CHARTE de la Commune Nouvelle de Semblançay - Saint Antoine du Rocher

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHARTE de la Commune Nouvelle de Semblançay - Saint Antoine du Rocher"

Transcription

1 CHARTE de la Commune Nouvelle de Semblançay - Saint Antoine du Rocher La présente charte a pour but d indiquer les principes fondateurs qui président à la création de la commune nouvelle. Les Communes de Semblançay et de Saint Antoine du Rocher ont réfléchi ensemble à un avenir commun dans une nouvelle donne intercommunale et devant les modifications des ressources des collectivités et notamment la baisse des dotations de l Etat. Cette réflexion permettra de mieux répondre au défi que rencontrent aujourd hui toutes les communes de France. Les Communes de Semblançay et de Saint Antoine du Rocher sont proches géographiquement, culturellement, sociologiquement et économiquement. Elles appartiennent toutes les deux à l ancien canton de Neuillé Pont Pierre, elles font partie de la même Communauté de Communes, du même Pays, du même syndicat d eau et toutes deux du bassin de vie de Tour(s)+. Les conseils municipaux des communes fondatrices partagent donc les ambitions suivantes : - garantir la présence d un service public de proximité sur les deux communes fondatrices. En ce sens, la commune nouvelle s engage à ce que chaque commune déléguée soit toujours dotée d un secrétariat de mairie et qu elle puisse bénéficier des services techniques selon ses besoins ; - maintenir les structures scolaires existantes ; - développer l activité commerciale, industrielle et agricole. En ce sens la commune nouvelle devra tout mettre en œuvre pour conserver ses activités actuellement existantes sur les communes déléguées ; - améliorer les conditions de mobilité sur le territoire ; - préserver l environnement et le patrimoine sur le territoire des communes fondatrices ; - développer l attractivité de l ensemble du territoire par une offre de services et une politique de l habitat ambitieuse ; -mettre en œuvre une politique d investissements équitable sur le territoire. - renforcer la représentativité du territoire et de ses habitants en pesant plus fort auprès de l Etat, de la Région, du Département, du Pays et la Communauté de Communes - conserver dans chaque commune fondatrice : son identité, sa mairie, son école, sa poste, ses lieux de culte, afin de pouvoir continuer à garantir aux habitants, un cadre de vie accueillant, sécurisant et qui lui permette de s épanouir dans une vie locale, riche au niveau associatif, culturel, sportif

2 - fédérer les communes fondatrices dans un territoire cohérent et viable pour être plus efficace qu individuellement, en préservant absolument l identité et les spécificités de nos villages et pouvoir être en capacité de porter des projets dans chaque commune. Les communes de Saint Antoine du Rocher et de Semblançay représentées par leur maire en exercice et dûment habilités par leurs conseils municipaux respectifs, suivant délibération conjointe en date du et du..(dates), décident la création d une commune nouvelle dénommée «.» ARTICLE 1 : GOUVERNANCE - BUDGET COMPETENCE La Commune Nouvelle se substitue aux Communes fondatrices pour : - Toutes les délibérations et les actes - Pour l ensemble des biens droits et obligations - Dans les syndicats et autres organismes dont les communes fondatrices étaient membres - Dans la gestion des personnels, des communes fondatrices, qui sont tous repris par la communes nouvelle Le siège de la commune nouvelle est situé en mairie de..( à délibérer en conseil municipal) 1.1 LE CONSEIL MUNICIPAL La commune nouvelle sera dotée d un conseil municipal constitué conformément au code général des collectivités territoriales (CGCT). Le conseil municipal mettra en place des commissions selon les prescriptions de la loi. Durant la période transitoire, c'est-à-dire avant le renouvellement des conseils municipaux prévus en 2020, le conseil municipal de la commune nouvelle sera composé de 34 membres soit la totalité des conseillers en place dans les communes fondatrices. Au prochain renouvellement des conseils municipaux le nombre de conseillers sera fixé conformément au CGCT en vigueur, et selon le mode électoral en vigueur pour une commune de la strate correspondante. 1.2 LA MUNICIPALITE DE LA COMMUNE NOUVELLE Elle est constituée : - D un maire qui est élu conformément au CGCT par le conseil municipal de la commune nouvelle. Il est l exécutif de la commune (art. L du CGCT). A ce titre il est chargé de l exécution des décisions du conseil municipal et agit sous le contrôle de ce dernier.

3 Le conseil municipal peut lui déléguer certaines compétences dans divers domaines. Le maire peut subdéléguer à un adjoint les attributions qui lui ont été confiées par délégation. En tant qu autorité territoriale, il détient le pouvoir hiérarchique sur les agents communaux et dispose du pouvoir d organisation des services. - Des maires des communes déléguées, qui sont désignés conformément au CGCT et qui sont aussi adjoints de la commune nouvelle (hors quota). Les indemnités de maire délégué et d adjoint de la commune nouvelle ne sont pas cumulables. Le maire de la commune nouvelle peut être maire délégué et bien entendu les deux indemnités ne sont pas cumulables. - D adjoints au nombre maximum de 30% du nombre de conseillers municipaux. Les indemnités du maire, des maires délégués et des adjoints de la commune nouvelle sont déterminées par le CGCT et votées en conseil municipal. Il est convenu que, jusqu aux prochaines élections municipales, prévues en 2020, les indemnités des maires délégués et des adjoints ne subiront aucune augmentation et resteront donc au niveau actuel. 1.3 LES COMMISSIONS Le conseil municipal instaure autant de commissions qu il le souhaite. Ces commissions sont constituées exclusivement de conseillers municipaux répartis à la proportionnelle selon le CGCT et votées par le conseil municipal. Il est impératif que dans chaque commission il y ait des membres des communes fondatrices. Les commissions ont pour rôle de donner un avis et de faire des propositions sur les affaires de leur compétence. Elles se réunissent sur convocation de l adjoint ou du conseiller en charge de la commission ou sur demande écrite de 50% au moins de ses membres, auprès du maire de la commune nouvelle. Le maire de la commune nouvelle est président de droit de toutes les commissions. 1.4 LE BUDGET DE LA COMMUNE NOUVELLE La commune nouvelle bénéficie de la fiscalité communale (article 1638 du CGI) : - Elle sera dotée d un budget général de fonctionnement et d investissement établi conformément au Code général des collectivités territoriales, d un budget unique d assainissement, d un budget unique pour le centre communal d actions sociales (CCAS), et d autant de budgets annexes que nécessaire. - La commune nouvelle bénéficie des différentes parts de la dotation globale de fonctionnement des communes (DGF), ainsi que les différentes dotations (péréquation, solidarité unique). - La commune nouvelle est subrogée dans les droits des communes auxquelles elle se substitue pour les attributions du FCTVA. - La commune nouvelle gèrera l Intégration fiscale progressive des taxes communales par décision du conseil municipal.

4 - Les communes déléguées se verront attribuer le bénéfice des cessions immobilières en cours au moment de la création de la commune nouvelle. 1.5 COMPETENCES DE LA COMMUNE NOUVELLE Les compétences de la commune nouvelle sont celles dévolues par la loi, étant précisé que certaines compétences peuvent faire l objet d une délégation aux communes déléguées. Les communes déléguées doivent rendre compte des décisions prises au titre des compétences déléguées à la commune nouvelle qui conserve la responsabilité de la compétence déléguée. Les communes déléguées continueront à assurer un certain nombre de services de proximité tels que l état civil, l urbanisme, les élections.. La commune nouvelle pourra décider de l élaboration d un PLU, en respectant les spécificités des communes déléguées. ARTICLE 2 : LA COMMUNE DELEGUEE Chacune des communes fondatrices de la commune nouvelle devient commune déléguée et conserve son nom et ses limites territoriales. Chaque commune déléguée disposera d un secrétariat qui sera le guichet unique pour toutes les compétences de la commune nouvelle ainsi que celles attribuées aux communes déléguées. 2.1 LE CONSEIL COMMUNAL DE LA COMMUNE DELEGUEE Chaque commune déléguée sera dotée d un conseil de vie dont le nombre de membres est fixé par le conseil municipal de la commune nouvelle. Les membres du conseil de vie sont élus au sein du conseil municipal de la commune nouvelle. A compter du premier renouvellement du conseil municipal de la commune nouvelle, l équilibre de la représentativité de chaque commune déléguée devra être respecté. 2.2 LA MUNICIPALITE DE LA COMMUNE DELEGUEE Chaque commune déléguée est dotée d un maire délégué, d un ou plusieurs adjoints. Ils sont choisis parmi les conseillers municipaux de la commune nouvelle. Ils devront, sauf impossibilité absolue, avoir un lien avec la commune déléguée, y habiter ou y être électeur. Le maire délégué peut recevoir des délégations particulières du maire de la commune nouvelle. Ses fonctions sont les suivantes : «le maire délégué remplit dans la commune déléguée les fonctions d officier d état civil et d officier de police judiciaire. Il peut être chargé, dans la commune déléguée, de l exécution des lois et règlements de police et recevoir du maire les délégations prévues aux articles L à L ».

5 Les adjoints des communes déléguées sont désignés parmi les membres du conseil municipal de la commune nouvelle. Leur nombre est déterminé par le conseil municipal de la commune nouvelle en début de mandat. 2.3 COMPETENCES DE LA COMMUNE DELEGUEE Les compétences de la commune déléguée sont celles qui ont fait l objet d une délégation particulière de la part de la commune nouvelle, dans le cadre de celles dévolues par la loi. 2.4 MOYENS FINANCIERS DE LA COMMUNE DELEGUEE Chaque commune déléguée disposera d une dotation annuelle de fonctionnement, comprenant une dotation de gestion locale propre et une dotation d animation, arrêtée par le conseil municipal de la commune nouvelle, lors du vote du budget général. Cette dotation sera déterminée sur les bases du budget de fonctionnement de la commune historique avant regroupement. La dotation pourra en outre intégrer des investissements au profit des équipements de proximité gérés par la commune déléguée. Le conseil de vie aura seul compétence pour la gestion de cette dotation. En fin d exercice, une présentation d un état spécial, retraçant les dépenses et les recettes de la commune déléguée, sera faite au conseil municipal de la commune nouvelle par le maire délégué. ARTICLE 3 : PERSONNEL L ensemble des personnels communaux relève des attributions de la commune nouvelle dans les conditions de statut et d emploi qui sont les siennes. Le personnel, dans son ensemble, est géré par la commune nouvelle. Il est placé sous l autorité du maire de la commune nouvelle. Afin de permettre le fonctionnement des communes déléguées, la commune nouvelle mettra à disposition des communes déléguées du personnel qui lui permettra d exercer ses compétences. ARTICLE 4 : CCAS Afin de soutenir l action sociale sur l ensemble du territoire, un CCAS sera constitué à l échelon de la commune nouvelle et ce conformément à la loi. Le CCAS est présidé par le maire de la commune nouvelle. Il comprend au maximum (nombre) membres élus, en son sein par le conseil municipal et autant de membres nommés par le maire parmi les personnes non membres du conseil municipal. Tous ces membres représenteront, de façon équilibrée, les communes fondatrices. Jusqu aux prochaines élections, les communes déléguées conserveront une antenne du CCAS de la commune nouvelle constituée des membres des anciens CCAS.

6 Après le renouvellement, la mission dévolue au CCAS sera pleinement assumée par le conseil municipal de la commune nouvelle. ARTICLE 5 : ASSOCIATIONS Les associations sont souveraines et peuvent décider de rester seules ou de se regrouper. Un budget délégué pourra être attribué, par la commune nouvelle, aux communes fondatrices pour la gestion de leurs subventions. ARTICLE 7 : RESSOURCES MATERIELLES ET GESTION DU PATRIMOINE Pour permettre l optimisation de ses moyens matériels, la commune nouvelle procédera, dès sa mise en place, à un inventaire du matériel dans chaque commune déléguée. La vétusté des éléments sera évaluée et un état des besoins à pourvoir sera élaboré. Un inventaire sur les biens immobiliers de chaque commune sera élaboré pour planifier les aménagements et les travaux nécessaires à la mise en conformité imposée par les textes. ARTICLE 7 : INTEGRATION DE NOUVELLES COMMUNES L intégration d une ou plusieurs communes sera soumise à une délibération positive du conseil municipal de la commune nouvelle et des conseils municipaux des communes désirant entrer dans la commune nouvelle ainsi qu à l arrêté préfectoral l autorisant. La ou les nouvelles communes, une fois intégrée(s) sera ou seront dotées du même statut que les communes fondatrices. ARTICLE 8 : MODIFICATION DE LA CHARTE CONSTITUTIVE La présente charte a été adoptée par l ensemble des conseils municipaux des communes fondatrices. Elle pourra être modifiée en fonction des évolutions réglementaires, notamment par les dispositions contenues dans la proposition de loi relative à l amélioration du régime de la commune nouvelle. Aucune autre modification ne pourra être opérée, sauf à être votée à la majorité des 2/3 du conseil municipal de la commune nouvelle.

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Modifiée suite aux remarques des Conseils Municipaux du 8 Juillet 2015 Projet de charte élaboré par le groupe de travail composé de : Joseph Evenat, Didier

Plus en détail

Charte de la Commune Nouvelle de Plœuc-L Hermitage. approuvée en Conseil municipal du 14 septembre 2015

Charte de la Commune Nouvelle de Plœuc-L Hermitage. approuvée en Conseil municipal du 14 septembre 2015 Charte de la Commune Nouvelle de Plœuc-L Hermitage approuvée en Conseil municipal du 14 septembre 2015 Préambule Principes fondateurs : Les communes de Plœuc-sur-Lié et l Hermitage Lorge ont souhaité envisager

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE ANTONAVES, CHATEAUNEUF DE CHABRE, RIBIERS CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE VAL BUËCH-MÉOUGE - HAUTES ALPES - PRINCIPES FONDATEURS Une commission d élus des communes d Antonaves, Châteauneuf de Chabre, Ribiers

Plus en détail

Charte Commune Nouvelle Restitution des groupes de travail

Charte Commune Nouvelle Restitution des groupes de travail Charte Commune Nouvelle Restitution des groupes de travail Groupe : Représentativité et Gouvernance Groupe : Service de Proximité Groupe : Organisation Groupe : Projets Groupe : Finances (document annexe)

Plus en détail

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales

TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales STATUTS DE L AGENCE DEPARTEMENTALE DES YVELINES INGENIERY TITRE I Création et dissolution de l Agence - Dispositions générales Article 1er - Constitution de l Agence En application de l article L.5511-1

Plus en détail

1- Dénomination. 2- Objet

1- Dénomination. 2- Objet Association déclarée en préfecture du Nord le 4 décembre 1987- Parue au JO du 30 décembre 1987. Statuts validés en assemblée générale extraordinaire le 19 mai 2015. La Maison Des Associations a été créée

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 17 DECEMBRE 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

CONVOCATION COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 16 MAI 2011 A 20 HEURES 30

CONVOCATION COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 16 MAI 2011 A 20 HEURES 30 CONVOCATION Le Conseil municipal de Charentilly est convoqué le lundi 16 mai 2011, à 20 heures 30, en séance ordinaire, salle de la mairie. Convocation affichée le 11 mai 2011. Ordre du jour : - Nomination

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015 L an deux mille quinze et le vingt-quatre novembre à 20 h 30, le Conseil Municipal de Beaumont (Haute- Savoie), régulièrement convoqué,

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

Association Aire Urbaine Metz Thionville Briey

Association Aire Urbaine Metz Thionville Briey 1 Statuts Association Aire Urbaine Metz Thionville Briey Préambule En additionnant les populations des aires urbaines actuelles de Metz et Thionville, l ensemble Metz-Thionville totalise près de 600 000

Plus en détail

La Lettre de l Et@t en Dordogne 10 juillet 2015

La Lettre de l Et@t en Dordogne 10 juillet 2015 10 juillet 2015 Edito Cette nouvelle lettre de l Etat est spécifique et a pour thème : La Commune Nouvelle. Elle a pour objectif d expliquer ce qu est cette entité territoriale, de vous présenter les modalités

Plus en détail

dossier Budget de fonctionnement 2015 : 32 078 000 Services administratifs Culture Aménagements et services urbains 4 739 915

dossier Budget de fonctionnement 2015 : 32 078 000 Services administratifs Culture Aménagements et services urbains 4 739 915 Aménagements et services urbains 4 739 915 Culture Services administratifs 2 099 140 10 307 996 Interventions sociales Santé et Logement 778 940 Sport et Jeunesse 3 994 515 Famille 4 459 955 Enseignement

Plus en détail

Loi modifiant la loi concernant la constitution de la Fondation immobilière de la Ville d'onex (11494) PA 453.00 PA 453.01

Loi modifiant la loi concernant la constitution de la Fondation immobilière de la Ville d'onex (11494) PA 453.00 PA 453.01 Loi modifiant la loi concernant la constitution de la Fondation immobilière de la Ville d'onex (11494) PA 453.00 du 14 novembre 2014 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève, vu l'article

Plus en détail

10 questions-réponses sur les conséquences du recensement pour les territoires intercommunaux

10 questions-réponses sur les conséquences du recensement pour les territoires intercommunaux Supplément juridique 10 questions-réponses sur les conséquences du recensement pour les territoires intercommunaux édito Afin d accompagner les territoires intercommunaux Mairie-conseils et l Assemblée

Plus en détail

COMITE ŒUVRES SOCIALES DU PERSONNEL COMMUNAL DE SAINT-PAUL (C.O.S)

COMITE ŒUVRES SOCIALES DU PERSONNEL COMMUNAL DE SAINT-PAUL (C.O.S) Comité des Oeuvres Sociales (COS) du Personnel Communal de Saint-Paul S T A T U T S Article 1 - Application des statuts Les présents statuts s appliquent aux agents de la Commune de Saint-Paul dont les

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT AUBIN CHATEAU NEUF - 89110. Séance du 21 octobre 2015 ORDRE DU JOUR :

COMMUNE DE SAINT AUBIN CHATEAU NEUF - 89110. Séance du 21 octobre 2015 ORDRE DU JOUR : DEPARTEMENT DE L YONNE GEORGES Nombre de membres en exercice : 14 Présents : 13 Votants : 14 République Française COMMUNE DE SAINT AUBIN CHATEAU NEUF - 89110 Séance du 21 octobre 2015 L an deux mille quinze

Plus en détail

ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION AU TCHAD

ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION AU TCHAD ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD LE PROCESSUS DE LA DECENTRALISATION AU TCHAD 1 PRESENTATION DE L ASSOCIATION NATIONALE DES COMMUNES DU TCHAD Créée par l Assemblée Générale constitutive des

Plus en détail

1143 Apples, le 30 novembre 2015. Apples Bussy-Ch. Clarmont Cottens Pampigny Reverolle Sévery

1143 Apples, le 30 novembre 2015. Apples Bussy-Ch. Clarmont Cottens Pampigny Reverolle Sévery M U N I C I P A L I T E APPLES 1143 Apples, le 30 novembre 2015 Préavis N 01/2016 de la Municipalité au Conseil communal concernant l étude d un projet de fusion entre les communes d Apples, Bussy-Chardonney,

Plus en détail

THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE

THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE THEME II. LA FRANCE CONTEMPORAINE G2 COMPRENDRE LES TERRITOIRE DE PROXIMITE Introduction : un territoire. C est une portion d espace terrestre que s est appropriée une collectivité d hommes qui l aménage

Plus en détail

COMPTE - RENDU CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 14 AVRIL 2014

COMPTE - RENDU CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 14 AVRIL 2014 1 Mairie Téléphone 05 65 21 01 17 Télécopie 05 65 21 71 41 Mail : mairie.montat@wanadoo.fr République Française Liberté-Egalité-Fraternité COMPTE - RENDU ===== CONSEIL MUNICIPAL ===== REUNION DU 14 AVRIL

Plus en détail

Patrimoine forestier d une commune Le constituer, l augmenter?

Patrimoine forestier d une commune Le constituer, l augmenter? Patrimoine forestier d une commune Le constituer, l augmenter? 2 octobre 2013 Ste-Feyre (23) Union Régionale des Communes Forestières Auvergne-Limousin La charte forestière Patrimoine forestier d une commune

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation Tableau comparatif des régimes des associations loi 1901, des associations et fondations reconnues d utilité publique, des fonds de dotation et des fonds d entreprise Dispositions fiscales Dons manuels

Plus en détail

PRĖFET DE L ALLIER. : interventions financières des collectivités territorialeset de leurs groupements

PRĖFET DE L ALLIER. : interventions financières des collectivités territorialeset de leurs groupements PRĖFET DE L ALLIER Préfecture DIRECTION DES RELATIONS Moulins, le 18 Juillet 2012 AVEC LES COLLECTIVITES TERRITORIALES Bureau du conseil et du contrôle budgétaire, dotations de l Etat, intercommunalité

Plus en détail

STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES

STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES STATUTS DE L OFFICE DES SPORTS DE RENNES TITRE 1 Dénomination Siège social Objet Ethique Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

INDEMNITES DE FONCTION DES ELUS LOCAUX

INDEMNITES DE FONCTION DES ELUS LOCAUX Rémunération N 05 7 août 2015 maj le 29 juin 2016 INDEMNITES DE FONCTION DES ELUS LOCAUX Références Loi n 92-108 modifiée du 3 février 1992 relative aux conditions d exercice des mandats locaux Loi n 2015-366

Plus en détail

CHARTE FONDATRICE de la commune nouvelle Marigny le Lozon.

CHARTE FONDATRICE de la commune nouvelle Marigny le Lozon. CHARTE FONDATRICE de la commune nouvelle Marigny le Lozon. PRINCIPES FONDATEURS Les communes de LOZON et de MARIGNY se situent dans l ex-canton de MARIGNY et partagent depuis toujours le même bassin de

Plus en détail

Statuts de la Fondation Perceval

Statuts de la Fondation Perceval Document N 10.10.020 Statuts de la Fondation Perceval 1. Titre : Nom, Siège, Durée, But Article 1 - Nom Sous la dénomination de FONDATION PERCEVAL, il est constitué par l ASSOCIATION PERCEVAL - SAINT-PREX

Plus en détail

STATUTS «CONFLUENCE, PAYS D APT EN MOUVEMENT» Association déclarée par application de la Loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.

STATUTS «CONFLUENCE, PAYS D APT EN MOUVEMENT» Association déclarée par application de la Loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS «CONFLUENCE, PAYS D APT EN MOUVEMENT» Association déclarée par application de la Loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. PREAMBULE Le Pays d'apt constitue un bassin de vie cohérent

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER

RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER 1 RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER 2003 2 TABLE DES MATIÈRES PREAMBULE Page 4 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Terminologie Articles 1.1. La commune et ses tâches 1-5 Territoire et

Plus en détail

Projet de création de commune nouvelle

Projet de création de commune nouvelle Projet de création de commune nouvelle Montreuil-en-Touraine / Réunions publiques du 20 et 23 mai 2016 1 Plan du diaporama Délibérations prises par les communes 3-4 Présentation sommaire des deux communes

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES. Le CIAS 16 questions/réponses majeures

QUESTIONS / RÉPONSES. Le CIAS 16 questions/réponses majeures QUESTIONS / RÉPONSES Le CIAS 16 questions/réponses majeures le cias 16 questions/réponses majeures juin 2012 SOMMAIRE ORGanisation ET MISSIONS DU CIAS 1. Quelle est la nature juridique du CIAS?... 4 2.

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LES DISPOSITIONS EN MATIERE FISCALE GENERALITES - Barème de l impôt sur le revenu 2016 La note sur la fiscalisation

Plus en détail

Les principales dispositions des projets de loi de décentralisation. Saint-Denis, 14 mai

Les principales dispositions des projets de loi de décentralisation. Saint-Denis, 14 mai Les principales dispositions des projets de loi de décentralisation Saint-Denis, 14 mai Objectifs principaux de ces textes Clarifier la répartition des compétences (textes n 1 et n 2) Reconnaître le «fait

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

Préparation au concours d attaché territorial. Fiche de Synthèse. Les collectivités territoriales de la république

Préparation au concours d attaché territorial. Fiche de Synthèse. Les collectivités territoriales de la république Les collectivités territoriales de la république Institutions administratives - Avril 2011 «Les collectivités territoriales de la République sont les communes, les départements, les régions, les collectivités

Plus en détail

Nouveaux enjeux du mandat. Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée

Nouveaux enjeux du mandat. Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée Nouveaux enjeux du mandat Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée - 121,8-117,1 Déficit budget Etat (en milliards d'euros) - 130,0-120,0-110,0-100,0-90,0-80,0-70,0-60,0-50,0-40,0-30,0-20,0-10,0

Plus en détail

CHARTE. Club des Partenaires Image & Multimédia de l'ensicaen. Département des Relations Industrielles de l ENSICAEN

CHARTE. Club des Partenaires Image & Multimédia de l'ensicaen. Département des Relations Industrielles de l ENSICAEN Club des Partenaires Image & Multimédia (IM) de l'ensicaen CHARTE Ce document est propriété de ses auteurs. Il ne peut être reproduit ou communiqué à des tiers sans autorisation écrite. de l ENSICAEN Préambule

Plus en détail

Memento budgétaire des collectivités locales

Memento budgétaire des collectivités locales PREFET DE LA HAUTE-MARNE Memento budgétaire des collectivités locales Le calendrier budgétaire Les restes à réaliser La reprises de résultat Vote du compte administratif Vote du Budget Les budgets annexes

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 27 FEVRIER 2012 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 27 FEVRIER 2012 COMPTE-RENDU SOMMAIRE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 27 FEVRIER 2012 COMPTE-RENDU SOMMAIRE Nombre de membres du Conseil Municipal : 23 en exercice : 23 Qui ont pris part à la délibération : 20 Séance du 27 février 2012

Plus en détail

MAIRIE DE VEROSVRES COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 AVRIL 2014

MAIRIE DE VEROSVRES COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 AVRIL 2014 MAIRIE DE VEROSVRES COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 AVRIL 2014 Présents : Éric MARTIN, Jean-Pierre ARQUEY, Denise TABOULOT, Robert BONIN, Lionel CABATON, Sylvie CHARVET, Nathalie DARGAUD,

Plus en détail

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL

LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL LE BUDGET COMMUNAL NOTIONS DE BASE DEFINITION DU BUDGET COMMUNAL 1. Le budget communal est l acte fondamental de la gestion municipale car il détermine chaque année l ensemble des actions qui seront entreprises.

Plus en détail

Séance du 14 mars 2008

Séance du 14 mars 2008 présents : 11 DELIBERATION 1 : ELECTION DU MAIRE ET DES ADJOINTS Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et, notamment, son article 2121 7, Vu la circulaire NOR : INT / a / 08 / 00052 / C du

Plus en détail

ASSOCIATION DES GITES RURAUX DE FRANCE ET DU TOURISME VERT DE L AUDE

ASSOCIATION DES GITES RURAUX DE FRANCE ET DU TOURISME VERT DE L AUDE ASSOCIATION DES GITES RURAUX DE FRANCE ET DU TOURISME VERT DE L AUDE Article 1 - Forme juridique L association des Gîtes Ruraux de France et du Tourisme Vert de L Aude est une association régie par la

Plus en détail

CHARTE FONDATRICE COMMUNE NOUVELLE INGRANDES-LE FRESNE sur LOIRE

CHARTE FONDATRICE COMMUNE NOUVELLE INGRANDES-LE FRESNE sur LOIRE CHARTE FONDATRICE COMMUNE NOUVELLE INGRANDES-LE FRESNE sur LOIRE A CONTEXTE I. Rappel historique Ingrandes «dont partie est en Bretagne», et le Fresne, dans le prolongement d Ingrandes ont des origines

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 avril 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 avril 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 avril 2014 L'an deux mille quatorze et le 29 avril, à 20 heures 30, le conseil municipal de la commune de Nailloux, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Les règles de fonctionnement suivantes précisent les dispositions de mise en oeuvre de la CLE en application des articles L.212-4 et R212-29 à

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (G.I.P.) FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT Il est constitué entre : - le Conseil Général représenté par le vice-président chargé du développement social,

Plus en détail

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS Résumé de l étude sur les conséquences et les coûts du démembrement de L ACTUELLE VILLE DE TROIS-RIVIÈRES et de la

Plus en détail

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F.

STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. UNION ARTISTIQUE ET INTELLECTUELLE DES CHEMINOTS FRANÇAIS STATUTS TYPES DES ASSOCIATIONS DE L U.A.I.C.F. TITRE I - CONSTITUTION - OBJET - SIÈGE SOCIAL - DURÉE Article 1 : Constitution et dénomination Il

Plus en détail

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public La création de la Collectivité Territoriale de Martinique pouvait-elle se faire sans

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 avril 2015

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 avril 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 avril 2015 Monsieur le Maire remercie Monsieur MOISSON, Percepteur à Montluel et Trésorier de la commune, pour sa présence à cette séance du conseil. Monsieur le

Plus en détail

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE

STATUTS I - BUT DE LA FONDATION D'ENTREPRISE FONDATION D'ENTREPRISE GENAVIE Fondation d'entreprise régie par la loi n 90-559 du 4 juillet 1990 Siège social : Centre hospitalier de NANTES (Loire-Atlantique) ----------------------------------- STATUTS

Plus en détail

Commune de Plan d Aups Sainte Baume

Commune de Plan d Aups Sainte Baume Commune de Plan d Aups Sainte Baume Audit de début de mandat Le 23 juillet 2014 Restitution publique Ce document ne peut se lire et s interpréter qu en liaison avec les commentaires apportés oralement

Plus en détail

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune Présentation du 10 juin 2014 François Saint Martin Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer

Plus en détail

021 Région Ile-de-France - Paris (France)

021 Région Ile-de-France - Paris (France) 021 Région Ile-de- - Paris () 9,8 millions d habitants selon Urban Agglomerations 2003 (ONU). 1. Echelons territoriaux, population et superficie Nom Population % pop. total Superficie Densité Paris (Ville

Plus en détail

Autorisation d emprunt pour l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale

Autorisation d emprunt pour l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale Projet de loi (89) accordant une autorisation d emprunt de 6 00 000 F au Conseil d Etat pour financer l acquisition d actions nominatives et au porteur de la Banque cantonale de Genève et ouvrant un crédit

Plus en détail

Pourquoi une commune nouvelle?

Pourquoi une commune nouvelle? Création d une commune nouvelle sur les territoires de Bellentre, La Côte d Aime, Macot La Plagne et Valezan La Plagne Tarentaise Pourquoi une commune nouvelle? Le travail mené en commun a permis d aboutir

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE...(département de la Vienne)

STATUTS DE L ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE...(département de la Vienne) STATUTS DE L ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE AGREEE DE...(département de la Vienne) ARTICLE 1 er - CONSTITUTION En application des articles L. 422-2 à L. 422-26 et R. 422-1 à R. 422-80 du Code de l'environnement,

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du Jeudi 2 février 2012 Session ordinaire

Réunion du Conseil Municipal du Jeudi 2 février 2012 Session ordinaire Réunion du Conseil Municipal du Jeudi 2 février 2012 Session ordinaire Le jeudi 2 février 2012, à 20 heures 30, le Conseil Municipal de la Commune de SASSENAY, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Règlement intérieur adopté par le CA du 5/05/2008 modifié par le CA du 10/02/2012 CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE LA VILLE DE GRENOBLE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION L'article R.123-19

Plus en détail

1 Délégation du Conseil au Maire :

1 Délégation du Conseil au Maire : CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 11 AVRIL 2014 1 Délégation du Conseil au Maire : Madame le Maire expose que l article L. 2122-22 du Code général des collectivités territoriales donne au Conseil municipal la

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 17 Octobre 2013

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 17 Octobre 2013 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 17 Octobre 2013 Nombre de membres afférents au Conseil Municipal : 11 Nombre de Conseillers en exercice : 09 Nombre de Conseillers qui assistent à la séance

Plus en détail

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007 Statuts associatifs Réseau Gérontologique du Grand Nancy. A la suite de l Assemblée Générale constitutive du 17 mai 2004, il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

STATUTS conformes à ceux de la Fédération Française de la Retraite Sportive dans le cadre du décret du 7 janvier 2004. MAJ 2010

STATUTS conformes à ceux de la Fédération Française de la Retraite Sportive dans le cadre du décret du 7 janvier 2004. MAJ 2010 Retraite Sportive du Pays Gapençais (R.S.P.G.) STATUTS conformes à ceux de la Fédération Française de la Retraite Sportive dans le cadre du décret du 7 janvier 2004. MAJ 2010 TITRE I BUT et COMPOSITION

Plus en détail

des concours financiers aux communes et groupements de communes

des concours financiers aux communes et groupements de communes Guide pratique des concours financiers aux communes et groupements de communes D.E.T.R. (Dotation d Equipement des Territoires Ruraux) Produit Amendes de Police 2 0 1 6 S O M M A I R E Page DETR. 3 Objectifs

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION

ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Délibération n 2009.34 ARRÊT DU PLAN LOCAL D URBANISME EN COURS DE REVISION Monsieur ROBIN, Adjoint chargé de l environnement et du développement urbain, rappelle au Conseil Municipal les conditions dans

Plus en détail

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE DÉLIBÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE LE CONSEIL D ADMINISTRATION Délibération n 2010-07-05-4 : Statuts de la fondation universitaire de l université de La Rochelle Séance

Plus en détail

Question 1 : Le régime juridique des délibérations des collectivités territoriales (6points)

Question 1 : Le régime juridique des délibérations des collectivités territoriales (6points) PREPARATION REDACTEUR EPREUVE DE REPONSES A QUESTIONS / SUJET 2 Question 1 : Le régime juridique des délibérations des collectivités territoriales (6points) NB : des développements présentés sous forme

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional JUIN 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DE L ADHESION DE L AGENCE DES ESPACES VERTS DE LA REGION D

Plus en détail

Observations délibérées le 2 septembre 2015

Observations délibérées le 2 septembre 2015 Rapport d observations définitives COMMUNE DE TANCARVILLE (Département de la Seine-Maritime) Exercices 2009 et suivants Observations délibérées le 2 septembre 2015 21, rue Bouquet CS 11110, 76174 ROUEN

Plus en détail

COMMUNE DE HOCHSTETT PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE HOCHSTETT PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE DE HOCHSTETT PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 19 MARS 2015 Sous la présidence de M. Clément JUNG, Maire Présents : LAUGEL Antoine, LEBEAU Marie-José, OSTER Marie-Paule, REISS Daniel,

Plus en détail

Loi (9524) sur la fondation d'aide aux entreprises (FAE)

Loi (9524) sur la fondation d'aide aux entreprises (FAE) Loi (9524) sur la fondation d'aide aux entreprises (FAE) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève, vu la loi en faveur du développement de l économie et de l emploi, du 20 janvier 2000; vu

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 AVRIL 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 AVRIL 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 AVRIL 2014 Convocation le 3 avril 2014 Présents Secrétaire de séance Fabienne Blachot-Minassian, Bruno Guely, Alexia Coing- Belley, Serge Cozzi, Nicole Bonneton,

Plus en détail

Conseil municipal du 9 avril 2013

Conseil municipal du 9 avril 2013 Conseil municipal du 9 avril 2013 Présents : Mmes FROMONOT, ZANOTTO, M GARNIER, CANCIANI, BOC, CANONICI, HENRIAT, MAZURIER, PERVILHAC, SAPOLIN. Excusés : Mme GARCIA (pouvoir) Absent : Mme DAMIANI - Approbation

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

budget primitif 2015

budget primitif 2015 budget primitif 2015 Budget principal Budgets annexes Balance générale globalisée Budget principal 1 Section de fonctionnement RECETTES DEPENSES BUDGET PRIMITIF 2015 Produits d'exploitation Fonctionnement

Plus en détail

Commune de LA VILLE DU BOIS (91) CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 mars 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE

Commune de LA VILLE DU BOIS (91) CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 mars 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE Commune de LA VILLE DU BOIS (91) CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 mars 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE L an deux mille quatorze le 11 mars à dix-neuf heures et quinze minutes, le Conseil Municipal, légalement

Plus en détail

CREATION DES SPANCS : Service Public d Assainissement Non Collectif

CREATION DES SPANCS : Service Public d Assainissement Non Collectif CREATION DES SPANCS : Service Public d Assainissement Non Collectif Service De l Eau rue Jean Giono 58 640 Varennes-Vauzelles Tél. 03.86.71.81.20 Fax. 03.86.36.63.50 E-mail sde@cg58.f SOMMAIRE 1 Le cadre

Plus en détail

Secrétaire de séance : M. Jean MADER.

Secrétaire de séance : M. Jean MADER. SEANCE DU 17 MARS 2014 L'an deux mille quatorze, le 17 mars à 19h00, le Conseil Municipal de la Commune de Pinsaguel dûment convoqué s'est réuni dans la Salle du Conseil Municipal en session ordinaire

Plus en détail

Conseil Municipal du 15 juin 2015 Compte-rendu

Conseil Municipal du 15 juin 2015 Compte-rendu Page 1 Conseil Municipal du 15 juin 2015 Compte-rendu 1) Approbation des procès-verbaux des réunions du conseil municipal des 25 février 2015, 19 mars 2015, 13 avril 2015 Les procès-verbaux ont été adoptés

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS COMPLET (Mode d emploi)

LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS COMPLET (Mode d emploi) République française Polynésie française www.cgf.pf LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS COMPLET (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 novembre 2011) SOMMAIRE I Le principe du non cumul d activités

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal de la commune de Lignan de Bordeaux Séance du 17 septembre 2015

Compte-rendu du Conseil Municipal de la commune de Lignan de Bordeaux Séance du 17 septembre 2015 Canton de Créon Commune de Lignan de Bordeaux Session ordinaire Convocation 08/09/2015 Conseillers : En exercice 15 Présents 14 Votants 15 Compte-rendu du Conseil Municipal de la commune de Lignan de Bordeaux

Plus en détail

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS

ASSOCIATION METEO LOR STATUTS Page 1 sur 10 ASSOCIATION METEO LOR STATUTS ARTICLE 1er - CONSTITUTION - DUREE. Conformément aux dispositions de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, il est fondé le 20 avril 2013 une

Plus en détail

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015 Budget 2015 Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier Contact Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01 47 48 com@challans.fr

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 13 Avril 2012. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

CONSEIL MUNICIPAL du 13 Avril 2012. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 18 avril 2012 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 13 Avril 2012 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient présents

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE TRÉMEHEUC SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE TRÉMEHEUC SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE TRÉMEHEUC SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016 Date de convocation : 15 février 2016 L an deux mil seize, le dix-neuf février, à 20 heures, le Conseil Municipal dûment convoqué

Plus en détail

PREEMPTION COMMERCIALE

PREEMPTION COMMERCIALE PREEMPTION COMMERCIALE CONSTAT : Le droit de préemption urbain permet à une collectivité territoriale de se substituer à l acquéreur lors de la vente de biens. Seuls, les biens immobiliers sont visés.

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS EXPOSE DES MOTIFS Le Théâtre de Bourg-en-Bresse constitue aujourd hui un équipement culturel notoire en matière de spectacle

Plus en détail

La SEM SEVE, représentée par Monsieur Jean-Luc DUMAY, Directeur, domicilié en cette qualité à la Mairie de chef lieu, 05100 Puy-Saint André,

La SEM SEVE, représentée par Monsieur Jean-Luc DUMAY, Directeur, domicilié en cette qualité à la Mairie de chef lieu, 05100 Puy-Saint André, Convention d occupation temporaire de la toiture D un hangar technique pour le service des ordures ménagères au lieu dit «pont la lame» à Puy Saint André en vue d installer et d exploiter des panneaux

Plus en détail