postsecondaire : la clé pour atteindre l autosuffisance Résumé du plan action pour transformer l éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick 1 Introduction Le Nouveau-Brunswick est en voie de traverser une période de croissance et de possibilités historiques.

Plus en détail

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises

Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises Consolider les groupes d intérêt en santé publique : Leçons apprises L Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a obtenu des fonds de l Agence de la santé publique du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

Procès-verbal Assemblée générale annuelle 27 novembre 2008 Système de vidéoconférence du CSAP. Ordre du jour

Procès-verbal Assemblée générale annuelle 27 novembre 2008 Système de vidéoconférence du CSAP. Ordre du jour Regroupement des aînées et aînés de la Nouvelle-Écosse 54, rue Queen Dartmouth (N.-É.) B2Y 1G3 (902) 433-0860 Procès-verbal Assemblée générale annuelle 27 novembre 2008 Système de vidéoconférence du CSAP

Plus en détail

Série d'apprentissages en linge LGMA-ACAM - printemps 2014

Série d'apprentissages en linge LGMA-ACAM - printemps 2014 La planification stratégique pour le personnel et les conseils municipaux 8 avril (mardi) Planification de la communication en 6 étapes simples pour des projets réussis 16 avril (mercredi) Aptitudes interpersonnelles

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre

D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre Gérer son temps D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre 2. Je me force à modifier mon rythme de travail 3. Je modifie mon planning en fonction des

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE Guide de planification pour votre journée de sensibilisation Les 13 et 14 mai 2015, Imagine Canada et neuf organismes partenaires nationaux ont tenu une Journée

Plus en détail

«École sans arachides. et sans fruits de mer (crustacés et mollusques)»

«École sans arachides. et sans fruits de mer (crustacés et mollusques)» École Carrefour Beausoleil 300, chemin Beaverbrook Miramichi (N.B.) E1V 1A1 Madame Denise Daigle Lavigne, directrice Courriel : Denise.Daigle@nbed.nb.ca Madame Gina Matheson, directrice adjointe Courriel

Plus en détail

UTILISATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX DE LANGUE FRANÇAISE

UTILISATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX DE LANGUE FRANÇAISE UTILISATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX DE LANGUE FRANÇAISE Une étude auprès des Acadiens et francophones de la Nouvelle-Écosse sur les facteurs associés à l utilisation des services gouvernementaux en

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Réunion du conseil d administration de la Commission de services régionaux #6

Réunion du conseil d administration de la Commission de services régionaux #6 Réunion du conseil d administration de la Commission de services régionaux #6 le 19 septembre 2013 18h30 Harcourt Legion 1. OUVERTURE DE LA RÉUNION M. Marc Henrie procède à l ouverture de la à 18h30 et

Plus en détail

Se Série d apprentissages en ligne LGMA-ACAM automne 2012

Se Série d apprentissages en ligne LGMA-ACAM automne 2012 Planification en 10 étapes faciles pour une participation citoyenne réussie Jeudi 11 et vendredi 12 octobre Le service à la clientèle dans le secteur publicr Mardi 16 et mercredi 17 octobre Introduction

Plus en détail

École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry. En vue de ma. 1 re année du 2 e cycle du secondaire. Guide d information.

École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry. En vue de ma. 1 re année du 2 e cycle du secondaire. Guide d information. École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry En vue de ma 1 re année du e cycle du secondaire Guide d information Année scolaire 014-015 Message aux parents... SECTION A 1. Normes de passage au e cycle...

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

CODACNB à la croisée des chemins

CODACNB à la croisée des chemins Rapport 2013-2014 CODACNB à la croisée des chemins Vers un meilleur avenir au cœur des changements socio-économiques 2 CODACNB à la croisée des chemins Notre organisme Le CODACNB est un organisme chef

Plus en détail

Commission scolaire des Découvreurs BULLETIN D INFORMATION Volume XXIV - Numéro 3 - Octobre 2014

Commission scolaire des Découvreurs BULLETIN D INFORMATION Volume XXIV - Numéro 3 - Octobre 2014 Commission scolaire des Découvreurs BULLETIN D INFORMATION Volume XXIV - Numéro 3 - Octobre 2014 desdecouvreurs.ca Manchettes Élections scolaires Le mandat des élus scolaires se terminera le 2 novembre

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS SUIVI DU PLAN DE RÉUSSITE Objectif 1.1 Augmenter la maîtrise de la lecture chez nos élèves Voir la liste des

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

Université de Moncton. Bibliothèque Champlain Centre d études acadiennes Anselme-Chiasson (CEAAC) Musée acadien de l Université de Moncton (MAUM)

Université de Moncton. Bibliothèque Champlain Centre d études acadiennes Anselme-Chiasson (CEAAC) Musée acadien de l Université de Moncton (MAUM) Université de Moncton Bibliothèque Champlain Centre d études acadiennes Anselme-Chiasson (CEAAC) Musée acadien de l Université de Moncton (MAUM) Rapport annuel 2014-2015 Présenté au Sénat académique par

Plus en détail

Deux langues pour vivre ensemble!

Deux langues pour vivre ensemble! Deux langues pour vivre ensemble! Des réponses aux questions sur les langues officielles au Nouveau-Brunswick Bonjour! Hello! 1 Au cœur de notre identité Est-ce que j ai le droit d obtenir un service dans

Plus en détail

Enquête sur la double cohorte. 10 e année

Enquête sur la double cohorte. 10 e année Ministère de l éducation Enquête sur la double cohorte 10 e année (Cohorte de 9 e année 2000-2001) (Also available in English) école : RÉSERVÉ À L ÉCOLE N o d identité de l école : NIM de l élève : label

Plus en détail

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016.

Au nom de toute la grande équipe de l école des Cœurs-Vaillants, nous vous souhaitons une bonne année scolaire 2015 2016. Septembre 2015 Bonjour à toutes et à tous! Déjà un an pour l école des Cœurs-Vaillants! C est un deuxième départ où engagement, respect et bien-être seront au rendez-vous. Ainsi, nous souhaitons que l

Plus en détail

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale)

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) Nom : Prénom :.. Sexe : Féminin Masculin Date de naissance :.../.../... Lieu

Plus en détail

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Notre programme se compose d'une formation de base (4 journées) et six formations en profondeur (le weekend, (samedi et dimanche). Vous pouvez vous inscrire

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

Mardi 16/09. Mardi 30/09

Mardi 16/09. Mardi 30/09 Ø SEPTEMBRE 2014 Mesdames et Messieurs, A partir du mois de septembre 2014, l organisation des ateliers collectifs change. Tous les mardis, jeudis et vendredis de 9h30 à 11h30, des ateliers collectifs

Plus en détail

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 Plan stratégique 2014-2020 En décembre 2010, M me Kim MacPherson a été nommée vérificatrice générale de la province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

VÉRIFICATION DU QUORUM ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR

VÉRIFICATION DU QUORUM ET ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE LA MATANIE Procès-verbal de la séance ordinaire du comité administratif de la Municipalité régionale de comté de La Matanie tenue le 12 août

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Bienvenue au webinaire

Bienvenue au webinaire #RIWebinar Bienvenue au webinaire sur les réseaux r sociaux Nous allons bientôt commencer. Vous pouvez utiliser votre téléphone t ou votre ordinateur pour écouter la partie audio. Si vous utilisez votre

Plus en détail

RESPECT DE SOI, DES AUTRES ET DES RÈGLES. Respect de soi

RESPECT DE SOI, DES AUTRES ET DES RÈGLES. Respect de soi RESPECT DE SOI, DES AUTRES ET DES RÈGLES Respect de soi 1. Je m assure d être propre pour venir à l école et de posséder une bonne hygiène corporelle 1.1. J évite les teintures de couleurs inappropriées

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE L ANGE-GARDIEN COMTÉ DE MONTMORENCY

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE L ANGE-GARDIEN COMTÉ DE MONTMORENCY PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE L ANGE-GARDIEN COMTÉ DE MONTMORENCY SÉANCE ORDINAIRE DU LUNDI 1 er JUIN 2015 À la séance ordinaire du Conseil municipal de L Ange-Gardien, tenue à la salle de la Mairie,

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18 SEPTEMBRE À 19H AU CENTRE COMMUNAUTAIRE D INKERMAN

PROCÈS-VERBAL RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18 SEPTEMBRE À 19H AU CENTRE COMMUNAUTAIRE D INKERMAN PROCÈS-VERBAL RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18 SEPTEMBRE À 19H AU CENTRE COMMUNAUTAIRE D INKERMAN MEMBRES PRÉSENTS : Alyre Ross, Paroisse de Paquetville Denise Guignard, Paroisse Ste-Cécile Pius

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal

Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Sondage sur le travail de conseiller d arrondissement et de conseiller municipal Mémoire déposé dans le cadre des consultations citoyennes sur le projet de réforme de la gouvernance du Renouveau Sherbrookois

Plus en détail

Guide du cyber apprenant

Guide du cyber apprenant Guide du cyber apprenant GÉNÉRALITÉS Bienvenue à l école virtuelle du Conseil scolaire francophone (CSF). Avec cette nouvelle façon de suivre un cours, tu vas avoir l occasion d utiliser les nouvelles

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

Apprentissage autonome (Étude Indépendante)

Apprentissage autonome (Étude Indépendante) PRÉDIRE DES DÉPENSES FUTURES Apprentissage autonome (Étude Indépendante) Géométrie et Applications 111/112 Nom : Tu passes de nombreuses heures à planifier ton avenir et à t imaginer ce que sera ta vie

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10

Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10 Site Internet : www.calma.qc.ca, section Actualités 2 février 2010 volume 13 numéro 10 CAMPAGNE DE FINANCEMENT L équipe de hockey collégial AAA du collège vend des billets. Ces derniers serviront pour

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU MARDI 27 SEPTEMBRE 2005 À 19 h15

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION RÉGULIÈRE DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT DU MARDI 27 SEPTEMBRE 2005 À 19 h15 École Fernand-Seguin 10050, avenue Durham Montréal Québec H2C 2G4 Téléphone : 596.5200 Télécopieur : 596.7352 Site Web : csdm.qc.ca/fseguin Courriel : fseguin@csdm.qc.ca COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION RÉGULIÈRE

Plus en détail

Plan de la rencontre

Plan de la rencontre Un modèle novateur pour les élèves en difficulté de comportement Plan de la rencontre 1. L origine des classes kangourou Un résumé dans un classeur Nurture groups Gordon Neufeld 2. Qu est-ce que c est

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Utiliser les outils de gestion du temps 1

Utiliser les outils de gestion du temps 1 Utiliser les outils de gestion du temps 1 «À force de remettre à plus tard, la vie nous dépasse», Lucius Sénèque Un horaire de travail hebdomadaire vous permettra de trouver le temps d étude nécessaire

Plus en détail

Enquête internationale sur la maîtrise de l ordinateur et de l information (EIMOI) de 2013 Aperçu des résultats de l Ontario

Enquête internationale sur la maîtrise de l ordinateur et de l information (EIMOI) de 2013 Aperçu des résultats de l Ontario Enquête internationale sur la maîtrise de l ordinateur et de l information (EIMOI) de 2013 Aperçu des résultats de l Ontario Introduction L Enquête internationale sur la maîtrise de l ordinateur et de

Plus en détail

3 articles gratuits restants sur 8 Connexion S abonner Édition numérique Tous les articles. Membre du groupe Acadie Média Mardi 16 décembre 2014

3 articles gratuits restants sur 8 Connexion S abonner Édition numérique Tous les articles. Membre du groupe Acadie Média Mardi 16 décembre 2014 1 sur 6 2014-12-16 09:35 3 articles gratuits restants sur 8 Connexion S abonner Édition numérique Tous les articles Membre du groupe Acadie Média Mardi 16 décembre 2014 Téléchargez Le LogicielGratuit:TestDe

Plus en détail