ework 2000 Rapport sur les nouveaux modes d organisation du travail dans la société de l information

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ework 2000 Rapport sur les nouveaux modes d organisation du travail dans la société de l information"

Transcription

1 ework 2000 Rapport sur les nouveaux modes d organisation du travail dans la société de l information Il s agit d une traduction partielle du rapport européen e-work 2000, Status Report on New Ways to Work in the Information Society publié par la Commission européenne en septembre Cette traduction et adaptation a été réalisée grâce au concours de France Telecom et de l Association Française du Télétravail et des Téléactivités (A.F.T.T.). La version électronique du présent rapport sera disponible en ligne à l adresse suivante : 1

2 Préface Ce rapport sur l état du développement du télétravail en Europe marque le début d une nouvelle phase de coopération européenne, qui entre dans le cadre de la mutation de notre société vers une économie numérique basée sur les connaissances. Cette nouvelle phase de coopération dispose désormais d un nouveau cadre politique : les accords du sommet de Lisbonne signés en mars 2000, visant à faire de l Europe «l économie basée sur les connaissances la plus compétitive et la plus dynamique au monde, capable de soutenir la croissance économique en créant des emplois plus nombreux et plus motivants, tout en assurant une meilleure cohésion sociale». La mise en place du plan d action e-europe, approuvé en juin 2000, permettra de réaliser des progrès considérables dans cette voie. Cette nouvelle phase de coopération européenne est également soutenue par le 5 ème Programme-cadre pour le Développement de la Recherche et des Technologies, en particulier par une action clé axée sur les "nouveaux modes de travail". Une première vague de projets européens est actuellement en cours. Ces projets sont décrits dans ce rapport. Cette nouvelle phase a également une portée plus large en termes de développement du télétravail pour une part importante de la main d œuvre européenne. Elle inclut en effet le développement permanent du travail à distance, qui a aujourd hui fait ses preuves en termes de flexibilité du lieu et des horaires de travail. Elle anticipe également une véritable révolution du travail pour la plupart des personnes actives, liée à l apparition de nouvelles technologies mobiles et de communication qui bouleversent actuellement l équipement et la conception des bureaux, ainsi qu au changement de la nature du travail lui-même, au sein d une économie des connaissances où la créativité et l innovation deviennent plus importantes que la simple productivité des taches quotidiennes. Ce rapport est le fruit du travail de nombreuses personnes, réparties dans toute l Europe. Nous espérons qu il fera office de référence et sera source d inspiration. Les opinions exprimées sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de la Commission Européenne. Peter Johnston John Nolan 2

3 Paris le 18 février 2001 En novembre 2000, plus de 10 millions de personnes travaillaient en Europe selon ce qu il est maintenant convenu d appeler «les nouvelles méthodes de travail». Après la période des expérimentations et du développement, nous sommes maintenant entrés dans celle où les nouvelles organisations du travail pénètrent véritablement le fonctionnement normal des entreprises. Dans les 10 prochaines années, il est probable que 15 à 20 % de la population active sera en situation de Travail à Distance sous une de ses différentes formes. France Telecom, précurseur : France Telecom a pris conscience très tôt (à la fin des années 70) de l avenir de ces nouvelles formes de travail et de leur dimension stratégique pour ses clients. France Telecom les utilise donc depuis plusieurs années pour son propre personnel selon le principe utilisons en interne les solutions que nous voulons offrir à nos clients. Contrairement à d autres grands groupes ou opérateurs dont l objectif essentiel était la réduction des coûts en réduisant les surfaces de bureaux, France Telecom a visé d abord l accroissement de l efficacité globale et de la flexibilité, dans une démarche «gagnant-gagnant» et selon deux priorités : * le travail à distance des «nomades» (ingénieurs commerciaux, techniciens d intervention, consultants, managers et cadres itinérants) et le travail alterné domicile-bureau, * le travail coopératif à distance pour des équipes géographiquement réparties En décembre 2000, personnes télétravaillaient chez France Telecom (dont 6500 en travail coopératif à distance), soit 8% du personnel. France Telecom, promoteur des nouveaux modes de travail au niveau européen : France Telecom a fortement soutenu les initiatives européennes tendant à promouvoir le Travail à Distance en étant European Core Partner depuis 1997 de la Semaine Européenne du Télétravail (ou E-Work Week) organisée chaque année par la Direction Générale Société de l Information de la Commission Européenne, et a présenté récemment en association avec BT les retours d expériences comparés des deux opérateurs lors de Telework 2000 à Londres en septembre dernier. France Telecom : offreur de solutions : Il est évident que le point important est bien d offrir aux clients (particuliers, professionnels, PME/PMI, grandes entreprises) des solutions éprouvées pour leur permettre d intégrer efficacement ces nouvelles formes de travail dans leur mode de fonctionnement quotidien. Ces solutions existent : briques de base, solutions complètes, personnalisées selon une approche globale ; les clients de France Telecom, depuis les indépendants jusqu aux grands groupes, les utilisent maintenant. Trois de ces solutions ont été nominées en 1999 pour les Telework Awards à Bruxelles en 1999, dont une (télétravail total en ADSL) a obtenu le premier prix dans la catégorie meilleurs produits et services. La compétition mondiale nous pousse à continuellement accentuer notre effort d Innovation, à prendre des risques, pour anticiper, concevoir et maîtriser les solutions de demain. Mais les progrès des NTIC ne sont rien sans une évolution des mentalités et des compétences, et bien des réticences psychologiques sont encore présentes. La communication et la valeur de l exemple sont deux des moyens pour les faire évoluer, et France Telecom est donc particulièrement heureux d avoir pu contribuer, avec la Commission Européenne, l AFTT et Distance Expert, à la sortie de la version française du rapport 2000 sur les Nouvelles Méthodes de Travail. 3

4 AFTT : Association française du télétravail et des téléactivités L'AFTT a pour objet de devenir l'espace français fédérateur d'échanges, d'initiatives, d'informations et de projets en matière de téléactivités. Elle est née en mai 1997, d une double demande : d une part, celle des membres du projet ETD (European Telework Development) qui souhaitaient promouvoir la création d associations nationales représentatives, et d autre part, celle des télétravailleurs français, qui réclamaient une structure qui puisse être leur porteparole vis-à-vis des pouvoirs publics et au travers de laquelle ils aient la possibilité d échanger leurs expériences pour progresser ensemble. L'AFTT veut, avant tout autre chose, répondre à un besoin du marché : celui d'un lieu fiable où trouver une information et des réponses honnêtes et sérieuses aux questions générales que se posent de plus en plus de personnes au sujet des téléactivités. C est pour cette raison que son conseil d administration travaille actuellement au projet de création de la Communauté virtuelle des téléactivités. Elle s'attache à faire évoluer les concepts et les pratiques en organisant des groupes de travail thématiques. Dans le cadre de sa vocation française, elle cherche à faire connaître les expériences étrangères, et plus particulièrement européennes, de manière à élargir le champ de références des membres intéressés. A cet effet, elle s est engagée dans l organisation de la manifestation Telework.com pour la semaine européenne du télétravail (ETW) début novembre Le site web de l AFTT (http ://www.aftt.net) est le reflet de ses objectifs et offre à tous ses visiteurs une revue de presse, une bibliographie des principaux ouvrages et documents de recherche sur le télétravail, un agenda et des informations ponctuelles régulièrement remises à jour. Pour permettre aux télétravailleurs de partager leur vécu professionnel, elle a également mis en place, avec le soutien technique du projet ETD, une liste de discussion (inscription sur le site de l AFTT). 4

5 Remerciements Nous tenons à remercier tout particulièrement les personnes suivantes pour leur contribution à ce rapport : Pays Nom Société ou organisation Contacts Autriche Joseph Hochgerner Centre for Social Innovation Belgique Christian Van Aesbrock Association Belge du Télétravail Danemark Jeremy Millard The Danish Technological Institute Finlande Juhani Pekkola Ministre du travail finlandais Lars Tollet United Expert of Telework Oy Taitoverkko France Nicole Turbe-Suetens Distance Expert Allemagne Werner Korte Rainer Pollman Empirica Grèce Constantine Dikaois Epsilon Irlande Imogen Bertin Centre de Télétravail de Cork Italie Enrique de la Serna Innova Luxembourg Alice Stern Infopartners Pays-Bas Kitty de Bruin Netherlands Telework Platform Portugal Rui Cartaxo Miguel Reynolds Maria do Rosario Almeida Michel Ickx Eduardo Barrera Walter Paavonen Lilian Holloway Portugal telecom Espagne Ciberteca Commerce Net Europe Suède Paavonen Consulting Association suédoise des télétravailleurs Royaume-Uni Alan Denbigh The Telecottage Association Paul Jackson Université de Brunel Ursula Huws Analytica États-Unis Jack Nilles Jala International Japon Wendy Spinks Université des sciences de Tokyo Ainsi que les membres de la Commission européenne, notamment : Françoise Berthiaume, Gerhard Bräunling, Luciano Conte, Mary Cox, Marie Donnelly, Katrien Franckx, Rosa Fina, Robert Lobell, Diego Mellado, Jean Millar, Pascale Scourion. 5

6 Table des matières 1 Le plan d'action eeurope Travailler au sein d'une économie basée sur les connaissances Actions spécifiques et objectifs Travail à distance en Europe : situation actuelle et perspectives, les exemples à suivre et à ne pas suivre Origine et objectifs du projet Les méthodes de référencement les plus récentes en matière de travail à distance Définir le travail à distance L'essor du travail à distance en Europe : les résultats du projet Ecatt Les exemples à suivre et à ne pas suivre en matière de travail à distance Perspectives : le travail à distance, une nouvelle forme de travail à part entière Travail à distance en Europe : présentation par pays Autriche Belgique Danemark Finlande France Allemagne Grèce Irlande Italie Luxembourg Pays-Bas Portugal Espagne Suède Royaume-Uni États-Unis Japon Annexe 1 : Quelques exemples concrets de réalisations chez France Telecom Annexe 2 : Liste des projets européens dans le domaine du travail à distance Annexe 3 : Informations et adresses utiles

7 Annexe 4 : Glossaire Annexe 5 : Références bibilographiques Annexe 6 : Liste des associations de télétravail

8 1. Le plan d'action eeurope Le projet eeurope 1 a été mis en place par la Commission Européenne en décembre 1999 dans le but de mettre l'europe en ligne. La Commission a également tenu une conférence sur le thème 'Nouvelle stratégie pour l'emploi dans l'économie des connaissances' en janvier En mars 2000, le Conseil Européen de Lisbonne a affirmé que la mutation vers une économie numérique basée sur les connaissances et encouragée par l'apparition de nouveaux biens et services, constitue un puissant moteur de croissance, capable de stimuler la concurrence et de créer des emplois. En outre, elle est capable d'améliorer la qualité de vie des citoyens et l'environnement. Le Conseil a donc adopté des mesures destinées à relancer l'emploi et renforcer la réforme économique et la cohésion sociale, au sein d'une économie basée sur les connaissances. Il s'agissait à la fois d'un gage de confiance quant au modèle macro-économique utilisé par l'union Européenne depuis une génération et d'un ferme engagement politique visant à relever de façon coordonnée les défis d'une nouvelle économie basée sur les connaissances. Le Conseil Européen s'est fixé un nouvel objectif stratégique concernant l'union Européenne pour les dix prochaines années : devenir l'économie basée sur les connaissances la plus dynamique et compétitive, capable de soutenir la croissance économique grâce à des emplois plus nombreux et plus intéressants et en garantissant une meilleure cohésion sociale. L'objectif serait d'augmenter le taux d'activité moyen actuel de 61 % pour le rapprocher le plus possible des 70 % en 2010, ainsi que d'accroître la proportion de femmes en âge de travailler par rapport au taux d'activité total, afin de le faire passer d'une moyenne de 51 % actuellement à plus de 60 % en Le Conseil et la Commission ont été invités à mettre en place un plan d'action complet baptisé e-europe, utilisant une méthodologie ouverte de coordination basée sur les précédents projets nationaux et combinée au récent projet e-europe de la Commission, ainsi qu'à sa présentation "Nouvelle stratégie pour l'emploi dans l'économie des connaissances". Ce plan d'action a été adopté lors du Conseil Européen de Feira le 20 juin Il a fixé une date butoir, 2002, à laquelle tous les objectifs devront être atteints. Il fixe également un objectif politique à plus long terme, en particulier en matière de recherche et développement. Ce plan d'action met en place des objectifs dans 11 domaines différents, auxquels une action à l'échelle européenne devrait conférer une valeur ajoutée. 1. Fournir un accès Internet sécurisé, plus rapide et à moindre coût a) Un accès Internet plus rapide et à moindre coût b) Un accès Internet plus rapide pour les chercheurs et les étudiants c) Des réseaux et cartes à puce sécurisés 2. Investir dans les hommes et les compétences a) La jeunesse européenne dans l'ère du numérique b) Travailler au sein d'une économie basée sur les connaissances c) Participation de tous à cette économie basée sur les connaissances 3. Encourager l'utilisation de l'internet a) Accélérer le commerce électronique b) Gouvernement en ligne : Accès électronique aux services publics c) Santé en ligne d) Des contenus numériques européens pour réseaux internationaux e) Systèmes de transport intelligents Le cinquième de ces points revêt une importance cruciale pour le développement du travail à distance ; cette partie du plan d'action est résumée ci-dessous. 1.1 Travailler au sein d'une économie basée sur les connaissances 1 Pour consulter ces documents, rendez-vous sur le site 2 http//europa.eu.int/comm/commissioners/diamantopoulou/infosoc_en.htm 8

9 A Lisbonne, il a été souligné que l'obtention du plein emploi impliquait une transformation radicale de l'économie, de l'organisation du travail et des compétences, de façon à pouvoir saisir les opportunités de la nouvelle économie. Le premier défi concerne l'enseignement et la formation. L'enseignement scolaire doit largement contribuer à l'acquisition de nouvelles compétences mais les résultats n'apparaîtront bien évidemment qu'à plus long terme. Il reste encore de nombreux progrès à faire, en particulier concernant la formation des professionnels des technologies de l'information. Les chiffres indiquent en effet que l'europe souffre actuellement d'une pénurie de main d'oeuvre qualifiée, ce qui crée un fossé d'environ postes vacants, qui devrait atteindre 1,7 million d'ici à 2003, à moins que des mesures ne soient adoptées entre temps 3. Cependant, le défi ne se limite pas à satisfaire la demande de professionnels de l'informatique compétents. Le niveau de connaissance du monde numérique détermine la capacité d'adaptation des individus et les possibilités d'emploi des citoyens. Dans ce contexte, la responsabilité des entreprises en termes de formation 'sur le terrain' revêt une importance particulière au niveau de la formation permanente. Le second défi consiste à augmenter le taux d'activité pour le rapprocher le plus possible de 70% d'ici à Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d'améliorer les perspectives d'emploi des groupes enregistrant un faible taux d'activité, notamment les femmes et les travailleurs les plus âgés. Le travail peut être rendu plus intéressant et plus accessible par l'adoption de méthodes plus flexibles telles que le travail à distance. Des efforts restent encore à faire pour attirer les femmes vers les métiers de la nouvelle économie et des NTIC, secteurs dans lesquels elles sont sous-représentées et constituent une ressource inexploitée dans la plupart des pays. Le troisième défi concerne la modernisation de l'organisation du travail. Une plus grande flexibilité confère des avantages aux travailleurs, qui peuvent modifier leur temps et leur lieu de travail. Les partenaires sociaux sont encouragés à soutenir les accords relatifs à une plus grande flexibilité du travail, de façon à satisfaire à la fois les employeurs et les employés. La responsabilité consistant à garantir capacité à travailler et adaptabilité au sein de la nouvelle économie, notamment par l'apport de compétences et en transformant l'organisation du travail, repose sur les États membres et les partenaires sociaux. Suite au conseil européen de Lisbonne, les objectifs liés à la société de l'information seront renforcés par des directives relatives à l'emploi. Le High Level Group pour l'esdis (Employment and Social Dimension of the Information Society) se compose des représentants des États membres chargés d'évaluer chaque année les progrès, en contrôlant les actions énoncées ci-dessous et l'impact sur l'emploi du plan d'action e-europe. 1.2 Actions spécifiques et objectifs Les actions spécifiques et objectifs sont définis ci-dessous : Plan d'action eeurope - Travailler au sein d'une l'économie basée sur les connaissances Action Acteur(s) Échéance Permettre aux travailleurs d'acquérir des compétences dans le domaine du numérique via une formation permanente Partenaires sociaux, États membres, Fin 2002 Accroître considérablement le nombre d'espaces et de cours de formation sur les technologies de l'information et promouvoir l'égalité des sexes au sein de ces cours (à la fois sur le lieu de travail et dans les établissements de formation), en utilisant si nécessaire les fonds sociaux européens. Instaurer un diplôme européen sanctionnant une formation de base en informatique, assorti de procédures de certification décentralisées. Secteur privé États membres, partenaires sociaux Secteur privé, Commission Européenne États membres, Commission Européenne Fin 2002 Fin La crise des compétences informatiques en Europe Etude spéciale réalisée par IDC 9

10 Encourager une plus grande flexibilité en termes de lieu de travail, par exemple le travail à distance et le travail à temps partiel, par le biais d'accords signés par les partenaires sociaux et soutenus par les Etats membres. Promouvoir un réseau de centres d'apprentissage et de formation pour répondre à la demande croissante en matière de formation en technologies de l'information et de la communication et de perfectionnement des diplômés. Mettre en place des points d'accès à l'internet dans les espaces publics ainsi que des télécentres multimédia au sein de toutes les communautés fournissant un accès à la formation et aux infrastructures de télétravail, en utilisant si nécessaire les fonds structurels. Partenaires sociaux, Etats membres Secteur privé Partenaires sociaux, Commission Européenne, Etats membres. Fin 2000 Fin 2002 Etats membres Fin

11 2 Travail à distance en Europe : Situation actuelle et perspectives, les exemples à suivre et à ne pas suivre Karsten Gareis et Werner B. Korte Empirica Gesellschaft für Kommunikations- und Technologieforschung mbh, Bonn, Allemagne En bref Au cours des dernières années, le travail à distance a connu un essor phénoménal et tend aujourd'hui à s'imposer dans tous les pays européens. Ce chapitre a pour objet de décrire la situation actuelle et les perspectives du travail à distance en Europe, ainsi que de présenter les pratiques à suivre ou à ne pas suivre. Ce rapport s'appuie sur les résultats du projet ECaTT ("Tendances du commerce électronique et du travail à distance en Europe") mené par empirica avec le soutien financier de la Commission Européenne et réalisé en 1999 et 2000 par un consortium regroupant des partenaires de divers pays européens, des États-Unis et du Japon. Les résultats du projet ECaTT sont disponibles sur le site http//www.ecatt.com pour les lecteurs intéressés. 2.1 Origine et objectifs du projet Le projet ECaTT a été conçu pour recueillir des statistiques fiables et précises sur le travail à distance, les nouvelles méthodes de travail et le commerce électronique. De nombreuses études ciblant à la fois le grand public et les dirigeants d'entreprise ont été réalisées dans 10 pays européens au cours du premier semestre Ces études devraient être répétées chaque année ou tous les deux ans afin de tenir compte de l'évolution du marché. Elles seront par la suite étendues à tous les pays membres de l'union Européenne, aux États-Unis et au Japon notamment. 2.2 Les méthodes de référencement les plus récentes en matière de travail à distance Dans chaque pays européen ou presque, des sondages d'ampleur nationale ont été réalisés en vue de publier des statistiques officielles sur le nombre de télétravailleurs. Toutefois, il est quasiment impossible de comparer efficacement les résultats de ces études, en raison des différentes méthodes utilisées pour la composition des groupes interrogés et la projection. Ainsi, dans certains pays tels que la Grande-Bretagne, les statistiques officielles incluent désormais des données relatives au télétravail à domicile 4. De nouvelles initiatives seront donc nécessaires pour harmoniser les méthodes de collecte de données sur la main d'oeuvre de chaque pays, en vue de pouvoir les utiliser pour des comparaisons internationales. En attendant l'harmonisation de ces méthodes, la façon la plus simple et directe de connaître le nombre exact de télétravailleurs dans chaque pays européen est de réaliser une recherche empirique, c'est-à-dire de réaliser un sondage auprès du grand public au moyen d'échantillons représentatifs. La dernière étude de ce type (et probablement la seule) a été effectuée en 1994 par le consortium TELDET ("Tendances et évolution du télétravail"), mené par empirica. Depuis, un certain nombre d'organismes ont publié des statistiques actualisées, la plupart d'entre elles étant des estimations fondées sur les données recueillies par TELDET. Selon l'eito (rapport 1998, p. 271 à 305), le nombre total de télétravailleurs européens est passé de 5 millions en 1994 (chiffre annoncé par TELDET) à plus de 3 millions en D'autres sources du même type ont repris les chiffres publiés par l'expert britannique en travail à distance, Noel Hudson (1999). Fin 1999, l'etd (European Telework Development), groupe de travail fondé par la Commission Européenne, a publié de nouvelles estimations afin d'actualiser ses travaux précédents. Les chiffres annoncés ne sont toutefois que des estimations "basées sur les rapports nationaux et les connaissances des experts du secteur" (Commission Européenne, 1998, p. 27). Malgré tout, les travaux réalisés par l'etd sont loin d'être inutiles puisqu'en faisant apparaître l'écart existant entre le nombre de télétravailleurs formels et le nombre total de télétravailleurs, ils ont 4 Étude sur la main d'oeuvre britannique, date de prise en compte du travail à distance : printemps

12 mis en lumière une tendance significative de la recherche sur le travail à distance au cours des dernières années. Les télétravailleurs formels, à savoir les salariés participant à des programmes de travail à distance mis en place par l'entreprise, ne représentent qu'une maigre proportion du nombre total de télétravailleurs. Pour être précis, le nombre total de télétravailleurs doit inclure les télétravailleurs indépendants, les télétravailleurs informels ne travaillant qu'en partie à domicile avec l'accord de leur supérieur hiérarchique mais hors de tout cadre formel, ainsi que les personnes travaillant dans des télécentres de tout type. Aucune étude d'envergure internationale n'a encore fait la distinction entre les types formels et informels de travail à distance dans le but de les évaluer avec précision au sein du même cadre conceptuel. Outre le recensement des télétravailleurs, méthode très coûteuse puisqu'elle nécessite des échantillons étendus, il existe d'autres moyens de comparer l'ampleur du travail à distance dans les différents pays. Par exemple, il est possible d'estimer le nombre de télétravailleurs sur la base d'un certain nombre de variables considérées déterminantes dans l'essor du travail à distance. L'inconvénient de cette méthode est que les facteurs d'adoption du travail à distance n'ont pas encore été réellement identifiés avec certitude, bien que des efforts importants aient été entrepris dans ce domaine (consulter par exemple les rapports Handy and Mokhtarian 1996, Ruppel 1996 et Van Ommeren 1998). Jack Nilles (1998), l'un des principaux chercheurs sur le travail à distance, utilise quant à lui un modèle socio-économique regroupant des données issues de diverses sources et études. Cependant, les principes de ce modèle étant conservés secrets, il est très difficile de se prononcer sur son efficacité. Tant que la nature et les conséquences des facteurs d'adoption du travail à distance resteront floues, tous les résultats publiés doivent être considérés comme purement spéculatifs. Toutefois, le travail de M. Nilles étant principalement fondé sur des projections quant à l'avenir du travail à distance, les hypothèses "intelligentes" restent les meilleurs outils à la disposition des chercheurs. Divers cabinets de conseil en informatique ont travaillé sur le travail à distance, parmi lesquels IDC, qui a réalisé en 1997 une étude sur le nombre de "télétravailleurs d'entreprise" en se basant sur les données relatives à l'utilisation des PC domestiques pour l'accès aux données d'entreprise (Commission Européenne, 1998, p. 27). Cette étude, qui avait pour but d'évaluer l'ampleur du marché du travail à domicile, ciblait les fournisseurs d'infrastructures. Comme c'est souvent le cas avec ce genre d'étude, les méthodes utilisées par IDC n'ont pas été rendues publiques. Troisième méthode d'évaluation du travail à distance : le sondage auprès des employeurs. Pour son rapport de 1998, M. Van Ommeren a ainsi eu recours à des données issues de l'étude annuelle de Cranet-E réalisée auprès de responsables en ressources humaines, qui couvrent des entreprises de plus de 200 salariés dans 22 pays européens. Outre le fait qu'elle écarte les PME, cette étude est faussée car son questionnaire ne contient aucune définition de ce que recouvre exactement un "contrat de télétravail". Par conséquent, les écarts entre les taux de pénétration du travail à distance présentés dans cette étude sont sans aucun doute liés aux divergences des personnes interrogées quant au concept du travail à distance et non pas aux taux d'application de cette méthode. Une dernière étude mérite d'être mentionnée : le ministère britannique du commerce et de l'industrie a commandé, en 1998 et 1999, une étude annuelle sur les entreprises françaises, allemandes, japonaises, britanniques et américaines à Spectrum Stategy Consultants. Dans le cadre de ces études, la priorité a été accordée aux progrès réalisés dans les méthodes de référencement de l'utilisation et de l'application des NTIC. L'étude du travail à distance dans ce rapport se base sur la question suivante : Vos employés ont-ils la possibilité d'accéder à votre réseau informatique à distance? Si oui, cet accès à distance est-il utilisé fréquemment? La priorité est donc accordée aux aspects techniques du travail à distance et l'étude ne tient pas compte de la situation géographique ou du nombre de salariés utilisant cet accès à distance. Pour résumer, les méthodes de référencement du travail à distance n'en sont qu'à leurs débuts et restent entravées par des problèmes de définitions et de méthodologie. La partie suivante est consacrée à l'approche adoptée dans le cadre du projet ECaTT, en comparaison avec les travaux de recherche mentionnés ci-dessus. 12

13 2.3 Définir le travail à distance Sans rentrer dans les détails des débats relatifs à la définition du travail à distance (dans ce domaine, consulter les rapports Qvortrup 1998, Korte and Wynne 1996 et Huws et al 1990), la présente section a pour objet de présenter les définitions utilisées par le consortium ECaTT dans ses travaux sur le travail à distance. L'affirmation de M. Qvortrup (rapport 1998, p. 21) selon laquelle le recensement des télétravailleurs s'apparente "à la mesure d'un élastique" nous semble particulièrement pertinente. Sans être impossible, ce processus dépend en effet de l'élasticité de votre définition du travail à distance, ainsi que des nombreuses alternatives qui vous sont proposées. Le but de notre étude étant le recensement, l'essentiel est d'utiliser une définition précise, sans aucune ambiguïté et facilement applicable à tous les pays concernés. Cependant, l'utilisation d'une définition d'une telle précision nous contraint à mettre des barrières à un phénomène, à savoir le travail à distance, qui par essence est arbitraire. Ce problème étant impossible à contourner, il nous faut garantir une totale objectivité des critères utilisés pour la définition du travail à distance, afin de permettre une évaluation critique par des tiers. Les lecteurs intéressés sont invités à consulter le rapport Gareis/Korte de 1999 pour obtenir une description détaillée des définitions utilisés dans le cadre du projet ECaTT. La présente étude ne fournit qu'un aperçu de ces définitions Télétravail à domicile Télétravailleurs de catégorie I Les télétravailleurs à domicile : travaillent depuis leur domicile (au lieu de se rendre sur un lieu de travail) au moins un jour par semaine ; utilisent un micro-ordinateur pour réaliser leur travail ; ont recours à divers moyens de télécommunications (téléphone/ fax/ ) pour communiquer avec leurs collègues ou leur responsable hiérarchique lorsqu'ils ne sont pas dans l'entreprise ; ont un statut de salarié ou de travailleur indépendant, les locaux de leur employeur constituant leur principal lieu de travail. Les personnes qui travaillent à distance depuis leur domicile plus de 90 % du temps sont désignés sous le terme de télétravailleurs permanents, tandis que les télétravailleurs qui passent moins de 90 % de leur temps de travail à domicile mais plus d'un jour par semaine sont qualifiés de télétravailleurs en alternance Télétravail mobile Télétravailleurs de catégorie III Les télétravailleurs mobiles : travaillent au moins 10 heures par semaine hors de leur domicile et de leur principal lieu de travail, notamment lors de voyages d'affaires, de missions sur site, de déplacements ou de travaux dans les locaux du client ; utilisent des connexions informatiques pour travailler à distance Télétravail par des professions libérales SoHo Télétravailleurs de catégorie IV Les professions libérales SoHo travaillant à distance : sont des travailleurs indépendants, c'est-à-dire employés par leur propre société ou toute autre entreprise dans laquelle ils sont associés ; travaillent principalement à domicile ou affirment ne pas avoir de lieu de travail principal ; utilisent des technologies NTIC de pointe pour communiquer avec leurs clients et/ou partenaires commerciaux. 13

14 2.3.4 Télétravail complémentaire Télétravailleurs de catégorie V Selon notre définition, les personnes qui se livrent à du télétravail complémentaire pourraient rentrer dans la catégorie des télétravailleurs à domicile, exception faite qu'elles travaillent à domicile moins d'un jour par semaine. En général, le télétravail complémentaire vient s'ajouter au temps de travail normal dans l'entreprise Télétravail en centres de travail/télécentres La distinction entre les centres de travail et les succursales classiques des entreprises distribuées étant de moins en moins évidente (pour référence, consulter le rapport Gareis/Korte de 1999), l'ecatt n'a pas inclus de données relatives au nombre de salariés travaillant dans des centres de ce type à son étude Association des différentes catégories de télétravail Dans les mois et années à venir, les différents types de travail à distance devraient être assez nombreux et diversifiés pour permettre aux travailleurs qualifiés et flexibles de choisir celui qui convient le mieux à leurs besoins personnels et, surtout, professionnels. Le slogan "Travailler où vous voulez, quand vous le voulez" est donc plus que jamais de mise. Ainsi, un salarié hautement qualifié peut choisir de partager son temps entre le bureau (pour communiquer de visu avec ses collègues et supérieurs), les déplacements (pour rester en contact avec ses clients et partenaires commerciaux) et son domicile (afin de faire du "travail de fond"). Par ailleurs, le travail à distance va se développer dans de nombreux secteurs afin d'améliorer le contrôle des entreprises sur une main d'oeuvre généralement peu qualifiée (voir rapport Stanworth de 1998). Dans ce cas, l'objectif ne sera évidemment pas d'optimiser la flexibilité des salariés en termes de temps et de lieu de travail. Pour vérifier ces hypothèses, l'étude doit être conçue de façon à ce que chaque personne puisse adopter la méthode de travail à distance qui lui convient le mieux. 14

15 2.4 L'essor du travail à distance en Europe : les résultats du projet Ecatt Méthodologie utilisée pour l'étude Les individus et les entreprises adoptant une approche radicalement différente en ce qui concerne le travail à distance, les nouvelles méthodes de travail et le commerce électronique (selon le principe de l'offre et de la demande), l'étude de ces phénomènes doit couvrir ces deux groupes. C'est pourquoi les sondages réalisés par l'ecatt ciblaient à la fois le grand public et les dirigeants d'entreprise. Les résultats des études portant sur le travail à distance sont susceptibles de différer considérablement en fonction des groupes de personnes interrogés. Par exemple, les dirigeants d'entreprise peuvent ne connaître que les pratiques de travail à distance entrant dans le cadre de programmes mis en place par l'entreprise, aux termes d'un accord formel entre employeur et employé. En outre, ils ne sont pas obligatoirement au courant des méthodes choisies par chacun de leurs salariés travaillant à domicile. La partie statistique de l'étude est donc composée : de sondages représentatifs des entreprises de chaque pays participant, avec des échantillons de 500 sociétés dans les pays importants et de 300 établissements dans les pays plus petits, soit entreprises dans toute l'europe ayant répondu à un questionnaire en 70 points ; de sondages représentatifs des individus (âgés de 15 ans et plus) dans chaque foyer, avec des échantillons de 1000 personnes dans les pays les plus grands et de 500 personnes dans les pays à plus faible population, soit environ personnes ayant répondu à un questionnaire en 100 points. Les données recueillies lors de cette étude couvrent 10 états membres de l'union Européenne (voir tableau cidessous). Des études comparatives ont en outre été réalisées au Japon et aux États-Unis. La Suisse a fait l'objet d'une étude parallèle basée sur les mêmes méthodes. Personnes interrogées Pays Grand Public Dirigeants d'entreprises Danemark Finlande France Allemagne Irlande Italie Pays-Bas Espagne Suède Royaume-Uni Total pour les 10 pays européens Le sondage réalisé auprès du grand public est basé sur un échantillonnage aléatoire représentatif de la population allemande, britannique, irlandaise, suédoise, néerlandaise, finlandaise, italienne, française, espagnole et danoise. Il a été effectué au cours des mois de février et mars 1999 par les cabinets Infratest Burke et Emnid (Taylor Nelson Sofres Group). Les personnes ont été interrogées par téléphone via une technologie de sondage téléphonique assisté par ordinateur. Le sondage réalisé auprès des dirigeants d'entreprises est basé sur un échantillonnage aléatoire représentatif des entreprises danoises, finlandaises, françaises, allemandes, néerlandaises, irlandaises, italiennes, espagnoles, suédoises et britanniques, classées en fonction de leur taille (effectif total) et de leur secteur d'activité. Des quotas relatifs à la taille des entreprises interrogées ont été fixés afin de garantir que les résultats du sondage ne soient pas dominés par les PME et reflètent la situation des personnes travaillant dans de grandes entreprises. Le travail sur site a été réalisé en avril et en mai. L'échantillonnage a été réalisé à partir des registres des plus grands instituts de sondage. Le travail de terrain a été mené à bien par le cabinet Infratest Burke à l'aide de techniques 15

16 de sondage téléphonique assisté par ordinateur. Les personnes interrogées devaient occuper la fonction suivante : responsable informatique (grandes entreprises), directeur général ou président (petites entreprises). Les questions étaient formulées de façon à connaître les méthodes de travail pratiquées dans le service de la personne interrogée, plutôt que dans la société dans son ensemble. En effet, il paraît évident, surtout dans les grandes entreprises distribuées, qu'aucun responsable n'est en mesure de fournir des informations fiables et détaillées sur les méthodes de travail appliquées en dehors de son département. Remarque : compte tenu de la méthode d'échantillonnage par taille utilisée, les résultats du type "50 % de toutes les entreprises du pays A" doivent être interprétés de la façon suivante : "les entreprises représentant 50 % de la masse salariale du pays A" Statistiques Le travail à distance enregistre une forte croissance en Europe Alors qu'en 1994 l'europe ne recensait que quelques millions de télétravailleurs (rapport Korte/Wynne de 1996), ce chiffre est passé à 9 millions en 1999 et devrait franchir la barre des 10 millions en Le chiffre de 9 millions de télétravailleurs recueilli en 1999 représente 6 % de la population active européenne totale. L'Espagne se situe en dernière place du classement des pays européens enregistrant la plus forte adoption du travail à distance avec 2,8 % de sa population active, tandis que la Finlande prend la tête avec près de 17 % de télétravailleurs. Quant à l'allemagne, son taux de pénétration du travail à distance correspond exactement à la moyenne européenne. Développement du travail à distance en Europe en 1999 (en valeur absolue et relative) ,4% ,6% ,5% ,5% ,2% ,8% ,9% ,0% ,8% ,6% Source : empirica (ECATT 1999) cf. Sur les 9 millions de télétravailleurs européens, 2,9 millions peuvent être qualifiés de télétravailleurs à domicile réguliers, 3 millions sont des télétravailleurs occasionnels se livrant à du télétravail "complémentaire" (pour les définitions, se référer aux paragraphes précédents et au site tandis que 2,3 millions appartiennent à la catégorie des télétravailleurs mobiles et 1,4 million à celle des télétravailleurs indépendants de type SOHO (petites entreprises à domicile). La répartition du travail à distance entre ces diverses catégories varie en fonction des pays, seule l'allemagne faisant preuve d'une répartition égale entre tous les types de travail à distance. 16

17 Nombre de télétravailleurs réguliers et occasionnels en % de la main d'oeuvre 18 empirica % Finlande Suède Pays-Bas Danemark Royaume-Uni 10 pays de l UE Allemagne Irlande Italie France Espagne Télétravailleurs réguliers Télétravailleurs occasionnels SOURCE : EMPIRICA (ECATT 1999) CF Le travail à distance est un monde masculin Aussi surprenant que cela puisse paraître pour certains et contrairement au "monde du travail normal", 75 % des télétravailleurs sont de sexe masculin, contre seulement 25 % de femmes. Ces chiffres vont donc à l'encontre de l'idée très répandue selon laquelle le travail à distance est "réservé" aux femmes. Le cliché de la femme qui, par le biais du travail à distance, réussit à combiner sa vie de famille et son travail de façon satisfaisante, tel qu'il est diffusé par les médias, est donc entièrement infondé puisqu'elles ne représentent qu'une minorité des télétravailleurs européens. 17

18 Répartition des télétravailleurs par sexe empirica % Télétravailleurs réguliers Télétravailleurs occasionnels Salariés ne pratiquant pas le télétravail salariés hommes (en %) femmes (en %) Source : empirica (ECATT 1999), cf Les télétravailleurs sont généralement hautement qualifiés et sont dans la vie active depuis de nombreuses années La majorité des télétravailleurs occupent une tranche d'âge moyenne, puisque 63 % d'entre eux sont âgés de 30 à 49 ans. La moyenne d'âge du télétravailleur européen, à l'instar de la population active en général, se situe aux alentours de 39 ans. Répartition des télétravailleurs par niveau d'éducation 70 empirica % Niveau faible Niveau moyen Niveau élevé Autre ou aucune qualification Télétravailleurs réguliers Télétravailleurs occasionnels Salaries ne pratiquant pas le télétravail Source : empirica (ECATT 1999), cf. Contrairement à ce que l'on pense, les télétravailleurs sont d'un niveau de qualification élevé, voire très élevé, et bénéficient généralement d'une formation professionnelle spécifique ou de hautes responsabilités. Alors que seuls 44 % des "travailleurs normaux" occupent des fonctions de direction, ce chiffre atteint 75 % parmi les télétravailleurs. 18

19 Répartition des tâches du télétravailleur empirica % Télétravailleurs réguliers Télétravailleurs occasionnels Salaries ne pratiquant pas le télétravail Source : empirica (ECATT 1999), cf. 1) travail manuel 2) fonctions de direction 3) formation professionnelles spécifique nécessaire Les télétravailleurs travaillent plus et plus longtemps que les autres L'écart existant entre le temps de travail effectif et le temps de travail contractuel mérite également que l'on s'y attarde : alors qu'un salarié sur deux travaille plus longtemps que ce qui est stipulé dans son contrat de travail, ce chiffre atteint 80 % parmi les télétravailleurs. Toutefois, les statistiques n'expliquent pas ce phénomène : les bourreaux de travail sont-ils plus nombreux que les autres à opter pour le travail à distance ou est-ce que la charge de travail supplémentaire est une conséquence du travail à distance? Écart entre le temps de travail contractuel et effectif hebdomadaire Télétravailleurs réguliers Télétravailleurs occasionnels Salaries ne pratiquant pas le télétravail négatif heures 6-10 heures heures +20 heures empirica Source : empirica (ECATT 1999), cf. 19

20 Le travail à distance est particulièrement répandu dans les grandes entreprises, tandis que les PME sont plus réticentes Plus de 2/3 des entreprises européennes comptant plus de 500 salariés pratiquent déjà le travail à distance sous une forme ou sous une autre. Ce chiffre est bien plus faible pour les petites entreprises de moins de 10 salariés, puisqu'elles ne sont que 12 % à avoir adopté le travail à distance. Pratique du travail à distance (télétravail occasionnel compris) en fonction de la taille de l'entreprise (nombre de salariés) empirica % et plus Pratique Source : empirica (ECATT 1999), cf. Projets concrets et intérêt Le travail à distance n'en est qu'à ses prémices dans de nombreux pays européens L'analyse des dates de mise en place du travail à distance dans la plupart des pays européens indique que les entreprises ne s'y sont intéressées que relativement récemment. L'Allemagne illustre parfaitement cette tendance. Alors que 29 % des entreprises allemandes ont mis en place des programmes de travail à distance il y a environ 5 ans, 54 % ne l'ont fait qu'au cours des deux dernières années. En revanche, les programmes de travail à distance remontent à bien plus longtemps en Grande-Bretagne et en France, ainsi qu'en Finlande, ou la majorité de ces projets ont plus de cinq ans. 20

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Lors de sa réunion des 5 et 6 mai 2003, le Conseil a adopté les conclusions du Conseil susmentionnées telles qu'elles figurent ci-après.

Lors de sa réunion des 5 et 6 mai 2003, le Conseil a adopté les conclusions du Conseil susmentionnées telles qu'elles figurent ci-après. CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 7 mai 003 (.05) (OR. en) 898/03 EDUC 83 RÉSULTATS DES TRAVAUX du: Conseil en date des : 5 et 6 mai 003 n doc. préc.: 8486/03 EDUC 73 + COR (fr) + COR (de) Objet:

Plus en détail

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE PROMOUVOIR L ACCESSIBILITÉ DE L INFORMATION POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE L accès à l information est un droit fondamental de tout apprenant, présentant ou non un handicap et/ou un besoin

Plus en détail

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction

Horizons. L'impact financier du BYOD. 10 points clés de l'étude Cisco IBSG Horizons. Introduction L'impact financier du BYOD 10 points clés de l'étude Jeff Loucks/Richard Medcalf Lauren Buckalew/Fabio Faria Entre 2013 et 2016, le nombre d'appareils personnels utilisés pour le travail dans les six pays

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS

L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Eurobaromètre spécial Commission européenne L OPINION PUBLIQUE EN EUROPE : LES SERVICES FINANCIERS Terrain : Novembre-Décembre 2003 Publication : Juin 2004 Eurobaromètre spécial 202 / Vague 60.2 - European

Plus en détail

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON?

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Une étude pour TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Novembre 2013 Descriptif de l'étude Objectifs : Connaître le degré d'adoption de la tablette en entreprise. Savoir à quelles applications ces nouveaux

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 17.10.2007 PE396.522v01-00

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 17.10.2007 PE396.522v01-00 PARLEMENT EUROPÉEN 2004 2009 Commission de la culture et de l'éducation 17.10.2007 PE396.522v01-00 AMENDEMENTS 1-35 Projet de rapport Doris Pack Éducation et formation des adultes: il n'est jamais trop

Plus en détail

Enquête sur le télétravail (2010)

Enquête sur le télétravail (2010) Enquête sur le télétravail () Définition ANI, 9 juill., art. er étendu par Arr. mai, JO 9 juin " Le télétravail est une forme d'organisation et/ou de réalisation du travail, utilisant les technologies

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Plan de travail général 2010-2014 de la FSESP

Plan de travail général 2010-2014 de la FSESP Document adopté au Comité Exécutif de la FSESP 9 & 10 November 2009 Les résolutions adoptées pendant le Congrès du 8 au 11 juin 2009 et qui sont citées à la fin du document constituent la base du Plan

Plus en détail

"High Performance Workplace Event: People mean business"

High Performance Workplace Event: People mean business "High Performance Workplace Event: People mean business" (Cette conférence a été organisée par la Présidence britannique de l'union européenne, avec le soutien de la Commission européenne) Londres, le

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Partage de données: opinions, usages et besoins

Partage de données: opinions, usages et besoins Partage de données: opinions, usages et besoins Enquête DARIS auprès des chercheuses et chercheurs en sciences sociales en Suisse Eliane Ferrez et Martina Bichsel Lausanne, mars 2012 Introduction Le Service

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Communication sans collaboration

Communication sans collaboration Siège social : Avanade France 125 avenue de Paris 92320 Châtillon www.avanade.com/fr Avanade est le principal intégrateur de solutions pour l entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Sa mission

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail Université (FTU) N 2015 5, avril 2015 www.ftu.be/ep Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Une comparaison avec les pays

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

La lutte contre la fracture numérique en Belgique

La lutte contre la fracture numérique en Belgique CEP G Le 7 mai 2008. La lutte contre la fracture numérique en Belgique Thierry De Coster Depuis le début des années 90, nous assistons à une véritable invasion des TIC dans la sphère privée de nos concitoyens.

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

9526/16 gen/dd/db/af 1 DG G 3 C

9526/16 gen/dd/db/af 1 DG G 3 C Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 27 mai 2016 (OR. en) 9526/16 RECH 208 TELECOM 100 RÉSULTATS DES TRAVAUX Origine: Secrétariat général du Conseil Destinataire: délégations Nº doc. préc.: 8791/16

Plus en détail

Projet thématique du réseau AEHESIS

Projet thématique du réseau AEHESIS Projet thématique du réseau AEHESIS Aligning a European Higher Education Structure In Sport Science Rapport de la troisième année - Résumé - (Translated by INSEP Paris) 2006 VUE D ENSEMBLE DU PROJET 1

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre.

Au sein de l'union Européenne, le congé de maternité est variable d'un État à l'autre. Analyse n 3/2012 du RIEPP 1 Lorsque l'enfant paraît... à propos du repos d'accouchement, du congé de maternité, de paternité et autres congés parentaux et de l'égalité des genres en Europe Joëlle Mottint,

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

Les clés de la mixité

Les clés de la mixité Women Matter 2012: Making the Breakthrough Les clés de la mixité Focus sur les entreprises françaises 2 McKinsey conduit depuis de nombreuses années des travaux de recherche sur le rôle des femmes au sein

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant 38 Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant Sous-indicateur n 9-1 : nombre de consultations de médecins par habitant (omnipraticiens et spécialistes, y compris consultations

Plus en détail

Agenda numérique - Partie V. Juillet 2015

Agenda numérique - Partie V. Juillet 2015 Agenda numérique - Partie V Juillet 2015 Table des matières Partie V - Protection et sécurité des données numériques... 1 V.1 Cybersécurité... 1 V.2 Sécurité des paiements... 3 V.3 Confiance des consommateurs

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des

Plus en détail

Global Competitiveness Report 2008-2009: Le Luxembourg parvient à maintenir sa position compétitive selon le World Economic Forum

Global Competitiveness Report 2008-2009: Le Luxembourg parvient à maintenir sa position compétitive selon le World Economic Forum Global Competitiveness Report 2008-2009: Le Luxembourg parvient à maintenir sa position compétitive selon le World Economic Forum Selon le rapport annuel établi pour l année 2008-2009 par le World Economic

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LES LANGUES

LES EUROPEENS ET LES LANGUES EUROBAROMETRE 54 Special LES EUROPEENS ET LES LANGUES RAPPORT REDIGE PAR INRA (EUROPE) EUROPEAN COORDINATION OFFICE S.A. POUR La Direction Générale De l Education et de la Culture GERE ET ORGANISE PAR

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Les entreprises belges renforcent la collaboration entre leur fonction Finance et d autres départements Elles s inscrivent dans la tendance européenne, mais ne font

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet / Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

Changer les attitudes face au vieillissement de la population active Stratégies d adaptation dans les entreprises allemandes

Changer les attitudes face au vieillissement de la population active Stratégies d adaptation dans les entreprises allemandes Changer les attitudes face au vieillissement de la population active Stratégies d adaptation dans les entreprises allemandes Bettina Splittgerber 03.08 1 Les changements démographiques en Allemagne 2 L

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur

Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur Sigmah : des ONG humanitaires coopérent pour répondre à un besoin du secteur Plaisians, le 21/07/14 Table des matières Le projet Sigmah Le logiciel Sigmah La phase 2 : vers une «adoption étendue» Membres

Plus en détail

1- Définition du télétravail :

1- Définition du télétravail : Introduction L essor des nouvelles technologies de l information et de la communication, l accès à internet à haut débit, la pression de l emploi et de la compétitivité dans les entreprises ont fait émerger

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

90 ans au service de l'excellence en éducation!

90 ans au service de l'excellence en éducation! Genève, le 19 janvier 2015 Original : anglais 90 ans au service de l'excellence en éducation! SOIXANTE-QUATRIÈME SESSION DU CONSEIL DU BUREAU INTERNATIONAL D ÉDUCATION Genève, 28 30 janvier 2015 VISIBILITÉ

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Organisateur informaticien/organisatrice informaticienne (32341 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Chef de projet informatique........................................

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

je suis quelque peu ému mais aussi fier de pouvoir vous transmettre les meilleures salutations des responsables et des adhérents du BDÜ.

je suis quelque peu ému mais aussi fier de pouvoir vous transmettre les meilleures salutations des responsables et des adhérents du BDÜ. Monsieur le Directeur. Monsieur le Directeur. Madame Contino, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs je suis quelque peu ému mais aussi fier de pouvoir vous transmettre les meilleures salutations des responsables

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants La République Tunisienne, l'union européenne (ci-après "UE") et les États membres

Plus en détail

Satisfaction du patient

Satisfaction du patient Satisfaction du patient Johan Van der Heyden Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 26 E-mail

Plus en détail

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe

Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe Frais et systèmes nationaux d'aides financières aux étudiants dans l'enseignement supérieur en Europe 2014/2015 Eurydice Faits et chiffres Education et formation Problématiques clés Introduction La question

Plus en détail

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION

DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION ISO/CEI/GEN 01:2001 DECLARATION ISO/CEI SUR LA PARTICIPATION DES CONSOMMATEURS AUX TRAVAUX DE NORMALISATION Avant-propos Parallèlement à l'essor rapide du commerce international des biens et services,

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme L'éducation et la formation des femmes CSW41 Conclusions concertées (1997/4) Nations Unies, mars 1997 L'éducation et la formation des femmes 1. On s'accorde largement

Plus en détail

Développement des ressources humaines

Développement des ressources humaines Développement des ressources humaines Comme il a été dit plus haut, la compétitivité d une économie dépend non seulement de son capital matériel mais aussi des connaissances que possèdent ses entrepreneurs

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Sauvez l'europe plus que l'euro!

Sauvez l'europe plus que l'euro! Sauvez l'europe plus que l'euro! OPINIONS Jean-Jacques Rosa, Jean-Pierre Vesperini...et un groupe d'économistes européens La tribune,14/02/2014, 11:04-1830 mots Le maintien dans l'euro de la France et

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

1-9 August 2003, Berlin

1-9 August 2003, Berlin World Library and Information Congress: 69th IFLA General Conference and Council 1-9 August 2003, Berlin Code Number: 014-F Meeting: 91. Education and Training Simultaneous Interpretation: Yes Rapport

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Communiqué de presse. Canon publie les résultats de son étude paneuropéenne observant l impact des TIC sur les relations de travail

Communiqué de presse. Canon publie les résultats de son étude paneuropéenne observant l impact des TIC sur les relations de travail Communiqué de presse Canon publie les résultats de son étude paneuropéenne observant l impact des TIC sur les relations de travail L étude souligne la progression significative au sein des entreprises

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF Journée de formation FEBISP juin 2001 Intervention de Monsieur Michel COLSON Président de la Section CPAS de l Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Président: Pierre Violo Secrétaire Générale: Gisèle Mary-Dugue FPNTIC Une Equipe Secteur

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'employabilité des diplômés des systèmes d'éducation et de formation

Conclusions du Conseil sur l'employabilité des diplômés des systèmes d'éducation et de formation CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Conclusions du Conseil sur l'employabilité des diplômés des systèmes d'éducation et de formation 3164ème Conseil EDUCATION, JEUNESSE, CULTURE et SPORT Bruxelles, 10 et 11

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/PFA/4/2 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUATRIÈME QUESTION

Plus en détail

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez.

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service associe une base de données sur les instruments financiers d envergure internationale à un système

Plus en détail

Recrutement et organisation Etat des lieux et stratégie de la CES

Recrutement et organisation Etat des lieux et stratégie de la CES COMITE EXECUTIF Bruxelles, les 14 et 15 mars 2006 170.CE Recrutement et organisation Etat des lieux et stratégie de la CES ETUC/EC169/JN/CP/WK/CMJ/KH/ab-29/11/2005 EUROPEAN TRADE UNION CONFEDERATION CONFEDERATION

Plus en détail