Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires"

Transcription

1 Agence fédérale pur la sécurité de la chaîne alimentaire Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Le présent dcument s adresse aux établissements du secteur alimentaire et aux cntrôleurs et inspecteurs de l AFSCA, il se veut une ligne de cnduite pur l implémentatin de l AR du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires et n a pas frce de li. Il s agit d un dcument évlutif, qui sera adapté sur base des expériences, des questins fréquemment psées et d autres infrmatins utiles.

2 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III Rédigé par la : DG Plitique de cntrôle Elisabeth Ngnlng Ekendé Eva Mees Cntrôlé par : Validé par : Directeur Transfrmatin Directeur général Distributin a.i. Vincent Helb Vicky Lefevre Signé E. Ngnlng Ekendé Date : 03/07/2015 Signé V. Helb Date : 29/07/2015 Signé W. Van Ormelingen Date : 05/08/2015 Histrique Identificatin du dcument Ligne de cnduite AR du 13/07/2014 Versin I Versin II Versin III Mdificatins Justificatif En vigueur à partir du : Première versin du dcument Ajut de nuveaux éclaircissements et interprétatins Ajut de nuveaux éclaircissements et interprétatins 17/12/ /03/2015 Date de publicatin Lrsqu il ne s agit pas de la première versin du dcument, les mdificatins par rapprt à la versin précédente snt indiquées en ruge de srte qu il sit pssible de les retruver. Les ajuts snt sulignés et les suppressins snt biffées. 2

3 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III 1. INTRODUCTION L AR du 13 juillet 2014 a été publié au mniteur belge le 29 aût Cet arrêté établit des règles générales d hygiène pur tus les explitants du secteur alimentaire. Ces exigences cmplètent celles du règlement (CE) n 852/2004 du Parlement eurpéen et du Cnseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires et les clarifient. Législatin eurpéenne : Règlement (CE) n 178/2002 du Parlement eurpéen et du Cnseil du 28 janvier 2002 établissant les principes généraux et les prescriptins générales de la législatin alimentaire, instituant l'autrité eurpéenne de sécurité des aliments et fixant des prcédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement eurpéen et du Cnseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Règlement (CE) n 853/2004 du Parlement eurpéen et du Cnseil du 29 avril 2004 fixant des règles spécifiques d hygiène applicables aux denrées alimentaires d rigine animale Règlement (CE) n 1069/2009 du Parlement eurpéen et du Cnseil du 21 ctbre 2009 établissant des règles sanitaires applicables aux sus-prduits animaux et prduits dérivés nn destinés à la cnsmmatin humaine et abrgeant le règlement (CE) N 1774/2002 Règlement (CE) n 1107/2009 du Parlement eurpéen et du Cnseil du 21 ctbre 2009 cncernant la mise sur le marché des prduits phytpharmaceutiques Règlement (UE) n 142/2011 de la Cmmissin du 25 février 2011 prtant applicatin du règlement (CE) n 1069/2009 du Parlement eurpéen et du Cnseil établissant des règles sanitaires applicables aux sus-prduits animaux et prduits dérivés nn destinés à la cnsmmatin humaine et prtant applicatin de la directive 97/78/CE du Cnseil en ce qui cncerne certains échantillns et articles exemptés des cntrôles vétérinaires effectués aux frntières en vertu de cette directive Le nuvel arrêté relatif à l hygiène des denrées alimentaires a pur effet d abrger les règles reprises dans : l AR du 4 février 1980 relatif à la mise dans le cmmerce de denrées alimentaires réfrigérées ; l AR du 10 nvembre 2005 relatif au cmmerce de détail de certaines denrées alimentaires d rigine animale ; l AR du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires. 3

4 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III 2. ABREVIATIONS AFSCA : Agence Fédérale pur la Sécurité de la Chaîne Alimentaire AR : Arrêté ryal Art. : Article CE : Cmmunauté Eurpéenne MRS : Matériel à risque spécifié NUE : Numér d unité d établissement 3. COMMENTAIRES Titre I : Champ d applicatin et définitins (Art.1) Cet article définit le champ d applicatin de l arrêté. (Art.2 et art.3) Cet article reprend les définitins qui snt applicables dans le cadre de l arrêté. Au pint 7 (enceinte réfrigérée), lrsque l n mentinne les myens de transprt ça ne signifie pas nécessairement que l n dive utiliser des camins frigrifiques. Si la distance est limitée, n peut aussi faire usage de bacs frigs u d autres équipements équivalents permettant de cnserver les denrées alimentaires à la température requise. Le transprt sur de plus lngues distances nécessitera autmatiquement des systèmes de réfrigératin plus sphistiqués. C est à l explitant de décider (sur base d une analyse des risques) quelle frme de réfrigératin est nécessaire pur maintenir les denrées alimentaires à la température requise. Titre II : Prescriptins générales d hygiène pur les explitants du secteur alimentaire Chapitre I (art. 4 à 5) Ce chapitre reprend les prescriptins spécifiques pur les explitants qui élèvent, récltent u chassent des animaux, u qui prduisent des prduits primaires d rigine animale. Sectin I : reprend des prescriptins spécifiques pur les prduits de la pêche. La définitin des prduits de la pêche est celle mentinnée dans le règlement (CE) n 853/2004. Prduits de la pêche : tus les animaux marins u d'eau duce (à l'exceptin des mllusques bivalves, des échindermes vivants, des tuniciers vivants et des gastérpdes marins vivants et de tus les mammifères marins, reptiles et grenuilles), sauvages u d'élevage, y cmpris tutes les frmes et parties cmestibles de ces animaux. Sectin II : reprend des prescriptins spécifiques pur les escargts. Chapitre II (art. 6 à 16) Ce chapitre reprend les prescriptins spécifiques pur les explitants qui prduisent u récltent des prduits végétaux. Sectin I : reprend les dispsitins générales en ce qui cncerne la tenue des registres. 4

5 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III (Art. 6) Une circulaire clarifie les dnnées à enregistrer dans le registre d utilisatin des prduits phytpharmaceutiques (vir > Prfessinnels > Prductin végétale > Prduits phytpharmaceutiques et adjuvants) Sectin II : reprend les mesures cmplémentaires qui s appliquent en ce qui cncerne les cntrôles (pré-réclte) prtant sur la présence de nitrates et de résidus de pesticides dans et sur certaines espèces maraîchères et fruitières. Sectin III : reprend des prescriptins d hygiène spécifiques applicables à l apprvisinnement direct par le prducteur, de petites quantités de prduits primaires végétaux au cnsmmateur final u au cmmerce de détail lcal furnissant directement le cnsmmateur final. (Art. 16) Dans le cadre du présent arrêté, la définitin de cmmerce de détail lcal est celle mentinnée dans l AR du 7 janvier 2014 relatif à l'apprvisinnement direct par un prducteur primaire du cnsmmateur final u du cmmerce de détail lcal en petites quantités de certaines denrées alimentaires d'rigine animale. Cmmerce de détail lcal : le cmmerce de détail qui se situe dans un rayn de 80 km autur de l'établissement de prductin et qui apprvisinne directement le cnsmmateur final. Chapitre III (art. 17 à 29) Ce chapitre reprend les dispsitins générales d hygiène pur tus les explitants du secteur alimentaire. Sectin I : reprend les prescriptins d hygiène pur les explitants du secteur alimentaire. Sectin II : reprend les exigences de température des denrées alimentaires à respecter dans le cmmerce de détail. Dans le cadre du présent arrêté, la définitin de cmmerce de détail est celle mentinnée dans le règlement (CE) n 178/2002 : la manipulatin et/u la transfrmatin de denrées alimentaires ainsi que leur entrepsage dans les pints de vente u de livraisn au cnsmmateur final, y cmpris les terminaux de distributin, les traiteurs, les restaurants d entreprise, la restauratin cllective (p.ex. : écles, maisns de reps), les restaurants et autres prestataires de services de restauratin similaires, les cmmerces, les platefrmes de distributin vers les grandes surfaces et les grssistes. (Art. 19) Les exigences de température du règlement (CE) n 853/2004 snt d applicatin pur les grssistes et les platefrmes de distributin (bien que ceux-ci tmbent sus la définitin de cmmerce de détail). (Art. 21) L art. 21 ne s applique pas à la livraisn à dmicile de denrées alimentaires réfrigérées par les pérateurs u leurs prépsés à une clientèle stable (cnsmmateurs) dnt les besins snt exactement u apprximativement cnnus à l avance. 5

6 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III (Art. 25) - Denrées alimentaires d rigine animale Quand le terme «denrée alimentaire d rigine animale» est emplyé, il fait référence aux viandes fraîches, préparatins de viandes, viandes hachées, prduits à base de viande, autres issues traitées d rigine animale, prduits de la pêche frais, entiers u préparés, prduits de la pêche transfrmés, mllusques bivalves vivants, échindermes vivants, tuniciers vivants, gastérpdes marins vivants, escargts, cuisses de grenuille, parties cmestibles de mammifères marins et reptiles aquatiques, œufs, lait Sus cette définitin, il cnvient de tenir cmpte des précisins suivantes : Echindermes vivants: crinïdes, étiles de mer, phiures, ursins, cncmbres de mer, Tuniciers vivants : assidiacés, salpes, appendiculaires, Gastérpdes marins vivants : escargts de mer Reptiles aquatiques: crcdiles - Livraisn de denrées alimentaires d rigine animale d un établissement de vente au détail à d autres établissements de vente au détail Le règlement (CE) n 853/2004 (art 1, 5) prévit que les cmmerces de détail peuvent livrer des denrées alimentaires d rigine animale à d autres cmmerces de détail sans qu ils dispsent d un agrément CE, à cnditin que seln la législatin natinale, il s agisse d une activité marginale, lcale et restreinte. En pareils cas, la livraisn ne peut représenter qu une petite partie des activités du cmmerce de détail et les établissements qui reçivent les livraisns divent être situés à prximité immédiate. Le but de ces dispsitins est de puvir pursuivre des pratiques existantes sans pur cela faire de la cncurrence délyale à l égard des établissements qui snt sumis à l agrément CE et par cnséquent aussi à des cnditins plus sévères. L arbre de décisin repris à l annexe du présent dcument éclaircit les cnditins d une activité lcale, marginale et restreinte telle que décrite à l art. 25 de l AR. Au pint 1 de l art. 25, il est mentinné que la quantité livrée annuellement à d autres établissements de vente au détail ne peut excéder 30% du chiffre d affaire de la prductin annuelle ttale de denrées alimentaires d rigine animale. Il faut, ici, interpréter la prductin annuelle ttale de denrées alimentaires d rigine animale au sens large : il s agit aussi bien des prduits d rigine animale transfrmés par l explitant du cmmerce de détail que des prduits d rigine animale achetés et revendus en l état par l explitant du cmmerce de détail (cnserves, œufs en cquille ). - Pints d attentin La préparatin et le service de repas dans lesquels se truvent des denrées alimentaires d rigine animale dans des salles de fête, des fires, dans les cllectivités par des traiteurs en vue de la cnsmmatin sur place ne snt pas cnsidérés cmme une livraisn entre débits, mais cmme une livraisn au cnsmmateur final. Ces activités ne snt dnc pas sumises à limitatins, et dnc pas nn plus à une bligatin d agrément. Les grssistes et les platefrmes de distributin vers les grandes surfaces qui en ce qui cncerne les prduits d rigine animale n assurent que l entrepsage et le transprt de prduits nécessitant un stckage à 6

7 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III température cntrôlée, ne divent pas, seln le règlement (CE) n 853/2004, dispser d un agrément s ils livrent uniquement au cmmerce de détail. Ils ne relèvent pas nn plus de la livraisn marginale, lcale et restreinte, mais divent respecter les exigences de température figurant dans le règlement (CE) n 853/2004 (cfr. art.19). Tutefis, s ils livrent à des établissements agréés, ils divent dispser d un agrément en tant qu entrepôt frigrifique (KF). Le réemballage (p.ex. récipients u cartns pur le transprt) de denrées alimentaires d rigine animale par des platefrmes de distributin vers les grandes surfaces et les grssistes qui ne dispsent pas d agrément est autrisé sus les cnditins suivantes: les denrées alimentaires d rigine animale snt purvues d un cnditinnement qui les envelppe entièrement (sauf s il s agit de saucissns secs u de jambns salés enturés par une membrane u un filet) ; le cnditinnement ne peut pas être enlevé ; tutes les mentins nécessaires (étiquetage, marque d identificatin) divent figurer sur l emballage intérieur qui n est pas mdifié u le cnditinnement d rigine. Dans le cas d un cmmerce de détail ambulant, les établissements de vente au détail apprvisinnés divent être situés dans un rayn de 80 km calculé depuis l atelier de fabricatin (adresse de l unité d établissement). Le rayn de 80 km se rapprte à la distance parcurue par la denrée alimentaire. Dans ce cntexte, peu imprte la persnne qui assure le déplacement. En d autres mts, à la livraisn par ex. de A vers B, il n y aura aucune distinctin faite entre la situatin ù le détaillant A livre lui-même les denrées alimentaires au détaillant B et la situatin ù le détaillant B va luimême chercher les denrées alimentaires chez le détaillant A. Un transprteur (un tiers qui n est pas le détaillant qui livre (A), ni le détaillant qui est livré (B)), peut assurer le transprt sans pur autant que le transfert des denrées alimentaires de A au transprteur ne sit cnsidéré cmme une livraisn B2B. Le transprteur ne peut, cependant, pas devenir prpriétaire des prduits et ne peut effectuer que l étape de transprt (c est-à-dire qu il ne peut pas effectuer d autres activités telles que le stckage des denrées alimentaires par exemple) en respectant le rayn de 80 km entre l atelier de fabricatin et le détaillant qui est livré. Si le transprteur devient effectivement le prpriétaire des denrées alimentaires alrs le transfert des prduits de A au transprteur est vu cmme une livraisn à d autres cmmerces de détail et le transprteur dit dnc vendre les denrées alimentaires directement au cnsmmateur final. (Art. 27) L explitant d un cmmerce de détail en denrées alimentaires d rigine animale qui enlève du matériel de catégrie 1 (MRS) - autrisatin pur le retrait de la clnne vertébrale - dit cnsidérer, à tut mment, tus les sus-prduits d rigine animale qu il génère cmme matériel de catégrie 1. Il n y a dnc qu un seul récipient pur les sus-prduits d rigine animale et celui-ci est emplyé pur le stckage de matériel de catégrie 1. Le présent AR interdit l enlèvement de la clnne vertébrale de bvins de plus de 30 mis prvenant d abattages privés dans des cmmerces de détail même lrsque ceux-ci dispsent d une autrisatin pur le retrait de la clnne vertébrale. Les 7

8 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III viandes prtant la marque indiquant qu elles snt réservées au besin exclusif du prpriétaire ne peuvent dnc plus être intrduites dans un cmmerce de détail. Dans l arrêté ministériel du 9 juillet 2003 déterminant la substance pur dénaturer certains sus-prduits animaux nn destinés à la cnsmmatin humaine, le ministre détermine quel myen dit être utilisé pur la dénaturatin des sus-prduits animaux. Les MRS divent être dénaturés avec du bleu de méthylène. (Art. 28) La vente d américain préparé/viande hachée nn préemballé(e) dans les établissements de vente au détail, autres que les bucheries, est uniquement autrisée pur la préparatin de pains garnis u lrsqu il/elle cnstitue un repas (p.ex. : steak tartare) et pas en vrac tel quel. L américain préparé/viande hachée dit prvenir d un établissement agréé u d une bucherie. (Art.29) Les viandes hachées et préparatins de viande qui en cntiennent, ne peuvent être mises en vente plus de 48 heures après leur prductin. Cet article est uniquement applicable aux viandes hachées [et préparatins de viande cntenant de la viande hachée] prduites dans des établissements de vente au détail (bucheries). Cette règle générale ne s applique pas : aux prduits préemballés prvenant d établissements agréés seln le règlement (CE) n 853/2004. Dans ce cas, les prescriptins du fabricant divent être respectées. Si aucune infrmatin cncernant la cnservatin après uverture n est furnie par le fabricant, une fis les emballages uverts, ces prduits ne peuvent être mis en vente plus de 48 h après l uverture. Annexe I Dans cette annexe, snt mentinnés les végétaux sumis au cntrôle pré-réclte (cfr. art. 7). Annexe II Dans cette annexe, snt reprises les dispsitins d hygiène applicables à l apprvisinnement direct en petites quantités de prduits primaires végétaux par le prducteur du secteur primaire végétal du cnsmmateur final u du cmmerce de détail lcal furnissant directement le cnsmmateur final (cfr. art.16). Annexe III Dans cette annexe snt reprises les dispsitins générales d hygiène pur tus les explitants du secteur alimentaire (cfr. art. 18). Chapitre I : exigences pur les lcaux d explitatin utilisés pur les denrées alimentaires (Pint 1) Il n est pas bligatire que les lavabs sient équipés de rbinets qui ne divent pas être manipulés à la main. Le but est que les installatins de lavage des mains sient telles que lrs de leur utilisatin, un cntact direct entre les mains et les rbinets est évité. Il est pssible de s en assurer en installant, par exemple, des rbinets qui ne divent pas être manipulés à la main mais des myens alternatifs qui permettent d abutir au même résultat snt également acceptables. Chapitre II : exigences spécifiques pur les distributeurs autmatiques ainsi que pur les sites mbiles et/u prvisires 8

9 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III (Pint 4) Les denrées alimentaires d rigine animale peuvent être mises en vente dans des distributeurs autmatiques à cnditin que les prduits sient préemballés et que tutes les exigences en matière d étiquetage et d hygiène (maintien des températures, denrées alimentaires à l abri du sleil ) sient respectées. Chapitre III : exigences relatives aux déchets alimentaires (Pint 1) L empli du terme «restauratin» dit, ici, être interprété au sens large. Il crrespnd à tutes les activités de l hreca, de cuisines de cllectivités pur lesquelles des repas et/u des bissns snt prpsés à la vente au cnsmmateur. Les déchets de cuisine et de table ne relèvent pas du champ d applicatin du règlement (CE) n 1069/2009, sauf : s'ils prviennent de myens de transprt pérant au niveau internatinal, s'ils snt destinés à l alimentatin animale, u s'ils snt destinés à être transfrmés par une stérilisatin sus pressin u par les méthdes visées à l article 15, paragraphe 1, premier alinéa, pint b) dudit règlement, u à être transfrmés en bigaz u à être cmpstés. Les déchets de cuisine et de table qui n appartiennent pas à l une des catégries mentinnées ci-dessus ne divent dnc pas être cnsidérés cmme du matériel de catégrie 3 et être entrepsés en tant que matériel de catégrie 3. (Pint 2) Les sus-prduits animaux (déchets animaux) prduits dans les bucheries, les pissnneries, les supermarchés, les épiceries, les bulangeries relèvent du champ d applicatin du règlement (CE) n 1069/2009 et divent dnc être entrepsés, en fnctin de leur nature, en tant que matériel de catégrie 2 u 3. Par dérgatin à cette exigence, de petites quantités d anciennes denrées alimentaires peuvent être éliminées dans la pubelle ménagère (vir site Web de l Agence et la nte explicative sur les pssibilités de cllecter, transprter et éliminer les anciennes denrées alimentaires seln les dispsitins des règlements (CE) n 1069/2009 et (UE) n 142/2011 : > Prfessinnels > Prductin animale > Sus-prduits animaux nn destinés à la cnsmmatin humaine : Dcumentatin : Ntes). Il est tléré que le récipient pur les sus-prduits animaux nn destinés à la cnsmmatin humaine (déchets animaux) sit entrepsé dans la chambre fride u le surgélateur à cnditin que tutes les mesures nécessaires sient prises pur éviter la cntaminatin. Une séparatin physique (p.ex. : empli d un récipient hermétiquement cls) est dnc nécessaire. Les sus-prduits animaux nn destinés à la cnsmmatin humaine divent être cnservés à une température apprpriée cmme cela est mentinné dans le règlement (UE) n 142/2011. Chapitre IV : exigences relatives à l hygiène persnnelle (Pint 1) De plus amples infrmatins en ce qui cncerne l hygiène persnnelle (p.ex. : activités pur lesquelles un certificat médical est requis) peuvent être retruvées dans la brchure «Hygiène du persnnel au sein des établissements de la chaîne alimentaire» publiée sur le 9

10 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III site Web de l AFSCA : > Accueil > Publicatins > Publicatins thématiques > Hygiène du persnnel au sein des établissements de la chaîne alimentaire. Annexe IV Dans cette annexe, snt mentinnées les denrées alimentaires à réfrigérer et les exigences de température à respecter (cfr. art. 22). 10

11 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III 4. ANNEXES Arbre de décisin pur l implémentatin de l art. 25 de l AR 11

12 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III Arbre de décisin art. 25 AR H1 Interprétatin de l activité marginale, lcale et restreinte au sens de l article 1er 5, b) ii, du Règlement n 853/2004 Livraisn de DAOA à d autres cmmerces de détail? Nn, uniquement livraisn direct au cnsmmateur final Autrisatin O Livraisn de DAOA à d autres cmmerces de détail qui se situent dans un rayn >80 km? N Livraisn de DAOA à max 2 prpres NUE? O O Agrément Autrisatin - DAOA : denrées alimentaires d rigine animale : viande, pissn, œuf, lait et prduit laitier (frmage, beurre, etc),... - Ne tmbent pas sus l art. 25 de l AR H1 pur la livraisn de DAOA à d autres cmmerces de détail: - les plates-frmes de distributin vers les grandes surfaces et les grssistes - les cuisines centrales de cllectivité Pur ceux-ci, une autrisatin suffit. Autrisatin et agrément cmme exigé par l AR du 16 janvier 2006 fixant les mdalités des agréments, des autrisatins et des enregistrements préalables délivrés par l'agence fédérale pur la Sécurité de la Chaîne Alimentaire N La livraisn à d autres cmmerces de détail est >30% du chiffre d affaires des DAOA? O Agrément N Autrisatin 12

13 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III Cnditins d une activité lcale, marginale et restreinte dans les pays limitrphes Les établissements de vente au détail belges qui livrent des denrées alimentaires d rigine animale à d autres établissements de vente au détail situés dans un pays limitrphe divent respecter les exigences du présent AR (cfr. art. 25). Bien que les pérateurs belges ne sient pas sumis aux dispsitins natinales des états membres visins, il est utile que les cnditins en vigueur dans l état membre de destinatin en ce qui cncerne les cnditins d une activité marginale, lcale et restreinte sient cnnues. Les exigences légales en France, aux Pays-Bas, au Luxemburg et en Allemagne snt mentinnées dans le tableau ci-dessus. Avertissement : ce tableau est cmmuniqué à titre d infrmatin et n a pas pur bjectif de remplacer la législatin en la matière qui est en vigueur dans les pays mentinnés. La réglementatin natinale des états membres visins n'est pas ppsable aux pérateurs belges, qui divent respecter leurs prpres règles natinales. Pays Législatin Cnditins d une activité marginale- lcale-restreinte France Arrêté ministériel du - La liste des denrées alimentaires livrées en B2B est limitée. 08/06/2006 relatif à - Les quantités maximales (en kg/semaine) qui peuvent être livrées en B2B snt fixées pur différentes l agrément sanitaire des catégries de prduits. établissements mettant - La quantité maximale des différentes catégries de prduits livrée en B2B ne dépasse pas 30% de la sur le marché des prduits d rigine prductin ttale de l établissement pur cette catégrie de prduits. animale u des denrées - La distance maximale entre le furnisseur et le client est de 80 km. cntenant des prduits d rigine animale - Infrmatins cmplémentaires : Pays-Bas Pas de législatin natinale implémentant la ntin marginalelcalisé-restreint - Les quantités maximales (en kils) qui peuvent être livrées en B2B snt faibles. - La livraisn en B2B représente une faible part des activités du cmmerce de détail et est dnc cnsidérée cmme une activité secndaire : faible part du chiffre d affaires d une petite u myenne entreprise artisanale emplyant envirn 5 persnnes u activité représentant mins de 30% du chiffre d affaires. - Les établissements apprvisinnés se truvent sur le territire des Pays-Bas, u se situent dans une régin frntalière directe des Pays-Bas et dans l envirnnement immédiat du cmmerce de détail (10-15 km de la frntière) - Les prduits livrés ne cnstituent qu une petite partie de l assrtiment u les établissements livrés snt en faible nmbre. - Infrmatins cmplémentaires : 13

14 Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 versin III Allemagne Luxemburg Pas de législatin natinale implémentant la ntin marginalelcalisé-restreint Pas de législatin natinale implémentant la ntin marginalelcalisé-restreint - La livraisn en B2B représente mins de 1/3 du vlume ttal de prductin de l établissement. - Les établissements livrés se truvent à une distance maximale d un péage u dans un rayn d envirn 100 km. Pas de cnditins natinales. 14

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Ligne de conduite pour l implémentation de l arrêté royal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Agence fédérale pur la sécurité de la chaîne alimentaire Ligne de cnduite pur l implémentatin de l arrêté ryal du 13 juillet 2014 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Le présent dcument s adresse

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV)

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) Organisme pur la sécurité et la qualité de la chaîne alimentaire P. 1/5 Administratin des Services Vétérinaires ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) 1. STRUCTURE ET RESSOURCES HUMAINES Ministère

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

Fiche n 4 : La convention annuelle

Fiche n 4 : La convention annuelle Fiche n 4 : La cnventin annuelle Champ d applicatin 1. Opérateurs cncernés 2. Prduits cncernés 3. Durée de la cnventin annuelle 4. Date de cnclusin de la cnventin annuelle Cntenu de la cnventin annuelle

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide:

ACTE D'AUTORISATION Nouvelle autorisation. Vu la demande d'autorisation introduite le: 21/11/2012. Le Ministre de l'environnement décide: SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Envirnnement Directin générale Envirnnement ACTE D'AUTORISATION Nuvelle autrisatin Vu la demande d'autrisatin intrduite le: 21/11/2012 Le Ministre

Plus en détail

Limites d'action pour les contaminants microbiologiques dans les denrées alimentaires

Limites d'action pour les contaminants microbiologiques dans les denrées alimentaires Agence fédérale pur la Sécurité de la Chaîne alimentaire Limites d'actin pur les cntaminants micrbilgiques dans les denrées alimentaires Page 1/14 Table des matières 1. Intrductin... 3 2. Définitins...

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité

Régime d aide, exempté de notification, en faveur de la participation des producteurs de produits agricoles à des systèmes de qualité Décembre 2015 Régime d aide, exempté de ntificatin, en faveur de la participatin des prducteurs de prduits agricles à des systèmes de qualité En applicatin du règlement (UE) n 702/2014 de la Cmmissin du

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Service technique, de l édilité et plice des cnstructins AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Quand faut-il une autrisatin de cnstruire? Les cnstructins et installatins, leur transfrmatin, leur agrandissement,

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Service de maintenance et de support

Service de maintenance et de support Service de maintenance et de supprt Entre les sussignés La sciété Intelimedia, Ci-après dénmmée (Le mainteneur) d une part, Et La sciété XXXXXXXXX, Ci-après dénmmée (Le client) d autre part, Il a été cnvenu

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES SERVICES MOORINGSPOT

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES SERVICES MOORINGSPOT CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES SERVICES MOORINGSPOT Le site internet MringSpt (le «Site») est une platefrme internet accessible à l adresse www.mringspt.cm, furnissant des services de mise en relatin

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

3. Les affiliations individuelles

3. Les affiliations individuelles 3. Les affiliatins individuelles 3.1. GENERALITES Affiliatin bligatire 3.1.1. Cnfrmément à l'article VI des statuts, les sciétés admises à la Fédératin divent bligatirement demander une licence pur tus

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

Directive - Stage en entreprise

Directive - Stage en entreprise mb/01/05/2014 Smmaire 1. Objectif... 1 2. Terminlgie... 1 3. Dmaine d applicatin... 1 4. Objectifs du stage... 1 5. Exigences du stage Bachelr (semestre 6)... 1 6. Péride de stage... 2 7. L'entreprise

Plus en détail

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie

Prévention des risques chimiques dans les entreprises de carrosserie Préventin des risques chimiques dans les entreprises de carrsserie Fin 2010, une campagne d inspectin s est également dérulée au sein des entreprises de carrsserie. La campagne cadrait avec la campagne

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Club infrmatique Mnt-Brun Séances du 5 et du 10 février 2016 Présentateur : Michel Gagné Cntenu de la séance Drpbx Le téléchargement et l installatin La sauvegarde des fichiers La récupératin des fichiers

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID

CONDITIONS GENERALES RES PREPAID CONDITIONS GENERALES RES PREPAID 1. Intrductin & définitins RES est un réseau d entreprises lcales, de PME, u de cmmerçants et persnnes qui exercent des prfessins libérales. Les particuliers snt encuragés

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST Charte de fnctinnement du dispsitif EVREST POURQUOI? Cette charte vise à fixer les engagements que divent respecter les utilisateurs et rganisateurs du dispsitif Evrest, cncernant : les cnditins de participatin

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

Directive relative au traitement des données de Health Info Net

Directive relative au traitement des données de Health Info Net dnnées de Health Inf Net Le traitement des dnnées persnnelles chez Health Inf Net AG () 1 Dispsitins générales 1.1 But et champ d applicatin Le dmaine de la santé est régi par des dispsitins légales particulièrement

Plus en détail

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16]

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16] 6. Réglementatin des Installatins nucléaires de base (INB) et rganisatin de la sécurité [2] [16] 6-1 Les INB Suivant leur imprtance et les risques présentées, les installatins nucléaires, entrent sit dans

Plus en détail

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé.

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé. SERVICE DE GARDE des 3 Chemins Pavilln Curé-Chamberland (819) 370-8545 s.d.g. = service de garde *Adpté au cnseil d établissement du 8 avril 2015 Année sclaire 2015-2016 Chers parents, Vici quelques infrmatins

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Avril 2016 AVANT-PROPOS Le régime de la franchise de

Plus en détail

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution

OO : augmenter l offre de produits locaux, de saisons et bio dans le secteur de la distribution OO : augmenter l ffre de prduits lcaux, de saisns et bi dans le secteur de la distributin Par «secteur de la distributin», n entend les cmmerces de l ffre intermédiaire (cmmerce de grs) et l ffre finale

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS Le présent dcument définit les Cnditins Générales d'utilisatin (ci-après les «CGU») régissant

Plus en détail

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune Cnventin entre la CREA et la Cmmune de.. pur la valrisatin des Certificats d Ecnmies d Energie durant le prlngement de la 2 ème péride du dispsitif La Cmmunauté d agglmératin Ruen Elbeuf Austreberthe La

Plus en détail

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients AEROPORTS DE LYON Furniture, mise en œuvre et maintenance d une slutin de fidélisatin clients Entité Adjudicatrice : AEROPORTS DE LYON SA à Directire et Cnseil de Surveillance, Capital de 148 000 eurs

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Hybris

Module pour la solution e-commerce Hybris Mdule pur la slutin e-cmmerce Hybris smmaire 1. Intrductin... 3 1.1. Objet du dcument... 3 1.2. Liste des dcuments de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Cntacts... 3 1.5. Histrique des révisins...

Plus en détail

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue.

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue. F.I.S.P.A. Cllabratin IDE - AS Textes de référence Le décret du 27 juillet 2004 définissant les actes de la prfessin infirmier: article R 4311-4 CSP : définitin de la ntin de cllabratin La circulaire 96-31

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

FINANCEMENTS DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE POUR LA FILIERE BOVINS LAIT

FINANCEMENTS DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE POUR LA FILIERE BOVINS LAIT FINANCEMENTS DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE POUR LA FILIERE BOVINS LAIT PAQVEL : Prjet d Améliratin de la Qualité de Vie des Eleveurs Laitiers VOLET LOCAUX ET EQUIPEMENTS DE L ATELIER LAITIER 1) OBJECTIF

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG

PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG 1 1- LES CHIFFRES Aujurd hui, 82 000 bagages snt perdus chaque jur dans le mnde, 13 % ne snt jamais retruvés. La première cause de perte est due aux étiquettes arrachées.

Plus en détail

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Evaluation comportementale

Evaluation comportementale Evaluatin cmprtementale Le dcteur Garnier est inscrit sur la liste préfectrale des vétérinaires puvant prcéder à l évaluatin cmprtementale des chiens catégrisés (article L211-12) sur le département du

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

Déplacements. Table des matières

Déplacements. Table des matières Table des matières 1. Intrductin 2 2. Principes généraux 3 3. Smmaire des allcatins de déplacement 4 4. Services de vyages des députés 5 5. Vyageurs autrisés 6 6. Système de pints de déplacement 7 7. aériens

Plus en détail

Conditions générales d utilisation des sites Thalys et de l application mobile Thalys

Conditions générales d utilisation des sites Thalys et de l application mobile Thalys Cnditins générales d utilisatin des sites Thalys et de l applicatin mbile Thalys Acceptatin des présentes cnditins générales d utilisatin Définitins Respnsabilité de la Sciété relative aux pératins d achat

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

Les changements apportés par le code de droit économique en matière de droit des brevets

Les changements apportés par le code de droit économique en matière de droit des brevets SPF Ecnmie: Atelier «Livre XI Prpriété intellectuelle 15 mai 2014 Les changements apprtés par le cde de drit écnmique en matière de drit des brevets Vincent Cassiers Université cathlique de Luvain - Avcat

Plus en détail

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV PENTA WMSI n a Bx 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV /,67('(602'8/(6 Les mdules standard prpsés snt : ¾ Gestin des réceptins de marchandises sur palettes hmgènes u hétérgènes (cf. 2) ¾ Rangement et rérganisatin des

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3 3 Date de publicatin Objet Id du dcument Juillet 2013 Prescriptins de travail à l attentin des FST u des sciétés utilisatrices et de mandataires accrédités Prescriptins prtant sur les travaux dans les

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima

Les conséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémiologiques conduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima 6 décembre 2013 Les cnséquences sanitaires de l accident de Fukushima Bilan des études épidémilgiques cnduites sur les habitants de la Préfecture de Fukushima Pint de la situatin en décembre 2013 Principe

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES ÉLECTION GÉNÉRALE OFFRE DE SERVICE 3 nvembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES La Ville de Pinte-Claire tient d abrd à vus remercier pur l intérêt que vus manifestez à l égard

Plus en détail

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS Orientatins pur l appel à prjets Recherche translatinnelle en cancérlgie - INCa DGOS Les rientatins prpsées pur l appel 2011 snt les suivantes : l appel à prjets libres cuvre tus les champs de la recherche

Plus en détail

Description du médicament

Description du médicament Descriptin du médicament Définitin et cmpsitin Ntin de frme pharmaceutique Objectifs Délivrance d un PA (mlécule respnsable de l activité thérapeutique) à une dse dnnée Favriser la cnservatin du PA Diminuer

Plus en détail

Conditions d utilisation de serveurs virtuels proposés par la DiSTIC - Université de Genève

Conditions d utilisation de serveurs virtuels proposés par la DiSTIC - Université de Genève Cnditins d utilisatin de serveurs virtuels prpsés par la DiSTIC - Université de Genève 1 Champ d applicatin 1.1 Les présentes cnditins d utilisatin s appliquent à tut cllabrateur (ci-après : l Utilisateur)

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technlgies vertes et des Négciatins sur le climat COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Service de l bservatin

Plus en détail

8. Conserver les archives

8. Conserver les archives Guide de gestin des dcuments et des archives pur les cmmunes valaisannes Versin 1.1 8. Cnserver les archives La cnservatin est un élément imprtant de la gestin des dcuments et des archives. Des mesures

Plus en détail

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire.

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire. Les fiches de ntatin 2013 snt accessibles sur le site Internet du CDG01. LES FICHES DE NOTATION 2013 Elles expriment la valeur prfessinnelle du fnctinnaire, et se cmpsent : des vœux du fnctinnaire d une

Plus en détail

DEMANDE D AIDE relative à la plantation de vergers cidricoles

DEMANDE D AIDE relative à la plantation de vergers cidricoles N 14741*06 DEMANDE D AIDE relative à la plantatin de vergers cidricles Décisin INTV-SANAEI-2016-25 du 12/05/2016 Campagne de plantatin : 1 er aût 2016-31 juillet 2017 Veuillez envyer vtre demande à FranceAgriMer

Plus en détail

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES Objectif(s) : Analyse des charges indirectes : Pré requis : Mdalités : Ecarts sur Budget, Ecarts sur Activité, Ecarts sur Rendement. Principes des charges indirectes

Plus en détail

Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décision ARCEP N 2008-1362

Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décision ARCEP N 2008-1362 Référentiel de mesures des indicateurs Indicateurs de qualité de service fixe relatifs à la décisin ARCEP N 2008-1362 V3.0 - Mise à jur du 29 avril 2011 Décisin ARCEP N 2008-1362 1 Préambule Indicateurs

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ)

L Association pour l exportation du livre canadien. Programme d aide à la commercialisation des droits à l étranger (PACDÉ) L Assciatin pur l exprtatin du livre canadien Prgramme d aide à la cmmercialisatin des drits à l étranger (PACDÉ) Lignes directrices 2010-2011 Date limite pur la réceptin des demandes : le jeudi 1 er avril

Plus en détail

o Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle du représentant officiel et agent officiel d un candidat indépendant autorisé

o Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle du représentant officiel et agent officiel d un candidat indépendant autorisé PROVINCIAL Financement Prductin du nuveau rapprt financier d'une instance de parti Objectif : établir les sldes d uverture des pstes du bilan Clientèle : représentants fficiels des instances Prductin du

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

2. Autorisation commerce ambulant

2. Autorisation commerce ambulant AUTORISATION DE COMMERCE AMBULANT 1. Cmmerce ambulant 1.1 Qu entend-n par cmmerce ambulant? On entend par cmmerce ambulant la vente, l ffre en vente et l expsitin en vue de la vente de prduits et de services

Plus en détail

Rappel de la vision schématique de l activité de Marketplace. Rappel des faits. Tendances de marché. Autre piste : L exemption d agrément

Rappel de la vision schématique de l activité de Marketplace. Rappel des faits. Tendances de marché. Autre piste : L exemption d agrément 1 Rappel de la visin schématique de l activité de Marketplace Rappel des faits Tendances de marché Autre piste : L exemptin d agrément Renfrcement des cntrôles de l ACPR DSP 2 : Vers un renfrcement du

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

Il est important de s assurer qu il ne manque rien pour éviter des délais inutiles.

Il est important de s assurer qu il ne manque rien pour éviter des délais inutiles. PROJET DE LOTISSEMENT MAJEUR Étapes à suivre pur un prmteur d un prjet de ltissement majeur incluant l uverture d une nuvelle rue et la créatin de plusieurs lts. Dans certains secteurs de la Ville, les

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

CLUB ENTRETIEN EXPLOITATION ET SECURITE / COTITA OUEST. Réunion du 27 mars 2012. A la DIR Ouest - Nantes

CLUB ENTRETIEN EXPLOITATION ET SECURITE / COTITA OUEST. Réunion du 27 mars 2012. A la DIR Ouest - Nantes CLUB ENTRETIEN EXPLOITATION ET SECURITE / COTITA OUEST Réunin du 27 mars 2012 A la DIR Ouest - Nantes Liste des participants BAUDIC G. CG56 PFEIFFER P. CG56 CHAROUSSET Jean CG 85 COSSEC Claude CG 29 CAROFF

Plus en détail