Procès Verbal de l Assemblée Générale du 22 septembre 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Procès Verbal de l Assemblée Générale du 22 septembre 2007"

Transcription

1 Pè V Aé Géé 22 t 2007 Ptt : D Bœf, Sté C, Ft C, E Cw, I D M, P D, L F, C Lt, Y Léêq, J P Ptt, S R, Fç R Exé : Sét At, Mt G, K Kçk, D M, Sét Mt, P P, Aè S, P V, Aé Vy At : C A, Cé A, N Czt, J Gz, N Gy, Ct Gt, Lï L Pt, P Mt, L Aé Géé ét à 10 S (4 Ct MARSEILLE). I t é q x t Gt O ét 16 (t 2006 à é 2007). U è t é éé ttt t, x è ét è tf, ét é jt : - f t ét ét (Pt 1 : t tté 22/9/07 ; Pt 2 : tt fè 22/9/07 - jt jt tf étt t (t 3 : Pjt tf ) 1 B t tté 22/9/07 L x t été jé t t : - ftt Vx A ét t Gt O - 3 è ét Gt O - t éq LP L 2 - ét t t - t é, tt - ût jt tf 1.1 Mftt Vx A 2007 L t t Vx A 2007 été é è j 2006, t t é tt 2006 t C V. T t * t êt é t t t ft é t œx é à ééé è t ét (ét K, Ct G, E). L t t t tè f Dz t 2PVC. V N t tt qté/qtté q L x x t é. U éèt t, t ét à ét è tf t (f t 1.2) ôt t Rté t : - Dz tt t 2PVC ftt t t ét, t t t été ft à t V N (tté t t, t t ftq) - ft é / t ttt L jtf tx tt t, q t tt été fxé à 10, t été éé t (t tt 2005). C étt t êt tté fç éé à : * V N, t à x ; Dz Ctt, y ; 2PVC, âtt

2 - tt t t t t ( t), - f y é (2 qt éé t éq é ITC t C V, t tx) - tt t té (q 300 à 500 tt ). C èt ttf étt qt tt. 1.2 Cét t Gt O L ttt t t éé 4 ût 2006, é è ttf q t qt è ét x ttt tt : ft, tf, tt t ft ( ytt). U AG tt è 27 tf t t é T x y t tét éé. L x tté ttt é étt è t. P tf t ttf éé t ét tq t t : - Sét M t té à ét t Gt O - P é t t qq éèt - Mt té à étt P K Nt ( q éft) - Sté, Ft t Fç tt êt à tt F t S L è tt t 3, t t à é (é à tté ). L è ft t à é (t t é à tté tq t x éèt, t ttt). L è ft, q tt y t, t tj ét à x t éé è é E ft f té () : Y t t ét t té, t S étt éé, t x t é tté ét. L t tt t t t, tt ft t ft à yt t. 1.3 Tè ét Gt O Pèt à Vx A 2007, t t é t é t è t tt x è t xè ét f Gt O, tè ét. L jtf 2007 tx t, ét tè tt, étt t fftf 100 tt (1/4 f, 3/4 étt ttt), t t à x fft t tt. A t 6 fft, 27 t t é, q ttté f té, jt t. U t 1 t été à 100 x éq t L P. D tt t z étt x ft x t q ét t 2 L E. U tt t é tt Vt q q (F)t(), t à tt xè ét t, à éé j L é t è té. U tt éè, t tt é Ax S, tt t t. U ét t éé 16 j. L t tt ttf x é éé, t jt ét t 2 t tt. D tt tt t t é qq étt, q éèt tt t, L t t t ét êt é jtf t tt 2005 : - Et (B ét tt) : t 2005 t é xè xt tt t - M A ( t téx) : é ffté à tt t, tft t 2005 t, ké

3 tt t éèt tôt é (é Ax S, Rt, St J Myt, A). L é t t t tf, q t ét à t té tt/ft ét t t f, tq t éèt. I f, ét èt jtf tx tt xè ét t t t ( éé éqé 1.1) : - t té tt é (j j) - f étté éè jtf à t t é à té (t 2) - té ft tt tt x t ttt f (t 1) - q ft x t ttt - été é à t (f tté), - è yt ( ) - ffté à f t (é>>tt VA07) 1.4 At éq Lyé Pf L 2 M été t C V, q t à t ft t tté. U t éé t t yé t Itt ttq. D tt t é t ftq, ét t ff ft tté étt. L jtf tt xè étt ê t é t (tt t f t) t f t Itt éé (w yq). T t t (Ft, Sét t Y) t t é t èt à ét fé (t) t 2007 (w). U tt ttt fé té ét t ét : x tt tt fç f t t t ét, t Y t, q ét qt t t t. 1.5 At L é éé tt é : - E ééé xt é tf té é x étté ét t ( à tt té t). - L éèt œx A té ff è V N, t ét. - L f Lyé L t t t t tt t. - Fç é t tf tt ft t Itt, q été ff t t ff ty. - D tt t té tt à t t êt é t à éèt é xq tt t P t tt t à ét éft t ét t. A è xé, q t t êt ft jt ô tf t t : - «t tt t» : tt é ôté éèt é t t x è êt té ét t - «j étté» : y téêt t à é y t t ét ù t j ô t t t 1.6 Ot t L x t xt jq ttt x ét ft tt été é é : fftt t t t t ttt, ê té xt ét tt tt à tt.

4 L t t t été éé : - tté têt tt q fft fy/t t q fft - 3 x 100 fy éèt t éq - 5 t té 50x70 étt f - t Itt A t tt è ét q : - t à j é t Itt t té t C V - tt fft ytè t t tté - f t tté t, - é t tq ttt t éé ( ). St ét z OVH jt, féqtt t jt t, q étt 100 t/j. U t G Ayt t x tt féqtt t : t, tt fç, t t G t t. L q, t t éèt tt té (f t y été t). 1.7 At é, tt L t t t t êt é é (ft à é 100 t tt t tt t/ - è 250 t tt é t,, t t) : 13/09/06 : é ft VA07/ z E 26/09/06 : é ft VA07/ Ct B M 04/10/06 : é ft VA07/ z M B 17/10/06 : é ft VA07/ Cj 31/12/06 : x f é 31/03/07 : AG ttt t t 1 12/05/07 : tt é t à fêt H Mt 25/05/07 : é tt F 16/10/06 : (F)t() 16/10/06 : tt P K Nt If Cqé é à t éé. P t é à j Ptt - é M Vtt éé à t t - é é B, t éèt - tt f Vt t (F)t() L tt t t été é : - é St J Mt, Ax S, Rt, A (f VA ) - CCI : M Ct (w G) - t AD13 (t t fè q) - CR PACA, DSU, M E (jt t é) C t t tt f ît xt t t jt à é C V (éét tt), f x t é é x. 1.8 Mût jt tf Extt à j : - tyq t G t O - ftô tté C V ( ét t GO, ty DEft t! ) - étt f - éét ét été à tq GO

5 L t - é téêt, é AG ttt 23, t tt é 22/9 (f ) : t f t z j k k y t j AG1 é 15 AG1 téêt 14 (y VA07) 6 AG1 téêt x 13 AG1 téêt B 11 t x B 6 AG1 téêt t 4 tq? AG1 téêt 2 tt é 7 Y ft t ffté à t tt t t Itt éé t. Ctt tt t t t (). I t ét f ff f t x jt xq t t. I t t x à été t è tqtt (tt é èt x é t), t t q q t t. P t t té t t tf, t f è ft q t à j t à é jt. L ttt ft ytt t t ff à t, t tt té à t à tq. L ft tt û êt fé tté t t té x é t éét. L é t : Sét At, N Czt, Ft C, J Gz, N Gy, Lï Pt, D M, P P, Aé Vy, C éé U è ét, ét t t é. Mé è tt fxé (é, yt), 2007 té t t f. L t t ff à tt, t ééé tt tt tét é. L jtf tx tt fxé t été ttt, ttt ttf ét ê t q L Itt tét t ét (tq). L è t tt é t f tt tf y t t qé, x ét ét. I q é q à q, yt t étt t xtt, t éèt t ft, t é Vœx A q t tt ** ê é tt é t é ** At é : - t t t t tfé é - y éé tt ft - t à é q t - / étq : t f

6 2 Stt fè 22/9/07 Rtt 7013,62 t : M 4933,62 - LP L : 4963,62 (t 30 ) P VA V N : 500 (t 30 ) - Dz Ctt : 565 (t 30 ) - 2BTP : 500 (t 30 ) Aé ft : tf : tt : ft : 35 Dé 6390,02 t : - At OVH 54,42 - Mté 948,89 - C 271,86 - M I 2711,94 - Pt 438,45 - Téé 249,34 - Itt 233,85 - Dtt 12 - Rét 237,43 (43,2 été) - Aé 94,96 - F f 3 S ééf 22/9/07 623,60 T t é 22/09/07 : 2035 SR 1000 YL 1000 SM 35 C éé U t (t t tt ft), t t Vœx A 2007 t à é t. A-à f ftt t, t t 1169, q à étt tf è t, t «té» 948, q t è tt éqt (tt fx Nk éq) t êt à t ét. L tté à j ééf 623, é t A

7 3 Pjt F ttt t t t - qtt étt : jt éé Y, t - t Itt : L t t t tq. Y t Fç t Rt à f - - t 3.2 Ajt t t - tt t ét f : à té S t - tt q tq œ à t : t à t é AG t t é tt ét. 5 (D Bœf, J P Ptt, P D, P V, Sét Mt) tt œ à t (t à ) 5 (Ft C, E Cw, P P, Aé Vy, Mt G) t éé téé t f tx L Jt t t ééé - fç éé, tt q éét / tt : à tt t t ft tt à y 3.3 E f - L t t fé 1 8 é, tf x t é - 4 tt à j (E Cw, P D, Y Léêq, J P Ptt) - Rt, ttt ft 3.4 Vœx A 2008 [ é, éé é 2007] - x - tt é è Et Gt O [ é, éé j 2007] - Pt é - tt é ét fft - ft 3.6 St t Ctt A à f D - t ft t t C Ct T jt t à j yt été é, z t t é t t. L é Géé t à 15, t t é è f x ét Y Léêq L Pét S R Téè

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires

F411 - Courbes Paramétrées, Polaires 1/43 Courbes Paramétrées Courbes polaires Longueur d un arc, Courbure F411 - Courbes Paramétrées, Polaires Michel Fournié michel.fournie@iut-tlse3.fr http://www.math.univ-toulouse.fr/ fournie/ Année 2012/2013

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux Fonctions de plusieurs variables Sébastien Tordeux 22 février 2009 Table des matières 1 Fonctions de plusieurs variables 3 1.1 Définition............................. 3 1.2 Limite et continuité.......................

Plus en détail

OutilsMathematiques-L1-2004/2005-D.Brito.&G.Legaut.

OutilsMathematiques-L1-2004/2005-D.Brito.&G.Legaut. OutilsMathematiques-L1-2004/2005-DBrito&GLegaut lapremiereseancedutp,soitlasemainedu22novembre2004 Lesreponsesauxquestions1a7sontarendresurpapierlorsde TPinformatiquen5 d'uneequationdierentielle: Resolutionnumerique

Plus en détail

Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse

Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion transverse Erwan Daubert To cite this version: Erwan Daubert. Adaptation et cloud computing : un besoin dabstraction pour une gestion

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires

TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires TD1 Signaux, énergie et puissance, signaux aléatoires I ) Ecrire l'expression analytique des signaux représentés sur les figures suivantes à l'aide de signaux particuliers. Dans le cas du signal y(t) trouver

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM

Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Signaux numériques : Multiplexage temporel : TDM Pour la hiérarchie TDM, il y a deux catégorie : Le multiplexage dans les systèmes informatiques : La transmission TDM dans des lignes haute vitesse à partir

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

Recensement à l'inventaire des certifications et habilitations

Recensement à l'inventaire des certifications et habilitations Agent d'inspection International en Soudage (IWIPS ou IWIPC) CCTT "Certified Cabling Test Technician" Copper &Fiber FLUKE Networks Certificat de compétence en biotechnologies et production de protéines

Plus en détail

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT

Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Exercices types Algorithmique et simulation numérique Oral Mathématiques et algorithmique Banque PT Ces exercices portent sur les items 2, 3 et 5 du programme d informatique des classes préparatoires,

Plus en détail

Traitement du signal avec Scilab : la transformée de Fourier discrète

Traitement du signal avec Scilab : la transformée de Fourier discrète Traitement du signal avec Scilab : la transformée de Fourier discrète L objectif de cette séance est de valider l expression de la transformée de Fourier Discrète (TFD), telle que peut la déterminer un

Plus en détail

RO04/TI07 - Optimisation non-linéaire

RO04/TI07 - Optimisation non-linéaire RO04/TI07 - Optimisation non-linéaire Stéphane Mottelet Université de Technologie de Compiègne Printemps 2003 I Motivations et notions fondamentales 4 I1 Motivations 5 I2 Formes quadratiques 13 I3 Rappels

Plus en détail

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES.

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES. CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE EQUATIONS DIFFERENTIELLES Le but de ce chapitre est la résolution des deux types de systèmes différentiels linéaires

Plus en détail

CNAM UE MVA 210 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul dierentiel 2

CNAM UE MVA 210 Ph. Durand Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul dierentiel 2 CNAM UE MVA 210 Ph. Duran Algèbre et analyse tensorielle Cours 4: Calcul ierentiel 2 Jeui 26 octobre 2006 1 Formes iérentielles e egrés 1 Dès l'introuction es bases u calcul iérentiel, nous avons mis en

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

Théorèmes du Point Fixe et Applications aux Equations Diérentielles

Théorèmes du Point Fixe et Applications aux Equations Diérentielles Université de Nice-Sophia Antipolis Mémoire de Master 1 de Mathématiques Année 2006-2007 Théorèmes du Point Fixe et Applications aux Equations Diérentielles Auteurs : Clémence MINAZZO - Kelsey RIDER Responsable

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

1.1.1 Signaux à variation temporelle continue-discrète

1.1.1 Signaux à variation temporelle continue-discrète Chapitre Base des Signaux. Classi cation des signaux.. Signaux à variation temporelle continue-discrète Les signaux à variation temporelle continue sont des fonctions d une ou plusieurs variables continues

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

a g c d n d e s e s m b

a g c d n d e s e s m b PPrrooppoossiittiioo 22001111JJPP 22770055 000011 uu 0088 fféévvrriirr 22001111 VVlliiiittéé jjuussqquu uu 3300//0044//22001111 tim c ir tv é p g c h u i rè s G A Z iv lu s IC.G R é c lo y m ip s 9 r7

Plus en détail

Probabilités. Rappel : trois exemples. Exemple 2 : On dispose d un dé truqué. On sait que : p(1) = p(2) =1/6 ; p(3) = 1/3 p(4) = p(5) =1/12

Probabilités. Rappel : trois exemples. Exemple 2 : On dispose d un dé truqué. On sait que : p(1) = p(2) =1/6 ; p(3) = 1/3 p(4) = p(5) =1/12 Probabilités. I - Rappel : trois exemples. Exemple 1 : Dans une classe de 25 élèves, il y a 16 filles. Tous les élèves sont blonds ou bruns. Parmi les filles, 6 sont blondes. Parmi les garçons, 3 sont

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés Département GPI 1ère année Avril 2005 INPT-ENSIACET 118 route de Narbonne 31077 Toulouse cedex 4 Mail : Xuan.Meyer@ensiacet.fr

Plus en détail

Analyse en Composantes Principales

Analyse en Composantes Principales Analyse en Composantes Principales Anne B Dufour Octobre 2013 Anne B Dufour () Analyse en Composantes Principales Octobre 2013 1 / 36 Introduction Introduction Soit X un tableau contenant p variables mesurées

Plus en détail

Introduction à l analyse numérique : exemple du cloud computing

Introduction à l analyse numérique : exemple du cloud computing Introduction à l analyse numérique : exemple du cloud computing Tony FEVRIER Aujourd hui! Table des matières 1 Equations aux dérivées partielles et modélisation Equation différentielle et modélisation

Plus en détail

GESTION DU RISQUE DE CHANGE DANS UNE BANQUE DE L'UEMOA : CAS DE ECOBANKSENEGAL

GESTION DU RISQUE DE CHANGE DANS UNE BANQUE DE L'UEMOA : CAS DE ECOBANKSENEGAL MASTER BANQUE ET FINANCE OPTION: MARCHES FINANCIERS ET FINANCES D'ENTREPRISE MEMOIRE DE FIN D'ETUDE ANNEE : 200512006 GESTION DU RISQUE DE CHANGE DANS UNE BANQUE DE L'UEMOA : CAS DE ECOBANKSENEGAL Présenté

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Equations Différentielles

Equations Différentielles IFIPS S4 Université Paris XI Equations Différentielles Cours et Exercices Jean-Luc Raimbault raimbault@lptp.polytechnique.fr 2007 2 Dans ce petit cours sur les équations différentielles, on vous propose

Plus en détail

Equations différentielles linéaires à coefficients constants

Equations différentielles linéaires à coefficients constants Equations différentielles linéaires à coefficients constants Cas des équations d ordre 1 et 2 Cours de : Martine Arrou-Vignod Médiatisation : Johan Millaud Département RT de l IUT de Vélizy Mai 2007 I

Plus en détail

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Frédéric Jean Unité de Mathématiques Appliquées ENSTA Le 02 février 2006 Outline 1 2 3 Modélisation Géométrique d un Robot Robot

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

Sunêlia Domaine de la Dragonnière - RD612-34450 Vias sur Mer 04 67 01 03 10 - contact@dragonniere.com www.dragonniere.com

Sunêlia Domaine de la Dragonnière - RD612-34450 Vias sur Mer 04 67 01 03 10 - contact@dragonniere.com www.dragonniere.com t L C c c v d bgg l Pép pu d i Dg Véifi p u j é b d l m i Imp mil Kp th go D d l D C l d P Suêli Dmi d l Dgiè - RD612-34450 Vi u M 04 67 01 03 10 - ctct@dgi.cm www.dgi.cm [ Rmi d clé gti u plu td à 17h

Plus en détail

DÉCLARATION DES REVENUS 2014

DÉCLARATION DES REVENUS 2014 2042 N 10330 * 19 14 DÉCLARATION DES REVENUS 2014 direction générale des finances publiques Vous déposez une déclaration pour la première fois Cochez > Vous avez déjà déposé une déclaration. Indiquez :

Plus en détail

Repérage d un point - Vitesse et

Repérage d un point - Vitesse et PSI - écanique I - Repérage d un point - Vitesse et accélération page 1/6 Repérage d un point - Vitesse et accélération Table des matières 1 Espace et temps - Référentiel d observation 1 2 Coordonnées

Plus en détail

Méthodes numériques et éléments de programmation

Méthodes numériques et éléments de programmation Travaux Pratiques du cours Méthodes numériques et éléments de programmation Guy Munhoven Année académique 2014-2015 Version 1.0.2 (16/09/2012) Chapitre 1 Calcul des intérêts d un prêt. Tableau d amortissement.

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables

Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables Calcul intégral élémentaire en plusieurs variables PC*2 2 septembre 2009 Avant-propos À part le théorème de Fubini qui sera démontré dans le cours sur les intégrales à paramètres et qui ne semble pas explicitement

Plus en détail

Licence à distance Chapitre V : Equations différentielles. Méthodes numériques à un pas.

Licence à distance Chapitre V : Equations différentielles. Méthodes numériques à un pas. Licence à distance Chapitre V : Equations différentielles. Méthodes numériques à un pas. M. Granger Table des matières 1 Rappels sur le cours d équations différentielles 2 1.1 Généralités..........................................

Plus en détail

ANNALES SCIENTIFIQUES DE L É.N.S.

ANNALES SCIENTIFIQUES DE L É.N.S. ANNALES SCIENTIFIQUES DE L É.N.S. Y. KATZNELSON Sur les algèbres dont les éléments non négatifs admettent des racines carrées Annales scientifiques de l É.N.S. 3 e série, tome 77, n o 2 (1960), p. 167-174.

Plus en détail

Calcul du niveau de transition

Calcul du niveau de transition Calcul du niveau de transition I. Pré requis Avant toutes choses, dés que l on parle d altimétrie on prend un crayon et une feuille de papier et on se fait un dessin!!!!! La définitions de l altitude de

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Collectif TAIR-EAU 94 - Pour la qualité de la Terre, de l'air et de l'eau dans le Val de Marne PETITION PUBLIQUE

Collectif TAIR-EAU 94 - Pour la qualité de la Terre, de l'air et de l'eau dans le Val de Marne PETITION PUBLIQUE Collectif TAIR-EAU 94 - Pour la qualité de la Terre, de l'air et de l'eau dans le Val de Marne Le collectif T1 AIR-EAU 94 propose une autre solution sous la forme d'une usine d'enrobés utilisant Pétition

Plus en détail

Partie 1 - Séquence 3 Original d une fonction

Partie 1 - Séquence 3 Original d une fonction Partie - Séquence 3 Original d une fonction Lycée Victor Hugo - Besançon - STS 2 I. Généralités I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t)

Plus en détail

Introduction. aux équations différentielles. et aux dérivées partielles

Introduction. aux équations différentielles. et aux dérivées partielles Université Claude Bernard, Lyon I Licence Sciences, Technologies & Santé 43, boulevard 11 novembre 1918 Spécialité Mathématiques 69622 Villeurbanne cedex, France L. Pujo-Menjouet pujo@math.univ-lyon1.fr

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

Monnaie et financement de l économie

Monnaie et financement de l économie Monnaie et financement de l économie I. Monnaie, masse monétaire création monétaire, devises A. Les différents aspects de la monnaie Monnaie = Instrument d échanges qui permet ds une éco donnée l achat

Plus en détail

Les équations différentielles

Les équations différentielles Les équations différentielles Equations différentielles du premier ordre avec second membre Ce cours porte exclusivement sur la résolution des équations différentielles du premier ordre avec second membre

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Compte rendu des TP matlab

Compte rendu des TP matlab Compte rendu des TP matlab Krell Stella, Minjeaud Sebastian 18 décembre 006 1 TP1, Discrétisation de problèmes elliptiques linéaires 1d Soient > 0, a R, b 0, c, d R et f C([0, 1], R). On cerce à approcer

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque

Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque Universités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Analyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 7 : Intégration sur un intervalle quelconque 1 Fonctions intégrables Définition 1 Soit I R un intervalle et soit f : I R + une fonction

Plus en détail

Génération de scénarios économiques

Génération de scénarios économiques Modélisation des taux d intérêt Pierre-E. Thérond ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 22 novembre 2013 Motivation La modélisation des taux d intérêt est

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Intégrales doubles et triples - M

Intégrales doubles et triples - M Intégrales s et - fournie@mip.ups-tlse.fr 1/27 - Intégrales (rappel) Rappels Approximation éfinition : Intégrale définie Soit f définie continue sur I = [a, b] telle que f (x) > 3 2.5 2 1.5 1.5.5 1 1.5

Plus en détail

= constante et cette constante est a.

= constante et cette constante est a. Le problème Lorsqu on sait que f(x 1 ) = y 1 et que f(x 2 ) = y 2, comment trouver l expression de f(x 1 )? On sait qu une fonction affine a une expression de la forme f(x) = ax + b, le problème est donc

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

!"" # $%%&'())) * + ' # ()))'()),!"" -. /

! # $%%&'())) * + ' # ()))'()),! -. / !"" #$%%&'()))*+'#()))'()),!"" -. / Table des matières 1 Introduction...4 2 Les propriétés du compte...9 3 Les préférences de l'application...16 4 Les comptes multiples...20 5 Protection des comptes par

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE DU RWANDA Deuxième Congrès des Economistes Africains Abidjan, Côte d Ivoire Novembre 24-26, 2011 Présentateur: Charles RURANGA Institution: Université Nationale du

Plus en détail

Licence de Mathématiques 3

Licence de Mathématiques 3 Faculté des sciences et techniques Département de mathématiques 2004-2005 Licence de Mathématiques 3 M62 : Fonctions réelles de plusieurs variables Laurent Guillopé www.math.sciences.univ-nantes.fr/~guillope/m62/

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

> MISTERCUT A 30 T > A 30 S. 16 Disques abrasifs agglomérés Pour machines électro-portatives EN 12413. Tronçonnage acier.

> MISTERCUT A 30 T > A 30 S. 16 Disques abrasifs agglomérés Pour machines électro-portatives EN 12413. Tronçonnage acier. 16 Disques abrasifs agglomérés Pour machines électro-portatives EN 12413 > MISTERCUT A 30 T Coupe des métaux ferreux, aciers standard Bonne vitesse de coupe et longévité Très bon rapport qualité / prix

Plus en détail

CATALOGUE FRANCE SERRURES POUR PORTES INTERIEURES ET COULISSANTES 2012-2013

CATALOGUE FRANCE SERRURES POUR PORTES INTERIEURES ET COULISSANTES 2012-2013 ATALOGU FRAN SRRURS POUR PORTS INTRIURS T OULISSANTS 2012-2013 SRRURS POUR PORTS INTRIURS SRRURS ANIQUS NTRAX 70 de page 1 NTRAX 90 de page 5 NTRAX 85 de page 7 SRRURS AGNTIQUS B-FRAN (NTRAX 70) de page

Plus en détail

ANALYSE TRAMEs LIAISON SERIE

ANALYSE TRAMEs LIAISON SERIE ANALYSE TRAMEs LIAISON SERIE 1 Objectifs de ce travail Nous allons étudier dynamiquement la liaison série en utilisant la simulation. La mise en œuvre des liaisons séries simulées et de TestCom est expliquée

Plus en détail

Vous n avez pas trouvé le produit que vous recherchiez? N hésitez pas à nous questionner!

Vous n avez pas trouvé le produit que vous recherchiez? N hésitez pas à nous questionner! Une équipe de spécialistes, pour que tout interlocuteur obtienne dans les meilleurs délais, la réponse à la question posée. Vous n avez pas trouvé le produit que vous recherchiez? N hésitez pas à nous

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL

FASCICULE DES BILANS ET COMPTES DE RESULTAT DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Licence Economie-Gestion, 1ère Année Polycopié de Statistique Descriptive. Année universitaire : 2014-2015.

Licence Economie-Gestion, 1ère Année Polycopié de Statistique Descriptive. Année universitaire : 2014-2015. Licence Economie-Gestion, 1ère Année Polycopié de Statistique Descriptive. Année universitaire : 2014-2015. Thèmes des séances de TD Thème n.1: Tableaux statistiques et représentations graphiques. Thème

Plus en détail

Aerodrome chart ALT AD : 309 (11 hpa)

Aerodrome chart ALT AD : 309 (11 hpa) erodrome chart LT D : 309 (11 hpa) Public air traffic see MON-FRIbeforeHOLthe last working day before 1400. see utthesemon-fribeforest, SUN and HOL the last working day before. Wildlife strike hazardrandom

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

Équation de Langevin avec petites perturbations browniennes ou

Équation de Langevin avec petites perturbations browniennes ou Équation de Langevin avec petites perturbations browniennes ou alpha-stables Richard Eon sous la direction de Mihai Gradinaru Institut de Recherche Mathématique de Rennes Journées de probabilités 215,

Plus en détail

Cours numéro 5. Poker» cours de poker» côtes et probabilités

Cours numéro 5. Poker» cours de poker» côtes et probabilités Poker» cours de poker» côtes et probabilités Cours numéro 5 Les cotes sont essentielles au poker. Elles permettent de savoir s'il est rentable de rentrer dans un "coup" ou non. Il faut savoir manier les

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION Le dossier de demande d avance est composé : - d un formulaire électronique de demande à compléter par la librairie - de pièces complémentaires indispensables

Plus en détail

Introduction aux Communications Numériques

Introduction aux Communications Numériques Université de Cergy-Pontoise - 01 - Communications numériques Introduction aux Communications Numériques Master M1 ISIM March 19, 01 Iryna ANDRIYANOVA iryna.andriyanova@u-cergy.fr 1 Contenu du cours 1

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Chapter 1 Simulation de variables aléatoires Références: [F] Fishman, A first course in Monte Carlo, chap 3. [B] Bouleau, Probabilités de l ingénieur, chap 4. [R] Rubinstein, Simulation and Monte Carlo

Plus en détail

3. Caractéristiques et fonctions d une v.a.

3. Caractéristiques et fonctions d une v.a. 3. Caractéristiques et fonctions d une v.a. MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v2) MTH2302D: fonctions d une v.a. 1/32 Plan 1. Caractéristiques d une distribution 2. Fonctions

Plus en détail

Centrales de mesures. CENTRALES DE MESURES Nemo. A.6 Guide de choix. A.14 4 Modules. A.20 Encastré 72x72. A.24 Encastré 96x96. A.

Centrales de mesures. CENTRALES DE MESURES Nemo. A.6 Guide de choix. A.14 4 Modules. A.20 Encastré 72x72. A.24 Encastré 96x96. A. I N S T R U M E N T S D E M E S U R E CENTRLES DE MESURES Nemo Centrales de mesures Nemo Les centrales de mesures composant la gamme IMESYS permettent la surveillance, le contrôle et la gestion de toute

Plus en détail