RAPPORT DE STAGE SOCIETE:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE STAGE SOCIETE:"

Transcription

1 École des Techniques Internationales du Commerce de la Communication et des Affaires RAPPORT DE STAGE SOCIETE: INTERNATIONAL TRADING AND SHIPPING INTERVENANT MARIAMA SEDOUO BADIANE DU 1 ERE JUILLET SOMMAIRE AU 31 AOÛT 2006 INTRODUCTION

2 1 ERE PARTIE : DONNEES GENERALES I. PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE A. HISTORIQUE B. PRÉSENTATION PHYSIQUE C. MOYEN FINANCIER ET HUMAIN D. ENJEUX DE L ENTREPRISE E. CONTRAINTES LOCALES II. MARCHE/ CONCURRENT/ ENJEUX A. MARCHES B. LES CONCURRENTS C. LES ENJEUX DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHE III. DESCRIPTION DE MA MISSION A. MES OBJETIFS B. STYLE DE TRAVAIL C. L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL D. CONTRAINTE ENVIRONNEMENTALE 2 EME PARTIE : ANALYSE STRATÉGIQUE I. OPPORTUNITES / MENACES DU MARCHE II. FORCES / FAIBLESSES DE L ENTREPRISE 3 EME PARTIE : OBSERVATION CONCLUSION ANNEXES INTRODUCTION ETICCA DAKAR 2

3 Dans le cadre du rapprochement entre la formation et l entreprise, j ai eu l avantage de faire un stage de découverte à ITS Sénégal, société manutentionnaire Fondé en août 2001 par des professionnels du secteur maritime. ITS Sénégal est une société anonyme, qui exerce dans la consignation, la manutention, le transit, le transport et l affrètement. Ainsi nous avons pu mettre pratique les connaissances que nous avons acquises en comptabilité et en technique de commerce international. Dans ce rapport nous allons décliner les différentes étapes de notre stage qui a duré 2 mois c'est-à-dire 1 ere juillet au 31 août L exposé que nous allons faire s articule en trois (3) parties : Les données générales de l entreprise Le bilan de mon stage Les observations 1 ERE PARTIE : DONNEES GENERALES ETICCA DAKAR 3

4 I. PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE A. HISTORIQUE Fondé en août 2001 par des professionnels du secteur maritime, ITS Sénégal (International Trading and Shipping) est une société anonyme de manutention au droit sénégalais de , inscrit sous le NINEA G3CC et du RC 20C1 B926. Elle exerce dans la consignation, la manutention, le transit, le transport et l affrètement. L idée de sa création est venue de l importance du transport maritime dans les échanges internationaux. Il est dirigé par Abdoulaye DIONE qui est Directeur Général et qui est secondé par Aliou NDIAYE Directeur Général Adjoint. B. PRÉSENTATION PHYSIQUE ITS (International Trading and Shipping) sise au 11 rue Malan immeubles Electra 2, elle occupe les appartements du 4 ieme et 11 ieme étage situés à 500 m du môle 2 du PAD (Port Automne de Dakar). Le 4 ieme étage abrite le bureau du Directeur Général, les services manutention et juridique tandis que le 11 ieme abrite le bureau du Directeur Général Adjoint, les services de consignation, de transit et la comptabilité. ITS Sénégal n est affilié à aucune société étrangère comme certains sociétés de la place. Elle est une entreprise exclusivement sénégalaise. Toutefois, elle a une autre filiale qui se trouve au Mali, d où l appellation ITS Sénégal et ITS Mali. Les domaines d activités de l entreprise sont reparties comme suit : CONSIGNATION ETICCA DAKAR 4

5 Ce département représente l'armateur ou les affréteurs au port et sert d'intermédiaire entre ceux là et les autorités portuaires. Son rôle consiste assister les navires dés leur arrivée aux formalités d'arrivée, transmettre aux commandants des navires avant leur arrivée à Dakar toutes les informations nécessaires pour mettre les navires en conformité avec les règlements nationaux. Cette communication se faisait par , téléphone, fax, courrier postal. Pendant les séjours des marins, le département à le rôle de la prise en charge de ces derniers en cas de maladies, de blessures et du ravitaillement en eau, pétrole et vivre en cas de rupture de stock et aussi de surveillance des bateaux à quai pour éviter qu il n y a des clandestins a bord. TRANSIT Elle s occupe des déclarations de douane en cas d importation au d exportation, du transport par voie routier des marchandises qui doivent partir au Mali, en Guinée Bissau, au Bénin etc.. MANUTENTION Elle a l activité principale de l entreprise. Elle s occupe du chargement et du déchargement de la marchandise des caves jusqu aux camions qui doit le transporter dans les magasins ou dans les entrepôts. ETICCA DAKAR 5

6 ORGANIGRAMME DE L ENTREPRISE DIRECTEUR DIRECTEUR GENERAL GENERAL DIRECTEUR DIRECTEUR GENERAL GENERAL ADJOINT ADJOINT MANUTENTION CONSIGNATION TRANSIT COMPTABLE TECHNIQUE BORD TERRE STAGIAIRE STAGIAIRE MAGASINIER DOCKER ETICCA DAKAR 6

7 C. LES MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS ITS Sénégal a un effectif de 21 salariats permanentes bien formés et expérimentées entre 2002/2006 dont leur niveau d étude est au moins le BTS plus (+) expérience professionnelle. Parfois, ITS Sénégal envoie ces employés à des séminaires de formation sur les nouveaux systèmes tels que ORBUS de GAINDE 2000 (1) et aussi des employés non permanents qui sont des dockers, manœuvres, mécaniciens, électriciens, gardiens d entrepôt, chauffeurs d engins etc.. Le dynamisme de la société a permis la réalisation en 2002/2004 des chiffres qui suivent : Manutention : Tonnage composé de en céréale (riz, maïs, blé) ; Consignation : 89 navires dont 3 navires en moyennes par mois (exemple : Bella III, Calypso, Paraskevi II), Transport : tonnage transportés : Tonnages sur le Mali et le Bénin. Aussi, ITS Sénégal a beaucoup investi dans les équipements avec plus de 700 millions pour les engins qui suivent : suceuses, crapaud, engins de levage, camions bennes, Tracteur, Semi-remorques. Tous cela a permis à ITS Sénégal de réaliser au court de l année 2002 à 2005 le chiffre d affaire suivant : ANNEES CHIFFRE D AFFAIRE (CFA) MILLION ,2 MILLARDS ,4 MILLARDS ,5 MILLARDS ETICCA DAKAR 7

8 En 2005 la part de chaque secteur en pourcentage par rapport au chiffre d affaire est D. LES ENJEUX DE L ENTREPRISE ITS Sénégal est une jeune entreprise. Elle ambitionne de se faire une place de choix dans la chaîne du transport maritime au Sénégal et à l international. C est pourquoi depuis sa création, elle mène une politique hardie d investissement et de gestion rigoureuse pour se mettre rapidement à niveau afin de satisfaire au mieux ses clients et partenaires. E. CONTRAINTES LOCALES Comme toutes sociétés, ITS Sénégal est aussi confrontée a beaucoup de problème qui sont d ordre économique, sociale et juridique. ETICCA DAKAR 8

9 ÉCONOMIQUE L économie du secteur maritime au Sénégal est rendue difficile pour les entreprises locales par le niveau élevé d investisseurs étrangers dans ce secteur, par l autorisation préalable du ministère des finances qui met l accent sur le contrôle de moralité et de solvabilité des sociétés notamment dans les domaines des services. Pour évoluer dans ce secteur il faut avoir des financements, des fonds de roulement, avoir des crédits, alléger les impôts, la fiscalité. Tous ces facteurs que nous venons d évoquer font de ITS Sénégal en position de difficulté. C est pourquoi elle s autofinance avec les bénéfices tirés de ses ventes. SOCIAL Le Sénégal fait parties des pays le moins avances. Ce qui fait que la population à un faible pouvoir d achat et un faible revenu. Cette faiblesse des revenues à des conséquences sur ITS qui est obligé d accorder ou de souscrire des dettes. Par exemple : quand un client veut importer de la marchandise, du départ de cette marchandise de son pays d origine jusqu'à son débarquement dans les entrepôts ou le magasins du client, tous les frais sont pris en charge par l entreprise (taxes, Main d oeuvre, transport etc.). JURIDIQUE ITS Sénégal n est confrontée a aucun problème juridique du fait que tous ses services sont agrémentés, c est-à-dire approbation facile et rapide de toutes les actions par les autorités étatiques. ETICCA DAKAR 9

10 II. MARCHES/ CONCURRENCE/ ENJEUX La reforme de l état sur l ouverture du secteur des services annexes de transports maritimes à attirer beaucoup d investisseurs locaux comme étranger. Ce contexte créa un environnement concurrentiel qui à pour bût de favoriser la baisse des coûts et de encourager la compétitivité. Toutefois cette compétition est inégale parce que certaines entreprises dominent le secteur depuis longtemps. Établies au Sénégal depuis l époque coloniale, les concurrencer dans un terrain dont elles maîtrisent tous les contours devient choses difficiles. Toutefois, cela n a pas empêché d autres entreprises comme ITS Sénégal de vouloir s imposer sur le marche, même si elle fait face à de nombreux concurrents nationaux, multinationaux qui offrent les mêmes services qu elle. Telles que SDVsenegal, Transenne, GETMA, SNAT, TRANSEXPRESS. A. LES SERVICES Les services qu offrent les autres sociétés sont pratiquement les mêmes, se sont des sociétés manutentionnaire, transitaire : SDVSENEGAL qui est une société multinationale qui exerce dans le transport logistique et maritime, la manutention, le transit, la consignation, et le courrier express. TRANSEXPRESS est une société de service spécialisée dans la manutention, la consignation, le transit, le fret, le transport. TRANSEXPRESS dispose aussi d une flotte importante de véhicules qui assurent le transport de toutes les marchandises de ses clients du Port Autonome de Dakar aux magasins et à destination des pays frontaliers : Gambie, Guinée, Mali, Guinée-Bissau. TRANSSENE est une société qui exerce le transit, le transport international, manutention, consignation. ETICCA DAKAR 10

11 B. LE MARCHE Le marché dans lequel évolue ces sociétés est pour la plupart une national et régional, mais parfois il est international. Par exemple : ITS Sénégal a des clients internationaux tels que NIDERA (suisse) ACROCEAN (suisse), BAUCHE PARIS. Ce marché représente à lui seul 38,7% du coût de passage d une tonne de marchandises au port de Dakar. Mais étant confrontée à un manque d informations de la situation du marché, nous avons pu avoir la part de chacun. C. LES CONCURRENTS Les sociétés manutentionnaires et transitaires sont au nombre d une centaine. Mais nous allons en citer quelques unes : SDVSENEGAL qui a une renommée international ; TRANSEXPRESS, forte de son expérience et de sa polyvalence, est la garantie d un service de qualité, fiable et sûr ; TRANSENNE, THOCOMAR etc.. Nom société services effectif partenaires TRANSEXPRESS TRANSENNE SDV SÉNÉGAL Manutention Transit, fret Consignation Transport maritime, routier, aérien Manutention Transit, Fret aérien Consignation Transport international Manutention Transit, Consignation Transport maritime, 36 Salaries Permanents Et des centaines de temporaire 50 Salaries Permanents Et des centaines de temporaire Plus de 100 salaries permanents et temporaires SCHENKER qui a 35 agences d environ 899 personnes reparties dans le monde Transenne international GROUPE DELMAS SDV International logistique ETICCA DAKAR 11

12 courrier express Groupe Bolloré THOCOMAR Manutention Transit, Consignation Transport 30 Salaries Permanents Et des centaines de temporaire Multiport, intertanko, Binco III. DESCRIPTION DE MA MISSION L envie de découvrir la gestion financière des entreprises et règle du commerce international, m a amener à effectuer, du 1ere Juillet au 31 Août 2006, mon stage dit d ouverture au monde professionnel à société de manutention. J étais affectée au service comptable et transit qui m a accueilli dans des conditions remarquables. Mon maître de stage était Monsieur Mactar MBENGUE, responsable comptable. A. MES OBJETIFS Mes objectifs étaient de connaître le mode de fonctionnement de la comptabilité des entreprises (surtout celles du secteur privé), connaître les bases du commerce international (notamment en ce qui concerne les exportations et les importations), développer un peu mes capacités managériales et me familiariser avec le l environnement de entreprise B. STYLE DE TRAVAIL Mon stage à ITS Sénégal dont la durée est 2 mois est subdivisé en deux périodes. Le premier mois était destiné à la découverte du service comptable où j ai pu apprendre à identifier les différents types de factures que la comptabilité utilise pour chaque secteur. Chaque pièce de caisse devait être imputée avant d être enregistrée. Cette imputation concerne tous les achats et ventes que l entreprise effectue au jour le jour ETICCA DAKAR 12

13 c est comme un journal mais simplifié. Ce qui fait la particularité de ce travail, c est que chaque services a créé un compte à partir des comptes de la classe 6, surtout le sous compte 63. Par exemple pour les opérations qui concernent la consignation, on utilise le compte Pour le transit par contre, c est le qui est utilisé. Quant à la manutention on utilise le compte Aussi, les fournisseurs avaient leur sous compte SATS (syndicats des auxiliaires transporteurs du Sénégal), Nguer et Sogan qui sont des fournisseurs de main d œuvre, et certains clients réguliers. Enfin, nous avons eu à faire des déclarations de TVA et des états de rapprochement de ces différentes banques de janvier 2006 à juillet Ce travail consistait à faire la comparaison entre les flux bancaires enregistrés par la banque et ceux enregistré par la comptabilité de l entreprise. Les deux dernières semaines de mon stage étaient consacrées uniquement au Service transit. J ai eu vent de la procédure à adopter pour les opérations d exportations et les importations, de la collecte de documents nécessaires par ORBUS ORBUS 2000 est un système instauré par la douane sénégalaise pour faciliter l obtention des documents (autorisations requis pour une opération d importation ou d exportation), anticiper sur les formalités qui précèdent l établissement et le dépôt en douane et réduire l5es délais de livraison. Pour ouvrir un dossier il faut : Réunir tous les éléments d'identification et de taxation de la marchandise. Confectionner une note de détail propre à la marchandise : La saisie informatique, le contrôle, la signature et le dépôt des dossiers en douane (déclarations) sont codés selon la nature de l opération. Exemple : S 300 c est pour l entrés des sommiers en entrepôt, R 300 sortie du sommier en entrepôt et C 100 mise à la consommation après importation. Les bureaux de déclarations sont reparties comme suit : 12 y signifie que le bureau se trouve à l aéroport, 10 S signifie que le bureau se trouve à Dakar port sud (Mole 2), ETICCA DAKAR 13

14 18 N signifie que le bureau se trouve à Dakar port Nord (Mole 8). Si l'enregistrement est au comptant : le paiement s'effectue soit par chèque ou en espèces au trésor Si l'enregistrement est au crédit, le paiement s'effectue par une importation sur notre crédit bancaire. Après dépôt des déclarations à la douane et obtention du BAE informatique, l on peut procéder à l enlèvement et la livraison des colis selon les modalités convenues avec l'opérateur. C. L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL L environnement de travail est très cordial entre les employés. Le style managérial est plutôt autoritaire entre le Directeur Général Adjoint et les services, mais mes relations avec mon tuteur étaient basées sur la confiance. Il n a ménagé aucun effort pour me transmettre son savoir. Il me laissait le champ libre dans l accomplissement des travaux qu il me confiait. Mes relations avec les autres étaient également cordiales. Il y avait entre nous une complicité enrichissante. D. CONTRAINTE ENVIRONEMENTALE La seule contrainte environnementale c est le manque de place. Aucun service n avait de bureau personnel sauf le Directeur Général Adjoint bien, que la société occupe deux (2) étages. Tous les autres étaient regroupés dans un seul espace qui fait office de bureau pour eux. ETICCA DAKAR 14

15 2 EME PARTIE : ANALYSE STRATÉGIQUE Dans cette partie nous allons faire l analyse stratégique de l entreprise face à ces concurrents I. OPORTUNUITES/ MENACE DU MARCHE OPORTUNUITES ITS Sénégal a l avantage d être bien positionnée dans son environnement de travail. Elle a voie d accès rapide sur le port qui se trouve 500m de son siège. Elle bénéficie également d une facilité d accès de ses agents et de ses voitures au port, lieu où se passe la majeure partie du travail de l entreprise. Ses employés ont tous des laisser passer. Tous les services de ITS Sénégal sont agrémentés à la chambre de commerce. Ce qui facile l obtention de document dans des délais courts et rapides. MENACES Cependant ITS Sénégal est très menacées dans ce marché où la concurrence est rude. Elle fait face à de nombreuses sociétés qui ont la même vocation qu elle, dont la plupart sont des multinationales et dont l efficacité n est plus à prouver. L ancienneté de certains sociétés affichent 30 ans ou plus d expérience dans ce domaine. Il est évident que pour réussir au Sénégal l ancienneté de l entreprise peut constituer un atout majeur en terme de référence et de sécurité. ETICCA DAKAR 15

16 II. FORCES/FAIBLESSES DE L ENTREPRISE FORCES Ce qui fait la force de ITS Sénégal est le dynamisme de ses employés. En effet, ces derniers sont composés de 80% de jeunes qualifiés et qui ont capitalisé une expérience de quatre (4) ans à ITS Sénégal. Ils ont remporté en avril 2005 le VIII éme TROPHÉE INTERNATIONAL DU TRANSPORT décerné aux entreprises qui se distinguent par la qualité de leurs services en contribuant de manière décisive au développement du commerce international. Aussi, ITS a ouvert une autre société sous-régionale qui est basée au Mali sous le nom de ITS Mali. ITS Sénégal possède de nombreuses références nationales comme international et bénéficie d une clientèle fidèle de grandes sociétés de la place tels que SAFCOM (Société Africaine de Commerce), spécialise dans l importation de riz. FAIBLESSES ITS Sénégal n a pas encore mis à jour sa gestion de suivie de facture aux fournisseurs. Il est presque toujours en retard dans le payement ses factures aux fournisseurs. Cette irrégularité est la contrepartie naturelle de la non mise à jour de sa comptabilité. ITS est en manque de personnel permanent (qui est au nombre de 21). L entreprise manque d espace et d équipements. ITS paye une fortune dans la location de Bâche, de pelle mécanique, des pointeurs et des surveillants d entrepôts. ETICCA DAKAR 16

17 3 EME PARTIE : OBSERVATION ITS Sénégal est une société où la hiérarchie est de rigueur, la communication aussi descendante, qu ascendante. Mais cette dernière forme de communication n est pas mise en valeur, c est plutôt la communication descendante qui fonctionne le plus. Là bas le Directeur Général n est presque jamais présent. Durant tout mon stage, je n ai pas eu l occasion de le rencontrer une seule fois. Il semble que son agenda est très chargé. C est donc le Directeur Général Adjoint qui s assurer de la bonne marche de la société. Il est secondé par son directeur opérationnel qui dirige le service consignation. Par ailleurs ITS Sénégal possède de nombreux entrepôts tels que Bel Air Hann, MBao qui font office de lieux de stock pour les excédents des clients. Ces entrepôts peuvent être utilisés à des fins commerciales, c'est-à-dire ITS peut importer des produits alimentaires tels que le riz, le blé etc. CONCLUSION En définitive, ce stage en entreprise m a permise d observer les difficultés que rencontrent les professionnels du secteur maritime, de connaître la gestion d une entreprise ainsi que les lois du transport maritime. Ayant été accueillie avec un esprit d ouverture, le personnel de ITS Sénégal a mis à ma disposition les informations nécessaires et le matériel requis pour mener à bien le travail qui m a été confié Cela m a permis ainsi de pouvoir me consacrer entièrement à ma fonction de stagiaire. Ce stage m a également permis de m impliquer personnellement dans la gestion de l entreprise. ETICCA DAKAR 17

18 ANNEXES Les taxes à payer pour une entrée en entrepôt de ETICCA DAKAR 18

19 S 300 Valeur en douane = FOB+FRET+assurance 0.2% de valeur en douane = cosec Avant la sortie de la marchandise il doit payer les droits de douanes suivants Droit de douane : (5% ou 10% ou 20%) Redevance statistique : 1% TVA : 18% PCS (1): 1% pour les produits hors zone UEMOA PCC (2): 0,5% pour les pays hors zone CEDEAO Surtaxe, taxe intérieure pour la protection certains produits tels que : Huile, Sucre Pour certaines importations de marchandises au Sénégal : Si la valeur en douane est inférieure ou égale à FCFA doivent faire d une DPI (Déclaration Préalable D importation), Si il est supérieure ou égale à FCFA feront l objet d une inspection avant embarquement, à l issue de laquelle une AV (Attestation de Vérification) est délivrée par la COTECNA ETICCA DAKAR 19

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES SOUS - MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES Sénégalaise de Conseil Septembre 2003-111 GENERALITES I. INTERVENANTS OU ACTEURS II. PRESENTATION DU CALCUL DES DROITS ET TAXES ET DE LA DETERMINATION DES

Plus en détail

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport LES INCOTERMS 2000 Chargement / Déchargement Transport aérien LEGENDE Douane / Frontière Usines Transport terrestre Container / Stationnement Transport maritime Aéroport Frais de transport Frais de transport

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses

Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses www.apmmaritime.com Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses Pour nous rien n est ni trop grand ni

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

DECRET n 2010-426 du 31 mars 2010 fixant les taux des ressources financières de l Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM).

DECRET n 2010-426 du 31 mars 2010 fixant les taux des ressources financières de l Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM). DECRET n 2010-426 du 31 mars 2010 fixant les taux des ressources financières de l Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM). RAPPORT DE PRESENTATION La création, l organisation et le fonctionnement

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Sommaire Introduction... 1 PREMIÈRE PARTIE La place de l import dans les échanges internationaux Chapitre

Plus en détail

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L EXPORT

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L EXPORT LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L EXPORT Les formalités accomplies auprès du GUCE par les transitaire / CAD se résument aux opérations suivantes : Dépôt de la déclaration en douane et obtention du BAE,

Plus en détail

Compte rendu de la Journée du Partenaire du 6 juin 2008

Compte rendu de la Journée du Partenaire du 6 juin 2008 MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU BUDGET ---------------------- DIRECTION GENERALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS --------------------- DIRECTION INTERDEPARTEMENTALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS

Plus en détail

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES CMA CGM LOG EN CHIFFRES : Fret Maritime Fret Aérien Tour de Contrôle Entreposage et Distribution Transport Multimodal Hub Avance Gestion des Opérations Douanières Logistique Marine Gestion des Commandes

Plus en détail

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS

DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS DESCRIPTIF DES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE ET LES FORMATIONS AGENT DE MAGASINAGE L'agent de magasinage participe à la fonction logistique de l'entreprise en assurant la réception, le stockage, la préparation

Plus en détail

Logistique Production

Logistique Production Septembre 2015 Logistique Production - Se former à la Logistique à l URCA - L emploi en Champagne-Ardenne - Logistique : les métiers - Exemples d offres d emploi et de stage en production - logistique

Plus en détail

Un sujet tendance écolo qui ne favorise pas le transport routier!

Un sujet tendance écolo qui ne favorise pas le transport routier! Un sujet tendance écolo qui ne favorise pas le transport routier! Corrigé Problème n 1 1. Calcul nombre de conteneurs nécessaires : nombre caisses par conteneur : en dimension (m) : soit en L : 5,93 =

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA CONSTRUCTION D UN PORT SEC A KAYES ET A SIKASSO (présenté par Mr Harouna CISSE source dnt) -------------------

TERMES DE REFERENCE POUR LA CONSTRUCTION D UN PORT SEC A KAYES ET A SIKASSO (présenté par Mr Harouna CISSE source dnt) ------------------- TERMES DE REFERENCE POUR LA CONSTRUCTION D UN PORT SEC A KAYES ET A SIKASSO (présenté par Mr Harouna CISSE source dnt) ------------------- I. CONTEXTE GENERAL : Le Mali est un vaste pays enclavé se situant

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D Système d Information et de Gestion Automatisée des Douanes 1 INTRODUCTION MASQUE PRINCIPAL SAISIE DECLARATION - Année agrément - Numéro agrément - Nom

Plus en détail

Les métiers et formations. en Transport et Logistique

Les métiers et formations. en Transport et Logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

DATES : 28 et 29 juin 2012 (1 ère session) 19 et 20 juillet 2012 (2 nde session).

DATES : 28 et 29 juin 2012 (1 ère session) 19 et 20 juillet 2012 (2 nde session). CERCLE D ETUDES ET DE RECHERCHES EN DROIT DES ACTIVITES ECONOMIQUES ET FINANCIERES Recherche Fondamentale et appliquée Formation et Information Juridiques Réglementation et contentieux des transports Expertises

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Troisième édition, 2002, 2004, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3740-9 ISBN 13 : 978-2-7081-3740-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES

Plus en détail

1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE

1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE 1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE Dynamique et sérieux, vous maîtrisez les techniques de ventes. Sous l autorité du responsable du point de vente, vous appliquez les consignes d exploitation définie

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique

Les métiers et formations en Transport et Logistique. Atelier de l'orientation - Les métiers du transport et de la logistique Les métiers et formations en Transport et Logistique Sommaire Quelques indicateurs nationaux et régionaux de la branche professionnelle Présentation de la chaine logistique (marchandises) Présentation

Plus en détail

Cette complémentarité nous permet de vous offrir des solutions logistiques globales en adéquation avec la réactivité et la flexibilité recherchées.

Cette complémentarité nous permet de vous offrir des solutions logistiques globales en adéquation avec la réactivité et la flexibilité recherchées. Depuis sa création en 1981, et avec plus de 30 ans d expérience dans le Transport, la Logistique et les Réseaux de Distribution, TIMAR n a eu de cesse de vous proposer des solutions innovantes, efficaces

Plus en détail

Des locaux et entrepôts aux dernières normes

Des locaux et entrepôts aux dernières normes Des locaux et entrepôts aux dernières normes Salle d'exploitation 1 / 6 Une flotte de plus de 200 cartes grises Un glossaire transport et logistique pour une meilleure compréhension ABC : méthode d analyse

Plus en détail

Inscrit au RNCP (Arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2008 - par convention passées avec l ISLT Montaigu. une formation certifiée

Inscrit au RNCP (Arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2008 - par convention passées avec l ISLT Montaigu. une formation certifiée RESPONSABLE EN LOGISTIQUE DE DISTrIBUTION (BAC+4) titre professionnel certifié niveau II Inscrit au RNCP (Arrêté du 16 février 2006 publié au JO du 5 mars 2008 - par convention passées avec l ISLT Montaigu

Plus en détail

Emballage V V. Chargement/empotage V V. Pré acheminement V V. Douane export V V. Manutention port/plate forme de chargement V V

Emballage V V. Chargement/empotage V V. Pré acheminement V V. Douane export V V. Manutention port/plate forme de chargement V V Corrigé Problème n 1 1. Tableau comparatif des incoterms CPT et DDU : CPT : Carriage Paid To... named place of destination. Port payé jusqu'à... lieu de destination convenu. Terme omnimodal (multimodal)

Plus en détail

52 ENTREPOSAGE ET SERVICES AUXILIAIRES DES TRANSPORTS

52 ENTREPOSAGE ET SERVICES AUXILIAIRES DES TRANSPORTS 52 ENTREPOSAGE ET SERVICES AUXILIAIRES DES TRANSPORTS Cette division comprend les activités d entreposage et les services auxiliaires des transports, tels que l exploitation des infrastructures de transport

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT SOUS - MANUEL 6 : LES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT Sénégalaise de Conseil Septembre 2003-100 GENERALITES I. INTERVENANTS II. LA MISE EN OEUVRE DES PROCEDURES SIMPLIFIEES DE DEDOUANEMENT 2.1.

Plus en détail

Formations. à la Navigation Fluviale CNBA. > Se Former. > Se Professionnaliser. > Se Spécialiser. Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale

Formations. à la Navigation Fluviale CNBA. > Se Former. > Se Professionnaliser. > Se Spécialiser. Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale Formations à la Navigation Fluviale > Se Former > Se Professionnaliser > Se Spécialiser CNBA Chambre Nationale de la Batellerie Artisanale Pour les jeunes : après la 5 ème, 4 ème, 3 ème ou après un CAP.

Plus en détail

Redefining The Importer/Custom Brocker relationship. Focus on compliance

Redefining The Importer/Custom Brocker relationship. Focus on compliance Redefining The Importer/Custom Brocker relationship Focus on compliance La mondialisation et la bataille libre-échange / protectionnisme Gatt et OMC sont les artisans du désarmement douanier Droits de

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

PRESENTATION DU SENEGAL

PRESENTATION DU SENEGAL ACCORD SUR LA FACILITATION DES ECHANGES DANS LE CONTEXTE DE L INTEGRATION REGIONALE ET DU TRANSIT INTER- ETATS:IDENTIFIER LE ROLE DU CADRE INTEGRE RENFORCE PRESENTATION DU SENEGAL Par M.Cheikh Saadbouh

Plus en détail

PortNet au service de la compétitivité de l ecosystem du commerce international

PortNet au service de la compétitivité de l ecosystem du commerce international Guichet Unique National pour la facilitation des procédures du Commerce Extérieur PortNet au service de la compétitivité de l ecosystem du commerce international Trading Across Borders and Liner Shipping

Plus en détail

MISE EN SERVICE DE ORBUS 2000 AU SENEGAL (DOSSIER DE PRESSE)

MISE EN SERVICE DE ORBUS 2000 AU SENEGAL (DOSSIER DE PRESSE) MISE EN SERVICE DE ORBUS 2000 AU SENEGAL (DOSSIER DE PRESSE) Version 1.0 Novembre 2003 2 3 SOMMAIRE HISTORIQUE ET CONTEXTE 4 A - PRESENTATION DU GIE GAINDE 2000 4 B - MISSION DU GIE 4 C - PARTENAIRES DU

Plus en détail

VENDREDI 28 NOVEMBRE 2008 CWTC CARREFOUR des Technologies de l Information et de la Communication

VENDREDI 28 NOVEMBRE 2008 CWTC CARREFOUR des Technologies de l Information et de la Communication VENDREDI 28 NOVEMBRE 2008 CWTC CARREFOUR des Technologies de l Information et de la Communication Contribution de Mme Michèle MONTANTIN Président du directoire de la SA CEI.BA Dématérialisation des données

Plus en détail

OFFICE D EXPLOITATION DES PORTS LA DEMARCHE QUALITE ET LES "NTIC» AU SERVICE DU CLIENT ET DE L'ENTREPRISE

OFFICE D EXPLOITATION DES PORTS LA DEMARCHE QUALITE ET LES NTIC» AU SERVICE DU CLIENT ET DE L'ENTREPRISE OFFICE D EXPLOITATION DES PORTS LA DEMARCHE QUALITE ET LES "NTIC» AU SERVICE DU CLIENT ET DE L'ENTREPRISE INTRODUCTION L'expérience de L'ODEP en matière de : - démarche qualité - Utilisation des NTIC Leur

Plus en détail

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008

> Dossier Mise à jour le 13 février 2008 > Dossier Mise à jour le 13 février 2008 Les mentions obligatoires à porter sur les factures dans le cadre des échanges intra et extracommunautaires - Justificatifs fiscaux des livraisons intracommunautaires

Plus en détail

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013

Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes. Catalogue de formation 2013 Institut Méditerranéen de Formation aux Métiers Maritimes Catalogue de formation 2013 Liste des formations continues N Intitulé Durée (jours) Fiche descriptive 01 Formation Agent de sureté du navire (SSO)

Plus en détail

Technologies de l information et de communication dans l Administration des Douanes et Impôts Indirects

Technologies de l information et de communication dans l Administration des Douanes et Impôts Indirects Séminaire sur la réforme des politiques fiscales axées sur l innovation et la modernisation des institutions en charge de la collecte et la gestion des finances publiques Technologies de l information

Plus en détail

2 Le choix. d une solutiontransport

2 Le choix. d une solutiontransport 2 Le choix d une solutiontransport 1. Première étape : définir les solutions possibles 21 1.1. Le parcours 21 1.1.1. Concernant le lieu de départ (l usine ou l entrepôt dans le cas de l export) 21 1.1.2.

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Evaluation de l impact des indicateurs du Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Janvier 205 TABLE DE MATIERES I. Introduction... II. La Méthodologie... 3 III. Analyse Empirique...

Plus en détail

TRANSPORT MARITIME. Port Autonome Abidjan. Les Auxiliaires

TRANSPORT MARITIME. Port Autonome Abidjan. Les Auxiliaires TRANSPORT MARITIME Port Autonome Abidjan Port Autonome SanPedro Les Trafics Les Coûts et prix Les Auxiliaires Les Procédures Import Export 1 Les Coûts et prix Coûts portuaires Taux de fret Pilotage Remorquage

Plus en détail

HAROPA donne le départ du DAKAR

HAROPA donne le départ du DAKAR HAROPA donne le départ du DAKAR DOSSIER DE PRESSE Le Havre, 20-21 novembre 2014 L aventure du Dakar commence à HAROPA-Port du Havre Pendant 48 heures, le terminal roulier du port du Havre devient la plus

Plus en détail

Distribution internationale Logistique internationale pour marchandises et documents

Distribution internationale Logistique internationale pour marchandises et documents Distribution internationale Logistique internationale pour marchandises et documents Vous expédiez des documents et des marchandises dans le monde entier? Vous exportez ou importez des marchandises? Vous

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

Découvrez les activités et les métiers portuaires

Découvrez les activités et les métiers portuaires Découvrez les activités et les métiers portuaires Les activités et les métiers portuaires De nombreux acteurs interviennent dans le cadre du parcours de la marchandise, leurs métiers sont variés et complémentaires.

Plus en détail

PROGRAMME BACHELOR 2

PROGRAMME BACHELOR 2 PROGRAMME BACHELOR 2 Le programme Bachelor propose un cursus en 3 ans pour bien choisir son orientation et intégrer le domaine ou le secteur d activité qui convient le mieux à l étudiant. Le niveau Bac

Plus en détail

Formations professionnelles maritimes et portuaires 2014

Formations professionnelles maritimes et portuaires 2014 Formations professionnelles maritimes et portuaires 2014 Depuis 1978, l Institut du port de Marseille Fos est spécialisé dans les formations professionnelles dans les domaines du maritime et du portuaire.

Plus en détail

Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème

Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème Rapport de stage professionnel d expertise comptable sous le thème CONCEPTION D UN MANUEL D ORGANISATION COMPTABLE 1. Conception d un manuel d organisation comptable 1.1. Cadre légal Le manuel d organisation

Plus en détail

INDEX. Plan d accès au Points d accueil ON SITE - 2/3 Villages «Marine», «Golden», «Ambassadeurs» et «Terrasses 5 e étage»

INDEX. Plan d accès au Points d accueil ON SITE - 2/3 Villages «Marine», «Golden», «Ambassadeurs» et «Terrasses 5 e étage» Manutention, Transporteur, Transitaire officiel TFWA World Exhibition & Conference du 19 au 23 octobre 2015 INDEX EXPOSANTS 1 - TRANSPORT DE MARCHANDISES ET DU MATÉRIEL DE STAND 3 Expéditions par Transport

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique Les référentiels et les formations de la fonction Gérer la politique d approvisionnement et de distribution des produits en : - organisant l activité (prévoir, coordonner, et ajuster les moyens disponibles)

Plus en détail

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Import JIRAMA 1

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Import JIRAMA 1 JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS PROCEDURES ACHATS IMPORT - Juillet 2007 - JIRAMA 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 : OBJECTIFS ARTICLE 2 : DEFINITIONS ARTICLE 3 : PASSATION DE COMMANDE

Plus en détail

Une alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce extérieur pour un opérateur économique plus compétitif

Une alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce extérieur pour un opérateur économique plus compétitif Guichet Unique National pour la facilitation des procédures du Commerce Extérieur Une alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce extérieur pour un opérateur économique plus compétitif

Plus en détail

Décret N 99/370/PM DU 19 mars 1999 relatif au programme de sécurisation des recettes forestières LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT,

Décret N 99/370/PM DU 19 mars 1999 relatif au programme de sécurisation des recettes forestières LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, République du Cameroun Paix Travail - Patrie Décret N 99/370/PM DU 19 mars 1999 relatif au programme de sécurisation des recettes forestières LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, Vu la Constitution

Plus en détail

Tendance toujours positive pour l activité du PAL

Tendance toujours positive pour l activité du PAL Tendance toujours positive pour l activité du PAL Le port de Lomé, pilier de l économie togolaise, s inscrit dans une logique régionale et sous-régionale, car il est également un outil essentiel pour le

Plus en détail

L opérateur Eurafricain au service de l émergence marocaine! Transport Logistique Transit Air & Sea

L opérateur Eurafricain au service de l émergence marocaine! Transport Logistique Transit Air & Sea L opérateur Eurafricain au service de l émergence marocaine! Transport Logistique Transit Air & Sea Assurer notre position de leader dans le développement croissant des échanges entre l Europe et l Afrique

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES 2015

CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES 2015 CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES 2015 Adresse : 65, Lot El Bina, Dély Ibrahim, Alger Algérie Tél : 021 910 77 E-mail : ifirstmag@gmail.com Fax: 021 910 768 CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE Les pense-pas-bête d International Pratique Prix de vente : 10 TTC Edition Janvier 2014 nouvelles publications (Contrat Modèle vente internationale, Contrat-type Transport, PBIS, BPO...) mise à jour des

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE TRANSPORT - LOGISTIQUE

LICENCE PROFESSIONNELLE TRANSPORT - LOGISTIQUE LICENCE PROFESSIONNELLE TRANSPORT - LOGISTIQUE Prépa. BTS d Etat et DTS TLOG La licence professionnelle Transport - Logistique répond aux besoins du secteur Logistique - Transport qui cherche à renforcer

Plus en détail

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès

La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès I. Le dossier de dédouanement : La déclaration en douane doit s accompagner obligatoirement des documents ciaprès : Facture domiciliée auprès d'une banque agréée en Algérie Copie du registre de commerce

Plus en détail

BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P *** *** *** *** *** *** ***

BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P BAC OU B.T.P *** *** *** *** *** *** *** Formation de base L I.I.D.M.T est à l origine de la création de plusieurs formations en cours du soir et à distance. Licence professionnelle (NB / Diplôme délivré en partenariat avec des universités étrangères)

Plus en détail

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Famille de métiers Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Responsable de la préparation Il/elle planifie et organise la préparation à partir des commandes passées par l équipe commerciale

Plus en détail

Domaine du droit privé des transports. Contrat de transport

Domaine du droit privé des transports. Contrat de transport Domaine du droit privé des transports. Contrat de transport Fiche 1 Objectifs Savoir ce qu est le droit des transports. Le distinguer de contrats proches mais dont le régime juridique sera différent. Prérequis

Plus en détail

GUIDE D EXPÉDITION POUR SEMAFO BURKINA FASO

GUIDE D EXPÉDITION POUR SEMAFO BURKINA FASO GUIDE D EXPÉDITION POUR SEMAFO BURKINA FASO SEPTEMBRE 2015 Guide d expédition pour Semafo Burkina Faso SA Ce guide a pour objectif d accompagner les fournisseurs de Semafo Burkina Faso S.A à la préparation,

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES Décembre 2005 PRESENTE PAR M. MOHAMED EL EUCH SOUS-DIRECTEUR DES ETUDES ET STATISTIQUES 1 / 8 1. Cadre réglementaire

Plus en détail

Les observatoire des transports dans le programme de facilitation des CERs et des corridors

Les observatoire des transports dans le programme de facilitation des CERs et des corridors Les observatoire des transports dans le programme de facilitation des CERs et des corridors Forum Transport du SSATP Dakar, Sénégal 10 & 11 décembre 2013 1 Structure du Guide Pratique pour les Observatoires

Plus en détail

Compte rendu de la journée du partenaire du 20 novembre 2009

Compte rendu de la journée du partenaire du 20 novembre 2009 MINISTERE DES FINANCES, DU BUDGET ET DU PORTEFEUILLE PUBLIC ------------- DIRECTION GENERALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS ------------ DIRECTION INTERDEPARTEMENTALE DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS DU

Plus en détail

E.Gwada Hostel. Stage. E.Gwada Hostel N 636 route de la chapelle mare gaillard +(590)690118974 Email : e.gwada@hotmail.fr

E.Gwada Hostel. Stage. E.Gwada Hostel N 636 route de la chapelle mare gaillard +(590)690118974 Email : e.gwada@hotmail.fr E.Gwada Hostel Stage 2014 E.Gwada Hostel N 636 route de la chapelle mare gaillard +(590)690118974 Email : Offres de stage 2014 / 2015 STAGE EN RESSOURCES HUMAINES Le Groupe E.Gwada Hostel recherche un

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER GESTION DE PRODUCTION, LOGISTIQUE, ACHATS MANAGEMENT PORTUAIRE ET MARITIME. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER GESTION DE PRODUCTION, LOGISTIQUE, ACHATS MANAGEMENT PORTUAIRE ET MARITIME. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER GESTION DE PRODUCTION, LOGISTIQUE, ACHATS MANAGEMENT PORTUAIRE ET MARITIME www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Permettre aux futurs professionnels d exercer

Plus en détail

Solutions Transport et. Logistique. Conception Réalisation Pilotage Accompagnement

Solutions Transport et. Logistique. Conception Réalisation Pilotage Accompagnement Conception Réalisation Pilotage Accompagnement Des Solutions Transport et Logistique en France, en Europe et à l International Le contrat de filière Transport et Logistique, initié et soutenu par la Région

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente VENTES AUX ENCHERES PHYSIQUES La société Mercier Automobiles organise et réalise des ventes aux enchères publiques de véhicules et d autres matériels auxquelles sont applicables

Plus en détail

Transport Maritime de Marchandises entre les Ports Corses et Marseille

Transport Maritime de Marchandises entre les Ports Corses et Marseille Transport Maritime de Marchandises entre les Ports Corses et Marseille Conditions Générales et Tarifs de Transport du Fret Roulier (applicables au 1/1/2015) Edition du 1 er janvier 2015 1. CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION Article 1 - Présentation de l'activité : CONDITIONS GENERALES DE LOCATION La SARL Kidelio, capital de 7000 euros située à 06330 Roquefort, 7 chemin du Curnier CIDEX 13 inscrite au RCS de Grasse sous le

Plus en détail

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012 Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada Séminaire des délégués commerciaux Mardi, 29 mai 2012 Partenaires de la chaîne commerciale Importateurs Courtiers en douane Transporteurs

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

Pour vos appels d offre. Mai 2013 TMS. 6 e ÉDITION WEXLOG. Wex VS. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre. Mai 2013 TMS. 6 e ÉDITION WEXLOG. Wex VS. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Mai 2013 TMS 6 e ÉDITION WEXLOG Wex VS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur Wexlog France 2. Appartenance à un groupe Wexlog Group

Plus en détail

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire Commerce International Douanes Transport - Logistique Sommaire La Douane : notions de base... 3 Comment déclarer en douane... 4 Déterminer la Valeur en Douane... 5 Déterminer l Espèce en Douane... 6 Déterminer

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

LICENCE PRO. Management logistique et transport

LICENCE PRO. Management logistique et transport LICENCE PRO Management logistique et transport Définition de la discipline La logistique constitue une fonction globale assurant la gestion des flux des matières et des produits des fournisseurs jusqu

Plus en détail

SENEGAL PROJETS EMERGENTS UNECE UN/CEFACT

SENEGAL PROJETS EMERGENTS UNECE UN/CEFACT SENEGAL PROJETS EMERGENTS Le Passage de l Automatisation à la Dématérialisation requiert plusieurs mesures d accompagnement et à différents niveaux: - Au niveau du Cadre réglementaire et légal - Au niveau

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Activités avec l étranger. F01CDC Centres de coordination

Activités avec l étranger. F01CDC Centres de coordination Activités avec l étranger F01CDC Centres de coordination Banque nationale de Belgique Tous droits réservés. La reproduction partielle ou intégrale de cette publication à des fins éducatives et non commerciales

Plus en détail

TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL

TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL Ottawa, le 3 juillet 2009 MÉMORANDUM D3-1-5 En résumé TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL 1. Le Mémorandum D3-1-5, en date du 5 septembre 2008 remplace le Mémorandum D3-1-5, en date du 24 mars 2000. 2.

Plus en détail

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA La comptabilité générale n est pas seulement nécessaire pour le Chef d entreprise, elle répond aussi à des besoins d informations comptables pour les partenaires,

Plus en détail

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999 TOURISME ET TRANSPORTS A vec 62 emplois et 8,3 % des actifs, les métiers du tourisme et du transport constituent le 4 e domaine professionnel dans la région. Les effectifs ont progressé de 34 % entre 1982

Plus en détail

de marseille fos KPIport passage portuaire

de marseille fos KPIport passage portuaire de marseille fos KPIport passage portuaire 2013 Key Performance Indicators La douloureuse mise en œuvre de la réforme des ports français a suscité un climat de défiance envers notre port. La reconquête

Plus en détail

La facilitation du commerce et les bénéfices d un poste frontalier à arrêt unique

La facilitation du commerce et les bénéfices d un poste frontalier à arrêt unique La facilitation du commerce et les bénéfices d un poste frontalier à arrêt unique Deux jours de débats fructueux ont été organisés par l Office Burundais des Recettes à l intention des opérateurs économiques

Plus en détail

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT Les formalités accomplies auprès du GUCE par les transitaire / CAD se résument aux opérations suivantes : Dépôt de la déclaration en douane et obtention du BAE,

Plus en détail

DECLARATION D EXPEDITION DE VEHICULE

DECLARATION D EXPEDITION DE VEHICULE DECLARATION D EXPEDITION DE VEHICULE EXPEDITEUR DESTINATAIRE Nom : Nom : Prénoms : Prénoms : Adresse : Adresse : Code Postal : Code Postal : Téléphone : Téléphone : Fax : Fax : Mail : Mail : Je déclare

Plus en détail

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Locaux JIRAMA

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Locaux JIRAMA JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS PROCEDURES ACHATS LOCAUX - Juillet 2007-1 SOMMAIRE ARTICLE 1 : OBJECTIFS ARTICLE 2 : DEFINITIONS ARTICLE 3 : TYPES DE CONSULTATION DES FOURNISSEURS

Plus en détail