Déclaration de Rabat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Déclaration de Rabat"

Transcription

1 Déclaration de Rabat 12 septembre 2013 Le ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc, Saad Dine El Otmani, et le ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d Allemagne, Guido Westerwelle, soulignent la qualité exceptionnelle ainsi que la profondeur des relations qui existent depuis de nombreuses années entre le Maroc et l Allemagne. Les ministres se félicitent du niveau atteint par la coopération bilatérale intense, la coopération dans les questions régionales et mondiales et le partenariat qui existe dans tous les domaines essentiels et qui repose sur des valeurs et des intérêts communs. La partie allemande apprécie le rôle important que joue le Maroc sur le plan de la stabilité, de la sécurité et du développement durable en Afrique du Nord. La partie allemande rend hommage aux réformes et aux initiatives politiques, sociales, économiques et institutionnelles mises en œuvre par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. 1. Les ministres sont déterminés à poursuivre l approfondissement des relations marocoallemandes et l intensification de la coopération dans les questions régionales et mondiales. 2. Ils ont décidé d un commun accord d organiser tous les deux ans, sous l égide des ministres des Affaires étrangères ou de leurs représentants, des consultations sur des questions bilatérales, régionales et mondiales qui se dérouleront en alternance à Rabat et à Berlin et seront préparées au niveau des hauts fonctionnaires. Relations bilatérales 3. Le souhait que partagent les deux ministres concernant l approfondissement des relations bilatérales repose sur leur volonté de développer le dialogue politique et les relations culturelles, les contacts personnels entre les habitants des deux pays, de renforcer la démocratie, l état de droit et la bonne gouvernance, de promouvoir l économie de marché, la lutte contre la pauvreté et l analphabétisme et d encourager le développement durable.

2 La partie allemande confirme qu elle est disposée à apporter son expertise et à développer les projets de partenariat portant sur des réformes politiques, sociales, économiques et institutionnelles dans les domaines de la démocratie et de la société civile, des droits de l homme et de la bonne gouvernance. 5. Dans ce contexte, la coopération entre nos sociétés civiles et les organisations non gouvernementales sera renforcée. Les ministres apprécient le travail précieux que fournissent les fondations politiques allemandes qui apportent notamment leur expertise dans le domaine de la réforme constitutionnelle et du renforcement de l administration locale dans le contexte du processus de régionalisation élargie inscrit dans la nouvelle constitution. 6. L Allemagne réaffirme qu elle encourage les négociations menées actuellement par l ONU en vue de parvenir à une solution politique pacifique, durable et consensuelle du conflit du Sahara occidental. Les deux parties ont noté que le Conseil de sécurité de l ONU avait qualifié de sérieux et crédibles les efforts déployés par le Maroc pour faire avancer la recherche d une solution. 7. Les ministres sont convenus que les deux ministères des Affaires étrangères rechercheront des domaines de coopération et élaboreront des projets visant à encourager le processus de réforme démocratique au Maroc dans le but de les mettre en œuvre en Les contacts interparlementaires jouent un rôle très important dans le renforcement des relations bilatérales. Les ministres se félicitent de la visite effectuée par le président du Bundestag, le parlement allemand, en février Les ministres sont convaincus que la création d un forum parlementaire commun contribuerait fortement au rapprochement des deux peuples, à l approfondissement de la confiance mutuelle et à une meilleure convergence de vues dans les questions d intérêt commun. 9. Les ministres soulignent l importance des mécanismes de coopération en place, à l instar des négociations intergouvernementales sur la coopération bilatérale au développement et de la commission économique mixte maroco-allemande, qui contribuent à une meilleure exploitation du potentiel existant en matière de commerce et d investissements dans les secteurs des énergies renouvelables, du tourisme, de l économie agricole, de l électronique, du génie mécanique, des équipements médicaux ainsi que des industries automobile, aéronautique et spatiale.

3 Les ministres réitèrent leur détermination à poursuivre la coopération dans le secteur de l énergie qui constitue un volet essentiel des relations bilatérales. Sur la toile de fond du partenariat énergétique germano-marocain conclu en 2012, ils confirment qu ils sont prêts à coopérer dans ce domaine et notamment dans le secteur des énergies renouvelables ainsi que sur le plan du développement de technologies pertinentes et de la création de réseaux d électricité interconnectés afin d encourager les échanges d électricité entre le Maroc et l Allemagne ainsi qu avec d autres pays européens. 10 a. La partie allemande exprime son soutien à l intégration des marchés et des réseaux d électricité et de gaz marocains et européens. 10 b. Les deux parties sont convenues de poursuivre le développement du cadre juridique et financier nécessaire pour permettre aux États membres de l Union européenne et au Maroc d élaborer des projets conjoints en vue d exporter vers l Europe de l électricité produite à partir de sources d énergie renouvelables en utilisant les interconnexions existantes entre le Maroc et l Espagne. 11. Les ministres prennent acte avec une grande satisfaction de l excellente coopération bilatérale qui existe dans le domaine de l enseignement supérieur et des échanges universitaires et ont décidé ensemble de rechercher les possibilités d approfondir davantage encore leur coopération, notamment en renforçant l enseignement de l allemand au Maroc. Ils plaident en faveur d une poursuite de la coopération universitaire dans le domaine des sciences appliquées, en particulier s agissant des énergies renouvelables. Pour la formation professionnelle initiale et continue, les ministres encouragent les acteurs impliqués, et plus particulièrement le secteur privé, à rechercher de nouvelles formes de coopération, à s informer mutuellement des meilleures pratiques et à partager leur expérience dans le domaine de l élaboration des programmes et de la formation. 12. La partie marocaine exprime son souhait de voir la partie allemande alléger les procédures pour faciliter les déplacements et le séjour des étudiants marocains pendant leurs études en Allemagne et examiner la possibilité de réduire les frais de scolarité dans les universités allemandes. 13. Les deux parties conviennent de rechercher les moyens de mettre en œuvre une coopération entre les académies du service diplomatique et consulaire de leurs ministères des Affaires étrangères.

4 Les ministres apprécient hautement l excellente coopération bilatérale qui existe entre les deux pays dans le domaine de la culture et qui est basée sur un réseau solide de partenaires comprenant notamment les Goethe-Instituts, l Office allemand d échanges universitaires (DAAD) et l Institut allemand d archéologie. L Allemagne salue l intention exprimée par le Maroc d ouvrir un institut culturel en Allemagne et invite le ministre marocain de la Culture à venir à Berlin pour discuter de ce projet et d autres questions relatives aux relations culturelles. L Allemagne appuie activement le Maroc dans ses efforts pour préserver son riche patrimoine culturel, notamment les synagogues de Fes et d Essaouira ou encore la place Jemaa-el-Fna à Marrakech. L une des mesures les plus efficaces pour promouvoir le dialogue interculturel réside dans l élargissement des contacts personnels. 15. Les ministres s accordent également à dire qu une poursuite de l amélioration du climat des investissements grâce à une ouverture des marchés et à la création de conditions d investissement sûres et stables serait bénéfique pour les relations économiques et commerciales. Une plus forte présence d entreprises allemandes pourrait contribuer à une meilleure formation professionnelle et à la création d emplois au Maroc. Questions régionales et mondiales 16. Le «statut avancé» accordé au Maroc souligne l intensité de sa coopération avec l Union européenne. Il montre que celle-ci reconnaît les efforts et les progrès réalisés par le Maroc. L Allemagne et le Maroc conviennent qu il faut continuer à soutenir le processus de réforme marocain en utilisant tous les instruments pertinents de l Union européenne afin d atteindre les objectifs fixés par le partenariat Maroc-UE, à savoir un espace de valeurs communes et un espace économique commun. Dans ce contexte, le Maroc et l Allemagne soulignent l importance du lancement, le 22 avril 2013 à Rabat, des négociations sur un accord de libre échange approfondi et complet. 17. Les ministres se félicitent du dialogue fructueux sur la migration, la mobilité et la sécurité mené par l UE et le Maroc. Ils estiment que la Déclaration conjointe établissant un partenariat de mobilité est un acquis important pour la coopération de l UE et du Maroc dans le domaine de la migration et qu il envoie un signal important dans la région. État membre de l UE participant au partenariat de mobilité, l Allemagne a l intention de réaliser, conjointement avec le Maroc, des projets dans les domaines de la mobilité, de la protection internationale, de la migration et du développement.

5 Le Maroc et l Allemagne se félicitent de leur excellente coopération dans le cadre de l Union pour la Méditerranée et de la Fondation Anna Lindh. Ils réitèrent leur attachement au partenariat euro-méditerranéen, notamment à travers la mise en œuvre des projets de l Union pour la Méditerranée et du plan solaire méditerranéen. 19. Les ministres ont été unanimes à souligner combien il est important de renforcer la coopération régionale et de contribuer activement à la recherche de solutions pacifiques pour régler les conflits dans la région. Ils insistent sur la nécessité de stimuler la coopération politique et l intégration économique entre les membres de l Union du Maghreb arabe. Ils considèrent que la région tout entière tirerait un grand bénéfice du développement socioéconomique qui résulterait de l utilisation du potentiel inexploité de commerce accru au niveau de la région. 20. Ils soulignent la nécessité de renforcer la coopération et la coordination entre eux au même titre qu entre les pays de la région en vue d assurer la sécurité et la stabilité et de lutter contre le terrorisme. 21. L Allemagne salue le rôle que joue le Maroc au sein des organisations régionales et internationales, y compris la Ligue arabe, pour contribuer à la recherche de solutions pacifiques en Syrie. Les deux pays fournissent de l aide humanitaire pour atténuer les souffrances des victimes des conflits dans la région. 22. Les deux ministres décident ensemble de réfléchir aux moyens permettant de renforcer la coopération au sein de l Organisation des Nations Unies et de mettre à profit les expériences de coopération fructueuse faites par le Maroc et l Allemagne pendant la période où ils ont été membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. Dans ce contexte, l Allemagne se félicite du rôle important que le Maroc a joué au Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que dans les institutions régionales, notamment au Mali, pour faire face aux risques d instabilité et d insécurité accrus dans la région du Sahel et au-delà. L Allemagne, qui a appartenu au Conseil de sécurité des Nations Unies de 2011 à 2012 et participe notamment à la MINUSMA et à l UETM Mali, demeure pour sa part attachée à la stabilisation de cette région.

6 - 6 - En résumé 23. Les ministres confirment que des hauts fonctionnaires des ministères impliqués dans la coopération bilatérale participeront aux consultations régulières des ministres ou de leurs représentants. Ces consultations engloberont également des représentants gouvernementaux appartenant à des formats de coopération bilatérale déjà en place tels que la coopération au développement, le partenariat énergétique et la Commission économique mixte. 24. Ils expriment leur conviction que ce mécanisme de consultation des ministres ou de leurs représentants augmentera la visibilité du partenariat germano-marocain et renforcera la cohérence entre les différents domaines de la coopération bilatérale. 25. Enfin, les ministres soulignent leur désir mutuel de mener des consultations dans un avenir proche.

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Neuvième réunion des Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale 5+5. Rome le 20 février 2012

Neuvième réunion des Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale 5+5. Rome le 20 février 2012 Neuvième réunion des Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale 5+5. Rome le 20 février 2012 Relevé des conclusions des Co Présidences 1. La neuvième réunion des Ministres

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Service Communication Hôtel de Matignon, le 21 octobre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT Visite en République française de Son Excellence le Premier ministre de l Etat du Koweït, Cheikh Jaber Al Moubarak

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA

Première réunion. 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Première réunion 21 février 2006 LA PREMIERE REUNION DU COMITE REGIONAL DE PLANIFICATION DU NECEMA Description: Ce document constitue les termes de référence du réseau régional pour la conformité et lʹapplication

Plus en détail

12ème réunion des Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale «5+5» Tanger, le 7 octobre 2015 Relevé des Conclusions

12ème réunion des Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale «5+5» Tanger, le 7 octobre 2015 Relevé des Conclusions 12 ème réunion des Ministres des Affaires Etrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale «5+5» Tanger, le 7 octobre 2015 Relevé des Conclusions La douzième réunion des Ministres des Affaires Etrangères

Plus en détail

MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES

MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES SEMINAIRE LES RELATIONS ENTRE LE MAROC ET L'ESPAGNE : REALITE ET PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT MOT D INTRODUCTION M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL DES ETUDES STRATEGIQUES

Plus en détail

MARRAKECH PERLE DU SUD

MARRAKECH PERLE DU SUD MARRAKECH PERLE DU SUD INFORMATIONS IMPORTANTES Maroc Nombre d habitants: 31 671 474 Monnaie: Dirham Marocain (MAD) PIB: 121.37 milliards de dollars (2009) Croissance du PIB: 5.9% (2009) Population Active:

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

194 EX/25. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quatorzième session. Rev. PARIS, le 9 avril 2014 Original anglais. Point 25 de l'ordre du jour

194 EX/25. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quatorzième session. Rev. PARIS, le 9 avril 2014 Original anglais. Point 25 de l'ordre du jour Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quatorzième session 194 EX/25 Rev. PARIS, le 9 avril 2014 Original anglais Point 25 de l'ordre du jour PROJET DE MÉMORANDUM D ACCORD ENTRE L'UNESCO ET LE CENTRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Annexe II POURSUITE DE LA PROMOTION DES TRANSPORTS PAR VOIE NAVIGABLE. Résolution n o 258

Annexe II POURSUITE DE LA PROMOTION DES TRANSPORTS PAR VOIE NAVIGABLE. Résolution n o 258 page 29 [Original: ANGLAIS, FRANÇAIS et RUSSE] POURSUITE DE LA PROMOTION DES TRANSPORTS PAR VOIE NAVIGABLE Résolution n o 258 adoptée par le Comité des transports intérieurs le 8 février 2007 Le Comité

Plus en détail

COMMUNIQUE. Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin

COMMUNIQUE. Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Berlin, le 31 mars 2015 COMMUNIQUE Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin La Chancelière fédérale Angela Merkel, le Président de la République

Plus en détail

La Diplomatie indienne en marche

La Diplomatie indienne en marche La Diplomatie indienne en marche SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: EFFORT PARTAGÉ PROGRÈS POUR TOUS SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: SHARED EFFORT PROGRESS FOR ALL Le Président des Etats-Unis d Amérique, Barack Obama,

Plus en détail

L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION

L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION Translation L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION Un Groupe de travail du Forum intergouvernemental sur la sécurité chimique (FISC) vient récemment de rédiger

Plus en détail

Décorations. Études universitaires. Langues. Stages et séminaires

Décorations. Études universitaires. Langues. Stages et séminaires Né le Lieu de naissance Situation familiale : : : 15 Août 1939 Ksar Kbir Marié et père de 3 enfants Décorations Ouissam Al Arche Classe Commandeur Ouissam Al Arche Classe Chevalier Ouissam Al Arche Classe

Plus en détail

Projet de Déclaration de Rabat sur l enfance dans le monde islamique

Projet de Déclaration de Rabat sur l enfance dans le monde islamique Projet de Déclaration de Rabat sur l enfance dans le monde islamique Nous, les ministres chargés de l enfance dans les États membres de l Organisation de la Conférence islamique (OCI) et les chefs d organisations

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites et orales des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires étrangères

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Thème : La loi de règlement, outil de contrôle parlementaire de la gestion des finances publiques

Thème : La loi de règlement, outil de contrôle parlementaire de la gestion des finances publiques Forum régional des Cours des Comptes maghrébines «Finances publiques et bonne gouvernance», 2012 Thème : La loi de règlement, outil de contrôle parlementaire de la gestion des finances publiques 27 février

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

INSTITUT EUROPÉeN DE RECHERCHE SUR. www.medea.be

INSTITUT EUROPÉeN DE RECHERCHE SUR. www.medea.be INSTITUT EUROPÉeN DE RECHERCHE SUR la coopération méditerranéenne et euro-arabe www.medea.be P r é s e n t a t i o n La coopération avec ses voisins les plus directs, les pays arabes et méditerranéens,

Plus en détail

Le Parlement européen des Jeunes : 20 ans d éducation à la participation politique

Le Parlement européen des Jeunes : 20 ans d éducation à la participation politique Le Parlement européen des Jeunes : 20 ans d éducation à la participation politique Ragnar Siil Directeur de service Ministère estonien de la culture Ancien conseiller auprès du ministre de la Culture Ancien

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies

Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies Mission Permanente du Royaume du Maroc Genève البعثة الداي مة للمملكة المغربية جنيف Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies à la troisième

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse

Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse Berne, novembre 2013 Version originale : allemand Document d orientation sur les écoles associées de l UNESCO en Suisse (réseau.ch / ASPnet.ch*) SOMMAIRE 1. SITUATION... 2 2. ANALYSE... 3 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour

ACCORD. entre le Gouvernement de la République française. et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour ACCORD entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la Géorgie relatif au séjour et à la migration circulaire de professionnels (ensemble deux annexes), signé à Paris le 12 novembre

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

Communiqué conjoint entre la France et le Japon Un «partenariat d exception» pour promouvoir la sécurité, la croissance, l innovation et la culture

Communiqué conjoint entre la France et le Japon Un «partenariat d exception» pour promouvoir la sécurité, la croissance, l innovation et la culture Communiqué conjoint entre la France et le Japon Un «partenariat d exception» pour promouvoir la sécurité, la croissance, l innovation et la culture A l invitation de M. Shinzo Abe, Premier ministre du

Plus en détail

ENTRE (MAROC) (FRANCE) Page 1 sur 6

ENTRE (MAROC) (FRANCE) Page 1 sur 6 A C C O R D D E J U M E L A G E ENTRE L AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU TENSIFT (MAROC) ET L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE ET CORSE (FRANCE) Page 1 sur 6 PREAMBULE La présente convention s inscrit

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus

La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus La coopération universitaire Union Européenne Maghreb dans le cadre des programmes d éducation Tempus et Erasmus Mundus Séminaire inaugural AUF Bureau Maghreb, Rabat, 25 26 juin 2012 Philippe Ruffio, Agence

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

Les accords entre le Maroc et l UE Effectué par : Adil EL ACHARI Lausane INDOULI Yassir BENBOUZID Plan: Introduction I. Historique II. Accord de libre échange entre Maroc et UE 1. Présentation 2. Opportunité

Plus en détail

Gouvernance de l environnement. Programme des Nations Unies pour l environnement

Gouvernance de l environnement. Programme des Nations Unies pour l environnement Gouvernance de l environnement Programme des Nations Unies pour l environnement Aperçu Gérer la richesse et la diversité des ressources naturelles de notre planète est un défi dont la complexité va croissant.

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE L évolution générale politique, économique et sociale du monde et le mouvement des idées depuis le milieu du XVIII

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations rurales pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Innovation et business development dans les pays du Maghreb. Human Resources Consulting & Business Development

Innovation et business development dans les pays du Maghreb. Human Resources Consulting & Business Development Innovation et business development dans les pays du Maghreb Human Resources Consulting & Business Development 1 Sommaire (1) Qui sommes-nous et comment travaillons-nous? (2) Perspectives au Maghreb 2 Notre

Plus en détail

E/CN.6/2012/CRP.7. Résumé de l animateur. 29 mars 2012 Français Original : anglais

E/CN.6/2012/CRP.7. Résumé de l animateur. 29 mars 2012 Français Original : anglais 29 mars 2012 Français Original : anglais Commission de la condition de la femme Cinquante-sixième session 27 février-9 mars 2012 Point 3 a) ii) de l ordre du jour Suivi de la Quatrième Conférence mondiale

Plus en détail

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Administration électronique : quelle gouvernance? M. Abdellatif MOUATADID Instance Centrale de Prévention de la Corruption «Simplification & Dématérialisation :

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL CONJOINT CMS-CITES 2015-2020

PROGRAMME DE TRAVAIL CONJOINT CMS-CITES 2015-2020 PROGRAMME DE TRAVAIL CONJOINT CMS-CITES 2015-2020 Introduction: Le Programme de travail conjoint CMS-CITES pour 2015-2020 comprend une liste non exhaustive d activités conjointes qui s articulent autour

Plus en détail

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière

Sécurité nucléaire. Résolution adoptée le 26 septembre 2014, à la neuvième séance plénière L atome pour la paix Conférence générale GC(58)/RES/11 Septembre 2014 Distribution limitée Français Original : anglais Cinquante-huitième session ordinaire Point 14 de l ordre du jour (GC(58)/22) Sécurité

Plus en détail

EXPERTS COURT-TERME Spécialisés dans le domaine des Droits de l Homme et des Libertés publiques

EXPERTS COURT-TERME Spécialisés dans le domaine des Droits de l Homme et des Libertés publiques EXPERTS COURT-TERME Spécialisés dans le domaine des Droits de l Homme et des Libertés publiques Pays : Lieux des missions : Type de missions : Fréquence des missions : Période du projet : : Royaume du

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

L évaluation du climat des affaires au Maroc

L évaluation du climat des affaires au Maroc L évaluation du climat des affaires au Maroc Conférence sur le lancement de la publication de l OCDE Maroc : stratégie de développement du climat des affaires AGENDA Organisée par Le Programme MENA-OCDE

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition conjointe de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE LA HAUTE REPRÉSENTANTE DE L'UNION POUR LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ Bruxelles, le 21.5.2015 JOIN(2015) 24 final 2015/0110 (NLE) Proposition conjointe de DÉCISION

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. générale 21 octobre 2014 Français Original: anglais FCCC/CP/2014/6 Conférence des Parties Vingtième session Lima, 1 er -12 décembre

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

Service de presse Paris, le 30 mai 2013 LA FRANCE ET L ALLEMAGNE ENSEMBLE POUR RENFORCER L EUROPE DE LA STABILITE ET DE LA CROISSANCE

Service de presse Paris, le 30 mai 2013 LA FRANCE ET L ALLEMAGNE ENSEMBLE POUR RENFORCER L EUROPE DE LA STABILITE ET DE LA CROISSANCE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 30 mai 2013 LA FRANCE ET L ALLEMAGNE ENSEMBLE POUR RENFORCER L EUROPE DE LA STABILITE ET DE LA CROISSANCE La France et l Allemagne s accordent pour

Plus en détail

========== Au nom de l Union Européenne. 96ème session du Conseil de l OIM

========== Au nom de l Union Européenne. 96ème session du Conseil de l OIM Intervention de S.E. M. Jean-Baptiste MATTEI, Ambassadeur, Représentant Permanent de la France auprès des Nations Unies à Genève et des organisations internationales en Suisse ========== Au nom de l Union

Plus en détail

CTOC/COP/WG.1/2010/2. I. Introduction

CTOC/COP/WG.1/2010/2. I. Introduction Distr. générale 29 décembre 2009 Français Original: anglais Réunion intergouvernementale d experts à composition non limitée sur les mécanismes d examen à envisager pour l application de la Convention

Plus en détail

Discours de S.E. M. Renato Brunetta Ministre de l Administration Publique et de l Innovation, Italie. Conférence Ministérielle MENA-OCDE 2009

Discours de S.E. M. Renato Brunetta Ministre de l Administration Publique et de l Innovation, Italie. Conférence Ministérielle MENA-OCDE 2009 Discours de S.E. M. Renato Brunetta Ministre de l Administration Publique et de l Innovation, Italie Conférence Ministérielle MENA-OCDE 2009 Marrakech, 22-23 Novembre 2009 Une gouvernance efficace garantissant

Plus en détail

CONVENTION SUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

CONVENTION SUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES CONVENTION SUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES PRÉAMBULE La Conférence générale de l Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes

Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes Consolider le leadership international du Canada en matière de promotion de l égalité entre les sexes :5 Rédigé par les membres du Groupe de travail informel sur les droits des femmes une organisation

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Le FMI conclut les consultations de 2009 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 10/19 (F) 16 février 2010 Les notes d'information au public (NIP) s inscrivent dans

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

Guide de partenariat avec les associations œuvrant dans le domaine de l intégration des immigrés au Maroc

Guide de partenariat avec les associations œuvrant dans le domaine de l intégration des immigrés au Maroc Guide de partenariat avec les associations œuvrant dans le domaine de l intégration des immigrés au Maroc -Mars 2015-1 Table des matières Introduction... 3 Domaines éligibles aux subventions du Ministère

Plus en détail

CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE

CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE CADRE DE REFERENCE POUR UNE POSITION AFRICAINE COMMUNE RESULTATS DE L ATELIER DE VALIDATION DES NOTES D ORIENTATION REGIONALES SUR LES RELATIONS ENTRE LES USA ET L AFRIQUE TENU A ADDIS 21 juillet 2014

Plus en détail

MÉMORANDUM D ACCORD ENTRE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES SUR LE RENFORCEMENT DE LA CAPACITÉ DES

MÉMORANDUM D ACCORD ENTRE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES SUR LE RENFORCEMENT DE LA CAPACITÉ DES MÉMORANDUM D ACCORD ENTRE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES SUR LE RENFORCEMENT DE LA CAPACITÉ DES ÉTATS À EXÉCUTER, CONFORMÉMENT AUX RÈGLES INTERNATIONALES QUI RÉGISSENT

Plus en détail

Rapport final de la commission de contrôle et de garantie des droits du Parlement lors de l envoi de la Bundeswehr dans des missions à l étranger

Rapport final de la commission de contrôle et de garantie des droits du Parlement lors de l envoi de la Bundeswehr dans des missions à l étranger 1 Rapport final de la commission de contrôle et de garantie des droits du Parlement lors de l envoi de la Bundeswehr dans des missions à l étranger Résumé des propositions et recommandations de la commission

Plus en détail

N 2725 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 2725 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI N 2725 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 avril 2015. PROJET DE LOI autorisant l approbation du protocole

Plus en détail

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs Une approche coopérative globale de la réglementation des pesticides agricoles et de la lutte contre les ravageurs compatible

Plus en détail

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP)

GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Strasbourg, 22 août 2014 CDDH-CORP(2014)10 COMITÉ DIRECTEUR POUR LES DROITS DE L'HOMME (CDDH) GROUPE DE RÉDACTION SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES ENTREPRISES (CDDH-CORP) Projet de recommandation du Comité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence annuelle des Organisations Internationales de Coopération Volontaire. Paris - 27 30 octobre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Conférence annuelle des Organisations Internationales de Coopération Volontaire. Paris - 27 30 octobre 2013 1 DOSSIER DE PRESSE Conférence annuelle des Organisations Internationales de Coopération Volontaire Paris - 27 30 octobre 2013 2 Sommaire La conférence IVCO page 3 2013, un enjeu important page 4 Un contexte

Plus en détail

Situation de l Institut international pour la justice et l État de droit

Situation de l Institut international pour la justice et l État de droit Situation de l Institut international pour la justice et l État de droit Première réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs 16 et 17 Octobre 2014 La Valette, Malte Document Title Here 1 Résumé analytique

Plus en détail

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable Forum sur la Coopération pour le Développement 2012 Symposium préparatoire de haut niveau «Construire un avenir durable Partenaires dans la Coopération au Développement» Brisbane, Australie, 14-15 Mai

Plus en détail

PAYS EN DÉVELOPPEMENT

PAYS EN DÉVELOPPEMENT Chapitre 6 PAYS EN DÉVELOPPEMENT Comment l OMC traite les besoins spéciaux d un groupe de plus en plus important 1. Aperçu général Sur les 150 membres environ de l OMC, à peu près deux tiers sont des pays

Plus en détail

Contracting authority: NOVA Centre per a la Innovació Social

Contracting authority: NOVA Centre per a la Innovació Social Contracting authority: NOVA Centre per a la Innovació Social Appel à Services: Soutien à la recherche, promotion des droits humains et les missions de dialogue et plaidoyer des organisations de la société

Plus en détail

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition)

Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Second communiqué 1 Conférence mondiale 2015 sur la réduction des risques de catastrophe (3 e édition) Introduction Le 20 décembre 2013, l'assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution en

Plus en détail

Huitième session. Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous

Huitième session. Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous IFAP-2014/COUNCIL.VIII/Inf.10 Paris, le 27 mars 2014 Original anglais Distribution limitée Huitième session Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous 19-20 mai 2014 Maison de l UNESCO,

Plus en détail

RÉSEAU MONDIAL D INFORMATIONS EN LIGNE EN

RÉSEAU MONDIAL D INFORMATIONS EN LIGNE EN RÉSEAU MONDIAL D INFORMATIONS EN LIGNE EN DIVISION DE L 'ÉCONOMIE ET DE L' ADMINISTRATION PUBLIQUES DES NATIONS UNIES - DÉPARTEMENT DE S AFFAIRES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES OMMENT DÉFINIR LE RÉSEAU? Le Réseau

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

2012-2016 4+4 4+4 2012-2016. Stratégie du Pôle Social. Stratégie du Pôle Social

2012-2016 4+4 4+4 2012-2016. Stratégie du Pôle Social. Stratégie du Pôle Social 2012-2016 Stratégie du Pôle Social 4+4 4+4 Stratégie du Pôle Social 2012-2016 »YɪàL G Ö dg á«é«jgî SG 4+4 2012-2016 Introduction Notre pays entre dans une nouvelle phase de construction d un projet national

Plus en détail

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions :

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions : SELECTION DES 14 PAYS PARTENAIRES DE LA COOPERATION GOUVERNEMENTALE : EXPLICATION DE LA DECISION DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 MAI 2015 Les pays suivants sont sélectionnés comme pays partenaires de la

Plus en détail

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours

I. Les crédits immobiliers ont enregistré une croissance soutenue tant au niveau de la production que de l encours NOTE RELATIVE A L ENQUETE SUR LES CREDITS IMMOBILIERS Le secteur immobilier connait un essor important sous l impulsion conjuguée des actions des pouvoirs publics et d une politique d offre de crédit plus

Plus en détail

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale.

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale. Strasbourg, 2 mai 2014 CODEXTER (2014) 5 COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TERRORISME ET LE CRIME ORGANISE

Plus en détail

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Introduction Le présent document d analyse met en exergue quelques éléments clés du suivi et de l

Plus en détail