Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Mars 2011 Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia

2 SOMMAIRE Communiqué de presse p. 3 Les valeurs de la marque p. 4 Une communication axée sur la stratégie p. 5 Adélia, une gamme segmentée et lisible p. 6 Nouveaux critères techniques proposés par Adélia p. 7 et 8 Adélia : une offre complète p. 9 Contacts Adélia p. 10 2

3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Landerneau, le 24/03/2011 Adélia la nutrition de la vache laitière, signée Triskalia Le service nutrition bovine de la coopérative Triskalia propose, à partir du 4 avril 2011, une nouvelle offre aux éleveurs pour l alimentation de la vache laitière. Nommée Adélia, cette nouvelle gamme portée par les techniciens conseil en nutrition et lait de Triskalia est le fruit de la mixité technique des gammes Unicopa nutrition animale et Coopagri Bretagne (marque Gala). La stratégie de Triskalia nutrition bovine Adélia doit permettre aux producteurs de lait de conduire leur stratégie alimentaire, produire un lait de qualité et optimiser l efficacité économique de leur exploitation, quel que soit leur système de production. L ambition des techniciens et du service nutrition bovine de Triskalia est d apporter les innovations techniques et les conseils adaptés pour atteindre ces objectifs avec notamment l approche technico-économique Défilait. Nouveaux critères techniques Pour leur apporter des réponses technico-économiques précises et améliorer les conditions de travail des producteurs de lait, de nouvelles approches ont été élaborées par l équipe d Adélia. Les critères de rationnement sont ainsi pensés dans le but de mieux appréhender l assimilation des nutriments sur l énergie et la protéine. Dans le même esprit, Créalait est un ensemble de critères d efficacité alimentaire. Le Diagnostic acidose est une nouvelle approche de cet outil développé par la firme-services CCPA. La GPA (Gestion Pratique de l Acidose) a été récompensée d un Innov Space L expertise Peri Partum : la conduite du troupeau de Triskalia sur cette période va du 1 er jour du tarissement jusqu à trois mois après le vêlage. Il s agit de maîtriser le déficit énergétique en début de lactation et le statut immunitaire de la vache et de son veau. La conduite printanière 2011 : le service nutrition bovine de Triskalia propose des stratégies alimentaires sur-mesures pour chaque système fourrager. Vision 360 de l élevage laitier Fournir un aliment de qualité à chaque stade de l élevage, c est la base du métier de fournisseur d aliment. Adélia propose aux éleveurs laitiers d aller plus loin en leur proposant une vision globale de leur exploitation et le conseil associé. Au-delà de la nutrition stratégique, la vision 360 de l élevage laitier est un axe de travail fort pour le service nutrition bovine de Triskalia qui souhaite mettre en avant la polyvalence de la coopérative pour les producteurs de lait. Grâce à une équipe pluridisciplinaire (techniciens, nutritionnistes, vétérinaires, concepteurs bâtiments), des usines et une logistique remarquables, un réseau de distribution de proximité, un laboratoire pointu, et un partenariat fort avec la firme services CCPA, Caliance (optimisation de la conduite fourragère) et des centres comptables, Adélia propose une offre inégalée en Bretagne. Contact presse Carole Perros Marketing / Communication nutrition bovine Tél

4 Adélia, vision 360 de l élevage laitier Les valeurs de la marque Adélia est une marque de la coopérative Triskalia. C est une gamme d aliments pour la vache laitière, pour tout système de production, adossée à une offre de conseils et de services complète. Les grandes valeurs de la marque : innovation, technicité, qualité. L étymologie d Adélia Ad : addition, valeur ajoutée. él : élevage lia : lia de Triskalia, lait, lien, alliance. Un nouveau logo pour une nouvelle marque Le cercle symbolise l harmonie, l échange. Il est ouvert vers l extérieur et contient lui-même un autre cercle. Cela représente l interaction entre tous les paramètres de l exploitation laitière et une vision globale, dite 360. Les cercles représentent également l iris de l œil, la vision. Le é d Adélia, très reconnaissable, symbolise la mamelle nourricière de la vache laitière. 4

5 Une communication axée sur la stratégie innovations conseil technique qualité gamme 360 LA NUTRITION STRATÉGIQUE Quel que soit votre système de production, Adélia vous aide à conduire votre stratégie, produire un lait de qualité et optimiser votre coût de production. 5

6 Adélia, une gamme segmentée et lisible Adélia pour les correcteurs azotés ; Adélac pour les aliments de production ; Minadélia pour les minéraux ; Gadélia pour les génisses ; Adéliaforce pour le robot de traite La nouvelle offre commerciale pour les vaches laitières est segmentée pour une parfaite lisibilité et un positionnement clair des aliments proposés. 6

7 Nouveaux critères techniques proposés par Adélia Critères de rationnement L objectif est de mieux appréhender l assimilation des nutriments sur l énergie et la protéine en dépassant l approche classique UF, PDI, amidon, cellulose. Concernant la protéine, deux nouveaux critères : la protéine rapide et la protéine rapide vraie sont aujourd hui pris en compte pour apprécier la dégradabilité de la protéine selon une cinétique donnée. Sur l aspect énergie, l analyse des glucides rapides et des glucides lents permet une avancée significative dans la prise en compte de la variabilité de la digestibilité liée aux différences de qualité de la cellulose. Le critère glucide rapide est ainsi un bon indicateur du risque acidogène de la ration. Ces nouveaux critères doivent permettre une synchronisation des apports dans le rumen. Créa lait L efficacité alimentaire est un élément technico-économique fondamental de la maîtrise du coût alimentaire avec un enjeu entre 10 et 20 / 1000 l. L originalité de ce concept repose sur la prise en compte des taux et sur l établissement d un objectif d efficacité alimentaire pour chaque éleveur pour intégrer les différences liées à l environnement, aux animaux (sanitaire, bâtiment ), à leur niveau génétique, leur stade de lactation et à la ration de base proposée. L observation du Créalait sur notre réseau de fermes de référence nous a permis d établir les bonnes conclusions et de mettre en œuvre des actions fortes. 7

8 Nouveaux critères techniques proposés par Adélia (suite) Diagnostic acidose C est une nouvelle approche de cet outil développé par la firme-services CCPA. La GPA (Gestion Pratique de l Acidose) a été récompensée d un Innov Space Ce diagnostic a été largement étudié et ouvre de nouvelles possibilités comme l évaluation des interactions entre l acidose et le métabolisme général de la vache (recyclage du phosphore, bilan azoté ). L expertise Peri Partum la conduite du troupeau de Triskalia sur cette période va du 1 er jour du tarissement jusqu à trois mois après le vêlage. Il s agit de maîtriser le déficit énergétique en début de lactation et le statut immunitaire de la vache et de son veau. Concernant la phase de tarissement, deux axes sont travaillés : le rapport énergie/protéine et le juste équilibre oligo-vitaminique. En début de lactation, la nutrition énergétique vient d être revue avec une optimisation de l apport des différentes sources (cellulose, amidon rapide, amidon by-pass, matière grasse et gluco-formateurs). Le démarrage de lactation impacte directement le revenu de l atelier lait. La conduite printanière 2011 Fort de ses observations sur les valeurs alimentaires de l herbe pâturée en Bretagne (laboratoire Capinov), le service nutrition bovine de Triskalia propose des stratégies alimentaires sur-mesures pour chaque système fourrager. Les deux principales clés de décision sont le niveau de maïs distribué à l auge et le type d herbe proposé. Les recommandations portent sur les techniques de gestion du pâturage (partenariat avec Caliance) et sur le choix des aliments. 8

9 Adélia : une offre complète Triskalia est une coopérative à l offre multiple, ce qui permet à Adélia de proposer un service complet aux éleveurs laitiers Une offre inégalée en Bretagne. Les hommes > Des spécialistes de l alimentation des ruminants au service de la rentabilité des élevages. > Une équipe pluridisciplinaire (techniciens, nutritionnistes, vétérinaires, concepteurs bâtiments). La polyvalence d une coopérative au service de ses producteurs Les usines et la logistique > Les aliments vaches laitières sont fabriqués dans des usines certifiées ISO 9001 : stockage et fabrication sécurisés, contrôle qualité et traçabilité. Les flux logistiques sont optimisés sur toute la Bretagne. Un réseau de distribution de proximité > Les magasins du groupe Triskalia (Cultivert, Point Vert, Point Vert Le Jardin, Gamm Vert et Comptoir du Village) offrent une large gamme de produits destinés notamment aux éleveurs. Le laboratoire > Fort d une expérience de plus de 40 ans dans le domaine de l analyse, Capinov offre aujourd hui une gamme complète de prestations aux éleveurs laitiers (analyses agronomiques, analyses de fourrages...). Un partenariat fort > Firme service, recherche et développement au niveau national. > Optimisation de la conduite fourragère. > Les centres comptables pour le suivi des résultats technico-économiques. 9

10 Contacts Adélia Ronan Le Gall Chef de marché nutrition bovine Pierre Fortin Chef produits d élevage Presse Carole Perros Marketing / Communication nutrition bovine Tél

Nos métiers. EVIALIS et le Porc. Un des premiers Centres de Recherche d Europe. Un laboratoire d analyses pour des réponses ciblées

Nos métiers. EVIALIS et le Porc. Un des premiers Centres de Recherche d Europe. Un laboratoire d analyses pour des réponses ciblées Merilis Porcilis Nos métiers Un des premiers Centres de Recherche d Europe Le centre de recherche EVIALIS, avec ses réseaux d élevages témoins et ses partenaires extérieurs, étudie les besoins nutritionnels

Plus en détail

DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE

DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE REFERENCES TECHNICO ECONOMIQUES : SAISONNALITE DE LA PRODUCTION DESAISONNER SON TROUPEAU INTERET ECONOMIQUE RESEAUX Rhône Alpes D ELEVAGE FACTEURS DE REUSSITE ET RISQUES DE DERIVES POURQUOI CETTE FICHE?

Plus en détail

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63

La nutrition simple et rentable. Catalogue FORMATIONS. N Formateur : 83 63 04246 63 La nutrition simple et rentable Catalogue FORMATIONS N Formateur : 83 63 04246 63 Introduction FORMATIONS Vous tenez dans vos mains le catalogue de formations BDM. Leader français du Conseil Indépendant

Plus en détail

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE Alimentation Energie et azote Les apports énergétiques et azotés recommandés pour les chèvres laitières sont mesurés respectivement par les unités UFL

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise des formations inter-entreprises

Plus en détail

L Institut laitier et fourrager de l Atlantique. Le protocole et calculateur des gaz à effet de serre pour le secteur laitier.

L Institut laitier et fourrager de l Atlantique. Le protocole et calculateur des gaz à effet de serre pour le secteur laitier. L Institut laitier et fourrager de l Atlantique présente: Le protocole et calculateur des gaz à effet de serre pour le secteur laitier Remerciements Programme pour l avancement du secteur canadien de l

Plus en détail

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs

Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Après quota : Préparons ensemble nos projets d éleveurs Dans un contexte économique fluctuant, tracer les chemins de l aprèsquota à l horizon 2015 est primordial. Les 14 groupes lait issus des GEDA (Groupes

Plus en détail

Les sous-produits... peut-on en tirer profit?

Les sous-produits... peut-on en tirer profit? JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable en vulgarisation au CEPOQ Ovin Québec, Octobre 2007 Les sous-produits... peut-on en tirer profit? Bonjour. J ai toujours aimé contrôler mon coût de production en

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations PDAR Auvergne 2014-2020 Fiche type de description qualitative d une action élémentaire Action élémentaire N 1 Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations Coordinateur d action Contributions

Plus en détail

Guide pratique de la communication globale

Guide pratique de la communication globale Guide pratique de la communication globale Optimiser votre communication avec Prétexte 22 rue des magasins 67 000 Strasbourg Tél. 03 88 15 59 60 Fax. 03 88 15 59 61 La communication globale, qu est-ce

Plus en détail

FORMATIONS en production caprine 2013-2014

FORMATIONS en production caprine 2013-2014 FORMATIONS en production caprine 2013- Titre du cours Durée Lieu Alimentation des petits ruminants : moutons et chèvres Élevage de chevreaux de boucherie Gérer la traite et la qualité du lait en production

Plus en détail

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr.

Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Les jeux sont faits, rien ne va plus vraiment? Patrice Fortier, agr. Stratégie de groupage Valorisation des fourrages Choix des ingrédients Digestion de la ration Stratégie d additifs Stratégie de groupage

Plus en détail

Alimentation à la dérobée de veaux de boucherie

Alimentation à la dérobée de veaux de boucherie Bovins de boucherie Alimentation à la dérobée de veaux de boucherie Par : Alain Fournier, agronome, M.Sc. Conseiller en productions laitière et bovine MAPAQ, Région Centre-du-Québec http://www.agr.gouv.qc.ca

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

Des protéines aussi dans l herbe

Des protéines aussi dans l herbe Des protéines aussi dans l herbe Comment bien les valoriser chez le ruminant? Yves Beckers Unité de Zootechnie FUSAGx Gembloux 24 mars 2009 Régions tempérées : herbe Disponible en quantité SAU sous prairies

Plus en détail

AMELIORER LA COMPOSITION DU LAIT

AMELIORER LA COMPOSITION DU LAIT AMELIORER LA COMPOSITION DU LAIT Cet appui comporte 2 étapes : Un diagnostic qui démarre par une mise à plat de la problématique de l éleveur (Quelle est sa perception de la situation, est il ou non satisfait?quelles

Plus en détail

TD n 1 de fonctionnement des organisations (introduction au cours)

TD n 1 de fonctionnement des organisations (introduction au cours) TD n 1 de fonctionnement des organisations (introduction au cours) Organisations = rassemblent de personnes qui répartit des tâches : I) Présentation de l entreprise A) Approche économique et sociale 1)

Plus en détail

A L I M E N T A T I O N

A L I M E N T A T I O N www.pep.chambagri.fr Dossier : Raisonner l alimentation des chèvres laitières, les principes de base L M E O Favoriser au maximum l ingestion des fourrages grossiers 1- La part des fourrages doit représenter

Plus en détail

Le testage génomique, pour vous aider à prendre de meilleures décisions de gestion

Le testage génomique, pour vous aider à prendre de meilleures décisions de gestion Le testage génomique, pour vous aider à prendre de meilleures décisions de gestion Un service de testage génomique pour les producteurs laitiers, offert par Holstein Canada et les partenaires de L Alliance

Plus en détail

«Rien n est permanent

«Rien n est permanent «Rien n est permanent sauf le changement» Pour nous contacter en France et à l étranger: Téléphone: +33 1 45 46 50 64 Télécopie: +33 1 71 33 10 32 Par courriel: contact@dfacto.fr Sur notre site rubrique

Plus en détail

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE

SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE Groupe EnvironeX SERVICES DE CONSULTATION ALIMENTAIRE labenvironex.com «Des conseils et diagnostics en agroalimentaire, de la ferme à la table!» Les laboratoires du Groupe EnvironeX disposent d une solide

Plus en détail

Financé par : Porté par : En lien avec. Soutenu par : DIRECCTE Auvergne

Financé par : Porté par : En lien avec. Soutenu par : DIRECCTE Auvergne Programme E-Mercure Financé par : Porté par : En lien avec DIRECCTE Auvergne Soutenu par : Contexte Le Programme E-Mercure vise à l accompagnement sur l optimisation et le développement des TIC dans les

Plus en détail

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION

LALLEMAND ANIMAL NUTRITION LALLEMAND ANIMAL NUTRITION SPECIFIC SUCCESS * * Spécifique pour votre succès. www.lallemandanimalnutrition.com SPECIFIC SUCCESS Un chef de file mondial des levures et bactéries au service de l agriculture

Plus en détail

Elevage Infos. Bilan de la campagne d analyse d herbe 2013. Résultats 2013 SOMMAIRE

Elevage Infos. Bilan de la campagne d analyse d herbe 2013. Résultats 2013 SOMMAIRE Elevage Infos SOMMAIRE Bilan campagne d analyse d herbe p 1 AgriNIR p 2 Cap ECO p 3 Ovins p 5 Bovins Lait p 6 GEHODES p 8 Contact EDE Chambre d Agriculture Elevage - Tél 02.54.61.61.54 www.indre.chambagri.fr

Plus en détail

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives»

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» «Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» Contact : Stéphanie Costa et Christophe Gualtieri 2014 Sommaire Préambule... 2 Les principaux avantages des référentiels de certification...

Plus en détail

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit LES MATIERES GRASSES : De l auge à l assiette Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit en contenir. On les trouve dans le beurre, l huile, mais

Plus en détail

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique -

Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intérêts de la luzerne sous forme déshydratée - zootechnique et économique - Intervenant : Samuel MAIGNAN Zootechnie : Intérêt nutritionnel de la luzerne déshydratée Intérêt nutritionnel de la luzerne

Plus en détail

Volume 5 - Numéro 1 - Mai 2010 Nouveau service à valeur ajoutée Place à l Indice de transitionmd Que peut-on faire pour mieux gérer la

Volume 5 - Numéro 1 - Mai 2010 Nouveau service à valeur ajoutée Place à l Indice de transitionmd Que peut-on faire pour mieux gérer la Le savoir laitier Volume 5 - Numéro 1 - Mai 2010 Nouveau service à valeur ajoutée Place à l Indice de transition MD Daniel Lefebvre, Ph.D., agr., directeur général Chez la vache laitière, la période la

Plus en détail

Domaine Elevage bovins

Domaine Elevage bovins Domaine Elevage bovins 22 Autonomie alimentaire pour les vaches laitières et allaitantes Panorama des solutions développées sur la ferme expérimentale de Thorigné d Anjou. Objectifs : obtenir des références

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 - CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 1/5 CONSULTATIONS 1 Consultation 1 heure 2 Consultation 15 minutes 3 Consultation 4 heures En 15min, 1heure ou 4heures, avoir l avis d un consultant

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes

Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes Les avancées du plan d actions 2015/2017 de la filière céréalière Le 19 janvier 2016 à Beaune Rappels sur le plan stratégique Demande

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 Gaarden propose des conseils, des services et des prestations de jardinage de qualité et garantis par une marque. De l entretien à la création de jardins. www.gaarden.fr SOMMAIRE

Plus en détail

GUIDE DU PRODUCTEUR DE LAIT

GUIDE DU PRODUCTEUR DE LAIT Filière Epoisses La production de lait destiné à l AOP Epoisses répond à des règles précises et originales qui participent au renforcement du lien au terroir d origine et à l amélioration de la qualité

Plus en détail

LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE

LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE AU SERVICE DE LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I DEFINITION DE LA SEGMENTATION A / DEFINITION La segmentation est le découpage d une population en sous ensembles homogènes,

Plus en détail

Outils et stratégies permettant d augmenter le taux de fécondité et la qualité du lait des troupeaux laitiers biologiques.

Outils et stratégies permettant d augmenter le taux de fécondité et la qualité du lait des troupeaux laitiers biologiques. Outils et stratégies permettant d augmenter le taux de fécondité et la qualité du lait des troupeaux laitiers biologiques projet 07 BIO 03 Organisme requérant :Valacta Organisme responsable du projet :

Plus en détail

Réf. : Votre courrier de saisine du 8 juillet 2014

Réf. : Votre courrier de saisine du 8 juillet 2014 Paris, le 15 janvier 2015 5, PLACE DES VINS DE FRANCE 75573 PARIS CEDEX 12 FRANCE TELEPHONE : + 33 1 53 44 22 80 E-mail : michel.prada@finances.gouv.fr Le Président du Conseil de normalisation des comptes

Plus en détail

SÉANCES PLÉNIÈRES. 10 Avril 2008

SÉANCES PLÉNIÈRES. 10 Avril 2008 SÉANCES PLÉNIÈRES 10 Avril 2008 119 120 LA QUALITE : DU SOL AU LAIT Ekaitz Mazuste 1, Maité Goienetxe 1, Anne Haegelin 2 1 Association B.L.E., 32 rue de la Bidouze 64120 Saint-Palais 2 Pôle Scientifique

Plus en détail

INTERBEV - FRANCEAGRIMER

INTERBEV - FRANCEAGRIMER INTERBEV - FRANCEAGRIMER JOURNEE DE L ELEVAGE FRANCAIS ORGANISEE EN ITALIE VERONE, LE VENDREDI 06 FEVRIER 2015 COMPTE RENDU de la présentation de l ISMEA Filière Bétail et Viande 18 mars 2015 Dossier n

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES Programme d incubation d entreprises sociales technologiquement innovantes. DOSSIER DE CANDIDATURE Mars 2013-1/5 QUAND LES TECHNOLOGIES PEUVENT REPONDRE A DES PROBLEMATIQUES SOCIALES

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

Services. d entretien TI

Services. d entretien TI Services d entretien TI 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Comme partie intégrante de ses solutions TI, Hypertec Systèmes offre une grande variété de services d'entretien

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines Business Process Outsourcing (BPO) Conseil en Management et Organisation Ingénierie Informatique Formation et Coaching Agence

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

CHAPITRE 1 Données à saisir avant la mise en route du robot

CHAPITRE 1 Données à saisir avant la mise en route du robot CHAPITRE 1 Données à saisir avant la mise en route du robot 1.1 Paramétrage des données de l exploitation & des vaches Pour optimiser l'utilisation du robot Astronaut, vous devrez impérativement saisir

Plus en détail

Plus que la seule détection des chaleurs. Détection des chaleurs Nedap. Détection des chaleurs de précision avec Contrôle sanitaire

Plus que la seule détection des chaleurs. Détection des chaleurs Nedap. Détection des chaleurs de précision avec Contrôle sanitaire Plus que la seule détection des chaleurs Détection des chaleurs Nedap de précision avec Contrôle sanitaire de précision avec Contrôle sanitaire Rendement et efficacité de la gestion sont les facteurs clés

Plus en détail

ValLait, OptiVal et OptiVal+ Valoriser les données du contrôle des performances

ValLait, OptiVal et OptiVal+ Valoriser les données du contrôle des performances 18 ème Carrefour des Productions animales 20 février 2013, Gembloux ValLait, OptiVal et OptiVal+ Valoriser les données du contrôle des performances Bastin C. 1*, Gillon A. 1,2, Abras S. 2, Laloux L. 2,

Plus en détail

CHAPITRE 2 Suivi des attentions et Kpi s

CHAPITRE 2 Suivi des attentions et Kpi s CHAPITRE 2 Suivi des attentions et Kpi s Le passage de la traite conventionnelle à la traite robotisée modifie la routine quotidienne de l éleveur laitier. Dans les fermes robotisées, le contrôle et l

Plus en détail

Aménagez différemment... Business Solutions Mobilier

Aménagez différemment... Business Solutions Mobilier Aménagez différemment... Business Solutions Mobilier Le groupe La force d un leader international Business Solutions > 49 000 collaborateurs > Présent dans 48 pays > 15,5 milliards de dollars de CA > 3e

Plus en détail

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Les Chambres d agriculture de l Allier et du Puy-de-Dôme organisent des formations collectives d analyse des résultats économiques afin

Plus en détail

MEDIAREPRO Granulé et la reproduction

MEDIAREPRO Granulé et la reproduction MEDIAREPRO Granulé et la reproduction POURQUOI Y - A T - IL AUTANT DE PROBLEMES DE REPRODUCTION? Les récentes études menées par l EDE du Finistère, l INRA et l URCEO ont démontré que la raison principale

Plus en détail

DCG 9. Introduction à la comptabilité ANNALES 2014

DCG 9. Introduction à la comptabilité ANNALES 2014 DCG 9 Introduction à la comptabilité ANNALES 2014 DCG 9 Introduction à la comptabilité ANNALES 2014 Charlotte DISLE Agrégée d économie et gestion Membre du CERAG Maître de conférences à l IAE de Grenoble

Plus en détail

«LA PERFORMANCE DES PME EN WALLONIE»

«LA PERFORMANCE DES PME EN WALLONIE» RESULTATS DE L ETUDE «LA PERFORMANCE DES PME EN WALLONIE» MAI JUIN 2015 LE CONTEXTE LA MOTIVATION DE L ETUDE 2 Depuis plus de 20 ans, COHESIUM accompagne les entreprises dans leur développement. Ces dernières

Plus en détail

Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE. Semaine 4 et 5/2014 (20 31 Janvier 2014)

Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE. Semaine 4 et 5/2014 (20 31 Janvier 2014) Chine - Rapport Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE Semaine 4 et 5/2014 (20 31 Janvier 2014) Publication : China Dairy Industry Association Date de publication

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Il y a un proverbe qui dit «Les paroles s envolent mais les écrits restent». C est pourquoi nous

CONTRAT DE TRAVAIL. Il y a un proverbe qui dit «Les paroles s envolent mais les écrits restent». C est pourquoi nous CONTRAT DE TRAVAIL PRÉAMBULE Il y a un proverbe qui dit «Les paroles s envolent mais les écrits restent». C est pourquoi nous conseillons à l employeur et à l employé(e) d établir clairement les conditions

Plus en détail

Schématisation de la chaîne d approvisionnement. Solutions Clients

Schématisation de la chaîne d approvisionnement. Solutions Clients Schématisation de la chaîne d approvisionnement Solutions Clients Schématisation de la chaîne d approvisionnement Êtes-vous prêt à améliorer la gestion de la chaîne d approvisionnement au sein de votre

Plus en détail

Journée Bovine de la Montérégie Ouest 7 décembre 2013. Bernard Doré, agronome Conseiller Bovi-Expert

Journée Bovine de la Montérégie Ouest 7 décembre 2013. Bernard Doré, agronome Conseiller Bovi-Expert Journée Bovine de la Montérégie Ouest 7 décembre 2013 Bernard Doré, agronome Conseiller Bovi-Expert Qu est-ce qu un diagnostic? Pourquoi en faire un? Quel outil est employé? L outil diagnostic simplifié

Plus en détail

Tôlerie fine de précision

Tôlerie fine de précision Tôlerie fine de précision 4 85 R = 110 60 Sommaire 270 + 1 4 370 + 1 1 A Edito p.3 Conception p.4 Technologie p.6 Pli Performance p.8 Qualité Sécurité Environnement p.10 1 A R machine 270 + 2 R ext = 170

Plus en détail

Mas la Resclosa 17257 Gualta (España) Tel. +34 972 755 689 Fax. +34 972 759 389 lfrigola@horticoncept.com

Mas la Resclosa 17257 Gualta (España) Tel. +34 972 755 689 Fax. +34 972 759 389 lfrigola@horticoncept.com Mas la Resclosa 17257 Gualta (España) Tel. +34 972 755 689 Fax. +34 972 759 389 lfrigola@horticoncept.com One Stop Service : Technologies et services Projets agroindustriels de valorisation des Fruits

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

BTS management de l unité commerciale.

BTS management de l unité commerciale. BTS management de l unité commerciale. Objectif : Le ou la titulaire du BTS peut prendre la responsabilité de tout ou partie d'une unité commerciale: Magasin, supermarché, agence commerciale, entreprise

Plus en détail

Comment mettre à profit les méthodes modernes de gestion pour dynamiser l activité de votre cabinet? Sage Experts-Comptables.

Comment mettre à profit les méthodes modernes de gestion pour dynamiser l activité de votre cabinet? Sage Experts-Comptables. gestion pour dynamiser l activité de votre cabinet? Sage Experts-Comptables animé par Rachel Beck Directeur Agence Centre Est Sage Experts-Comptables Sylvain Lherm Diplômé d Expertise Comptable Consultant

Plus en détail

Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation. P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait

Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation. P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait Modèles dynamiques et outils d'aide à la décision, liens avec l'expérimentation P. Faverdin INRA, UMR 1080 Production du lait Un contexte à la recherche d outils pour aider à piloter les systèmes agricoles

Plus en détail

évoluer VALUE capitalisation

évoluer VALUE capitalisation UP (pron-(^ p ) La société actuelle appelle à toujours plus de performance. Ex : Les hommes et les femmes d entreprises sont appelés à évoluer en permanence. VALUE (pron-vaelju) Aujourd hui, on parle encore

Plus en détail

1- De l idée au concept 2- Notre offre 3- Nous rejoindre

1- De l idée au concept 2- Notre offre 3- Nous rejoindre Rejoignez le 1 er réseau de développement commercial pour les TPE/PME DOSSIER D INFORMATION 1- De l idée au concept 2- Notre offre 3- Nous rejoindre Forts de plusieurs constats Les difficultés des dirigeants

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon.

Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon. Plateformes Régionales d innovation «Agriculture biologique, agriculture périurbaine durable» au Lycée Nature à la Roche sur Yon Dossier de presse Sommaire Communiqué de synthèse p.2 Présentation de la

Plus en détail

L agroalimentaire. Les dossiers du SUIO. Sommaire : TITRE. Le secteur d activité. Date de parution : Mars 2007. Le secteur d activité.

L agroalimentaire. Les dossiers du SUIO. Sommaire : TITRE. Le secteur d activité. Date de parution : Mars 2007. Le secteur d activité. Les secteurs quirecrutent Les dossiers du SUIO L agroalimentaire Sommaire : Le secteur d activité Les entreprises Les métiers Quelques exemples de formation Quelques sites web à visiter Dossier n 3 TITRE...

Plus en détail

Les qualités nutritives des tourteaux de colza

Les qualités nutritives des tourteaux de colza 1 Les qualités nutritives des tourteaux de colza Composition chimique du tourteau de colza Version du 26 octobre 2005 Remarque :!!! Données dans les tableaux pour tourteau non gras!!! Bien équilibré en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REMISE OFFICIELLE DU LABEL «MARIANNE» A LA PRÉFECTURE DE LA VIENNE

DOSSIER DE PRESSE REMISE OFFICIELLE DU LABEL «MARIANNE» A LA PRÉFECTURE DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE REMISE OFFICIELLE DU LABEL «MARIANNE» A LA PRÉFECTURE DE LA VIENNE Mercredi 25 septembre 2013 à 16h Contact presse : Laurence SATURNIN Responsable du Service Régional de Communication

Plus en détail

Une offre logistique complète pour la gestion de votre plateforme de Pièces de Rechange

Une offre logistique complète pour la gestion de votre plateforme de Pièces de Rechange Une offre logistique complète pour la gestion de votre plateforme de Pièces de Rechange La valeur ajoutée d'un WMS Géode WMS (Warehouse Management System) est un logiciel dédié à la gestion de l entrepôt.

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 06 octobre 2014 Modifié le 13 octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / La nutrition

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT. Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat.

CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT. Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat. CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat. CAS PRATIQUE : Vous êtes responsable d une boutique de textile mode. Vous devez vous approvisionner en textile

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap

Formation et Conseil. Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Bilan de Compétences pour une personne en situation de handicap Sommaire Présentation de PIC FORMATION p 3 Le contexte de votre bilan de compétences p 4 Les objectifs p 5 Le déroulement p 6 Comment en

Plus en détail

Analyse du coût de revient

Analyse du coût de revient Analyse du coût de revient Sur 12 mois à partir de 01/2012 EURL DUMUR Maçonnerie Monsieur AUPIEDUMUR Pierre Rue de la construction ZA du Sud 31000 TOULOUSE Tel : 01 23 45 56 78 Fax : 01 98 76 54 32 E-mail

Plus en détail

Le Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin. Informations Janvier 2010

Le Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin. Informations Janvier 2010 Le Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin Informations Janvier 2010 Actus : La prime à la chèvre et le Code Mutuel Dans le cadre du bilan de santé de la PAC, il a été instauré une prime à la

Plus en détail

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette Soumission Réalisation du site Web de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot Soumission Le 26 mars 2011 Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales

Plus en détail

Présentation de la société

Présentation de la société Présentation de la société Identification, Traçabilité & Logistique RFID Contact Presse Service Marketing marketing@stid.com Tel: +33 (0)4 42 12 60 60 Fiche d identité Activité : Identification des personnes,

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Alimenter les équins avec de l herbe en Limousin

Alimenter les équins avec de l herbe en Limousin Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine 8 è journée du Réseau Économique de la Filière Équine - 23 avril 2015 Alimenter les équins avec de l herbe en Limousin MATHIEU

Plus en détail

«Ensemble, déployons notre vocation» Distribution

«Ensemble, déployons notre vocation» Distribution «Ensemble, déployons notre vocation» Junior-Conseil de l Institut du Marketing et du Management de la www.jmmdconseil.fr Qui sommes-nous? JMMD Conseil est le cabinet de conseil des étudiants de l Institut

Plus en détail

L innovation médicale au service du bien-être

L innovation médicale au service du bien-être L innovation médicale au service du bien-être INTERMED, ACTEUR MAJEUR DE LA SOLUTION MÉDICALE DEPUIS PLUS DE 30 ANS INTERMED est depuis 1979 un leader incontournable sur le marché de la santé en Nouvelle-Calédonie

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! Les prestataires sont nombreux sur le marché. EMPSI Consulting se démarque par son offre personnalisée au profit de chaque client : entreprise ou salarié. EMPSI Consulting a été créée en 2010 par Badreddine

Plus en détail

Les fonctions d entreprises

Les fonctions d entreprises Chapitre 3 : Les fonctions d entreprises Réalisé par : Dr. ACHELHI HICHAM achelhihicham@yahoo.fr Chap 4 : les fonction de l'entreprise Dr ACHELHI Hicham 1 Introduction Direction Fournisseurs Services équipements

Plus en détail

LAÏTA, la croissance en confiance

LAÏTA, la croissance en confiance Dossier de presse 17 Avril 2012 LAÏTA, la croissance en confiance croissance du chiffre d affaires : + 12 % accélération des investissements : 100 millions d euros en 24 mois 2 Communiqué de Synthèse LAÏTA

Plus en détail

CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait

CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait Ce document, élaboré par la Fédération des producteurs de bovins du Québec, vise à démystifier les différents contrats utilisés en production de veaux

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? respect. Observer les règles de la morale et les devoirs qu impose l honnêteté. Être fidèle à ses engagements

QUI SOMMES-NOUS? respect. Observer les règles de la morale et les devoirs qu impose l honnêteté. Être fidèle à ses engagements QUI SOMMES-NOUS? NOTRE MISSION L Institut est un centre intégré d innovation et d expertise en communications graphiques et en imprimabilité qui supporte activement les entreprises et leurs employés dans

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

LA COMPLEMENTATION MINERALE ET VITAMINIQUE DES CHÈVRES LAITIÈRES

LA COMPLEMENTATION MINERALE ET VITAMINIQUE DES CHÈVRES LAITIÈRES LA COMPLEMENTATION MINERALE ET VITAMINIQUE DES CHÈVRES LAITIÈRES Alimentation Avec des animaux de plus en plus performants et des rations alimentaires de moins en moins diversifiées, il importe de vérifier

Plus en détail