La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final"

Transcription

1 - -

2 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna - -

3 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna SOMMAIRE Orgne e fonconnemen de a Tabe de conceraon des CRU non consgnés En 2005, des assocaons, enreprses e organsaons se son regroupées pour former a Tabe de conceraon sur a récupéraon des conenans à rempssage unque (CRU) non consgnés (Tabe de conceraon). Les membres de ce groupe avaen pour prémsse que a coece séecve es un moyen effcace de récupérer es conenans de bossons consommés hors foyer e que ous es efors nécessares n avaen pas éé ms en œuvre afn d en opmser e rendemen. Consdéran e poene d envron de onnes de maères recycabes générées par e seceur muncpa, es membres de a Tabe de conceraon son d avs que a coece séecve présene de formdabes possbés d améoraon des performances. Is croen que a coece séecve, compe enu de son effcence e de son poene de rendemen, présene es meeures opporunés pour renconrer objecf d augmener sgnfcavemen e aux de récupéraon des conenans de bossons à rempssage unque non consgnés. Les membres de a Tabe de conceraon son: Les Eaux Danone Naya nc. Nese Waers nc. La Socéé des acoos du Québec (SAQ) Conse canaden des dsrbueurs en amenaon (CCDA) Assocaon des emboueeurs de bossons gazeuses du Québec (AEBGQ) Assocaon des emboueeurs d'eau du Québec (AEEQ) Canadan Boed Waer Assocaon (CBWA) RÉSEAU envronnemen Conse de a ransformaon agroamenare e des produs de consommaon (CTAC) Éco Enreprses Québec (ÉEQ) La Compagne d emboueage Coca-Coa Peps-QTG Canada Pour assurer e fonconnemen de a Tabe de conceraon, réaser es éudes e projes nécessares e coordonner eurs acons, es membres on consué un fonds de $. Les conrbueurs de ce fonds son : - -

4 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Les eaux Danone Naya nc.: $ Nesé Waers nc. : $ La Socéé des acoos du Québec $ AEBGQ $ (Assocaon des emboueeurs de bossons gazeuses du Québec) AEEQ $ (Assocaon des emboueeurs d eau du Québec) CBWA (Canadan boed waer assocaon) $ RÉSEAU envronnemen $ La frme Gaïa envronnemen nc. a éé mandaée à re de Dreceur de proje. Gaïa envronnemen deva noammen coordonner es ravaux de a Tabe de conceraon, réaser es recherches e anayses nécessares, concevor, réaser e évauer es projes reenus e rédger es rappors e recommandaons. Tous es documens pubés par a Tabe de conceraon son hébergés sur e se Inerne de a frme (www.gaaenvronnemen.com). Résuas des sysèmes évaués Les projes reenus dans e cadre des ravaux de a Tabe de conceraon on éé séeconnés à a sue d une recherche des données de références es pus pernenes e fabes e d une revue des praques exsanes en maère de sysèmes de récupéraon de conenans. Un sommare de ces recherches es présené dans e Pan d acon sraégque de a Tabe de conceraon (hp://www.gaaenvronnemen.com/pdf/gaia-pansraegque.pdf ). Les nformaons recuees on mené à éaboraon d un premer proje conssan à anayser e évauer un sysème déjà en pace (proje I) e de quare projes de mse en oeuvre de sysèmes adapés à des conexes parcuers (projes II, III, IV e V). Des seceurs n ofran peu ou pas de servces adéquas de récupéraon on éé séeconnés pour a enue de ces projes. Chacun des projes a fa obje d un proocoe de réasaon spécfque à son conexe noammen en ce qu a ra au chox des équpemens, au servce de coece e à a caracérsaon des maères (hp://www.gaa-envronnemen.com/pdf/gaia- RapporEape-31ju06.pdf). La présenaon e anayse des résuas ans qu une projecon sommare à pus grande échee son présenés dans e rappor fna déaé. - v -

5 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna PROJETS RÉALISÉS PAR LA TABLE DE CONCERTATION EN 2006 RÉSUMÉ DE L ÉVALUATION DE L EFFICACITÉ DES MESURES Proje Prncpaux paramères Résuas I Bordure de rue Arrondssemen Ve-Mare II Termnus méropoans AMT Sysème déjà en pace dans arrondssemen Ve -Mare 124 boîes Écho- Hérage avec ros ouverures : Fbres, Conenans, Déches Conenans fourns par fabrcan, coece déches par a ve, coece recycabes en sous-raance avec OSBL 2 ses 2 îos de récupéraon par ses à ros ouverures : Fbres - Conenans - Déches Se de Côe-Veru îos à exéreur Se de Longueu îos à néreur Coece e enreen par enrepreneurs prvés (un pour es recycabe e un pour es ordures) Poene (fbres e conenans): 85% du pods des 3 secons des boîes Écho- Hérage e 44% du pods des poubees à proxmé son des maères recycabes Rendemen : 500 à 800 kg par an par conenan dans es condons acuees Jusqu à 1,5.m. de fbres e conenans par an s opmsé Commenares : La fréquence de coece (1/semane) n es pas ajusée au beson. Les boîes déborden e es maères recycabes se rerouven à a poubee. La sgnasaon es nadéquae (équees arrachées, exe puô que pcogrammes e erreurs dans es descrpons de maères permses), des objes son jeés à a poubee puô que dans es secons approprées. Poene (conenans) : Côe-Veru : 2,3.m. ( unés) / an Longueu : 3,7.m. ( unés) / an Rendemen : Côe-Veru : Récupéraon de 32% des conenans générés Longueu : Récupéraon de 76% des conenans générés Commenares : Le ermnus de a saon Côe-Veru es sué dans un arrondssemen desservan mons de 50% des ménages (San-Lauren). L écar enre es résuas des deux ses éudés démonren qu sera efcace d évauer es caracérsques du meu pour cber es meeurs empacemen de récupéraon. Le proje démonre un poene mporan pour a récupéraon des conenans. Sur e se de Longueu, a performance enregsrée frôe es objecfs de La Poque pour e seceur des ICI e dépasse e aux de récupéraon des conenans à rempssage unques consgnés, magré e fa que ce sysème so nsaé sur des ares pubques e par conséquen, non conrôé. - v -

6 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Proje Prncpaux paramères Résuas III Cenre commerca Promenades Ouaouas IV Resaurans de ype fama Pacn V Commerces ayan pgnon sur rue Ve de Beoe 1 cenre commerca d envergure moyenne (164 bouques) 9 îos de récupéraon (conenans) dans are de resauraon (suv auprès de 2 îos) 8 bacs de récupéraon (conenans) à côé de poubees dans es aées de are pubque (suv auprès des hu conenans) Coece e enreen quodens par e personne du cenre Récupéraon par enrepreneur prvé 3 resaurans 4 bacs de 360 res / resauran Coece e enreen par enrepreneur prvé 35 cens (commerces e nsuons varés) ayan adhérés au proje Servce négré à a coece séecve muncpae hebdomadare en bordure de rue à ade de bacs rouans de 360 res. Coece par e même enrepreneur prvé. Servce à a cenèe par enrepreneur de coece. Poene (conenans) : 6.m.(ou unés) / an Rendemen : Taux de récupéraon moyen de 78% pour ensembe du cenre commerca, à où des nsaaons de récupéraon son en pace. Commenare : Les performances enregsrées duran a pérode d évauaon du proje (aux de récupéraon moyen de 78 %) permeen d envsager avanageusemen éargssemen à ous es cenres commercaux du Québec. Poene (conenans de verre seuemen): De 2 à 2,5.m. (ou de à unés) / resauran/ an Rendemen : Dès que es drgeans son engagés, es empoyés nformés e formés e qu s accepen de parcper e que e sysème es en pace, 100 % des conenans peuven êre récupérés, ce qu dépasse argemen es objecfs de La Poque Commenares : Les quanés concernées son mporanes an en pods qu en unés. I es donc ou recommandé d mpaner des sysèmes dans ce ype de commerces. Poene : Dffce à évauer. Seceur rop vase. Rendemen : Taux d adhéson au servce de 50% des commerces e nsuons nvés à parcper. Dès que engagemen de parcper es prs, 100 % des conenans peuven asémen êre récupérés, ce qu dépasse argemen es objecfs de La Poque. Commenares : Le proje a perms de vérfer qu une ofre sandardsée de fournr des bacs rouans de 360 res e un servce de coece hebdomadare en bordure de rue répond aux besons de a rès grande majoré des éabssemens. - v -

7 Consas généraux La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Dans ous es eux éudés, an pubcs que prvés, e poene de récupéraon es mporan. Dans ous es eux éudés, es aux de récupéraon des conenans son éevés, dépassan, dans ben des cas, es objecfs de a Poque. Dans es eux pubcs : o o o o a proporon de conenans par rappor à ensembe des maères recycabes es fabe; a récupéraon des fbres représene par conséquen un déf pusqu ees consuen a rès grande majoré des maères poeneemen recycabes; orsque des nsaaons son présenes, ees son foremen usées; orsqu n y a pas d nsaaons présenes ou à proxmé, es usagers von jeer es maères recycabes dans es poubees puô que de es rapporer ou d aendre de renconrer un équpemen adéqua; orsque a sgnasaon es adéquae, es maères recycabes son déposées de a bonne façon dans es équpemens. Dans es eux prvés, où e poene de récupéraon peu êre évaué précsémen, a sensbsaon du personne e a facé des opéraons de coece son es prncpaux faceurs de succès. Recommandaons 1. Smpcé L accès aux équpemens, a facé d usaon e a caré des aenes son es cés du succès. Les nsaaons doven permere de récupérer TOUTES es caégores de maères recycabes, seon es mêmes voes que cees offeres aux ménages (séparée ou pêe-mêe), avec une sgnasaon sandard (favorser es pcogrammes aux exes). - v -

8 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna 2. Nombreux pons de coece Les usagers ne se dépacen pas ou peu avec eurs maères recycabes, s von e jeer dans e premer conenan renconré. I es par conséquen préférabe de prévor de nombreux équpemens de pee ae que des îos cenrasés de conenans de grands formas. 3. Concenraon sur des seceurs cbés I sera souhaabe que des seceurs spécfques soen cbés afn que e maxmum d efors so consacré à nsaaon e à a geson de sysèmes de récupéraon effcens. En effe, pour chaque ype de eu, es nécessare d évauer es caracérsques des maères résduees présenes, es équpemens es pus approprés, es moyens de communcaon effcaces, es modes de coece dsponbes e es méhodooges de compaon de résuas obenus. 4. Réfexe unverse Les campagnes de sensbsaon à grande échee, noammen cee prévue par a socéé d éa RECYC-QUÉBEC à échee naonae sur un horzon de ros ans, devraen ncure une décnason de messages sur mporance de récupérer EN TOUT TEMPS ET EN TOUS LIEUX. Ans, e réfexe créé auprès des coyens à a mason devra se poursuvre orsqu s se dépacen à exéreur. Une ee campagne mpque par aeurs que es nsaaons de récupéraon soen présenes, en provoquan une demande accrue des consommaeurs e usagers pour es servces de récupéraon. 5. Fnancemen coordonné Les modaés ou crères des dfférens programmes de fnancemen desnés aux muncpaés (Régme de compensaon pour a coece séecve, Redevances à enfoussemen) devraen permere a mse en pace de - v -

9 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna sysèmes performans, surou dans es seceurs cbés, e êre cohérens enre eux afn que des monages fnancers néressans pussen êre magnés. 6. Résuas opmaux Pusqu n es pas possbe de desservr ous es eux à rès cour erme, es décsons d nsaer des équpemens devraen reposer sur e crère de performance poenee réee du seceur. Par exempe, a dessere de eux pubcs dans des seceurs où es coyens ne son pas desservs à a mason ne donnera pas de résuas sasfasans. 7. Invesssemens favorsés Au Québec, 34 cenres de r des maères recycabes son en opéraon e a pupar son acueemen sous-usés. Au cours des dernères années, puseurs expoans on réasé d mporans nvesssemens afn de modernser eurs équpemens e d augmener eur capacé de raemen pour recevor e grand poene de maères recycabes à récupérer. Touefos, puseurs nvesssemens son acueemen suspendus. En effe, es revenus des cenres de r reposen sur a vene de puseurs caégores de maères recycabes. Les prx de vene espus éevés son ceux de aumnum e du pasque PET, deux maères servan à a fabrcaon des conenans de bossons. L hypohèse d un éargssemen du sysème de consgne à un nombre ndéermné de nouveaux produs crée une ncerude mporane sur es revenus fuurs de ces enreprses car es crcus de coece du sysème de consgne ne son pas drgés vers es cenres de r mas drecemen chez es recyceurs. Ce son donc non seuemen des nvesssemens mas égaemen des empos qu son en jeu. Une reconnassance formee de a proré accordée à a coece séecve ans que a concrésaon des dfférens programmes vsan son opmsaon devron permere de ever cee ncerude. - x -

10 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Perspecves à cour, moyen e ong erme Le abeau à a page suvane présene en résumé es programmes envsagés à cour, moyen e ong erme, es acvés prévues, es aceurs mpqués e es pérodes vsées. À cour erme es membres de a Tabe de conceraon veuen facer a mse en oeuvre de programmes de récupéraon dans es éabssemens smares à ceux éudés. Paraèemen, es dscussons se poursuven avec de nouveaux parenares néressés à jondre e groupe. La msson sera rapdemen redéfne e a srucure réaménagée s nécessare. La Tabe s mpquera auss dans deux programmes à ong erme qu seron ancés au prnemps 2007 à savor ceu adressé aux resauraeurs, enancers de bars e hôeers e ceu adressé aux muncpaés vsan a récupéraon en ares pubques. Ces programmes se déveoppen en parenara avec puseurs nervenans néressés à a opmsaon de a récupéraon. - x -

11 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna RÉCUPÉRATION DES MATIÈRES RECYCLABLES HORS FOYER RÉSUMÉ DES PROGRAMMES À COURT, MOYEN ET LONG TERME Horzon Programmes (1) Parenares mpqués (2) Cour erme Cour erme Moyen e ong erme Moyen e ong erme Éargssemen des projes éudés à grande échee Invesssemen : $ Cenèes cbes : Muncpaés; Resauraeurs (avec vene de vn); Gesonnares de cenres commercaux Dvugaon des résuas des projes e présenaon d un Gude de geson de programme de récupéraon Exposés aux assocaons ou convocaon à des renconres de groupe Permanence de a Tabe de conceraon Invesssemen : à déermner Confrmaon de nérê de cerans nouveaux groupes Redéfnon de a srucure (exécuf e consuaf) Programme de récupéraon en hôes, bars e resaurans Invesssemen : à déermner Asssance echnque e fnancère pour mpanaon e a geson de a récupéraon Coûs des opéraons poeneemen remboursés par ndusre seon es modaés du Régme de compensaon de a coece séecve muncpae Programme de récupéraon en ares pubques Invesssemen 3,6 mons À nenon des muncpaés Fnancemen des équpemens de récupéraon pour ares pubques Coûs des opéraons poeneemen remboursés par ndusre seon es modaés du Régme de compensaon de a coece séecve muncpae Les membres de a Tabe de conceraon Acues e fuurs membres de a Tabe de conceraon Acues e fuurs membres de a Tabe de conceraon Noammen : Danone- Naya Nesé Waers SAQ Recyc- Québec ÉEQ CSQ BGE Assocaon des aumneres du Québec Acues e fuurs membres de a Tabe Pérode de réasaon Févrer 2007 à ocobre 2007 Janver 2007 à mars 2007 Avr 2007 à Mars 2010 Avr 2007 à Mars 2010 Le fnancemen de ces programmes es condonne au manen des condons acuees en maère de responsabé fnancère de un ou aure des parenares. S de nouvees obgaons fnancères, qu ees soen égsaves, régemenares, admnsraves ou aure, pour un ou puseurs parenares devaen survenr, es monans mpqués par ces nouvees obgaons seraen aors dédus du ou des programmes par e ou es parenares concernés. (1) Ces programmes seron coordonnés (2) Sous réserve de ceranes approbaons à venr SAQ : Socéé des acoos du Québec; ÉEQ : Éco Enreprses Québec; CSQ : Coece séecve Québec; BGE : Bossons Gazeuses Envronnemen - x -

12 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna En décembre 2005, es membres de a Tabe de conceraon on prs engagemen de consacrer es ressources nécessares à a démonsraon de eur préenon à efe que a coece séecve des maères recycabes es un moyen à prvéger pour aene des objecfs de a Poque québécose de geson des maères résduees La coece séecve ayan bénéfcé de peu d efors d opmsaon séreux, a éé décdé d évauer a performance efecve de sysèmes à pee échee, dans des eux peu ou pas documenés. Concrèemen, es résuas de ces projes démonren que a coece séecve, orsqu ee es mpanée mnueusemen, es effcace e perme de renconrer es objecfs de récupéraon de a Poque Les membres de a Tabe de conceraon on démonré exraordnare poene d une démarche basée sur a synerge enre parenares, a rgueur e e professonnasme e surou, mporance de se concenrer sur des objecfs spécfques ben défns e paragés. En coaboraon avec RECYC-QUÉBEC e e Mnsère du Déveoppemen Durabe, de Envronnemen e des Parcs, s enenden poursuvre eurs efors. À ce efe, s on enreprs de mere en œuvre dférens programmes d améoraon de a performance dans des seceurs cbés, pour des horzons à cour, moyen e ong erme avec de nombreux parenares prvés, pubcs e assocafs. - x -

13 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE..... LISTE DES ANNEXES..xv LISTE DES TABLEAUX, FIGURES ET PHOTOS.xv INTRODUCTION 1 1 PRÉSENTATION DE LA TABLE DE CONCERTATION Formaon de a Tabe de conceraon Créaon d un fonds Dreceur de proje Réasaons PROJETS Proje I Récupéraon en bordure de rue, arrondssemen Ve-Mare Conexe e descrpon sommare du proje Rappe des objecfs Éapes de réasaon (de éude du Consorum Écho-Logque) Résuas Conranes, opporunés e recommandaons Proje II Termnus méropoan e saonnemen ncaf, Agence Méropoane de ranspor Conexe e descrpon sommare du proje Rappe des objecfs Éapes de réasaon Résuas Conranes, opporunés e recommandaons Proje III Ares pubques d un cenre commerca, Les Promenades de Ouaouas Conexe e descrpon sommare du proje Rappe des objecfs Éapes de réasaon Résuas Conranes, opporunés e recommandaons x -

14 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna 2.4 Proje IV Resaurans de ype fama, es resaurans Pacn Conexe e descrpon sommare du proje Rappe des objecfs Éapes de réasaon Résuas Conranes, opporunés e recommandaons Proje V Commerces ayan pgnon sur rue, ve de Beoe Conexe e descrpon sommare du proje Rappe des objecfs Éapes de réasaon Résuas Conranes, opporunés e recommandaons CAMPAGNE DE SENSIBILISATION 47 4 CONSTATS GÉNÉRAUX, RECOMMANDATIONS ET PERSPECTIVES À COURT, MOYEN ET LONG TERME Consas généraux Recommandaons Perspecves à cour, moyen e ong erme CONCLUSION 55 ANNEXES Annexe I : Annexe II : Annexe III : Annexe IV : Annexe V : Annexe VI : Proje II - Agence méropoane de ranspor : résuas des caracérsaons - données mesurées Proje II Résuas du sondage auprès des usagers Proje III - Cenre commercales Promenades de Ouaouas: Résuas des caracérsaons - données mesurées Lse (non exhausve) des cenres commercaux du Québec comporan 25 bouques e servces ou pus Proje IV - Resaurans de ype fama - Resaurans Pacn : Résuas des caracérsaons - données mesurées Proje V - Lse des cens e dae d adhéson au servce - xv -

15 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna LISTE DES TABLEAUX, FIGURES ET PHOTOS Lse des abeaux Proje II, AMT Tabeau 1 - Éapes de réasaons Tabeau 2 - Esmé de a quané de conenans générés par année sur es deux ses Tabeau 3 - Esmé de a quané de conenans récupérés par année sur es deux ses Proje III, Cenre commerca Tabeau 4 - Éapes de réasaons Tabeau 5 - Esmé de a quané de conenans générés par année dans e cenre commerca Tabeau 6 - Esmé de a quané de conenans récupérés par années dans e cenre commerca Proje IV, Resaurans Pacn Tabeau 7 - Éapes de réasaons Tabeau 8 - Esmé des quanés récupérées sur une pérode d un an (conenans de vere seuemen) Proje V, Ve de Beoe Tabeau 9 - Éapes de réasaon Tabeau 10 - Quanés récupérées Tabeau 11 - Récupéraon des maères recycabes hors foyer Résumé des programmes à cour, moyen e ong erme Lse des fgures Proje I, Bordure de rue Fgure 1: Porra comparaf de ensembe des maères caracérsées boîes Écho-Hérage versus poubee muncpae, seon e pods... 9 Fgure 2 : Réparon des maères caracérsées par secon de a Boîe Écho-Hérage... 9 Fgure 3 : Réparon des ypes de maères par secon de a Boîe Écho-Hérage Fgure 4 : Réparon des caégores de maères dans es boîes Eucan à Torono Proje II, AMT Fgure 5 - Pan du Termnus Longueu e ocasaon des îos de récupéraon e des zones de caracérsaon des poubees Fgure 6 - Pan du Termnus Côe-Veru e ocasaon des îos de récupéraon e des zones de caracérsaon des poubees Fgure 7 - Proporon, seon e pods, des conenans par xv -

16 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna rappor aux maères résduees Fgure 8 - Réparon des conenans par ype de maère Proje III, Cenre commerca Fgure 9 - Proporon, seon e pods, des conenans e des maères résduees Fgure 10 - Réparon des conenans par ype de maère Proje IV, Resaurans Pacn Fgure 11 - Réparon des conenans par maère seon e pods Fgure 12 - Réparon des conenans par maère seon nombre d unés Fgure 13 - Réparon des conenans de verre Fgure 14 - Réparon des conenans de pasque Proje V, Ve de Beoe Fgure 15 Adhéson de a cenèe Lse des phoos Proje I, Bordure de rue Phoo 1 Boîe Écho-Hérage... 7 Phoo 2 Con Carré-Phps-Se-Caherne Proje II, AMT Phoo 3 - Se de Côe-Veru Phoo 4 - Se de Longueu Phoo 5 - Affchage du comparmen de récupéraon Proje III, Cenre commerca Phoo 6 - Les promenades de Ouaouas Phoo 7 - Are de resauraon Phoo 8 - Îo de récupéraon Phoo 9 - Responsabe de enreen e bac de récupéraon Phoo 10 - Bac de récupéraon e poubee Phoo 11 - Affchage sur es îos e es bacs Phoo 12 - Affchage sur e couverce des bacs Phoo 13 - Affche de sensbsaon Proje IV, Resaurans Pacn Phoo 14 - Inéreur d un resauran Pacn Phoo 15 - Bacs de récupéraon Phoo 16 - Conenu de bouees de pasque Proje V, Ve de Beoe Phoo 17 - Vue de a ve de Beoe Phoo 18 - Vue de a ve de Beoe Phoo 19 - Vue de a ve de Beoe Phoo 20 - Vue de a ve de Beoe Phoo 21 - Bacs de récupéraon - proje V xv -

17 Inroducon En 2005, des assocaons, enreprses e organsaons se son regroupées pour former a Tabe de conceraon sur a récupéraon des conenans à rempssage unque (CRU) non consgnés (Tabe de conceraon). Les membres de ce groupe avaen pour prémsse que a coece séecve es un moyen effcace de récupérer es conenans de bossons consommés hors foyere que ous es efors nécessares n avaen pas éé ms en œuvre afn d en opmser e rendemen. Au Québec, a récupéraon de ces conenans s efecue esseneemen de deux façons soen e sysème de consgne e es crcus de coece séecve muncpae. Au cours des dernères années, des ressources consdérabes on éé consacrées à opmsaon du sysème de consgne, noammen des campagnes de sensbsaon naonaes, des socaons pour des graués médas, a confecon d ous desnés au meu scoare. Les conenans consgnés ne compen ouefos que pour 1% des queques 3,6 mons de onnes de maères résduees générées par e seceur muncpa au Québec, so onnes en Les quanés de maères recycabes récupérées par a coece séecve muncpae on rpé en douze ans, passan de onnes à onnes enre 1992 e 2004 (vor noe1). Consdéran e poene d envron de onnes de maères recycabes générées par e seceur muncpa, es membres de a Tabe de conceraon sond avs que a coece séecve présene de formdabes possbés d améoraon des performances 2. Is croen que a coece séecve, compe enu de son effcence e de son poene de rendemen, présene es meeures opporunés pour renconrer objecf d augmener sgnfcavemen e aux de récupéraon des conenans de bossons à rempssage unque non consgnés. 1 Pus récen ban préparé par Recyc-Québec sur a geson des maères résduees au Québec (2004) hp://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/upoad/pubcaons/zban21396.pdf - 1 -

18 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Pour aendre ce objecf, a Tabe de conceraon a d abord éaboré en févrer 2006 un Pan d acon prémnareeque prévoya cnq éapes à savor : 1. Phase prémnare : Mse en pace des ressources nécessares à a réasaon des acvés ; 2. Phase I : Recherche des données de références, revue des praques e anayse des conranes e opporunés des sysèmes en pace afn de produre un rappor de suaon nae ; 3. Phase II: Éaboraon d une campagne de sensbsaon; 4. Phase III: Concepon e mse en œuvre de projes de récupéraon, desnés à évauer à pee échee e poene de dfférens sysèmes e parenaras novaeurs ; 5. Phase IV : Évauaon e recommandaons Les phases I, II e III on éé déaées dans epan d acon sraégque, déposé en ma, pus rendu pubc e 6 jue 2006 à occason d une conférence de presse. En aoû, e Rappor d éape au 31 jue des ravaux de a Tabe de conceraon, vsan à documener a mse en pace des dfférens projes a égaemen éé rendu pubc. Le présen Rappor fna, a phase IV, présene en rappe à a secon 1 e cadre de fonconnemen de a Tabe de conceraon. La secon 2 pore sur es résuas de chacun des projes ncuan un sommare, un rappe des objecfs e des éapes de réasaon. On y rerouve égaemen un exposé des prncpaes conranes e opporunés renconrées. La secon 3 du documen présene es grands éémens d une campagne de sensbsaon de masse enue par a Tabe de conceraon en marge de a réasaon de ses projes. Enfn, a secon 4 présene es consas e recommandaons des membres de a Tabe de conceraon ans que es perspecves à cour, moyen e ong erme pour a récupéraon des conenans e aures maères recycabes

19 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna 1 Présenaon de a Tabe de conceraon 1.1 Formaon de a Tabe de conceraon En cours d année 2005, un parenara s es formé enre puseurs assocaons, enreprses e organsaons ayan comme pon commun a mse en marché d eau, de bossons e de jus offers aux consommaeurs dans des conenans recycabes à rempssage unque. Les membres de a Tabe de conceraon son: Les Eaux Danone Naya nc. Nese Waers nc. La Socéé des acoos du Québec (SAQ) Conse canaden des dsrbueurs en amenaon (CCDA) Assocaon des emboueeurs de bossons gazeuses du Québec (AEBGQ) Assocaon des emboueeurs d'eau du Québec (AEEQ) Canadan Boed Waer Assocaon (CBWA) RÉSEAU envronnemen Conse de a ransformaon agroamenare e des produs de consommaon (CTAC) Éco Enreprses Québec (ÉEQ) La Compagne d emboueage Coca-Coa Peps-QTG Canada 1.2 Créaon d un fonds Pour assurer e fonconnemen de a Tabe de conceraon, réaser es éudes e projes nécessares e coordonner eurs acons, es membres on consué un fonds de $. Les conrbueurs de ce fonds son : Les eaux Danone Naya nc.: $ Nesé Waers nc. : $ La Socéé des acoos du Québec $ AEBGQ $ (Assocaon des emboueeurs de bossons gazeuses du Québec) - 3 -

20 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna AEEQ $ (Assocaon des emboueeurs d eau du Québec) CBWA $ (Canadan boed waer assocaon) RÉSEAU envronnemen $ 1.3 Dreceur de proje La frme Gaïa envronnemen nc. a éé mandaée à re de Dreceur de proje. Gaïa envronnemen deva noammen coordonner es ravaux de a Tabe de conceraon, réaser es recherches e anayses nécessares, concevor, réaser e évauer es projes reenus e rédger es rappors e recommandaons. Tous es documens pubés par a Tabe de conceraon son hébergés sur e se Inerne de a frme (www.gaaenvronnemen.com). 1.4 Réasaons Éaboraon d un pan d acon sraégque; Revue du conexe e des praques au Québec e aeurs; Concepon e réasaon de cnq projes : anayse e évauaond un sysème en pace mpanaon, suv e évauaon de 4 sysèmes dans des meux dfférens Créaon e enue d une campagne de sensbsaon de masse; Lancemen médaque des ravaux de a Tabe de conceraon; Rédacon d un rappor d éape; Tenue d une revue de presse; Anayse des résuas des projes e de a suaon acuee; Rédacon d un rappor fna (présen documen) ncuan es prémsses d un pan d acon pour améoraon des performances de récupéraon des conenans de bossons à rempssage unque non consgnés

21 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna 2 Projes Les projes reenus dans e cadre des ravaux de a Tabe de conceraon on éé séeconnés à a sued une recherche des données de références es pus pernenes e fabes e d une revue des praques exsanes en maère de sysèmes de récupéraon de conenans. Un sommare de ces recherches es présené dans e Pan d acon sraégque de a Tabe de conceraon (www.gaa-envronnemen.com). Les nformaons recuees on mené à éaboraon d un premer proje conssan à anayser e évauer un sysème déjà en pace (proje I) e de quare projes de mse en oeuvre de sysèmes adapés à des conexes parcuers (projes II, III, IV e V). Des seceurs n ofran peu ou pas de servces adéquas de récupéraon on éé séeconnés pour a enue de ces projes (hp://www.gaa-envronnemen.com/pdf/gaiapansraegque.pdf ). Chacun des projes a fa obje d un proocoe de réasaon spécfque à son conexe noammen en ce qu a ra au chox des équpemens, au servce de coece e à a caracérsaon des maères (hp://www.gaa-envronnemen.com/pdf/gaia- RapporEape-31ju06.pdf). La présenaon e anayse des résuas ans qu une projecon sommare à pus grande échee son présenés dans e rappor fna déaé

22 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna - 6 -

23 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna 2.1 Proje I Récupéraon en bordure de rue, arrondssemen Ve-Mare Conexe e descrpon sommare du proje Conraremen aux quare aures projes, ceu-c éa déjà en pace au momen du démarrage des ravaux de a Tabe. En effe, dans e cadre d un conra enre arondssemen Ve-Mare e OMG Méda, un sysème de récupéraon des maères recycabes en bordure de rue a éé nsaé sur e erore de arondssemen. En 2001, 600 meubes urbans (boîes Écho-Hérage) on éé nsaés. Ces bacs de récupéraon, doés de surfaces desnées à de afchage pubcare sur deux faces, se présenen comme une boîe de récupéraon mu maères à ros secons recuean respecvemen es conenans recycabes, es fbres recycabes e es déches. La Phoo 1 : Boîe Écho- Hérage coece de a secon «Déches» éa assurée par e servce des ravaux pubcs de arondssemen e e Consorum Écho-Logque éa sous-raan pour es deux secons de maères recycabes des opéraons de coece e d enreen e responsabe du rendemen goba. Pendan a durée des ravaux de a Tabe, 124 Boîes pubcares à ros voes Écho-Hérage éaen dsposées sur es ares pubques de arondssemen Ve-Mare. Le conra prena fn en jue Le Consorum Écho-Logque a procédé à sa propre éude du sysème. Des acvés de caracérsaon quaaves e quanaves on éé menées sur un échanon sgnfcaf d unés e un porra de a suaon a éé dressé. Une évauaon sommare d un sysème smare nsaé à Torono a de pus éé réasée par Gaïa envronnemen nc Rappe des objecfs Évauer e nveau de performance d un sysème de récupéraon en bordure de rue acueemen en pace Documener es paramères de mse en pace e de geson du sysème; Éabr es caracérsques quaaves e quanaves des conenans acueemen récupérés - 7 -

24 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Anayser es forces e fabesse du sysème e émere des recommandaons Éapes de réasaon (de éude du Consorum Écho-Logque) Recherche d nformaons sur arondssemen Ve-Mare (popuaon, eux, achaandage, ec.); Recherche sur a geson des maères résduees dans arondssemen Ve-Mare; Carographe de arondssemen; Rédacon d un processus de caracérsaon; Anayse e chox de ses; Tournée des ses avan a pérode de caracérsaon; Caracérsaon;. Anayse e rédacon d un rappor Résuas L éude du Consorum Écho-Logque vsa esseneemen à déermner a composon du conenu des bacs Écho-Hérage e des poubees muncpaes par a proporon de chacune des caégores de maères ans que denfcaon des prncpaux produceurs don es produs son dsposés en ares pubques. Les coeces des ros secons des 19 boîes Écho-Hérage e des 26 poubees muncpaes caracérsées on éé effecuées enre e 6 avr e e 6 ma Les résuas de a caracérsaon révèen que dans es ros secons des boîes de récupéraon Écho-Hérage, 85% du pods es consué de maères recycabes. Ce pourcenage es de 44% pour es poubees muncpaes

25 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Fgure 1 : Porra comparaf de ensembe des maères caracérsées boîes Écho-Hérage versus poubees muncpaes (seon e pods) 3 La venaon de a boîe Écho-Hérage par secon es cacuée seon e nombre d unés e es présenée à a fgure 2. On y consae que 90 % des unés caracérsées dans a secon conenans son des maères recycabes, ce pourcenage es de 94 % dans a secon fbres e de 71 % dans a secon déches. Fgure 2 : Réparon des maères caracérsées par secon de a boîe Écho-Hérage, (seon e nombre d unés) Les maères recycabes son reavemen ben déposées dans es secons de a boîe Écho-Hérage. La fgure 3 présene a réparon des ypes de maères dans chacune 3 Fgures 1, 2 e 3 exraes du rappor du Consorum Écho-Logque Éa de a geson des maères résduees e sysèmes de récupéraon sur ares pubques dans arondssemen Ve-Mare, nov

26 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna des secons. On y remarque que 35 % des unés caracérsées dans a secon déches son des fbres e 36 % son des conenans. Fgure 3 : Réparon des ypes de maères par secon de a boîe Écho-Hérage (seon e nombre d unés) Des quanés rès mporanes de maères recycabes se rerouven dans a secon déches de a boîe Écho-Hérage ans que dans es poubees muncpaes. Cee suaon peu s expquer par a fabe fréquence de coece e a défcence de a sgnasaon. En veru des conras en vgueur, es secons Fbres e Conenans des boîes Écho- Hérage son coecées une fos par semane. Or, a fréquence de vdange des poubees es ajusée en foncon des besons e sur ceranes arères, ees son vdées puseurs fos par jour. Concrèemen, es secons réservées à a récupéraon déborden de façon chronque e es usagers n on d aures chox que de dsposer eurs maères recycabes dans a secon Déches. Phoo 2 : Con Carré-Phps e Se-Caherne Quan à a sgnasaon, deux aspecs posen probème. D une par, un grand nombre d équees son arachées, en ou ou en pare, ou fon obje de grafs. La seue façon pour usager de savor dans quee secon dsposer a maère éa a forme

27 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna suggesve des ros dfférenes ouverures (une fene pour es fbres, un cerce pour es conenans e une ouverure pus grande pour es déches). De pus, e conenu des équees n es pas adéqua. En effe, a secon Conenans sembe excusvemen réservée à a récupéraon des canees e des bouees, e cee réservée aux Fbres n ndque que a récupéraon des journaux e des revues. Quan aux rendemens de maères récupérées va ces boîes, e Consorum Écho- Logque ne dspose pas de données de coece spécfques à arondssemen Ve- Mare, mas déen des données gobaes mensuees ncuan 410 boîes Écho-Hérage dsposées dans cnq arrondssemens de a Ve de Monréa (Ve-Mare, Paeau / Mon-Roya, Rosemon / Pee-Pare, Perrefonds, Nore-Dame-de-Grâce). Chaque boîe récupère en moyenne 555 kg par an, ce qu correspond aux données de caracérsaon. Les boîes Écho-Hérage permeen, dans es condons acuees, de récupérer un peu pus de 0,5 onnes mérques chacune par année. Au oa, pour es 124 boîes de arondssemen Ve-Mare, ce son donc envron 60 onnes mérques qu on éé récupérées sur une base annuee. Ces rendemens son ouefos rès en deçà de ce qu s devraen êre avec un sysème de geson pus efcace. À re de comparason, a ve de Torono dspose de 4000 boîes de récupéraon de ce ype sur son errore. Toues es secons son coecées par es servces muncpaux, sur es mêmes crcus que a coece des commerces. La fréquence de coece es ajusée aux quanés rerouvées sur es dfférens ses. Au cenre-ve, c es sur une base quodenne que son vdées es boîes de récupéraon. La Ve ne dspose pas de données précses sur es rendemens annues de ces boîes, mas a réasé des caracérsaons poncuees. Sur a base de ces données, un rendemen annue de 0,5 à 1,5 onnes mérques de maères recycabes es esmé seon es seceurs e es achaandages. La fgure 4 présene a réparon des caégores de maères caracérsées dans es boîes de récupéraon

28 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Fgure 4 : Réparon des caégores de maères dans es boîes Eucan à Torono (seon e pods) Pasque 5% Cannees 2% Verre 15% Embaage paper 4% Paper 74% Conranes, opporunés e recommandaons Conranes : Les équpemens son nsaés sur es roors e son sujes à de nombreux brs e méfas (chenees, graffs). Les boîes de récupéraon nsaées dans des endros sraégques son rès usées e a fréquence de coece do nécessaremen êre ajusée en conséquence, ce qu enraîne des coûs. Ces coûs doven ouefos êre ms en reaon avec ceux affecés à a coece des poubees e non êre smpemen évaués en nouvees dépenses. Les coûs d acquson des équpemens son mporans (envron 1500 $ par boîe, non nsaée). Les expérences de Monréa e Torono reposen sur des conras où e fabrcan de bacs fourn équpemen e peu payer des rsournes (à Torono) en vendan es espaces pubcares. La Ve peu êre responsabe de a coece (à Monréa, seuemen pour es déches, à Torono, pour oues es maères). Des évauaons resen à fare pour déermner e meeur rao coû/effcence pour es ves, en foncon de eurs spécfcés. La présence de conenans consgnés dans es boîes de récupéraon nce au vandasme e nu aux objecfs de propreé. Opporunés : Le poene de rendemen es rès éevé. Les coyens usen ben es bacs, pourvu que a sgnasaon so adéquae

29 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Le fnancemen de ces équpemens sasfa es crères d admssbé au programme de remboursemen de a redevance à enfoussemen du Mnsère du Déveoppemen durabe, de Envronnemen e des Parcs, qu sera en vgueur en Puseurs muncpaés son préoccupées par a propreé de eurs ares pubques e par harmonsaon du mober urban. L nsaaon d équpemens de récupéraon à grande échee perme de répondre posvemen aux aenes des éus e des coyens. Les coyens fon obje de rès nombreuses socaons à récupérer à a mason. Puseurs argumens son nvoqués pour es mover à fare eur par pour envronnemen en usan eur bac à recycage. L absence d équpemens de récupéraons sur es ares pubques des muncpaés rend ncohéren e dscours à eur nenon. Une offrede servces de récupéraon, an à néreur qu à exéreur du foyer nègre au conrare es vaeurs prvégées dans es messages de récupéraon des maères recycabes. Recommandaons : Les usagers ne crcuen pas ongemps avec des objes à dsposer. I fau donc de nombreux conenans de récupéraon, dans es zones sraégques d achaandage mporan. Avec un budge donné, es préférabe de pacer puseurs équpemens de pes formas que peu d équpemens de formas pus gros (par exempe des îos de coches). La geson des opéraons d enreen, de coece e de suv es fondamenae. Les budges de fonconnemen doven êre évaués pour des résuas opmaux. La sgnasaon e e ype de coece (pêe-mêe ou fbres e conenans séparés) devraen êre compabes avec a coece muncpae du seceur. Les pcogrammes doven êre prvégés

30 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna

31 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna 2.2 Proje II Termnus méropoan e saonnemen ncaf, Agence Méropoane de ranspor Conexe e descrpon sommare du proje Le premer projed éaboraon e de mse en pace d un sysème de récupéraon s es déroué sur deux ses de Agence méropoane de ranspor (AMT) avec pour objecf de vérfer e poene de récupéraon par a coece séecve de conenans de bossons consommés par des coyens dans eurs dépacemens. Phoo 4 - Se de Longueu Les eux séeconnés son are d aene exéreure du ermnus méropoan Côe-Veru e néreur d un édcue jouxan e saonnemen Phoo 3 - Se de Côe-Veru ncaf e are d aene du ermnus méropoan de Longueu. Les deux ses son sués dans des meux rès dfférens (nord-oues e rve sud de Monréa) e son fréquenés par des usagers de profs égaemen rès dfférens. Sur chacun des ses, deux îos de récupéraon, conçus par a frme NI Envronnemen en éroe coaboraon avec AMT, on éé nsaés à proxmé un de aure afn de desservr une poron crconscre du se. Pour évauer e poene de récupéraon e es aux de performance pouvan êre réasés en de es eux, un suv de usaon des îos de récupéraon e des poubees à proxmé a éé effecué par des pesées e des caracérsaons réguères. Un sondage a égaemen éé mené auprès des usagers afn d denfer eurs habudes, eursbesons e évenueemen, d expquer es écars dans es résuas enre es ses

32 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Fgure 5 - Pan du Termnus Longueu e ocasaon des îos de récupéraon e des zones de caracérsaon des poubees Zones de caracérsaon Îos de récupéraon Fgure 6 - Pan du Termnus Côe-Veru e ocasaon des îos de récupéraon e des zones de caracérsaon des poubees Zones de caracérsaon Îos de récupéraon

33 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Rappe des objecfs Connaîre es habudes de dsposon acuees Démonrer e poene de récupéraon Documener es éapes d mpanaon e de geson du proje Éapes de réasaon Les éapes de réasaon de ce proje on éé marquées par deux faceurs. D une par, AMT ava ses propres exgences de suv e d approbaon. D aure par, équpemen a éé conçu à re de prooype e a éé fabrqué en rès pee quané (3 unés) par une enreprse-écoe. La combnason de ces faceurs a fa en sore que e proje qu deva êre en pace dès jun a fnaemen débué seuemen en aoû. Acvé Tabeau 1 Éapes de réasaon Réasaon Prévue Effecve Enene de coaboraon avec AMT Avr Ma Enene de servces avec NI Envronnemen Producon des équpemens de récupéraon Ma Ma - Jun Ma Producon du maére d'affchage Jun Jun Documenaon des habudes de dsposon acuees (caracérsaon avan proje) Insaaon des équpemens de récupéraon Coece des maères e enreen de 'équpemen Caracérsaon quanave e quaave Jun Jun Jun/Jue/Aoû/ Sepembre 1/mos de jun à ocobre Ma - Jun - Jue Jue Aoû Rappor d'éape Jue Aoû Aoû/Sepembre/ Ocobre/Novembre 1/mos de aoû à novembre Sondage auprès des usagers Ocobre Novembre Rappor fna Novembre Janver Résuas Les résuas du proje mené sur es deux ses de AMT on éé obenus sue à a réasaon de quare séres de caracérsaons quaaves e quanaves de deux jours

34 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna chacune, aux pesées quodennes duran une pérode d un mos, à puseurs vses sur es eux e à a enued un sondage mené auprès des usagers. Ces acvés, oues réasées avec rgueur e mnue, permeen de présener des résuas fabes e représenafs de a suaon. La composon des maères résduees générées sur es ses, e poene de récupéraon en ces ypes de eux e a performance du sysème de récupéraon ms en pace on pu êre évaués (vor données annexe I). Des esmaons à pus grandes échees on ensue pu êre produes à parr des données recuees e de a recherche de varabes de mupcaon. Les résuas des caracérsaons démonren d abord que es conenans de bossons représenen 11 % du pods oa des maères résduees générées par es usagers des ses. Fgure 7 Proporon des conenans par rappor au oa des maères résduees générées dans es poubees e es îos de récupéraon caracérsés sur es deux ses (seon e pods) Conenans 11% Aures 89% (*) Résua basé sur des données en pare esmées (fbres récupérées = esmées) La fgure 8 présene a réparon des conenans caracérsés (ceux des ordures e ceux du comparmen de récupéraon) seon e ype de maère don s son fabrqués

35 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Fgure 8- Réparon des conenans par ype de maère dans es poubees e es îos de récupéraon caracérsés sur es deux ses (seon e nombre d unés) Méa 34% Pasque 48% Verre 18% Le cacu de a performance du sysème de récupéraon ms en pace sur es deux ses démonre que es îos de récupéraon du se de Côe-Veru on perms de récupérer 32 % des conenans générés aors que es îos nsaés sur e se de Longueu affchen un aux de performance de 76 % pour a récupéraon des conenans de bossons. Les données obenues permeen égaemen d esmer que es quare îos de récupéraon des deux ses auron perms de récupérer 367 kogrammes (ou unés) de conenans de bossons duran es 14 premères semanes du proje. Cec représene un poene de récupéraon moyen de 340 kogrammes de conenans pour un îo de récupéraon sur une pérode d un an. Phoo 5 Affchage du comparmen de récupéraon Le abeau qu su présene un esmé des conenans générés sur es ses sur une pérode d un an (e poene récupérabe) e e abeau 3 présene un esmé des quanés de conenans qu pourraen êre récupérés en un an s es deux ses éaen enèremen équpés e seon es aux de récupéraon enregsrés duran e proje

36 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Tabeau 2 - Esmé de a quané de conenans générés par année sur es deux ses Poene de conenans récupérabes */ un an kg unés Côe-Veru Longueu Toa * La généraon annuee de conenans sur e se de Côe-Veru a éé cacuée en appquan une rège de ros à parr des données observées sur es deux zones caracérsées, ces zones représenan 43% des équpemens de dsposon du se. Pour e se de Longueu, a zone caracérsée représene 11% des conenans de dsposon du se. Touefos, comme cee zone es pus achaandée, a éé esmé que 30% des maères résduees y éaen dsposées. Cee donnée a éé usée pour appquer es résuas observés dans a zone caracérsée à ou e se. Pour es deux ses, pour chacun des quare mos où y a eu des caracérsaons, es données sur deux jours on éé exrapoées sur un mos pus es quare mos on éé exrapoés sur un an. Tabeau 3 - Esmé de a quané de conenans qu pourraen êre récupérés par année sur es deux ses Esmé récupéraon / un an kg unés Côe-Veru Longueu Toa La dsparé des résuas s expque prncpaemen par e fa qu une proporon mporane des usagers du se de Côe-Veru ne bénéfce pas d un servce de coece séecve à a mason. En effe, mons de 50% des ménages son desservs dans arondssemen San-Lauren. L mpanaon du servce, esseneemen des muogemens conenan de rès grands nombre d unés d occupaon, a débué en 2006 e se poursu progressvemen depus. Ce ne son donc pas des gens qu on acqus e réfexe de récupérer

37 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna De pus, un sondage réasé auprès des usagers révèe que, parm es usagers ayan accès à un servce résdene de coece séecve, e aux de parcpaon à ceu-c es pus éevé chez es usagers du se de Longueu que chez ceux du se Côe-Veru (100% conre 59%). Dans un même ordre d dée, 35% des répondans de Côe-Veru avouen jeer en ou emps eurs conenans de bossons à a poubee conre seuemen 12 % des répondans du se de Longueu. Les résuas du sondage se rerouve en annexe II. Les fas saans son es suvans : Aux quesons généraes (adressées à oues es personnes sondées) 64% des répondans connassen exsence des bacs; Parm eux, 85,7 % es usen; Quand es répondans on un conenan à dsposer à a mason, 3 sur 5 (57,6%) e déposen dans eur bac. Un quar (24,2 %) e me à a poubee. Envron 15 % e rappore à un commerce dans es «gobeuses». Au oa, es ros quars (75,8 %) en fon a récupéraon. Aux quesons adressées aux usaeurs du bac Pus de a moé (55,6 %) des répondans déposen du paper dans e bac. Pus des ros quars (77,8 %) y déposen un ype de conenan ; Un ers des répondans (33,3 %) usen e bac chaque jour; Parm es répondans qu jeen eurs conenans à a mason ET qu connassen exsence des bacs AMT, 3 sur 5 usen magré ou e bac de AMT pour récupérer des conenans; Parm es répondans qu afrmen jeer eurs conenans orsqu à exéreur de a mason ET qu connassen exsence des bacs AMT, 4 sur 6 usen magré ou e bac de AMT pour récupérer des conenans

38 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Les résuas du proje permeen d esmer que sur des ses de même ype que e ermnus méropoan de Côe-Veru, queque kg (ou unés) de conenans de bossons son générés par année e que, avec un aux de récupéraon de ordre de 32%, 604 kg (ou unés) de conenans de bossons peuven êre récupérés annueemen. Pareemen, sur des ses de même ype que e ermnus Longueu (qu es assor d un saonnemen ncaf), queque kg (ou unés) de conenans de bossons son générés par année e, avec un aux de récupéraon de ordre de 76%, kg (ou unés) de conenans de bossons peuven y êre récupérées annueemen. En ce qu concerne e poene à pus grande échee, menonnons qu au Québec AMT e es neuf socéés de ranspor gèren : 12 ermnus méropoans 36 ermnus d auobus 63 saonnemens ncafs de ermnus d auobus (pour un oa de paces) 41 saonnemens ncafs de gares de rans de baneue (pour un oa d envron paces) Sur es bases des résuas observés e esmés sur es ses des ermnus de Côe-Veru e de Longueu qu reçoven en moyenne 35% de achaandage de pone des ermnus de AMT, peu êre grossèremen évaué qu un poene annue de 17 onnes mérques (ou unés) de conenans seraen générés sur ensembe des ses des ermnus méropoan de AMT. Les socéés de ranspor aures que cee de Monréa gèren envron 25% des passages du ranspor en commun au Québec ( AMT e a Socéé de ranspor de Monréa en gèren 75%). I peu donc êre esmé que es ermnus d auobus des aures socéés de ranspor génèreraen annueemen envron 4 onnes mérques (ou unés) de conenans

39 La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna Éan donné qu n y a pas de données spécfques aux saonnemens ncafs qu on éé recuees, n es pas possbe d évauer à grande échee es quanés de conenans générés sur ces ses dans e cadre de cee éude Conranes, opporunés e recommandaons Conranes : De nouvees normes fédéraes en maère de ranspor pubc devron êre prses en compe dans a concepon des équpemens de récupéraon nsaés sur des eux és au ranspor pubc (ranspor en commun). L engagemen de a haue drecon es ndspensabe à a mse en œuvre de oue acvé ou ou sysème de récupéraon. Les déas en vue de fare approuver un proje peuven êre rès ongs. Dans cerans cas équpemen es nsaé à exéreursur des ses qu ne son pas fermés a nu, ce qu peu causer des probèmes de vandasme noammen à cause des conenans consgnés qu peuven se rerouver dans es comparmens de récupéraon. La concepon d équpemen spécfque en pees quanés peu êre dspendeuse e occasonner des déas mporans. Opporunés : Le proje démonre un poene mporan pour a récupéraon des conenans. Sur e se de Longueu, a performance enregsrée de 76% frôe es objecfs de La Poque pour e seceur des ICI e dépasse e aux de récupéraon des conenans à rempssage unques consgnés, magré e fa que ce sysème so nsaé sur des ares pubques e par conséquen, non conrôé. À Monréa, e paper es déjà coecé sur une base quodenne à oues es saons de méro. Les ermnus méropoan e saonnemens ncafs sués sur es eux des saons de méro pouraen profer d un parage des coûs. À Monréa, des quodens son dsrbués pus dsposés dans es saons de méro e es auobus. Le coû des équpemens de récupéraon e de coece pourra êre paragé enre es socéés de ranspor e es dfférenes ndusres concernées, noammen es édeurs de médas écrs

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

Présentation de la plateforme

Présentation de la plateforme e o N n o a n n e o s é r a s P l u d e c Présenaon de la plaeforme Mad Doc es un espace vruel de consulaon e de mse à dsposon de suppors e nformaons produs / servces ITGA. L objecf es de connuer à s nscrre

Plus en détail

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

PREVISION DES VENTES ET EFFICACITE DES CHAINES LOGISTIQUES - ESSAI DE MODELISATION -

PREVISION DES VENTES ET EFFICACITE DES CHAINES LOGISTIQUES - ESSAI DE MODELISATION - Les Cahers du CREAD n 9 /00 5 PREVISION DES VENTES ET EFFICACITE DES CHAINES LOGISTIQUES - ESSAI DE MODELISATION - Mosefa BELMOKADDEM * Omar BENATEK ** RESUME Le bu de ce raval es un essa d analyse du

Plus en détail

Un modèle de programmation stochastique pour l allocation stratégique d actifs d un régime de retraite partiellement provisionné 1

Un modèle de programmation stochastique pour l allocation stratégique d actifs d un régime de retraite partiellement provisionné 1 Un modèe de programmaon ochaque pour aocaon raégque d acf d un régme de rerae pareemen provonné Aaeddne FALEH ISFA- Unveré Lyon I 3 Cae de Dépô e Congnaon 4 ha-0056965 veron - Feb 0 RÉSUMÉ Dan ce arce

Plus en détail

Commission des transports et de l environnement

Commission des transports et de l environnement Mémoe déposé à a Commsson des anspos e de envonnemen dans e cade de a Consuaon généae su a geson des maèes ésduees au Québec Féve 2008 Mémoe à a CTE su a Geson des maèes ésduees SOMMAIRE La Tabe pou a

Plus en détail

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE Revue économque de l OCDE, n 37, 2003/2 LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE par Paul Schreyer TABLE DES MATIÈRES Inroducon... 186 Servces du

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin

Notice d information contractuelle Loi Madelin Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln 1. LA RETRAITE es une convenon d assurance collecve sur la ve à adhéson ndvduelle e faculave. Les dros e oblgaons de l Adhéren peuven êre modfés par des avenans au

Plus en détail

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance evue des Scences Humanes Unversé Mohamed Khder Bskra No :9 La méhodologe d éude d évenemen : Une méhode e des ouls à s approprer en fnance Unversé de Skkda ésumé: Les éudes d événemens son largemen applquées,

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

COMMI SSARI GÉNÉRAL DÉVEL OPPEMENT DURABL www. devel oppement dur abl gouv.

COMMI SSARI GÉNÉRAL DÉVEL OPPEMENT DURABL www. devel oppement dur abl gouv. C OMMI S S ARI AT GÉ NÉ RALAU DÉ VE L OPPE ME NT DURABL E J u l l e 2014 Réf ér enc es T r ans onéc ol og que, C ons omma on emodesdev edur abl es D r ec ondel ar ec her c heedel nnov a on www. devel oppemen

Plus en détail

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression Modélsaon e smulaon de l hydroformage de lners méallques pour le sockage d hydrogène sous haue presson J.C. Geln, C. Labergère,. Boudeau, S. Thbaud Insu FEMTO-ST, Déparemen Laboraore de Mécanque Applquée

Plus en détail

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014 MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS Mchèle VAYN pour le PMI de Vlzy 12 fvrer 2014 I - Cas concre II - Aous e rsques III - Smludes / dfferences : fausse queson IV Posonnemen : cl du succès I

Plus en détail

MegaStore Manager. Simulation d une entreprise de Distribution. Manuel d utilisation

MegaStore Manager. Simulation d une entreprise de Distribution. Manuel d utilisation MegaSoe Manage Smuaon dune enepse de Dsbon Manue don Tabe des maèes 1. Inoducon 4 1.1. Objec 4 2. Pemes pas avec e ogce 5 2.1. La enêe pncpae 5 2.2. Les bases de données de jeux 6 2.3. Louveue dune nouvee

Plus en détail

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un Bu Une Foi Commission de Régulaion du Seceur de l Elecricié DECISION N 21-3 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 21-214 LA COMMISSION DE REGULATION

Plus en détail

Modélisation de l atomisation d un jet liquide

Modélisation de l atomisation d un jet liquide nversé de Rouen Modésaon de aomsaon d un e qude Appcaon au sprays Dese Par Perre-Arnaud Beau CoRIA Écoe Docorae de nversé de Rouen nversé de Rouen nversé de Rouen CoRIA Cee hèse nuée : Modésaon de aomsaon

Plus en détail

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets.

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets. GETION DE DÉCHET Chan pe e do êre aer d ne mellere geson des déhes. Deps les années 1990, la proeon de l envronnemen es devene ne préopaon olleve. La geson des déhes ohe haqe ndvd an sr le plan professonnel

Plus en détail

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS PLAN DACTION STRATÉGIQUE POUR LAUGMENTATION DU TAUX DE RÉCUPÉRATION DES CONTENANTS À REMPLISSAGE UNIQUE NON CONSIGNÉS Ma 2006 (Révsé jun

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

Dossier. Rentabiliser. son cabinet

Dossier. Rentabiliser. son cabinet Dosse Renabse son cabne Dans un conexe économque endu, pus encoe qu en emps noma, a enabé es echechée, que que so e seceu d acvé. S agssan d un cabne d avocas, des pses son c exposées pou améoe, pses qu

Plus en détail

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar Le découplage des courbes de rendemen en euro e en dollar Benoî MOJON Direceur des Éudes monéaires e financières Fulvio PEGORARO Direcion des Éudes monéaires e financières Cee lere présene le résula de

Plus en détail

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8 1 ère composane : émarche personnelle e invesissemen du candida au cours de l élaboraion du TPE (noe enière sur 8 poins) Iems officiels ompéences officielles Niveau d exigence 1. Recherche documenaire

Plus en détail

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE PLAN D EVALUATION MAURDOR ECONDE CAMPAGNE 1 INTRODUCTION Coordonnée par le Laboraore Naonal de mérologe e d Essas (LNE) e CAIDIAN, fnancée par la DGA, la présene campagne d évaluaon propose un cadre commun

Plus en détail

Plan du chapitre 3 (suite):

Plan du chapitre 3 (suite): 4//5 Chapre3: Modèles non lnéares de la Fnance (sue) Plan du chapre 3 (sue): Modèles ARCH e prévsons Varanes des processus ARCH: ARCH-M (AuoRegressve Condonnal Heeroscedascy-n Mean) GARCH-M 4//5 Modèles

Plus en détail

Mécanisme international de la transmission des cycles économiques entre les États-Unis et les pays Asiatiques

Mécanisme international de la transmission des cycles économiques entre les États-Unis et les pays Asiatiques Mécansme nernaonal de la ransmsson des cycles économques enre les Éas-Uns e les pays Asaques Amra MAJOUL majoul_amra@homal.com Appled Quanave Analyss Un (UAQUAP) - ISG and GATE (UMR 5824- CNRS), Hgher

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro & Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Guy / WALTISPERGER»

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro & Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Guy / WALTISPERGER» THÈSE Pour obenr le grade de DOCTEU DE UNIVESITÉ DE GENOBE Spécalé : Mcro & Nano Elecronque Arrêé mnsérel : 7 aoû 2006 Présenée par «Guy / WATISPEGE» Thèse drgée par «Skandar / BASOU» préparée au sen du

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Barbie ingénieure informaticienne (oui, je peux!)

Barbie ingénieure informaticienne (oui, je peux!) Babe ngéneue nfomacenne (ou, je peux!) pub cc as she owo d{ pub cs a cvo dma n ( S ng[ ]a gs ){ S ys em. ou. p n n ( " He o,wo d" ) ; } } em x edby Cas eyf es e www. cas eyf es e. com T h snoncomme c a

Plus en détail

Modèle dynamique de transport basé sur les activités

Modèle dynamique de transport basé sur les activités Moèle ynamque e ranspor basé sur les acvés Ta-Yu Ma To ce hs verson: Ta-Yu Ma. Moèle ynamque e ranspor basé sur les acvés. Humanes an Socal Scences. Ecole es Pons ParsTech, 27. French. HAL

Plus en détail

t = effectif de la partie 100 effectif total

t = effectif de la partie 100 effectif total Chapre I : Pourcenages Exra du programme : - Coecen mulplca assocé à un pourcenage - Iéraon de pourcenages - Analyse des varaons de pourcenages - Comparason de pourcenage - Approxmaon lnéare dans le cas

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE PRESENTATION DES INDICES... 2 LA GAMME D INDICES : L INDICE TUNINDEX ET LES INDICES SECTORIELS... 3 REGLE GENERALE RELATIVE A LA COMPOSITION DES INDICES... 3 REGLE

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques

Optimisation du plan de gestion du stock d une entreprise de distribution des produits pharmaceutiques Revue es Scences e e la Technologe - RST- Volume 3 1 / janver 2012 Opmsaon u plan e geson u sock une enreprse e srbuon es prous pharmaceuques D. Bellala, M.S. oune, A. Abessme Laboraore 'Auomaque e e Proucque

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

Vertige pour tous (malades et médecins)

Vertige pour tous (malades et médecins) Verge pour ous (malades e médecns) Jean-Phlppe Guyo AU PROGRAMME Pourquo vous n y comprenez ren (e mo non plus) Dfférencer pérphérque-cenral Reconnaîre un VPPB Prse en charge (même s on a pas comprs!)

Plus en détail

Feuilles de style CSS

Feuilles de style CSS Feulles de style CSS 71 Feulles de style CSS Les standards du web Les langages du web : le HTML et les CSS Depus la verson 4 de l'html (décembre 1999), le W3C propose les feulles de style en cascade, les

Plus en détail

NOTES TECHNIQUES SUR LA CONSTRUCTION DU PROFIL DE PAUVRETE 2001 ET L ANALYSE DE LA DYNAMIQUE DE LA PAUVRETE ENTRE 1999 2001

NOTES TECHNIQUES SUR LA CONSTRUCTION DU PROFIL DE PAUVRETE 2001 ET L ANALYSE DE LA DYNAMIQUE DE LA PAUVRETE ENTRE 1999 2001 REPOBLIKAN I MADAKASIKARA anndrazana Fahafahana- Fandrosoana MINISERE DE L ECONOMIE E DE LA PLANIFICAION SECREARIA GENERAL INSIU World Bank CORNELL NAIONAL DE LA U N I V E R S I Y SAISIQUE Drecon Des Sasques

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

La population d une ville était de 150 000 habitants en 2000. Elle s est accrue chaque année de 20 000 habitants.

La population d une ville était de 150 000 habitants en 2000. Elle s est accrue chaque année de 20 000 habitants. Exercice 1 : évoluions e pourcenages La populaion d une ville éai de 150 000 habians en 2000. Elle s es accrue chaque année de 20 000 habians. Calculer l augmenaion en pourcenage de 2000 à 2001, de 2001

Plus en détail

TOME1/2 InstructionM52 BUDGETDEPARTEMENTAL. -Année2012- ISSN1262-5434. Postecomptable:Paieriedépartementaledel'Aube

TOME1/2 InstructionM52 BUDGETDEPARTEMENTAL. -Année2012- ISSN1262-5434. Postecomptable:Paieriedépartementaledel'Aube OME1/2 nstructionm52 BUDGEDEPAREMENAL BUDGEPRMF -Année2012- REPUBLQUEFRANCASE Postecomptable:Paieriedépartementaledel'Aube SSN1262-5434 BUDGE PRMF 2012 - BUDGE DEPAREMENAL A - EDON BUDGEARE...3 Budget

Plus en détail

QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE

QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE POUR LE CALCUL DES EFFECTIFS ET CELUI DE LA MASSE SALARIALE(*)? (*) Le calcul de la masse salariale indique à l enreprise l assiee de sa paricipaion, c es-à-dire la somme

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES PONDÉRATIONS LONGITUDINALES DANS L ENQUÊTE EMPLOI DE L INSEE Pascal Ardlly Insee, Déparemen des méhodes sasques Conexe e objecfs Source Enquêe Emplo rmesrelle en France Objecf Sur une pérode donnée, esmer

Plus en détail

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18

par Yazid Dissou** et Véronique Robichaud*** Document de travail 2003-18 Deparmen of Fnance Mnsère des Fnances Workng Paper Documen de raval Conrôle des émssons de GES à l ade d un sysème de perms échangeables avec allocaon basée sur la producon Une analyse en équlbre général

Plus en détail

Ajustement affine par les moindres carrés

Ajustement affine par les moindres carrés 1. Nveau Termnales STG et ES Ajustement affne par les mondres carrés 2. Stuaton-problème proposée Introducton à la méthode des mondres carrés. 3. Support utlsé Tableur et calculatrce. 4. Contenu mathématque

Plus en détail

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H SICAV SG VALEURS

`«`Xƒ`à`dG á`ä`«`g ádƒ æÿg º«d»Yɪ G áeé dg ácöûdg á«fé«h ábé H SICAV SG VALEURS هيي ة التوظيف الجماعي للقيم المنقولة الشركة العامة بطاقة بيانية SICAV SG VALEURS OPCVM DE LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE OPCVM conforme aux normes GIPS (Global Invesmens Sandards) Fiche Signaléique SG VALEURS Averissemen

Plus en détail

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES Cenre de Recherche pour l Eude e l Observaon des Condons de Ve L'NFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPTAL SUR LA DECSON D NVESTR ET SUR L NVESTSSEMENT CORPOREL DES ENTREPRSES DE SERVCES FRANCASES LE RECOURS

Plus en détail

IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Revenu Canada Revenue Canada IMPÔT DE LA PARTIE VI - IMPÔT DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Raison sociae de a société Numéro de compte/numéro d'entreprise Fin d'année d'imposition Jour Mois Année À 'usage

Plus en détail

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples Décomposon d une fracon raonnelle en élémens smples I Premère éape Dvson eucldenne de polynômes On rappelle que procéder à la dvson eucldenne d un polynôme A par un polynôme B non nul, c es écrre A BQ

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER GRENOBLE 1 N THÈSE pour obenr le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER en MÉCANIQUE ÉNERGÉTIQUE présenée e souenue publquemen par Maha AHMAD Le 23 Novembre 2004 NOUVEAUX

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Benoî Mulkay e Jacques Maresse 2 Rappor pour le Mnsère l Ensegnemen supéreur e de la Recherche Novembre 20 Unversé de Monpeller Faculé d'econome beno.mulkay@unv-monp.fr

Plus en détail

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs Exercces : hacheurs 1 217-218 Hacheur quare quadrans Une machne à couran connu es almenée par le conversseur don le schéma es représené cdessous. Les ordres d'ouverures e de fermeures des nerrupeurs commandés

Plus en détail

Allocation stratégique d actifs et ALM pour les régimes de retraite

Allocation stratégique d actifs et ALM pour les régimes de retraite N d ordre : 00-0 Année 0 THÈSE présenée devan l UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD - LYON ISFA pour l obenon du DIPLÔME DE DOCTORAT Spécalé scences acuarelle e fnancère présenée e souenue publquemen le 00/00/0

Plus en détail

GESTION DES PROCESSUS, DES RISQUES et SCI. dans les établissements de santé

GESTION DES PROCESSUS, DES RISQUES et SCI. dans les établissements de santé GESTION DES PROCESSUS, DES RISQUES e SCI dan le éablemen de ané afn d algner le proeu à la von managérale, de rendre l mprobable angble e de maîrer l mpa de rque. ave le 08/2015 Sommare Généralé : SMI-Manager

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

allons voir ailleurs si... l expo

allons voir ailleurs si... l expo allons voir ailleurs si... l expo allons voir... oulouse o l o s a allons voir... saragosse zaragoza allons voir ailleurs si... Un proje réalisé par le collecif le pei cowboy dans le cadre de la semaine

Plus en détail

Modélisation modulaire pour prototypage rapide

Modélisation modulaire pour prototypage rapide 16 ème Congrès Franças de Mécanque Nce, 1-5 septembre 003 Modésaton moduare pour prototypage rapde Ncoas Séguy, Perre Jo & Madeene Pasca Unversté d Evry- Va d Essonne * Laboratore Systèmes Compexes 40

Plus en détail

Émissions d obligations rachetables :

Émissions d obligations rachetables : Émssons d oblgaons racheables : movaons e rendemens oblgaares mplqués Maxme DEBON Franck MORAUX Parck NAVATTE Unversé d Evry Unversé de Rennes Unversé de Rennes & LAREM & CREM & CREM Ocobre 2 Absrac Après

Plus en détail

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788 Evaluaon des performances d un sysème de localsaon de véhcules de ranspors gudés fondé sur l assocaon d une echnque rado ULB e d une echnque de reournemen emporel. Bouna FALL To ce hs verson: Bouna FALL.

Plus en détail

Virga. itunes 4. sous Mac et Windows. Éditions OEM (Groupe Eyrolles),2004, ISBN 2-7464-0503-2

Virga. itunes 4. sous Mac et Windows. Éditions OEM (Groupe Eyrolles),2004, ISBN 2-7464-0503-2 Vrga Tunes 4 et Pod sous Mac et Wndows Édtons OEM (Groupe Eyrolles),2004, ISBN 2-7464-0503-2 Synchronser l Pod avec l ordnateur L Pod connaît deux types de synchronsaton. L a synchronsaton de la musque

Plus en détail

I. Fonctionnalités du tableur

I. Fonctionnalités du tableur Olver Coma Macro MRP pour Excel Decembre 1999 I. Fonctonnaltés du tableur I.1. Feulle «Nomenclature «Le tableur propose pluseurs optons à l ouverture du fcher. Cnq boutons apparassent à drote de la feulle

Plus en détail

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie bandes de ranspor e de process Bandes de ranspor à économies Calculez désormais en ligne vos économies www.ampmiser.com poenielles! Siegling oal beling soluions Bandes de ranspor à économies Opimiser la

Plus en détail

Commande sans modèle (?)

Commande sans modèle (?) Commande sans modèle? Jacques Lon Unversé de Savoe jacques.lon@unv-savoe.fr Cours Ecole de Bucares 2012 1 Plan Présenaon du conexe Inroducon à la commande avec/sans modèle Approches classques Commande

Plus en détail

o cl o a L'Aide Personnalisée aux élèves en mise en place par I'Etat, difficulté un dispositif irréaliste (1) CL (1, (1) (1, ffi

o cl o a L'Aide Personnalisée aux élèves en mise en place par I'Etat, difficulté un dispositif irréaliste (1) CL (1, (1) (1, ffi ff ----a L'Ade Personnalsée aux élèves en dffculté (1) o a (1) L CL (1, E L (1, II a o cl mse en place par I'Etat, un dspostf rréalste Vendred ltoctobre 2008 à 14h Mare de Mourenx Sommare ---o : : ----r

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

Hansard OnLine. Guide relatif au Unit Fund Centre

Hansard OnLine. Guide relatif au Unit Fund Centre Hansard OnLne Gude relatf au Unt Fund Centre Table des matères Page Présentaton du Unt Fund Centre (UFC) 3 Utlsaton de crtères de recherche parm les fonds 4-5 Explotaton des résultats des recherches par

Plus en détail

Techniques d extensométrie

Techniques d extensométrie TRAVAUX PRATIQUES DE DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES Technques d eensoére TP n 1 : Module d Young e Coeffcen de Posson TP n 1 : Module d Young e coeffcen de conranes 1 Module d Young e coeffcen de Posson

Plus en détail

Thème 3: Les instruments financiers

Thème 3: Les instruments financiers Thème 3: Les insrumens financiers Inroducion Evaluaion e compabilisaion des acions Evaluaion e compabilisaion des obligaions Cas pariculiers de la gesion des ires - acions propres Thème 3: Les insrumens

Plus en détail

Intégration réelle et hétérogénéités macroéconomiques en union monétaire : une évaluation en équilibre général intertemporel

Intégration réelle et hétérogénéités macroéconomiques en union monétaire : une évaluation en équilibre général intertemporel Inégraon réelle e éérogénéés macroéconomques en unon monéare : une évaluaon en équlbre général neremporel Aurélen Eyquem Jean-Crsope Pouneau 2 CREM - UMR CNRS 62 - Unversé de Rennes Mars 2007 Unversé de

Plus en détail

Chapitre 1.1a Les oscillations

Chapitre 1.1a Les oscillations Chapre 1.1a Les oscllaons La cnémaque La cnémaque es l éue u mouvemen un obje en foncon u emps. Pour ce fare, nous avons recours au conceps e poson, vesse e accéléraon : Poson : ( uné : m Vesse : v ( uné

Plus en détail

TD 2 Cinétique chimique

TD 2 Cinétique chimique TD Cnéque chmque Exercce Oxydaon de l ammonac L ammonac peu s oxyder ; l équaon sœchomérque de la réacon peu s écrre : 4 NH + 5 O NO + 6 H O S a un momen donné, l ammonac dsparaî à la vesse de, mol.l -.s

Plus en détail

de saison PLANTES Anthemis Platycodon Gazania Engrais universel Naturen - 1 L 6,

de saison PLANTES Anthemis Platycodon Gazania Engrais universel Naturen - 1 L 6, PLANTES e sason NOTRE SÉLECTION DE PLANTES FLEURIES POUR DES MASSIFS ET JARDINIÈRES D'ÉTÉ HAUTES EN COULEURS ET TEXTURES! Anhems Pe arbrsseau à eurs banches e cœur jaune. Vvace non rusque à proéger. Forason

Plus en détail

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011

Université d été Solvabilité 2 Juillet 2011 LES INDICATEURS OPERATIONNELLES LIÉS À L ORSA Version 1.0 Universié d éé Solvabilié 2 Juille 2011 Frédéric PLANCHET Acuaire Associé fplanche@winer-associes.fr Marc JUILLARD Acuaire mjuillard@winer-associes.fr

Plus en détail

GENERATEURS DE HAUTE TENSION

GENERATEURS DE HAUTE TENSION ours de A. Tilmaine HAPITRE VII GENERATEURS DE HAUTE TENSION Les généraeurs de haue ension son uilisés dans : a) les laboraoires de recherche scienifique ; b) les laboraoires d essai, pour eser les équipemens

Plus en détail

Loto-Québec part chercher fortune ailleurs

Loto-Québec part chercher fortune ailleurs E c onoe, ard 14 janver 1997 Ca able de l'excellence Pv Çn &f Kné 9nrkà$ 165? e-caherne aonn> nu n Çran Oues 932-6113 BOURE / DÉCÈ / NNONCE CLÉE VRITION OU JOUR: Doar C N 1330,83 1,08 -Q,Q8% 74,21 cens

Plus en détail

Dans le cadre de l Accord de libre-échange

Dans le cadre de l Accord de libre-échange Absences du travai en 1998 es écarts seon e secteur Ernest B. Akyeampong Dans e cadre de Accord de ibre-échange nord-américain (ALÉNA), e Canada, es États-Unis et e Mexique ont adopté un nouveau système

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

Les nouveautés d Excel 2016

Les nouveautés d Excel 2016 EXCEL 2016 Office 2016 - Excel, Word, PowerPoin e Oul ook Les nouveaués d Excel 2016 Uiliser la sélecion muliple dans les filres à segmen Les segmens, uilisés dans des ableaux de données ou des ableaux

Plus en détail

Sièges de travail et sièges visiteurs quarterback

Sièges de travail et sièges visiteurs quarterback Sièges de travai et sièges visiteurs quarterback Dimensions généreuses, Éégance et générosité, tes sont es maîtres-mots pour quaifier e siège de travai quarterback. Son dossier particuièrement haut garantit

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Floréa St Esprit - Martinique Floréa Sant-Esprt Etablssement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résdence Floréa St Esprt - Martnque 40 lts Une opératon mmoblère sécursée & pérenne > Se consttuer un patrmone mmobler

Plus en détail

Avenue des Noës, La Verrière (78) demathieu bard IMMOBILIER

Avenue des Noës, La Verrière (78) demathieu bard IMMOBILIER Avenue des Noës, La Verrière (78) demahieu bard IMMOBILIER Devenir propriéaire dans une ville aux muliples aous. De nombreux commerces La Mairie de La Verrière à proximié A u cœur des Yvelines, enre Versailles

Plus en détail

sécurité nucléaire : de contrôle et de et la transparence Le système français de radioprotection, la longue marche vers l indépendance

sécurité nucléaire : de contrôle et de et la transparence Le système français de radioprotection, la longue marche vers l indépendance Rappor emer mnsre Le sys anças de radopro de conrôle e de sécuré nucléare : la longue marche vers l ndépendance e la ransparence JeYves Le Déau Dépué de la Meurhe-e-Moselle La documenaon Françase : Le

Plus en détail

Real and nominal convergence amongst MENA countries

Real and nominal convergence amongst MENA countries MRA Munch ersonal ReEc Archve Real and nomnal convergence amongs MENA counres REY, Serge CATT, Unversy of au e ays de l Adour Sepember 2005 Onlne a hp://mpra.ub.un-muenchen.de/30206/ MRA aper No. 30206,

Plus en détail

Regroupement des Commerçants Électroniques du Québec (RCEQ) Impact économique et fiscal du commerce électronique au Québec

Regroupement des Commerçants Électroniques du Québec (RCEQ) Impact économique et fiscal du commerce électronique au Québec Regroupement des Commerçants Électroniques du Québec (RCEQ) Impact économique et fiscal du commerce électronique au Québec Étude 1 Estimation des pertes économiques et fiscales attribuables aux dépenses

Plus en détail