Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014"

Transcription

1 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour tout le temps qu ils nous ont accordé. Merci également aux élèves de l école de Massé et de la bibliothèque de Bopa pour leur bonne humeur, leur motivation d apprendre malgré leurs difficultés, leurs chants et leur joie. Une pensée aussi au groupe de bénévoles pour ces moments uniques passés ensemble. Les enfants de la bibliothèque

2 Les enfants de l école de Massé Agnès, Exaucé et les copines bénévoles

3 Je suis partie début août pour une mission «orthophonie» d un mois à Bopa. Malheureusement, le virus Ebola s est rapidement propagé en Afrique de l ouest, notamment au Nigéria frontalier ; et ne souhaitant prendre aucun risque, j ai interrompu ma mission après une semaine, non sans déception et sentiment d inachevé L expérience «raccourcie» fut cependant exceptionnelle et unique tant sur le plan humain que découverte culturelle. Dans ce rapport, je ne parlerai que de ce qui concerne l éducation scolaire, afin de décrire au plus juste la situation vue de mon œil d orthophoniste, et d orienter au mieux les futurs bénévoles dans leur préparation et leur travail sur le terrain. Etat des lieux : La langue : A Bopa, les enfants restent à la maison jusqu à 5/6 ans où ils parlent le dialecte de leurs parents. Ce dialecte n est pas utilisé à l école, ne s écrit pas (ou en phonétique), et la plupart des parents sont analphabètes et ne parlent pas le français. Les enfants entrent à l école pour la première fois vers 5/6 ans (ils ne vont pas tous à l école maternelle) sans n avoir jamais entendu parler le français. L école : L école est obligatoire et gratuite pour la primaire (puis payante pour la secondaire pour les garçons, gratuite pour les filles pour encourager leur scolarisation). Les professeurs chargés de faire la classe ne semblent pas tous formés de la même façon (certains n auraient que le niveau Brevet) ; aussi, ils sont très souvent en grève et absents. Le programme scolaire officiel : Les professeurs suivent un programme qui s appuie sur des manuels scolaires distribués à tous les enfants béninois (je ne sais pas s ils sont gratuits). Ces nouveaux programmes d étude ont été mis au point, testés et validés par des chercheurs américains en Voici leur projet avant la mise en route des manuels : D après ce rapport, les «expérimentations» auraient trouvé des résultats positifs dans les performances des enfants. Cependant, on lit bien que des enseignants «expérimentateurs» de ces méthodes y ont relevé de grosses lacunes (cf à partir de la p.29) qui mettent les enfants en difficulté plutôt que de les aider. Quoi qu il en soit, selon certains, depuis l utilisation de ces méthodes, le niveau des enfants s est considérablement dégradé Mais rassurons-nous, les ministres de l éducation ont pu s en mettre plein les poches en officialisant cette méthode Tout ça pour dire que les manuels scolaires de sont pas adaptés à des enfants ne parlant pas le français et débarquant pour la première année en CP où il leur faut apprendre à la fois la langue et la lecture. Imaginez votre enfant, français de souche, à 6 ans, débarquer en Allemagne (allemand inconnu au bataillon), et devoir apprendre la langue orale et écrite en 1 an! Je n ai pas pu me procurer le livre officiel de CP. Mais voici le livre de CE1, et les premières pages de l année. Sachant que pour des français, les 1ères pages de CE1 sont une petite révision de tous les acquis de CP et un petit déchiffrage de texte facile Voici ce à quoi s attaquent d emblée des petits béninois D une part ils parlent à peine le français, d autre part ils ne peuvent pas avoir encore acquis toutes les lettres et déchiffrent très mal

4

5 Le problème est que les bases du français oral ne sont pas bien apprises, que les bases de la lecture sont vues en CP à la va-vite. Ainsi, entrés en CE1, les enfants sont déjà en décalage par rapport au manuel scolaire qui est d un niveau très dur. Et les lacunes s accumulent, et l écart se creuse par rapport aux capacités des enfants et ce qu on attend d eux. J ai rencontré des enfants en CM1 qui ne comprenaient pas les questions basiques du type «quel âge as-tu? veux-tu la craie rouge ou bleue? peux-tu te lever», et à qui on proposait en début d année ces lectures :

6 On a vu un professeur demander à des enfants de conjuguer un verbe au présent, en utilisant les thermes «pronom personnel, terminaisons, indicatif présent» alors que les enfants ne comprenaient pas tous la signification du verbe qu ils conjuguaient C est dur de réaliser que ces enfants veulent bien faire, mais que cela leur est impossible sans aide extérieure : ces manuels ne leur donne pas les moyens de réussir -l effectif : le nombre d enfants par classe est si important qu il est impossible d aider spécifiquement les enfants qui seraient plus en difficulté ou faire du cas par cas. -La disparité des niveaux : au sein d une même classe, les enfants vont avoir un niveau très variable en français. Cela varie selon le niveau des parents, s ils ont déjà entendu le français, s ils ont des professeurs particuliers, si les parents ont de l argent. Puis évidemment, les enfants sont plus ou moins motivés, intéressés, malins comme partout! Selon Ambroise, l enseignant (ou le bénévole) ne peut pas aider tous les élèves. Il faut suivre le programme afin de permettre aux meilleurs ou aux plus motivés de poursuivre leur progression, quitte à «sacrifier» les moins bons. J avoue avoir eu beaucoup de mal à accepter cette vision et à adopter une telle attitude. -L inattention des enfants : certains bénévoles parlaient de difficultés de concentration. Au contraire, je trouve qu étant donné leur sureffectif, le fait que la plupart ne comprend rien à ce que le prof explique, ils restent relativement attentifs, même s il faut les re-canaliser de temps en temps. -les maths : un petit mot sur les maths, car les enfants sont meilleurs dans cette matière qu en français. En effet, l apprentissage des nombres et des calculs se fait par étape et ne nécessite pas la compréhension du français. Ils sont donc bons pour dénombrer, compter, calculer. Lorsque les consignes deviennent plus complexes (problèmes), alors, la compréhension du français les gêne.

7 Bon, je dresse un tableau un peu sombre des méthodes d apprentissage du français Heureusement que certains enfants s en sortent mieux! Par exemple, à la bibliothèque, le niveau est supérieur à celui de Massé, et les enfants parlent bien le français et comprennent les textes. Dans ces circonstances, on fait quoi? Comment donc aider ces enfants à progresser? Je pense que 2 axes sont à travailler : 1. améliorer leur niveau à l oral 2. travailler la lecture et la compréhension De mon côté, j ai travaillé ces notions en petit effectif, mais je pense que cela peut être réalisable pour un plus grand nombre, avec un peu de préparation. 1. Pour le langage oral, le mieux serait de suivre la progression d un manuel adapté. Je pense qu il existe des livres pour enseignants de FLE (français langues étrangères) pour enfants (comme lorsqu on apprend le français à un petit étranger). Le but est d enrichir le vocabulaire et de comprendre les structures des phrases. Par exemple, pour le vocabulaire, on peut travailler sur les verbes (actions), les adjectifs, les substantifs (animaux, émotions, vêtements, nature, aliments ). Pour les phrases, on peut commencer par des phrases affirmatives sujet-verbe, négatives, les questions (où, qui, comment, combien ), les prépositions spatiales (sous/sur/dans ) et temporelles (avant, après ), les phrases plus complexes 2. En ce qui concerne la lecture, connaître l alphabet ne sert pas à grand-chose! Les enfants le connaissent tous, mais ils ne savent pas pour autant lire Ici encore, des méthodes syllabiques existent comme celle que m a prêtée un professeur de Massé :

8 De mon côté, je préconise «Sami et Julie» dont j ai laissé un exemplaire chez Agnès (un autre est à la bibliothèque). Une image est associée à chaque son : c est ludique et mnémotechnique. Quelle que soit la méthode, les sons doivent être appris un par un. Attention, ne pas leur faire apprendre les lettres mais plutôt les sons. Ainsi, f ne se lit pas [èf] mais [fffffff]. C est le «bruit» de la lettre qu il faut apprendre aux enfants. Ainsi, fa sera bien lu [fa] et pas [èfa]. Puis ensuite, suivez la progression du livre. Dès que possible, associez du sens à ce qui est lu. NB : on peut faire des photocopies à Bopa moyennant quelques francs. Quoi qu il arrive, l idéal est de voir les notions une par une. Il ne faut pas trop en demander (en se disant qu il faut leur donner le maximum de connaissances) car le risque est qu ils ne retiennent rien du tout. Ne pas hésiter à rabâcher les leçons sur plusieurs jours, même si cela semble «bourrage de crâne». Mieux vaut assurer l acquisition de quelques notions.

9 J espère que ce rapport n a pas été trop rébarbatif Il visait vraiment à analyser le niveau des enfants afin de vous aiguiller le plus possible. Autre petite information : les enfants adorent être félicités. A chaque fois qu on leur dit «bravo», ils chantent en chœur une petite chanson! Alors, n hésitez pas à les valoriser car ils n en ont pas beaucoup l habitude. Je reste à votre disposition si je peux aider pour quoi que ce soit. A mon sens, il est très important que le relai soit fait entre les différentes équipes qui se succèdent afin de suivre une progression avec un niveau le plus adapté possible. Je vous souhaite une belle expérience. Carole Monnot

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne

Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne 1 Collège français d Ibiza 07800 IBIZA ILES BALEARES Espagne Madame, Monsieur, chers parents, Vous avez le projet d inscrire votre enfant au collège français d Ibiza et nous vous remercions de l intérêt

Plus en détail

L enfant à l âge scolaire (6-18 ans)

L enfant à l âge scolaire (6-18 ans) L enfant à l âge scolaire (6-18 ans) Le développement du langage Découvrez comment l apprentissage de la lecture et de l écriture a un impact sur le développement du langage Quand s inquiéter du langage

Plus en détail

Pistes concrètes pour la mise en place de l aide personnalisée

Pistes concrètes pour la mise en place de l aide personnalisée Pistes concrètes pour la mise en place de l aide personnalisée IEN Cahors Après une introduction permettant de fixer quelques éléments d information et repères théoriques sur la mémoire et les différentes

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Saved by the bell partout dans le monde

Saved by the bell partout dans le monde Saved by the bell partout dans le monde Si ici les élèves et enseignant(e)s poussent souvent un cri de soulagement lorsque retentit la cloche à la fin de la journée, des millions d'enfants déscolarisés

Plus en détail

L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne

L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne (salon de l éducation, novembre 2003) L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne Ulrich Reyher (Discours pour le Salon de l Education le 22 novembre 2003) Bonjour mesdames et messieurs,

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

INTRODUCTION RAPIDE AU FRANÇAIS

INTRODUCTION RAPIDE AU FRANÇAIS INTRODUCTION RAPIDE AU FRANÇAIS Partagez cet article Le français est une langue indo-européenne de la famille des langues romanes. Le français s'est formé en France (variété de la «langue d oïl») et est

Plus en détail

Réunion de rentrée 2013-2014. Classe de CM1/CM2

Réunion de rentrée 2013-2014. Classe de CM1/CM2 Bienvenue dans la classe de votre enfant. Durant la réunion, nous aborderons les points suivants : I L'école II La classe Emploi du temps, matériel,... III L APC IV - les rythmes scolaires 1 I-L ÉCOLE

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Maternelle Par le récit d événements du passé, par l observation du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...), ils apprennent à distinguer

Plus en détail

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Deutsche Welle Radio «Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Texte : Sam Olukoya, Nigeria Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie 1 narrateur 1 Voice-over : Theresa, 26 ans

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

Prénom :.. Date :.. /.. /..

Prénom :.. Date :.. /.. /.. Production d Ecrit Imagine la suite de l histoire. Ton maître ou ta maîtresse t a lu le début de l histoire de Gaspard. A ton avis qu est-ce qui est apparu quand Gaspard a touché la bulle brillante, le

Plus en détail

Dossier de références de l élève : grammaire

Dossier de références de l élève : grammaire Dossier de références de l élève : grammaire Titre : Dossier grammaire de l élève Prérequis : Dès le niveau 2P, quand la grammaire est abordée (les groupes de la phrase et les catégories de mots : déterminant,

Plus en détail

Résumé et synthèse. 1) Introduction

Résumé et synthèse. 1) Introduction Analyse des besoins en aide scolaire d élèves de l enseignement secondaire supérieur général et de technique de qualification fréquentant une école sur la commune de Saint-Gilles. Résumé et synthèse 1)

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. RUBIO Thibaut, L3 MI Université de Nîmes. Du 30 Janvier 2008 au 5 Février 2008

RAPPORT DE STAGE. RUBIO Thibaut, L3 MI Université de Nîmes. Du 30 Janvier 2008 au 5 Février 2008 RUBIO Thibaut, L3 MI Université de Nîmes RAPPORT DE STAGE Du 30 Janvier 2008 au 5 Février 2008 Lycée GENEVIEVE DE GAULLE ANTHONIOZ 43 Rue du Moulin 30540 Milhaud SOMMAIRE I. Présentation de l établissement

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

La sorcière fête l Halloween

La sorcière fête l Halloween La sorcière fête l Halloween Présentation Cette activité amène les élèves à développer des habiletés coopératives ainsi que des compétences disciplinaires tout en s entraînant à jouer un rôle. Il s agit

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Zazie : Être et avoir

Zazie : Être et avoir Zazie : Être et avoir Paroles et musique : Zazie / Philippe Paradis Mercury / Universal Music Thèmes La consommation, le bonheur. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire une pièce. Donner une définition

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Fiche Info : Rédaction

Fiche Info : Rédaction Fiche Info : Rédaction Chang Hong Sho Quitter son pays natal pour s installer dans un pays étranger exige bonne volonté, persévérance et patience de la part de tout immigrant. Le processus est parfois

Plus en détail

Avertissement aux acheteurs individuels

Avertissement aux acheteurs individuels Avertissement aux acheteurs individuels N achetez pas ce cours si à partir de maintenant vous n êtes pas prêt à toujours lire, en tout temps et en toute circonstance, avec un pointeur. Sinon, vous allez

Plus en détail

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre?

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? 6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? Avoir une bonne méthode de travail nécessite plusieurs étapes qu il ne faut pas négliger : - D abord, pendant le

Plus en détail

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE Circonscription de l Education Nationale de Marvejols Lozère PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE ECOLE MATERNELLE DE LA COUSTARADE stage école année scolaire 2008 2009 Niveau de classe : PS1 PS2

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Les animaux. Les métiers

Les animaux. Les métiers Les animaux Les métiers Les moyens de transport Les fruits Je pratique mon truc de la catégorie: je retrouve les mots dans ma tête. Tu connais maintenant dans quelle catégorie est chacun des mots qu il

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES.

ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES. ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES. Dictée de calembours : Les dents la bouche (= laide en la bouche, l ai dans la bouche, l aidant la bouche, lait dans la

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L entrée en classe

ENTRE LES MURS : L entrée en classe ENTRE LES MURS : L entrée en classe Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «Entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard 2006.

Plus en détail

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits J assume mes responsabilités Page 1 de 7 Le journal de bord et je journal personnel Types de textes prescrits Domaine Écriture Lecture Com. orale Participer à une discussion libre 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e

Plus en détail

Je rentre en 6 ème. Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé. Laxou. Mot du président Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé de Laxou

Je rentre en 6 ème. Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé. Laxou. Mot du président Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé de Laxou Mot du président Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé de Laxou Bientôt tu vas entrer en 6 ème, avec beaucoup de nouveautés, d abord de nouveaux camarades qui viennent des autres écoles, un nouvel

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr

Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr Académie de Dijon Enseigner les Lettres avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Créer un forum d écriture avec

Plus en détail

Fiche de programmation annuelle. Trimestres : 1 er, 2 ème et 3 ème. Mois Thème/ Domaine Notion Durée Signature du professeur

Fiche de programmation annuelle. Trimestres : 1 er, 2 ème et 3 ème. Mois Thème/ Domaine Notion Durée Signature du professeur Année scolaire: 2013-2014 Collège des Sœurs des Saints-Cœurs -Tripoli Email :tripoli@sscc.edu.lb Site : www.tripoli.sscc.edu.lb Fiche de programmation annuelle Matière : Français Classe : EB5 Trimestres

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005.

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. The English team L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. Un travail diversifié L équipe des professeurs d anglais est une équipe soudée, qui partage

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 5

Table des matières. Introduction... 5 Table des matières Introduction... 5 Évaluation... 15 Évaluation diagnostique... 17 Évaluation sommative... 35 Module 1 : Moi, ma famille et mon école Thème 1 Me voici!... 42 Thème 2 Mes vêtements et mon

Plus en détail

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 BORDEAUX INTERNATIONAL SCHOOL WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 Bordeaux International School 252 Rue Judaïque, 33000 Bordeaux Tél : 05 57 87 02 11 Email : bis@bordeaux-school.com Site web : www.bordeaux-school.com

Plus en détail

1 ère étape : Mimer l action avec un geste : (le mot qui nous fait bouger ) 2 ème étape : Mimer l action avec la boule rouge : (la faire rouler )

1 ère étape : Mimer l action avec un geste : (le mot qui nous fait bouger ) 2 ème étape : Mimer l action avec la boule rouge : (la faire rouler ) 1 ère étape : Mimer l action avec un geste : (le mot qui nous fait bouger ) 2 ème étape : Mimer l action avec la boule rouge : (la faire rouler ) Devinettes : le verbe : Que fait-on? Les commandes interprétées

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA DYSLEXIE A L ÉCOLE MATERNELLE L ÉLÈVE DYSLEXIQUE DANS LE PRIMAIRE ET AU COLLÈGE (Document APEDYS)

PRÉVENTION DE LA DYSLEXIE A L ÉCOLE MATERNELLE L ÉLÈVE DYSLEXIQUE DANS LE PRIMAIRE ET AU COLLÈGE (Document APEDYS) PRÉVENTION DE LA DYSLEXIE A L ÉCOLE MATERNELLE L ÉLÈVE DYSLEXIQUE DANS LE PRIMAIRE ET AU COLLÈGE (Document APEDYS) PRÉVENTION DE LA DYSLEXIE A L ÉCOLE MATERNELLE Si vous remarquez chez des élèves plusieurs

Plus en détail

LE COLLÈGE VOLTAIRE SE MONTRE AUX BERLINOIS

LE COLLÈGE VOLTAIRE SE MONTRE AUX BERLINOIS LE COLLÈGE VOLTAIRE SE MONTRE AUX BERLINOIS Samedi 29 mai le collège Français de Berlin faisait la fête à l Institut Français sur le Ku damm. Six petits reporters de l école ont profité de l occasion pour

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique.

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique. Atomic Betty Thème Jeunesse Concept Cette série de dessins animés présente les aventures de Betty, une super héroïne qui sauve la galaxie et ses habitants des pires dangers qui la menacent. Quand la sonnerie

Plus en détail

Quand les enfants apprennent plus d une langue

Quand les enfants apprennent plus d une langue Quand les enfants apprennent plus d une langue En tant que parent d un enfant qui apprendra deux langues ou plus, vous avez peut-être des questions. Cette brochure basée sur des recherches récentes vous

Plus en détail

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture.

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture. SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Titre : Club de lecture à l écran Contexte : Les classes ciblées vivront une aventure virtuelle à l aide du Club de lecture à l écran de la Commission scolaire

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE RÉALITÉS SONORES DE LA LANGUE, SEGMENTATION DE L ÉCRIT ET DE L ORAL Comparer la longueur de plusieurs

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

Les dettes et leurs causes Informations aux enseignants

Les dettes et leurs causes Informations aux enseignants Informations aux enseignants 1/9 Tâche Objectif Matériel Forme sociale Les élèves s informent sur le thème de l endettement des jeunes. Répartis en groupes, ils prennent connaissance de différents exemples

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

«La pomme qui voulait voyager»

«La pomme qui voulait voyager» «La pomme qui voulait voyager» Création d'une suite d histoire à partir d une séquence d'images Type d outil : Démarche d apprentissage en contagion et en construction de langage (Savoir Parler). Auteurs

Plus en détail

Niramon et Ratree "aident" à la cuisine

Niramon et Ratree aident à la cuisine Bonjour à tous! Début Septembre, j ai passé 2 semaines d immersion dans mon centre de Maetho à suivre le rythme des sœurs et des enfants. Pendant que les jeunes étaient à l école, je les y retrouvais et

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1 Grille rentrée 2010 / 11 GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU / = Palier 1 Depuis 2006, le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de Langues

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

Animation pédagogique : Les mathématiques à l école maternelle Intervention de Pierre EYSSERIC, PIUFM

Animation pédagogique : Les mathématiques à l école maternelle Intervention de Pierre EYSSERIC, PIUFM Animation pédagogique : Les mathématiques à l école maternelle Intervention de Pierre EYSSERIC, PIUFM Piloter les apprentissages à l école maternelle uniquement à partir des compétences est dangereux et

Plus en détail

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille L animatrice n est pas une experte en ce qui concerne les questions techniques du domaine des médias numériques. L objet de

Plus en détail

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ ASsociation de FOrmation et de REcherche sur le Langage AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ Apprendre à parler L objectif est d aider les enfants de 4 à 6 ans à mieux maîtriser

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Leçon 2 Élasticité et conservation de l énergie cinétique

Leçon 2 Élasticité et conservation de l énergie cinétique Leçon 2 Élasticité et conservation de l énergie cinétique L applet Collisions unidimensionnelles simule des collisions élastiques et inélastiques dans les repères de laboratoire et de centre de masse.

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou Je joue à chat perché Objectifs : Parler des membres de la famille et nommer des activités. Nommer des jeux. Décrire les règles d un jeu. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou : Je joue à chat perché.

Plus en détail

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Agnès FLORIN Université de Nantes, Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN EA2661) DDEC 56, 3 octobre 2012 Introduction Le langage ne commence

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Document test AP-TSA

Document test AP-TSA ACADEMIE D'ORLEANS TOURS Inspection Académique d'indre et Loire Promotion de la Santé en faveur des Elèves Document test AP-TSA AMENAGEMENTS PEDAGOGOGIQUES POUR UN ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE

Plus en détail

Stages Pâques 2014 Les stages se déroulent du samedi au samedi Niveau

Stages Pâques 2014 Les stages se déroulent du samedi au samedi Niveau LFEE Europe est un organisme de formation continue reconnu par le Programme Comenius depuis 2002. Notre équipe, composée de spécialistes de l enseignement du Français Langue Etrangère, se consacre à la

Plus en détail

Conseillers Conseillers pédagogiques de la LOIRE pédagogiques de la LOIRE. EVALUATION fin école MATERNELLE

Conseillers Conseillers pédagogiques de la LOIRE pédagogiques de la LOIRE. EVALUATION fin école MATERNELLE Conseillers Conseillers pédagogiques de la LOIRE pédagogiques de la LOIRE EVALUATION fin école MATERNELLE CAHIER DE L ELEVE NOM DE L ELEVE :. PRENOM DE L ELEVE : Date de naissance : Sexe : Année scolaire

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Les Possessifs Exercices Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. *Le pronom possessif s accorde avec le nom et varie selon le possesseur.

Plus en détail

Table des matières. À propos de ce guide... 3. Pourquoi est-ce important pour mon enfant de lire?... 4

Table des matières. À propos de ce guide... 3. Pourquoi est-ce important pour mon enfant de lire?... 4 Table des matières À propos de ce guide.................................. 3 ourquoi est-ce important pour mon enfant de lire?........ 4 De quelle façon mon enfant apprendra-t-il à lire?.......... 4 Comment

Plus en détail

PLANIFIER UN ACHAT IMPORTANT

PLANIFIER UN ACHAT IMPORTANT Activités éducatives pour les 12 à 14 ans PLANIFIER UN ACHAT IMPORTANT VOTRE ENFANT APPREND À : S APPROPRIER LES ÉTAPES ENTOURANT LA PLANIFICATION D UN ACHAT IMPORTANT S ENGAGER DANS UN PROJET À MOYEN

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Mathématiques. Guide du Maître

Mathématiques. Guide du Maître Mathématiques Guide du Maître Thème Thème : Les : éléments Numération. naturels. Cours 0 : L eau : Ranger dans et la comparer nature et chez les nombres les êtres de vivants. 0 à. Présentation du Guide

Plus en détail

L ADAPTATION CINÉMATOGRAPHIQUE

L ADAPTATION CINÉMATOGRAPHIQUE FICHE 1 UN SUCCÈS MONDIAL Le livre d Antoine de Saint-Exupéry paraît aux États-Unis sous le titre The Little Prince : c est l unique édition du vivant de l auteur. D autres versions, dont l édition française,

Plus en détail