RAPPORT DE STAGE SOCIETE:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE STAGE SOCIETE:"

Transcription

1 École des Techniques Internationales du Commerce de la Communication et des Affaires RAPPORT DE STAGE SOCIETE: INTERNATIONAL TRADING AND SHIPPING INTERVENANT MARIAMA SEDOUO BADIANE DU 1 ERE JUILLET SOMMAIRE AU 31 AOÛT 2006 INTRODUCTION

2 1 ERE PARTIE : DONNEES GENERALES I. PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE A. HISTORIQUE B. PRÉSENTATION PHYSIQUE C. MOYEN FINANCIER ET HUMAIN D. ENJEUX DE L ENTREPRISE E. CONTRAINTES LOCALES II. MARCHE/ CONCURRENT/ ENJEUX A. MARCHES B. LES CONCURRENTS C. LES ENJEUX DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHE III. DESCRIPTION DE MA MISSION A. MES OBJETIFS B. STYLE DE TRAVAIL C. L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL D. CONTRAINTE ENVIRONNEMENTALE 2 EME PARTIE : ANALYSE STRATÉGIQUE I. OPPORTUNITES / MENACES DU MARCHE II. FORCES / FAIBLESSES DE L ENTREPRISE 3 EME PARTIE : OBSERVATION CONCLUSION ANNEXES INTRODUCTION ETICCA DAKAR 2

3 Dans le cadre du rapprochement entre la formation et l entreprise, j ai eu l avantage de faire un stage de découverte à ITS Sénégal, société manutentionnaire Fondé en août 2001 par des professionnels du secteur maritime. ITS Sénégal est une société anonyme, qui exerce dans la consignation, la manutention, le transit, le transport et l affrètement. Ainsi nous avons pu mettre pratique les connaissances que nous avons acquises en comptabilité et en technique de commerce international. Dans ce rapport nous allons décliner les différentes étapes de notre stage qui a duré 2 mois c'est-à-dire 1 ere juillet au 31 août L exposé que nous allons faire s articule en trois (3) parties : Les données générales de l entreprise Le bilan de mon stage Les observations 1 ERE PARTIE : DONNEES GENERALES ETICCA DAKAR 3

4 I. PRÉSENTATION DE LA STRUCTURE A. HISTORIQUE Fondé en août 2001 par des professionnels du secteur maritime, ITS Sénégal (International Trading and Shipping) est une société anonyme de manutention au droit sénégalais de , inscrit sous le NINEA G3CC et du RC 20C1 B926. Elle exerce dans la consignation, la manutention, le transit, le transport et l affrètement. L idée de sa création est venue de l importance du transport maritime dans les échanges internationaux. Il est dirigé par Abdoulaye DIONE qui est Directeur Général et qui est secondé par Aliou NDIAYE Directeur Général Adjoint. B. PRÉSENTATION PHYSIQUE ITS (International Trading and Shipping) sise au 11 rue Malan immeubles Electra 2, elle occupe les appartements du 4 ieme et 11 ieme étage situés à 500 m du môle 2 du PAD (Port Automne de Dakar). Le 4 ieme étage abrite le bureau du Directeur Général, les services manutention et juridique tandis que le 11 ieme abrite le bureau du Directeur Général Adjoint, les services de consignation, de transit et la comptabilité. ITS Sénégal n est affilié à aucune société étrangère comme certains sociétés de la place. Elle est une entreprise exclusivement sénégalaise. Toutefois, elle a une autre filiale qui se trouve au Mali, d où l appellation ITS Sénégal et ITS Mali. Les domaines d activités de l entreprise sont reparties comme suit : CONSIGNATION ETICCA DAKAR 4

5 Ce département représente l'armateur ou les affréteurs au port et sert d'intermédiaire entre ceux là et les autorités portuaires. Son rôle consiste assister les navires dés leur arrivée aux formalités d'arrivée, transmettre aux commandants des navires avant leur arrivée à Dakar toutes les informations nécessaires pour mettre les navires en conformité avec les règlements nationaux. Cette communication se faisait par , téléphone, fax, courrier postal. Pendant les séjours des marins, le département à le rôle de la prise en charge de ces derniers en cas de maladies, de blessures et du ravitaillement en eau, pétrole et vivre en cas de rupture de stock et aussi de surveillance des bateaux à quai pour éviter qu il n y a des clandestins a bord. TRANSIT Elle s occupe des déclarations de douane en cas d importation au d exportation, du transport par voie routier des marchandises qui doivent partir au Mali, en Guinée Bissau, au Bénin etc.. MANUTENTION Elle a l activité principale de l entreprise. Elle s occupe du chargement et du déchargement de la marchandise des caves jusqu aux camions qui doit le transporter dans les magasins ou dans les entrepôts. ETICCA DAKAR 5

6 ORGANIGRAMME DE L ENTREPRISE DIRECTEUR DIRECTEUR GENERAL GENERAL DIRECTEUR DIRECTEUR GENERAL GENERAL ADJOINT ADJOINT MANUTENTION CONSIGNATION TRANSIT COMPTABLE TECHNIQUE BORD TERRE STAGIAIRE STAGIAIRE MAGASINIER DOCKER ETICCA DAKAR 6

7 C. LES MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS ITS Sénégal a un effectif de 21 salariats permanentes bien formés et expérimentées entre 2002/2006 dont leur niveau d étude est au moins le BTS plus (+) expérience professionnelle. Parfois, ITS Sénégal envoie ces employés à des séminaires de formation sur les nouveaux systèmes tels que ORBUS de GAINDE 2000 (1) et aussi des employés non permanents qui sont des dockers, manœuvres, mécaniciens, électriciens, gardiens d entrepôt, chauffeurs d engins etc.. Le dynamisme de la société a permis la réalisation en 2002/2004 des chiffres qui suivent : Manutention : Tonnage composé de en céréale (riz, maïs, blé) ; Consignation : 89 navires dont 3 navires en moyennes par mois (exemple : Bella III, Calypso, Paraskevi II), Transport : tonnage transportés : Tonnages sur le Mali et le Bénin. Aussi, ITS Sénégal a beaucoup investi dans les équipements avec plus de 700 millions pour les engins qui suivent : suceuses, crapaud, engins de levage, camions bennes, Tracteur, Semi-remorques. Tous cela a permis à ITS Sénégal de réaliser au court de l année 2002 à 2005 le chiffre d affaire suivant : ANNEES CHIFFRE D AFFAIRE (CFA) MILLION ,2 MILLARDS ,4 MILLARDS ,5 MILLARDS ETICCA DAKAR 7

8 En 2005 la part de chaque secteur en pourcentage par rapport au chiffre d affaire est D. LES ENJEUX DE L ENTREPRISE ITS Sénégal est une jeune entreprise. Elle ambitionne de se faire une place de choix dans la chaîne du transport maritime au Sénégal et à l international. C est pourquoi depuis sa création, elle mène une politique hardie d investissement et de gestion rigoureuse pour se mettre rapidement à niveau afin de satisfaire au mieux ses clients et partenaires. E. CONTRAINTES LOCALES Comme toutes sociétés, ITS Sénégal est aussi confrontée a beaucoup de problème qui sont d ordre économique, sociale et juridique. ETICCA DAKAR 8

9 ÉCONOMIQUE L économie du secteur maritime au Sénégal est rendue difficile pour les entreprises locales par le niveau élevé d investisseurs étrangers dans ce secteur, par l autorisation préalable du ministère des finances qui met l accent sur le contrôle de moralité et de solvabilité des sociétés notamment dans les domaines des services. Pour évoluer dans ce secteur il faut avoir des financements, des fonds de roulement, avoir des crédits, alléger les impôts, la fiscalité. Tous ces facteurs que nous venons d évoquer font de ITS Sénégal en position de difficulté. C est pourquoi elle s autofinance avec les bénéfices tirés de ses ventes. SOCIAL Le Sénégal fait parties des pays le moins avances. Ce qui fait que la population à un faible pouvoir d achat et un faible revenu. Cette faiblesse des revenues à des conséquences sur ITS qui est obligé d accorder ou de souscrire des dettes. Par exemple : quand un client veut importer de la marchandise, du départ de cette marchandise de son pays d origine jusqu'à son débarquement dans les entrepôts ou le magasins du client, tous les frais sont pris en charge par l entreprise (taxes, Main d oeuvre, transport etc.). JURIDIQUE ITS Sénégal n est confrontée a aucun problème juridique du fait que tous ses services sont agrémentés, c est-à-dire approbation facile et rapide de toutes les actions par les autorités étatiques. ETICCA DAKAR 9

10 II. MARCHES/ CONCURRENCE/ ENJEUX La reforme de l état sur l ouverture du secteur des services annexes de transports maritimes à attirer beaucoup d investisseurs locaux comme étranger. Ce contexte créa un environnement concurrentiel qui à pour bût de favoriser la baisse des coûts et de encourager la compétitivité. Toutefois cette compétition est inégale parce que certaines entreprises dominent le secteur depuis longtemps. Établies au Sénégal depuis l époque coloniale, les concurrencer dans un terrain dont elles maîtrisent tous les contours devient choses difficiles. Toutefois, cela n a pas empêché d autres entreprises comme ITS Sénégal de vouloir s imposer sur le marche, même si elle fait face à de nombreux concurrents nationaux, multinationaux qui offrent les mêmes services qu elle. Telles que SDVsenegal, Transenne, GETMA, SNAT, TRANSEXPRESS. A. LES SERVICES Les services qu offrent les autres sociétés sont pratiquement les mêmes, se sont des sociétés manutentionnaire, transitaire : SDVSENEGAL qui est une société multinationale qui exerce dans le transport logistique et maritime, la manutention, le transit, la consignation, et le courrier express. TRANSEXPRESS est une société de service spécialisée dans la manutention, la consignation, le transit, le fret, le transport. TRANSEXPRESS dispose aussi d une flotte importante de véhicules qui assurent le transport de toutes les marchandises de ses clients du Port Autonome de Dakar aux magasins et à destination des pays frontaliers : Gambie, Guinée, Mali, Guinée-Bissau. TRANSSENE est une société qui exerce le transit, le transport international, manutention, consignation. ETICCA DAKAR 10

11 B. LE MARCHE Le marché dans lequel évolue ces sociétés est pour la plupart une national et régional, mais parfois il est international. Par exemple : ITS Sénégal a des clients internationaux tels que NIDERA (suisse) ACROCEAN (suisse), BAUCHE PARIS. Ce marché représente à lui seul 38,7% du coût de passage d une tonne de marchandises au port de Dakar. Mais étant confrontée à un manque d informations de la situation du marché, nous avons pu avoir la part de chacun. C. LES CONCURRENTS Les sociétés manutentionnaires et transitaires sont au nombre d une centaine. Mais nous allons en citer quelques unes : SDVSENEGAL qui a une renommée international ; TRANSEXPRESS, forte de son expérience et de sa polyvalence, est la garantie d un service de qualité, fiable et sûr ; TRANSENNE, THOCOMAR etc.. Nom société services effectif partenaires TRANSEXPRESS TRANSENNE SDV SÉNÉGAL Manutention Transit, fret Consignation Transport maritime, routier, aérien Manutention Transit, Fret aérien Consignation Transport international Manutention Transit, Consignation Transport maritime, 36 Salaries Permanents Et des centaines de temporaire 50 Salaries Permanents Et des centaines de temporaire Plus de 100 salaries permanents et temporaires SCHENKER qui a 35 agences d environ 899 personnes reparties dans le monde Transenne international GROUPE DELMAS SDV International logistique ETICCA DAKAR 11

12 courrier express Groupe Bolloré THOCOMAR Manutention Transit, Consignation Transport 30 Salaries Permanents Et des centaines de temporaire Multiport, intertanko, Binco III. DESCRIPTION DE MA MISSION L envie de découvrir la gestion financière des entreprises et règle du commerce international, m a amener à effectuer, du 1ere Juillet au 31 Août 2006, mon stage dit d ouverture au monde professionnel à société de manutention. J étais affectée au service comptable et transit qui m a accueilli dans des conditions remarquables. Mon maître de stage était Monsieur Mactar MBENGUE, responsable comptable. A. MES OBJETIFS Mes objectifs étaient de connaître le mode de fonctionnement de la comptabilité des entreprises (surtout celles du secteur privé), connaître les bases du commerce international (notamment en ce qui concerne les exportations et les importations), développer un peu mes capacités managériales et me familiariser avec le l environnement de entreprise B. STYLE DE TRAVAIL Mon stage à ITS Sénégal dont la durée est 2 mois est subdivisé en deux périodes. Le premier mois était destiné à la découverte du service comptable où j ai pu apprendre à identifier les différents types de factures que la comptabilité utilise pour chaque secteur. Chaque pièce de caisse devait être imputée avant d être enregistrée. Cette imputation concerne tous les achats et ventes que l entreprise effectue au jour le jour ETICCA DAKAR 12

13 c est comme un journal mais simplifié. Ce qui fait la particularité de ce travail, c est que chaque services a créé un compte à partir des comptes de la classe 6, surtout le sous compte 63. Par exemple pour les opérations qui concernent la consignation, on utilise le compte Pour le transit par contre, c est le qui est utilisé. Quant à la manutention on utilise le compte Aussi, les fournisseurs avaient leur sous compte SATS (syndicats des auxiliaires transporteurs du Sénégal), Nguer et Sogan qui sont des fournisseurs de main d œuvre, et certains clients réguliers. Enfin, nous avons eu à faire des déclarations de TVA et des états de rapprochement de ces différentes banques de janvier 2006 à juillet Ce travail consistait à faire la comparaison entre les flux bancaires enregistrés par la banque et ceux enregistré par la comptabilité de l entreprise. Les deux dernières semaines de mon stage étaient consacrées uniquement au Service transit. J ai eu vent de la procédure à adopter pour les opérations d exportations et les importations, de la collecte de documents nécessaires par ORBUS ORBUS 2000 est un système instauré par la douane sénégalaise pour faciliter l obtention des documents (autorisations requis pour une opération d importation ou d exportation), anticiper sur les formalités qui précèdent l établissement et le dépôt en douane et réduire l5es délais de livraison. Pour ouvrir un dossier il faut : Réunir tous les éléments d'identification et de taxation de la marchandise. Confectionner une note de détail propre à la marchandise : La saisie informatique, le contrôle, la signature et le dépôt des dossiers en douane (déclarations) sont codés selon la nature de l opération. Exemple : S 300 c est pour l entrés des sommiers en entrepôt, R 300 sortie du sommier en entrepôt et C 100 mise à la consommation après importation. Les bureaux de déclarations sont reparties comme suit : 12 y signifie que le bureau se trouve à l aéroport, 10 S signifie que le bureau se trouve à Dakar port sud (Mole 2), ETICCA DAKAR 13

14 18 N signifie que le bureau se trouve à Dakar port Nord (Mole 8). Si l'enregistrement est au comptant : le paiement s'effectue soit par chèque ou en espèces au trésor Si l'enregistrement est au crédit, le paiement s'effectue par une importation sur notre crédit bancaire. Après dépôt des déclarations à la douane et obtention du BAE informatique, l on peut procéder à l enlèvement et la livraison des colis selon les modalités convenues avec l'opérateur. C. L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL L environnement de travail est très cordial entre les employés. Le style managérial est plutôt autoritaire entre le Directeur Général Adjoint et les services, mais mes relations avec mon tuteur étaient basées sur la confiance. Il n a ménagé aucun effort pour me transmettre son savoir. Il me laissait le champ libre dans l accomplissement des travaux qu il me confiait. Mes relations avec les autres étaient également cordiales. Il y avait entre nous une complicité enrichissante. D. CONTRAINTE ENVIRONEMENTALE La seule contrainte environnementale c est le manque de place. Aucun service n avait de bureau personnel sauf le Directeur Général Adjoint bien, que la société occupe deux (2) étages. Tous les autres étaient regroupés dans un seul espace qui fait office de bureau pour eux. ETICCA DAKAR 14

15 2 EME PARTIE : ANALYSE STRATÉGIQUE Dans cette partie nous allons faire l analyse stratégique de l entreprise face à ces concurrents I. OPORTUNUITES/ MENACE DU MARCHE OPORTUNUITES ITS Sénégal a l avantage d être bien positionnée dans son environnement de travail. Elle a voie d accès rapide sur le port qui se trouve 500m de son siège. Elle bénéficie également d une facilité d accès de ses agents et de ses voitures au port, lieu où se passe la majeure partie du travail de l entreprise. Ses employés ont tous des laisser passer. Tous les services de ITS Sénégal sont agrémentés à la chambre de commerce. Ce qui facile l obtention de document dans des délais courts et rapides. MENACES Cependant ITS Sénégal est très menacées dans ce marché où la concurrence est rude. Elle fait face à de nombreuses sociétés qui ont la même vocation qu elle, dont la plupart sont des multinationales et dont l efficacité n est plus à prouver. L ancienneté de certains sociétés affichent 30 ans ou plus d expérience dans ce domaine. Il est évident que pour réussir au Sénégal l ancienneté de l entreprise peut constituer un atout majeur en terme de référence et de sécurité. ETICCA DAKAR 15

16 II. FORCES/FAIBLESSES DE L ENTREPRISE FORCES Ce qui fait la force de ITS Sénégal est le dynamisme de ses employés. En effet, ces derniers sont composés de 80% de jeunes qualifiés et qui ont capitalisé une expérience de quatre (4) ans à ITS Sénégal. Ils ont remporté en avril 2005 le VIII éme TROPHÉE INTERNATIONAL DU TRANSPORT décerné aux entreprises qui se distinguent par la qualité de leurs services en contribuant de manière décisive au développement du commerce international. Aussi, ITS a ouvert une autre société sous-régionale qui est basée au Mali sous le nom de ITS Mali. ITS Sénégal possède de nombreuses références nationales comme international et bénéficie d une clientèle fidèle de grandes sociétés de la place tels que SAFCOM (Société Africaine de Commerce), spécialise dans l importation de riz. FAIBLESSES ITS Sénégal n a pas encore mis à jour sa gestion de suivie de facture aux fournisseurs. Il est presque toujours en retard dans le payement ses factures aux fournisseurs. Cette irrégularité est la contrepartie naturelle de la non mise à jour de sa comptabilité. ITS est en manque de personnel permanent (qui est au nombre de 21). L entreprise manque d espace et d équipements. ITS paye une fortune dans la location de Bâche, de pelle mécanique, des pointeurs et des surveillants d entrepôts. ETICCA DAKAR 16

17 3 EME PARTIE : OBSERVATION ITS Sénégal est une société où la hiérarchie est de rigueur, la communication aussi descendante, qu ascendante. Mais cette dernière forme de communication n est pas mise en valeur, c est plutôt la communication descendante qui fonctionne le plus. Là bas le Directeur Général n est presque jamais présent. Durant tout mon stage, je n ai pas eu l occasion de le rencontrer une seule fois. Il semble que son agenda est très chargé. C est donc le Directeur Général Adjoint qui s assurer de la bonne marche de la société. Il est secondé par son directeur opérationnel qui dirige le service consignation. Par ailleurs ITS Sénégal possède de nombreux entrepôts tels que Bel Air Hann, MBao qui font office de lieux de stock pour les excédents des clients. Ces entrepôts peuvent être utilisés à des fins commerciales, c'est-à-dire ITS peut importer des produits alimentaires tels que le riz, le blé etc. CONCLUSION En définitive, ce stage en entreprise m a permise d observer les difficultés que rencontrent les professionnels du secteur maritime, de connaître la gestion d une entreprise ainsi que les lois du transport maritime. Ayant été accueillie avec un esprit d ouverture, le personnel de ITS Sénégal a mis à ma disposition les informations nécessaires et le matériel requis pour mener à bien le travail qui m a été confié Cela m a permis ainsi de pouvoir me consacrer entièrement à ma fonction de stagiaire. Ce stage m a également permis de m impliquer personnellement dans la gestion de l entreprise. ETICCA DAKAR 17

18 ANNEXES Les taxes à payer pour une entrée en entrepôt de ETICCA DAKAR 18

19 S 300 Valeur en douane = FOB+FRET+assurance 0.2% de valeur en douane = cosec Avant la sortie de la marchandise il doit payer les droits de douanes suivants Droit de douane : (5% ou 10% ou 20%) Redevance statistique : 1% TVA : 18% PCS (1): 1% pour les produits hors zone UEMOA PCC (2): 0,5% pour les pays hors zone CEDEAO Surtaxe, taxe intérieure pour la protection certains produits tels que : Huile, Sucre Pour certaines importations de marchandises au Sénégal : Si la valeur en douane est inférieure ou égale à FCFA doivent faire d une DPI (Déclaration Préalable D importation), Si il est supérieure ou égale à FCFA feront l objet d une inspection avant embarquement, à l issue de laquelle une AV (Attestation de Vérification) est délivrée par la COTECNA ETICCA DAKAR 19

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES

MANUEL DE PROCEDURES DES DOUANES SOUS-MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES SOUS - MANUEL 7 : LE DEDOUANEMENT DES VEHICULES Sénégalaise de Conseil Septembre 2003-111 GENERALITES I. INTERVENANTS OU ACTEURS II. PRESENTATION DU CALCUL DES DROITS ET TAXES ET DE LA DETERMINATION DES

Plus en détail

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport LES INCOTERMS 2000 Chargement / Déchargement Transport aérien LEGENDE Douane / Frontière Usines Transport terrestre Container / Stationnement Transport maritime Aéroport Frais de transport Frais de transport

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses

Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses www.apmmaritime.com Agence maritime Consignation Manutention- Acconage Transit Douane Transport Logistique Avitaillement de navires Magasinage Prestations Diverses Pour nous rien n est ni trop grand ni

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

MISE EN SERVICE DE ORBUS 2000 AU SENEGAL (DOSSIER DE PRESSE)

MISE EN SERVICE DE ORBUS 2000 AU SENEGAL (DOSSIER DE PRESSE) MISE EN SERVICE DE ORBUS 2000 AU SENEGAL (DOSSIER DE PRESSE) Version 1.0 Novembre 2003 2 3 SOMMAIRE HISTORIQUE ET CONTEXTE 4 A - PRESENTATION DU GIE GAINDE 2000 4 B - MISSION DU GIE 4 C - PARTENAIRES DU

Plus en détail

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES CMA CGM LOG EN CHIFFRES : Fret Maritime Fret Aérien Tour de Contrôle Entreposage et Distribution Transport Multimodal Hub Avance Gestion des Opérations Douanières Logistique Marine Gestion des Commandes

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D Système d Information et de Gestion Automatisée des Douanes 1 INTRODUCTION MASQUE PRINCIPAL SAISIE DECLARATION - Année agrément - Numéro agrément - Nom

Plus en détail

Domaine du droit privé des transports. Contrat de transport

Domaine du droit privé des transports. Contrat de transport Domaine du droit privé des transports. Contrat de transport Fiche 1 Objectifs Savoir ce qu est le droit des transports. Le distinguer de contrats proches mais dont le régime juridique sera différent. Prérequis

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Import JIRAMA 1

JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS. - Juillet 2007 - Procédures Achats Import JIRAMA 1 JIRO SY RANO MALAGASY D.G.A.A DIRECTION DES APPROVISIONNEMENTS PROCEDURES ACHATS IMPORT - Juillet 2007 - JIRAMA 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 : OBJECTIFS ARTICLE 2 : DEFINITIONS ARTICLE 3 : PASSATION DE COMMANDE

Plus en détail

Le secteur «du transport et de la logistique et du transit» représentait une part de 30 à 35%

Le secteur «du transport et de la logistique et du transit» représentait une part de 30 à 35% Secteur Du Transport De la Logistique et Du Transit en ALGERIE Employant plus 24% de la population active, contribuant à 9.7% au PIB et avec un traitement de flux de marchandise entre l import et l export

Plus en détail

Activité B.2.3. Activité B.2.3

Activité B.2.3. Activité B.2.3 Activité B.2.3 Activité B.2.3 Rédaction de guides sur l'environnement des affaires dans les deux pays et sur les modalités et les réglementations à l'exportation. GUIDE SUR LES MODALITES ET LES REGLEME

Plus en détail

FULLY DESCRIPTION OF PROJECT

FULLY DESCRIPTION OF PROJECT FULLY DESCRIPTION OF PROJECT SOLUTION DE FACILITATION ELECTRONIQUE DU COMMERCE AU SENEGAL Février 2007 3 Boulevard Djily Mbaye Immeuble Fahd 12 ème Etage BP 6856 Dakar Etoile Sénégal Tél : (221) 889 30

Plus en détail

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice

Evaluation de l impact des indicateurs du. Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Evaluation de l impact des indicateurs du Cost of Doing Business sur le taux de croissance de Maurice Janvier 205 TABLE DE MATIERES I. Introduction... II. La Méthodologie... 3 III. Analyse Empirique...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION Article 1 - Présentation de l'activité : CONDITIONS GENERALES DE LOCATION La SARL Kidelio, capital de 7000 euros située à 06330 Roquefort, 7 chemin du Curnier CIDEX 13 inscrite au RCS de Grasse sous le

Plus en détail

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre.

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Transports Terrestres Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Pack Transport Métiers du Transport Routier de Marchandises les solutions Entreprises Faits réels Mars 2008

Plus en détail

méthodologiquem Quelques précautions

méthodologiquem Quelques précautions Atelier régional r méthodologiquem «Les prix de parité à l importation du riz et du maïs s en Afrique de l Ouestl» Quelques précautions Calculer des prix de parité en se basant sur les prix et les coûts

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente VENTES AUX ENCHERES PHYSIQUES La société Mercier Automobiles organise et réalise des ventes aux enchères publiques de véhicules et d autres matériels auxquelles sont applicables

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT Les formalités accomplies auprès du GUCE par les transitaire / CAD se résument aux opérations suivantes : Dépôt de la déclaration en douane et obtention du BAE,

Plus en détail

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant

SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + a.2, a.3, B.1. Classer des offres d emplois du secteur. Transport-Logistique en distinguant CoMPéTEnCE odp3 > activité 2 a.2, a.3, B.1 Classer les activité offres 2 classer classer des offres des d emploi offres d emploi du secteur du secteur SUPPoRT > papier DIFFICULTé > + CoMPéTEnCE odp3 >

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE Les pense-pas-bête d International Pratique Prix de vente : 10 TTC Edition Janvier 2014 nouvelles publications (Contrat Modèle vente internationale, Contrat-type Transport, PBIS, BPO...) mise à jour des

Plus en détail

Présentation du Sénégal «La douane et les réformes liées à la de la facilitation des échanges»

Présentation du Sénégal «La douane et les réformes liées à la de la facilitation des échanges» Multi-year Expert Meeting on Transport, Trade Logistics and Trade Facilitation Second Session Trade facilitation rules as a trade enabler: options and requirements Geneva, 1 3 July 2014 Présentation du

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Comment protéger mon entreprise face aux risques liés au transport des marchandises?

Comment protéger mon entreprise face aux risques liés au transport des marchandises? Protéger votre entreprise Comment protéger mon entreprise face aux risques liés au transport des marchandises? Assurance des marchandises transportées Quels sont les risques pour vos marchandises en cours

Plus en détail

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23)

RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) RESPONSABLE D UNE UNITE DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE (Enseignement week-end) (ACMS23) PUBLIC & PREREQUIS Personnes désirant acquérir, maintenir ou approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement d

Plus en détail

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO).

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La CEDEAO La CEDEAO est un sous groupement qui avait en son sein

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012

Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada. Séminaire des délégués commerciaux. Mardi, 29 mai 2012 Initiation aux activités d importation de marchandises au Canada Séminaire des délégués commerciaux Mardi, 29 mai 2012 Partenaires de la chaîne commerciale Importateurs Courtiers en douane Transporteurs

Plus en détail

Technologies de l information et de communication dans l Administration des Douanes et Impôts Indirects

Technologies de l information et de communication dans l Administration des Douanes et Impôts Indirects Séminaire sur la réforme des politiques fiscales axées sur l innovation et la modernisation des institutions en charge de la collecte et la gestion des finances publiques Technologies de l information

Plus en détail

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle

Special Services. la réponse à toute question exceptionnelle Flexibility for your business Special Services Time Critical Services Freight Services Special Handling Services Storapart & Distribution Services Outsourced Services la réponse à toute question exceptionnelle

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente VENTES AUX ENCHERES PHYSIQUES La société Mercier Automobiles organise et réalise des ventes aux enchères publiques de véhicules et d?autres matériels auxquelles sont applicables

Plus en détail

Opérations de chargement et déchargement. Protocole de sécurité

Opérations de chargement et déchargement. Protocole de sécurité Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Rhône-Alpes Département Risques professionnels 8-10, rue du Nord - 69225 VILLEURBANNE Cedex 04 72 65

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

Questionnaire RESPONSABILITÉ Garantie Financière d Achèvement CIVILE Completion Bond Garantee Questionnaire

Questionnaire RESPONSABILITÉ Garantie Financière d Achèvement CIVILE Completion Bond Garantee Questionnaire Completion Bond Garantee Questionnaire August2012:Layout 1 12-08-21 9:27 PM Page 1 pfa Votre société indépendante de courtage en assurances Questionnaire RESPONSABILITÉ Garantie Financière d Achèvement

Plus en détail

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE

BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS Transport et Prestations Logistiques Lycée René Cassin - GONESSE BTS TRANSPORT PRESTATIONS LOGISTIQUES BTS Transport et Prestations Logistiques Ce Brevet de Technicien Supérieur touche un domaine d'activités

Plus en détail

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PIECES A FOURNIR

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PIECES A FOURNIR CONSTITUTION D UN GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE AU SENEGAL POUR L OBTENTION DE LA CARTE PROFESSIONNELLE PIECES A FOURNIR Par le Président du G.I.E. : 02 photocopies de la carte d identité ou passeport

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR

ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST (BCEAO) Avenue Abdoulaye FADIGA BP 3108 Dakar - Sénégal ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR LES SYSTÈMES FINANCIERS DÉCENTRALISÉS DE L UEMOA RAPPORT DE

Plus en détail

Pour vos appels d offre. Mai 2013 TMS. 6 e ÉDITION WEXLOG. Wex VS. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre. Mai 2013 TMS. 6 e ÉDITION WEXLOG. Wex VS. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Mai 2013 TMS 6 e ÉDITION WEXLOG Wex VS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur Wexlog France 2. Appartenance à un groupe Wexlog Group

Plus en détail

La gestion du compte de l État

La gestion du compte de l État FINANCES PUBLIQUES TRÉSORERIE Nouvelle convention MINÉFI/Banque de France La gestion du compte de l État Article d Olivier Cuny, administrateur civil à l Agence France Trésor, en collaboration avec Dominique

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL. Ressources stratégiques en commerce international. depuis 1847

GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL. Ressources stratégiques en commerce international. depuis 1847 GUIDE PRATIQUE EN COMMERCE INTERNATIONAL Ressources stratégiques en commerce international depuis 1847 RÉUSSIR VOS AFFAIRES À L INTERNATIONAL, 5 CONSEILS UTILES Gardez l œil sur votre facture commerciale

Plus en détail

Une alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce extérieur pour un opérateur économique plus compétitif

Une alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce extérieur pour un opérateur économique plus compétitif Guichet Unique National pour la facilitation des procédures du Commerce Extérieur Une alliance stratégique des communautés portuaires et du commerce extérieur pour un opérateur économique plus compétitif

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS LES INCOTERMS Avertissement! Cet article fait référence aux incoterms, version 2000. Voir : les innovations de la version 2010 des incoterms sur Logistiqueconseil.org Les INCOTERMS (International Commercial

Plus en détail

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire

Commerce International Douanes Transport - Logistique. Sommaire Commerce International Douanes Transport - Logistique Sommaire La Douane : notions de base... 3 Comment déclarer en douane... 4 Déterminer la Valeur en Douane... 5 Déterminer l Espèce en Douane... 6 Déterminer

Plus en détail

INCOTERMS 2010 MULTIMODAUX. EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010

INCOTERMS 2010 MULTIMODAUX. EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010 EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010 EXW La responsabilité unique du vendeur est de mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur dans ses locaux. L'acheteur supporte tous les

Plus en détail

Les Incoterms et le transfert du risque. international de marchandises : problématique de la garantie

Les Incoterms et le transfert du risque. international de marchandises : problématique de la garantie 1 dans le transport international de marchandises : problématique de la garantie La mondialisation consacre le passage d une économie qui fonctionnait essentiellement dans le cadre des Etats Nations à

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

IMPACT DU E-COMMERCE SUR LE COMMERCE TRADITIONNEL CALÉDONIEN

IMPACT DU E-COMMERCE SUR LE COMMERCE TRADITIONNEL CALÉDONIEN E-COMMERCE IMPACT DU E-COMMERCE SUR LE COMMERCE TRADITIONNEL CALÉDONIEN Avril 2011 CCI-NC Page 1 sur 11 SOMMAIRE Introduction... 3 1. Le e-commerce, une nouvelle forme de commerce en Nouvelle-Calédonie.

Plus en détail

Royaume du Maroc المرجع :

Royaume du Maroc المرجع : المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : a présente note méthodologique reprend les nouvelles recommandations internationales mises en œuvre par le Maroc, pour l établissement de la balance des paiements

Plus en détail

Services. Chaque projet de stand doit être soumis au plus tard le 29 Juillet 2012 auprès du Service Architecture d EQUIPMAG :

Services. Chaque projet de stand doit être soumis au plus tard le 29 Juillet 2012 auprès du Service Architecture d EQUIPMAG : Services Accueil Exposants Animations sur stand Architecture Assurance complémentaire Badges Douanes État des lieux de sortie Gardiennage Hébergement Hôtesses Hygiène et protection de la santé Manutention

Plus en détail

GUIDE DOUANIER DU VOYAGEUR

GUIDE DOUANIER DU VOYAGEUR REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi) MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERAL DES DOUANES GUIDE DOUANIER DU VOYAGEUR Vous rentrez au Sénégal ou y arrivez pour un séjour touristique,

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

KRATZER AUTOMATION. 6 e ÉDITION. Cadis Transport. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

KRATZER AUTOMATION. 6 e ÉDITION. Cadis Transport. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Mai 2013 TMS 6 e ÉDITIN KRATZER AUTMATIN Cadis Transport SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NM de l'éditeur KRATZER AUTMATIN SARL 2. Appartenance

Plus en détail

Guinée. Régime des relations financières relatives aux transactions entre la République de Guinée et l étranger

Guinée. Régime des relations financières relatives aux transactions entre la République de Guinée et l étranger Régime des relations financières relatives aux transactions entre la République de et l étranger Instruction de la Banque de n 112/DGAEM/RCH/00 Chapitre 1 - Objet Art.1.- La présente Instruction a pour

Plus en détail

MISSION DE L OAV AU SENEGAL (07 au 15 septembre 2004) ----------

MISSION DE L OAV AU SENEGAL (07 au 15 septembre 2004) ---------- Ministère de l Economie Maritime ------------- Direction des Industries de Transformation de la Pêche MISSION DE L OAV AU SENEGAL (07 au 15 septembre 2004) ---------- ACTIONS ENTREPRISES OU A ENTREPRENDRE

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

RÉGIONAL/NATIONAL/INTERNATIONAL/RÉGIONAL/NATIONAL

RÉGIONAL/NATIONAL/INTERNATIONAL/RÉGIONAL/NATIONAL RÉGIONAL/NATIONAL/INTERNATIONAL/RÉGIONAL/NATIONAL Consultez notre site en flashant ce code : TRANSPORTS-LELEU.FR TRACING > LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE 1953 > Création de l entreprise 1993 > Flotte entièrement

Plus en détail

L acteur clé de la logistique internationale

L acteur clé de la logistique internationale L acteur clé de la logistique internationale ACTIVITÉS PORTUAIRES ET LOGISTIQUES De l agence maritime à la manutention portuaire, de la gestion de terminaux à la logistique terrestre y compris vers l intérieur

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables

Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Document de consultation sur le cadre pour les négociants fiables Réunion du Comité consultatif sur les activités commerciales à la frontière (CCACF) Le 1 février 2011 Ottawa 1 Introduction Les programmes

Plus en détail

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** 3 ème Conférence internationale sur le financement du développement --------- Communication de Monsieur Amadou BA, Ministre de l Economie, des

Plus en détail

AU NOM DU MINISTRE DES TRANSPORTS, JE VOUDRAIS REMERCIER LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DES EAUX ET FORETS POUR L ORGANISATION DE L ATELIER VISANT

AU NOM DU MINISTRE DES TRANSPORTS, JE VOUDRAIS REMERCIER LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DES EAUX ET FORETS POUR L ORGANISATION DE L ATELIER VISANT AU NOM DU MINISTRE DES TRANSPORTS, JE VOUDRAIS REMERCIER LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DES EAUX ET FORETS POUR L ORGANISATION DE L ATELIER VISANT A METTRE EN PLACE UNE STRATEGIE ET UN PLAN D ACTION

Plus en détail

Reims Activités Transport & Plate-forme Logistique

Reims Activités Transport & Plate-forme Logistique Modifiez le style du titre Reims Activités Transport & Plate-forme Logistique 1 MoryGlobal Reims en bref Activités Site TRANSPORT Messagerie domestique et internationale Affrètement domestique et international

Plus en détail

SELF ASSESSMENT Notice complémentaire «Agent maritime»

SELF ASSESSMENT Notice complémentaire «Agent maritime» ANNEXE IV ter SELF ASSESSMENT Notice complémentaire «Agent maritime» Explication : S = AEO Security certification C = AEO Customs certification F = AEO Full certification Agent maritime : l agent maritime

Plus en détail

Chapitre I : l administration des douanes et impôts indirects

Chapitre I : l administration des douanes et impôts indirects ALAOUI/REGL DOUANIERE/2002-2003 1 Chapitre I : l administration des douanes et impôts indirects Section1 : Présentation, rôle et organisation de l ADII I- Présentation de l ADII 9 II- Organisation de l

Plus en détail

COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES

COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES QUI SOMMES NOUS? CÔTE D IVOIRE GHANA TOGO BURKINA FASO Une équipe d experts qualifiés et expérimentés Un réseau de sociétés présent dans les principaux ports de l Afrique

Plus en détail

LA BANANE DES ANTILLES

LA BANANE DES ANTILLES La traçabilité de la chaîne d information appliquée à un produit transporté en multimodal : Un produit agroalimentaire du producteur au consommateur LA BANANE DES ANTILLES Par Emmanuel Bencteux Chef des

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la création d entreprise Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Ce livret, édité par les trois associations

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif)

Plans comptables. PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) Plans comptables PLAN COMPTABLE Chapitres 1 à 4 (entreprises à but lucratif) ACTIF Actif à court terme Banque opérations 1010 Dépôts à terme 1040 Titres négociables 1050 Placements temporaires obligations

Plus en détail

Des prestations sur mesure, pour des solutions efficaces. Programme des formations en intra - entreprise

Des prestations sur mesure, pour des solutions efficaces. Programme des formations en intra - entreprise Des prestations sur mesure, pour des solutions efficaces Programme des formations en intra - entreprise Stratégie et enjeux logistiques : Les enjeux de la Supply Chain Management Achats, approvisionnements,

Plus en détail

Voyages aux Antilles, forfait tout inclus Traversée en cargo, séjour aux Antilles françaises et retour en cargo.

Voyages aux Antilles, forfait tout inclus Traversée en cargo, séjour aux Antilles françaises et retour en cargo. 75 rue de Richelieu 75002 Paris Tél : 01 49 26 93 33 Fax : 01 42 96 29 39 info@meretvoyages.com www.meretvoyages.com 37 jours départ tous les vendredis, toute l année Voyages aux Antilles, forfait tout

Plus en détail

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14 I. INTRODUCTION ----------------------------------------------------------------------------------- 3 II. LA PAGE DE COUVERTURE ------------------------------------------------------------------ 5 III.

Plus en détail

Gestion des programmes d assurance multinationaux

Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Gestion des programmes d assurance multinationaux Dans une économie mondialisée liée par la livraison de nuit, les télécommunications avancées et l Internet,

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES 2015

CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES 2015 CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES 2015 Adresse : 65, Lot El Bina, Dély Ibrahim, Alger Algérie Tél : 021 910 77 E-mail : ifirstmag@gmail.com Fax: 021 910 768 CATALOGUE DES FORMATIONS ET SEMINAIRES

Plus en détail

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme :

Au sens des dispositions de l article 2, du règlement n 07 01, sont considérées comme : Le règlement N 07 01 du 09/01/2007, relatif aux règles applicables aux transactions courantes avec l étranger et aux comptes devises a modifié et remplacé les règlements n 91 12 relatif à la domiciliation

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

OMNIS LA MAITRISE DE LA TECHNOLOGIE DE LOCALISATION CONFIGURATION DESTINEE AU SECTEUR PRIVE

OMNIS LA MAITRISE DE LA TECHNOLOGIE DE LOCALISATION CONFIGURATION DESTINEE AU SECTEUR PRIVE OMNIS LA MAITRISE DE LA TECHNOLOGIE DE LOCALISATION CONFIGURATION DESTINEE AU SECTEUR PRIVE 2 NOTRE VISION: RENDRE LE TRANSPORT DE MARCHANDISES PLUS EFFICACE Le développement considérable du transport

Plus en détail

Déclaration Mensuelle des Impôts

Déclaration Mensuelle des Impôts REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Déclaration Mensuelle des Impôts Code acte (1) Mois Année N de registre de commerce Identifiant fiscal Identifiant T. V. A. Code

Plus en détail

Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc

Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc Commission juridique et fiscale Harmonisation fiscale dans les pays de la Zone Franc Réunion du 3 février 2010 au Cabinet CMS Bureau Francis Lefebvre CEMAC = 40,11 millions habitants UEMOA = 92,087 millions

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest OCEAN ATLANTIQUE DANEMARK IRLANDE Gdansk MER DU NORD Hambourg POLOGNE ROYAUME-UNI Flessingue Zeebruges Dunkerque Gand Calais Rotterdam Anvers BELGIQUE PAYS-BAS ALLEMAGNE

Plus en détail

SENEGAL Visas touristique et affaires

SENEGAL Visas touristique et affaires Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Home & Deco 4 Morocco

Conditions Générales de Ventes Home & Deco 4 Morocco Conditions Générales de Ventes Home & Deco 4 Morocco Télécharger les conditions générales de vente au format PDF en cliquant ici Dernière mise à jour le 28 février 2015 Decodumaroc.com est un service de

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TERMES DE REFERENCE Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TDR_Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Plus en détail

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA

CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA CHAPITRE IV : LE PLAN COMPTABLE SYSCOA La comptabilité générale n est pas seulement nécessaire pour le Chef d entreprise, elle répond aussi à des besoins d informations comptables pour les partenaires,

Plus en détail

> Vous avez un projet? Quelques règles à suivre avant d investir. > Une fois la décision prise, comment investir? Page III

> Vous avez un projet? Quelques règles à suivre avant d investir. > Une fois la décision prise, comment investir? Page III > Vous avez un projet? Quelques règles à suivre avant d investir Page II > Une fois la décision prise, comment investir? Page III > Les moyens de financement à votre disposition Pages IV à VI > Quels financements

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail