Table des matières. Table des matières Remerciements Message de la responsable du projet Contexte du projet... 4

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4"

Transcription

1

2 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition hiver Rôles et responsabilités des écoles participant au projet... 6 Annexes... 7 Une transition scolaire mais un grand pas vers la vie adulte... 8 Profil des étudiants du collégial impliqués dans le projet... 9 Les activités du projet «vers une transition secondaire-cégep réussie»... 9 Présence d un professionnel de l information et de l orientation Thèmes abordés lors des rencontres Remerciements Le présent Guide administratif n existerait pas sans tout le travail de réflexion et de développement effectué par Mme Jeannine Gouin, enseignante impliquée depuis le tout début dans ce projet facilitant la transition du secondaire vers le cégep. Nous tenons à souligner son implication exceptionnelle et sa vision qui ont permis la réalisation et l évolution d un tel projet. Merci Mme Gouin! 2

3 Message de la responsable du projet Ce guide a été créé pour vous informer du projet «Vers une transition secondaire-cégep réussie» initié par le projet PRÉE (Partenaires pour la Réussite éducative en Estrie) et le CÉGEP de Sherbrooke. Votre implication dans ce projet permettra à des élèves du 5 e secondaire de recevoir de l information sur la réalité des études collégiales et ainsi de se préparer à vivre une transition réussie. Des cégépiens auront pour mission de rencontrer les élèves, de communiquer et d échanger avec eux sur la transition qu ils seront appelés à vivre lors de leur passage vers le CÉGEP. Ce projet se déroulera à la session d hiver (soit entre les mois de février et de mai), moment crucial où plus de 60 % des élèves font une demande d admission au CÉGEP et sont en attente de leur réponse. Ce projet associe des étudiants 1 collégiaux représentants plusieurs programmes, des élèves du secondaire, ainsi que les enseignants et professionnels des écoles secondaires. Des rencontres en classe seront animées par des équipes d étudiants préparés à partager leur expérience du CÉGEP et à répondre aux questions des élèves. Votre travail consiste, dans un premier temps, à prendre connaissance du projet et à le faire connaître à votre personnel œuvrant auprès des élèves de 5 e secondaire. Dans un second temps, vous devrez nous référer un répondant-école qui organisera les rencontres. Une fois le contact créé entre le répondant-école et l enseignante-responsable du projet au CÉGEP, la communication se fera entre eux. Le répondant-école sera invité à assurer un suivi auprès de vous (dates des activités, qualité des interventions, etc.). Un guide d intervention sera fourni au répondant-école afin de préparer les élèves à ces rencontres. Dans le présent guide administratif, nous précisons le contexte du projet, un bref historique, les objectifs et les modalités du projet ainsi que les rôles et les responsabilités de chacun. Pour toute information supplémentaire, il est possible de communiquer soit avec la professionnelle d intervention locale du Projet PRÉE de votre commission scolaire ou encore avec Mme Josée Lange, enseignante-responsable du projet au CÉGEP de Sherbrooke. Coordonnées : ou au , poste Nous vous remercions de votre collaboration et espérons avoir la chance de côtoyer vos élèves de 5 e secondaire et leurs enseignants. Josée Lange Enseignante-responsable du projet 1 Pour une meilleure compréhension du guide, lorsqu'on parle d'un élève, il s'agit d'un jeune de niveau secondaire et lorsqu'on parle d'un étudiant, il s'agit d'un jeune adulte de niveau collégial. 3

4 Contexte du projet La transition secondaire-cégep constitue un moment critique dans le cheminement scolaire d un étudiant et les risques d abandon et de réorientation sont très présents. Comment faire en sorte que les élèves soient mieux préparés à la nouvelle réalité collégiale qui les attend? Les éléments qui influencent la poursuite aux études de niveau post-secondaire méritent qu on s y intéresse de façon particulière étant donné que c est un moment crucial et une source d anxiété, de changement et de nouveauté pour les futurs collégiens. (Voir annexe p.8) Le CÉGEP de Sherbrooke, en collaboration avec le Projet Partenaires pour la Réussite Éducative en Estrie (PRÉE), s est associé aux commissions scolaires de l Estrie et aux écoles privées afin d expérimenter des mesures favorisant la transition des élèves. Historique du projet À l automne 2008, un concept de mentorat a été développé entre des élèves du collégial et du secondaire. Cette première expérimentation, réalisée sous forme presque exclusive par visioconférences, a eu lieu avec l école secondaire du Tournesol. À l automne 2009, le projet a été rendu accessible à une école secondaire par commission scolaire francophone (écoles du Tournesol, du Triolet et de la Frontalière). Le projet comportait des visioconférences ainsi qu une ou deux rencontres réelles entre «les mentors et les mentorés». À l automne 2010, le partenariat a été maintenu avec les trois écoles participantes de 2009 et élargi à une école secondaire anglophone (Alexander Galt). Au total, 18 activités variées ont eu lieu (visioconférences, rencontres en classe, dîner au CÉGEP, etc.). À l automne 2011, le projet a été maintenu avec les mêmes écoles francophones et élargi à six nouvelles, pour un total de 9 écoles participantes (Le Triolet, La Montée, Montcalm, St-Michel, Le Tournesol, L Escale, La Frontalière, Le Mont-Ste-Anne et Le Salésien). Un éventail d activités à la carte a été offert aux écoles participantes (kiosque-midi, activités-classe, ateliers, visioconférences, etc.). À l hiver 2013, 43 groupes ont été rencontrés dans neuf écoles secondaires de l Estrie et un centre de formation pour adultes élèves ont été rejoints, soit près de trois fois plus que l année Les rencontres, d une durée d une heure par groupe, se sont déroulées sous la supervision d un professionnel de l orientation et de l information scolaire et d un enseignant. 4

5 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition hiver 2014 Objectif poursuivi : Préparer les élèves de 5 e secondaire à vivre harmonieusement une transition vers le collégial Moyen proposé : Mettre en contact des étudiants du collégial avec des élèves du secondaire afin de permettre à ces derniers de «démystifier» le CÉGEP Clientèle cible : Élèves de 5 e secondaire Étudiants du CÉGEP (voir annexe p. 9) Activités offertes : Témoignages, échanges et visites des classes (Voir annexe p. 9) Conditions essentielles pour la réussite du projet : La préparation des élèves avant les activités est essentielle pour optimiser les échanges, tant du point de vue de la qualité que celui de la participation. La présence d un professionnel de l information et de l orientation est demandée lors des visites en classe afin de rectifier les informations erronées ou superficielles. (voir annexe p.10) Thèmes abordés : Le choc, quelle transition/ Étudier au Cégep veut dire/ Comment faire pour m intégrer/ Réussir au Cégep demande des notes/ Développer mon sentiment d appartenance/ J ai appris de mes erreurs/ Mes moyens pour réussir au Cégep/ (Voir la liste, annexe p.10) Outils proposés : Guide administratif (information, rôles et responsabilités) Guide d intervention (logistique, activités de préparation, pistes d intervention) 5

6 Rôles et responsabilités des écoles participant au projet Direction d école secondaire Prendre connaissance du projet Cibler un répondant-école (CO, CI, enseignant, etc.) parmi votre personnel qui organisera les rencontres dans votre école et lui remettre une copie du guide administratif Si le répondant-école n est pas un CO ou CI, cibler un professionnel de l information et de l orientation prêt à assister aux rencontres entre les étudiants et les élèves et lui remettre une copie du guide administratif Transmettre à la professionnelle d intervention locale (PIL) de votre CS le nom du répondant-école Novembre Novembre Novembre 1 er décembre Répondant-école : CO, CI ou enseignant Prendre connaissance du projet par le biais du guide administratif Communiquer avec l enseignante-responsable du projet au CÉGEP dans le but de planifier les rencontres élèves-étudiants Préparer les élèves à la venue des étudiants (utilisation du guide d intervention) Décembre Décembre Avant la visite en classe Assister aux rencontres élèves-étudiants et les encadrer Hiver 2014 Évaluer les activités et faire un suivi auprès de sa direction d école Après les rencontres Enseignante-responsable du projet au CÉGEP Planifier les rencontres avec les répondants-école Janvier 2014 Préparer les étudiants aux rencontres Hiver 2014 S assurer de la bonne gestion du projet Hiver 2014 Recevoir et analyser les évaluations reçues Hiver 2014 Préparer une rencontre bilan avec les répondants-école en collaboration avec la l intervenante locale (PIL) assignée à votre commission scolaire Mai

7 Annexes 7

8 Une transition scolaire mais un grand pas vers la vie adulte À son entrée au préscolaire et à son passage au primaire, il est tout à fait normal que des proches s enquièrent de l intégration d un élève qui amorce son cheminement scolaire : on l interroge sur ses nouveaux amis, sur son enseignante ou son enseignant et sur son école. La société reconnaît également que le passage au secondaire est une étape à la fois scolaire et développementale liée à l adolescence. Le regard social porté sur la transition d une étudiante ou d un étudiant vers les études supérieures est tout autre : tout se passe, parce que l étudiant est au seuil de sa vie d adulte, comme s il devait nécessairement trouver en lui les ressources nécessaires pour s intégrer à sa vie d étudiant, ou encore comme si les difficultés qu il pouvait rencontrer au collège ou à l université avaient une fonction de révélation des impératifs «de la vraie vie» 2. Comme nous savons qu environ 60 % (tableau 1) d une génération 3, à tout âge, accède aux études collégiales, il apparaît alors important de bien préparer les élèves du secondaire à ce passage. De plus, pour la cohorte 2010, le taux de réussite des cours de la première session, au CÉGEP de Sherbrooke, est demeuré stable à 83 %. Même s il est supérieur de deux points à l ensemble du réseau public, il n en demeure pas moins que 17% des cours ne sont pas réussis selon les statistiques internes du Cégep de Sherbrooke. Tableau 1 2 Conseil supérieur de l éducation, Regards renouvelés sur la transition entre le secondaire et le collégial, mai 2010, p TÉCIÉ, Plan de mobilisation et d action pour contrer le décrochage et augmenter la qualification et la diplomation des jeunes estriens : La persévérance et la réussite scolaire en Estrie, automne

9 Profil des étudiants du collégial impliqués dans le projet Un groupe de plus de 20 étudiants représentant des programmes d études différents est formé. Chaque étudiant doit avoir terminé au moins une session d études collégiales dans son programme de formation préuniversitaire ou technique et être recommandé par la coordination de son programme de formation. La qualité du dossier scolaire, les expériences de travail communautaire et la connaissance des lieux d intervention sont des critères favorables à sa collaboration. L étudiant doit s inscrire à un cours complémentaire de 45 heures intitulé «Engagement communautaire Transition secondaire-cégep» qui lui sera crédité. L enseignante du cours, Mme Josée Lange, prépare les étudiants à rencontrer et à animer les élèves. Elle voit à la logistique des rencontres avec les groupes-classes. Les activités du projet «vers une transition secondaire-cégep réussie» Le témoignage comme outil pour susciter des échanges Les étudiants livreront des témoignages de leur parcours personnel. Provenant de parcours variés, ils seront ainsi en mesure de brosser un portrait différent et réaliste de la réalité collégiale. Le recours au témoignage peut avoir comme objectif d établir des vérités, des faits et remplir une fonction plus symbolique qui convoque la vérité de l expérience personnelle. Le témoignage est un moyen par lequel la société se vit et se pense, le témoin est un passeur, il mobilise simultanément et avec force les sentiments et affects, imagination et cadres de références. Le témoignage peut avoir une fonction d initiation, de formation et de participation. 4 Visites dans les classes La visite de 2-3 étudiants dans des groupes d élèves est proposée aux écoles secondaires selon les disponibilités des étudiants (horaire et transport). Ces rencontres se déroulent dans la classe d un enseignant. La durée des rencontres est d environ 60 minutes. Les rencontres se déroulent en classe et sont sous la supervision du professionnel de l information et de l orientation de l école, accompagné d un enseignant. 4 Bezille, Hélène, Vers un usage éthiquement correct du témoignage, L Harmattan, 2000, p.? 9

10 Présence d un professionnel de l information et de l orientation Depuis l automne 2010, la présence d un professionnel est demandée pour assister aux rencontres afin de rectifier les informations erronées. Thèmes abordés lors des rencontres - Le choc, quelle transition - Étudier au collégial veut dire - Comment faire pour m intégrer - Réussir au CÉGEP demande des notes - Développer mon sentiment d appartenance - J ai appris de mes erreurs - L accompagnement de mes parents - Mes moyens pour réussir au CÉGEP - Que veut-dire abandonner un cours? - Conciliation études - travail - La relation avec mes enseignants - Qui aller voir si j ai besoin d aide? - Services qui m aident à réussir - La cote «R» - Quand je suis arrivé, je pensais que le CÉGEP était - Vivre en appartement - Comment s est fait mon choix professionnel - La présence au cours La majorité des garçons et certaines filles constatent qu ils n ont pas développé l habitude d étudier régulièrement et ils se retrouvent sous la menace d être rapidement dépassés et de prendre du retard. Au secondaire, ils avouent que le temps consacré aux études était assez court; la majorité n étudiait pas ou peu et réussissait quand même. La transition entre le secondaire et le CÉGEP est donc difficile pour plusieurs d entre eux. D une part, la réputation de difficulté du niveau CÉGEP peut amener certains étudiants et étudiantes à relativiser et à aborder leurs études d une manière désinvolte, du moins pour les premières semaines. D autre part, ils ne sont pas habitués à des heures de cours aussi intenses et à une charge de travail imposante. Les premières semaines au CÉGEP sont donc un temps d adaptation à de nouvelles exigences. 5 5 Fortier, Claire, Les yeux grands fermés, Le passage du secondaire au collégial dans des programmes de formation technique, Pédagogie collégiale, Décembre 2003, Vol. 17 no 2, p.9. 10

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial

Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial _ Colloque AO 2011 Jeannine Gouin, enseignante responsable du projet Louise Bergeron, enseignante au secondaire Roxanne Boutin, c.o. et professionnelle

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STAGIAIRE :

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STAGIAIRE : POUR TRANSMETTRE LES DOCUMENTS (Veuillez n utiliser qu une seule de ces options.) Télécopieur : 514 380-8895 Courrier interne : Services éducatifs, a/s Paule Bellavance Courriel : stagiaires@csdgs.qc.ca

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études

Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études Les étudiants canadiens de première génération à l université : la persévérance aux études Résumé de la note de recherche 9 Cette note de recherche s intéresse aux parcours scolaires des étudiants de première

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA 2013 Introduction Suite au succès et à l importance d une politique familiale, la municipalité de Tadoussac désire maintenant améliorer la qualité de

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage 4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage (Résolution : C.C.2010-015) Table des matières Chapitre

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

De nouveaux étudiants qui osent aider à mieux réussir

De nouveaux étudiants qui osent aider à mieux réussir De nouveaux étudiants qui osent aider à mieux réussir Document présenté le16 octobre 2009 dans le cadre de la journée Bilan sur le tutorat par : Solange Coulombe (Collège de Bois-de-Boulogne ) et Raynald

Plus en détail

Rapport du président du jury

Rapport du président du jury 1 IRA de LILLE Rapport du président du jury Concours 2013 Le registre des inscriptions ayant été ouvert en novembre 2013, le concours 2013/2014, dont les épreuves écrites et orales ont eu lieu en 2014,

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

DANS CE NUMÉRO. Consultez la page MADA de la Ville de Montréal. Mot de Jocelyn-Ann Campbell. Mot de Cécile Plourde Mot de Peter Eusanio

DANS CE NUMÉRO. Consultez la page MADA de la Ville de Montréal. Mot de Jocelyn-Ann Campbell. Mot de Cécile Plourde Mot de Peter Eusanio Volume 1 No. 1 AVRIL-MAI 2012 DANS CE NUMÉRO Mot de Jocelyn-Ann Campbell Mot de Cécile Plourde Mot de Peter Eusanio MADA-Montréal: Retour sur les grandes étapes de la démarche Le rôle de la Ville-centre

Plus en détail

Rapport sur le Sommet sur l intimidation

Rapport sur le Sommet sur l intimidation Rapport sur le Sommet sur l intimidation Éducation et Développement de la petite enfance Message du ministre Au nom du ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance, je suis heureux

Plus en détail

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde

L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde L enseignement intensif de l anglais, langue seconde Faits saillants du sondage de la FCPQ Enseignement intensif de l anglais, langue seconde Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) Février

Plus en détail

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire

Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Valoris en Mauricie Des retombées hautement significatives au primaire et au secondaire Denis Morin Directeur-conseil en entrepreneuriat Commission scolaire de l Énergie 1 er forum sur les retombées de

Plus en détail

À CONSERVER POUR TOUTE LA DURÉE DE VOS ÉTUDES AU Cégep régional de Lanaudière à Joliette

À CONSERVER POUR TOUTE LA DURÉE DE VOS ÉTUDES AU Cégep régional de Lanaudière à Joliette Cégep régional de Lanaudière à Joliette Service de l organisation et du cheminement scolaires PORTAIL OMNIVOX À CONSERVER POUR TOUTE LA DURÉE DE VOS ÉTUDES AU Cégep régional de Lanaudière à Joliette Document

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS (PANA)

PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS (PANA) DIRECTIVE ADMINISTRATIVE PSE. 6.9 DOMAINE : s et services à l élève En vigueur le : 5 mai 2014 PROGRAMME D APPUI AUX NOUVEAUX ARRIVANTS () ÉNONCÉ : Le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION POUR L ANNÉE 2014 2015. Plan institutionnel d aide à la réussite 2008 2013 et 2013 2014

PLAN D INTERVENTION POUR L ANNÉE 2014 2015. Plan institutionnel d aide à la réussite 2008 2013 et 2013 2014 SERVICE DES PROGRAMMES ET DU DÉVELOPPEMENT PÉDAGOGIQUE PLAN D INTERVENTION POUR L ANNÉE 2014 2015 Plan institutionnel d aide à la réussite 2008 2013 et 2013 2014 Avis favorable du comité d aide à la réussite

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

Les difficultés de réussite des étudiants immigrants dans les stages des programmes techniques au collégial 1

Les difficultés de réussite des étudiants immigrants dans les stages des programmes techniques au collégial 1 Les difficultés de réussite des étudiants immigrants dans les stages des programmes techniques au collégial 1 É d i t h e Ga u d e t, professeure de sociologie au collège Ahuntsic, chargée de projet au

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Plan d intégration des TIC

Plan d intégration des TIC Plan d intégration des TIC 2 0 1 0 / 2 0 1 5 1 PRÉAMBULE En 2010, le Cégep de Thetford déposait son Plan stratégique 2010-2015 dans lequel on retrouve une cible qui précise, entre autres, l orientation

Plus en détail

Actualité liée au traitement des dossiers Retraite de la Carsat Nord-Picardie

Actualité liée au traitement des dossiers Retraite de la Carsat Nord-Picardie Actualité liée au traitement des dossiers Retraite de la Carsat Nord-Picardie 1 Point presse 28 janvier 2015 Contact : Carsat Nord-Picardie Emel CAGLAR Chargée de relations presse emel.caglar@carsat-nordpicardie.fr

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS COTES

QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS COTES ÉVALUATION DE LA PREMIÈRE ANNÉE DE FORMATION EN QUESTIONNAIRE AUX ÉTUDIANTS Le questionnaire est anonyme; n inscrivez votre nom sur aucune des pages du questionnaire ni sur la feuille-réponses. Les réponses

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire

Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Aide-mémoire pour les enseignants du secondaire Le début de l année scolaire est une période de l année très intense pour les enseignants. Dans le but de soutenir les enseignants en insertion professionnelle,

Plus en détail

Perspectives collégiales

Perspectives collégiales Perspectives collégiales Vol. 6 N o 4 Janvier 2011 Perspectives collégiales est un bulletin électronique mensuel publié par la Fédération des cégeps, qui représente les 48 établissements du réseau collégial

Plus en détail

BAA Laval. Programme d études et cheminement de l'étudiant

BAA Laval. Programme d études et cheminement de l'étudiant BAA Laval Programme d études et cheminement de l'étudiant Plan de la séance Notre équipe Exigences d admission Le programme Moyennes / Système de notation Capsule Dates importantes Choix de cours Automne

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT

GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT GUIDE D ORGANISATION DU COLLOQUE ÉCODÉVELOPPEMENT PARTIE 1: Portrait général du colloque Écodéveloppement 1- Contexte, historique et présentation du colloque En février 2004, le Collège de Rosemont et

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention

Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention Guide d accompagnement pour les parents : Le Plan d intervention La meilleure façon d aider son enfant à réussir son parcours scolaire : L accompagner S informer Être présent à l école À l intention des

Plus en détail

Bilan 2010-2011 Perspectives 2011-2012

Bilan 2010-2011 Perspectives 2011-2012 Bilan 2010-2011 Perspectives 2011-2012 CoSAÉ 52 e séance 26 janvier 2012 Point 4 Des services pour vous aider à obtenir le financement nécessaire à votre projet d études! 1 Introduction 2 Bureau de l aide

Plus en détail

Recherche-action en cours dans une école SIAA Approche orientante

Recherche-action en cours dans une école SIAA Approche orientante TITRE DE L EXPÉRIENCE Septembre 2003-mai 2004 Approche orientante pour élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage ÉCOLE SECONDAIRE SIAA Polyvalente de Disraëli (822040) à Disraëli 474 élèves

Plus en détail

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Carolyne Maltais, API Christian Morin, conseiller pédagogique Collège Ahuntsic Août 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LE POINT DE VUE DES MILIEUX DU TRAVAIL Me Claudine Roy Contrairement aux autres conférenciers qui, jusqu à présent, vous ont

Plus en détail

COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS

COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS OCTOBRE 2010, VOLUME 02, NO 01 QUE DIT LA POLITIQUEPOLITIQUE-CADRE? BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS La Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014

PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 PROCÉDURE RELATIVE AU PASSAGE DES ÉLÈVES DE L ORDRE D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE À L ORDRE D ENSEIGNEMENT SECONDAIRE POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 DOCUMENT À L INTENTION DES PARENTS Version janvier 2013 Service

Plus en détail

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Service des ressources éducatives Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Pour une école adaptée à tous

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

PLAGIAT ET FRAUDE GUIDE D APPLICATION

PLAGIAT ET FRAUDE GUIDE D APPLICATION DIRECTION DES ÉTUDES PLAGIAT ET FRAUDE GUIDE D APPLICATION DE L ARTICLE 4.9 DE LA POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES (PIEA) SUR LE PLAGIAT ET LA FRAUDE Février 2015 Table des

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!»

«RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» «RACCROCHER DE TOUTES SES FORCES!» Journée régionale sur le retour aux études Mercredi le 28 janvier 2015 8h45 à 12h30 Invitations Au cours du mois de décembre plus d une centaine d invitations ont été

Plus en détail

Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Sorel-Tracy

Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Sorel-Tracy Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01 au Cégep de Sorel-Tracy Mars 1996 Introduction L évaluation de la mise en oeuvre du programme Techniques de

Plus en détail

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT. 30 et 31 mai 2013. Document préparatoire. Présenté par. La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) 24 HEURES POUR UN QUÉBEC APPRENANT 30 et 31 mai 2013 Document préparatoire Présenté par La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) La Table des responsables de l'éducation des adultes et

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes Cadre de référence Secteur de la formation professionnelle et technique et de la formation continue Direction de l éducation des

Plus en détail

Mineurs non accompagnés en Suisse Brochure d accueil et d information

Mineurs non accompagnés en Suisse Brochure d accueil et d information Mineurs non accompagnés en Suisse Brochure d accueil et d information Bienvenue! La vie en Suisse A ton arrivée en Suisse, tout peut te sembler nouveau. Beaucoup de questions se posent: Comment fonctionne

Plus en détail

Rapport de fin de mandat. Vice-présidence interne FÉÉCUM 2010-2011

Rapport de fin de mandat. Vice-présidence interne FÉÉCUM 2010-2011 Rapport de fin de mandat Vice-présidence interne FÉÉCUM 2010-2011 Rachel Losier Déposé le 23 mars 2011 Université de Moncton Nous voici à la fin du mandat 2010-2011! Je peux constater, avec un recul, que

Plus en détail

À la une À la une À la une À la une À la une

À la une À la une À la une À la une À la une Le Futé - OCTOBRE MAI 2012 2012 À la une À la une À la une À la une À la une PLEINS FEUX SUR Catherine Althot, formatrice en animation scientifique EXPO-SCIENCES 2013 L événement aura lieu les 15 et 16

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Cap sur la prévention Le leadership des directions d école au service de l implantation de la réponse à l intervention dans les écoles

Cap sur la prévention Le leadership des directions d école au service de l implantation de la réponse à l intervention dans les écoles Le leadership des directions d école au service de l implantation de la réponse à l intervention dans les écoles Pascal Lefebvre PhD Université d Ottawa Origine Description Calendrier d implantation Ressources

Plus en détail

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 Faculté des sciences de l administration Le Service de placement Plan de cours Hiver 2009 Le 22 décembre 2008 STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 Responsable du stage (École de comptabilité - pédagogie)

Plus en détail

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal lors du séminaire en éducation Beijing, le 23 septembre 2005 Sanghai, le 26 septembre

Plus en détail

La recette des métiers

La recette des métiers Jeu orientant La recette des métiers Guide pédagogique Réalisé par Julie Dussault et Sylvaine Lefebvre, conseillères pédagogiques Mise en contexte Les jeunes du secondaire ont plusieurs choix scolaires

Plus en détail

LA TRANSITION À L'ÂGE ADULTE DES JEUNES DES CJ: DES SAVOIRS SCIENTIFIQUES QUI PEUVENT CHANGER LES PRATIQUES.

LA TRANSITION À L'ÂGE ADULTE DES JEUNES DES CJ: DES SAVOIRS SCIENTIFIQUES QUI PEUVENT CHANGER LES PRATIQUES. LA TRANSITION À L'ÂGE ADULTE DES JEUNES DES CJ: DES SAVOIRS SCIENTIFIQUES QUI PEUVENT CHANGER LES PRATIQUES. Marie Robert, Monique Séguin, Annie Desgranges et Guy Beauchamp LES RECHERCHES EN PARTENARIAT

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT LA FARANDOLE ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE En

Plus en détail

Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi.

Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi. Service d accès et de soutien à l apprentissage Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi. Ça y est, tu es dans ton sprint final à l école secondaire! L Université de Moncton

Plus en détail

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique Vous êtes présentement dans le processus de reconnaissance pour devenir responsable d un service de garde

Plus en détail

Portrait de la première cohorte d étudiants collégiaux issus du renouveau pédagogique

Portrait de la première cohorte d étudiants collégiaux issus du renouveau pédagogique Portrait de la première cohorte d étudiants collégiaux issus du renouveau pédagogique Atelier du CAPRES sur les étudiants du renouveau pédagogique Québec, 15 mars 2012 Marco Gaudreault http://www.photo-libre.fr

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION Plan de cours Été 2005 Le 30 mars 2005 STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 Responsable du stage (École de comptabilité - pédagogie) : Coordonnatrice au Centre des

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Pour expatriés et impatriés de toutes nationalités

Courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Pour expatriés et impatriés de toutes nationalités Courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Pour expatriés et impatriés de toutes nationalités Plan Mondassur, courtier d assurances spécialisé en mobilité internationale Notre offre de

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 Soutenir les pères en période de séparation Présenté par : Patrick Cavalier, intervenant & directeur général

Plus en détail

Soutien scolaire. Mode d emploi

Soutien scolaire. Mode d emploi Soutien scolaire Mode d emploi Raïssa MALU Madimba KADIMA-NZUJI Soutien scolaire Mode d emploi L Harmattan, 2011 5-7, rue de l Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr

Plus en détail

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants 12 novembre 2015 Les inspirations d ailleurs et la réflexion

Plus en détail

SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE. Tunis 13 novembre 2012

SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE. Tunis 13 novembre 2012 SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE Tunis 13 novembre 2012 Introduction La jeunesse est un stade qui sépare l enfance de l âge adulte de l individu, vécu différemment d une personne à une autre où chacun organise

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

2.1 Identification des présences et constatation du quorum

2.1 Identification des présences et constatation du quorum COMPTE RENDU DE LA 2 e RÉUNION DE LA COMMISSION DES ÉTUDES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011 TENUE LE MARDI 5 OCTOBRE 2010 À 13 H 30, AU LOCAL F-240 Présences : Absence : Invité(e)s : Présidente d assemblée

Plus en détail

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009)

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Alexandre Paré Direction de l enseignement collégial Contexte et objectif Travaux initiés par la Direction

Plus en détail

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

Je suis sportif Et aussi bénévole dans mon club! Fichier pédagogique de sensibilisation au bénévolat

Je suis sportif Et aussi bénévole dans mon club! Fichier pédagogique de sensibilisation au bénévolat Je suis sportif Et aussi bénévole dans mon club! Fichier pédagogique de sensibilisation au bénévolat Sommaire Introduction I. C est quoi être bénévole? II. Pourquoi être bénévole? III. Pour faire quoi?

Plus en détail

Partie I. Points de repères et recommandations pour conduire sa formation

Partie I. Points de repères et recommandations pour conduire sa formation Partie I Points de repères et recommandations pour conduire sa formation 1/ A qui s adresse le BAFD? Le Brevet d Aptitude aux Fonctions de Direction (BAFD) a pour finalité de «développer, dans le cadre

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

Participants en visioconférence

Participants en visioconférence Rencontre annuelle des superviseurs en orthophonie et en audiologie 23 avril 2010 Participants en visioconférence Site 1 Site 2 Site 3 Site 4 Site 5 CSSS Jonquière CHUS Sherbrooke / CR de l Estrie CSSS

Plus en détail

Nouvelle à l intention du personnel

Nouvelle à l intention du personnel Nouvelle à l intention du personnel Mardi 13 janvier 2015 À l intention des enseignants(es) d anglais et des conseillers (ères) en orientation Tirage des bourses EXPLORE pour vos élèves Il ne reste que

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT GEORGES-ÉTIENNE-CARTIER ANNÉE 2015-2016 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

ÉCHELLE GRADUÉE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE SIM (SUIVI INTENSIF DANS LE MILIEU) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010

ÉCHELLE GRADUÉE DE FIDÉLITÉ AU MODÈLE SIM (SUIVI INTENSIF DANS LE MILIEU) PROGRAMME PRIORITÉ AU LOGEMENT Tsemberis et Stefancic, AVRIL 2010 CHOIX ET STRUCTURE DU LOGEMENT 1. Choix du logement. Les participants au programme choisissent le lieu et les autres caractéristiques de leur logement. 2. Disponibilité du logement. Mesure dans laquelle

Plus en détail

«La plus belle chose qui m est arrivée,

«La plus belle chose qui m est arrivée, «La plus belle chose qui m est arrivée, c est d être née francophone dans un milieu minoritaire.» À tort ou à raison, on associe souvent l exogamie à l assimilation qui, elle, contribue à l érosion de

Plus en détail

Le stage en entreprise

Le stage en entreprise Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz 45460 LES BORDES Le stage en entreprise Semaine du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2015 Le rapport de stage se fera sous la forme d un diaporama avec présentation

Plus en détail

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial LAMOTHE, Christiane Collège Édouard-Montpetit. Janvier 2002. POURQUOI J ÉTUDIE? parce que j ai un projet d étude assez défini; parce que

Plus en détail