SCI Société Civile Immobilière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCI Société Civile Immobilière"

Transcription

1 SCI Société Civile Immobilière Pascal Dénos, 2011 ISBN :

2 La location de l immeuble social par la SCI Mise à disposition gratuite de l immeuble social aux associés La SCI peut mettre gratuitement l immeuble social à la disposition de ses associés, qui profitent ainsi de l économie d un loyer. Cette situation se rencontre : dans les SCI familiales constituées dans une optique successorale ; Démembrement des parts de la SCI et mise à disposition Si les parts sont démembrées, seul l usufruitier peut bénéficier de la mise à disposition de l immeuble social, car ayant seul droit aux bénéfices, il est normal qu il profite seul des économies. à savoir Mise à disposition gratuite d un associé ou d un tiers Location avec un loyer atténué Location avec un loyer anormalement bas Location et abus de droit Résidence principale détenue par l intermédiaire d une SCI La valeur locative du logement n est pas à déclarer dans les recettes brutes de la SCI. En contrepartie, les charges ne sont pas déductibles des revenus de la SCI. L associé occupant ne peut bénéficier des réductions d impôt sur dépenses afférentes à l habitation principale. La SCI doit déclarer le loyer dans ses recettes brutes. En contrepartie, elle impute les charges sur ses revenus. Chaque associé peut alors imputer sa quote-part de déficit sur ses revenus. La SCI doit déclarer le loyer dans ses recettes brutes. En contrepartie, elle impute les charges sur ses revenus. Chaque associé peut alors imputer sa quote-part de déficit sur ses revenus. Mais l associé locataire doit ajouter l avantage en nature dont il bénéficie. Si les associés constituent une SCI et concluent un contrat de bail uniquement afin de créer un déficit foncier, l abus de droit est établi. Le déficit foncier n est pas déductible. Chapitre 3 Comment gérer une SCI? 95

3 à savoir dans les SCI entre concubins ou couple pacsé lors de l acquisition de leur résidence principale. Location de l immeuble social aux associés ou à des tiers Rédiger le contrat de location Intérêt d un bail notarié Le bail, qui peut être commercial, professionnel ou d habitation, détermine les rapports entre le locataire et la SCI. Il peut être établi par acte sous seing privé ou notarié. La SCI doit respecter la réglementation des baux commerciaux, professionnels ou d habitation. Elle peut cependant adapter les clauses du bail en fonction de la situation : la durée du bail, sa résiliation ou son renouvellement sont non négociables ; les droits et obligations en matière de réalisation de travaux sur l immeuble loué doivent être précisés pour éviter toute difficulté ; une clause du contrat doit stipuler que les améliorations des locaux réalisées par le locataire ne seront acquises qu à la fin du bail renouvelé. À défaut, cet avantage en nature est taxé comme un revenu foncier à la fin du bail initial. Le bail notarié entraîne la délivrance d une copie exécutoire qui permettra à la SCI impayée d obtenir directement un commandement de payer par voie d huissier. Ainsi, la SCI évite de recourir au tribunal pour demander de pouvoir exécuter la créance et gagne quelques mois de procédure. 96 Chapitre 3 Comment gérer une SCI?

4 Déterminer le loyer Lors de la conclusion du bail, les parties déterminent librement le montant du loyer. Cependant, ce dernier doit correspondre à la valeur locative afin de ne pas être remis en cause. De plus, le principe de libre détermination du montant du loyer n est pas absolu, la législation sur les baux d habitation ayant créé des secteurs. La fixation du loyer d origine continuera à produire des effets pendant de nombreuses années, car lors du renouvellement du bail, le changement de loyer est réglementé (révision en fonction d un indice). Quelques conseils de prudence pour la location Le risque d impayés de loyers constitue un frein important à l investissement immobilier, car il faut faire face aux échéances du prêt même si le locataire ne paie plus le loyer.» Souscrivez une assurance «loyers impayés» et/ou un contrat «garantie d occupation». Ce contrat peut prévoir une extension de garantie aux détériorations commises par le locataire et aux frais contentieux et judiciaires.» Exigez du locataire une caution solidaire qui sera, le cas échéant, appelée en garantie.» Sélectionnez avec soin votre locataire.» Louez par l intermédiaire d un agent immobilier, d un administrateur de biens ou d un notaire.» Demandez au locataire un dépôt de garantie. à savoir Chapitre 3 Comment gérer une SCI? 97

5 en pratique Location à une société commerciale et associés communs Quand les associés de la SCI sont également ceux de la société locataire, ils peuvent être tentés de majorer le loyer pour augmenter les charges déductibles de la société commerciale ou de minorer le loyer pour créer un déficit foncier au sein de la SCI. Lorsque le loyer encaissé par la SCI ne correspond pas à la valeur locative de l immeuble social, il peut être remis en cause par l administration fiscale et l associé minoritaire. La gestion fiscale de la TVA Lors de l acquisition de l immeuble social La TVA immobilière s applique aux acquisitions de terrains à bâtir et d immeubles neufs faites par des entreprises ou par des particuliers. Si l acquéreur est un simple particulier, la TVA est payée au moment de la publication à la conservation des hypothèques de l acte d achat. Si l acquéreur est un assujetti réalisant par ailleurs d autres opérations imposables, la TVA sera payée selon la procédure habituelle au moment du dépôt de la déclaration CA-3. Indépendamment de la TVA, la taxe de publicité foncière est due au taux de 0,60 % sur le prix HT. Cependant, les acquisitions de terrains à bâtir et les apports immobiliers à des sociétés sont exonérés de cette taxe. La TVA se calcule sur le prix stipulé dans l acte ou sur la valeur vénale si celle-ci 98 Chapitre 3 Comment gérer une SCI?

6 est supérieure, comme en matière d enregistrement. La TVA est exigible à la date de signature de l acte notarié. Quant aux acquisitions de terrains à bâtir, elles sont assujetties à la TVA si l acquéreur, au pied de l acte notarié, s engage à construire dans les quatre ans. À défaut, les droits d enregistrement sont rétroactivement exigibles, majorés d un droit supplémentaire de 1 %, sans compter l intérêt de retard de 0,4 % par mois. La TVA immobilière ne s applique plus aux terrains à bâtir acquis par un particulier en vue de la construction d immeubles à usage d habitation. Ces acquisitions sont soumises aux droits d enregistrement au taux de 5 %. Cette mesure ne concerne pas les SCI. Concernant l acquisition d un immeuble neuf, sa vente est soumise à la TVA dans les deux hypothèses suivantes : l immeuble est vendu en cours de construction ; il s agit de la première vente dans le délai de cinq ans à compter de l achèvement de l immeuble ; les mutations suivantes quittent le champ de la TVA pour tomber sous le régime de l enregistrement. Pour un immeuble d habitation acheté par un particulier ou par une entreprise, la TVA payée à l achat n est pas déductible. Elle s impute alors sur la TVA exigible à la revente. Cette imputation est interdite lorsqu il s agit d un immeuble à usage professionnel, car la TVA à l achat a été déduite. Lors de la revente de l immeuble social Quand la TVA immobilière a été déduite lors de l acquisition, cette déduction est remise en cause en cas de vente Chapitre 3 Comment gérer une SCI? 99

7 de l immeuble plus de cinq ans après l achèvement de l immeuble. La cession est alors soumise aux droits d enregistrement, ce qui entraîne l obligation de régulariser la TVA initialement déduite si la cession intervient dans le délai de vingt ans qui suit l acquisition. La régularisation se fait alors par vingtièmes. La TVA sur les loyers La SCI doit-elle opter pour la TVA? Si oui, les loyers sont assujettis à cette taxe au taux de 5,5 % ou de 19,6 %. Sinon, elle ne doit plus acquitter la contribution sur les revenus locatifs (CRL), car elle a été supprimée. Cependant, la CRL reste exigible si la SCI opte pour l IS ou si l un de ses associés est soumis à l IS ; si les locaux loués sont achevés depuis plus de quinze ans ; et si les loyers ne sont pas assujettis à la TVA. La CRL est alors de 2,5 % du montant des loyers perçus par la SCI. Cette contribution est à la charge de la SCI. Pour la SCI : la SCI encaisse la TVA sur les loyers et la reverse au Trésor. De plus, elle peut récupérer la TVA payée en amont sur les travaux d entretien, etc., lors de l acquisition d un immeuble soumis à la TVA immobilière, ou au fur et à mesure de la construction si la SCI fait construire elle-même. Cette possibilité de se faire rembourser la TVA payée lors de l acquisition est très intéressante pour la SCI, car cela représente des sommes importantes (presque 20 % du prix d acquisition). Cependant, en cas de cession ultérieure de l immeuble social, la TVA initialement déduite sur l acquisition devra être reversée pour partie à l État. Pour le locataire : s il est assujetti à la TVA (une entreprise qui loue des locaux professionnels à la SCI l est 100 Chapitre 3 Comment gérer une SCI?

8 obligatoirement), la TVA payée sur les loyers pourra être récupérée. L option pour la TVA par la SCI est donc totalement neutre pour l entreprise. en pratique Une SCI construit un immeuble à usage de bureaux qu elle loue à une société d exploitation La SCI a intérêt à opter immédiatement pour la TVA, car cela lui permet de demander le remboursement de la taxe ayant grevé le coût de la construction. Les loyers facturés supporteront la TVA, mais elle sera récupérée par la société locataire. L option aura permis d abaisser le coût de la construction du montant de la TVA. La TVA : comment ça marche? Quand une SCI est assujettie à la TVA : elle reverse au Trésor la TVA qu elle encaisse sur ses ventes ; elle récupère auprès du Trésor la TVA qu elle paie sur ses achats. La récupération s opère par imputation. La SCI soustrait la taxe exigible (la TVA encaissée sur les ventes) à la taxe déductible (la TVA payée sur les achats) au titre de chaque mois ou de chaque trimestre. Si le solde est positif, le montant en est versé au Trésor. S il est négatif, il constitue un crédit de TVA reportable sur la TVA des mois suivants jusqu à épuisement, sans limitation de délai. De plus, la SCI peut en demander le remboursement. La SCI peut-elle opter pour la TVA? En principe, les locations immobilières constituent une activité économique relevant de la TVA. En réalité, la loi Chapitre 3 Comment gérer une SCI? 101

9 prévoit de nombreuses exonérations, assorties ou non d un droit d option. Les locations exclues de la TVA portent sur des immeubles à usage d habitation, sans distinguer selon qu elles sont nues ou meublées. Les locations obligatoirement soumises à la TVA présentent, elles, un caractère commercial : les locations d immeubles professionnels équipés (munis du mobilier et du matériel) ; les locations de garages et de parkings, sauf s il s agit de la dépendance d un immeuble d habitation ; les locations de terrains équipés, à usage de camping par exemple ; les locations commerciales par assimilation ; les locations meublées à usage d habitation accompagnées de prestations para-hôtelières sont imposées à 5,50 %. Le contribuable doit offrir trois prestations (petit-déjeuner, nettoyage quotidien des locaux, fourniture de linge de maison ou réception de la clientèle) et être immatriculé au RCS au titre de cette activité. Enfin, les locations soumises à la TVA par option sont possibles lorsque la location porte sur des : locaux nus à usage professionnel, qu il s agisse de locaux à usage industriel, commercial ou de bureaux loués à des assujettis ; terres et bâtiments d exploitation à usage agricole. Les modalités de l option pour la TVA La SCI bailleresse peut opter pour la TVA lorsque la location porte sur des locaux nus à usage professionnel loués à un assujetti. Le locataire ne bénéficie d aucune procédure lui permettant d influencer le libre exercice de cette option. 102 Chapitre 3 Comment gérer une SCI?

10 Lorsque le locataire n a pas la qualité d assujetti (cas d une administration publique essentiellement), l option est possible à la condition d être prévue dans une clause figurant dans le contrat de bail, nécessitant l accord du locataire. L option couvre une période de dix ans, portée à vingt ans lorsque le propriétaire a obtenu un remboursement de crédit de taxe. À l échéance, l option peut être dénoncée par la SCI. À défaut, elle couvre une nouvelle période de dix ans. L option doit être exercée immeuble par immeuble. Pour le calcul des droits à déduction, chaque immeuble est traité comme un secteur distinct d activité. L option peut être prévue dès l origine sur l imprimé d immatriculation M0. Elle doit également faire l objet d une déclaration écrite, formulée dans SCI et option pour la TVA Pour les SCI ayant acquis un immeuble soumis à la TVA, il est primordial de prévoir cette option dès l origine, même si le bien n est pas encore loué, afin de récupérer l intégralité de la TVA payée lors de l acquisition (à défaut, la TVA ne serait pas déductible). les quinze jours de l assujettissement et prenant effet au premier jour du mois où elle est établie. La déclaration d option doit mentionner le régime d imposition choisi en fonction du loyer annuel prévu dans le contrat de bail. Cette déclaration doit être signée par tous les associés. à savoir Les régimes de déclaration en matière de TVA sur les loyers Ils varient en fonction du loyer annuel prévu dans le contrat de bail. La SCI qui relève du réel simplifié peut opter pour le réel normal. Chapitre 3 Comment gérer une SCI? 103

11 Nature du régime Montant des loyers encaissés Réel normal Montant annuel des loyers HT supérieurs à : pour les locations autres que meublées ; pour les locations meublées. Réel simplifié Montant annuel des loyers HT qui ne dépassent pas : pour les locations autres que meublées ; pour les locations meublées. Le paiement de la TVA Il est mensuel pour les SCI relevant du réel normal et trimestriel pour les autres. La TVA est exigible sur les loyers ainsi que sur les droits d entrée ou pas de porte, mais pas sur les dépôts de garantie ni les cautionnements versés par les locataires. La TVA est exigible lors de l encaissement des loyers. Si la SCI ne dépose pas ses déclarations de TVA dans les délais, elle encourt une majoration de 10 %, appelée «pénalité d assiette». Si la SCI paie sa TVA en retard, elle doit payer un intérêt de retard de 0,4 % par mois, appelé «pénalité de recouvrement». Les pénalités d assiette et de recouvrement ne sont pas déductibles. à savoir Déclaration de TVA en ligne Vous pouvez déclarer et payer en ligne votre TVA sur le site grâce à la procédure d échange de formulaires informatisé (EFI). La procédure d échange de données informatisé (EDI) permet de transmettre les fichiers. Vous devez alors recourir à un prestataire spécialisé qui transmet vos déclarations de TVA pour votre compte. Vous pouvez aussi devenir partenaire EDI et émettre pour votre compte. Les fichiers transmis respectent la norme technique EDIFACT. 104 Chapitre 3 Comment gérer une SCI?

12 La gestion fiscale de l imposition des bénéfices Une SCI est transparente fiscalement. Elle relève de l IR, car c est une société de personnes dont les associés ont une responsabilité indéfinie. Elle peut cependant opter pour l IS. Le régime d imposition des bénéfices de la SCI transparente Conservation des parts dans le patrimoine privé des associés Si les parts de la SCI sont conservées dans le patrimoine privé des associés personnes physiques, le résultat de la société civile est déterminé selon la nature de son activité. Ce résultat est réparti entre les associés en fonction des droits de chacun dans le résultat. Chaque associé déclare alors sa quote-part de résultat à l IR. Le résultat de la société civile est déterminé selon la nature de son activité. Les loyers de la location nue d un immeuble sont imposés selon les règles des «revenus fonciers». La gestion du portefeuille est imposée dans la catégorie des RCM pour les dividendes ou les intérêts encaissés et selon les «plus-values mobilières des particuliers» pour les plus-values de cession des actions ou des obligations. La cession d un immeuble est imposée selon le régime des «plus-values immobilières des particuliers». Une location équipée ou meublée est imposée selon les BIC avec le risque de faire basculer la société à l IS. Chapitre 3 Comment gérer une SCI? 105

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé professionnel (LMP) François Longin 1 www.longin.fr Plan (1) Le statut LMP Juridique (location meublée)

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé non professionnel (LMNP) François Longin 1 www.longin.fr Plan Le statut LMNP Juridique (location meublée)

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES Table des matières Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : PRÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 109 Section

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER PREAMBULE INFLATION DES REFORMES CES DERNIERES ANNEES et INSTABILITE DES STRATEGIES D INVESTISSEMENT - Loi du 9 mars 2010 portant réforme

Plus en détail

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE Table des matières Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : RÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 135 Section

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

Ils sont soumis à un régime fiscal comportant certaines règles spécifiques dont :

Ils sont soumis à un régime fiscal comportant certaines règles spécifiques dont : LOUEUR EN MEUBLES 23/07/2012 Selon les articles 632 et 633 du Code de commerce, l activité seule de loueur en meublé n est pas de nature commerciale et, hormis le cas où des prestations de service d hôtellerie

Plus en détail

Qu est-ce qu une SCI?

Qu est-ce qu une SCI? CHAPITRE 1 Qu est-ce qu une SCI? Aussi surprenant que cela soit, il n existe pas de définition légale de la SCI. Le terme de SCI est né de la pratique, la loi ne connaissant que les sociétés civiles en

Plus en détail

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Droit du web 2.0 Droit des assurances Droit des sociétés Droit du travail Droit de l immobilier La

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 1 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER Objectif de cette présentation Découvrir

Plus en détail

DOSSIER 1 IMPOSITION DES BÉNÉFICES (IS/BIC)

DOSSIER 1 IMPOSITION DES BÉNÉFICES (IS/BIC) DCG session 2013 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 IMPOSITION DES BÉNÉFICES (IS/BIC) 1) Calculer le résultat fiscal de l exercice 2012 pour la société GODARD Résultat fiscal (IS) Opérations

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX I. Différentes formes juridiques d exercice de son activité : L entreprise individuelle ou la Société - A :

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 3. SCPI de type «Malraux» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques

Reximmo Patrimoine 3. SCPI de type «Malraux» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Reximmo Patrimoine 3 SCPI de type «Malraux» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013 La deuxième période de commercialisation

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 3

Reximmo Patrimoine 3 G E S T I O N D E P A T R I M O I N E Reximmo Patrimoine 3 SCPI DE TYPE MALRAUX Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre

Plus en détail

Analyse comparative de la. Belgique et la France

Analyse comparative de la. Belgique et la France Analyse comparative de la fiscalité immobilière entre la Belgique et la France Alain Lacourt Consultant en ingénierie patrimoniale L agent immobilier face au défi européen Congrès 2008 organisé par CIBru

Plus en détail

La SCI (Société Civile Immobilière) : Règles de fonctionnement

La SCI (Société Civile Immobilière) : Règles de fonctionnement : FICHE CONSEIL Page : 1/12 La Société Civile Immobilière présente de nombreux avantages pour la détention d'un bien immobilier et notamment elle permet de : Séparer le patrimoine professionnel du patrimoine

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP)

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) Qu est ce que l IRPP? L impôt sur le revenu des personnes physiques en abrégé (IRPP) est : un impôt direct qui frappe le revenu net global des personnes

Plus en détail

Plan de l intervention

Plan de l intervention Laurent Benoudiz Plan de l intervention Intérêt de la SCI Régime juridique et fiscal Choix comptables et conséquences fiscales Faut il tenir une comptabilité? Faut il ou non amortir l immeuble détenu par

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus

Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus Associations Accompagnez les propriétaires privés dans leur déclaration de revenus Mode d emploi des formulaires de déclaration 2044 et 2044 Spéciale Mise à jour 2014 Chaque année, les propriétaires privés

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

SESSION 2013 UE 4 DROIT FISCAL. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1

SESSION 2013 UE 4 DROIT FISCAL. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1 SESSION 2013 UE 4 DROIT FISCAL Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1 Document autorisé Néant Matériel autorisé Aucun matériel n est autorisé. En conséquence, tout usage d une calculatrice est interdit

Plus en détail

Matinale Economie sociale et solidaire

Matinale Economie sociale et solidaire Matinale Economie sociale et solidaire Le 21 octobre 2014 Patrick Chavalle 06-19-65-28-81 1 Les fonds de dotation 2 Les fonds de dotation 1 847 fonds de dotation au 31 août 2014 45 % en Ile de France Action

Plus en détail

Investissement immobilier

Investissement immobilier Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC* *Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) EXAMEN

Plus en détail

Le démembrement de propriété

Le démembrement de propriété Le démembrement de propriété ASPECTS CIVILS DU DÉMEMBREMENT DE PROPRIÉTÉ Le droit de propriété est défini à l article 544 du Code Civil : «La propriété est le droit de jouir et de disposer des choses de

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier*

Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* www.defiscalisation-diagnostic.com Le guide de l investisseur immobilier loi Scellier* * Sous réserve des décrets d application et d instruction fiscales à paraître pour la loi de finance rectificative

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût?

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Certaines sociétés commerciales soumises à l impôt sur les sociétés possèdent un actif immobilier à leur bilan. Il s agit le

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

Guide pratique de la SCI Pour bien gérer son patrimoine immobilier 2 ème édition 4 ème tirage

Guide pratique de la SCI Pour bien gérer son patrimoine immobilier 2 ème édition 4 ème tirage Guide pratique de la SCI Pour bien gérer son patrimoine immobilier 2 ème édition 4 ème tirage Avertissement Mise à jour sur internet Les éditions de l ouvrage sont annuelles. Entre deux éditions, la législation

Plus en détail

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération DE ROBIEN RECENTRE Frais de gestion, charges de copropriété, assurance loyers impayés, taxe foncière Intérêts d emprunt Amortissement de Rob sur prix de vente actes en mains (6% x 7 ans 4% x 2 ans) Frais

Plus en détail

KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE

KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE PERSONNE PHYSIQUE ou INDIVISION PRESENTATION DE NOTRE ENVOI ORDRE DE MISSION Loueur en meublé non professionnel Page 1 MANDAT DE GESTION FISCALE Pages 2 & 3 OPTIONS FISCALES

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville L immobilier en centre ville Photos non contractuelles FACTEURS DE RISQUES Vous investissez dans une SCPI fiscale «Déficits fonciers», permettant au porteur de parts de bénéficier du régime fiscal dit

Plus en détail

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL 1. Quelles sont les composantes et la valeur des coefficients de déduction applicables : -

Plus en détail

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Françoise HARRIAGUE Pôle Guichet Unique Janvier 2015 Devient le MICRO-ENTREPRENEUR La loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Du 18 juin 2014

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

PREMELY Habitat 2. SCPI de type Scellier. Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2010

PREMELY Habitat 2. SCPI de type Scellier. Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2010 PREMELY Habitat 2 SCPI de type Scellier Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2010 Sommaire Avertissement page 3 SCPI PREMELY Habitat 2, tout le dispositif «Scellier» dans une SCPI page 4 Professionnalisez

Plus en détail

THÈME. Imposition des produits. Exercice 1. Produits d exploitation

THÈME. Imposition des produits. Exercice 1. Produits d exploitation Imposition des produits THÈME 1 Exercice 1 Produits d exploitation L entreprise Pan est spécialisée dans la vente de panneaux solaires. Elle a vendu des panneaux courant novembre N à divers clients. Les

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

SCI. Outil de gestion patrimoniale

SCI. Outil de gestion patrimoniale SCI Outil de gestion patrimoniale Sommaire I. Définition II. Pourquoi opter pour la création d une SCI? III. Obligations IV. Fiscalité I- Définition La Société Civile Immobilière de location est une société

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2011

LOI DE FINANCES 2011 LOI DE FINANCES 2011 LOI SCELLIER : RÉDUCTION D IMPÔT POUR INVESTISSEMENT LOCATIF NEUF Dossier de référence 2011 Téléchargement http://www.dkformation.fr/telechargement www.dkformation.fr Formation Compétence

Plus en détail

SCPI Gemmeo Commerce. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI Gemmeo Commerce. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI Gemmeo Commerce L immobilier de commerce français en portefeuille Sommaire Avertissement...3 Investir indirectement dans de l immobilier de commerce...4 Une stratégie de gestion à l écoute des tendances

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 4

Reximmo Patrimoine 4 Reximmo Patrimoine 4 SCPI de type «Malraux». Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription jusqu au 16 décembre 2014 - Pour bénéficier du dispositif

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

LES DETENTIONS INDIRECTES

LES DETENTIONS INDIRECTES LES DETENTIONS INDIRECTES Actualisée le : 27 avril 2011 LES SCPI Concept du produit Les SCPI offrent aux épargnants la possibilité d acquérir des parts d une société qui acquière et gère elle-même des

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

Présentation. Agence SADONE mardi 7 octobre 2014

Présentation. Agence SADONE mardi 7 octobre 2014 Présentation Agence SADONE mardi 7 octobre 2014 Plus-values immobilières Assiette Ø Prix d acquisition majoré de 7,5 % pour frais d acquisition + majoration des frais de travaux (si détention supérieure

Plus en détail

Espace FAQ du loueur en meublé

Espace FAQ du loueur en meublé Espace FAQ du loueur en meublé - Quels sont les avantages de l adhésion à un CGA? - Faut-il tenir une comptabilité? - Quelles sont les obligations suite à l adhésion à un CGA? - Comment bénéficier de la

Plus en détail

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43 Sommaire Droit fiscal Chapitre 1 - Introduction générale au droit fiscal... 7 PARTIE 1 - La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 2 - Le champ d application de la TVA... 15 Chapitre 3 - La territorialité

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Plan de l intervention 1. Contexte du projet 2. Statut du projet Partie

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

KIT FISCAL (RECUPERATION TVA)

KIT FISCAL (RECUPERATION TVA) KIT FISCAL (RECUPERATION TVA) Le kit fiscal dédié aux investisseurs LMNP Une récupération de la TVA - L investisseur optimise sa trésorerie L établissement des déclarations fiscales BIC (Bénéfices Industriels

Plus en détail

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel La qualité de loueur en meublé professionnel est reconnue aux personnes louant des logements meublés, anciens

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

Actualités Juridiques Avril 2011

Actualités Juridiques Avril 2011 . Actualités Juridiques Avril 2011 FISCALITE : La loi de finances rectificative pour 2012 : Principales dispositions TVA relèvement du taux normal L article 2V de la Loi prévoit à compter du premier octobre

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953

BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953 BAIL COMMERCIAL SOUMIS AUX ARTICLES L.145-1 ET SUIVANTS DU CODE DE COMMERCE ET DES DISPOSITIONS NON CODIFIEES DU DECRET DU 30/09/1953 Entre les soussigné(e)s : Acquéreur : D une part, Ci-après dénommé(e)

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE : CONCLURE UN BAIL. à la conclusion du bail PAGE 440. 35 Vérifications et documents préparatoires

DOSSIER PRATIQUE : CONCLURE UN BAIL. à la conclusion du bail PAGE 440. 35 Vérifications et documents préparatoires DOSSIER PRATIQUE : CONCLURE UN BAIL 35 Vérifications et documents préparatoires à la conclusion du bail PAGE 440 36 Les parties au contrat et nature des locaux pris à bail PAGE 454 37 Le contrat PAGE 471

Plus en détail

Partie 1 : La TVA : principes et champ d application

Partie 1 : La TVA : principes et champ d application Partie 1 : La TVA : principes et champ d application I) Le principe de la TVA La TVA est un impôt indirect assis sur la valeur ajoutée réalisée par l entreprise. La valeur ajoutée est définie en comptabilité

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2012 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : BÉNÉFICES INDUSTRIELS ET COMMERCIAUX 10 points 1.1 Vérifier que la SARL MASC

Plus en détail

Opportunité d investissement n 13

Opportunité d investissement n 13 Opportunité d investissement n 13 EN BREF Objectif de collecte : 375 960 Montant de la part : 5 371 Nombre de parts : 70 Rendement annuel avant impôt : 7 % Type de bien : Commerce 28m² Localisation : Enghien-les-Bains

Plus en détail

LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA.

LA LOCATION MEUBLEE. Les loyers issus des locations en meublé à usage d'habitation sont généralement exonérés de TVA. LA LOCATION MEUBLEE La location meublée d'appartements est une activité commerciale, qui relève au titre de l'impôt sur le revenu de la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) et non de

Plus en détail

10 questions/10 réponses

10 questions/10 réponses Le crédit-bail immobilier 10 questions/10 réponses Sommaire Une solution pour financer votre immobilier à usage professionnel 1. Pourquoi recourir au crédit-bail immobilier? 2. Comment intervient le crédit-bailleur?

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

1 ère partie Les documents de synthèse à analyser

1 ère partie Les documents de synthèse à analyser Principes comptables 1 1 ère partie Les documents de synthèse à analyser Introduction L information comptable a pour objectif de traduire la réalité économique de l entreprise dans les états financiers.

Plus en détail

La fiscalité des associations. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

La fiscalité des associations. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil La fiscalité des associations Sommaire 2 Pages Rappel des fondamentaux 3 Critères de non lucrativité 5 Franchise des activités lucratives 10 Sectorisation des activités 12 Exonérations de taxe sur la valeur

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier à capital variable. Murs de commerces France et zone euro CILOGER

Société Civile de Placement Immobilier à capital variable. Murs de commerces France et zone euro CILOGER Société Civile de Placement Immobilier à capital variable Murs de commerces France et zone euro CILOGER ! Avertissement L investissement en parts de la SCPI ACTIPIERRE EUROPE présente les risques suivants

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

FORMUM CREATION REPRISE 2011. Bien choisir son statut juridique. Les aspects juridiques Les aspects fiscaux, sociaux et comptables

FORMUM CREATION REPRISE 2011. Bien choisir son statut juridique. Les aspects juridiques Les aspects fiscaux, sociaux et comptables Ordre des Experts Comptables FORMUM CREATION REPRISE 2011 Avocats Barreau de Béziers Philippe Mignen Maître Vidal Maitre Baldy- Geslin Bien choisir son statut juridique Les aspects juridiques Les aspects

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail