REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L AGRICULTURE. Projet de Facilité Alimentaire au Sénégal. Plan de visibilité et stratégie de communication

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L AGRICULTURE. Projet de Facilité Alimentaire au Sénégal. Plan de visibilité et stratégie de communication"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L AGRICULTURE Projet de Facilité Alimentaire au Sénégal Plan de visibilité et stratégie de communication OCTOBRE 2010

2 A. Contexte 1. Face à la crise alimentaire qui a affecté les pays très dépendants de l extérieur pour une grande partie de leur alimentation comme le Sénégal, le Gouvernement a défini, en avril 2009, une stratégie dénommée GOANA (Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l Abondance) dans le but d accroître la production alimentaire, notamment le riz qui constitue une des bases pour la nourriture de la population. Cette stratégie encourage l intensification de la production alimentaire grâce à une utilisation plus grande de semences certifiées et d engrais minéraux. Pour se faire, le Gouvernement a facilité l acquisition des intrants. 2. Cette volonté des pouvoirs publics a cependant été limitée par l indisponibilité de la semence certifiée. En effet, depuis plus d une décennie, la sous-filière semence aussi bien pour l arachide, le mil, que pour les cultures maraîchères, est désorganisée du fait de mesures politiques inadéquates, de l intrusion d acteurs non compétents et d impayés dus par des opérateurs économiques au système bancaire. 3. Toutefois, depuis 2007, le PSAOP a soutenu les organisations de producteurs et les services de recherches agricoles en vue de contribuer à la reconstitution du capital semencier pour l arachide et le riz. Pour l arachide, 6 producteurs sur 10 en dépendent en terme de revenu. L arachide est également pour beaucoup de familles rurales la principale source de protéines. Elle fournit également aux animaux la fane et les tourteaux. Concernant le riz, il est le principal aliment de base des familles sénégalaises et malgré tout le potentiel offert par la culture irriguée et la culture pluviale du sud et du sud-est, le Sénégal importe, chaque année, plus de tonnes de riz. 4. La faible disponibilité en semences certifiées conjuguée à la vétusté du matériel agricole et au manque d organisation des filières n ont pas permis à ces familles de profiter de la demande croissante du marché domestique en produits agricoles induite par la crise alimentaire et la flambée des prix qui sévissent depuis Ces contraintes ont donc limité les avantages que les familles rurales pouvaient tirer de l abondance des pluies en 2008 et en 2009 ainsi que des facilités offertes par le Gouvernement à travers la GOANA. 5. Le PSAOP depuis 2007 puis relayé en 2008 et 2009 par le COM STABEX (Cadre d Obligations Mutuelles - Stabilisation des Exportations) financé par l Union Européenne ont promu 10 coopératives de producteurs de semence d arachide et de riz afin de satisfaire annuellement le tiers des besoins en semences à l horizon de décembre

3 6. En vue de consolider et d étendre les acquis mais aussi pour protéger ces familles rurales des effets de la crise alimentaire, il s avère indispensable de fournir, sur une courte période, des appuis substantiels à l action de production de semence certifiée de riz et d arachide. Une telle action est une opportunité de renforcer et de pérenniser ce dispositif fondamental pour l augmentation de la productivité et des revenus. 7. Pour le Gouvernement et en appui à la GOANA, le présent projet sera un élément complémentaire essentiel dans la mesure où les activités de production de semences pourront, dès 2011, rendre disponible de la semence certifiée d arachide et de riz à un prix accessible aux petits exploitants familiaux. 8. Par ailleurs, l Union Européenne à travers le PAM (Programme Alimentaire Mondial) fournit aux familles urbaines et rurales des facilités alimentaires parmi lesquelles des appuis techniques et financiers en vue d augmenter la production alimentaire. Le présent projet dont la vocation est de produire des semences certifiée d arachide et de riz à moindre coût, se révèle donc un bon levier pour rendre pérennes les capacités de production alimentaire des exploitants ruraux démunis qui auront reçu des appuis ponctuels du PAM. 9. Enfin, le Gouvernement a récemment préparé un PNIA (Programme National d Investissements Agricoles) qui s insère dans le cadre de la mise en œuvre de l ECOWAP (Politique Agricole de la CEDEAO). A travers ce PNIA, il ressort que les progrès attendus du secteur agricole nécessitent de rendre dynamiques les filières semences, notamment en favorisant la maîtrise de la production de semences par les organisations de producteurs, dont les membres sont à la fois les producteurs et les utilisateurs finaux. Le présent document présente un plan de visibilité et une stratégie de communication pour le projet de facilité alimentaire au Sénégal tel qu il est exigé pas l accord de contribution entre UE et FIDA. B. Objectif global 1. L objectif de cette stratégie de communication est d informer les bénéficiaires du projet, les décideurs, et les autres groupes cibles sur la vision, les objectifs et les 2

4 réalisations du projet de facilité alimentaire au Sénégal, tout en valorisant spécialement le rôle de l Union Européenne, du FIDA et des autres partenaires dans la mise en œuvre de ce programme. C. Groupes cibles 2. Les bénéficiaires directs : il s agit des CLCOP, des Organisations de producteurs et de leurs membres, du réseau de producteurs de semences d arachide, des coopératives, des producteurs d arachide et de riz. 3. Par ailleurs, le Gouvernement du Sénégal, l Union Européenne, le FIDA, l ASPRODEB, l ISRA et la DISEM qui sont responsables de l exécution du projet seront considérés comme bénéficiaires. 4. Le grand public : Ce groupe sera subdivisé en plusieurs sous groupes composés des acteurs qui sont intéressé par l exécution du projet : Les structures techniques (ANCAR, SAED, SODEFITEX) ; Les Projets/Programmes/ ONG qui appuient les productrices et les producteurs ; La société civile notamment les consommateurs Tout autre individu qui s intéresse au développement agricole et rural du Sénégal. D. Stratégie Toutes les activités conduites dans le cadre de ce plan de communication seront conformes aux directives du Manuel de communication et de visibilité de l UE. La stratégie de communication visera à maximiser la visibilité des activités et des résultats du projet suivant 3 axes stratégiques : Communication axée sur les résultats pour rendre visible les réalisations du projet et favoriser leur capitalisation ; Communication pour le développement organisationnelle ; Communication événementielle et de masse. Les différents canaux de édition (plaquette, teaser, newsletter...) média (annonce presse, relations presse...) hors média (PLV, mailing, annonces, packaging-design...) 3

5 web (site web, échange, marketing viral, ing,...) multimédia (cd-rom, vidéo,...) canaux de communication villageois (imams, chefs coutumiers, communicateurs traditionnels, ASC ) Fiches techniques Activités évenementielles (journée d information, réunions,atelier d information ) E. Environnement L environnement du projet est lié au manque de semences certifiées Sénégal et à la déstructuration de la sous- filière. En effet, depuis plus d une décennie, la sous-filière semence aussi bien pour l arachide, le mil, que pour les cultures maraîchères, est désorganisée du fait de mesures politiques inadéquates, de l intrusion d acteurs non compétents et d impayés dus par des opérateurs économiques au système bancaire. La faible disponibilité en semences certifiées conjuguée à la vétusté du matériel agricole et au manque d organisation des filières n ont pas permis à ces familles de profiter de la demande croissante du marché domestique en produits agricoles induite par la crise alimentaire et la flambée des prix qui sévissent depuis Ces contraintes ont donc limité les avantages que les familles rurales pouvaient tirer de l abondance des pluies en 2008 et en 2009 ainsi que des facilités offertes par le Gouvernement à travers la GOANA. Grâce au PSAOP qui a réformé les services agricoles, notamment les services de recherche et de conseil agricole, il a été constaté que le pilotage de ces services par la demande des organisations de producteurs constituait une clé de succès pour l adoption de technologies durables. En effet, la diffusion de technologies a connu un net progrès du fait que la demande des producteurs et de leurs organisations était devenue une des bases principales de financement et d évaluation de la recherche et du conseil agricoles. Dans ce sens, le Fonds National de Recherches Agricoles et Agro-alimentaires (FNRAA, à travers le PSAOP) est devenu l instrument de pilotage de la recherche et de financement compétitif du développement des innovations technologiques. La volonté est de plus en plus manifesté chez les producteurs d utiliser des semences certifiées à la place des graines tout venant ceci grâce aux enseignements tirés des projets précédents (PSAOP et COM STABEX). 4

6 Ces leçons tirées de l exécution des activités du PSAOP ( ) seront donc valorisées pour la correcte et diligente mise en œuvre du présent projet. Opérations de communication à ce jour Avec l exécution du PSAOP II et du Com stabex Arachide, les activités de communication suivantes ont été réalisées : - Publication de bulletins d informations mensuels régionaux à destination des organisations de base - Diffusion d émissions radio régionalisées dans les régions en collaboration avec des radios locales et communautaires - Organisation de journées régionales d informations et de bilan de la campagne agricole - Contractualisation avec un journal mensuel privé pour suivre les activités et distribuer le journal aux OP et à leurs membres. - Réalisation de supports audiovisuels dont 1 film sur les différentes étapes et les différents acteurs de la production de semences d arachide - Utilisation des Sites internet de l ASPRODEB, du PSAOP pour informer les partenaires du projet - Réalisation de plaquettes de capitalisation des actions de reconstitution du capital semencier arachide - Organisation de journées de sensibilisation sur les coopératives F. Eléments du plan de communication Thèmes et messages clés Thèmes clés Thèmes clés 1 : le projet vise à satisfaire les besoins en semences certifiées de riz et d arachide pour les petits exploitants familiaux afin d accroître leur production et améliorer leur sécurité alimentaire Messages clés par thème Message clé 1 : En raison de la place l arachide dans l économie rurale et du riz dans l alimentation des Sénégalais, le Gouvernement du Sénégal en collaboration avec l Union Européenne et le FIDA appuie la reconstitution du capital semencier arachide et riz Message clé 2 : l ISRA assure la production des 4 premiers niveaux de semences ; les coopératives 5

7 Thèmes clés 2 : le projet va appuyer le renforcement de la durabilité et de la rentabilité du dispositif de production de semences certifiées d arachide et de riz au niveau des producteurs semenciers. organisées en réseau s occupent des niveaux restants et la DISEM se charge de la certification de la production Message clé 3 : le projet vise à renforcer le dispositif des producteurs de semences qui repose sur la mise en place de coopératives et leur organisation en réseau, leur équipement, la formation de leurs membres, leur partenariat avec le système bancaire pour le financement des activités. Message clé 4 : le projet renforcera les capacités de production de l ISRA et assurera la formation des contrôleurs de la DISEM G. Approche La communication sera basée sur une approche : - Proactive ou réactive, - graduelle et constante, - à grande visibilité, - à une échelle régionale, nationale et internationale ; - avec des Publics cibles limités. H. Ressources Humaines L UCTF du PSAOP2, avec l appui des agences d exécution, sera responsable de la mise en œuvre du plan de communication du projet. I. Budget 6

8 Le budget global pour la mise en œuvre de la stratégie de communication et du plan de visibilité de la FA/EU est estimé à EUR soit CFA (voir annexe 2). J. Suivi et évaluation du plan de communication La mise en œuvre du plan de communication du projet sera suivie et évaluée. Deux types d indicateurs seront utilisés : Les indicateurs de réalisation et de résultat permettront de mesurer l'exécution des actions. Ils sont principalement d'ordre quantitatif et concernent le : o Nombre d activités événementielles organisées ; o Nombre d articles publiés ; o Nombre d insertion dans les sites internet ; o Nombre d émissions, de reportages radio ou télé diffusées ; o Nombre d outils de visibilité réalisés (plaquette, film ). Les indicateurs d'impact permettent d'évaluer l'impact sur les cibles du projet et sur le grand public. Ils sont de nature qualitative. De ce fait, ils doivent être renseignés par une personne externe au projet. K. Opérationnalisation L opérationnalisation de ce plan de communication est présentée dans l annexe 1 cidessous par rapport aux outils de communication, les coûts et les responsabilités de mise en œuvre. 7

9 Annexe 1. Plan de communication Périodes Début du projet Fin campagne agricole 2010 Fin campagne agricole 2011 Plan de communication du projet Dates De janvier à juin 2010 Décembre 2010 Décembre 2011 Objectif principal Informer les acteurs sur les objectifs, les résultats attendus et la stratégie du projet Informer les acteurs sur le déroulement des activités, les résultats de la première année de mise en oeuvre du projet et les perspectives de l année suivante Informer les acteurs sur le déroulement des activités de la deuxième année et les résultats obtenus, les résultats consolidés du projet, les résultats de la capitalisation des activités du projet Cibles Les bénéficiaires directs : il s agit des CLCOP, des Organisations de producteurs et de leurs membres, du réseau de producteurs de semences d arachide, des coopératives, des producteurs d arachide et de riz. Le grand public : Les structures techniques (ANCAR, SAED, SODEFITEX) Les Projets/Programmes/ ONG qui appuient les 1 Les bénéficiaires directs : il s agit des CLCOP, des Organisations de producteurs et de leurs membres, du réseau de producteurs de semences d arachide, des coopératives, des producteurs d arachide et de riz, les agences d exécution, l Union Européenne et le FIDA, le Gouvernement du Sénégal. Le grand public : Les structures techniques (ANCAR, SAED, Les bénéficiaires directs : il s agit des CLCOP, des Organisations de producteurs et de leurs membres, du réseau de producteurs de semences d arachide, des coopératives, des producteurs d arachide et de riz, les agences d exécution, l Union Européenne et le FIDA, le Gouvernement du Sénégal. Le grand public : Les structures techniques (ANCAR, SAED,

10 productrices et les producteurs La société civile notamment les consommateurs SODEFITEX) Les Projets/Programmes/ ONG qui appuient les productrices et les producteurs La société civile notamment les consommateurs SODEFITEX) Les Projets/Programmes/ ONG qui appuient les productrices et les producteurs La société civile notamment les consommateurs Objectif par cible ; Canaux / support de communication Les bénéficiaires directs : sous-groupe 1 : CLCOP, Organisations de producteurs et de leurs membres, réseau de producteurs de semences d arachide, coopératives Les bénéficiaires directs : sous-groupe 1 : CLCOP, Organisations de producteurs et de leurs membres, réseau de producteurs de semences d arachide, coopératives Les bénéficiaires directs : sous-groupe 1 : CLCOP, Organisations de producteurs et de leurs membres, réseau de producteurs de semences d arachide, coopératives Objectif : informer sur l existence du projet, son objectif, ses résultats attendus, ses cibles, sa stratégie de mise en œuvre, le mécanisme de fonctionnement des coopératives Objectif : informer sur le déroulement des activités, les résultats obtenus, les leçons apprises et les perspectives de Objectif : informer sur le déroulement des activités de la deuxième année et les résultats obtenus, les résultats consolidés du projet, les résultats de la capitalisation des activités du projet. Canaux/support de Plaquette de présentation du projet Panneaux de signalisation 2 Atelier-bilan Emissions et reportages radio Sites internet Visite de terrain avec la presse Sous-groupe 2 : producteurs Atelier-bilan Sites internet Documentaire Visite de terrain avec la presse CD ROM

11 canaux de communication villageois (imams, chefs coutumiers, communicateurs traditionnels, ) atelier d information Sous-groupe 2 : producteurs d arachides et de riz Objectif : informer sur l existence du projet, son objectif, ses résultats attendus Panneaux de signalisation atelier d information Le grand public : sous-groupe 1 : Les structures techniques (ANCAR, SAED, SODEFITEX) Les Projets/Programmes Objectifs : informer sur L existence du projet, son objectif et ses résultats 3 d arachides et de riz Objectif : informer sur le déroulement des activités, les résultats obtenus, les perspectives de Atelier-bilan Le grand public : sous-groupe 1 : Les structures techniques (ANCAR, SAED, SODEFITEX) Les Projets/Programmes Objectifs : informer sur L existence du projet, son objectif et ses résultats attendus, sa stratégie de mise en oeuvre et les partenariats possibles Atelier-bilan Sites internet Rapports d activités Plaquette de capitalisation Sous-groupe 2 : producteurs d arachides et de riz Objectif : informer sur le déroulement des activités de la deuxième année et les résultats obtenus, les résultats consolidés du projet, les résultats de la capitalisation des activités du projet. Atelier-bilan Documentaire Le grand public : sous-groupe 1 : Les structures techniques (ANCAR, SAED, SODEFITEX) Les Projets/Programmes Objectifs : informer sur le déroulement des activités de

12 attendus, sa stratégie de mise en oeuvre et les partenariats possibles Plaquette de présentation du projet Panneaux de signalisation atelier d information sites internet ing Sous-groupe 2 : la société civile Objectif : informer sur l existence du projet, son objectif, ses résultats attendus et ses enjeux Panneaux de signalisation 4 Visite de terrain avec la presse Sous-groupe 2 : la société civile Objectif : informer sur l existence du projet, son objectif, ses résultats attendus et ses enjeux Emissions reportages radio et débats atelier d information sites internet rapports d activités Visite de terrain avec la presse la deuxième année et les résultats obtenus, les résultats consolidés du projet, les résultats de la capitalisation des activités du projet Atelier-bilan Sites internet Documentaire Rapports d activités CD ROM Plaquette de capitalisation Visite de terrain avec la presse Sous-groupe 2 : la société civile Objectif : informer sur le déroulement des activités de la deuxième année et les résultats obtenus, les résultats consolidés du projet, les résultats de la capitalisation des activités du projet Canaux/support de

13 atelier d information sites internet ing atelier d information sites internet rapports d activités Documentaire Visite de terrain avec la presse Résultats attendus Responsable Les cibles sont bien informées des objectifs, de la stratégie d intervention, des résultats et des enjeux du projet Les cibles sont bien informées du déroulement des activités, des résultats et des perspectives pour 2011 Les cibles sont bien informées du déroulement des activités de la deuxième année et des résultats obtenus, des résultats consolidés du projet, des résultats de la capitalisation des activités du projet UCTF et agences d exécution UCTF et agences d exécution UCTF et agences d exécution NB. Le financement du documentaire et des ateliers d informations et de bilan n est pas pris en compte dans le budget. 5

14 Annexe 2. Activités de communication, planification et coûts Activités de communication planification Quantité total Prix CFA Prix euro Responsable mise en oeuvre Coût 2010 Coût 2011 Total euro Plaquettes de présentation du projet Panneaux de signalisation Dernier semestre 2010 Dernier semestre UCTF ASPRODEB Emissions, reportages radio et débats dans les zones d intervention (Vallée, Bassin Arachidier et Casamance) et couverture nationale Visite de terrain avec la presse Tous les trimestres Dernier semestre 2010 et dernier semestre ASPRODEB ASPRODEB Réalisation Plaquettes de capitalisation Réalisation CD ROM de capitalisation Fin de projet Fin de projet UCTF UCTF Total en Euro

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication

Modèle ou Exemple. Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication MISSION AU MALI ANNEXE 8 Modèle ou Exemple Facilité Alimentaire de l Union Européenne au Benin (2010 2011) Plan de Visibilité et Stratégie de Communication A. Contexte La volatilité des prix couplée à

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION ET DE VISIBILITE Ue/FIDA Pour le Programme de Facilité Alimentaire de l Ue

PLAN DE COMMUNICATION ET DE VISIBILITE Ue/FIDA Pour le Programme de Facilité Alimentaire de l Ue PLAN DE COMMUNICATION ET DE VISIBILITE Ue/FIDA Pour le Programme de Facilité Alimentaire de l Ue Stratégie de communication générale Niveau Pays / Bénin La volatilité des prix couplée à la crise financière

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

Des semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs

Des semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs apport annuel O 1998 es semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs L POUCTIO et la distribution de semences sont de véritables contraintes pour la diffusion de nouvelles variétés culturales.

Plus en détail

Sommaire. Editorial. Sommaire. Editorial 2. LE FSSA EN BREF

Sommaire. Editorial. Sommaire. Editorial 2. LE FSSA EN BREF Programme Adaptation aux Changements Climatiques en Afrique (ACCA) Fonds de Soutien aux Stratégies locales d'adaptation Sommaire Sommaire 1. Editorial 2. 1. LE Editorial FSSA EN BREF 3. 2. ZOOM Le FSSA,

Plus en détail

3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE

3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE 3 ème CONGRES DU RIZ EN AFRIQUE ALLOCUTION DU Dr Oumar NIANGADO Délégué de la Fondation YAOUNDE/CAMEROUN, 21-24 OCTOBRE 2013 Mesdames/Messieurs les Ministres (etc.) Permettez-moi tout d abord, au nom du

Plus en détail

Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales régionales

Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales régionales 1 Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des agricoles et commerciales régionales Termes de référence Mars 2012 1 2 I. Contexte et justification Les enjeux de

Plus en détail

Impact de la gestion des stocks publics des produits vivriers sur le warrantage au Burkina Faso

Impact de la gestion des stocks publics des produits vivriers sur le warrantage au Burkina Faso MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE =-=-=-=-=--=-=-=- SECRETARIAT GENERAL =-=-=-=-=--=-=-=- DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DES STATISTIQUES SECTORIELLES -=-=-=-=-=--=-=-= DIRECTION

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Chantier n 2.7 - Diffuser et communiquer

Chantier n 2.7 - Diffuser et communiquer Chantier n 2.7 - Diffuser et communiquer Objectif général Le projet fixe une ambition mobilisatrice pour l'agriculture française. Son succès dépendra de son appropriation par l'ensemble des acteurs et

Plus en détail

Le projet "Appui à l amélioration de la situation de l emploi de la femme rurale et gestion durable de l Arganeraie dans le Sud-Ouest du Maroc "

Le projet Appui à l amélioration de la situation de l emploi de la femme rurale et gestion durable de l Arganeraie dans le Sud-Ouest du Maroc Le projet "Appui à l amélioration de la situation de l emploi de la femme rurale et gestion durable de l Arganeraie dans le Sud-Ouest du Maroc " Intervention de M. AMAR MLAHI Cadre au Ministère de l Emploi

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Secrétariat Exécutif NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS --

STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS -- STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS -- POUR LA PERIODE S ETALANT DE SEPTEMBRE 2014 A NOVEMBRE 2015 TABLE DES MATIERES OBJECTIF GENERAL DU PROJET :... 3 SITUATION ACTUELLE :... 4 OBJECTIFS

Plus en détail

Inades-Formation Togo Servir le bien commun

Inades-Formation Togo Servir le bien commun Inades-Formation Togo Servir le bien commun Termes de référence. Consultant International pour l appui à la capitalisation d une expérience sur le crédit agricole au Togo. Le contexte L économie du Togo

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

EXPÉRIENCES PROGRAMME FEMMES ET ENTREPRENARIAT RESPONSABLE (FER) Mme Fatou NDOYE Juin 2010

EXPÉRIENCES PROGRAMME FEMMES ET ENTREPRENARIAT RESPONSABLE (FER) Mme Fatou NDOYE Juin 2010 EXPÉRIENCES PROGRAMME FEMMES ET ENTREPRENARIAT RESPONSABLE (FER) Mme Fatou NDOYE Juin 2010 I. Présentation d Enda Graf sahel 1.1 Bref exposé de l histoire d Enda Graf Sahel Créé en 1975 sous le nom de

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

COMISSÂO DA CEDEAO ECOWAS COMMISSION COMMISSION DE LA CEDEAO

COMISSÂO DA CEDEAO ECOWAS COMMISSION COMMISSION DE LA CEDEAO COMISSÂO DA CEDEAO ECOWAS COMMISSION COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument d appui au stockage et commercialisation par les OP» Plateforme d Appui au Développement Rural et

Plus en détail

Réponses des Organisations régionales face aux crises de 2007 et 2008

Réponses des Organisations régionales face aux crises de 2007 et 2008 Secrétariat Exécutif Programme Régional d Appui Accès aux Marchés Réponses des Organisations régionales face aux crises de 2007 et 2008 Moussa CISSE Coordonnateur PRA/Accès aux Marchés Plan I. Introduction

Plus en détail

Mutuelles de santé L approche du CIDR

Mutuelles de santé L approche du CIDR 1 SYNTHESE DE LA SESSION DE FORMATION SUR «LE DEVELOPPEMENT ET LA VIABILITE DES MUTUELLES DE SANTE EN AFRIQUE» Centre de Formation et d appui Sanitaire (CEFA) Kinshasa, du 2 au 6 juin 2003 Depuis un certain

Plus en détail

LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA

LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA LE DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE MISE EN ŒUVRE DE L ECOWAP/PDDAA Niamey les 27, 28 et 29 Avril 2011 Plan de la présentation 1. Le contexte 2. Le dispositif institutionnel global 3. L Agence régionale pour

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Plan de sensibilisation

Plan de sensibilisation Ministère de l Éducation Nationale / Handicap International Niger Projet Projet : Développer l offre éducative pour les enfants handicapés au Niger Plan de sensibilisation Financé par Union Européenne

Plus en détail

Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER

Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER L EUROPE S ENGAGE EN CHAMPAGNE-ARDENNE STRATEGIE DE COMMUNICATION PROGRAMMATION 2014-2020 1 Table des matières Contexte...

Plus en détail

«Réflexion exploratoire sur un référentiel de formation des acteurs du CAR pour la région de Diourbel»

«Réflexion exploratoire sur un référentiel de formation des acteurs du CAR pour la région de Diourbel» Direction Régionale de Diourbel «Réflexion exploratoire sur un référentiel de formation des acteurs du CAR pour la région de Diourbel» L ANCAR est responsable de l ensemble de l exécution de la Composante

Plus en détail

2ème Séminaire international SESAME 2

2ème Séminaire international SESAME 2 2 ème Séminaire international SESAME 2 Meknés, Maroc, les 25 et 26 Avril 2014 Contribution du CGER VALLEE «L Agriculture Familiale dans la Vallée du Fleuve Sénégal» Présentation : Monsieur Amadou THIAW,

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

Lancement par l'odarc d'un Appel à Manifestation d Intérêt (A.M.I.)

Lancement par l'odarc d'un Appel à Manifestation d Intérêt (A.M.I.) Lancement par l'odarc d'un Appel à Manifestation d Intérêt (A.M.I.) «Développement de dispositifs d accompagnement financier complémentaires au financement bancaire en faveur des Jeunes Agriculteurs en

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

L évaluation du changement

L évaluation du changement L évaluation du changement Daniel Held, Dr. ès Sciences Economiques, Chargé de cours Université de Neuchâtel, Partenaire Qualintra SA Paru dans : Le pari de l intelligence, Cahiers de l ASO, J.Y. Mercier

Plus en détail

Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001

Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001 Tableau n 2 : Etat de mise en œuvre du plan d opération pour le second semestre 2001 Activités principales Sous-activités Activités détaillées Etat de mise en oeuvre Analyse/Observations Résultat 1 : Le

Plus en détail

Projet Incroyables Comestibles France. France

Projet Incroyables Comestibles France. France Projet Incroyables Comestibles France «Faire de la ville un immense jardin partagé dynamiser les territoires à travers des jardins collectifs accessibles à tous» Incroyables Comestibles France France Incroyables

Plus en détail

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org PLAN DE LA PRESENTATION Le contexte national Les besoins et solutions locales

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie) Pour un développement concerté du milieu rural Martiniquais www.réseaurural.fr DOSSIER DE PRESSE «Assemblée du Réseau Rural Martinique» le 29 septembre 2011 au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 :

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : Faire connaître le patrimoine du Pays de Gâtine auprès d un large public en encourageant la créativité des acteurs du territoire Règlement (UE) N 1305/2013

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

Plan de Communication Projet DIVIN

Plan de Communication Projet DIVIN Plan de Communication Projet DIVIN 1 3. PLAN DE COMMUNICATION : CADRE DE REFERENCE 1. 2. Le présent plan de communication constitue l un des outputs du projet DIVIN, dans une spécificité de la Composante

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Dans la plupart de ces cantines une contribution symbolique en espèces est demandée comme apport de la communauté. Cette contribution est de 300 F

Dans la plupart de ces cantines une contribution symbolique en espèces est demandée comme apport de la communauté. Cette contribution est de 300 F Démarrage du programme Programme de cantines très ancien au Sénégal (Etat ayant depuis longtemps développé un programme de cantines, intervention du PAM depuis les années 70, intervention de CPI depuis

Plus en détail

CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME MAJEUR GESTION DES RESSOURCES NATURELLES

CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME MAJEUR GESTION DES RESSOURCES NATURELLES COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF PROGRAMME MAJEUR GESTION DES RESSOURCES

Plus en détail

FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE

FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE 1 FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN PLACE D UN CADRE DE CONCERTATION ENTRE LE BENIN, LE BURKINA FASO, LE MALI, LE NIGER, LE NIGERIA

Plus en détail

Appel à projets/concours services innovateurs TÉLÉCENTRES, PASSERELLES DU DÉVELOPPEMENT RURAL AUX CARAÏBES

Appel à projets/concours services innovateurs TÉLÉCENTRES, PASSERELLES DU DÉVELOPPEMENT RURAL AUX CARAÏBES Appel à projets/concours services innovateurs TÉLÉCENTRES, PASSERELLES DU DÉVELOPPEMENT RURAL AUX CARAÏBES Annonce et Règlement du concours www.taiguey.org/cta-contest 1. Description générale 2. Catégories,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

SESSION DE FORMATION DES COLLABORATEURS DES MEDIATEURS DE L AMP-UEMOA

SESSION DE FORMATION DES COLLABORATEURS DES MEDIATEURS DE L AMP-UEMOA LE MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE Union Discipline Travail SESSION DE FORMATION DES COLLABORATEURS DES MEDIATEURS DE L AMP-UEMOA Du 22 au 24 octobre 2014 Thème 2 : Communication

Plus en détail

LICENCE 3 INFORMATION-COMMUNICATION

LICENCE 3 INFORMATION-COMMUNICATION LICENCE 3 INFORMATION-COMMUNICATION OBJECTIFS Créée en 2001, la licence générale Information - Communication forme les étudiants aux sciences humaines et sociales, aux théories et méthodes des sciences

Plus en détail

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3 Sommaire Introduction... 2 Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3... 3 OPPORTUNITES... 3... 3 Organisation du secteur... 4... 4 FAIBLESSES... 4... 4 Demande... 4... 4 OPPORTUNITES... 4... 5 Promotion et

Plus en détail

Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Ordre du jour. Faits marquants 1 er semestre 2008-2009

Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Ordre du jour. Faits marquants 1 er semestre 2008-2009 Réunion Visuel d intro d information N 1 : 26.02.2009 DA Rapport annuel 2008 Ordre du jour Faits marquants 1 er semestre 2008-2009 Point sur la cession des activités produits de jardin Comptes semestriels

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

AGRICULTURE. Note technique thématique

AGRICULTURE. Note technique thématique AGRICULTURE Note technique thématique CONTEXTE DE L AGRICULTURE SENEGALAISE La pauvreté rurale, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable constituent des défis pressants au Sénégal. Les trois problèmes

Plus en détail

Responsable de la communication externe

Responsable de la communication externe Responsable de la communication externe Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Relations presse Relations publics En entreprise / organisation Autres appelations : Responsable

Plus en détail

Son centre opérationnel à Bruxelles : un Référent technique réadaptation

Son centre opérationnel à Bruxelles : un Référent technique réadaptation Fédération Handicap International recrute pour Son centre opérationnel à Bruxelles : un Référent technique réadaptation Envoyez votre CV et lettre de motivation au plus tard le dimanche 1 novembre 2012

Plus en détail

Atelier sur la fluidification des échanges commerciaux en Afrique de l Ouest

Atelier sur la fluidification des échanges commerciaux en Afrique de l Ouest RESEAU DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DES PRODUCTEURS AGRICOLES DE L AFRIQUE DE L OUEST (ROPPA) CELLULE D EXECUTION TECHNIQUE 09 BP 884 Ouagadougou 09 - Tél. : (226) 50 36 08 25 - Fax : (226) 50 36 26

Plus en détail

Rapport Financier 2008-2009

Rapport Financier 2008-2009 RECA Réseau National des Chambres N d Agriculture du Niger iger REPUBLIQUE DU NIGER Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger (RECA - Niger) BP: 686 Niamey / Tel: 21 76 72 94 Email: recaniger@yahoo.fr

Plus en détail

SEMINAIRE FAR RABAT. Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion des jeunes en milieu rural au Togo

SEMINAIRE FAR RABAT. Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion des jeunes en milieu rural au Togo SEMINAIRE FAR RABAT Atelier 2.2 : Conditions pour une installation durable des jeunes en agriculture. Quels types d accompagnement? Plates-formes d acteurs pour favoriser l entreprenariat et l insertion

Plus en détail

TABLE DE MATIERES. Cadre général. I- Résumé du contexte de la santé animale

TABLE DE MATIERES. Cadre général. I- Résumé du contexte de la santé animale 1 TABLE DE MATIERES Cadre général I- Résumé du contexte de la santé animale II- Analyse de la situation «Communication» en Santé animale - Positionnement - Description de l existant : financement, activités

Plus en détail

Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes

Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes Rencontre régionale céréalière Bourgogne Franche Comté Rhône Alpes Les avancées du plan d actions 2015/2017 de la filière céréalière Le 19 janvier 2016 à Beaune Rappels sur le plan stratégique Demande

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

BUSINESS MEETING : PLUS DE 1,5 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FINANCER LE SECTEUR AGRICOLE EN RDC ÉCRIT PAR CELLCOM. PUBLIÉ DANS ACCUEIL

BUSINESS MEETING : PLUS DE 1,5 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FINANCER LE SECTEUR AGRICOLE EN RDC ÉCRIT PAR CELLCOM. PUBLIÉ DANS ACCUEIL BUSINESS MEETING : PLUS DE 1,5 MILLIARDS DE DOLLARS POUR FINANCER LE SECTEUR AGRICOLE EN RDC ÉCRIT PAR CELLCOM. PUBLIÉ DANS ACCUEIL C est un pari gagné pour le Ministre de l Agriculture, Pêche et élevage,

Plus en détail

FAITIERE DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA. Expérience du Warrantage au RCPB Milan 15 Octobre 2015. «Solidaires pour un mieux-être!

FAITIERE DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA. Expérience du Warrantage au RCPB Milan 15 Octobre 2015. «Solidaires pour un mieux-être! FAITIERE DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA Expérience du Warrantage au RCPB Milan 15 Octobre 2015 Le RCPB en quelques chiffres Réseau à 2 niveaux : Caisses, Faîtière 39 caisses, plus de 186 points de vente

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP?

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? 24 octobre 2012 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET SES MODALITES Ou comment réduire le déficit de financement de la FP? Présentation Marc Ziegler / Institutions et Développement LES CONSTATS

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION

PLAN DE COMMUNICATION PLAN DE COMMUNICATION SAGE du bassin de la Sarthe Aval Commission Locale de l Eau Mai 2012 Avril 2012 Avant-propos L élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval nécessite de mettre en place une démarche

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de Prestations de Services?

Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de Prestations de Services? Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de prestations de services? 1 Note technique Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de Prestations

Plus en détail

Fiche de présentation succincte de l'association Al Majal

Fiche de présentation succincte de l'association Al Majal Fiche de présentation succincte de l'association Al Majal Informations générales : - Statut juridique : Association régionale de droit marocain, à but non lucratif. - Date de création : Juin 1998 (L' association

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

MICRO FINANCE POUR LA PRODUCTION AGRICOLE (MFPA) BILAN DES ACTIVITES

MICRO FINANCE POUR LA PRODUCTION AGRICOLE (MFPA) BILAN DES ACTIVITES MICRO FINANCE POUR LA PRODUCTION AGRICOLE (MFPA) BILAN DES ACTIVITES Plan Brève présentation de l ANACAPH Présentation du MFPA Résultats Activités Fonds de garantie Capitalisation Pérennité 2 Association

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations.

Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Aide publique au développement consacrée au secteur agricole en Afrique: acteurs, formes, efficacité et orientations. Cas du Sénégal Bassirou DIONE, ingénieur agroéconomiste dionsen2000@yahoo.fr Communication

Plus en détail

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010

MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 MISSION DOSSIERS INTERNATIONAUX 2010 De nombreux travaux réalisés par la sous-direction «Synthèses, études économiques et évaluation» comportent une dimension de comparaisons internationales. Ce document

Plus en détail

Présentation succincte du projet

Présentation succincte du projet Présentation succincte du projet Titre du projet : Création d espaces de vie et d animation pour seniors Résumé du projet : Le projet de création d espaces de vie et d animation pour seniors contribue

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Stratégie de Communication. Programme INTERREG V-A MAC 2014-2020

Stratégie de Communication. Programme INTERREG V-A MAC 2014-2020 Stratégie de Communication Programme INTERREG V-A MAC 2014-2020 INDEX 1. INTRODUCTION....3 2. CONTEXTE: ACTIONS DE COMMUNICATION MISES EN ŒUVRE ET RESULTATS DES EVALUATIONS DE LA PERIODE 2007-2013....

Plus en détail

Assistant Technique International pour la Communication MAROC

Assistant Technique International pour la Communication MAROC Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020

Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020 Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020 LLL : 2020 Objectifs et indices de référence stratégiques Les objectifs et indices de référence stratégiques

Plus en détail

CNOP-CONGO. N d enregistrement : 071/07MATD/DGAT/DER/SAG. Programme de travail et budget annuel 2013

CNOP-CONGO. N d enregistrement : 071/07MATD/DGAT/DER/SAG. Programme de travail et budget annuel 2013 CNOP-CONGO N d enregistrement : 071/07MATD/DGAT/DER/SAG 071/07MATD/DGAT/DER/SAG 071/07MATD/DGAT/DER/SAG 071/07MATD/DGAT/DER/SAG Programme de travail et budget annuel 2013 Programme d Appui aux Organisations

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA 1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 Contacts presse : Valorial : Christophe JAN 02 23 48 59 64 christophe.jan@pole-valorial.fr KPMG : Aurélie JOUNY 02 28 24 11 53

Plus en détail

Entre. Et, D autre part, PREAMBULE

Entre. Et, D autre part, PREAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT TECHNIQUE ENTRE LE SERPN ET LE SYDAR, POUR LA PROTECTION DE LA RESSOURCE EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT «FILIERES COURTES ET TRAME VERTE ET BLEUE» Entre Le Syndicat d Eau du Roumois

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail