C A H I E R D E S C H A R G E S

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C A H I E R D E S C H A R G E S 2 0 1 5"

Transcription

1 C A H I E R D E S C H A R G E S D E S E S P A C E S E M P L O I A G I R C - A R R C O Préambule Dans le cadre des orientations prioritaires de l action sociale de Agirc et Arrco, un des objectifs définis est de soutenir le retour à l emploi des actifs les plus fragiles, et notamment des chômeurs de longue durée. C est dans ce contexte qu a été défini un nouveau modèle des Espaces Emploi. Ce cahier des charges intègre l accompagnement des chômeurs de longue durée cadres et également non cadres, et ce, pour une action en complémentarité des autres acteurs sociaux et des dispositifs légaux relatifs à l emploi. Il s applique à l ensemble des Espaces Emploi existants à ce jour, ainsi qu à la création de nouvelles structures. Toute demande de création d une structure nouvelle devra être légitimée par un besoin territorial et faire l objet d une validation par les instances des fédérations Agirc et Arrco. Il existe aujourd hui neuf Espaces Emploi en France métropolitaine répartis sur six régions administratives : - Ile-de-France : Espace Emploi Malakoff Médéric Paris, Espace Réunica Solidarité Paris, Espace Klésia Charenton, Dispo Cadres Ile-de-France à Montreuil - Nord-Pas-de-Calais : Dispo Cadres Nord à Lille, - Lorraine : Dispo Cadres Est à Nancy, - PACA : ECM à Marseille, - Haute-Normandie : Dispo Cadres Rouen, - Rhône-Alpes : Espace Emploi Cadres à Lyon. L appellation dorénavant retenue pour la structure du socle commun est «Espace Emploi Agirc- Arrco». Une déclinaison de cette appellation, ainsi qu une charte graphique seront réalisées fin 2015, et diffusées par voie d instruction. 1. Missions Un Espace Emploi Agirc-Arrco est un espace physique et lieu de ressources adaptable aux besoins individuels des chômeurs de longue durée les plus fragilisés, qui a pour mission d accompagner les demandeurs d emploi relevant des institutions de retraite complémentaire, en situation de fragilité personnelle, dans une approche globale de leurs difficultés. L Espace Emploi dispose d intervenants experts bénévoles et prestataires recrutés et encadrés par une équipe salariée. L Espace Emploi Agirc-Arrco : - accompagne les demandeurs d emploi volontaires dans le cadre d une démarche globale, - évalue, oriente les chômeurs qui ne relèvent pas des Espaces Emploi.

2 2 Tout demandeur d emploi en situation de fragilité (paragraphe 4) qui se présente dans un Espace Emploi Agirc-Arrco devra pouvoir être accompagné dans cet Espace Emploi avec le financement de l institution dont il relève. La mise en œuvre des objectifs des Espaces Emploi Agirc-Arrco s inscrit en complémentarité et en continuité du diagnostic, des préconisations ou des actions réalisées dans les dispositifs légaux de l emploi, sans pouvoir s y substituer. L Espace Emploi travaille en partenariat avec les Centres de Prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco, et les acteurs locaux pour faire accéder les demandeurs d emploi à leurs droits, à la prévention, ou encore aux soins si nécessaire. 2. Gouvernance Il existe aujourd hui deux formes de gouvernance : - les Espaces Emploi services de l action sociale d un groupe de protection sociale, - les Espaces Emploi sous statut associatif, en gestion maîtrisée par les institutions de retraite complémentaire. Les modes de financement varieront selon le mode de gouvernance (paragraphe 6) Les Espaces Emploi, services de l action sociale d un groupe de protection sociale La poursuite de l activité sous cette forme pour les structures existantes sera possible sous réserve que l Espace Emploi réponde aux exigences du cahier des charges. Un comité de coordination regroupant l ensemble des groupes de protection sociale utilisateurs de l Espace Emploi, devra être créé et devra se réunir une fois par an, en fin d exercice n-1 afin de décider des modalités d organisation, du coût des prestations et de la dimension d activité. Cette forme de gouvernance n est pas prévue dans le cadre des futures créations d Espace Emploi Agirc-Arrco Les Espaces Emploi sous statut associatif, en gestion maîtrisée par les institutions de retraite complémentaire Les structures de type associatif devront se conformer au cahier des charges qui prévoit notamment les modalités générales de gouvernance. La création de nouveaux Espaces Emploi dans les régions identifiées au paragraphe 3.3., est basée sur l initiative d un groupe de protection sociale qui manifeste sa volonté de création auprès des fédérations sur la base d une étude d opportunité, puis, avec l accord de celles-ci, propose aux autres groupes de protection sociale de s associer. Les statuts devront être conformes aux statuts types tels que prévus en outil n 1, à disposition sur la base services du SIRAS. Le pilotage est effectué par le groupe de protection sociale à l initiative de la création de l Espace Emploi, selon le mode de gouvernance défini par les statuts.

3 3. Fonctionnement de la structure 3.1. Moyens humains 3 L Espace Emploi Agirc-Arrco fonctionne avec une équipe de professionnels qui recrute et encadre une équipe de bénévoles actifs ou retraités. Les professionnels : - sont salariés de la structure associative ou du groupe de protection sociale, - peuvent être des prestataires occasionnels, - sont garants de la bonne mise en œuvre de la prestation proposée. Les bénévoles : - peuvent être actifs ou retraités au moment de leur engagement, - peuvent exercer cette fonction au maximum 5 ans après leur cessation d activité, renouvelable annuellement après recommandations des professionnels, - sont formés et encadrés par l équipe de salariés de l Espace Emploi Agirc-Arrco, - justifient d une expérience professionnelle dans des fonctions de ressources humaines ou management, - proposent un accompagnement en capital temps suffisant, adapté au besoin de chaque individu. Les Espaces Emploi pourront bénéficier des ressources et compétences des Centres de Prévention Bien Vieillir Agirc et Arrco. La mise à disposition de professionnels intervenant dans les Centres de Prévention Bien Vieillir Agirc et Arrco devra être envisagée dans les locaux de l Espace Emploi plutôt qu au sein des centres si les moyens et la situation géographique le permettent. Une matrice des compétences des professionnels salariés et bénévoles est proposée en outil n Moyens matériels Les locaux de l Espace Emploi devront nécessairement être en adéquation avec la volumétrie du public accueilli et dotés de salles de réunions et de bureaux. Les personnes à mobilité réduite devront pouvoir être accueillies Organisation territoriale Neuf Espaces Emploi existent aujourd hui, répartis sur six régions administratives distinctes. Sept d entre eux sont implantés dans une région où sont comptabilisés plus de chômeurs. Une analyse des besoins territoriaux a révélé que 5 autres régions comptabilisent plus de personnes au chômage, sans qu aucune structure portée par les caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco n y ait été implantée. La région Ile-de-France compte chômeurs pour quatre Espaces Emploi implantés, soit un ratio de chômeurs pour une structure. Une région administrative ne pourra en aucun cas comporter plus d un Espace Emploi (excepté l Ile-de-France), des antennes locales pouvant être déployées à condition qu une analyse des besoins ait confirmé la nécessité d une telle création.

4 4 Après étude de faisabilité mettant en exergue un besoin certain sur un territoire donné, la création d un Espace Emploi pourra être envisagée en ce qui concerne les régions administratives suivantes : - Aquitaine, - Bretagne, - Languedoc-Roussillon, - Midi-Pyrénées, - Pays de la Loire. 4. Public visé chômeurs de longue durée (12 mois) et fragilisés, pas de critère d âge, cadres et non cadres, ouvert aux ressortissants de toutes les institutions de retraite complémentaire, aux institutions de prévoyance et aux mutuelles des groupes de protection sociale. La population fragilisée s entend sous l angle des problématiques sociales, familiales, financières ou toute autre problématique personnelle entrainant une indisponibilité psycho-sociale à la recherche d emploi. Si une personne relevant d une institution de retraite complémentaire professionnelle (Audiens, Pro BTP, IRP Auto et IRCEM) se présente dans un Espace Emploi, et qu il ne s agit pas d une reconversion professionnelle, elle devra être informée de l existence d une filière dédiée et orientée, le cas échéant, vers un contact national du groupe de protection sociale professionnel concerné. Les Espaces Emploi existants à ce jour, qui accompagnent des personnes sans condition exclusive de longue durée de chômage, pourront toutefois conserver cette prestation. L orientation des personnes se fait via les institutions de retraite complémentaire, les institutions de prévoyance, les mutuelles des groupes de protection sociale, et le réseau local, et peut également se faire par le biais des Centres de Prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco ou tout autre mode de diffusion (Journées d Information Emploi ). 5. Prestation 5.1. Organisation Les champs d action de l accompagnement (outil n 3) sont les suivants : - la prise de contact : précise la démarche, valide l engagement et oriente le demandeur d emploi vers un consultant référent. C est à ce stade qu une réorientation vers une structure adaptée (soin, alphabétisation ) peut être effectuée, - diagnostic et accompagnement social : réalisé par un travailleur social, - l accompagnement personnel : réalisé par un conseiller professionnel, - bilan professionnel réalisé : par un conseiller professionnel ou bénévole certifié, - techniques de recherche d emploi pendant toute la durée de l accompagnement : réalisé par des bénévoles.

5 5 Chaque structure sera libre d organiser la prise en charge de ces thématiques par les professionnels et bénévoles selon le besoin de la personne et la situation rencontrée. Cependant, les problématiques nécessitant une expertise (psychologique ) ne pourront en aucun cas être assurées par des bénévoles, mais devront être prises en charge par des professionnels certifiés. La prise en charge pourra se faire de manière individuelle (suivi personnalisé) et/ou collective (sous la forme d ateliers en groupe). Si une problématique ne peut être traitée en interne par les membres de l Espace Emploi Agirc- Arrco (financière, médicale ), la personne devra être réorientée vers les partenaires professionnels adaptés. Les Centres de Prévention Bien Vieillir Agirc et Arrco devront être sollicités en priorité sur les sujets relevant de leurs compétences. Des réunions d équipe permettront d échanger les informations des modalités d accompagnement des demandeurs d emploi Formalisation de l accompagnement Un entretien individuel de départ par un professionnel (psychologue, coach, ou autre professionnel de l accompagnement) sera réalisé afin de déterminer le type d accompagnement adapté. Une prestation sera alors proposée à la personne, et l accompagnement sera formalisé par la signature d un contrat d engagement (outil n 4) après acceptation des conditions de la prestation par la personne reçue. L ensemble des tests d évaluation auxquels pourra être soumise la personne accompagnée, devra obligatoirement être réalisé par des professionnels certifiés dans cette pratique. Un comité de terrain sera organisé par chaque Espace Emploi (ou les quatre Espaces Emploi de la région Ile-de-France) pour le suivi, le développement de l activité, voire l émergence ou l organisation de projets locaux. Il incombe à chaque groupe de protection sociale pilote, d effectuer une déclaration à la CNIL relative aux données individuelles de l Espace Emploi Durée L accompagnement réalisé au sein de chaque Espace Emploi est d une durée de quatre mois renouvelable une fois si la situation de la personne le nécessite. Il s agit là d un capital temps qui peut donc prendre en compte d éventuelles périodes d interruption. 6. Modalités de financement 6.1. Tarifs Les accompagnements sont pris en charge intégralement par les groupes de protection sociale sans aucune participation financière des bénéficiaires demandeurs d emploi. Le coût de la prestation réalisée au sein de l Espace Emploi devra être apprécié en fonction de l implantation de la structure ainsi que du nombre d accompagnements réalisés. Le coût moyen d un accompagnement (intégrant les frais de structure et d accompagnement proprement dit) au sein des Espaces Emploi existants à ce jour selon le modèle préconisé par ce cahier des charges, varie entre et selon sa durée.

6 6 Le coût relatif au renouvellement d un accompagnement sera d un montant inférieur au coût initial, il devra être estimé dans un second temps. Une harmonisation du coût du parcours devra être envisagée pour la région Ile-de-France. Une hypothèse de dimensionnement d un Espace Emploi est proposée en outil n Financement Le financement des Espaces Emploi repose sur les achats d accompagnements réalisés par les groupes de protection sociale associés (formulaire d intention d achat d accompagnement en outil n 6). Les IRC expriment leurs intentions d achat à n-1 via un formulaire dédié (formulaire d engagement d achat en outil n 6), qui permettent au pilote d évaluer le coût unitaire de l accompagnement. Cependant, les modalités de paiement varient selon le mode de gouvernance. Les groupes de protection sociale ayant fait le choix de conserver l Espace Emploi en interne assument les éventuels déficits financiers de la structure et ne pourront réaliser d excédents. Action Espace Emploi, service de l'action sociale du groupe de protection sociale Espace Emploi, structure associative N-1 Définir le coût unitaire d'accompagnement à n-1 Comité de coordination Intention exprimée sur le nombre d'accompagnements Réalisation des accompagnements Comité de coordination A minima nombre d'accompagnements exprimés à n-1 Conseil d'administration Conseil d'administration A minima nombre d'accompagnements exprimés à n-1 N Paiement A l'admission Par anticipation en fonction du nombre d'achats Financement d'accompagnements supplémentaires Financement d'accompagnements inférieurs à l'intention Si accord du groupe de protection sociale Si accord du groupe de protection sociale et de l'association Accompagnements exprimés financés même si non utilisés L acquisition d accompagnements est ouverte à l ensemble des groupes de protection sociale ainsi qu à leurs institutions de prévoyance ou leurs mutuelles. Les institutions adhérentes à l association paieront une cotisation statutaire annuelle, les institutions de retraite complémentaire ne pourront pas refuser de financer les accompagnements de leurs ressortissants dans les Espaces Emploi Agirc-Arrco. 7. Suivi et reporting 7.1. Suivi de la mise en œuvre du cahier des charges Un comité de suivi composé des fédérations et des groupes de protection sociale pilotes sera formé durant la période de mise en œuvre du cahier des charges afin de veiller à la bonne interprétation de ses dispositions et à l accompagnement des structures existantes par des échanges de pratiques pendant au moins un an.

7 7 Une réunion plénière annuelle réunissant les groupes de protection sociale pilotes, les responsables d Espaces Emploi Agirc-Arrco et l ensemble des groupes de protection sociale engagés, sera organisée par les fédérations Suivi de l activité Un tableau de bord trimestriel sera adressé par l Espace Emploi aux groupes de protection sociale mentionnant leurs ressortissants entrés dans le dispositif et l évolution de la consommation du quota prévisionnel de chaque groupe (modèle en outil n 7). Ce document fera l objet d un échange lors du comité de terrain, entre l Espace Emploi et les groupes de protection sociale pour envisager si nécessaire les actions correctives à mettre en place. Un reporting annuel doit être réalisé par chaque Espace Emploi relatif à son activité. Les données à produire sont, a minima : - le taux de retour à l emploi, - les entrées et sorties, - la durée d accompagnement, - l évaluation qualitative (en cours de réalisation), - charte des bénévoles (en cours de réalisation). Un bilan annuel sera réalisé par les fédérations à partir des données transmises par les Espaces Emploi, ainsi qu un suivi des besoins de la population cible qui doivent rester en adéquation avec la prestation mise en œuvre. 8. Calendrier Les Espaces Emploi Agirc-Arrco existants devront se mettre en conformité avec ce cahier des charges dans les meilleurs délais dès la parution de l instruction et au plus tard au titre de l exercice Outils à disposition sur le SIRAS 1 : - 1. Statuts juridiques pour les associations, - 2. Matrice des compétences, - 3. Champs d action de l accompagnement, - 4. Contrat d engagement, - 5. Hypothèse de dimensionnements d un Espace emploi, - 6. Formulaire d engagement et d intention d achat, - 7. Tableau de bord type de l activité. 1 Système d Information Rénové en Action Sociale accessible à partir de la page d accueil de l action sociale Agirc- Arrco :

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4 Projet associatif 2012-2017 1 Préambule 3 Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3 Nos valeurs comme principes d action 3 Les PEP 71 aujourd hui 4 Des orientations prioritaires de développement 7 2 Préambule

Plus en détail

ACCORD PRISE EN COMPTE ET PREVENTION DE LA PENIBILITE DANS LES PARCOURS PROFESSIONNELS

ACCORD PRISE EN COMPTE ET PREVENTION DE LA PENIBILITE DANS LES PARCOURS PROFESSIONNELS ACCORD PRISE EN COMPTE ET PREVENTION DE LA PENIBILITE DANS LES PARCOURS PROFESSIONNELS PREAMBULE La loi du 9 Novembre 2010 sur la réforme des retraites prévoit que les entreprises d au moins 50 salariés,

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8723. TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET D ENTRETIEN FORESTIERS (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne)

Plus en détail

Règlement d usage de la marque imprim vert

Règlement d usage de la marque imprim vert Règlement d usage de la marque imprim vert P2i Pôle d'innovation de l'imprimerie Octobre 2009 RÈGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE IMPRIM VERT La marque Imprim Vert, marque collective simple, est la propriété

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

CONVENTION CADRE D ACCOMPAGNEMENT DES PARCOURS PROFESSIONNELS INTER ENTREPRISES AVEC UN OBJECTIF DE SECURISATION DES PARCOURS - MODEL 69 -

CONVENTION CADRE D ACCOMPAGNEMENT DES PARCOURS PROFESSIONNELS INTER ENTREPRISES AVEC UN OBJECTIF DE SECURISATION DES PARCOURS - MODEL 69 - CONVENTION CADRE D ACCOMPAGNEMENT DES PARCOURS PROFESSIONNELS INTER ENTREPRISES AVEC UN OBJECTIF DE SECURISATION DES PARCOURS - MODEL 69 - Proposée par : Le Pôle économique de l Ouest Lyonnais TECHLID

Plus en détail

Introduction. 1 Présentation du commanditaire. 2 Positionnement de l appel d offres

Introduction. 1 Présentation du commanditaire. 2 Positionnement de l appel d offres Appel d offres national Cahier des charges des prestations de prévention des risques psychosociaux : Diagnostic et Accompagnement à la mise en œuvre d un plan d actions préventif Introduction Commanditaire

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

Convention constitutive et charte de bonnes pratiques

Convention constitutive et charte de bonnes pratiques Réseau Entre la Ville et l Hôpital pour l Orthogénie www.revho.fr Convention constitutive et charte de bonnes pratiques Préambule Conformément à l article L6321-1 du Code de la Santé Publique, «Les réseaux

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart

APPEL A CANDIDATURE. Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart APPEL A CANDIDATURE Pour la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart, porteur du Groupement de Créateurs de Sénart Sélection du prestataire pour la préparation orale des entrepreneurs dans le cadre

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ;

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ; PROTOCOLE D ACCORD portant sur une démarche d accompagnement personnalisé des jeunes repérés en difficulté de lecture pendant la journée d appel de préparation à la défense (JAPD), dans le cadre d un dispositif

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services Cette fiche a été réalisée dans le cadre du groupe de collectivités franciliennes pour une commande publique

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche www.harmonie-mutuelle.fr À partir de 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer un contrat

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Appel à projets 2010. Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine

Appel à projets 2010. Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine Conseil Régional d'aquitaine Appel à projets 2010 CAHIER DES CHARGES Soutien à l innovation sociale par la formation des salariés en parcours dans l Insertion par l Activité Economique en Aquitaine Présentation

Plus en détail

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Pour l inscription sur la liste de l année 2016 Préambule Le Fongecif Rhône-Alpes propose aux salariés relevant de son champ

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Concertation quadripartite Proposition de synthèse

Concertation quadripartite Proposition de synthèse Concertation quadripartite Proposition de synthèse I - Définition du périmètre Le périmètre du compte est précisé. L ANI du 11 janvier 2013 a précisé que «le compte est universel, toute personne dispose

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE Arrêté du 13 juillet 2011 pris pour l application de l article L. 14-10-5 du code de l action sociale et

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

AIDES ET SUBVENTIONS LE CONTRAT DE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

AIDES ET SUBVENTIONS LE CONTRAT DE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDES ET SUBVENTIONS LE CONTRAT DE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Le contrat de prévention est un dispositif qui permet aux entreprises souhaitant améliorer les conditions de santé et de sécurité

Plus en détail

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé Lettre remise en main propre contre émargement à chaque salarié ou envoyée par recommandé avec demande d avis de réception Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience

PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION. Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience PRESENTATION DE LA RECHERCHE-ACTION Innovation, Responsabilité, Engagement et Efficience 0 LE DEVELOPPEMENT DURABLE, LEVIER D INNOVATION POUR L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES? Fidèle à ses engagements et

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR :

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : Ville de PONT-A-MOUSSON Hôtel de Ville 19, Place DUROC 54701 PONT-A-MOUSSON Cedex Et CCAS C.C.T.P Marché à procédure adaptée (Selon

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012.

Introduction. L allocation pour adultes handicapés (AAH) a été revalorisée de 25 % entre 2009 et 2012. Introduction La loi n 2005-102 du 11 février 2005, sur l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a marqué un tournant dans la prise en charge de

Plus en détail

La nouvelle réglementation. Adhérez dès aujourd hui. Contacts PRO BTP

La nouvelle réglementation. Adhérez dès aujourd hui. Contacts PRO BTP La nouvelle réglementation Les solutions santé de PRO BTP Adhérez dès aujourd hui Contacts PRO BTP 2 La nouvelle réglementation 3 DSN obligatoire en mai 2015 pour certaines entreprises Rappel des obligations

Plus en détail

Charte relative aux diplômes en partenariat international et aux formations délocalisées

Charte relative aux diplômes en partenariat international et aux formations délocalisées Charte relative aux diplômes en partenariat international et aux formations délocalisées Considérant le développement rapide et récent des formations universitaires diplômantes conçues en réseau, national

Plus en détail

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative

Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Guide de financement de projets locaux en persévérance scolaire et en réussite éducative Critères d admissibilité des projets déposés par les MRC de l Estrie 1 dans le cadre du soutien financier de la

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

Formation professionnelle tout au long de la vie

Formation professionnelle tout au long de la vie bretagne Formation professionnelle tout au long de la vie association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier édito En Bretagne, 120 établissements adhèrent à l ANFH ce qui représente

Plus en détail

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM L initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) est menée conjointement par l Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l Organisation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE

CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE Démarche engagée avec le soutien financier du FRIO (fonds de renforcement institutionnel

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr

CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE (CGV) VIA LE SITE INTERNET Qapa.fr ARTICLE 1 er DEFINITIONS Candidat : Donnée(s) Utilisateur : Compte Utilisateur : Données personnelles : Entreprise Utilisatrice : Espace

Plus en détail

Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA)

Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA) Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA) Les formations dites de «moniteur d atelier» jusqu alors dispensées par les organismes de formation en Travail social ou l Afpa, ne répondaient

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com Gestion de projet Ce document propose de bonnes pratiques en gestion de projet afin d améliorer la gestion et l efficience des activités de médiation culturelle. Sous forme de listes à cocher, vous pourrez

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs

Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 1 Commission GPEC et Sécurisation des parcours des actifs 31.03.2011 Proposition d orientations et de préconisations concernant la GPEC Suite à la réunion du 29 mars 2011 1 ) Prospective socio économique

Plus en détail

Source : CCCA-BTP, édition du 15 mai 2012

Source : CCCA-BTP, édition du 15 mai 2012 1 KIT COMMUNICATION 2012 CAMPAGNE ENTREPRISES DU BTP 2 KIT COMMUNICATION 2012 CAMPAGNE ENTREPRISES DU BTP SOMMAIRE Préambule 4 Affiche : visuel de campagne 7 Affiche générique de la campagne 7 Affiche

Plus en détail

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Direction départementale de la cohésion sociale - Vienne Charte d'engagements réciproques Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Ecole

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Dispositif de formation dans le cadre du FNE FORMATION

Dispositif de formation dans le cadre du FNE FORMATION Dispositif de formation dans le cadre du FNE FORMATION Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON Département : PYRENEES-ORIENTALES Appel à proposition Dispositif de formation dans le cadre du FNE Formation Sept. 2014

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de CAHIER DES CHARGES pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de 1 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 dite «loi Handicap»,

Plus en détail

L accès au logement social et la réforme des attributions

L accès au logement social et la réforme des attributions 5 juin 2015 L accès au logement social et la réforme des attributions Rencontre régionale hébergementlogement USH 1 Gestion de la demande et des attributions : Les grands principes 2 Le contexte de la

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Préambule et Champ d Application: Charly Jucquin a développé le site Web (www.cap-coherence.fr) destiné à fournir un vaste

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION SCOLAIRE Annexe 2 REGLEMENT DU SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION SCOLAIRE La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a confié aux Conseils généraux de nouvelles missions, dont la

Plus en détail

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement

Edito. agorha. A qui s adresse ce plan d accompagnement? Les acteurs de l accompagnement du changement d agorha. Plan d accompagnement du changement / Edito N 3 / JUIN 2010 Ce 3 ième numéro de l année est entièrement consacré au plan d accompagnement du changement du projet agorha-migration relatif à la migration dans agorha des fonctionnalités existantes

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs Centre de Paris Formation Permanente du Centre INRA de Paris CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL Lot 1 : cours individuels Lot 2 : cours collectifs Contacts : Viviane BOCK Sdar/FPL Tél.

Plus en détail

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Dispositif à destination des agents de l Education Nationale en Polynésie Française MGEN Réseaux PAS Section Extra Métropolitaine

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

l Académie d Aix-Marseille et

l Académie d Aix-Marseille et Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et le GIPHISE CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE GAUDEMAR,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONCERNANT L ACCORD CADRE 13/AC/18 RELATIF A LA MISE A DISPOSITION DE MODULES DE FORMATION EN LIGNE DANS LE DOMAINE DU MANAGEMENT ET DU PILOTAGE POUR LES FORMATIONS

Plus en détail

Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification

Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification 1. Objet Le présent document définit les règles d instruction des demandes faites par des

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FEDERATION FRANCAISE DE VOLLEY-BALL dont le siège social est situé 17 rue Georges Clémenceau 94607 Choisy le Roi, représentée par Monsieur Gil PELLAN, agissant en qualité

Plus en détail

Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet

Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet Consultation des entreprises concernant la charte graphique des résidences ateliers d artistes de PONT-AVEN et leur site Internet Les résidences ateliers de la Ville de Pont-Aven La Municipalité de Pont-Aven

Plus en détail

INITIÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES 2016-2018 DATE DE LANCEMENT DE L APPEL À PROJET

INITIÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES 2016-2018 DATE DE LANCEMENT DE L APPEL À PROJET APPEL À PROJET MESURE d ACCOMPAGNEMENT SOCIAL PERSONNALISE (MASP), INITIÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DES ALPES-MARITIMES 2016-2018 DATE DE LANCEMENT DE L APPEL À PROJET 18 SEPTEMBRE 2015 DATE LIMITE

Plus en détail

1er septembre 2014 à 13 h 00

1er septembre 2014 à 13 h 00 Appel à projets pour la définition d une stratégie d adaptation aux changements climatiques : Du diagnostic de vulnérabilité à l élaboration du plan d action et de son système de suiviévaluation La Direction

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail