CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF"

Transcription

1 CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF Rappel du principe de l entretien semi-directif un ensemble de thèmes imposés et qui doivent être tous abordés, avec des questions ouvertes et en laissant la liberté de réponse à la personne interrogée, notamment dans l ordre des réponses. Le démarrage de l entretien La prise de contact est déterminante : elle sert pour le cadrage de l entretien et instaure la confiance avec la personne interrogée. Voici les éléments à indiquer pour démarrer l entretien : - Parole de bienvenue de la personne interrogée ; - Indiquer votre nom et votre fonction ; - Rappeler éventuellement l organisme concerné par l enquête (par exemple, pour un usager : «l entretien que nous allons avoir ensemble concerne la bibliothèque») ; - Rappeler le but de l entretien : «nous menons actuellement une enquête auprès du public de la bibliothèque sur les services qui vous sont proposés». - Indiquer ce qu on attend de la personne : «Nous avons besoin de votre point de vue ; je vous demanderai d être le plus complet possible dans vos réponses ;...» ; - Préciser la durée prévue de l entretien ; - Indiquer qu il y a garantie d anonymat, en particulier dans le cas d entretiens avec des usagers ; - Présenter rapidement le guide d entretien en indiquant qu on va prendre des notes et présenter rapidement les grands thèmes qui vont être abordés : «J ai devant moi un document sur lequel je vais prendre des notes au fur et à mesure de votre discussion. Si vous êtes d accord, pendant l entretien, nous allons aborder différents thèmes : la façon dont vous fréquentez la bibliothèque ; la façon dont vous l utilisez ; ce qui vous plait le plus ; ce qui à votre avis fonctionne moins bien ;» Lieu, durée et moment de l entretien L entretien doit être organisé de façon à ce que la personne interrogée puisse être concentrée sur la discussion : - Le lieu doit être tranquille et isolé : éviter de faire des entretiens dans les espaces publics de la bibliothèque ; utiliser un bureau. - L horaire : s assurer que la personne peut être disponible et non sollicitée par autre chose pendant la durée de l entretien. Dans la mesure du possible, il est préférable de prendre rendez-vous préalablement avec la personne interrogée. La formulation de vos questions Lorsqu il s agit d un entretien semi-directif, il est essentiel de laisser de la liberté à la personne interrogée : tout l intérêt de l entretien viendra de la spontanéité de ses réponses, de ses réactions et des associations qu elle fait librement entre plusieurs idées. - L entretien semi-directif n est donc absolument pas un questionnaire très précis que l on ferait passer à la personne interrogée en face-à-face. Information & Management F. Muet 2003 (Reproduction interdite) 1

2 Normalement, pendant l entretien, vous ne devez poser que quelques questions très générales pour lancer la discussion avec la personne interrogée. Vous devez donc proscrire les questions précises et directes, car elles risquent d enfermer la personne dans un mode de réponse. Demandez plutôt à la personne interrogée de vous raconter et de vous expliquer les choses. Par exemple, pour un entretien avec un usager, posez une question du style «pouvez-vous me raconter comment ça se passe quand vous venez à la bibliothèque?» et non des questions précises «trouvez-vous le catalogue pratique d utilisation? Trouvez-vous facilement le document que vous cherchez?» Pour un entretien avec un responsable, posez une question du style : «comment voyez-vous l évolution de la bibliothèque?» - Il est également important que vous connaissiez très bien le guide d entretien (les thèmes à aborder et le niveau de précision souhaité) pour être sur que vous n oublierez rien. - Il faut impérativement adopter le langage de la personne interrogée. Vous ne devez utiliser aucun terme technique professionnel ; ces termes sont évidents pour vous mais pas forcément pour la personne interrogée. Si vous utilisez des termes techniques (le catalogue, le terminal d interrogation, la côte d un document, etc.), assurez-vous qu ils sont bien compris. Attention aussi aux mots abstraits ou ambigus. Votre attitude générale pendant l entretien Plusieurs impératifs dans votre attitude pendant l entretien : - L empathie L entretien doit se dérouler dans une ambiance agréable. Vous devez mettre la personne interrogée à l aise, lui donner confiance. - La neutralité N utilisez pas de formulation qui vous implique personnellement. Résistez si la personne interrogée sollicite votre avis. Ne donnez pas votre point de vue personnel. - L objectivité Attention à ne pas poser de questions ou faire de relances qui induisent ou orientent la réponse. Par exemple, ne posez jamais de question qui commence par «ne trouvez-vous pas que». N ayez pas d attitude de surprise ou de réticence, ni de réaction du type : «ah bon!». - L écoute Il faut être centré sur la personne interrogée pendant tout l entretien, et lui montrer qu on est attentif à elle. C est ce qu on appelle l écoute active : - Tous les thèmes doivent être traités, mais pas forcément dans un ordre figé. La personne interrogée peut, par des associations, passer d un thème à un autre de l entretien. - Vous devrez noter au fur et à mesure les informations et éléments données par la personne interrogée dans les parties correspondantes de votre guide d entretien. - Il faudra ensuite éventuellement relancer sur un thème, si vous pensez qu il n a pas été suffisamment abordé : «vous me parliez tout à l heure de ; est-ce qu on peut revenir sur». Information & Management F. Muet 2003 (Reproduction interdite) 2

3 - Notez les associations intéressantes faites spontanément (par exemple, un usager qui indique en même temps qu il s y retrouve mal dans la bibliothèque et qu il ne sait pas à qui s adresser pour le guider). - Notez éventuellement les réactions corporelles (difficulté à avoir une opinion sur le sujet, agacement, ) Vos interventions Pendant l entretien, vous allez beaucoup laisser parler la personne interrogée, mais vous allez aussi intervenir. Vos interventions peuvent avoir plusieurs fonctions : - Soutenir le discours de la personne interrogée. La recherche de l empathie peut passer par le langage. Vous pouvez avoir des attitudes et termes d encouragement : hochement de tête ou «oui, je vois», «d accord», «je comprends» (sans trop en abuser). - Recentrer le discours de la personne interrogée, s il dérive vers un sujet trop éloigné (soit relance sur le thème, soit «nous pourrions revenir à ) - Relancer la personne interrogée, si vous avez l impression qu elle s essouffle sur une question ou qu elle a du mal à trouver une réponse. Attention, la relance ne doit pas être inductive. La relance La relance peut être générale «pouvez-vous me préciser ce que vous entendez par «... ; A quoi pensez-vous précisément quand vous dites ; A ce sujet, voyez vous d autres aspects à aborder?» Elle peut être plus précise : «pouvez-vous me donner des exemples? Vous rappelezvous des derniers livres que vous avez lus?» Si vous sentez que la personne interrogée est bloquée, vous pouvez utiliser la technique contradictoire : «certains usagers nous ont dit qu ils trouvaient êtes-vous de cet avis?» Si vous n êtes pas sur d une réponse (ou vous pensez qu elle n est pas assez précise), vous pouvez la reformuler à un autre moment de l entretien. La reformulation La relance peut se faire aussi par la reformulation : on renvoie son discours à la personne pour la relancer. La reformulation permet de : - Créer l empathie avec la personne interrogée : on lui montre qu on l écoute bien et qu on est concentré sur elle ; - Vérifier pour soi-même qu on a bien compris ce que voulait dire la personne interrogée. La reformulation peut être : - Neutre (éventuellement avec les termes utilisés par la personne) : «selon vous, donc, ; si je vous comprends bien, ; ce que vous me dites donc, c est que» - Une reformulation résumée du dernier propos de la personne interrogée : «donc, si je comprends bien, vous venez à la bibliothèque une fois par semaine, plutôt le lundi Information & Management F. Muet 2003 (Reproduction interdite) 3

4 et vous empruntez en général deux ou trois livres à chaque fois, c est bien cela?» (après une discussion sur la fréquentation de la bibliothèque par la personne interrogée). - Une reformulation interprétative ou une reformulation de ce qui vous semble de l ordre du non-dit : «on peut croire en vous entendant que ; vous donnez l impression de» (attention cependant au risque d induire le discours de la personne interrogée). Si vous n êtes pas trop sûr(e) de vous, limitez-vous à la reformulation neutre. Remarque : la reformulation est une technique de communication que vous pouvez utiliser dans beaucoup de situations. Avant vos entretiens, entraînez-vous avec vos collègues par exemple. Les entretiens difficiles Plusieurs cas de figure possibles : - La personne interrogée est très bavarde et très prolixe ; et souvent, elle sort vite du cadre : vos interventions doivent permettre un recentrage tout en recherchant l empathie. - La personne interrogée a du mal à répondre : vos interventions doivent permettrent la relance et la reformulation, pour mettre en confiance la personne. Dans ce cas faites particulièrement attention à adopter le langage de la personne, à ne pas l effrayer avec des termes par exemple trop techniques. - La personne interrogée répond de façon très courte. Par exemple, en dix minutes (pour un entretien prévu d une demi-heure), elle a spontanément abordé tous les thèmes de l entretien : vos interventions doivent permettre de relancer sur ce qui n a pas été précis : «pouvons-nous revenir sur ; vous m avez dit tout à l heure ; pourriez-vous me préciser votre pensée ; pourriez-vous me donner des exemples?». - La personne interrogée se contredit ou a un discours qui semble incohérent : il faut noter les contradictions, faire préciser, mais ne pas intervenir de façon brutale (cela risque de bloquer la personne interrogée). - Un autre risque, notamment pour les entretiens avec des usagers est lié au fait qu on les interroge sur leurs pratiques personnelles par rapport à la lecture et à la culture : la personne interrogée veut montrer une image flatteuse et amplifier ses pratiques de lecture ou les documents qu elle lit. Il faut essayer de vérifier (délicatement) les pratiques réelles de la personne et noter des éléments précis (par exemple, les derniers livres lus, les derniers livres ou documents empruntés). Conseils pratiques pour la prise de notes On recommande de ne pas enregistrer les entretiens, en raison du temps de retranscription que cela occasionne ensuite : une demi-heure d entretien enregistré correspond à un temps de retranscription de une heure et demie! Vous allez donc prendre des notes sur le guide d entretien. Si vous ne vous sentez pas sûr, vous pouvez cependant enregistrer le ou les deux premiers entretiens et passer à la prise de note directe pour les suivants. - Les notes doivent être aussi exhaustives que possible ; notez tout. Information & Management F. Muet 2003 (Reproduction interdite) 4

5 - Attention à ne pas prendre des notes interprétatives : il faut retranscrire le discours de la personne interrogée tel quel. - Les abréviations sont possibles mais faites très attention à bien pouvoir vous relire ensuite. - Attention également à écrire lisiblement (vous allez devoir écrire vite!). - On note aussi, en général tout de suite après l entretien, des éléments qui n ont pas fait partie du discours de la personne interrogée, mais qui peuvent être intéressants (attitude de la personne, interruptions pendant l entretien, etc.). - Enfin, n oubliez jamais de dater le guide d entretien (date de l entretien), d indiquer le lieu, la durée effective de l entretien ainsi que votre nom et celui de la personne interrogée si l entretien n est pas anonyme. Information & Management F. Muet 2003 (Reproduction interdite) 5

Préparer et conduire un entretien semi-directif

Préparer et conduire un entretien semi-directif Préparer et conduire un entretien semi-directif Séminaire du 10 Mai 2012 Organisé par Joëlle Kivits et Laurence Guignard Intervenante: T. Godfroid I. Qu est-ce qu un entretien semi-directif? A. Les formes

Plus en détail

Préparation à la prise de parole

Préparation à la prise de parole Préparation à la prise de parole Se préparer Avant Ecrire et s entraîner Pas de jargon professionnel, votre auditoire doit vous comprendre, la clef est la démocratisation du discours. Un message simple

Plus en détail

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression GUIDE D ENTRETIEN CONTENU A propos de nous 1 Finance 2 Business support 3 La préparation: la clé du succès 4 Laisser une bonne impression 5 L entretien 7 Répondre aux questions d entretien 8 A PROPOS DE

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Aide-mémoire : préparer et réaliser un entretien

Aide-mémoire : préparer et réaliser un entretien Ecole normale supérieure de Cachan Département de Sciences sociales Cours de Méthodes qualitatives en sciences sociales (L3) 2006-2007 Anne Revillard anne.revillard@gapp.ens-cachan.fr Aide-mémoire : préparer

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Comprendre ma façon d apprendre 1

Comprendre ma façon d apprendre 1 1 de 2 Comprendre ma façon d apprendre 1 Bref questionnaire pour connaître mon profil d apprentissage Mise en situation pour répondre à ce bref questionnaire : Choisissez un endroit calme et faites une

Plus en détail

Bonjour et bienvenue! Mieux vendre ses idées chez Viparis

Bonjour et bienvenue! Mieux vendre ses idées chez Viparis Bonjour et bienvenue! Mieux vendre ses idées chez Viparis 1 Si je cessais un jour d avoir le trac, je ne monterais plus sur les planches. Francis Huster 2 Le cercle des poètes disparus - 1989 - film de

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT

SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT SCRIPT 0 (France) VALIDATION DEMANDE & DECOUVERTE PROSPECT Bonjour, pourrais-je parler à M. XXXXXX Oui, bonjour, je suis XXX Je vous appelle suite au formulaire que vous avez rempli sur internet pour avoir

Plus en détail

Séminaire en préparation des mémoires POLI-O-506 Thomas Kostera 13 décembre 2012 Organisation du cours 1er quadrimestre: 4. L entretien (13 décembre, 18-20h) 2e quadrimestre 5. Exposés (25 février) 6.

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Comment utiliser les techniques d accroche?

Comment utiliser les techniques d accroche? Comment utiliser les techniques d accroche? A l issue de la lecture de ce support, vous serez capable de : Prendre en compte les objectifs et les composantes de la prise de contact, Mettre en place les

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET

RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET RECOMMANDATIONS POUR LES PORTEURS DE PROJET 1 Comment lever des fonds? Une levée de fonds se prépare avec grand soin. Le Porteur de Projet doit se préparer à cette levée, en étant conscient qu elle va

Plus en détail

Comment se constituer un réseau? Maj 8 février 2011 SUIO-IP Pôle accompagnement et développement des compétences

Comment se constituer un réseau? Maj 8 février 2011 SUIO-IP Pôle accompagnement et développement des compétences Comment se constituer un réseau? 10 Recenser et lister vos contacts directs Contacts personnels, sociaux et/ou professionnels RÉSEAU PRIMAIRE : famille, amis, connaissances, camarades de promo, professeurs,

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

L entretien de réprimande Définition, But et objectif

L entretien de réprimande Définition, But et objectif L entretien de réprimande ème année SIGF 4 Réalisé par : HASSOU Salma LACHGAR Amina Année universitaire : 2012/2013 INTRODUCTION Vous est-il déjà arrivé de faire prendre conscience à l un de vos proches

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

Négociation: Des Positions aux Intérêts

Négociation: Des Positions aux Intérêts Négociation: Des Positions aux Intérêts Jean Gay Cemaj et Unine, Colloque du 5 décembre 2008 Plan I. Une métaphore initiale à titre de fil rouge II. De la négociation traditionnelle à la négociation «éclairée»

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Protocole de passation questionnaire parents lien complet : http://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/j5he1yww4tzy1stg9ozhfa lien raccourci : http://goo.gl/6laokl

Plus en détail

OUTILS D AIDE AU RECRUTEMENT. Définition du profil de poste. A remplir par RH et Manager avant de lancer le recrutement

OUTILS D AIDE AU RECRUTEMENT. Définition du profil de poste. A remplir par RH et Manager avant de lancer le recrutement Définition du profil de poste A remplir par RH et Manager avant de lancer le recrutement NECESSAIRE SOUHAITABLE SERAIT UN PLUS REDHIBITOIRE Formation Expérience Compétences Langues Savoir-être Pré-sélection

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

Commentaires sur l obligation de formation continue et sur le rapport de formation continue

Commentaires sur l obligation de formation continue et sur le rapport de formation continue Commentaires sur l obligation de formation continue et sur le rapport de formation continue 1. Généralités Pourquoi existent-ils désormais des prescriptions relatives à la formation continue? Selon le

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles UE.4 S6 Initiation à la démarche de recherche 6. Évaluation Le moment viendra où le jury mettra fin à l entretien. L épreuve étant terminée, acceptez cette limite même s il ne vous semble pas avoir fait

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EXAMEN

PRÉSENTATION DE L EXAMEN PRÉSENTATION DE L EXAMEN UN NOUVEAU DELF POUR LES SYSTÈMES SCOLAIRES Le DELF scolaire est une version du DELF 1 er degré réservée aux publics en situation scolaire. Il est mis en place à l étranger dans

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

Formation à distance avec accompagnement personnalisé en management, communication, développement personnel. «Chrysalide 2007»

Formation à distance avec accompagnement personnalisé en management, communication, développement personnel. «Chrysalide 2007» Formation à distance avec accompagnement personnalisé en management, communication, développement personnel. «Chrysalide 2007» Présentation La démarche Chrysalide a été mise au point en coopération avec

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

L étude d une situation pratique en droit des sociétés

L étude d une situation pratique en droit des sociétés Méthodologie Thème 1 1 Les conditions de l épreuve À l examen, l épreuve n 2 du DCG concernant le droit des sociétés et autres groupements dure trois heures (coefficient 1) et porte sur l étude d une ou

Plus en détail

DECOUVRIR LE CLIENT. Pour découvrir le client, il est primordial de respecter les trois points suivants :

DECOUVRIR LE CLIENT. Pour découvrir le client, il est primordial de respecter les trois points suivants : DECOUVRIR LE CLIENT La découverte du client va favoriser une bonne argumentation car c est grâce à la connaissance du prospect, de ses attentes, de ses motivations et de sa personnalité que le vendeur

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 COMITE D ENTREPRISE ENFANCE ET FAMILLE 3, Rue de l Ancien Hôpital 44600 SAINT-NAZAIRE Tél : 02 40 22 99 33 PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 Etaient présents : Mr O. MIRA Directeur Général

Plus en détail

Comment optimiser ses chances de décrocher un contrat d apprentissage?

Comment optimiser ses chances de décrocher un contrat d apprentissage? Comment optimiser ses chances de décrocher un contrat d apprentissage? La recherche d un contrat d apprentissage est comparable à une recherche d emploi. C est la raison pour laquelle il est nécessaire

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Code de la route : 14 idées reçues

Code de la route : 14 idées reçues Code de la route : 14 idées reçues Etes-vous sûr de tout connaître du Code de la route? Savez-vous exactement quels sont vos devoirs? Etes-vous sûr qu il ne s agit pas d idées reçues? Découvrez les réponses

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DES ENTRETIENS ÉVALUATIFS VERS LE DÉVELOPPEMENT

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DES ENTRETIENS ÉVALUATIFS VERS LE DÉVELOPPEMENT GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DES ENTRETIENS ÉVALUATIFS VERS LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES CLÉS GIP Lorraine PARCOURS métiers - 1 - LorPM PRO Ce guide est téléchargeable sur notre site - 2 - Le guide méthodologique

Plus en détail

NOM : Prénom : 2SPVL

NOM : Prénom : 2SPVL NOM : Prénom : 2SPVL Rapport de Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) à (indiquer le nom de la structure de PFMP) du (indiquer la date de début et de fin de la PFMP) dans le cadre du BAC

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

Guide de préparation

Guide de préparation Guide de préparation Dernière mise à jour: septembre 2006 TOWES a été développé par le Conseil de développement des compétences de l industrie de la construction de Colombie-Britannique et Bow Valley College.

Plus en détail

Cahier de Stage. Du 15/2 au 20/2 2016. NOM : Prénom : Classe : Entreprise :

Cahier de Stage. Du 15/2 au 20/2 2016. NOM : Prénom : Classe : Entreprise : Cahier de Stage Du 15/2 au 20/2 2016 NOM : Prénom : Classe : Entreprise : 1 Sommaire Recommandations : 3 Rapport de stage : 4 Cahier de stage : 4 Diaporama : 4 Présentation orale : 4 Présentation de l

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Comprendre, parler et écrire

Comprendre, parler et écrire Comprendre, parler et écrire Source : le Français dans le monde n 351 Comment lire le CECR? Pour naviguer dans les niveaux du CECR et pour vous aider à vous les représenter : Les termes clés A1 A2 B1 B2

Plus en détail

Introduction à l entretien semi-directif

Introduction à l entretien semi-directif Introduction à l entretien semi-directif Recherches dirigées en géographie humaine Jean- Michel Decroly «Entre;en semi- direc;f», «semi- dirigé» ou «compréhensif»: Il s agit donc d un interview, et non

Plus en détail

DR CORSE CNFPT. Rencontre des cadres dirigeants territoriaux de Corse. 9 octobre 2015 Bonifacio. Détermination des attentes des participants

DR CORSE CNFPT. Rencontre des cadres dirigeants territoriaux de Corse. 9 octobre 2015 Bonifacio. Détermination des attentes des participants 1 DR CORSE CNFPT Rencontre des cadres dirigeants territoriaux de Corse 9 octobre 2015 Bonifacio Détermination des attentes des participants Questionnaire élaboré par le Cabinet Access Consultants Directeur

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

DREES Enquête mode de garde et d'accueil des jeunes enfants - Questionnaire C. >Cahier H. Opinions sur les modes d accueil

DREES Enquête mode de garde et d'accueil des jeunes enfants - Questionnaire C. >Cahier H. Opinions sur les modes d accueil 119 >Cahier H Opinions sur les modes d accueil 120 QH. 1 QUATRE CATÉGORIES DE MODES DE GARDE PEUVENT ÊTRE SUBVENTIONNÉES EN PARTIE PAR LA CAF : la crèche (ou halte-garderie, etc.); l assistante maternelle

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Le cycle de duplication du business Comment le mettre en place

Le cycle de duplication du business Comment le mettre en place Le cycle de duplication du business Comment le mettre en place Une chose importante à garder de vue quand on construit son business : Rester simple. Nous sommes payés, en résumé, pour transmettre au consommateur

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Pour une préparation optimale des Journées Carrières

Pour une préparation optimale des Journées Carrières Pour une préparation optimale des Journées Carrières S E R V I C E C O N S E I L E N G E S T I O N D E C A R R I È R E S E R V I C E D E S S TA G E S E T D U P L A C E M E N T P O LY T E C H N I Q U E

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

LES FICHES OUTILS DE LA COMMUNICATION INTERPERSONNELLE

LES FICHES OUTILS DE LA COMMUNICATION INTERPERSONNELLE LES FICHES OUTILS DE LA COMMUNICATION INTERPERSONNELLE () Intervenante : Françoise ADAM - 1 - FICHE 1 LE SCHEMA DE LA COMMUNICATION!? E Freins Freins R MESSAGE / CANAL RETROACTION / FEED BACK COMMUNIQUER

Plus en détail

Le Capitaine de l Equipe

Le Capitaine de l Equipe Le Capitaine de l Equipe Le poste de capitaine de l équipe n est pas très compris par beaucoup d entraîneur. L étude suivante concerne surtout une équipe d adultes ou d adolescents. Notre champs d intervention

Plus en détail

RéVOdoc : guide pratique d utilisation

RéVOdoc : guide pratique d utilisation Qu est ce que RéVOdoc? RéVOdoc : guide pratique d utilisation Il s agit du Réseau documentaire du Val d'oise. RéVOdoc est mis en œuvre par le Conseil général qui met à la disposition de tous les Valdoisiens,

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

ENQUÊTER ENTREPRISES

ENQUÊTER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment ENQUÊTER dans les ENTREPRISES et passer les «barrages» JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi enquêter dans les entreprises? Vous pensez connaître

Plus en détail

Durant l entrevue, nous prendrons des notes afin de garder en mémoire vos réponses, ce qui nous aidera à prendre une décision éclairée.

Durant l entrevue, nous prendrons des notes afin de garder en mémoire vos réponses, ce qui nous aidera à prendre une décision éclairée. GRILLE D ENTREVUE POSTE DE CAISSIÈRE/CAISSIER SCÉNARIO D INTRODUCTION SUGGÉRÉ Avant l entrevue : 1) Relire les valeurs, la vision et la mission de l entreprise afin de s approprier le contenu et d être

Plus en détail

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL

LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL LIGNE DE CONDUITE POUR UN AVIS EN TECHNOPREVENTION OPTIMAL Le présent document comprend une série de recommandations pouvant aider les conseillers en technoprévention dans le cadre de leur communication

Plus en détail

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction

Questionnaire. Questionnaire. www.quint-essenz.ch Promotion Santé Suisse, Avenue de la Gare 52, CH-1001 Lausanne. Fonction Version: 2.0 / 14.10.2003 / 1 Fonction En général, pour les projets de prévention et de promotion de la santé, on utilise un questionnaire pour obtenir des informations et/ou des données sur des avis ou

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Devenir sociétaire. Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2. Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2. Qu est-ce que cela va me rapporter?...

Devenir sociétaire. Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2. Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2. Qu est-ce que cela va me rapporter?... Devenir sociétaire En quoi ça consiste?...2 Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2 Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2 Qu est-ce que cela va me rapporter?...3 Puis-je verser l argent en plusieurs

Plus en détail

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux

Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux Tutoriel sur la création et la gestion des demandes de rendez-vous en ligne sur le site internet du CHU de Bordeaux L outil de gestion des demandes de rendez-vous en ligne va vous permettre de définir

Plus en détail

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION Prénom, nom, âge Thérapeute Date Explication à l usage du patient Ce document vous permet d évaluer l importance et les effets éventuels

Plus en détail

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme 3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme 48 Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing Firme Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 15 Présentation de

Plus en détail

UN ENTRETIEN SE PREPARE

UN ENTRETIEN SE PREPARE UN ENTRETIEN SE PREPARE Votre dossier de candidature a retenu l attention, vous êtes convoqué(e) à un entretien. Voici quelques conseils pour préparer votre entretien et en tirer le meilleur parti. AVANT

Plus en détail

Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013.

Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013. Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013. SESAME vous permet de générer un dossier électronique : 1-pour le DU de votre choix

Plus en détail

La médiation familiale Conflits familiaux, séparation, divorce...

La médiation familiale Conflits familiaux, séparation, divorce... Conflits familiaux, séparation, divorce... Comment va s organiser l accueil de nos enfants après notre séparation? Comment, en tant que père, continuer à assurer le suivi scolaire de ma fille? Je ne vois

Plus en détail

Secteur petite enfance : Votre avis nous intéresse

Secteur petite enfance : Votre avis nous intéresse Secteur petite enfance : Votre avis nous intéresse Nous vous remercions par avance de l intérêt que vous porterez au remplissage de ce questionnaire qui nous permettra d encourager nos points forts mais

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Voici un exemple de la page du PARAT que nous avons déjà utilisée pour préparer le plan d action. Dans cette page, cliquez sur le nom de l

Voici un exemple de la page du PARAT que nous avons déjà utilisée pour préparer le plan d action. Dans cette page, cliquez sur le nom de l Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

ESS 2004 - MOTIVER ET PERSUADER

ESS 2004 - MOTIVER ET PERSUADER ESS 2004 - MOTIVER ET PERSUADER IL EST EXTREMEMENT IMPORTANT DE LIMITER LES REFUS A UN MINIMUM POUR NE PAS METTRE EN DANGER LA FIABILITE DES RESULTATS DE L ETUDE. SI LES PERSONNES QUI N ONT PAS ENVIE,

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Le stage en entreprise

Le stage en entreprise Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz 45460 LES BORDES Le stage en entreprise Semaine du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2015 Le rapport de stage se fera sous la forme d un diaporama avec présentation

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment FAIRE. des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment FAIRE des candidatures SPONTANÉES JE DÉMARCHE LES ENTREPRISES Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi faire des candidatures spontanées? Tous les emplois créés, tous les

Plus en détail

1. Prendre contact. 2. Téléphoner. 3. Se préparer et gérer son entretien

1. Prendre contact. 2. Téléphoner. 3. Se préparer et gérer son entretien 1. Prendre contact On peut prendre contact de différentes manières : - Par téléphone : c est la manière la plus rapide. En effet vous avez rapidement la réponse pour un éventuel stage ou un entretien.

Plus en détail

Formation de base en Relation d aide. Présentée par Dre Céline Lafrenière, md conseil en allaitement

Formation de base en Relation d aide. Présentée par Dre Céline Lafrenière, md conseil en allaitement Formation de base en Relation d aide Présentée par, md conseil en allaitement Objectifs Connaître les éléments essentiels pour établir une relation d aide en particulier: L écoute active Le respect de

Plus en détail

MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION

MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION MANUEL DE FONCTIONNEMENT ET COMPLEMENT D INFORMATION Sommaire : I. Ce qui est primordial d intégrer dès le début du contrat... 2 Le respect des horaires et des jours d interventions... 2 Le respect de

Plus en détail

Comment suis-je protégé(e)?

Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Plusieurs choses nous passent par la tête lorsqu on se demande si l on doit faire une divulgation protégée d un acte répréhensible. Bien souvent,

Plus en détail

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social Vade-mecum à destination des partenaires Pour pouvoir réaliser des actions innovantes et toujours plus adaptées au public en grande

Plus en détail

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous ne savez pas quelque chose en stage éprouvez des

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

GTZ GT Z INER NE I R S

GTZ GT Z INER NE I R S Analyse d Accident GTZ INERIS 10 au 12 MAI 2010 P/OME/FLA1/4785-V10 2 Avant-propos Les différents types d accidents: Accident de travail bénin Accident de travail déclaré avec/sans arrêt Accident de travail

Plus en détail

Rapport de stage. Collège Louis Pasteur Morée NOM :.. Prénom :. Classe : Nom de l entreprise :.. Adresse :..

Rapport de stage. Collège Louis Pasteur Morée NOM :.. Prénom :. Classe : Nom de l entreprise :.. Adresse :.. Rapport de stage Collège Louis Pasteur Morée NOM :.. Prénom :. Classe : Nom de l entreprise :.. Adresse :.... AVANT PROPOS. Vous allez effectuer un stage d observation dans une entreprise de votre choix.

Plus en détail