Bulletin d information / White paper

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin d information / White paper"

Transcription

1 Bulletin d information / White paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A Quelle est la différence et pourquoi être prudent?

2 Cat. 6A vs. Cat. 6 A Quelle est la différence et pourquoi être prudent? TABLE DES MATIERES 1. Introduction Tendance des normes composants Confusion entre les Normes Pourquoi l'iso/iec prend plus de temps? Recommandations Sources et Informations complémentaires...8 Copyright 2009 Reichle & De-Massari AG (R&M). All rights reserved. La diffusion et la reproduction de la présente publication ou partie de celle-ci, pour n'importe quel but et sous quelconque forme, sont interdites sans approbation écrite de Reichle & De Massari AG. L'information contenue dans cette publication peut être changée sans préavis. Ce document a été produit avec le plus grand soin possible ; il décrit la situation actuelle à l'heure de la préparation. White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 2

3 Cat. 6A et Cat. 6 A Avec l'arrivée de l'ethernet 10 Gigabit sur paires torsadées, de nouvelles classes de normes de câblage ont été introduites. L EIA/TIA a approuvée la norme Cat.6A en février 2008 et l ISO/IEC la norme Channel Classe E A à la même période. Malheureusement, ces deux normes ne définissent pas les mêmes performances, menant à la confusion sur le marché. Cette confusion est liée aux composants et particulièrement aux connecteurs. L EIA/TIA et l ISO/IEC spécifient des performances différentes pour les modules de raccordement, mais la dénomination des composants est presque identique. Par conséquent une attention toute particulière doit être prise ou les utilisateurs n'obtiendront pas la performance souhaitée. Application: Technologie: Format: Sujets: Objectif: Destinataires: Auteur: Câblage Entreprise, Câblage Datacenter Câblage Cuivre, 10 Gigabit Ethernet, applications IP White paper Publication: Juin 2009 Process normalisation EIA/TIA et ISO/IEC, Cat. 6A vs. Cat. 6 A, 10Gigabit Ethernet, Channel et performance du module Différences entre les nouvelles normes pour câblage cuivre, critères et recommandation pour le choix de la meilleure performance Intégrateurs systèmes, bureaux d études, installateurs, clients finaux, décideurs IT Regina Good-Engelhardt 1. Introduction Le protocole IEEE pour l'ethernet 10Gb sur cuivre (802.3an) a été approuvé en juillet Puisqu'il utilise une gamme de fréquence jusqu à 500 MHz et que la Cat.6 est seulement définie jusqu à 250 MHz, il était évident que de nouvelles normes de câblage seraient exigées pour supporter ce protocole. Bien entendu, le câblage Cat.7 qui est spécifié à 600 MHz était une option éventuelle depuis le début, mais avec une part de marché mondiale de 4% seulement, il n'assurerait pas le succès de ce nouveau protocole Ethernet. Dans la norme 802.3an, l IEEE a défini les performances minimales d un Channel pour le fonctionnement du protocole 10 GBASE-T. En fait, un système blindé Cat.6 de qualité qui se comporte de façon stable à de plus hautes fréquences pourrait répondre à ces exigences minimum, comme démontré par le système blindé R&M STAR Real10. Cependant, la diaphonie exogène pose un problème pour les systèmes non blindés (UTP). En raison des plus hautes fréquences utilisées, des méthodes complexes de codage, la faible puissance du signal avec le 10GbE est beaucoup plus sensible aux perturbations extérieures, ce qui n'était pas le cas avec les précédents protocoles. Ceci ce traduit par une limitation de longueur avec les systèmes de câblage nonblindés standards. Les différents intervenants du monde du câblage ont ainsi commencé à spécifier de nouvelles classes à 500 MHz basées sur la technologie RJ45. L EIA/TIA a approuvé sa norme Cat.6A en février 2008 et dans le même temps l ISO/IEC a approuvé les valeurs Channel pour la Classe E A. Malheureusement ces normes ne spécifient pas la même performance. Le diagramme ci-dessous (fig. 1) montre les différences avec le paramètre Channel NEXT. White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 3

4 Fig. 1: Les différences avec le paramètre Channel NEXT. ISO/IEC spécifie une ligne droite à 500 MHz. R&M La courbe de la liaison «Channel» EIA/TIA Cat.6A montre une pente affaiblie de 27 db commençant à 330 MHz, tandis que la liaison «Channel» Classe E A de l ISO/IEC montre une ligne droite, de ce fait offrant la plus haute performance disponible sur une technologie RJ45. À 500 MHz, cela signifie que la Classe E A exige un NEXT de 1.8 db de mieux qu'un channel Cat.6A. Dans la pratique, cette meilleure performance se traduit par une fiabilité opérationnelle plus élevée réduisant au minimum les erreurs de transmission. En outre, la durée de vie de l'infrastructure de câblage est maximale. 2. Tendance des normes composants Avec des normes Channel validées, l étape suivante est de définir la norme du composant. L EIA/TIA a défini les spécifications du channel, du lien permanent et des composants et toutes sont incluses dans la norme ratifiée Cat. 6A (568B.2-10). L ISO/IEC a défini les caractéristiques de la liaison channel dans l'amendement 1 et travaille actuellement aux définitions du lien permanent et des composants qui seront validées dans l'amendement 2. Le besoin d une norme composant s'est fait ressentir au tout début avec l'exigence des clients pour une interopérabilité ou la capacité de mélanger des composants de divers fournisseurs tout en étant certain d obtenir la performance liaison «Channel» correspondante. Par exemple, un module Cat.6 d un fabricant X, un câble d installation Cat.6 d un fabricant Y et un cordon de liaison Cat.6 d un fabricant Z devraient réaliser une performance de classe E. Afin de garantir cette bande passante, le test «de-emdedded» a été introduit en Avec cette procédure de test, un jack RJ45 de référence «connu» est utilisé pour tester des plugs pour une compatibilité parfaite. Les effets du jack de référence sont soustraits ou de- embedded des valeurs de raccordement définies, donnant la caractéristique NEXT du plug RJ45. Cette méthode est utilisée pour qualifier 12 plugs de référence dans la gamme basse, moyenne et haute qui est alors employée pour tester le matériel de connexion. White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 4

5 Dans le cas du 10 gigabits Ethernet, les premiers systèmes ont donné la possibilité d atteindre les performances Channel du protocole. Les nouvelles exigences des composants permettront l'interopérabilité, ou le mélange des composants comme dans le passé. Pour les composants Cat.6A (EIA/TIA) et Cat. 6 A (ISO) le test «re-embedded» a été introduit. L'idée générale est semblable au test «de-embedded», mais dans ce cas un plug de référence est d'abord qualifiée par une nouvelle méthode de mesure appelée direct probing. La différence de ce plug de référence avec les 12 plugs de référence «de-embedded» est alors calculée. A ce niveau, la connectique est testée avec un seul plug de référence. Ensuite, les résultats qui auraient été obtenus avec les 12 plugs de références sont calculés plutôt que testés individuellement. Dans le principe, le processus de recherche et de test des 12 plugs de référence est remplacé par une seule mesure très précise et plusieurs calculs de différence, garantissant donc des mesures plus rapides, mais aussi plus fiables et plus précises. Comme dans le Channel, un connecteur de catégorie 6 A tel que défini dans la norme ISO aura des performances supérieures à un connecteur de catégorie 6A tel que défini dans la EIA/TIA. La dernière version du projet de norme détermine une pente à 40 db à partir de 250 MHz pour un connecteur de catégorie 6A et une pente à 30 db pour un connecteur de Catégorie 6 A à 500 MHz ce qui implique qu un connecteur de catégorie 6 A doit atteindre des performances supérieures d environ 3 db sur le NEXT ou paradiaphonie (Near End Cross Talk) par rapport à un connecteur de catégorie 6A (Voir figure 2). ISO/IEC Cat 6 A vs. TIA Cat 6A Connecting Hardware NEXT Values ISO/IEC TIA TIA ISO/IEC Fig. 2: Les différences avec les connecteurs. R&M White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 5

6 3. Confusion entre les Normes Avec des normes composants pour la connectivité et le câblage, la situation devient compliquée. Les caractéristiques des composants nécessaires pour réaliser un Channel Cat. 6A (EIA/TIA) sont clairement différents et moins rigoureux que celles exigées pour réaliser un Channel de classe E A (ISO). Par conséquent, les utilisateurs qui veulent assurer une liaison de performance Classe E A doivent utiliser des composants qui atteignent les spécifications Cat. 6 A. Un Channel composé de composants avec des spécifications Cat. 6A (EIA/TIA) ne garantira pas une liaison de Classe E A. Par conséquent, la position de la lettre «A», spécialement si on l écrit comme indice inférieur, est très importante : Cat. 6A Cat. 6 A. Channel Composants Câble Connectivity EIA/TIA 568B.2-10 ISO/IEC Cat. 6A pente moins exigeante ~27dB/Dec Class E A Pente droite sur le NEXT Amendement 1 Tableau 1: Nouvelle normes pour Channel et Composants. Cat. 6A Cat. 6 A Pas encore définie Amendement 2 Cat. 6A Le tableau 1 montre les deux nouvelles classes de câblage et la dénomination composants correspondante. Autre complication de la situation, les spécifications de la Cat. 6 A n'ont pas été encore ratifiées. L'amendement 2 est en cours de ratification et le calendrier pour la validation n est pas encore totalement défini. White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 6

7 4. Pourquoi l'iso/iec prend plus de temps? Nous pouvons nous demander pourquoi l ISO/IEC prend plus de temps pour déterminer les performances des composants comparé à l EIA/TIA. Une des raisons est la différence dans l'organisation. L ISO/IEC inclut différents organismes responsables des caractéristiques du câblage, du câble et de la connectique. La coordination entre les divers groupes prend naturellement plus longtemps alors que dans le cas de l'eia/tia tous les ayants droit sont dans le même groupe de travail. Cependant, une autre raison est la réelle complexité technique. Jusqu'ici, nous avons compris les comportements des composants et comment ils fonctionnent correctement ensemble jusqu'à 250 Mhz. Nous doublons maintenant la fréquence et la méthodologie de modélisation à utiliser pour ces hautes fréquences n'est pas stable. La modélisation doit prendre en compte des effets secondaires et tertiaires tels que le couplage de modes exogène ce qui augmente considérablement la complexité. Ces phénomènes ne sont pas aussi important avec la connectique Cat.7 et Cat.7A car les contacts sont positionnés aux quatre coins du connecteur ce qui augmente la distances entre les quatre paires de contacts. Fig. 3: L'influence de la fréquence élevée est le challenge avec la Cat. 6 A. R&M Afin de réaliser une performance de channel Classe E A, nous avons observé qu'un module Cat. 6 A doit avoir 3 db en Next de plus à 500 MHz qu'un module Cat. 6A (fig. 3). Cela est significatif. Pour l obtenir, de nouveaux modules doivent être entièrement développés comparé aux modifications de design existants, ce qui est souvent le cas avec les modules Cat. 6A du marché. En particulier, plus d'éléments de compensation sont nécessaires pour compenser le couplage additionnel observé. Plus de précautions doivent être prises pour séparer les paires entre elles pour le raccordement. En outre, le processus de connexion devrait être très précis et limiter les sources potentielles d erreur afin de garantir des performances stables et toujours supérieures aux exigences de la norme. White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 7

8 5. Recommandations Aujourd'hui, un channel Classe E A est la plus haute performance basé sur une technologie RJ45. Il assure non seulement le support de l'application 10 gigabits Ethernet mais il prolonge également la vie du système de câblage et assurant une fiabilité opérationnelle plus élevée. Pour ces raisons, R&M recommande le Channel Classe E A pour toutes nouvelles installations. Si l'interopérabilité est une exigence, alors il est important de choisir des composants Cat. 6 A (ISO). Les modules Cat.6A seuls ne peuvent pas garantir une performance de Classe E A. Bien que la norme composant Cat. 6 A prennent plus longtemps à être normalisée, les performances supérieures qu elle exige apporteront une garantie de bon fonctionnement recherchée par tous les clients finaux qui recherche une couche physique stable en performance et durable. 6. Sources et Informations complémentaires IEEE 802.3an ISO/IEC ème édition Amendement 1, Amendement 2 (draft) EIA/TIA 568 B.2-10 Pour plus d informations sur les solutions R&M, Internet : White Paper Cat. 6A vs. Cat. 6 A v1.1 en 07/2009 8

Différents types de câbles informatiques :

Différents types de câbles informatiques : Différents types de câbles informatiques : Différentes conventions de câblage des prises RJ45 : Prise RJ 45 Câbles UTP et FTP 100 Ohms Câble 120 Ohms N du contact EIA 568 A EIA 568 B Corel/FICOME BCS 1

Plus en détail

ETHERNET 10Gbits. Ethernet Fast Ethernet 1Gbits 10 Gbits. Etat Dépassé Mature En croissance Début. 3 à 5 5e 6 6A(En Cours)

ETHERNET 10Gbits. Ethernet Fast Ethernet 1Gbits 10 Gbits. Etat Dépassé Mature En croissance Début. 3 à 5 5e 6 6A(En Cours) Pacific technology ETHERNET 10Gbits Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40 94 04 69 Web : www.pacific-technology.fr Février 2005 Depuis 1983, date de l annonce d Ethernet faite par Intel, Xerox et Digital, le

Plus en détail

CATV Transmission analogique et numérique de signaux TV sur le système de câblage

CATV Transmission analogique et numérique de signaux TV sur le système de câblage CATV Transmission analogique et numérique de signaux TV sur le système de câblage Note d information et de conception de réseaux vidéo CATV sur les systèmes de câblage en paires torsadées. Août 2004 Auteur

Plus en détail

NGBASE-T Exigences de câblage

NGBASE-T Exigences de câblage NGBASE-T Exigences de câblage Docteur T C. Tan, membre éminent de l équipe technique, CommScope Labs B.Sc (Ang), DIC, PhD, CEng, FIET Livre blanc www.commscope.com Sommaire Contents Contents 2 1.0 Introduction

Plus en détail

Futures applications 10 Giga bit

Futures applications 10 Giga bit Futures applications 10 Giga bit 1- Historique Le marché mondial, base installée en 2004: Catégorie / Classe % base installée Cat 7, Classe F 0.4% Cat 6, Classe E 34% Cat 5 e, nouvelle Classe D 50% Cat

Plus en détail

axolan 6 @ 1 Système de câblage Cat. 6 Classe E - 250 MHz Plastrons, p. 4 Connecteurs de brassage, p. 4

axolan 6 @ 1 Système de câblage Cat. 6 Classe E - 250 MHz Plastrons, p. 4 Connecteurs de brassage, p. 4 axolan 6 Système de câblage Cat. 6 Classe E - 250 MHz Plastrons, p. 4 Connecteurs de brassage, p. 4 Panneaux de brassage, p. 5 Accessoires, p. 5 Câbles, p. 6 Cordons de brassage, p. 6 AXOLAN, MEDIASCORE,

Plus en détail

Conférence du 18 octobre. Les protocoles ethernet 10G baset et POE+

Conférence du 18 octobre. Les protocoles ethernet 10G baset et POE+ Conférence du 18 octobre Les protocoles ethernet 10G baset et POE+ Évolution des normes: 10GbaseT Évolution des normes: 10GbaseT TIA ISO/ IEC NEXT Connector > 34 db NEXT Connector > 37 db TIA ISO/ IEC

Plus en détail

Câbles d installation RJ45

Câbles d installation RJ45 Câbles d installation 213 TrueNet KM8 214 TrueNet HD 215 Prises et boîtiers 217 Cordons de brassage RJ45 218 Câbles d installation RJ45 211 Solution Truenet-Copperten TM TrueNet-Câblage structuré TrueNet

Plus en détail

MFP8 Cat.6 A. Deux fois plus simple. Deux fois plus rapide. Data Voice. Plug RJ45 de chantier sans outil. 500 MHz. 10 GB Ether. Cat.

MFP8 Cat.6 A. Deux fois plus simple. Deux fois plus rapide. Data Voice. Plug RJ45 de chantier sans outil. 500 MHz. 10 GB Ether. Cat. Deux fois plus simple. Deux fois plus rapide. CÂBLAGE SANS OUTIL SPÉCIFIQUE Cat. 6 A 10 GB Ether. 500 MHz Blindage 360 PoE+ Data Voice MFP8 Cat.6 A Plug RJ45 de chantier sans outil Moins de soucis, plus

Plus en détail

Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté

Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté Livre blanc Nexans Cabling Solutions Mai 2013 Écranté ou non écranté? Outre les catégories et classes de performances utilisées dans un système de câblage

Plus en détail

10 Gigabit-Ethernet sur la paire torsadée

10 Gigabit-Ethernet sur la paire torsadée 10 Gigabit-Ethernet sur la paire torsadée Plan présentation Va-t-on s arrêter un jour? 10 Méga 100 Méga 1 Giga 10 Giga pour quand les 40 et 100 Giga? 2 gros problèmes pour 10 Giga Stabilité des performances

Plus en détail

Top of Rack (ToR) versus Câblage Structuré Harry Forbes

Top of Rack (ToR) versus Câblage Structuré Harry Forbes Top of Rack (ToR) versus Câblage Structuré Harry Forbes Directeur de la Technologie Nexans Cabling Solutions Livre Blanc Nexans Cabling Solutions Juin 2012 Top of Rack (ToR) versus Câblage structuré Harry

Plus en détail

Rappels sur le câblage catégorie 5/ Classe D

Rappels sur le câblage catégorie 5/ Classe D Le câblage Gigabit sur paires torsadées I Le câblage Gigabit sur paires torsadées Luc SACCAVINI, luc.saccavini@inrialpes.fr INRIA, Rhône-Alpes Après un rappel sur les principaux points techniques du câblage

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : / 170. LOGICIEL «Legrand» : VDI. Lieu d activité : Atelier. Système : Ordinateur VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: FICHE DE SEQUENCE Repère : Logiciel VDI LOGICIEL «Legrand» : VDI Système : Ordinateur Lieu d activité : Atelier OBJECTIF : Introduction à la VDI. Comprendre un câblage VDI. Pourquoi un faire un câblage

Plus en détail

REFERENTIEL NORMATIF du CNES

REFERENTIEL NORMATIF du CNES REFERENTIEL NORMATIF du CNES Référence : Méthode et Procédure DEMARCHE D'ANALYSE DU LOGICIEL Annexe Technique de la MP RNC-CNES-Q-80-529 APPROBATION Président du CDN ; date et nom : Page i.1 PAGE D'ANALYSE

Plus en détail

Nexans Cabling Solutions Catalogue de formation

Nexans Cabling Solutions Catalogue de formation Nexans Cabling Solutions Catalogue de formation n doc. 3.2 date rév. : mars 2012 2/11 Introduction «La qualité de transmission d une installation dépend du système de câblage utilisé mais aussi de l installation

Plus en détail

Système de câblage Cat. 5 e

Système de câblage Cat. 5 e axolan 5 e Système de câblage Cat. 5 e sofim@sofim.axon-cable.fr axolan 5 e SYSTÈME DE CÂBLAGE 5 e - CLASSE D - 100 MHz > Le système de câblage axolan 5 e répond à l'ensemble des exigences des protocoles

Plus en détail

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Document de présentation technique d Allstream 1 Table des matières L importance des lignes groupées SIP 1 La question

Plus en détail

LES PRINCIPALES CONVENTIONS DE CÂBLAGE RJ-45 SIGNAUX. Transmit Data Plus (Outpout) Transmit Data Mines (Output) Receive Data Plus (Input)

LES PRINCIPALES CONVENTIONS DE CÂBLAGE RJ-45 SIGNAUX. Transmit Data Plus (Outpout) Transmit Data Mines (Output) Receive Data Plus (Input) > CÂBLES & CONNECTIQUES Câbles Cordons RJ-45 LA CONNECTIQUE RJ EXPLIQUÉE : MULTIBRIN - MONOBRIN LEQUEL CHOISIR? Un réseau peut avoir les meilleurs Hubs de commutation au monde, le routeur le plus efficace,

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE SUR LES DOCUMENTS DE VOYAGE LISIBLES À LA MACHINE QUINZIÈME RÉUNION. Montréal, 17 21 mai 2004

GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE SUR LES DOCUMENTS DE VOYAGE LISIBLES À LA MACHINE QUINZIÈME RÉUNION. Montréal, 17 21 mai 2004 TAG-MRTD/15-WP/17 27/4/04 GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE SUR LES DOCUMENTS DE VOYAGE LISIBLES À LA MACHINE QUINZIÈME RÉUNION Montréal, 17 21 mai 2004 Point 2 : Rapport du Groupe de travail sur le contenu

Plus en détail

Guide de la solution SYSTIMAX GigaSPEED X10D FTP

Guide de la solution SYSTIMAX GigaSPEED X10D FTP Guide de la solution SYSTIMAX GigaSPEED X10D FTP La solution SYSTIMAX GigaSPEED X10D FTP www.systimax.com Table des matières Introduction 1 Performances du canal SYSTIMAX GigaSPEED X10D FTP 2 Câble SYSTIMAX

Plus en détail

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Références [1] Paragraphe 1.7.3 de l accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses

Plus en détail

La place du FTTB dans le Très Haut Débit en France. Document didactique

La place du FTTB dans le Très Haut Débit en France. Document didactique La place du FTTB dans le Très Haut Débit en France Document didactique " À propos de l IDATE et du DigiWorld Institute Depuis 1977, l IDATE s'est imposé, par la compétence de ses équipes d études spécialisées,

Plus en détail

E-DAT C6 A. Le nouveau système compact de connexion - évidemment avec Cat.6 A

E-DAT C6 A. Le nouveau système compact de connexion - évidemment avec Cat.6 A E-DAT C6 A Le nouveau système compact de connexion - évidemment avec Cat.6 A Solutions systèmes intelligentes pour câblages structurés Aujourd hui le besoin de performances pour la transmission de données

Plus en détail

DIVISION DE FACILITATION (FAL) DOUZIÈME SESSION. Le Caire (Égypte), 22 mars 2 avril 2004

DIVISION DE FACILITATION (FAL) DOUZIÈME SESSION. Le Caire (Égypte), 22 mars 2 avril 2004 FAL/12-WP/12 13/1/04 DIVISION DE FACILITATION (FAL) DOUZIÈME SESSION Le Caire (Égypte), 22 mars 2 avril 2004 Point 3 : 3.2 : Mise en œuvre de mesures modernes de facilitation et de sûreté dans le transport

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide TL-PoE200 Kit adaptateur CPL Rev:1.0.0 7106504157 Contenu de l emballage Les éléments suivants devraient être inclus dans votre emballage : Kit adaptateur TL-PoE200 Câble Ethernet

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 18 juin 2006 ; A. CONTEXTE JURIDIQUE ET OBJET DE LA DEMANDE

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 18 juin 2006 ; A. CONTEXTE JURIDIQUE ET OBJET DE LA DEMANDE CSSS/06/098 1 AVIS N 06/11 DU 18 JUILLET 2006 RELATIF A LA DEMANDE DE L ONSS (OFFICE NATIONAL DE SECURITE SOCIALE) D OBTENIR UNE RECONNAISSANCE MINISTERIELLE POUR UN SYSTEME D ARCHIVAGE ELECTRONIQUE EN

Plus en détail

www.philips.com/welcome

www.philips.com/welcome Register your product and get support at www.philips.com/welcome SDV5120/10 FR Mode d emploi Table des matières 1 Important 4 Sécurité 4 Recyclage 4 2 Votre SDV5120 5 Présentation 5 Français 3 Mise en

Plus en détail

La VDI : le câblage structuré

La VDI : le câblage structuré La VDI : le câblage structuré Objectif : réaliser la liaison de tous les utilisateurs à tous les réseaux Assurer souplesse, fiabilité, évolutions entre des utilisateurs des terminaux de communication des

Plus en détail

WhitePaper Mars 2010. RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS

WhitePaper Mars 2010. RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS N 6 WhitePaper RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS Introduction L amendement 2.0 de la norme ISO 11801 est en cours de finalisation

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

Une fois l option montée selon le plan fourni dans le kit, l indicateur dispose alors d un port Ethernet conforme au standard informatique.

Une fois l option montée selon le plan fourni dans le kit, l indicateur dispose alors d un port Ethernet conforme au standard informatique. Option Ethernet Indicateur ENERGY Le standard Ethernet Une fois l option montée selon le plan fourni dans le kit, l indicateur dispose alors d un port Ethernet conforme au standard informatique. Cette

Plus en détail

Prolongateur VGA Vidéo

Prolongateur VGA Vidéo Prolongateur VGA Vidéo ST1214T / ST1218T ST121R / ST121RGB / ST121REU ST121EXT / ST121EXTGB / ST121EXTEU ST1214T *Le produit actuel peut varier de la photo DE: Bedienungsanleitung - de.startech.com FR:

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1

33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 33, rue des Sapins, St-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1M1 Approuvé lors de la rencontre du personnel du 15 octobre 2014 Depuis le 1 er juillet 2011, un bulletin national est utilisé dans toutes les écoles

Plus en détail

POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv

POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv AVTM070503F Mai 2003 Manuel Utilisateur POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv EQUIPEMENT HAUTE TENSION Lire le manuel entièrement avant utilisation. POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG Manuel

Plus en détail

Recommandation d'installation et de raccordement d'immeubles au réseau multimédia

Recommandation d'installation et de raccordement d'immeubles au réseau multimédia Recommandation d'installation et de raccordement d'immeubles au réseau multimédia 1. Préambule Les applications multimédia exigent l accès à des données dans toutes les pièces d un appartement. Il est

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

/ 20. Installation Caméra Vidéosurveillance Trendnet-IP422WN. Lycée Edouard Branly. Bac professionnel Systèmes Electronique et Numériques

/ 20. Installation Caméra Vidéosurveillance Trendnet-IP422WN. Lycée Edouard Branly. Bac professionnel Systèmes Electronique et Numériques Date : ACTIVITÉ : Installation Caméra Vidéosurveillance Trendnet-IP422WN CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources @ Internet Logiciel Doc. PC Outillages Matériels Niveau de maîtrise des savoirs 1 2

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

16/24 Port Desktop & Rack-mountable Gigabit Ethernet Switch

16/24 Port Desktop & Rack-mountable Gigabit Ethernet Switch 16/24 Port Desktop & Rack-mountable Gigabit Ethernet Switch Manuel de l'utilisateur DN-80100 DN-80110 Contenu de l'emballage Vous devez être en possession des éléments suivants : Commutateur Ethernet Gigabit

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

RÉDACTION DE PROCÉDURES : CET EXERCICE EXIGE UN PEU DE TEMPS, MAIS LES RÉSULTATS EN VALENT LA PEINE

RÉDACTION DE PROCÉDURES : CET EXERCICE EXIGE UN PEU DE TEMPS, MAIS LES RÉSULTATS EN VALENT LA PEINE NOTE TECHNIQUE NO. 39 Des solutions fiables maintenant! RÉDACTION DE PROCÉDURES : CET EXERCICE EXIGE UN PEU DE TEMPS, MAIS LES RÉSULTATS EN VALENT LA PEINE Par Dan Dederer Enertech Solutions, Inc. Stouffville,

Plus en détail

EA-7/04 La conformité règlementaire dans le cadre de la certification accréditée ISO14001 : 2004

EA-7/04 La conformité règlementaire dans le cadre de la certification accréditée ISO14001 : 2004 Référence de la publication EA-7/04 La conformité règlementaire dans le cadre de la certification accréditée ISO 14001 : 2004 OBJECTIF Le présent document a été élaboré par un groupe de travail sous la

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Trustwave Network Access Control (NAC) version 4.1 et Central Manager Software version 4.1 Préparé par Le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification

Plus en détail

cabling system FOLAN www.folan.net

cabling system FOLAN www.folan.net cabling system FOLAN www.folan.net Quelles seront les exigences de demain?... La haute technologie rythme aujourd hui notre quotidien. Pour preuve, quelle entreprise peut fonctionner sans un réseau local

Plus en détail

Le nombre d abonnés auxquels l éditeur communiquera l information technique acquise ;

Le nombre d abonnés auxquels l éditeur communiquera l information technique acquise ; Saisine 06/0030 F - Engagements d AUTOMOBILES CITROËN Sur le fondement de l article L.464-2 du Code de commerce, AUTOMOBILES CITROËN («CITROËN») s engage à mettre en œuvre dans les conditions qui y sont

Plus en détail

STI 21 Édition 4 /Septembre 2010

STI 21 Édition 4 /Septembre 2010 STI 21 Édition 4 /Septembre 2010 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès au service Local Ethernet Résumé : Ce

Plus en détail

Système de mesure du poids de la Cabine - Contrepoids

Système de mesure du poids de la Cabine - Contrepoids Système de mesure du poids de la Cabine - Contrepoids Manuel d instruction TABLE DES MATIÈRES 0. Introduction 1. Contenu du matériel fourni 2. Recommandations 3. Spécifications techniques 4. Fonctionnement

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

Instructions d installation et d utilisation pour pack d accus C9900-U330-0010

Instructions d installation et d utilisation pour pack d accus C9900-U330-0010 Instructions d installation et d utilisation pour pack d accus C9900-U330-0010 Version : 1.7 Date : 25.08.2014 Table des matières Table des matières 1. Informations générales 2 Remarques sur la documentation

Plus en détail

Encyclopédie Excel. www.excel-networking.com

Encyclopédie Excel. www.excel-networking.com Encyclopédie Excel Ultra-performante, la solution d infrastructure de bout en bout mondiale Excel est conçue, fabriquée, prise en charge et livrée sans compromis. www.excel-networking.com www.excel-networking.com

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

SOMMA RE. À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères?

SOMMA RE. À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères? À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères? Composition d une installation photovoltaïque racordée au réseau Fonctionnement d une installation photovoltaïque

Plus en détail

DPSI V-Match Mode d emploi Version 1.1

DPSI V-Match Mode d emploi Version 1.1 BeMmmng Page 2 de 16 Table des matières 1. Principe de fonctionnement... 4 2. Programmation... 6 2.1. Changement du sens de rotation... 7 2.2. Réglage du neutre... 8 2.3. Réglage des fins de courses...

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe par Valentin Nikonov Cet article présente un modèle de système de management intégré pour les entreprises de

Plus en détail

STI 15 Édition 3 /Juin 2002

STI 15 Édition 3 /Juin 2002 STI 15 Édition 3 /Juin 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès du service MultiLAN Résumé : Ce document présente

Plus en détail

Avis relatif à la position du médiateur dans l hôpital et sa relation vis-à-vis du gestionnaire hospitalier, de la direction et du médecin en chef

Avis relatif à la position du médiateur dans l hôpital et sa relation vis-à-vis du gestionnaire hospitalier, de la direction et du médecin en chef SPF SANTE PUBLIQUE, Le 22/01/07 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT DIRECTION GENERALE DE L ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS DE SOINS --- COMMISSION FEDERALE «DROITS DU PATIENT» --- Réf.

Plus en détail

Système 3COH. Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH. 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1

Système 3COH. Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH. 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1 Système 3COH Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1 Introduction Le système 3COH comporte un certain nombre d outils qui visent à aider l utilisateur

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 50/12.11 DEMANDE D'UN CRÉDIT DE CHF 90 000.00 POUR LE RENOUVELLEMENT DES ÉLÉMENTS ACTIFS DE L INFRASTRUCTURE RÉSEAU INFORMATIQUE ET TÉLÉPHONIQUE Finances,

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Contrôle de Gestion I. Le Contrôle de Gestion 1. Définition Le contrôle de gestion est une forme de contrôle organisationnel. C est une forme de contrôle adaptée aux structures d

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

La VDI : le câblage structuré

La VDI : le câblage structuré La VDI : le câblage structuré Objectif : réaliser la liaison de tous les utilisateurs à tous les réseaux Assurer souplesse, fiabilité, évolutions entre des utilisateurs des terminaux divers des réseaux

Plus en détail

PUISSANCES FORFAITAIRES

PUISSANCES FORFAITAIRES PUISSANCES FORFAITAIRES Règles de prélèvement d'énergie électrique sans comptage de systèmes LED éclairage public raccordés sur le réseau du GRD et méthode de mesure de la puissance forfaitaire C4/15-05/2014

Plus en détail

Composant pour Microsoft Outlook. Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon

Composant pour Microsoft Outlook. Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon MDaemon GroupWare Composant pour Microsoft Outlook Collaborez en utilisant Outlook et MDaemon Version 1 Manuel Utilisateur 2003 Alt-N Technologies. Tous droits réservés. MDaemon, WorldClient, et RelayFax

Plus en détail

CCME. Canadian Council of Ministers of the Environment. Le Conseil canadien des ministres de l environnement

CCME. Canadian Council of Ministers of the Environment. Le Conseil canadien des ministres de l environnement Canadian Council of Ministers of the Environment CCME Le Conseil canadien des ministres de l environnement GUIDE DE L'ACCORD PANCANADIEN SUR L'HARMONISATION ENVIRONNEMENTALE Introduction Le Conseil canadien

Plus en détail

Processus continu d amélioration (PCA)

Processus continu d amélioration (PCA) Processus continu d amélioration (PCA) Version 1 du 23 septembre 2015 Introduction QUALAB au PCA Introduction Les enquêtes de contrôle de qualité externe ont fait leurs preuves comme instrument pour l

Plus en détail

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international Une perspective LRQA Mai 2014 Introduction La publication du Projet de Norme Internationale (DIS) de la norme (ISO/DIS 9001:2014) dessystème de

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR VILLE DE CHATEAUBRIANT Cellule des marchés publics BP 189 44146 CHATEAUBRIANT CEDEX Tél. : 02.40.81.02.32

Plus en détail

Controle 100% en ligne pour l industrie automobile

Controle 100% en ligne pour l industrie automobile Controle 100% en ligne pour l industrie automobile fr Pourquoi le Quality Gate? Pourquoi le Quality Gate? Fournir des pieces sans defaut Ajuster votre processus au nominal Seul un contrôle à 100% peut

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Bolton University Étude de cas

Bolton University Étude de cas Assiduité des étudiants Bolton University Étude de cas L Université de Bolton est l une des premières universités du secteur de l enseignement supérieur à adopter la solution CELCAT Timetabler Attendance.

Plus en détail

LES SUPPORTS PHYSIQUES

LES SUPPORTS PHYSIQUES LES SUPPORTS PHYSIQUES Dans le domaine des télécommunications et réseaux plusieurs types de supports physiques sont utilisés, les plus courants étant: 1. Le coaxial 2. La paire torsadée TP Twisted Pair

Plus en détail

Comment déterminer la "vrai" puissance de son installation

Comment déterminer la vrai puissance de son installation Comment déterminer la "vrai" puissance de son installation Les caractéristiques des modules qui sont fournies par le constructeur sont des moyennes. Il indique d'ailleurs toujours l'écart à la moyenne

Plus en détail

Charges fertilisantes des effluents d élevage Période transitoire

Charges fertilisantes des effluents d élevage Période transitoire Charges fertilisantes des effluents d élevage Modalités de reconnaissance des valeurs références pour la période transitoire Denis Côté, IRDA Mars 2003 MAPAQ Photos tirées de «Guide des Pratiques de conservation

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

SignalTEK II. idealnwd.fr

SignalTEK II. idealnwd.fr Faites des économies en utilisant un appareil unique pour tester les réseaux cuivre, fibre optique et PoE (Power over Ethernet) Augmentez votre efficacité en rendant le test de câblage et le dépannage

Plus en détail

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Direction Technique Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Identification : ERDF-PRO-RES_1E Version : V3 Nombre de pages : 11 Version Date d'application

Plus en détail

Configuration d une politique de sauvegarde

Configuration d une politique de sauvegarde Configuration d une politique de sauvegarde Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il

Plus en détail

COREL LE CHOIX ET LA QUALITÉ

COREL LE CHOIX ET LA QUALITÉ Guide pour l ingénierie et l installation d infrastructures multimédia résidentielle COREL LE CHOIX ET LA QUALITÉ AVERTISSEMENT Ce document est un extrait du guide résidentiel COREL Le document complet

Plus en détail

Grand-Duché du Luxembourg

Grand-Duché du Luxembourg Version 2.0 16.06.2014 Page 1 de 20 Lignes directrices d audit de la règle technique d exigences et de mesures pour la certification des Prestataires de Services de Dématérialisation ou de Conservation

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/54/11 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 29 AOUT 2014 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-quatrième série de réunions Genève, 22 30 septembre 2014 RAPPORT SUR L ETAT D AVANCEMENT DU PROJET DE NOUVELLE

Plus en détail

GESTION DE LA DOCUMENTATION DANS LA DIVISION ST

GESTION DE LA DOCUMENTATION DANS LA DIVISION ST EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH ORGANISATION EUROPÉENE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN - ST Division CERN-ST-2000-044 February, 2000 GESTION DE LA DOCUMENTATION DANS LA DIVISION ST I. Béjar

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 19 décembre 2014 modifiant les modalités de validation d une démarche qualité

Plus en détail

Câbles de cuivre. Câbles symétriques

Câbles de cuivre. Câbles symétriques Câbles de cuivre Câbles symétriques La paire torsadée Est constituée de 2 conducteurs torsadés ensemble Impédance 1 caractéristique constante sur toute sa longueur Les quartes Une quarte est constituée

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE À LA SCOLARISATION À DOMICILE (LIP article 15 alinea 4)

RÈGLE RELATIVE À LA SCOLARISATION À DOMICILE (LIP article 15 alinea 4) RÈGLE RÈGLE RELATIVE À LA SCOLARISATION À DOMICILE (LIP article 15 alinea 4) # 48-02-01 Adoption le 4 avril 2000 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2000 Résolution # Autorisation Susan Tremblay

Plus en détail

La nouvelle dimension du system de câblage blindé

La nouvelle dimension du system de câblage blindé La nouvelle dimension du system de câblage blindé Modules AMJ Cat.6+ Telegärtner : la solution modulaire allemande Modules AMJ Cat.6+ Telegärtner propose un nouveau connecteur blindé à 360, sans outil

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

I. INTRODUCTION UN MANAGEMENT EXTERNE RENFORCÉ

I. INTRODUCTION UN MANAGEMENT EXTERNE RENFORCÉ NOTE INFORMELLE DU BUREAU INTERNATIONAL SUR LE MANAGEMENT DU PROJET DE NOUVELLE CONSTRUCTION À LA LUMIÈRE DES RAPPORTS DU VÉRIFICATEUR EXTÉRIEUR RECUS PAR LE BUREAU INTERNATIONAL EN DATE DU 15 AVRIL 2005

Plus en détail

Service d installation et de démarrage pour les bandothèques de stockage ESL, EML, et MSL de HP

Service d installation et de démarrage pour les bandothèques de stockage ESL, EML, et MSL de HP Données techniques Service d installation et de démarrage pour les bandothèques de stockage ESL, EML, et MSL de HP Services HP Le service d installation et de démarrage de HP pour les bandothèques de stockage

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

Deux fois plus simple. Deux fois plus rapide.

Deux fois plus simple. Deux fois plus rapide. Deux fois plus simple. Deux fois plus rapide. CÂBLAGE SANS OUTIL SPÉCIFIQUE Cat. 6 A 10 GB Ether. 500 MHz Blindage 360 PoE+ Data Voice MFP8 Cat.6 A Plug RJ45 de chantier sans outil Moins de soucis, plus

Plus en détail