Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions"

Transcription

1 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX WASSER BERLIN INTERNATIONAL 2013 Arab Day Allemagne, Berlin, 25 Avril 2013 Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions Khaled ZAABAR Chef de la Division Maîtrise de l Energie SONEDE

2 Plan de l Exposé 1- Présentation de la SONEDE 2- Les ressources en eau en Tunisie 3- Consommation en énergie à la SONEDE 4- Bilan des Actions de maîtrise de l énergie 4-1 Actions 4-2 Résultats 5- Perspectives énergétiques futures 5-1 Problématique énergique future 5-2 Plan de maîtrise de l énergie Projets en cours 6- Conclusion

3 1- PRESENTATION DE LA SONEDE La Société Nationale d'exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE): créée le 02 juillet Sa mission porte sur trois activités principales: la production de l'eau: production, traitement et transport. la distribution de l'eau: gestion et entretien du réseau et des équipements, gestion des abonnés. le développement: études, travaux et approvisionnements.

4 1- PRESENTATION DE LA SONEDE Désignation Chiffres de l année 2012 Population Totale Volume Total Produit 10,7 Millions d habitants 588 Millions de m3 Nombre d abonnés Taux de desserte Eaux de surface 56,8% Eaux souterraine 39,6% Eaux dessalées 3,6% 2,4 Millions Rendement Global du réseau 74,7 % 97,9 % : 100% urbain & 93,8% rural (SONEDE + DGGR) Autocontrôle de la qualité de l eau Effectif Longueur des réseaux Échantillons/an 7358 agents km Nombre de Réservoirs 1050 (capacité totale 1 Million de m3) Nombre de station de pompage et de production 1300

5 2- LES RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE Total ressources en eau : 4,6 milliards de m3/an - 41% : eaux souterraines - 59% : eaux de surface Stress hydrique: 430 m3/an/habitant : Ressources limitées. L utilisation de l eau en Tunisie est répartie comme suit : 83 % des ressources utilisées sont destinées à l Agriculture. 17 % des ressources utilisées sont destinées à l eau potable % seulement des ressources en eau ont une salinité inférieure à 1,5 g/l : Salinité relativement élevée - 86% des ressources de bonne qualité sont localisées dans le Nord du pays : grande disparité régionale

6 2- LES RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE Développement d une stratégie ayant pour objectifs: Atténuer le déséquilibre dans la répartition des ressources Subvenir aux besoins en eaux de tous les usagers de l eau en quantité et qualité requises Pour réaliser cette stratégie, la SONEDE a eu recours à plusieurs moyens dont essentiellement: Le transfert sur de longues distances L utilisation de ressources non conventionnelles : le Dessalement des eaux saumâtres Développement d une grande infrastructure de production et de transfert de l eau

7 3- CONSOMMATION EN ENERGIE A LA SONEDE Avec une telle infrastructure la SONEDE est classée comme l une des plus grandes entreprises consommatrices d énergie en Tunisie. La consommation a atteint, en 2012, l équivalent de 24Millions, soit 18% du chiffre d affaires de la société répartis comme suit: 330 GWh d électricité (98 ktep primaire) pour un montant de 22,5 Millions, dont 97% pour le fonctionnement de 1300 stations de production et de pompage d eau. 2 ktep de carburants pour l ensemble de son matériel roulant, pour un montant de 1,5 Millions.

8 3- CONSOMMATION EN ENERGIE A LA SONEDE RÉPARTITION DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE SUIVANT LE NOMBRE DE CENTRES DE CONSOMMATIONS CONSOMMATION PAR TYPE D UTILISATION 2012 Unité consommatrice Consommation en GWh pourcentage kwh/m3 dessalement 23 7 % 1,2 pompage % 0,4 forages % 0,5 Administrations 6 2 % TOTAL % 0,6 20% des Stations consomment 80%

9 4- BILAN DES ACTIONS DE MAITRISE DE L ENERGIE ( ) 4-1 Actions - Choix judicieux des contrats de fourniture d électricité en fonction des tarifs préférentiels de la STEG (TU, TPH) et optimisation des horaires de pompage, - Amélioration des programmes de maintenance : + affiner le programme préventif suivant les conditions de fonctionnement + maintenance conditionnelle: le renforcement des opérations de diagnostics techniques, -Acquisition d équipements de plus en plus performants: amélioration des cahiers des charges -Renforcement de la composante énergétique dans le choix du mode d alimentation en eau potable -Contrôle et suivi des véhicules et sensibilisation des conducteurs (à partir de 2009) -Sensibilisation et formation continues sur les techniques de maîtrise de l énergie.

10 4- BILAN DES ACTIONS DE MAITRISE DE L ENERGIE ( ) 4-2 Résultats Consommation des carburants(tep) ECONOMIE 2012/2008 : 25%

11 4- BILAN DES ACTIONS DE MAITRISE DE L ENERGIE ( ) 4-2 Résultats Consommation spécifique en Wh/m

12 4- BILAN DES ACTIONS DE MAITRISE DE L ENERGIE ( ) 4-2 Résultats Évolution du coût du kwh à tarif constant (base 1997 : sans tenir compte de l évolution du tarif d électricité) Réduction du coût de l énergie due: Optimisation du choix des contrats d électricité. Réduction de la puissance souscrite en pointe d électricité. Optimisation des heures de pompage.

13 4- BILAN DES ACTIONS DE MAITRISE DE L ENERGIE ( ) 4-2 Résultats Indices des prix en monnaie courante : base prix de vente STEG MT année 2000 indice du coût d'achat de l'électricité 225% indice du prix de vente moyen MT 200% 175% 150% 125% 100% 75% 50% 25% 0%

14 m3/jour 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE 5-1 Problématique Devant - Augmentation rapide et soutenue des prix de l énergie - Croissance de l'activité économique - Accroissement de la population Contre - Diminution continue des ressources conventionnelles: 350m3/an/hab en Ressources en Eau: Loin des centres de Consommation - Renforcement du transfert de l Eau sur de longues distances - Dessalement de l eau de mer : eau de mer Eaux saûmatres Total Année Augmentation importante de la consommation d Énergie dans le futur

15 5-2 Plan de maîtrise de l énergie 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE Face à cette situation et ces perspectives induisant des coûts énergétiques importants et qui pèsent de plus en plus lourd sur le prix de revient de l eau, la SONEDE a mis en place en parallèle aux efforts d amélioration des rendements du réseau, un plan de maîtrise de l énergie dans les domaines suivants: Efficacité énergétique: Les énergies renouvelables : Le gaz naturel : Direction de la maîtrise de l énergie créée au sein de la SONEDE,

16 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE 5-2 Plan de maîtrise de l énergie : a) Efficacité énergétique: OBJECTIFS limiter la consommation spécifique (Wh/m3) à 85% de sa valeur probable dans un scénario d évolution normale à l horizon Réduire de 10%,à l horizon 2020, le coût d achat de l électricité Réduire de 15%,à l horizon 2016, la consommation de carburants du matériel roulant par rapport à l année ACTIONS Réalisation des audits et des expertises énergétiques en collaboration avec l ANME et la GIZ. Mise en place d un système de management de l énergie (conforme ISO 50001) Installation d équipements et l utilisation des technologies permettant l amélioration de l efficacité énergétique et la régulation de la pression (ex: Variateurs de vitesses). Installation de systèmes intelligents pour l optimisation des horaires de pompages. Mise en place d un système de gestion de flotte des véhicules par GPS. Calcul du bilan carbone de la SONEDE : en collaboration avec l ANME Sensibilisation, formation et information continues de tous les intervenants et acteurs de la maîtrise d énergie à la SONEDE.

17 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE a) Réalisation des audits et des expertises énergétiques en collaboration avec l ANME et la GIZ - De Février 2012 à Février 2013 : réalisation des audits énergétiques par le bureau d études et de consulting Allemand Dorsch International consultants dans 14 stations de pompage et de dessalement

18 PRESSION (m) 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE a) Efficacité énergétique: (Régulation par variateur de vitesse à Menzel Jemil) - Ancienne régulation : manostatique (pression de démarrage de 2 bars, pression d arrêt de 3,5 bars) - Nouvelle régulation : variateur de vitesses ( consigne pression constante, consigne de pression variable) Performances énergétiques Pression abonné sans et avec variateur -Manostatique -V.V pcst -V.V p varabl 40 avec variateur sans variateur RESULTATS DE L EXPLOITATION - Pas de réclamations, pas de problèmes de manque de pression et fonctionnement adéquat des équipements. -Diminution substantielle de la consommation spécifique: de 189 Wh/m3(sans V.V) à 126 Wh/m3(avec V.V): - 33,4% -temps de retour sur investissement : 2,5 années

19 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE 5-2 Plan de maîtrise de l énergie b) Les énergies renouvelables : OBJECTIF à intégrer à concurrence de 10% de la consommation totale d énergie en 2020 ACTIONS Les projets concernent : Le solaire photovoltaïque le solaire thermodynamique : CSP la micro hydroélectricité l énergie éolienne,

20 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE b) Les énergies renouvelables : Le solaire photovoltaïque En cours d exécution 212kWc à la station de dessalement de Ben Guerdan (CONERGY) Appel d offres en 2013 pour 100kWc à la station de dessalement de GABES En cours d études : Plateforme flottante de 1MW Ghdir el golla (GRAND TUNIS) En cours d études : 500 kwc au Site PK11 (SFAX) En cours d études : 500 kwc CPV à Lessouda (SIDI BOUZID) Ben guerdan gabes ghdir el golla lessouda PK11

21 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE b) Les énergies renouvelables : Le solaire thermodynamique 2014:Pré étude Projet pilote d énergie solaire à concentration de 1MW à chott el Fejij

22 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE b) Les énergies renouvelables : La micro hydroélectricité Potentiel hydro-électrique identifié au niveau des brises charges: 2MW Projet pilote microcentrale hydro-électrique de 50 kw, en collaboration avec l ANME et la GIZ (SKAT) Investissement : 80 milles 300 MWh/an Prix de revient: 21 /MWh (prix d achat de la STEG : 64 /MWh) VAN basée sur les valeurs nominales est égale à environ 250 milles Le délais de récupération est de 5 ans Mannoubia Bas: Courbe de débits classés (en l/s) % 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%

23 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE b) Les énergies renouvelables : L énergie éolienne, Etude du potentiel éolien en collaboration avec l ANME et la GIZ. Projet pilote de 1,2 MW à Sidi el Bechir (Gouvernorat de Bizerte) 2014 : Pré-étude d un parc éolien (30MW). - Vitesse de vent moyenne estimée à 24m d'altitude: 8 m/s Facteur de charge élevé: 40%

24 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE c) Le Gaz Naturel OBJECTIF substituer l'énergie électrique pour assurer le pompage de l'eau à concurrence de 10% de la consommation totale d énergie en 2016 ACTIONS Utilisation du gaz naturel en tant que solution alternative

25 5- PERSPECTIVE ENERGETIQUE FUTURE c) Le Gaz Naturel : complexe de production et de pompage à belli Il est constitué de deux grandes stations de pompage (eau brute et eau traitée à partir du canal des eaux du nord) et d'un site de traitement d eau (4, 3 m3/s). Il représente la principale ressource d'eau des régions du cap bon, sfax et du sahel (près de 4 millions d habitants) Avec une consommation électrique totale à partir du réseau électrique MT STEG d environ 55 GWh pour un montant hors TVA de 3,5millions. La substitution de l'énergie électrique STEG par le gaz naturel STEG peut être engagée à travers l une des variantes suivantes : - la production de l'électricité par le gaz pour l'alimentation du complexe de belli - l'installation de moteurs thermiques accouplés directement sur les pompes Opportunité: *Prix du gaz naturel en Tunisie : 0,13 /m 3 ou 12,6 /MWh thermique *Coût du kwh produit: 48 /MWh (prix d achat de la STEG : 64 /MWh) Les travaux suivants sont à engager dans la pré-étude: * vérification des aspects environnementaux, et juridiques (STEG, ANME,..) * évaluation technico-économique des actions identifiées * évaluation des investissements nécessaires Proposition d un plan d actions : Durée de réalisation et planning d intervention ce projet est proposé dans le but de: *réduire la facture énergétique *sécuriser la production d'eau (problèmes vécus en été 2012)

26 6- CONCLUSION La réalisation d importants projets d efficacité énergétique et des énergies renouvelables suppose : la mise en œuvre d un réseau de coopération en matière d échanges d expériences et d innovation technologiques. la mobilisation de financements relativement conséquents. Notamment par le recours aux opportunités offertes par les Mécanismes de Développement propre. Au-delà de la satisfaction des besoins futurs, ce plan ambitieux permettra à la SONEDE de se situer dans une position avant-gardiste dans les domaines du développement durable et la valorisation des ressources renouvelables.

27 27

Actions de Contrôle et d analyse de la consommation d énergie à la SONEDE

Actions de Contrôle et d analyse de la consommation d énergie à la SONEDE Actions de Contrôle et d analyse de la consommation d énergie à la SONEDE Khaled ZAABAR TUNISIE SONEDE, Le Chef de la Division Maîtrise de l énergie électrique 3 rd Arab Water Week, January 2015, Jordan

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE A LA SONEDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D'EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX S O N E D E GOUVERNANCE DE L EAU ECHANGE D EXPERIENCE ENTRE L OCDE ET LES PAYS ARABES

Plus en détail

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie

La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie La contribution du dessalement dans la mobilisation des ressources en eau en Tunisie Journée de l Ingénieur 2012 RESSOURCES EN EAU EN TUNISIE: REALITES ET PERSPECTIVES 10 novembre 2012, Sfax, Tunisie Préparée

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

Afef CHALLOUF - STEG

Afef CHALLOUF - STEG Afef CHALLOUF - STEG L histoire des ENR a commencé durant les années 50 avec la construction des 1ères centrales hydrauliques Le développement de cette filière est resté limité tenant compte de la faiblesse

Plus en détail

Production de l électricité en Tunisie

Production de l électricité en Tunisie Production de l électricité en Tunisie Une transition énergétique s impose pour un futur meilleur STEG Contenu 1. Moyens de production 2. Situation de l électricité 3. Critères d évaluation 4 Les energies

Plus en détail

Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie

Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie République Tunisienne Ministère de l Agriculture Opportunités et défis de l utilisation des énergies renouvelables en Agriculture : Cas de la Tunisie Dr. Ali RHOUMA Maitre de Recherche Directeur de la

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG 5 ème rencontre Tuniso-Allemande sur les énergies renouvelables Tunis le 03 Juin 2009 LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG Rim BOUKHCHINA/DEP APPROCHE DE

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le modèle allemand

L efficacité énergétique dans le modèle allemand L efficacité énergétique dans le modèle allemand Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org 16/10/2012 1 Les objectifs du tournant

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

POWERING PV. Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques. Rapport préliminaire.

POWERING PV. Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques. Rapport préliminaire. POWERING PV Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques Rapport préliminaire Mars 2015-03-31 Objet de la mission «POWERING PV» POWERING PV a comme objectif

Plus en détail

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE

Société Tunisienne de l Electricitl. Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Société Tunisienne de l Electricitl Electricité et du Gaz L EOLIEN EN TUNISIE Le vent est une énergie primaire renouvelable qui permet des économies de combustible participant à la protection de l environnementl

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG

REPUBLIQUE TUNISIENNE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES. OTHMAN BEN ARFA Président-Directeur Général de la STEG REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE L ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ORGANISATION DU SECTEUR DE L ELECTRICITE EN TUNISIE SITUATION ACTUELLE ET PERSPECTIVES OTHMAN BEN ARFA

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble

Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble de l ARS Retour d'expérience du management de l énergie au CHRU de Grenoble Christophe DUMONT-GIRARD 22 octobre 2015 Pôle Travaux et services techniques Service énergies sécurité technique développement

Plus en détail

Le variateur de vitesse,

Le variateur de vitesse, Le variateur de vitesse, un composant clé dans votre approche globale Efficacité Energétique Intervenant: H. Ferragne Ingénieur applications variation de vitesse Tel : 0683973251 Plus de 175 ans d histoire

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

1 2 3 4 5 Vous me permettrez de dire un mot sur la question des tarifs dans le contexte de ces résultats financiers. 1. Hausses de tarifs par rapport à la hausse du bénéfice net depuis 2004 1. Expliquer

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global

Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global 02 avril 2015 Energie et compétitivité économique Profitez de la dérèglementation du marché pour raisonner en coût global l opportunité de raisonner global Dérégulation incertitudes opportunités Nouvelles

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes

Chambre de Commerce et d Industrie de Rennes 1 rue Général Guillaudot, - 35 000 Rennes Réunion d information du jeudi 13 novembre 2014 «Fin des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de l électricité : agir aujourd hui pour réduire les factures» Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

BUSINESSFRANCE. Rencontres «Eau & Assainissement» L EAU POTABLE EN TUNISIE : STRATEGIE ET EFFICIENCE

BUSINESSFRANCE. Rencontres «Eau & Assainissement» L EAU POTABLE EN TUNISIE : STRATEGIE ET EFFICIENCE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX BUSINESSFRANCE Rencontres «Eau & Assainissement» L EAU POTABLE EN TUNISIE

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC

LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC LES ENERGIES RENOUVELABLES AU MAROC Présentée par M. Mustapha ENZILI Ingénieur en Chef Chef de la Division des Energies Renouvelables à l ADEREE l Oriental Oujda, du 19 au 22 mars 2012 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015

D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015 D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015 Communiqué de presse Novembre 2015 GREENYEllOw, un SMaRt ENERGY MaNaGER au SERVIcE DES PRODuctEuRS-cONSOMMatEuRS DE DEMaIN Alors que s accélère le débat sur

Plus en détail

Pose de fibres optiques Les différentes technologies et les avantages liés à l utilisation du réseau de transport d électricité de RTE

Pose de fibres optiques Les différentes technologies et les avantages liés à l utilisation du réseau de transport d électricité de RTE Pose de fibres optiques Les différentes technologies et les avantages liés à l utilisation du réseau de transport d électricité de RTE Les deux technologies utilisées Pour installer des câbles à fibres

Plus en détail

Le SAGE NAPPES PROFONDES. de GIRONDE (France)

Le SAGE NAPPES PROFONDES. de GIRONDE (France) Le SAGE NAPPES PROFONDES (Schéma d'aménagement et de Gestion des Eaux) de GIRONDE (France) Le territoire du département de Gironde est situé : au cœur du Bassin sédimentaire aquitain à l'embouchure commune

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Optimisation énergétique du réseau hydraulique regional du Languedoc Roussillon

Optimisation énergétique du réseau hydraulique regional du Languedoc Roussillon Optimisation énergétique du réseau hydraulique regional du Languedoc Roussillon Franck Maruéjols franck.maruejols@brl.fr Gaëtan Deffontaines gaetan.deffontaines@brl.fr 1 Plan de la Présentation 1. BRL

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES Sommaire I Les ressources Energétiques... 3 I.1. Positionnement de la thématique par rapport au SCoT... 3 I.2. Documents et objectifs de référence...

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR la demande mondiale en énergie primaire 4 DEMANDE MONDIALE EN ÉNERGIE PRIMAIRE PAR TYPE D ÉNERGIE (Source : AIE, 2012) 5 40% de la

Plus en détail

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique 48 ième Conférence L Habitat Social Face au changement Climatique La Ville Nouvelle de Chrafate Un Programme Pilote pour la Maturation d une Politique Faible Carbone de l Habitat Social ------------- Mohamed

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE

Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques. *** Boubker CHATRE Les Énergies Renouvelables et lutte contre les défis des Changements Climatiques *** Boubker CHATRE Chef de Service des Énergies Renouvelables Direction de l Électricité et des Énergies Renouvelables 14

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Société Nationale d Exploitation et de Distribution des Eaux. Barrage Kasseb

Société Nationale d Exploitation et de Distribution des Eaux. Barrage Kasseb Rapport annuel 2011 Société Nationale d Exploitation et de Distribution des Eaux Barrage Kasseb Sommaire Présentation de la société 4 Présentation de la société 5 Organigramme 7 Réalisations en chiffres

Plus en détail

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST «Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST Les dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables électriques Les dispositifs présents et futurs

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

NOUVEL APPEL D OFFRES POUR LA PÉRIODE 2012-2014

NOUVEL APPEL D OFFRES POUR LA PÉRIODE 2012-2014 LE GROUPEMENT DE COMMANDES DU SIGEIF POUR L ACHAT DE GAZ ET DE SERVICES D EFFICACITÉ ENERGETIQUE NOUVEL APPEL D OFFRES POUR LA PÉRIODE 2012-2014 Le groupement de commandes du Sigeif en 2012 Les 267 membres

Plus en détail

Le secteur public de l eau en Wallonie

Le secteur public de l eau en Wallonie Le secteur public de l eau en Wallonie LA PRODUCTION & LA DISTRIBUTION D EAU POTABLE La (67 %) 9 intercommunales (27 %) 40 régies ou services communaux (6 %) L ASSAINISSEMENT DES EAUX USÉES La Société

Plus en détail

PROJET ORC-PLUS. Présentation, objectifs et avantages industriels, économiques et sociaux.

PROJET ORC-PLUS. Présentation, objectifs et avantages industriels, économiques et sociaux. PROJET ORC-PLUS Présentation, objectifs et avantages industriels, économiques et sociaux. Contenu Présentation de l IRESEN Plateforme Green Energy Park La centrale pilote CSP-ORC Le projet ORC-PLUS : genèse

Plus en détail

Les origines du SDAEP

Les origines du SDAEP Les origines du SDAEP Syndicat créé en 1983 avec 2 vocations : Eviter la disparité des prix de l eau Un prix unique de vente d eau aux abonnés pour toutes les collectivités adhérentes (collège distribution)

Plus en détail

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME

Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME DEUXIEME ATELIER TUNISO-ALLEMAND SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES SESSION1 : STRATEGIE ET FEUILLE DE ROUTE POUR LE SECTEUR Intervention de Mme NOURA LAROUSSI DG/ANME Tunis le 30 octobre 2012 1 Plan Solaire

Plus en détail

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP

Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Le secteur de l'énergie en Haïti et ses nouvelles expériences dans le développement du programme SREP Marc-André CHRYSOSTOME Généralités Présentation État des lieux Mission de SREP et Approche Expérience

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Energies Renouvelables et cogénération: Appui et Services offerts par STEG ER

Energies Renouvelables et cogénération: Appui et Services offerts par STEG ER Journée sur les énergies renouvelables: réalité et opportunités de développement Energies Renouvelables et cogénération: Appui et Services offerts par STEG ER Par : M. Habib NASRI Directeur Général STEG

Plus en détail

Politique énergétique et

Politique énergétique et Politique énergétique et développement durable à Lausanne Structure administrative de Lausanne EEA Gold, label Cité de l énergie et Convention des Maires Principales actions lausannoises Objectifs de la

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

En partenariat avec : Page 1

En partenariat avec : Page 1 ECOMED Mission Éco-énergies et Construction Durable Yasmine Hammamet Tunisie - du 22 au 24 Avril 2010 Opération soutenue par le Ministère délégué au Commerce Extérieur Page 1 En partenariat avec : ECOMED

Plus en détail

Programme d investissements d avenir

Programme d investissements d avenir Programme d investissements d avenir Action Véhicules et transports du futur Octobre 2015 3,3Mds d euros gérés par l ADEME au service de la transition énergétique et écologique Répartition des montants

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

Le TCG 2016. Des performances hors pair signées MWM: un succès mondial.

Le TCG 2016. Des performances hors pair signées MWM: un succès mondial. Le TCG 2016. Des performances hors pair signées MWM: un succès mondial. Centrale de cogénération de Friedrichshagen, Allemagne Ce projet a été réalisé en un temps record en collaboration avec la société

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie Débat National Stratégie Energétique Horizon 2030 1 Plan 1- Historique de la Politique Energétique 2- Contexte Energétique Actuel 3- Impacts Economiques 4-Enjeux

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d investissement (art. 5 Règ. FEDER) Guichet unique / Rédacteur Progresser vers la transition énergétique et l'autonomie

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

L Agence Française de Développement L EAU EN TUNISIE. Rendre l eau accessible à tous, durablement. Château d eau en Tunisie : nouveau modèle

L Agence Française de Développement L EAU EN TUNISIE. Rendre l eau accessible à tous, durablement. Château d eau en Tunisie : nouveau modèle L Agence Française de Développement ET L EAU EN TUNISIE Rendre l eau accessible à tous, durablement Château d eau en Tunisie : nouveau modèle L'eau est vitale pour tous : rendons-la accessible, durablement!

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 «Le peuple tunisien a, en un temps très court, et par la seule force de ses convictions démocratiques, réalisé une révolution pacifique qui fera

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets La récupération de chaleur fatale, une source d énergie compétitive pour l industrie et les collectivités Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets Daniel CAPPE - Vice-président

Plus en détail

Optimisation en exploitation du bâtiment à énergie positive Woopa

Optimisation en exploitation du bâtiment à énergie positive Woopa Livraison : Octobre 2011 Immeuble tertiaire comprenant : - 9 000 m² de plateaux de bureaux Maître d Ouvrage : SCI CARRE DE SOIE divisibles - sur 1500 m² en RDC commerces, Surface SHON : 10 500 m² amphithéâtre

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Statut: Draft Ibrahima NIANE, Directeur de l Electricité WWW.ECREEE.ORG Présentation Générale et Situation Energétique du Sénégal Présentation

Plus en détail

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015

LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS. ARS_22 octobre 2015 LES ACTIONS DE L ADEME EFFICACITE ENERGETIQUE ET LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BÂTIMENTS ARS_22 octobre 2015 1 1/ L ADEME : UNE AGENCE PUBLIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE POUR LA CROISSANCE

Plus en détail

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Damien Monot ALTER ALSACE ENERGIES 1. consommations actuelles et perspectives 1 Chaufferies bois en Alsace : consommation et perspectives

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

I.Profil de projet d investissement (Résumé. Zone industrielle Bamako-Mali

I.Profil de projet d investissement (Résumé. Zone industrielle Bamako-Mali I.Profil de projet d investissement (Résumé 1. Titre du projet : Implantation d un centre d emplisseur de Gaz Butane STE ENERGIE SAHEL GAZ: BPE3280/ TEL : 78786868 Sise à Bamako, zone industrielle Projet

Plus en détail

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir.

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en Energie. Pour répondre à ses besoins

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse : Valérie Lafosse 06 47 73 32 03 valerie.lafosse@grdf.fr

Dossier de presse. Contact presse : Valérie Lafosse 06 47 73 32 03 valerie.lafosse@grdf.fr Dossier de presse Contact presse : Valérie Lafosse 06 47 73 32 03 valerie.lafosse@grdf.fr Pour la réalisation de la station de compression destinée à ravitailler les véhicules de propreté assemblés par

Plus en détail

ADBH Evaluation. De la performance à l Excellence

ADBH Evaluation. De la performance à l Excellence ADBH Evaluation De la performance à l Excellence Présentation du logiciel ADBH Evaluation orienté TPE/PME Un outil d Auto Evaluation pour mesurer la performance de votre structure sur la base : des critères

Plus en détail