CANCER ET TABAC EN AFRIQUE. Hamdi Cherif Mokhtar

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCER ET TABAC EN AFRIQUE. Hamdi Cherif Mokhtar"

Transcription

1 CANCER ET TABAC EN AFRIQUE Hamdi Cherif Mokhtar

2 EN AFRIQUE : Transition épidémiologique: - Amorce de la transition démographique - Transformations de l environnement - Changement des modes de vie -tabagisme en croissance Maladies chroniques non transmissibles Priorités sanitaires Problèmes de santé publique Cancer

3 L OMS estime que 7,6 millions de personnes sont mortes du cancer en % pays développement +++ Afrique L evolution des décès liés au tabac devrait baisser de 9 % dans les pays développés Doubler dans les pays en développement Tabagisme principale cause de décès liés aux cancers 80 % du cancer le plus mortel dans le monde Poumon

4 Risque accru -cavité buccale -pharynx -larynx -pancreas -vessie -reins -estomac -œsophage -foie -col de l uterus -leucéme myeloide -liste longue

5 Principales localisations du Cancer Cas Hommes Cas Femmes

6 AFRIQUE DU NORD

7 AFRIQUE CENTRALE

8 AFRIQUE EST

9 AFRIQUE SUD

10 AFRIQUE OUEST

11 Cancer Poumon Monde Kc plus répandu 1,6 million Nx cas 12,3% des Kc Prédominance masculine Afrique: cas :2% total monde Fact. Risq. Tabac Exposition professionnelle Pollution air Prévention: Lutte anti tabac

12

13

14 Cancer Estomac Monde: Nx cas 8,7% Kc 2è cause Dc après Kc poumon Afrique: Nx cas 2,5% Alimentation Fact. Risque. Tabac + Alcool Helicobacter pylori Prévention: Dépistage Eradication infections à H.P. Régime alimentaire

15

16 Cancer du Colo-Rectum Monde 3ème cancer PD Nx cas Afrique: Nx cas 3% Prédomin. AS. Fact. Risq. Prévention: Dépistage precoce

17

18

19 Cancer du Foie Monde: Nx cas Prédominance Masculine 80% PED Forte mortalité 3ème cause DC des Kc Afrique: Nx cas Afr. Ouest Afr. Sud Est Incd. élevée

20 Cancer du Foie Facteurs de risques: Hépatite B, Hépatite C. Aflotoxines Alcool Prévention: Vaccination Hygiène vie

21

22 Hb S

23 Cancer Prostate Monde: 2ème cancer de l homme Nx cas 10,2% des cancers Afrique: Nx cas 9,1% tumeurs masc Facteurs de Risque Age Hormones (androgènes) Prévention: Dépistage (dosage PSA)

24

25

26

27 Cancer de la Vessie Monde: 7 ème cancer Nx cas/an 3,3% Afrique: Nx cas/an 4,1% Prédominance masculine Sexe Ratio M = 3,4 Fact. Risques: Tabac Cystite chronique schisostomiase Professionnel

28

29 Tumeurs associées au VIH/SIDA 30-40% des patients infectés par le VIH sont susceptibles de développer des affections malignes. Sarcome de Kaposi :+++ fréquent en Afrique Nx cas en Afrique Nx cas dans le monde. LNH 200 cents fois +++fréquent chez patients infectés par le VIH.

30 Lymphomes Non Hodgkiniens Monde: Nette augmentation Nx cas 2,9% des Kc Prédominance masculine Afrique: Nx cas Afr. Subsaharien. 5,1% Afr. Nord 3,9% Fact. Risques: VIH/SIDA Infections virales Helicobacter pylori Exposition professionnelles

31 Lymphome de Burkitt fréquent chez l enfant en Afrique tropicale et dans les régions endémiques de paludisme. Le VEB impliqué dans l étiologie du lymphome de Burkitt +++ en Afrique tropicale 95% des tumeurs contiennent ce virus.

32 Cancer Nasopharynx Monde: Nx cas Afrique: 8691 Nx cas soit 1 % Afrique du Nord : +++ % Fact. Risq. Virus E.B Facteurs alimentaires et environnementaux Facteurs genetiques

33

34 Cancer du Sein Monde: L affection maligne la plus fréquente chez la femme Epidémie mondiale 1 million de cas par an. Risque plus fort PD En augmentation PED 2Afrique Nx cas/an 18% Variation: Afr. Nord 27% Afr. S. Sa 16% Prévention: Dépistage précoce

35

36 Cancer Survival in Five Continents The CONCORD Study

37

38 Cancer Col Utérin Monde: Nx cas 1,4 M cas prévalents 80% PED Afrique: Nx cas ASR 30/ 10 5 Fact. Risques: I.S.T. HPV Prévention: Dépistage précoce Vaccination contre HPV

39 Evolution de l'incidence du cancer toutes localisations Registre du cancer de Sétif TSA (Cas p /année) Hommes Femmes

40 épidémie tabagique L'industrie du tabac apparaît clairement au cœur du développement de la pandémie tabagique Les cigarettiers ont, en particulier, fait du tabac un produit de consommation de masse, ouvrant à chaque fois de nouveaux marchés DEPLOIEMENT Les industries se tournent vers l Afrique pour compenser leurs pertes de marché au nord, et compte promouvoir ces produits avec une croissance de la consommation pour les prochaines décennies

41 Challenge

42 STRATEGIE EN AFRIQUE Prévention primaire Dépistage approprié Dg et TRT adaptés Meilleure qualité de vie Démarches multisectorielles TABAC CCLAT Outils de détection fiables, performants, peu coûteux Action de promotion et de suivi(taux suffisant de participation) Mise en place des structures diagnostiques et thérapeutiques capables de prendre des cas dépistés. -Outils diagnostiques et thérapeutiques efficaces -investissements pour des services adaptés Minimum de moyens et de personnels pour la qualité de vie des patients Contraintes du continent africain -Ressources limitées, -structures adaptées insuffisantes -stratégies de dépistage déficientes - surveillance épidémiologique, insuffisamment développés.

43 Collaboration Nord Sud Tutelles bienfaitrices (OMS,ONG fondations ) Changements Cesser de croire que l Afrique n est soumise qu' aux fléaux des maladies infectieuses et parasitaires. Se convaincre de l importance des maladies chroniques et l importance des facturs de risque sur le continent africain. TABAC ++++ Cesser de déséquilibrer les aides financières aux seuls profits du SIDA et du paludisme, même s il est indispensable de maintenir et même de renforcer l appui à la lutte contre ces deux fléaux. Les gouvernements Africains comprennent l importance du problème et le rôle et les devoirs qui sont les leurs. formation, recherche, et surveillance épidémiologique doivent être améliorées et les Africains doivent y devenir les acteurs principaux.

Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique

Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique 66 Tableau récapitulatif 1. Projet de budget programme par objectif stratégique US $ millions Afrique Amériques Asie du Sud-Est aux maladies transmissibles 624,9 37,2 212,4 2. Combattre le VIH/sida, la

Plus en détail

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE 1 Plan de la présentation Analyse de la situation Contexte épidémiologique Les principaux acquis Les principales insuffisances Stratégie de lutte contre le cancer 2010-2014

Plus en détail

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer L activité physique régulière et la consommation de fruits et légumes réduisent le risque de cancers. À l inverse, le surpoids et

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Virus et cancer Patrice MARCHE Directeur de Recherche INSERM U823, Grenoble patrice.marche@ujf-grenoble.fr Virus

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE CANCER Causes de décès - Nombre de décès - Taux comparatifs - Survie à 5 ans Nombre de décès (Sénat) La France se caractérise par une mortalité encore excessive avant 65 ans

Plus en détail

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche 17 ème Journée Médicale de l ARKM Cherbourg, le 29 Novembre 2014 L incidence de principaux cancers chez les femmes et chez

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Etude de cas : Madagascar

Etude de cas : Madagascar Etude de cas : Madagascar Enquête menée e au sein du service d oncologie d de l hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) Juin-Juillet Juillet 2007 Laurine LAVERGNE Atelier ReMeD : Le cancer en Afrique

Plus en détail

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 Cancer et VIH Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 JNI Lyon - Juin 2009 Cancer et VIH : des interfaces physiopathogéniques communes Deficit

Plus en détail

ENREGISTREMENT DU CANCER EN ALGERIE Contexte et évolution

ENREGISTREMENT DU CANCER EN ALGERIE Contexte et évolution ENREGISTREMENT DU CANCER EN ALGERIE Contexte et évolution Pr Mokhtar HAMDI CHERIF Registre du Cancer de Sétif Algérie Journées Francophones de Lutte Contre le Cancer pour les pays en voie développement,

Plus en détail

Le guide-santé du sportif

Le guide-santé du sportif que son rôle est lié à l apparition d un cancer, d une résistance ou d une potentialité métastasique, nous allons fabriquer des médicaments qui vont bloquer le rôle du gène. Ce n est plus le napalm qui

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

Prévention des cancers. Pr GANRY

Prévention des cancers. Pr GANRY Prévention des cancers Pr GANRY Pourquoi mettre en place une politique de prévention? Cancers de mauvais pronostic: ORL, œsophage, estomac. effet connu de l arrêt du tabagisme, de l alcoolisme Efficacité

Plus en détail

Ordre du jour provisoire

Ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/1 Cent trente-huitième session 16 octobre 2015 Genève, 25-30 janvier 2016 Ordre du jour provisoire 1. Ouverture de la session et adoption de l ordre du jour Documents EB138/1 et

Plus en détail

Les causes médicales d entrée en invalidité en 2007

Les causes médicales d entrée en invalidité en 2007 N 01 octobre 2008 Les causes médicales d entrée en invalidité en 2007 L année 2007 est la première année de plein exercice du contrôle médical du RSI sur l ensemble des prestations d invalidité. Avant

Plus en détail

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE CANCER

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE CANCER Je suis heureuse de venir parler de prévention car les conseils de prévention devraient être l objet de davantage de «prescriptions» de la part des personnels de santé. Pour prévenir le cancer, tant que

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 2 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Recherche des données d incidence estimée des cancers au Maroc Recherche des données

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

Registre des cancers Nord Tunisie

Registre des cancers Nord Tunisie Registre des cancers Nord Tunisie Données 1999-2003 Evolution 1994-2003 Projections à l horizon 2024 Ministère de la Santé Publique Institut Salah Azaiez Institut National de la Santé Publique Ministère

Plus en détail

La Coopération belge au Développement dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs UNICEF

La Coopération belge au Développement dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs UNICEF La Coopération belge au Développement dans le domaine de la santé et des droits sexuels et reproductifs UNICEF La situation dans le monde Chaque année 1 on évalue à quelque 290.000 le nombre de femmes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse :

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse : DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques Par André CICOLELLA Contact presse : Pauline Berthellemy Chargée de communication p.berthellemy@ reseau-environnement-sante.net

Plus en détail

SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer

SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer 2010-2019 3 L utter contre le cancer est un vrai chantier de la vie. C est une lutte de longue haleine, qui nous apprend humanité, humilité,

Plus en détail

Épidémiologie du cancer du sein en Algérie.

Épidémiologie du cancer du sein en Algérie. Épidémiologie du cancer du sein en Algérie. Mahnane A. Hamdi Cherif M. Registre du Cancer de Sétif. Laboratoire Santé Environnement des Hauts Plateaux Sétifiens. INTRODUCTION Le cancer du sein est le cancer

Plus en détail

Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999)

Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999) Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999) Phase II du projet CIRCÉ (Cancer Inégalités Régionales Cantonales et

Plus en détail

Cancer et milieu tropical: Les cancers infectieux et le cas particulier des parasites et des champignons. Pr Mathieu Nacher

Cancer et milieu tropical: Les cancers infectieux et le cas particulier des parasites et des champignons. Pr Mathieu Nacher Cancer et milieu tropical: Les cancers infectieux et le cas particulier des parasites et des champignons Pr Mathieu Nacher Evolution démographique Le cancer a un bel avenir sous les tropiques Cancers

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives*

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Z Uhry 1, L Remontet 2, A Rogel 1, N Mitton 3,4, N Bossard 2, M Colonna 3,4 A Belot 1,2, P Grosclaude 4,

Plus en détail

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 De nouveaux résultats montrent une activité anti-tumeur durable

Plus en détail

Infection par le HPV, papillomavirus

Infection par le HPV, papillomavirus Page 1 sur 6 Infection par le HPV, papillomavirus humain Les différents stades de l'infection par HPV jusqu'au développement de lésions malignes. Les sérotypes HPV, oncogènes, retrouvés dans quasiment

Plus en détail

Proposition de résolution pour une politique globale et intégrée de prévention et de traitement du cancer.

Proposition de résolution pour une politique globale et intégrée de prévention et de traitement du cancer. Proposition de résolution pour une politique globale et intégrée de prévention et de traitement du cancer. Développements : Nous sommes confrontés à une augmentation permanente du nombre de cancers. Les

Plus en détail

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine 1 Introduction : estimations OMS 24% de la charge mondiale de morbidité et 23% des décès peuvent être attribués à des facteurs

Plus en détail

Article ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET ANATOMOPATHOLOGIQUES DES CANCERS DANS LES CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES (CHU) DU RWANDA

Article ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET ANATOMOPATHOLOGIQUES DES CANCERS DANS LES CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES (CHU) DU RWANDA Article ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET ANATOMOPATHOLOGIQUES DES CANCERS DANS LES CENTRES HOSPITALIERS UNIVERSITAIRES (CHU) DU RWANDA V. Ndahindwa 1* L. Ngendahayo 2, J. Vyankandondera 3 1Ecole de Santé Publique,

Plus en détail

L e défi épidémiologique et sociétal que représente l'augmentation

L e défi épidémiologique et sociétal que représente l'augmentation RESEAU MEDICAMENTS & DEVELOPPEMENT N 38 Octobre 2008 EDITORIAL Le cancer en Afrique : défis et perspectives "Perspectives du cancer en Afrique" Dr Adama Ly, président d'afrocancer L e défi épidémiologique

Plus en détail

LE PLAN CANCER 2014-2019

LE PLAN CANCER 2014-2019 LE PLAN CANCER 2014-2019 De la part de la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem Mercredi 5 février 2014 Le 3 ème Plan cancer (2014-2019) a été présenté par le président de la République. Il sera doté de

Plus en détail

Cervarix et Gardasil dans la prévention du cancer du col de l'utérus

Cervarix et Gardasil dans la prévention du cancer du col de l'utérus Cervarix et Gardasil dans la prévention du cancer du col de l'utérus UNSPF Lucas Torreilles Juin 2013 Table des matières Introduction 5 I - I) Qu'est-ce que le cancer du col de l'utérus? 7 II - II) Épidémiologie

Plus en détail

Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71

Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71 Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71 Dr Catherine HAMEL Médecin Coordonnateur 2013 Les cancers en France 1980 2010 170 000 nouveaux cas 365 000 nouveaux cas > 100 % en 30 ans

Plus en détail

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue 1, avenue de la résistance 93340 LE RAINCY Tél. 01 43 81 75 31 VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015 Prévention des cancers digestifs Le cancer

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE PLAN 1. Cancérogénèse/Définition 2. Les causes connues 3. Epidémiologie 4. Prévention

Plus en détail

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Rapport d information Femmes et santé, les enjeux d aujourd hui Annick Billon co-rapporteure (Vendée, UDI-UC)

Plus en détail

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES Cadre des projets L'action du Service de la coopération fonde sa légitimité dans la Constitution jurassienne à travers ses articles

Plus en détail

CANCER DU FOIE ET TUMEURS

CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS Foie en santé Foie cirrhotique Tumeur Quelle est la cause du cancer du foie? Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement du cancer. Comme

Plus en détail

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 Point d information mensuel Jeudi 5 juillet 2007 Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 L évolution des dépenses de santé et les modalités de leur prise en charge sont au cœur de nombreuses réflexions

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Quelle santé publique, quelle formation pour les professionnels?

Quelle santé publique, quelle formation pour les professionnels? Quelle santé publique, quelle formation pour les professionnels? construire une approche partagée du secteur médico-social (métiers et formations) en Auvergne, du diagnostic à la définition d axes structurants,

Plus en détail

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI FMPR, Rabat le 23.10.2010 Les mesures de prévention concernent la population dans son ensemble en se

Plus en détail

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11. CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.13 Épidémiologie (Etat des lieux, INCA 2013) Le cancer du sein fait partie

Plus en détail

Le Centre MURAZ de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso «Une recherche scientifique de haute qualité au service de la santé publique»

Le Centre MURAZ de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso «Une recherche scientifique de haute qualité au service de la santé publique» Le Centre MURAZ de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso «Une recherche scientifique de haute qualité au service de la santé publique» Le Mot du Directeur Général Le Centre MURAZ, créé en 1939 par la France, est

Plus en détail

LES CAUSES DU CANCER

LES CAUSES DU CANCER L ACADEMIE NATIONALE DE MEDECINE L ACADEMIE DES SCIENCES INSTITUT DE France LE CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE SUR LE CANCER (OMS Lyon) LA FEDERATION NATIONALE DES CENTRES DE LUTTE CONTRE LE CANCER avec

Plus en détail

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou

Plus en détail

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée Le cancer en Vendée F. Molinié Association EPIC-PL www.sante-pays-de-la-loire.com/registre_des_cancers.161.0.html Principaux indicateurs nécessaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse septembre 2015 2 SOMMAIRE Merial, un leader mondial en santé animale Merial en chiffres Merial en France La santé animale au cœur des enjeux alimentaires

Plus en détail

TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD

TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD Communiqué Pour publication immédiate TOUS LES PAYS SUBISSENT DES PERTES ÉCONOMIQUES ÉNORMES EN IGNORANT LES COÛTS VÉRITABLES DU VIH/SIDA, SELON LES SERVICES ÉCONOMIQUES TD TORONTO (Ontario) Les motifs

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

Sommaire. Abréviations. Préface. 1. Plan cancer : pourquoi et comment? 1. 1.1 Introduction... 1 1.2 Justification... 2 1.3 Méthodologie...

Sommaire. Abréviations. Préface. 1. Plan cancer : pourquoi et comment? 1. 1.1 Introduction... 1 1.2 Justification... 2 1.3 Méthodologie... Sa Majesté le Roi Mohammed VI accompagné de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma lors de la pose de la première pierre du centre d oncologie Ibn Rochd Casablanca, le 13 avril 2006 Sommaire Sommaire

Plus en détail

La santé mentale - une priorité pour le Département de la santé et de l action sociale

La santé mentale - une priorité pour le Département de la santé et de l action sociale La santé mentale - une priorité pour le Département de la santé et de l action sociale Nouvelle orientation stratégique La volonté du Département est inscrite dans le programme de législature 2007-2012

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Les Signes évocateurs de cancer ORL

Les Signes évocateurs de cancer ORL Les Signes évocateurs de cancer ORL J. Carvalho, A. Dupret-Bories, Ph. Schultz Service d ORL et chirurgie cervico-faciale Hôpital de Hautepierre Objectifs : savoir reconnaître précocement un cancer ORL

Plus en détail

Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang

Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang Approche intégrée à l'égard de la prévention et du contrôle des infections transmissibles sexuellement et par le sang Dana Paquette Agence de la santé publique du Canada Plan Justification d'une approche

Plus en détail

Vaccin contre les HPV

Vaccin contre les HPV Vaccin contre les HPV EPIDEMIOLOGIE Les infections à HPV sont responsables des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) les plus fréquentes (estimation des personnes contaminées comprise entre 10 et

Plus en détail

VIRUS ET CANCERS. une introduction. Antoine GESSAIN

VIRUS ET CANCERS. une introduction. Antoine GESSAIN VIRUS ET CANCERS une introduction Antoine GESSAIN Unité d Institut Pasteur Virus oncogènes à ARN FLAVIVIRUS RETROVIRUS Humain Animaux Humains Hépatite C Rétrovirus transformants aigus oncogène viral (v-onc)

Plus en détail

+ Questions et réponses

+ Questions et réponses CANCER DU FOIE CANCER DU FOIE Quelle est la cause du cancer du foie? Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement du cancer. Comme le foie filtre le sang de toutes les parties du corps, les

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

NUTRITION & CANCERS. Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention

NUTRITION & CANCERS. Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention NUTRITION & CANCERS Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention 2 3 NUTRITION ET PRÉVENTION DES CANCERS FAITS SCIENTIFIQUES ET DE PRÉVENTION

Plus en détail

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats Vacciner protège Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats 2 VACCINER PROTÈGE Les vaccins sont-ils vraiment nécessaires? La réponse est clairement OUI! On voit encore et toujours des chats

Plus en détail

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Données épidémiologiques 2008 2009 2010 2011 Total 1707 1623 1809 1755

Plus en détail

Le cancer. Cancer et pauvreté dans un contexte de mondialisation. Plan de l intervention. Comment agir sur le cancer? Epidémiologie descriptive

Le cancer. Cancer et pauvreté dans un contexte de mondialisation. Plan de l intervention. Comment agir sur le cancer? Epidémiologie descriptive Le cancer Cancer et pauvreté dans un contexte de mondialisation Dr Annie J. Sasco Directrice de l Equipe d Epidémiologie pour la Prévention du Cancer, Inserm U 897 Université Victor Segalen Bordeaux 2

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer

PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer Plan Régional Santé Environnement Rhône-Alpes 2010>2014 PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer Dr. Béatrice Fervers Unité Cancer et environnement Centre Léon Bérard Facteurs environnementaux

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

LES INDICATEURS DE CONTEXTE P

LES INDICATEURS DE CONTEXTE P Cancers LES INDICATEURS DE CONTEXTE P 57 - L'incidence p 57 Estimations FRANCIM de l'incidence des cancers en 198, 1985, 199, 1995 et 2 p 57 Les données de l'assurance Maladie p 61 - La mortalité p 61

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

Les Virades de l Espoir. Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose

Les Virades de l Espoir. Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose Les Virades de l Espoir Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose GlaxoSmithKline Le Souffle de l engagement Acteur majeur de l industrie pharmaceutique mondiale, le laboratoire GlaxoSmithKline

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

RÉSUMÉ. Programme de santé publique - Programme de travail pour 2014

RÉSUMÉ. Programme de santé publique - Programme de travail pour 2014 FR RÉSUMÉ Programme de santé publique - Programme de travail pour 2014 Les annexes de la décision d exécution de la Commission C(2014) 3383 du 26.5.2014 concernant le programme de travail pour 2014 dans

Plus en détail

LES CANCERS DE LA VESSIE

LES CANCERS DE LA VESSIE ATLAS DE LA MORTALITÉ PAR CANCER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ÉVOLUTION 19-2004 89 LES CANCERS DE LA VESSIE Codes CIM 8: «188» CIM 9: «188» CIM 10: «C67» EFFECTIFS DE DÉCÈS PAR CANCER DE LA VESSIE HOMMES/FEMMES

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays.

Catégorie, secteur de programme et produit Afrique Amériques Asie du Sud-Est Europe Méditerrannée orientale Bureaux de pays. x de x de x de x de x de 1 - Maladies transmissibles 1.1. VIH/SIDA Pacifique occidental Siège x de 1.1.1 Mise en œuvre et suivi de la Stratégie mondiale du secteur de la santé sur le VIH/sida 2011-2015

Plus en détail

ACCÉLÉRER LA RIPOSTE METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER LA RIPOSTE METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER LA RIPOSTE METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 23 NOUS AVONS DÉVIÉ LA TRAJECTOIRE DE L ÉPIDÉMIE DE SIDA MAINTENANT NOUS AVONS POUR METTRE FIN CINQ ANS À L ÉPIDÉMIE SANS QUOI ELLE RISQUE

Plus en détail

Impacts sanitaires liés aux industries dans le golfe de Fos et l étang de Berre

Impacts sanitaires liés aux industries dans le golfe de Fos et l étang de Berre Impacts sanitaires liés aux industries dans le golfe de Fos et l étang de Berre Commission particulière du débat public Fos-sur-Mer 23 septembre 2010 Eléments bibliographiques Pollution atmosphérique et

Plus en détail

S informer, se proteger, prevenir

S informer, se proteger, prevenir Liens www.wacc-network.org www.eurogin.com www.invs.sante.fr www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil www.sante.gouv.fr www.afssaps.sante.fr www.inpes.sante.fr www.e-cancer.fr S informer, se proteger,

Plus en détail

Panorama de la santé en 2013 au sein des pays de l OCDE Extraits et synthèse de l étude OCDE 12 /2013

Panorama de la santé en 2013 au sein des pays de l OCDE Extraits et synthèse de l étude OCDE 12 /2013 Panorama de la santé en 2013 au sein des pays de l OCDE Extraits et synthèse de l étude OCDE 12 /2013 Jean VILANOVA DCDEV /RIM La Médicale jean.vilanova@ca-predica.fr Sommaire Préambule (pages 3 et 4)

Plus en détail

Le cancer dans la Capitale-Nationale : incidence et mortalité

Le cancer dans la Capitale-Nationale : incidence et mortalité Direction régionale de santé publique Le cancer dans la Capitale-Nationale : incidence et mortalité LE CANCER DANS LA CAPITALE-NATIONALE : INCIDENCE ET MORTALITÉ Direction régionale de santé publique Agence

Plus en détail

Prévention des cancers: Stratégies d actions à l usage des ONG européennes

Prévention des cancers: Stratégies d actions à l usage des ONG européennes Prévention des cancers: Stratégies d actions à l usage des ONG européennes Un manuel de l Union Internationale Contre le Cancer En collaboration avec: 2 Avant-propos de l Union Internationale Contre le

Plus en détail

NUTRITION ET PRÉVENTION PRIMAIRE DES CANCERS : ACTUALISATION DES DONNÉES

NUTRITION ET PRÉVENTION PRIMAIRE DES CANCERS : ACTUALISATION DES DONNÉES JUIN 2015 ÉTAT DES LIEUX ET DES CONNAISSANCES NUTRITION ET PRÉVENTION PRIMAIRE DES CANCERS : ACTUALISATION DES DONNÉES NUTRITION ET PRÉVENTION PRIMAIRE DES CANCERS : ACTUALISATION DES DONNÉES 2 NUTRITION

Plus en détail

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France DÉPISTAGE Dépistage organisé du cancer colorectal Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France UN CANCER CURABLE À UN STADE PRÉCOCE LE DÉPISTAGE ORGANISÉ : UNE STRATÉGIE

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Impact du tabac sur les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l utérus

Impact du tabac sur les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l utérus Impact du tabac sur les lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l utérus Docteur Fabienne MESSAOUDI Gynécologue-Obstétricienne Hôpital de Versailles Généralités Les lésions précancéreuses et cancéreuses

Plus en détail

Proposition de communiqué de presse. Semaine de la santé. du 28 novembre au 5 décembre 2015

Proposition de communiqué de presse. Semaine de la santé. du 28 novembre au 5 décembre 2015 Proposition de communiqué de presse Semaine de la santé du 28 novembre au 5 décembre 2015 La semaine de la santé est un temps fort de réflexion et d échanges sur les réalités, l actualité et les grands

Plus en détail

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE Rapport sur la SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE DANS LE MONDE 1998 1999 Résumé Etabli à partir de la Base de Données mondiale sur la Sécurité transfusionnelle World Health Organization Blood Transfusion Safety

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Dr Patricia Saraux-Salaün Xavier Samson Mission santé publique, Ville de Nantes Dr Anne

Plus en détail