Le Late Trading Emetteur : RCCI (BA) Destinataire : FL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Late Trading Emetteur : RCCI (BA) Destinataire : FL"

Transcription

1 Procédure N 030 Le Late Trading Emetteur : RCCI (BA) Destinataire : FL

2 Sommaire I. FICHE SIGNALETIQUE... 3 II. Définition et contexte du Late Trading au sein d Indép AM Définition Contexte : les différentes situations rencontrées Modalités d acceptation d un ordre tardif involontaire Justification du caractère involontaire La procédure d acceptation Traitement des conflits d intérêts et contrôle... 5 III. Late Trading dans le service de RTO sur OPCVM (hors mandant) Cas de la réception tardive de l ordre du client par Indép AM Cas de la réception tardive de l ordre envoyé par Indép AM au centralisateur Le centralisateur est BNP 2S Le centralisateur n est pas BNP 2S... 6 IV. Cas des ordres passés dans le cadre d un mandat ou d un OPCVM Indep Ordre tardif sur les fonds Indép AM Ordre tardif sur les fonds externes non gérés par Indép AM... 7 Proc_030_Late Trading FL.doc - Page 2/7 -

3 I. FICHE SIGNALETIQUE OBJET DE LA PROCEDURE Cette procédure a pour objet de décrire les modalités de traitement au sein d Indép AM des cas de Late Trading. Elle précise les différents cas pouvant être rencontrés, les contrôles et les réponses qui y sont apportés. CHAMP D'APPLICATION Domaine : Personnel concerné Réception et transmission d ordres sur OPCVM Direction Générale Gérants de portefeuille Responsable conformité et contrôle interne (RCCI) REFERENCES AMF Rapport Audit BNP2S Recommandations de l'amf relatives aux pratiques de "market timing" et de "late trading" du 23/07/2004 Recommandation du rapport de l audit d Indép AM par BNP 2S en Août 2009 ANNEXES TABLEAU DES EVOLUTIONS Date n de version Motif de la révision Rédaction Validation 30/12/ Création RCCI Proc_030_Late Trading FL.doc - Page 3/7 -

4 II. Définition et contexte du Late Trading au sein d Indép AM 1. Définition Le Late Trading est défini par l AMF comme : «l'opération de souscription-rachat résultant d'un ordre transmis au delà de l'heure limite mentionnée sur le prospectus» de l OPCVM. Le Late trading délibéré est interdit par l AMF. Ainsi, tout ordre de souscription / rachat reçu après le cut-off (heure limite mentionnée dans le prospectus du fonds) est rejeté par le centralisateur du passif de l OPCVM concerné sauf en cas de dysfonctionnement avéré des outils de transmission ou de réception de l ordre. Auquel cas, si le centralisateur du passif est BNP 2S, une procédure d acceptation de l ordre tardif est mise en place. Nota : les ordres rectificatifs d un ordre précédemment transmis sont exclus de cette procédure. En effet, dans le cas d un ordre comptabilisé par un centralisateur qui serait corrigé après le cut-off, le centralisateur comptabilisera l ordre rectificatif sur la centralisation suivante. En effet, ce type d ordre peut donner lieu à une indemnisation des porteurs de parts et, à ce titre, est soumis à des dispositions particulières non traitées dans cette procédure. 2. Contexte : les différentes situations rencontrées Au sein d Indép AM plusieurs situations peuvent être distinguées : - souscription / rachat sur un fonds Indep pour le compte d un portefeuille (mandat ou OPCVM) géré par Indép AM ; l ordre étant transmis par un gérant à BNP 2S centralisateur des fonds Indep, - souscription / rachat sur un fonds Indep pour le compte d un client Indép AM pour lequel aucun portefeuille n est géré par la société ; l ordre étant transmis par le client ou son intermédiaire financier à BNP 2S centralisateur des fonds Indep, - souscription / rachat sur un fonds externe (non géré par Indép AM) pour le compte d un portefeuille géré par Indép AM ; l ordre étant transmis un gérant d Indép AM au centralisateur du fonds, - souscription / rachat sur un fonds externe pour un client d Indép AM sans mandat de gestion ; l ordre étant transmis par le gérant d Indép AM pour le compte du client dans le cadre du service de Réception / Transmission d Ordres sur OPCVM. En synthèse les cas suivants peuvent être identifiés : Type Client Ordre sur OPCVM Indep / Externe Compte client ouvert chez BNP 2S L'ordre est passé par un gérant d'indép'am / un intermédiaire financier (IF) Moyen de passage de l'ordre Client Mandant Indep Oui Gérant Neolink Client Mandant Indep Non Gérant Fax Client Mandant Externe Oui Gérant Neolink Client Mandant Externe Non Gérant Fax Client RTO sur OPCVM Indep Oui Gérant Fax Client RTO sur OPCVM Indep Non IF Système IF Client RTO sur OPCVM Externe Oui Gérant Fax Client RTO sur OPCVM Externe Non Gérant Fax Client autres Indep Oui IF Système IF Client autres Indep Non IF Système IF Client autres Externe Oui IF Système IF Client autres Externe Non IF Système IF Fonds Indep Externe Oui Gérant Neolink Fonds Indep Indep Oui Gérant Neolink Proc_030_Late Trading FL.doc - Page 4/7 -

5 3. Modalités d acceptation d un ordre tardif involontaire 3.1. Justification du caractère involontaire Seuls les ordres dont la réception tardive par le centralisateur du fait d un problème technique de transmission peuvent faire l objet d une procédure d acceptation exceptionnelle. Ainsi, sont exclus de cette procédure, refusés par défaut et donc exécutés sur la prochaine date de centralisation du fonds concerné, les ordres dont le retard est lié : - à une erreur humaine à l envoi (ex : oubli de transmission du fax, de validation de l ordre dans Neolink,...), - les ordres rectificatifs d un ordre transmis auparavant dans les délais. Sont analysés, les ordres pour lesquels un problème technique est survenu. Les problèmes techniques «admissibles» sont : - non réception du fax d ordre par le centralisateur alors que le rapport d émission reçu par Indép AM ou l IF 1 qui a passé l ordre, ne fait état d aucune anomalie - non transmission de l ordre par le système informatique de Neolink alors que celui-ci a été correctement saisi avant le cut-off par le gérant. - dysfonctionnement technique de la même nature que les deux ci-dessus du système de transmission des ordres de l intermédiaire financier du client vers le centralisateur. Dans ce cas précis, il appartient à l intermédiaire financier de prouver le dysfonctionnement technique La procédure d acceptation Concernant les fonds Indep, la convention liant la société Indép AM à BNP 2S centralisateur du passif des fonds, prévoit une procédure exceptionnelle d acception des ordres tardifs. Cette procédure comprend les étapes suivantes : - une analyse des circonstances du retard par BNP 2S, - une information du RCCI d Indép AM immédiate et documentée sur l origine du retard identifiée par le centralisateur, - un contrôle de l assimilation du retard à un problème technique, - un accord ou refus de l ordre, motivé et formalisé du Directeur Général après avis du RCCI. Pour les fonds externes, non gérés par Indép AM, aucune procédure d acceptation des ordres n est prévue. Par défaut, il est considéré que tout ordre transmis à un centralisateur sur un fonds externe après le cut-off indiqué dans son prospectus est refusé et exécuté sur la prochaine date de centralisation. En cas de problème technique, le Directeur Général d Indép AM peut contester ce refus Traitement des conflits d intérêts et contrôle Les membres de la Direction Générale d Indép AM sont également gérants de fonds Indep. Le conflit d intérêt qui pourrait survenir sur un late trading visant un des fonds géré par les membres de la Direction Générale est pris en compte dans les diligences du RCCI. Contrôle du RCCI Le RCCI, contrôle la réalité de la justification du retard de l ordre par BNP 2S et le respect de cette procédure d acceptation en amont (dès réception de l information par le centralisateur) ou a posteriori en cas d absence. Les conclusions du contrôle du respect de la procédure de late trading sont reportées dans les rapports trimestriels du RCCI. Ces conclusions comportent, le cas échéant, un avis motivé sur la survenance, la prévention ou l inexistence de conflits d intérêts. 1 IF : Intermédiaire Financier, correspond ici au conservateur des titres du client. Proc_030_Late Trading FL.doc - Page 5/7 -

6 III. Late Trading dans le service de RTO sur OPCVM (hors mandant) 1. Cas de la réception tardive de l ordre du client par Indép AM Dans le cadre de la prestation de RTO sur parts ou actions d OPCVM (cf. : Proc_028), le Directeur de la Gestion reçoit par écrit les ordres des clients. Il délègue ensuite le passage de l ordre en interne à un gérant. Les clients RTO sont informés que leur ordre doit parvenir à la société Indép AM minimum 45 mn avant l heure limite du prospectus du fonds. Dans le cas où l ordre arrive chez Indép AM après cette limite, Indép AM ne garantit pas le passage de l ordre le jour même. Si Indép AM reçoit l ordre après le cut-off prospectus du fonds, le client est averti par le gérant ou le Directeur de la Gestion que son ordre n est pas pris en compte lors de la centralisation jour mais sur la suivante. 2. Cas de la réception tardive de l ordre envoyé par Indép AM au centralisateur 2.1. Le centralisateur est BNP 2S Si BNP 2S reçoit un ordre de souscription / rachat après le cut-off du prospectus, il en informe le RCCI de la société de gestion du fonds concerné. Si ce fonds est un FCP Indep, alors BNP 2S en informe le RCCI d Indép AM, et la procédure d acceptation exceptionnelle est initiée. Dans ces deux cas, le RCCI d Indép AM, vérifie les raisons du retard de transmission. Si ce retard est technique ou imputable au centralisateur lui-même, il demande de façon formalisée à BNP 2S la prise en compte exceptionnelle de l ordre. Si le retard est imputable à une erreur humaine d un collaborateur d Indép AM, l ordre est comptabilisé sur le jour de centralisation suivant. Le RCCI contrôle l application de cette règle par le centralisateur. Nota : Le RCCI informe, dès qu il en connaissance, le Directeur de la Gestion OPCVM et éventuellement le gérant du fonds concerné, du late trading sur l ordre passé Le centralisateur n est pas BNP 2S L ordre envoyé ou reçu après le cut-off du prospectus (alors qu aucun incident technique imputable au centralisateur n a été observé) est exécuté le jour de centralisation suivant. Indép AM n a en effet pas de possibilité d intervention pour des fonds externes. Le Directeur de la Gestion informe le client de la transmission tardive de son ordre et de sa centralisation le jour suivant de centralisation. Proc_030_Late Trading FL.doc - Page 6/7 -

7 IV. Cas des ordres passés dans le cadre d un mandat ou d un OPCVM Indep Dans ce cadre, seuls les gérants, par délégation du Directeur Général, passent les ordres de souscription ou de rachat sur OPCVM et ce quelque soit le conservateur du compte titres du client mandant. Deux cas peuvent alors être distingués : - les ordres sur OPCVM externes - les ordres sur OPCVM Indép AM. 1. Ordre tardif sur les fonds Indép AM Si un gérant envoie tardivement un ordre de souscription ou de rachat sur un fonds Indep pour le compte d un mandat, la procédure d alerte, d analyse et éventuellement d acceptation des ordres tardifs s applique. Si l analyse du RCCI aboutit à la conclusion que le retard de transmission est lié à une erreur humaine au sein d Indép AM, l ordre doit être refusé et exécuté le jour de centralisation suivant. Si l analyse du RCCI identifie l origine technique du retard, l ordre doit être accepté via la procédure d acceptation exceptionnelle. Remarque : Les fonds Indep peuvent détenir des parts d un ou plusieurs fonds Indep. Dans ce cas particulier, les mêmes règles, procédure d analyse et d acceptation éventuelle que celle des ordres passées dans le cadre des mandats de gestion s applique. 2. Ordre tardif sur les fonds externes non gérés par Indép AM Les ordres tardifs sur fonds externes sont supposés systématiquement refusés par le centralisateur du fonds concerné. Seule l identification d un incident technique dans le système de réception du centralisateur justifie une contestation par Indép'AM de la non prise en compte de l ordre. Le gérant qui transmet l ordre est informé par le centralisateur de son refus pour retard. Le gérant en informe le RCCI qui en informe le Directeur Général et le Responsable de la Gestion OPCVM. Le Directeur Général réalise le cas échéant sur argumentation du gérant et du RCCI une contestation auprès du centralisateur concerné. Remarque : Les mêmes modalités s appliquent lorsque l ordre porte sur les OPCVM externes dédiés à un mandant et qui entrent dans le cadre du mandat de gestion. Proc_030_Late Trading FL.doc - Page 7/7 -

Procédure PHCG. Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts

Procédure PHCG. Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts Procédure PHCG Procédure A7 : Alerte et gestion des conflits d intérêts Auteur : RD Date d édition : 29/07/2011 Date de mise à jour : 21/08/2013 I. Objectif : Déterminer les conflits d intérêt au sein

Plus en détail

Mandat de gestion du portefeuille [Nom du portefeuille Client] CONVENTION DE SERVICES. entre. [Nom du Client] et Indép'AM

Mandat de gestion du portefeuille [Nom du portefeuille Client] CONVENTION DE SERVICES. entre. [Nom du Client] et Indép'AM Mandat de gestion du portefeuille [Nom du portefeuille Client] CONVENTION DE SERVICES entre [Nom du Client] et Indép'AM [Date] Convention de service - Mandat Global entre [Nom du Client] et Indép AM Page

Plus en détail

Charte de contrôle interne

Charte de contrôle interne Dernière mise à jour : 05 mai 2014 Charte de contrôle interne 1. Organisation générale de la fonction de contrôle interne et conformité 1.1. Organisation Le Directeur Général de la Société, Monsieur Sébastien

Plus en détail

Position AMF n 2004-07 Les pratiques de market timing et de late trading

Position AMF n 2004-07 Les pratiques de market timing et de late trading Position AMF n 2004-07 Les pratiques de market timing et de late trading Textes de référence : articles 411-65, 411-67 et 411-68 du règlement général de l AMF 1. Questions-réponses relatives aux pratiques

Plus en détail

HMG FINANCE. Traitement des réclamations

HMG FINANCE. Traitement des réclamations HMG FINANCE Traitement des réclamations Conformément à l arrêté du 14 juin 2012 portant homologation de modifications du règlement général de l Autorité des marchés financiers, en vigueur depuis le 1 er

Plus en détail

Politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts. Montmartre Asset Management

Politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts. Montmartre Asset Management Politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts Montmartre Asset Management Préambule 1. Politique de gestion des conflits 1.1. Identification des situations potentielles de conflits d intérêts

Plus en détail

Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM

Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM 8 janvier 2014 Agrément SGP : Etat des lieux et perspectives de mise en œuvre La préparation de la mise en œuvre Les efforts de pédagogie Le Guide «Acteurs»

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS

GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS KARAKORAM - 112, boulevard Haussmann - 75008 Paris T +33 (0)1 82 83 47 30 - F +33 (0)1 82 83 47 36 - contact@karakoram.fr - www.karakoram.fr KARAKORAM applique la procédure

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS *****

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS ***** POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Références Règlementaires : Code Monétaire et Financier article L 533-10 Règlement Général de l AMF Livre III articles 313-18 à 313-24 *****

Plus en détail

Les valeurs liquidatives des OPCVM (SICAV et FCP)

Les valeurs liquidatives des OPCVM (SICAV et FCP) S informer sur Les valeurs liquidatives des OPCVM (SICAV et FCP) LES VALEURS LIQUIDATIVES DES OPCVM COMMENT SE CALCULE LE PRIX? EXEMPLES DE DÉTERMINATION DE LA VALEUR LIQUIDATIVE DE RÉFÉRENCE LES FRAIS

Plus en détail

Organisation du dispositif de maîtrise des risques

Organisation du dispositif de maîtrise des risques Organisation du dispositif de maîtrise des risques Conférence EIFR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

ZARIFI ZARIFI GESTION. Politique de Gestion des Conflits d intérêts. Société de Gestion de Portefeuille. Entreprise d Investissement

ZARIFI ZARIFI GESTION. Politique de Gestion des Conflits d intérêts. Société de Gestion de Portefeuille. Entreprise d Investissement ZARIFI Entreprise d Investissement ZARIFI GESTION Société de Gestion de Portefeuille Politique de Gestion des Conflits d intérêts Préambule Zarifi Entreprise d'investissement est une entreprise d investissement

Plus en détail

Politique de traitement des réclamations

Politique de traitement des réclamations 1 Type de document : Politique Auteur : AGAMA Conseil Politique de traitement des réclamations Réf. : PR 01 Version : 19/05/2014 REFERENCES REGLEMENTAIRES Article L. 520-1 I du Code des assurances Articles

Plus en détail

CLUB ASSET MANAGEMENT Rapport thématique sur le conseil en investissement

CLUB ASSET MANAGEMENT Rapport thématique sur le conseil en investissement CLUB ASSET MANAGEMENT - Club AM n 25 du jeudi 18 septembre 2008 - Caroline MATHON, Avocat à la Cour - 1 - I. PREALABLE A LA REDACTION DU RAPPORT (1/4) : 1.1. Cerner le champ d application du service de

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE. La Direction des Opérations assure l organisation et le reporting relatif à l exercice des votes.

POLITIQUE DE VOTE. La Direction des Opérations assure l organisation et le reporting relatif à l exercice des votes. MARS 2015 POLITIQUE DE VOTE Préambule Conformément à l article 314-100 du règlement général de l AMF, les sociétés de gestion doivent élaborer un document intitulé «politique de vote», qui présente les

Plus en détail

SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS

SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS SELECTION ET EVALUATION DES INTERMEDIAIRES FINANCIERS Caractéristiques de la procédure Référence : Date de création : 26/05/2011 Date de mise à jour : 21/03/2014 Rédigé par : L Atelier de l Asset Management

Plus en détail

Comment organiser les fonctions de contrôle interne, conformité et de gestion des risques dans une société de gestion d investissements alternatifs

Comment organiser les fonctions de contrôle interne, conformité et de gestion des risques dans une société de gestion d investissements alternatifs Comment organiser les fonctions de contrôle interne, conformité et de gestion des risques dans une société de gestion d investissements alternatifs 13 mai 2014 Présentation de D2R Conseil La vocation de

Plus en détail

RECEPTION, TRAITEMENT ET SUIVI DES RECLAMATIONS

RECEPTION, TRAITEMENT ET SUIVI DES RECLAMATIONS périmètre Rédacteur Diffusion SOC SOC D2R Conseil D2R Conseil Tous Date de Rédaction 1 er Août 2012 Date de 1ère application 1 er Sept 2012 Commentaire Modification suite nouvelle Instruction AMF N 2012-07

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 11/508

CIRCULAIRE CSSF 11/508 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 15 avril 2011 A toutes les sociétés de gestion de droit luxembourgeois au sens du chapitre 15 de la loi du 17 décembre 2010 concernant les

Plus en détail

REGLES DE PARTICIPATION AUX AG

REGLES DE PARTICIPATION AUX AG REGLES DE PARTICIPATION AUX AG Objet Procédure de la politique de vote aux AG Version 2.0 A jour le 06 Avril 2009 Rédacteur VB, EG Table des matières 1. ORGANISATION DE L EXERCICE DES DROITS DE VOTE...

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers

Politique de sélection des intermédiaires financiers Politique de sélection des intermédiaires financiers - Mise à jour Février 2010 OBJET Ce document a pour objet de déterminer le périmètre et les conditions d application de sélection des intermédiaires.

Plus en détail

Informations réglementaires

Informations réglementaires Informations réglementaires Sommaire 1. Politique de «meilleure sélection»... 2 2. Politique de gestion des conflits d intérêt... 3 3. L exercice des droits de vote... 4 3.1 Politique de vote... 4 3.2

Plus en détail

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Octobre 2015 Validée par Mr Christophe Issenhuth 1 TABLE DES MATIERES I. CADRE GENERAL DU DISPOSITIF DE GESTION DES CONFLITS

Plus en détail

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille Delphine BENOIST Patrick ROUILLON Bia Consulting 2015 Sommaire Introduction sur les directives

Plus en détail

PROCÉDURE Politique de vote

PROCÉDURE Politique de vote PROCÉDURE Emetteur : Direction Générale Destinataires : Gérants d OPCVM, Middle Office Réf. : 325 Sommaire 1. Organisation de la société de gestion de portefeuille... - 2-2. Principes déterminant l exercice

Plus en détail

Politique de gestion et d encadrement des conflits d intérêts

Politique de gestion et d encadrement des conflits d intérêts Politique de gestion et d encadrement des conflits d intérêts Références Règlementaires Article 19 de la directive 2004/39/CE du 21 avril 2004 concernant les marchés d instruments financiers (Directive

Plus en détail

Covéa Finance Charte de l Audit et du Contrôle Interne

Covéa Finance Charte de l Audit et du Contrôle Interne CHARTE D AUDIT ET DE CONTROLE INTERNE DE COVÉA FINANCE DEFINITION DU CONTROLE INTERNE Le contrôle interne est un dispositif défini et mis en œuvre par les dirigeants et les personnels des sociétés, qui

Plus en détail

MANDAT DE GESTION. Entre les soussignés :

MANDAT DE GESTION. Entre les soussignés : MANDAT DE GESTION Entre les soussignés : [LE CLIENT], dont le siège social est [Adresse du client], représenté par [Nom du représentant], en qualité de [Fonction du client] dûment habilité aux fins des

Plus en détail

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 www.cpr-am.fr A. Rapport B. sur C. l exercice des droits de vote D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 SOMMAIRE INTRODUCTION 2 I. PERIMETRE INITIAL ET ORGANISATION DE L EXERCICE DU VOTE 3 II. ANALYSE

Plus en détail

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts

Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Politique de Gestion des Conflits d Intérêts Rédigé par : Olivier Ramé Signature : Autorisé par : Olivier Ramé (RCCI) Signature : Date de création : 23/03/2012 Diffusé le : 26/03/2012 auprès de : Collaborateurs

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS Nom : Politique de gestion des conflits d intérêts Création : 21 février 2008 Mise à jour : 26/ Février 2008 Mise à jour : 21 Octobre 2009 Mise à jour : 22

Plus en détail

Textes de référence : articles 314-44, 314-60 et 314-66 IV du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 314-44, 314-60 et 314-66 IV du règlement général de l AMF Position recommandation AMF n 2007-21 Les obligations professionnelles à l égard des clients non professionnels en matière de gestion de portefeuille pour le compte de tiers Textes de référence : articles

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Septembre 2011 Autorité des marchés financiers L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPCVM?

Plus en détail

Politique DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

Politique DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Politique DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Principaux textes de référence : La politique relative de vote mise en place au sein de HMG Finance s appuie sur l article 313-21 à 313-22

Plus en détail

Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014

Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014 Rapport sur la politique de vote de La Francaise Asset Management Exercice des Droits de Vote en 2014 1/6 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : L ORGANISATION INTERNE DE LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT ET L EXERCICE DES

Plus en détail

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014)

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014) REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO (avril 2014) PREAMBULE REGLEMENT FINANCIER DE L AGIRC L Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) a pour objet la mise en œuvre

Plus en détail

Emetteurs : Le RCCI et le Directeur de la gestion Date : 26 février 2013. : Comité de Direction Service Contrôle et Suivi de Gestion

Emetteurs : Le RCCI et le Directeur de la gestion Date : 26 février 2013. : Comité de Direction Service Contrôle et Suivi de Gestion PROCEDURE Emetteurs : Le RCCI et le Directeur de la gestion Date : 26 février 2013 Destinataires Copies : Gérants : Comité de Direction Service Contrôle et Suivi de Gestion POLITIQUE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES

Plus en détail

RECLAMATION CLIENTS ***** 1. Information et accès au système de traitement des réclamations

RECLAMATION CLIENTS ***** 1. Information et accès au système de traitement des réclamations Version : Avril 2010 Mise à jour : Mai 2015 RECLAMATION CLIENTS Référence : PG04 Contexte réglementaire et objectifs L instruction 2012-07 et les textes de référence : articles 313-8 et 313-8-1 du règlement

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE I) Présentation générale de notre politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts HMG FINANCE a identifié, sélectionné

Plus en détail

Réclamation Clients *****

Réclamation Clients ***** 1 Mise à jour: CAPSI Conseil Version : Juin 2010 Mise à jour : janv 2013 Réclamation Clients Référence : PG04 Contextes Règlementaires et objectifs : L instruction 2012-07 et les textes de référence :

Plus en détail

S informer sur. La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP)

S informer sur. La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) S informer sur La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) Octobre 2013 Autorité des marchés financiers La valeur liquidative d un OPCVM (SICAV et FCP) Sommaire Le calcul du prix d une action ou d

Plus en détail

PROCEDURES MATIGNON FINANCES OPERATIONS

PROCEDURES MATIGNON FINANCES OPERATIONS PROCEDURES MATIGNON FINANCES OPERATIONS Domaine d application Nom de la procédure Gestion des conflits d intérêts Rédacteur Antoine DADVISARD Date mai 2012 Contrôle RCCI Franck Rossard Version 1.1 1 1.

Plus en détail

CD EURO IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

CD EURO IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIÉ PROSPECTUS SIMPLIFIÉ - 1 - SOMMAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE I. PRESENTATION SUCCINCTE II. INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION III. INFORMATIONS SUR LES FRAIS, LES COMMISSIONS

Plus en détail

FR0000299364. Afer-Sfer. SICAV de droit français. Euro Net Asset Value. Société Générale. FRANCE AUDIT COMPTABLE Monsieur Sylvain UZAN

FR0000299364. Afer-Sfer. SICAV de droit français. Euro Net Asset Value. Société Générale. FRANCE AUDIT COMPTABLE Monsieur Sylvain UZAN PARTIE A STATUTAIRE I - Présentation succincte Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : FR0000299364 Afer-Sfer SICAV de droit français Gestionnaire financier par délégation : Aviva Investors France

Plus en détail

FR0010094839. Planisfer. Non / Non. Aviva Investors France. Société Générale. Euro Net Asset VAlue. Aviva Investors France G.I.E.

FR0010094839. Planisfer. Non / Non. Aviva Investors France. Société Générale. Euro Net Asset VAlue. Aviva Investors France G.I.E. PARTIE A STATUTAIRE I- Présentation succincte Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : Compartiments / nourricier : FR0010094839 Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français Non / Non Société

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Actualisation effectuée le 1 er janvier 2014 Le présent document a pour but d informer les mandants et les porteurs de Financière de l Echiquier de sa politique

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur les bénéficiaires effectifs d organismes de placements collectifs

Principes d application sectoriels sur les bénéficiaires effectifs d organismes de placements collectifs Mars 2013 Principes d application sectoriels sur les bénéficiaires effectifs d organismes de placements collectifs Document de nature explicative 1. Les principes d application sectoriels élaborés par

Plus en détail

TITRE. La mise en place d un dispositif de LAB / LFT

TITRE. La mise en place d un dispositif de LAB / LFT La mise en place d un dispositif de LAB / LFT TITRE Présentation du 12 février 2009 Dominique Dupont Directeur du Contrôle Interne et Conformité Groupe UFG 1 3ème Directive des obligations renforcées La

Plus en détail

1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)?

1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)? 1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)? 2. Afin de fournir un service d investissement à ses clients, Delta Lloyd Bank est tenue de catégoriser ses clients 3. L un des fondements

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE L AMF appelle l attention des souscripteurs sur le niveau élevé des frais directs et indirects maximum auxquels est exposé ce Fonds. La rentabilité de l investissement

Plus en détail

ALTERNATIVE PATRIMONIALE AM RÉCLAMATION CLIENTS

ALTERNATIVE PATRIMONIALE AM RÉCLAMATION CLIENTS ALTERNATIVE PATRIMONIALE AM RÉCLAMATION CLIENTS Page 1 sur 5 Date : 26/10/2011 Réclamation Clients Référence : Références Réglementaires Références Réglementaires : Règlement Général de l AMF Articles

Plus en détail

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Sommaire Extrait standard des tarifs...3 Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte...4 Relevés de votre compte...4 Services

Plus en détail

DIRECTION DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE

DIRECTION DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Validée par le Comité d audit le 8 janvier 2013 SOMMAIRE 1. ROLE, OBJECTIFS ET POSITIONNEMENT DE LA DIRECTION DE L AUDIT INTERNE... 4 1.1. Définition officielle de l Audit Interne

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO. (juin 2007)

REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO. (juin 2007) REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO (juin 2007) REGLEMENT FINANCIER DE L ARRCO PREAMBULE L Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) a pour objet la mise en œuvre de l accord

Plus en détail

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE

Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Politique d exécution CACEIS BANK FRANCE Contents 1. Principes de la Politique d execution... 3 1.1. Les obligations de meilleure sélection et meilleure exécution... 3 1.2. Les critères liés à la meilleure

Plus en détail

CFD MID CAPS PROSPECTUS COMPLET. F.C.P. 12, boulevard de la Madeleine 75009 Paris PROSPECTUS SIMPLIFIE NOTE DETAILLEE REGLEMENT

CFD MID CAPS PROSPECTUS COMPLET. F.C.P. 12, boulevard de la Madeleine 75009 Paris PROSPECTUS SIMPLIFIE NOTE DETAILLEE REGLEMENT CFD MID CAPS F.C.P. 12, boulevard de la Madeleine 75009 Paris PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE NOTE DETAILLEE REGLEMENT 1 OPCVM conforme aux normes européennes CFD MID CAPS PROSPECTUS SIMPLIFIE

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES DES SOCIETES COTEES DES FCPR SOUS GESTION 1 I - INTRODUCTION 2 AURIGA PARTNERS est une société de gestion de portefeuille pour compte de tiers agréée par la Commission

Plus en détail

Communication des règlements financiers de l Agirc et de l Arrco datés d avril 2014

Communication des règlements financiers de l Agirc et de l Arrco datés d avril 2014 Le 10/04/2014 CIRCULAIRE 2014-7 - DF Objet : Communication des règlements financiers de l Agirc et de l Arrco datés d avril 2014 Madame, Monsieur le directeur, Les règlements financiers, dans leur version

Plus en détail

Epargne Retraite Et Salariale. Conflits d intérêts

Epargne Retraite Et Salariale. Conflits d intérêts Epargne Retraite Et Salariale Mise à jour: ERES Version : mars 2014 Conflits d intérêts Référence : PG01 Contextes réglementaires et objectifs : Cette «Politique» a pour objet d informer les porteurs de

Plus en détail

Code de Déontologie. Version 2.0. Date de la dernière version : 19/06/2014

Code de Déontologie. Version 2.0. Date de la dernière version : 19/06/2014 Code de Déontologie Version 2.0 Date de la dernière version : 19/06/2014 Le présent Code de Déontologie prend en considération les dispositions règlementaires les plus récentes. Des modifications à la

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

Une information plus détaillée sur ce document est disponible sur demande écrite.

Une information plus détaillée sur ce document est disponible sur demande écrite. RESUME DE LA POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DU GROUPE CREDIT AGRICOLE APPLIQUEE A LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CHARENTE- PERIGORD 1) PRESENTATION Le Groupe Crédit

Plus en détail

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties.

Equigest ne perçoit aucune commission en nature (soft-commissions) par les intermédiaires ou contreparties. Descriptif de la société Equigest est une société de gestion de portefeuille indépendante qui a reçu l agrément de la COB le 3 août 1999. La société Equigest a pour objet social la gestion pour compte

Plus en détail

Les prestations spécifiques aux contrats d assurance vie et de capitalisation Les autres prestations spécifiques

Les prestations spécifiques aux contrats d assurance vie et de capitalisation Les autres prestations spécifiques BNP Paribas - Martinique SOMMAIRE LA CONVENTION PATRIMONIALE Les services de la convention patrimoniale La tarification de la convention patrimoniale LA CONSERVATION DU PORTEFEUILLE TITRES Les droits de

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE

Plus en détail

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Luxembourg REGLEMENT SUR LE CONTROLE CONFRATERNEL

ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Luxembourg REGLEMENT SUR LE CONTROLE CONFRATERNEL ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Luxembourg REGLEMENT SUR LE CONTROLE CONFRATERNEL INDEX 1. INTRODUCTION Page 2 1.1 Base légale 1.2. Objectifs 2. CHAMP D APPLICATION Page 3 3. METHODOLOGIE Page 3 3.1 Contrôle

Plus en détail

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A)

UFF OBLIGATIONS 3-5 (part A) LETTRE AUX PORTEURS Paris, le 23 octobre 2015 Objet : UFF OBLIGATIONS 3-5 Madame, Monsieur, Nous vous informons que LA FRANÇAISE ASSET MANAGEMENT, actuellement société de gestion par délégation de votre

Plus en détail

FLEXIBLE COURT TERME FONDS COMMUN DE PLACEMENT

FLEXIBLE COURT TERME FONDS COMMUN DE PLACEMENT FLEXIBLE COURT TERME FONDS COMMUN DE PLACEMENT OPCVM conforme aux normes européennes FLEXIBLE COURT TERME FONDS COMMUN DE PLACEMENT A PROSPECTUS SIMPLIFIE 19 juillet 2010 PARTIE A - STATUTAIRE I PRESENTATION

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion : Dépositaire et conservateur

Plus en détail

F - DOCUMENTS DE REFERENCE ET DOCUMENTS ASSOCIES

F - DOCUMENTS DE REFERENCE ET DOCUMENTS ASSOCIES GTG 2007 - GT1 V2 du 5 février 2010 PROCEDURE RECLAMATION CLIENT Page : 1/7 A - OBJET Cette procédure décrit les modalités de traitement par le fournisseur et/ou le GRD, d une réclamation client concernant

Plus en détail

CS ALTERNATIF Fonds Commun de placement de droit français

CS ALTERNATIF Fonds Commun de placement de droit français CS ALTERNATIF Fonds Commun de placement de droit français Prospectus simplifié Mars 2008 1 CS ALTERNATIF PROSPECTUS SIMPLIFIE L OPCVM CS ALTERNATIF est un OPCVM à règles d investissement allégées : OPCVM

Plus en détail

SELECTION ET EVALUATION DES BROKERS

SELECTION ET EVALUATION DES BROKERS SELECTION ET EVALUATION DES BROKERS Lorsque C&M Finances transmet ses ordres aux brokers pour exécution, elle se conforme à l'obligation d'agir au mieux des intérêts des porteurs de parts d OPCVM. La présente

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS Avril 2013 POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERÊTS Conformément aux règles des directives 2004/39/CE du 21 avril 2004 et 2006/73CE du 10 août 2006 transposées dans les articles 313-18 à 313-28 du

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance

Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance Politique de sélection des intermédiaires financiers DE Hmg finance (Articles L.533-18 du code monétaire et financier et 314-75 du règlement général de l Autorité des Marchés Financiers) I Présentation

Plus en détail

Norme comptable internationale 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs

Norme comptable internationale 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs Norme comptable internationale 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs Objectif 1 L objectif de la présente norme est d établir les critères de sélection et de changement

Plus en détail

2 Informations concernant les placements et la gestion

2 Informations concernant les placements et la gestion PROSTECTUS SIMPLIFIE DU FCP COUPOLE IM SECURITE 4 I PARTIE A STATUTAIRE 1 Présentation succincte CODE ISIN : Parts C : FR0000985996 DENOMINATION : COUPOLE IM SECURITE 4 FORME JURIDIQUE : Fonds commun de

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES

POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES POLITIQUE DE VOTE AUX ASSEMBLEES GENERALES Sommaire 1. Organisation de la Société de Gestion... 3 2. Périmètre d exercice des droits de vote... 4 2.1. Critères de détention et d emprise... 4 2.2. Critère

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS POLITIQUE EN MATIERE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Janvier 2014 KURMA PARTNERS 5/7 rue de Monttessuy F-75340 Paris cedex 07, France Agrément AMF n GP 09000027 Pour nous contacter Tel +33 (0)1 58 19

Plus en détail

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP)

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP) REPRESENTATION DU PERSONNEL La réglementation du travail permet, au personnel des entreprises qui comptent un effectif minimum, de bénéficier d une représentation sous 4 institutions distinctes : les délégués

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL BRIE PICARDIE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA CAISSE REGIONALE * * * * * * * * * *

Plus en détail

PALATINE ASSET MANAGEMENT

PALATINE ASSET MANAGEMENT 20 février 2015 PALATINE ASSET MANAGEMENT Rapport sur l exercice des droits de vote en 2014 I. Introduction : En vertu de l article L 533-22 du Code Monétaire et Financier, les Sociétés de Gestion de Portefeuille

Plus en détail

Position AMF Exigences relatives à la fonction de conformité DOC-2012-17

Position AMF Exigences relatives à la fonction de conformité DOC-2012-17 Position AMF Exigences relatives à la fonction de conformité DOC-2012-17 Textes de référence : articles 313-1 à 313-7, 313-54, 313-75, 318-4 à 318-6 du règlement général de l AMF L AMF applique l ensemble

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion : Dépositaire et conservateur

Plus en détail

SOMMAIRE. Document créé le 1 er août 2014, modifié le 23 juillet 2015 1/18

SOMMAIRE. Document créé le 1 er août 2014, modifié le 23 juillet 2015 1/18 Position recommandation AMF Guide relatif à l organisation du dispositif de maîtrise des risques au sein des sociétés de gestion de portefeuille DOC-2014-06 Textes de référence : Articles 313-1 à 313-7

Plus en détail

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >,

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, <AUTORITE DE GESTION> Version finale : Trame commune [FEDER/FSE] 2014-2020 Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, Entre < l

Plus en détail

SWISS LIFE FUNDS (F) EQUITY GLOBAL

SWISS LIFE FUNDS (F) EQUITY GLOBAL SWISS LIFE FUNDS (F) EQUITY GLOBAL Fonds commun de placement Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE Société de gestion SWISS LIFE ASSET MANAGEMENT (France) 86, boulevard Haussmann 75008 PARIS

Plus en détail

PALATINE COURT TERME DYNAMIQUE

PALATINE COURT TERME DYNAMIQUE PALATINE COURT TERME DYNAMIQUE OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS & Code de Déontologie de COVEA FINANCE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS & Code de Déontologie de COVEA FINANCE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS & Code de Déontologie de COVEA FINANCE LIMINAIRES Covéa Finance, sis 8-12 rue Boissy d Anglas 75008 Paris, est une société de gestion de portefeuille, agréée

Plus en détail

CARREFOUR PREMIUM 2015

CARREFOUR PREMIUM 2015 CARREFOUR PREMIUM 2015 Brochure commerciale Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Période de commercialisation : Du 1 er octobre 2015 au 5 novembre

Plus en détail

Attention : Certaines parties de ce guide ne sont plus à jour. Il va prochainement être actualisé. La gestion alternative

Attention : Certaines parties de ce guide ne sont plus à jour. Il va prochainement être actualisé. La gestion alternative DÉCEMBRE 2006 Les clés pour comprendre Attention : Certaines parties de ce guide ne sont plus à jour. Il va prochainement être actualisé. La gestion alternative La gestion alternative Avant-propos Vous

Plus en détail

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Rabat, le 25 décembre 2000 CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

POLITIQUE DE VOTE Mise à jour le 28 janvier 2015

POLITIQUE DE VOTE Mise à jour le 28 janvier 2015 POLITIQUE DE VOTE Mise à jour le 28 janvier 2015 Financière de l Echiquier, en qualité de société de gestion d OPCVM de droit français spécialisée dans les actions, est amenée, à travers les investissements

Plus en détail

Principes de la politique de vote de CM-CIC Asset Management. Respect des droits des actionnaires minoritaires et équité entre les actionnaires

Principes de la politique de vote de CM-CIC Asset Management. Respect des droits des actionnaires minoritaires et équité entre les actionnaires Politique de vote GOUVERNEMENT D ENTREPRISE : EXERCICE DES DROITS DE VOTE Principes de la politique de vote de CM-CIC Asset Management Respect des droits des actionnaires minoritaires et équité entre les

Plus en détail

Régulation bancaire & financière Revue trimestrielle

Régulation bancaire & financière Revue trimestrielle Régulation bancaire & financière Revue trimestrielle N 46 Juillet-Septembre 2015 Publication le 30 Octobre 2015 Version destinée aux clients de Hiram Finance www.hiram-finance.com 1 Sujets transverses

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES SUR LES RELATIONS ENTRE LE DEPOSITAIRE ET LES SOCIETES DE GESTION INTERVENANT DANS LE DOMAINE DE L IMMOBILIER

GUIDE DE BONNES PRATIQUES SUR LES RELATIONS ENTRE LE DEPOSITAIRE ET LES SOCIETES DE GESTION INTERVENANT DANS LE DOMAINE DE L IMMOBILIER GUIDE DE BONNES PRATIQUES SUR LES RELATIONS ENTRE LE DEPOSITAIRE ET LES SOCIETES DE GESTION INTERVENANT DANS LE DOMAINE DE L IMMOBILIER 1 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION 3 1. ENTREE EN RELATION ET VIE

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR Etabli par le Conseil d Administration du 22 mai 2014 1 Préambule Adopté en séance le 22 mai 2014 suite à l Assemblée Générale Mixte de la Société

Plus en détail