Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre"

Transcription

1 Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 212 Edition Février 214

2 Sommaire > Chiffres clés régionaux RhôneAlpes Comparatif Rhône-Alpes / France page 4 Les objectifs européens en Rhône-Alpes page 5 La consommation d énergie page 6 Les émissions de gaz à effet de serre page 8 La production d énergie page 9 > Analyse de la consommation d énergie finale et des émissions de gaz à effet de serre par secteur Le résidentiel page 1 Le tertiaire page 12 L industrie page 14 Les transports page 16 L agriculture page 18 Les usages de l énergie page 2 > La production d énergie renouvelable page 21 La production d électricité d origine renouvelable page 22 La production de chaleur renouvelable page 23 Les puits de carbone page 25 > Glossaire page 26 > L OREGES Rhône-Alpes page 27 2

3 RhôneAlpes Synthèse En raison d une infrastructure routière importante, d un secteur industriel dense, d une population nombreuse et en augmentation, et d une agriculture dynamique, la région Rhône-Alpes consomme 9,7% de l énergie finale en France. A l image de la France, le secteur des bâtiments (résidentiel + tertiaire) est le secteur le plus consommateur d énergie, notamment pour les besoins de chaleur. Du fait de la forte industrialisation de la région, la part de l industrie dans la consommation d énergie finale est plus importante en Rhône-Alpes qu en France. La consommation des énergies fossiles, en France comme en Rhône-Alpes, même si elle tend à baisser au profit de l électricité, reste encore très majoritaire, et représente 65% de la consommation totale d énergie finale. Les émissions de gaz à effet de serre sont en baisse régulière depuis 25, et sont en 212 en dessous du niveau de 199 (-6%). La région Rhône-Alpes est aussi fortement productrice d énergie, majoritairement électrique. Avec 4 centrales nucléaires, la région est une des plus nucléarisée d Europe. La tradition hydroélectrique de la région, avec des fortes potentialités sur le Rhône et dans les vallées alpines notamment, lui permet de contribuer à près de 3% de la production hydroélectrique française. Les filières d énergies renouvelables plus récentes, comme le photovoltaïque, le biogaz, ou le solaire thermique, si elles représentent encore une faible part du total de l énergie produite, sont en constante augmentation. L utilisation du bois, comme source de chaleur, est une tradition bien ancrée dans la région, avec toutefois un transfert progressif du bois bûche vers le granulé et les plaquettes forestières. A partir de cette année, l OREGES est en mesure de fournir les données pour les années 199 et 2-211, ainsi qu une estimation pour l année 212. Toutes les données présentes dans ce livret concernent l année 212 (sauf indication contraire); les chiffres de consommations d énergie et d émissions de gaz à effet de serre sont fournis à climat normal, ceux relatifs à la production d énergie étant, quant à eux, à climat réel. 3

4 RhôneAlpes Comparatif Rhône-Alpes /France La consommation d énergie finale en Rhône-Alpes en 212 est de 14,6 Mtep, soit 9,7 % de la consommation française (154,4 Mtep). La consommation rhônalpine a augmenté de 4 % depuis 199, contre 1% pour les consommations de la France. La région Rhône-Alpes émet 4,4 MteqCO2, soit 13, 5% des émissions de GES en France (3 MteqCO2). La part de gaz à effet de serre est plus importante que la consommation du fait de la forte industrialisation. La région Rhône-Alpes est aussi l une des régions françaises les plus productrices d énergie, par la production du nucléaire et de l hydroélectricité. > Evolution de la consommation d énergie finale en France et en Rhône-Alpes (en Mtep) 4 France 2 Rhône-Alpes e 4 > Evolutions des émissions de gaz à effet de serre en France et en Rhône-Alpes (en MteqCO2) France 4 Rhône-Alpes e 1% > Part de la production rhônalpine par rapport à la France (en %) 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% iq m er th ire 4 V é al de ner oris s gé at dé ti io ch qu n e e V ts én alo du er ris bi gé ati og tiq on az ue gi e er én la ta ïq Bo ol ov ot is So n lie Ph ul dr a Hy Eo re ai lé uc N ue iq m er Th ue Rhône-Alpes % ue 1% iq ue France fo ss ile 2% Données France : SOeS, 213

5 Les objectifs européens en Rhône-Alpes Pour respecter l objectif européen de 2% de baisse des émissions de GES d ici 22, la région devra atteindre un niveau de 34,9 MteqC2 en 22, soit une baisse de 14 % par rapport à 2 12 (4,4 MteqCO2). En ce qui concerne l objectif d amélioration de l efficacité énergétique, l équivalent primaire de la consommation d énergie finale doit être inférieure de 2% à la consommation correspondant à un scénario tendanciel en 22, soit 17,6 Mtep ; en 212, cette consommation d énergie primaire est de 2,3 Mtep, soit une baisse de 17,5 % encore pour atteindre cet objectif. En 212, la région Rhône-Alpes atteint l objectif européen de porter à 2% la part des énergies renouvelables dans la consommation d énergie finale (21%). > Les émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau (en kteqco2) e > Equivalent primaire de la consommation d énergie finale en Rhône-Alpes (en ktep) e

6 La consommation d énergie La consommation d énergie primaire est constituée des consommations de la branche énergie, des consommations finales des autres secteurs d activité et des consommations d énergie à des fins non énergétiques (pétrole pour plastique, gaz pour engrais ). La consommation d énergie finale (tous secteurs, hors branche énergie) a été de 14,6 Mtep en 212 en Rhône-Alpes. Le pic de consommation a été atteint en 25, et depuis on constate une baisse régulière. Les énergies fossiles tendent à baisser mais représentent encore 65% des énergies consommées (contre 7 % en 199). Le secteur des bâtiments (résidentiel et tertiaire) est le plus gros consommateur, avant les transports et l industrie. > La consommation d énergie primaire en Rhône-Alpes ktep Consommation de la branche énergie (A) Consommation finale énergétique (B) Consommation finale non énergétique (C) Consommation totale d énergie primaire (A+B+C) % 91% 3% 1% > Evolution de la consommation d énergie finale Niveau (en ktep) e > Taux d évolution : -6% : -12% : +5% 6

7 > Évolution du mix énergétique en Rhône-Alpes 1% 9% 8% 7% 6% 5% Déchets 4% Energies renouvelables thermiques 3% Electricité 2% Produits pétroliers 1% Gaz % Combustibles minéraux solides e > La consommation d énergie finale par secteur 182 1% % % Résidentiel Tertiaire Industrie et gestion des déchets Transport Agriculture, sylviculture et aquaculture % % (en ktep) 7

8 Les émissions de gaz à effet de serre Les émissions de gaz à effet de serre (tous secteurs, hors branche énergie) ont atteint leur pic en 25, et sont en baisse constante depuis (4,4 MteqCO2). Le secteur des transports, très gros consommateur de produits pétroliers, est le secteur qui émet le plus. Le secteur agricole, faiblement consommateur d énergie, contribue à hauteur de 15% par ses émissions non énergétiques (élevage et utilisation des sols). > Evolution des émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau (en kteqco2) e > Taux d évolution : -6% : -14% : -6% > Les émissions de GES par secteur % % (en kteqco2) Résidentiel % Tertiaire Industrie et gestion des déchets Transport % % 8 Agriculture, sylviculture et aquaculture

9 La production d énergie La production d énergie est de GWh en 212 en Rhône-Alpes. La région Rhône-Alpes est l une des régions françaises les plus productrices d énergie, surtout d électricité, avec notamment 4 centrales nucléaires, plus de 5 usines hydroélectriques mais aussi une importante production de chaleur issue du bois énergie. Les autres sources d énergies renouvelables (photovoltaïque, solaire thermique, biogaz ) sont aussi bien présentes, et sont en constante progression. Rhône-Alpes est exportateur d électricité. > Structure de la production d énergie en Rhône-Alpes % % % Classique Hydraulique (engwh) % Autres énergies renouvelables électriques Energies renouvelables thermiques > Production d énergie en Rhône-Alpes GWh Nucléaire Thermique Classique Total classique Hydraulique (hors pompage) Eolien Solaire photovoltaïque Valorisation électrique des déchets Valorisation électrique du biogaz Autre valorisation électrique renouvelable Total production renouvelable électrique Bois énergie Valorisation thermique des déchets Valorisation thermique du biogaz Solaire thermique Total production renouvelable thermique Total production renouvelable Total production d énergie en Rhône-Alpes Solaire thermique : données

10 RÉSIDENTIEL La consommation d énergie finale Le résidentiel est le deuxième secteur le plus consommateur d énergie en Rhône-Alpes avec 4,2 Mtep, représentant 29% du total régional. La consommation de ce secteur a beaucoup augmenté entre 199 et 28, année depuis laquelle on observe une tendance à la baisse. Les énergies fossiles sont encore majoritaires (fioul domestique et surtout gaz), la part de l électricité augmente régulièrement. > Evolution de la consommation d énergie finale en Rhône-Alpes Niveau (en ktep) e > Taux d évolution : -9% : -12% : +16% > Evolution du mix énergétique en Rhône-Alpes 1% 9% Déchets 8% Energies renouvelables thermiques 7% 6% Electricité 5% Produits pétroliers 4% Gaz 3% Combustibles minéraux solides 2% 1% % e 1

11 Les émissions de gaz à effet de serre Le secteur résidentiel représente 18% des émissions de GES de Rhône-Alpes en 212, soit 7,5 MteqCO2. Les émissions sont en baisse depuis 25. Les émissions du secteur résidentiel stagnent depuis 199, alors que les consommations d énergie finale augmentent. Le recours à une énergie électrique, moins émissive en GES que les énergies fossiles, explique cette situation. > Evolution des émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau (en kteqco2) e > Taux d évolution : -14% : -23% : %

12 TERTIAIRE La consommation d énergie finale Le secteur tertiaire représente 14% des consommations d énergie finale en Rhône-Alpes, avec 2 Mtep en 212. Les consommations du tertiaire baissent depuis 25, mais sont encore près de 13% au dessus du niveau de 199. Comme pour le secteur résidentiel, la part des énergies fossiles diminue au profit de l électricité, qui représente plus de 4% des consommations. > Evolution de la consommation d énergie finale en Rhône-Alpes Niveau 199 (en ktep) e > Taux d évolution de la consommation d énergie finale du tertiaire : -9% : -14% : +13% > Evolution du mix énergétique du tertiaire 1% 9% 8% 7% Déchets 6% Energies renouvelables thermiques 5% Electricité 4% Produits pétroliers 3% Gaz 2% Combustibles minéraux solides 1% % e 12

13 Les émissions de gaz à effet de serre Le secteur tertiaire représente 9% des émissions de GES, avec 3,6 MteqCO2. Les émissions du secteur tertiaire sont en baisse depuis 25 et passent sous leur niveau de 199 en 212. L évolution du mix énergétique et un recours à l électricité expliquent cette baisse. > Evolution des émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau 199 (en kteqco2) e > Taux d évolution des émissions de GES du bâtiment (résidentiel + tertiaire) : -14% : -24% : -1% > Émissions de GES des bâtiments (résidentiel+ tertiaire) par commune par habitant Emissions en teqco2 par habitant 13

14 INDUSTRIE La consommation d énergie finale Le secteur de l industrie consomme 24% de l énergie finale avec 3,5 Mtep en 212. Les consommations de l industrie sont en baisse depuis l année 25, l effet crise en 29 s étant nettement fait ressentir. Le gaz est l énergie la plus utilisée dans l industrie en 212. > Evolution de la consommation d énergie finale en Rhône-Alpes Niveau (en ktep) e > Taux d évolution : -6% : -2% : -18% > Evolution du mix énergétique de l industrie (en %) 1% 9% 8% 7% Déchets 6% Energies renouvelables thermiques 5% Electricité 4% Produits pétroliers 3% Gaz 2% Combustibles minéraux solides 1% % e 14

15 Les émissions de gaz à effet de serre L industrie émet 24% des émissions de GES de Rhône-Alpes, avec 9,6 MteqCO2 en 212. Le niveau des émissions de l industrie sont 17% au-dessous de leur niveau de % des émissions de GES de l industrie sont d origine non énergétique (procédés industriels, solvants, traitement des déchets ). > Evolution des émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau (en kteqco2) e > Taux d évolution : -5% : -15% : -19% > Part des émissions énergétiques et non énergétiques en Rhône-Alpes % Emissions énergétiques Emissions non énergétiques (en kteqco2) % 15

16 TRANSPORT La consommation d énergie finale Le secteur des transports est le secteur le plus consommateur d énergie, représentant 32% des consommations d énergie finale en Rhône-Alpes, avec 4,7 Mtep. Les consommations sont en légère mais constante baisse depuis 24 ; les transports routiers représentent 95 % des consommations de ce secteur qui consomme quasi exclusivement des produits pétroliers. > Evolution de la consommation d énergie finale en Rhône-Alpes Niveau (en ktep) e > Taux d évolution : -1% 158 3% : -4% 7 % : +15% 91 2% > Répartition des consommations par type de transport en Rhône-Alpes % Transport aérien Transport fluvial Transport ferroviaire Transport routier (en ktep) 16

17 Les émissions de gaz à effet de serre Le secteur des transports est le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre, avec 34% des émissions de GES en Rhône-Alpes en 212, soit 13,7 MteqCO2. L utilisation quasi exclusive de produits pétroliers explique cette part importante. Grâce à l introduction d agrocarburants, les émissions de GES baissent plus rapidement que les consommations. > Évolution des émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau (en kteqco2) e > Taux d évolution : -2% 51 4% : -9% : +8 % 21 % 81 1% % Transport aérien Transport fluvial Transport ferroviaire Transport routier (en kteqco2) 17 > Répartition des émissions de GES par type de transport en Rhône-Alpes

18 AGRICULTURE La consommation d énergie finale et les émissions de > Evolution de la consommation d énergie finale en Rhône-Alpes (en ktep) Niveau e > Taux d évolution : -2% : -6% : +1% > Evolution des émissions de GES en Rhône-Alpes Niveau 199 (en kteqco2) e > Taux d évolution : -1% : -6% : -2% 18

19 gaz à effet de serre La part de consommation énergétique de l agriculture est très faible en regard des consommations régionales, avec 1% des consommations, soit 182 ktep. Cette consommation est relativement stable depuis les années 2. Le pétrole est l énergie la plus consommée, notamment pour faire fonctionner les engins agricoles. L agriculture est pourtant un contributeur important des émissions de GES avec 15% des émissions de Rhône-Alpes (5,9 MteqCO2). La plus grande partie de ces émissions ne provient pas des consommations d énergie, mais de l élevage et des cultures. > Part des émissions énergétiques et non énergétiques en Rhône-Alpes 547 9% Emissions énergétiques Emissions non énergétiques (en kteqco2) % > Évolution des émissions énergétiques et non énergétiques en Rhône-Alpes (en kteqco2) e Emissions non énergétiques Emissions énergétiques 19

20 Les usages de l énergie L usage de l énergie dans les bâtiments en Rhône-Alpes est différent si l on se place dans le secteur résidentiel et le secteur tertiaire. Le secteur tertiaire utilise beaucoup d électricité spécifique pour faire fonctionner ordinateurs et autres équipements électroniques. En résidentiel, 8% de l énergie utilisée sert à se chauffer, à produire de l eau chaude ou à cuire des aliments. Dans le transport, plus de la moitié de l énergie consommée sert à transporter des personnes. > Les usages de l énergie dans le résidentiel et tertiaire en Rhône-Alpes 1% 9% 8% 7% Electricité spécifique 6% Chaleur 5% 4% 3% 2% 1% % Résidentiel Tertiaire > Les usages de l énergie dans les transports en Rhône-Alpes % % Transport de personnes (en ktep) Transport de marchandises 2

21 RhôneAlpes La production d énergie renouvelable La production d énergie renouvelable en Rhône-Alpes en 212 est de GWh, en progression de plus de 25% par rapport à l année 211. Elle est constituée à 72,4% d électricité (principalement hydroélectricité) et à 27,6% de chaleur (surtout bois énergie). > Structure de la production d énergie renouvelable en 212 en Rhône-Alpes 24,4% 2,5%,8 % 1,2%,7%,4%,3%,3%,1% 69,3% Hydraulique (hors pompage) Valorisation électrique des déchets Bois énergie Solaire photovoltaïque Valorisation thermique des déchets Valorisation thermique du biogaz Eolien Solaire thermique Valorisation électrique du biogaz Autre valorisation électrique renouvelable Part de la production renouvelable dans la consommation d énergie finale Part de l électricité dans la production d énergie renouvelable Part de chaleur dans la production renouvelable 21 21,% 72,4% 27,6%

22 La production d électricité d origine renouvelable La production d électricité renouvelable en Rhône-Alpes en 212 est de GWh, en progression de 39% depuis 211. Cette hausse s explique par un retour à un niveau de production hydraulique conforme à la moyenne des dernières années, l année 211 étant exceptionnelle au niveau des conditions climatiques (faible pluviométrie), ce qui a fortement impactée la production cette année-là. > Production hydroélectrique depuis 28 en Rhône-Alpes Production hydraulique en GWh (pompages déduits) > Production éolienne et puissance installée en Rhône-Alpes Parc éolien (MW) Production éolienne (GWh) > Évolution de la production photovoltaïque depuis 25 en Rhône-Alpes > Valorisation électrique (GWh) (en GWh) 1 5,11,6 3,6 9,5 19, Déchets Biogaz Autres 17 3

23 La production de chaleur renouvelable La production de chaleur issue d énergies renouvelables s élève à GWh en 212 soit une progression de 2% par rapport à 211. Le bois énergie est le principal contributeur (88%), avec GWh en 212. Dans une région assez fortement boisée, l utilisation de bois domestique est largement répandue, sous forme de bois-bûches, mais aussi de granulés et de plaquettes forestières. La valorisation thermique est la principale valorisation énergétique des déchets (895 GWh) et du biogaz (152 GWh). > Évolution de la production de chaleur du bois énergie en Rhône-Alpes (en GWh) e > Valorisation thermique des déchets En 212, 9 incinérateurs de déchets sur 14 ont produit et vendu de l énergie thermique pour un total de 895 GWh, soit une progression de 5% par rapport à

24 > Production du solaire thermique en Rhône-Alpes ( 211) TYPE D ÉQUIPEMENT NOMBRE SURFACE PRODUCTION D INSTALLATIONS INSTALLÉE (m²) (MWh) Total solaire thermique Chauffe eau solaire Chauffe eau solaire individuel Chauffe eau solaire collectif Système Solaire Combiné Système Solaire combiné individuel Système Solaire combiné collectif Plancher Solaire Plancher solaire individuel Plancher solaire collectif Piscine solaire Séchage solaire des fourrages Le solaire thermique a produit 96 GWh d énergie thermique en 211. En 212, la tendance nationale est à une hausse de 11% des surfaces installées (et de la production), notamment tirée par les installations dans les logements collectifs basse consomation. > Valorisation thermique du biogaz En 212, 26 installations produisant du biogaz ont produit 152 GWh d énergie thermique, essentiellement dans la Loire et la Drôme. 24

25 Les puits de carbone Le terme «puits de carbone» est utilisé pour désigner les réservoirs naturels (ou artificiels) qui absorbent le carbone présent dans l air. Les puits de carbone constituent un outil essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique car ils permettent de capter et de stocker une partie importante du dioxyde de carbone présent dans l atmosphère. L OREGES a cherché à estimer, en première approximation, la quantité de CO2 absorbée par la forêt et la prairie permanente par commune et par an, en Rhône-Alpes. Cette estimation prend en compte les forêts et les prairies permanentes, d après la nomenclature et l occupation du sol de la base de données Corine Land Cover. Cette cartographie permet de disposer d une première approche de la répartition des quantités de CO2 stockées annuellement par commune de la région Rhône-Alpes. > Quantité de CO2 absorbée par la forêt et la prairie permanente par commune par an en Rhône-Alpes (données 26) Absorption en tonnes de CO2 25

26 RhôneAlpes Glossaire Énergie finale : L énergie finale est l énergie livrée aux consommateurs pour être convertie en énergie utile. Exemple : électricité, essence, gaz, gazole, fioul domestique etc. Énergie primaire : L énergie primaire est la première forme de l énergie directement disponible dans la nature : bois, charbon, gaz naturel, pétrole, vent, rayonnement solaire, énergie hydraulique, géothermique L énergie primaire n est pas toujours directement utilisable et fait donc souvent l objet de transformations : par exemple le raffinage du pétrole pour avoir de l essence ou du gazole ou la combustion du charbon pour produire de l électricité dans une centrale thermique. Énergie utile : L énergie utile est l énergie dont dispose le consommateur, après transformation par ses équipements (chaudières, convecteurs électriques, ampoules électriques). La différence entre l énergie finale et l énergie utile tient essentiellement au rendement des appareils utilisés pour transformer cette énergie finale. Tep : La tonne d équivalent pétrole (tep) est une unité de mesure de l énergie couramment utilisée par les économistes de l énergie pour comparer les énergies entre elles. Une tep est l énergie produite par la combustion d une tonne de pétrole moyen, ce qui représente environ 11 6 kwh. TeqCO2 : tonne Equivalent CO2. Unité permettant de donner une équivalence en termes de production d effet de serre entre les différents gaz à effet de serre et le gaz carbonique (CO2) Intensité énergétique : L intensité énergétique est une mesure de l efficacité énergétique d une économie ou d un secteur d activité. Elle est calculée comme le rapport de la consommation d énergie au produit intérieur brut, ou de la valeur ajoutée du secteur d activité. Le bilan régional de la consommation d énergie finale correspond à l inventaire de l utilisation des différentes énergies en région. Les mesures des quantités d énergie utilisées expriment les besoins régionaux de déplacements, d éclairage, de chauffage, de production de biens et services Le bilan des consommations différencie les énergies et les secteurs de consommation. Il est généralement admis que la consommation de chauffage est proportionnelle à la rigueur climatique de l hiver. Le bilan à climat normal correspond aux consommations corrigées des effets de température. Les consommations à climat réel sont celles qui ont été effectivement consommées au cours de l année. Les préfixes représentent des multiples des unités : kilo (k, pour mille), méga (M, pour million), giga (G, pour milliard), téra (T, pour mille milliards) 26

27 RhôneAlpes L OREGES Rhône-Alpes L OREGES Rhône-Alpes : un outil d observation et d information Créé en 22, l OREGES Rhône-Alpes concrétise la volonté régionale de mettre à disposition du grand public, des collectivités et des acteurs du monde de l énergie un outil d observation et d information pertinent. Son comité de pilotage est co-présidé par l Etat et la Région, et son financement assuré par la Région et l ADEME. Ce travail est porté par deux structures techniques : Rhônalpénergie-Environnement depuis 22, rejoint par Air Rhône-Alpes en 29. L OREGES Rhône-Alpes : un lieu d échanges sur l énergie et les gaz à effet de serre L OREGES Rhône-Alpes constitue un réseau d acteurs variés : L Etat, représenté par la Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement d une part, et la direction régionale de l ADEME d autre part. La Région Rhône-Alpes. L agence régionale de l Energie et de l Environnement, Rhônalpénergie-Environnement. Air Rhône-Alpes, Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l Air. Les syndicats d énergies et des régies. Des représentants des fournisseurs, transporteurs et distributeurs d énergie (EDF, RTE, ErDF, GDF Suez, GRTgaz, GrDF). Le réseau IERA (Info Energie Rhône-Alpes). Des syndicats professionnels du secteur de l énergie (UFE, UFIP). Le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional. La CLCV, représentant les consommateurs. La Chambre de Commerce et d Industrie Régionale. Des représentants du monde universitaire. Les acteurs de l observatoire se réunissent tous les mois pour échanger autour de sujets d actualité de l OREGES : «intégration de données réelles», «confidentialité des données», «estimation de la production d énergie au niveau local» Ces échanges permettent d élaborer peu à peu une vision partagée de la situation concernant la consommation d énergie, la production et les émissions de gaz à effet de serre en Rhône-Alpes. Cette vision est construite à partir des données partagées par l ensemble des acteurs, dans le cadre d une convention d échanges de données. Des territoires, depuis peu, s engagent également dans cette dynamique. 27

28 Calendrier des publications : - Février : Chiffres clés de l énergie en Rhône-Alpes - Mars : Données territoriales (profils énergie climat, indicateurs, cartes) - Avril : Etat de la connaissance sur l énergie en Rhône-Alpes - Septembre : Note de tendance année N-1 Plaquette réalisée sous la direction d un comité de pilotage composé de l Etat par le biais de la DREAL et l ADEME, la Région, l Union française de l électricité, l Union Française des Industries Pétrolières EDF, GDF-Suez, RTE, ERDF,GRDF, GRTgaz, le CESER, IERA, les collectivités locales organisatrices de la distribution de l électricité et du gaz, un représentant des consommateurs, un représentant du monde universitaire, un représentant du monde industriel, Rhônalpénergie-Environnement et AIR Rhône-Alpes. Structures techniques de l Observatoire Régional de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Rhône-Alpes 18 rue Gabriel Péri Villeurbanne Tél : Fax : Courriel : Internet : 3 allée des Sorbiers Bron Tél : Fax : Courriel: Internet : Février Conception B. Chiapello Imprimé sur papier 1% recyclé avec des encres végétales - 2 ex - ISSN en cours Les données chiffrées et cartographiques les plus récentes au niveau régional et infrarégional, une analyse des données et de leur évolution par produit énergétique, par secteur de consommation et par filière de production d énergie, à disposition sur : et pour toute demande complémentaire :

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire

PETR Midi-Quercy. Puissance installée (MW) sur le territoire PETR Midi-Quercy Synthèse Consommation d énergie finale Unité Résidentiel/tertiaire Industrie Transport routier Agriculture Total Territoire Ktep 36 4 40 nr 80 Territoire GWh 420 44 468 nr 933 Part de

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des situations énergétiques de la France et de l Allemagne Lors de son discours du 14 janvier 214 1, le Président de la République Française, François Hollande, a souligné l intérêt d une coopération

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Novembre 213 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2014. octobre 2014. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2014. octobre 2014. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Repères octobre 2014 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 2014 Service de l observation et des statistiques octobre 2014 Chiffres clés des énergies

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017

ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017 ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017 PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Consommation et dépendance énergétique en Ile-de-France

Consommation et dépendance énergétique en Ile-de-France Ateliers de prospective Contrainte énergétique et adaptations urbaines en Ile-de-France Les activités économiques productrices et consommatrices d énergie Consommation et dépendance énergétique en Ile-de-France

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2010 (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 SOMMAIRE Présentation succincte

Plus en détail

Restitution des travaux de prospective énergétique

Restitution des travaux de prospective énergétique Restitution des travaux de prospective énergétique Historique Avril 25 : choix de réaliser les travaux de prospective en interne Fin 27 : acquisition du logiciel Med Pro 5 novembre 27 : première réunion

Plus en détail

Les réseaux de chauffage urbain de 1987 à 1997 (DGEMP - Observatoire de l'économie de l'énergie et des matières premières, décembre 2001)

Les réseaux de chauffage urbain de 1987 à 1997 (DGEMP - Observatoire de l'économie de l'énergie et des matières premières, décembre 2001) Les réseaux de chauffage urbain de 1987 à 1997 (DGEMP - Observatoire de l'économie de l'énergie et des matières premières, décembre 2001) Le Syndicat national du chauffage urbain et de la climatisation

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013

Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre. Chiffres clés pour l année 2013 Observatoire de l Énergie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 213 Édition mai 215 Sommaire Chiffres clés régionaux Rhône- Alpes Comparatif Rhône-Alpes / France page 8 Les objectifs européens

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2015. Décembre 2015. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2015. Décembre 2015. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Repères Décembre 2015 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 2015 Service de l observation et des statistiques Chiffres clés des énergies renouvelables

Plus en détail

Production des énergies renouvelables en Midi-Pyrénées données 2014

Production des énergies renouvelables en Midi-Pyrénées données 2014 Production des énergies renouvelables en Midi-Pyrénées données 2014 1. Energies renouvelables (EnR) et Schéma Régional Climat-Air-Energie (SRCAE) Concernant la production d électricité d origine renouvelable,

Plus en détail

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE DIAGNOSTIC GAZ À EFFET DE SERRE VULNÉRABILITÉ TERRITOIRE PRÉCARITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE ÉNERGIE VULNÉRABILITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE VULNÉRABILITÉ GAZ À EFFET DE SERRE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ ÉNERGIE

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS DE L ÉNERGIE EN BRETAGNE ÉDITION 2010. Incinération Biogaz Photovoltaïque. Eolien. La Rance. Hydraulique

CHIFFRES CLÉS DE L ÉNERGIE EN BRETAGNE ÉDITION 2010. Incinération Biogaz Photovoltaïque. Eolien. La Rance. Hydraulique Incinération Biogaz Photovoltaïque Eolien La Rance Hydraulique CHIFFRES CLÉS DE L ÉNERGIE EN BRETAGNE ÉDITION 21 observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L énergie en Bretagne

Plus en détail

Consommations énergétiques de Midi-Pyrénées sur la période 1990-2004

Consommations énergétiques de Midi-Pyrénées sur la période 1990-2004 Note 1 OREMIP - Novembre 2006 Bilans régionaux de consommation et de production d'énergie pour la période 1990-2004 Il convient de considérer avec précaution l ensemble des résultats étant donné qu il

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Plan Climat du Grand Nancy

Plan Climat du Grand Nancy Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy Novembre 2012 1 Table des matières Introduction P.4 P.8 P.11 P.18 P.27 P.29 1. Elaboration du Territorial (PCAET) 1.1. La concertation continue 1.2. Le

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle Institut national de la propriété Rencontres INPI de l Innovation 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs industrielle Institut national de la propriété L éco-innovation : tendances et enjeux économiques

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

L électricité en France

L électricité en France L électricité en France Principaux résultats pour 2009 Extraits du bilan de l énergie 2009 Les prix de l électricité Après la très forte hausse de 2008 (6,2 c /kwh), le prix de l électricité exportée est

Plus en détail

d énergie dans le monde

d énergie dans le monde L énergie, la vie Sur la Terre, le soleil est la source fondamentale d énergie : toutes les autres sources d énergie en découlent, directement ou indirectement. L énergie est indispensable à la plupart

Plus en détail

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée)

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée) GARONNE 2050 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE VARIABLE : consommation d énergie Cette variable s intéresse à la consommation d énergie, un focus sur la consommation d électricité étant effectué. Elle peut

Plus en détail

Electricité. Emissions de Gaz à Effet de Serre pour l'électricité en France, scénario Ademe 2030. Sources. Production Mtep

Electricité. Emissions de Gaz à Effet de Serre pour l'électricité en France, scénario Ademe 2030. Sources. Production Mtep Les objectifs européens de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sont respectés : -34% en 2020 par rapport à 1990, en grande partie grâce à la rénovation thermique des bâtiments. La production

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2011 Aperçu des données Lausanne Octobre 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES Sommaire I Les ressources Energétiques... 3 I.1. Positionnement de la thématique par rapport au SCoT... 3 I.2. Documents et objectifs de référence...

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE

LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Etude préalable à la mise en œuvre du Plan Climat-Energie Territorial de la Communauté d Agglomération de Castres Mazamet LE DIAGNOSTIC ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE Castres, jeudi 29 mars 2012 Obligation

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis?

Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? Les gaz à effet de serre en Ile-de-France : par qui sont-ils émis? L inventaire et le cadastre des émissions franciliennes, réalisés par AIRPARIF (et actualisés dans le cadre du Plan de protection de l

Plus en détail

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France

Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France Bilan des énergies 2012 Comparaison Allemagne et France En cette année 2014, les débats vont bon train : en Allemagne sur l «Energiewende» (littéralement : le virage énergétique) et en France sur la «transition

Plus en détail

Plan départemental de la maîtrise de la demande énergétique et de la production d énergies renouvelables

Plan départemental de la maîtrise de la demande énergétique et de la production d énergies renouvelables Plan départemental de la maîtrise de la demande énergétique et de la production d énergies renouvelables 1 Sommaire SOMMAIRE...2 AVANT-PROPOS...5 1. INTRODUCTION...6 2. BILAN ENERGETIQUE DES CONSOMMATIONS

Plus en détail

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre

Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Observatoire de l Energie et des Gaz à Effet de Serre Chiffres clés pour l année 214 Edition Juillet 216 * Signature provisoire : le nom de la Région sera fixé par décret en Conseil d Etat avant le 1er

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur

Diagnostic Energie GES du secteur Constr. Électrique&électronique Diagnostic Energie GES du secteur industriel Répartition sur par secteur la des Communauté effectifs de l'industrie Constr. navale d Agglomération du Bocage Bressuirais

Plus en détail

Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n

Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n Conseil général du 27 juin 2014 Annexe 1 à la délibération n BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2013 Assemblée départementale du 27 juin 2014 1 / 13 1 / 13 SOMMAIRE Contexte et éléments de méthode...3

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité?

L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? L électricité dans la lutte contre le changement climatique La France va-t-elle manquer d électricité? Pierre Bacher membre du conseil scientifique de Sauvons le Climat* auteur de «L énergie en 21 questions»

Plus en détail

Diagnostic énergétique : état des productions et consommations d énergie en région Alsace et émissions de gaz à effet de serre associées

Diagnostic énergétique : état des productions et consommations d énergie en région Alsace et émissions de gaz à effet de serre associées Diagnostic énergétique : état des productions et consommations d énergie en région Alsace et émissions de gaz à effet de serre associées Années 2000, 2006 et 2007 (version 2006) avec le soutien de la direction

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de développement? Contexte Depuis le début des années 1990, l Etat, l ADEME et la Région travaillent sur le développement des

Plus en détail

N 4. Missions : Novembre 2013

N 4. Missions : Novembre 2013 Analyse spatiale des consommations d énergie en Aquitaine N 4 Novembre 2013 Année 2010 (version 2013) Les travaux présentés ici portent sur l analyse spatiale des consommations d énergie en Aquitaine (répartition

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Mauron en Brocéliande. Situation 2010

«PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Mauron en Brocéliande. Situation 2010 «PROFIL ÉNERGIE» du territoire de la communauté de communes de Mauron en Situation 2010 Janvier 2014 nseil général du ection des territoires rvice développement durable Hôtel du département 2 rue de Saint-Tropez

Plus en détail

les chiffres 2014 de l énergie Matinée de restitution 07/07/15

les chiffres 2014 de l énergie Matinée de restitution 07/07/15 OBSERVATOIRE régional de l énergie et du climat les chiffres 2014 de l énergie DOSSIER DE PRESSE Matinée de restitution 07/07/15 INVITATION À LA PRESSE L'Observatoire Régional de l'énergie et du Climat

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction!

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction! Mardi de la DDT du 6 septembre 2011 La réglementation thermique 2012 change la construction! Les objectifs de la réglementation thermique 2012 Objectif 1 : Réduire les consommations d énergie des bâtiments

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE

ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE ENJEUX ENERGETIQUES et DEVELOPPEMENT DURABLE BOUILLOT Nicolas Novembre 2008 Le développement durable Le développement durable est un modèle de développement qui répond aux besoins d aujourd hui sans compromettre

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée

Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée PRÉSENTATION POWERPOINT Méthodes, forces et faiblesses de l inventaire des gaz à effet de serre dans le secteur du transport en Guinée Mamadou Lamarana DIALLO et Zoumana BAMBA, Centre de Recherche Scientifique

Plus en détail

Scénario énergétique tendanciel à 2030 pour la France

Scénario énergétique tendanciel à 2030 pour la France DGEMP/OE/RL Document de travail - Version du 23/6/24 Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Scénario énergétique tendanciel à 23 pour la France Synthèse des résultats 1 comparés aux scénarios

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel du département de la Somme Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel OCTOBRE 2012 Fiche GES / Energie : Communauté de communes du Vimeu Industriel Tableau de

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 553 Septembre 14 Conjoncture énergétique Juillet 14 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La production d énergie primaire du mois de juillet, en glissement

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre HABITAT 08 Office Public de l Habitat des Ardennes Dernière mise à jour : 30 décembre 2015 Auteur : Laurent Bêche 1. Contexte réglementaire En application du

Plus en détail

adaptations urbaines en Île-de-France

adaptations urbaines en Île-de-France Atelier de prospective Contrainte énergétique et Habitat et tertiaire face aux enjeux énergétiques Enjeux et instruments Pierre HERANT Chef du Département Bâtiment et Urbanisme Agence de l Environnement

Plus en détail

Les énergies fossiles

Les énergies fossiles texte : Dan Strikowski énergies disponibles Les énergies fossiles Mazout, gaz, électricité, charbon La source d énergie joue un rôle prépondérant dans le choix du système de chauffage. Les trois sources

Plus en détail

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie CREA Alsace du 16 avril 2014 Association pour la Surveillance et l étude

Plus en détail

L énergie, un défi pour tous!

L énergie, un défi pour tous! L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie

Plus en détail

Les chiffres clés. de l énergie et des gaz à effet de serre. en Midi-Pyrénées. www.oremip.fr. édition 2008

Les chiffres clés. de l énergie et des gaz à effet de serre. en Midi-Pyrénées. www.oremip.fr. édition 2008 ( Les chiffres clés de l énergie et des gaz à effet de serre données 26 édition 28 en Midi-Pyrénées ( Observatoire Régional de l'energie de Midi-Pyrénées Observatoire Régional de l Energie de Midi-Pyrénées

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique.

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. L'évaluation de la production de l énergie électrique Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. Plan du cours Définitions Unités de mesure Coefficients d'équivalence servant à comparer

Plus en détail

Statistiques énergétiques France

Statistiques énergétiques France Statistiques énergétiques France Avril 2001 180 160 140 120 Indice base 100 en 1973 Produit intérieur brut en volume Consommation totale d'énergie primaire 100 80 Consommation Émissions de CO2 60 de produits

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable

La sobriété d abord! Negawatt : www.negawatt.org. Choisir son énergie renouvelable LES BONS GESTES La sobriété d abord! «L énergie la moins chère, c est celle qu on ne consomme pas» (Négawatt). L économie d énergie doit guider nos choix : la Terre s en portera mieux, comme notre porte-monnaie.

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage 1 L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage Information, éducation, relationnel 11% Déplacements liés au travail 7% Produits de base 2% Métallurgie/Sidérur

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

Bilan énergie et effet de serre en Rhône-Alpes Etat de la connaissance de la production, de la consommation d énergie et des émissions de gaz à effet

Bilan énergie et effet de serre en Rhône-Alpes Etat de la connaissance de la production, de la consommation d énergie et des émissions de gaz à effet Bilan énergie et effet de serre en Rhône-Alpes Etat de la connaissance de la production, de la consommation d énergie et des émissions de gaz à effet de serre JUIN 2013 Tables des matières Sommaire TABLES

Plus en détail

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on?

Consommation. Les émissions de gaz à effet de serre (dont l augmentation. Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Consommation Quels impacts sur le climat? De quoi parle-t-on? Depuis la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (adoptée en 1992), le monde industriel et économique a profondément

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE

L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.6 L ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ET EN FRANCE Sommaire 1. Production et consommation d électricité dans le Monde 2. Production et consommation d électricité en France 3. Les

Plus en détail

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC Production d énergie et consommations finales en Basse-Normandie Etat des lieux 2011 Evolution 2008-2011 Unité de méthanisation de Cavigny (50),

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail