N.B. Cette thèse a été financée par France Télécom Division R&D et préparée au sein de France Télécom Division R&D en collaboration avec le LRI.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N.B. Cette thèse a été financée par France Télécom Division R&D et préparée au sein de France Télécom Division R&D en collaboration avec le LRI."

Transcription

1 ORSAY N attribué par la bibliothèque N D ORDRE : / / / / / / / / / / / UNIVERSITÉ DE PARIS-SUD U.F.R. SCIENTIFIQUE D ORSAY T H È S E présentée pour obtenir le grade de DOCTEUR EN SCIENCES DE L UNIVERSITÉ PARIS 11, ORSAY Discipline : Informatique par Frédéric DANG NGOC Soutenue le 17 février 2006 Titre : MOTEUR DE RECHERCHE PERSONNALISÉ ET DÉCENTRALISÉ Directeurs de thèse : Pierre FRAIGNIAUD (CNRS) Joaquín KELLER (France Télécom R&D) JURY M. Karl ABERER, Professeur, EPFL, rapporteur M. Ernst W. BIERSACK, Professeur, U. de Nice et Telecom Paris, Eurecom examinateur M. Pierre FRAIGNIAUD, Directeur de Recherche CNRS, LRI, U. Paris-Sud.... directeur de thèse M. Joaquín KELLER, France Télécom R&D co-directeur de thèse Mme. Anne-Marie KERMARREC, Directeur de Recherche INRIA, IRISA rapporteur Mme. Marie-Christine ROUSSET, Professeur, U. d Orsay et U. de Grenoble examinateur

2 2

3 3 Résumé : La recherche d information est devenue plus que jamais un problème d actualité. Le problème ne se situe pas dans la pénurie d information mais au contraire sur sa surabondance. Nous décrirons dans cette thèse le moteur de recherche personnalisé et décentralisé MAAY que nous avons conçu. La motivation étant de proposer une alternative aux moteurs de recherche de la Toile (Google, Yahoo!, etc.) que le manque de transparence risque de rendre de moins en moins crédibles (biais des résultats, censure, confidentialité, etc.). Nous proposons dans MAAY d utiliser les utilisateurs, plus particulièrement leurs actions dans le système, pour personnaliser les résultats. Dans MAAY, la publication, l indexation et la recherche de données sont décentralisées sur les machines des utilisateurs. Chaque machine (pair) apprend les profils sémantiques des autres pairs et des documents à partir de l observation de messages de recherche et de téléchargements. En interrogeant préférentiellement les pairs ayant des profils sémantiques similaires, et en classant les documents en fonction du profil du demandeur, les utilisateurs devraient trouver des documents qui leur soient pertinents. C est ce que nous avons montré au travers de simulations. Pour ces simulations, nous avons proposé un modèle des utilisateurs et des documents ainsi qu un ensemble de mesures pour évaluer l efficacité d un système de recherche à retourner des réponses personnalisées à ses utilisateurs. Les résultats obtenus par simulation montrent que MAAY arrive à s adapter aux utilisateurs en leur fournissant des réponses qui leur sont personnalisées. Enfin, nous avons implémenté un prototype de MAAY afin de tester sa faisabilité et les différentes fonctionnalités qui seront implémentées dans la version finale du système. Title : A Decentralized Personalized Search Engine Abstract : Nowadays, information retrieval is still a hard problem. The issue does not lie on information scarcity but rather on its overabundance. In this thesis, we will describe the search engine MAAY that we have conceived. The motivation is to propose an alternative to web search engines (Google, Yahoo!, etc.) whose lack of transparency makes less credible (skewed results, censorship, privacy, etc.). In this system, we propose to use the users, more particularly, their actions in the system, to personalize results. In MAAY, publications, indexations and searches are decentralized on user s computers. Each computer (peer) learns semantic profiles of other peers and of documents from observations of search and download messages. By preferentially querying peers with similar semantic profiles, and by ranking documents according to the requester profile, users may find documents which are relevant for them. That is what we show through simulations. To do so, we propose a user and document model, and several measures to evaluate the efficiency of a search system to provide personalized answers to its users. The results that we have obtained show that MAAY succeeds in adapting to its users by providing them personalized answers. Finally, we have implemented a prototype of our system to test its feasibility and the functionalities that will be implemented in the final version of our system. Discipline (Orsay) : Informatique Specialité : Systèmes distribués Mots clés : Moteur de recherche, Système pair-à-pair Intitulé et adresse de l U.F.R. ou du laboratoire : Laboratoire de Recherche en Informatique (LRI) Université Paris-Sud Orsay Cedex N.B. Cette thèse a été financée par France Télécom Division R&D et préparée au sein de France Télécom Division R&D en collaboration avec le LRI.

4 4 Remerciements

5 5

6 Table des matières Table des matières 6 1 Introduction Contexte Axe de recherche Plan de la thèse Les systèmes de recherche Moteurs de recherche de la Toile Terminologie Architecture et fonctionnement Classement des pages TFIDF et VSM PageRank HITS Conclusion Défauts des moteurs de recherche Systèmes de recherche décentralisés non structurés Principes Le système centralisé Napster Gnutella v Hiérarchie à deux niveaux Retransmission itérative Routage sémantique Règles de routage de requête indépendant de la requête Règles de routage par identifiant de document Règles de routage par mot Bilan Systèmes de recherche décentralisés structurés Les tables de hachage distribuées CHORD CAN Pastry Conclusion Recherche de documents par mot Recherche par coordonnée sémantique Bilan Conclusion

7 7 3 Maay Modèle Présentation générale Structure des messages Déroulement d une recherche Profils sémantiques des voisins Apprentissage du profil des voisins Critères de routage Routage des requêtes de recherche Vieillissement Profils sémantiques des documents Apprentissage du profil des documents Critères de classement Classement des documents Mise en cache des résultats Vieillissement Protocole Protocole de recherche Propagation de la requête de recherche Réception d une requête de recherche Réception d une réponse de recherche Protocole de téléchargement Description détaillée des messages Conclusion Modèles des utilisateurs Terminologie Coefficient de clustering Graphes aléatoires d Erdös et Rényi Graphes petit monde Graphes sans échelle Lois de puissance Modèles des utilisateurs de systèmes d échanges de fichiers Modèles basés sur les propriétés observées Modèles utilisant des données réelles Mesures d évaluation Mesures quantitatives Mesures qualitatives Conclusion Modèle des utilisateurs proposé Modèle statique Propriétés des distributions Propriétés des réseaux Mesure de pertinence personnalisée Définition Test de la mesure de pertinence personnalisée Modèle dynamique Les requêtes de recherche Les téléchargements Arrivées des utilisateurs

8 8 TABLE DES MATIÈRES Modèle réduit Mesures d évaluation personnalisées Conclusion Simulation Instanciation du modèle des utilisateurs Simulation Paramètres de la simulation Paramètres du modèle des utilisateurs Paramètres des nœuds MAAY Résultats Qualité du voisinage Pertinence des réponses de recherche Influences des paramètres de recherche Nombre maximal de résultats par réponse de recherche (ehc) Nombre de retransmissions de la requête (ttl) Nombre de voisins vers lesquels un nœud retransmet la requête (fnc) Taille du cache des documents Bilan Modèle basé sur le graphe des articles DBLP Conclusion Mise en oeuvre Fonctionnalités Systèmes approchés Recherche collaborative Recherche de ressources locales Bilan Architecture du nœud MAAY Terminologie Crawler Indexeur Gestionnaire d indexation Convertisseur Analyseur textuel Base de données Moteur de requêtes Gestionnaire de téléchargement Gestionnaire de profils Gestionnaire de communications Interface utilisateur Interface de recherche Annotation / Tagging Indexation d une page web Version d une page web Interface de configuration Méthodes pour faciliter le déploiement de MAAY Installeur Bootstrap Conclusion

9 9 7 Conclusion et perspectives Contributions Perspectives Amélioration des algorithmes de recherche de MAAY Critères de classement des documents Critères de sélections de voisins Fonctionnalités supplémentaires Gestion des droits Indexation d autres sources Fonctionnalité web Statistiques Bibliographie 117 A Test de la valeur de pertinence personnalisée 127 Table des figures 130 Liste des tableaux 131

10

11 Chapitre 1 Introduction La recherche et l acquisition du savoir ont toujours été un moteur dans l évolution de l humanité. Les méthodes de transmission ont évolué au cours des siècles, passant de l oral à l écriture, puis au numérique. Le numérique a permis d accélérer considérablement le transfert d information en permettant la réplication d une donnée en un instant. Mais c est surtout grâce au développement du réseau Internet qu une information peut maintenant être propagée à des milliers voire des milliards de personnes en quelques secondes. Les méthodes de recherche, qui traditionnellement se faisaient en explorant les informations classées par catégorie, se font maintenant en tapant quelques mots clés dans un moteur de recherche. Cependant, avec le développement de nouveaux médias de communication, l information disponible ne cesse de croître et augmente de manière exponentielle. Tout d abord avec le web et les groupes de discussion qui ont permis à tout anonyme d être lu par des millions de lecteurs. Puis maintenant avec les blogs qui permettent à tout un chacun de s exprimer via un journal qu il met régulièrement à jour. Avec des milliards de documents disponibles, il est très difficile de concevoir un système de recherche qui puisse répondre à des centaines de millions de requêtes quotidiennes. Les moteurs de recherche actuels comme Google, Yahoo et MSN Search sont confrontés à plusieurs problèmes : le fonctionnement de ces moteurs de recherche est tenu secret. Les utilisateurs sont donc impuissants face à la politique de confidentialité de ces moteurs de recherche et des biais qu ils introduisent pour le classement des résultats. le système demande une infrastructure lourde et coûteuse. les moteurs de recherche ne cherchent pas à s adapter à la personnalité de chaque utilisateur et fournissent des résultats impersonnels. Ainsi, par exemple, pour une requête sur le mot java, les moteurs de recherche fournissent des réponses sur le langage de programmation Java, que l utilisateur soit amateur d informatique, de géographie (île de Java) ou encore de danses françaises. la masse d informations à analyser est dynamique et gigantesque. L analyser entièrement et de manière régulière avec une périodicité courte est difficilement réalisable. Par conséquent, des documents peuvent être absents ou apparaître de manière erronée dans les résultats. Une étude réalisée en 2003 [77] montre que les moteurs actuels fournissent des résultats provenant d une version du web datant d un mois en moyenne. Avec l augmentation exponentielle des documents disponibles sur le web, ces problèmes vont devenir de plus en plus aigus et de nouvelles techniques seront nécessaires pour y faire face. Dans cette thèse, nous tenterons de résoudre ces problèmes en proposant un système de recherche décentralisé où l analyse des documents et les recherches sont gérées par les machines des utilisateurs. 11

12 12 CHAPITRE 1. INTRODUCTION 1.1 Contexte Un espace d information est un ensemble de données. Ces données peuvent être textuelles, sonores ou visuelles, et sont souvent décrites par des mots. L espace d information peut être dynamique, c est-à-dire que des données apparaissent, disparaissent ou se modifient continuellement. On appelle système de recherche ou moteur de recherche, une application permettant aux utilisateurs de rechercher des données dans un espace d information. Typiquement, les utilisateurs effectuent une requête de recherche composée d un ensemble de mots clés, et reçoivent en réponse une liste des descriptions de donnée (titre, extrait, URL). Les moteurs de recherche traditionnels se basent sur une architecture centralisée. Ces serveurs parcourent et indexent le web, et répondent aux requêtes des utilisateurs. Une alternative possible aux systèmes centralisés est le paradigme pair-à-pair (peer-to-peer en anglais, ou P2P). Un système pair-à-pair est un système où chaque machine est à la fois client (elle peut effectuer des requêtes) et serveur (elle répond aux requêtes). Un tel système n est composé que des machines des utilisateurs du système et n implique pas de coûteux serveurs dédiés. Une caractéristique commune des systèmes pair-à-pair est leur autonomie et leur résistance aux défaillances. Les machines s interconnectent automatiquement entre elles, et l arrivée de participants ou leur départ ne dégrade pas significativement le fonctionnement du système. 1.2 Axe de recherche Un système d échanges de fichiers pair-à-pair est un système où les utilisateurs peuvent rechercher et s échanger des fichiers. Chaque utilisateur gère un moteur de recherche local sur son espace d information correspondant à ses fichiers partagés. Une recherche s effectue en interrogeant le moteur de recherche de plusieurs utilisateurs. Ces systèmes ont plusieurs avantages. Premièrement, les réponses sont à jour puisque la recherche s effectue localement sur le contenu des machines interrogées. Deuxièmement, le système ne demande pas d infrastructures coûteuses. Cependant cette architecture n est pas exempte de défauts. Premièrement, la recherche n est pas exhaustive car elle est limitée aux contenus des quelques machines interrogées. Seules les fichiers populaires et largement répliqués peuvent donc être trouvés. Deuxièmement, la recherche est coûteuse en bande passante et le temps pour trouver une réponse peut être élevé. Troisièmement ce type de système n est pas bien adapté pour rechercher des documents sur leur contenu textuelle et pour les classer par pertinence. L idée d utiliser une architecture pair-à-pair pour implémenter un système de recherche a émergé en 1999 avec les systèmes d échanges de fichiers Napster et Gnutella, mais elle n a été que peu exploitée pour la recherche de documents avec classement par pertinence. Actuellement, seuls les systèmes pair-à-pair d échanges de fichiers ont été déployés et utilisés. Cependant, plusieurs systèmes de recherche pair-à-pair ont été proposés et permettent de résoudre partiellement ces problèmes. Un système de recherche doit pouvoir assurer les fonctionnalités suivantes : parcours exhaustif de l espace d information : le système vise à référencer l ensemble de l espace d information et à l analyser ; indexation à jour : les connaissances du système sur le contenu des documents présents dans l espace d information doivent être les plus à jour possible ; réponses exhaustives aux requêtes des utilisateurs : le système doit pouvoir fournir tous les résultats susceptibles d intéresser l utilisateur ; classement par pertinence des résultats : le système doit présenter à l utilisateur les résultats qui lui sont les plus pertinents en premières positions. Ce sont ces fonctions que nous allons essayer de décentraliser dans notre système de recherche proposé dans cette thèse.

13 1.3. PLAN DE LA THÈSE Plan de la thèse Cette thèse est découpée en plusieurs chapitres. Dans le chapitre 2, nous étudions les moteurs de recherche de la Toile et les systèmes de recherche décentralisés. Les moteurs de recherche de la Toile sont composés d un ensemble de machines dédiées qui parcourent et analysent l espace d information. Les données extraites lors de l analyse de l espace d information sont stockées dans des bases de données. Ces bases de données contiennent des descriptions des documents visités et les index inversés associant à chaque mot, la liste des documents dans lesquels il apparaît. Comme le nombre de documents convenant à une requête peut atteindre plusieurs millions dans le cas où des mots populaires sont utilisés (par exemple Java, Linux, etc.), des algorithmes de classement ont été proposés afin de présenter aux utilisateurs, les résultats les plus pertinents en première position. Nous présentons dans le chapitre 2 quelques uns de ces critères se basant sur la fréquence des mots et/ou sur les liens hypertextes entre les documents. Ensuite nous décrivons les problèmes auxquels sont confrontés les moteurs de recherche : censure et biais des résultats, absence de personnalisation des résultats, résultats non complets et non à jour, etc. Les systèmes de recherche décentralisés se basent uniquement sur les machines de ses utilisateurs pour analyser l espace d information et y effectuer des recherches. Dans ce type de systèmes, les machines ont les mêmes fonctionnalités et sont appelées pairs. Les utilisateurs des systèmes de recherche décentralisés peuvent rechercher, publier et télécharger des documents se trouvant sur les autres pairs. Les index des documents, qui comprend notamment les documents publiés par les utilisateurs, sont répartis sur les machine des utilisateurs. Ces systèmes possèdent plusieurs avantages : les résultats sont à jour et le coût financier du déploiement est pratiquement nul. Deux approches sont employées pour implémenter ces systèmes : Dans l approche non structurée, les pairs sont autonomes et les connexions inter-utilisateur ne leur sont pas contraintes de satisfaire une topologie particulière. Dans les systèmes non structurés chaque pairs est connectés à un ensemble d autres pairs appelés voisins. Les pairs agissent comme des moteurs de recherche sur leurs données locales. Un utilisateur effectue une recherche en interrogeant plusieurs pairs voisins qui interrogent à leur tour plusieurs pairs voisins et ainsi de suite. Cependant, cette approche est toutefois relativement coûteuse en bande passante, et la recherche n est pas exhaustive puisque seule une partie de l espace d information est explorée. Pour augmenter l exhaustivité de la recherche tout en diminuant la bande passante utilisée, plusieurs solutions ont été proposées. Parmi ces solutions, le routage sémantique nous semble la plus prometteuse. Dans cette approche, les pairs choisissent des pairs spécifiques vers lesquels retransmettre les requêtes de recherche afin d augmenter la probabilité qu une requête de recherche atteigne un pair susceptible de fournir des réponses pertinentes. Dans l approche structurée, chaque machine est responsable d un certain nombre de mots clés et doit connaître la liste des documents dans lesquels chacun de ces mots apparaît (index inversés). Le réseau est structuré de telle sorte qu une requête sur un mot peut facilement être routée vers le pair qui est responsable du mot clé de la requête. Pour effectuer une recherche, un pair n a qu à interroger les machines responsables des mots de la requête pour récupérer les listes des documents qui contiennent ces mots puis effectuer leurs intersections. Cette approche permet d obtenir des réponses exhaustives. Cependant, elle a plusieurs défauts. Tout d abord, une recherche multi-mots est coûteuse en bande passante puisqu elle implique l envoie de longues listes de documents vers l initiateur de la requête. L arrivée et le départ de pairs entraînent un transfert de responsabilité des mots (donc des index inversés) coûteuse en bande passante. Enfin, les publications de documents sont coûteuses en messages envoyés pour mettre à jour les index inversés.

14 14 CHAPITRE 1. INTRODUCTION Les systèmes de recherche décentralisés non structurés nous paraissent une solution viable pour permettre aux utilisateurs de rechercher, publier et télécharger des documents entre eux. Cependant, ces systèmes ne gèrent pas encore la personnalisation des résultats. C est ce que nous allons proposer dans notre système de recherche. Dans le chapitre 3, nous présentons le système de recherche personnalisé et décentralisé que nous avons conçu appelé MAAY. Les utilisateurs de MAAY peuvent publier, rechercher et télécharger des documents. MAAY ne repose que sur les machines de ses utilisateurs et n utilise pas de serveurs dédiés. Ce système personnalise les résultats en fonction des utilisateurs en utilisant les relations existant entre les utilisateurs, les documents et les mots. MAAY utilise un routage sémantique personnalisé et un classement de document personnalisé afin que les utilisateurs puissent trouver des résultats qui leur soient pertinents. Le routage sémantique personnalisé vise à diriger les requêtes de recherche de l initiateur vers les pairs partageant des intérêts en communs. Nous avons pour cela défini un mécanisme d apprentissage permettant à chaque pair d établir localement le profil sémantique de ses voisins par l observation des messages de recherche et de téléchargement reçus. Nous avons ensuite utilisé ces profils sémantiques pour définir plusieurs critères de routage qui tiennent compte des mots de la requête et de la similarité de profils entre le pair demandeur et le pair interrogé. Le classement personnalisé des résultats a pour but de filtrer les résultats de manière à ne retourner que des documents présentant un profil susceptible d intéresser le pair demandeur. Nous avons pour cela proposé un mécanisme d apprentissage où chaque pair apprend les mots caractéristiques des documents (profil du document) à partir des requêtes de téléchargement. En utilisant les profils des documents et les profils des pairs, nous avons défini plusieurs critères de classements qui tiennent compte à la fois de la requête de recherche et du profil du pair demandeur. Nous avons ensuite décrit le protocole de recherche et de téléchargement dans MAAY ainsi que les algorithmes utilisés. Pour tester la pertinence de notre approche, nous avons soumis notre système à des simulations. Dans le chapitre 4, nous avons défini un nouveau modèle des utilisateurs. Les modèles des utilisateurs de système d échanges de fichiers se révèlent incomplets pour simuler notre système car, d une part, ils ne permettent pas de mesurer la pertinence personnalisée des résultats, et d autre part, les recherches se font souvent par l identifiant du document (nom du fichier, titre de la chanson, etc.) et non par mot clé. Pour concevoir notre modèle, nous nous sommes basés sur des études de traces de moteurs de recherche actuels, bibliométriques et sémantiques pour définir les relations entre les utilisateurs et leurs documents, et entre les documents et leurs mots. Nous avons également défini le comportement des utilisateurs, c est-à-dire l émission de requêtes de recherche et le téléchargement de documents. Les mots de la requête et les documents téléchargés sont choisis en fonction des relations existantes entre les utilisateurs et les documents, et entre les documents et les mots. Nous avons introduit une mesure de pertinence personnalisée pour évaluer la pertinence d un résultat par rapport à un mot et à un utilisateur donné. Nous avons ensuite apporté une validation expérimentale de cette mesure en la testant sur des données de la base bibiliographique DBLP. Cette pertinence personnalisée nous a permis, d une part, de simuler les choix des utilisateurs envers les documents (apparaissant dans les réponses de recherche) qu ils vont télécharger, et d autre part, de définir un ensemble de mesures pour évaluer l efficacité d un système de recherche à fournir des réponses personnalisées à ses utilisateurs. Dans le chapitre 5, nous évaluons notre système de recherche MAAY en simulant des utilisateurs de notre système au moyen du modèle défini dans le chapitre 4. Nous avons proposé une méthode pour instancier ce modèle. Nous avons ensuite, grâce à un programme que nous avons implémenté, simulé des milliers d utilisateurs effectuant des milliers de requêtes de recherche. Les résultats nous

15 1.3. PLAN DE LA THÈSE 15 montrent que les utilisateurs s agrègent par intérêts communs et que les critères de routage et de classement que nous avons définis permettent aux requêtes d atteindre des documents qui soient pertinents du point de vue de l initiateur de la requête. Nous avons étudié l influence des paramètres de propagation de requêtes sur la qualité des résultats, et avons ainsi pu observer qu une recherche pouvait être satisfaite en interrogeant peu de pairs. En désactivant le routage sémantique et le classement des résultats, nous avons pu montrer que le choix des voisins interrogés jouaient un rôle plus important que le classement des résultats. Enfin, nous avons effectué une simulation plus réaliste en simulant des utilisateurs construits à partir de la base bibliographique DBLP. Les résultats obtenus sont comparables à ceux obtenus avec les utilisateurs générés à partir de notre modèle. Dans le chapitre 6 nous montrons comment implémenter un prototype de MAAY plus complet avec plus de fonctionnalités qui nous servira de base pour la conception du système final. Le prototype implémente un système permettant aux utilisateurs d effectuer des recherches locales (fichiers présents sur le disque dur de l utilisateur) et collaboratives (fichiers partagés par les autres utilisateurs). Les utilisateurs de MAAY peuvent aussi annoter les documents qu ils téléchargent et indexer les pages du web qu ils visitent. Nous présentons les différentes fonctionnalités du prototype, l architecture interne du programme (crawler, indexeur, moteur de requêtes, etc.) et les structures de données qui sont utilisées pour stoquer les différentes données. Nous décrivons enfin comment l utilisateur interagit avec le programme pour effectuer ses recherches et utiliser ses différentes fonctionnalités. La mise en place de ce système nous a permis de montrer la faisabilité du système et de tester les différentes fonctionnalités qui pourront être implémentées dans le système final. Enfin, dans le chapitre 7 nous concluons en réfléchissant aux améliorations futures possibles du système MAAY. Nous décrivons quelques critères de routage et de classement qui pourraient être utilisés afin d améliorer le système. Nous présentons également de nouvelles fonctionnalités qui pourraient être implémentés pour rendre le système plus riche. Enfin, nous finissons en décrivant la possibilité de récupérer des statistiques pour, d une part, améliorer le modèle que nous avons proposé, et d autre part, proposer des batteries de tests pour de futures simulations de MAAY ou d autres systèmes.

Cours de Data Mining PageRank et HITS

Cours de Data Mining PageRank et HITS Cours de Data Mining PageRank et HITS Andreea Dragut Univ. Aix-Marseille, IUT d Aix-en-Provence Andreea Dragut Cours de Data Mining PageRank et HITS 1 / 48 Plan du cours Présentation Andreea Dragut Cours

Plus en détail

Evaluation et analyse de la fréquentation d un site

Evaluation et analyse de la fréquentation d un site cterrier.com 15/06/09 1 / 5 Cours Informatique commerciale Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

Recherche d information textuelle

Recherche d information textuelle Recherche d information textuelle Recherche Web B. Piwowarski CNRS / LIP6 Université Paris 6 benjamin@bpiwowar.net http://www.bpiwowar.net Master IP - 2014-15 Cours et travaux pratiques basés sur les documents

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE 1.1 C est quoi l INTERNET? C est le plus grand réseau télématique au monde, créé par les Américains et issu du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency ). Ce dernier

Plus en détail

Le WEB: présentation

Le WEB: présentation Le WEB: présentation Introduction: définition(s), historique... Principes d'utilisation:. le système Hypertexte. le fonctionnement pratique Naviguer sur le Web, les bases. les principales fonctions d'un

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE SON SITE WEB?

COMMENT AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE SON SITE WEB? COMMENT AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE SON SITE WEB? Sommaire Le trafic sur son site web Le référencement naturel Comment marche un moteur de recherche? Le positionnement Mise en garde Pour aller plus loin

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA VISIBILITE DE SON SITE WEB?

COMMENT AMELIORER LA VISIBILITE DE SON SITE WEB? Le grand nombre d utilisateurs d Internet, «professionnels», «particuliers», et le développement du haut débit, transforment la vision des sites Internet. De par sa couverture mondiale, de l étendue de

Plus en détail

16 septembre 2013. Lundi de l Economie l. rencement. Foix. CCI Ariège

16 septembre 2013. Lundi de l Economie l. rencement. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique 16 septembre 2013 Lundi de l Economie l Numérique Le référencementr rencement Foix CCI Ariège Définition Référencement naturel Le référencement (SEO, Search Engine Optimization)

Plus en détail

augmenter votre visibilité sur internet

augmenter votre visibilité sur internet moteurs de recherche: référencement & positionnement augmenter votre visibilité sur internet Un guide écrit par Fabrice Perrin & Nicolas Jan blue-infinity Genève blue-infinity est une société leader dans

Plus en détail

Chercher sur le Web : juste un point fixe et quelques algorithmes

Chercher sur le Web : juste un point fixe et quelques algorithmes Chercher sur le Web : juste un point fixe et quelques algorithmes Serge Abiteboul, directeur de recherche Inria à l École Normale Supérieure de Cachan Le Web met à notre disposition une masse considérable

Plus en détail

Proposition d activité utilisant l application. Tripatouille. (http://www.malgouyres.fr/tripatouille/)

Proposition d activité utilisant l application. Tripatouille. (http://www.malgouyres.fr/tripatouille/) IREM Clermont-Ferrand Algorithmique au lycée Malika More malika.more@u-clermont1.fr 28 janvier 2011 Proposition d activité utilisant l application Tripatouille (http://www.malgouyres.fr/tripatouille/)

Plus en détail

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP)

Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Rapport du Jury du Concours 2010 Épreuve Pratique d Algorithmique et de Programmation (EPAP) Loris Marchal, Guillaume Melquion, Frédéric Tronel 21 juin 2011 Remarques générales à propos de l épreuve Organisation

Plus en détail

demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs de recherche?

demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs de recherche? 50 questions essentielles à vous poser avant la mise en ligne de votre site pour ne plus vous demander pourquoi mon site n'apparaît pas sur google ou pourquoi mon site n'est pas référencé par les moteurs

Plus en détail

INTERNET, C'EST QUOI?

INTERNET, C'EST QUOI? INTERNET, C'EST QUOI? Internet, c'est quoi? «Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET

REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET FONCTIONNEMENT DES MOTEURS DE RECHERCHE APPROCHE METHODOLOGIQUE DU REFERENCEMENT INSCRIPTIONS POPULARITE ET ECHANGE DE LIENS SUIVI ET VEILLE REFERENTIELLE

Plus en détail

Évaluation d une architecture de stockage RDF distribuée

Évaluation d une architecture de stockage RDF distribuée Évaluation d une architecture de stockage RDF distribuée Maeva Antoine 1, Françoise Baude 1, Fabrice Huet 1 1 INRIA MÉDITERRANÉE (ÉQUIPE OASIS), UNIVERSITÉ NICE SOPHIA-ANTIPOLIS, I3S CNRS prénom.nom@inria.fr

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

Définition et diffusion de signatures sémantiques dans les systèmes pair-à-pair

Définition et diffusion de signatures sémantiques dans les systèmes pair-à-pair Définition et diffusion de signatures sémantiques dans les systèmes pair-à-pair Raja Chiky, Bruno Defude, Georges Hébrail GET-ENST Paris Laboratoire LTCI - UMR 5141 CNRS Département Informatique et Réseaux

Plus en détail

Département Informatique 5ème année 2008-2009. Cahier des Charges

Département Informatique 5ème année 2008-2009. Cahier des Charges École Polytechnique de l Université de Tours 64, Avenue Jean Portalis 37200 TOURS, FRANCE Tél. +33 (0)2 47 36 14 14 Fax +33 (0)2 47 36 14 22 www.polytech.univ-tours.fr Département Informatique 5ème année

Plus en détail

Introduction. M2206 Intégration web. Introduction. Introduction 20/01/2014

Introduction. M2206 Intégration web. Introduction. Introduction 20/01/2014 Introduction M2206 Intégration web http://www.atinternet.fr/ressources/ressources/etudespubliques/barometre-des-moteurs/ Référencement des sites web et moteurs de recherche Introduction Introduction http://www.go-gulf.com/blog/social-networking-user/

Plus en détail

Windows Internet Name Service (WINS)

Windows Internet Name Service (WINS) Windows Internet Name Service (WINS) WINDOWS INTERNET NAME SERVICE (WINS)...2 1.) Introduction au Service de nom Internet Windows (WINS)...2 1.1) Les Noms NetBIOS...2 1.2) Le processus de résolution WINS...2

Plus en détail

Prototype de canal caché dans le DNS

Prototype de canal caché dans le DNS Manuscrit auteur, publié dans "Colloque Francophone sur l Ingénierie des Protocoles (CFIP), Les Arcs : France (2008)" Prototype de canal caché dans le DNS Lucas Nussbaum et Olivier Richard Laboratoire

Plus en détail

Pair-à-Pair: Architectures et Services

Pair-à-Pair: Architectures et Services Pair-à-Pair: Architectures et Services Fabrice Le Fessant Fabrice.Le_Fessant@inria.fr Équipe ASAP (Réseaux très large échelle) INRIA Saclay Île de France Octobre 2008 Fabrice Le Fessant () Architectures

Plus en détail

Référencement naturel & E-tourisme. Pau 02/10/2008

Référencement naturel & E-tourisme. Pau 02/10/2008 Référencement naturel & E-tourisme Pau 02/10/2008 Enjeux de la visibilité de votre site e-tourisme Principe de fonctionnement d un moteur de recherche Evaluer la qualité de référencement de son site internet

Plus en détail

Glossaire. www.themanualpage.org ( themanualpage.org) soumises à la licence GNU FDL.

Glossaire. www.themanualpage.org ( themanualpage.org) soumises à la licence GNU FDL. Glossaire Ce glossaire contient les termes techniques et de spécialité les plus employés dans cette thèse. Il emprunte, pour certaines d entre elles, les définitions proposées par www.themanualpage.org

Plus en détail

IC05 2004 Analyse de Réseaux Sociaux : perspective algorithmique

IC05 2004 Analyse de Réseaux Sociaux : perspective algorithmique IC05 2004 Analyse de Réseaux Sociaux : perspective algorithmique Eustache DIEMERT Université de Technologie de Compiègne - Réseaux, Territoires et Géographie de l Information 11 mai 2004 Réseaux Sociaux?

Plus en détail

Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel

Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel Stefano Zacchiroli zack@pps.univ-paris-diderot.fr Laboratoire PPS, Université Paris Diderot 2013 2014 URL http://upsilon.cc/zack/teaching/1314/freesoftware/

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Les modes de recherche sur le Web 2.0

Les modes de recherche sur le Web 2.0 Les modes de recherche sur le Web 2.0 1 Sommaire 1. Contexte 2. Le collaboratif : les moteurs thématiques 3. La syndication des résultats de recherche 4. Les connaissances : des moteurs 2 1 1. Moteurs

Plus en détail

Présentation Internet

Présentation Internet Présentation Internet 09/01/2003 1 Sommaire sières 1. Qu est-ce que l Internet?... 3 2. Accéder à l Internet... 3 2.1. La station... 3 2.2. La connection... 3 2.3. Identification de la station sur Internet...

Plus en détail

I.1 Introduction. I.2 La recherche d information. I.2.1 Définitions

I.1 Introduction. I.2 La recherche d information. I.2.1 Définitions I.1 Introduction La Recherche d Information (RI) peut être définie comme une activité dont la finalité est de localiser et de délivrer un ensemble de documents à un utilisateur en fonction de son besoin

Plus en détail

Recherche d information textuelle

Recherche d information textuelle Recherche d information textuelle Pré-traitements & indexation B. Piwowarski CNRS / LIP6 Université Paris 6 benjamin@bpiwowar.net http://www.bpiwowar.net Master IP - 2014-15 Cours et travaux pratiques

Plus en détail

Comment bien référencer mes sites internet? Les 100 SECRETS EN VIDÉO

Comment bien référencer mes sites internet? Les 100 SECRETS EN VIDÉO Comment bien référencer mes sites internet? Les 100 SECRETS EN VIDÉO éditions Page 2/14 A propos de l auteur... Souvent défini comme «sérial-créateur», Jean-Marie PÉRON est à l origine depuis 1992 d entreprises

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Référencement Vendredi 4 Juillet Ile Degaby

Référencement Vendredi 4 Juillet Ile Degaby Donnez un second souffle à votre e-commerce Référencement Vendredi 4 Juillet Ile Degaby Nicolas Viron / Laurent Bizot Introduction Attente : Comment référencer son site? Thème : Fonctionnement du référencement

Plus en détail

LE CONCEPT DU CMS CHAPITRE 1

LE CONCEPT DU CMS CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 LE CONCEPT DU CMS Techniques traditionnelles de construction de sites... 14 Les principes des CMS... 18 Le langage HTML... 26 Check-list... 41 11 Même s il est d usage de comparer Internet

Plus en détail

Les nouvelles technologies du Web

Les nouvelles technologies du Web Les nouvelles technologies du Web S. Aicardi Journées Mathrice, Limoges, 15-17 Mars 2005 Principe IRC Le terme de messagerie instantanée recouvre plusieurs réalités : Envoi de messages courts type SMS

Plus en détail

Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux

Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux Erick Stattner Laboratoire LAMIA Université des Antilles et de la Guyane, France erick.stattner@univ-ag.fr Guadeloupe, Novembre 2012 Erick Stattner Introduction

Plus en détail

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Hamamache Kheddouci Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/Université

Plus en détail

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Karima Dhouib, Sylvie Després Faiez Gargouri ISET - Sfax Tunisie, BP : 88A Elbustan ; Sfax karima.dhouib@isets.rnu.tn,

Plus en détail

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche?

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? 9 Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? Le trafic d un site internet Le référencement naturel Les freins

Plus en détail

Un point de vue technique sur la loi Internet et création

Un point de vue technique sur la loi Internet et création Un point de vue technique sur la loi Internet et création Fabrice Le Fessant Expert des systèmes distribués et des réseaux pair-à-pair Chercheur à l INRIA Saclay - Île-de-France (Institut National de Recherche

Plus en détail

Étude de l application DNS (Domain Name System)

Étude de l application DNS (Domain Name System) Étude de l application DNS (Domain Name System) Master 1 Informatique Pascal Sicard Introduction Le but de ce TP est de comprendre l utilisation et le fonctionnement de l application réseau DNS (Domain

Plus en détail

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Sommaire Chapitre 1. Présentation générale de l Internet... 1 1. Vue d ensemble d Internet... 2 1.1. Introduction... 2 1.2. Définition de l Internet... 2

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

Programmation Internet Cours 4

Programmation Internet Cours 4 Programmation Internet Cours 4 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 17 octobre 2011 1 / 23 Plan 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 3. Web 3.1 Internet et ses services 3.1 Fonctionnement du Web

Plus en détail

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services 69 Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services M. Bakhouya, J. Gaber et A. Koukam Laboratoire Systèmes et Transports SeT Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Plus en détail

Référencement naturel

Référencement naturel Référencement naturel 1er novembre 2011 Pour optimiser votre positionnement dans les moteurs de recherche, renforcer votre visibilité en ligne et améliorer le contenu de votre site web pour le référencement

Plus en détail

BIEN NAVIGUER SUR INTERNET. 2. Les moteurs de recherche. Ligue Libérale des Pensionnés asbl

BIEN NAVIGUER SUR INTERNET. 2. Les moteurs de recherche. Ligue Libérale des Pensionnés asbl C BIEN NAVIGUER SUR INTERNET 2. Les moteurs de recherche Ligue Libérale des Pensionnés asbl 09/203 C DE L ORDINATEUR TABLE DES MATIÈRES I. Définition et fonctionnement d un moteur de recherche P.-2 II.

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Marketerson site. Référencement naturel. Nicolas Foudral Oxatis

Marketerson site. Référencement naturel. Nicolas Foudral Oxatis Marketerson site Référencement naturel Nicolas Foudral Oxatis 13 et 14 mai 2011 La conférence en deux mots A qui s adresse cette conférence? Webmasters aguerris Novices Quel sujets seront traités? bonnes

Plus en détail

WysiUpStudio. CMS professionnel. pour la création et la maintenance évolutive de sites et applications Internet V. 6.x

WysiUpStudio. CMS professionnel. pour la création et la maintenance évolutive de sites et applications Internet V. 6.x WysiUpStudio CMS professionnel pour la création et la maintenance évolutive de sites et applications Internet V. 6.x UNE SOLUTION DE GESTION DE CONTENUS D UNE SOUPLESSE INÉGALÉE POUR CRÉER, MAINTENIR ET

Plus en détail

18 TCP Les protocoles de domaines d applications

18 TCP Les protocoles de domaines d applications 18 TCP Les protocoles de domaines d applications Objectifs 18.1 Introduction Connaître les différentes catégories d applications et de protocoles de domaines d applications. Connaître les principaux protocoles

Plus en détail

10 points clés pour bien démarrer votre projet web

10 points clés pour bien démarrer votre projet web 10 points clés pour bien démarrer votre projet web Un cahier des charges pour cerner votre projet Afin de vous aider dans la réflexion de votre futur site Internet, ADVEO a conçu une check-list avec les

Plus en détail

Moteurs de recherche alternatifs, libres et décentralisés

Moteurs de recherche alternatifs, libres et décentralisés Moteurs de recherche alternatifs, libres et décentralisés Hackpéro Gwadalug 7 décembre 2011 By fwix and hnourel (seeks enthusiasts) Quel(s) moteur(s) utilisez-vous? Enjeux trouver tous types de ressources

Plus en détail

Architecture d un service de partage de données modifiables sur une infrastructure pair-à-pair

Architecture d un service de partage de données modifiables sur une infrastructure pair-à-pair Architecture d un service de partage de données modifiables sur une infrastructure pair-à-pair Mathieu Jan Mathieu.Jan@irisa.fr Superviseurs : Gabriel Antoniu, Luc Bougé, Thierry Priol {Gabriel.Antoniu,Luc.Bouge,Thierry.Priol}@irisa.fr

Plus en détail

Étude de l application DNS (Domain Name System)

Étude de l application DNS (Domain Name System) Étude de l application DNS (Domain Name System) RICM 4 - Option Réseaux Pascal Sicard Introduction Le but de ce TP est de comprendre l utilisation et le fonctionnement de l application réseau DNS (Domain

Plus en détail

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Séminaire INTERNET Nom de votre société Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Présentation du séminaire Introduction Historique Définitions Quelques chiffres Présentation d INTERNET Les composantes

Plus en détail

Web Science. Master 1 IFI. Andrea G. B. Tettamanzi. Université de Nice Sophia Antipolis Département Informatique andrea.tettamanzi@unice.

Web Science. Master 1 IFI. Andrea G. B. Tettamanzi. Université de Nice Sophia Antipolis Département Informatique andrea.tettamanzi@unice. Web Science Master 1 IFI Andrea G. B. Tettamanzi Université de Nice Sophia Antipolis Département Informatique andrea.tettamanzi@unice.fr 1 Annonce : recherche apprenti Projet Géo-Incertitude Objectifs

Plus en détail

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Définition protocole Un protocole est un ensemble de règles et de procédures à respecter pour émettre et recevoir des données sur un réseau

Plus en détail

WEBISO Internet & Intranet workflow

WEBISO Internet & Intranet workflow WEBISO Internet & Intranet workflow Pour qualité, sécurité, environnement & santé Copyright 2012 Ockham B.V.B.A. All rights reserved WEBISO is a registered trademark of Ockham B.V.B.A. in Europe, the USA

Plus en détail

Internet personnel. Auteur: Guillaume GUAY La Clé Informatique Université de Sherbrooke, mars 2006

Internet personnel. Auteur: Guillaume GUAY La Clé Informatique Université de Sherbrooke, mars 2006 Création d un d site Internet personnel Auteur: Guillaume GUAY La Clé Informatique Université de Sherbrooke, mars 2006 1-2-3 Étapes de mise sur pied d un d site Internet personnel! 1 - Création des fichiers

Plus en détail

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir.

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir. Mise à jour: Mars 2012 Objectif du module Réseaux Informatiques [Archi/Lycée] http://fr.wikipedia.org/ Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Acquérir un... Ressources

Plus en détail

Votre cloud est-il net?

Votre cloud est-il net? Votre cloud est-il net? Avril 2012 greenpeace.fr Mettre en marche une révolution énergétique 03 2 Votre cloud est-il net? Frank van Biemen / EvoSwitch / Greenpeace Greenpeace Votre cloud est-il net? Résumé

Plus en détail

Sauvegarde collaborative entre pairs Ludovic Courtès LAAS-CNRS

Sauvegarde collaborative entre pairs Ludovic Courtès LAAS-CNRS Sauvegarde collaborative entre pairs 1 Sauvegarde collaborative entre pairs Ludovic Courtès LAAS-CNRS Sauvegarde collaborative entre pairs 2 Introduction Pourquoi pair à pair? Utilisation de ressources

Plus en détail

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Quatrième colloque hypermédias et apprentissages 275 BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Anne-Olivia LE CORNEC, Jean-Marc FARINONE,

Plus en détail

L introduction à la thèse

L introduction à la thèse L introduction à la thèse 1) Thème : L importance du référencemement/positionnement sur le web pour les PME. 2) Rédiger une première problématique : Référencement : Quelles sont les solutions les mieux

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI

Cours Base de données relationnelles. M. Boughanem, IUP STRI Cours Base de données relationnelles 1 Plan 1. Notions de base 2. Modèle relationnel 3. SQL 2 Notions de base (1) Définition intuitive : une base de données est un ensemble d informations, (fichiers),

Plus en détail

1 La visualisation des logs au CNES

1 La visualisation des logs au CNES 1 La visualisation des logs au CNES 1.1 Historique Depuis près de 2 ans maintenant, le CNES a mis en place une «cellule d analyse de logs». Son rôle est multiple : Cette cellule est chargée d analyser

Plus en détail

Exploiter et diffuser des flux RSS Pourquoi exploiter les flux d information pour votre veille professionnelle?

Exploiter et diffuser des flux RSS Pourquoi exploiter les flux d information pour votre veille professionnelle? 6 Exploiter et diffuser des flux RSS Pourquoi exploiter les flux d information pour votre veille professionnelle? Comment fonctionne les RSS? Lire et recevoir vos informations Où trouver des flux RSS pertinents?

Plus en détail

Tutoriel Drupal «views»

Tutoriel Drupal «views» Tutoriel Drupal «views» Tutoriel pour la découverte et l utilisation du module Drupal «Views» 1 Dans ce tutoriel nous allons d abord voir comment se présente le module views sous Drupal 7 puis comment

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

Introduction ASP.NET

Introduction ASP.NET 1 Sommaire Introduction... 1 1 Framework... 2 1.1 Général (.NET)... 2 1.2 ASP.NET... 2 2 Prérequis... 2 3 Présentation des bases d un projet ASP.NET... 3 3.1 Création d un projet... 3 3.2 Site Web : Les

Plus en détail

Pourquoi une stratégie de sites dédiés? Laurent-Pierre GILLIARD AEC 14/06/2007 Vincent MOREAU SYSTONIC 09/06/2006

Pourquoi une stratégie de sites dédiés? Laurent-Pierre GILLIARD AEC 14/06/2007 Vincent MOREAU SYSTONIC 09/06/2006 Pourquoi une stratégie de sites dédiés? Laurent-Pierre GILLIARD AEC 14/06/2007 Vincent MOREAU SYSTONIC 09/06/2006 Pour répondre précisément aux attentes de vos publics cibles Pour répondre aux contraintes

Plus en détail

Formation Site Web. Menu du jour. Le web comment ça marche? Créer un site web Une solution proposée pour débuter La suite?

Formation Site Web. Menu du jour. Le web comment ça marche? Créer un site web Une solution proposée pour débuter La suite? Menu du jour Le web comment ça marche? Créer un site web Une solution proposée pour débuter La suite? Le web comment ça marche? - Internet le réseau des réseaux. Un peu d'histoire. - adresse IP : numéro

Plus en détail

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une Introduction : On appelle «Web», contraction de «World Wide Web» (d'où l'acronyme www), une des possibilités offertes par le réseau Internet de naviguer entre des documents reliés par des liens hypertextes.

Plus en détail

FICHE PRODUIT COREYE CACHE Architecture technique En bref Plateforme Clients Web Coreye Cache applicative Références Principe de fonctionnement

FICHE PRODUIT COREYE CACHE Architecture technique En bref Plateforme Clients Web Coreye Cache applicative Références Principe de fonctionnement COREYE CACHE Solution d absorption de charge pour une disponibilité et une performance optimales des applications Web En bref Architecture technique La plateforme Coreye Cache délivre la majeure partie

Plus en détail

Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6

Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6 Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6 1 BERNIER François http://astronomie-astrophotographie.fr Table des matières Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer

Plus en détail

ETRE VISIBLE SUR INTERNET. Search Engine Optimisation (SEO)

ETRE VISIBLE SUR INTERNET. Search Engine Optimisation (SEO) ETRE VISIBLE SUR INTERNET Search Engine Optimisation (SEO) INTRODUCTION Définition Search Engine Marketing (SEM) : opérations consistant à générer du trafic par l achat de publicités sur les moteurs de

Plus en détail

SEO On-page. Avez-vous mis toutes les chances de votre côté pour le référencement de votre site?

SEO On-page. Avez-vous mis toutes les chances de votre côté pour le référencement de votre site? SEO On-page Avez-vous mis toutes les chances de votre côté pour le référencement de votre site? I. Introduction... p.2 II. Optimisation on-page vs off-page... p.3 III. Les éléments importants de vos pages...

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

LIVRE BLANC Pratiques recommandées pour l utilisation de Diskeeper sur les réseaux SAN (Storage Area Networks)

LIVRE BLANC Pratiques recommandées pour l utilisation de Diskeeper sur les réseaux SAN (Storage Area Networks) LIVRE BLANC Pratiques recommandées pour l utilisation de Diskeeper sur les réseaux SAN (Storage Area Networks) Think Faster. [Pensez plus vite] Visitez Condusiv.com RECOMMANDATIONS D UTILISATION DE DISKEEPER

Plus en détail

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale

Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale LIVRE BLANC Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale Mai 2010 Garantir une meilleure prestation de services et une expérience utilisateur optimale CA Service

Plus en détail

Jeudi 30 avril 2009. L art de bien référencer son site Internet

Jeudi 30 avril 2009. L art de bien référencer son site Internet Jeudi 30 avril 2009 L art de bien référencer son site Internet Quelques chiffres 1.2 milliard d internautes dans le monde. 343 millions d internautes en Europe. (InternetworldStats, November 2007) 250

Plus en détail

RCS : 437 893 761 NIORT SIRET : 43789376100019 APE : 722c Déclaration CNIL N 1048341

RCS : 437 893 761 NIORT SIRET : 43789376100019 APE : 722c Déclaration CNIL N 1048341 CONDITIONS GENERALES DE REFERENCEMENT DE SITE INTERNET AVEC NICOLAS Informatique RCS : 437 893 761 NIORT SIRET : 43789376100019 APE : 722c Déclaration CNIL N 1048341 PREAMBULE NICOLAS Informatique a notamment

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur le référencement!

Ce qu il faut savoir sur le référencement! Ce qu il faut savoir sur le référencement! Il n existe pas de solution miracle pour promouvoir efficacement sa marque sans avoir un minimum de connaissances en webmarketing et sur les moyens pour appliquer

Plus en détail

Les Content Delivery Network (CDN)

Les Content Delivery Network (CDN) Les Content Delivery Network (CDN) Paris Californie : + 45 ms Paris Sidney : + 85 ms Amazon : 100 ms de temps de chargement supplémentaires 1% de ventes en moins Poids moyen des pages d'accueil : 2000

Plus en détail

Algorithmique et langages du Web

Algorithmique et langages du Web Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 Peip Biologie Groupe 7 & 8 Durée totale de l enseignement = 46h ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie

Plus en détail

Recherche et Diffusion de l Information dans les Réseaux. Philippe Robert. Le 8 avril 2014

Recherche et Diffusion de l Information dans les Réseaux. Philippe Robert. Le 8 avril 2014 Recherche et Diffusion de l Information dans les Réseaux Philippe Robert Le 8 avril 2014 Présentation Présentation Directeur de recherche à l INRIA Responsable de l équipe de recherche Réseaux, Algorithmes

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL?

COMMENT OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL? LAD C. MENES / Shutterstock COMMENT OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL? Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 1. DÉFINIR DES MOTS ET EXPRESSIONS CLÉS PERTINENTS

Plus en détail

IBM Managed Security Services for Web Security

IBM Managed Security Services for Web Security Description des services 1. Nature des services IBM Managed Security Services for Web Security Les services IBM Managed Security Services for Web Security («MSS for Web Security») peuvent inclure : a.

Plus en détail

Petite histoire d Internet

Petite histoire d Internet À la base, Internet est défini par des ordinateurs qui sont reliés entre eux grâce à des câbles, du WiFi ou encore des satellites, créant ainsi un réseau à échelle mondiale. Les ordinateurs communiquent

Plus en détail

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP)

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP) Trouver l information scientifique sur Internet Morgane Le Gall (BLP) Programme Accueil Le Web : présentation Les moteurs de recherche généralistes (n 1: Google) Les moteurs spécialisés (ex.google scholar,

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. Le référencement de sites internet

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011. Le référencement de sites internet CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 18 MAI 2011 de sites internet Webmarketing et Référencement Quels enjeux pour votre site internet? Définition naturel, également appelé SEO pour Search Engine Optimization,

Plus en détail

Sauvegarde collaborative en pair-à-pair

Sauvegarde collaborative en pair-à-pair Sauvegarde collaborative en pair-à-pair Fabrice Le Fessant Fabrice.Le_Fessant@inria.fr ASAP Team INRIA Saclay Île de France Octobre 2008 Fabrice Le Fessant () Backup en pair-à-pair Rennes 2008 1 / 21 Plan

Plus en détail

Projet en nouvelles technologies de l information et de la communication

Projet en nouvelles technologies de l information et de la communication Projet en nouvelles technologies de l information et de la communication Site Web universitaire du Prof. Jacques Moeschler. Nono Steeve Semestre de printemps 2013 Sous la direction du Prof Luka Nerima

Plus en détail