Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier».

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier»."

Transcription

1 Bienvenue dans ce module de formation destiné aux personnes qui œuvrent en milieu hospitalier, que ce soit à des fonctions cliniques, techniques, administratives, de gestion ou de soutien. Ce module de deux leçons vous présente un aperçu des problématiques actuelles qui incitent le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) à instaurer de nouvelles pratiques pour répondre aux besoins des personnes âgées hospitalisées. Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier». Retournez sur l onglet «Table des matières». 2

2 3

3 L automne passé, quand ça commencé, c est que, j avais de la misère à respirer. Ça m était jamais arrivé avant, donc ça m inquiétait un peu. Et ensuite, j ai vu que j étais très fatiguée même si je ne faisais à peu près rien, puis j ai commencé à faire de la température. Là je me suis inquiétée. Quand ça a faitquelques jours, après 3 ou 4 jours, j ai pensé d appeler ma nièce pour lui conter ça puis voir c est tu rien que moi qui s énerve pour rien, mais j arrivais pas à la rejoindre, et là j ai commencé à avoir toutes sortes d idées. À mon âge on pense toujours que c est peut-être la dernière fois, c est peut-être le départ, tout ça. Alors là j ai décidé, j ai appelé l ambulance, puis je suis partie pour l hôpital. C est de même que ça c est passé. À l urgence, bon, ça s est passé comme ça se passe tout le temps, on attend. Mais, finalement, quand le médecin est arrivé, après avoir eu, lui, ses résultats, en premier, il m a dit «Là, faut qu on vérifie si c est contagieux. Ça se peut que vous fassiez de l influenza, puis ça c est très contagieux. Alors, en attendant, il va falloir vous isoler, de vous mettre à part.» Moi, j étais pas mal sûre que ce n était pas une grippe. Je me sentais bien plus malade que ça, mais ils ne m ont pas demandé mon avis. Je me suis retrouvée entre quatre rideaux, toute seule, puis je ne pouvais pas marcher, je ne pouvais pas voir d autres personnes, j étais toute seule à l intérieur. Je n avais pas de fenêtre, donc, pour respirer, c était pas fameux. Puis, je n avais pas ma montre, donc, avec les lumières qui étaient toujours allumées, je ne pouvais même pas savoir, on est-tu le jour, la nuit. Ce n était pas drôle; c est ça que j ai trouvé difficile. Mais moi quand ils m ont dit que c était probablement une grippe, en tout cas, ils avaient l air pas mal certains que c étaitune grippe, je souhaitais que ce ne soit pas ça, parce que s ils étaient pour me retourner chez nous, j étais pas capable, j étais trop malade, je me voyais vraiment pas retourner à lamaison. Donc, qu ils appellent ça une grippe ou autre chose, moi je tenais à rester à l hôpital pour qu ils prennent soin de moi. J étais malade là, vraiment pas bien. Mais les soins, les infirmières sont toujours très pressées; elles semblent bien occupées, mais, même si elles sont pressées,quand elles venaient me voir, moi, en tout cas, je ne suis pas capable de comprendre que l on se comporte comme ça avec quelqu un. Elles se parlaient entre elles d une autre patiente, d une autre malade, qui criait tout le temps, puis ça avait l air à les tanner. Mais moi j étais là. On aurait dit qu elles ne me voyaient même pas. Ça faisait pareil comme si je n avais pas été là. C est sûr que là, comme je suis aujourd hui, je suis mieux, c est certain que là je dirais : «Eh! You hou! Il y a quelqu un ici!» Mais, j étais tellement malade; je voyaisce qui se passait, mais je n étais pas capable d intervenir donc je laissais aller. C est sûr qu elles ont fait ce qu il fallait; elles entraient avec des gants, puis avec leurs masques, puis elles faisaient leur «job», moi c est de même que je voyais ça; ça semblait pas des personnes qui viennent prendre soin de moi, c était pas ça. Se laver, là je peux vous dire qu on ne prend pas de douche, on ne prend pas de bain; je ne savais pas, mais ça existe des débarbouillettes jetables, alors pour l hygiène, je vais vous dire, ce n est pas beaucoup. Moi il me semble que ça aurait fait tellement de bien, quand ça fait 4 jours, ou presque, que jesuis restée là, dans mon lit, parce que marcher autour, ça marche pas longtemps, et je ne pouvais pas aller ailleurs, alors pour l hygiène, c est vraiment un minimum, minimum. Pour la nourriture, premièrement je n avais pas tellement faim, donc ce n était pas tellement grave, mais le plateau arrivait, là où j étais, et ça m est arrivé de dire «J ai pas faim». C est pas grave. Elles sont reparties avec leur cabaret. Ça n a pas été plus compliqué que ça. J ai essayé de rejoindre ma nièce parce qu elle ne savait pas que j étais rendue à l hôpital, puis j ai un petit oiseau, un serin, à la maison, puis je ne voulais pas qu il soit seul, mais je n arrivais pas à me rappeler de son numéro de téléphone; j étais tellement comme dans la brume avec le mal que j avais. Donc,ilaurait fallu que j aie mon carnet d adresses, puis il était avec le linge, dans un sac, en dessous de la civière. Alors, j pense que, même si j avais été en forme, ça n aurait pasété facile de rejoindre mon carnet. Donc, j ai pas pu l appeler et ça m inquiétait aussi. Alors quand je suis arrivée à ma chambre, finalement j ai été là presque 1 mois, presque 4 semaines, et, je ne sais pas si c estdû aux médicaments, en tout cas, je demande à l infirmière «J ai de la difficulté à aller à la toilette». Elle me dit «C est normal». Alors ça m a rassurée; c était normal, c était par rapport aux médicaments. Sauf que, j ai continué d être constipée. Ça je n ai pas trouvé cela facile. Dans l après-midi, ça fait presque un mois que je suis à l hôpital, puis là on vient me dire «Vous partez demain». Bon, alors pareil comme si là je suis vraiment guérie, je m en vais chez nous, tout est correct là. Alors moi je ne me sens pas du tout en mesure de m occuper de moi, quand ça fait un mois que tu n es pas à la maison, ça veut dire qu il n y a rien dans le frigidaire, ça veut dire qu il faudra avertir le CLSC par ce qu il y a une dame qui vient pour m aider pour le bain; écoutez il y a plein de choses; ça prend un mois, je pense à ça, je ne sais pas comment je vais faire; je ne me sens vraiment pas capable de m en retourner à la maison comme ça. L infirmière me dit ça comme si tout est beau, là je retourne, je suis correcte. C est sûr j ai été bien soignée, mais moi je trouve dont qu on nous traite plus comme une malade, mais j étais une personne malade, et ça, en tout cas, c est peut-être rien que moi là, mais ça, je trouve que ça manque énormément. Retournez sur l onglet «Table des matières». 5

4 6

5 7

6 Alors, pour moi, l approche adaptée à la personne âgée, c est une approche basée sur les connaissances relatives au vieillissement normal et au vieillissement pathologique. Pour éviter deux erreurs, la première: traiter des manifestations normales ou ignorer les manifestations pathologiques. Ces connaissances nous donnent comme clinicien la possibilité de bien respecter les étapes de soin au niveau du dépistage, l évaluation, l intervention, le suivi. Ça permet de mieux orienter le gestionnaire dans l organisation des soins aux personnes âgées, et finalement d offrir des services de qualité à toutes les personnes âgées, sans toujours avoir recours à des services gériatriques. Ces services sont spécialisés et devant être réservés à des situations complexes de soin. Retournez sur l onglet «Table des matières». 8

7 Alors, premièrement, on a un devoir d adapter nos soins aux personnes qui se présentent à notre établissement. Le contexte démographique actuel fait qu il y a plus de 50 % de nos personnes hospitalisées qui sont âgées. Donc, on se doit d adapter nos soins à cette clientèle-là. Les données probantes aussi, qui existent, qui sont de plus en plus disponibles, nous indiquent qu il y a un lien très clair entre la perte d autonomie et l hospitalisation. Donc, on a un effet, comme intervenant, sur la perte ou non d autonomie. Donc, on doit adapter nos soins; on doit s assurer que l on adopte les meilleures pratiques parce qu on a un pouvoir d intervention. Et, si on ne le fait pas, il y a des conséquences beaucoup pour la personne, allant de certaines complications jusqu à un décès, et la personne âgée qui se présente autonome à l hôpital doit ressortir autant que possible autonome, et pas avec une demande d hébergement ou un décès. Alors, c est pour ça que ça nous motive, parce qu il y a des choses à faire, et on doit le faire. Retournez sur l onglet «Table des matières». 9

8 Les avantages d'une approche adaptée aux personnes âgées en milieu hospitalier découlent du fait que, au fil des années, on a vu le profil de la clientèle se modifier, de sorte qu'on récolte ce que j'appelle les dividendes de tous les soins : les soins ambulatoires, médecine de jour, chirurgie de jour. De sorte que, une des résultantes c'est que les patients âgés hospitalisés ont en général un profil de vulnérabilité beaucoup plus grande, de fragilité beaucoup plus grande et souvent avec une lourdeur associée à ces conditions là. Donc, dans l'optique d'offrir des soins de qualité, à mon avis le statu quo n'est pas envisageable pour le futur parce que, en raison des particularités de la personne âgée, il y a un risque de déclin fonctionnel beaucoup plus grand qui découle d'un séjour à l'hôpital, et donc il faut prendre action pour renverser la partie modifiable ou potentiellement modifiable due à un séjour en milieu hospitalier. Retournez sur l onglet «Table des matières». 10

9 11

10 12

11 13

12 14

13 15

14 Un des avantages d'une approche adaptée pour les intervenants se situe également au niveau de l'acquis de nouvelles connaissances et l'acquis de nouvelles compétences, de sorte que ça peut se refléter avec un plaisir à soigner une personne âgée, contrairement à des fois, l'image un peu négative. Il reste que, avec des interventions ciblées, lorsqu'on comprend le pourquoi des gestes et des raisons qui sous-tendent d'aborder les choses d'une telle façon plutôt que d'une autre, il y a des gains pour le personnel, des gains pour les gens au chevet, pour la gratitude et la fierté de ton travail, qui a un impact aussi sur la qualité des soins. Un autre avantage pour les membres du personnel est l'aspect de la valorisation de tes interventions en cours de séjour. Je pense que s'est très gratifiant, peu importe ton allégeance professionnelle, que tu sois médecin, infirmière, personne de l'entretien ménager, que d'avoir eu le sentiment, en cours de séjour, d'avoir posé un geste, une action qui a eu un impact sur l'évolution de la personne durant son séjour en milieu hospitalier. C'est quelque chose qui pour tout le monde est extrêmement gratifiant. Retournez sur l onglet «Table des matières». 16

15 17

16 18

17 19

18 Souvent, nous jugeons trop vite par manque de connaissance. L âgisme est un préjugé, tout comme le sexisme, le racisme ou l homophobie. Il est fondé sur des croyances erronées, des stéréotypes et des généralisations envers la personne âgée. Nos aînés en sont souvent la cible. Ce genre de préjugé peut être véhiculé non seulement par la personne âgée elle-même et par la population en général, mais aussi par le personnel hospitalier. Retournez sur l onglet «Table des matières». 20

19 21

20 Dans les consultations avec maman et les experts dans le domaine, en préparation pour l'hospitalisation, je m'apercevais, mes sœurségalement, que l'intervenant, la personne qui parlait, nous parlait à nous, mais ne parlait pas à maman nécessairement. Au début, c'est certain qu'il y avait comme un contact qui se faisait entre l'expert et maman, mais rapidement il se tournait vers nous. Je peux comprendre que naturellement on veuille faire ça parce qu on veut que la personne nous comprenne et on veut que tout soit clair, donc on va se tourner vers la personne qui accompagne tout probablement la personne âgée. Mais moi ça me laissait sur un drôle de sentiment en me disant «Qu'est-ce qu'il va arriver lorsqu elle sera toute seule à l'hôpital?» Est-ce qu'on va avoir justement besoin de quelqu'un à côté d'elle pour comprendre, ou estce qu'elle va être ignorée? Retournez sur l onglet «Table des matières». 22

21 23

22 24

23 25

24 26

25 27

26 28

27 29

28 31

29 Voir ci-joint pour ajuster les chiffres Occupation des civières à l urgence. En 2010, les personnes âgées occupent déjà près de 25% des civières des urgences. Durée moyenne de séjour (DMS). DMS à l urgence ( ) pour les moins de 75 ans11.24 heuresalors que pour les plus de 75 ans à tout près de 24 heures. C est là un écart important qui s accentue avec l âge Occupation des lits de courte durée. En , les personnes âgées de 65 ans et plus occupent 58% des lits de courte durée alors qu elles représentent 15% de la population. Les personnes âgées de 75 ans et plus occupent 39% des lits de courte durée, alors qu elles représentent 7% de la population, soit environ personnes. 32

30 33

31 34

32 35

33 36

34 37

35 39

36 40

37 41

38 43

39 44

40 46

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes? Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes? Texte : Leona Frommelt Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie 1. scène : Jenny et Jack se rencontrent

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION

JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION NOM : DATE : ÂGE : NIVEAU / SECTEUR : FIN DE SCOLARISATION EN JUIN 20. JE FINIS DANS AN(S). 1. QUELLES SONT MES EXPÉRIENCES DE TRAVAIL?

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Les défis des clients hauts consommateurs de services

Les défis des clients hauts consommateurs de services Les défis des clients hauts consommateurs de services ALAIN PARADIS CHEF DE PROGRAMME DÉFI SANTÉ Anne-Marie Lauzon Infirmière clinicienne/ gestionnaire de cas Défi santé CSSS DES SOMMETS NOVEMBRE 2011

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

S.O.S Anorexie boulimie

S.O.S Anorexie boulimie S.O.S Anorexie boulimie Les troubles de l alimentation affectent de nombreuses adolescentes, mais aussi des milliers de femmes adultes. Et il existe trop peu de ressources pour les aider. Par Nathalie

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Sommaire. Les ateliers. Plan de la visite du circuit Patient p 4 & 5 Présentation du circuit Patient p 6 à 11

Sommaire. Les ateliers. Plan de la visite du circuit Patient p 4 & 5 Présentation du circuit Patient p 6 à 11 Sommaire Le circuit Patient Plan de la visite du circuit Patient p 4 & 5 Présentation du circuit Patient p 6 à 11 Le circuit Logistique Plan de la visite du circuit Logistique p 12 & 13 Présentation du

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

COLLABORATEURS CLINIQUES

COLLABORATEURS CLINIQUES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE QUÉBEC CONCEPTION Véronique Roberge, Infirmière clinicienne COLLABORATEURS CLINIQUES Céline Bergeron, Infirmière clinicienne spécialisée Sylvie Côté, Assistante infirmière

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Introduction Bienvenue et merci d'avoir pris le temps de télécharger ce rapport gratuit. Voici l'affaire. Après la lecture

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Formation Auxiliaire de Vie Sociale

Formation Auxiliaire de Vie Sociale Formation Auxiliaire de Vie Sociale APF Les objectifs de la formation La formation des AVS, proposée par APF Formation, répond au triple souci : de développer les connaissances de base nécessaires à la

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2 Comment avoir une banque sans banque Tome 2 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. Je vous avais promis de mettre dans votre bibliothèque d'ebooks, un système économique fou furieux: une banque sans

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

QUESTIONNAIRE M2. Je suis Romain SIMON, j ai 27 ans et suis actuellement étudiant en Master 2 Psychologie clinique, option psychologie de la santé.

QUESTIONNAIRE M2. Je suis Romain SIMON, j ai 27 ans et suis actuellement étudiant en Master 2 Psychologie clinique, option psychologie de la santé. QUESTIONNAIRE M2 1) Qui es-tu et quel est ton parcours? Je suis Romain SIMON, j ai 27 ans et suis actuellement étudiant en Master 2 Psychologie clinique, option psychologie de la santé. En sortant du bac

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Faire face à l impuissance:

Faire face à l impuissance: Faire face à l impuissance: une personne âgée avec un trouble de personnalité limite Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Formules Magiques pour Exaucer Vos Vœux

Formules Magiques pour Exaucer Vos Vœux l ne suffit pas toujours d'être entouré de personnes bien intentionnées à votre égard pour réussir, être heureux, prospère, épanoui et en bonne santé. Pour que le monde qui vous entoure change, c'est VOTRE

Plus en détail

une frange une prise une tache des mèches un talon la lentille un blazer des chaussures une lampe l objectif

une frange une prise une tache des mèches un talon la lentille un blazer des chaussures une lampe l objectif PARTIE 2 Le français pratique A Activité 1 Les services Ajoutez, dans chaque série, les mots qui la complètent. une frange une prise une tache des mèches un talon la lentille un blazer des chaussures une

Plus en détail

SAUVER LA TERRE J APPRENDS À LE FAIRE!

SAUVER LA TERRE J APPRENDS À LE FAIRE! NOM DE L ÉLÈVE NIVEAU: NOM DU TITULAIRE DE CLASE Message destiné aux élèves et à leurs parents Dans le cadre du thème du projet-école, Sauver la terre j apprends à le faire, nous vous invitons, tes parents

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

scaricato da www.risorsedidattiche.net

scaricato da www.risorsedidattiche.net Le Français en ligne Verbes je-tu-il/elle-ils-elles Ecrivez les verbes au présent du. Je ne crois pas qu'il... possible de tout faire en même temps. (être) Je doute que tu... la capacité de comprendre

Plus en détail

DANS VOS TITRES DE NEWSLETTER

DANS VOS TITRES DE NEWSLETTER Faites-vous ces erreurs graves DANS VOS TITRES DE NEWSLETTER Best Community Cela fait plusieurs années que je le répète haut et fort : l une des plus grandes richesses d une web-entreprise est sa mailing-list.

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

PAUVRETÉ ET ACCÈS AUX SERVICES BUCCODENTAIRES : LA PERSPECTIVE DES PRESTATAIRES DE L ASSISTANCE-EMPLOI

PAUVRETÉ ET ACCÈS AUX SERVICES BUCCODENTAIRES : LA PERSPECTIVE DES PRESTATAIRES DE L ASSISTANCE-EMPLOI PAUVRETÉ ET ACCÈS AUX SERVICES BUCCODENTAIRES : LA PERSPECTIVE DES PRESTATAIRES DE L ASSISTANCE-EMPLOI Alissa Levine*, Anne Landry*, Vanessa Muirhead*, Belinda Nicolau**, Martine Lévesque*, Christine Loignon**,

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Installation DNS, AD, DHCP

Installation DNS, AD, DHCP Installation DNS, AD, DHCP Christophe BOUTHIER Page 1 Sommaire : Installation du serveur DHCP... 3 Introduction... 3 Installation... 4 Mise en place du DNS et de l active Directory... 15 Christophe BOUTHIER

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de réadaptation Une fracture, une prothèse articulaire, une amputation, un AVC? Vous êtes dans l impossibilité de rentrer chez vous ET une réadaptation vous est nécessaire?

Plus en détail

Je me prépare pour mon plan de transition

Je me prépare pour mon plan de transition Depuis que tu es en route vers ton avenir tu as identifié plusieurs rêves. Tous ces rêves ne peuvent pas être réalisés en même temps. Pour t aider à choisir, prends le temps de te préparer à ta rencontre

Plus en détail

Relais IP de Shaw - Foire aux questions

Relais IP de Shaw - Foire aux questions Relais IP de Shaw - Foire aux questions Qu est-ce que le relais IP de Shaw? Le service de relais IP de Shaw permet aux personnes sourdes ou malentendantes d effectuer ou de recevoir des appels relais sous

Plus en détail

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement

Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement Travailler avec les propriétaires et les gestionnaires pour l accessibilité au logement Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

La concordance des modes

La concordance des modes DES TEMPS L EMPLOI CONCORDANCE DU MODE DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS CIRCONSTANCIELLE 1 La concordance des modes La concordance des modes L emploi du mode dans la subordonnée circonstancielle RAPPEL :

Plus en détail

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS

L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS L ADOPTION OUVERTE, SEMI-OUVERTE OU FERMÉE DE NOUVEAU-NÉS CANADIENS GUIDE D EXPLORATION POUR LE PARENT BIOLOGIQUE Adoption Vivere inc. 15, rue Principale Nord, Montcerf-Lytton (Qc) J0W 1N0 Sans frais :

Plus en détail

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT

UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT 23 UNE CHIRURGIE D UN JOUR POUR VOTRE ENFANT Comment aider votre enfant à vivre cette expérience Pour vous, pour la vie Une chirurgie d un jour pour votre enfant Votre enfant aura bientôt une opération

Plus en détail

Rallye aïcha des gazelles

Rallye aïcha des gazelles sandrine et carole people C est reparti... La passion est une émotion puissante et continue qui domine la raison... Rallye aïcha des gazelles 23 ème Edition Du 16 au 30 Mars 2013 Terre d accueil: Le Maroc

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Quand le copilote devient pilote et vice-versa!

Quand le copilote devient pilote et vice-versa! L INTERVIEW JOEL GRAND / GAETAN LATHION Quand le copilote devient pilote et vice-versa! Jusqu à aujourd hui, Joël Grand était connu comme pilote en course de côte et en slalom. Il l était également comme

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP. 1. Je te remercie de ta gentille invitation que je viens de recevoir et qui m a fait grand plaisir

LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP. 1. Je te remercie de ta gentille invitation que je viens de recevoir et qui m a fait grand plaisir LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP PAUL STENSON INFORMAL LETTERS Layout See whiteboard Accepting an invitation 1. Je te remercie de ta gentille invitation que je viens de recevoir et qui m a fait grand plaisir

Plus en détail

Coups d news de Pascal Sugg

Coups d news de Pascal Sugg Good News Matière à Répliques du 8/0/5 Coups d news de Pascal Sugg Texte écrit dans le cadre de la soirée «Matière à Répliques» du samedi 8 février 05 à la Galerie Le Palladion à Toulouse autour du tableau

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO Wybierz jedną prawidłową odpowiedź a, b, c lub d (50 punktów) 1. Comment tu.., Luc ou Lucas? a) s appelle b) t appelles c) appelles d) m appelle 2. Tu... combien

Plus en détail

Alternatives à l'hospitalisation Comité éditorial de l'uvmaf

Alternatives à l'hospitalisation Comité éditorial de l'uvmaf Alternatives à l'hospitalisation Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La chirurgie ambulatoire... 3 1.1. Présentation... 3 1.2. Défis et enjeux nationaux... 3 1.3.

Plus en détail

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012

La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 Présentation à la direction 2011-2012 La grippe, ça dévaste! Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2011-2012 1 Qu est-ce que la grippe? Infection virale aiguë des voies respiratoires Se propage facilement d un personne à l autre

Plus en détail

CHAPITRE 12 Nom: Date: 1

CHAPITRE 12 Nom: Date: 1 CHAPITRE 12 Nom: Date: 1 La routine quotidienne Vocabulaire Mots 1 1 Tous les jours Write a sentence telling what the person in each illustration is doing. 1 Marie se lave les cheveux. 2 Carole se brosse

Plus en détail

Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne

Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne Résumé du document de réflexion et guide discussion pour consultation en ligne PRONONCEZ-VOUS SUR LA QUESTION! Faites-nous parvenir vos commentaires et vos réflexions. Pour les membres de l AMQ : commentez

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

CONDITIONS DE RESIDENCE

CONDITIONS DE RESIDENCE CONDITIONS DE RESIDENCE Les dispositions ci-après ont été prises à l intention des Résidents, des familles ou des répondants. En fixant ces conditions, notre souci est de décharger nos pensionnaires de

Plus en détail

Rapport de Milieu de Stage de deuxième année, Matthieu CHARPENTIER, année 2007 2008

Rapport de Milieu de Stage de deuxième année, Matthieu CHARPENTIER, année 2007 2008 CISCOSYSTEMS BELGIUM RapportdeMi Stage MatthieuCHARPENTIER RapportdeMilieudeStagededeuxièmeannée,Matthieu CHARPENTIER,année2007 2008 Voici pour commencer une ébauche du plan du rapport finale que je rendrais.

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

L INTÉGRATION DES SERVICES POUR LES PERSONNES JUDICIARISÉES AYANT DES PROBLÈMES DE TOXICOMANIE : LA PAROLE AUX CLIENTS

L INTÉGRATION DES SERVICES POUR LES PERSONNES JUDICIARISÉES AYANT DES PROBLÈMES DE TOXICOMANIE : LA PAROLE AUX CLIENTS L INTÉGRATION DES SERVICES POUR LES PERSONNES JUDICIARISÉES AYANT DES PROBLÈMES DE TOXICOMANIE : LA PAROLE AUX CLIENTS NATACHA BRUNELLE, Ph.D., Université du Québec à Trois-Rivières (axe 1) KARINE BERTRAND,

Plus en détail

Unité des soins intensifs Hôpital général de Montréal

Unité des soins intensifs Hôpital général de Montréal Grace Slick Centre universitaire de santé McGill Unité des soins intensifs Hôpital général de Montréal Information pour la famille et les amis Un livret facile à utiliser pour : Voici de l information

Plus en détail

1 Rapport de mesure de la satisfaction du 1 er janvier au 31 décembre 2011 des patients du service de chirurgie ambulatoire.

1 Rapport de mesure de la satisfaction du 1 er janvier au 31 décembre 2011 des patients du service de chirurgie ambulatoire. Page 1/6 Nom Fonction Date Signature Rédaction Mme BRIERE Assistante Qualité Risques 18/01/2011 Validation Mlle Hervet Responsable Qualité Risques 18/01/2011 1 - Présentation du contexte L établissement

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels?

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels? , vol. 26, no. 1, 2005 RENCONTRE AVEC Guy FOURNIER (1925-2005) Guy Fournier raconte d abord sa «rencontre» avec la psychologie en la personne du père Mailloux. Ses souvenirs portent ensuite sur son travail

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail