PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014"

Transcription

1 PUITS HUDSON-ACRES 25 NOVEMBRE 2014

2 HUDSON-ACRES Historique : Au début des années 80, une problématique de pression et d alimentation en eau est présente. Plusieurs solutions sont étudiées : forage d un nouveau puits, alimentation en eau par la ville de Hudson et construction d une station de pompage. Finalement, en octobre 1993, une nouvelle station de pompage est mise en service. Cette station permet de régler la problématique de pression d eau et améliore la qualité de l eau. (Désinfection et enlèvement du fer et du manganèse). (Règlement # 481: $)

3 LES INSTALLATIONS Puits d eau brute, 56 rue Sandridge Station de traitement, 4001 rte Harwood Le traitement actuel est le suivant : Pompe d eau brute; Préoxydation (précipitation du fer et du manganèse); Ajustement de ph; Aération (hydrochargeur); Filtration; Désinfection (chloration); Distribution.

4 LES INSTALLATIONS La station est raccordée par télémétrie à l usine de filtration pour un suivi 24h/24

5 EXIGENCES ET ANALYSES Analyses bactériologiques : Sur le réseau d aqueduc, des analyses bactériologiques (E.coli et coliformes totaux) sont effectuées deux fois par mois. Lors des dernières années, aucune présence de bactérie E. coli n a jamais été détectée. Depuis 2006, la réglementation exige des analyses à l eau brute du puits. (Virus coliphage F-spécifique et bactéries entérocoques)

6 BACTÉRIES ENTÉROCOQUES Définition : (selon le règlement sur la qualité de l eau potable et le centre d expertise en analyse environnementale du Québec) Bactéries entérocoques : groupe hétérogène de bactéries naturellement présentes dans la flore intestinale des humains et des animaux. Elles sont plus persistantes dans l environnement que les E. Coli. Son analyse est exigée pour le contrôle de l eau brute souterraine non désinfectée. Bactérie Escherichia coli (E. coli) : cette bactérie fait partie du groupe des coliformes totaux et elle est la seule espèce qui est strictement d origine fécale. Elles sont donc considérées comme le meilleur indicateur d une contamination d origine fécale. Leur présence dans l eau potable signifie que cette eau peut contenir des microorganismes pathogènes.

7 PROBLÉMATIQUE ACTUELLE En octobre 2013, le suivi microbiologique effectué sur l eau brute du puits a révélé la présence de bactéries entérocoque. L installation de production d eau potable desservant le quartier est munie d un système de désinfection qui ne répond pas aux nouvelles normes provinciales adoptées en 2001, l eau distribuée fait donc l objet d un avis d ébullition. En avril 2014, lors de la dernière inspection du puits Hudson Acres, des signes majeurs de dégradation furent constatés. Le puits est perforé.

8 PUITS HUDSON-ACRES

9 EXIGENCES DU MDDELCC Mise en place d une campagne d échantillonnage sur l eau brute en période estivale Évaluation de la vulnérabilité de l eau souterraine (Mesure de l indice DRASTIC) Délimitation de l aire d alimentation et des périmètres de protection et inventaire des activités à risque.

10 ACTIONS ET INTERVENTIONS DE VAUDREUIL-DORION Novembre 2013, inspection télévisée du puits. Novembre 2013, début de la campagne d échantillonnage sur 26 semaines. (en janvier 2014, le MDDELCC exige que l échantillonnage soit suspendu durant la période de gel) Novembre 2013, réalisation d une étude pour déterminer la vulnérabilité de l eau souterraine et la délimitation de l aire d alimentation, délimitation des périmètres de protection et réalisation de l inventaire des activités à risque. Janvier 2014, réalisation d une étude pour valider la capacité de désinfection des équipements en place.

11 ACTIONS ET INTERVENTIONS DE VAUDREUIL-DORION Avril 2014, 2 e inspection télévisée du puits réalisée dans le cadre d un mandat de nettoyage du puits. Lors de l inspection, il a été noté que le puits était perforé. Mai 2014, démarche auprès de la ville de Hudson pour évaluer la possibilité que celle-ci alimente le secteur. La ville de Hudson n a pas la capacité nécessaire pour répondre à ses propres besoins actuels. Juillet 2014, réalisation d une étude préliminaire pour évaluer les différentes pistes de solutions pour alimenter le secteur. Aout 2014, l étude préliminaire favorise l installation d une conduite entre le secteur Como et le secteur Hudson-Acres pour alimenter le secteur par le réseau de Vaudreuil.

12 SOLUTION 1 Creusage d un nouveau puits et installation d un système de désinfection U.V. Coût estimé des travaux: $ + forage additionnel Forage, essais de pompage, analyses d eau, hydrogéologue et équipement de pompage. * $ (par forage) Travaux de raccordement du nouveau puits à la station de pompage Hudson-Acres $ (selon la localisation du nouveau puits) Installation d un système d Ultra-Violet, instrumentation et contrôle et remplacement du groupe électrogène $

13 SOLUTION 1 Creusage d un nouveau puits et installation d un système de désinfection U.V. Les nouvelles exigences légales obligent à établir un rayon de protection de 30 mètres. Considérant la problématique du secteur, des discussions ont été entamées avec le MDDELCC pour obtenir une dérogation. L alimentation en eau via un puits présente un plus haut risque de coupure d eau ou d avis d ébullition comparativement à l alimentation en eau par l usine de filtration.

14 ÉCHÉANCIER PROPOSÉ Étape du projet Date de réalisation Demande de dérogation Novembre 2014 Demande de subvention Décembre 2014 Caractérisation de l eau pour le nouveau puits Mai 2015 Plans et devis Août 2015 Demandes d autorisations Octobre 2015 Début des travaux Décembre 2015 Fin des travaux Mars 2016

15 SOLUTION 2 Alimentation du secteur par le prolongement d une conduite d aqueduc à partir du secteur Como Coût estimé des travaux: $ Description des travaux : conduite d aqueduc de mètres, pompes, raccordements et modifications aux stations de pompage. L alimentation en eau potable à partir de l usine de filtration permettrait de garantir une fourniture en eau potable de bonne qualité et en quantité suffisante.

16 LOCALISATION

17 ÉCHÉANCIER PROPOSÉ Étape du projet Date de réalisation Demande de subvention Décembre 2014 Études géotechniques Avril 2015 Plans et devis Juin 2015 Demandes d autorisations Août 2015 Début des travaux Octobre 2015 Fin des travaux Mars 2016

18 HUDSON-ACRES Options Coût annuel par unité (20 ans) Coût annuel par unité (30 ans) Coût annuel Évaluation $ (20 ans) Coût annuel Évaluation $ (30 ans) Solution $ Solution $ 284 $ 295 $ $ 813 $ $ 810 $ Règlement d emprunt Filtration (Évaluation de $) Actuel : 99 $ À venir : 101 $ Note : réduire de 50 % ces montants si subvention PRIMEAU accordée.

19 HUDSON-ACRES PÉRIODE DE QUESTIONS

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Direction des communications Ville de Lévis Ordre du jour Accueil et mot de bienvenue 1.

Plus en détail

RENCONTRE D INFORMATION

RENCONTRE D INFORMATION RENCONTRE D INFORMATION PROJET D INFRASTRUCTURES D AQUEDUC, D ÉGOUT SANITAIRE ET DE VOIRIE Secteur Du Domaine Rue Bernard-Boucher et Grande-Allée Le mardi 18 septembre 2012 1 ORDRE DU JOUR Mot de bienvenue

Plus en détail

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Soirée de consultation du 4 février 2009 Direction Environnement & infrastructures Ville

Plus en détail

Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014

Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Nom de l installation de distribution : Système de distribution d eau potable de la Ville de Drummondville

Plus en détail

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU)

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Mise MISE aux AUX normes NORMES des usines DES (MNU) USINES (MNU) 1.0 Présentation d ensemble

Plus en détail

Étude de faisabilité. Implantation des services d aqueduc et d égout domestique dans le secteur du domaine André

Étude de faisabilité. Implantation des services d aqueduc et d égout domestique dans le secteur du domaine André Étude de faisabilité Implantation des services d aqueduc et d égout domestique dans le secteur du domaine André Historique Depuis plusieurs années, des propriétaires/résidents demandent ponctuellement

Plus en détail

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Colloque «Tous en action pour la St-François» Conférence de Michel Cyr 11 juin 2013 1 Plan de la présentation 1 : Contexte et définitions

Plus en détail

Attendu que la Municipalité de Nominingue doit se conformer au règlement provincial relatif à la qualité de l eau potable ;

Attendu que la Municipalité de Nominingue doit se conformer au règlement provincial relatif à la qualité de l eau potable ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOMININGUE Règlement numéro 2010-338 Décrétant une dépense de 3 519 811,00 $ et un emprunt de 3 519 811,00 $ relatifs à la construction d une station de pompage

Plus en détail

Cyanobactéries et cyanotoxines: impacts sur la production d eau potable

Cyanobactéries et cyanotoxines: impacts sur la production d eau potable Cyanobactéries et cyanotoxines: impacts sur la production d eau potable Caroline Robert Direction des politiques de l eau Cyanobactéries et cyanotoxines: impacts sur la production d eau potable 1. Principes

Plus en détail

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY

ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY ANTOINE LAPORTE VILLE DE REPENTIGNY VERS UNE GESTION DURABLE ET RESPONSABLE DES RESSOURCES EN EAU CARA LE 19 OCTOBRE 2012 LES AMÉLIORATIONS APPORTÉES À LA COLLECTE DES EAUX BRUTES LA PROBLÉMATIQUE D APPROVISIONNEMENT

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 21 JANVIER 2013 19 H 30 ORDRE DU JOUR

SÉANCE ORDINAIRE DU 21 JANVIER 2013 19 H 30 ORDRE DU JOUR SÉANCE ORDINAIRE DU 21 JANVIER 2013 19 H 30 ORDRE DU JOUR Minute de réflexion Présences 1. ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR 2. ADOPTION DES PROCÈS-VERBAUX 2.1 Assemblée publique de consultation et séance ordinaire

Plus en détail

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives La chloration de l eau potable Solutions alternatives Inconvenients de la chloration Goût et odeur Addition d une substance chimique Formation des sous-produits Pas efficace contre les protozoaires Applications

Plus en détail

Système automatisé de réduction des déchets dans un puits d eau potable. Étude de cas

Système automatisé de réduction des déchets dans un puits d eau potable. Étude de cas Concept du projet Système automatisé de réduction des déchets dans un puits d eau potable Étude de cas La ville de Blind River a construit une nouvelle installation de traitement d eau avec une filtration

Plus en détail

DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE COMMUNE DE PORT DE BOUC

DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE COMMUNE DE PORT DE BOUC DEPARTEMENT DES BOUCHES DU RHONE COMMUNE DE PORT DE BOUC PLAN LOCAL D URBANISME PIECE N 6.2.1 ANNEXES SANITAIRES EAU POTABLE : NOTICE TECHNIQUE Le réseau d adduction d eau potable La Communauté d Agglomération

Plus en détail

Avis sur le projet d usine de compostage de boues septiques à Saint-Damien

Avis sur le projet d usine de compostage de boues septiques à Saint-Damien Avis sur le projet d usine de compostage de boues septiques à Saint-Damien Présenté à la demande du Mouvement écologique mathalois par Le Conseil régional de l environnement de Lanaudière 365 rue Saint-Louis

Plus en détail

FOURNITURE D UN SERVICE DE RÉPARATION DE POMPES POUR DIVERSES STATIONS DE POMPAGE POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE D UN SERVICE DE RÉPARATION DE POMPES POUR DIVERSES STATIONS DE POMPAGE POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE D UN SERVICE DE RÉPARATION DE POMPES POUR DIVERSES STATIONS DE POMPAGE POUR LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-15-103 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture d un service

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN EAU

APPROVISIONNEMENT EN EAU APPROVISIONNEMENT EN EAU Pourquoi est-ce un problème prioritaire? Deux raisons principales font de l approvisionnement en eau un enjeu important pour le territoire du COBAMIL. D abord, l eau brute destinée

Plus en détail

Demande de fragmentation ou de dispense des exigences réglementaires Réseaux d eau potable

Demande de fragmentation ou de dispense des exigences réglementaires Réseaux d eau potable Ministère de l Environnement Demande de fragmentation ou de dispense des exigences réglementaires Réseaux d eau potable Numéro de référence À usage interne seulement Paiement reçu Date (aaaa/mm/jj) $ Initiales

Plus en détail

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014

Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 Rapport 2015 sur le Prix et la Qualité du Service Distribution de l Eau potable En 2014 1 Sommaire Préambule :...4 1. Caractérisation technique du service :... 5 2 Présentation du territoire desservi :...

Plus en détail

USAGE DE L EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL JUIN 2015

USAGE DE L EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL JUIN 2015 Titre BILAN 2014 USAGE DE L EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL JUIN 2015 Service de l eau BILAN DE L USAGE DE L EAU POTABLE 2014 1 Table des matières BILAN 2014 USAGE DE L EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL JUIN 2015

Plus en détail

Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine. Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine

Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine. Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine Les microbes et l eau souterraine Au Québec, les réserves d eau souterraine

Plus en détail

Article 1. Préambule. Article 2. Terminologie PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE VAL SAINT-FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DE STOKE

Article 1. Préambule. Article 2. Terminologie PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE VAL SAINT-FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DE STOKE PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE VAL SAINT-FRANÇOIS MUNICIPALITÉ DE STOKE RÈGLEMENT NUMÉRO 502 RÈGLEMENT PORTANT SUR LES ENTENTES RELATIVES À DES TRAVAUX MUNICIPAUX CONSIDÉRANT QUE

Plus en détail

Guide des directives liées à l'évaluation des risques à la santé relatifs aux petits réseaux d'eau potable

Guide des directives liées à l'évaluation des risques à la santé relatifs aux petits réseaux d'eau potable Guide des directives liées à l'évaluation des risques à la santé relatifs aux petits réseaux d'eau potable Document de soutien au protocole sur l'eau potable du programme salubrité de l'eau Direction de

Plus en détail

Le conseil décrète ce qui suit :

Le conseil décrète ce qui suit : C A N A D A Province de Québec Ville de Thetford Mines Le 13 juillet 2009 RÈGLEMENT N O 314 Règlement décrétant une dépense et un emprunt de 4 488 700 $ pour des travaux de préparation du projet définitif

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AU DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES DU QUÉBEC

PROGRAMME D APPUI AU DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES DU QUÉBEC PROGRAMME D APPUI AU DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES DU QUÉBEC Version du 12 février 2016 NOTE AU LECTEUR Le Programme d appui au développement des entreprises agricoles du Québec est entré en

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

que la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain a adopté le règlement numéro 162 relatif aux divers permis et certificats;

que la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain a adopté le règlement numéro 162 relatif aux divers permis et certificats; que la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain a adopté le règlement numéro 162 relatif aux divers permis et certificats; que ledit règlement numéro 162 est entré en vigueur le 8 décembre 1999 et a été

Plus en détail

Mesures correctives à prendre pour les petits réseaux d eau potable n utilisant pas de chlore. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Mesures correctives à prendre pour les petits réseaux d eau potable n utilisant pas de chlore. Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Mesures correctives à prendre pour les petits réseaux d eau potable n utilisant pas de chlore Ministère de la Santé et des Soins de longue durée 1er décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 I:

Plus en détail

Exigences environnementales. dans le secteur. minier. Colloque sur les mines à ciel ouvert 18 octobre 2014

Exigences environnementales. dans le secteur. minier. Colloque sur les mines à ciel ouvert 18 octobre 2014 Exigences environnementales dans le secteur minier Colloque sur les mines à ciel ouvert 18 octobre 2014 Plan de la présentation 1 Le ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte

Plus en détail

Protocole pour les systèmes d eau potable centralisés dans les collectivités des Premières nations

Protocole pour les systèmes d eau potable centralisés dans les collectivités des Premières nations Protocole pour les systèmes d eau potable centralisés dans les collectivités des Premières nations Normes de conception, de construction, de fonctionnement, d'entretien et de surveillance des systèmes

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière

DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière DIAGNOSTIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Transaction immobilière Articles L1331-11-1 du code de la santé publique et L271-4 du code de la construction et de l habitation Date de la visite : 02/11/2015

Plus en détail

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage Nom du requérant : Adresse du site : Numéro d identification du bien-fonds

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les

Plus en détail

Minute de réflexion Présences

Minute de réflexion Présences SÉANCE ORDINAIRE DU 1 ER OCTOBRE 2012 19 H 30 ORDRE DU JOUR Minute de réflexion Présences 1. ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR 2. ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL 2.1 Séance ordinaire du 17 septembre 2012 3. PÉRIODE

Plus en détail

1- Mme Nathalie Naud 4- M. Michel Blackburn 2- Absent 5- Mme Manon Gauthier 3- M. Mario Denis 6- M. Michel Bertrand

1- Mme Nathalie Naud 4- M. Michel Blackburn 2- Absent 5- Mme Manon Gauthier 3- M. Mario Denis 6- M. Michel Bertrand Le 14 septembre 2015 Séance ordinaire du conseil de la Ville de Cap-Santé, tenue ce 14 septembre 2015 à 19h00 au lieu ordinaire des délibérations, 12, rue Déry à Cap-Santé et ce, en conformité avec la

Plus en détail

M a i s o n O ` B r i e n CONSULTATION PUBLIQUE MAI 2007 CONSULTATION PUBLIQUE

M a i s o n O ` B r i e n CONSULTATION PUBLIQUE MAI 2007 CONSULTATION PUBLIQUE CONSULTATION PUBLIQUE HISTORIQUE de la MAISON À l origine, construite en 1930 pour M. Ambrose O Brien comme résidence d été. Elle s appelait Kincora Lodge. 3 étages et de 760 mètres carrés, la maison a

Plus en détail

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!).

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!). Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada LE BIOLOGIQUE DE L EAU SOUTERRAINE Décembre 1997 ***-*** **-** QU EST-CE QUE LE BIOLOGIQUE DE L EAU? L eau utilisée à des fins de

Plus en détail

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Résultats des analyses sur la qualité de l'eau effectués par l opérateur 4 Résultats des analyses

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO : 247. La greffière, Blandine Boulianne, est présente. Le directeur général, Jean-Yves Forget, est présent.

RÈGLEMENT NUMÉRO : 247. La greffière, Blandine Boulianne, est présente. Le directeur général, Jean-Yves Forget, est présent. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO : 247 Règlement relatif à l entretien des systèmes de traitement tertiaire avec désinfection par rayonnement ultraviolet. À la séance ordinaire

Plus en détail

Des infrastructures intelligentes à ville de Rosemère

Des infrastructures intelligentes à ville de Rosemère Des infrastructures intelligentes à ville de Rosemère LBi Québec est une équipe d expérience regroupant des partenaires du milieu des telecoms, des infrastructures et de la géomatique afin d'offrir une

Plus en détail

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-14-174 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour des services

Plus en détail

Règlement numéro 2014-635 établissant les taux de taxes, les compensations et les conditions de perception pour l année financière 2015

Règlement numéro 2014-635 établissant les taux de taxes, les compensations et les conditions de perception pour l année financière 2015 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES PAYS-D EN-HAUT VILLE D ESTÉREL Règlement numéro 2014-635 établissant les taux de taxes, les compensations et les conditions de perception pour l année financière 2015 ATTENDU

Plus en détail

PRÉSENTATION DES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES 2014 PAR MADAME LOUISE GALLANT, MAIRESSE

PRÉSENTATION DES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES 2014 PAR MADAME LOUISE GALLANT, MAIRESSE PRÉSENTATION DES PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES 2014 PAR MADAME LOUISE GALLANT, MAIRESSE Chères Sophiennes, chers Sophiens, Nous vous présentons les prévisions budgétaires 2014 de façon juste et transparente.

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre

Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre DEPARTEMENT DU JURA Arrondissement de DAMPIERRE Dampierre Evans Salans Ranchot Syndicat Intercommunal des Eaux de Dampierre Rapport annuel 2012 sur le prix et la qualité de l eau potable. RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1167-14

RÈGLEMENT NUMÉRO 1167-14 RÈGLEMENT NUMÉRO 1167-14 Règlement concernant l imposition des taux de taxation, compensations et tarifs pour l exercice financier 2015 ATTENDU que le Conseil de la Ville de Marieville a adopté, le 16

Plus en détail

Plan de Gestion Environnementale

Plan de Gestion Environnementale Plan de Gestion Environnementale RBQ : 2951-8768-69 151 PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE INTRODUCTION Le Plan de Gestion Environnementale (PGE) regroupe un certain nombre de composantes du système de gestion

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-BAPTISTE

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-BAPTISTE LE 4 JUIN 2013 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-BAPTISTE Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil de ladite municipalité tenue le mardi 4 juin 2013 sur les 19 h 35 au centre communautaire

Plus en détail

Un environnement urbain favorable à la santé

Un environnement urbain favorable à la santé Orient5-SOLS ET EAU_FINAL_Mise en page 1 05/06/12 10:48 AM Page 1 Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Plan régional de santé publique 2010-2015 Un environnement urbain favorable à la

Plus en détail

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com»

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» 02 43 53 53 54 Maîtriser la qualité de l'eau dans le but de Eviter les risques sanitaires

Plus en détail

Province de Québec MRC de Drummond Paroisse de Sainte-Brigitte-des-Saults

Province de Québec MRC de Drummond Paroisse de Sainte-Brigitte-des-Saults Province de Québec MRC de Drummond Paroisse de Sainte-Brigitte-des-Saults Règlement no. 405/2015 Pour fixer les taux de taxes pour l exercice financier 2016 et les conditions de perception ATTENDU le contenu

Plus en détail

Comité consultatif d urbanisme

Comité consultatif d urbanisme de la séance du comité consultatif d urbanisme tenue à Hudson le jeudi 15 mai 2014, à 19 h, dans les locaux de la Maison Halcro au 539, rue Main, Hudson, à laquelle sont présents: Présent : Deborah Woodhead,

Plus en détail

RÈGLEMENT #405 RÈGLEMENT SUR LES ENTENTES RELATIVES À L EXÉCUTION DE TRAVAUX MUNICIPAUX PAR DES PROMOTEURS

RÈGLEMENT #405 RÈGLEMENT SUR LES ENTENTES RELATIVES À L EXÉCUTION DE TRAVAUX MUNICIPAUX PAR DES PROMOTEURS RÈGLEMENT #405 RÈGLEMENT SUR LES ENTENTES RELATIVES À L EXÉCUTION DE TRAVAUX MUNICIPAUX PAR DES PROMOTEURS CONSIDÉRANT que la Municipalité du Village de Tring-Jonction désire se prévaloir notamment des

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE WICKHAM

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE WICKHAM MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE WICKHAM PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du Conseil municipal, tenue lundi le 10 juin 2015 à 21 h 10 à la salle de conférence de l hôtel

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-FRANÇOIS-DE-L ÎLE-D ORLÉANS M.R.C. ÎLE D ORLÉANS. Règlement n o

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-FRANÇOIS-DE-L ÎLE-D ORLÉANS M.R.C. ÎLE D ORLÉANS. Règlement n o PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-FRANÇOIS-DE-L ÎLE-D ORLÉANS M.R.C. ÎLE D ORLÉANS Règlement n o 011-088 relatif à l entretien des installations septiques (systèmes de traitement tertiaire de désinfection

Plus en détail

PLAN OPÉRATIONNEL DU RÉSEAU D EAU POTABLE DE LA MUNICIPALITÉ DE RUSSELL. Révision 2

PLAN OPÉRATIONNEL DU RÉSEAU D EAU POTABLE DE LA MUNICIPALITÉ DE RUSSELL. Révision 2 PLAN OPÉRATIONNEL DU RÉSEAU D EAU POTABLE DE LA MUNICIPALITÉ DE RUSSELL Révision 2 Ce plan opérationnel décrit et documente le Système de gestion de la qualité (SGQ) du réseau d eau potable de la municipalité

Plus en détail

Relatif à l entretien des installations septiques tertiaires (Désinfection par rayonnement ultraviolet)

Relatif à l entretien des installations septiques tertiaires (Désinfection par rayonnement ultraviolet) Règlement N o 642-2014 Relatif à l entretien des installations septiques tertiaires (Désinfection par rayonnement ultraviolet) ATTENDU qu aux termes du deuxième alinéa de l'article 87.14.1 du Règlement

Plus en détail

Les transactions immobilières

Les transactions immobilières Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Les transactions immobilières 6 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés

Plus en détail

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015

CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON. 20 avril 2015 CONSULTATIONS PUBLIQUES LIGNE VAUDREUIL HUDSON 20 avril 2015 RÔLES ET RESPONSABILITÉS DE L AMT RÔLE ET RESPONSABILITÉS DE L AMT NOS MANDATS MÉTROPOLITAINS Nos mandats Planifier, coordonner, intégrer et

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE DISPOSITIFS ANTI-REFOULEMENT. Codification administrative

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE DISPOSITIFS ANTI-REFOULEMENT. Codification administrative PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE DISPOSITIFS ANTI-REFOULEMENT Codification administrative Programme d aide financière - Dispositifs anti-refoulement RENSEIGNEMENTS SUR LE PROGRAMME Qu est-ce que le programme

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE Projet N 105576.001 104858.002 Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE ET RÉFECTION DES RUES DU VILLAGE (2014-2015)

Plus en détail

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement

Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY. Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Le cycle de l eau potable sur la commune d ORSAY Pierre GUINET - Audrey GUERN Suez Environnement Contrat de gestion déléguée La commune d Orsay est responsable de la distribution de l eau potable à ses

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE La station de traitement d eau de Chenecey-Buillon après totale rénovation

DOSSIER DE PRESSE La station de traitement d eau de Chenecey-Buillon après totale rénovation DOSSIER DE PRESSE La station de traitement d eau de Chenecey-Buillon après totale rénovation Inauguration le 22 mars 2016 Journée mondiale de l eau Contacts Ville de Besançon : Direction Eau et Assainissement

Plus en détail

Sont présents les membres du conseil des districts numéros : La secrétaire-trésorière est également présente.

Sont présents les membres du conseil des districts numéros : La secrétaire-trésorière est également présente. Le 10 août 2015 Séance ordinaire du conseil de la Ville de Cap-Santé, tenue ce 10 août 2015 à 19h00 au lieu ordinaire des délibérations, 12, rue Déry à Cap-Santé et ce, en conformité avec la Loi sur les

Plus en détail

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin

Strasbourg PLAN LOCAL D URBANISME. Commune d ECKBOLSHEIM. 6.2. Annexe sanitaire Eau potable. Département du Bas-Rhin Strasbourg Communauté Urbaine Communauté Urbaine de Strasbourg Commune d ECKBOLSHEIM Département du Bas-Rhin PLAN LOCAL D URBANISME 6.2. Annexe sanitaire Eau potable Dossier approuvé Décembre 2007 Communauté

Plus en détail

Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets. AMORCE 27 juin 2012

Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets. AMORCE 27 juin 2012 Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets AMORCE 27 juin 2012 Le SIPPEREC LES COMPÉTENCES : Compétence Electricité Concession service public de la distribution et de la

Plus en détail

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm

Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 103 %TUV 1.0 Détermination du pourcentage de transmittance UV : méthode par spectrophotométrie UV-visible, lecture à 254 nm 2016-02-03 (révision

Plus en détail

La nouvelle Vie de l Eau!

La nouvelle Vie de l Eau! La nouvelle Vie de l Eau! La ressource EAU, à l infini L accès à l eau et son utilisation raisonnée du 21e siècle. Selon l ONU et le Conseil mondial de l eau, la crise de l eau affectera près de la moitié

Plus en détail

Vidange Collective des Fosses septiques

Vidange Collective des Fosses septiques Municipalité de Grenville-sur-la-Rouge Vidange Collective des Fosses septiques Oriana Farina, MSc. Inspectrice en environnement Introduction Depuis 1999, des signalements de floraison d algues bleu-vert

Plus en détail

La gestion des petits réseaux: un cas type?

La gestion des petits réseaux: un cas type? La gestion des petits réseaux: un cas type? Nathalie Houle, ingénieure nieure et analyste en eau potable, MDDEP Josée e Chartrand, Inf. M.Sc., conseillère en santé et environnement, DSP Mauricie-Centre

Plus en détail

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-CHARLES-DE- BELLECHASSE DÉCRÈTE CE QUI SUIT:

LE CONSEIL DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-CHARLES-DE- BELLECHASSE DÉCRÈTE CE QUI SUIT: QUÉBEC M.R.C. DE BELLECHASSE Règlement décrétant une dépense de 6 219 740 $ et un emprunt de 6 219 740 $ pour la mise aux normes des équipements d eau potable et la construction d un réservoir d eau potable

Plus en détail

VILLE DE SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES

VILLE DE SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES VILLE DE SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES RÈGLEMENT D EMPRUNT NUMÉRO REGVSAD-2009-155 RÈGLEMENT D EMPRUNT DE 1 000 000 $ POUR CARACTÉRISATION ET DÉCONTAMINATION DU SITE DE LA MONTÉE DU COTEAU AVIS DE MOTION

Plus en détail

La vidange de votre installation septique

La vidange de votre installation septique La vidange de votre installation septique Guide du Propriétaire SAISON 2012-2013 «La vidange de votre installation septique un geste important pour l environnement» NOUVEAU SERVICE La municipalité de Saint-Aubert

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE LAC-AU-SAUMON

MUNICIPALITÉ DE LAC-AU-SAUMON Présents : MUNICIPALITÉ DE LAC-AU-SAUMON Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal tenue le 7 juillet 2014, à 20h00, à la salle du conseil, située au 36, rue Bouillon, à Lac-au-Saumon Michel

Plus en détail

PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE

PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE Julie René, Ing Chef de division gestion des infrastructures TABLE DES MATIÈRES Préambule (mise en contexte des projets

Plus en détail

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Direction de santé publique Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 12 novembre 2014 MISE EN CONTEXTE Le 10

Plus en détail

Chambre de commerce du Montréal 9mai 2013

Chambre de commerce du Montréal 9mai 2013 Chambre de commerce du Montréal 9mai 2013 1 Plan de la présentation Composantes du projet Échéancier de projet Évaluation environnementale (ÉE) Dossier d affaires Études techniques à venir Structure de

Plus en détail

Schéma directeur en eau potable

Schéma directeur en eau potable Syndicat Intercommunal De Saône-Ognon-Vingeanne Schéma directeur en eau potable Présentation Résumé de l étude et programme de travaux B&R Ingénierie Franche-Comté 13. avenue Aristide Briand 39100 DOLE

Plus en détail

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012

EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 EAU ET ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL 2012 Conseil de Communauté Juin 2013 1. Présentation des services et modes de gestion La Direction Eau & Assainissement : SERVICE DE L EAU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Bioréacteur à membrane

Bioréacteur à membrane Bioréacteur à membrane Une qualité exceptionnelle de rejet L effluent produit par Ecoprocess TM MBR satisfait les exigences de qualité les plus strictes en matière de rejet, incluant la désinfection, la

Plus en détail

Séance ordinaire du Conseil municipal, tenue en la salle de l hôtel de ville, le 7 décembre 2015 à 20h. ORDRE DU JOUR

Séance ordinaire du Conseil municipal, tenue en la salle de l hôtel de ville, le 7 décembre 2015 à 20h. ORDRE DU JOUR Séance ordinaire du Conseil municipal, tenue en la salle de l hôtel de ville, le 7 décembre 2015 à 20h. 1. OUVERTURE DE LA SÉANCE ORDRE DU JOUR 2. ADOPTION DE L'ORDRE DU JOUR 3. ADOPTION DES PROCÈS-VERBAUX

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : Les dispositifs d épuration des eaux usées (no 3)

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : Les dispositifs d épuration des eaux usées (no 3) L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : Les dispositifs d épuration des eaux usées (no 3) Agenda de présentation 1. La fosse septique et ses accessoires 2. Les éléments épurateurs (classique, modifié,

Plus en détail

M A N I T O B A ) Ordonnance n 109/10 ) LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS ) Le 1 er novembre 2010

M A N I T O B A ) Ordonnance n 109/10 ) LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS ) Le 1 er novembre 2010 M A N I T O B A ) ) LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS ) Le 1 er novembre 2010 DEVANT : M. Graham Lane, CA, président M me Monica Girouard, CGA, membre M me Susan Proven, CED, membre VILLE DE POWERVIEW

Plus en détail

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES

EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES COMMUNE DE NERNIER Révision du Plan Local d Urbanisme ALIMENTATION EN EAU POTABLE ANNEXES SANITAIRES Edition Mai 2012 Page 1 sur 5 SOMMAIRE 1 - GENERALITES 2 - LE SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DES MOISES

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE - Département de l'isère - Commune de BEAUFIN Mairie 38970 BEAUFIN 5 rue du portail rouge 38450 VIF SCHÉMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Phase 2 : Propositions d améliorations Mémoire explicatif

Plus en détail

À LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR LE FORMULAIRE ET DE L ENVOYER

À LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR LE FORMULAIRE ET DE L ENVOYER Ministère de l'environnement Instructions pour remplir un formulaire de classification d un sous-réseau résidentiel municipal de distribution d eau ou de distribution et d approvisionnement À LIRE ATTENTIVEMENT

Plus en détail

RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME

RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME Le présent résumé répertorie les grandes lignes, normes générales et exigences de base à connaître pour la planification de projets relatifs à l urbanisme. Lors de votre

Plus en détail

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Administration, Quai Maria-Belgia 18 CH 1800 Vevey Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Ressources En 2013, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 11.8 millions

Plus en détail

Demande de permis de construction pour une installation septique

Demande de permis de construction pour une installation septique Municipalité de Saint-Donat 490 rue Principale, Saint-Donat (Québec) J0T 2C0 Téléphone : (819) 424-2383 Télécopieur : (819) 424-2283 Demande de permis de construction pour une installation septique Propriétaire

Plus en détail

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Degrémont NF-Azur. Niveau de développement :

FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE. Degrémont NF-Azur. Niveau de développement : FICHE D ÉVALUATION TECHNIQUE DU COMITÉ SUR LES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT EN EAU POTABLE Degrémont NF-Azur Niveau de développement : EN VALIDATION À L ÉCHELLE RÉELLE Janvier 2011 1- DONNÉES GÉNÉRALES Nom

Plus en détail

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013

REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 REGIE MUNICIPALE DU SERVICE DES EAUX DE LA COMMUNE DE PAULHAN RAPPORT 2013 La Commune de Paulhan exploite en régie directe le service des eaux, dont le siège social est situé dans les locaux administratifs

Plus en détail

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime

Maîtrise de l Eau. AdductIon en eau potable. ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées. urbanisme & environnement. GénIe fluvial et maritime INGENIERIE S.A. - LUXEMBOURG AdductIon en eau potable ASSAInISSement des eaux pluviales et des eaux usées urbanisme & environnement GénIe fluvial et maritime Maîtrise de l Eau Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

Guide de réalisation des analyses de la vulnérabilité des sources destinées à l alimentation en eau potable au Québec

Guide de réalisation des analyses de la vulnérabilité des sources destinées à l alimentation en eau potable au Québec Guide de réalisation des analyses de la vulnérabilité des sources destinées à l alimentation en eau potable au Québec i COORDINATION ET RÉDACTION Catherine Mercier Shanks, Direction des eaux municipales

Plus en détail

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Rédaction : Marc Guisolan / étudiant ETC 3 / 1483 Frasses

Plus en détail

Séance d information 8 mars 2012

Séance d information 8 mars 2012 Séance d information 8 mars 2012 Infrastructures en eaux usées et eau potable Municipalité de Chelsea 1 Ordre du jour Historique du projet Étude technico-économique Échéancier du projet Volet financier

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1607

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1607 VILLE DE VAUDREUIL-DORION COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1607 RÈGLEMENT RELATIF À L USAGE DES SYSTÈMES DE TRAITEMENT TERTIAIRE DE DÉSINFECTION PAR RAYONNEMENT ULTRAVIOLET SUR LE TERRITOIRE DE

Plus en détail

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref LE RÈGLEMENT sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref consultants en environnement et génie civil Le Groupe POLY-TECH - janvier 2006 Table des matières Note au lecteur...

Plus en détail