Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014"

Transcription

1 Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014 Madame, Monsieur Le Programme «Dépenses publiques et Responsabilité financière» (PEFA), lancé en 2001, a mis en place un cadre crédible et complet pour évaluer la fonction de gestion des finances publiques (GFP). Ce cadre a été appliqué dans un grand nombre de pays depuis 2005 pays présentant des niveaux de revenus différents, des héritages administratifs différents et situés dans des régions géographiques différentes. Le Cadre PEFA continue d être pertinent et applicable dans un large éventail de contextes. Toutefois, après 9 ans sans changements de grande envergure, il est temps de l actualiser. Les Partenaires PEFA n ont aucunement l intention de changer l objectif du Cadre. La mise à jour vise plutôt à refléter les divers évènements survenus dans le paysage de la GFP au cours de la dernière décennie, consolider plusieurs domaines de lacunes reconnues et élargir la portée à de nouveaux domaines comme la stratégie budgétaire, l utilisation des informations sur la performance, l investissement public et la gestion des actifs publics. La mise à jour a donc pour objectif de renforcer la pertinence des indicateurs PEFA tout en préservant leur comparabilité au fil du temps, dans la mesure du possible. Les Partenaires PEFA s attendent à ce qu une évaluation des systèmes de GFP réalisée suivant le Cadre PEFA mis à jour fournisse une base améliorée pour le contrôle de la performance de la GFP et pour l examen et la conception des priorités de réforme à l avenir et améliore ainsi son utilité pour les gouvernements et les autres utilisateurs. Depuis la création du Cadre, les experts en GFP ont offert de nombreuses suggestions en vue de modifier divers indicateurs. Les Partenaires veulent maintenant s appuyer sur ces compétences en sollicitant les réactions au projet de mise à jour à toutes les parties intéressées : spécialistes de la GFP et gestionnaires des réformes au sein des gouvernements, praticiens GFP/PEFA, réseaux régionaux et prestataires de services d assistance technique, entités élaborant et entretenant les outils d évaluation, entités chargées d établir les normes en matière de GFP, groupes de réflexion et milieux universitaires. Dans le cadre du lancement d une consultation publique, les Partenaires PEFA ont le plaisir de présenter la version provisoire de la série d indicateurs PEFA mis à jour, accompagnée d une note sous forme de questions-réponses pour décrire l historique et le processus entrepris pour la mise à jour. Pour faire part de votre réaction un élément capital pour la finalisation de cette importante activité veuillez remplir le questionnaire succinct (ci-joint) et/ou formuler des observations ou suggestions à caractère plus général, le 31 octobre 2014 au plus tard. Les Partenaires vous remercient par avance de votre participation. 1

2 Après la fin de la période de consultation, la version provisoire du Cadre sera modifiée au besoin pour refléter les observations et garantir que le Cadre reste applicable dans un large éventail de contextes nationaux et d héritages administratifs. Le Cadre PEFA mis à jour devrait être publié en Secrétariat PEFA Le dossier de consultation comprend deux documents : La version provisoire de la mise à jour des Indicateurs PEFA aux fins de consultation du public (version en anglais) Le questionnaire des parties prenantes («Questions pour la consultation») MISE A JOUR DU CADRE DE MESURE DE LA PERFORMANCE PEFA 1 Pourquoi le Cadre est-il mis à jour? Depuis que le Cadre a été lancé en 2005, de nombreux aspects de la gestion des finances publiques (GFP) ont évolué : des aspects qui étaient auparavant considérés propres aux seules économies «avancées» sont désormais plus largement adoptés, et les «bonnes pratiques» généralement admises ont évolué. Les crises financières de ces dernières années et le nombre croissant de pays qui utilisent les recettes tirées de l extraction des ressources naturelles pour financer les dépenses publiques sont des facteurs qui ont contribué à ces développements. En outre, l expérience acquise de plus de 360 évaluations PEFA suggère des améliorations qui pourraient être apportées au Cadre afin de s assurer qu il demeure pertinent et applicable de manière générique ; qu il continuera de contribuer à la réalisation de l objectif global consistant à fournir un examen de haut niveau du système de GFP d un pays ; et qu il restera un outil fondamental pour l examen, la conception et le contrôle des réformes de la GFP dans un large éventail de pays. En tant qu un élément important de la Phase IV du Programme d examen des dépenses publiques et de la responsabilité financière (PEFA) ( ), les sept Partenaires PEFA (qui ensemble constituent le Comité directeur) ont décidé de procéder à une mise à jour globale du Cadre, pour faire en sorte qu il demeure «adapté à l objectif visé» et, plus particulièrement, que les critères d évaluation tiennent compte des bonnes pratiques. 2 Quels étaient les paramètres de la mise à jour? Au démarrage du processus de mise à jour, les Partenaires PEFA ont réitéré que le Cadre PEFA est un outil portable, autonome, fondé sur des indicateurs. Ce caractère indépendant du PEFA doit être préservé, afin qu une évaluation PEFA ne dépende jamais d un autre instrument appliqué à l avance ou de manière simultanée. En outre, les Partenaires ont déclaré qu il faudrait conserver la nature du Cadre, ainsi que la présentation et le mode de fonctionnement des 2

3 indicateurs et du Rapport sur la performance de la GFP, car ces éléments jouent un rôle de premier plan dans l acceptation et l application généralisées du Cadre. Les Partenaires ont également établi les principes ci-après pour appuyer le processus de mise à jour du Cadre : Les trois «Objectifs budgétaires» actuels (discipline budgétaire, allocation stratégique des ressources et mise à disposition efficiente des services) auxquelles la performance de la GFP vise à contribuer seront conservées (même s il est prévu de déterminer dans quelle mesure le «respect des normes financières» pourrait être considéré comme un objectif disctinct), et les Indicateurs de performance (PI) leur seront spécifiquement liés. Les mêmes critères serviront à examiner chaque PI. Toutes les propositions de modifications des PI doivent être justifiées du point de vue technique et passer ensuite un test de «comparabilité» autrement dit, toute perte de comparabilité découlant du changement proposé doit être contrebalancée par une amélioration concrète et substantielle de la pertinence ou de la qualité de l indicateur. Seront examinés ;(i) le traitement des différentes fonctions et réalisations de la GFP par d autres outils de diagnostic (notamment la disponibilité d instruments d «analyse verticale» et le lien avec ces instruments avec une orientation technique plus étroite) et (ii) l intérêt relatif de l inclusion ou de la conservation de ces fonctions et réalisations dans le Cadre PEFA. Le nombre d indicateurs pourrait changer. Toutefois, pour conserver un aperçu global, de nouvelles composantes seront préférées à de nouveaux indicateurs. Tout comme dans le Cadre actuel, aucun indicateur ne devrait comporter plus de quatre composantes. 3 Quel processus a été appliqué? Au cours des premiers mois de 2012, lors d une phase de «pré-consultation» ouverte, les parties prenantes ont été invitées à faire part de leurs avis sur la nécessité d une mise à jour du Cadre et sur un nouveau contenu éventuel à y inclure. Un atelier organisé en septembre 2012 visait à déterminer les «changements environnementaux» pouvant influencer la mise à jour du Cadre c est-à-dire les domaines dans lesquels le Cadre devait améliorer sa portée pour rester pertinent. Parallèlement, le Secrétariat a entrepris un examen détaillé des observations qui avaient été communiquées aux évaluateurs sur le terrain au cours de près de 300 applications du Cadre. Cette analyse a mis en évidence des problèmes pour un certain nombre de PI, pour lesquels : Un manque de clarté nécessitait des révisions de la formulation du Cadre ; Le calibrage entre les critères de notation n était pas clair ; La progression entre les critères de notation était incohérente ; De multiples critères étaient précisés au sein d un critère de notation, et les sous-composantes obscurcissaient l orientation d un score ; ou Aucun score ne pouvait être donné parce que les informations n étaient pas disponibles. 3

4 Le Secrétariat avait traité bon nombre de ces problèmes depuis 2006 en publiant plus de 220 «clarifications» pour faciliter l application ou l interprétation des critères de notation. Ces éléments et d autres problèmes mineurs de rédaction ont été consolidés pour servir de base au démarrage du processus de mise à jour du Cadre. Au cours de l année 2013, les Partenaires PEFA ont commandité des travaux de recherche sur un certain nombre de domaines «thématiques environnementaux», comme la transparence et la responsabilité, les recettes tirées des ressources naturelles et la gestion de l investissement public (les rapports de ces travaux sont disponibles à l adresse Les Partenaires ont également mis en place quatre Groupes de travail techniques constitués d experts chargés d examiner des groupes d indicateurs précis, dont les termes de référence consistaient à : Examiner l environnement pour mettre en évidence les domaines dans lesquels les systèmes PEFA sont sous pression (ou en évolution dans de nombreux pays c est-à-dire les changements environnementaux mentionnés plus haut) ; Examiner l impact de ces «lacunes» sur les PI affectés à l équipe ; Déterminer les difficultés éventuelles rencontrées pour fournir les prestations attendues de la part de l équipe dans les limites du temps et des ressources prévues ; Pour chaque indicateur affecté à l équipe, définir son lien avec les réalisations budgétaires ; Classer l indicateur par l élément qu il évalue (réalisation, fonction, etc.) ; Envisager le traitement de l élément par d autres outils de diagnostic, et envisager l intérêt relatif de l inclusion ou de la conservation de l élément dans le Cadre PEFA ; Appliquer les critères (publiés par le Secrétariat) pour l examen et l amélioration de chaque composante ; et Examiner le bien-fondé de la méthodologie de notation eu égard aux corrélations entre les composantes au sein de chaque PI. Les premières propositions des Groupes de travail portaient sur l inclusion de plusieurs nouveaux indicateurs, la suppression de plusieurs indicateurs et composantes et la modification du Cadre compte tenu de l évolution de ce qui représente les «bonnes pratiques généralement admises». Venaient ensuite d autres directives des Partenaires PEFA, notamment une décision de limiter à 30 le nombre de PI. Après d autres recommandations du Secrétariat et des experts techniques, les Partenaires ont décidé que le document de «Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014» pouvait être publié aux fins d examen par les parties prenantes. 4 Quels changements sont proposés? En ce qui concerne les indicateurs, les principales propositions sont les suivantes : Trois nouveaux indicateurs seront introduits pour couvrir les questions qui ne sont pas abordées dans le Cadre actuel : «Stratégie budgétaire crédible» (PI-CFS) «Gestion des investissements publics» (PI-PIM) 4

5 «Gestion des actifs publics» (PI-PAM) Les indicateurs des recettes publiques (PI-13, 14, 15) seront reformulés pour élargir la couverture de la prévision et de l administration des recettes publiques au-delà de l imposition. L information sur la performance sera intégrée dans le PI-23 pour compléter l information purement financière sur la prestation de services. Quatre indicateurs (PI-7, 12, 20, 22) seront restructurés. Quatre indicateurs seront supprimés : D 1, 2 et 3 : le financement des bailleurs de fonds n est pas pertinent dans certains pays, et dans ceux où il représente une proportion importante des recettes publiques, les fonds d aide devraient être analysés avec d autres sources de financement. En outre, d autres processus ont été mis en place pour contrôler la responsabilité mutuelle entre les bailleurs de fonds et les gouvernements bénéficiaires suite à la Déclaration de Paris sur l efficacité de l aide. Pour ces raisons, la gestion du financement des bailleurs de fonds sera intégrée d une manière plus générale dans les indicateurs. PI-4 : une composante est transférée à un autre indicateur, alors que l autre qui s est révélée très difficile à évaluer en raison d un manque de données chiffrées sera purement et simplement supprimée. Certaines nouvelles composantes seront ajoutées aux indicateurs actuels et une composante sera supprimée, soit un total de 88, contre 76 actuellement dans la série. De nombreux indicateurs existants seront reformulés pour éliminer/réduire les critères multiples, prendre en compte les questions de rédaction mineures, supprimer les critères négatifs et déplacer certaines composantes entre PI. Le texte explicatif des directives sera amélioré pour tous les indicateurs. Une réponse par défaut sera introduite pour la plupart des notes «D» : («ne satisfait pas aux critères pour le score «C» ou un score supérieur»). En plus de ces changements proposés pour les indicateurs, pour améliorer la qualité du rapport et faire en sorte que les principaux aspects de l évaluation soient communiqués clairement aux parties prenantes, les indications à suivre pour le format et la teneur du Rapport sur la performance de la GFP seront présentées plus en détail, avec quelques prescriptions supplémentaires : une description plus exhaustive du secteur public et des limites institutionnelles de l évaluation ; un certain nombre de tableaux de données obligatoires ; et la description des politiques de contrôle interne et un niveau élevé d analyse du mécanisme de contrôle interne 5 Ces propositions ont-elles été testées? Les Partenaires ont décidé d un processus pour tester la série d indicateurs mis à jour. Une première phase de tests consistant essentiellement en une «exploitation parallèle» des différentes éléments des indicateurs mis à jour a été réalisée dans un petit nombre de pays volontaires, et les résultats ont servi à élaborer la présente version provisoire de la série d indicateurs mis à jour. 5

6 Parallèlement au processus de consultation, une deuxième phase de tests sera menée dans les pays diversifiés du point de vue du stade de développement et de l héritage administratif. (N.B. : aucune activité entreprise dans le cadre des tests ne fera partie d une évaluation «normale» et ne répondra en conséquence aux exigences du «PEFA Check».) 6 Quelle incidence les changements proposés auront-ils sur la comparabilité au fil du temps? La série d indicateurs mis à jour élargit la couverture du système de GFP dans trois nouveaux domaines : stratégie budgétaire, gestion des actifs publics et gestion de l investissement public. S agissant de nouveaux domaines, il ne peut y avoir de comparabilité avec une évaluation préexistante La comparabilité sera affectée par les modifications apportées à plusieurs des indicateurs actuels, comme l élargissement de la portée des indicateurs de recettes publiques, l intégration des ressources des bailleurs de fonds dans l évaluation générale de la GFP et l évolution de l indicateur lié à la prestation de services en vue de prendre en compte l utilisation de l information sur la performance. Après la finalisation de la série d indicateurs mis à jour, le Secrétariat publiera pour chaque indicateur (et composante) des directives détaillées sur la mesure dans laquelle les notes de la version actuelle et de la version mise à jour des indicateurs sont comparables. Il sera également recommandé que pour la première «évaluation répétée» dans un pays utilisant la version mise à jour, les évaluateurs notent les deux séries d indicateurs la version actuelle (de janvier 2011) pour suivre les changements de performance depuis l évaluation précédente d une part et les indicateurs mis à jour d autre part, en vue d établir une référence pour assurer le suivi des changements de la performance. L essentiel des informations nécessaires pour une évaluation appuiera la notation des deux séries d indicateurs. Il est toutefois admis que certaines ressources supplémentaires peuvent être requises pour recueillir et interpréter les informations nécessaires à la notation des nouveaux indicateurs et composantes du Cadre mis à jour. 7 Quelles dispositions transitoires seront prises pour passer de la version actuelle à la version mise à jour du Cadre? Dès lors que le Comité directeur aura approuvé la version mise à jour du Cadre, toutes les évaluations devront l utiliser. Le Secrétariat annoncera une date butoir après laquelle il n appuiera que les évaluations fondées sur le Cadre mis à jour (sauf aux fins de suivre les changements de performance, lorsque la version actuelle a été utilisée pour l évaluation de «référence», voir point 6 plus haut). 8 Comment les parties prenantes seront-elles consultées? La série d indicateurs mis à jour est désormais publiée afin que chaque partie prenante fasse part de ses observations au plus tard le 31 octobre Durant cette période de consultation, les Partenaires PEFA recherchent les possibilités de liaison avec des manifestations régionales. En outre, ils organiseront des manifestations dédiées au cours desquelles des échanges de vues détaillés pourront avoir lieu. 6

7 Les enseignements tirés des réactions reçues et de la seconde phase de tests seront pris en compte pour formuler un ensemble final de recommandations au Comité directeur PEFA. La publication du Cadre mis à jour est prévue en Si vous souhaitez formuler des observations sur la mise à jour proposée des indicateurs du Cadre, veuillez répondre au questionnaire ci-joint et soumettre vos réponses au Secrétariat PEFA avant le 31 octobre P plus d informations, veuillez contacter le Secrétariat par courriel à l adresse Secrétariat PEFA 7 août

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE 5 MSP UCH/15/5.MSP/INF4.3 REV 15 janvier 2015 Original : anglais Distribution limitée ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

Strasbourg, le 7 mai 2013 PC-OC (2013)07 [PC-OC/Documents 2013/ projet OJ1F] http://www.coe.int/tcj/

Strasbourg, le 7 mai 2013 PC-OC (2013)07 [PC-OC/Documents 2013/ projet OJ1F] http://www.coe.int/tcj/ Strasbourg, le 7 mai 2013 PC-OC (2013)07 [PC-OC/Documents 2013/ projet OJ1F] http://www.coe.int/tcj/ COMITÉ EUROPÉEN POUR LES PROBLÈMES CRIMINELS (CDPC) COMMITÉ D EXPERTS SUR LE FONCTIONNEMENT DES CONVENTIONS

Plus en détail

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement F CDIP/4/8/REV/TOR ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 OCTOBRE 2010 Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement établi par

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE 22.2.2014 Journal officiel de l Union européenne C 51/3 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 19 novembre 2013 sur une proposition de directive du

Plus en détail

BIL Duo Notre offre conseil

BIL Duo Notre offre conseil banque privée BIL Duo Notre offre conseil FR BIL Duo Notre offre conseil, parce que pour vous il est important de : rester maître de vos investissements ; gérer personnellement votre portefeuille ; dialoguer

Plus en détail

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF)

ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) ANNEXE 4 RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF SUR LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L'ADMINISTRATION ET LES FINANCES (SCAF) RAPPORT DU SECRETAIRE EXECUTIF DE LA REUNION DU COMITE PERMANENT SUR L ADMINISTRATION

Plus en détail

Politique et critères de performance de l IFC en matière de viabilité sociale et environnementale Examen et actualisation

Politique et critères de performance de l IFC en matière de viabilité sociale et environnementale Examen et actualisation Politique et critères de performance de l IFC en matière de viabilité sociale et environnementale Examen et actualisation Vue d ensemble du Processus de consultation et de participation Société financière

Plus en détail

Cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques

Cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques Dépenses publiques et responsabilité financière Public Expenditure and Financial Accountability Cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques Révision janvier 2011 Secrétariat

Plus en détail

Cadre d assurance de la qualité

Cadre d assurance de la qualité Page 1 de 7 Cadre d assurance de la qualité Septembre 1999 (traduction 15 décembre 1999) I. Cadre d'assurance de la qualité A. Préambule B. Objectifs du Cadre d assurance de la qualité C. Critères d adhésion

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015 COMMISSION DU DROIT INTERNATIONAL Soixante-septième session Genève, 4 mai 5 juin et 6 juillet 7 août 2015 La version prononcée fait foi Application provisoire des traités Déclaration du Président du comité

Plus en détail

Rapport du Comité d audit sur sa cent unième réunion

Rapport du Comité d audit sur sa cent unième réunion Cote du document: EB 2008/94/R.35 Point de l ordre du jour: 16 b) ii) Date: 11 septembre 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport du Comité d audit sur sa cent unième réunion Conseil d administration

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé

GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/15 PARIS, le 10 août 2015 Original anglais Point 15 de l'ordre du jour provisoire GESTION DES INSTITUTS DE CATÉGORIE 1 RELATIFS À L ÉDUCATION

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

Foire aux questions Projet d harmonisation du PQPAV

Foire aux questions Projet d harmonisation du PQPAV Foire aux questions Projet d harmonisation du PQPAV Aperçu A) Données de base sur le projet d harmonisation du PQPAV Quelles sont les normes de qualification à l heure actuelle? Pourquoi est-il nécessaire

Plus en détail

CADRE CANADIEN RELATIF AU DROIT D EXERCICE

CADRE CANADIEN RELATIF AU DROIT D EXERCICE NÉGOCIATION D ENTENTES INTERNATIONALES DE RECONNAISSANCE MUTUELLE Définition des principaux aspects à prendre en considération Cette section définit et interprète les principaux aspects à prendre en considération

Plus en détail

Les concepts et bonnes pratiques dans les finances publiques

Les concepts et bonnes pratiques dans les finances publiques Atelier Régional HHA pour le renforcement des capacités dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant 6-8 mai 2014 Dakar, Sénégal Les concepts et bonnes pratiques dans

Plus en détail

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE

EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE EXAMEN ET MISE A JOUR DES POLITIQUES DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DE LA BANQUE MONDIALE Plan des consultations avec les parties prenantes extérieures pendant la phase 2 de l examen et de la

Plus en détail

Info-assurance Réunion de l IASB du 22 juillet 2014

Info-assurance Réunion de l IASB du 22 juillet 2014 www.pwc.com/ca/insurance Info-assurance Réunion de l IASB du 22 juillet 2014 Puisque divers points de vue sont analysés lors des réunions de l IASB, et qu il est souvent difficile de décrire avec précision

Plus en détail

CENTRE DE POLITIQUE ET D ADMINISTRATION FISCALES

CENTRE DE POLITIQUE ET D ADMINISTRATION FISCALES ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES MÉTHODES DE DÉTERMINATION DES PRIX DE TRANSFERT JUILLET 2010 Avertissement: Ce document, préparé par le Secrétariat de l OCDE, n a pas de valeur

Plus en détail

Bases des conclusions. Conversion des devises Chapitre SP 2601. Juillet 2011 CCSP. Page 1 de 9

Bases des conclusions. Conversion des devises Chapitre SP 2601. Juillet 2011 CCSP. Page 1 de 9 Conversion des devises Chapitre SP 2601 Juillet 2011 CCSP Page 1 de 9 AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 34 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en juin 2011, comprenait

Plus en détail

CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES

CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES (Approuvés en novembre 2004) SOMMAIRE Paragraphe Objectif du Conseil des normes comptables internationales du secteur public... 1 3 Nomination

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

Système d information VERSION : 4.00

Système d information VERSION : 4.00 METHODE ET ORGANISATION VERSION : 4.00 Jean-Michel Grandclément Confidentiel Reproduction Interdite Page 1 sur 21 Auteur Jean-Michel Grandclément Version / Date Version : 4.0 Date : 04/04/04 E-mail jean-michel.grandclement@grandclement.fr

Plus en détail

Politique de financement des services publics

Politique de financement des services publics Politique de financement des services publics TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. CHAMPS D APPLICATION DE LA POLITIQUE...3 2. ÉNONCÉ DES PRINCIPES DE LA POLITIQUE...5 3. AXES D INTERVENTION...7 4.

Plus en détail

Groupe d experts sur les sciences humaines

Groupe d experts sur les sciences humaines Groupe d experts sur les sciences humaines Rapport Le rôle accru des sciences humaines dans le 7 e programme-cadre Le 7 e programme-cadre (7 e PC) marque une nouvelle étape de l inclusion des sciences

Plus en détail

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 15 août 2014 Français Original: anglais ECE/CEP/2014/12 Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

Cahier des charges Relations Presse

Cahier des charges Relations Presse Digne-les-Bains, le 15/04/2015 Dossier suivi par Eric OLIVE Pôle Promotion & Communication eric.olive@alpes-hauteprovence.com OBJET : Cahier des charges Relations Presse Madame, Monsieur, Je vous serais

Plus en détail

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 27 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/19 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

Performances sociales (I) : un outil d'audit des performances sociales proposé par Cerise et ses partenaires

Performances sociales (I) : un outil d'audit des performances sociales proposé par Cerise et ses partenaires Performances sociales (I) : un outil d'audit des performances sociales proposé par Cerise et ses partenaires BIM n - 28 juin & 05 juillet 2005 Cécile LAPENU En novembre 2003, deux BIM avaient présenté

Plus en détail

TRAITEMENT DES DONNÉES ET ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS

TRAITEMENT DES DONNÉES ET ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS 7 TRAITEMENT DES DONNÉES ET ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS INFORMATIONS GÉNÉRALES Une fois les données recueillies, celles-ci sont traitées transmises sur support informatique (saisie ), organisées et nettoyées

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

ECD Watch. Les. Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales. Un outil pour la conduite responsable des entreprises

ECD Watch. Les. Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales. Un outil pour la conduite responsable des entreprises ECD Watch Les Principes directeurs de l OCDE à l intention des entreprises multinationales Un outil pour la conduite responsable des entreprises À propos des Principes directeurs de l OCDE à l intention

Plus en détail

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES LE CONSEIL, Vu l article 5 (b) de la Convention relative à l Organisation de Coopération

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES Projet «Systèmes de Surveillance et de MNV nationaux avec une approche Régionale» TERMES DE REFERENCES Recrutement d un consultant pour la rédaction de la composante 1A et 2C du R PP (Readiness Preparation

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES Table des matières 1. Finalité et objectifs de la Politique...4 2. Principes...5 3. L évaluation des programmes...6 3.1 Déroulement de l

Plus en détail

Dépenses publiques & PEFA. Responsabilité financière

Dépenses publiques & PEFA. Responsabilité financière Dépenses publiques & PEFA Responsabilité financière Bonnes pratiques dans l application du cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques Note d information à l intention des responsables

Plus en détail

V. LE DEUXIEME CYCLE

V. LE DEUXIEME CYCLE V. LE DEUXIEME CYCLE MASTER EN THÉOLOGIE RECHERCHES et PROFESSIONNEL DIRECTEUR : R. BERGEY La durée du Master de recherches ou du Master professionnel est de deux ans (Master 1 et 2). Pour obtenir le diplôme

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE TYPES D UNE EVALUATION RETROSPECTIVE DECENTRALISEE

TERMES DE REFERENCE TYPES D UNE EVALUATION RETROSPECTIVE DECENTRALISEE TERMES DE REFERENCE TYPES D UNE EVALUATION RETROSPECTIVE DECENTRALISEE Ce document décrit le canevas recommandé par la Division de l évaluation et de la capitalisation pour rédiger les termes de référence

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/CECI/CONF.10/1 Distr. générale 23 novembre 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de la coopération et de l intégration

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 18 mars 2011 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-neuvième session Vienne, 22-24 juin

Plus en détail

Guide du Cycle des projets du FEM à l intention des points focaux opérationnels

Guide du Cycle des projets du FEM à l intention des points focaux opérationnels Guide du Cycle des projets du FEM à l intention des points focaux opérationnels Qu est-ce qu un cycle des projets et pourquoi est-il important? Un cycle des projets décrit les diverses phases selon lesquelles

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation.

COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation. Manuel. Gestion du Cycle de Projet. Programmation. COMMISSION EUROPÉENNE EuropeAid Office de Coopération Affaires générales Evaluation Manuel Gestion du Cycle de Projet Programmation Evaluation Identification Mise en œuvre Instruction Financement Mars

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales

Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Processus officiel relatif aux Normes de pratique actuarielles internationales Introduction Une norme de pratique est une instruction sur le comportement attendu de l actuaire évoluant dans un contexte

Plus en détail

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire

Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Feuille de travail pour l analyse des résultats du questionnaire Veuillez noter que l analyse des besoins vous permet de déterminer les lacunes dans les compétences particulières, les aspects à améliorer

Plus en détail

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN PROCÉDURES OPÉRATIONNELLES STANDARD pour les PAYS ADOPTANT l approche «UNIS DANS L ACTION» Août 2014 GUIDE DU CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN Le Cadre budgétaire commun, par sa présentation transparente et centralisée

Plus en détail

Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs

Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation Un guide à l intention des éducateurs et des formateurs Utiliser une analyse de compétences pour développer une offre de formation

Plus en détail

PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE

PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE GUIDE DE RÉDACTION PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE Titre du cours : Numéro du cours : Pondération : Programme : Discipline : Préalables : Adopté le : par : Approuvé le : par : Approuvé le

Plus en détail

LES PRINCIPES DIRECTEURS INTERNATIONAUX DE L OCDE POUR L APPLICATION DE LA TVA/TPS QU EST-CE QUE C EST?

LES PRINCIPES DIRECTEURS INTERNATIONAUX DE L OCDE POUR L APPLICATION DE LA TVA/TPS QU EST-CE QUE C EST? ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES LES PRINCIPES DIRECTEURS INTERNATIONAUX DE L OCDE POUR L APPLICATION DE LA TVA/TPS QU EST-CE QUE C EST? DÉCEMBRE 2010 Comité des affaires fiscales

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

Note de service À : De :

Note de service À : De : À : De : Note de service Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées A. David Pelletier, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi?

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi? Alerte info financière NCECF MAI 2015 Chapitre 1591, «Filiales» En septembre 2014, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié le chapitre 1591, «Filiales», de la Partie II (Normes comptables pour

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier Les petits déjeuners de l ADP 19 juin 2015 Florence DELOGNE Directrice adjointe du Ministre des Pensions 1 L accord de gouvernement prévoit

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE

ETUDE DE FAISABILITE Examen des dépenses publiques et évaluation de la responsabilité financière (PEFA) ETUDE DE FAISABILITE ÉLABORATION D UN INSTRUMENT D ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE DE L ADMINISTRATION FISCALE William Crandall

Plus en détail

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Fonds de contributions volontaires des Nations Unies contre les formes contemporaines

Plus en détail

PROMISAM - II. Formation en Suivi /Evaluation des Plans de Sécurité Alimentaire 2009

PROMISAM - II. Formation en Suivi /Evaluation des Plans de Sécurité Alimentaire 2009 Présidence de la République Commissariat à la Sécurité Alimentaire APCAM/MSU/USAID Projet de Mobilisation des Initiatives en matière de Sécurité Alimentaire au Mali Phase II (PROMISAM - II) PROMISAM -

Plus en détail

Code de Transparence ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ISR ISR ISR ESG ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ESG ESG ESG. Investissement Socialement Responsable

Code de Transparence ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ISR ISR ISR ESG ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ESG ESG ESG. Investissement Socialement Responsable ISR ISR SG ISR ISR ISR ISR ISR ISR ISR ISR ISR SG ISR ISR Investissement Socialement Responsable Code de Transparence pour les fonds ISR ouverts au public ISR ISR Mise à jour février ISR 2013 Code de Transparence

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 14 février 2013 Français Original: anglais E/ECE/1466 Commission économique pour l Europe Soixante-cinquième session Genève, 9-11 avril 2013 Point

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture

Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture juillet 2012 SOMMAIRE 3 I. CONTEXTE ET PRÉSENTATION 6

Plus en détail

Régime de capital des sociétés de portefeuille d assurances et des sociétés d assurance-vie inactives

Régime de capital des sociétés de portefeuille d assurances et des sociétés d assurance-vie inactives Ligne directrice Objet : d assurances et des sociétés d assurance-vie inactives Catégorie : Capital N o : A-2 Date : Juillet 2005 Introduction La présente ligne directrice décrit le régime de capital applicable

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La présente procédure détermine les caractéristiques essentielles d un programme de dotation en ressources humaines.

CAHIER DE GESTION. La présente procédure détermine les caractéristiques essentielles d un programme de dotation en ressources humaines. CAHIER DE GESTION POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES COTE 30-01-00.09 OBJET : La présente procédure détermine les caractéristiques essentielles d un programme de dotation en ressources humaines.

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES

DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES Révision sept 2015 Loi de l impôt sur le revenu Page 1 de 8 DEMANDE D AUTORISATION D ÉMETTRE DES ACTIONS À TITRE DE PLACEMENTS ADMISSIBLES REMARQUE : SI LA PRÉSENTE DEMANDE EST APPROUVÉE, L AUTORISATION

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIÈRES ET DES ENTREPRISES

DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIÈRES ET DES ENTREPRISES DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIÈRES ET DES ENTREPRISES QUESTIONS POUR UN DIALOGUE ENTRE LES DIFFÉRENTES PARTIES PRENANTES SUR L INVESTISSEMENT RESPONSABLE DANS DES ZONES DE GOUVERNANCE DÉFICIENTE Examen

Plus en détail

Cahier des charges de l appel d offres n 2013-03-EC

Cahier des charges de l appel d offres n 2013-03-EC Cahier des charges de l appel d offres n 2013-03- Baromètre des PME régionales innovantes 2013 Appui à la réalisation du terrain de l enquête et accompagnement pour le traitement statistique des données.

Plus en détail

Cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques

Cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques Public Expenditure and Financial Accountability Cadre de mesure de la performance de la gestion des finances publiques Mise à jour : janvier 2015 VERSION DE TEST Secrétariat PEFA Washington États-Unis

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique TERMES DE RÉFÉRENCE

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique TERMES DE RÉFÉRENCE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Cabinet Deuxième Projet d'appui à la Réforme de l'enseignement Supérieur, PARESII TERMES DE RÉFÉRENCE ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

Action 15 : Mandat pour l'élaboration d'un instrument multilatéral sur les mesures relatives aux conventions fiscales visant à lutter contre le BEPS

Action 15 : Mandat pour l'élaboration d'un instrument multilatéral sur les mesures relatives aux conventions fiscales visant à lutter contre le BEPS Projet OCDE/G20 sur l érosion de la base d imposition et le transfert de bénéfices Action 15 : Mandat pour l'élaboration d'un instrument multilatéral sur les mesures relatives aux conventions fiscales

Plus en détail

Suivi de la vérification de la gestion financière Région de l Ontario

Suivi de la vérification de la gestion financière Région de l Ontario Suivi de la vérification de la gestion financière Juin 2002 Direction de la vérification et de l évaluation Étapes d approbation du rapport Mise en branle du processus de suivi août 2000 Achèvement du

Plus en détail

Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium

Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium Cinquante-sixième Session 25/03/2014 Lyon, 15 16 mai 2014 Auditorium POINT SUR LE PROJET DE «NOUVEAU CENTRE» 1. Ce document décrit l état d avancement du projet de «Nouveau Centre» présenté dans les documents

Plus en détail

AUDIT ET SUIVI DE LA GOUVERNANCE DES INSTITUTIONS, ORGANES ET INSTITUTIONS SPECIALISEES DE LA CEMAC

AUDIT ET SUIVI DE LA GOUVERNANCE DES INSTITUTIONS, ORGANES ET INSTITUTIONS SPECIALISEES DE LA CEMAC COMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE ----------------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ------------- PROGRAMME DES REFORMES INSTITUTIONNELLES -------------- COMMISSION --------- AUDIT ET

Plus en détail

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 56 e réunion Distr. : restreinte 12 février 2013 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires

Plus en détail

Évaluation : rapport annuel

Évaluation : rapport annuel CONSEIL EXÉCUTIF EB137/7 Cent trente-septième session 8 mai 2015 Point 8.2 de l ordre du jour provisoire Évaluation : rapport annuel 1. Le Conseil exécutif à sa trente et unième session a approuvé la politique

Plus en détail

La gestion des finances publiques est une composante essentielle

La gestion des finances publiques est une composante essentielle L IDA en action Gestion des finances publiques : effectuer un suivi des ressources pour obtenir de meilleurs résultats La gestion des finances publiques est une composante essentielle du processus de développement.

Plus en détail

Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre.

Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre. Objet : Votre candidature à la fonction d auditeur technique d un système de management (QMS / EMS) Informations sur la procédure à suivre. Madame, Monsieur, Nous avons bien reçu votre candidature à la

Plus en détail

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation

Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation RÉUNION DE LA REVUE DE LA STRATÉGIE DE L ITIE, HENLEY, 11-12 AVRIL 2012 Document de fond sur le contrôle de qualité et un projet de système de notation Secrétariat international de l ITIE Oslo, 4 avril

Plus en détail

1. Contexte. 2. Dresser le bilan : expériences et nouveaux développements

1. Contexte. 2. Dresser le bilan : expériences et nouveaux développements Renforcer la redevabilité mutuelle pour améliorer l efficacité et les résultats en matière de développement pour la santé : accords conclus à Nairobi par les signataires du IHP+ sur la future approche

Plus en détail

COM (2015) 289 final

COM (2015) 289 final COM (2015) 289 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 juin 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

Ordonnance de télécom CRTC 2014-364

Ordonnance de télécom CRTC 2014-364 Ordonnance de télécom CRTC 2014-364 Version PDF Ottawa, le 11 juillet 2014 Numéros de dossiers : Avis de modification tarifaire 466 de Bell Aliant et 7412 de Bell Canada Bell Aliant Communications régionales,

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour

Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour Politique de divulgation de l information de la Société financière internationale Examen et mise à jour Aperçu du processus de consultation et d engagement Société financière internationale 26 août 2009

Plus en détail