ELECTROPHORESE : Bases physique & Applications Médicales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELECTROPHORESE : Bases physique & Applications Médicales"

Transcription

1 ELECTROPHORESE : Bases physique & Applications Médicales Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants 1 ère Année Médecine Pré-requis Généralités sur la solution, potentiel chimique, propriétés colligatives des solutions 1

2 INTRODUCTION Le phénomène de déplacement d une macromolécule chargée sous l effet d un champ électrique est appelé ELECTROPHORESE (EP) Des protéines en solution, elles sont chargées, c est une règle, lorsque le ph de la solution est différents de leur phi. Lorsqu elles sont placées dans un champ électrique, elles migrent vers l'électrode de polarité opposée. Ainsi on peut séparer les protéines d une solution colloïdale, comme le sérum humain 2

3 Intérêts Biologiques Relargage : séparer une substance en solution de son solvant en introduisant une substance plus soluble Le sérum humain : albumine et globuline L EP a permis sans risque de dénauration une analyse plus fine. L EP est largement utilisée en biologie. - Identification et fractionnement des protéines sur un critère de charge électrique superficielle qui dépend de leur phi - Récupération des protéines 3

4 Objectifs éducationnels 1- Définir l électrophorèse 2- Expliquer le principe d électrophorèse en phase liquide 3- Expliquer le principe d électrophorèse sur papier 4- expliquer le principe de l'électrophorèse sur gel 5- expliquer le principe de l'immunoélectrophorèse 6- expliquer le principe de l'électrofocalisation 7- exposer quelques applications médicales à ces technique 4

5 Fait expérimental Milieu dispersant Au début Colloïde Chargé + après un certain temps Une proréine de charge ze, placée dans un champ électrique E force F = zee Une force de frottement = fv (f = 6 r) Vitesse stationnaire si F = zee = fv v = zee/f Mobilité électrophorétique : Ue Ue Ue = ze/f = ze/6 r Ue = /6 constante dimélectrique du milieu potentiel électrocinétique de la solution 5

6 DEFINITION - L électrophorèse est une méthode de séparation de particules chargée électriquement par migration différentielle sous l action d un champ électrique. - Les particules d une solution colloïdale sont chargées la charge dépend du ph du milieu et du phi de la protéine. Si ph < phi charge négative Si ph > phi charge positive On soumet une solution colloïdale à un champ électrique (ddp) et on étudie le déplacement des protéines de la solution pour les séparer. 6

7 Electrophorèse en phase liquide C B+C B+C+A A A+B Colloïde A+B+C Appareil de Tiselius - Frontière nette initiale et au cours de la migration: --> Constance de la température, l homogénéité du champ électrique et du ph - L électrophorèse en phase liquide permet la mesure très précise des mobilités électrophorétiques et permet ainsi l analyse quantitative dans la mesure où la mobilité électrophorétique permet d identifier les substances. 7

8 Electrophorèse sur papier Ou acétate de cellulose + - Papier - Méthode simple et peu onéreuse - Aussi bien aux petites molécules comme les acides aminés qu aux protéines Mais : drainage des bandes ce qui peut diminuer la résolution 8

9 Electrophorèse sur gel D amidon ou D agar agar Le gel : matrice de polymère baignant dans une solution Tampon Fente d introduction Gel - + Lame de verre Bande à papier Bacs à électrodes - Ces gels contiennent une haute teneur en eau, l adsorption est très faible et la résolution est bien meilleure - gel d agar agar est négativement chargée, ce qui freine considérablement la migration des protéines qui sont chargée positivement 9

10 Electrophorèse sur gel de polyacrylamide + Compartiment supérieur Tampon Joint en caoutchouc Tampon Compartiment inférieur - *Mobilité électrophorétique + un effet de filtration haute résolution surtout les petites *grosses molec plus rétenues par comparaison à une série étalon masse molaire ou la forme d une protéine inconnue. 10

11 Immunoélectrophorèse Deux temps 1. EP sur gel du sérum sanguin à analyser 2. On dispose dans une gouttière, latéralement à l axe de migration un sérum riche en anticorps anti sérum humain. La rencontre AC protéine se traduit par une réaction de précipitation bien visible sous forme d un arc. Diffusion des AC Rainure(dépôt d Ac) Migration élecrophrétique Cette méthode d analyse est - Spécifique : chaque arc une protéine. - Sensible : quelques µl de sérum. 11

12 Electrofocalisation + - Anode ph faible bandes chemise ph élevé thermostatique cathode Les protéines vont se focaliser à des distances différentes correspondant à leur point isoélectrique. En vidant la colonne par le bas de recueillir les différentes fractions protéiques. Résolution : très haute (précision de 0,05 d unité ph) 12

13 Procédés de révélation - les colorants Bleu de bromophénol pour les protides, noir de soudan pour les lipides, acides périodiques puis réactif de Schiff pour les glucides. On peut ainsi localiser les zones par des taches colorées. D - Les isotopes radioactifs : Comptage ou autoradiographie - La fluorescence des substances éclairées par l UV x 13

14 Electrophorèse sur papier du sérum sanguin A 1. 1 globuline 2. 2 globuline β globuline 4. globuline Protidogramme β 1 Lipidogramme 2 Glucidogramme 14

15 EP sur gel d amidon de sérum humain. 15

16 Résumé Méthode EP en phase liquide EP sur papier Le papier est imbibé de tampon, l évaporation est contrôlée EP sur gel d amidon Ou gel d agar agar Le gel est coulé sur une lame EP sur gel de polyacrymalide Réseau de bis-acrylamide polymérisé dans un tube de Verre Immuno-électrophorèse on révèle par les réactions Ag-Ac Electrofocalisation Migration électrophorétique dans un gradient de ph Avantages et inconvénients Principales applications Délicate Simple et peu coûteuse Applicables aux petites et grandes moléc Technique de routine La migration des grosses molécules est lente bonne résolution ADN ARN Facile, Résolution très élevée enzymes Méthode très spécifique Très sensible Interprétation parfois difficile Haute sensibilité Haute résolution 16

ÉLECTROPHORÈSE. , sur un ion avec une charge q dans un champ électrique d intensité, E, est: F électrique. = qe

ÉLECTROPHORÈSE. , sur un ion avec une charge q dans un champ électrique d intensité, E, est: F électrique. = qe ÉLECTROPHORÈSE A. Théorie -l électrophorèse, la migration d un ion dans un champ électrique, est utilisée dans les séparations analytiques des molécules biologiques - selon les lois de l électrostatique,

Plus en détail

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES

EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES EVALUATION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE DES ACIDES AMINES METHODES CHROMATOGRAPHIQUES. METHODES ELECTROPHORETIQUES. DOSAGES SPECIFIQUES. CHROMATOGRAPHIE SUR PAPIER. CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE. CHROMATOGRAPHIE

Plus en détail

Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques

Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Fiche TP n 1 : Initiation aux techniques biochimiques Préparation de la solution mère : Bleu de méthylène (10-5 et 0.5x10-5 M). Lire la densité optique à l aide d un spectrophotomètre des deux solutions

Plus en détail

Les protéines fibreuses:

Les protéines fibreuses: D- Hiérarchie dans la conformation des protéines Les protéines fibreuses: Le collagène: Le derme de la peau est formé d'un dense treillis de fibres de collagène La kératine : Les ongles, la couche cornée

Plus en détail

V- Purification des Protéines

V- Purification des Protéines V- Purification des Protéines = séparation des autres constituants de la cellule Protéine assez enrichie pour que tout contaminant puisse être tenu comme valeur négligeable : «raisonnement pure» Plusieurs

Plus en détail

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines

Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines Chapitre 3 Propriétés et Analyses des protéines 1.Isolement des protéines A. Choix d une source de protéines B. Techniques de solubilisation C. Stabilisation des protéines D. Détection des protéines E.

Plus en détail

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES

STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES STRATEGIES POUR L ETUDE DES PROTEINES I. ISOLEMENT D UNE PROTEINE RESPONSABLE D UNE FONCTION : On s intéresse au fait d isoler la chymotrypsine, enzyme pancréatique sécrétée dans le tube digestif et responsable

Plus en détail

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Fond de l éprouvette avec solvant mobile La tache verte ne touche pas le solvant Chromatographie des pigments chlorophylliens Bandelette de papier

Plus en détail

TUTORAT SANTE MONTPELLIER- NIMES

TUTORAT SANTE MONTPELLIER- NIMES TUTORAT SANTE MONTPELLIER- NIMES METHODES D ETUDE DE LA CELLULE UE2 SPR 2011-2012 1 NOTIONS THÉORIQUES Un microscope est un système grossissant composé de deux lentilles convergentes: L objectif, proche

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Electrophorèse.

TD de Biochimie 4 : Electrophorèse. TD de Biochimie 4 : Electrophorèse. Synthèse de l expérience 1 Les questions posées durant l expérience 1 Exposé sur les méthodes de séparation des molécules : Paramètres de séparation Méthodes : l électrophorèse

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. Concernant les constituants du microscope photonique : A. La lentille la plus

Plus en détail

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie

Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Quelques images du TP électrophorèse, chromatographie Chromatographie des pigments chlorophylliens Bandelette de papier Whatmann Sur laquelle on écrase un morceau de feuille Cache opaque empêchant la photooxydation

Plus en détail

Manipulation des acides nucléiques

Manipulation des acides nucléiques Manipulation des acides nucléiques (voir chapitre 6 du Voet et Voet) - les acides nucléiques forment des polymères : ADN et ARN - ils sont composés de 4 nucléotides: A, C, G et T pour l ADN A, C, G et

Plus en détail

ÉLECTROPHORESE : L ESSENTIEL

ÉLECTROPHORESE : L ESSENTIEL 282929 février 2007 LES MÉTHODES M D ÉD ÉLECTROPHORESE : L ESSENTIEL Premier Cycle d Etudes Médicales Faculté de Médecine Jacques Lisfranc Université Jean Monnet Aude Barani PRINCIPES DIFFERENTS TYPES

Plus en détail

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie

Galan Briceño Juana, Bonvin Grégoire, 14.11.2005 Origa Magali, Osini Stéphanie ANALYSE DE PROTEINES DANS LA LEVURE. I. But : Le but de ce TP est l analyse quantitative d une protéine de levure, l hexokinase, qui joue un rôle essentiel dans le mécanisme de la glycolyse. Nous utiliserons

Plus en détail

HISTOLOGIE TOPOGRAPHIQUE On est capable grâce aux techniques vues dans les ED

HISTOLOGIE TOPOGRAPHIQUE On est capable grâce aux techniques vues dans les ED HISTOLOGIE TOPOGRAPHIQUE On est capable grâce aux techniques vues dans les ED HISTOLOGIE TOPOGRAPHIQUE MORPHOLOGIQUE (MO-MET) Utilisation du tétrachrome. Dans l adénohypophyse en relation avec la post

Plus en détail

Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Docteur Jean Charles RENVERSEZ Biochimie structurale Biochimie des Acides Aminés et Protéines Chapitre 3 : Acides aminés et protéines : propriétés générales et technique de purification et d identification Docteur Jean Charles RENVERSEZ

Plus en détail

Biochromatographie. Bioline

Biochromatographie. Bioline Biochromatographie Bioline Une base solide Les systèmes KNAUER LC de bio-chromatographie utilisent des instruments et des logiciels sophistiqués pour obtenir en permanence des séparations efficaces. Le

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par

ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par ATELIER TECHNIQUE L'ELECTROPHORESE DES PROTEINES SUR GEL DE POLYACRYLAMIDE EN PRESENCE DE SDS (SDS PAGE) proposé par La Faculté des Sciences Exactes et Naturelles (UFR SEN) (Campus de Fouillole, Pointe

Plus en détail

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE

KIT PRINCIPE DE LA PCR A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 5 gels de 8 puits soit 40 dépôts d ADN) MATERIEL NECESSAIRE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT PRINCIPE DE LA PCR Ref: PCR A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker les articles

Plus en détail

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.

D 005 Annex 30, page 1. Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11. Annex 30, page 1 Projet: D005 IPC Revision WG Definition Project Classe/sous-classe: C40B EP Proposition du Rapporteur Date : 22.11.04 Titre - C40B Chimie combinatoire, bibliothèques, p.ex. chimiothèques

Plus en détail

Liquides externes. Liquides externes. Liquides externes Collyres Injectables. Collyres Injectables

Liquides externes. Liquides externes. Liquides externes Collyres Injectables. Collyres Injectables Préparations des médicaments Cours de 2ème en petites Année quantités de Master en Pharmacie, Préparation collyres, injectables des médicaments en petites quantités Section des Sciences pharmaceutiques

Plus en détail

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES.

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES. Niveau 3 ème Document du professeur 1/ 9 Physique Chimie La chimie, science de la transformation de la matière. Nature du courant électrique dans les solutions aqueuses ioniques. Migration des ions. Programme

Plus en détail

UTILISATION DU COMPLEXE IMMUN DANS LA DETECTION D ANTIGENE

UTILISATION DU COMPLEXE IMMUN DANS LA DETECTION D ANTIGENE T.P. 4.3 : UTILISATION DU COMPLEXE IMMUN DANS LA DETECTION D ANTIGENE Un lapin présente une forte réaction immunitaire sans qu il soit en contact avec un microbe susceptible de lui déclencher cette réaction.

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique laboratoire de Chimie Industrielle - Génie des Procédés O. CHEDEVILLE, M. DEBACQ, C. PORTE Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique Présentation

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

Chromatographie Liquide de Haute Performance (CLHP-HPLC) Introduction

Chromatographie Liquide de Haute Performance (CLHP-HPLC) Introduction Chromatographie Liquide de Haute Performance (CLHP-HPLC) Introduction Principe de la CLHP Séparation de constituants dans un mélange complexe Mise en solution dans un solvant ou un mélange de solvant (éluant)

Plus en détail

Spectroscopie UV-Visible. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr

Spectroscopie UV-Visible. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectroscopie UV-Visible Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectroscopie d absorption UV-Visible I. Introduction. Spectroscopie : Etude

Plus en détail

Purification de protéines - stratégies

Purification de protéines - stratégies Purification de protéines - stratégies Propriétés des protéines et stratégie de purification Instabilité à la température Stabilité au ph Stabilité au solvants organiques Nécessité d utiliser des détergents

Plus en détail

ANALYSEUR DE POUSSIÈRES TEOM FDMS

ANALYSEUR DE POUSSIÈRES TEOM FDMS FICHE PRODUIT - Le est le premier et seul analyseur de poussières mesurant en continu la volatilisation des poussières sur le filtre de collection. Il peut donc calculer en temps réel un facteur de correction

Plus en détail

Régulation de l équilibre acido-basique

Régulation de l équilibre acido-basique Régulation de l équilibre acido-basique Introduction Les ions H + dans l organisme Concentration en ions H + remarquablement constante : - ph du plasma artériel = 7,40 +/- 0,03 - Le sang veineux plus riche

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum

ANTITHROMBINE III HUMAINE (CONCENTRÉ D ) Antithrombinum III humanum densatum NOTERELATIVEÀLAMONOGRAPHIE Cettemonographieaétécorrigéepourréintroduire et décrire in extenso la méthode de titrage de l héparine qui, jusqu au Supplément 8.3 de la Ph. Eur., figurait dans le chapitre

Plus en détail

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons.

OXYDO-REDUCTION. Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. OXYDO-REDUCTION I) Définitions 1) Oxydant et Réducteur Un oxydant est une espèce capable de fixer des électrons. Un réducteur est une espèce capable de céder des électrons. 2) Couple rédox On parle de

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION

Taq'Ozyme Purple Mix MANUEL D UTILISATION Taq'Ozyme Purple Mix OZYA003-40 - 40 réactions OZYA003-200 - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-200XL - 200 réactions (avec supplément de MgCl 2 ) OZYA003-1000 - 1000 réactions (avec supplément

Plus en détail

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La matière vivante est constituée d éléments simples appelés atomes qui entrent dans la composition de la substance minérale et organique.

Plus en détail

De la CCM à la CPL : Trucs et astuces

De la CCM à la CPL : Trucs et astuces De la CCM à la CPL : Trucs et astuces Jean-Marc Roussel cccm juin 2009 11/06/2009 Jean-Marc Roussel Page 1 Développement de méthode en CCM 3 phases sont à prendre en compte : Phase vapeur Échantillon Phase

Plus en détail

Immunofluorescence. Méthode qui utilise un marqueur fluorescent pour mettre en évidence un complexe Ag-Ac

Immunofluorescence. Méthode qui utilise un marqueur fluorescent pour mettre en évidence un complexe Ag-Ac Immunofluorescence Méthode qui utilise un marqueur fluorescent pour mettre en évidence un complexe Ag-Ac Rappels Luminescence: émission de lumière consécutive à l excitation d une molécule par une énergie

Plus en détail

Corps humain et santé

Corps humain et santé Français p 1 Kit pour test E.L.I.S.A. dosage immunologique Version : 3111 1 Composition du kit et stockage Stocker au congélateur (- 20 C) - Sachet A : Microtube bleu : Sérum de lapin anti-bsa 85 µl [Ac1]

Plus en détail

Notice technique Le collage des vins

Notice technique Le collage des vins Notice technique Le collage des vins 1 POURQUOI COLLER? Le collage est l opération qui consiste à incorporer un adjuvant au vin (ou au moût). Elle permet de : 1.1 AMÉLIORER LA LIMPIDITÉ La limpidité, c

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Chromatographie liquide haute performance (CHLP)

Chromatographie liquide haute performance (CHLP) Chromatographie liquide haute performance (CHLP) La chromatographie liquide haute performance (CHLP en français, HPLC en anglais) est une technique analytique très générale d emploi. Elle correspond à

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Marie-Françoise AMON INRA Qualité des protéines et valeur pastière Les caractéristiques du blé dur pour la fabrication des pâtes alimentaires o Grain très dur et vitreux (pour la production de semoules)

Plus en détail

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides»

116 page 2 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» LIGNE DIRECTRICE DE L OCDE POUR LES ESSAIS DE PRODUITS CHIMIQUES Adoptée : 12 mai 1981 «Liposolubilité des Substances Solides et Liquides» (Méthode du flacon) 1. I N T R O D U C T I O N C o n n a i s s

Plus en détail

Biophysique. Ce cours est très bordélique c est d ailleurs la façon dont il a été fait il n est peut-être pas complet et sûrement inintéressant

Biophysique. Ce cours est très bordélique c est d ailleurs la façon dont il a été fait il n est peut-être pas complet et sûrement inintéressant Biophy.cours 1/5 Biophysique. Ce cours est très bordélique c est d ailleurs la façon dont il a été fait il n est peut-être pas complet et sûrement inintéressant Cryométrie. Soit la différence de température

Plus en détail

Changement de réactif pour la formation d un ester

Changement de réactif pour la formation d un ester HAPITRE 11 NTRÔLE DE L ÉVLUTIN DES SYSTÈMES HIMIQUES hangement de réactif pour la formation d un ester 1. Pourquoi changer de réactif? Les réactions d estérification et hydrolyse sont lentes, inverses

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose

Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose Edvo-Kit n 101 Principes et pratique de l électrophorèse sur gel d agarose Objectif expérimental: L objectif de cette expérience est de développer une compréhension de base de la théorie de l électrophorèse

Plus en détail

Dosage des polyols derivant des sucres et des sucres résiduels dans les vins secs par chromatographie en phase gazeuse (Résolution Oeno 9/2006)

Dosage des polyols derivant des sucres et des sucres résiduels dans les vins secs par chromatographie en phase gazeuse (Résolution Oeno 9/2006) Méthode OIV-MA-AS311-06 Méthode Type IV Dosage des polyols derivant des sucres et des sucres résiduels dans les vins secs par chromatographie en phase gazeuse (Résolution Oeno 9/2006) 1. Domaine d'application

Plus en détail

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire L3-BH01. S. Bourgerie 1

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire L3-BH01. S. Bourgerie 1 Travaux dirigés de Biologie Moléculaire L3-B01 S. Bourgerie 1 Bases puriques-pyrimidiques (1) Cytosine : 2-oxy-4-amino-pyrimidine Thymine : 2,4-dioxy-5-méthyl-pyrimidine ou 5-méthyluracile Uracile : 2,4-dioxy-pyrimidine

Plus en détail

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier?

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier? TP Etude du sang Sur la scène de crime, nous avons retrouvé différents échantillons de sang (sur la victime, à côté d elle, sur la lame de scie, dans des tubes à essai). On se propose de déterminer la

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. DM facultatif

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. DM facultatif SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1/6 DM facultatif Thème 1 : Etude chez la levure Saccharomyces cerevisae de la réplication d un ADN endommagé D après ENS 2005 Répondez aux questions posées, relatives

Plus en détail

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés

Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Analyse d échantillons alimentaires pour la présence d organismes génétiquement modifiés Module 5 Électrophorèse sur gel d agarose M. Somma, M. Querci WORLD HEALTH ORGANIZATION REGIONAL OFFICE FOR EUROPE

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION

III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION III. LA CYTOMETRIE DE FLUX III.1. DEFINITION La cytométrie en flux décrit une technique d analyse de routine des cellules ou particules biologiques en suspension qui traversent une cellule de mesure les

Plus en détail

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE III.1 LE NOYAU INTERPHASIQUE III.1. 1 STRUCTURE L organite le plus proéminent de la cellule est le noyau. Il est le centre vital de la cellule.

Plus en détail

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D

Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D Chapitre 2 Méthodes de dosage de la vitamine D 24 1. Dosage de la vitamine D par RP-HPLC 1.1. Principe de la méthode Pour réaliser une séparation d'un mélange on le fait diluer dans un solvant approprié,

Plus en détail

Purification des acides nucléiques Centrifugation en gradient de saccharose Centrifugation en gradient de densité (ClCs2)

Purification des acides nucléiques Centrifugation en gradient de saccharose Centrifugation en gradient de densité (ClCs2) Les techniques de la biologie moléculaire Préparation des acides nucléiques Isolement des noyaux La centrifugation Purification des acides nucléiques Centrifugation en gradient de saccharose Centrifugation

Plus en détail

6. AUTRES TYPES DE CHROMATOGRAPHIE

6. AUTRES TYPES DE CHROMATOGRAPHIE 6. AUTRES TYPES DE CHROMATOGRAPHIE OBJECTIFS Connaître les particularités de la chromatographie en fluide supercritique et des chromatographies sur couche mince ou sur papier Comprendre les avantages et

Plus en détail

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2 RADIOGRAPHIE Problème Données : constante de Planck : h = 6,62.10-34 J.s masse de l électron : m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u charge élémentaire : e = 1,6.10-19 C célérité de la lumière dans le vide :

Plus en détail

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques 8. Amplification et séquençage des acides nucléiques ADN chromosomique, plasmides (ADN bactérienne), ARN messager Rupture cellulaire Isolation et purification des acides nucléiques Concentration et amplification

Plus en détail

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose

Estimation de la biomasse microbienne par électrophorèse en gel d agarose Version : 1 Page : 1 / 8 microbienne par Version Date Modificateur Descriptif 1 22/10/2012 M. Lelievre MAJ mise en page (en tete, filigrane) et corrections générales Version : 1 Page : 2 / 8 1- Mots clés

Plus en détail

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection Anticorps et diagnostic de l infection OBJECTIFS Savoir ce qu est un anticorps, son origine et son utilisation en sérodiagnostic. Connaître la structure schématique d une immunoglobuline G (IgG). 1. Les

Plus en détail

VERNIS POUR MOBILIER DE SALON ET CHAMBRE A COUCHER CONFORMES A LA NORME UNI 11216

VERNIS POUR MOBILIER DE SALON ET CHAMBRE A COUCHER CONFORMES A LA NORME UNI 11216 VERNIS POUR MOBILIER DE SALON ET CHAMBRE A COUCHER CamSogg_FR_2011.indd 3 CONFORMES A LA NORME UNI 11216 12/09/11 15:04 VERNIS POUR MOBILIER DE SALON ET CHAMBRE A COUCHER CONFORMES A LA NORME UNI 11216

Plus en détail

JBS Kit d Initiation à la Cristallisation des Protéines

JBS Kit d Initiation à la Cristallisation des Protéines Cat. No. CS-401FR Amount 1 Kit seulement pour utilisation in vitro garantie de qualité pendant 12 mois entreposer à 4 C Introduction Il existe principalement deux méthodes pour déterminer la structure

Plus en détail

Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait

Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait Activité 12 : Recherche des constituants d un produit transformé ([nom du fromage étudié]) à partir d un lait 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Des pratiques au service de l alimentation humaine : La production

Plus en détail

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr

Biologie Appliquée. Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015. Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr Biologie Appliquée Dosages Immunologiques TD9 Mai 2015 Stéphanie Sigaut INSERM U1141 stephanie.sigaut@inserm.fr 1 ELISA 2 3 4 [Ac] 5 6 7 8 9 Correction : Faire la moyenne D0-1 et D0-2 pour toute les valeurs

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE

INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE INTERACTIONS PROTEINE - PROTEINE 1. Introduction Les génomes de différentes espèces ayant été séquencés ces dernières années, la majorité des efforts de la communauté scientifique se porte aujourd hui

Plus en détail

Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE

Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE I - DOMAINE UV-VISIBLE Le domaine UV-visible s'étend environ de 800 à 10 nm. visible : 800 nm (rouge) - 400 nm (indigo) proche-uv : 400 nm - 200

Plus en détail

DETERMINATION DE LA DISTRIBUTION EN POIDS MOLECULAIRE PAR CHROMATOGRAPHIE A PERMEATION DE GEL (GPC)

DETERMINATION DE LA DISTRIBUTION EN POIDS MOLECULAIRE PAR CHROMATOGRAPHIE A PERMEATION DE GEL (GPC) UNIVERSITE SULTAN MY SLIMANE FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES LST " CGM DETERMINATION DE LA DISTRIBUTION EN POIDS MOLECULAIRE PAR CHROMATOGRAPHIE A PERMEATION DE GEL (GPC) Application: Détecteur Viscosimétrique

Plus en détail

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques SéminaireBIOENERGIESUD Capteurs gaz pour la mesure et le contrôle des procédés Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques Ghislaine VOLLE CIRAD Unité

Plus en détail

Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs».

Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs». Evaluation de l exposition tabagique chez un groupe de «fumeurs actifs» et un groupe de «fumeurs passifs». Dosage de la nicotine et de la cotinine urinaires par chromatographie liquide haute performance

Plus en détail

Analyse des PBDE dans les biotes marins

Analyse des PBDE dans les biotes marins Analyse des PBDE dans les biotes marins Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme française et/ou européenne dont est tirée la méthode Niveau de validation

Plus en détail

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse

TSSIBS - Immunoanalyse. Immunoanalyse Jeudi 14 Novembre RANDHAWA Sunny L2 TSSIBS Docteur DESPLAT-JEGO Sophie 6 pages Immunoanalyse Plan: A. Définition de l'immunoanalyse I. Critères de choix II. Caractéristiques communes B. Exemples de techniques

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

Support d échange ionique HyperCel STAR AX

Support d échange ionique HyperCel STAR AX Life Sciences USD 2831(2) Support d échange ionique Support de chromatographie d échange d anions «tolérant aux conditions salines» Support de chromatographie d échange d anions utilisable à l échelle

Plus en détail

Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises :

Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises : Techniques de séparation, identification et caractérisation des protéines enzymatiques Pour observer, identifier ou comparer des protéines, plusieurs étapes sont requises : l Obtention de l'extrait brut

Plus en détail

Evaluation des fonctions de pédotransfert d un sol hétérogène, milieu récepteur d eau usée traitée, sur un site pilote dédié

Evaluation des fonctions de pédotransfert d un sol hétérogène, milieu récepteur d eau usée traitée, sur un site pilote dédié Thèse de Behzad NASRI Evaluation des fonctions de pédotransfert d un sol hétérogène, milieu récepteur d eau usée traitée, sur un site pilote dédié Résumé En 1998, le Ministère de l Environnement a initié

Plus en détail

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé

XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 27/01/2016 Corrigé XXXIIèmes Olympiades régionales de la chimie 7/0/06 Corrigé A.. Expression littérale de la constante d équilibre: (OH) 4 (aq) = (OH) 3(s) + HO (aq ) équation () HO ( aq) K = éq ( OH ) 4( aq ) éq A.. Expression

Plus en détail

LA PURIFICATION DANS LE LABORATOIRE DE SYNTHÈSE

LA PURIFICATION DANS LE LABORATOIRE DE SYNTHÈSE LA PURIFICATION DANS LE LABORATOIRE DE SYNTHÈSE CHANTAL ZEDDE SERVICE HPLC SPCMIB/ICT/PICT TOULOUSE III QUEL MOYEN D ÉVALUATION? Chromatographie sur couche mince Rapide à mettre en œuvre Faible coût Insuffisant

Plus en détail

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Pré-requis Notions de ph, acides, bases, ampholytes Mesure du ph, Physiologie des échanges gazeux respiratoire,

Plus en détail

Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse.

Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse. Chapitre 4 : La chromatographie et l'électrophorèse. 5.1. Introduction Définition La chromatographie, méthode d analyse physico-chimique, sépare les constituants d un mélange (les solutés) par entraînement

Plus en détail

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse

Séance génome : Explication PCR et électrophorèse Séance génome : Explication PCR et électrophorèse La PCR (Polymérase Chain Reaction) est une technique qui permet de démultiplier en de très nombreuses quantités une séquence de nucléotides parmi l ensemble

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE LA MEMBRANE. La cellule Eucaryote a besoin d'eau, de sels minéraux et de macromolécules pour vivre (production d'énergie et source de matières premiaires.).

Plus en détail

Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION

Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION 8 Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION Compte tenu des règles de sélection une émission peut être observée si un gap d énergie important existe entre l état fondamental et un des états

Plus en détail

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00)

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) BON COURAGE ET BONNE ANNÉE À TOUTES ET À TOUS Documents non autorisés - Calculatrice autorisée Justifier les calculs Séparer calcul littéral

Plus en détail

DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION

DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION DES ALIMENTS AUX NUTRIMENTS : LA DIGESTION INTRODUCTION : Nos organes consomment des nutriments qu ils prélèvent dans le sang au niveau des capillaires sanguins. D où proviennent les nutriments dont nos

Plus en détail

Chromatographie. 1 Généralités. Cours TB 2008-2009. 2008-2009 Chromatographie 1

Chromatographie. 1 Généralités. Cours TB 2008-2009. 2008-2009 Chromatographie 1 1 Généralités Cours TB 2008-2009 2008-2009 Chromatographie 1 Introduction - ensemble de méthodes de séparation des constituants d un mélange - très employées (LA méthode de séparation actuelle) parce que

Plus en détail

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme L eau pure contient 10-7 moles/l de H+. ph = - log [H+] = 7 Un acide est une substance qui libère des H+. Si on ajoute un acide dans l eau, [H+] augmente

Plus en détail

TP 2 : Les enzymes digestives.

TP 2 : Les enzymes digestives. TP 2 : Les enzymes digestives. Animation : Enzymes Ils existent des milliers d enzymes qui interviennent simultanément dans des réactions chimiques. Problèmes : Comment les enzymes agissent-elles sur leur

Plus en détail

Fiche de présentation 2.2.b

Fiche de présentation 2.2.b Fiche de présentation 2.2.b Classe : 1 ère Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 2 Sous-thème : 2.2 Chez l Homme, les aliments sont d abord digérés, puis les nutriments

Plus en détail

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004 Elaboration d une méthode d évaluation et du document en réponse aux décrets 1553, 1554 relatifs à la protection des travailleurs contre les risques d explosion Contexte réglementaire Directive 1999/92/CE

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE

CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE L3 BE Biotechnologie et TACB CHIMIE ORGAIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGAIQUE 2014-2015 Avertissement Avant toute manipulation, se renseigner sur les pictogrammes et conseils

Plus en détail